Vous êtes sur la page 1sur 6

Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales

Centre des Etudes Doctorales « Economie et gestion »

Année Universitaire 2018 – 2019

Formulaire de candidature
Intitulé du laboratoire : Laboratoire de recherche en sciences de gestion des
organisations (RSGO)

Intitulé de l’équipe : ……………………………

Axe de recherche : Gouvernance et Gestion des Organisations et Territoires

Page 1 sur 6
I. Identification du candidat

Informations personnelles

Nom : ZAYER

Prénom : Sarah

Date et lieu de naissance : 17/ 03/ 1996 à Rabat

N° CIN : G685063

Adresse : 3 Rue Houssein Heikel , Resid NADA Appt 6 , KENITRA

Téléphone : 0615201090

E-mail : sarazayer@gmail.com

Statut professionnel : Etudiante

II. Diplômes obtenus

Diplôme Spécialité Mention Etablissement Année


Ex. (FSJES – Ville)
Master Spécialisé Finance Audit et Contrôle de Assez Bien ENCG-KENITRA 2016/2018
Gestion

Licence Gestion Financière Assez Bien FSJES-KENITRA 2013/2016


Fondamentale
Sciences économiques et de Bien Lycée technique IBN 2012/2013
Baccalauréat gestion SINA

III. Projet de recherche

Thème du projet

La contribution du contrôle des finances publiques à la bonne gouvernance financière au Maroc

Mots clés et concepts fondamentaux définissant le projet


Finances publiques, gouvernance Financière, budget, politiques publiques, déficit public, dette
publique, gestion des finances publiques, contrôle des finances publiques.

Page 2 sur 6
Contexte général de la thématique (10 lignes maximum)
Le contrôle des finances publiques trouve sa raison d’être première dans la surveillance de l’utilisation
des deniers publics. C’est principalement le souci de s’assurer de la régularité des opérations mettant en
jeu l’argent public qui est à l’origine de l’instauration de mécanismes de contrôle.
Aujourd’hui plusieurs organes de contrôle des finances publiques coexistent au Maroc, chacun ayant ses
propres spécificités et domaines de compétence. Néanmoins, la coexistence de ces différents organes de
contrôle dans le contexte institutionnel marocain, n’a guère évolué en faveur d’un contrôle efficace des
finances publiques.
Ce constat invite à s’interroger sur la réforme et la réinvention du système de contrôle dans la perspective
d’une bonne gouvernance des finances publiques.

Objet de recherche (10 lignes maximum)

L’objet de cette recherche est d’explorer et de décrypter les différentes insuffisances qui entachent le
contrôle des finances publiques. Et d’identifier les mesures nécessaires pour rendre ces contrôles plus
efficaces et efficients dans le but d’atteindre une bonne gouvernance financière.

Positionnement épistémologique
Approche Positiviste

Question centrale et questions dérivées posées par la recherche

Question centrale : Quel est l’impact du contrôle des finances publiques en matière de bonne
gouvernance financière ?

Questions dérivées :
Page 3 sur 6
Quels sont les acteurs et les mécanismes actuels du contrôle ?
Dans quelle mesure l’activité des organes de contrôle participe à l’évolution de la gestion des
finances publiques ?
Quelles sont les insuffisances auxquelles les organes de contrôle sont confrontés ?

Cadre théorique (10 lignes maximum)


Les finances publiques : « Les Finances Publiques sont une science des moyens par lesquels l'État et
les autres collectivités publiques se procurent et utilisent les ressources nécessaires à la couverture des
dépenses publiques, par la répartition entre individus des charges qui en résultent. » (Harakat, 2002, p
23).
La Gouvernance Financière : ensemble des processus, règles, normes, valeurs et institutions grâce
auxquels les différents acteurs (organismes publics locaux, d’État, entreprises…) gèrent les systèmes
et les marchés financiers sur tous les territoires, aussi bien à l’échelle mondiale que locale.

Hypothèse principale et hypothèses dérivées de la recherche


Hypothèse principale :
Une bonne gouvernance financière met en œuvre deux approches : a) L’assurance que les fonds sont
utilisés pour les fins auxquelles ils sont destinés (grâce à la supervision directe et à des systèmes
fiables de contrôle)
b) L’assistance aux gouvernements/ projets afin d’améliorer les capacités de la gouvernance
financière.
Toutefois cette bonne gouvernance financière n’est pas toujours atteinte, ceci nous laisse supposer
que :
- Les contrôles des finances publiques en vigueur ne sont pas efficaces.
- Le manque de coordination entre les organes de contrôle.
- L’ambigüité des textes juridiques régissant les finances publiques.

Méthodologie

Page 4 sur 6
La méthodologie de travail qui sera adoptée dans la conduite de cette recherche fait appelle
d’abord à l’analyse documentaire et à l’étude des textes juridiques en matière des finances
publiques, et à une approche critique et analytique sur le dispositif de contrôle actuel afin de
juger de son efficacité et de sa contribution à la réalisation d’une bonne gouvernance
financière.

Bibliographie sélective

-Abbadi, I. (2005). ‘Manuel de finances publiques : Organisation, Fonctionnement et Gestion des


Finances Publiques au Maroc’. édition Korikache Services ;

-Arkwright, E. Bœuf, J. Courreges, C. Degron, R. Godefroy, S. Maigne, G. Vazquez, M. (2012). ‘Les


finances publiques’. édition : découverte de la vie publique, 6eme édition ;

-Harakat, M. (2011). ‘Les finances publiques et les impératifs de la performance : le cas du Maroc’.
édition l’harmattan.

Chronogramme et plan de travail


Année Etapes/Tâches Durée prévue Dates de
Page 5 sur 6
(en mois) réalisation
Première - Le choix définitif du sujet de thèse.
année - La rédaction du planning définissant le déroulement
de la suite de la thèse.

-Etude bibliographique.
Deuxièm -La fixation du contexte du cadre général et des
e année grandes lignes et finalement des idées techniques.
-L’étude théorique.
-La mise en pratique de la théorie.
-Publication d’articles et participation aux journées
doctorants.

Troisièm -Rédaction.
e année -Discussion et définition d’axes d’amélioration.
-Relecture et correction.
-Soutenance.

Page 6 sur 6