Vous êtes sur la page 1sur 6

Stratégies de gestion des portefeuilles à

revenu fixe

I – Les stratégies classiques

Les stratégies classiques se subdivisent en deux principales stratégies


à savoir :
La stratégie de détention de portefeuille obligataire (Buy and hold) ;
La stratégie de gestion indicielle (Indexing).

1 – la stratégie de détention de portefeuille obligataire

Cette stratégie consiste à acheter les obligations et les garder jusqu’à


la maturité.
L’apparition des OPCVM a rendu désuète cette pratique, actuellement
les détenteurs de portefeuille préfèrent s’en défaire temporairement pour
ne plus en assumer le portage, en plaçant ces derniers dans des SICAV
ou de FCP, en contre partie d’une rémunération c’est le principe de
réméré.
Le réméré est une vente assortie d’une clause d’achat, il permet au
détenteur de titre de s’en défaire temporairement afin du portefeuille
sans en assumer lui-même la gestion.
L’exercice de la clause d’achat implique la restitution du prix et des
obligations par les parties contractantes.
Le prix de restitution tient compte du service rendu (le portage).

2 – la stratégie de gestion indicielle

La gestion indicielle consiste à constituer un portefeuille obligataire


sur la base d’un indice supposé refléter fidèlement l’évolution du marché.
Cette méthode de gestion est très utilisée en Amérique du Nord, où
on trouve plusieurs indices susceptibles de retracer l’évolution du marché
et par conséquent sont pris comme base de constitution des portefeuilles
obligataire.
Parmi les indices les plus notoires, il y a le Salomon Brother Bond Index
aux Etats –Unis, et le McLeod au Canada.

1
Exemple :

Un investisseur dispose de 15000 Dh, qu’il souhaite gérer de façon


indicielle, alors que la capitalisation boursière de référence est égale à
1000.000.00 Dh.
Au jour J et J+N, l'indice de référence vaut :

Jour Titres composant l'indice Obligation Obligation Obligation


A B C
Jour J Nombre de titres cotés 300 400 300
Cours 1050 1075 980
Jour J+N Nombre de titres cotés 300 400 300
Cours 1065 1077 1005

L'indice vaut le jour J

I j = 300 x 1050 + 400 x 1075 + 300 x 980 = 1.039


1000000

la proportion de la capitalisation boursière représentée par chaque


titre est :

La proportion de A est : (300 x 1050) x 100 = 30.32%


(1000000 x 1.039 )

Titres A B C
% 30.32 41.38 28.30

On en déduit que le nombre de titres à détenir en portefeuille au


jour J est de :

30.32% x 15000 / 1050 = 4.33 titres A

2
41.38% x 15000 / 1075 = 5.77 titres B
28.30% x 15000 / 980 = 4.33 titres C

A J+N on suppose que le portefeuille a changé de valeur, il vaut :


15500

Le nombre de titres que l'investisseur doit détenir pour bien dupliquer


l'indice retenu est de :

I j+N = 300 x 1065 + 400 x 1077 + 300 x 1005 = 1.0518


1000000

compte tenu du nouvel indice les proportions des titres à détenir


deviendront :

A: 300 x 1065 x 100 = 30.37%


( 1000000 x 1.0518 )

B: 400 x 1077 x 100 = 40.95%


( 1000000 x 1.0518)

C: 300x 1005 x 100 = %28


( 1000000 x 1.0518)

Ce qui fait que l'investisseur doit compte tenu de l’évolution de


l'indice modifier la composition de son portefeuille.

30.37% x 15500 / 1065 = 4.42 titres A


40.95% x 15500 / 1077 = 5.89 titres B
30.09% x 15500 / 1005 = 4.64 titres C

L'investisseur doit donc vendre 0.19 titres A, et acheter 0.12 titres B


et 0.31 titres C.

II - Les stratégies d'immunisation

L'objectif de l'immunisation est de neutraliser l'effet des fluctuations


des taux d’intérêt sur la rentabilité des portefeuilles obligataires.

3
Exemple

Un investisseur désire immuniser pendant 3 ans une somme placée


de 1000.000.00Dh dans l’achat d’un portefeuille d’obligation composé de
deux types d’obligations n°1 et n°2.
- Les deux types d’obligations ont un nominal de 1000DH et sont
remboursables in fine.
- Taux actuel sur le marché est 12 %.

Les caractéristiques des obligations sont les suivantes :

obligations n°1 n°2


Taux nominal 11% 13%
Maturité 3 5
Cours 975.987 1036.052
duration 2.71 3.99

Soit w1 et w2 les proportions des obligations n°1 et n°2 dans le por


tefeuille d’obligations à constituer.
w1d1 + w2d2 = 3
w2 = 1- w1
w1d1 + (1-w1) d2 = 3
w1 x 2.71 + 3.99 (1-w1) = 3
donc
w1 = 0.7734
w2 = 0.2266

l’investisseur doit acheter :


1000000 x 0.7734 / 975.987 = 792.43 obligations n°1
1000000 x 0.2266 / 1036.052 = 218.71 obligations n°2

A la fin de l’année 1
Le coupon procuré par l’obligation A est : 100 x 11 %= 110 Dh
Le coupon procuré par l’obligation B est : 100 x 13% = 130 Dh

Ainsi l’intérêt total procuré est :

4
792.43 x 110 = 87167.3
218.71 x 130 = 28432.3

soit coût total de 115599.6 Dh

le taux chute à 11%

obligation N°1 N°2


Maturité 2 4
Cours 1000 1062.05
duration 1.90 3.38

Capitalisation 792.43 x 1000 = 792430


+ 218.71 x 1062.05 = 23280.95
coupons = 115599.60

soit un total de 1140310.55 Dh

l’objectif est d’avoir une duration = 2

w1D1 +W2D2 = 2
1.90w1 + 3.88 (1-w1) = 2

w1 = 0.9324
w2 = 0.0676

donc l’investisseur doit posséder


1140310.55 x 0.3924 / 1000 =1063.22 obligations n°1
ce qui fait qu’il doit acheter 270.79 obligations (1063.22 – 792.43)
1140310.55 x 0.0676 / 1062.5 =72.58 obligations n°2
ce qui fait qu’il doit vendre 146.13 obligations (72.58 – 218.71)

A la fin de l’année 2

Les coupons obtenus


1063.22 x 110 = 116954.2
72.58 x 130 = 9435.40
soit un total de 126389.60

5
obligations N°1 N°2
Maturité 1 3
Cours 1009.1 1074.59
duration 1 2.68

Coupons 126389.60
Capital 1063.22 x 1009.1 = 1072895.30
72.58 x 1074.59 = 77993.74

soit un total de 1277278.64


l’objectif est d’avoir une duration = 1

le taux tombe à 10%

w1d1 + w2d2 =1
w1d1 + (1-w1) d2 = 1
w1 + (1-w1) 2.68 = 1
w1 = 1
w2 = 0

donc l’investisseur doit posséder :

1277278.64 x 1/1009.1 = 1265.76


ce qui fait qu’il doit acheter 202.54 obligations n°1 et vendre 72.58
obligations n°2.

A la fin de la période 3

Coupons 1265.76 x 110 = 139233.6


Remboursement des obligations 1000 x 1265.76 = 1265760
Soit un total de 1404993.60

Le placement aurait procuré


1000000 (1.12)3 = 1404928 soit un écart de 65.6 (1404993.6-
1404928), ce qui représente une couverture de 99.99%.