Vous êtes sur la page 1sur 20

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/280785592

Terminologie du football

Article · January 2008

CITATIONS READS

0 1,813

1 author:

Arnaud Richard
Paul Valéry University, Montpellier 3
31 PUBLICATIONS   23 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

« Le discours politique identitaire face aux migrations » Journée d'étude, publication View project

All content following this page was uploaded by Arnaud Richard on 24 May 2017.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Terminologie du football
Arnaud RICHARD

"à mon père, pour tous ces 'jolis' mots sur le football..."
Introduction

Le sport est un phénomène complexe. Il prend plusieurs formes : physiques, économiques, sociales… Parmi
la longue liste que l’on pourrait faire des sports, figurent tout de même certains qui occupent une place de choix.
Le football fait partie de ces sports. Il est la pratique collective qui attire le plus de pratiquants comme de
téléspectateurs. Les audiences de chaque coupe du monde se comptent désormais en milliards de
téléspectateurs. Etablir ici une terminologie du football est donc à la fois une nécessité de premier ordre mais
aussi un travail difficile et plein d’enjeux.

Les travaux en sciences du langage sur cet objet sont assez rares. Concernant le lexique, la référence
incontournable et marquante reste la thèse puis l’édition de 1978, du travail de Robert Galisson. Il semble
finalement que le sport en sciences du langage comme dans bien d’autres domaines de recherche, souffre encore
de son image populaire et simpliste. La terminologie a su donner pourtant au sport une place notable, comme en
témoignent les neuf articles relatifs à différents sports dans cette même revue. Il en va désormais à nous
d’apporter une contribution supplémentaire, portant cette fois sur le football.

1. Le football

1.1 Histoire

Jouer avec une balle en la frappant à l’aide de ses pieds n’est pas le seul apanage du football moderne. Bien
des cultures à travers le monde ont pratiqué de tels jeux depuis des siècles. Le football, comme nous le
pratiquons aujourd’hui, est apparu comme tel aux environs des années 1820 en Angleterre. Il était alors le
privilège des classes supérieures. Quarante ans plus tard, vint sa codification et commença alors une gigantesque
propagation au sein des milieux ouvriers mais aussi au-delà de toutes les frontières géographiques.

Le football est désormais le sport le plus pratiqué au monde. Il est difficile d’en chiffrer les effectifs car sa
pratique n’est pas toujours institutionnelle ou fédérée. En France, la fédération française de football comptait en

95
Terminologie du football

2005 plus de deux millions de licenciés. Parmi elle, jouaient près de 22,1% de femmes et environ autant
d’adultes que d’enfants.

1.2 Règles

Le football se caractérise par des règles simples, ce qui pour certains en ferait une des composantes
premières de sa popularité. Il s’agit, selon les règles officielles reconnues par la FIFA (Fédération Internationale
de Football Amateur), de l’opposition de deux équipes composées chacune de onze joueurs ou joueuses. Le
terrain est un rectangle qui doit être réparti entre une longueur de 90 à 120 mètres et une largeur de 50 à 90. La
durée d’un match pour des joueurs d’âges adultes est de deux fois 45 minutes.

La règle restrictive primordiale du football est de ne jamais prendre le ballon à la main. Un seul joueur par
équipe y est autorisé (le gardien de but), il porte un maillot distinctif et possède ce droit uniquement dans une
zone située devant le but de son équipe. La finalité est de marquer des buts en en encaissant le moins possible, le
résultat final dépend de cette différence. La règle qui pose le plus de difficulté et de débats dans son application
est celle du hors-jeu. En effet, un adversaire ne peut recevoir une balle directement de son co-équipier s’il se
trouve entre le gardien de but et le dernier joueur de l’équipe adverse. Concernant les violences, les coups
directs portés à un joueur sont interdits et la récupération de la balle dans le dos de celui-ci est interdite à moins
de ne pas du tout toucher son adversaire.

2. Quelques particularités terminologiques

Parmi les diverses particularités que peut comporter le vocabulaire footballistique, deux particularités
restent frappantes, d’une part l’abondance d’anglicismes et d’autre part une tendance importante à
l’antonomase.

2.1 Les anglicismes

Le football dans sa forme de pratique actuelle, on l’a vu, est d’origine britannique. Chacun de reconnaitre
que par la pratique, les mots qui y sont reliés dès l’origine sont souvent attachés et transmis, car ‘rejoués’ avec
cette pratique. Il ne s’agit pas effectivement d’une règle absolue, néanmoins, le football a gardé dans son
expression française les vestiges d’un passé anglais pas si lointain.

Mélanie Bernard, dans sa thèse en lexicologie, a présenté et comparé plus de deux cents anglicismes dans
une dizaine de sports. Il ressort que le football comporte 26% de ces anglicismes représentatifs du discours
sportif français (de son étude), avec 59 lexies. Parmi les terrains de prédilection de l’expression du vocabulaire

96
Terminologie du football

sportif, le football se place loin devant les autres sports avec plus de quarante magazines qui lui sont
exclusivement consacrés.

