Vous êtes sur la page 1sur 35

Comparaison entre les chaussées

souples bitumineuses et les


chaussées rigides en béton

CONGRÈS BITUME QUÉBEC


MARS 2005

Par: Marc Proteau, ing.


ing
Comparaison entre les chaussées
souples bitumineuses et les
chaussées rigides en béton

CONTENU DE LA PRÉSENTATION
Description des matériaux
Conception et dimensionnement des structures selon
leur comportement mécanique
Exemple de structures autoroutières
Caractéristiques de surface
Scénarios d ’entretien
Comparaison entre les chaussées
souples bitumineuses et les
chaussées rigides en béton

CONTENU DE LA PRÉSENTATION (suite)


Comparaison économique:
coûts de construction
coûts d ’entretien
Aspects environnementaux
Développement et évolution des structures
bitumineuses
Conclusion
DESCRIPTION DES MATÉRIAUX

LES ENROBÉS BITUMINEUX

DÉFINITION:

Mélange de liant hydrocarboné (bitume), de granulats


et/ou d ’additifs minéraux dosés, chauffés et
mélangés dans une installation appelée centrale
d ’enrobage. Ils sont ensuite transportés et mis en
œuvre sur chaussée.
chaussée
DESCRIPTION DES MATÉRIAUX

LES ENROBÉS BITUMINEUX


Enrobés bitumineux 0-10 mm
dense, semi-grenu, grenu et draînant
CLASSIFICATION:
100

Selon leur granularité 90

•continue (dense)
80

70

•semi grenue
Passant (%)

60

50

•grenue
40

•discontinue 30

20

•drainante 10

0
0 ,0 1 0 ,1 1 10 100

Ouverture de tamis (mm)


DESCRIPTION DES MATÉRIAUX
LES ENROBÉS BITUMINEUX

Enrobé bitumineux grenu 0-10 mm, discontinu 2,5-5 mm


100
UNE GRANULOMÉTRIE
EST DITE « DISCONTINUE » 90

LORSQU’UNE CLASSE 80

GRANULAIRE INTERMÉDIAIRE 70

N’EST PAS UTILISÉE


60
Passant (%)

DANS UN COMBINÉ
50

40

30

Hauteur du palier
20 Discontinuitée

10

0
0 ,0 1 0 ,1 1 10 100

Ouverture de tamis (mm)


DESCRIPTION DES MATÉRIAUX

LES ENROBÉS BITUMINEUX

CLASSIFICATION:
Selon leur épaisseur d ’utilisation
•épais
•mince
•très mince
•ultra mince

Enrobé discontinu très mince


DESCRIPTION DES MATÉRIAUX

LES ENROBÉS BITUMINEUX

CLASSIFICATION: (FUTURE)

