Vous êtes sur la page 1sur 5

Présentation

SLIDE 2
Mon mémoire de licence porte sur l'élaboration d'un glossaire terminologique en
ayant comme thème le domaine d'apiculture, mais en même temps sur l'analyse de la
méthodologie adoptée afin que je puisse arriver à un produit final.

Ma présentation va se dérouler en trois temps.


Principalement, je vais vous présenter les raisons qui ont entraîné le choix du thème.
Après, je vais continuer avec la structure adoptée dans mon travail terminologique. A la fin,
je vais conclure avec quelques remarques relativement à tout l’ouvrage terminologique mais
en même temps je vais vous présenter les difficultés rencontrées pendant toute l’entière
rédaction.

SLIDE 3

Avant tout, grâce au domaine philologique où je me suis dirigé et à la suite des


différentes connaissances de la terminologie j’ai voulu par un tel projet mettre en œuvre les
différents aspects théoriques et pratiques concernant la nature des termes. Je considère que
l’élaboration de ce type de projet à la fin des études est vue comme un défi, car il reflets et
mettre en pratique directement les compétences acquises pendant ces trois années.

SLIDE 4

Quant au thème, cela n’a pas été une chose facile et, en conséquence, j’ai bien suivi
quelques critères. J’ai voulu choisi un sujet pertinent, faisable mais à la fois intéressant et
original parce que un sujet bien choisi nous assure aussi un mémoire de qualité. Également,
un sujet qui nous intéresse va rendre plus plaisant le processus de recherche et d’écriture. En
plus, le sujet de mon mémoire devait me permettre de faire une vraie recherche. Je devais
m’assurer que le domaine choisi comprend assez d’informations pour l’étudier.

Le domaine d’apiculture a répondu à tous ces critères et pour cela j’ai décidé d’entrer
dans ce monde et de le choisir comme le thème de mon travail terminologique. De plus, lors
des recherches qui ont précédé le travail proprement dit, on a appris qu’en choisissant ce
domaine, on pourrait également mener le lecteur vers tout ce qui signifie l’apiculture :
l’histoire, le développement mais aussi le vocabulaire et la terminologie spécifique.
L’apiculture est vue comme un maillon de la chaîne trophique : terre – plante – abeille –
produit apicole – homme, en étant considérée un équilibre écologique dans la nature.
SLIDE 5

Le travail terminologique a comme but la création des bases de données qui joignent
toutes les informations sur les termes d’un domaine de spécialité. De cette manière, une base
de données constitue une source d’information aussi bien pour les experts du domaine que
pour les non-experts. Par conséquent, j’ai essayé de prendre en considération les besoins de
l’usager, et j’ai adapté le contenu afin qu’il soit accessible et ouvert au plus grand nombre de
personnes possible (spécialistes, étudiants, traducteur, enseignants).

SLIDE 6

Le travail est divisé en 4 sections. Tout d’abord j’ai présenté quelques informations
concernant l’apiculture. Dans cette partie, on retrouve des informations concernant son
histoire, les types d’abeilles été comment est vue l’apiculture dans le monde.

La deuxième partie de l’étude consiste dans l’analyse de la méthodologie du travail.


Concrètement, j’ai analyse les étapes parcourues pour atteindre mon but, à savoir de créer un
glossaire terminologique. J’ai donc présenté les différents aspects qu’il faut prendre en
compte pour rédiger un glossaire approprié. Toujours dans cette partie, on a examiné les
rubriques de la fiche terminologique et, d’ailleurs, on a indiqué ce qui m’a déterminé à
sélectionner les termes vedettes et mettre de côté d’autres.

Dans la partie suivante, j’ai parlé des difficultés que j’ai rencontrées pendant la
rédaction des fiches terminologiques. Quoiqu’on parle dans la plupart des cas des termes
spécialisés, qui n’apparaissent pas dans le lexique d’autres domaines, il y a eu des fois quand
il a fallu faire beaucoup de recherches afin d’être sûre que l’équivalent le plus approprié a été
choisi.

Finalement, j’ai présenté les résultats du travail. Tout d’abord, j’ai choisi de classifier
les termes dans un lexique bilingue, en français et roumain, afin que le lecteur puisse suivre à
première vue tous les termes et leurs équivalents. Le lexique précède les 73 fiches
terminologiques rédigées.