2.2 L’antonomase

L’usage de nom propre en nom commun est relativement fréquent dans le jargon footballistique. Nous
verrons à l’image de Leroy (2001 in Détrie, Siblot, Vérine), que l’antonomase : « constitue un raccourci
argumentatif permettant de prédiquer d’un sujet un certain nombre de propriétés du porteur originel du nom
propre ». Une des raisons de cette présence est celle de l’idolâtrie courante dans le football. Au-delà de la
création, même à travers des gestes techniques ou incongrus, c’est finalement aussi la part du sportif comme
idole et souvent modèle que l’on fait valoir par ce procédé. Les sportifs deviennent des héros et restent dans
l’histoire parfois pour un seul geste qu’ils symboliseront par leur nom. Il faut cependant noter que ce sont des
termes souvent éphémères. D’autres joueurs reprennent les mêmes gestes et parfois supplantent l’ancien nom
avec le leur…

2.3 La particularité du nombre

Il est intéressant de noter que dans un certain nombre de cas, la distinction entre singulier et pluriel n’est pas
discriminante. C’est le cas systématiquement concernant les termes se rapportant aux buts en tant qu’élément
physique. Dans le cas d’un tir ou d’un déplacement, selon le commentateur, le joueur va indifféremment vers le
but ou les buts. Cela vaut de même pour les proches synonymes : cage, cadre, montant, filet. Cela tient sûrement
de la confusion ou tout au moins du mélange possible entre l’objet en tant qu’objectif – un tout symbolique,
donc emploi du singulier – et l’objet qui est constitué de plusieurs éléments - emploi du pluriel. Ainsi les
composantes prennent le pas dans leur nombre sur le nombre lui-même attribué à l’objet.

« A raté le but déserté par Regnault, à 40 mètres ».


L’Equipe du 28/01/2007
« Il a manqué les buts, encore une fois ».
Agence France Presse du 16/12/2006

3. Lexique

Dans cette revue terminologique, nous avons voulu mettre en avant les termes à la fois des spécialistes
(pratiquants et non-pratiquants), tout comme certaines expressions ou termes populaires. La spécificité de
certains termes, leur aspect technique propre au football, a été un critère de sélection, mais, nous n’avons pas
voulu laisser en reste d’autres formes plus imagées qui font partie de cet ensemble qui permet de ‘dire le
football’.

97
Terminologie du football

Les équivalents anglais sont issus d’expressions toujours attestées et non de traductions littérales. Ainsi le
geste spécifiquement reconnu comme tel en français : ‘aile de pigeon’, n’a pas d’équivalent en anglais ce qui ne
signifie pas bien sûr que le geste ne soit jamais réalisé outre Manche...

aile n.f. anti-jeu n.m.


Bande de terrain, zone qui longe la longueur Geste ou attitude qui va à l’encontre du bon
intérieure du terrain. déroulement de la partie ou de l’esprit sportif.
Matérialisé dans sa limite par la ligne de touche, il
s’agit d’un ensemble symbolique car il ne comporte appel de balle l.m.
pas d’autre marquage officiel concret. Indication (gestuelle ou verbale) en vue de
l’obtention de la balle alors encore détenue par un
aile de pigeon l.f. co-équipier.
Geste technique qui consiste à frapper la balle sur
arbitre n.m.
l’extérieur du pied ou avec le talon, jambe repliée
En. referee
vers l’arrière, souvent à hauteur de hanche.
Personne veillant au bon déroulement d’une partie
Geste technique de contrôle ou transmission de
selon les règles édictées et reconnues au préalable.
balle peu puissant en terme de force de frappe.
Dans le football professionnel, on distingue, en
« ... un geste lumineux en remisant en retrait d’une
France, quatre arbitres. L’arbitre de champ, qui est
aile de pigeon du droit »
responsable et dispose du dernier mot ; deux
L’EQUIPE du 8/11/2004
arbitres ou juges de touche situés de chaque côté
ailier n.m. des longueurs du terrain ; et un quatrième, proche
En. winger des bancs de touche, gérant les remplacements et le
Poste de joueur latéral, parfois dit : de couloir. temps additionnel.
Situé plutôt dans les postes d’attaque plutôt que de
arconada n.f.
défense.
Action, pour un gardien de but, de ne pas contrôler
amorti n.m. / n.f. correctement une balle et de la laisser glisser sous
En. ball control, trap son corps jusque dans son but.
Geste technique qui consiste à réceptionner la balle. Du nom du gardien de but espagnol qui, lors de la
L’amorti peut être effectué par toutes les parties du finale du championnat d’Europe 1984, ne put
corps à l’exception des mains et bras (sauf pour le contrôler le coup franc de Platini.
gardien de but dans sa surface de réparation).
arrêt(s) de jeu l.m.(p.)
Souvent étape préliminaire qui s’enchaine avec une
1) En. interruption of time, stoppage
frappe ou une course.
Durée pendant laquelle le jeu ne se déroule plus.
« un amorti poitrine enchainé d’une frappe en
2) Laps de temps supplémentaire accordé en fin de
pivot »
mi-temps au vue des interruptions survenues
L’Equipe du 13/01/2008
auparavant.
—> contrôle
—> temps additionnel

98
Terminologie du football

arrière n.m. / n.f. balle au coin l.f.