selon leurs performances mécaniques


•module élastique
•résistance en fatigue
•acoustiques
•adhérence
•couleur

Mesure du module élastique sur enrobé


DESCRIPTION DES MATÉRIAUX
CLASSIFICATION DES ENROBÉS
SELON LEUR GRANULARITÉ

Type Appellation Taux de Épaisseur Utilisation


d’enrobés pose mm
Kg/m²

Dense EB-20, EB 14 165 et 130 70 et 55 Base et liaison

Dense EB-10S, EB-10C 120 et 60 50 et 25 Couche d’usure

Semi-grenu ESG-14 130 55 Liaison

Semi grenu ESG-10 120 50 Couche d’usure

Grenu EG-10, EGA-10 95 40 Couche d’usure


DESCRIPTION DES MATÉRIAUX

CLASSIFICATION DES ENROBÉS


SELON LEUR ÉPAISSEUR

Types d’enrobés Appellation Taux de pose Épaisseur Utilisation


Kg/m² mm
Grave bitume GB 0/20, GB 0/14 230 à 350 100 à 150 Couche d’assise
Béton bitumineux BBSG 0/14 50 à 100 Couche de liaison
épais
Béton bitumineux B.B.M. 0/10 mm 90 à 115 25 à 50 Couche de roulement
mince
Béton bitumineux B.B.T.M. 0/10 mm 50 à 70 20 à 25 Couche de roulement
très mince
Béton bitumineux B.B.T.M. 0/5 mm 25 à 50 < 20 Couche de roulement
ultra mince B.B.U.M. 0/5 mm
Béton bitumineux B.B.C. 0/10 mm 45 (mastic) 20 à 25 Couche de roulement
clouté 8 (cloutage)
Béton bitumineux B.B. Dr. 0/10 mm 80 40 Couche de roulement
drainant
DESCRIPTION DES MATÉRIAUX

LES BÉTONS DE CIMENT ROUTIERS

DÉFINITION:

Matériau mixte composé essentiellement d ’un


mélange de liant à prise hydraulique (ciment),
d’eau et d ’adjuvants auquel on ajoute des
granulats fins et des gros granulats
DESCRIPTION DES MATÉRIAUX
LES BÉTONS DE CIMENT ROUTIERS

CLASSIFICATION:
Selon leur utilisation technologique:
•Béton type IV (routier)
•Dalle courte
•Béton armé continu (BAC)
POSSIBILITÉS;
•Béton compacté au rouleau (BCR)
•Recouvrement « overlays »
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT
DES STRUCTURES SELON LEUR
COMPORTEMENT MÉCANIQUE
CONCEPTION DES CHAUSSÉES FLEXIBLES

PRINCIPE DE CONCEPTION
Couche de roulement au contact direct des agents
climatiques et de la circulation.
Couche de liaison en fonction de la couche de roulement
et dont le rôle sera d ’assurer une protection des
couches d ’assise.
Couche d ’assise qui résiste aux efforts exercés en
surface de la chaussée et en assurant une diffusion
suffisante pour qu ’il n ’y ait pas de déformation
permanente du sol support sous l ’action du trafic.
Principe de fonctionnalité des couches.
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT
DES STRUCTURES SELON LEUR
COMPORTEMENT MÉCANIQUE
DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES FLEXIBLES

Les chaussées
bitumineuses sont
vérifiées par calcul, vis-à-
vis de:
• la rupture par fatigue à
la base des couches
bitumineuses
• l ’orniérage des couches
non liées et du support
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT
DES STRUCTURES SELON LEUR
COMPORTEMENT MÉCANIQUE
CONCEPTION DES CHAUSSÉES RIGIDES

PRINCIPE DE CONCEPTION:
Structure monocouche épaisse devant assurer
simultanément les caractéristiques de surface
pneumatiques - chaussée, ainsi que la répartition des
efforts induits dus aux passages des véhicules.
Tous les rôles de la structure de chaussée doivent être
assurés par une seule couche et un seul matériau.
matériau
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT
DES STRUCTURES SELON LEUR
COMPORTEMENT MÉCANIQUE
DIMENSIONNEMENT DES STRUCTURES RIGIDES

Les chaussées
rigides sont
vérifiées par calcul
vis-à-vis de:
• La contrainte de
traction à la base
de la couche de
béton et de la
couche de forme
traitée reste
inférieure à une
valeur admissible.
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT DES
STRUCTURES SELON LEUR COMPORTEMENT
Exemple de structure autoroutière:
MÉCANIQUE
5700 poids lourds par jour - 30 ans
167 000 DJMA
CARACTÉRISTIQUES DE SURFACE

Texture: comparaison des techniques

HS (mm)
5 Bétons Enduits Enrobés
4.5
4
3.5
3 Seuil minimal de HS
2.5
2
1.5
1
0.5
0
Béton Béton ES D>6 ES BBSG BBM BBTM BBUM
ciment strié D=<6
CARACTÉRISTIQUES DE SURFACE
Texture: aspect de différents revêtements

