Vous êtes sur la page 1sur 36

idées

MAGAZINE
SCORSESE-DE NIRO, La confiance, valeur
FRÈRES D’ARMES en berne de la République

WEEK-END
UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE,
EN BELGIQUE ET AU LUXEMBOURG

SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019 - 75EANNÉE - NO 23287- 4,50 € - FRANCE MÉTROPOLITAINEWWW.LEMONDE.FR - FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Israël : Nétanyahou, inculpé, s’accroche au pouvoir


▶ Benyamin Nétanyahou,
70 ans, a été inculpé, jeudi
▶ Le premier ministre
a aussitôt dénoncé « une
▶ Il est notamment accusé
d’avoir négocié une cou-
▶ La situation politique
reste confuse, ni Benya- 1 ÉDITORIAL
21 novembre, pour corrup- tentative de coup d’Etat ». verture positive dans un min Nétanyahou ni son ri- « BIBI »
tion, fraude fiscale et abus Il a exclu de démissionner média en échange d’avan- val, Benny Gantz, n’ont pu
de confiance dans trois et entend faire le procès de tages financiers, et risque former un gouvernement PYROMANE
affaires différentes ses juges et des enquêteurs près de dix ans de prison PAG E 2 PAGE 35

Russie Retraites
Les mercenaires HAVRIN Le gouvernement
de la société KHALAF durcit le ton
Wagner en Libye MARTYRE alors que la cfdt-cheminots
annonce vouloir rejoindre le

KURDE
Les hommes armés de la mouvement de contestation
prévu le 5 décembre, Emmanuel
compagnie privée Wagner Macron et Edouard Philippe ont
avaient été filmés en réaffirmé leur volonté de mettre
juin 2017 en Syrie alors ▶ La militante démo- en place la réforme. Mais l’exécu-
qu’ils torturaient un crate a été atrocement tif demeure flou sur un certain
homme, et la vidéo était nombre de points-clés qui divi-
tuée, avec d’autres sent la majorité et doivent encore
effroyable. Ces mercenai- Kurdes, sur une route faire l’objet de négociations avec
res proches de Moscou
sont depuis septembre
de Syrie par un les syndicats et le patronat lundi
et mardi prochains.
présents en Libye, au côté groupe salafiste PAGE 10
des troupes dissidentes inféodé à la Turquie
du maréchal Khalifa Haf- ▶ Récit de son calvaire Santé
tar. Les Etats-Unis dénon- Les ados en
cent ouvertement cet acti- PAG E 25
visme militaire encouragé manque d’activité
par le Kremlin Manifestation en hommage à la militante
de 35 ans, le 7 novembre, à Budapest. PETER KOHALMI / AFP
physique
PAG E 4 PAG E 8

Le pape doit se prononcer contre Politique


Macron à Amiens
Télécoms
la possession de l’arme atomique tente d’apaiser La France lance
les étudiants les enchères
PAGE 13
sur la 5G
Justice Le cahier des charges a été
Les projets du défini avant la cession
gouvernement de ces fréquences à haut
débit dont les enjeux éco-
pour réformer nomiques sont cruciaux
la magistrature PAGE 18
PAGE 16

Climat
Espagne
La course contre L’ébullition
la montre pour de la convention
l’organisation
de la COP25 citoyenne
Durant sa visite à Bangkok, le 21 novembre. JORGE SILVA/REUTERS PAGE 8 Le chef de l’Etat avait
après la thaïlande, François se possession de ces armes, de la promu cette démarche
rendra au Japon du 23 au 26 no- dissuasion, et appeler les Etats au participative et démocra-
vembre. Il doit prononcer diman- désarmement total. Val-d’Oise tique, mais les mesures
che à Nagasaki « un message sur
les armes nucléaires ».
De nombreux émissaires gou-
vernementaux, notamment de la
Un plan d’urgence envisagées commencent
de 1 milliard pour aujourd’hui à inquiéter
Ce texte doit entériner le chan- France, s’étaient rendus à Rome
l’exécutif, qui les juge trop
gement de doctrine de l’Eglise sur
cette question. Il devrait procla-
pour plaider les impératifs de la
défense nationale.
le département radicales
mer l’illégitimité morale de la PAGE S 6-7 PAGE 17 PAGE 12
Algérie 220 DA, Allemagne 3,50 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,50 €, Belgique 4,70 €, Cameroun 2 300 F CFA, Canada 5,50 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 300 F CFA, Danemark 35 KRD, Espagne 3,30 €, Gabon 2 300 F CFA, Grande-Bretagne 2,90 £, Grèce 3,40 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,40 €,
Hongrie 1 190 HUF, Irlande 3,30 €, Italie 3,30 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 4,70 €, Malte 3,20 €, Maroc 20 DH, Pays-Bas 3,50 €, Portugal cont. 3,30 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 300 F CFA, Suisse 4,20 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,80 DT, Afrique CFA autres 2 300 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Inculpé, Nétanyahou dénonce « un coup d’Etat »


En refusant de démissionner, le premier ministre israélien entend faire le procès de ses juges

jérusalem - correspondant

E
n refusant de démission-
ner, une heure après l’an-
nonce de son inculpation
pour des faits de corrup-
tion, de fraude et d’abus de con-
fiance, jeudi 21 novembre au soir,
Benyamin Nétanyahou a ouvert
une crise abyssale de la démocra-
tie israélienne. C’est la première
fois qu’un chef de gouvernement
en exercice affronte ainsi la jus-
tice, en restant au pouvoir. M. Né-
tanyahou a allumé un brasier en
guise de contre-feu : il entend faire
publiquement le procès de ses ju-
ges et des enquêteurs de police.
La mine grise, le ton posé,
s’autorisant ici et là un sourire de
mépris, le premier ministre a ren-
versé, seul face à une unique ca-
méra de télévision, la formule
consacrée qui figure en tête de
son acte d’accusation : « L’Etat
d’Israël contre Benyamin, fils de
Benzion Nétanyahou. » C’est lui au
contraire qui dénonce « une ten-
tative de coup d’Etat contre un pre-
mier ministre, sur la base de faus-
ses accusations ». C’est lui qui
exige la création d’une commis-
sion d’enquête indépendante,
contre ses procureurs et contre
les officiers de police qui ont
échafaudé ce dossier, depuis 2016.
Quant à ses partisans, il leur re-
vient de descendre dans la rue
pour « exiger que l’on enquête sur
les enquêteurs ».
Ces fonctionnaires « malhonnê-
tes », « dirigés par des éléments ex-
térieurs » que M. Nétanyahou ne
nomme pas, se sont engagés, dé-
plore-t-il, dans « un processus
d’usure ». Relayés par une presse A la Knesset, à Jérusalem, le 20 novembre. ODED BALILTY/AP
hostile, ils suivent « une méthode »
pour l’abattre. « Chaque soir, on
fait couler mon sang et celui de presse ; les quarante heures encore faire en sorte que nul n’en candidats à la succession qui ose- Lui aussi sait que l’Etat d’Israël fait
mon épouse et de mon fils, dit-il. d’audition des avocats de M. Né- sorte vainqueur. Jeudi soir, le
Rien n’empêche raient se dresser contre leur chef. face à des défis immenses et com-
Dans quelle démocratie, dans quel tanyahou en octobre. Il s’est of- premier ministre a deviné une Benyamin Dans l’après-midi de jeudi, le plexes, dans l’arène sécuritaire
Etat de droit vivons-nous ? » fusqué de leurs tentatives, alors malignité politique dans la date premier parmi ces candidats, comme dans les sphères sociales et
Jamais un premier ministre et déjà, « de fabriquer une [se- choisie par le procureur pour an-
Nétanyahou de Gideon Saar, a de nouveau plaidé économiques », affirmait ainsi
n’avait attaqué avec une telle vio- conde] audition devant le public » noncer son inculpation, « la plus rester au pouvoir en faveur de primaires au sein du M. Gantz, jeudi soir sur Twitter.
lence les institutions. Mais il avait au sortir des audiences, face aux sensible pour le système politique parti en cas de nouveau scrutin. Il Depuis septembre, l’armée is-
dessiné sa défense de longue date. caméras. Il a fini par assumer depuis la création de l’Etat ».
jusqu’à une se disait capable, un jour, de for- raélienne a mené des frappes
Le procureur général du pays, pleinement cette enquête : « En condamnation mer un gouvernement d’union contre des intérêts iraniens, le
Avichaï Mandelblit, s’y attendait. fin de compte, cette décision est la Période incertaine avec ses rivaux. Mais il est de- grand rival régional, en Syrie, en
En déroulant son acte d’accusa- mienne, je l’ai prise le cœur lourd, Une période incertaine s’ouvre
définitive meuré silencieux jeudi soir, Irak, jusqu’au cœur de Beyrouth,
tion devant la presse, une heure avec le sentiment de servir la loi au lendemain de la fin des négo- en appel comme de nombreux cadres de au Liban, et à Gaza. Ces opéra-
auparavant, il a consacré l’essen- de mon pays, convaincu d’agir ciations entre partis, menées par la droite. tions se poursuivent sous l’auto-
tiel de son allocution à défendre la pour défendre l’intérêt public et M. Gantz, pour former un gou- L’inculpation de M. Nétanyahou rité d’un gouvernement en respi-
légitimité de son enquête. Tendu, les citoyens d’Israël. » vernement d’union. Durant trois tre a renouvelé les thèmes de cam- ne peut qu’approfondir ces fissu- ration artificielle. L’Etat fonc-
rapide, les yeux souvent baissés A 70 ans, M. Nétanyahou a pré- semaines, n’importe quel parle- pagne qu’il assène sans interrup- res, mais elle promet aussi de ra- tionne, ses « gardiens » au sein de
sur son texte, hésitant à fixer les sidé au destin du pays plus long- mentaire peut désormais ras- tion depuis un an aux électeurs du dicaliser la base du mouvement. l’armée et de la justice sont en-
caméras, cet ancien procureur gé- temps qu’aucun de ses prédéces- sembler derrière lui une majorité Likoud. Le cœur battant de son Elle cimente l’opposition des par- core aux commandes : le procu-
néral de l’armée (2004-2011) a rap- seurs, sans interruption depuis de ses pairs (61 sièges sur 120). parti, 300 000 membres, environ tis rivaux, et éloigne la perspec- reur général l’a démontré jeudi.
pelé son « admiration » pour le 2009. Selon ses alliés, rien ne Le procureur a cependant fourni un quart des suffrages, critique de tive d’un compromis. « La perfor- Mais l’usure de l’échelon politi-
chef du gouvernement. Un l’empêche de demeurer au pou- à M. Nétanyahou l’occasion longue date une justice « sélec- mance de Nétanyahou ce soir a que interdit au pays de se projeter
homme dont il a eu « l’honneur » voir jusqu’à sa condamnation dé- d’énoncer un programme politi- tive », selon son terme. Ils ont prouvé qu’il doit partir et se con- au-delà des affaires courantes. p
d’être le secrétaire de cabinet, en- finitive en appel. La loi fondamen- que. Jeudi soir, le premier minis- aussi en horreur les « traîtres », les centrer sur ses démêlés judiciaires. louis imbert
tre 2013 et 2016, avant d’être tale israélienne n’encadre pas ce
nommé par lui en confiance à son cas, inenvisageable avant lui.
poste actuel. Mais il lui faudra lutter, une se-
maine après l’autre, contre le
Les arrangements de « Bibi » avec certains hommes d’affaires
« Une méthode » pour l’abattre temps judiciaire et politique, qui
M. Mandelblit, homme de reli- ne font plus qu’un depuis jeudi. le procureur général d’Israël, Avichaï raient plus la parole », a martelé le premier « dossier 1 000 », enfin, résume le rapport
gion, juif strictement orthodoxe, Première étape : l’acte d’inculpa- Mandelblit, a finalement retenu tous les ministre. M. Mandelblit estime que complexe de M. Nétanyahou à l’argent. Le
a dénoncé « les voix intolérables tion ne devrait pas être transmis chefs d’inculpation avancés contre le pre- l’homme d’affaires et le premier ministre procureur estime qu’il a établi, avec son
qui se sont élevées [durant l’en- à la cour avant plusieurs mois. Il mier ministre dès le mois de mars, dans étaient liés par « une compréhension mu- épouse, « une sorte de ligne d’approvision-
quête] contre l’autorité publique ; s’agit de respecter le délai de l’acte qu’il a rendu public, jeudi 21 novem- tuelle : l’un et l’autre avaient des intérêts si- nement » en biens de luxe – des cigares, du
le discours de haine contre le sys- trente jours dont M. Nétanyahou bre. Benyamin Nétanyahou est poursuivi gnificatifs, que l’autre partie avait les moyens champagne, des bijoux et des voyages – en
tème judiciaire et contre ceux qui le dispose pour demander à la dans trois affaires distinctes, une fois pour de faire progresser ». M. Nétanyahou aurait échange de faveurs rendues aux milliar-
servent », qu’ont distillé les pro- Knesset (chambre des députés) corruption, et par trois fois pour fraude et du reste fourni aux enquêteurs « des infor- daires israélien Arnon Milchan et austra-
ches de M. Nétanyahou. Refusant une immunité, pour la durée de abus de confiance. mations partielles et trompeuses » sur cette lien James Packer. L’ensemble est évalué à
le recours « aux théories conspira- son mandat. Sans majorité, elle a Dans la plus grave, le « dossier 4 000 », il relation, cherchant à en masquer la nature. 180 000 euros.
tionnistes », il s’est indigné des peu de chance de lui être accor- est accusé d’avoir fait modifier le cadre ju- Habitué, dès les années 1980, à un style
« menaces » lancées contre ses col- dée, mais qu’importe : ce Parle- ridique régulant le marché des télécoms is- Cigares, champagne, bijoux, voyages de vie flamboyant, grâce à l’aide de mécè-
laborateurs. En pure perte. Jeudi, ment est en sursis. raélien, offrant à l’opérateur Bezeq un Dans la seconde enquête, le « dossier nes, M. Nétanyahou dispose d’une fortune
M. Nétanyahou a une nouvelle Depuis les législatives d’avril et lourd avantage financier. En échange, son 2 000 », le procureur a également retenu les personnelle évaluée à 12,6 millions d’euros
fois concentré ses attaques sur le celles de septembre, ni M. Néta- ancien propriétaire, le magnat Shaul accusations de fraude et d’abus de con- par l’édition israélienne du magazine
procureur d’Etat, Shai Nitzan. nyahou ni son principal rival, Elovich (également inculpé), aurait facilité fiance, passibles de trois ans de prison. Forbes. Le premier ministre n’a jamais nié
« C’est jouer avec le feu », préve- l’ex-chef d’état-major Benny une couverture positive de M. Nétanyahou Cette affaire est fondée sur des conversa- avoir profité des dons pour lesquels il est
nait M. Mandelblit, que la droite a Gantz, ne sont parvenus à ras- dans son média en ligne Walla !. L’accusa- tions téléphoniques enregistrées par M. Né- poursuivi. Il demeure cependant con-
épargné pour sa part jusqu’à ce sembler une majorité de gouver- tion de corruption pourrait lui valoir dix tayahou et par son interlocuteur, le patron vaincu de n’avoir pas failli, selon son bio-
jour. Ne pouvant prétendre qu’il nement. Les partis se divisent ans de prison. de presse Arnon Mozes, lui aussi inculpé. graphe, Anshel Pfeffer.
n’est pas l’un des siens, elle s’est déjà, ces dernières semaines, sur Jeudi soir, le premier ministre s’est indi- Il avait promis au propriétaire du grand Au contraire, en servant son pays, en as-
contentée de le peindre en être les modalités de formation d’un gné des méthodes d’interrogatoire em- quotidien Yediot Aharonot, une réduction, sumant des fonctions publiques aux salai-
faible, soumis à des forces politi- comité qui devra examiner l’im- ployées par les enquêteurs dans cette af- par le Parlement, de la circulation d’un ri- res plafonnés, M. Nétanyahou a affirmé,
ques hostiles : « Il est la somme to- munité du premier ministre. Cet faire, sous l’autorité de l’ex-patron de la po- val, le journal gratuit de la droite, Israel par le passé, avoir sacrifié une carrière pro-
tale des pressions exercées contre organe pourrait n’être constitué lice, Roni Alsheikh, ancien numéro deux du Hayom. Cette entente n’était qu’éphémère. metteuse dans le privé, aux Etats-Unis. Cel-
lui », estimait récemment l’édito- qu’après de nouvelles élections, service de sécurité intérieur, le Shin Bet. « Ils M. Nétanyahou n’a finalement échangé le-ci l’aurait placé au rang des très riches
rialiste conservateur Amit Segal. les troisièmes en un an, qui s’an- ont écrasé » le principal témoin, Nir Hefetz, aucune faveur avec cet homme d’in- hommes d’affaires qu’il aime à fréquenter.
M. Mandelblit a détaillé péni- noncent pour le mois de mars. ancien conseiller médiatique de la famille fluence, auquel il s’est targué d’oser « faire Durant une audition devant les policiers, il
blement les délais respectés et M. Nétanyahou a toutes les chan- Nétanyahou. « Ils ont menacé de détruire sa la guerre », contrairement à ses prédéces- avait divisé ces donateurs en « frères »,
accordés les un après les autres ; ces de les perdre, comme les famille, de lui prendre tous ses biens. Ils lui seurs. Mais M. Mandelblit a conclu que ce « amis », « admirateurs » et « croyants ». p
les craintes de fuites dans la deux précédentes. Mais il peut ont affirmé que ses enfants ne lui adresse- jeu de dupes n’en était pas moins illégal. Le l. i. (jérusalem, correspondant)
international | 3
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

La droite favorite de la présidentielle en Uruguay


Le Frente amplio, qui gouverne le pays depuis 2005, ne paraît pas en mesure de l’emporter face à l’opposition

montevideo - envoyée spéciale de grandes chances de l’emporter 2015 après un premier mandat en- rant les deux premiers gouverne- cipe des conflits sociaux si Luis
« La société s’est

I
face au Frente amplio (« Front tre 2005 et 2010] et José Mujica [de ments du Frente amplio, explique Lacalle Pou est élu et met en place
l régnait comme une am- élargi »), la coalition de gauche qui 2010 à 2015] mais il n’a pas leur cha- lassée du Frente Gabriel Oddone, économiste au certaines réformes comme celle
biance de victoire avant gouverne le pays depuis 2005. risme », estime Adolfo Garcé. sein du cabinet CPA Ferrere, mais du marché du travail.
l’heure, mercredi 20 novem- « L’opposition a fait une très bonne
amplio, quinze depuis 2015, cette croissance est « Les gens qui tournent le dos au
bre, dans les petites rues de campagne. M. Lacalle Pou [ancien « La classe moyenne suffoque » ans c’est trop » beaucoup plus faible. Actuelle- Frente amplio ont oublié tout ce
Las Piedras où, même la nuit tom- sénateur du Parti national, fils de « Il est bon de changer », l’un des ment, elle est pratiquement nulle. qui a été conquis, dénonce Pierina
ALICIA FERNANDEZ,
bée, subsistait une chaleur étouf- l’ex-président Luis Alberto Lacalle] slogans de M. Lacalle Pou, s’affiche Plus de 50 000 emplois ont été dé- Cabral, dont la supérette se trouve
commerçante à Montevideo
fante. C’est dans cette ville située à a très tôt commencé à tisser des al- sur des pancartes placardées à tra- truits en cinq ans. Sur une popula- à deux rues du commerce d’Alicia,
trente kilomètres au nord de Mon- liances, le Frente amplio a sous-es- vers tout Montevideo. Dans les tion active de 1,7 million de person- à Aguada, aujourd’hui les tra-
tevideo que s’étaient réunis des timé l’opposition », analyse Adolfo rues d’Aguada, quartier de classes nes, c’est beaucoup ». Environ 9,5 % vailleurs ont des droits, une sécu-
milliers de partisans de Luis Garcé, professeur de sciences poli- moyennes du centre de la capitale, rités du futur gouvernement doit des Uruguayens sont sans emploi, rité sociale, ils sont respectés. Tout
Lacalle Pou, 46 ans, candidat de tiques à l’université de la Républi- ce sont plutôt les couleurs du être de remédier à l’insécurité. le plus haut taux depuis 2007. cela pourrait disparaître ! » s’in-
droite au second tour de la prési- que de Montevideo. Frente amplio qui s’étalent sur des En 2018, le nombre d’homicides « Donne-nous cinq ans et nous te quiète la quarantenaire.
dentielle prévu dimanche 24 no- Daniel Martinez, 62 ans, l’ex- murs décrépits. Ici, les habitants dans le pays a augmenté de 45 % donnerons le meilleur Uruguay que L’arrivée au pouvoir d’un gou-
vembre. Arrivé sur scène aux cris maire de Montevideo et candidat continuent de voter majoritaire- par rapport à l’année précédente. tu aies jamais connu », promet une vernement de droite pourrait-elle
de « président ! président ! » celui du Frente amplio, est arrivé en tête ment à gauche, mais les partis de « Je me suis fait cambrioler deux autre affiche de campagne de Luis remettre en cause le modèle social
qui est crédité par les sondages de du premier tour de la présiden- droite ont réalisé une percée sur- fois cette année, déplore Enrique Lacalle Pou. Pourtant, selon l’éco- uruguayen ? « Je ne le crois pas,
près de 50 % des voix a défendu sa tielle, le 27 octobre, avec 39 % des prenante, le 27 octobre. Le premier Abella, Uruguayen d’une cin- nomiste Gabriel Oddone, la tâche tranche Adolfo Garcé, les réussites
« coalition multicolore », « celle du voix, soit dix points d’avance sur tour de la présidentielle coïncidait quantaine d’années, la délin- risque d’être ardue : « La droite vou- du Frente amplio ont poussé la
peuple, pas des partis politiques ! » M. Lacalle Pou. Mais le ralliement avec les élections législatives, rem- quance explose dans le pays. » drait baisser les impôts, mais à droite à adopter des positions mo-
L’alliance électorale formée du- de tous les partis d’opposition der- portées par la droite. Alicia, qui milite au PN, critique court terme, elle ne pourra pas le dérées. » Le politologue estime
rant l’entre-deux tours – compo- rière ce dernier pour le second « La société s’est lassée du Frente aussi « les impôts extrêmement éle- faire. » Le candidat de droite a an- aussi que « personne ne se risquera
sée notamment des historiques tour laisse peu d’espoirs au repré- amplio, quinze ans au pouvoir, vés. La classe moyenne suffoque ». noncé son intention de réduire le à toucher aux droits sociaux acquis
Parti national (PN) de M. Lacalle sentant de la gauche. « M. Martinez c’est trop », estime Alicia Fernan- L’économie a été l’un des princi- déficit budgétaire du pays, qui sous la gauche » tels que la légalisa-
Pou et Parti colorado (centre droit) a voulu se démarquer des leaders dez, 55 ans, propriétaire d’un pe- paux thèmes de la campagne. s’élève à 5 % du PIB. « Reste à savoir tion de l’IVG, du mariage homo-
et d’un nouveau, venu de l’ex- historiques du Frente amplio, tit magasin de vêtements à « L’Uruguay a connu une période de où il compte réaliser ces coupes », sexuel et du cannabis. p
trême droite, Cabildo Abierto – a Tabaré Vazquez [président depuis Aguada. Selon elle, l’une des prio- croissance impressionnante du- s’interroge M. Oddone, qui anti- aude villiers-moriamé

En Colombie, grève
et bruits de casseroles
Plus de 200 000 manifestants ont protesté
contre la politique sociale du gouvernement

bogota - correspondante pale de ce gouvernement », a dé-

D
claré Ivan Duque dans la soirée.
ans une Amérique Latine Mais le chef de l’Etat n’a pas ré-
agitée, c’était, jeudi 21 no- pondu aux organisations du Co-
vembre, au tour des Co- mité national de grève qui deman-
lombiens de descendre dans la dent à le rencontrer. Au pouvoir
rue. Les syndicats, les partis d’op- depuis dix-huit mois, Ivan Duque
position, les étudiants, les organi- est crédité de 69 % d’opinions dé-
sations indiennes, les écolos, les favorables par un récent sondage.
féministes avaient appelé à une « Je suis convaincu, comme beau-
journée de grève et de manifesta- coup, qu’il faut changer la Colom-
tions pour protester contre la poli- bie, explique en défilant Juan Car-
tique sociale du président Ivan los Florez, conseiller municipal à
Duque et pour défendre l’accord Bogota. Nous sommes des millions
de paix signé avec la guérilla à avoir attendu pendant des an-
en 2016. L’Eglise catholique elle- nées de réaliser ce changement de
même avait exprimé son soutien à manière pacifique. Aujourd’hui,
la mobilisation. nous sommes enfin dans la rue
Partout, les manifestations se sans peur et avec espoir. »
sont déroulées dans le calme et la
gaîté, avant l’arrivée, ici et là, de « Injustice et inégalités »
groupes de casseurs et de la police Craignant des débordements – et
anti-émeutes. Une quarantaine de une contagion des manifestations
civils et presque autant de poli- chiliennes –, le pouvoir a employé
ciers ont été blessés, selon les auto- les grands moyens : l’armée a été
rités. A Cali, au sud-ouest de mise en état d’alerte, les frontières
Bogota, le couvre-feu a été déclaré ont été fermées, une vingtaine de
à partir de 19 heures. Vénézuéliens ont été expulsés,
Pour ne pas laisser la journée se des perquisitions et des arresta-
terminer sur ces violences, un ap- tions « préventives » ont été effec-
pel à un « cacerolazo » a été lancé tuées aux sièges d’organisations
sur les réseaux sociaux. Dans tou- et de médias alternatifs, provo-
tes les villes et tous les quartiers de quant le tollé des organisations de
la capitale, le tintement des cuillè- défense des droits humains.
res sur les casseroles a résonné « Nous respectons le droit de mani-
avec force dans la nuit, pour la pre- fester mais ne tolérerons aucune
mière fois dans l’histoire du pays. violence », avait averti le président
Le bilan du gouvernement fait état de la République.
de 207 000 manifestants dans « Je suis là parce que, même si je
tout le pays, un chiffre peu crédible vis dans un certain confort, je ne
au regard de l’ampleur de la mobi- supporte pas l’injustice et les inéga-
lisation dans toutes les villes et les lités qui persistent dans mon pays,
villages du pays. A Bogota, la ni les mensonges et la corruption
grande Plaza de Bolivar du centre- qui caractérisent le parti du Centre
ville débordait de manifestants en démocratique au retour au pou-
début d’après-midi. voir », explique Jimena Castilla,
avocate à Bogota. Son voisin, syn-
« Sans précédent » dicaliste, veut « défendre les droits
« La Colombie se réveille enfin », se des travailleurs, protester contre les
réjouit une manifestante de coupes budgétaires, et empêcher
72 ans. Le pays qui sort – avec diffi- l’adoption d’une réforme du sys-
culté – d’un long conflit armé n’est tème des retraites ». Andres
pas un habitué des grandes mani- Muyuy, un Indien de 23 ans, en-
festations de rue. Les organisa- tend, lui, dénoncer les assassinats
teurs se sont félicités du succès de de leaders paysans et indiens et la
la grève et de la mobilisation. « Par militarisation de la lutte contre la
son ampleur et son langage, ce drogue « et puis aussi les bombar-
mouvement est sans précédent », dements aériens et les excès militai-
considère l’activiste pour la paix res ». Révélée début octobre, la
Camilo Gonzalez. mort d’au moins huit adolescents
« Aujourd’hui, les Colombiens ont à l’occasion d’un raid de l’armée
parlé. Nous sommes à l’écoute. Le contre un camp de rebelles dans le
dialogue social que nous devons sud du pays a contribué à l’indi-
approfondir avec tous les secteurs gnation générale. p
de la société a été la bannière princi- marie delcas
4 | international 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

La Libye, nouveau théâtre d’intervention des Russes


Les Américains s’alarment de la présence croissante de « mercenaires » aux côtés du maréchal Haftar

moscou - correspondant bie saoudite, tandis que le GNA de Mohamed Jeghllaly, consultant
Selon « Meduza », coûteuse, mais qui contrevient à
LE CONTEXTE

A
Sarraj est appuyé par la Turquie –, sur la médiation humanitaire en sa doctrine de soutien aux gou-
près la Syrie, la Libye ? la Libye pourrait se trouver aspi- Libye. Ils sont destinés à tirer la son- Haftar a promis vernements « légitimes », quels
Depuis début novem- rée dans une nouvelle rivalité en- nette d’alarme. Le nombre réel ne qu’ils soient ?
bre, la « bataille de Tri- tre Washington et Moscou. doit pas être supérieur à 500. »
à la Russie, « Formellement, rappelle Alexan-
poli », commencée il y Face aux démentis russes, les Quoi qu’il en soit, nul ne con- dès 2015, « du dre Choumiline, directeur du Cen- ENLISEMENT
a sept mois et demi, prend un groupes armés de Tripoli loyaux teste l’engagement croissant de tre d’études sur le Moyen-Orient Le renversement de Mouammar
nouveau visage, avec une implica- au GNA de Sarraj ont diffusé des combattants russes en Tripoli-
pétrole, des de l’Académie des sciences de Rus- Kadhafi, en 2011, avec l’aide
tion croissante de soldats russes photos et des vidéos montrant des taine (ouest) aux côtés d’Haftar. chemins de fer, sie, le pouvoir russe joue sur les de l’OTAN a ouvert un processus
aux côtés des forces assaillantes documents d’identité, des clichés L’homme fort de l’Est libyen avait deux tableaux. Il affirme son sou- de fragmentation en Libye. Le
du maréchal Khalifa Haftar, qui personnels de Russes – issus de té- déclenché, le 4 avril, l’assaut con-
tout ce que vous tien au gouvernement de Tripoli [le pays est divisé entre la Cyrénaï-
pourrait à terme bouleverser la léphones mobiles – ou des images tre Tripoli, siège du GNA de Sarraj voudrez » GNA de Sarraj]. Mais Haftar est que (est) contrôlée par l’Armée
donne stratégique dans cette pieuses, abandonnés à la hâte à installé en 2016 sous les auspices beaucoup plus proche du Kremlin : nationale libyenne (ANL)
zone de la Méditerranée centrale. l’issue de combats. Si aucun cada- des Nations unies. Drapé dans c’est le prototype de l’homme fort, du maréchal Haftar et la Tripoli-
La présence de ces nouveaux vre ni aucun prisonnier n’ont été l’étendard de la lutte contre le « ter- plomate occidental de Tripoli. Se- à la Kadhafi ; il se veut un rempart taine (ouest) dirigée par le
combattants, des « mercenaires » récupérés sur le front, le site d’in- rorisme » – label dans lequel il lon une source libyenne, ces Rus- à l’islamisme. » gouvernement d’union natio-
vraisemblablement liés à la com- vestigation russe Meduza basé à mêle tous ses adversaires –, le ma- ses seraient concentrés dans l’aire Pour ne rien gâter, le maréchal nale (GNA) de Faïez Sarraj, re-
pagnie de sécurité privée Wagner, Riga (Lettonie) a comptabilisé en- réchal a su susciter les soutiens de dite du « Projet Abou Aïcha » – une lui-même s’est tourné vers la connu par la communauté inter-
proche de Moscou, place d’ores et tre dix et trente-cinq tués, sur la foi capitales régionales hostiles à la ex-usine d’avions d’épandage de Russie, dès 2015, pour demander nationale. Début avril, Haftar
déjà sur la défensive les forces de témoignages d’autres combat- vague des « printemps arabes » de pesticides –, au sud de Tripoli. un soutien et promettant, selon a déclenché l’assaut sur Tripoli
loyales au gouvernement d’union tants et des familles, ou de recher- 2011, et même la bienveillance de Qui sont-ils ? Si leur lien avec le site Meduza, « du pétrole, des mais son offensive s’est enlisée
nationale (GNA) de Faïez Sarraj, ches sur les réseaux sociaux. la France, au nom de la stabilité de Wagner ne peut être à ce stade for- chemins de fer, tout ce que vous face à la résistance du GNA de
formellement reconnu par la Selon Andreï Tchoupriguine, l’aire sahélo-saharienne. mellement prouvé, la présomp- voudrez ». Il a ensuite poursuivi Sarraj. Grâce à son ascendant
communauté internationale. professeur au Haut Collège d’éco- tion est forte. Elle se nourrit de la les contacts avec les militaires pris dans l’usage des drones
« C’est très sérieux et préoccupant, nomie, à Moscou, le nombre de Ascendant dans les airs présence – attestée par un cliché – russes à Grozny, la capitale tchét- – livrés notamment par les Emi-
on risque un scénario de type sy- ces paramilitaires russes présents Après avoir vu son offensive endi- d’Evgueni Prigojine à la rencontre chène, ou à Moscou, lors de la rats arabes unis – et la présence
rien », commente un diplomate en Libye ne dépasserait pas 150. guée aux portes de Tripoli au prin- du 7 novembre 2018 à Moscou en- rencontre de novembre 2018. croissante de mercenaires
occidental en poste à Tripoli. Une source diplomatique occiden- temps et à l’été, l’ANL d’Haftar tre Haftar et le ministre russe de russes à ses côtés, il semble
Jusque-là plutôt en retrait sur la tale basée à Tripoli évoque plutôt semble grignoter des positions ces la défense, Sergueï Choïgou. Le « péché originel » de 2011 grignoter des positions à Tripoli.
crise libyenne, les Etats-Unis dé- un chiffre « supérieur au millier » dernières semaines, grâce à l’as- Oligarque proche du Kremlin, L’expert Andreï Tchoupriguine
noncent désormais ouvertement avec une vague soudaine d’arri- cendant acquis dans les airs, dro- M. Prigojine est connu pour son nuance toutefois cette lecture pré-
cet activisme militaire inédit dé- vées « sur les deux dernières semai- nes émiratis et rénovations d’avi- rôle dans la création d’« usines à sentant Haftar comme « l’homme même, dans la vision diplomati-
ployé par Moscou sur le théâtre li- nes ». Selon une source onusienne, ons Soukhoï aidant. S’y ajoute trolls » au service du pouvoir. Il est de Moscou ». Il affirme que la stra- que russe. Cette année-là, la pas-
byen. Ce dernier a été qualifié de les Américains vont jusqu’à men- donc, depuis début novembre, aussi le parrain présumé de la tégie russe est mouvante dans le sivité de Dmitri Medvedev, alors
« tentative de la Russie d’exploiter le tionner le nombre de « 2 000 ». l’intervention au sol des merce- compagnie de mercenaires Wa- dossier libyen. « Pour une partie de président, face à l’intervention de
conflit contre la volonté du peuple « Ces chiffres sont exagérés, nuance naires russes au cœur de la capi- gner, ainsi nommée en référence l’élite russe, l’action de Wagner, dé- l’OTAN contre Kadhafi, a provo-
libyen », selon les termes d’un tale, qui assure à Haftar des « avan- au « nom de guerre » (Wagner) de mentie officiellement, permet une qué un vif conflit avec Vladimir
communiqué conjoint signé le cées modestes mais systémati- Dmitri Outkine, ex-officier du ren- “diversification”, une “assurance”, Poutine, et a renforcé la détermi-
14 novembre avec une délégation ques », relève Wolfram Lacher, spé- seignement militaire (GRU) et l’un dit-il. Mais Haftar a aussi commis nation de ce dernier à revenir au
du GNA, de passage à Washington.
« C’est très cialiste de la Libye et chercheur à des chefs opérationnels du groupe des erreurs qui déplaisent à Mos- Kremlin. « 2011 a constitué le pé-
La manifestation de mauvaise préoccupant, l’Institut allemand des affaires in- en Ukraine. Créée dès les débuts cou, comme le déclenchement, dé- ché originel, confirme M. Tchou-
humeur américaine est sans pré- ternationales et de sécurité. du conflit ukrainien en 2014, Wa- but avril, de l’offensive sur Tripoli priguine. Beaucoup ont vu là une
cédent et fait monter la tension
on risque un Les combattants des milices de gner s’est aussi illustrée en Syrie, alors qu’Antonio Guterres [le secré- trahison russe, et tout ce que fait le
entre les deux pays, la Russie scénario de Tripoli loyales au GNA sont désor- au Soudan, en République centra- taire général des Nations unies] Kremlin depuis est destiné à prou-
niant farouchement les faits. mais la cible de snipers, de tirs fricaine et au Mozambique. se trouvait en ville. » ver au monde que la Russie
Déjà en proie aux ingérences de
type syrien », d’artillerie et de frappes de drones La proximité entre Wagner et le Autre élément important pour n’abandonne pas ses amis. Mais
puissances régionales – l’Armée commente un précis, souvent nocturnes. « Ils ministère russe de la défense est le Kremlin, la possibilité de trou- Moscou sait-il lui-même qui sont
nationale libyenne (ANL) de Haf- sont subitement confrontés à une un secret de Polichinelle. Que bler le jeu des Occidentaux. Dès ses amis en Libye ? » p
tar est soutenue par l’Egypte, les
diplomate guerre sophistiquée à laquelle ils chercherait donc Moscou avec 2011, le dossier libyen s’est im- frédéric bobin (à paris)
Emirats arabes unis (EAU) et l’Ara- occidental n’étaient pas préparés », note le di- cette intervention certes peu posé comme à part, douloureux et benoît vitkine

Des mercenaires de la société Wagner accusés de torture en Syrie


Quatre Russes travaillant pour l’entreprise privée ont été identifiés par la presse sur une vidéo en train de s’acharner sur un déserteur

moscou - correspondant publiée mercredi 20 novembre même été identifié nommément l’intégralité de son visage. que qui pousse l’Etat russe à utili-
Formellement,

E
par le journal russe Novaïa Ga- par les journalistes. En utilisant un programme de re- ser de manière de plus en plus ex-
n juin 2017, après l’appari- zeta balaie ces interrogations : les Les images de 2017 montraient connaissance faciale, Novaïa Ga- l’entreprise n’a tensive les services de ces com-
tion sur Internet d’une vi- quatre combattants que l’on voit des combattants frapper un zeta a trouvé sur les réseaux so- battants, depuis le théâtre syrien
déo montrant des hom- s’acharner sur un homme puis homme au sol à coups de masse ciaux russes plusieurs images
pas d’existence jusqu’à des interventions de plus
mes armés, russophones, tortu- sur son cadavre sont bien des et de pied. Les bourreaux par- correspondant à un certain « Sta- légale en Russie. en plus visibles sur le sol africain :
rer un homme en Syrie, des dou- mercenaires de la société mili- laient et plaisantaient certes en nislav D. » (que les journalistes ne grâce à ce système, Moscou peut
tes subsistaient. L’enquête taire privée Wagner ; l’un d’eux a russe, sans accent, mais aucun nomment pas, par égard pour sa
Moscou peut nier ces interventions, et évite de
élément ne permettait de les famille), avant de mettre la main ainsi nier ces se retrouver comptable aussi bien
identifier, aucun visage n’appa- sur une copie de son passeport des pertes subies sur le terrain
raissait face à la caméra. et, surtout, sur ses documents
interventions que des éventuelles bavures des
Au cours du mois de novembre, d’engagement chez Wagner, la combattants.
trois autres vidéos de la même plus célèbre des compagnies de
scène ont été mises en ligne, per- mercenaires. Avant cela, quête officielle des autorités rus- « Lumpenprolétariat »
mettant à Novaïa Gazeta de l’homme était policier dans la ses, si celles-ci le souhaitent », écrit Sur les réseaux sociaux russes, les
poursuivre son enquête. On y ville russe de Stavropol. le journal, qui se dit prêt à trans- réactions horrifiées étaient toute-
voit les hommes tenter laborieu- mettre ses informations. Jeudi à fois nombreuses, plusieurs com-
sement, tout en continuant à Vide juridique la mi-journée, le porte-parole du mentateurs rappelant la brutalité
plaisanter, de couper la tête de la Selon plusieurs sources arabo- Kremlin, Dmitri Peskov, a estimé des guerres tchétchènes des an-
victime avec un couteau. Un phones, les images auraient été que ces révélations n’avaient nées 1990-2000. « Que ce soit en
► autre essaie, en donnant des tournées sur le site pétrolier d’Al- « rien à voir avec l’opération mili- Tchétchénie ou en Afghanistan
♦ coups avec le tranchant d’une Chaer, au nord de Palmyre, ce qui taire russe en Syrie ». « Il n’y a (1979-1989), on a vu énormément
pelle, de lui couper les bras. « Ma- renforce l’hypothèse d’une impli- aucun risque pour notre réputa- d’horreurs de la sorte, commises
niaques », ironise l’un des com- cation de Wagner. La firme y avait tion », a-t-il assuré. Les autorités par les deux camps, explique
battants, quand l’autre conseille : combattu les forces de l’organisa- russes refusent en général de Alexandre Golts, l’un des
« Laissez-lui les jambes, on va le tion Etat islamique au printemps commenter toute information meilleurs spécialistes de l’armée
► pendre par les jambes. » La der- 2017, selon un contrat rendu pu- mentionnant les sociétés de mer- russe. C’est le propre des guerres
♦ nière séquence montre la vic- blic par Associated Press entre cenaires, depuis que celles-ci insurrectionnelles, et la Syrie n’y
time accrochée par les pieds, sans Evro Polis, une société paravent de sont apparues pour la première échappe pas. »
tête ni bras, aspergée d’essence et Wagner, et la compagnie syrienne fois, lors de la guerre dans le Don- Ce journaliste militaire rappelle
finalement en flammes, sans que General Petroleum Corp. Celui-ci bass (Ukraine). aussi le profil particulier des com-
cessent les plaisanteries sur le garantissait aux Russes 25 % des De nombreuses enquêtes re- battants des sociétés militaires
« barbecue » en préparation. profits du champ pétrolier. lient Wagner à un proche de privées, dévoilé notamment
Au début de novembre, le site Fait troublant : au moment où M. Poutine, Evgueni Prigojine, après une fuite de données de Wa-

d’opposition syrien Jesr Press, ré- Novaïa Gazeta terminait son en- connu pour être également der- gner obtenues par le journal pé-

puté fiable, était parvenu à identi- quête, mercredi, est apparue en li- rière les « usines à trolls » de tersbourgeois Fontanka, en 2017.
fier la victime comme étant Mo- gne une autre image de la scène, Saint-Pétersbourg. Les liens en- « Il s’agit de déclassés, de membres
hammed Taha Ismail Al-Abdoul- une photo sur laquelle trois tre ces combattants et le minis- du lumpenprolétariat, assure
♦ lah, un Syrien né à Deir ez-Zor autres participants, outre Stanis- tère de la défense sont connus, M. Golts. Le recrutement est effec-
en 1986, qui avait fui la guerre ci- las D., apparaissent visages pres- notamment grâce à des entraîne- tué en suivant le principe remon-
vile dans son pays avant d’y reve- que totalement découverts. On y ments communs sur des bases tant au roi de Prusse Frédéric II : s’il
nir en 2017, pour être incorporé de voit mieux, sur le torse du soldat de l’armée. y a de bons officiers, n’importe
force dans l’armée de Bachar Al- démembré, une inscription pro- Mais formellement, l’entreprise quel soldat fera l’affaire. Pourvu
Assad. Il aurait tenté de déserter, clamant « Pour les paras, pour les n’a pas d’existence légale en Rus- qu’il soit en bonne santé, qu’il ait
mais aurait été capturé. éclaireurs ». sie, où les sociétés militaires pri- fait son service militaire ou sache
Sur les images, un seul des « L’identité des autres partici- vées sont en théorie interdites. se servir d’une arme. » p
bourreaux montre brièvement pants peut être établie par une en- C’est précisément ce vide juridi- b. vi.
6 | international 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

LA VISITE DE FRANÇOIS EN ASIE

Le pape contre l’arme nucléaire


Dimanche, à Nagasaki, le pontife argentin devrait se prononcer contre la possession de l’arme atomique