En. defender En. corner kick
Joueur ou joueuse qui évolue sur la première ligne Remise en jeu effectuée depuis l’angle de
devant le gardien, poste à vocation défensive. terrain.adverse.
En général, trois à quatre de ces types de postes Francisation du terme ‘corner’ préconisée par la
sont pourvus par équipe. commission spécialisée de terminologie du
ministère.
ascenseur n.m. —> corner
Action de prendre appui sur une autre personne afin
de capter un ballon aérien. ballon n.f.
Ce geste est sanctionnable par l’arbitre, cependant En. ball
l’action de jeu doit être faite sur une balle aérienne Grosse balle.
sans quoi le joueur qui ne saute pas peut alors Il existe trois formats différents qui sont utilisés en
déséquilibrer l’autre. fonction de l’âge. Le ‘T5’ pour les adultes a une
circonférences de 68 à 70 cm pour un poids de 410
avertissement n.m. à 450 g.
En. booking, caution —> balle
Réprimande verbale donnée par l’arbitre à un joueur
ou un membre de l’encadrement de l’équipe. bicyclette n.f.
Le discours peut aussi être accompagné d’une En. bicycle kick. overhead kick
sanction sous forme symbolique d’un carton. Action de frapper la balle les deux pieds décollés au-
Il existe deux couleurs de cartons d’avertissement : dessus de la tête.
le jaune (qui laisse un sursis) et le rouge qui exclue Geste technique spectaculaire rare.
la personne directement. Deux cartons jaunes « Cahill venait ruiner les espoirs londoniens d’une
équivalent à un rouge. superbe bicyclette »
L’Equipe du 12/11/2007
avant-centre n.m. / n.f.
En. centre-forward billard n.m.
Poste situé à la pointe de l’attaque. 1) Se dit lorsque la balle ricoche sur deux joueurs et
Joueur ou joueuse évoluant souvent seul(e) à ce plus.
poste, c’est celui ou celle sur qui l’équipe compte le Action confuse.
plus pour marquer des buts. « sur un corner de Proment prolongé par quelques
coups de billard dans la surface ».
balle n.f. L’Equipe du 12/08/2007
En. ball —> cafouillage
Sphère pneumatique généralement en cuir ou 2) Pelouse en parfait état.
matière plastique. Renvoi à la comparaison entre un tapis de billard
—> ballon (poils verts courts et parfaitement répartis sur un
rectangle plat).

99
Terminologie du football

« la pelouse du Parc des Princes n’a plus rien d’un but n.m.
billard ». En. goal
L’Equipe du 23/01/2007 1) (concret) Ensemble composé des deux poteaux
(latéraux), de la barre transversale (horizontale
biscotte n.f. supérieure) et d’une ligne (marquage au sol).
Carton jaune. Il mesure 244 cm de haut pour 732 cm de large.
Expression populaire. 2) (abstrait) Point(s) marqué(s) lorsque la balle
—> carton franchit entièrement la ligne à l’intérieur des cages.

boulette (faire une) l.f. but contre son camp l.m.


Faire une erreur qui implique des conséquences En. own goal
importantes, généralement un but. Action d’un joueur qui marque un but dans ses
Comme il est le dernier joueur souvent avant la propres cages.
ligne de but, c’est le gardien qui est « l’auteur » Le score évolue alors en faveur de l’équipe adverse.
d’une boulette.
—> arconada but en or l.m.
« même si j’ai fait une grosse boulette (une relance En. golden goal
courte interceptée par Mansaré pour le deuxième But qui scelle le match et accorde la victoire (sans
but d’Elmander) ». poursuite du jeu et quelle que soit la durée restante)
L’Equipe du 22/12/2007 à l’équipe qui vient de marquer.
Règle plutôt récente qui s’applique en
brassard n.m. prolongations, donc après le temps réglementaire
En. armband mais avant la séance finale des tirs au but.
Bandeau placé au bras. Sigle : b.e.o.
Il y a forcément un capitaine par équipe et celui-ci « En finale, il entre à la 76 minute, et, dans la
porte un brassard comme signe distinctif. Certains prolongation contre l’Italie (2-1, b.e.o.), inscrit le
brassards peuvent être commémoratif et n’ont pas but en or qui fait sa gloire. »
d’autre importance que symbolique. L’Equipe du 5/06/2006

brosser v. buteur/buteuse n.m./f., adj.


En. bent (to) En. goal scorer
Action de frapper la balle pour lui donner un effet de Celui ou celle qui vient de marquer ou dit de celui
rotation sur elle-même (telle une toupie). ou de celle qui marque le plus fréquemment dans
La trajectoire de la balle ainsi frappée est courbe et l’équipe.
non rectiligne. « Marinette Pichon : meilleure buteuse ».
France Football du 29/09/2006
Bundesliga n.f.
Championnat de football professionnel allemand.

100
Terminologie du football

cadre n.m. Deux cartons jaunes dans un même match


1) Ensemble (tripartite) qui compose le but hors du conduisent à une exclusion définitive du match et au
sol. minimum un match de suspension à suivre.
« Mendy manqua de peu le cadre ». —> biscotte
L’Equipe du 03/03/2008
—> but, cage, poteau caviar n.m.
2) Joueur titulaire ayant une importance majeure au Passe facile à recevoir, ou bien réalisée
sein de l’équipe. techniquement, voire plus généralement, passe
« j’avais tenu à le nommer capitaine parce que, décisive.
même s’il n’est pas bavard, pour moi, c’est un « il profite d’un caviar de Rothen pour marquer de
joueur cadre ». la tête. »
L’Equipe du 17/01/2008 L’Equipe du 25/12/2007
—> passe
cafouillage n.m.
En. scramble centre n.m.
Confusion dans le jeu. En. center, cross
Action impropre et mal faite. Passe qui traverse le terrain dans le sens de la
—> billard largeur.

cage n.m. charge n.f.