Coupe d’enrobés

BB Epais BB Mince BBDr

Texture de surface sur chaussées


CARACTÉRISTIQUES DE SURFACE

Propriétés de surface - Bruit de roulement


Base de données bruit: + 300 fiches

Peu bruyants Intermédiaires Bruyants

Extrait de la base de Strasbourg 1998


CARACTÉRISTIQUES DE SURFACE

Bruit de roulement

Mesure de bruit à 100 km/h


Méthode NCAT
- Enrobé de référence 0 db
- Enrobés spéciaux -3 à 4 db
- Béton lisse + 3 db
- Béton rainuré + 3 à 5 db
CARACTÉRISTIQUES DE SURFACE

Adhérence

Surface bitumineuse Surface en béton

Hauteur au sable: 0.6 à 1.2 Hauteur au sable: 0.2 à 0.4


CFT à 60 km/h 50 à 80 CFT à 60 km/h 20 à 60
Distance d ’arrêt à 100 km/h sur Distance d ’arrêt à 100 km/h sur
surface mouillée vs surface sèche: surface mouillée vs surface sèche:
augmentation de 40% augmentation de 100% à 125%
Selon un article du journal la Presse 36% des surfaces autoroutières
du 4 novembre 2004. québécoises sont sur le seuil
d ’adhérence minimal
SCÉNARIOS D ’ENTRETIEN

Choisir une stratégie d ’investissement et d’entretien c’est définir les


moyens pour maintenir dans le temps, le niveau de service qui a été fixé
comme objectif sur une partie homogène du réseau routier.
Parmi les objectifs de service , notons spécifiquement:
- La sécurité:
- l ’adhérence CFT (60 km/h) > 0,55
HS > 0,60 mm
- régularité du profil
- efficacité du marquage de la chaussée
- efficacité des fondants
- Le confort de conduite:
- bruit de roulement
- visuel (couleur du revêtement)
SCÉNARIOS D ’ENTRETIEN
Guide technique - Conception et dimensionnement des
structures de chaussées. SETRA-Lcpc
SCÉNARIOS TYPES D’ENTRETIEN
POUR LES STRUCTURES AUTOROUTIÈRES
ENROBÉ BÉTON ARMÉ CONTINU
ANNÉE INTERVENTIONS ANNÉE INTERVENTIONS
5 Réfection des joints transversaux

5* Recouvrement en BBTM
9 Recouvrement de 6 cm enrobé 9 Recouvrement en BBTM
17 60% recouvrement en BBTM 17 Recouvrement en BBTM
40% recouvrement de 6 cm
enrobé
25 40% recouvrement en BBTM 25 Planage + 15cm GB-BBTM sur 5%
60% recouvrement de 6 cm Recouvrement en BBTM
enrobé
33 60% recouvrement en BBTM 33 15 cm GB-BBTM sur 95%
40% recouvrement de 6cm BBTM sur 5%
enrobé
41 40% recouvrement en BBTM 41 40% recouvrement BBTM
60% recouvrement de 6cm 60% recouvrement de 6cm enrobé
enrobé

* Si le traitement initial est un dénudage, l ’intervention de surface est retardée de 3 ans


SCÉNARIOS D ’ENTRETIEN
Étude comparative
Chaussée flexible vs rigide contexte québécois

ÉTUDE COMPARATIVE
CHAUSSÉE FLEXIBLE - RIGIDE
Chaussée 2 X 3 voies, trafic 167000 DJMA, 5700 PL/jour, 170 000 m²
STRUCTURE RIGIDE (178 millions ÉCAS) STRUCTURE FLEXIBLE (137 millions ÉCAS)
Dalle courte Béton armé Béton bitumineux Béton bitumineux
joints goujonnés continu structure épaisse renforcement différé
Couche Épais. Couche Épais. Couche Épais. Couche Épais.
STRUCTURE Dalle Béton 27 cm BAC 25 cm ESG-10 5 cm ESG-10 5 cm
C. drainante 10 cm C. drainante 10 cm ESG-14 6 cm ESG-14 6 cm
EB-20 22 cm EB-20 9 cm
MG-20 20 cm MG-20 20 cm MG-20 20 cm MG-20 20 cm
MG-56 30 cm MG-56 30 cm MG-56 30 cm MG-56 30 cm