Q
uand la bombe
atomique a fou-
droyé Nagasaki, le
9 août 1945, Mit-
suaki Takami, natif
de la ville, était dans le ventre
de sa mère. Aujourd’hui, il est
l’archevêque du diocèse et le
président de la conférence épis-
copale japonaise. Le survivant
sera aux côtés du pape François
lorsque le chef de l’Eglise catholi-
que délivrera, à Nagasaki, diman-
che 24 novembre, son « message
sur les armes nucléaires ». Ce texte
devrait solenniser la nouvelle
position du Saint-Siège sur le nu- Le pape
cléaire militaire, en réflexion François,
depuis deux ans : il devrait pro- jeudi
clamer l’illégitimité morale de la 21 novembre
possession même de ces armes, à Bangkok.
de la dissuasion, et appeler les VINCENZO PINTO/AFP
Etats qui en sont dotés à engager
des négociations en vue d’un dé-
sarmement total.
Le pape argentin se rend au Ja-
pon du 23 au 26 novembre. Il évo-
que souvent le souvenir du bom-
bardement d’août 1945. Fin 2017, il
avait fait diffuser une photo prise
dans les ruines fumantes de Naga-
saki. On y voit un garçonnet trans-
portant sur son dos le cadavre de
son frère vers le crématorium.
François se rendra au Parc de la
paix de la ville, où il diffusera son
« message », puis au Mémorial de
la paix d’Hiroshima, où il pronon-
cera un discours sur la paix.
Le message de Nagasaki et d’Hi-
roshima a été préparé depuis des
mois, au Vatican, par la secrétaire-
rie d’Etat (le « ministère » des pour appliquer l’article 6 du traité tés, insiste-t-elle. Il y a un contexte Dans ce contexte, les experts Le débat moral est faible en
affaires étrangères) et par le dicas- de non-prolifération (TNP), signé de réarmement, de révisions des
« MORALEMENT français du nucléaire sont mobi- France, admettent les spécialis-
tère pour le service du dévelop- en 1968, selon lequel les Etats doctrines nucléaires, avec la possi- ACCEPTABLE » EN 1982, lisés pour faire la pédagogie de tes de la dissuasion. Une des rai-
pement humain intégral (le « mi- s’étaient engagés à négocier en bilité de frappes de plus en plus ci- l’arme et défricher le débat sons est que cette force s’est
nistère » de la paix et de l’éco- vue du désarmement. Pour lui, ré- blées et un usage qui pourrait se L’ARMEMENT NUCLÉAIRE éthique. A l’Ecole normale supé- construite comme la condition
logie). Il devrait être développé sume Mgr Duffé, « on ne construit rapprocher. La technique oblige à rieure, un séminaire est animé de la souveraineté française face
dans un second temps, le 1er jan- pas la paix sur la peur que l’on crée revisiter le raisonnement éthique EST DEVENU par la directrice de la stratégie du aux grandes puissances et qu’elle
vier 2020. Des représentants de en montrant sa force. Or, avoir des au moment même où des tensions « ILLÉGITIME » POUR Commissariat à l’énergie atomi- est devenue un marqueur de l’in-
plusieurs gouvernements se sont armes nucléaires, c’est menacer de montent en puissance. » que, Céline Jurgensten, et Nicolas dépendance nationale.
rendus à Rome ces derniers mois s’en servir. On ne peut donc se con- Des représentants d’Etats nu- LE SAINT-SIÈGE Roche, son homologue du Quai
pour essayer de peser sur les ré- tenter de mettre en cause la dissua- cléaires ont glissé au Vatican que d’Orsay, devenu récemment di- « Une arme paradoxale »
flexions en cours. Pour les Etats sion. Il faut aussi mettre en cause l’Eglise n’avait peut-être pas une recteur du cabinet de Jean-Yves Une autre est que la doctrine con-
dotés de l’arme atomique, il leur possession ». Cette évolution a vision complète des impératifs sur tous les points. L’évêque aux Le Drian. Mgr Duffé a été invité. çoit la bombe atomique comme
s’agissait de faire valoir les impé- débouché sur sa déclaration de de la sécurité. « Le pape leur pose armées, notamment, tient une Pour les partisans de la dissua- « une arme paradoxale d’empê-
ratifs de la défense nationale et novembre 2017 sur les armes nu- cette question : au nom de quoi position délicate. L’opportunité sion, la position de François com- chement de la guerre, comme
la réalité des menaces pesant cléaires : « Il faut condamner fer- peut-on dire que le nucléaire d’une prise de position publique porte des contradictions, puisque l’écrit Nicolas Roche. En France,
sur leurs populations dans un mement la menace de leur usage, donne la sécurité ? », rétorque a été renvoyée après les messa- le Vatican comme Etat a signé le poser le débat moral, ce serait
monde en plein chaos. ainsi que leur possession ». « Mora- Marc Stenger, évêque de Troyes et ges du pape. TIAN, tout en continuant à se po- donc tout à la fois perdre la foi
lement acceptable » en 1982, l’ar- coprésident de Pax Christi Inter- Le changement au Vatican in- ser en intermédiaire entre les anti dans la crédibilité et l’efficacité de
Une rupture pour l’Eglise mement nucléaire est devenu « il- national. « Le représentant d’un tervient à un moment délicat. et les pronucléaire. Ils soulignent la dissuasion, et accepter la logi-
C’est notamment le cas des repré- légitime » pour le Saint-Siège. gouvernement nous a dit : il vous Emmanuel Macron n’a pas en- que le pape ne montre aucun che- que de discrimination, de contrôle
sentants français, inquiets de la Dans une initiative politique manque une pensée de l’ennemi. core prononcé son discours sur la min concret pour parvenir au dé- et de proportionnalité ; ce serait
campagne de délégitimation en- sans précédent, sa diplomatie, Je lui ai répondu : qui est l’ennemi ? dissuasion, dans lequel, par tradi- sarmement et qu’il ne distingue accepter la guerre nucléaire et
gagée par François. Plusieurs qui privilégie d’habitude le statut Si c’est le terrorisme international, tion, le président énonce l’état de pas entre les doctrines existantes. donc l’échec de la dissuasion. »
d’entre eux ont été longuement d’observateur, s’est impliquée pensez-vous que l’arme nucléaire la doctrine française au cours de Or, certains pays, la Russie ou la Les cercles français avouent leur
reçus au Vatican, en juin. « Ce sont en faveur du traité d’interdiction vous permette de lutter contre ? », son mandat. Les forces amorcent Corée du Nord, par exemple, envi- perplexité devant la position pa-
surtout des Européens qui sont ve- des armes nucléaires (TIAN), raconte Mgr Duffé. en outre un très important cycle sagent l’arme nucléaire dans un pale : l’Eglise a-t-elle complète-
nus, comme si la question était conclu en 2017 et signé par de renouvellement pour une dé- cadre d’intimidation, voire de ment renoncé à sa notion de la
plus sensible dans la conscience 122 Etats – mais par aucun posses- Défricher le débat éthique cennie, avec un doublement de coercition. Des postures d’autant guerre juste pour la remplacer par
européenne qu’ailleurs », notre seur officiel ou officieux de l’arme En France, l’initiative du pape l’effort financier annuel consacré plus dangereuses que les traités de la théologie de la paix ? Militaires
Bruno-Marie Duffé, secrétaire du nucléaire. Le Saint-Siège a été l’un pose des difficultés. L’épiscopat à l’arme nucléaire. En témoigne contrôle des arsenaux sont remis et diplomates notent le dilemme
dicastère pour le développement des premiers à le ratifier, suivi n’a pas pris de position officielle le budget 2020 des armées, avec en cause : fin du traité sur les for- auquel les Etats-Unis ont été con-
humain intégral. pour l’instant par 32 autres Etats. depuis 1983, et les milieux de dé- une augmentation de 6 % des cré- ces nucléaires intermédiaires en duits sous l’influence des Eglises
Le pape jésuite introduit une Au Japon, le message de Fran- fense voudraient en cette ab- dits (4,7 milliards d’euros). L’in- Europe en août, échec probable de protestantes : la morale a poussé à
rupture dans le discours de çois aura une vocation univer- sence s’en tenir à l’équilibre de vestissement sera de 23 milliards l’examen du TNP en 2020, incerti- réaliser des armes nucléaires plus
l’Eglise catholique. Bien sûr, le selle. Il s’adressera non aux seuls Jean Paul II. Dans l’Eglise, diffé- entre 2019 et 2023. Il s’agit de mo- tudes sur le renouvellement du proportionnées, donc en théorie
Saint-Siège s’élève depuis l’ori- catholiques, mais à toute l’hu- rents points de vue coexistent et derniser missiles et systèmes de traité américano-russe New Start plus susceptibles d’emploi dans
gine contre la puissance destruc- manité, comme l’encyclique sur ont du mal à s’harmoniser. Le do- transmission et de lancer la réali- sur les armes stratégiques en 2021, des frappes limitées. p
trice exorbitante, indiscriminée, le climat Laudato Si’ (2015) et cument interne préparé à la CEF sation des futurs sous-marins gel du traité d’interdiction com- cécile chambraud
de l’arme atomique, et contre la comme l’encyclique Pacem in ter- n’a pas abouti à un consensus lanceurs d’engins. plète des essais nucléaires… et nathalie guibert
course aux armements qu’elle en- ris (1963) écrite par Jean XXIII
traîne. Mais, tout en plaidant après la crise des missiles de
pour le désarmement, il n’avait
pas, jusqu’à François, déclaré sa
Cuba. Du reste, pour le pape ar-
gentin, les thématiques du désar-
A Bangkok, François dénonce l’exploitation sexuelle des enfants
possession, même illégitime, et mement et de l’environnement
considérait la dissuasion nu- sont liées. « Dans Laudati Si’, il y a venus pour certains du Cambodge, de gnité la plus authentique ; à ces jeunes concorde entre groupes religieux ou cul-
cléaire comme un moindre mal, l’idée d’un parallélisme entre le dé- Birmanie, des Philippines, d’Indonésie, de esclaves de la drogue », a déclaré François. turels différents. Déchaussé dans une salle
transitoire. Le 7 juin 1982, en veloppement intégral, le désarme- Chine et du Vietnam, quelque 60 000 ca- Le matin même, il avait déjà demandé aux dominée par un bouddha géant doré, dans
pleine crise des euromissiles, Jean ment intégral et l’écologie inté- tholiques ont participé à la messe célébrée autorités thaïlandaises d’« éradiquer » tou- un temple qui est un haut lieu du boudd-
Paul II avait ainsi résumé cette ac- grale », souligne le père Alain par le pape François jeudi 21 novembre, tes les « formes d’exploitation, d’esclavage et hisme, il a rencontré le 20e patriarche su-
ceptation conditionnée : « Dans Paillard, secrétaire général de Jus- dans un stade de Bangkok, trente-cinq ans d’abus » contre les femmes et les enfants. prême, Somdej Phra Maha Muneewong.
les conditions actuelles, une dis- tice et Paix-France à la Conférence après celle de Jean Paul II, au premier jour de Selon le rapport 2019 de l’Office des Nations Il a noté que les catholiques ont toujours
suasion basée sur l’équilibre, non des évêques de France (CEF). sa visite en Thaïlande, avant celle qu’il fera unies contre la drogue et le crime, « près de « joui de la liberté dans leur pratique reli-
certes comme une fin en soi, mais Cette nouvelle posture du Vati- au Japon à partir de dimanche. 70 % des victimes de trafic à des fins d’exploi- gieuse et ont vécu de nombreuses années
comme une étape sur la voie d’un can peut-elle faire bouger les li- Dans son homélie, le chef de l’Eglise ca- tation sexuelle ont en dessous de l’âge légal » en harmonie avec leurs frères et sœurs
désarmement progressif, peut en- gnes ? « Le TIAN a relancé une dy- tholique est revenu sur l’un des thèmes en Asie du Sud-Est. bouddhistes » dans le pays. Lors d’une ren-
core être jugée comme morale- namique à l’échelle internatio- principaux de sa visite, l’exploitation, no- Durant ces deux jours dans ce pays, où la contre interreligieuse dans une université
ment acceptable. » nale », se félicite Sylvie Bukhari-de tamment sexuelle, des enfants et des population est bouddhiste à plus de 95 % de Bangkok, il a ajouté que « la coopération
François remet en cause cet Pontual, présidente de CCFD-Terre femmes. « Je pense spécialement à ces en- et qui ne compte que 400 000 catholiques, entre les religions est encore plus pressante
équilibre. A ses yeux, les Etats solidaire, très au fait des questions fants et à ces femmes exposés à la prosti- le pontife argentin a aussi mis en avant un pour l’humanité actuelle ». p
concernés ne font plus d’effort de défense. « Il faut partir des réali- tution et à la traite, défigurés dans leur di- autre sujet qui lui est cher, à savoir la cé. c.
international | 7
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

«Ayons une approche qui intègre les réalités militaires et politiques»


Antoine de Romanet, évêque aux armées, prône le pragmatisme en matière de dissuasion, dans un contexte de montée des tensions

ENTRETIEN Qu’est-ce qui pousse le pape Le traité d’interdiction des ar- Pour aller vers plus de sécurité, Le fait est que les grandes Comment la France doit-elle

A
François à s’exprimer mes nucléaires n’ignore-t-il ayons une approche globale qui traditions religieuses sont repré- réagir à l’appel du pape ?
ntoine de Romanet, aujourd’hui différemment de pas la dimension concrète ? intègre les réalités militaires, sentées majoritairement dans Elle a déjà fait des efforts consé-
57 ans, est évêque aux ar- Jean Paul II, si ce n’est pas Le traité d’interdiction des ar- mais aussi et surtout politiques, les neuf Etats possesseurs : ca- quents. Elle a réduit son nombre
mées depuis deux ans. A l’évolution de la menace ? mes nucléaires ne trace pas de géostratégiques, diplomatiques, tholique pour la France, angli- de têtes nucléaires, elle ne fabri-
la tête de ce diocèse non territo- L’élément-clé, c’est l’article VI du chemin concret, n’a pas de pers- économiques, historiques, scien- cane au Royaume-Uni, protes- que plus de plutonium militaire
rial, il dirige l’aumônerie militaire TNP, par lequel les signataires s’en- pective réaliste de mise en tifiques, culturelles… Le nucléaire tante évangélique aux Etats- ni d’uranium hautement enrichi,
catholique, composée de quelque gageaient « à poursuivre de bonne œuvre, mais il vise une prise de renvoie à la question fondamen- Unis, orthodoxe en Russie, juive elle ne fait plus d’essais nucléai-
220 aumôniers. Nommé par le foi des négociations » sur le « désar- conscience de la nécessité pour tale de notre manière d’habiter en Israël, hindouiste en Inde, res. Il nous faut entrer de façon
pape après consultation du gou- mement nucléaire » et sur « un les Etats dotés de se mettre en fraternellement notre planète. Le sunnite au Pakistan, confu- déterminée dans une nouvelle
vernement, l’évêque aux armées traité de désarmement général et mouvement. Dans l’exhortation pape François insiste : on ne peut céenne en Chine et en Corée du dynamique de négociations in-
est placé auprès de l’état-major complet ». Quelle est la nou- Evangelii gaudium, le pape nous supporter de connaître les dispa- Nord. Or la plupart des autorités ternationales. Mais ne faisons
des armées. veauté ? Eh bien, c’est qu’il n’y a pas dit que « le temps est supérieur à rités actuelles à la surface du religieuses ont, sur le nucléaire, pas porter aux seuls Etats ce qui
de nouveauté ! Pour un grand l’espace », c’est-à-dire que les pro- globe. Aucune arme ne protégera la position de leurs autorités relève aussi de chaque citoyen. Il
Les évêques français ne se sont nombre d’Etats non dotés, le grès se font dans le temps long jamais de tels déséquilibres. Com- politiques. s’agit du salut de l’humanité et
pas exprimés sur la dissuasion temps donné pour négocier un dé- des processus. Il souligne aussi ment accepter que certains aient Ce serait un peu facile pour du salut de chaque homme. Le
depuis 1983. Sont-ils à l’unis- sarmement n’a pas été suffisam- que « la réalité est plus impor- une espérance de vie de 40 ans, nous, responsables religieux, politique n’est pas le lieu de la ré-
son de leur pays, où le nu- ment mis à profit. Une dynamique tante que l’idée » : donc, oui, d’autres de 80 ? Paul VI soulignait d’enjoindre aux politiques de se demption. Les armes nucléaires
cléaire militaire fait peu débat ? d’ONG a débouché en juillet 2017 l’idée d’un monde sans arme est que « le développement est le parler, si nous qui partageons le nous acculent à une conversion
Ils ont pris position en 1983, à la sur le projet de traité d’interdic- formidable ! nouveau nom de la paix ». christianisme n’entrons pas en morale, dans le libre engage-
suite de Jean Paul II en 1982, con- tion des armes nucléaires (TIAN). Partons de ce qui est, de la réa- dialogue. Commençons par ment d’une humanité responsa-
sidérant comme « moralement Le TIAN, c’est le cri de 122 pays, lité des Etats-nations, des hom- Quel rôle l’Eglise catholique discuter avec les orthodoxes ble de sa vie et de sa mort. p
acceptable » l’existence de la dis- dont le Saint-Siège, pour dénoncer mes, de leur volonté de puis- peut-elle jouer envers les russes et les évangéliques propos recueillis par
suasion nucléaire, « en l’état ac- un endormissement du TNP. sance, de leurs rapports de force. autres confessions ? américains. cécile chambraud
tuel des relations internationa-
les ». Une question se pose : les Au-delà, la formulation du
changements géostratégiques pape François condamne
doivent-ils conduire à reconsidé- aujourd’hui la dissuasion…
rer les choses ? En 1993, les évê- Oui, et c’est une autre manière
ques américains avaient ré- de dire ce que disent les signatai-
pondu oui. Après la chute de res du TNP : il faut que nous mar-
l’Union soviétique, ils avaient chions tous résolument vers un
constaté que les puissances nu- désarmement. La formulation du
cléaires n’avançaient pas vers le pape François est destinée à pous-
désarmement. Ils avaient donc ser à la reprise des négociations. Il
retiré leur acceptation morale, souligne que « les armes atomi-
strictement conditionnée, de la ques n’engendrent qu’un senti-
dissuasion. Avec le recul, on peut ment trompeur de sécurité ». La
juger cette position un peu limi- vraie question est bien celle de la
tée. L’histoire des cinquante der- paix, fruit de la confiance et de la
nières années nous apprend que justice. Dans son encyclique Lau-
les cartes sont rebattues tous les dato Si’, le pape François souligne
dix ans. Qui sait ce qui se passera combien « tout est lié » : la fragilité
dans dix, vingt, trente ans ? de notre Terre, la biodiversité, les
L’évolution stratégique ac- ressources naturelles, le réchauf-
tuelle est plus source d’inquié- fement climatique, les migra-
tude que d’apaisement. Le pape tions… La nouveauté, c’est l’inten-
la décrit comme « une troisième sité avec laquelle l’humanité
guerre mondiale par morceaux ». prend conscience de l’unité de
Nous voyons les tensions son destin, qui appelle une solida-
monter, la remise en cause de rité et une fraternité universelle. Il
l’accord sur les armes de portée s’agit de passer de « la destruction
intermédiaire entre Moscou et mutuelle assurée » à « la paix de
Washington, le relatif échec des mutuelle interdépendance ».
conférences d’examen du traité Il faut dépasser les Etats-nations
de non-prolifération (TNP). Des pour construire ensemble un
échéances critiques arrivent sur monde du « bien commun » qui
d’autres traités. La question n’est se révèle être plus que la simple
plus tant celle de l’arme addition des intérêts strictement
nucléaire en particulier que celle nationaux. C’est l’essence du
des armes de destruction mas- multilatéralisme. Le Saint-Siège a
sive non discriminantes en ratifié le TIAN dans une dimen-
général. sion d’appel prophétique.

La dissuasion nucléaire
de pape en pape
Le Saint-Siège a longtemps vu dans la dissuasion un pis-al-
ler sur la voie d’un désarmement.
Concile Vatican II, Gaudium et Spes, décembre 1965 :
« [L’]accumulation d’armes, qui s’aggrave d’année en année,
sert d’une manière paradoxale à détourner des adversaires
éventuels. Beaucoup pensent que c’est là le plus efficace des
moyens susceptibles d’assurer aujourd’hui une certaine
paix entre les nations. (…) La course aux armements (…) ne
constitue pas une voie sûre pour le ferme maintien de la
paix, et le soi-disant équilibre qui en résulte n’est ni une paix
stable ni une paix véritable. »
Paul VI, message à l’Assemblée générale des Nations
unies, 7 juin 1978 : « Si l’équilibre de la terreur a pu et peut
encore servir pour quelque temps à éviter le pire, penser que
la course aux armements puisse se poursuivre ainsi indéfi-
niment sans provoquer une catastrophe serait une tragique
illusion. »
Jean Paul II, message à l’Assemblée générale des Na-
tions unies, 7 juin 1982 : « Dans les conditions actuelles,
une dissuasion basée sur l’équilibre, non certes comme une
fin en soi mais comme une étape sur la voie d’un désarme-
ment progressif, peut encore être jugée comme moralement
acceptable. »
Benoît XVI, message du 1er janvier 2006 : « Que dire (…)
des gouvernements qui comptent sur les armes nucléaires
pour garantir la sécurité de leur pays ? Avec d’innombrables
personnes de bonne volonté, on peut affirmer que cette
perspective, hormis le fait qu’elle est funeste, est tout à fait
fallacieuse. »
François, discours à un symposium sur le désarme-
ment, 10 novembre 2017 : « Il faut condamner fermement
la menace de leur usage ainsi que leur possession, précisé-
ment parce que leur existence est liée à une logique de la
peur qui ne concerne pas seulement les parties en conflit,
mais tout le genre humain. »
8 | planète 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

L’organisation de la COP25, un défi pour Madrid


Responsables et participants se préparent dans l’urgence à la conférence sur le climat initialement prévue au Chili

madrid - correspondance,
Les pays en

L
a nuit est tombée depuis développement
longtemps sur Madrid,
mais dans les pavillons
craignent d’être
du palais des foires, sous-représentés
l’Ifema, des dizaines d’ouvriers
s’affairent encore pour avancer le
dans une COP
montage des stands et des deux de nouveau
amphithéâtres destinés aux as-
semblées plénières de la 25e confé-
européanocentrée
rence mondiale sur le climat. Des
lumières couronnent déjà le pla-
fond, et des planches en bois des- nationale ne veulent laisser tom-
sinent le contour de la future ber l’agenda climatique dans un
scène. Mais l’essentiel reste à faire. moment-clé », a résumé Mme Ri-
Organiser la grand-messe du cli- bera, jeudi 21 novembre, souli-
mat dans la capitale espagnole, du gnant la nécessité de « donner
2 au 13 décembre, ressemble à une une réponse cohérente à la sensa-
course contre la montre. tion d’urgence actuelle » face au
Des dizaines de travailleurs ne dérèglement du climat.
comptent plus leurs heures de- Cet événement mondial annuel
puis que le gouvernement espa- devait rassembler à Santiago en-
gnol a annoncé qu’il offrait au viron 25 000 personnes : des délé-
Chili d’accueillir la COP, délocali- gations de 196 pays et de l’Union
sée à Madrid du fait de la violente européenne, des chefs d’Etat et de
crise sociale qui a éclaté à Santi- gouvernement, des ministres et
ago. Le directeur général de des membres de la société civile.
l’Ifema, Eduardo Lopez-Puertas, Sans que l’on sache encore com-
résume cette frénésie en une bien d’entre eux pourront faire le
phrase : « C’est une folie, oui, mais déplacement jusqu’à Madrid – la
une très belle folie. » jeune militante suédoise Greta
L’annulation de dernière minute Thunberg a réussi à trouver un
du Chili est inédite dans l’histoire bateau pour rejoindre l’Espagne –,
des négociations climatiques. le déroulé de la COP25 reste globa-
« C’est presque un miracle de réussir lement inchangé, qu’il s’agisse
à organiser en un mois ce que des négociations climatiques ou
d’autres pays font d’habitude en des « side-events », les événe- Préparations de la COP25 au palais des foires de Madrid, l’Ifema, le 20 novembre. IFEMA
une petite année. L’Espagne réalise ments parallèles proposés par des
un effort extraordinaire pour que la organismes publics, des entrepri- craignent d’être sous-représentés « La réalité du terrain est diffé- seiller de l’Alliance des petits Etats la parole au peuple chilien : en col-
COP25 fonctionne », estime Paul ses ou des associations. dans une COP25 de nouveau rente », assure Jean Paul Brice Af- insulaires, qui regroupe 44 pays laboration avec lui, nous allons re-
Watkinson, membre du bureau de L’ordre du jour reste le même, « européanocentrée ». Toutes les fana, conseiller climat pour l’ONG parmi les plus vulnérables au layer les revendications du Sommet
la Convention-cadre des Nations puisque le Chili en assure toujours délégations devraient pouvoir GermanWatch. « Sept des experts changement climatique. des peuples et du Sommet social
unies sur les changements clima- la présidence, incarnée par la mi- faire le déplacement, notamment dont nous finançons le déplace- pour l’action climatique, deux con-
tiques (CCNUCC), dont le secréta- nistre de l’environnement Caro- grâce à l’aide de la CCNUCC, qui fi- ment – des associatifs et chercheurs Joli coup politique tre-sommets qui se tiendront tou-
riat coorganise la conférence. lina Schmidt. Il s’agira d’inciter les nance le billet d’avion et les frais du Cameroun, du Ghana ou du Sé- Si les membres de la société civile jours au Chili, afin de faire pression
Tout est allé très vite. Le 31 octo- pays à revoir à la hausse leurs en- sur place de 144 pays en dévelop- négal – n’ont pas réussi à déposer sud-américaine pâtissent moins sur les Etats », assure Javier Anda-
bre, M. Lopez-Puertas a reçu le gagements de réduction des émis- pement, soit 387 délégués au to- leur dossier, alors qu’ils avaient un de ces problèmes de visas (la majo- luz, porte-parole d’Ecologistes en
premier coup de fil de la ministre sions de gaz à effet de serre, de ré- tal. En revanche, la participation visa pour Santiago, précise-t-il. rité des pays sud-américains n’en action, l’une des associations espa-
de la transition énergétique Te- gler des chantiers techniques lais- de la société civile des pays du Sud Nous attendons la réponse pour ont pas besoin pour l’Espagne), gnoles à l’origine de la « contre-
resa Ribera, lui demandant les dis- sés en suspens l’an dernier, lors de est plus incertaine. 15 autres personnes et craignons leur participation se verra elle COP » madrilène.
ponibilités du site. « Au fil des de- la COP24 en Pologne, et de mettre Elle se heurte à trois obstacles : qu’elles subissent des refus, comme aussi réduite. « Au moins la moitié Pour le gouvernement socialiste
mandes, l’espace prévu a grimpé à l’accent sur la protection de le financement d’un nouveau dé- ce fut le cas pour d’autres COP euro- des 44 organisations du Climate espagnol, en intérim, cette COP25
113 000 m2 », décompte-t-il. Dès le l’océan et de la biodiversité. placement – beaucoup n’ont pas péennes. » « Nous avons renforcé le Action Network Amérique latine est aussi un joli coup politique, qui
4 novembre, la machine de l’Ifema pu se faire rembourser les frais personnel qui concède les visas. Il ont annulé leur déplacement pour lui permet de se poser en proactif
s’est mise en marche. Les fournis- Trois obstacles déboursés pour Santiago –, l’hé- reste encore du temps… », veut-on des raisons financières », annonce dans la lutte contre le changement
seurs habituels ont été mobilisés, Au-delà des dossiers, la priorité bergement parfois trop cher pour rassurer au ministère espagnol Alejandro Aleman, le coordina- climatique et de réaffirmer sa po-
avec près de 1 500 personnes pour est de permettre à tous ceux qui certains participants, et l’obten- des affaires étrangères. teur de l’ONG. Il se félicite malgré sition de pont avec l’Amérique la-
monter les sept pavillons dédiés à s’étaient accrédités pour Santiago tion d’un visa pour l’espace « Nos Etats membres devraient tout de l’aide de la société civile es- tine. Avec un coût estimé de
la COP. Madrid a recruté en un de pouvoir se rendre à Madrid, en Schengen dans un délai aussi tous être représentés à Madrid, pagnole, « organisée et efficace », 60 millions d’euros et des retom-
temps record plus de 400 volon- particulier les pays du Sud, qui court. Le gouvernement a de- mais je crains qu’il n’en soit pas de pour mettre en place dans les bées économiques et en termes
taires, qui s’ajoutent aux 200 four- sont les plus affectés par le dérè- mandé à toutes les ambassades même pour la société civile, qui n’a temps un « sommet social pour le d’image attendues de 100 millions
nis par les Nations unies. glement climatique. Car après et consulats espagnols de rece- ni les ressources ni les accès politi- climat », une « contre-COP » qui se d’euros, Madrid pourrait en tirer
« L’Espagne a assumé le défi une COP23 organisée à Bonn (Al- voir les personnes accréditées ques pour surmonter ces incroya- tiendra du 6 au 13 décembre à Ma- des bénéfices. p
d’organiser le sommet parce que lemagne), et une COP24 polo- pour la COP sans rendez-vous, bles défis logistiques et budgétai- drid. « C’est l’opportunité de défen- audrey garric (à paris)
ni l’ONU ni la communauté inter- naise, les pays en développement pour accélérer les démarches. res », prévient Tyrone Hall, con- dre la lutte climatique et de donner et sandrine morel

Le manque d’activité physique, un mal répandu chez les adolescents


Selon une enquête auprès de 1,6 million de jeunes de 11 à 17 ans dans 146 pays, plus de 80 % d’entre eux font moins d’une heure d’exercice par jour

D e la chaise d’école au
siège du bus, du canapé
au lit, et rebelote le len-
demain… Dans leur vie quoti-
dienne, de nombreux adoles-
domestiques », explique Regina
Guthold, de l’OMS, auteure prin-
cipale de l’étude. Fondées sur des
autoévaluations, ces données
comprennent, certes, une part
encore 87 % en France. Manque de
connaissances ou d’équipements,
sécurité insuffisante des infras-
tructures, accroissement du
temps passé devant des écrans : de
quêtes nationales vont dans le
même sens. De même, selon le
dernier rapport de l’Organisation
de coopération et de développe-
ment économiques (OCDE), « à
la sortie d’un rapport sur le sujet
en 2017. Sans compter la part des
déplacements actifs qui décroît
d’année en année.
tion des filles. Elles sont globale-
ment 85 % à ne pas suivre les
recommandations en matière
d’activité physique, contre 78 %
chez leurs congénères masculins.
cents ne fournissent que très peu d’imprécision. Par ailleurs, seuls nombreuses explications sont 15 ans, seulement 14 % des garçons Comportements sédentaires Une situation d’autant plus pré-
d’efforts physiques. Trop peu, les ados allant à l’école ont été pris avancées pour justifier cette épi- et 6 % des filles exercent une acti- L’Observatoire national de l’acti- occupante que cet écart continue
même, d’après l’Organisation en considération, alors que, dans démie de paresse. vité physique quotidienne en vité physique et de la sédentarité de se creuser. Alors que la préva-
mondiale de la santé (OMS), qui certains pays, ils sont nombreux Or celle-ci met en danger la France ». La faute là encore à un (Onaps) a réalisé en 2018 un état lence du manque d’activité physi-
met en garde contre les effets dé- à avoir arrêté leur scolarité. santé des adolescents : « Le man- mode de vie délétère. des lieux de l’activité physique et que a diminué de 2 % depuis 2001
létères de cette inactivité dans que d’activité physique entraîne La sédentarité progresse, com- de la sédentarité des enfants et chez les garçons, elle est restée
une étude publiée vendredi Danger pour la santé un risque accru de surpoids et de me chez l’adulte d’ailleurs. « Entre adolescents français, le Report stable chez les filles. Cette diffé-
22 novembre dans la revue médi- « Mais ces résultats sont probable- maladies chroniques comme le 2006 et 2015, le temps d’écran quo- Card. « Rarement la littérature rence est encore plus accentuée
cale The Lancet Child & Adolescent ment les meilleures estimations diabète ou les douleurs de dos », tidien a augmenté d’une heure scientifique a autant fait la pro- dans l’Hexagone, avec 82,4 % des
Health. A travers le monde, plus disponibles des tendances globa- détaille Chiara Testera, de la fon- chez les 6-17 ans, soit plus de qua- motion d’un mode de vie sain à garçons qui ne bougent pas assez,
de 80 % des jeunes ne satisfont les, régionales et temporelles pour dation Promotion Santé Suisse. tre heures par jour devant un tout âge. Pourtant, les statistiques et 91,8 % des filles.
pas à la recommandation offi- les niveaux d’activité physique chez « Pratiquer de l’exercice réguliè- écran », rappelait François Bour- n’ont de cesse de nous alerter sur En 2018, les Etats membres de
cielle qui est d’effectuer une heure les adolescents », estime Mark rement est favorable au dévelop- dillon, ancien directeur général une diminution de la pratique l’OMS se sont mis d’accord sur une
d’exercice chaque jour. Tremblay, de l’Institut de recher- pement cognitif et donc à la capa- de Santé publique France, lors de physique de nos enfants et adoles- feuille de route visant à réduire la
Pour parvenir à cette estima- che du Centre hospitalier pour en- cité à apprendre, explique Regina cents, parallèlement à un accrois- prévalence de l’inactivité physi-
tion, les chercheurs ont compilé fants de l’est de l’Ontario (Canada), Guthold. C’est aussi propice à sement toujours plus important que chez les ados de 15 % d’ici à
des données recueillies dans le dans un commentaire qui accom- l’établissement de liens sociaux. » Les études de leurs comportements sédentai- 2030. En revanche, « au vu des chif-
cadre scolaire auprès de 1,6 mil- pagne l’étude. Sa conclusion est Enfin, les études suggèrent que res », alertait ce document. fres, il y a peu de chances que nous
lion d’adolescents âgés de 11 à sans appel : les ados sont trop sé- les ados actifs ont tendance à le
suggèrent Autre constat de l’étude : que ce y parvenions », regrette Regina
17 ans et résidant dans 146 pays dentaires. Et le problème ne se rester à l’âge adulte. que les ados soit en France, en Suisse, ou pres- Guthold, qui invite les pouvoir pu-
différents. « Ces jeunes ont ré- cantonne pas aux pays riches. La France n’est donc pas en que partout ailleurs dans le blics à se saisir du problème, no-
pondu à des questionnaires sur A titre d’exemple, en 2016, la pré- bonne place, avec 87 % des adoles-
actifs ont monde, les jeunes filles sont les tamment en développant de nou-
leurs dépenses physiques au sens valence de l’inactivité physique cents de 11 à 17 ans qui ne respec- tendance plus concernées par le problème. veaux programmes d’incitation à
large, comprenant le sport mais des jeunes était de 78,4 % en Mol- tent pas les recommandations En 2017, une étude de l’Insee destination des filles. » p
aussi les déplacements actifs davie, 87,5 % en Egypte, 93,4 % aux faites en 2016, soit un peu plus
à le rester évoquait notamment un manque pascaline minet (« le temps »)
comme la marche ou les tâches Philippines, 84,7 % au Pérou ou qu’en 2001 (86,2 %). D’autres en- à l’âge adulte d’offres, dans le sport, à destina- et pascale santi
FRANCE
10 | 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Retraites : l’épreuve de force se durcit


Alors que la mobilisation syndicale prend de l’ampleur, Macron a demandé à ses ministres de mener la bataille

L’
étau se resserre pour
l’exécutif. Alors que la
mobilisation du 5 dé-
cembre s’annonce mas-
sive, c’est au tour de Laurent Ber-
ger de hausser le ton sur le dossier
des retraites. Jeudi 21 novembre, le
numéro un de la CFDT a convoqué
une conférence de presse pour ex-
primer les « exigences » de sa
confédération. Et marteler qu’il
souhaite « une réforme de justice
sociale ». Une prise de position qui
capte l’attention car la centrale
cédétiste est l’une des rares orga- Laurent
nisations de salariés à défendre Berger,
l’idée d’un régime universel. à Paris, le
Mais si le schéma qu’elle appelle 21 novembre.
de ses vœux depuis 2010 présente AURÉLIEN
des points communs avec le MORISSARD/IP3
projet de l’exécutif, son chef de
file n’en affiche pas moins son in-
satisfaction. Pour une raison très
simple : le pouvoir en place veut
réaliser des économies dans le
système de pensions – mais en
laissant planer le doute sur ses
intentions.
« Si le gouvernement faisait le
choix d’une pure mesure paramé-
trique, la CFDT s’y opposerait », a
mis en garde M. Berger. Visible-
ment très agacé, il a dénoncé une
« cacophonie qui cristallise les
tensions » et dont l’exécutif, selon
lui, « porte la responsabilité ». Il a
invité les plus hauts responsables
de l’Etat à sortir de « l’ambiguïté »,
à « redonner du sens à la réforme
qu’il veut mener » et à « faire
œuvre de clarté ».

Non aux « mesures d’âge »


C’est un rapport du Conseil querait de toucher ceux qui vont me paraît difficile. » Pressenti pour président de la République a Club de l’économie du Monde,
d’orientation des retraites (COR), liquider leurs droits d’ici à cette
« Macron a dit que être le rapporteur du futur projet poussé ses troupes à « reprendre Mme Buzyn y est, elle aussi, allée de
publié jeudi mais qui avait fuité échéance et remettrait, du même si on ne fait pas [la de loi à l’Assemblée nationale, l‘élu la main » sur le récit de la réforme son mot doux en qualifiant la
trois jours auparavant, qui a mis le coup, en cause un engagement de du Nord Laurent Pietraszewski, lui, des retraites. Pas question pour journée d’action du 5 décembre
feu aux poudres. Réalisé à la de- campagne d’Emmanuel Macron :
réforme], ce sera ne voit pas comment on pourrait M. Macron de perdre la bataille de de « grève très corporatiste »
mande d’Edouard Philippe, cet le candidat d’En Marche ! avait, en au détriment éluder le sujet : « On ne peut pas re- l’opinion, alors que, pour l’ins- autour de « gens qui crient simple-
audit prévoit un déficit du effet, promis que les personnes fuser le débat sur l’équilibre budgé- tant, ce dossier renvoie surtout ment parce qu’ils (…) veulent gar-
système de retraites entre 7,9 et partant à la retraite durant les
de nos gosses », taire. C’est ce qui conditionne la un sentiment « anxiogène ». « Au der leur régime spécial » et qui
17,2 milliards d’euros en 2025 – cinq années précédant la réforme rapporte confiance des plus jeunes. » boulot ! », a-t-il lancé, en exhor- « s’opposent à un projet de société
date à laquelle la réforme univer- ne seraient pas concernées. tant ses convives à se rendre dans où on est tous solidaires ».
selle doit, en principe, entrer en Avant de trancher, M. Philippe
un participant « Au boulot ! » les médias, pour expliquer – entre Une telle fermeté ne peut que
vigueur. Or, le premier ministre l’a veut – à nouveau – interroger les Des éléments de langage que autres – que « le déséquilibre braquer davantage les syndicats –
redit, jeudi sur France inter : il faut dirigeants syndicaux et patro- M. Macron a demandé à ses financier du système » montre la y compris ceux ayant l’étiquette
que les comptes soient sortis du naux, qu’il doit recevoir lundi 25 M. Berger est lui-même sous pres- proches de diffuser, lors d’un dî- nécessité d’une transformation de réformiste. « Ils vont se mettre à
rouge dans six ans. Pour y parve- et mardi 26 novembre. Pour sion, puisque certaines compo- ner, mardi soir à l’Elysée, avec les profonde. « Il a, en substance, dit dos tout le monde et perdre tous
nir, le locataire de Matignon a M. Berger, la réponse est toute santes de sa confédération vont poids lourds de la majorité et du que si on ne la fait pas, ce sera au les gens qui pouvaient penser que
d’abord écarté deux pistes : une trouvée : ce sera non aux « mesu- battre le pavé, le 5 décembre. gouvernement. Autour de la ta- détriment de nos gosses », la réforme pouvait leur apporter
baisse des pensions ou une hausse res d’âge ou de durée de cotisa- Parmi elles, la CFDT-Cheminots, ble, il y avait notamment M. Phi- rapporte un participant. du positif », déplore Laurent
des cotisations. « Pas acceptable », tion ». Pour autant, il n’appelle pas qui a pris cette décision jeudi : la lippe, le président de l’Assemblée Une communication aussi Escure, secrétaire général de
a-t-il indiqué. Mais il s’est déclaré à descendre dans la rue dans deux démarche des cédétistes de la nationale Richard Ferrand, celui offensive, dans un contexte social l’Unsa. Un autre haut gradé syndi-
ouvert à d’autres hypothèses. semaines, aux côtés de la CGT, de SNCF vise à « peser dans le rapport du groupe macroniste à l’Assem- tendu, n’est pas sans risque. Elle cal est plus direct : « Ils s’y pren-
« Il faut dire aux Français clai- FO ou de la CFE-CGC, qui a an- de force » et a été engagée « en blée Gilles Le Gendre, le numéro semble, en tout cas, parfaitement nent comme des manches et se
rement, tranquillement, (…) que noncé, jeudi, qu’elle « se joindra à totale cohérence » avec l’échelon un du parti Stanislas Guerini, le assumée, à en juger par les propos trouvent dans une impasse qui n’a
nous allons travailler plus long- la manifestation ». Mais la confédéral, d’après M. Berger. patron du MoDem François Bay- vigoureux de deux membres de pas lieu d’être. J’ai l’impression
temps, (…) soit par la durée de coti- centrale de Belleville n’exclut pas Parmi les députés LRM, l’idée rou, ainsi que Gérald Darmanin, l’exécutif, jeudi. La porte-parole d’avoir basculé dans Alice au pays
sation, soit par une mesure d’âge », de le faire ultérieurement, si le d’une mesure d’âge ne convainc ministre de l’action et des comp- du gouvernement, Sibeth Ndiaye, des merveilles, [mais] avec une lo-
a affirmé M. Philippe, en mettant gouvernement persistait dans pas tout le monde. « C’est un peu tes publics, sa collègue des solida- s’en est pris à la CGT qui « ne joue gique complètement à l’envers. » p
en avant « l’âge pivot [qui] est un l’idée de serrer la vis. Un position- risqué, convient l’un d’eux. rités et de la santé, Agnès Buzyn, pas le jeu de la démocratie sociale » raphaëlle besse desmoulières,
élément de solution ». Ce méca- nement sans doute influencé par Personnellement, je ne la propose- et le haut-commissaire chargé du et « refuse systématiquement d’en- bertrand bissuel
nisme, instauré avant 2025, impli- des considérations internes : rai pas dans l’échéance de 2025, ça dossier, Jean-Paul Delevoye. Le trer dans une négociation ». Au et alexandre lemarié

La concertation avec les syndicats de cheminots au point mort


La CGT et SUD ont refusé de discuter avec Delevoye et Djebbari, tandis que l’UNSA et la CFDT regrettent l’inflexibilité du gouvernement

N ul n’attendait de miracle
mais la déception est pré-
sente malgré tout. Jeudi
21 novembre, la réunion de con-
certation sur la réforme des retrai-
plus mécontents qu’avant d’y
participer, le tout conduisant à
une nouvelle radicalisation syn-
dicale deux semaines avant la
journée de grève du 5 décembre.
fet convoqué l’ensemble des parte-
naires sociaux lundi 25 et mardi
26 novembre à Matignon.