Cadre matériel du but. En. challenge
S’emploie indifféremment au singulier ou au pluriel. Action d’aller au contact vers un autre joueur.
Selon la nature de la charge, elle peut être
calcio n.m. « illégale », et donc sanctionnable ; ou bien
Championnat de football professionnel italien. « loyale », donc dans le respect des règles, et le jeu
se poursuit sans interruption.
capitaine n.m.
En. captain chasuble n.m.
Joueur ou joueuse qui est le représentant de l’équipe En. chasuble
auprès de l’arbitre. Maillot d’entrainement sans manche.
C’est lui ou elle qui discute avec ce dernier et prend
les décisions de jeu. chaussette n.f.
En. sock
carton n.m Vêtement de coton ou synthétique qui recouvre le
En. card pied et monte jusqu’au dessous du genou.
Morceau de papier ou de plastique qui symbolise
une sanction disciplinaire.

101
Terminologie du football

ciseau n.m. corner n.m.


En. scissors kick En. corner
Frappe aérienne qui s’effectue les deux pieds Remise en jeu effectuée depuis l’angle du terrain.
décollés du sol, s’entrecroisant de manière rapide Règle établie depuis 1891.
(telle une paire de ciseaux).
—> bicyclette cou de pied l.m.
En. instep
cloche (en) l.adv. 1) Surface supérieur du pied.
Trajectoire de balle montante puis descendante qui 2) Se dit aussi généralement d’une frappe.
rappelle celle de la courbe d’une cloche.
—> lob coup de pied arrêté l.m.
Action de remettre en jeu une balle suite à une faute
contre n.m. ou à une sortie hors de limites arrière du but.
1) Geste qui coupe une trajectoire de balle. C’est normalement une action offensive.
Peut être volontaire ou non. —> corner, coup franc
« Leroy, après un contre favorable dans l’axe,
dribbla Audard ». coup de pied de coin l.m.
L’Equipe du 24/02/2008 En. corner
2) Action qui démarre lorsque l’on récupère une Remise en jeu de l’angle du terrain.
balle issue d’une attaque adverse. Francisation du terme ‘corner’.
« qui a permis à Bordeaux de marquer en contre ». « Dieuze, de la tête et à la suite d’un coup de pied de
L’Equipe du 10/02/2008 coin, a ouvert le score ».
L’Equipe du 20/01/2008
contre-attaque n.f. —> corner
En. counter attack
Action individuelle et collective de relance directe coup du chapeau l.m.
du jeu suite à une attaque de l’adversaire, effectuée En. hat trick
rapidement en vue de le prendre de vitesse. Action d’un joueur marquant à trois reprises
consécutives lors d’une même partie.
contre-pied n.m. Expression venue du cricket, lorsque le joueur
Frappe qui part dans la direction opposée à celle réussissait trois frappes successives, il ôtait alors
attendue par celui qui souhaite l’intercepter. son chapeau (ou casquette).
« quand, précisément, un hat-trick (coup du
contrôle orienté l.m. chapeau) est-il réussi ? Réponse : quand un joueur a
Action de récupérer une balle en l’amortissant de inscrit consécutivement trois buts pour son équipe…
sorte qu’elle puisse être jouée dans le même un hat-trick n’est donc pas un simple triplé. »
mouvement pour permettre un enchainement plus L’Equipe du 02/12/2007
fluide et rapide.

102
Terminologie du football

coup du foulard l.m. Le dernier vainqueur ainsi que le pays hôte sont
Geste technique qui consiste à frapper une balle avec automatiquement qualifiés. Des représentants des
la jambe opposée en venant croiser par l’arrière. cinq continents seront présents mais se disputeront
Geste rendu célèbre notamment par l’Argentin au préalable les places qualificatives lors de
Maradona ou le Brésilien Ronaldino. tournois sélectifs.
« sur une démentielle passe en coup du foulard »
L’Equipe du 04/12/2003 couverture de balle l.f.
Aptitude ou qualité individuelle de protection de la
coup du scorpion l.m. balle.
Geste de renvoi de la balle (par le gardien de but) au « Pratiquement pas de ballons perdus, une
moyen de ses plantes de pieds venant frapper la couverture de balle optimum ».
balle par l’arrière au dessus de sa tête. L’Equipe du 01/02/2007
Geste rendu célèbre notamment par le Colombien
Higuita. crampon n.m.
En. cleat, stud
coup du sombrero l.m. Pointe placée sur la semelle de la chaussure.
Action de passer son adversaire direct en le Ils doivent s’enfoncer au contact du sol afin de
contournant et en faisant passer la balle par-dessus permettre une meilleure adhérence.
lui. —> moulés, vissés
« avant que son adversaire ne lui inflige un coup du
sombrero dont il se souviendra longtemps » croc-en-jambe (faire un) v.
L’Equipe du 03/06/2007 En. trip up (to)
Action (irrégulière) de bloquer ou faucher la jambe
coup franc l.m. de son adversaire.
En. freekick
Action de remettre une balle en jeu suite à une faute crochet n.m.
commise. Geste de déviation de la balle.
Selon la gravité de la faute commise, le coup franc Virage sec effectué avec le ballon.
sera ‘direct’ (avec possibilité de frapper directement
au but pour marquer), ou ‘indirect’ (la balle devra déborder v.
être impérativement touchée par un autre joueur que En. get past an opponent (to)
le frappeur avant de passer la ligne de but – le Action de prendre de vitesse un opposant en le
gardien n’étant pas inclus). dépassant par le côté.

coupe du monde l.f. dégagement n.m.


En. world cup En. clearance
Evènement tenu tous les quatre ans, qui réunit 32 Frappe longue de l’arrière du terrain vers l’avant.
équipes de football internationales.

103
Terminologie du football

derby n.m. expulsion n.m.


