Vous êtes sur la page 1sur 5

Introduction :

Phénomène naturel complexe, la corrosion a toujours été un problème industriel majeur. Malgré les avancées
scientifiques et les progrès technologiques accumulés au cours de ces dernières décennies, la corrosion cause
toujours un grand nombre de dommages et touche de nombreux domaines.

Selon les secteurs concernés, les remèdes varient, leur choix étant toujours le résultat d’un compromis tout à la fois
technique, économique et souvent maintenant écologique.

Généralités sur la corrosion :


 Qu’est ce que la corrosion ?
La corrosion est le phénomène suivant lequel les métaux ont tendance, sous l’action d’agents atmosphériques ou de
réactifs chimiques, à retourner à leur état original d’oxyde, carbonate, plus stable par rapport au milieu considéré, et
ainsi à subir une détérioration de leurs propriétés.

 Types de corrosion :
Corrosion chimique : réaction hétérogène entre le métal et une phase liquide ou gazeuse

Corrosion électrochimique : le métal est en contact avec une solution aqueuse

Corrosion biologique : sous l’action des microorganismes

 Formes de corrosion :

Uniforme Galvanique Erosion

Caverneuse Inter-granulaire Par piqure

1
Corrosion rencontrée dans le domaine pétrolier :
Dans les activités de production et de transport des hydrocarbures, on rencontre différentes formes de corrosion.
Cette dernière est liée soit à la présence de certaines substances qui accompagnent les hydrocarbures, soit aux
conditions de fonctionnement ou aux choix des matériaux, l’industrie pétrolière est victime de ce phénomène plus
particulièrement les pipelines.

 Causes de la corrosion des canalisations et pipelines :

Lorsque des substances acides entrent en contact avec des métaux, tels que le fer et / ou l'acier, de la rouille
commence à se former. La rouille est le résultat de la corrosion de l'acier après que les particules de fer (Fe) ont été
exposées à l'oxygène et à l'humidité .Lorsque l'acier est exposé à l'eau, les particules de fer sont perdues au profit
des électrolytes acides de l'eau. Les particules de fer deviennent alors oxydées, ce qui entraîne la formation de
Fe⁺⁺. Lorsque Fe⁺⁺ est formé, deux électrons sont libérés et s'écoulent à travers l'acier vers une autre zone de l'acier
appelée zone cathodique.

Dans l’industrie pétrolière, les pipelines et canalisations sont des outils essentiels de transport massif des
hydrocarbures, sur de grandes distances. Les problèmes les plus importants posés par la corrosion dans les puits et
conduites en acier sont causés par des substances chimiques conduisant à une acidification de l’eau contenue dans
le brut ou le gaz naturel. Les principaux facteurs conférant à l’eau une agressivité sont :

L’oxygène : il est introduit dans les canalisations lors des opérations d’arrêt, de vidanges des équipements ou par les
pompes, c’est un paramètre primordial dans les processus de corrosion des aciers.

La salinité : La salinité contenue dans les gisements de pétrole est très élevée, c’est des ions agressifs, souvent à
l’origine de corrosion localisée leur concentration locale induit une acidification du milieu et d’autre part, la salinité a
une influence sur la conductivité du milieu aqueux.

L’acidité : Parmi les acides qui causent d’énormes problèmes de corrosion dans les systèmes de production, de
transport et de stockage des hydrocarbures, les gaz acides tel que : H2S.

 Dommages causés par la corrosion dans les champs pétroliers :


 Contamination du produit par les produits de corrosion.
 Les dépenses dues à détérioration du matériel et son remplacement.
 Des pertes de productivité consécutives à l’arrêt des installations pour réparation.
 Des pertes de production
 Diminution de section de passage donc une diminution de production
 Diminution d’échange thermique ce qui implique une augmentation de température
 Dépôt dans les conduites de raccordement réduisent les débits et créent des défauts d’équilibrage. Sur les
parties réduites cela peut produire un colmatage.

 Lutte contre la corrosion pétrolière :

En matière de protection, il est possible d’agir soit sur le matériau lui-même (choix judicieux, formes adaptées,
contraintes en fonction des applications, etc.), soit sur la surface du matériau (revêtement, peinture, tout type de
traitement de surface,….), soit sur l’environnement avec lequel le matériau est en contact (inhibiteur de corrosion)

La protection des métaux peut être envisagée de plusieurs manières :

Protection par revêtement : Le rôle du revêtement est donc de limiter le flux de ces produits en créant une barrière
physique. Ces revêtements épais ont par ailleurs une fonction de protection mécanique du tube.

2
Protection cathodique : Le principe de la protection cathodique est de porter le métal à un potentiel inférieur afin
de réduire significativement la vitesse de la réaction anodique, donc la corrosion. Deux techniques sont employées
pour fournir ces courants de protection cathodique. La PC par anode sacrificielle consiste à placer la structure à
protéger en contact électrique avec une masse métallique, moins noble que l’acier, et de créer ainsi un couplage
galvanique favorable à la dissolution de celle-ci au profit de la structure à protéger. La PC par courant imposé utilise
un générateur de courant entre la structure à protéger et un déversoir. Le potentiel de la canalisation est alors
abaissé dans le domaine dit d’immunité. Ces techniques sont maintenant bien maitrisées

Protection par inhibition : La diminution de l’agressivité du milieu, par adjonction d’inhibiteurs, connait une large
application industrielle, spécialement dans l’industrie pétrolière. C’est la méthode la plus souple et la moins
couteuse.

Exemple d’application de protections des pipelines :


Les opérations de raffinage du pétrole font appel à des procédés dont les conditions opératoires peuvent être
fortement corrosives du fait de la nature chimique des environnements ainsi que des pressions et températures
élevées mises en jeu : des phénomènes de formation d'acide chlorhydrique par hydrolyse des sels, d'attaque par des
acides carboxyliques (naphténiques) présents dans certains bruts, de corrosion haute température par les composés
soufrés, par l'hydrogène ou par les atmosphères carbonées, y sont entre autre rencontrés.

Pour la protection des pipelines, un revêtement viscoélastique certifié internationalement est utilisé pour la
prévention de la corrosion des pipelines, réservoirs, transitions sol/air, brides, croisement de pipes etc. c’est un
revêtements élastiques visqueux ils offrent une adhérence immédiate avec une préparation de surface
minimale et sans la nécessité d’apprêt. Ce sont des produits étanches qui offrent une résistance élevée aux
chocs et permettent ainsi une résistance suffisante contre le cisaillement.

Ces Produits sont imperméables et stoppent donc l’infiltration d’eau dans les conduits, édifices, voûtes, lignes
d’égouts, etc.

Viscoélastique est une polyoléfine


apolaire visqueuse et élastique, non
cristalline, unique pour la protection de
substrats profilés ou non. Il offre aux
industries de pipelines une technologie
sans égal concernant la prévention de la
corrosion. Contrairement à d’autres
revêtements

Conclusion :
Le problème de la corrosion a pris de nos jours une importance considérable, étant donnée l’utilisation de plus
en plus grande des métaux et alliages dans l’industrie et aussi dans la vie moderne.

Mais il y a des moyens de protections certes qui ne sont pas très efficace mais sont très souvent utilisés pour éviter
ce phénomène.

3
4
3

Vous aimerez peut-être aussi