« Attiser la tension »
l’absence quasi-totale d’ouverture
du gouvernement sur la dispari-
tion du régime spécial des chemi-
nots programmée par la réforme
qui ulcère les syndicats négocia-
vendredi 22 novembre, que « le
gouvernement mettra fin aux régi-
mes spéciaux ». « Le gouvernement
nous a écoutés religieusement ces
dernières semaines, mais à aucun
SNCF, qui ont été autant d’occa-
sions de nous stigmatiser, regrette
M. Monteilhet. Tout cela ne fait
qu’attiser la tension. Si on cherchait
à nous faire partir en grève, on ne
tes – et plus précisément sur l’ave- Ainsi, à l’issue de la rencontre, la « Nous étions d’accord avec le gou- teurs. Pour l’instant, les syndicalis- moment il n’a saisi la balle au bond s’y prendrait pas autrement. »
nir du régime spécial des salariés CFDT-Cheminots, seul des quatre vernement sur un calendrier de- tes regrettent que le gouverne- pour nous faire des annonces ou Côté ministère des transports,
de la SNCF – entre les syndicats de syndicats représentatifs de la SNCF vant déboucher sur des proposi- ment n’ait pas dévoilé ses cartes des propositions, s’étonne Florent malgré l’échec de cette phase de
cheminots et le haut-commissaire qui ne s’était pas encore rallié au tions présentées au plus tard le aussi clairement qu’en 2018 au Monteilhet, secrétaire général ad- concertation, on ne souhaite pas
Jean-Paul Delevoye, accompagné mouvement, a annoncé son inten- 22 novembre, explique Rémi Aufrè- moment de la réforme de la SNCF joint de l’UNSA-Ferroviaire. Nous changer de méthode. « Nous avons
du secrétaire d’Etat chargé des tion de déposer un préavis de re-Privel, secrétaire général ad- qui prévoyait de faire mourir à pe- avons le sentiment qu’ils ne veulent mis les mains dans le cambouis ces
transports, Jean-Baptiste Djebbari, grève reconductible pour le 5 dé- joint de la CFDT-Cheminots. Cela tit feu le statut des cheminots (une pas bouger avant d’évaluer le rap- dernières semaines et nous allons
n’a débouché que sur de la frustra- cembre. La situation pour les usa- n’a pas été le cas. Il appartient évolution appelée de ses vœux par port de force de la journée du 5. C’est continuer », glisse un conseiller,
tion. Frustration du gouverne- gers du rail devrait s’en trouver en- maintenant au premier ministre de la CFDT-Cheminots). Comme pour dommage. C’est une perte de temps qui ajoute que la porte du minis-
ment confronté à la difficulté du core plus difficile ce jour-là : si la faire les annonces positives qui évi- la réforme des statuts, ils aime- et une prime à la confrontation. » tère reste ouverte y compris à SUD
dialogue et à l’absence de deux CFDT n’est que le quatrième syndi- teront que la CFDT ne se lance dans raient que la réforme des retraites Pour ne rien arranger, les agents et à la CGT. Avant le 5 décembre,
des quatre organisations (CGT et cat de cheminots, elle est en revan- la grève illimitée. » Une position va- ne s’applique qu’aux nouveaux SNCF ont le sentiment d’essuyer M. Djebbari devrait aller à la ren-
SUD) qui ont refusé de se rendre à che très représentée chez les lidée par Laurent Berger, le secré- embauchés, avec la mise en place un tir de barrage anti-cheminots. contre des agents SNCF, sur le mo-
la table ministérielle. Frustration conducteurs de train. La menace taire général de la CFDT, qui a justi- de la « clause du grand-père ». « Cette semaine, nous avons eu dèle de sa visite de terrain à la
des représentants des deux syn- de la CFDT reste cependant sus- fié cette tactique « pour peser dans Le pouvoir s’est même montré droit au rapport du conseil d’orien- RATP, effectuée le 14 novembre
dicats qui avaient accepté le prin- pendue à ce qui sera annoncé par les discussions encore en cours ». inflexible par la voix du ministre tation des retraites et au rapport de dans des sites de maintenance des
cipe de la concertation (UNSA et Edouard Philippe d’ici à quelques Après deux réunions multilaté- des comptes publics, Gérald Dar- la Cour des comptes sur la gestion métros et dans un centre bus. p
CFDT) et en ressortent encore jours. Le premier ministre a en ef- rales et quatre bilatérales, c’est manin, qui a confirmé sur RTL, des ressources humaines de la éric béziat
france | 11
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Entre l’exécutif et les élus,


les désaccords persistent
Malgré les amabilités, le congrès des maires de France
s’est achevé jeudi sans dissiper les malentendus

D
es sourires et des ama- qu’un accord semblait se dessi-
bilités. Des propos
François Baroin ner sur le calendrier et sur la mé-
apaisants, ou léni- et Emmanuel thode de travail de telle sorte
fiants. Mais, sur le qu’après les municipales, « on
fond, pas vraiment d’évolution
Macron se puisse appuyer sur le bouton,
des positions à l’issue de ce sont retrouvés comme on l’a fait en 1982 », avec
102e congrès des maires de France, les premières lois de décentrali-
qui aura vu à la fois Emmanuel
pour se poser sation portées par Gaston Def-
Macron, en ouverture, et Edouard l’un et l’autre ferre sous la présidence de Fran-
Philippe, en clôture, s’adresser çois Mitterrand, auxquelles la
aux congressistes, au parc des Ex-
en « garants » droite s’était opposée.
positions de la Porte de Versailles, de la République Le discours de M. Macron est
à Paris. Sans que ni l’un ni l’autre nettement plus ambigu. A aucun
ne délivrent d’annonces percu- moment, il n’a parlé de trans-
tantes. Et sans, non plus, que l’As- sions de la République. Pour ferts de compétences. S’il sou-
sociation des maires de France M. Baroin, l’indigence de l’Etat haite une réelle articulation en-
(AMF) n’infléchisse la rigidité de central, les fractures territoriales tre le « cadre » national et l’« ac-
ses revendications. La résolution qu’a mises en évidence la crise tion » locale, il n’en reste pas
adoptée jeudi 21 novembre, en fin des « gilets jaunes » appellent moins que, dans son esprit, c’est
de congrès, s’inscrit plus dans le une nouvelle phase de décentra- à l’Etat que revient la responsabi-
registre du « nous voulons » que lisation. Chez les gaullistes et les lité de l’aménagement du terri-
dans celui du « nous proposons ». chiraquiens, dont se réclame le toire, au nom des principes
Malgré la forte participation des maire de Troyes, ce discours n’a d’« unité de la République » et
maires et la présence des hautes pas toujours été de mise. d’« égalité des droits », comme l’a
autorités de l’Etat, ce congrès rappelé M. Philippe dans son dis-
n’aura guère permis de dissiper Discours ambigu cours de clôture.
les malentendus persistants en- M. Macron, lui, le président sans Le débat, sans aucun doute, ne
tre l’exécutif et les élus locaux, ancrage local – ce que ses oppo- s’arrêtera pas là puisque, après
même si la proximité des élec- sants s’évertuent à lui renvoyer à les élections municipales de
tions municipales obligeaient à la figure –, a témoigné d’une réelle mars 2020, devrait être soumis
une certaine modération. évolution à la suite de la crise qu’il au Parlement le projet de loi dit
Certes, avant et pendant le con- a dû affronter. Il n’a eu de cesse de « 3D », pour décentralisation, dif-
grès, M. Macron et le président de louer le rôle essentiel des élus lo- férenciation, déconcentration :
l’AMF, François Baroin, se sont ren- caux – des maires en particulier –, « Un vrai sujet de politique natio-
contrés deux fois en tête-à-tête. Le de multiplier les appels à l’union nale, qui porte sur l’adaptation
dernier échange s’est tenu mer- et au rassemblement, à la « récon- des politiques publiques aux terri-
credi soir à l’Elysée, avant la récep- ciliation ». Mais la vision qu’il es- toires », a insisté le premier mi-
tion de 2 000 maires par la prési- quisse de la « déconcentration », nistre. D’ores et déjà, l’AMF, avec
dence de la République, à laquelle plutôt que de la décentralisation, l’Assemblée des départements de
les élus se sont précipités, souhai- vise certes à ramener plus de pré- France et Régions de France, a in-
tant tous, ou presque, se faire pren- sence de l’Etat dans les territoires diqué qu’elles allaient rédiger, de
dre en photo avec le chef de l’Etat. pour réduire les fractures, sans leur côté, sous l’aile protectrice
Rien n’a filtré de ces entretiens. pour autant confier les rênes des du Sénat et de son président, Gé-
Lors de leurs deux apparitions politiques publiques aux exé- rard Larcher, leur propre projet.
communes, ils ont affiché une cutifs locaux. Sauf à ce qu’ils en En prenant ainsi le risque que le
parfaite entente cordiale, « répu- assument les responsabilités, fi- débat retombe dans une con-
blicaine », ils se sont retrouvés nancières et politiques. frontation stérile, projet contre
pour se poser l’un et l’autre en M. Baroin, à l’ouverture du con- projet, qui pourrait conduire à
« garants » de la République. En grès, laissait entendre que les po- l’immobilisme. p
réalité, ils ont esquissé deux vi- sitions s’étaient rapprochées, patrick roger

«Constructions» illicites: les maires


pourront mettre des amendes
Dans la nuit de jeudi à vendredi s’est achevée à l’Assemblée nationale
l’examen du projet de loi « engagement et proximité »

A dopté en première lec-


ture au Sénat à une très
large majorité en octo-
bre, le projet de loi engagement
dans la vie locale et proximité de
a des maires un peu shérifs qui
vont poursuivre tel ou tel, comme
on l’a vu en Haute-Vienne vis-à-
vis d’occupants de yourtes, alors
que cet habitat léger, démontable,
Le troisième point examiné, con-
cerne la régulation des locations
meublées touristiques. Il a provo-
qué l’arrivée, dans les travées, de
plusieurs députés par ailleurs can-
l’action publique est désormais à peut rendre de grands services didats à l’élection du maire de Pa-
l’Assemblée nationale. Et les dé- aux précaires », rappelle Paul La- ris comme Cédric Villani (La Répu-
putés ont achevé, tard dans la coste, de l’association pour les blique en marche, LRM, Essonne)
nuit du 21 au 22 novembre, l’exa- habitants de logements éphémè- et Pierre-Yves Bournazel (Agir, Pa-
men du texte, réservant à la fin res et mobiles (Halem). ris). En cause, un amendement ré-
des débats trois articles sur des Sébastien Lecornu a affirmé qu’il clamant la possibilité, pour les
points sensibles. n’y avait aucun risque de sanction- maires, de moduler entre cent
L’article 14 permet aux maires ner des personnes sans abri, le vingt, le plafond actuel, et soixante
d’imposer une amende adminis- texte ne s’intéressant qu’aux cas jours la possibilité de louer ainsi sa
trative de 200 euros par jour, de « méconnaissance des disposi- résidence principale, comme le Sé-
dans la limite de 25 000 euros, tions d’un permis de construire, de nat l’avait voté, contre l’avis du
aux « constructions, aménage- démolir ou d’aménager », rejetant gouvernement.
ments, installations ou travaux » les demandes des députés com- Les députés Stéphane Peu (Parti
illicites sur des terrains privés. munistes et La France insoumise communiste, Seine-Saint-Denis),
Les associations qui défendent le (LFI) qui souhaitaient le retrait de Danièle Obono (LFI, Paris), mais
droit au logement ont tout de cet article. aussi Pierre-Yves Bournazel et
suite alerté le ministre du loge- Cédric Villani, ont rappelé cette
ment, Julien Denormandie, et Sé- Conséquences néfastes attente des villes faisant face au
bastien Lecornu, ministre chargé Les associations ont été mieux phénomène Airbnb et à ses con-
des collectivités territoriales, du entendues à propos de l’arti- séquences néfastes pour le loge-
risque de pénaliser des habitants cle 15 qui donne le même pou- ment des citadins comme pour
ayant installé une caravane, un voir aux maires d’infliger une l’ensemble du secteur hôtelier.
mobile home, une yourte sur amende de 200 euros par jour, Mais le gouvernement, le rap-
leur terrain, en contradiction plafonnée à 25 000 euros, pour porteur et les députés La Répu-
avec les règles d’urbanisme. l’occupation illicite de l’espace blique en marche ont rejeté cette
« Les gens du voyage sont claire- public. Après son examen par les demande. Toutefois, les plates-
ment visés par cet article 14 et sénateurs, l’article 15 exclut dé- formes devront signaler dans les
nous souhaiterions que ce soit le sormais expressément de cette annonces qu’elles publient s’il
juge, non le maire, qui sanctionne sanction les personnes sans abri s’agit d’un loueur particulier ou
si nécessaire ces installations », qui auraient disposé dans l’es- professionnel, et si est proposée
plaide Marc Bediat, secrétaire gé- pace public « les objets nécessai- une résidence principale ou d’un
néral de l’Association nationale res à la satisfaction de ses besoins autre type. p
des gens du voyage citoyens. « Il y élémentaires ». isabelle rey-lefebvre
12 | france 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

La convention climat met Macron au pied du mur


Attentifs aux travaux des 150 citoyens, les macronistes craignent qu’ils proposent des solutions trop radicales

C
omment rendre ac- en tête, qui vante « une opportu- application réglementaire. « Sans Plusieurs élus toutefois qu’elles devront être fi-
ceptables sur le plan so-
« Le risque nité » de montrer « la détermina- filtre » ? « Si la copie est radicale et nançables. « Il n’y a pas d’argent
cial des mesures en fa- politique tion de la majorité à réussir la tran- ne passe pas sous les fourches cau- se méfient d’un magique », a-t-il noté, se disant
veur de l’environne- est énorme, sition écologique ». « Ce truc est ré- dines de la démocratie représenta- « contournement hostile à une écologie « punitive »
ment, après la crise des « gilets volutionnaire. Il faut y croire ! », tive avant d’être examinée, on va se ou « brutale ». Sans oublier de lâ-
jaunes » déclenchée à cause de la à la hauteur des abonde un ministre. retrouver avec des demandes inap- du Parlement » cher : « Je ne peux pas vous promet-
taxe carbone ? A l’issue du grand espoirs fondés », Certains macronistes appellent plicables », s’inquiète un pilier de aboutissant à des tre que toutes vos propositions
débat, Emmanuel Macron avait d’ores et déjà à « pérenniser » ce la majorité. Plusieurs élus se mé- vont être appliquées, je vous menti-
annoncé la naissance d’un outil
grimace un type d’outil. « C’est un complément fient d’un « contournement du
idées difficiles à rais si je vous disais ça. » De quoi
censé résoudre ce dilemme : la stratège de LRM dans notre démocratie, qui permet Parlement », qui aboutirait à des mettre en œuvre laisser la porte ouverte à d’éven-
convention citoyenne pour le cli- d’institutionnaliser la parole ci- idées difficiles à mettre en œuvre tuels refus…
mat. Cet exercice démocratique toyenne », observe Martin Boh- dans le rythme voulu. Et s’exposer à une vive condam-
inédit, qui regroupe 150 citoyens nement, qui n’a pas encore assez mert, membre du bureau exécutif « Il va peut-être y avoir un petit tion s’est faite correctement mais le nation de l’opposition et des ONG,
tirés au sort, a vocation à définir concrétisé sa volonté de mettre l’en- de LRM. Avant de résumer l’enjeu : écart entre les préconisations qui fait que ce soit des volontaires in- qui critiquent déjà « une opération
d’ici fin janvier des mesures per- vironnement au cœur de l’acte II du « Il faut que ça marche et que cela vont être formulées et la vitesse à duit un biais : des gens qui sont d’enfumage » orchestrée par l’exé-
mettant de lutter contre le ré- quinquennat. » Preuve de l’intérêt embarque les 66 millions de Fran- laquelle elles seront appliquées, d’accord pour passer six week-ends cutif pour « gagner du temps », et
chauffement climatique. Au ter- de l’Elysée pour cette agora : le çais pour que l’on réussisse la tran- compte tenu des concertations à parler d’écologie sont forcément masquer ses « renoncements ». Le
me du processus, ce sera l’heure 17 novembre, le chef de l’Etat a an- sition écologique. » Pour des pro- à mettre en place avec tous les ac- déjà sensibles à cette thématique et gouvernement a « tout à perdre si
de vérité pour l’exécutif, qui devra noncé qu’il participerait, en jan- ches du chef de l’Etat, le rendez- teurs engagés », observe le député ne sont pas des climatosceptiques… cela se termine par une déception
décider de la traduction concrète vier 2020, à une session de travail. vous de fin janvier pourrait même de l’Isère Jean-Charles Colas-Roy, On peut donc craindre qu’à l’arrivée de votre part », a prévenu Nicolas
des idées présentées. constituer une occasion de tour- responsable de la thématique éco- ils vont charger la barque », juge un Hulot devant les participants, le
A mi-parcours, alors que les par- « Le président joue gros » ner la page des conflits sociaux de logie à LRM. Et de souligner : pilier de la majorité. Un de ses col- 16 novembre, en les incitant à
ticipants ont déjà pris part à trois « Que cela finisse bien ou mal, le fin 2019, afin de donner « un nou- « Nous, parlementaires, sommes lègues évoque même un risque « faire les choses en grand ». Com-
week-ends de travaux sur six pré- président joue gros », admet un de veau cap » à la fin du quinquennat, soucieux de planifier une transition « d’infiltration par des gauchistes », prendre : à se montrer ambitieux
vus, les macronistes observent ses proches. Un sentiment contra- résolument vert. écologique sur le long terme pour qui voudraient en faire « un outil dans les solutions qu’ils formule-
avec attention cet objet politique dictoire exprimé par les dirigeants D’autres redoutent le potentiel intégrer toutes les contraintes, no- pour mettre à bas le capitalisme ». ront pour réduire les émissions de
non identifié qui suscite autant du parti présidentiel, le 6 novem- « effet boomerang » de cet exercice tamment économiques, sociales, Avant de lâcher : « Qui nous dit que gaz à effet de serre d’au moins
d’espoir que d’inquiétude dans bre, lors d’un bureau exécutif, où de démocratie participative si les territoriales. C’est le cas avec la sor- ces 150 citoyens ne vont pas se 40 % d’ici à 2030.
leurs rangs. Tous font la même étaient invités à titre exceptionnel propositions qui en ressortent ne tie du glyphosate, que l’on ne peut transformer demain en 150 oppo- M. Orphelin, lui, plaide pour
analyse : la manière dont va se trois garants de la bonne tenue des sont pas toutes reprises par l’exé- pas imposer trop brutalement aux sants et se structurer en mouve- « une grande loi pour concrétiser
conclure cette convention revêt travaux, dont le directeur général cutif. « Le risque politique est agriculteurs. Les citoyens intégre- ment politique ? » les principales propositions, à la
un enjeu politique majeur pour du think tank Terra Nova, Thierry énorme, à la hauteur des espoirs ront peut-être à leur tour que la Ces macronistes pessimistes no- hauteur de l’enjeu climatique, ac-
M. Macron, qui cherche à donner Pech, coprésident, avec Laurence fondés dans cette convention », gri- transition écologique nécessite du tent par exemple que les partici- compagnée, si besoin, de quelques
des gages de sa conversion à l’éco- Tubiana – l’ex-ambassadrice cli- mace un stratège de LRM. temps et que des propositions trop pants ont mis en avant « l’obses- référendums sur des points-clés ». A
logie, mais loin de convaincre. mat de la France lors de la COP21 –, Plusieurs macronistes antici- radicales peuvent parfois être con- sion pour la croissance », « la logi- ses yeux, cette convention consti-
« La sortie de la convention ci- du comité de gouvernance de la pent ainsi « un risque de déception tre-productives. » que d’intérêt financier » ou « la tue « le dernier espoir d’un réel
toyenne pour le climat, c’est un convention. Deux positions diffé- très fort ». Leurs craintes se fon- culture de la consommation » changement de rythme » de la poli-
quitte ou double pour l’exécutif, ré- rentes ont émergé chez les respon- dent sur la manière dont les pro- « Obsession pour la croissance » comme des freins à la transition tique menée en matière climati-
sume le député (ex-La République sables LRM. positions seront formulées : le Si la composition de la convention écologique. Les optimistes, eux, que « durant ce quinquennat ».
en marche, LRM) de Maine-et- Les plus optimistes y voient un 25 avril, lorsqu’il avait annoncé n’a pour l’instant suscité aucune se rassurent en notant que plu- « Espérons de tout cœur que les ci-
Loire Matthieu Orphelin, proche moyen de crédibiliser l’ambition cette convention, M. Macron s’était critique, et que les organisateurs sieurs des premières préconisa- toyens combatifs et de bonne vo-
de Nicolas Hulot. Ce sera un test du chef de l’Etat de se poser en dé- engagé à ce qu’elles soient soumi- se sont efforcés de choisir 150 per- tions – comme le recyclage de tous lonté montreront enfin la lumière
majeur pour évaluer le regain fenseur de l’environnement. Le ses « sans filtre », soit au Parle- sonnes représentant les différen- les objets en plastique d’ici à 2025, écolo à un président de la Républi-
d’ambition écologique du gouver- patron du parti, Stanislas Guerini, ment, soit à référendum, soit par tes catégories de la population et ou la lutte contre le gaspillage ali- que qui, depuis plus de deux ans, a
respectant le poids démographi- mentaire – rejoignent des mesu- réduit l’écologie à un slogan », as-
que des régions – pour composer res portées par le gouvernement. sène pour sa part le chef de file
cette « mini-France », l’institut Reste à voir si les « mesures for- d’Europe Ecologie-Les Verts, Yan-
Harris Interactive a appelé des tes » que les 150 citoyens veulent nick Jadot. Le ton est donné. Et l’en-
Français parmi 250 000 numéros proposer seront jugées recevables jeu défini : le gouvernement sait
de téléphone pour leur demander par l’exécutif. Le 4 octobre, le pre- qu’à travers cet exercice il joue une
s’ils voulaient participer –, cer- mier ministre, Edouard Philippe, a partie de sa crédibilité en matière
tains macronistes s’inquiètent du rappelé l’engagement d’agir sur écologique. p
profil des participants. « La sélec- leurs propositions, en soulignant alexandre lemarié

M. Guerini : « Le référendum
n’est pas une voie à exclure »
Pour le patron de LRM, il faut « redonner du souffle à notre démocratie »

ENTRETIEN Un des enseignements majeurs la détermination de la majorité à

L
de la crise des « gilets jaunes », c’est réussir la transition écologique.
e délégué général de La Ré- que la transition écologique ne Ce n’est pas une voie à exclure.
publique en marche (LRM), doit pas être éloignée de la justice
Stanislas Guerini, voit la sociale, l’accompagnement social N’y a-t-il pas un risque que cela
convention citoyenne pour le cli- doit en être l’alpha et l’oméga. débouche sur de la déception
mat comme « une opportunité » Nous avons également compris si les mesures demandées par
de montrer « la détermination de que nous devons mener cette les citoyens ne sont pas appli-
la majorité à réussir la transition transition écologique avec les quées par le gouvernement ?
écologique ». Français. La convention citoyenne Il y a bien sûr une part de risque
sur le climat est donc une occasion inhérente à ce type d’exercice.
Qu’attendez-vous de la conven- de les inviter dans la cuisine de la Mais l’essoufflement démocrati-
tion citoyenne pour le climat ? fabrication de la loi, parfois pour que, qui traverse l’ensemble des
Cet exercice totalement nou- qu’ils en voient aussi la difficulté. démocraties occidentales, néces-
veau vise à répondre à une attente Cela permettra de donner plus de site que l’on prenne des risques de
profonde des Français, qui a été légitimité à notre action, car elle cette nature. Après avoir écouté
exprimée lors du grand débat, sur aura été coconstruite avec nos les premières propositions qui
la manière dont fonctionne notre concitoyens. Je porte un intérêt ont été formulées, j’ai trouvé que
150 personnalités prendront la relève démocratie. Associer nos conci- immense à cet exercice démocra- certains objectifs et constats
toyens à la fabrique de la décision tique. J’ai été marqué par l’implica- convergeaient avec notre volonté
de la rédaction des Echos pour partager publique est une réponse au be- tion totale des 150 participants. d’avancer sur la transition écolo-
soin de participation citoyenne. Cela mérite d’être valorisé. gique. Ils parlent de lutte contre le
leur vision d’une économie plus responsable. L’objectif est de redonner du souf- gaspillage alimentaire, contre les
fle à notre démocratie représenta- Sur quoi cette convention emballages plastiques ou l’artifi-
tive, en y associant une forme de va-t-elle déboucher ? Faut-il cialisation des sols…
démocratie plus délibérative. organiser un référendum pour Ce sont justement des sujets sur
Cette démarche, que le président valider certaines mesures ? lesquels le gouvernement tra-
de la République a eu le courage Cela dépendra de la nature des vaille en ce moment, comme avec
de mettre sur la table et qui est re- propositions qui seront faites. Ce le projet de loi antigaspillage. Les
gardée à l’étranger avec beaucoup qu’a dit le président de la Républi- décideurs politiques ont perdu de
d’intérêt, répond à une autre aspi- que doit être totalement appli- leur crédibilité ces dernières dé-
ration : celle de réussir la transi- qué : soit on soumettra sans filtre cennies, car nous n’avons pas su
tion écologique concrètement, en ce qui sera proposé au vote du Par- faire la preuve de notre capacité à
trouvant des solutions aux pro- lement ; soit on pourra ordonner apporter des résultats concrets. Je
blèmes du quotidien. une mise en œuvre immédiate au vois donc cette convention
cas où cela relève d’applications comme une opportunité et un
Rendez-vous lundi 2 décembre Le fait que les propositions
viennent directement
réglementaires ; soit passer par ré-
férendum si les mesures s’y prê-
formidable outil pour réinstaurer
de la confiance dans notre vo-
pour un numéro spécial des Echos et sur lesechos.fr des citoyens vise donc tent. Le référendum pourrait être lonté de mettre en œuvre la tran-
à rendre les mesures une manière de donner du souffle sition écologique. p
plus acceptables ? à cette convention et de montrer propos recueillis par al. le.
france | 13
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Le chef de l’Etat tente de calmer la colère étudiante


En déplacement à Amiens, M. Macron a débattu avec des jeunes mais n’a pas évoqué de nouveaux moyens

amiens - envoyé spécial


« Je sais,

A
llez-y un peu ! Prenez le les 5 euros
pouvoir ! » Venu à d’APL, je le traîne
Amiens, jeudi 21 no-
vembre, pour inaugu- comme
rer une extension de l’université un boulet »,
Jules-Verne, Emmanuel Macron
était presque déçu de ne pas avoir a reconnu
été chahuté par les étudiants, le chef de l’Etat
alors que la tentative de suicide en
s’immolant d’Anas K., le 8 novem-
bre à Lyon, enfièvre les campus. Au sein de l’exécutif, on assume
« Est-ce qu’il y a des questions plus en tout cas que le chef de l’Etat s’ex-
politiques sur la vie du pays ? », Emmanuel pose davantage, alors que la mobi-
s’est même permis le chef de l’Etat Macron, lisation du 5 décembre s’annonce
lors d’un débat avec deux cents en visite chaque jour plus importante – la
étudiants, conçu par l’Elysée à l’université CFDT-Cheminots a rallié, jeudi,
comme une sorte de thérapie de Jules-Verne, l’appel à la grève reconductible à la
groupe mais qui s’est avéré un à Amiens, SNCF. « Macron n’a pas le choix, il
exercice surtout formel. le 21 novembre. doit y aller, il n’y a que sa parole qui
A l’approche de la mobilisation JEAN-CLAUDE- imprime », dit un soutien. Quand
interprofessionnelle du 5 décem- COUTAUSSE le président ne s’exprime pas ou
bre, qui menace de bloquer le POUR « LE MONDE » ne se déplace pas, « il manque une
pays, M. Macron a choisi son rôle : pièce », reconnaît-on à l’Elysée, où
démineur en chef. Après s’être oc- l’on assure se poser « quotidienne-
cupé des policiers, à qui il a payé ment » la question de la « subsidia-
une partie de leurs heures supplé- rité avec le gouvernement ».
mentaires, des agriculteurs dont Signe de sa vigilance à l’appro-
il a défendu la cause en Chine che du 5 décembre, M. Macron de-
pour les aider à y exporter de la vrait alléger son agenda interna-
viande bovine, et des personnels tional ces prochaines semaines.
des hôpitaux, auxquels il a ac- Un déplacement en Côte d’Ivoire,
cordé un plan d’urgence de prévu mi-décembre, est en sus-
1,5 milliard d’euros sur trois ans, le Désireux d’éteindre la crise, ces, M. Macron s’est refusé à déblo- sur le gouvernement, afin qu’il Désireux d’éviter toute coagula- pens, tout comme sa participa-
président s’est décidé à se pencher M. Macron a défendu l’action de quer des moyens, même si mette en œuvre d’une part un plan tion entre le mouvement des « gi- tion à la COP25, qui doit se tenir du
sur la situation des étudiants, qui Frédérique Vidal, la ministre de 125 000 étudiants sont considérés d’urgence, d’autre part une politi- lets jaunes » et celui contre la ré- 2 au 13 décembre à Madrid. Il faut
dénoncent leur précarité et mena- l’enseignement supérieur, qui l’ac- en situation de précarité en France que structurelle de résorption de la forme des retraites, l’« enfant que « le capitaine puisse rester »,
cent de bloquer les universités. compagnait et à qui il a été repro- et que 37 % des élèves du supérieur précarité étudiante ». d’Amiens » a aussi appelé les for- plaide un conseiller.
Alors que le gouvernement avait ché de ne pas annuler un déplace- bénéficient déjà d’une bourse. « Il Mais là n’était pas l’essentiel. Au- mations politiques et les organisa- Pas sûr, néanmoins, que ce sé-
tenté de minorer l’acte d’Anas K., ment en Antarctique au lende- est faux de dire qu’on peut dépenser delà de calmer la colère estudian- tions syndicales à condamner jour amiénois, qui devait se pour-
qui s’était immolé devant le Crous main de l’immolation. sur tout sans priorités », a-t-il tine, le chef de l’Etat était venu dé- sans ambiguïté les violences com- suivre vendredi, avec notamment
(centre régional des œuvres uni- Construction de 60 000 loge- plaidé. A trop s’endetter, « les pre- livrer plusieurs messages à l’ap- mises lors des manifestations. une rencontre avec les ex-salariés
versitaires et scolaires) de Lyon ments étudiants, suppression de miers sacrifiés seront les jeunes à proche du 5 décembre. Répondant « Nous sommes en démocratie de Whirlpool, aura préparé l’exé-
après avoir perdu sa bourse d’étu- la cotisation de Sécurité sociale, venir », a-t-il ajouté. à un étudiant, M. Macron s’est li- [mais] la démocratie suppose une cutif aux soubresauts de l’hiver.
diant, M. Macron a reconnu que mise en place d’une mutuelle à 1 vré à un réquisitoire contre une responsabilité (…), c’est de con- A son arrivée à l’université Jules-
l’incident n’était pas seulement euro… Le chef de l’Etat a énuméré « Trop négatif » forme de défaitisme national. « Il y damner la haine », a plaidé le pré- Verne, le président s’est offert un
« un cas particulier », comme il tout ce qui avait été fait depuis le Quelques heures plus tôt, les prin- a aussi une jeunesse qui réussit sident, affirmant que s’il y a « une bain de foule aux airs de campa-
l’avait qualifié dans un premier début de son quinquennat. Il a cipales organisations étudiantes dans cette transformation du liberté de manifester, une liberté gne présidentielle, multipliant sel-
temps. « De tels actes ont toujours même exprimé un mea culpa sur avaient appelé à une « journée na- monde », a-t-il plaidé, demandant d’exprimer son opinion (…), il n’y a fies et poignées de main, sans con-
leur part d’insondable, leur part la baisse de 5 euros des aides per- tionale d’actions et de mobilisa- à ce qu’on soit « lucide sur tout ce pas de liberté sans ordre public testation ni sifflets. « Vous voyez
d’inexplicable (…), mais ils nous sonnalisées au logement (APL) à tion » le 26 novembre. « Le gouver- qui avance ». « Comparons la dans la rue (…), il n’y a pas de liberté qu’il n’y a pas de divorce avec la jeu-
rappellent les difficultés étudian- l’été 2017, dénoncée par les organi- nement ne semble pas prendre France aux autres pays, on ne se de casser ». « On a partout une vio- nesse », s’est réjoui Gabriel Attal, le
tes », a déclaré le chef de l’Etat, lors sations étudiantes. « Je sais, les conscience de la gravité structurelle rend plus compte (…), on a des tas lence extrême, une espèce d’ensau- secrétaire d’Etat à la jeunesse, qui
d’un débat avec plusieurs centai- 5 euros d’APL, je le traîne comme un de la situation qui a amené au d’atouts », a-t-il ajouté, estimant vagement de la société », a-t-il accompagnait M. Macron. Une fa-
nes d’étudiants picards, recon- boulet », a-t-il reconnu. drame du 8 novembre », ont dé- qu’« en ce moment, notre pays est ajouté lors d’une cérémonie pour çon comme une autre de positiver
naissant des « difficultés profon- Pour autant, pas question de noncé dans un communiqué trop négatif sur lui-même » alors lancer les festivités d’« Amiens, avant un mois de décembre qui
des pour se loger, se chauffer, par- jouer au Père Noël. Alors qu’il était l’UNEF, Solidaires et la FAGE, pour que la France est « un pays libre où capitale européenne de la jeu- s’annonce orageux. p
fois se nourrir ». attendu sur de nouvelles annon- qui il faut « accentuer la pression on vit en moyenne heureux ». nesse 2020 ». cédric pietralunga

A Toulouse, le puzzle éparpillé de la gauche


tente de se reconstruire après les défaites
L’ancien maire, Pierre Cohen, espère reprendre la ville à Jean-Luc Moudenc, qui lui a succédé

toulouse - correspondance qui dit vouloir « réinventer la dé- pour intégrer un projet et une dé-
Après des mois

L
mocratie, impliquer les citoyens et marche dont je suis à la tête », lan-
a recomposition de la gau- redonner de la légitimité aux habi- de rencontres ce-t-elle, égratignant Archipel ci-
che est presque en marche à tants », a également récupéré au toyen, qui « ressemble plutôt au
Toulouse, mais le puzzle a passage, outre EELV, des militants
entre partis vieux continent immuable com-
du mal à se former. Le 8 novembre, ou personnalités de La France in- et tendances, posé de EELV et LFI ». Le mouve-
c’est l’ex-maire socialiste (2008- soumise (LFI), dont l’avocate Claire ment, en désignant sa tête de liste
2014) Pierre Cohen qui est revenu Dujardin, qui devrait occuper la
d’autres listes et sept porte-parole, affirme donc
dans le jeu en lançant un appel deuxième place sur la liste. sont apparues sa volonté d’aller jusqu’au bout,
pour une « liste unitaire ». Se fon- Dans le même temps, Nadia Pel- après que des tensions sont appa-
dant sur un sondage commandé à lefigue, vice-présidente socialiste rues et qu’Antoine Maurice a me-
l’IFOP sur la notoriété des person- à la région Occitanie, a, elle aussi, met en évidence la dure recompo- nacé de partir en solo récemment.
nalités de gauche, M. Cohen dit lancé sa campagne. D’abord candi- sition d’une gauche toulousaine Mais le long processus, en in-
« prendre ses responsabilités pour date « hors système et partis », elle a qui tente de se reconstruire après cluant les partis traditionnels et
créer une offre politique ». « Mais si rassemblé autour d’elle une nou- les défaites successives du PS aux beaucoup de nouvelles têtes, veut
quelqu’un est mieux placé que moi velle génération, elle est âgée de élections municipales, puis lors de s’appuyer par exemple sur les
pour conduire cette liste, je laisserai 41 ans, et bénéficie désormais du la déroute des législatives – huit bons scores de EELV lors des der-
la place et je soutiendrai cette per- « soutien total du Parti socialiste sièges perdus en 2017. nières élections européennes
sonne. Il ne s’agit pas, pour moi, (PS) », a-t-elle déclaré au Monde, Au conseil municipal, M. Cohen (21,28 %), d’où une coloration très
d’une revanche. J’ai envie de ga- ainsi que de celui, très discret, de la était à la tête d’une opposition au verte de la liste. « La ville est gagna-
gner, j’ai envie de faire gagner la présidente de région, Carole Delga. maire actuel, Jean-Luc Moudenc ble, nous proposerons bientôt un
gauche », assume-t-il. Le Parti communiste français (LR), qui a volé en éclats. « Je sais vrai programme pour la ville », a
Problème, après plusieurs mois (PCF) local, tout comme le Parti ra- que je peux être clivant, mais le pay- annoncé dimanche un membre
de rencontres ou de discussions dical de gauche (PRG), a également sage politique a beaucoup changé. du mouvement. Face à ce relatif
entre partis et tendances, d’autres rejoint la démarche de Mme Pellefi- Je lance surtout un appel au débat, désordre, le maire actuel, Jean-Luc
listes sont apparues. A commen- gue et sa liste UNE, pour « Une je ne pense pas que Nadia Pellefi- Moudenc, soutenu par La Républi-
cer par celle du mouvement Archi- nouvelle énergie ». gue soit fédératrice et Archipel ci- que en marche, se veut « prudent ».
pel citoyen, qui, après un proces- toyen ne fait, pour l’instant, aucune Pour la « quatrième ville de France,
sus qui se veut très démocratique Appel resté sans réponse proposition sur son projet », af- c’est assez inédit qu’à quatre mois
– tirages au sort, plébiscites –, a dé- L’appel lancé par Pierre Cohen, ac- firme l’ancien maire. Mme Pellefi- des élections on ne connaisse pas
signé dimanche 17 novembre tuellement membre de Généra- gue, elle, campe sur ses positions : nos adversaires », dit-il. Il ne reste
comme tête de liste Antoine Mau- tion.s, le mouvement lancé par « J’ai rencontré tout le monde dès le que quelques mois à la gauche
rice, chef de file local d’Europe- Benoît Hamon, et toujours mois de juin, y compris Pierre Co- toulousaine pour trouver les bon-
Ecologie-Les Verts (EELV) et proche conseiller municipal, reste, pour hen. Les portes de mon local de nes pièces à son nouveau puzzle. p
de Cécile Duflot. Ce mouvement, l’instant, sans réponse. Ce silence campagne sont ouvertes, mais philippe gagnebet
14 | france 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

La PS cherche
L’objectif d’Olivier Faure est dou-
ble : d’abord, adopter une concep-
tion commune – la loi garantit la
défense des croyants et des non-

toujours sa voie
croyants – et apaiser son parti en
soldant les divisions. Mais aussi af-
ficher en externe une envie de ras-
sembler le camp laïque autour

sur la laïcité
d’un positionnement moins dog-
matique : « Je veux rappeler notre
ADN sans modifier notre regard sur
la façon dont on peut vivre ensem-
ble. Je ne me reconnais pas dans
Depuis septembre, le premier cette période de tension et d’hysté-
risation : la laïcité, ce n’est pas la
secrétaire consulte des personnalités gestion des plages ou des vête-
ments dans l’espace public ! »
Le député de Seine-et-Marne

C’
avait pourtant jusqu’alors eu du
est un débat encore temps été fondamental dans mal à se positionner sur ce sujet.
très sensible. Parler l’identité des socialistes français. Signataire, lors de son lancement,
laïcité au Parti socia- Et qu’il sorte d’une séquence poli- du manifeste du Printemps répu-
liste (PS) rappelle à tique interne où toute discussion blicain, avant de prendre ses dis-
chaque militant, cadre ou élu so- sur ce sujet inflammable était soi- tances, le patron des socialistes
cialiste combien son parti s’est, à gneusement éludée pour éviter les avait donné l’impression d’osciller
l’image de la gauche, déchiré sur déchirements. Depuis la première et de laisser faire les plus virulents.
cette question durant le mandat « affaire » du voile dans un collège
de François Hollande. de Creil (Oise) en 1989, la loi de « Enfin discuter tranquillement »
Olivier Faure a décidé de mettre 1905 était en effet devenue une ré- Ainsi, la secrétaire nationale à la
un terme à ce malaise en prépa- férence clivante entre ceux qui laïcité, Pascale Bousquet, venue du
rant une allocution sur ce thème veulent l’utiliser de façon offen- courant de Stéphane Le Foll, est
en décembre. « Emmanuel Macron sive contre les religions et leur ex- très proche du Printemps républi-
a repoussé son grand discours sur pression dans l’espace public et cain. Fin août à La Rochelle, un ate-
le sujet, gêné dans sa matrice ceux qui voyaient en elle un outil lier de l’université d’été de la Fédé-
anglo-saxonne et multiculturaliste. pour défendre l’émancipation des ration nationale des élus socialis-
Or, il est nécessaire aujourd’hui de minorités et la protection du vi- tes et républicains, juste avant
réaffirmer un cap dans le cadre ré- vre-ensemble. celle du PS, avait largement relayé
publicain », estime le premier se- Avec la naissance du Printemps les discours de ce cénacle d’ultras
crétaire. A ses yeux, la notion de républicain, association qui dé- républicains. « Les échos de ce dé-
République, laïque et fraternelle, fend avec véhémence une concep- bat ont choqué plus d’un militant
élément de cohésion nationale, tion stricte de la laïcité, le débat a mais, dans la direction, c’est passé
est un angle mort du quinquen- resurgi, relayé par Manuel Valls, crème ! », s’agace un observateur.
nat. Le numéro un du PS a lancé en qui avait fait de son combat contre Un autre cadre remarque que le
septembre une vaste consultation l’islam politique un étendard. Ce rythme des auditions s’est accé- natrice de l’Oise, qui souhaite que dérations. Elle observe que de mans que nous sommes là pour les
et veut affirmer la volonté de son pôle est aujourd’hui affaibli, après léré après la manifestation contre le PS se fasse entendre sur le sujet. nombreux militants ont regretté défendre », souligne ainsi Rachid
parti de reprendre à son compte les départs de plusieurs figures l’islamophobie du 10 novembre, Beaucoup espèrent surtout que que la condamnation après l’at- Temal, sénateur du Val-d’Oise.
cette valeur de la gauche. vers La République en marche. comme si l’actualité avait poussé la direction prendra ses distances tentat de la mosquée de Bayonne « La question est comment on fait
La direction du PS a auditionné M. Faure à définir sa position plus avec une expression belliqueuse, (Pyrénées-Atlantiques) ne se fasse de la laïcité une réalité concrète de
des philosophes et des historiens – vite. « Il faut calmer le jeu. J’espère encore visible sur les réseaux so- pas plus clairement entendre par lutte contre les discriminations »,
spécialistes des religions, de l’im- « La laïcité, que le premier secrétaire saura ciaux. « Attention à la façon de po- la voix de leur chef de file. renchérit Stéphane Troussel, pré-
migration ou de l’islam –, mais trouver une ligne d’équilibre », ser le débat, à ne pas stigmatiser. La demande d’une parole plus sident du conseil départemental
aussi des responsables d’associa- ce n’est pas glisse Malik Salemkour, président Nous devons être pédagogiques », forte contre le racisme à l’égard de de Seine-Saint-Denis. Et de mettre
tions ou de loges maçonniques. la gestion de la Ligue des droits de l’homme. note ainsi Luc Carvounas, député l’islam est partagée par de nom- en garde son parti à ne pas se dé-
Une vingtaine de personnalités En interne, les cadres sont nom- du Val-de-Marne. « C’est l’occasion breux élus de banlieue. Pour eux, connecter du terrain. Car, comme
ont été invitées pour balayer tous des plages ou des breux à se réjouir de ce moment de parler de laïcité généreuse, qui le PS ne peut plus parler laïcité le remarque un cadre, « l’électorat
les points de vue et tenter de dessi- vêtements dans de réflexion politique. « On est protège tout le monde. Mais pour comme en 1905. Entre-temps, l’is- socialiste n’est pas sur des positions
ner une nouvelle approche. sortis des positions clientélistes être crédibles, il faut qu’on dénonce lam est devenu la deuxième reli- raides ». Et d’ajouter : « Cette fois-ci,
L’idée, selon l’entourage du pa-
l’espace public ! » sur le terrain ou radicales. On peut aussi fortement les actes antimu- gion de France, une réalité sociale Olivier Faure ne va pas pouvoir
tron du PS, est que le parti se réap- OLIVIER FAURE enfin discuter tranquillement », sulmans », renchérit Fatima Ya- dont il faut tenir compte. « Mon faire plaisir à tout le monde. » p
proprie ce marqueur qui a long- premier secrétaire du PS remarque Laurence Rossignol, sé- dani, secrétaire nationale aux fé- parti doit aussi dire aux musul- sylvia zappi

Depuis l’été, La France insoumise a rouvert le débat entre ses deux lignes
En matière de laïcité, les « insoumis » évoluent sur une ligne de crête à cause, notamment, d’un électorat partagé sur cette question

C e n’est pas une révolution,


mais une évolution. De-
puis la rentrée, La France
insoumise (LFI) s’agite de nouveau
autour de la laïcité. Cette notion
acceptions de la laïcité. L’une, clas-
sique, qui est résumée dans le li-
vret. Et une autre, plus « accom-
modante » selon ses détracteurs,
« moins stigmatisante », selon ses
comme « cathophobe » ou « athéo-
phobe ». Il s’ensuivit plusieurs
jours de polémiques et de débats
internes. C’est l’appel à la manifes-
tation « Stop à l’islamophobie » du
et qui a beaucoup évolué sur la
question de la laïcité –, Alexis Cor-
bière, mais aussi Danielle Simon-
net et Manuel Bompard qui, jus-
qu’à récemment, refusaient d’uti-
Cet agrégé de philosophie est un
spécialiste des questions de laïcité
et corédacteur du livret de LFI. Sur
son blog, il regrette la signature du
texte appelant à la manifestation
tion électorale des « insoumis ». Le
mouvement a réalisé de très bons
scores dans les quartiers populai-
res – six députés sur les dix-sept
que compte le groupe ont été élus
est un pilier du mouvement. Ses promoteurs. Longtemps, la ba- 10 novembre qui a réglé la ques- liser le terme d’« islamophobie ». et « la confessionnalisation de l’an- en banlieue parisienne –, où la
fondateurs sont tous des républi- taille s’est jouée autour du terme tion. Après une réunion interne tiracisme ». Pour autant, il est question du voile peut être pré-
cains convaincus, militants laïcs. d’« islamophobie ». Pour beaucoup tendue, le groupe parlementaire « Contradictions » convaincu que LFI reste fidèle à ses gnante. « L’électorat est coupé en
LFI est même l’une des seules for- de mélenchonistes historiques, le LFI a signé le texte publié dans L’ancien socialiste Emmanuel principes fondateurs. « Il n’y a pas deux entre ceux qui sont pour une
mations politiques – voire la seule mot ne pouvait être utilisé car il Libération, le 1er novembre, ce qui Maurel, élu député européen sur eu d’évolution depuis le livret. Nous laïcité de combat et ceux qui sont
– à être dotée d’un livret spécifique empêchait la critique du dogme équivaut de facto à accepter le la liste LFI, est même sorti de sa ré- défendons toujours la loi de 1905, contre la stigmatisation des musul-
consacré à la question. Ce petit fas- religieux. Ils lui préféraient donc terme. Une décision qui a fait serve et a déploré, dans un entre- la fin du concordat. Mais le débat mans, note Jérôme Fourquet de
cicule est censé résumer la pensée l’expression « haine des musul- tousser chez les « insoumis ». tien à Marianne, la participation autour de l’islamophobie traverse l’IFOP. Cependant, l’électorat LFI
de LFI sur la question. La laïcité est mans ». Les autres le revendi- M. Mélenchon – qui a refusé de ré- de « bons camarades » à cette mar- toute la galaxie laïque : la Ligue des reste globalement fidèle à son posi-
ainsi « un pilier de la République quaient clairement, pour définir la pondre aux sollicitations du che. « La gauche est traversée par droits de l’homme ; l’Union des fa- tionnement initial et à l’histoire de
une et indivisible », « porteur de stigmatisation des musulmans. Monde – avait même pris sa plume des contradictions sur ce sujet de- milles laïques ; l’Observatoire de la la gauche antiraciste, anticolo-
droits inaliénables : la liberté de L’opposition s’est cristallisée lors pour expliquer son choix. puis des décennies. Des digues ont laïcité ou la Libre-pensée ne parta- niale. Ce sont, par exemple, les plus
conscience et de culte, l’égalité des des universités d’été du mouve- La participation de plusieurs fi- cédé à l’intérieur d’organisations gent pas les mêmes positions sur le rétifs à interdire les signes ostensi-
citoyen·ne·s (…), la séparation du ment, fin août, à Toulouse. Invité à gures « insoumises » au défilé a anciennes et prestigieuses dont la sujet. Or, tout le monde défend la bles pour les parents accompagna-
politique et du religieux ». Rien que donner une conférence sur la laï- aussi fait du bruit en interne. On laïcité était pourtant l’une des rai- loi de 1905. » teurs ou pour les salariés du privé. »
de très classique. cité, le philosophe Henri Peña- pouvait y voir Jean-Luc Mélen- sons d’être », estime-t-il ainsi. Pour bien comprendre la ligne L’équation n’est pas encore près
Pourtant, depuis sa naissance Ruiz avait ainsi déclaré que « l’on chon, Eric Coquerel – très en LFI aurait-elle changé ? Faux, ré- de crête sur laquelle doit évoluer d’être résolue. p
en 2016, LFI est tiraillée entre deux avait le droit d’être islamophobe » pointe sur les quartiers populaires pond Benoît Schneckenburger. LFI, il faut avoir en tête l’implanta- abel mestre

QUESTIONS POLITIQUES
ALI BADDOU, CARINE BECARD, FRANÇOISE FRESSOZ ET NATHALIE SAINT-CRICQ
EN DIRECT SUR FRANCE INTER ET SUR FRANCEINFO (TV CANAL 27)
DIMANCHE 24 NOVEMBRE À 12H
LAURENT BERGER
SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CFDT

RÉAGISSEZ SUR TWITTER #QUESTIONSPOL


france | 15
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Mediator: «Je fais plus rien, j’attends la fin»


FAI T DI VE RS
L’alibi de Michel
Fourniret en question
L’ex-épouse de Michel Fourni-
ret, Monique Olivier, a contre-
Des victimes du médicament des laboratoires Servier ont témoigné, jeudi, à la barre dit l’alibi fourni par le tueur
en série dans l’enquête sur la
disparition d’Estelle Mouzin

C
en 2003. Michel Fourniret
et imparfait qui se glisse un cardiologue a prononcé un a pris du Mediator pendant trois tondre le gazon. Je suis obligé de de- avait raconté aux enquêteurs
partout. « Je faisais du mot inconnu : « valvulopathie ».
« Ils ont assassiné ans pour maigrir après trois césa- mander à mon fils de m’aider, dit-il. avoir appelé son fils pour lui
sport. » « J’adorais danser Un jour de 2009, Stéphanie a des gens et ils riennes. Elle a subi deux interven- Avant, j’étais responsable de souhaiter son anniversaire de-
sur les bords de la reçu dans sa boîte aux lettres un tions cardiaques. L’indemnisa- chargement dans une plâtrerie. J’ai puis son domicile de Sart-Cus-
Marne. » « J’aimais beaucoup mon courrier de la Sécurité sociale lui
faisaient jackpot tion proposée par les laboratoires commencé comme manœuvre, tinne, en Belgique, le jour de la
travail. » « Je faisais tous les travaux enjoignant de faire des examens tous les ans. Ce Servier s’élevait à 27 000 euros. j’ai fini contremaître, j’en étais disparition de la fillette. Jeudi
à la maison. » « Je jouais aux bou- cardiaques. Elle prenait du Media- Elle en a perçu 390 000 de fier. Maintenant, je vis avec une 21 novembre, lors d’une audi-
les. » C’était avant. Avant qu’une tor depuis trois ans, le médica-
sont des truands, l’Oniam. « Aujourd’hui, je prends pendule à l’intérieur de moi ». tion chez la juge d’instruction,
« petite boîte bleue » s’invite dans ment venait d’être retiré du des escrocs » deux corbeilles de comprimés par Monique Olivier a « indiqué
le quotidien de Stéphanie, Michel, marché. « Je suis allée consulter. Le jour : des antidouleurs, des antidé- « Je suis un boulet » qu’elle avait passé un appel au
MICHELLE
Odette, Patricia, Corinne, Elisa- verdict est tombé. J’avais 40 ans, presseurs pour supporter le bruit Ghalia, qui dort sous oxygène, ne fils de Michel Fourniret le 9 jan-
sous Mediator de 2007 à 2009
beth, Khalil, Michelle, Annie, c’était épouvantable », raconte-t- des valves, des somnifères. Avec peut plus rien porter, ne parcourt vier 2003 à [sa] demande », a
Dominique ou Ghalia. Tous se elle. Elle en a 49 aujourd’hui et sa tous ces traitements, je perds la que quelques mètres avant de déclaré son avocat Me Richard
sont vu prescrire du Mediator. colère déborde. « Je suis bourrée de mémoire. Mes filles s’énervent à devoir s’arrêter et a renoncé à Delgenes. – (AFP.)
Trois comprimés par jour pendant haine. Le Mediator m’a fait autant tout » à cause des prises de sang et devoir me rappeler les heures et les accompagner ses enfants et ses
deux, trois, cinq, six ou dix ans. de mal physiquement que psycho- des anticoagulants. Sa chambre jours de rendez-vous. » petits-enfants l’été en Algérie. MI GRANTS
Jeudi 21 novembre, le procès du logiquement. J’avais plein de pro- est au premier étage, elle a qua- Corinne, 58 ans, est en arrêt de Dominique, l’élégante sexagé- La France devance
Mediator a dévié pendant quel- jets que je dois abandonner à cause torze marches à monter pour la travail depuis 2016. Après dix ans naire, ex-cadre supérieure de l’Allemagne en nombre
ques heures du cours aride dans de lui. J’ai un cœur malade, je vis rejoindre. « Quand ça va bien, je les de Mediator, elle a été opérée santé, qui depuis son opération de demandes d’asile
lequel les débats scientifiques le avec, c’est terrifiant. » Elle a refusé monte en deux fois. » La vieille d’une valve, ses résultats ne sont « vit comme une grand-mère de La France est devenue le « pre-
contenaient. Aux experts, aux l’indemnisation proposée par les dame garde un souvenir cuisant pas bons, elle redoute de devoir 85 ans » : « J’étais une grande spor- mier pays » en matière de
hauts fonctionnaires et à leurs laboratoires Servier et la clause de des examens qu’elle a subis pour subir une deuxième intervention. tive, j’étais classée au tennis. Je vis demande d’asile en Europe, a
mots policés ont succédé les flots confidentialité qu’elle compre- voir reconnaître ses droits à Les laboratoires avaient estimé près des montagnes, je ne peux affirmé, jeudi, le ministre de
de mots enragés, maladroits, nait. « C’est trop facile », dit-elle. indemnisation. « On est traités son indemnisation à 138 000 eu- que les regarder. Je ne peux plus l’intérieur, Christophe Casta-
douloureux de celles et ceux dont comme des moins que rien. Il y ros, l’Oniam lui a en versé 415 000. faire de rando ni de vélo. Pourtant, ner. Selon une source de
ce médicament a saccagé la vie. « Des bleus partout » avait un expert, qui était odieux. Chaque soir, chez elle, elle re- je suis pas mal. Mais comment l’Agence France-Presse,
La plupart se souviennent de La colère de Michelle est tout Et des gens de chez Servier, une joint la chambre d’amis : « Je ne voulez-vous que je refasse ma vie ? 120 900 demandes avaient été
leur première fois. De leur aussi vive. Cette ancienne direc- avocate, hyperagressive. » veux pas réveiller mon mari avec le Je suis un boulet. » Elle se souvient enregistrées en France au
confiance aveugle dans la pres- trice d’administration, âgée de Les laboratoires Servier lui ont bruit de la valve. » avec amertume des mots du 17 novembre, contre 119 900
cription donnée « en quinze 73 ans, en paraît dix de plus lors- proposé 37 000 euros, qu’elle a Ces mots sont peut-être ceux qui médecin qui lui avait prescrit du en Allemagne. – (AFP.)
minutes » par le médecin ou l’en- qu’elle s’avance à pas comptés refusés. L’Office national d’in- font le plus mal. Au-delà de la Mediator de 1996 à 1998 : « C’est
docrinologue auquel ils avaient jusqu’à la barre, soutenue par son demnisation des accidents médi- douleur des opérations, de la presque homéopathique. » Un maraudeur relaxé
confié leur envie de retrouver la avocat, Me Charles Joseph-Oudin. caux (Oniam) lui en a accordé rééducation, ils disent le quoti- Tous se sentent trahis par les Un accompagnateur en mon-
ligne après une grossesse, de Elle était diabétique, elle a pris du 562 000 et quatre heures d’aide dien amputé et la honte qui, sou- laboratoires Servier et veulent tagne, qui avait porté assis-
réduire leur surpoids ou leur Mediator pendant deux ans, de quotidienne à domicile. D’un vent,l’accompagne. Les décolletés voir reconnaître par le tribunal tance à des migrants à l’hiver
crainte face à un diabète naissant. 2007 à 2009. Elle a dû subir une mouvement de tête furieux, elle interdits depuis qu’une cicatrice leur préjudice de victimes de 2018 lors d’une maraude près
Des résultats heureux auxquels double opération des valves aorti- désigne les prévenus, assis à quel- de 25 centimètres leur déchire le « tromperie aggravée ». « C’est un de la frontière italienne, a été
ils s’accrochaient – « J’ai perdu des que et mitrale. « Les valves vont ques mètres d’elle. « Ils ont assas- thorax. La tristesse de Patricia qui poison, ce médicament qu’on m’a relaxé, jeudi 21 novembre, par
kilos » –, des effets secondaires très bien. Moi, beaucoup moins. siné des gens et ils faisaient jack- confie ne plus pouvoir s’occuper donné ! », dit Ghalia. Elle plonge la cour d’appel de Grenoble.
auxquels ils ne prêtaient pas trop Le soir quand je me couche, je n’en- pot tous les ans. Ce sont des seule de ses petits-enfants à cause la main dans son sac, en ressort Pierre Mumber, 55 ans, avait
attention – « J’étais employée dans tends qu’elles. Tic-tac, tic-tac. Il truands, des escrocs. Moi, je fais de son essoufflement. Celle de Co- la petite boîte bleue. « Regardez, été condamné en première
un supermarché, j’étais essoufflée, paraît que je suis devenue exécra- plus rien, j’attends la fin. » rinne qui « n’a plus de vie sociale ». elle est là. Je l’ai gardée. En mau- instance à trois mois de pri-
je mettais ça sur le compte de ble. Bon, ça, je veux bien le croire ! », Patricia a 67 ans, elle était Michel, opéré d’une valve, qui s’en vais souvenir ! » p son avec sursis pour « aide à
mon travail » –, jusqu’au jour où dit-elle. Michelle a « des bleus par- gestionnaire dans l’immobilier et veut « de ne plus être capable de pascale robert-diard l’entrée irrégulière ». – (AFP.)

