Vous êtes sur la page 1sur 2

Droits et pouvoirs de l’AF :

a. Le droit de contrôle : Contrôle des déclarations et des actes utilisés pour l’établissement des
impôts, droits et taxes ;

 Permet à l’AF les déclarations faites par les contribuables s’assurer de l’exactitude.  Contrôler
l’ensemble des documents nécessaires à l’établissement de l’assiette fiscale.  Permet à l’AF de faire
des investigations appréciation de la comptabilité.

A cette fin, les contribuables, personnes physiques ou morales, sont tenus de fournir toutes
justifications nécessaires et présenter tous documents comptables aux agents assermentés de
l’administration fiscale ayant au moins le grade d'inspecteur adjoint et qui sont commissionnés pour
procéder au contrôle fiscal.( selon l art 210 du CGI 2019 )

Ce contrôle peut se faire de plusieurs manières :

Sur pieces ; sur place ; contrôle d ensemble de la situation fiscale

b. Droit de constatation : art 210 du CGI 2019


 Donne le droit à l’AF de demander la présentation des factures, livres, registres et documents
professionnels sur place. Le droit de constatation s’exerce immédiatement après remise d’un
avis de constatation par les agents assermentés et commissionnés précités.
L’avis de constatation doit comporter les nom et prénoms des agents de l’administration fiscale
chargés d’effectuer la constatation et informer le contribuable de l’exercice de ce droit.
 Il permet aussi de constater des éléments physiques d’exploitation (stocks).
Ce droit est soumis à quelques formalités :
il s’exerce dans les horaires légaux du travail de l’AF et contribuable.
Nécessité de remise d’un avis de constatation au contribuable avec accusé de réception.
Etablissement d’un avis de clôture signé par les deux parties dont un exemplaire est remis au
contribuable.
Etablissement d’un Procés Verbal dans 30 jours après clôture contenant les constatations de
l’agent, une copie de PV est remise au contribuable qui dispose d’un délai de 8 jours pour faire
part de ses observations.

Le droit à la communication :

L’AF à La possibilité de demander à quelques agents de lui fournir toutes informations que juge
nécessaires pour accomplir a bien sa mission, parmi les personnes auxquelles l’AF peut demander
communication d’une information :

 Toutes personnes physiques ou morales passibles des impôts (même les personnes exonérés).

 Les organismes soumis au contrôle de l’état (ADP, OFFICES…).

 Les AF des pays avec lesquels le Maroc à signé une convention de non double imposition.
Toutefois cette demande d’information est soumise à des formalités :  Formulation de la demande
par écrit avec mention de l’adresse complète et le numéro de téléphone de service qui demande
l’information.

elle s’exerce dans les locaux des Personnes Physiques ou Personnes Morales concernées. 
Possibilité de ne pas communiquer la totalité de dossier dans des cas précis (prestation des services
en matière de conseil fiscal, juridique) secret professionnel.  L’AF n’as pas le droit de demander
communication d’une information qui remonte à plus de 10 ans.
c. Le droit de préemption : art 214
En vertu de ce droit l’AF peut prendre la place d’un acquéreur d’un bien ou un droit immobilier
s’elle estime que le prix de vente ou les déclarations estimatives des dits biens et droits sont
insuffisants et que le paiement des droits exigibles sous estimation de l’AF n’a pu pas être
obtenu à l’amiable.