En. derby En. ejection
Confrontation entre deux équipes géographiquement Renvoi d’un joueur à la suite d’un carton rouge
proches ou par extension désormais historiquement (faute grave ou succession de fautes majeures).
rivales. Le joueur doit quitter le terrain définitivement.
Match à l’origine entre deux équipes du même —> carton
comté en Angleterre, à Derby.
entredeux n.m.
déviation n.f. En. drop ball
En. deflection Remise en jeu de la balle par l’arbitre qui la laisse
Action de dévier une balle déjà en mouvement. tomber entre deux adversaires qui auront le droit de
se la disputer lorsqu’elle aura touché le sol.
double contact l.m.
Geste technique qui allie deux touches successives extérieur n.m.
et rapides de la balle dans des directions contraires. En. outside (of the foot)
« Petit pont, double contact, il a fait passer une Frappe de l’extérieure du pied.
soirée cauchemardesque à ses adversaires. »
L’Equipe du 07/08/2005 F.A l.f.
Football Association, Fédération anglaise.
dribble n.m. Plus vieille fédération (1846).
En. dribble
Geste technique de conduite de la balle avec le pied. feinte (de frappe) n.f. (l.f.)
« un but de rêve à la sortie d’un énième dribble En. dummy, fake, feint
chaloupé » Action de faire croire à l’adversaire que l’on va
L’Equipe du 13/01/2008 frapper la balle alors qu’on la garde.

encaisser un but (l.v.) F.F.F l.f


Se dit d’une équipe lorsque l’autre équipe vient de Fédération Française de Football.
lui marquer un but. Créée en 1919 (avec des fondements depuis 1904).
écran (faire un) l.v.
F.I.F.A l.f.
Action de se mettre entre un joueur et la balle afin
Fédération Internationale de Football Amateur.
que ce dernier ne puisse l’atteindre.
Fondation officielle en 1904 par la Belgique, le
Danemark, l’Espagne, la France, les Pays-Bas, la
entraineur n.m.
Suède et la Suisse.
En. coach
Personne en charge de l’entrainement mais aussi des
choix techniques durant le match (pour les tâches
principales).

104
Terminologie du football

filets de but l.m.p. Le goal-average peut être positif lorsqu’il y a un


En. goal nets total de buts marqués supérieur au total de buts
Filets placés derrière chaque but qui s’ancrent dans encaissés ; il peut aussi être négatif dans le cas
le sol et relient les poteaux et la transversale. inverse. Il permet aussi en cas d’égalité en
championnat de classer une équipe avant l’autre.
finale n.f. « Faciles vainqueurs [...] [ils] ont désormais un
En. final goal-average positif. »
Dernier match d’un tournoi. Point d’orgue d’une L’Equipe du 24/01/2008
compétition.
Match à l’issu duquel sera connu le nom de l’équipe grand pont l.m.
vainqueure d’une compétition. Action de passer son adversaire en le contournant
d’un côté et en poussant la balle de l’autre.
frappe n.f.
En. kick gri-gri n.m.
Action de percuter la balle, généralement avec le Drible ou action fantasque et technique.
pied ou la tête. « réussissant sur son flanc droit quelques gri-gris
splendides. »
gardien de but l.m. L’Equipe du 02/11/2006
En. goalkeeper
hors-jeu n.m.
Poste unique par équipe, seul joueur autorisé à
En. off-side
prendre la balle à la main dans sa surface de
Règle qui stipule qu’aucun joueur de l’équipe
réparation.
adverse ne peut recevoir une balle d’un de ses
coéquipiers lorsqu’il se trouve entre le dernier
gazon n.m.
défenseur et le gardien de but.
En. grass
On parle souvent d’une ligne imaginaire de hors-jeu
Ensemble de verdure sur lequel se tiennent
qui s’établit dans le sens de la largeur du terrain à
généralement les entrainements et les matchs de
partir du pied du dernier défenseur. Jouer le hors-
football.
jeu est aussi une technique de défense qui permet un
—> pelouse
positionnement spécifique par rapport à son
adversaire (moins de rapprochement physique).
goal n.m / n.f.
En. goalkeeper
hold-up n.m.
Gardien/ne de but.
Fait pour une équipe de remporter un match qu’elle
ne méritait pas.
goal-average n.m.
Différence de but.
intérieur n.m.
Rapport entre les buts marqués et les buts encaissés
En. inside (of the foot)
lors d’un championnat ou d’un tournoi.
Frappe de balle effectuée avec l’intérieur du pied.

105
Terminologie du football

jouer la montre l.v. ligne n.f.


En. waste time (to) En. line
Ralentir le jeu ou ne pas s’engager pour qu’il puisse Trait de marquage au sol qui fait le tour du terrain
s’établir sur un rythme normal. mais aussi en délimite la moitié, un rond central et
Activité répréhensible si elle est pratiquée durant les les partie dites des surfaces de réparation.
sorties de balle, en retardant les remises en jeu de
manière volontaire (sanctionnable alors d’un carton ligue 1 l.f.
jaune). Championnat de football professionnel français
(division la plus élevée).
joueur/joueuse de champ l.m./f.
En. field player lob n.m.
Joueur ou joueuse à l’exception du gardien et des En. lob
remplaçant(e)s. Action de faire passer la balle par-dessus un autre
joueur.
juge de touche l.m.
En. linesman lucarne n.f.
Arbitre portant un drapeau et officiant en bord de En. top corner
touche, un de chaque côté de la longueur du terrain. Les deux coins supérieurs, intérieurs du but.
—> arbitre —> lunette

lanterne rouge l.f. lunette n.f.