Trois mois de prison avec sursis requis


contre le CRS lanceur de pavé
Le brigadier Taïeb C. répondait d’un acte commis le 1er mai, à Paris

A vec insistance, le pré-


sident du tribunal scrute
le visage du prévenu,
comme pour y lire la réponse à la
question qui sous-tend ce procès :
Ce fameux lancer de pavé, la
salle l’aura vu sous toutes ses
coutures sur le grand écran du tri-
bunal. « C’est la justice 2.0 », s’en-
thousiasme un peu vite le prési-
lence », ne peut être assimilé à une
violence volontaire. Aucun mani-
festant ne s’est signalé, aucun pré-
judice n’a été constaté. Dans sa
plaidoirie pour demander la re-
qu’est-ce qui est passé par la tête dent, avant de s’apercevoir qu’il laxe, l’avocat du policier décrit le
du brigadier de police Taïeb C., qui n’est pas possible d’avoir l’image contexte dans lequel « ces hus-
s’est emparé d’une pierre pour la et le son simultanément. Qu’im- sards bleus de la République » in-
jeter en direction de la foule, porte, même muettes, les quel- terviennent tous les samedis
mercredi 1er mai, boulevard de ques vidéos permettent de distin- depuis plus d’un an – « deux cent
l’Hôpital à Paris ? La scène, guer le policier qui se saisit d’une quarante-cinq jours sur le terrain,
immortalisée en vidéo et diffusée pierre et la jette en direction du et tout ça, si j’ose dire, pour
sur les réseaux sociaux, avait cortège. La procureure de la Ré- 2 000 euros ! » –, soulignant égale-
provoqué autant d’indignation publique, qui requiert dans ce ment l’excellente notation de son
que d’hilarité. Car enfin, si les CRS dossier une condamnation à client et la médaille de bronze
se mettent à jeter des pavés… trois mois de prison avec sursis, reçue pour acte de courage lors de
De rire, il n’est pourtant point estime qu’il y a eu, sous l’effet la gestion d’un feu de forêt.
question devant la 10e chambre du d’un « réflexe de peur et de co- Quelques minutes plus tôt, c’est
tribunal correctionnel de Paris, lère », une « perte de maîtrise » le supérieur hiérarchique du
jeudi 21 novembre, car le fonction- chez le fonctionnaire, qui affiche prévenu qui s’était porté à son
naire, originaire de Toulouse, pourtant dix-neuf ans d’ancien- secours. Le capitaine M. n’a pas
âgé de 44 ans, renvoyé pour « vio- neté. Pour le parquet, « ce geste est vu le jet de pavé. Et pour cause,
lence par personne dépositaire de l’exact reflet de ce qu’on reproche quarante-cinq minutes aupara-
l’autorité publique n’ayant pas en- aux black blocs et aux ultras jau- vant, il avait lui-même reçu une
traîné d’interruption temporaire nes, il n’y a aucune forme de pro- pierre en pleine tête, sous les yeux
de travail », risque jusqu’à trois ans portionnalité, au contraire, il y a de Taïeb C. Boîte crânienne enfon-
de prison. « Nous prendrons le un risque plus grand de propaga- cée, nez cassé, trente points de su-
temps pour juger votre geste, mais tion de violence ». ture et une plaque en fer dans la
nous n’oublierons pas que ce temps, tête pour le restant de ses jours.
vous ne l’avez pas eu sur le terrain », « Permettre le repli » Plus d’une vingtaine de membres
lance le président du tribunal. Taïeb C. soutient qu’il n’a touché de la CRS 27, à laquelle appartient
Le président du tribunal se sait aucun manifestant. « Je l’ai envoyé le brigadier mis en cause, seront
attendu au tournant pour cette sur une zone neutre, je suis sûr « contusionnés » au cours de la
audience tout à la fois banale sur de n’avoir impacté personne », in- journée. Devant le tribunal, il
le fond – le CRS reconnaît sans siste-t-il, en évoquant un « ré- raconte les longues « heures de
ambiguïté son geste – et majeure flexe ». Un lancer instinctif mais combat » face aux black blocs et
sur le plan de la symbolique : c’est maîtrisé ? Le tribunal tique. Le aux « ultras jaunes ». Il dit la
la première fois, depuis le début contexte extrêmement tendu ne chaleur étouffante sous la cara-
du mouvement des « gilets jau- fait, en revanche, aucun doute. pace, l’absence de ravitaillement
nes », en novembre 2018, qu’un Un policier parle dans son rap- en eau, le rationnement des
policier est renvoyé devant la jus- port de « guerre civile ». L’air est armes de force intermédiaire par
tice pour un acte illégitime envers saturé de gaz lacrymogène, les crainte du manque, la fatigue, la
les manifestants. De là à transfor- projectiles volent dans tous les peur aussi. Taïeb C., moins
mer le procès de Taïeb C. en réqui- sens. Un des collègues de Taïeb C. prolixe, résume à sa façon, au
sitoire contre les violences poli- est atteint à l’omoplate quelques président, qui lui demande pour-
cières en général, alors qu’un ma- secondes avant. « Quand je jette ce quoi il continue : « On ne peut pas
nifestant victime d’un tir de gre- pavé, c’est pour préserver notre in- se permettre de ne pas faire nos
nade a encore perdu un œil place tégrité physique et pour permettre missions, on a signé pour être CRS,
d’Italie à Paris, samedi 16 novem- le repli », assure le prévenu. on n’est pas contents mais on est
bre, il n’y a qu’un pas que les Pour Me Laurent Boguet, ce jet là. » Délibéré le 19 décembre. p
magistrats n’ont pas franchi. de pavé « minable », « sans viru- nicolas chapuis
16 | france 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Les projets de l’exécutif pour réformer la magistrature


Parmi les pistes de réflexion, les voies d’entrée dans la magistrature pourraient être simplifiées et diversifiées

A
près avoir réformé la deux ans aujourd’hui) à un poste naire adressé aux supérieurs hié- magistrats, dans ce processus
justice, lancé un plan
La nouvelle loi avant de changer de fonction ou rarchiques, collègues, subordon- d’intégration sera réduit.
Certains plaident
de construction de pri- organique de juridiction. Le principe d’ina- nés et aux partenaires extérieurs. Le contenu de ce projet de loi or- auprès du chef
sons et entamé la re- movibilité des juges n’est pas re- Ce type de radiographie porte ganique devra aussi tenir compte
fonte de l’ordonnance de 1945 sur
imposerait aux mis en question. Un magistrat ne sur les compétences techniques des propositions qui devraient
de l’Etat pour
la justice des mineurs, le gouver- magistrats de peut pas être affecté à un poste et les capacités de direction d’une surgir de la mission de Frédéric sortir du projet
nement souhaite s’attaquer à auquel il n’a pas postulé. équipe ou d’un projet. Thiriez sur le recrutement dans la
une réforme de la magistrature.
rester au moins A l’inverse, la garde des sceaux Devant les réticences du CSM, haute fonction publique. Son rap-
de réforme
Selon nos informations, les servi- trois ans à songe à réduire la durée des man- au nom de l’indépendance de la port doit être remis fin novembre constitutionnelle
ces de la chancellerie ont reçu dats des chefs de juridiction (pré- justice, et les conclusions d’un au premier ministre. Bref, les
commande de travailler à une ré-
un poste (contre sident de tribunal et procureur rapport commandé à Guy Cani- contours de la réforme sont loin
le volet justice
vision de la loi organique du deux aujourd’hui) de la République) et de cour (pre- vet, ancien premier président de d’être figés. Pour gagner du temps
22 décembre 1958 sur le statut de mier président de cour d’appel la Cour de cassation, Mme Bellou- dans un calendrier parlementaire
la magistrature. et procureur général) dans le but bet a choisi de lancer une expéri- chargé, le gouvernement songe à ture a le sentiment d’être victime
De son côté, le président Em- de cette institution chargée par de ne pas se retrouver pieds et mentation limitée à seize chefs de s’appuyer sur la proposition de de considérations collatérales,
manuel Macron aurait demandé la Constitution de veiller à l’in- poings liés en cas d’erreur de cas- cour et de juridiction volontaires. loi organique du sénateur Les Ré- donc elle ne compte pas », s’in-
de réfléchir aux pistes pour res- dépendance de la justice et à la ting. Ces mandats seraient rame- Les rapports d’évaluation réalisés publicains Philippe Bas déjà votée quiète un conseiller ministériel.
ponsabiliser davantage les magis- déontologie des magistrats. nés de sept ans maximum à cinq par un cabinet indépendant ne en première lecture par le Sénat le « Tous les motifs sont bons pour
trats à l’égard des justiciables. Mais, plutôt que d’imposer une ans, éventuellement renouvela- seront adressés qu’aux magis- 24 octobre 2017. Ce texte comporte dresser des obstacles [à l’indépen-
« Cela s’intègre dans la volonté du réforme dans cette matière déli- bles une fois. « Aujourd’hui, ceux trats concernés afin qu’ils jugent déjà de nombreux articles réfor- dance statutaire], tant ce concept
président de la République de cate, le gouvernement pourrait qui restent plus de cinq ans en eux-mêmes s’ils ont besoin d’une mant les conditions de mobilité et semble faire peur aux détenteurs
renforcer la crédibilité des insti- s’en remettre à des propositions poste sont ceux dont personne n’a formation. Il n’est pas question, de nomination des magistrats. passés, actuels ou potentiels des
tutions aux yeux des citoyens », du CSM, lui-même très critique voulu ailleurs. Le seul moyen de se pour le moment, d’en faire un pouvoirs exécutifs et législatifs », a
confie un proche de l’Elysée. Se- sur ces règles qui rendent « quasi- débarrasser d’un haut magistrat outil d’aide à la décision pour le « Considérations collatérales » constaté devant la garde des
lon un sondage réalisé par l’Ifop ment virtuelle » la possibilité est le coup de pied ascensionnel, CSM et la chancellerie dans la no- Reste une inconnue de taille. Le sceaux Céline Parisot, présidente
en septembre pour L’Express, pour un particulier de se plaindre c’est-à-dire la promotion vers une mination des hauts magistrats. président de la République pourra- de l’Union syndicale des magis-
seuls 53 % des Français ont con- d’un manquement disciplinaire fonction où l’on pense qu’il fera En revanche, une réforme des t-il lancer cette réforme sans s’en- trats, premier syndicat de magis-
fiance dans la justice. Dix points d’un magistrat. moins de dégâts », déplore un an- voies d’entrée dans la magistra- gager davantage sur sa promesse trats, lors de son congrès annuel
de moins en dix ans. cien membre du CSM. ture est inscrite dans le projet. d’une révision constitutionnelle le 15 novembre.
L’un des sujets les plus sensibles Expérimentation Le projet de loi organique pour- Pour simplifier le fouillis des sept du statut du parquet ? Le projet de Certains plaident auprès de
mis sur la table concerne les pro- Quant au projet de modernisa- rait également abriter un chapitre voies d’accès actuelles, mais sur- réforme imposant au ministère de M. Macron pour sortir du projet
cédures disciplinaires. « Le corps tion de la magistrature, il porte sur l’évaluation des hauts magis- tout faciliter les reconversions la justice de ne nommer les magis- de réforme constitutionnelle le
de la magistrature est sain et de sur la gestion des ressources hu- trats. Le CSM et la chancellerie ne professionnelles et diversifier le trats du parquet que sur avis volet concernant la justice afin de
grande qualité, mais on peut maines et des carrières. Un chan- disposent que de peu d’éléments recrutement en dehors du pre- conforme du CSM a bien été voté à convoquer un congrès. Il pourrait
s’étonner que si peu de plaintes de tier dont Nicole Belloubet, minis- objectifs d’appréciation lorsqu’il mier concours réservé aux étu- l’identique par le Sénat et l’Assem- ainsi se targuer d’avoir fait pro-
justiciables contre des magistrats tre de la justice, avait annoncé s’agit d’examiner la candidature à diants. Sans créer un accès à blée sous le quinquennat de Fran- gresser les garanties d’indépen-
aboutissent », reconnaît un ma- l’ouverture au lendemain de la des responsabilités plus larges l’Ecole de la magistrature réservé çois Hollande, mais la réunion dance du parquet à l’égard du
gistrat proche de ces travaux. De promulgation, le 23 mars, de la loi d’un procureur général, un pré- aux avocats, les modalités d’ad- promise du Parlement en congrès gouvernement avant l’élection
fait, le Conseil supérieur de la ma- de programmation et de réforme sident de cour d’appel ou même mission et de validation du stage à Versailles n’a jamais eu lieu. présidentielle de 2022. Mais sau-
gistrature (CSM) a indiqué en jan- de la justice. Alors que la magistra- de tribunal de grande instance. La probatoire pour les person- Aujourd’hui, la réforme consti- cissonner le projet constitution-
vier que seules deux plaintes sur ture souffre d’un turnover impor- chancellerie souhaite s’inspirer nes ayant une expérience dans le tutionnelle voulue par le prési- nel voulu par le président n’est
les 1 045 reçues de 2015 à 2018 tant, la nouvelle loi organique des évaluations dites à 360 degrés privé seront plus lisibles. Le rôle dent, qui intègre de nombreux pas à l’ordre du jour, au moins jus-
avaient donné lieu à un renvoi imposerait aux magistrats de res- pratiquées pour les préfets ou de la commission d’avance- sujets autres que la justice, sem- qu’aux élections municipales. p
devant la formation disciplinaire ter au moins trois ans (contre les diplomates, avec un question- ment, où siègent les syndicats de ble compromise. « La magistra- jean-baptiste jacquin

Au procès du FN, Frédéric Chatillon fait


étalage de son fastueux train de vie
Le patron de Riwal, ex-chef du GUD, a dû justifier de nombreuses
dépenses personnelles effectuées avec l’argent de sa société

F rédéric Chatillon a réponse


à tout, ou presque. Les che-
veux toujours tirés à la go-
mina, l’intarissable patron de la
société de communication Riwal,
Riwal payait
aussi le loyer
de l’appartement
« J’ai avancé beaucoup d’espèces
pour mes activités en Syrie, je me
remboursais comme ça. » Riwal
payait également le loyer de l’ap-
partement parisien de M. Cha-
au cœur du complexe montage parisien tillon dans le 16e arrondissement,
qui vaut ce procès au Front natio- 2 500 euros mensuels.
nal (devenu depuis Rassemble-
de M. Chatillon, Séparé de son épouse, M. Cha-
ment national) a passé presque 2 500 euros tillon vit avec Sighild Blanc, qu’il
toute la journée à la barre jeudi employait depuis 2001 chez Riwal
21 novembre. Il répondait aux ac-
mensuels comme graphiste puis directrice
cusations d’abus de bien sociaux artistique. La jeune femme part fin
et blanchiment desdits abus au 2010 pour créer sa propre société,
détriment de sa propre société. ments en Chine, au Liban ou en Unanime. Une entreprise qui a
Absente à l’audience, sa compa- République tchèque, ce sont « des pour client principal, voire uni-
gne, Sighild Blanc, poursuivie voyages de boulot ». Beyrouth que… Riwal, auquel elle facture des
pour des faits similaires, a été au n’est qu’un point de passage en sommes conséquentes pour ses
cœur des débats elle aussi. Ils sont direction de Damas, où il entre- prestations de graphisme et de di-
soupçonnés d’avoir profité indû- tient de « très bon rapports avec le rection artistique : jusqu’à 1,4 mil-
ment des fonds de la société Riwal, gouvernement syrien », pour qui il lion d’euros, largement plus que
au beau fixe après l’opération des a réalisé des campagnes de com- son salaire précédent. De quoi
« kits » de campagne vendus aux munication. Il a d’ailleurs « en- ternir l’image de redoutable
candidats FN aux législatives 2012. core un bureau » à Damas. Quant à négociateur, doué pour faire bais-
M. Chatillon a une justification cet autre vol, à Punta Cana (Répu- ser les prix des imprimeurs,
parfois acrobatique, pour chaque blique dominicaine) avec plu- qu’avait campé de lui-même
soupçon : si ses deux motos, une sieurs de ses filles, Riwal n’a fait M. Chatillon jusqu’ici. « Quelqu’un
Triumph « un peu dangereuse » et que lui avancer l’argent, qu’il a qui crée sa société et qui réussit à
une Harley Davidson, achetée remboursé. Et s’il a justifié le tra- avoir 1,2 million de chiffre d’affaires
en 2011 pour 17 000 euros, sont la jet dans les comptes en le libellant l’année suivante, ça interroge »,
propriété de Riwal, c’est qu’il s’agit « séminaire FN », c’était tout au s’étonne la présidente.
Devenons tou.te.s influenceur.euse.s. Partagez de véhicules de fonction. « Cer-
tains ont un scooter, moi j’ai une
plus une « idée saugrenue ». La valse des justifications se
poursuit sur le tarif très élevé pra-
cette affiche, donnez votre voix pour inscrire Harley », dit le quinquagénaire. Et 1,2 million de chiffre d’affaires tiqué par Unanime pour une pres-
si la Triumph a été amenée jusqu’à C’est un banal problème de pla- tation de conception de sites Web
Rome, où il réside habituelle- fond de carte bancaire person- assez standardisés : « Sighild a rem-
ment, c’est parce qu’elle « ne mar- nelle qui fait que Riwal se charge à pli sa mission de A à Z sans sour-
chait plus ». D’ailleurs, il l’a rache- sa place de l’achat d’une montre ciller », assène le patron de Riwal.
tée à la société. Les notes à plus de la marque italienne Panerai, « Je l’ai payée en conséquence. » Et

#OrangeDay du 25/11 au 10/12


d’un millier d’euros dans le presti- qui équipait les nageurs de de couvrir d’éloges cette femme
gieux restaurant de Georges Blanc combat italiens et allemands de la « indispensable », de « haute valeur
ou dans des bars parisiens ? « J’ai seconde guerre mondiale. Un pe- ajoutée », qu’il a « appelée au se-
@ONUFemmesFR toujours invité mes clients dans de tit plaisir à 12 000 euros, qu’il as- cours » pour mener à bien sa mis-
bons restaurants, au bureau j’orga- sure avoir remboursé à sa société sion de conception du « kit » des lé-
nise des fêtes, c’est très important ensuite. La carte de la société sert gislatives quand « tous les autres
pour moi, cette ambiance ». également à opérer des retraits graphistes refusaient de travailler
Lorsque l’ex-patron du syndicat réguliers d’argent liquide, à hau- pour le FN ». « J’avais une confiance
étudiant d’extrême droite Groupe teur de 800 à 900 euros par mois, absolue en elle, c’était une Rolls »,
union défense (GUD) effectue, au en plus de sa rémunération, s’entête M. Chatillon. p
frais de sa société, des déplace- « 10 000 à 15 000 euros par mois ». samuel laurent
ÉCONOMIE & ENTREPRISE | 17
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Après EuropaCity, 1 milliard pour le Val-d’Oise


La présidente de l’Ile-de-France, Valérie Pécresse, annonce un plan d’urgence pour l’attractivité du département

U
n milliard d’euros
pour le Val-d’Oise. La
présidente (ex-LR) de
la région Ile-de-
France, Valérie Pécresse, a an-
noncé, jeudi 21 novembre, la mise
en œuvre d’un vaste « plan d’ur-
gence » pour renforcer le dévelop-
pement et l’attractivité du dépar-
tement, dont les élus oscillent en-
tre désespoir et colère depuis
l’abandon du projet EuropaCity
par le gouvernement, le jeudi
7 novembre. Une décision prise
au nom de l’écologie, mais aux
« conséquences sociales incalcula-
bles pour le territoire », a regretté
Valérie Pécresse.
Pour la présidente de la région, il
faut rapidement inventer « un
grand projet structurant pour le
Val-d’Oise » afin de compenser
l’arrêt de « ce très beau projet de
développement économique » que
constituait, selon elle, le méga-
complexe de loisirs et de com-
merces, dont la construction de-
vait occuper 80 hectares sur les
terres agricoles du Triangle de Go-
nesse à l’horizon 2027.
Avec la fin d’EuropaCity, le
Val-d’Oise a perdu non seulement
un investissement privé de plus
de trois milliards d’euros et la pro-
messe de dix mille emplois, mais
aussi la locomotive de l’urbanisa-
tion de l’ensemble de la zone
d’aménagement concerté (ZAC)
du Triangle de Gonesse. Coincée
entre les aéroports de Roissy et du
Bourget, cette ZAC de 280 hecta- Valérie Pécresse, lors de sa conférence de presse, le 21 novembre, à Paris. JULIEN HORTOLLAND/SIPA
res était vue comme le futur pou-
mon économique de ce départe-
ment où le taux de chômage avoi- pas « laisser tomber le Val-d’Oise ». présidente de la région, pour qui alternatif », dit Mme Pécresse. Alors du Triangle, a donné au départe-
sine 40 % dans certains quartiers. Et de reprendre l’initiative, alors l’abandon soudain d’EuropaCity, que la rumeur fait état de discus-
Ces annonces ment un coup de massue supplé-
Nouveaux transports en com- que le gouvernement a confié au après dix ans de développement, sions entre les promoteurs d’Euro- sont aussi une mentaire, vendredi 15 novembre,
mun et travaux routiers, déploie- préfet Francis Rol-Tanguy une va rendre les investisseurs mé- paCity et la métropole de Londres, en ordonnant la suspension
ment de l’énergie solaire, lance- mission sur le développement fiants. « Tesla a hésité entre l’Ile- les élus n’ont pas abandonné l’es-
manière de des travaux, estimant que des « il-
ment d’une filière horticole, économique du département, de-France et Berlin pour implanter poir de voir le mégacomplexe re- mettre l’exécutif légalités » entachent l’autorisa-
ouverture d’un lycée internatio- pour imaginer un projet alterna- son usine géante ; quand ils ont vu venir à Gonesse à l’issue de la mis- tion environnementale.
nal et d’un internat d’excellence, tif moins « daté et dépassé » EuropaCity, ils sont partis en Alle- sion Rol-Tanguy. « EuropaCity peut
au défi de tenir « Nous demandons un engage-
création d’un grand lieu culturel, qu’EuropaCity. magne », assure Mme Pécresse. être adapté sous une autre forme ses promesses ment écrit de l’Etat sur la création
financement de maisons médica- Tirant la leçon de la forte contes- ou sous un autre nom », espère le de la ligne 17 et de la gare », insiste
les ou de petites gares… Le catalo- Un « plan friches » tation soulevée par le projet de maire (Parti socialiste) de Go- Mme Pécresse. Le juge administra-
gue de mesures et de propositions Car le milliard annoncé par complexe au nom de la lutte con- nesse, Jean-Pierre Blazy. tif a laissé douze mois au maître
dévoilé jeudi ambitionne d’ap- Mme Pécresse n’a pas prétention à tre l’artificialisation des terres, la C’est à d’autres pistes que tra- ment au projet a fragilisé la future d’ouvrage pour régulariser le dos-
porter une bouffée d’oxygène au remplacer les investissements région annonce un « plan fri- vaillent aujourd’hui les services ligne 17 du Grand Paris Express, sier. De quoi avancer aussi sur le
territoire, qui se vit comme le privés perdus par la décision du ches » pour identifier tous les si- de l’Etat : industries du futur, qui devait desservir le site. Un projet économique du territoire.
mal-aimé du Grand Paris. gouvernement. « Le plan de la ré- tes désaffectés où des projets de agroalimentaire, bureaux, servi- dossier sensible : la gare du Trian- « La question tient en trois mots :
Autant de dossiers possibles à gion, s’il n’y a pas d’emplois à côté, développement pourraient être ces… tout est possible, à condition gle de Gonesse, dont le chantier pour quoi faire ? Qu’est-ce qui justi-
concrétiser dans un horizon de à qui ça va servir ?, s’interroge Pa- implantés sans urbanisation de que cela crée du développement devait débuter cet automne, est la fie, au XXIe siècle, qu’on urbanise
cinq ans, selon la présidente de la trick Renaud, le président (Les Ré- champs agricoles – et donc sans économique et de l’emploi. C’est seule de tout le réseau implantée ces terres ?, résume un bon con-
région. « Cela dépendra du feu vert publicains) de la communauté entraîner de guerilla judiciaire de peu dire que les élus locaux sont dans le Val-d’Oise. naisseur du dossier. Si on sait ré-
de l’Etat : nous attendons qu’il d’agglomération Roissy Pays de la part des écologistes. dubitatifs. « Le projet alternatif, il Alors que chacun s’interroge sur pondre à cette question, alors nous
vienne en cofinancement de ces France. Nous voulons au moins Quant au Triangle, son avenir n’y en a pas. C’est un écran de fu- la perspective de voir ouvrir une aurons un projet ; sinon, la ques-
projets », souligne Valérie Pé- nos dix mille emplois ! » reste un énorme point d’interro- mée », tempête M. Blazy. gare en plein champ, le tribunal tion de la pertinence de la gare se
cresse. Ces annonces sont aussi « Il faut rassurer les entreprises, gation. « Tant qu’on n’y voit pas Sans remplaçant à EuropaCity, administratif de Montreuil, saisi posera. » Et le Triangle de Gonesse
une manière de mettre l’exécutif leur garantir qu’elles pourront in- plus clair sur les intentions de l’Etat, le département risque aussi de par des associations d’opposants restera agricole. p
au défi de tenir sa promesse de ne vestir ici en sécurité », explique la on ne peut pas construire de projet perdre son métro. Le renonce- à EuropaCity et à l’urbanisation grégoire allix

En avril 2020, Paris retrouvera presque tout à la Samaritaine


LVMH parie sur les touristes et la clientèle d’articles de luxe pour ranimer le grand magasin fondé en 1870 et fermé depuis 2005

L e chantier de la Samari-
taine, à Paris, touche à sa
fin. En avril 2020, le groupe
LVMH devrait inaugurer un hôtel
de 72 chambres à l’enseigne Che-
qui ont entravé ce projet jus-
qu’en 2015, date à laquelle les re-
cours contre le permis de cons-
truire accordé par le Conseil de
Paris se sont arrêtés, et tourner la
s’adressera à une clientèle prête à
dépenser 1 150 euros la nuitée,
pour une chambre de 45 m², ou,
beaucoup plus, pour la suite de
1 000 m² et sa piscine privative.
liale de LMVH chargée de l’exploi-
tation de ce point de vente, sans
toutefois dévoiler les objectifs de
fréquentation.
Le groupe sait cependant quels
rait jusqu’à 20 000 clients par
jour en 2005 – a affaibli Rivoli.
Depuis, plusieurs chantiers de
voirie ont entravé son trafic, en-
traînant une chute d’activité. L’es-
tant un tunnel souterrain. A
600 mètres de là, le BHV se pré-
pare à l’ouverture de ce nouveau
temple du commerce. L’enseigne
des Galeries Lafayette a déjà con-
val Blanc et un grand magasin de page de la fermeture du magasin, sont les standards du secteur. A sor de l’e-commerce et la crise qui sacré 35 millions d’euros à sa ré-
20 000 m² sous l’enseigne la Sa- le 15 juin 2005, pour des raisons Un quartier sévèrement affaibli Venise, son magasin T Fondaco lamine les chaînes d’habillement novation. Quatre ans après son
maritaine, au sein de ses bâti- de sécurité (problèmes au niveau Sous une verrière entièrement dei Tedeschi, inauguré en 2016, a ont, en outre, convaincu H&M, achèvement, le BHV est de nou-
ments situés entre la rue de Rivoli de la structure, des systèmes élec- restaurée qui illumine ses fres- reçu 3 millions de visiteurs dès la Gap, Forever 21, Intersport et Pim- veau en travaux pour revoir le rez-
et le quai du Louvre, à la hauteur triques…). Quatre ans après son ques Art nouveau, la nouvelle Sa- première année de son exploita- kie de fermer leurs magasins de-chaussée, le restaurant et les
du Pont-Neuf. L’ensemble, qui rachat, en 2001, par LVMH, pour maritaine vendra de la mode, des tion. A Paris, Le Bon Marché et sa loués au prix fort. Les locaux à cé- terrasses, et conserver 11 millions
comprend aussi des bureaux, des 230 millions d’euros, l’enseigne sacs et des produits de beauté. Grande Epicerie, autres grands der sont nombreux. « Il y a dix de visites par an.
logements sociaux et une crèche avait alors supprimé 734 emplois. Plus de 600 marques seront dis- magasins qu’il détient, en ont ac- ans, toutes les enseignes souhai- Boulevard Haussman, le Prin-
a exigé 750 millions d’euros d’in- Ceux qui ont été licenciés bénéfi- tribuées, dont la majorité des grif- cueilli 7 millions, en 2018. taient s’y installer », s’étonne temps s’est métamorphosé. En
vestissement, a précisé Jean-Jac- cient d’une priorité à l’embauche fes de LVMH, maison mère de Les commerçants de la rue de Ri- Edouard Chabert, conseil immo- dix ans, depuis sa cession par Ke-
ques Guiony, PDG de la Samari- dans le nouveau complexe qui Louis Vuitton et de Celine. Dès voli espèrent profiter du retour bilier parisien. Plusieurs « pa- ring, l’enseigne s’est accordé un
taine, mardi 19 novembre, lors emploiera 2 300 personnes. Une lors, les Parisiens ne trouveront des clients. Jusqu’à récemment, rient » maintenant sur sa renais- lifting complet à 360 millions
d’une conférence de presse au soixantaine d’ex-salariés ont pos- plus « de tout à la Samaritaine », ce quartier se rangeait au premier sance, assure Mme Razafine, dont d’euros pour mieux rivaliser avec
5e étage du magasin fondé par Er- tulé, assure LVMH. contrairement à ce qu’affirmait rang des pôles commerciaux de la JD Sports. Le britannique s’instal- son voisin, les Galeries Lafayette,
nest Cognacq et sa femme, Marie- Dans cette ville miniature desti- son slogan dans les années 1960. capitale, aux côtés de ceux des lera à la place d’un ancien H&M. le plus fréquenté des grands ma-
Louise Jaÿ, en 1870. Le groupe de née à ceux qui voyagent et raffo- La version 2020 de l’enseigne ne Champs-Elysées et du boulevard Reste à savoir si la Samaritaine gasins parisiens. Dès lors, le
luxe aura accordé 250 millions lent de shopping, le groupe es- disposera pas de rayons de mode Haussmann, note Nathalie Raza- ne tournera pas en vase clos, sans match entre ces temples de la con-
d’euros au budget des travaux père attirer « des clients interna- enfantine, de linge de maison ou fine, responsable des emplace- ranimer ce quartier jadis si sommation pour rafler les dépen-
d’aménagement de l’hôtel, de ses tionaux », mais aussi des Pari- de bricolage. « Mais on trouvera ments de centre-ville au sein du bouillonnant. Les clients favoris ses des 50 millions de touristes
restaurants et du magasin. siens, dit M. Guiony. Sur le quai du tout Paris à la Samaritaine », for- cabinet d’immobilier Cushman de LVMH – les touristes dépen- annuels de la capitale et de sa ré-
Avec cette inauguration, LVMH Louvre, au sein de son bâtiment mule Eléonore De Boysson, vice- & Wakefield. Mais la fermeture de siers – seront véhiculés jusqu’à gion promet d’être homérique. p
espère enterrer les polémiques Arts déco, l’Hôtel Cheval Blanc présidente en Europe de DFS, fi- la Samaritaine – le magasin atti- l’entrée du magasin en emprun- juliette garnier
18 | économie & entreprise 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

PERTES & PROFITS | FDJ


p ar p hili pp e e s c an de La France lance à son tour
La Bourse
au grattage et au tirage
les enchères pour la 5G
Avec des débits plus importants, les fréquences doivent favoriser la
Il est visiblement beaucoup plus
facile pour l’Etat de vendre le vice
plus catastrophique aussi, flotte
encore dans les esprits.
création de nouveaux services et améliorer la compétitivité des groupes
plutôt que le voyage. Quand la La tentation sera grande pour

L
privatisation partielle de Groupe les nouveaux investisseurs,
ADP, ex-Aéroports de Paris, sou- moins amoureux du risque que e coup d’envoi pour la 5G deux parties. Dans un premier devrait se prononcer, dans les
lève un vent de colère, celle de la les joueurs, de vite se délester au est enfin donné ! L’Auto- temps, quatre blocs identiques
Reste une prochains jours, sur le prix.
Française des jeux (FDJ) ressem- vu du bon démarrage de la cota- rité de régulation des – un pour chacun des opérateurs – inconnue, et non Outre la question des blocs et du
ble à un matin radieux. Son intro- tion. Car, si l’Etat remporte la communications électro- seront mis à disposition à un prix montant, le cahier des charges de
duction en Bourse, ce jeudi 21 no- mise immédiatement, avec près niques et des postes (Arcep) a dé- fixe. Dans un second temps, les
des moindres : l’Arcep prévoit toute une série
vembre, a été applaudie par le de 2 milliards, c’est parce qu’il voilé, jeudi 21 novembre, son ca- opérateurs compléteront leurs le prix de d’engagements de couverture
marché, avec une hausse de près profite d’une bonne santé du hier des charges définitif, qui fixe emplettes en se disputant le spec- pour les opérateurs. Parmi eux, le
de 15 % du titre. marché parisien, qui pourrait l’ensemble des règles du jeu pour tre restant à coups d’enchères sur
réserve auquel déploiement de la 5G dans au
Pourtant, dans les deux cas, il bien fléchir si les tendances la procédure d’attribution des fré- des blocs de 10 MHz. ces fréquences moins deux villes par opérateur
s’agit pour l’Etat de se désengager au retournement économique quences de la nouvelle généra- L’un des principaux points de avant la fin de l’année 2020 ou la
de services publics bénéficiant mondial se confirment et attei- tion de téléphonie mobile. Non friction portait sur la taille des
seront cédées couverture des autoroutes et des
d’une concession de monopole. gnent la France. sans peine. Attendue fin septem- blocs de fréquences à prix fixe routes principales d’ici à 2027…
Celui du transport aérien de bre, l’annonce a pris du retard. Les mis en vente. Un détail loin d’être Les premiers lancements com-
masse en Ile-de-France pour ADP La rente du plaisir négociations en coulisses entre le anodin : plus un opérateur dispo- d’euros « est un grand maxi- merciaux de la 5G sont attendus
et celui des jeux de tirage et de A la première alerte, le reflux ris- gendarme des télécoms et Bercy, sera de spectre, plus il sera en me- mum », affirme, dans le Figaro, en 2020. Mais une autre préoccu-
grattage, accordé pour vingt- que d’être massif. C’est exacte- qui gère le dossier, achoppaient sure d’élargir sa clientèle et de jeudi 21 novembre, le président de pation demeure : les opérateurs
cinq ans à la FDJ. En poussant ment ce qui s’est passé avec les sur certains points cruciaux de proposer des débits de pointe éle- l’Arcep, Sébastien Soriano. Les pourront-ils recourir à Huawei, le
même un peu, on pourrait argu- privatisations précédentes, géné- l’opération. vés sur son réseau 5G. Bouygues opérateurs redoutent tous un scé- champion mondial des équipe-
menter qu’il semblerait plus logi- ralement introduites sur des valo- « Les opérateurs n’avaient pas Telecom et Free, financièrement nario à l’italienne, où les ventes ments télécoms ? Les déclarations
que de privatiser ADP, qui reste risations très (trop) élevées. Sans tous les mêmes attentes, compli- moins armés que leurs rivaux des fréquences 5G ont dépassé les d’Emmanuel Macron, début no-
essentiellement un grand centre compter la concurrence qui ex- quant les discussions sur les moda- pour les enchères, plaidaient en 6 milliards d’euros. Bercy a af- vembre, au magazine britanni-
commercial, les activités souve- plose en ce moment dans le do- lités finales », observe une source faveur de blocs larges de 60 MHz, firmé à diverses reprises qu’une que The Economist ont été per-
raines de contrôle aérien et de maine libéralisé des jeux en ligne. proche du dossier. L’enjeu est de qui leur assureraient de repartir telle situation n’était pas envisa- çues comme ambiguës.
douane restant sous la coupe de Resteront les dividendes garantis taille. Avec ses débits jusqu’à dix avec un minimum de spectre geable, mais la crainte persiste. « Il Le président, tout en refusant de
l’Etat, tandis que livrer au privé (80 % du bénéfice net) qui confè- fois plus importants que la 4G et dans leur besace, avant d’entrer faut un juste équilibre, qui tienne stigmatiser Huawei, y soulignait
un produit aussi dangereux et ad- rent à l’action FDJ un statut de son très faible temps de latence, dans le vif des enchères, à l’issue compte de la capacité d’investisse- en même temps l’importance de
dictif que le jeu de hasard peu pa- quasi-obligation sans risque. qui promettent le développe- plus incertaine. Orange et SFR ment des opérateurs, sachant que garantir la souveraineté des systè-
raître moralement discutable. Finalement, dans cette affaire, ment d’une multitude de nou- étaient plus favorables à des blocs nous sommes déjà engagés dans mes de sécurité, rappelant que
D’autant qu’il s’agit d’un impôt toute morale mise à part, l’inves- veaux services (voiture auto- de 40 MHz. des dépenses colossales avec le dé- l’Europe disposait de deux cons-
de 3,5 milliards d’euros prélevé tisseur avisé, c’est l’Etat, qui vend nome, santé connectée, robotisa- ploiement de la 4G et de la fibre », tructeurs d’équipements télé-
sur les populations les plus mo- ce petit bijou au meilleur mo- tion de l’industrie…), la 5G est con- « Il faut un juste équilibre » souligne Arthur Dreyfuss, prési- coms sur son sol, Nokia et Erics-
destes et fragiles, qui représen- ment. Contrairement à ce que sidérée comme un formidable Le gouvernement a finalement dent de la Fédération française son. « Nous attendons des clarifi-
tent l’écrasante majorité des certains avancent, il ne se prive accélérateur de la compétitivité coupé la poire en deux. « L’Arcep a des télécoms (FFT). cations quant au choix des équipe-
25 millions de fanas du loto et pas des dividendes, mais choisit des entreprises et une source po- proposé de retenir une taille de Le régulateur met en garde, de mentiers. Nous n’investissons pas
autres tickets à gratter. d’empocher d’un coup vingt- tentielle de revenus non négligea- bloc de 60 MHz pour répondre à son côté, du possible déséquilibre pour six mois ou dix-huit mois
Ce n’est évidemment pas le pro- cinq ans de versements pour les ble pour les quatre grands opéra- l’ensemble des orientations fixées concurrentiel, à terme, du mar- mais pour dix ans, les règles doi-
blème des particuliers qui ont investir ailleurs. Plutôt un signe teurs français. Or, pour déployer par le gouvernement », mais ce ché des télécoms en cas d’enchè- vent donc être claires, prévisibles
souscrit à l’offre proposée. A cette de bonne gestion, d’autant qu’il leurs réseaux 5G sur le territoire, dernier « a privilégié une taille de res hautes. « Si le gouvernement et stables », explique M. Dreyfuss.
occasion, le ministre des finances, garde en même temps la ponc- ces derniers doivent disposer de bloc de 50 MHz pour atteindre les opte pour un prix de réserve trop Le gouvernement a fait voter, cet
Bruno Le Maire, s’est félicité du tion sur les recettes brutes de la fréquences. D’où cette vente de objectifs qu’il a fixés », explique le élevé, cela favorisera les opéra- été, une loi sur la sécurisation des
grand retour de l’actionnariat po- société (les mises moins les gains, spectre organisée par l’Etat. régulateur dans un communiqué. teurs qui ont les poches les plus réseaux – qui, rappelle-t-on à
pulaire en Bourse. Il faudra ce- soit 3,5 milliards d’euros), qui re- Orange, SFR, Free et Bouygues « Une solution macronienne », dit profondes. Un groupe pourrait Bercy, n’est pas une loi anti-
pendant encore un peu de temps présentent près de 2 % du budget Telecom devront se partager un un bon connaisseur du dossier. alors se retrouver au bout du Huawei – pour permettre un con-
avant de crier victoire. Le souve- de la France. La rente du plaisir, spectre de 310 mégahertz (MHz). Reste une inconnue, et non des compte avec deux fois moins de trôle accru des équipements,
nir cuisant de la privatisation du vice et de l’addiction dont, de- Pour cela, l’Arcep a imaginé dans moindres : le prix de réserve fréquences qu’un autre », souligne mais les décrets d’application
d’EDF, la plus populaire, avec puis plus de deux siècles, l’Etat est son cahier des charges une procé- auquel ces fréquences seront cé- M. Soriano au Monde. Selon nos n’ont toujours pas été publiés. p
5 millions de petits porteurs, et la le principal bénéficiaire. p dure d’attribution inédite, en dées. La somme de 1,5 milliard informations, le gouvernement zeliha chaffin