SLIDE 7 + 8

La fiche terminologique remplit en principe une double finalité : elle doit permettre à
l’usager qui la consulte de bien comprendre le concept qu’on y décrit et d’utiliser
adéquatement les termes qui désignent ce concept.
SLIDE 9

Les champs de la fiche terminologique essaient de recueillir les informations


principales sur les concepts du domaine et sur les termes qui les recouvrent. Ils peuvent être
groupés de cette façon en deux séries : les champs qui offrent des informations sur le terme et
des champs qui offrent des informations sur le concept.

SLIDE 10

Dans ce qui suit, je vais présenter la méthodologie du travail utilisée pour mener à
bien jusqu’à la fin le recherche.
J’ai commencé par bien délimiter le domaine, à savoir celui de l’apiculture.
Afin d’observer la langue de spécialité liée au domaine de l’apiculture, j’ai bien
d’abord formé un corpus de textes spécialisés. Par la suite, j’ai repéré les termes propres au
domaine, présents dans ces textes.

Le travail s’est poursuivi avec l’établissement des domaines et des sous-domaines.


Pour cela, j’ai dû me familiariser avec le domaine, et dans ce but j’ai parcouru les textes avec
attention pour mieux comprendre les relations qui s’établissent entre les termes. Seulement
après cette démarche j’ai pu déterminer précisément le domaine/sous-domaine auquel chaque
terme appartient.

À partir de ce moment-là j’ai commencé à rédiger les fiches terminologiques.

SLIDE 11

Au cours de la rédaction de notre travail terminologique, nous avons rencontrés


beaucoup de difficultés. Bien que le domaine d’apiculture soit très développé en France ainsi
qu’en Roumanie et que nous ayons trouvé beaucoup d’information sur l’internet et dans les
textes spécialisés, le vrai défi a été la sélection des bonnes informations.

En plus, pour trouver des équivalences exactes entre les deux langues il n’a pas été
toujours une chose très facile.

La recherche des définitions a représenté pour nous une autre chose assez difficile. Il
est vrai que pour certains termes il a été très facile de trouver leurs définitions mais, en
revanche, il y avait des termes moins connus avec des définitions vagues dans une langue ou
dans l’autre.
Nous avons rencontré aussi des difficultés en ce qui concerne le choix des sous
domaines. Il est vrai que pour beaucoup de termes il a été assez facile mais, par contre, pour
les autres nous avons dû faire des recherches approfondies.

Prenant en compte le vaste domaine de l’apiculture, nos 73 termes trouvés et bien


analysés représentent la majorité de la terminologie utilisée dans l’apiculture. Même si nous
avons rencontré des difficultés pendant notre travail terminologique, le résultat s’est avéré
satisfaisant.

SLIDE 12

Notre mémoire terminologique a suivi un plan préalablement établi, à savoir : la


division en deux grandes parties : la partie méthodologique et la partie pratique, le choix du
domaine et aussi des sous-domaines, les nombres des fiches terminologiques pour chaque
terme repéré mais aussi la complexion des informations : d’ordre grammatical, phonétique,
linguistique.

En définitive, je peux témoigner que la réalisation du mémoire de licence a représenté


d’un côté un processus d’assimilation des connaissances concernant le domaine apicole,
comme par exemple l’histoire de l’apiculture, les types d’abeilles ou comment est vue
l’apiculture dans le monde, mais aussi la terminologie utilisée dans ce domaine et, d’un autre
côté, cet ouvrage a constitué une expérience assez éprouvante. Du choix d’un terme à sa
définition, du squelette de la fiche terminologique jusqu’au produit final, de l’accumulation
des informations à leurs triage, le parcours a été complexe et bourré de questionnements.

Tout le mémoire de licence a représenté un exercice de recherche, d’exploration, un


travail qui m’a aidé à progresser au fur et à mesure. Je suis d’avis que j’ai beaucoup bénéficié
de l’élaboration de ce mémoire de licence et que les connaissances et les compétences
acquises me seront utiles dans le contexte de mes activités professionnelles.