PÉRIODE Description $/m² Description $/m² Description $/m² Description $/m²


D'ENTRETIEN
Année
0 Construction 79,50 Construction 89,00Construction 65,00 Construction 51,00
3 Marquage 1,15 Marquage 1,15Marquage 0,60 Marquage 0,60
6 Marquage 1,25 Marquage 1,25Marquage 0,65 Marquage 0,65
7 Joints T et L 4,10 Joints 3,00Colmatage de 0,12 Colmatage de 0,12
Fissure Fissure
10 Marquage 1,40 Marquage 1,40 Marquage 0,65 Marquage 0,65
Meulage 6,70 Meulage 6,70 Resurfacage 9,75 Renforc. 10 cm 16,00
Resurfacage 8,90
12 Réparation 2% 2,60 Réparation 2% 3,00
Marquage 1,50 Marquage 1,50 Marquage 0,70 Marquage 0,70
15 Marquage 1,65 Marquage 1,65 Marquage 0,75 Marquage 0,75
SCÉNARIOS D ’ENTRETIEN

ÉTUDE COMPARATIVE
CHAUSSÉE FLEXIBLE - RIGIDE
Chaussée 2 X 3 voies, trafic 167000 DJMA, 5700 PL/jour, 170 000 m²
STRUCTURE RIGIDE (178 millions ÉCAS) STRUCTURE FLEXIBLE (137 millions ÉCAS)
Dalle courte Béton armé Béton bitumineux Béton bitumineux
joints goujonnés continu structure épaisse renforcement différé
Couche Épais. Couche Épais. Couche Épais. Couche Épais.
STRUCTURE Dalle Béton 27 cm BAC 25 cm ESG-10 5 cm ESG-10 5 cm
C. drainante 10 cm C. drainante 10 cm ESG-14 6 cm ESG-14 6 cm
EB-20 22 cm EB-20 9 cm
MG-20 20 cm MG-20 20 cm MG-20 20 cm MG-20 20 cm
MG-56 30 cm MG-56 30 cm MG-56 30 cm MG-56 30 cm

PÉRIODE Description $/m² Description $/m² Description $/m² Description $/m²


D'ENTRETIEN
Année
16 Joints T et L 5,30 Joints 3,85
17 Colmatage de 0,30 Colmatage de 0,30
Fissure Fissure
18 Marquage 1,75 Marquage 1,75 Marquage 0,80 Marquage 0,80
20 Meulage 9,00 Meulage 9,00 Planage 3,20 Planage 3,20
Resurfacage 12,65 Resurfacage 12,65
Marquage 1,95 Marquage 1,95 Marquage 0,90 Marquage 0,90
22 Réparation 5% 9,00 Réparation 5% 10,00
23 Joints T et L 6,50 Joints 4,80
24 Marquage 2,15 Marquage 2,15 Marquage 0,95 Marquage 0,95
26 Marquage 2,35 Marquage 2,35 Marquage 1,05 Marquage 1,05
28 Colmatage de 0,40 Colmatage de 0,40
Fissure Fissure
29 Marquage 2,55 Marquage 2,55 Marquage 1,15 Marquage 1,15
30

TOTAL 140,40 147,05 99,62 100,77


DIFFÉRENTIEL 41% 48% 1%

NOTE: Indexation des prix de 3% par année Date: 09-sept-04


Le resurfacage en enrobés est de 5 cm d'épaisseur
Autoroute 30, Direction Est
ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX
Comparaison de la consommation énergétique et de
l ’émission de gaz à effet de serre