F IN A N C E
Euronext veut acquérir
la Bourse de Madrid
public, qui pourrait être valo-
risée à 30 milliards de dollars
(27 milliards d’euros), indique,
Après la crue, Venise fait ses comptes
L’opérateur boursier Euro-
next a présenté un « projet
jeudi 21 novembre, Bloom-
berg. Ce pourrait être une ces-
Selon la mairie, le montant des dégâts pourrait atteindre 1 milliard d’euros
d’offre » sur la Bourse de Ma- sion, une prise d’autonomie
drid, a confirmé, jeudi 21 no- de la division, ou la conserva-
vembre, son directeur géné- tion de l’activité. Le groupe rome - correspondant lon la mairie, atteindra peut-être avons des pompes pour refouler construite patiemment en trente

D
ral, Stéphane Boujnah, se ne commente pas les ru- le milliard d’euros. l’eau, mais quand la crue a dé- années d’effort.
préparant à livrer bataille meurs de marché. epuis mardi, il y a un Naturellement, dans ces cas-là, passé la cote de 180 cm, et est mon- Combien de temps durera l’effet
avec l’opérateur suisse SIX pont de plus sur le Grand l’accent a été mis sur les rues, le tée jusqu’à 187 cm, on ne pouvait de souffle ? Il est trop tôt pour le
Group, qui propose 2,84 mil- IM M O BI LI ER Canal de Venise. Comme cœur de l’économie touristique. plus rien faire », se souvient-il, en- dire, d’autant plus que le phéno-
liards d’euros. – (AFP.) WeWork supprime 2 400 chaque année, un ouvrage provi- Sur la place Saint-Marc, les cafés core sonné par la violence de mène de l’acqua alta est mal com-
emplois dans le monde soire a été construit pour célébrer Florian et Quadri ont rouvert et, cette soirée dramatique. Le café pris hors des frontières de la la-
P H A R MAC IE WeWork, le géant des bu- la Fête de la Madonna della Salute, alentour, les boutiques de luxe ne est resté fermé cinq jours et les gune. « Même à Trévise, qui est
Sanofi se penche sur reaux partagés, a annoncé, le 21 novembre. L’ouvrage sera dé- gardent plus aucun stigmate des machines ont redémarré après pourtant à moins d’une demi-
sa division grand public jeudi 21 novembre, la sup- monté lundi 25 novembre. quatre crues successives. Il faut se un temps de séchage et quelques heure de route, les gens croient que
Sanofi a entamé des discus- pression de 2 400 emplois Fin novembre, la saison touris- perdre dans les sestiere (quar- heures de bricolage. L’établisse- la ville est inondée depuis une se-
sions sur différentes options dans le monde, soit près de tique touche à sa fin, et la ville, tiers) plus populaires et excentrés ment où travaille son frère, situé à maine. Mais l’acqua alta c’est une
pour sa division santé grand 20 % de ses effectifs. – (AFP.) pour quelque temps, appartient à de Cannaregio ou Castello pour quelques dizaines de mètres, a eu marée, pas une inondation. Ça ne
nouveau aux Vénitiens. Jeudi, du prendre la vraie mesure de la ca- moins de chance : toutes les ma- dure pas et ça laisse peu de traces
matin au soir, en lente proces- tastrophe. Il y a le bar où toute chines sont inutilisables, et les visibles, l’eau est relativement pro-
sion, les habitants ont traversé l’installation électrique a sauté, la propriétaires attendent encore la pre », explique Giulio Antonello.
cette étroite passerelle pour se boulangerie dont les deux fours venue d’artisans débordés, qui ne Face à ce discours rationnel, la
rendre dans la basilique baroque sont inutilisables, l’agence im- savent plus où donner de la tête. force des réseaux sociaux, qui re-
de la Salute et y déposer des cier- mobilière dont tout le matériel diffusent à l’infini, depuis une se-
ges bénits. informatique a été renversé par La force des réseaux sociaux maine, les images des mêmes
La fête votive de la Salute est un une vague, le marbrier dont les Depuis son restaurant gastrono- lieux et des mêmes vingt minu-
des moments les plus importants plaques ont été endommagées mique des Fondamente Nove, tes, est dévastatrice. En comparai-
de l’année : elle commémore la par l’eau salée ou le chirurgien- face au cimetière, Giolio Anto- son, tous les efforts et les trésors
fin de la terrible épidémie de dentiste qui a perdu un appareil à nello contemple l’ampleur des d’inventivité déployés par les Vé-
peste de 1630 et, au-delà, célèbre 50 000 euros, acheté il y a quel- dommages subis. Son établisse- nitiens ont bien peu de poids.
la force vitale par laquelle cette ques mois… ment n’a fermé que deux jours, le Ces derniers jours, dans la fou-
ville improbable a traversé les siè- Alvise, qui travaille dans un pe- temps de le nettoyer de fond en lée de l’état de catastrophe natu-
cles. Cette année, elle a pris un tit bar près du campo Santa Maria comble, et les dommages sont relle, déclaré par le gouverne-
sens particulier. Car elle inter- Nova, au cœur de Cannaregio, a modérés : « Ici, l’eau est seulement ment, la mairie a annoncé une sé-
vient quelques jours seulement passé des heures à lutter contre venue dans l’entrée, près du canal. rie de mesures d’aide aux plus fra-
après la plus terrible série d’acqua les éléments, dans la nuit du La salle en elle-même, qu’on a re- giles, artisans en difficulté ou
alta depuis un demi-siècle, qui a 12 novembre, en vain. « Nous haussée, est restée au sec. Mais les locataires d’appartements inha-
durement éprouvé la ville, rappe- vraies difficultés commencent bitables, pour une soixantaine de
lant soudainement son extrême maintenant : tout le monde an- millions d’euros au total. Il a
fragilité. nonce des réservations en chute li- même été décrété une suspen-
La dernière réplique de la marée Seule une bre et beaucoup de touristes ont sion d’un an des prêts immobi-
haute du 12 novembre s’est ache- annulé leur venue. » Avec 19 sala- liers pour les sinistrés. Les Véni-
vée dimanche et, depuis, les Véni-
poignée de riés à temps plein et des frais très tiens n’ont plus qu’à attendre que
tiens peuvent reprendre leur commerces sont élevés, le manque à gagner provo- le temps passe et que les visiteurs
souffle, et remettre en route l’éco- qué par ce creux prévisible de la reviennent. Car on peut maudire
nomie locale. Seule une poignée
fermés, mais fréquentation touristique (40 % toute l’année les ravages causés
de commerces sont fermés, mais nombre d’entre des réservations pour novembre par les touristes, il faut bien se
nombre d’entre eux tournent au ont été annulées, selon les don- rendre à l’évidence : sans eux, la
ralenti et n’ont pas fini de faire le
eux tournent nées officielles) peut avoir des ef- ville est condamnée à mourir. p
compte des destructions, qui, se- au ralenti fets très lourds sur son entreprise, jérôme gautheret
170 384 630 50 75201 13 493 455 042
20 | 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé, et Jean Lemierre, président


de BNP Paribas, étaient les invités du Club de l’économie du « Monde », jeudi 21 novembre

Agnès Buzyn : « La grève sera très corporatiste »


En première ligne sur la réforme des Comment allez-vous équilibrer le sys- Pourquoi ne l’avez-vous pas vu Maintenant, il faut du concret très rapi-
tème d’ici à 2025 ? plus tôt ? dement. Les primes entreront en vigueur
retraites et de l’hôpital, la ministre des Nous ne baisserons pas les pensions et Quand on gouverne, on discute avec les le 1er janvier 2020, puisqu’il faut voter,
solidarités et de la santé défend le projet nous n’augmenterons pas les cotisations. institutions, les syndicats professionnels, avant, le projet de loi de financement de
les syndicats généralistes, les fédérations la Sécurité sociale. Les 450 millions
avant la contestation sociale du 5 décembre Donc vous jouerez sur l’âge pivot de hospitalières. En réalité, rien ne se passe d’euros d’investissement dans le quoti-
départ à la retraite ? de façon aussi cadrée. Des professionnels dien seront également débloqués en jan-
L’âge pivot est celui à partir duquel le font une boucle WhatsApp, un groupe Fa- vier pour rénover les locaux et le maté-
Agnès Buzyn, ministre des solidarités et système s’équilibre. Il a l’avantage de lais- cebook se monte. Des collectifs se créent riel. La Fédération hospitalière de France,
de la santé, détaille la stratégie du gouver- ser la liberté de choisir. Ceux qui partent en dehors des négociations pour faire les présidents de commissions médicales
nement sur les retraites et l’hôpital. à cet âge ont tous leurs droits. Ceux qui le passer un message… En quelques mois, d’établissement, les directeurs d’hôpi-
font avant en ont moins. Et ceux qui le notamment à l’AP-HP, un vrai décrochage taux ont trouvé mercredi que le plan était
Faut-il réellement mener la réforme font après en ont plus. s’est produit. Nous avons clairement en- d’envergure. A eux maintenant de tra-
systémique des retraites, qui menace tendu leur appel. D’où l’annonce de ces duire dans leurs équipes la satisfaction
de bloquer tout le pays le jeudi 5 dé- Redoutez-vous une forte mobilisation primes d’attractivité, qui répondent à des qu’ils ont exprimée.
cembre ? le 5 décembre ? situations particulières.
Oui, car si nous faisons une réforme qui Cela va être dur. La grève sera très cor- Derrière ce conflit se joue une bataille
vise simplement à équilibrer le système, poratiste. Des gens crient simplement Mais ce que réclament les collectifs, politique autour de l’avenir de l’hôpi-
nous aurons tout perdu. Considérer qu’il parce qu’ils veulent garder leur régime c’est 300 euros d’augmentation de sa- tal public.
est encore légitime d’avoir 42 régimes spécial. Nous leur opposons un projet de laire par mois pour tout le monde… Un bruit court selon lequel le gouverne-
liés à des statuts, alors que nos enfants société solidaire. J’espère que nous réus- La fonction publique hospitalière em- ment mettrait la tête de l’hôpital sous
n’auront absolument pas les mêmes par- sirons à convaincre l’opinion. ploie 1,2 million de personnes. Si j’aug- l’eau, pour mieux le revendre au privé.
cours professionnels que les nôtres, est mente les salaires de 300 euros par mois, C’est faux, cela permet juste à certains de
absurde. Le statut des cheminots a été ac- Les annonces sur l’hôpital peinent à l’addition s’élève à 4 milliards d’euros. dire : « Ce plan, on n’en veut pas. » Le prési-
cordé de façon temporaire par de Gaulle à convaincre. Comment expliquez-vous 4 milliards d’euros que je ne mets pas dent de la République a toujours souligné
la sortie de la guerre pour les remercier que vous ne parveniez pas mieux à dans l’achat de scanners, de plateaux que la santé et l’éducation devaient être les
de leur participation à la Résistance. Il vous faire comprendre ? techniques de haute technicité pour gar- deux priorités d’un pays. Il le vit comme
faut questionner le corporatisme social Sur le fond, personne ne conteste les der les médecins, dans des hôpitaux un investissement. L’hôpital est un bien
issu du XXe siècle pour aller vers un mo- orientations du plan « Ma santé 2022 » neufs, pour que les conditions de travail commun indispensable et fondamental.
dèle universel et solidaire. que j’ai construit en deux ans parce que soient favorables. J’ai opté pour un plan
j’avais vu, en tant que praticien, la dégra- plus raffiné, qui ne met pas tout dans les Comment une ministre issue de la so-
Pourquoi avez-vous tant de mal à dation de notre système de santé depuis salaires mais redonne envie de travailler ciété civile vit-elle cette expérience
convaincre ? vingt ans. J’avais vu que l’hôpital était de- à l’hôpital public. politique ?
Beaucoup imaginent qu’ils vont bascu- venu le réceptacle de tous les dysfonc- Ce qui m’a le plus choquée en arrivant
ler d’un système à l’autre brutalement. tionnements. Cela m’a convaincue qu’il La difficulté du raffinement, c’est que dans le monde politique, c’est la mauvaise
En réalité, selon le régime auquel on fallait faire une réforme systémique qui quand le terreau social est explosif, il foi. Je ne comprenais pas les trucs énor-
adhère, une période de transition per- englobe le numérique, la formation, la peine à convaincre… mes qui étaient dits à l’Assemblée. Quand
mettra d’adapter le taux et l’assiette des médecine de ville, toutes les professions Je sais que beaucoup disent, notam- on est médecin, on a l’habitude d’être dans
cotisations. de santé. ment les partis d’opposition, que ce sont un dialogue très transparent, très honnête
Mais il faut du temps pour obtenir des des « mesurettes » et du « rafistolage ». avec le malade. J’ai ce défaut de dire tout ce
Etes-vous favorable à la « clause du résultats concrets, deux, trois ans. Entre- Non ! Quand on annonce 1,5 milliard que je pense, et de façon très transparente.
grand-père » qui consisterait à n’ap- temps, les urgences ont continué à dys- d’euros sur trois ans d’argent frais et une Mais j’apprends et je ne me décourage
pliquer la réforme qu’aux nouveaux fonctionner, notamment parce que la dé- reprise de dette de 30 %, c’est énorme. nullement. Je vis comme un privilège et
entrants sur le marché du travail ? mographie médicale est catastrophique L’Etat assume de dire que, par ses déci- un honneur de servir mon pays. p
Ce n’est pas crédible. Cela reviendrait à en France, comme en Europe. On n’a pas sions tarifaires, il a eu une part de res- propos recueillis par
créer un 43e régime. Je n’y crois pas beau- su anticiper les besoins de santé des po- ponsabilité dans cette dette – ça n’a ja- philippe escande
coup, même si tout est ouvert. pulations. Le système est à bout. mais été fait. et françoise fressoz

Jean Lemierre : « Notre métier n’est pas celui des GAFA »


Le président de BNP Paribas, été offerte au client. Mais deux phénomènes prêts dans nos bilans, normalement jusqu’à Mais la libra, vous devez l’acheter. Et après, si
ne croit pas à l’avenir de la libra pèsent désormais beaucoup sur ce modèle.
D’une part, l’écart entre les taux longs et les
maturité. Quand ils sont un peu abîmés par la
crise, cela se traduit par des pertes, et la faculté
vous êtes un commerçant et que vous êtes
payé en libra, que vous soyez au Sénégal ou à
et s’inquiète du débarquement taux courts est devenu très faible, donc la de rebond est plus lente. Paris, il faut bien payer la TVA, et donc avoir de
des GAFA marge s’est réduite très fortement. D’autre
part, les dépôts que nous devons placer à la
De plus, le nombre de grandes banques amé-
ricaines est faible. Il y a eu une concentration
la monnaie locale.
La banque n’a qu’une tâche : faire circuler la
Banque centrale, au lieu de bénéficier d’une pe- du marché bancaire nord-américain dans les monnaie. Elle collecte de l’épargne. Elle fait
tite rémunération, subissent un taux négatif, mains d’un nombre d’acteurs limité alors que des prêts. Elle rend des services pour les
Le président de BNP Paribas, Jean Lemierre, c’est-à-dire un prélèvement. Pour s’adapter, il la concurrence en Europe reste extrêmement clients. C’est un métier. Celui des GAFA [Goo-
souligne l’impact des taux bas et ne croit pas faut resserrer les coûts. Mais cette nécessité élevée. gle, Apple, Facebook, Amazon], c’est de collec-
aux mariages européens dans la banque. obéit à un mouvement plus profond, celui de la ter des données et de les utiliser, voire de les
transformation digitale. La fréquentation des Restructuration des banques européennes vendre. Accéder au mode de paiement est ex-
Les taux d’intérêt négatifs La Banque centrale agences baisse tous les jours, ce qui signifie Après la crise, il a été décidé que les très gran- trêmement intéressant pour elles puisque
européenne dit qu’un dépôt liquide doit subir probablement moins d’agences. D’où un im- des banques étaient dangereuses, en termes de vous disposez là un volume d’informations
un taux d’intérêt négatif pour le pénaliser et in- pact très important sur l’emploi. stabilité financière. A juste titre, les très gros considérable sur chaque individu, sur chaque
citer à consommer ou investir. La question cen- bilans bancaires sont pénalisés, puisque plus entreprise. Mais cette activité est très régle-
trale de tout le système de la zone euro est de La domination des banques américaines le bilan est gros, plus le besoin en capital est mentée et 50 % de cette réglementation est
savoir si on peut, ou si on doit, refacturer ces Dans les années 1960 aux Etats-Unis, les ban- élevé. Le système n’incite donc pas à la consoli- destinée à protéger les déposants, mais aussi
taux au client en faisant payer les dépôts. Notre ques finançaient l’économie par leur bilan, pas dation. Je ne pense pas que la consolidation les emprunteurs.
position est de ne pas le faire, en tous les cas par le marché. Il y eut des sinistres importants. transfrontière par la fusion entre établisse- Applique-t-on les mêmes règles aux nou-
pour les particuliers et pour les PME. Ce serait Les Américains ont donc changé leur système ments sera très active, mais nous assistons à veaux arrivants ? Pour l’instant, je sens un
inefficace. Pour les très grandes entreprises, selon deux principes : centraliser la supervi- une consolidation des parts de marché. flottement. En Chine, les informations appar-
cela peut s’intégrer dans une négociation com- sion bancaire au niveau fédéral et non plus Etat tiennent à l’Etat. Il y a une totale ouverture
merciale qui inclut toute une série de services par Etat, et sortir le risque du bilan des établis- Le numérique, la libra et les GAFA J’ai un peu des informations. Aux Etats-Unis, les don-
rendus. sements. Ils l’ont fait par le biais de la titrisa- de mal à comprendre comment un mode de nées appartiennent à quelques grandes entre-
tion, en revendant leurs crédits sur le marché. paiement comme la libra [monnaie virtuelle de prises. Je pense que ni l’un ni l’autre de ces
Suppressions de postes dans les banques C’est une des raisons pour lesquelles les ban- Facebook] peut être géré par un conseil d’ad- deux modèles n’est l’avenir. L’Europe qui con-
européennes Une banque traditionnelle ga- ques américaines ont rebondi plus vite après la ministration d’une société privée, de plus au sidère que les data sont la propriété de l’indi-
gne de l’argent en collectant des dépôts, peu crise de 2008. Elles savent se délester des actifs niveau mondial. C’est comme l’histoire des co- vidu, se cherche encore. p
chers, et en prêtant à des taux plus élevés. En et les faire tourner. Dans le système européen, quillages pour payer au bar de certains clubs propos recueillis par
contrepartie, la tenue de comptes a longtemps nous gardons beaucoup plus longuement les touristiques : l’illusion d’une forme de liberté. véronique chocron et p. es.
1RE BANQUE DES PME*
pour la 10e année consécutive.

* Près d’une PME sur deux cliente de la Banque Populaire.


* Près de deux clients PME sur trois le sont depuis plus de 10 ans.
* 1er réseau de centres d’affaires en France avec 156 centres d’affaires.
* Plus de 4 500 experts entreprises et professionnels.

2019 1
170 384 630 50 75201 13 493 455 042
22 | économie & entreprise 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

DÉMOGRAPHIE

De Chirac à Macron,
les présidents face
à la vague grise
PLANÈTE GRISE 5|6 Le poids croissant des seniors dans
le corps électoral et leur surreprésentation dans
l’isoloir orientent les choix politiques. Emmanuel
Macron l’a appris à ses dépens, en essayant
de taxer les retraités, avant de faire volte-face

T
el un conseiller fiscal, le prési- jeunes. Selon les estimations de l’institut
dent de la République tient Ipsos, 34 % des votants au premier tour de la
deux bulletins de pension de présidentielle de 2017 avaient plus de 60 ans.
retraite dans ses mains. A ses Un taux qui a atteint 41 % au moment des
côtés, le contribuable refait ses européennes de mai 2019, largement plus
calculs autant qu’il interpelle : que leur poids dans le corps électoral (32,9 %,
« En décembre 2017, voilà ce que j’ai perçu ; au dire de l’Insee).
1,7 point d’augmentation de CSG, ça fait (…) Depuis le début du XXIe siècle, les prési-
27 euros de retenue, vous êtes d’accord avec dents se retrouvent au pied du mur démo-
moi ? Pourquoi j’ai 100 euros de moins ? » graphique. « La façon dont on s’occupe des
Sous l’œil attentif de son interlocuteur et de- seniors et des retraités en dit beaucoup sur
vant les caméras, le chef de l’Etat compare notre politique : va-t-on vers une société plus
chaque ligne. « A mon avis, vous avez autre nomade composée de personnes isolées ou
chose (…) parce que, avec la réforme, il n’y a reste-t-on attaché à la solidarité nationale ? »,
que le 1,7 qui doit bouger », répond-il, avant de s’interroge Bruno Retailleau, président du
promettre de régler la situation. groupe Les Républicains (LR) au Sénat, avant
Ce jour-là, le 18 janvier 2019, à Saint-Sozy de reprendre une citation d’Auguste Comte :
(Lot), le plus jeune président de la Ve Répu- « La démographie, c’est le destin. »
blique se confronte à l’ire des seniors. Une
nouvelle fois… Depuis janvier 2018 et la mise POURFENDEUR DE LA RENTE
en place de la hausse de la contribution so- Pour s’adapter à cette évolution sociétale,
ciale généralisée (CSG), les récriminations chaque quinquennat a connu sa réforme des
des retraités le rattrapent à chaque déplace- retraites (2003, 2008, 2010, 2014, et peut-être
ment. Le 14 mars 2018, à Tours, une femme 2020) et ses mesures spécifiques. En 1997,
lui lance : « Là, vous nous avez vraiment pom- Jacques Chirac met en place la prestation
pés… » Le 6 novembre de la même année, à spécifique dépendance, une aide réservée
Verdun, un retraité le prévient : « Vous allez le aux plus de 60 ans. En juin 2001, Lionel
sentir, le gros malaise le 17 novembre. » Jospin lance un plan de modernisation des
Quelques jours plus tard, les « gilets jau- maisons de retraite puis, en 2002, l’allo-
nes » s’inviteront sur les routes. Parmi eux, cation personnalisée d’autonomie. Des évo-
de nombreux sexagénaires et septuagénai- lutions balayées par l’hécatombe de la cani- ment 40 300 contrats avaient été signés, depuis longtemps l’ex-énarque. En 2008,
res. « Certains de nos adhérents sont allés cule de 2003 : 15 000 morts, une crise mal gé- CHAQUE contre un objectif de 220 000 à cette date. alors inspecteur des finances, il avait parti-
spontanément sur les ronds-points, se sou-
vient Didier Hotte, secrétaire général adjoint
rée et un gouvernement mené par Jean-
Pierre Raffarin perdu face à la grande
QUINQUENNAT A Si les mesures se succèdent, les responsa-
bles politiques ne semblent pas avoir encore
cipé en tant que rapporteur aux travaux du
Conseil national des prélèvements obligatoi-
chargé des retraités à FO. On remarquait solitude des plus anciens. En réaction, il ins- CONNU SA RÉFORME pris la mesure de la vague grise. En 2016, le res sur « la question de l’équité intergénéra-
aussi à nos rassemblements d’autres profils titue, en 2004, une journée de solidarité des- candidat Macron change de philosophie. Lui tionnelle ». « L’analyse (…) met en évidence des
de retraités, par exemple des gens en costume. tinée au financement d’actions en faveur DES RETRAITES : veut réintégrer les seniors dans le jeu écono- transferts multiples qui s’exercent en faveur
C’était le signe qu’il se passait quelque chose. » des personnes âgées. mique. A un mois et demi du premier tour, il des classes d’âge de plus de 60 ans », peut-on
Le signe que les retraités, une catégorie Pour encourager le travail des seniors,
2003, 2008, 2010, lève le voile sur ses principales propositions : lire dans le document. Lors de son ascension,
d’ordinaire plutôt discrète, étaient prêts à François Hollande imagine, en 2012, un 2014, ET PEUT-ÊTRE son idée-phare est de favoriser le pouvoir M. Macron se pose en pourfendeur de la
s’opposer. Cela a obligé l’exécutif à reculer. dispositif original : le contrat de génération. d’achat, en baissant les cotisations salariales. rente et de la thésaurisation. « Il est avant
Car, comme ses prédécesseurs, M. Macron Chaque entreprise de moins de 300 salariés 2020. MAIS AUSSI Qui paiera pour les actifs ? Les macronistes tout un homme de flux plutôt que de patri-
sait qu’il doit composer avec une France reçoit une aide si elle embauche un jeune de pensent aux retraités, dont la CSG augmen- moine. Ça vient aussi de son parcours », juge
vieillissante. D’après l’Insee, les plus de moins de 26 ans en CDI, tout en maintenant SES MESURES tera de 1,7 point. Seule contrepartie : le mini- l’eurodéputé LR Geoffroy Didier.
65 ans représentent 20 % de la population un senior de plus de 57 ans dans l’emploi. SPÉCIFIQUES mum vieillesse sera revalorisé de 100 euros. Autour du futur président, une partie des
en 2019 (contre 15,5 % en 1998). Une France Mais les négociations de branche s’embour- Prôné au nom de « la solidarité », ce méca- « marcheurs » considère que les retraités oc-
des seniors surreprésentée dans l’isoloir, en bent et le dispositif se mue peu à peu en une nisme illustre un maillon essentiel de la cidentaux, « assis » sur leur patrimoine, sont
raison notamment de la forte abstention des usine à gaz… Résultat : fin juillet 2015, seule- pensée macronienne. La question intéresse des privilégiés. En 2013, Hakim El Karoui,

Le coût des Ehpad, une source d’angoisse pour les Français


Le gouvernement a promis une loi, au plus tard début 2020, qui réduirait la facture pour les personnes dépendantes

D es soignants trop peu


nombreux au chevet des
personnes âgées, in-
quiets d’être malgré eux compli-
ces d’une « maltraitance institu-
de baisser la facture des seniors en
maison de retraite. Le 13 juin 2018,
il s’est engagé à présenter une loi
sur la prise en charge du grand âge.
Ce « sera un autre grand marqueur
une allocation logement versée
par l’Etat et obtenir une « aide so-
ciale à l’hébergement ». Les plus
aisés, eux, peuvent bénéficier d’un
crédit d’impôt.
par mois, selon une étude de la di-
rection de la recherche, des études,
de l’évaluation et des statistiques
de novembre 2018. Un tiers d’entre
eux puisent dans leur épargne
de pérenniser les établissements
publics (45 % du parc), dont les ta-
rifs médians sont inférieurs de
plus de 860 euros à ceux à but
lucratif, qui répercutent l’amortis-
Dégager des marges de ma-
nœuvre pour les Ehpad publics
suppose de ne pas leur imposer
une « inégalité de traitement », af-
firme la Fédération hospitalière de
tionnelle » : les grèves dans les mai- social de ce quinquennat, peut-être et 11 % font appel à leur entourage. sement des dépenses immobi- France (FHF), qui dénonce les exo-
sons de retraite en 2017, 2 018 et un des plus importants », a ren- Epargne et entourage Si le gouvernement reste muet lières et la rétribution de leurs ac- nérations partielles des charges
celle du 8 octobre ont braqué les chéri le premier ministre, Edouard En 2018, le prix médian pour une sur ses arbitrages financiers, il dis- tionnaires dans leurs tarifs. patronales sur les salaires, unique-
projecteurs sur leur manque de Philippe, un an plus tard. Promise chambre individuelle en Ehpad pose du rapport remis en mars à « Face à quelques grands groupes ment autorisées pour les Ehpad
personnel. A l’inquiétude sur la par la ministre de la santé Agnès s’élève à 1 977 euros, selon la Caisse Mme Buzyn par Dominique Li- privés bien organisés, les établisse- privés. « On voudrait tuer les éta-
qualité des soins s’ajoute pour les Buzyn au plus tard « début 2020 », nationale de solidarité pour l’auto- bault, le président du Haut Conseil ments publics sont balkanisés. Il est blissements publics qu’on ne s’y
Français celle de ne pouvoir faire la réforme pourrait être débattue nomie (CNSA). Or, le montant du financement de la protection possible de baisser leurs tarifs en les prendrait pas autrement », s’indi-
face à la cherté des établissements au Parlement au printemps. moyen net des pensions de re- sociale. Celui-ci avance plusieurs pilotant différemment pour cher- gne Marc Bourquin de la FHF.
d’hébergement pour personnes Résoudre le casse-tête de la tari- traite est d’environ 1 330 euros. solutions, dont la création d’une cher l’efficience », estime Jérôme M. Libault préconise aussi un
âgées dépendantes (Ehpad). fication des Ehpad suppose de re- Les prix indiqués ne sont certes prestation mensuelle dégressive Guedj, ex-patron de l’Essonne. plan de 3 milliards d’euros sur dix
Le think tank Cercle vulnérabi- mettre à plat un système com- pas le montant que déboursent les en fonction des ressources. M. Li- En 2013, l’ancien patron (PS) du dé- ans pour remettre en état le sec-
lités et société a interrogé au prin- plexe et relativement inéquitable. personnes âgées puisqu’elles bé- bault propose aussi un « bouclier partement a engagé la collectivité teur public. Les mesures qu’il pro-
temps 850 proches d’une per- « Les plus mal loties sont les classes néficient notamment de l’alloca- autonomie » si le séjour dure plus dans la recherche de terrains bon pose, par ailleurs, pour baisser la
sonne âgée placée en Ehpad : moyennes inférieures, constate le tion personnalisée d’autonomie de quatre ans : un financement marché pour y construire des note des seniors sont évaluées à
54,7 % jugent que « le principal sociologue Serge Guérin. Elles ne (APA). Il n’empêche : 75 % des public couvrirait le reliquat de la Ehpad et les gérer en direct. La 2 milliards d’euros à partir de 2024
défaut de ce lieu de vie » est son sont ni assez pauvres pour avoir 620 000 résidents en Ehpad ont facture afin que la personne n’ait création d’un « service essonnien et à 2,7 milliards à compter de
« coût », 18 % critiquant « la non- des aides sociales, ni assez riches des revenus inférieurs au coût de pas à débourser plus de 90 % de du grand âge » a permis de mutua- 2030. A mettre sur le compte de
disponibilité des professionnels ». pour faire face au coût. » Les plus leur séjour et la moitié sortent de ses revenus. Maintenir une offre liser les charges et de pratiquer des l’Assurance-maladie. p
Emmanuel Macron s’est fait fort modestes peuvent prétendre à leur poche au moins 1 850 euros de prix abordables implique aussi prix inférieurs à ceux du privé. béatrice jérôme
économie & entreprise | 23
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Des seniors moins


indigents, des jeunes
plus précaires
La création des régimes de retraite après-guerre
a réduit efficacement la pauvreté des plus âgés

D e toutes les épreuves, la


plus difficile est peut-
être d’en parler à ses pa-
rents. « La séparation ne les a pas
surpris ; ils l’avaient vue venir,
L’IRRUPTION DU CHÔMAGE
DE MASSE, DANS
LES ANNÉES 1970, ET
confie Laurie, 32 ans. En revanche,
j’ai beaucoup de mal à leur confier
LA PRÉCARISATION DU
que, désormais, je ne peux plus MARCHÉ DU TRAVAIL
nourrir mes deux garçons sans
l’aide des associations. » ONT NOTAMMENT
Lorsqu’elle a quitté son compa-
gnon, la jeune femme, agente FRAGILISÉ LES FEMMES
d’accueil à temps partiel en ban-
lieue parisienne, s’est retrouvée
avec un loyer de 850 euros par est particulièrement forte en
mois à assumer seule. Bien trop France. Ainsi, les enfants de mi-
pour son salaire de 1 300 euros. lieux défavorisés risquent trois
« Soudain, il a fallu compter cha- fois plus que les autres d’avoir un
que euro et se serrer la ceinture. niveau scolaire au-dessous de la

LES CHIFFRES Tout ira mieux quand j’aurai dé-


croché un meilleur poste. D’ici là,
moyenne. Dès lors, les enfants
de cadres sont deux fois plus sou-
avouer à ma mère que je suis deve- vent diplômés du supérieur que
nue pauvre, c’est toujours au-des- ceux d’ouvriers. Et six généra-
sus de mes forces. » tions (contre cinq aux Etats-Unis
20 % En 2017, 33,6 % des familles et trois en Suède) sont nécessaires
C’est la part des plus de 65 ans monoparentales vivaient sous le pour que les descendants d’une
dans la population française seuil de pauvreté (60 % du niveau famille située au bas de l’échelle
en 2019, contre 15,5 % en 1998, de vie médian, soit 1 562 euros net des revenus atteignent le revenu
selon l’Institut national pour un couple sans enfant), moyen, estime l’OCDE.
de la statistique et des études selon les dernières données de
économiques (Insee). l’Insee. Un chiffre en hausse de « Gros point noir » du logement
5 points en dix ans, largement Cela ne signifie pas pour autant
41 % plus élevé que pour l’ensemble de
la population (14,7 % en 2018).
que la pauvreté des plus âgés a
disparu. Dans son rapport paru
C’est la proportion des votants « Tel est le visage de la pauvreté en 2018, le Secours catholique
qui avait plus de 60 ans aux dans notre pays : elle est principa- s’alarme même de sa résurgence
élections européennes de mai. lement concentrée sur les mères depuis quelques années, en parti-
Un chiffre nettement plus élevé seules, les jeunes et les peu diplô- culier chez les personnes isolées.
que leur poids dans le corps més », résume Louis Maurin, di- « Cela n’a rien d’étonnant : on ob-
électoral (32,9 %, au dire recteur de l’Observatoire des iné- serve que le taux de pauvreté re-
de l’Insee). galités. Dans le détail, 20,1 % des monte après 75 ans », détaille
moins de 18 ans et 15 % des M. Thévenon. Motif : beaucoup
1 977 ouvriers sont concernés, d’après
l’Insee, contre 3,1 % des cadres et
de femmes, dont l’espérance de
vie est plus longue que celle des
C’est, en euros, le tarif médian professions intellectuelles supé- hommes (85,4 ans contre 79,5 ans
par mois d’une place en rieures, et 7,5 % des 65 à 74 ans. en 2018), voient leurs revenus s’ef-
établissement d’hébergement Longtemps, pourtant, la pau- fondrer au décès de leur époux,
futur soutien de M. Macron en 2017, écrit un pour personnes âgées vreté française s’est concentrée malgré les pensions de réversion.
livre intitulé La Lutte des âges (Ed. Flamma- UNE PARTIE dépendantes (Ehpad), d’après sur les personnes âgées. Au début Leur situation est d’autant plus
rion, 15 euros), dans lequel il dénonce « l’ap-
pétit sans limites » des « papy-winners ». « La
DES MEMBRES DE la Caisse nationale de solidarité
pour l’autonomie (CNSA).
du XXe siècle, et jusqu’à la se-
conde guerre mondiale, elle dé-
délicate que la pauvreté est vécue
très différemment selon l’âge.
génération des baby-boomeurs est en train de LA RÉPUBLIQUE EN passait les 20 %. « Tout a changé « Pour les familles monoparenta-
partir avec la caisse. Non seulement ils coû-
tent très cher, mais en plus la valeur de leur MARCHE CONSIDÈRE 75 % après 1945, avec la création du mi-
nimum vieillesse et la consolida-
les, les difficultés financières peu-
vent être transitoires. Il y a la possi-
patrimoine explose et la différence ne cesse de C’est le pourcentage tion du régime général des retrai- bilité de remonter la pente, alors
s’accentuer avec les moins de 50 ans, affirme
QUE LES RETRAITÉS des 620 000 résidents en Ehpad tes, qui ont peu à peu tiré les plus qu’une personne de plus de 65 ans
l’essayiste, ancien membre du cabinet de OCCIDENTAUX, qui ont des revenus inférieurs âgés de la misère », explique Julien dans la misère a très peu d’espoir
Jean-Pierre Raffarin à Matignon. Cela pose au coût de leur séjour. Damon, sociologue et professeur de s’en sortir », observe Nicolas
une vraie question démocratique : comment « ASSIS » SUR LEUR associé à Sciences Po. Duvoux, sociologue à l’université
un système dit d’intérêt général peut perdurer
s’il est dirigé pour et par des gens qui veulent PATRIMOINE, SONT 7,5 % Dans le même temps, l’irrup-
tion du chômage de masse, dans
Paris-VIII et membre de l’Obser-
vatoire national de la pauvreté et
préserver la rente ? » DES PRIVILÉGIÉS C’est la part des 65-74 ans vivant les années 1970, a fragilisé les de l’exclusion sociale.
Malgré ce positionnement, les seniors ne sous le seuil de pauvreté, plus jeunes et les femmes. Tout Si les seniors d’aujourd’hui sont
se détournent pas du candidat d’En marche ! contre 14,7 % pour l’ensemble comme les évolutions sociétales, moins concernés par la pauvreté
Au second tour de l’élection présidentielle de tent l’exécutif. « Je recevais des retraités qui de la population et 20,1 % pour telles que l’augmentation des di- que les plus jeunes, rien ne dit que
2017, le futur chef de l’Etat conquiert ainsi touchaient 2 000 euros, mais devaient payer les moins de 18 ans. vorces (la part de familles mono- la situation ne s’inversera pas
70 % des voix des sexagénaires et 78 % des 800 euros d’Ehpad [établissement d’héberge- parentales est passée de 9,4 % à de nouveau ces prochaines dé-
suffrages des plus de 70 ans, selon les esti- ment pour personnes âgées dépendantes] 23 % des foyers depuis 1975). Et cennies. Les projections sur le
mations d’Ipsos. « Les personnes les plus pour un de leurs parents et avaient un enfant surtout, la précarisation crois- sujet sont délicates, et les écono-
âgées, de par leur rapport à l’histoire, sont à domicile », se remémore Patrick Vignal, sante du travail. mistes se montrent prudents.
toujours les plus hostiles au vote Le Pen et député LRM de l’Hérault. Résultat : en quelques décen- Mais tout porte à croire que les ac-
veulent de la stabilité », analyse Stéphane L’automne des « gilets jaunes » sonnera le nies, la pauvreté a basculé des tifs de 2019, plus touchés par la
Zumsteeg, directeur du département politi- glas de cette mesure. Le 10 décembre 2018, plus âgés vers les jeunes et les pa- précarité et les interruptions de
que et opinion chez Ipsos. M. Macron recule pour la première fois du rents célibataires. Aujourd’hui, le carrière, seront plus nombreux à
quinquennat. « L’effort qui a été demandé niveau de vie des familles mono- rencontrer des difficultés finan-
L’AUTOMNE DES « GILETS JAUNES » était trop important et pas juste », assume- parentales est inférieur d’un tiers cières une fois à la retraite.
Et une bascule inédite se produit lors des élec- t-il. Le 25 avril, lors de sa conférence de presse à la moyenne des autres ména- Comment parvenir à limiter le
tions législatives. En juin 2017, La République de sortie du grand débat, il promet même ges, tandis que près de 3 millions phénomène ? En améliorant la
en marche (LRM) dépasse LR au niveau natio- la réindexation sur l’inflation des retraites d’enfants sont membres de foyers couverture des jeunes sans res-
nal chez les sexagénaires. Pour la première de moins de 2 000 euros au 1er janvier 2020, aux faibles revenus. sources et des mères célibataires,
fois, le monopole de la droite sur cette popu- l’une des vieilles revendications des syn- La France n’est pas la seule dans qui échappent parfois aux mailles
lation se lézarde. Avant de perdre au second dicats de retraités. ce cas. A en croire l’Organisation de la protection sociale. Mais
tour du scrutin présidentiel de 2012, Nicolas « Macron n’a pas fait une minute de péda- de coopération et de développe- aussi, en traitant le problème à la
Sarkozy avait attiré 41 % des suffrages des plus gogie sur les richesses entre générations, re- ment économiques (OCDE), la racine. A savoir la précarité du tra-
de 65 ans, selon les estimations de l’Ifop. Eli- grette M. El Karoui. Ce devait être une grande pauvreté des moins de 18 ans a vail, en particulier celle des fem-
miné au premier tour en 2017 après une cam- mesure politique ; il a présenté ça comme crû dans les deux tiers des pays mes peu diplômées, qui affecte
pagne chaotique, François Fillon avait quand une mesure comptable. » Depuis, l’exécutif membres de l’institution depuis leurs enfants.
même capté 27 % des voix des 60-69 ans et prend des pincettes avec les seniors. Le la crise financière de 2008. « Le su- « L’autre gros point noir est le lo-
45 % de celles des plus de 70 ans. Issu d’un 24 septembre, le gouvernement renonce au jet est d’autant plus délicat dans gement. La flambée des prix dans
gouvernement socialiste, M. Macron réussit, projet de suppression de l’exonération fiscale notre pays que la transmission les grandes villes et la difficulté
lui, le tour de force de séduire les seniors… accordée aux personnes âgées non dépen- des inégalités y est relativement d’accéder aux appartements de pe-
tout en les ayant prévenus qu’il les taxerait. dantes quand elles emploient une aide à do- élevée : pour ces familles, les diffi- tite taille pour les personnes fragi-
Oui, mais, lorsque la hausse de la CSG est micile. Ce revirement-là n’aura pris que quel- cultés se cumulent, limitant les les contribuent de plus en plus à
appliquée, la colère s’exprime. « Ça arrive au ques jours. Comme si la politique des seniors possibilités d’ascension sociale », fabriquer de l’exclusion, constate
même moment que la suppression de l’impôt était devenue une matière inflammable… p souligne Olivier Thévenon, éco- M. Thévenon. Nous y travaillons,
sur la fortune. Les retraités se disent qu’ils matthieu goar nomiste à l’OCDE. mais, pour le moment, ces élé-
payent la politique en faveur des ultrariches », Selon les enquêtes PISA de l’or- ments restent mal pris en compte
peste encore aujourd’hui un député de la Prochain article Devenir « vieux avant d’être ganisation, la corrélation entre le dans la mesure de la pauvreté. » p
majorité. De nombreux parlementaires aler- riches » : le risque des pays émergents niveau social et le niveau scolaire marie charrel
24 | argent 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Peut-on se passer d’un agent immobilier ? SOS CONSO


CHRONIQUE PAR RAFAËLE RIVAIS
Grâce à Internet, il est plus facile de vendre son logement, mais des risques existent
Les ex-conjoints
D et le logement commun
es économies de ger.fr, à condition de bien respec- voient un agent immobilier, mais
10 000 à 20 000 euros ter les préconisations et ne pas IL FAUT RÉDIGER UNE seulement si le logement à ven-
pour le propriétaire vouloir fixer un prix très au-des- dre est situé en Ile-de-France, car
qui vend son loge- sus des estimations proposées.
ANNONCE ACCROCHEUSE, ces nouveaux acteurs y sont ba-

L
ment : tel est le gain qu’on peut « Pour autant, estimer le prix de PRENDRE DES PHOTOS DE sés. Il paraît donc difficile de pas-
espérer en vendant par ses pro- vente du logement n’est pas si ser par ces structures si le loge- orsque des époux veulent divorcer, alors qu’ils ont
pres moyens plutôt que par l’in- simple. Cela implique de bien con- BONNE QUALITÉ, METTRE ment est situé en dehors de l’Ile- acheté leur logement en commun, le juge aux affai-
termédiaire d’une agence immo- naître le marché, de visiter le loge- de-France. Les visites par des res familiales peut attribuer à celui qui le demande
bilière. Le développement d’In- ment en détail et de réaliser une TOUS CES ÉLÉMENTS EN acheteurs potentiels ne sont pas la « jouissance » de ce bien, « à titre onéreux ».
ternet a facilité ce type de évaluation avec beaucoup d’ob- LIGNE. CELA DEMANDE non plus comprises automati- L’époux ne paie aucun loyer pendant la période qui sépare
démarche, à commencer par la jectivité, ce que les personnes qui quement dans le forfait. Chez l’ordonnance de non-conciliation du prononcé du divorce
diffusion d’une annonce sur des vendent seules ont parfois du mal TEMPS ET COMPÉTENCES Welmo, le client qui choisit le ta- – qui peut durer des années.
sites comme De particulier à par- à faire », estime ainsi Olivier rif de base de 990 euros doit ef- Mais il doit, dans le cadre des opérations de liquidation du
ticulier (Pap.fr), Leboncoin.fr, ou Alonso, président de Nestenn fectuer lui-même toutes les visi- régime matrimonial qui suivent, verser à l’« indivision post-
encore Paruvendu.fr. Mais en- Immobilier. forme d’aide à la recherche de lo- tes. Même chose chez Immo-Pop, communautaire » une « indemnité d’occupation », qui se
core faut-il proposer le logement Une fois cette étape franchie, gements. Pour les propriétaires qui part du principe que le ven- déduit de la somme censée lui revenir. Cela résulte de l’arti-
au juste prix, rédiger une an- vendre sans agence implique de qui redoutent de vendre seuls, deur est le mieux placé pour faire cle 815-9 alinéa 2 du code civil, aux termes duquel « l’indivi-
nonce accrocheuse, prendre des se rendre disponible lorsque des une solution intermédiaire est visiter son logement. saire qui use ou jouit privativement de la chose indivise est,
photos de bonne qualité, puis candidats acquéreurs se présen- possible avec les agences immo- sauf convention contraire, redevable d’une indemnité ».
mettre tous ces éléments en li- tent, pour faire visiter le loge- bilières en ligne. Contrairement Les précautions à prendre La jurisprudence montre que l’indemnité d’occupation se
gne. Cela demande du temps et ment autant de fois que néces- aux agences traditionnelles, qui Le propriétaire vendeur tenté par calcule par référence à la valeur locative du logement ; cette
des compétences. saire. Cela implique aussi d’être facturent des honoraires de 4,5 % ces solutions doit cependant dernière est minorée d’un abattement de 20 %, censé com-
Il est cependant possible de bien au fait des documents à du prix de vente en moyenne, les prendre des précautions avant de penser le caractère juridiquement précaire de la « jouis-
s’appuyer sur les conseils des si- fournir à l’acquéreur potentiel agences en ligne proposent géné- partir sur une offre en ligne. « Le sance » (moins protectrice, aux yeux des tiers, que la location
tes d’annonces comme le pro- qui ne manquera pas de réclamer ralement des frais fixes, quel que site Internet doit indiquer où fondée sur un bail) ; le total est divisé par
pose notamment PAP. Pour le diagnostic prouvant l’absence soit le prix de vente du logement. l’agence est implantée et, dans les deux. Celui qui se maintient pendant qua-
690 euros pour un an, le service de termites ou indiquant l’état Cette offre va de 990 euros pour mentions légales, vous devez voir L’INDEMNITÉ tre années dans un appartement pouvant
« coaching » prévoit l’aide d’un
conseiller à distance pour esti-
d’entretien de l’installation de
gaz et d’électricité.
Welmo à 4 990 euros pour Liber-
keys, en passant par 4 500 euros
qui est le titulaire de la carte pro-
fessionnelle et le numéro de cel-
D’OCCUPATION être loué 3 000 euros par mois doit donc à
l’indivision 57 600 euros (sur la base de
mer le logement à sa juste va- pour Hosman, 3 900 euros pour le-ci. La carte est obligatoire pour SE CALCULE PAR 1 200 euros mensuels).
leur, des photos du logement Une solution intermédiaire Imop et jusqu’à 6 500 euros pour exercer le métier d’agent immobi- Mais quelle indemnité doit-il, si le lo-
prises par un photographe pro- Enfin, la négociation sur le prix Equinimo. lier », explique Eric Allouche, di- RÉFÉRENCE À LA gement n’est pas en assez bon état pour
fessionnel ou encore une an- de vente n’est pas facile à mener Proprioo, pour sa part, perçoit recteur exécutif d’Era Immobilier. être loué ? Aucune, répond Jean-
nonce retravaillée pour attirer sans aide. « Un agent immobilier une commission, mais celle-ci est Si le site n’indique rien, il est
VALEUR LOCATIVE Pierre X, ex-époux qui occupe une mai-
les acheteurs. de qualité est un intermédiaire très basse, avec une moyenne à préférable de ne pas donner DU LOGEMENT son vétuste de la Côte-d’Or, lors des opé-
Pour ne pas se tromper lors de précieux entre l’acheteur et le ven- 1,99 % du prix de vente. « Les suite et de ne verser aucune rations de liquidation et de partage de
l’estimation, il est également pos- deur, car il permet d’établir un dia- agences en ligne sont parties du somme d’argent, car le consom- la communauté. Il explique que, pour proposer la maison
sible de s’appuyer sur des sites logue pour aboutir à un accord », constat que les honoraires des mateur n’est pas protégé par la à des tiers, il faudrait ravaler la façade, réviser la toiture,
comme Meilleursagents.com, Ef- pense Antoine Huvé, fondateur agences traditionnelles sont sou- loi Hoguet de 1970 qui régit la refaire l’électricité et la plomberie, mettre la cuisine aux
ficity.com ou encore sur Selo- de Cherchemonnid, une plate- vent trop élevés pour le travail profession d’agent immobilier. normes, remplacer les huisseries…
fourni et qu’il est possible de ratio- Il faut également s’assurer que Son ex-épouse saisit la justice, mais la cour d’appel de Di-
naliser les processus de façon à li- l’économie est vraiment intéres- jon admet, le 1er mars 2018, que Jean-Pierre X n’est redeva-