Dernière équipe d’un classement, d’un championnat. En. top corner
« Lanterne rouge de la D2 anglaise et dernier club Les deux coins supérieurs et intérieurs du but.
pro, toutes divisions confondues, à ne pas encore —> lucarne
avoir gagné un match cette saison. »
L’Equipe du 03/10/2007 maillot n.m.
En. shirt, jersey
libéro n.m. / n.f. Vêtement couvrant la partie supérieur du corps.
En. libero Il comporte obligatoirement un numéro dans le dos
Poste d’arrière ou de milieu (central) qui se libère du et chez les professionnels, souvent son patronyme ou
marquage individuel, il contribue à l’attaque et à la surnom, juste au dessus, ainsi que de nombreux
défense. sponsors (dont la taille, la nature et l’emplacement
« Ancien milieu créatif reconverti en libero porté sont réglementés et négociés).
vers l’avant, Blanc veut que son équipe lui
ressemble. » main n.f.
L’Equipe du 06/08/2007 En. hand
Action de toucher la balle avec la main pour les
joueurs de champ.

106
Terminologie du football

marquer v. « Pour le reste, de la fin de la période des transferts


En. score (to), mark (to) au début du mercato, on devrait déposer les
1) Action d’inscrire un but, de faire franchir la ligne armes. »
au ballon à l’intérieur du but. L’Equipe du 14/11/2003
2) Défendre sur un joueur un adversaire en
particulier. mi-temps n.f.
En. half-time
marquage n.m. 1) Première ou deuxième partie du temps de jeu
Attitude de défense individuelle. d’un match.
L’expression ‘marquage à la culotte’ désigne une 2) Laps de temps qui sépare les deux périodes de
défense individuelle proche sur un seul et même jeu.
joueur.
—> défense milieu n.m. / n.f.
En. midfielder
match n.m. Poste situé entre les attaquants et les défenseurs.
En. game, match
Opposition établie entre deux équipes. milieu récupérateur l.m.
Joueur du milieu de terrain dont la tâche principale
match d’ouverture l.m. est la récupération du ballon (aspect plutôt défensif).
En. opening game
Premier match lors d’un tournoi ou d’un montant n.m.
championnat. En. goal posts
Cadre qui forme le but, composé de deux poteaux
match nul l.m. latéraux et d’une barre transversale.
En. draw (match) —> but, cadre
Fait qu’il n’y ait pas de vainqueur à l’issue du temps
réglementaire d’une partie. montants n.m.p.
En. plot
meneur de jeu l.m. Poteaux qui matérialisent les limites latérales du but.
En. play maker Généralement les montants font 12 cm de diamètre
Joueur par qui circulent un maximum de ballons et et déterminent ainsi la largeur de la ligne au sol.
qui organise le jeu lors de possessions de balle de —> but, cadre, cage, poteau
son équipe.
moulés n.m.p.
mercato n.m. En. moulded studs
Période de l’année où les clubs professionnels sont Type de crampons en plastique généralement,
autorisés à transférer des joueurs éléments d’un ensemble coulé (‘moulé’) en un seul
(achats/ventes/prêts). bloc.

107
Terminologie du football

Crampons fixés à la chaussure qui ne peuvent être passe n.f.


remplacés. En. pass
—> crampon Action de transmettre la balle à quelqu’un d’autre.

mur n.m. passe à dix l.f.


En. wall Fait pour des joueurs de se transmettre le ballon sans
Lorsque l’équipe adverse place des joueurs statiques réelle intention immédiate de marquer un but, en le
avant la frappe d’un coup franc. faisant tourner entre eux.
Le mur se situe à 915 cm et peut être composé d’un « impressionnant de tranquillité, jouait désormais à
nombre de joueurs variables. la passe à dix ».
L’Equipe du 12/12/2007
obstruction n.m.
En. obstruction passe décisive l.f.
Geste intentionnel répréhensible par l’arbitre qui Dernière passe qui précède la frappe amenant à
empêche l’adversaire de récupérer une balle ou l’inscription d’un but par un autre joueur.
d’évoluer dans sa direction initiale.
passement de jambe l.m.
panenka n.f. Dribble spécifique qui consiste à faire un cercle
Manière particulière de tirer un penalty. autour de la balle avec son pied.
Frappe légère, lobée en plein centre de la cage qui Contournement rapide du ballon avec une seule
anticipe le plongeon du gardien. jambe.
« Du nom de l’ancien milieu tchécoslovaque, —> dribble
Antonin Panenka, qui avait en finale de l’Euro 1976,
RFA-Tchécoslovaquie (2-2, 5-3 aux t.a.b.), feinté passeur n.m.
son tir au but et placé le ballon au centre des cages, En. linkman
avec une trajectoire en feuille morte. » Joueur ayant effectué une passe.
L’Equipe du 07/09/2007
pelouse n.f.
papinade n.f. En. lawn
Reprise de volée acrobatique. Partie gazonnée d’un stade.
Inspirée du joueur français, Jean-Pierre Papin. —> gazon
« Un retourné, comme Jean-Pierre Papin savait les
faire, une “papinade” ! » penalty n.m.
L’Equipe du 09/01/2006 En. penalty kick
Coup de pied arrêté suite à une faute commise dans
parade n.f.
la surface de réparation. Un joueur seul tire la balle
En. save
face au gardien de but adverse.
Sauvetage spectaculaire de la balle par le gardien de
Le point de penalty matérialise l’emplacement de
but.
départ de la balle (à 732 cm du but). A l’exception