STRUCTURES COMPARABLES : 210 000 DJMA, 30 ANS

CARACTÉRISTIQUES CHAUSSÉE DALLE DE BÉTON ARMÉ


BITUMINEUSE BÉTON CONTINU
Consommation énergétique
Enrobé 600 MJ/tonne
Béton dalle courte goujonnée 800 MJ/tonne
BAC 1350 MJ/tonne
Construction chaussée 480 MJ/m² 690 MJ/m² 940 MJ/m²
Construction et entretien 610 MJ/m² 820 MJ/m² 1100 MJ/m²
RATIO comparatif 1,0 1,35 1,80
Émission des GES (CO 2 eq)
Enrobé 50 kg/tonne
Béton dalle 140 kg/tonne
BAC 220 kg/tonne
Construction chaussée 40 kg/m² 125 kg/m² 150 kg/m²
Construction et entretien 55 kg/m² 135 kg/m² 165 kg/m²
RATIO comparatif 1,0 2,45 3,0

Données tirées de la présentation de Pierre Dorchies, Journée du bitume 2004


DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION
DES STRUCTURES BITUMINEUSES
Chaussée souple optimisant le comportement
rhéologique d ’enrobés spéciaux

Structure moderne courante Structure avec enrobé à module de rigidité élevé


Durée de vie 30 ans Durée de vie 30 ans
Risque 5% Risque 5%
186 millions d ’Ecas 185 millions d ’Ecas
5 760 PL/jour 5 720 PL/jour
DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION
DES STRUCTURES BITUMINEUSES
Chaussée souple optimisant le comportement
rhéologique d ’enrobés spéciaux

Structure perpétuelle à longue durée de vie


Structure tricouche
Durée de vie 30 ans Durée de vie 30 ans
Risque 5% Risque 5%
185 millions d ’Ecas 73millions d ’Ecas
5 720 PL/jour 2 251 PL/jour
DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION
DES STRUCTURES BITUMINEUSES
Chaussée souple optimisant le comportement
rhéologique d ’enrobés spéciaux

STRUCTURE DE TYPE « TRICOUCHE »

Phase 1 Phase 2 Phase 3

Processus du mode de rupture d ’une structure tricouche


DÉVELOPPEMENT ET ÉVOLUTION
DES STRUCTURES BITUMINEUSES

AXE DE RECHERCHE

- Approfondissement du comportement rhéologique des


enrobés bitumineux
- module de rigidité
- résistance en fatigue
- Étude du comportement à basse température des enrobés en
fonction de leur rigidité (module)
- Utilisation de bitume plus dur pour enrobé structurant
- Développement d ’une méthodologie de calcul de
dimensionnement intégrant le comportement rhéologique des
matériaux
- Étude mécanique des chaussées flexibles
- Intégration des techniques de recyclage en réfection majeure
des chaussées
CONCLUSION

Les enrobés bitumineux offrent des possibilités


d ’adaptation ainsi que de développement aux limites sans
cesse repoussées
Contrairement au béton de ciment, matériau usuel dans le
domaine de la construction, les enrobés bitumineux sont
destinés, exclusivement à la réalisation de chaussées
confortables et sécuritaires
Les structures bitumineuses modernes sont et seront
toujours les structures de chaussée à privilégier quel que
soit le niveau de trafic
Le choix d ’une chaussée bitumineuse assure:
- des économies appréciables
- une très grande flexibilité d ’entretien
- un niveau de confort et de sécurité inégalé
CONCLUSION

Les structures bitumineuses sont les plus respectueuses


de l ’environnement;
Beaucoup de possibilités d ’avancement technologique
sont assurées dans le domaine des chaussées flexibles:
- rhéologie des matériaux;
- comportement mécanique des chaussées souples
- recyclage et développement durable
Ainsi, pourquoi n ’avons nous pas le privilège de réaliser la
réfection du réseau autoroutier fortement circulé ?
POURQUOI ?
CONSTRUCTION DJL INC.