70 %
miter les coûts, notamment en sante. Pour un logement estimé ble d’aucune indemnité, du fait que le bien « n’est pas loua-
supprimant la vitrine du centre- à 100 000 euros, les honoraires ble, surtout si l’on considère qu’il s’agit d’une grande maison
ville », estiment David Cardoso, d’une agence traditionnelle ap- de maître, qui requiert nécessairement pour être louée d’être
gérant d’Equinimo, et Laurent Sa- procheront 4 500 euros. pourvue d’embellissements et d’éléments de confort d’un
bouret, fondateur d’Imop. Si l’agence en ligne propose un certain standing ».
C’est le pourcentage des ventes qui ont lieu par le biais d’agences Pour pouvoir facturer des hono- prix fixe à 6 000, mieux vaudra L’ex-épouse se pourvoit en cassation, en expliquant que
immobilières, le solde des transactions étant réalisé entre raires plus bas, les agences en li- alors choisir les services d’une l’usage privatif du bien indivis, du fait qu’il interdit à l’autre
particuliers, selon les chiffres de la Fnaim. Les vendeurs peuvent gne fournissent des services à la agence traditionnelle, dont les indivisaire une utilisation identique, justifie le paiement
s’adresser aux 27 366 agences immobilières dans lesquelles carte. L’agence Welmo propose, prestations comprennent tou- d’une indemnité, aux termes de l’article 815-9 alinéa 2 du
41 000 agents immobiliers sont titulaires de la carte professionnelle. par exemple, d’évaluer le prix du tes les étapes, de l’estimation du code civil. La Cour lui donne raison et censure l’arrêt de Di-
Cette dernière leur permet de rédiger des compromis de vente logement à distance par le biais logement à la signature de la jon, le 3 octobre (2019) : l’ex-conjoint doit une indemnité,
et de détenir des fonds confiés par les clients. Le montant moyen d’une visite vidéo effectuée par le promesse de vente en passant même si la maison ne peut être louée. La cour d’appel de Be-
de la commission d’une agence est de 7 650 euros, soit 4,5 % propriétaire vendeur. La plupart par les visites. p sançon, qui rejugera l’affaire, devra donc trouver un autre
toutes taxes comprises du prix de vente en moyenne. des autres agences en ligne en- nathalie coulaud fondement au calcul de l’indemnité que la valeur locative. p

MARCHÉ DE L’ART CLIGNOTANT


Les singuliers dessins RET RAI T ES
Démarches allégées depuis l’étranger
de Dora Maar Pour toucher leurs pensions, les retraités des caisses
françaises vivant hors de nos frontières doivent
prouver qu’ils sont en vie. Une démarche jusqu’ici

E
fastidieuse : généralement une fois l’an, chacun de
lle fut La Femme qui pleu- amant. En 1990, lorsque le mar- Dessin sans titre, leurs régimes, de base et complémentaire, leur adres-
re, qui a documenté toutes chand parisien Marcel Fleiss ex- à l’encre sur sait un formulaire à faire viser par une autorité locale,
les étapes de la réalisation pose une quinzaine de ses toiles papier mono- à renvoyer par la poste. Un courrier perdu ou en retard
du magistral Guernica de Picas- rue de Penthièvre, les prix s’éche- grammé, avec la rimait souvent avec suspension de pensions. Deux
so, dont elle partagea la vie huit lonnaient entre 24 000 et mention « d’après nouveautés vont simplifier les choses : un seul certifi-
ans durant. Mais Dora Maar 100 000 francs. Il faudra attendre D. M. » (œuvre cat d’existence, valable pour tous les régimes, est désor-
(1907-1997) était plus qu’une les ventes fleuve organisées classique vue par mais requis par an, et pourra être transmis via Internet.
amante ou une muse. Photogra- en 1998, par Piasa pour que le Dora Maar) en bas
phe surréaliste amie de Brassaï et marché soudain ne s’emballe. à droite. Format
d’Eluard, elle fut une artiste aussi 27 × 34 cm.
accomplie qu’engagée.
Après l’ouverture de sa rétros-
« De jolies curiosités »
Depuis, sa cote n’a cessé de grim-
Estimation
300-400 euros.
QUESTION À UN EXPERT
pective à la Tate Modern, à Lon- per. En 2009, le collectionneur DR/CRAIT-MÜLLER/DM
dres, la maison de ventes Crait- Pierre Leroy vend pour
Müller propose, le 25 novembre à 480 750 euros un portrait de Pi-
Paris-Drouot, 170 dessins : des pay- casso par Dora Maar qu’il avait Quelles sont les conséquences
sages, des natures mortes et des acheté onze ans plus tôt pour
portraits pointillistes, estimés en- 340 000… francs ! Les prix ont patrimoniales d’un remariage ?
tre 300 et 400 euros. Le marchand beau être conséquents, le courtier cédé Les années vous guettent, des croquis de feuilles, de fleurs
parisien Stéphane Corréard, qui Thomas Seydoux se veut nuancé : autoportrait de l’artiste recou- ou de fruits au trait, à l’encre, ra- olivier rozenfeld, président de Fidroit
conseille les actuels propriétaires « Les tableaux “picassiens” de Dora verte par une toile d’araignée, pides mais sûrs », insiste Sté-
de ces dessins, l’admet, « une vente Maar plaisent, comme de jolies cu- pour 325 500 euros, triplant l’ad- phane Corréard. Quant aux prix, Le remariage, étape d’une nouvelle vie, ne doit pas nous faire
d’atelier est un pari ». Mais, six riosités, de la même manière qu’on judication obtenue neuf ans plus difficile d’en juger au regard des oublier la « précédente » sur un plan patrimonial. Ce dernier est en
mois après l’hommage qu’a rendu s’intéresse aux tableaux de Jeanne tôt. Autant de prix corsés moti- ventes passées, où beaucoup de effet constitué de droits et d’obligations qui suivent la personne
le Centre Pompidou à Dora Maar, Hébuterne qui ressemblent à ceux vés par la rareté. « En quinze ans, lots de dessins ont été mal dé- au-delà de sa situation matrimoniale en cours. Il ne faut pas oublier
« nombreux devraient être les ama- de son compagnon Modigliani. » je n’ai vu passer que huit tirages crits. Un grand carnet de croquis, de modifier la clause bénéficiaire des contrats d’assurance-vie, de
teurs français et étrangers à vouloir Autrement plus intéressantes aux enchères », constate Elodie catalogué sans précision, s’était prévoyance, ou le testament que vous aviez rédigé en son temps…
s’offrir un petit morceau d’histoire, sont les photos, dont le marché a Morel, spécialiste chez Christie’s. adjugé en 1999 pour 7 000 francs Lors du divorce, si vous avez souhaité maintenir le bénéfice de la
un bout du surréalisme ou de Pi- connu la même courbe ascen- Quid des dessins, abondam- (environ 1 067 euros). Stéphane donation entre époux, cela est alors irrévocable et profitera à votre
casso ou, plus simplement, une dante, grâce à un « corpus très va- ment présentés dans l’exposition Corréard en est convaincu, les ex ! S’il y a des enfants nés de la première union, le conjoint
œuvre d’une artiste singulière qui rié, entre la période commerciale, du Centre Pompidou, notam- plus belles feuilles pourraient survivant ne profitera que du quart en pleine propriété de la
porte l’un des plus beaux noms de le surréalisme et l’œuvre tardive », ment les vues à l’encre des envi- aujourd’hui dépasser les succession future de son mari ou de son épouse, et non pas de
l’histoire de l’art du vingtième siè- commente Jonas Tebib, spécia- rons de Ménerbes, la maison du 1 000 euros. p l’option en usufruit. Il perd alors l’accès aux revenus.
cle », estime-t-il. liste chez Sotheby’s. Ainsi de Si- Luberon où Dora Maar s’était reti- roxana azimi Les enfants d’une précédente union peuvent aussi engager une
La légende veut que Picasso et lence, magnifique photomon- rée après sa rupture avec Picasso ? « action en retranchement », ils peuvent vous empêcher de prendre
Dora Maar se soient rencontrés tage acquis pour 26 000 dollars Certaines feuilles sortent du « Dessins de Dora Maar-Art des mesures trop favorables à votre nouveau conjoint, si elles
en 1935 au café Les Deux Magots. en 1998 par la Fondation Joy of lot par leur fragilité pointilliste. contemporain, art urbain », Crait- rognent sur leurs propres droits. Enfin, en cas de remariage, vous ne
Alors que la jeune femme est une Giving Something, puis reven- « Bien sûr, certains dessins por- Muller Commissaires priseurs pourrez plus prétendre à la pension de réversion des régimes
photographe émérite, reconnue due 125 000 dollars en 2014, chez tent la marque de Picasso, mais il associés, le 25 novembre, à complémentaires de votre ex-conjoint. Et pour la pension du régime
par les surréalistes, elle prend les Sotheby’s à New York. Le record est surprenant de trouver aussi Drouot-Paris, 9, rue Drouot 75009 de base, elle se répartira entre les ex-conjoints successifs du défunt
pinceaux, sous l’influence de son revient à Christie’s qui, en 2015, a des planches quasi matissiennes, Paris. www.crait-muller.com au prorata de la durée des différents mariages. p
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019 horizons | 25
Aux funérailles d’Havrin
Khalaf, à Derik (Syrie),
le 13 octobre.
LAURENCE GEAI POUR « LE MONDE »

Durant l’altercation, elle tente d’appeler sa


mère et le téléphone tombe entre les mains
de ses agresseurs, ou bien tombe tout court.
Quand Suhad Mohamed, 62 ans, décroche,
elle entend des voix qui vocifèrent en arabe,
sans lui répondre. « Je me suis dit qu’Havrin
devait être tombée entre les mains de l’en-
nemi », a-t-elle raconté à l’agence kurde
syrienne North Press. Un peu plus tard, une
amie d’Havrin Khalaf, à laquelle la rumeur de
l’embuscade est parvenue, essaie de l’appeler
sur son téléphone. Un homme décroche et se
présente comme un combattant de l’opposi-
tion syrienne. Il lui lance : « Vous les Kurdes,
vous êtes des traîtres, vous êtes tous des agents
du PKK ! » Selon le témoignage recueilli par
Amnesty International auprès de cette amie,
la voix lui annonce aussi la mort d’Havrin.
« Quatre ou cinq combattants ont participé à

Le martyre d’Havrin
son assassinat, confirme la source anonyme
qui s’est confiée au Monde. C’était un acte de
barbarie atroce. » Avant de quitter les lieux,
les hommes du groupe Ahrar Al-Charkiya
exécutent un autre de leurs prisonniers,
abattu à bout portant alors qu’il est allongé
au sol, les mains liées dans le dos.

Khalaf en Syrie
La scène, filmée par le cameraman et
diffusée sur Internet, suscite un haut-
le-cœur international. Elle ne représente
cependant qu’un échantillon des exactions
perpétrées, ce jour-là, sur l’autoroute M4.
Selon une source des renseignements kur-
des, neuf personnes en tout ont été abat-
tues. Les cadavres de quatre d’entre elles
sont parvenus dans la petite ville de Derik.
Parmi eux, ceux d’Havrin Khalaf et de son

L’assassinat, au mois d’octobre, de cette jeune chauffeur, découverts un peu à l’écart de


l’autoroute par les forces de sécurité kurdes,

responsable politique kurde illustre l’extrême violence lorsqu’elles ont repris le contrôle du secteur
les armes à la main.

des miliciens islamistes soutenus par la Turquie IMAGES DE PROPAGANDE


A Derik, deux personnes sont habituées à

C
laver et à préparer les corps des « martyrs » en
vue des obsèques : un homme que tout le
e jour-là, dimanche 13 octobre, taire, sans enfant, elle incarnait l’émancipa- durant la bataille d’Afrin. Le leader turc a monde ici appelle le « camarade Hassan » et
le désespoir des Kurdes de tion des femmes et leur arrivée à des postes besoin de têtes brûlées que la sale besogne une femme, Leïla Mohammed. Cette fois,
Syrie avait un visage. Sur la de responsabilité voulues et mises en scène n’effraie pas, de serviteurs aveugles de son l’un et l’autre sont saisis d’effroi : le visage
route du cimetière des « mar- par le mouvement kurde. Pour prendre la grand dessein : casser l’emprise kurde sur le d’Havrin Khalaf est enfoncé à l’intérieur du
tyrs » de la petite ville de Derik, mesure de l’émotion suscitée par sa mort, il Nord syrien, transformer cette zone en pro- crâne, son scalp est décollé, comme si elle
ils étaient des centaines à se faut revenir à ce samedi 12 octobre. Peu à tectorat turc de fait. avait été traînée à terre par les cheveux, ses
presser en voiture, en camion, à moto, pour peu, les témoignages émergent, le scénario Ce matin d’octobre, alors qu’Havrin Khalaf membres sont couverts de contusions, des
rendre un dernier hommage à Havrin Khalaf, se précise… et son chauffeur suivent leur route sans se traces de brûlures sur la peau laissent sup-
jeune responsable politique, assassinée la douter du piège en préparation, les miliciens poser des coups de feu à bout portant, peut-
veille. Située à l’écart de cette localité endor- UN BARRAGE SUR L’AUTOROUTE M4 islamistes sont déjà à pied d’œuvre dans la être pour l’achever.
mie du nord-est de la Syrie, la nécropole à la Ce matin-là, Havrin Khalaf se trouve à l’inté- région. Dès l’aube, ils ont dressé un barrage Depuis cette journée d’octobre, le groupe
gloire des morts du mouvement kurde allait rieur d’un 4 ×4 noir, en route vers le quartier sur l’autoroute M4. Toutes les personnes Ahrar Al-Charkiya a laborieusement tenté de
se refermer sur la dépouille, ravagée, de cette général de son parti, à Aïn Issa, une localité suspectées d’appartenir au mouvement se racheter une conduite. La milice a diffusé
femme de 35 ans. située au nord de Rakka. Un chauffeur de l’or- kurde sont éjectées manu militari de leur une vidéo de ses hommes en train de soigner
Nous sommes ici dans un paysage val- ganisation est au volant : Ferhad Ramazan. véhicule. Un jeune cameraman, Al-Hareth une combattante kurde blessée. D’autres
lonné, couleur de miel et de poussière, au Tandis que leur véhicule file à travers les step- Rabbah, accompagne la milice. Sa mission : images de propagande, relayées sur son
cœur de ce Kurdistan imaginaire pour lequel pes du nord de la Syrie, Havrin Khalaf se pré- filmer l’opération et diffuser les images à compte Twitter, montrent des hommes, des
tant de femmes et d’hommes ont péri. Au pare à poursuivre son travail diplomatique. des fins de propagande. « On a arrêté vivants prisonniers, affirmant être bien traités. Selon
nord, l’horizon est turc. A l’est, les montagnes Sauf que ce trajet, d’ordinaire si paisible, est plusieurs de ces porcs du PKK [Parti des tra- le gouvernement intérimaire de l’opposition
sont irakiennes. Ce dimanche d’octobre, le ri- désormais dangereux. Le temps de la guerre a CE MEURTRE vailleurs du Kurdistan], sur l’autoroute Has- syrienne, installée à Gaziantep, dans le sud de
tuel funéraire du mouvement est respecté à
la lettre : hymne national kurde, chansons
rattrapé celui de la patience politique. Cela fait
déjà trois jours que les mercenaires au service
NE REPRÉSENTE saké-Manbij », se réjouit un milicien syrien
sur une vidéo montrant une file de voitures
la Turquie, deux miliciens impliqués dans
l’exécution filmée font l’objet d’une enquête,
révolutionnaires, salut aux armes, lamenta- d’Ankara ont investi le nord-est du pays. Un de QU’UN ÉCHANTILLON à l’arrêt. Certains automobilistes résistent. en prélude à un éventuel procès devant un
tions de vieilles femmes drapées dans leurs leurs détachements a même atteint l’auto- « Quelques-uns ont ouvert le feu, d’autres ont tribunal militaire. Etrangement, le commu-
voiles, doigts en V, levés en silence en hom- route internationale M4. A sa tête, Abu Hatem DES EXACTIONS écrasé nos hommes, indiquera par la suite le niqué annonçant ces mesures, à en-tête du
mage aux combattants tombés… Mais ces Shaqra, le commandant d’Ahrar Al-Charkiya, cameraman au site Internet de France 24. ministère de la défense des rebelles syriens,
funérailles ne sont pas un enterrement de un groupe syrien d’inspiration salafiste, ré-
PERPÉTRÉES Donc les combattants de la faction les ont est signé par Abu Hatem Shaqra lui-même, le
plus dans une guerre sans fin : elles sont frap- puté ultraviolent, connu pour avoir participé PAR AHRAR AL- neutralisés. » Un euphémisme pour signifier chef de la formation islamiste.
pées du sceau de l’abomination. Depuis la aux deux précédentes opérations de l’armée qu’ils ont été tués. Celui-ci balaie en revanche toute responsa-
veille, les images du véhicule de « la martyre turque en Syrie : « Bouclier de l’Euphrate », CHARKIYA, UN bilité dans la mise à mort d’Havrin Khalaf.
Havrin », comme ils l’appellent désormais, entre août 2016 et mars 2017, et « Rameau « BARBARIE ATROCE » Contre toute évidence, il martèle que « la
tournent en boucle sur les téléphones. On le d’olivier », en janvier 2018, l’assaut contre le GROUPE SYRIEN Lorsque Havrin Khalaf et son chauffeur aper- dirigeante de l’organisation terroriste PKK »,
voit criblé d’impacts de balles, entouré d’une canton kurde d’Afrin. Ces hommes partagent D’INSPIRATION çoivent le barrage en travers de la route il est comme il la désigne, n’a pas été lynchée par
meute d’hommes en armes et en treillis. le credo islamiste du pouvoir turc et son aver- déjà trop tard. Ils doivent ralentir et s’arrêter. ses hommes. Le gouvernement de l’opposi-
Tous font partie de groupes pro-Ankara par- sion viscérale pour tout projet d’autonomie SALAFISTE Les miliciens en treillis leur ordonnent alors tion, coquille vide aux ordres du pouvoir
tis quelques jours plus tôt, avec l’armée tur- kurde. A Afrin, ils ont été accusés d’avoir pillé de descendre. Comme ils refusent, les mili- turc, n’a rien trouvé à y redire. Les chiens de
que, à l’assaut du Nord-Est syrien, alors fief et confisqué des propriétés. Ils ont aussi été ciens mitraillent le 4 ×4. La vidéo filmée par guerre d’Ankara peuvent continuer à écu-
des Forces démocratiques syriennes (FDS), vus en train de vandaliser un magasin d’al- leur cameraman les montre, massés devant mer le Nord-Est syrien. Dix jours après la
une force militaire à majorité kurde. cool et d’entonner des chants djihadistes. Des la carcasse criblée de balles. Le corps du mort de la jeune femme, de nouvelles vidéos
Havrin Khalaf était la principale figure affrontements les ont même opposés à conducteur gît à leurs pieds. A cet instant, montraient certains d’entre eux, membres
féminine, jeune et progressiste, d’une petite d’autres groupes rebelles. Havrin Khalaf est encore vivante, probable- d’une autre milice, en train de profaner le
formation politique née dans l’orbite du Pareilles violences ne dérangent pas les ment recroquevillée à l’arrière. Face à elle, les cadavre d’une combattante kurde et d’en
mouvement kurde, le Parti de la Syrie future, autorités d’Ankara. En mai 2018, Abu Hatem hommes qui ont forcé la portière. « La femme malmener une autre, toujours en vie, avec
portant une vision décentralisatrice pour Shaqra a même été reçu avec plusieurs autres criait son nom, elle hurlait qui elle était, dans de cris de jubilation. p
l’avenir du pays. Ceux qui la connaissent chefs de milices pro-Turcs par le président l’espoir de sauver sa peau », a expliqué au benjamin barthe
évoquent une personnalité vive, intelligente Recep Tayyip Erdogan en personne, lequel Monde une source familière de ce dossier, (beyrouth, correspondant)
et une travailleuse acharnée. Femme céliba- s’est empressé de louer leur « courage » désireuse de rester anonyme. et allan kaval
CULTURE
26 | 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Giacometti sous influence sadienne


La fascination de l’artiste suisse pour l’écrivain sulfureux transparaît dans ses œuvres d’entre-deux-guerres

EXPOSITION Le dessin

A
force de commémorer méchamment
la sculpture de Gia-
cometti postérieure à
détaillé d’une
la seconde guerre femme étranglée
mondiale, plâtres et bronzes de
nus décharnés et de bustes cre-
par un homme
vassés, Homme qui marche et tê- avec un lacet, des
tes d’Annette et de Diego, on fini-
rait par négliger ses œuvres de
pictogrammes
l’entre-deux-guerres. Or ce pre- de phallus
mier Giacometti-là n’est pas
moins remarquable que le se-
et de vagins
cond, qui ne se comprend du
reste pas sans lui. Il s’agit d’un
jeune artiste suisse, né en 1901, Une première est que Sade est
venu à Paris en 1922 étudier dans une lecture et une divinité des
l’atelier de Bourdelle (1861-1929), surréalistes dès les débuts du
qui ne le convainc pas, et qui em- groupe, en 1924, et l’un des
ménage – si l’on peut dire – rue enjeux des combats de coqs qui
Hippolyte-Maindron, dans le opposent Breton et Bataille à par-
14e arrondissement, en 1926 dans tir de 1928. Une deuxième est
un atelier devenu légendaire qu’André Masson (1896-1987), « Femme
bien plus tard. autre ami de Bataille, dessine des égorgée »,
Il tente diverses expériences, les scènes sadiennes et que bronze
unes déduites du cubisme, d’au- Giacometti professe alors pour de 1932 de
tres moins aventureuses. Il visite lui une vive admiration. Une troi- Giacometti.
les musées, dont peut-être celui sième, plus privée, est que SUCCESSION
du Trocadéro. En 1929, un écrivain Giacometti, dans ses années de ALBERTO GIACOMETTI
aussi jeune, Michel Leiris (1901- formation, prend pour sujet de
1990), publie un court texte com- ses études des tableaux à thèmes
mentant des photographies de cruels, décollation de saint Jean-
ses travaux récents dans une re- Baptiste ou lapidation de saint
vue, Documents, qui ne dure que Etienne, ce dont on pourrait dé-
deux ans mais dont le principal duire une certaine curiosité pour
rédacteur est Georges Bataille les instants paroxystiques de châ-
(1897-1962). Leiris y écrit : « Rien timent et de souffrance. Il dessine
de mort dans cette sculpture ; tout aussi des scènes de voyeurisme
y est au contraire, comme dans les qui pourraient avoir été obser-
vrais fétiches qu’on peut idolâtrer vées dans des bordels.
(les vrais fétiches, c’est-à-dire ceux Mais la raison la plus forte, ce
qui nous ressemblent et sont la sont les sculptures, bois et plâtre :
forme objectivée de notre désir), Cage en 1930-1931, Pointe à l’œil
prodigieusement vivant. » en 1931-1932, l’Objet désagréable
de 1931, qui est un phallus déme-
Idôlatrie et sacrilège suré hérissé de petites excrois-
Idolâtrer est un verbe fréquent sances blessantes vers son extré-
dans les romans du marquis de mité, l’Objet désagréable à jeter
Sade. Idôlatrie et sacrilège vont de 1931 encore, plan courbe tra-
de pair. A en croire la chronologie versé de pointes coniques, la
établie pour l’exposition « Gia- Femme égorgée de 1933, à struc-
cometti/Sade », présentée à la ture d’insecte. Elles sont toutes
Fondation Giacometti à Paris, réunies, toutes également parfai-
aimablement sous-titrée « Cruels tes d’exécution et de polissage – le
objets du désir », la rencontre de côté beauté et idolâtrie – et toutes
l’écrivain et du sculpteur n’est at- également évocatrices de blessu-
testée qu’en 1933, selon une lettre res, d’yeux crevés, de mains pri-
adressée par l’artiste à André ses dans des rouages broyeurs – le
Breton à l’été : « Hier lu Sade qui côté torture et sacrilège. Dans muséales bien élevées leur fait lacet et encore des pictogrammes « trou femme profonde ». Et les mère, telle qu’elle a impressionné
me passionne beaucoup. » Soit. l’espace étroit de la Fondation, perdre parfois. crayonnés de phallus et de vagins, « Notes sur la sculpture » publiées mes premiers souvenirs. La longue
Mais, comme le montre l’exposi- dans ces petites pièces bien faites Elles la retrouvent d’autant dont certains doués de globes dans la revue Minotaure en dé- robe noire me troublait par son
tion elle-même, il faut faire com- pour accueillir des cérémonies mieux que sont sortis pour l’occa- oculaires. On pense alors à cembre 1933, à propos de la cons- mystère. » p
mencer l’histoire plus tôt : au véritablement sadiennes – d’au- sion des archives de l’artiste des Bataille, dont L’Histoire de l’œil pa- truction nommée Le Palais à qua- philippe dagen
moins en 1929, car il serait fort tant plus que les fenêtres don- photographies d’œuvres dispa- raît clandestinement en 1928 tre heures du matin, avec ses sque-
étonnant que Michel Leiris n’ait nent sur le cimetière du Mont- rues, des dessins préparatoires – coïncidence des dates assez lettes suspendus et ses femmes Giacometti/Sade : Cruels objets
pas prononcé le nom du mar- parnasse –, elles retrouvent la aux sculptures, le dessin mé- frappante – avec des lithogra- colonnes : « De l’autre côté est ve- du désir, Fondation Giacometti,
quis. Et avant encore pour plu- violence concentrée que la pré- chamment détaillé d’une femme phies de Masson. Il y a aussi des nue se placer une statue de femme 5, rue Victor-Schoelcher, Paris 14e.
sieurs raisons. sentation dans des rétrospectives étranglée par un homme avec un écritures brèves dans des carnets : dans laquelle je découvre ma De 3 à 8,50 €. Jusqu’au 9 février.

Un Hercule amoureux baroque à l’Opéra-Comique


L’opéra-fleuve de Cavalli, créé pour les noces de Louis XIV, revit en version pop et récréative

ART LYRIQUE qu’il en coûte… Le héros des douze italiennes, le plateau vocal affiche Ercole amante, de Cavalli.

L’
travaux succombera à la vindicte une belle homogénéité. A com- Valérie Lesort et Christian Hecq
Opéra-Comique a ouvert des femmes, emmenées par Ju- mencer par le rôle-titre, Nahuel (mise en scène), Laurent Peduzzi
cet automne sous le signe non, déesse du foyer. C’est ainsi Di Pierro, Hercule non dépourvu (décors), Vanina Sannino
de l’alliance franco-ita- qu’il enfilera la tunique empoi- d’ambiguïté sentimentale, qua- (costumes et machines),
lienne : après L’Inondation, de sonnée du sang de Nessus, trépas- lité que possède jusqu’à l’ar- ensemble Pygmalion, Raphaël
Francesco Filidei et Joël Pomme- sant dans d’atroces souffrances chétype l’Hyllus bien chantant de Pichon (direction). Opéra royal
rat, voici l’Ercole amante (Hercule qui lui vaudront l’immortalité. Krystian Adam. du Château de Versailles. Les 23
amoureux), de Francesco Cavalli. Si le beau timbre du page de Ray et 24 novembre. De 38 € à 140 €.
L’œuvre a été commandée au Ambiguïté sentimentale Chenez contre-pointe à merveille Diffusion sur France Musique,
compositeur et organiste italien Plateau à métamorphoses, direc- la grinçante drôlerie du Licco de le 30 novembre, à 20 heures.
par Mazarin pour les noces de tion d’acteur enlevée, enfilades Dominique Visse, ce sont de sai-
Louis XIV à Saint-Jean-de-Luz, le d’images récréatives ou naïve- sissants abysses que nous livre
9 juin 1660. Mais la disparition de ment fantaisistes, coups de théâ- la basse de Luca Tittoto . On louera,
Mazarin en 1661 et la montée en tre en série, cet Ercole amante en côté dames, outre la Pasithée
puissance d’un jeune ambitieux, forme d’exutoire rend gloire à d’Eugénie Lefebvre, le beau so-
Lully, changera la donne : l’Ercole une littéralité qui fait fi des passa- prano de Giulia Semenzato, l’irré-
amante, finalement présenté le ges plus émouvants. Ainsi la pau- sistible Junon d’Anna Bonitatibus,
7 février 1662, a été phagocyté par vre Déjanire chantant sous les ri- l’incandescente Iole de Francesca
le Florentin et intégré à son res du public son infortune de Aspromonte et plus encore
« Grand Ballet du Roi ». Lully femme trompée. l’émouvante Déjanire de Giusep-
triomphe. Cavalli essuie un échec. L’ennui finira par guetter au pina Bridelli. Plus de trois cent cin-
Valérie Lesort et Christian Hecq long de ces trois heures de specta- quante ans après sa création, cet
ont traité sur le mode baroque- cle, heureusement porté par la Ercole amante a enfin conquis Pa-
pop l’histoire de cet Hercule un musique. Tandis que Raphaël ris, avant l’Opéra royal de Ver-
rien caricatural, amoureux d’une Pichon, à la tête de son ensemble, sailles, les 23 et 24 novembre. p
jeunesse qu’il veut épouser quoi Pygmalion, confirme ses affinités marie-aude roux
culture | 27
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Le Palais idéal du facteur Aux Abbesses, trois passeurs de souffle


Cheval en fête Chant d’Iran, viole d’amour et duduk se mêleront harmonieusement à Paris, puis à Nîmes
Deux expositions célèbrent les 50 ans de son
classement aux monuments historiques
MUSIQUES DU MONDE souffles et les nuances. Ils ont un
Sahar che en tissu. Quand il entend la

R
talent fou. première fois, en concert, ce haut-
encontre en fin d’après- Sahar Mohammadi a 30 ans, vit Mohammadi, bois à anche double, emblémati-
EXPOSITION brice Hyber, on peut voir, entre
autres, cinquante dessins réalisés
midi, dans un apparte-
ment parisien, autour
à Téhéran, la ville où elle s’est
éveillée au chant classique per-
30 ans, vit que de la musique arménienne
(également joué en Turquie, en
hauterives (drôme)
à Téhéran, la ville

L
pour l’occasion. d’une table basse en san. Etoile montante de cet art Iran, en Azerbaïdjan et en Géor-
e 23 septembre 1969, le Pa- La seconde exposition se déploie bois où sont posés bougies, fruits raffiné transmis oralement de gie), il sait qu’il est pour lui. Cet
lais idéal du facteur Cheval à la villa Alicius, qu’il a construite secs, raisin et biscuits. Il flotte maître à élève, elle a une connais-
où elle s’est instrument a la réputation d’ex-
(1836-1924), à Hauterives en 1896 dans l’enceinte du palais. dans la pièce des parfums de thé sance et une maîtrise précises du éveillée au chant primer une profonde mélancolie.
(Drôme), était classé monument Elle ouvre pour la première fois au et de café. Les musiciens Jasser radif, le système qui régit la musi- Lui préfère parler de douceur…
historique, à l’initiative d’André public avec l’exposition « Le vent Haj Youssef et Haig Sarikou- que classique iranienne. Un ré-
classique persan Tous les trois se sont trouvés en-
Malraux, appuyé par de nom- et les oiseaux m’encouragent », youmdjian arrivent chacun avec pertoire divisé en sept modes semble, la première fois, en 2018,
breux artistes – Pablo Picasso, qui unit, dans une vision poéti- un bagage. Sahar Mohammadi, principaux (dastgah) et cinq déri- lors d’un festival au Domaine na-
Bernard Buffet, Jean Tinguely, que, le rêve et la nature avec des elle, vient au rendez-vous les vés (awaz), explique la chanteuse. samai, une forme de musique ara- tional de Saint-Cloud (Hauts-de-
André Breton, Niki de Saint œuvres (photos, lithos, tableau de mains vides. Chanter confère Encouragée par ses parents, des bo-ottomane. Puis il tombe sous Seine), où chacun se produisait sé-
Phalle, Robert Doisneau, Agnès plumes de colverts…) de Rebecca quelques privilèges. commerçants mélomanes, avant le charme de la viole d’amour, un parément. Une rencontre impro-
Varda – qui le tiennent pour une Horn, Kate MccGwire, Ali Cherri et Invités par le Théâtre de la Ville, de chanter, elle commence sa vie instrument qui fut en vogue en visée autour d’une table, et l’af-
œuvre majeure malgré l’hostilité Jean-Luc Mylayne. Cette exposi- à Paris, qui les a déjà présentés sé- musicale avec le setar, un luth à Europe au XVIIIe siècle, avant de faire était entendue : ils se
d’experts du ministère de la tion devrait être la seule présentée parément par le passé, ils se pro- long manche qui apparaît en disparaître, puis de renaître au reverraient. Après s’être écoutés
culture pour lesquels « le tout est en ce lieu, le directeur, Frédéric duiront en trio au Théâtre des Ab- Perse à l’époque de l’expansion de XXe, dans l’interprétation du ré- pour choisir le mode idéal sur le-
absolument hideux ». Legros, envisageant d’en faire un besses, samedi 23 novembre, l’islam. pertoire baroque. Jasser Haj quel ils allaient pouvoir se retrou-
Ce classement a permis de sau- espace d’accueil pour des résiden- après l’Opéra de Lille, trois jours Youssef a enregistré deux albums ver, tout a coulé de source, affir-
ver ce que Malraux considérait ces d’artistes et d’écrivains. plus tôt et avant Nîmes, à la fin du Douce mélancolie sous son nom, le troisième est ment les trois en chœur. p
comme le « seul exemple d’archi- Deux expositions permanentes mois. Ils sont des passeurs de tra- De neuf ans son aîné, Jasser Haj prêt. Haig Sarikouyoumdjian, né patrick labesse
tecture naïve du monde ». Un de- sont aussi visibles : la première, à ditions musicales persane, arabe Youssef joue de la viole d’amour à Lyon, en 1985, sortira le sien (son
mi-siècle après, il s’est imposé l’espace muséal, consacrée à l’his- et arménienne, des musiques qu’il transporte dans un étui en premier), en 2020, chez Ocora Ra- Concerts en trio, le 23 novembre
dans le paysage patrimonial avec toire du palais avec un fac-similé modales scintillantes d’improvi- métal. Il se consacre d’abord au dio France. Il se déplace avec une (16 heures), Théâtre de la
une moyenne de 180 000 visi- du seul dessin du projet dû à Ferdi- sations et d’ornementations, violon, en Tunisie, où à 19 ans il dizaine de duduks de différentes Ville-Les Abbesses, à Paris, et
teurs par an, chiffre largement dé- nand Cheval, aujourd’hui pro- dont ils croisent ensemble les compose sa première pièce, un longueurs, rangés dans une po- le 29 au Théâtre de Nîmes (Gard).
passé cette année (255 000 début priété du Musée de la poste ; la se-
novembre) grâce au film de Nils conde à l’Atelier, à proximité, qui
Tavernier L’Incroyable Histoire du rend hommage au facteur avec des
facteur Cheval (2018). Deux expo- portraits que lui ont consacrés dif-
sitions, qui se tiennent jusqu’au férents artistes. Parallèlement, la
5 janvier 2020, commémorent communauté d’agglomération
cette inscription. La première, annoncera, le 14 décembre, la de-
dans une partie de l’espace mu- mande d’inscription du Palais
séal aménagé dans l’ancien abat- idéal à l’Inventaire mondial de
toir restauré sis dans le jardin at- l’Unesco, en tant que symbole de
tenant, est consacrée à Picasso et fraternité entre les cultures et en
au plasticien Fabrice Hyber. raison de son importance dans
l’histoire de l’art. Ainsi que de son
Symbole de fraternité influence, saluée par nombre de
Du peintre catalan est présenté créateurs dont Fabrice Hyber, pour
un fac-similé du carnet de qua- qui les artistes d’aujourd’hui « des-
torze feuillets dessiné en 1937, lors cendent tous du facteur Cheval ». p
de sa visite avec Dora Maar et Paul francis gouge
Eluard, où figure le facteur sous
forme d’une chimère à tête de co- Palais idéal du facteur Cheval,
lombe et corps d’étalon, avec 8, rue du Palais, Hauterives (26),
« PTT » tatoué sur la croupe ; de Fa- jusqu’au 5 janvier 2020.

Philippe Caubère tourne


à vide au Rond-Point
Triste fin pour « Le Roman d’un acteur »,
l’épopée menée par le comédien depuis 1981

THÉÂTRE Et voilà donc Ferdinand, flanqué

A
de deux copains acteurs, l’un
u bout du bout du bout belge et l’autre méridional, pris
du Roman d’un acteur, dans les vertiges d’une soirée au
l’épopée que Philippe casino de Namur, dans l’absurdité
Caubère mène, seul, depuis 1981, de ce jeu, la roulette, où une petite
il y a ce Casino de Namur II, qui se bille lancée à pleine vitesse décide
joue au Théâtre du Rond-Point, à de vous faire gagner ou perdre des
Paris, en alternance avec les deux millions. Ce pourrait être drôle et
autres épisodes ultimes de la brillant, tant les jeux d’argent, on
Médiamétrie 126 000, 5h-24h, LV, 13+, vague septembre-octobre 2019 ; Médiamétrie Estat podcasts + source interne, octobre 2019

saga : La Baleine et le Camp natu- le sait, sont une image parfaite


riste et Le Casino de Namur I. Et des hasards, des injustices et des
c’est une triste fin que cette coda folies de l’existence.
poussive et poussiéreuse, qui Mais ça ne l’est pas. Jamais
laisse l’impression que Caubère Caubère ne parvient à lancer sa
est allé racler ses fonds de tiroir. mécanique à plein régime, empê-
On aurait aimé être émue pour tré dans un texte rempli de lour-
d’autres raisons, tant Philippe deurs, travaillé par les blagues
Caubère a marqué le théâtre con- salaces de ses protagonistes. Et
temporain avec cette série de so- même le jeu, ce jeu dans lequel
los autobiographiques, où il est Caubère était passé maître, par-
parvenu de manière éblouis- venant à lui seul à recréer sur
sante, dans les premiers opus, à scène tout un monde et une
faire de sa vie d’acteur une aven- noria de personnages, peine à
ture passionnante, une véritable trouver son souffle, et laisse voir
comédie humaine. Mais las ! A ses coutures. L’acteur-auteur y
trop tirer sur la corde, celle-ci est apparaît comme un pantin de
devenue mince comme un fil sur lui-même, le spectacle tourne à
le point de se rompre. vide, en roue libre, comme la bille
de la roulette au casino,
Jeux d’argent métaphore involontaire de la fin
Dans ce quatorzième épisode de de son Roman. p
l’épopée, on retrouve donc le fabienne darge
héros, Ferdinand, double trans-
parent de Caubère lui-même. Il est Adieu, Ferdinand !, suite et fin :
dans sa période belge, après avoir Le Casino de Namur II,
quitté le Théâtre du Soleil d’Ariane de et par Philippe Caubère.
Mnouchkine, dont il a été une des En alternance avec La Baleine et
étoiles, de 1970 à 1977. La Belgique le Camp naturiste et Le Casino de
étant définitivement moins so- Namur I. Théâtre du Rond-Point,
laire que les terres mnouchki- 2 bis, avenue Franklin-Roosevelt,
niennes, Philippe Caubère a com- Paris 8e. Jusqu’au 5 janvier 2020,
mencé à s’y égarer quelque peu, mardi, mercredi, vendredi et
entre les champs de betterave. samedi à 20 h 30. De 16 € à 38 €.
28 | télévision 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Un « Requiem » pour la fin des temps VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
Romeo Castellucci et Raphaël Pichon ont porté sur scène, cet été, au Festival d’Aix-en-Provence, la messe de Mozart

ARTE
À LA DEMANDE SAM ED I 23 NOVEMB RE
SPECTACLE

L
TF1
a musique sacrée ne s’est 21.05 Danse avec les stars
pas toujours privée de re- Divertissement présenté par Camille
présentation : au Moyen Combal et Karine Ferri.
Age, certains chanoines « Requiem », 23.00 Danse avec les stars,
français dansaient à Noël et à Pâ- de Wolfgang la suite
ques ; en Italie, depuis la Renais- Amadeus Divertissement présenté
sance, l’oratorio se donnait sou- Mozart, par Camille Combal et Karine Ferri.
vent (dans des… oratoires) sous captation
forme de « représentations sa- réalisée par France 2
crées », avec gestuelle et costumes. François-René 21.05 Les Grosses Têtes
D’ailleurs, au cours du temps, la li- Martin. ARTE.TV Divertissement présenté
mite entre opéra et oratorio s’est par Laurent Ruquier.
faite de plus en plus floue. 23.30 On n’est pas couché
Aujourd’hui, de nombreux ou- Divertissement présenté
vrages sacrés, parfois liturgiques, par Laurent Ruquier.
sont portés à la scène par des cho-
régraphes et des metteurs en France 3
scène, dont le famosissime Re- une couture de différentes autres Le chœur, très impliqué, réussit beauté funèbre et violente de ce flante, presque suffocante, s’a- 21.05 Commissaire Magellan
quiem de Mozart : le chorégraphe pièces sacrées peu connues de à rester homogène et précis alors requiem pour un monde presque chève comme il a commencé, sur Série. Avec Jacques Spiesser,
Alain Platel l’avait proposé, se Mozart et d’arrangements per- qu’il est invité à entrer dans la défunt, d’une « humanité où, pour une pièce chorale a cappella puis Selma Kouchy, Nathalie Besançon,
fondant sur une version adaptée mettant d’occuper le temps com- danse au long d’un spectacle très la première fois, dit Castellucci, on sur la voix seule (puis multipliée) Marie De Stefano (Fr., 2018).
par le saxophoniste et composi- plet d’une soirée sans entracte. physique, qui n’est pas fait que de pense à la fin de notre espèce. » d’un petit garçon soprano – dont 22.35 Commissaire Magellan
teur belge Fabrizio Cassol – l’une tableaux vivants. On regrettera Un monde effrayant, noir, léthal, l’apparition au beau milieu du Série. Avec Jacques Spiesser,
des multiples versions réalisées à Majestés de tempo que la captation fasse trop de gros mais qui se régénère par des mou- spectacle est un choc –, qui en- Selma Kouchy, Nathalie Besançon,
partir d’une œuvre laissée ina- Est-ce choquant ? En rien : d’abord plans alors qu’on voudrait des vements chorégraphiques primi- tonne une mélopée de plain- Marie De Stefano (Fr., 2018).
chevée par son auteur et que la une messe des morts, dans son plans larges – ce à quoi semble tifs et très terriens : cette danse chant fraîche comme l’espoir. p
musicologie a complété selon des contexte liturgique, ne se donne d’ailleurs inviter la mise en scène des morts presque joyeuse con- renaud machart Canal+
propositions diverses. pas d’un seul tenant et il était cou- de Romeo Castellucci. fine à une sorte d’adoration de la 21.00 L’Heure de la sortie
Cet été, au cours du Festival tume d’y intégrer d’autres élé- C’est « une association entre les terre – jusqu’à faire s’y rouler dans Requiem, de Wolfgang Amadeus Film de Sébastien Marnier. Avec
d’Aix-en-Provence, le metteur en ments, notamment du chant gré- images, les mots et la musique » à l’humus choristes et chanteurs – Mozart. Avec Siobhan Stagg Laurent Lafitte, Emmanuelle Bercot,
scène Romeo Castellucci l’a à son gorien ; ensuite, la proposition laquelle ce dernier, dans un entre- qui semble faire renaître le souve- (soprano), Sara Mingardo (alto), Victor Bonnel (Fr., 2018,105 min).
tour abordé, sur la scène du Théâ- musicale est très convaincante et tien proposé en avant-dire du nir de la chorégraphie originale Martin Mitterrutzner (ténor), 22.45 Glass
tre de l’Archevêché, avec la compli- subtilement dirigée par le jeune spectacle filmé pour Arte, invite du Sacre du printemps, d’Igor Stra- Raphaël Pichon (direction), Film de M. Night Shyamalan.
cité du jeune chef d’orchestre chef, qui s’autorise d’ailleurs quel- le spectateur à « se laisser aller ». vinsky, scandale de l’année 1913. Romeo Castellucci (mise en Avec Bruce Willis, Samuel L. Jackson,
Raphaël Pichon, qui a proposé ques majestés de tempo. Pour ce faire, il faut accepter la Le spectacle, d’une beauté souf- scène). (Fr, 2019, 109 min.) James McAvoy (EU, 2019, 125 min).