108
Terminologie du football

du tireur et du gardien, tous les joueurs sont à « Un seul tir lui a échappé : le pointu victorieux de
l’extérieur de la surface de réparation. Govou. »
Le penalty a été inventé par l’Irlandais Mc Crum en L’EQUIPE du 24/09/2007
1873.
poteau n.m.
permutation n.m. En. plot
En. position switch Elément droit planté dans le sol.
Action d’interchanger de position sur le terrain entre Les poteaux sont les deux cylindres,
deux co-équipiers. perpendiculaires au sol, qui matérialisent le but
dans sa largeur et jusqu’à sa hauteur, sur quoi est
petit pont n.m. posée ensuite la barre transversale. Dans le passé,
En. nutmeg certains poteaux étaient carrés. Généralement
Action de faire passer la balle entre les jambes d’un quatre poteaux (de ‘corner’) matérialisent les angles
autre joueur. du terrain (avec un drapeau sur le dessus).
« Chez nous, le public a toujours davantage
apprécié un petit pont plutôt qu’un jeu dépouillé et poteau rentrant l.m.
trop direct. On a la culture du beau geste. » But inscrit en touchant la partie intérieure du poteau.
L’EQUIPE du 09/11/2005
premier league n.f.
plat du pied l.m. Championnat de football professionnel anglais,
Action de frapper la balle avec la partie intérieure du (division la plus élevée).
pied, implique souvent une trajectoire rectiligne
(sauf précisions supplémentaires). pressing n.m.
Action de presser son adversaire, mettre une
plongeon n.m. pression physique (ou morale) sur quelqu’un.
Action de tomber au sol. Consiste à laisser peu d’espaces à l’autre.
Expression récurrente pour les bonds tendus à « agressant joyeusement le porteur du ballon d’un
l’horizontale du gardien mais aussi pour les pressing sans relâche. »
simulations de faute des joueurs en général. L’Equipe du 07/02/2008

poing n.m. prolongation n.f.


En. fist En. extra time
Partie du corps utilisée par le gardien pour dégager Temps supplémentaire donné à l’issue du temps
une balle qu’il ne peut ou ne veut capter à la main. réglementaire lorsqu’il faut qu’un vainqueur émerge
de la rencontre.
pointu n.m. Généralement deux mi-temps supplémentaires de
En. toe kick quinze minutes chacune.
Frappe ou déviation de la balle avec la pointe du S’emploie au singulier comme au pluriel.
pied (les orteils).

109
Terminologie du football

protège-tibia l.m. reprise de volée l.f.


En. shin-guard En. volley (Half-volley)
Protection de la partie inférieure située entre la Frappe de balle lorsque celle-ci est décollée du sol.
cheville et le genou. Un pied est en appui au sol et l’autre, formant une
Les protège-tibias sont obligatoires en compétitions équerre, reprend la balle dans les airs.
officielles. On distingue aussi la frappe de demi-volée lorsque
la jambe de frappe n’est pas perpendiculaire à
récupération n.f. l’autre et frappe la balle dans l’axe de la course
En. stilling (1), recovery (2) (demi-volée).
1) Action de reprendre la balle à l’équipe adverse.
2) Phase qui permet de récupérer. roulette n.f.
Laps de temps proposé ou parfois imposé entre deux En. double drag-back. Marseille turn
matchs. Geste technique (dribble) qui consiste à faire rouler
le pied sur le ballon pour le décaler (et le faire lui-
relance n.f. même rouler).
Action de repartir en attaque à partir de sa défense. Il s’agit généralement d’un tour complet que le
corps effectue sur lui-même.
remplaçant/e n.m./f. Geste technique popularisé par Zidane (qui a donné
En. sub(stitute) référence à l’expression, en anglais : ‘Marseille
Joueur ou joueuse qui entre sur le terrain en cours de turn’).
match pour remplacer un ou une autre partenaire de
la même équipe. semelle (mettre une) l.v.
Trois remplacements sont généralement autorisés au Action de toucher un joueur avec la semelle.
cours des matchs officiels, et sont toujours définitifs. Geste interdit et dangereux. Se dit d’un tacle
dangereux.
remplacement n.m.
Serie A n.f.
En. substitute
Championnat de football professionnel italien,
Action de remplacer un joueur ou une joueuse par
(division la plus élevée).
un ou une autre.
short n.m.
renard des surfaces l.m.
En. short
Buteurs qui officient surtout proche du but (dans la
Elément de la tenue officielle du footballeur :
surface de réparation).
vêtement qui masque et protège du haut de la
Un célèbre exemple est l’allemand Völler.
ceinture jusqu’au dessus du genou.
« Je ne suis pas un renard des surfaces, reconnait-il.
Comme pour le maillot, sa couleur est distinctive et
Je n’aime pas rester devant le but. »
doit être similaire pour tous les joueurs de champ
L’EQUIPE du 14/02/2006
d’une même équipe. Des sponsors peuvent y
apparaitre.

110
Terminologie du football

simulation n.f. Le pied va au contact du ballon : si l’autre joueur


En. simulation est touché en premier, il y a faute. Un tacle effectué
Geste ou attitude, répréhensible par l’arbitre, qui par l’arrière sur un joueur donne carton jaune, au
tend à feindre une faute commise sur soi même par minimum, au joueur qui l’effectue, tout comme
un adversaire pourtant innocent. lorsqu’il a les deux pieds décollés du sol.

sortie de but l.f. tacle glissé l.m.