France 5
20.50 Echappées belles
Bourgogne, terre de vignes. Magazine

Les plus grands rôles de JoeyStarr présenté par Sophie Jovillard.


22.20 JoeyStarr, grandeur
nature
Portrait touchant du rappeur, acteur et père de famille, sur France 5, alors que France 4 diffuse l’ultime concert de NTM Documentaire de Richard Melloul
(Fr., 2019, 50 min).

Arte
FRANCE 5 inattendu du portrait présenté peut détruire la misère. » Et de com- désappointé mais indulgent. D’où des liens lâches avec sa fa- 20.50 La Fuite des huguenots
SAMEDI 23 - 22 H 20 dans « Passage des arts », le soir menter : « Hugo, c’est des punchli- NTM reste « une des plus belles mille. Aujourd’hui, père de deux Documentaire de Paul Wiederhold,
DOCUMENTAIRE même où France 4 diffuse en di- nes kilométriques. » aventures de nos vies ». « batraciens », il est « très attentif à Saskia Weisheit et Gordian Maugg

U
rect l’ultime concert de NTM, avec Ou encore : « Je suis fait pour Au-delà des images de concert leur éducation ». Et d’autant plus (All., 2018, 100 min).
n rugissement puissant son complice Kool Shen. combattre le crime, non pour le ou des débuts – formidable scène sensible aux écrits de Malraux : 22.30 Vers une famine
se propage sous les On n’attend pas, a priori, le rap- gouverner. » JoeyStarr ne cesse de de hip-hop, en 1983, au Troca- « Tout enfant a droit au théâtre, au planétaire ?
ors de la République : peur au Palais-Bourbon. « Ma réciter cet extrait du dernier dis- déro –, ce sont les confidences de cinéma comme à l’alphabet. » La Documentaire de Christiane Schwarz
JoeyStarr fait les essais voix d’Elo- mère m’aurait dit : Didier, tu n’es cours prononcé, le 26 juillet 1794, ce quinquagénaire apaisé mais première fois qu’il a entendu et Marcel Weingärtner
quence à l’Assemblée, pièce qu’il pas bien habillé. » C’est pour cela par Robespierre, deux jours avant toujours « en construction » qui cette phrase, « ça [l’]a tellement (All., 2013, 55 min).
présente dans divers théâtres de que le rôle lui a été confié, pour sa son exécution. Que ce soit avant touchent. « Je n’ai pas envie de pas- ému qu’[il] en [a] miaulé ». p
Paris et de province depuis 2017 et puissance, son charisme mais, de monter sur la scène du Théâtre ser pour un enfant du placard, bien catherine pacary M6
même à l’Assemblée nationale, en surtout, pour cette capacité à faire de Meaux ou dans un hall de gare, que ce soit un peu ça. » Aban- 21.05 Instinct
mars 2018. Il y déclame des textes bouger les lignes. Lui aussi a été devant 200 à 300 personnes con- donné par sa mère à 5 ans (il la re- JoeyStarr, grandeur nature, Série. Avec Alan Cumming, Bojana
prononcés devant les députés par surpris en découvrant ces mots de quises. « Certains sont venus me trouvera plus tard), Didier Mor- de Richard Melloul, (Fr., 2019, Novakovic, Daniel Ings (EU, 2019).
Robespierre, Hugo, Malraux, Cé- Victor Hugo, dits le 9 juillet 1849 : voir et m’ont demandé si j’allais ville a été élevé seul par un père 50 min). NTM en concert en direct 22.50 Instinct
saire… Tel est le point de départ « Je suis de ceux qui croient qu’on chanter. » Il lève les yeux au ciel, qui « cognait d’abord ». de Paris sur France 4, à 21 heures. Série. Avec Alan Cumming (EU, 2018).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :
99 ans à compter du 15 décembre 2000.
I. Ne fait qu’apporter de nouvelles Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 19 - 273
PAR PHILIPPE DUPUIS
difficultés. II. Fait tache en s’étalant. N°19-273 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Imposa ses volontés. III. Relèvent Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13. Tél. : 01-57-28-20-00
l’exécution des travaux. IV. Court en 4 1 2 5 6 3 9 8 7

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 5 9 3 8 1 7 4 2 6 Abonnements par téléphone : de France 3289


tête. Etait à la mode. Cœur d’ivoire.
6 7 8 2 9 4 3 1 5 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
I
V. Possessif. Jeu de cartes. VI. On en 9 1 3 2 9 7 8 5 6 4 1 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
retrouve dans nos miches. Sem- 8 6 7 3 4 1 5 9 2 abojournalpapier@lemonde.fr.
Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II blable. VII. Dieu d’Héliopolis. Dégra- 3 8 6 1 4 5 9 2 6 8 7 3
9 8 6 1 5 2 7 3 4 Courrier des lecteurs
der très lentement. Personnel. Par courrier électronique :
III
VIII. Souverain russe. Sur la portée.
9 7
2
5
3
1
4
4
6
3
7
9
8
2
1
6
5
8
9 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Révélation difficile à faire. 3 8 2 Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV Très difficile
IX. Risquent de froisser les feuilles Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
V sensibles. Opposés aux zéniths. 4 5 1 7 Complétez toute la
grille avec des chiffres
Emploi : www.talents.fr/
X. Provoque la fatigue et l’indécision. allant de 1 à 9. Collection : Le Monde sur CD-ROM :
VI 6 9 8 5 3 Chaque chiffre ne doit CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VERTICALEMENT Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
être utilisé qu’une
VII 1. Collant, il mettait à l’abri des cou- 4 2 seule fois par ligne,
La reproduction de tout article est interdite

VIII
rants. 2. Abuse à force d’aller trop 8 1 7 6 9 par colonne et par
carré de neuf cases.
sans l’accord de l’administration. Commission
paritaire des publications et agences de presse
loin. 3. Division de la cellule. Eau mal n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget)
filtrée. 4. Assure le service en passant
IX
à table. Rendre moins touffu.
X 5. Son vice est impuni depuis Valéry
Larbaud. Structure d’entreprise.
6. Enfant de Priam, tué par Achille. Présidente :
Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 19 - 272 7. A perdu un E à Maastricht. Tou-
80, bd Auguste-Blanqui,
jours prêt à s’emporter. 8. Contem- 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Impopularité. II. Mercerisé. En. III. Prit. Ecimait. plée avec émerveillement. Interjec-
Tél : 01-57-28-39-00
Fax : 01-57-28-39-26
IV. Rimai. Hé. Ino. V. Edentée. Fétu. VI. Si. Tertre. Er. VII. Séré. Italien. tion. 9. S’accroche. Grand bassin.
L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,
VIII. INA. Age. En. IX. Ondoie. Errer. X. Néerlandaise. 10. Chez Vincent. Conjonction. 93290 Tremblay-en-France

VERTICALEMENT 1. Impression. 2. Méridienne. 3. Prime. Rade.


Grand, il doit être bien élevé. Montpellier (« Midi Libre »)
11. A mis quatre temps dans nos mo- Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
4. Octante. Or. 5. Pe. Ite. Ail. 6. Ure. Erigea. 7. Lichette. 8. Asie. Râ. Ed. Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
teurs. Assure de bonnes fermetures. durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
9. Rem. Fêlera. 10. Aïe. INRI. 11. Teintée. Es. 12. Entournure.
12. S’exprime comme une cane. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019
styles | 29
Dans les Jardins
du Turia,
en arrière-plan,
le Musée
des beaux-arts.
PABLO CASINO/VISITVALENCIA

VOYAGE

L
valence (espagne)
La Cité des arts et des sciences avec, à gauche, le Musée
e ciel est bas, et pleure, en des sciences et, à droite, l’Hemisferic. TOM FRANCES/ONLYWORLD.NET
ce 14 octobre 1957. Des
pluies diluviennes tom-
bent sur Valence, Espa-
gne, depuis plusieurs jours. Le
fleuve Turia, qui enserre la vieille
ville et se jette dans la Méditerra-
née, sort de son lit et inonde la
cité. Les habitants sont pris au
piège, 81 perdent la vie. Après
cette crue sans précédent – et une
succession d’autres événements
de ce type –, la décision est prise
de détourner le fleuve au sud.
Un choix qui paraît fou aujour-
d’hui : retirer l’eau d’une ville,
n’est-ce pas la faire mourir un
peu ? A l’époque, l’administra-
tion Franco ne s’embarrasse
d’aucune question environne-
mentale. Pendant dix ans, le
« Plan Sud » a pour mission de Les tours de Serranos, construites au XIVe siècle, étaient la porte
changer le cours du Turia. Que d’entrée de la ville et un point défensif. GONZALO AZUMENDI/AGE FOTOSTOCK
faire alors de l’ancien lit du

turia, le roman-fleuve
fleuve, cette grande « cicatrice »
asséchée qui traverse la ville ?
Quand les autorités imaginent
un projet d’autoroute, les
C A R N E T
Valenciens font entendre leur D E R O U T E

de valence
désaccord : « Queremos un rio
verde ! » (nous voulons un fleuve
vert). Et gagnent le combat : le Y ALLER
Turia deviendra un immense Vueling, Air France ou
jardin. Au début des années 1980, encore Iberia proposent
après une consultation ci-
toyenne, de grands travaux sont Asséché dans les années 1960, le fleuve Turia par Santiago Calatrava et l’Hispa-
des vols directs pour Va-
lence depuis Paris, à partir
lancés sous l’égide de l’architecte
espagnol Ricardo Bofill. « C’est un est aujourd’hui devenu le poumon vert de la ville no-Mexicain Félix Candela, est
devenue le symbole de la Valence
de 100 euros aller-retour.
Avec Ryanair, vols directs
projet passionnant et très difficile
(…) comment respecter l’histoire espagnole. Du Bioparc, zoo immersif et bluffant, moderne. Il y a l’Hemisferic, en
forme d’œil ouvert sur le monde,
depuis Nantes ou Bruxelles.

et en même temps changer


l’usage de ce lieu », confiait alors à la futuriste Cité des arts et des sciences, balade l’Agora, tel un coquillage géant
posé sur un lac artificiel, l’Umbra-
SE D É PL ACER
Avec des pistes cyclables
l’architecte au journal El Pais.
Inaugurés en 1986, les Jardins en cinq étapes le long de ces 7 km de douceurs cle et sa promenade ombragée
par des arcs paraboliques imma-
tout le long du Turia, mais
aussi dans le cœur de ville,
du Turia sont aujourd’hui un parc culés. Le plus spectaculaire reste Valence est une ville idéale
de 7 km de long qui traverse le squelette géant du Museo de las pour le vélo, à emporter
Valence d’ouest en est. Un pou- mais plutôt des plans d’eau, des laquelle prospère une végéta- tous d’époque et d’architecture ciencias, qui invite à une visite ou à louer sur place.
mon vert à la végétation luxu- fossés ou des rochers. A « Mada- tion de sous-bois, pour savourer différentes. Les plus anciens da- interactive et ludique. Viking Rides Accueil cha-
riante grâce aux alluvions du sol gascar », on chemine entre les va- un silence enchanteur. tent du XVe siècle, comme celui de On peut avancer le long des bas- leureux et vélos de ville
– y poussent pins, palmiers, oran- ris roux et les makis catta, qui pas- la Trinité. Nos préférés ? Le pont sins artificiels qui rappellent adulte et enfant ultra-con-
gers –, qui a profondément sent d’arbre en arbre dans ce bout des Fleurs, orné de milliers de pé- qu’un vrai fleuve coulait ici, y faire fortables, à partir de 3 euros
changé l’urbanisme de la ville. Si de forêt équatoriale. Bluffant. 3. Le triomphe largoniums rouges et roses, de la barque ou, pour les plus pe- de l’heure (8 euros la
une initiative lancée par des Dans la savane, on frôle presque auquel succède le Puente del Mar, tits, marcher sur l’eau dans des journée). Carrer de la
universitaires et des associations les girafes et les suricates, avant
de Serranos tout en pierre, construit en 1592. waterballs… Puis continuer jus- Soledat, 1. Vikingrides.net
pour l’environnement réclame le de se retrouver nez à nez avec une Après avoir dépassé de nombreux A l’autre extrême architectural, le qu’à l’Oceanografic, le plus grand
retour du fleuve dans son lit, hyène agressive, faisant les cent terrains de jeux et stades de foot, gigantesque pont de l’Assut- aquarium d’Europe (30 000 spéci- Valencia Bikes Idéalement
Valenciens et touristes se sont pas. Une déambulation douce, puis emprunté une jolie allée de-l’Or (120 mètres de haut), telle mens, 500 espèces), qui mérite placé juste au bord des
aujourd’hui totalement appro- faites de multiples recoins pour plantée d’orangers, on lève la tête une harpe blanche suspendue qu’on lui consacre au moins une Jardins du Turia, vélo classi-
prié ces 100 hectares de verdure, que les enfants aient aussi accès pour observer les tours de Serra- dans les airs, est une réalisation demi-journée. De tunnels en pas- que à 10 euros les 4 heures,
à l’abri de l’effervescence de la au spectacle. Mais c’est face aux nos. Si la muraille qui entourait la de l’architecte valencien Santiago serelles, partir à la rencontre des électrique à 25 euros.
troisième ville du pays. gorilles qu’on est le plus impres- vieille ville a été détruite en 1865, Calatrava, et fait office d’entrée bélugas, ces incroyables baleines Passeig de la Petxina, 32.
Sous le soleil valencien (trois sionné : on assiste à une violente ces tours médiévales sont encore dans l’univers futuriste de la Cité blanches, assister au repas des Valenciabikes.com
cents jours par an !), on y croise bagarre entre deux mâles, que la debout et superbement conser- des arts et des sciences. lions de mer, se faire peur dans le
des joggeurs par centaines, des femelle convoitée observe du vées. Construites en 1392, elles tunnel des requins et des raies SE LOGE R
amoureux se bécotant sur les coin de l’œil. Le dos argenté, lui, a étaient à la fois porte d’entrée de mantas, et rêver d’une reconver- NH Collection Un cocon
bancs publics ou sous les pal- choisi de ne pas s’en mêler, la ville, point défensif, mais aussi 5. Retour vers le futur sion de soigneur devant le specta- quatre étoiles décoré par
miers-dattiers, des équipes de étendu contre la vitre (qui là est arc de triomphe. D’où l’architec- Certains adorent, d’autres abhor- cle de dauphins. En fin de journée, l’architecte espagnol Lo-
football s’entraînant dans des bien réelle). ture majestueuse et gothique. rent cette architecture d’avant- si on a encore la force de pédaler, renzo Castillo, comme une
stades, des enfants venus profiter Prison pour les nobles pendant garde, comme sortie d’un film de il faut sortir des Jardins du Turia bulle de douceur au cœur
des balançoires à la sortie de
l’école. Sans compter les nom-
2. Bambous noirs trois siècles, elles serviront pen-
dant la guerre civile d’Espagne, en-
science-fiction. Reste que la Cité
des arts et des sciences et ses im-
pour atteindre le quartier mari-
time, sa marina, ses plages super-
de l’animation de la carrer
de Colon, dans le quartier
breux cyclistes – Valence est un et palmiers géants tre 1936 et 1939, à cacher des posants bâtiments, construits bes. Et voir la mer « en vrai », là commerçant de Valence.
plat pays – qui arpentent les lar- Il faut quitter un temps le lit du œuvres du Musée du Prado, à Ma- dans le lit du Turia dans les an- où dans la Valence d’antan se je- Chambres et suites douillet-
ges pistes cyclables. « Tous les ma- Turia, passer sous les magnifi- drid. Il faut y grimper pour scruter nées 1990, ne sauraient laisser in- tait le fleuve Turia. p tes à la déco mêlant inspira-
tins, je viens du nord de la ville à ques torres de Quart – on y devine en plongée les Jardins du Turia, la différent. Cette « galaxie », signée yoanna sultan-r’bibo tions anglaise et indienne,
vélo, en passant par cet écrin de encore les tirs de canon lors du vieille ville, sa superbe cathédrale petit déjeuner-buffet gar-
verdure, c’est magique », raconte siège de la ville par l’armée napo- et ses palais Renaissance. Ou se gantuesque. A partir de
une habitante. Un parcours à léonienne –, avancer dans la très prendre pour une des Falleras 117 euros la nuit en chambre
faire à pied ou à bicyclette, de animée calle du même nom… Mayores. Le dernier dimanche de Torres double. Nh-collection.com
bout en bout, pour découvrir Pour enfin découvrir le paradis ca- février, c’est depuis les tours de de Serranos
Bioparc Mer
depuis son ancien fleuve une des ché du Jardin botanique de l’uni- Serranos que ces « reines » d’un ia 3 Apartamentos Turia Appar-
facettes de la belle Valencia. versité. Un des plus anciens d’Eu- jour annoncent l’ouverture des
1 Tu r Méditerranée
tements simples mais spa-
in du
rope, créé au milieu du XVIe siècle Fallas, fête populaire pendant la- J ard 2 cieux (jusqu’à 4 chambres),
pour étudier les plantes médici- quelle des poupées géantes de car- Jardin dans un joli immeuble tout
1. En pleine savane nales. Ses allées rectilignes abri- ton paradent en ville, avant d’être botanique
Pont de l’Assut
près du Jardin botanique et
La balade débute en Afrique. Ou tent aujourd’hui 4 500 espèces ; brûlées dans un feu de joie. des tours de Quart. Bonne
presque. Depuis 2008, au cœur du on déambule entre les palmiers VALENCE de l’Or
literie, grande cuisine et
4
très beau parc de Cabacera, le Bio-
parc propose un (quasi) safari sur
géants, les bambous noirs, les
cactus, les Ficus macrophyllae, en
4. Les ponts 5
petits balcons agréables.
Idéalement placé pour
ESPAGNE
10 hectares. Ici, selon le concept écoutant chanter les perruches. des souvenirs Cité des arts arpenter Valence. A partir
Valence et des sciences
de « zoo immersion », les barriè- Au cœur du jardin, pénétrez dans En avançant dans l’ancien lit du de 54 euros la nuit pour
res qui vous séparent des ani- l’Umbraculo, une magnifique fleuve Turia, on peut jouer à 2 personnes à 4 personnes.
maux sont naturelles. Pas de cage, structure d’arcs métalliques sous compter les ponts, 18 au total, Apartamentosturia.com
30 |
IDÉES
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

La confiance,
denrée politique
en voie de
disparition
A la confiance de proximité qui régissait jadis les communautés
fermées a succédé, dans les sociétés ouvertes et mondialisées, une
confiance plus abstraite dans les institutions. Cette métamorphose
nourrit, notamment en France, un fort sentiment de défiance

C’
est une force à la fois discrète et les Belges, les citoyens du monde qui font le
mystérieuse, un signe de foi moins confiance à la justice de leur pays ;
dans l’avenir, un ingrédient avec les Grecs, les Tchèques et les Mexi-
indispensable de la vie sociale : cains, ceux qui se méfient le plus de leur
quand la confiance irrigue une Parlement ; avec les Britanniques et les
communauté, elle la protège des Hongrois, ceux qui doutent le plus des ver-
tourments. Sans confiance, les citoyens se tus du syndicalisme ; avec les Portugais et
garderaient bien de déposer leurs avoirs les Turcs, ceux qui estiment le plus souvent
dans une banque, ils ne confieraient pas le qu’il n’est « pas possible de faire confiance
destin politique de leur pays à des élus, ils ne aux autres ». La France, concluent-ils, n’est
se tourneraient pas vers des magistrats pour dépassée que par des pays plus pauvres ou
obtenir justice, ils ne s’en remettraient pas à ayant connu des conflits armés…
leur médecin pour conserver une bonne Depuis le début des années 2000, cette
santé. « Faire confiance, c’est parier, dans un défiance nourrit les forces populistes et les
monde incertain, qu’autrui aura un compor- partis antisystèmes. « Le modèle du régime
tement coopératif », résume Claudia Senik, représentatif tel que nous le connaissons est à
directrice scientifique de la Fondation pour bout de souffle, constate Charles-Edouard
les sciences sociales (FSS). Sénac, professeur de droit public à l’univer- sociales ne cesse de s’élargir : la complexité Selon Gilles Laferté, cette procéduralisa-
Dès le début du XXe siècle, les sciences sité de Bordeaux. Certes, il a probablement « LE MODÈLE sociale et l’ouverture au monde amènent tion de la confiance a fini par susciter de la
humaines s’intéressent de près à cette « ins-
titution invisible », selon le mot du Prix
toujours existé un doute sur la capacité des
représentants à savoir interpréter les besoins
DU RÉGIME chacun à tisser des relations avec des
hommes de plus en plus nombreux et de
défiance. « Perte de pouvoir des caisses loca-
les au profit des systèmes automatisés, com-
Nobel d’économie Kenneth Arrow, qui a le des membres du corps social, mais la désillu- REPRÉSENTATIF plus en plus lointains. A la confiance de position de plus en plus allochtone des per-
pouvoir de nourrir et d’étayer la sociabilité sion des citoyens à l’égard de la politique a proximité qui régissait jadis les communau- sonnels, distanciation sociale de plus en plus
humaine. « Sans la confiance des hommes les probablement atteint son paroxysme. Les TEL QUE NOUS tés fermées succède donc une confiance accusée entre les personnels et la clientèle : si
uns envers les autres, la société tout entière se démocraties représentatives ne parviennent plus anonyme et plus abstraite placée dans la direction de la banque cherche à limiter les
disloquerait, écrivait ainsi dès 1900 Georg plus à maintenir le lien de confiance entre les
LE CONNAISSONS les institutions – la police, les hôpitaux ou le effets d’interconnaissance, la clientèle, elle,
Simmel, l’un des premiers sociologues à électeurs et leurs représentants, qui sont EST À BOUT gouvernement, par exemple. semble à l’inverse attachée à une forte per-
avoir consacré ses travaux à la confiance. pourtant censés parler et agir en leur nom. Dans L’Economie de la confiance (La Décou- sonnalisation de la relation bancaire », résu-
Rares sont en effet les relations uniquement Tous les indicateurs sont au rouge. » DE SOUFFLE » verte, 2012), Eloi Laurent, économiste à me-t-il. La confiance engendrée par la proxi-
fondées sur ce que chacun sait de façon CHARLES-ÉDOUARD SÉNAC l’OFCE, décrypte cette « inéluctable crise de la mité et l’appartenance sociale commune
démontrable de l’autre, et rares celles qui CLIVAGE CONFIANTS-MÉFIANTS professeur de droit public confiance interpersonnelle appelée à s’effacer était apparemment plus solide que celle qui
dureraient un tant soit peu si la foi n’était pas En France, la défiance a tellement progressé à l’université de Bordeaux au profit de la confiance dans les institutions ». a accompagné l’institutionnalisation et
aussi forte, et souvent même plus forte que qu’elle a envahi, voire restructuré, l’espace Ce mouvement a été nourri par la montée en l’automatisation de la gestion des banques.
les preuves rationnelles. » politique. En 2017, cette notion est en effet puissance des nouvelles technologies de l’in- La relation médicale est, elle aussi, un bon
La confiance est d’ailleurs placée depuis des devenue l’une des clés de lecture les plus formation, souligne-t-il, mais il s’est accen- poste d’observation pour analyser les
siècles au cœur du contrat social. « De la pertinentes de l’élection présidentielle : plus tué, dans les années 1990, avec « l’accélération mutations contemporaines de la
République au Haut Empire, la fides que le vote de classe, plus que le traditionnel de la mondialisation, qui met en relation des confiance. Parce que les sociétés modernes
[“confiance”, en latin], qui était représentée, clivage droite-gauche, c’est le niveau de con- parties à l’échange de plus en plus distantes, et ont consacré l’autonomie de l’individu,
sur les monnaies, par deux mains jointes, sym- fiance des électeurs envers autrui qui éclaire plus généralement l’expansion d’une “société l’asymétrie, voire le paternalisme, qui gou-
bole de l’accord passé entre deux individus, le mieux l’étrange face-à-face entre Emma- du risque” dans laquelle rien n’est sûr, acquis vernait autrefois le colloque singulier entre
constitue un concept essentiel du vocabulaire nuel Macron et Marine Le Pen. Dans Les Ori- ou figé ». « La confiance n’est pas en crise, elle le médecin et le patient, a peu à peu fait
institutionnel et des pratiques politiques des gines du populisme (Seuil, 208 p., 14 euros), est en transition », conclut-il. Et cette transi- place à une relation plus équilibrée : le
Romains », explique Antony Hostein, direc- Yann Algan, Elizabeth Beasley, Daniel Cohen tion ne se fait pas sans heurts, tant s’en faut. malade est désormais considéré comme un
teur d’études à l’Ecole pratique des hautes et Martial Foucault montrent en effet Dans un travail consacré à la relation ban- acteur à part entière de sa santé. Une évolu-
études. Près d’une vingtaine de siècles plus qu’une nouvelle « polarité » divise désor- caire dans les zones rurales de Bourgogne, tion encouragée par l’essor des nouvelles
tard, souligne l’économiste Alexis Spire, les mais les citoyens en deux camps : les con- Gilles Laferté, directeur de recherche à technologies : en mettant à la disposition
démocraties aspirent, « pour asseoir leur fiants, qui donnent leurs suffrages à l’INRA et au Centre d’économie et de socio- du public des millions de données médica-
autorité autrement que par la force, à produire Emmanuel Macron, et les méfiants, qui logie appliqué aux espaces ruraux, éclaire les, elles incitent le malade à s’affranchir de
des institutions qui suscitent la confiance ». préfèrent Marine Le Pen. cette métamorphose difficile en analysant la relation avec le médecin, voire à remettre
Cette précieuse denrée politique se fait Comment expliquer cette nouvelle le passage de la banque de face-à-face à la en cause son expertise.
cependant de plus en plus rare. Dans La donne ? Pour le sociologue américain Russel banque automatisée. Dans les années 1960, Les travaux de Roxana Ologeanu-Taddei,
Société de défiance (Rue d’Ulm, 2007), les Hardin (1940-2017), l’« âge de la défiance » 1970 et 1980, les « démarcheurs » du Crédit maître de conférences à l’université de
économistes Yann Algan et Pierre Cahuc n’est pas un accident de l’histoire, mais le agricole faisaient des tournées dans les Montpellier, montrent pourtant qu’en
énumèrent un à un les signes de cette fruit naturel de la modernité. Dans les socié- fermes, et les caisses locales étaient dirigées matière de santé, les progrès de l’intelli-
éclipse : les Français sont, avec les Turcs et tés occidentales, le cercle des interactions par des administrateurs qui étaient, pour gence artificielle n’entament guère la
90 % d’entre eux, des agriculteurs. « Les confiance que le malade porte au soignant
démarcheurs étaient connus personnel- de proximité qu’est le médecin. Les
L’exemple du vote par procuration lement, bien identifiés de la clientèle, reçus à
domicile pour des formes d’encaissement »,
patients lui prêtent en effet des qualités
telles que « le flair et le pressentiment » et
constate le chercheur. affirment qu’il décrypte mieux qu’une
s’il est un vote qui repose dans des réseaux de confiance entre le manda- Les choses changent dans les années 1990. machine, aussi sophistiquée soit-elle, « le
entièrement sur la confiance, confiance interpersonnelle, taire et le mandant, mais Les employés, qui sont de plus en plus diplô- langage non standardisé » du malade. « Il
c’est bien le vote par procura- un citoyen qui ne vote pas aussi entre le citoyen et l’Etat. més et qui ne viennent pas forcément du n’est pas vu uniquement comme un expert
tion. Ce procédé s’affranchit seul, souligne Baptiste La procédure, jadis très res- monde rural, sont désormais de passage compétent pour poser un diagnostic,
des précautions destinées, Coulmont, lauréat de la Fon- trictive, a été considérable- dans la région. « Les codes de déontologie qui résume la chercheuse. Le contact physique
depuis l’instauration du suf- dation pour les sciences ment simplifiée. Les « impé- se mettent en place à la fin des années 1980 ou humain ainsi que le soutien psychologi-
frage universel masculin, sociales. Il met aussi en scène rieuses raisons » nécessaires insistent en outre sur la relative distance à que et émotionnel font tout autant partie
en 1848, à garantir le secret le nécessaire accompagne- à l’établissement d’une pro- garder avec la clientèle », ajoute Gilles des caractéristiques professionnelles pour
du choix de l’électeur. Ainsi, ment institutionnel de cette curation ont été supprimées Laferté. Au même moment, la relation lesquelles les individus lui font confiance. »
jusqu’à la Libération, les « ci- relation de confiance. Et il en 1975, la liste des trente- bancaire s’automatise : à l’appréciation per- Les gigantesques bases de données asso-
toyens contraints à l’absence » ouvre de nouvelles possibili- deux situations ouvrant sonnelle du conseiller se substitue un sys- ciées aux nouvelles technologies médicales
n’avaient pas le droit de s’ex- tés de fraude, et donc de tra- droit à la procuration a dis- tème de notation évaluant de manière suscitent en outre, chez les malades, une
primer. Mais, depuis 1946, le hison de la confiance. » paru en 1993 et, depuis 2003, rationnelle la probabilité de défaut. « Les méfiance qui n’a pas été apaisée par l’entrée
code électoral accepte le vote une attestation sur l’hon- agents de la banque remplissent les logiciels en vigueur du règlement général européen
par procuration, qui a la par- Procédure simplifiée neur suffit pour établir l’ab- d’informations attestées par les papiers des sur la protection des données (RGPD). « La
ticularité de n’être ni secret ni Par son principe même, le sence ou l’impossibilité de se clients – comptabilité, feuilles d’impôt, relation médecin-patient, fondée sur le secret
individuel. « Ce procédé met vote par procuration repose déplacer. p salaire, livret de famille… Le rôle des informa- médical, laisse la place non pas tant à une
en scène un citoyen inséré en effet sur un contrat de a. ch. teurs locaux est devenu peu utile. » relation tripartite incluant la technologie,
idées | 31
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

LE LIVRE

DANS L’INTIMITÉ
DE LA FAMILLE
THUNBERG

C
oup de pub ou bien témoignage important d’une
famille en crise ? Depuis sa première publication en
Suède, à la fin de l’été 2018, le livre Scènes du cœur
n’en finit plus de susciter la polémique. Et comment
en serait-il autrement quand le nom et le visage de celle qui
déchaîne les passions, depuis qu’elle est devenue l’icône du
mouvement des jeunes pour le climat, apparaissent sur la
couverture de cette autobiographie familiale ?
Au fil des mois, la controverse s’est transformée, en
même temps que le contenu du livre, modifié à chaque
nouvelle impression, pour coller à l’actualité. L’iconogra-
phie aussi a évolué. Dans sa première édition, seuls les
noms de Malena Ernman et Svante Thunberg – les parents
de Greta Thunberg – figuraient sur la couverture, enca-
drant le portrait de la mère. Chanteuse lyrique, finaliste de
l’Eurovision en 2009, c’était elle la célébrité dans la famille.
Au moment où le livre sortait en libraire,
pour la première fois en Suède, le
23 août 2018, Greta entamait à peine sa
grève scolaire devant le Parlement suédois.
Le timing a paru suspect. Il a été reproché
aux parents de se servir de leur fille pour
vendre l’ouvrage. Lors d’une rencontre,
Svante Thunberg m’avait confié que le
couple avait anticipé la critique. Le livre
aurait dû paraître quelques mois plus tôt,
mais un conflit avec la première maison
d’édition en avait retardé la publication.
Depuis, la critique s’est transformée. Ses
contempteurs accusent la famille de vou-
loir gagner de l’argent en profitant de la
célébrité de l’adolescente. Ils en veulent
SCÈNES DU CŒUR pour preuve la photo, qui montre désor-
de Greta et Svante mais, sur certaines couvertures du livre, la
Thunberg, Beata jeune fille aux nattes blondes, accompa-
GILLES RAPAPORT
et Malena Ernman, gnée de sa pancarte « skolstrejk för klima-
Kero, 396 pages, tet », et qui pourrait laisser croire qu’elle en
19,90 euros est l’auteure, quand la narratrice de ce
« projet familial » est en fait sa mère.
Malena Ernman n’assurera pas la promo-
mais à une chaîne d’acteurs et de données totalement une loi déjà entrée en vigueur. tion du livre. « Elle ne donnera aucune in-
dont les individus pensent ne pas avoir la « LA MÉFIANCE EST « Le veto populaire engendre une confronta- terview », a précisé l’éditeur suédois, Jonas Axelsson, qui
maîtrise, poursuit Roxana Ologeanu-Taddei.
Le risque de détournement des données par
UN SENTIMENT tion directe entre la volonté du corps électoral
et la volonté des gouvernants », résume Char-
propose de répondre aux questions. Un peu gêné, il recon-
naît que sa tâche n’est pas aisée. « C’est Greta elle-même qui
les mutuelles et les majors d’Internet ou de TOXIQUE, MAIS LA les-Edouard Sénac. a souhaité qu’on mette sa photo en couverture sur l’édition
l’industrie pharmaceutique constituent le La seconde voie, celle de la révocation de poche et les traductions, en espérant que cela attirerait les
premier élément de méfiance. » VIGILANCE EST UNE populaire, permet aux électeurs de destituer lecteurs », précise-t-il.
Ces travaux montrent que la confiance un élu avant la fin de son mandat. Elle est pra-
dans les institutions des sociétés modernes,
ATTITUDE POSITIVE » tiquée en Californie, où tout agent public, dès Un grain de riz à la fois
qui a succédé à la confiance de « vis-à-vis » CLAUDIA SENIK lors qu’il a été élu, peut être congédié au Et tant pis pour la polémique. La famille n’a qu’un objectif,
des communautés fermées, est aujourd’hui directrice scientifique terme d’une consultation populaire, mais assure Jonas Axelsson : « Que le livre soit lu par le plus grand
fragilisée. Cette métamorphose doit-elle de la Fondation pour aussi au Royaume-Uni : adopté en 2015, après nombre, pour sensibiliser à l’impact du changement climati-
pour autant être assimilée à un désastre les sciences sociales le scandale des notes de frais aux Commu- que. » Précision : elle ne touche pas un seul euro généré par
civique ? Peut-on, au contraire, interpréter nes, le « Recall of MPs Act » permet de desti- la vente du livre. Tout l’argent, pour le moment versé sur le
ce mouvement comme un signe d’exigence tuer un parlementaire qui s’est vu infliger compte d’une fondation, sera distribué à des ONG œuvrant
envers les institutions ? « La méfiance est un une peine de prison, qui a été condamné en pour le climat, dont Greenpeace et WWF.
sentiment toxique, mais la vigilance est une Dans ses travaux sur les crises alimen- raison d’une fraude sur les indemnités ou qui Alors de quoi s’agit-il ? Dans l’édition française, le livre
attitude positive », remarque Claudia Sénik. taires, Thao Bui-Nguyen, maîtresse de confé- a fait l’objet d’une suspension de plus de qua- s’ouvre sur les mots de Greta : seize pages pour expliquer sa
L’électeur antisystème qui vilipende les éli- rences à l’université Toulouse-II-Jean-Jaurès, torze jours. « Ce système est en opposition prise de conscience et sa décision d’agir. Elle reprend des
tes politiques de la Ve République est aussi montre ainsi que le consommateur mouton- frontale avec la logique du mandat représen- passages de ses discours et répond aux attaques de ses
un citoyen lassé de la passivité que lui nier des « trente glorieuses » a peu à peu fait tatif chère à Sieyès, à Condorcet et à Burke, qui pourfendeurs sur son syndrome d’Asperger, son jeune âge,
impose la démocratie représentative. Le place à un citoyen qui sanctionne implaca- veut que l’élu soit totalement indépendant des les manipulations dont elle serait l’objet, le catastrophisme
client qui critique les multinationales de blement les entreprises qui commercialisent électeurs au cours de son mandat », remarque qu’elle exprime… Le véritable récit commence ensuite. On
l’agrobusiness est aussi un « consommac- des produits défectueux. « De la vengeance Charles-Edouard Sénac. est le 2 novembre 2014. Malena Ernman se produit sur une
teur » qui demande à avoir voix au chapitre. illégale comme le sabotage, les agressions scène stockholmoise. C’est la dernière représentation de
contre des employés ou le vandalisme des INSATISFACTION CITOYENNE l’opéra Serse, de Georg Friedrich Haendel, qu’elle a mis en
magasins, aux actions punitives légales Bien que les Français soient souvent las que scène et dont elle interprète le rôle principal. Le roi et la
Un partenariat avec comme l’appel au boycott massif, l’émission leur pouvoir « reste en sommeil » entre deux reine sont assis dans le public. En coulisses, la chanteuse
du bouche-à-oreille négatif ou les plaintes échéances électorales, selon le mot du poli- s’effondre. De sa prestation, elle ne garde aucun souvenir.
la Fondation pour contre l’entreprise, le consommateur peut tiste italien Giovanni Sartori, la Ve Républi- Derrière le glamour et les couvertures de papier glacé, le
les sciences sociales frapper fort, souligne-t-elle. L’objectif est de que s’est bien gardée, jusqu’à présent, de s’en- chaos l’attend à la maison.
Les travaux évoqués dans ces pages dissuader l’entreprise de répéter le mal et de gager dans cette voie. Elle a cependant ins- L’aînée de ses deux filles, Greta, 11 ans, ne mange plus.
ont été réalisés sous l’égide de la décourager d’autres entreprises de reproduire tauré en 2013, après l’affaire Cahuzac, une Bientôt, elle arrêtera de parler. Au fil des pages, Malena
Fondation pour les sciences sociales ou de commettre des erreurs similaires. » Haute Autorité pour la transparence de la vie Ernman raconte le mal-être de sa fille, un système scolaire
(FSS), présidée par François Weil, De même que le client trompé peut deve- publique qui donne aux citoyens le droit de incapable d’y répondre, les rendez-vous stériles chez le
historien, professeur associé à l’Ecole nir un « consommacteur » averti, le citoyen consulter les déclarations d’intérêts et de psychologue… L’angoisse de Greta trouve un vecteur : la
des hautes études en sciences sociales désenchanté peut devenir le chantre d’une patrimoine des élus. Le pouvoir des électeurs crise climatique, dont elle ne comprend pas qu’elle ne pani-
(EHESS) et conseiller d’Etat. Créé démocratie moins verticale. C’est la piste reste limité, mais cette instance leur permet, que pas le reste de ses congénères. Ses parents la nourris-
en 2011 par Gilles de Margerie, cet orga- qu’explore le juriste Charles-Edouard Sénac, mieux qu’hier, de « surveiller leurs représen- sent, un grain de riz à la fois. Au bout de deux longues
nisme a pour directrice scientifique dont les travaux sont consacrés au « contrôle tants et de veiller à ce qu’ils poursuivent le bien années, le diagnostic tombe enfin : le syndrome d’Asperger,
Claudia Senik, professeure à l’univer- populaire des élus ». « Ce mécanisme consiste commun et non leur intérêt personnel ou celui combiné à un mutisme sélectif. Mettre un nom sur sa souf-
sité Paris-Sorbonne et à l’Ecole d’éco- à donner aux citoyens et citoyennes la capa- de groupes d’intérêts », estime le juriste. france lui permet d’obtenir enfin un soutien.
nomie de Paris. Tous les ans, le conseil cité juridique d’exprimer leur désaccord avec Parce qu’elle prend au sérieux l’insatisfac- Le soulagement est de courte durée. Beata, la cadette, qui
scientifique choisit un thème et attri- leurs représentants. Le contrôle peut prendre tion des citoyens, cette voie réformatrice est s’était jusque-là fait discrète, éclate. Elle hurle, insulte ses
bue des bourses à des chercheurs – deux visages : le veto populaire, qui permet sans doute la plus pertinente. Car la défiance parents, jette des objets… Nouveaux allers-retours au ser-
en 2019, le sujet était « Crises de con- aux citoyens et aux citoyennes de rejeter ou n’est pas une saute d’humeur passagère fon- vice de psychiatrie enfantine. Nouveau diagnostic : Beata
fiance ? ». Les travaux des lauréats de la d’abroger une mesure qui a déjà été votée, et dée sur une méconnaissance des institu- souffre d’un trouble de déficit de l’attention avec hyperacti-
fondation, qui seront publiés aux édi- la révocation populaire, qui conduit à abré- tions : la confiance, montre Alexis Spire, se vité (TDAH), comme sa mère.
tions La Découverte, seront présentés, ger le mandat d’un ou plusieurs élus avant construit au fil des pratiques sociales. « Les Dans le livre, la chanteuse lyrique dévoile sa famille dans
vendredi 22 novembre, à Sciences Po son terme normal. » expériences accumulées sont autant de rap- sa plus stricte intimité. Mais surtout, elle fait le lien entre la
Paris (27, rue Saint-Guillaume, Paris 7e). Le veto, cette « faculté d’empêcher », selon le ports ordinaires à l’Etat qui sont susceptibles crise qu’elle traverse et celle du climat, auxquelles elle
Ils sont également disponibles sur le mot de Montesquieu, n’est pas un rêve inac- de transformer la représentation qu’en ont les impute une origine commune : un mode de vie non dura-
site de la fondation. Les douze lauréats cessible : il rythme la vie démocratique de la gouvernés, souligne l’économiste. Avoir eu ble, pour les êtres humains comme pour la planète. La gué-
de cette opération, dont Le Monde Suisse depuis des années. Si une pétition plusieurs contacts avec les forces de l’ordre se rison passe par un changement de vie radical.
est partenaire, sont Sacha Bourgeois- citoyenne y recueille plus de 50 000 signatu- traduit par exemple par un plus faible niveau Le propos provoque. Il est parfois simpliste. Sans filtre, le
Gironde, Thao Bui-Nguyen, Emanuela res (moins de 1 % du corps électoral), l’entrée de confiance envers la police, et il en est de récit a aussi le mérite d’aider à comprendre un peu mieux
Canghiari, Baptiste Coulmont, Michaël en vigueur de la loi ou du traité est suspen- même concernant la justice. » Pour restaurer qui est Greta Thunberg et d’où vient son incroyable déter-
Girardin, Antony Hostein, Gilles Laferté, due dans l’attente de la décision du peuple. la confiance, il faut donc que l’expérience mination. Vendu à 80 000 exemplaires en Suède, le livre a
Roxana Ologeanu-Taddei, Charles- En Italie, 500 000 électeurs (environ 1 % du quotidienne des institutions cesse de nour- été traduit dans une trentaine de langues. p
Edouard Sénac, Abdou Simon Senghor, corps électoral) peuvent, eux aussi, exiger un rir l’injustice et le ressentiment. p anne-françoise hivert
Alexis Spire et Marion Vorms. référendum afin d’abroger partiellement ou anne chemin (malmö, correspondante régionale)
32 | idées 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Philippe Moati
L’utopie écologique séduit les Français
Une enquête proposant un choix entre trois
modèles de société montre une préférence

I
l est souvent dit que notre époque pour des modes de vie favorisant la proximité, tante du temps disponible à faire plus de
souffre d’une panne des utopies et
que les Français, en particulier, nour-
les liens avec les proches et une consommation choses par eux-mêmes (bricoler, jardiner,
cuisiner, fabriquer, réparer…) et à s’adon-
rissent leur pessimisme d’un déficit locale, constate l’économiste ner à leurs passions. Clairement, l’utopie
d’avenir désirable. Pour tenter d’y voir écologique semble ainsi s’être départie des
plus clair, nous avons conduit, à l’Obser- imaginaires négatifs qui pouvaient être as-
vatoire société et consommation (L’Ob- sociés à l’idée de décroissance.
soco), avec le soutien de l’Agence de l’envi- C’est l’utopie « écologique » qui sort trois systèmes utopiques les aspects dans
ronnement et de la maîtrise de l’énergie gagnante de cette confrontation : 55 % des lesquels ils se reconnaissaient le mieux. Des aspirations divergentes
(Ademe), de BPI France et de la chaire répondants lui ont accordé leur meilleure L’utopie écologique profite sans con- Si l’enquête révèle également des aspira-
ESCP-Edouard-Leclerc, une enquête ap- note. L’utopie « sécuritaire » se classe en teste de l’accélération récente de la prise tions à des changements radicaux de l’or-
profondie auprès d’un échantillon repré- deuxième (elle est l’utopie préférée de de conscience des enjeux écologiques par ganisation du système politique et de la
sentatif de 2 000 personnes de 18 à 70 ans. 29 % des répondants), laissant l’utopie les Français, et notamment de la montée vie économique allant dans le sens d’une
Cette enquête opère une plongée dans « techno-libérale » assez loin derrière en résonance médiatique de la thémati- plus grande capacité de prise de parole et
les imaginaires à l’œuvre au sein de la (16 %), pénalisée par un rejet massif des que de l’effondrement. Mais l’adhésion de participation, ce qu’ont massivement
société française. Nous y avons notam- perspectives de l’augmentation de qu’elle suscite ne s’inscrit pas seulement – exprimé les Français ayant participé à
ment mesuré le degré d’adhésion des l’humain. comme beaucoup des aspirations appré- l’enquête, c’est l’aspiration à des modes de
Français à trois modèles de société idéale, hendées dans l’enquête – dans une logi- vie, des manières d’habiter, des façons de
trois « systèmes utopiques » associés à des La thématique de l’effondrement que du « contre » (l’utopie écologique con- consommer… qui, tout en répondant à la
relais d’opinion, des mouvements plus ou La séduction exercée par l’utopie écologi- tre les perspectives catastrophiques du nécessité de sauver la planète, révèlent un
moins organisés, qui prescrivent des que traverse les différentes strates de la so- dérèglement climatique). Elle séduit éga- désir de ralentissement, d’une plus forte
priorités, des pratiques, des politiques et ciété, mais les plus jeunes y sont particuliè- lement de manière positive, par les mo- autonomie, d’une plus grande maîtrise de
des institutions supposées conduire à un rement sensibles ; elle déborde vers une des de vie qui lui sont attachés. Les propo- sa vie et d’une volonté de lui redonner un
avenir souhaitable : l’utopie « techno- part notable des partisans des deux autres sitions qui décrivent les modes de vie et sens que la société d’hyperconsomma-
libérale », qui décrit une société hyperin- systèmes utopiques, témoignant de la po- de consommation de l’utopie écologique tion a eu tendance à diluer.
dividualiste organisée pour une crois- rosité des préférences. Cette porosité sont celles qui recueillent les évaluations Il y a là un socle qui réunit des popula-
sance forte tirée par la science et la tech- s’étend en fait dans toutes les directions : parmi les plus favorables à l’échelle de tions qui, par ailleurs, expriment des aspi-
nologie, avec le transhumanisme comme aucun système utopique ne fait l’objet d’un l’ensemble des propositions décrivant les rations divergentes. De quoi inspirer aux
point d’horizon ; l’utopie « écologique », franc rejet de la part d’une proportion im- trois systèmes utopiques. gouvernants de véritables politiques des
qui dépeint une organisation de l’écono- portante de la population, et les répon- Ainsi, il ressort qu’une très large majo- modes de vie de nature à produire des re-
mie et de la société tendue vers la so- dants ont eu tendance à se construire leur rité de Français se déclarent attirés par la tombées rapides sur le vécu quotidien, et
briété, le « moins mais mieux » ; enfin, propre société idéale en picorant dans les perspective de modes de vie ancrés sur un aux entreprises qui œuvrent sur les mar-
l’utopie « sécuritaire », qui renvoie à une territoire de proximité, favorisant les chés de consommation un sérieux reposi-
société nostalgique d’un passé révolu, at- liens sociaux (en particulier avec ses pro- tionnement de leur proposition de va-
tachée à la morale et à la tradition, sou- ches), associés à des modes de consom- leur. Les esprits chagrins pourront en re-
cieuse de préserver son indépendance mation qui font la part belle à la consom- vanche déplorer qu’il est difficile de voir
économique et son identité face aux in- mation de produits locaux, en grande dans ces résultats l’adhésion à un « grand
fluences étrangères. partie bio, où la consommation de viande récit » ou à un projet grandiose, mais plu-
Chaque système utopique a été présenté UNE ORGANISATION aurait fortement reculé au profit des pro- tôt l’expression d’aspirations individua-
aux personnes ayant participé à l’enquête téines végétales. De manière cohérente, listes à une vie meilleure. p
de manière détaillée, en couvrant les
DE L’ÉCONOMIE 56 % des Français interrogés déclarent
aspects relatifs à l’organisation de la vie ET DE LA SOCIÉTÉ vouloir « consommer mieux », dont 36 %
économique, au système politique, aux seraient disposés pour cela à « consom-
modes de vie et de consommation, etc. TENDUE mer moins mais mieux », soit sensible-
Les répondants ont été invités à déclarer ment plus que les 21 % qui affirment vou-
dans quelle mesure ces modèles de so- VERS LA SOBRIÉTÉ, loir « consommer plus ». Philippe Moati est professeur
ciété se trouvaient en phase avec leur pro- LE « MOINS Les Français interrogés ont également d’économie à l’université Paris-Diderot
pre conception d’une société idéale, de clairement exprimé leur désir, dans un et cofondateur de L’Observatoire société
manière globale et aspect par aspect. MAIS MIEUX » monde idéal, de consacrer une part impor- et consommation (L’Obsoco)

Jérôme Santolini, Denis Corpet et Guillaume Coudray


Taxons les viandes nitrées pour protéger les Français du cancer !
En octobre, le député Richard Ramos a déposé un amendement au projet
de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2020, afin de taxer
les produits de charcuterie contenant des additifs nitrés. Ce texte a été que qu’en matière de charcute- sommation courante qui est
rejeté, mais, pour le chercheur en biochimie, le professeur émérite rie, la mise en place d’une régle- classé cancérogène par l’OMS.
et le réalisateur, taxer ces viandes reste une nécessité mentation basée sur la science
rencontre de graves obstacles. Le
Les catégories sociales les plus
frappées par ce scandale sani- Jérôme Santolini
cas de la charcuterie bio est taire sont souvent les publics les est chercheur en biochimie,
symptomatique : les experts plus fragiles et les plus défavori- responsable du Laboratoire
européens avaient prévu d’inter- sés. N’est-il pas temps d’agir stress oxydant et détoxication,

L
a controverse sur l’utilisa- bre de morts, le premier chez les d’azote et les composants de la dire l’utilisation des additifs ni- pour réduire le risque ? Commissariat à l’énergie ato-
tion des additifs nitrés non-fumeurs. matière carnée tels que les ami- trés dès 2010, mais les Après l’engagement (annoncé mique et aux énergies alterna-
dans la fabrication de la Parmi les causes du cancer co- nes, les amides, et surtout le fer industriels ont réussi à s’exoné- en juillet 2019) de la maire de tives (CEA) – université Paris-
charcuterie a resurgi en oc- lorectal, la charcuterie nitrée est contenu dans les hémoprotéines rer de cette obligation. Paris de supprimer la charcute- Saclay ;
tobre avec la discussion d’un un des facteurs qu’il est le plus de la viande, conduit à la produc- rie nitrée des cantines scolaires, Denis Corpet est professeur
amendement législatif propo- facile de modifier. L’effet cancé- tion, en particulier dans l’esto- Classée cancérogène par l’OMS la proposition du député émérite (hygiène et nutrition
sant la mise en place d’une taxe rogène des additifs nitrés est mac et dans l’intestin, de compo- Le débat parlementaire qui s’est MoDem Richard Ramos est un humaine), Ecole nationale
sur le sel nitrité. connu. Il n’est pas lié à la toxicité sés nitrosés cancérogènes. ouvert cet automne dans le ca- nouveau pas dans le sens d’une vétérinaire, Toulouse. Ancien
Depuis plusieurs années, directe du nitrite ou du nitrate, En France et en Europe, un dre du projet de loi de finance- meilleure sécurité sanitaire : la directeur de l’équipe INRA
chacun à son niveau, nous mais à leur conversion en radi- nombre croissant de fabricants ment de la Sécurité sociale ne taxation du sel nitrité avanta- Aliments et cancers,
dénonçons le maintien de cet caux libres (NO, NO2) extrême- produisent déjà de la charcuterie doit pas être confisqué par les in- gera les industriels qui modi- laboratoire Toxalim, Toulouse.
additif dans le processus de fa- ment réactifs et connus pour en appliquant des règles d’hy- dustriels, qui souhaitent mainte- fient leurs processus de fabrica- Expert OMS dans
brication industriel alors que, leur implication dans les proces- giène strictes, sans recourir aux nir leurs procédés habituels de tion. Au moment où les Français le comité CIRC/IARC
en 2015, l’agence cancer de sus pathologiques de stress additifs nitrés. Ce mouvement fabrication afin de préserver attachent une attention crois- sur les viandes et les viandes
l’Organisation mondiale de la oxydant. Ces oxydes d’azote doit être généralisé. Mais l’in- leurs profits. Le gouvernement sante à ce qui est dans leur as- transformées ;
santé a classé la charcuterie en fortement toxiques réagissent dustrie des viandes nitrées est doit pouvoir se documenter siette et dans celle de leurs en- Guillaume Coudray
groupe 1 (cancérogène pour avec un large éventail de molé- puissante et oppose une résis- auprès de sources impartiales et fants, nous encourageons cette est réalisateur, auteur du livre
l’homme). La consommation de cules biologiques (lipides, protéi- tance considérable. L’opacité du expertes, loin des jeux d’influen- mesure qui doit permettre d’in- « Cochonneries, comment la
charcuterie augmente le risque nes, ADN…). Les travaux expéri- processus de réévaluation des ces qui masquent l’enjeu de terdire la présence des composés charcuterie est devenue un
de cancer colorectal, qui tue cha- mentaux de recherche ont per- additifs nitrés par l’Autorité santé publique. Cet enjeu est de nitrosés cancérogènes dans la poison » (La Découverte, 2017).
que année 17 000 personnes en mis de mettre en évidence que la européenne de sécurité des taille : hormis l’alcool, la charcu- charcuterie industrielle d’ici à la
France ; c’est le 2e cancer en nom- réaction entre ces oxydes aliments (EFSA), en 2017, indi- terie est le seul aliment de con- fin du quinquennat. p
idées | 33
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Pékin veut imposer sa vision des droits de l’homme


ANALYSE Chine. Le Sénat et la Chambre des représen- critiques partisanes ne visent qu’à affaiblir la de modèle universellement applicable », rap-

E
tants se sont mis d’accord mercredi 20 no- Chine –, Pékin est désormais passé à l’offen- pelle le Livre blanc, avant de préciser que « la
n moins d’une semaine, la Chine vembre sur une résolution « sur les droits hu- sive. Les droits de l’homme ? « Soixante-dix pauvreté est le plus grand obstacle aux droits
vient à nouveau d’être accusée par mains et la démocratie à Hongkong » que le ans de progrès », résume fièrement un Livre humains ». Or, comme il ne saurait y avoir de
les Occidentaux de graves manque- président américain doit désormais ratifier. blanc publié fin septembre par le gouverne- développement sans stabilité et que seul le
ments aux droits de l’homme, tant Si Donald Trump promulgue cette loi, le ment chinois à l’occasion des célébrations du Parti communiste est en mesure d’assurer
dans la province autonome du Xinjiang qu’à maintien du statut spécial accordé à 70e anniversaire de la Révolution. celle-ci, « le leadership du Parti est la garantie
Hongkong. Samedi 16 novembre, le New York Hongkong sera conditionné à un examen fondamentale pour les Chinois d’avoir accès
Times a publié 403 pages de documents inter- annuel, par l’administration américaine, du Un rythme de croissance sans précédent aux droits de l’homme et de profiter plei-
nes au Parti communiste chinois fournissant degré réel d’autonomie dont disposent les Grâce au Parti communiste, la Chine a, après nement de davantage de droits humains ».
des éléments jusqu’alors inconnus sur la po- autorités locales. Ce texte répond à une de- un siècle d’humiliation, d’occupation et de CQFD. Tout le reste en découle. Même au
LÀ OÙ LES litique d’internement massif des Ouïgours mande explicite des manifestants de Hong- société « mi-capitaliste et mi-féodale », enfin Xinjiang où, selon Pékin, la politique menée
OCCIDENTAUX depuis 2017. On y apprend notamment que le
président Xi Jinping – qui s’exprime très peu
kong. Par ailleurs, un employé hongkongais
du consulat britannique à Hongkong, qui
connu la stabilité et le développement, expli-
que ce document. On y chercherait en vain la
a permis de mettre fin aux attentats.
Si on ne peut exclure une part d’hypocrisie
PARLENT en public sur ce sujet – a donné l’ordre dès avait été arrêté en août par la police chinoise moindre référence aux dizaines de millions dans ce discours, force est de constater que
2014 aux responsables locaux d’être « beau- lors d’un déplacement à Shenzhen, a révélé de victimes du maoïsme provoquées par l’argument porte. En Chine et au-delà des
DE DÉMOCRATIE coup plus durs » et même « absolument sans mercredi 20 novembre avoir été enchaîné, l’échec majeur du Grand Bond en avant (un frontières. Il explique en partie le silence as-
pitié ». Le chef sera écouté. A partir de 2017, battu et privé de sommeil durant les quinze programme de réformes mené de 1958 à sourdissant des pays musulmans sur la situa-
ET DE DROITS entre 1 et 3 millions de Ouïgours seront « réé- jours de sa détention. Des actes « assimilables 1961), puis la folie de la Révolution culturelle. tion au Xinjiang. Si la puissance de la Chine ef-
INDIVIDUELS, duqués dans des camps de travail », disent les à de la torture », selon Dominic Raab, le mi- Le Parti communiste dispose d’un argument fraie, son succès fait des émules. Lors de son
Chinois, « internés dans des camps de concen- nistre des affaires étrangères britannique, massue face à tous ceux qui l’accusent de ne entretien à l’hebdomadaire britannique The
LA CHINE RÉPOND tration », disent les Occidentaux. qui a convoqué l’ambassadeur chinois à Lon- pas respecter les droits de l’homme : grâce à Economist (le 7 novembre), M. Macron l’a re-
Deuxième dossier : Hongkong. Face à la ré- dres pour lui faire part de son « indignation ». lui, 800 millions de personnes sont sorties connu : le modèle chinois axé sur un dévelop-
DÉVELOPPEMENT pression menée par les forces de l’ordre Ces accusations sont d’autant plus graves de la pauvreté ces dernières décennies. On pement autoritaire n’est sans doute pas dura-
ÉCONOMIQUE contre les manifestants et l’implication de qu’elles ne constituent, aux yeux des Occi- peut contester le chiffre mais il n’en reste pas ble, mais qui peut affirmer aujourd’hui que le
plus en plus évidente de Pékin dans la gestion dentaux, que la partie émergée de l’iceberg. moins évident que, depuis quarante ans, la modèle prôné par les démocraties libérales
ET DROITS de la crise que connaît cette région adminis- La Chine ne respecte ni la liberté d’expres- Chine a connu un rythme de croissance sans l’est davantage ? A travers les « nouvelles rou-
trative spéciale, les Etats-Unis s’interrogent. sion ni la liberté religieuse, et la notion de sé- précédent permettant à des centaines de tes de la soie », ce colossal programme d’inves-
COLLECTIFS Hongkong est-elle encore une enclave démo- paration des pouvoirs lui est totalement millions de personnes de vivre décemment. tissements chinois autour du globe, Pékin
cratique qui justifie d’être traitée différem- étrangère. Pourtant, même si elle continue En 1978, les Chinois étaient, en moyenne, veut certes favoriser ses industries mais aussi
ment du reste de la Chine par l’administra- de craindre les sanctions économiques et di- plus pauvres que les Indiens. Aujourd’hui, ils sa vision du développement et des droits de
tion américaine ? Actuellement, Hongkong, plomatiques occidentales, la Chine ne se sont quatre fois plus riches. Là où les Occi- l’homme. En apparence sur la défensive, la
membre de l’Organisation mondiale du com- contente plus d’être sur la défensive. Au-delà dentaux parlent de démocratie et de droits Chine continue d’avancer ses pions. p
merce, n’est pas concernée par les droits de de la réponse classique – vous n’avez pas à in- individuels, la Chine répond développement frédéric lemaître
douane que les Etats-Unis imposent à la tervenir dans nos affaires intérieures et vos économique et droits collectifs. « Il n’y a pas (pékin, correspondant)

VIE DES IDÉES Et les droits de l’enfant ? | par sergueï


Deux siècles avant
Gutenberg, l’inflation
paperassière

G utenberg et la naissance de l’imprimerie, au milieu du


XVe siècle, sont souvent célébrés dans nos imaginaires his-
toriques comme le début de la « révolution documen-
taire ». Grâce à cette invention, les Etats, les administrations, mais
aussi les marchands, les penseurs et les artistes, auraient enfin pu
diffuser largement et rapidement des informations, des décisions,
des transactions et des représentations qui ont ensuite irrigué la
vie politique, économique et sociale.
Pour Amable Sablon du Corail, conservateur en chef du patri-
moine aux Archives nationales, l’idée de la « révolution Guten-
berg » repose cependant sur une illusion d’optique. La multiplica-
tion des documents en Europe occidentale, affirme-t-il, avait en
réalité commencé trois siècles auparavant, lorsque l’usage du pa-
pier, beaucoup moins cher que le parchemin en peau, est devenu le
support des « écrits ordinaires » des pouvoirs ecclésiastiques et po-
litiques, puis de toutes les strates lettrées de la société – seuls les do-
cuments de prestige gardaient l’honneur du parchemin.
Cette histoire commence au XIIe siècle. Auparavant, l’adminis-
tration répondait aux requêtes adressées au roi en se contentant
d’apposer ou non son sceau sur les documents que lui envoyaient
ses sujets – demande d’anoblissement ou de grâce, reconnais-
sance de droits, règlement de litiges, paiements
de taxes… Mais, à partir du XIIe siècle, elle se
met à rédiger des documents, dont beaucoup
reprennent quasiment mot pour mot les let-
À PARTIR tres des requérants. Et lorsqu’il s’agit de
DU XII SIÈCLE,
E s’adresser au plus grand nombre, c’est la tâche

L’ADMINISTRATION
des crieurs publics, qui représentent le princi-
pal média de masse jusqu’à la régression de FAIRE VALOIR LES DROITS DE LA PLANÈTE
l’analphabétisme, au fil du XIXe siècle.
SE MET À RÉDIGER
LA REVUE DES REVUES Syndicat de la magistrature, ap- Avant de faire la part belle aux

E
DES DOCUMENTS Support de l’autorité porte quelques éléments de ré- analyses des hommes et des
Au milieu du XIVe siècle, la chancellerie royale n mars, la campagne « L’af- ponse dans son numéro d’octobre. femmes de loi, ce copieux dossier
expédie ainsi de 5 000 à 10 000 actes par an, faire du siècle », portée par Pour l’avocat Sébastien Mabile, s’ouvre sur le regard de la philoso-
auxquels s’ajoutent de 20 000 à 30 000 missives émanant directe- quatre associations françai- l’inefficacité de la justice française phe Catherine Larrère. Rappelant
ment du roi. S’y ajoutent, à partir de la fin du XIIIe siècle, les écrits ses, déposait un recours en justice provient essentiellement de ce que certains pays ont récemment
des parlements, qui consignent soigneusement toutes les procé- contre l’Etat auprès du tribunal qu’elle est gérée, dans ce domaine, attribué la qualité de sujet de droit
dures et les décisions de justice sur des feuilles volantes conser- administratif de Paris pour « inac- par des régimes de police adminis- à d’autres entités que les humains
vées, une fois que l’affaire est terminée, dans un sac de cuir – d’où tion climatique » ; en septembre, trative : depuis Napoléon, le juge – une rivière, une montagne ou la
l’expression « l’affaire est dans le sac ». Les chambres des comptes au sommet de l’ONU de New York, administratif est le principal juge forêt amazonienne –, cette spé-
font de même pour tous les mouvements d’argent concernant le sous la houlette de l’activiste sué- de l’environnement, laissant au cialiste de l’éthique de l’environ-
Trésor royal : chaque ordre de paiement, chaque quittance sont doise Greta Thunberg, 15 jeunes juge judiciaire, et notamment nement souligne que cette déci-
conservés. Au XIVe siècle, celle de Paris enregistre près d’un million REVUE DÉLIBÉRÉE lançaient aux mêmes fins une ac- pénal, une compétence résiduelle. sion, qui heurte notre tradition
de pièces par an… « Vers une justice tion en justice contre cinq pays, juridique et philosophique, ne
A l’époque, le papier devient donc le support de l’autorité politi- environnementale », dont la France : qu’il s’agisse de Libéralisme contre nature consiste pas à « protéger, en leur
que, juridique et économique – sans même parler de l’inflation des La Découverte, porter plainte contre un Etat, de Le magistrat Benoist Hurel met accordant un statut propre, des en-
actes privés, le recours à l’acte notarié se répandant du haut en bas 96 pages, 12 euros revendiquer la création par la en lumière le sous-dimensionne- tités naturelles douées d’une indi-
de la société civile, même illettrée. Face à ce déferlement que les justice pénale internationale d’un ment des parquets chargés de la vidualité, mais des milieux de vie
destructions « naturelles » (incendies de 1450, 1630, 1737), les vols et crime d’écocide ou de constituer lutte contre ces atteintes, et la comprenant humains et non-hu-
les pertes entament à peine, les pouvoirs mettent en place des des tribunaux militants afin de politiste Nathalie Berny rappelle mains dans leur interdépendance
« chocs de simplification » à répétition : en 1741, on détruit les piè- condamner symboliquement les le rôle des lobbys dans la fabrique mutuelle ». Autrement dit : à faire
ces comptables jugées « pas importantes » antérieures à 1640 ; entreprises coupables d’atteintes de la norme environnementale. droit au vivant. Une réflexion que
en 1778, vient le tour des pièces antérieures à 1720, puis, en 1780, ce- à la nature, les mobilisations Le professeur de droit Laurent prolongent utilement Les Cahiers
lui des pièces antérieures à 1750… En 1797, la purge révolutionnaire visant à utiliser la justice pour ve- Fonbaustier, quant à lui, nous de la justice, revue trimestrielle
est gigantesque. Aujourd’hui, les archives antérieures à la Révolu- nir au secours de la planète se invite à « prendre (enfin) le droit de l’Ecole nationale de la magis-
tion française occupent (hors papiers privés) moins de 17 kilomè- multiplient partout dans le de l’environnement au sérieux », trature, qui consacre son dernier
tres linéaires sur les 362 que comptent les Archives nationales. Se- monde. Pourtant, le droit envi- ce qui ne peut, selon lui, s’envisa- numéro (octobre) à la cause envi-
lon Amable Sablon du Corail, il ne reste aux Archives que 0,2 % des ronnemental n’a jamais autant ger sans remettre profondément ronnementale et plaide notam-
pièces enregistrées par la Chambre des comptes de Paris entre 1300 souffert de son impuissance. en question la conception poli- ment pour « l’entrée dans l’ère du
et la Révolution. Les historiens qui s’intéressent à la France d’avant Que faire pour inverser la ten- tique libérale, qui continue de droit des générations futures »,
la Révolution n’ont que des miettes pour bâtir leur science. p dance ? Délibérée, la revue de ré- faire primer les intérêts écono- soit « l’avenir de l’avenir ». p
antoine reverchon flexion critique animée par le miques sur ceux de la nature. catherine vincent
34 | carnet 0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019

Colette Senghor
Françoise, Paris. Saint-Amand-de-Vergt.
son épouse, Soutenance de thèse
Laurent et Hélène, Rémy STRICKER,
son fils et sa belle-fille, Psychanalyse et Neurosciences :
Le Carnet musicologue,
Jessica Tran The soutiendra une thèse

Première dame
Jean-Rémi, Alisée et Benoît, professeur émérite
Vos grands événements ses petits-enfants du Conservatoire national supérieur publique de doctorat en cotutelle
Ainsi que toute la famille de musique de Paris, université Paris-Diderot - université de
Naissances, mariages Et ses amis, producteur

du Sénégal
Avis de décès, remerciements Lausanne, intitulée « L’hypothèse
à France Musique et France Culture, freudienne du délire comme
Colloques, conférences, séminaires ont la tristesse de faire part du décès
chevalier de la Légion d’honneur,
Soutenances de mémoire, thèses de “ tentative de guérison ” dans la
chevalier
Expositions, vernissages, dans l’ordre des Arts et des Lettres, psychose : enjeux interdisciplinaires,
signatures, lectures, Jean DELTEIL épistémologiques et cliniques entre
communications diverses agrégé de l’Université,
géologue s’est éteint paisiblement, psychanalyse et neurosciences », le
Alger, Paris, Nice, le 19 novembre 2019, à son domicile mardi 26 novembre 2019, à 17 heures,
Vous pouvez nous envoyer parisien, dans sa quatre-vingt-
Sfax, Nouvelle-Zélande. en salle des thèses de l’université
vos annonces par mail : quatrième année.
carnet@mpublicite.fr Paris-Diderot, 10, rue Françoise Dolto,
Un dernier hommage lui a été
La cérémonie religieuse aura lieu Paris 13e, Halle E, Secteur F, 5e étage,
en précisant vos coordonnées rendu le 14 novembre 2019, au
(nom, adresse, téléphone funérarium de Montauban et le le mardi 26 novembre, à 14 h 30, salle 580 F.
et votre éventuel numéro d’abonné lendemain au cimetière de Parisot au temple de l’Oratoire du Louvre,
ou membre de la SDL)
(Tarn-et-Garonne). 145, rue Saint-Honoré, Paris 1er. Le jury sera composé des
Réception de vos annonces :
professeurs François Ansermet,
du lundi au vendredi Elisabeth, La crémation se fera dans la plus
jusqu’à 16 heures Vincent Barras, Pierre Magistretti
son épouse depuis cinquante-huit ans, grande intimité, le mercredi
27 novembre, à 14 h 30, au (université de Genève et université
le samedi et les jours fériés Jean-Baptiste, Nicolas, Charlotte
jusqu’à 12 h 30 Dennery et Laure Boucomont, crématorium du cimetière du Père- de Lausanne), Yorgos Dimitriadis,
ses enfants, Lachaise, 71, rue des Rondeaux, Alain Vanier (université Paris-
Pour toute information leurs conjoints, Margot, Caroline, Paris 20e. Diderot), Laurent Ottavi (université
complémentaire Carnet : Xavier, Antoine, de Rennes), Fréderic Worms (ENS).
01 57 28 28 28 Olympe, Charles, Marie, Pierre, Les cendres seront transférées
David, Gabriel, Antoinette, Romain, à Saint-Amand-de-Vergt (Dordogne).
Louise, Henri, Elie, Martin, Adèle et Communication diverse
Guillaume, Un concert en son hommage sera
AU CARNET DU «MONDE» ses petits-enfants organisé ultérieurement.
Et toute la famille,

Noces de perle Joseph Di Girolamo,


ont la tristesse de faire part de la
son compagnon
mort, dans sa quatre-vingt-septième
Qui t’apporterait du piquant dans depuis quarante-cinq ans,
année, entouré de l’affection des
la vie ? siens, de Benjamin et Eirin,
ses petits-enfants,
Lucile et Brice. Bertrand DUFOURCQ, Sa famille,
Ses fidèles anciens étudiants. SOS AMITIE
ambassadeur de France,
Trente ans déjà.
commandeur Envie d’être utile ? Rejoignez-nous !
de la Légion d’honneur. 43, rue Laffitte,
Ici ou bien ailleurs, pour tous,
75009 Paris.
que du bonheur !
La cérémonie religieuse a eu lieu jdg.lagastaudie@gmail.com Les bénévoles de SOS Amitié
En 1989.
ce vendredi 22 novembre 2019,
MYCHELE DANIAU/AFP Décès à 11 heures, en l’église Saint-Sulpice, Bourges. Dun-sur-Auron.
écoutent
Paris 6e. par téléphone et par internet
La famille de
Yvonne Verdon,
L’inhumation se déroulera dans ceux qui souffrent de solitude,

L
Michel BANDRY, son épouse,
l’intimité le lundi 25 novembre,
professeur des Universités, Bernadette et Jean-François Verdon, mal-être et pensées suicidaires.
à 10 heures, en l’église de La Bastide-
e président-poète séné- 20 NOVEMBRE 1925 Nais- Clairence (Pyrénées-Atlantiques). Catherine Brassé et Pascal Verdon,
galais Léopold Sédar Sen- sance à Mouzay (Meuse) a la tristesse d’annoncer son décès ses enfants,
ghor (1906-2001), pour- 1957 Epouse Léopold Sédar le 15 novembre 2019. Carène et Vincent, Laurent, Élodie Nous ne répondons
Pierre Sellal, et Florian, Raphaëlle, Élise,
tant peu disert sur sa vie Senghor Dons à www.arsla.org président du conseil d’administration qu’à 1 appel sur 3
ses petits-enfants,
sentimentale, confia un jour : 1960-1980 Première dame de la Fondation de France,
Élijah, Éléa, Esmaé, et recherchons des écoutants
« Une Africaine me présenta sa du Sénégal Cathy Colin,
Axelle Davezac,
ses arrière-petits-enfants
jeune amie, une Normande, et 18 NOVEMBRE 2019 Mort son épouse, directrice générale bénévoles.
Et tous les collaborateurs Ainsi que toute la famille,
j’eus soudain un coup au cœur. » à Verson (Calvados) Jean Battut,
de la Fondation de France, L’écoute peut sauver des vies
Elle s’appelait Colette Hubert et son père, ont la douleur de faire part du décès
Nicolas et Amélie, et enrichir la vôtre.
deviendra la seconde épouse de ses enfants, s’associent à la tristesse de la famille de
Senghor. Elle est morte le 18 no- Louella et Margot, de Horaires flexibles, formation
vembre à Verson (Calvados), deux trop », comme tant de dirigeants ses petites-filles, M. Christian VERDON,
Eric et Valérie, chevalier assurée.
jours avant son 94e anniversaire. africains cramponnés à leur
son frère et sa belle-sœur, Bertrand DUFOURCQ, de l’ordre national du Mérite,
La future première dame du trône. Elle voit d’abord en lui un Léonard, ancien directeur commercial En IdF RDV sur
Sénégal naît le 20 novembre 1925 intellectuel, un poète « tombé » son gendre, des nouvelles messageries www.sosamitieidf.asso.fr
à Mouzay (Meuse), dans une fa- en politique par accident. Elle est Olivier et Sylvie, décédé le 18 novembre 2019. de la presse parisienne, En région RDV sur
mille de vieille noblesse nor- donc la première à se réjouir lors-
font part du décès de Homme engagé, sensible et survenu à Bourges, www.sos-amitie.com
mande dont les origines, aimera que Senghor, en décembre 1980,
chaleureux, Bertrand Dufourcq, le mardi 19 novembre 2019,
rappeler Senghor, remontent à quitte le pouvoir de son plein gré. Véronique BATTUT, ambassadeur de France, a été
l’époque de Guillaume le Conqué- Pour le poète, sa « tendre compa- dans sa quatre-vingt-seizième année.
président de la Fondation de France
rant. Lorsqu’elle rencontre Sen- gne » est une muse qu’il chante survenu le 13 novembre 2019, de 2000 à 2007. Toujours désireux
à l’âge de soixante-deux ans. M. Christian Verdon repose en
ghor, il est député du Sénégal et a, notamment dans les Lettres d’hi- d’écouter et de soutenir ceux qui
maison funéraire de Bourges (Cher),
derrière lui, une première vie vernage, transfigurée en souve- œuvrent chaque jour pour aider les
L’inhumation aura lieu au 1, rue Martin Siemens.
plus vulnérables, il disait de cette
conjugale. En 1946, il a convolé raine nordique : « Princesse de Bel- cimetière de Chailley (Yonne), dans
l’intimité. expérience qu’elle avait été un
avec une Guyanaise, Ginette borg, sous quel ciel fleurit ta pres- « voyage au cœur de la société La cérémonie religieuse sera
Eboué, fille du célèbre Félix tance ?/Aux pays du Septentrion, française, dans ce qu’elle a de plus célébrée le lundi 25 novembre,
Famille Battut, à 14 h 30, au centre protestant de
Eboué, gouverneur du Tchad ral- en ton palais de Ouistreham 22, route de la Forêt d’Othe, fragile, mais aussi de plus stimulant ».
Son engagement a marqué l’histoire Bourges, place du 14 juillet, à
lié à de Gaulle dès l’appel du ouvert sur la mer et les vents. » Co- Le Fays,
89570 Turny. de la Fondation de France et restera Asnières-lès-Bourges (Cher), suivie
18 juin et seul Noir reposant lette, plus ordonnée que son mari, de l’inhumation au cimetière de
présent dans notre cœur.
aujourd’hui au Panthéon. Le pri- recueille, dira Senghor, « tout ce Pignoux, à 15 h 45.
sonnier de guerre Senghor avait que je laisse traîner », dont de Jean-Paul Briane, Lucie Briane,
Louis Briane et Amandine Genette, Françoise Isambert,
connu les frères de Ginette en vieux manuscrits. Il en est ainsi Christiane Isambert-Coulibaly, La famille remercie toutes les
captivité. Le couple aura deux fils, de ces Poèmes perdus que leur ont la douleur de faire part du décès ses filles, personnes qui prendront part à sa
Francis et Guy, mais leur union, auteur croyait détruits à jamais et de Juliette, Melody, Ibrahim, Mariem, peine.
plutôt malheureuse, s’achèvera publiés au Seuil en 1990. ses petits-enfants,
par un divorce en 1955. Senghor président, délaissant Josiane BRIANE, Ses arrière-petits-enfants, Cet avis tient lieu de faire-part
née Anoush ACHIRIAN, Toute sa famille et de remerciements.
Avec Ginette, dira Senghor, « les palmiers pour les pommiers », Et ses proches,
c’était un « mariage par devoir ». passait tous ses mois d’août en fa- survenu à Paris, le 29 octobre 2019. PFG Bourges,
Avec Colette, de dix-neuf ans sa mille à Verson. Il s’intéresse de ont la douleur de faire part du décès 1, rue Martin Siemens,
cadette, qu’il épouse le 18 octo- près à sa province d’adoption, au Selon sa volonté, les obsèques ont de 18000 Bourges.
eu lieu dans la stricte intimité
bre 1957, c’est clairement une « af- point de théoriser, avec un brin familiale. Tél. : 02 48 50 88 10.
faire de cœur ». Dans les années d’humour, sur la « normandité ». Mme Viviane
ISAMBERT-JAMATI,
1930, le jeune Senghor et ses ca- Redevenu simple citoyen, il s’est Pondichéry. Beyrouth. Abidjan. professeure honoraire
marades, futurs militants de la fait construire à Dakar une villa Boulogne-Billancourt. à l’université Paris Descartes,
négritude, proscrivaient les ma- face à la mer, aujourd’hui trans- médaillée de la Résistance,
riages mixtes. A la fin des années formée en musée, mais séjourne Gérard-Louis Bourlon, engagée dans de multiples combats,
Esmeralda, Judith,
1950, Senghor a renié de longue de plus en plus longuement dans Le docteur Michel Barboteu, survenu le 19 novembre 2019,
date cette « négritude-ghetto ». Il la belle maison dont Colette a hé- Annick Jaget, à l’âge de quatre-vingt-quinze ans.
exalte les vertus du métissage rité. C’est là qu’il apprend, le Michel Accad,
biologique et culturel. En 1958, un 6 juin 1981, la mort, à Dakar dans Jean-Philippe Boucheron, Ses obsèques civiles seront
Jean-Marc Hovasse,
fils naît chez les Senghor, Phi- un accident de voiture, de Phi- Corinne et Alexandre Chams,
célébrées le lundi 25 novembre,
lippe, qui cristallisera l’amour et lippe, le fils métis tant aimé. Il La famille de son ami Roland à 11 heures, au cimetière d’Orgeval
(Yvelines), rue de Fresnes.
la fierté du couple. avait 22 ans. Ses parents sont dé- Dyens,
vastés de chagrin. Senghor écrira
ont la tristesse d’annoncer l’absence Philippe Model,
Pas dupe des joutes de pouvoir à sa mémoire une Elégie, « seul définitive de son fils,
En 1960, Senghor devient le père moyen pour consoler ma femme ». Christine et Robin Baker,
de l’indépendance du Sénégal. Vivre, ajoutera-t-il, « c’est désor- Eric Samy CHAMS, sa fille et son gendre,
Celle qu’il appelle tendrement en mais survivre ». Senghor sera homme de radio,
Henriette et Robert Morrison,
poète, dilettante.
privé « ma petite Colette », com- frappé une seconde fois, en 1983, Mathilde et Jonathan Landgrebe,
mence à ses côtés, et dans son lors du suicide d’un autre fils, Guy. Il vécu ses derniers jours dans ses petites-filles et leurs époux,
ombre, une nouvelle vie qui lui Après la mort de son mari, en l’éden écologique de la clinique Alfred, Magdalena, Eliot et Quentin,
vaudra l’admiration et le respect décembre 2001, Colette entretien- cardiologique, à Evecquemont ses arrière-petits-enfants,
(Yvelines).
des Sénégalais. Elégante et dis- dra sa mémoire en fournissant à
ont la tristesse de faire part du décès
crète, elle n’occupe aucune fonc- la mairie de Verson les objets, Merci à tout le monde médical qui de
tion officielle, n’émet aucun com- écrits et archives conservés dans l’assista dans ses derniers instants.
mentaire politique et ne se mêle un Espace Senghor. Malade Mme Jacqueline MODEL,
« La vie est une aventure
en rien des affaires de l’Etat. Mais d’Alzheimer depuis six ans, elle qui finit toujours très mal. » née GUILLOTIN,
cette républicaine dans l’âme ira rejoindre, selon son vœu, le « Marcel » Confucius.
n’est pas dupe des jeux et des jou- poète et leur fils au cimetière ca- survenu le 19 novembre 2019, à Sens,
tes du pouvoir. Elle n’aimerait pas tholique de Bel-Air, à Dakar. p gelobo@rediffmail.com à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans.
que son mari fasse le « mandat de jean-pierre langellier
0123
SAMEDI 23 NOVEMBRE 2019 0123 | 35

CULTURE | CHRONIQUE « BIBI »


pa r m ic hel gu e rr i n
PYROMANE
Martin Scorsese, d’enquête sur les accusations visant le pre-
mier ministre et son épouse, cette décision
où le premier ministre israélien contre-at-
taquait après sa mise en examen, à

anti-héros
n’a pas vraiment surpris. Mais elle inter- Washington, les auditions de hauts respon-
vient à un moment où la démocratie israé- sables de la démocratie et de la sécurité
lienne est totalement paralysée : deux élec- américaines se poursuivaient, de plus en
tions législatives successives cette année, plus accablantes pour le président des
en avril et en septembre, n’ont pas permis Etats-Unis, devant la Chambre des repré-

I
de dégager une coalition susceptible de for- sentants, où une procédure de destitution
l faut s’appeler Martin Scor-
sese, avoir une stature de ti-
LES FILMS mer un gouvernement. Un tel blocage est
sans précédent dans l’histoire d’Israël.
a été ouverte contre lui. Accusé d’avoir
tenté de subordonner l’aide militaire amé-
tan et plus rien à perdre MARVEL ? La virulence de la réaction de M. Nétanya- ricaine à l’Ukraine à l’ouverture d’enquêtes
pour oser étriller Hollywood hou à sa mise en examen laisse présager judiciaires à Kiev contre son adversaire dé-
comme il l’a fait. Le cinéaste amé- « CE N’EST PAS DU qu’une solution n’est pas près d’être trou- mocrate Joe Biden et son fils, M. Trump se
ricain a confié, début octobre, que vée. Le premier ministre et chef du Likoud a débat comme un beau diable en lançant
CINÉMA », RÉPOND

A
les films de super-héros capés ou aussitôt crié à la tentative de coup d’Etat et des attaques personnelles contre ses an-
masqués, qui sauvent le camp du LE CINÉASTE 70 ans, Benyamin Nétanyahou dé- appelé ses partisans à le soutenir, se pré- ciens collaborateurs et en appelant ses sup-
bien après deux heures mouve- tient le record de longévité des sentant comme la victime d’un complot porteurs à l’aide, comme s’il s’agissait d’un
mentées, ne sont pas du cinéma. chefs de gouvernement israéliens : ourdi de longue date par ses adversaires match de boxe.
Si encore il avait dit qu’ils étaient position de l’homme le plus puis- il est au pouvoir sans discontinuer depuis politiques. « Chaque soir, on fait couler mon Par de telles méthodes, ces deux diri-
mauvais… En plus, il lâche sa for- sant d’Hollywood, Robert Iger, di- dix ans et n’entend pas le quitter. Israël, sang et celui de mon épouse et de mon fils, geants jouent avec le feu. Pour Israël, cette
mule alors que son nouveau film, recteur général de Disney, qui dont on a coutume de souligner qu’il s’agit s’est-il écrié. Dans quelle démocratie, dans stratégie est d’autant plus dangereuse que le
The Irishman, hormis pour quel- chapeaute les studios Marvel, de la seule démocratie du Proche-Orient, quel Etat de droit vivons-nous ? » Le leader jeu démocratique est dans l’impasse et l’at-
ques chanceux qui ont pu le voir Pixar, Lucasfilm et la Fox. est plongé dans une crise politique ma- nationaliste israélien et son entourage mosphère extrêmement tendue. L’organi-
en salle, sera visible, à partir du Aussi, Martin Scorsese a précisé jeure, mais le premier ministre, mis en exa- avaient préalablement multiplié les tentati- sation d’élections pour la troisième fois
27 novembre, uniquement sur le ses convictions dans une tribune men jeudi 21 novembre pour corruption et ves de délégitimation de la procédure et cette année n’est pas exclue, mais rien ne ga-
petit écran de Netflix, son pro- lumineuse publiée le 4 novembre fraude, a visiblement décidé d’attiser les des équipes qui la mènent, bien que le pro- rantit qu’elles permettraient de débloquer la
ducteur, dont on peut se deman- par le New York Times. Les films de flammes plutôt que de contribuer à la re- cureur général Mandelblit ait été nommé à situation. En attendant, la loi n’oblige pas
der s’il ne va pas tuer le cinéma. super-héros lui tombent des yeux, cherche d’une solution à la crise. ce poste par M. Nétanyahou lui-même. M. Nétanyahou à démissionner, ni ne l’em-
Il faut aller au bout de l’entre- car il leur manque « la révélation, Les calendriers judiciaire et politique se Il y a là un parallèle saisissant entre les pêche de se faire réélire. Visiblement, « Bibi »
tien publié le 4 octobre dans la le mystère, le danger émotionnel ». sont en effet violemment télescopés méthodes de M. Nétanyahou et celles d’un préfère mettre le feu à la maison plutôt que
revue britannique Empire pour Il s’ennuie devant des personna- avec l’annonce, par le procureur général autre dirigeant en difficulté, Donald de rendre les clés. C’est une attitude irres-
tomber sur la question : « Vous ges de gentils, bousculés à l’écran Avichaï Mandelblit, de la mise en examen Trump, dont il est très proche et qui est lui ponsable, qui ne fait pas honneur à l’Etat de
aimez les films Marvel ? » Et lire mais qui gagnent toujours à la fin. de Benyamin Nétayahou. Après quatre ans aussi en campagne électorale. Au moment droit israélien qu’il prétend honorer. p
cette réponse spontanée : « Je ne Dans un entretien avec L’Obs, le
les regarde pas. J’ai essayé, mais ce 31 octobre, il ajoute : « Si vous re-
n’est pas du cinéma. Honnête- voyez un film de super-héros dans
ment, la chose dont ils se rappro- quelques années, posez-vous la
chent le plus, si bien faits soient-ils, question : qu’ai-je appris de la vie ? »
avec des acteurs qui donnent le Réponse induite : rien.
meilleur au vu des circonstances, Pour Scorsese, le miracle d’Hol-
ce sont des parcs d’attractions. » lywood est d’avoir su conjuguer
Mots-chocs et réactions-fleuves art et commerce pendant des dé-
venant du Tout-Hollywood. Car cennies, alors qu’aujourd’hui le
les films de super-héros, tirés de risque est souvent éliminé pour
personnages de bandes dessi- laisser la place à des films « cali-
nées, notamment ceux du studio brés, testés, remaniés, dupliqués,
Marvel (propriété de Disney), pro- prêts à consommer ». Il aurait pu
lifèrent comme le virus dans un rappeler, pour appuyer ses pro-
film d’horreur. On connaissait pos, que Marvel a sorti 23 films
Superman ou Batman, il y a aussi en onze ans, qui constituent la
Iron Man, Captain America, Thor plus formidable machine à cash
ou Hulk. Tant d’autres. d’Hollywood, rapportant une
Scorsese a reçu le soutien de bonne vingtaine de milliards de
Francis Ford Coppola, qui le dollars dans le monde. Que le
trouve trop gentils, qualifiant tout récent Avengers : Endgame
les films Marvel de « méprisa- (2019) est le film le plus rentable
bles ». Pedro Almodovar, lui, mo- de l’histoire avec 2,8 milliards de
que ces super-héros asexués et dollars, devant Avatar et Titanic.
« stérilisés ». Ken Loach, en bon 2019 devrait être une année re-
marxiste, dénonce des « films pro- cord, et ce n’est pas fini. Huit
duits comme une marchandise, à films Marvel sont annoncés dans
l’image des hamburgers, qui n’ont les trois années à venir.
aucune imagination à partager ». Pourquoi pas, dit Scorsese, si le
public a le choix entre « le divertis-
« Danger émotionnel » sement et le cinéma ». Sauf que les
Le cinéaste oscarisé Alejandro films de super-héros écrasent l’of-
Gonzalez Iñarritu (Birdman) a fre au point de rendre le public
déjà qualifié les films de super- dépendant, d’asphyxier les films
héros de « poison » responsable d’auteur et d’imposer une esthé-
de « génocide artistique ». Mais tique spectaculaire qui contami-
Scorsese est spécial. Il renie sa fa- nerait toute la production. On
mille, celle d’Hollywood, dont il pourrait lui rétorquer que la fron-
est un phare. C’est même lui qui tière entre art et divertissement
aurait ouvert la voie à ce qu’il est vieille comme le cinéma, po-
dénonce, avec ses films à la fois reuse aussi, que certains films
brutaux et cérébraux, trépidants comme The Dark Knight, de
et psychologiques. Christopher Nolan, ou le premier
Du reste, les nombreuses per- Gardiens de la galaxie, de James
sonnalités qui ont critiqué Scor- Gunn, ont du style.
sese, pour la plupart impliquées Ce n’est pas le problème de Scor-
avec Marvel, sont embarrassées. sese. Sa saillie est liée à la sortie de
Comment moquer « Marty », son film The Irishman, porté par
comme certains l’appellent, alors un trio de septuagénaires, Robert
qu’on admire Taxi Driver (Palme De Niro, Al Pacino, Joe Pesci. Pas
d’or à Cannes) ou Les Infiltrés des héros, encore moins des su-
(Oscars du meilleur film et du per-héros, mais des gangsters
meilleur réalisateur) ? Comment dont l’histoire sanglante court sur
brûler celui qui vous a influencé ? plus de quarante ans. Le temps
C’est ainsi que le cinéaste Jon Fa- qui passe, ronge les corps, les visa-
vreau (Iron Man) a déclaré que ges et les cerveaux est au cœur de
Scorsese « a le droit d’exprimer cette fresque proustienne de trois
n’importe quelle opinion ». Sinon heures trente, funèbre et mélan-
la plupart ont préféré refuser le colique, avec peu d’action et beau-
débat, au motif que le cinéaste de coup de dialogues en vase clos.
77 ans ne peut juger des films L’agonie du film renvoie à l’ago-
qu’il n’a pas vus – oubliant de rap- nie du cinéma selon Scorsese, qui,
peler qu’il avait essayé… C’est la en conséquence, s’offre à Netflix.
Une trahison pour les fans. Sa ré-
ponse est simple. Seul Netflix a
SON FILM EST PORTÉ accepté de l’accompagner dans
cette aventure, d’investir 160 mil-
PAR TROIS lions de dollars afin, notamment,
de créer les indispensables effets
SEPTUAGÉNAIRES, spéciaux qui ont permis à Robert
ROBERT DE NIRO, De Niro d’avoir à l’écran 30 ans ou
80 ans. Après avoir vu The Irish-
AL PACINO, JOE PESCI. man, on comprend son obses-
sion. Mais quel paradoxe que de
PAS DES HÉROS, voir une œuvre de chair à vif et de
ENCORE MOINS pur cinéma déserter la salle qui,
elle, est envahie par des super-hé-
DES SUPER-HÉROS ros aux visages inhumains. p

Tirage du Monde daté vendredi 22 novembre : 181 607 exemplaires