En. goal kick En. sliding tackle
Balle qui sort du terrain, derrière le but adverse et Tacle effectué en glissant sur le sol
qui entraine une remise en jeu par l’autre équipe.
Le gardien effectue la remise en jeu afin que celle-ci talonnade n.f.
ne puisse pas permettre à l’autre équipe de n’avoir En. back heel
aucun joueur proche du but (voir règle du hors-jeu). Frappe effectuée avec le talon du pied.

stade n.m. temps additionnel l.m.


En. stadium En. added time
Lieu qui abrite le terrain sur lequel va se dérouler Temps qui vient s’ajouter à la fin de chaque mi-
une rencontre. temps.
Il est souvent en plus composé de gradins et de Le temps a l’appréciation finale de l’arbitre
vestiaires. principal, un quatrième arbitre peut lui donner une
indication qui correspond aux temps d’interruption
stoppeur/euse n.m./f. lors de blessures ou remplacements éventuels.
En. central defender / sweeper « il a été expulsé dans le temps additionnel (90 + 3)
Défenseur(e) central(e), focalisée sur la défense et pour un tacle jugé dangereux par l’arbitre »
particulièrement sur l’avant-centre adverse. L’Equipe du 26/01/2008

surface de réparation l.f. temps réglementaire l.m.


En. penalty area, box En. normal playing time
Rectangle surmonté d’un arc de cercle, située devant Durée officielle d’un match, soit deux fois quarante-
le but. cinq minutes, au total une heure et trente minutes.
Matérialise au sol par des lignes, la zone dans
laquelle le gardien peut prendre la balle à la main. tirs au but l.m.
Elle mesure 16,50 m. Une faute commise à En. kicking contest
l’intérieur entraine un penalty. Ultime période du match, séance qui vise à
déterminer un vainqueur et qui oppose au minimum
tacle n.m. cinq tireurs de penalty de chaque équipe.
En. tackle
Geste de récupération de la balle sur un autre joueur.

111
Terminologie du football

toss (faire le) n.m. (l.v.) un-contre-un l.m


En. toss a coin (to) En. one on one
Décision de l’engagement de la partie. Face à face entre deux adversaires qui implique une
Entre les deux capitaines d’équipe, l’arbitre confrontation.
détermine généralement avec une pièce de monnaie
le droit qu’un des deux aura de choisir, soit une-deux l.m.
l’engagement de la première balle, soit la partie du En. one-two, give and go
terrain (le camp) que son équipe va en premier Echange de deux passes successives entre deux
occuper. mêmes joueurs.
Le premier à faire passe, donne au second qui lui
touche n.f. remet instantanément.
En. thrown-in
1) Remise en jeu à partir de la longueur du terrain vestiaire n.m.
suite à une sortie de balle au même niveau. En. dressing room
2) Jouer à une seule touche de balle : jouer de façon Lieu dans lequel se changent les joueurs avant
que le ballon passe d’un partenaire à l’autre sans d’entrer sur le terrain. Espace réservé aux membres
contrôle de la balle ni dribble éventuel. du groupe seulement, lieu de prédilection pour le
discours de l’entraineur.
transversale n.f.
En. cross bar (1), cross-field pass 2) vissés n.m.p.
1) Cylindre supérieur horizontal qui repose sur les En. screw-in studs
poteaux du but. Crampons à vis.
2) Passe traversant la largeur du terrain. Se dit aussi de la chaussure entière.

Département des sciences du langage et


de la médiation culturelle et communication
Université Paul-Valéry, Montpellier 3
UMR CNRS 5267 – Praxiling
arnaud.richard@gmail.com

112
Terminologie du football

Bibliographie

BERNARD, M. (2006), Les anglicismes dans le sport en langue française. Modes d’intégration et aspects
sociolinguistiques, Thèse soutenue sous la direction de Jeannine Gerbault, Université Michel de Montaigne,
Bordeaux 3.

DETRIE, C., SIBLOT, P., VERINE, B. (2001), Termes et concepts pour l’analyse du discours, Paris : Honoré
Champion.

GALISSON, R. (1978), Recherches de lexicologie descriptive : la banalisation lexicale. Le vocabulaire du


football dans la presse sportive. Contribution aux recherches sur les langues techniques. Paris : Nathan.

PETIOT, G. (1982), Le Robert des sports. Dictionnaire de la langue des sports. Paris : Le Robert.

TOURNIER, J. (1999), Les mots anglais du français. Paris : Belin.

WAHL, A. (2002), La balle au pied : histoire du football, Paris : Gallimard.

Netographie
http://www.kicktionary.de
Base de donnée et travaux de recherche de Thomas Schmidt (Université d’Hambourg, Allemagne).

http://www.lexique-jo.org/liste.cfm
Liste officielle des termes employés lors des Jeux Olympiques.

Conclusion

Un dictionnaire entier serait nécessaire pour traiter pleinement de la terminologie du football. Une chose est
sûre, le vocabulaire du football du fait du grand dynamisme de son domaine, est lui-même marqué par une
évolution remarquable.

Remerciements

Mes remerciements iront particulièrement à deux chercheurs qui se sont intéressés au domaine et qui ont
permis en partageant leurs travaux, la mise en place et la précision de cet article. Merci à Mélanie Bernard (de
l’Université Bordeaux 3) et Thomas Schmidt (de l’université de Hambourg).

113

View publication stats