Vous êtes sur la page 1sur 23

UNIVERSITÉ DE BOUMERDES

FACULTE DES SCIENCES DE L’INGENIEUR F.S.I


DEPARTEMENT GENIE DES MATERIAUX

Procédés et mise en forme des matériaux:


Le Verre

Mr. SAFI Brahim


1. Définition :
Le verre est un matériau amorphe, c'est-à-dire non cristallin. De ce fait, il
présente un désordre structural important. Sa structure microscopique est telle
qu'il n'existe aucun ordre à grande distance dans un verre.

Matériau amorphe (non-cristallin) : un solide amorphe est un solide où les


atomes sont dispersés sans symétrie apparente. Il n’y a pas de symétrie de
translation.

Matériau cristallin : Les corps cristallins sont les plus répandus dans la nature.
Un solide cristallin est caractérisé par l’ordre géométrique de la distribution des
atomes dans l’espace, c à d que les atomes sont régulièrement placés et selon
un ordre géométrique bien défini appelé réseau cristallin.
2. Structure du verre :
les verres sont composés de ; Tétraèdre
Formateurs; La silice SiO2 (tétraèdre de de silice
silice) ou
l’anhydride borique B2O3 (pyrex) ou P2O5
- Etat vitreux;
- Propriétés mécaniques; Silice
-Dilatation thermique. amorphe
(ex.:
verre)
Modificateurs., Na2O, K2O ,CaO, MgO etc.
- Diminuent la T°C de fusion ; (Na2O, K2O)
- Augmentent la brillance; (K2O) Silice
- La stabilité chimique; (CaO, BaO, MgO) cristallisé
-Résistance aux agents chimiques (Al2O3, e (ex.:
F2O3) quartz)
Colorants: MnO2, Fe2O, Cu, Ag,.etc.
Le sable (silice)

O2 liées O2 non liées

Na2O
Na +

Le Verre (amorphe)
3. La famille des verres :

Parmi eux, on distingue ;

Verres silico-
silico-sodo calcique Verres céramiques
(vitrocéramiques)

Verres borosilicates Verres au plomb

PbO
4. La transition vitreuse : C’est l’étape
la plus importante dans la fabrication du
verre. La transition vitreuse est le
passage du verre de l’état liquide vers
l’état solide passant par l’état pâteux.
Elle est caractérisée par sa température
de transition vitreuse Tg.
Lors du refroidissement rapide du verre
à la sortie du four (voir la figure), le
verre passe de l’état liquide à l’état
plastique (pâteux) ensuite se
transforme en solide c’est le produit du
verre.
5. Procédé et Mise en forme
I. Verre Plat: Procédés de FloatGlass
Etapes de la fabrication d’un verre sodo-calcique :

1. Matières premières broyées, dosées et mélangées


mélange : sable de quartz pur (SiO2)+ carbonate de sodium NaCO3+
calcaire (CaO) +calcin (déchet de verre).

2. Fusion: Four à T= 1200-1500°C


L’élaboration du verre comprend trois phases essentielles:
- la fusion au cours de laquelle les matières premières sont fondues à
des températures avoisinant 1 550°C;
- l’affinage au cours duquel le verre fondu est homogénéisé et
débarrassé des bulles gazeuses ;
- le conditionnement thermique où le verre peu visqueux est refroidi
jusqu’à ce que sa viscosité corresponde aux exigences du procédé de
mise en forme.
Matière 1ere Affinage (dégazage) Stockage
Bruleurs
Tremp de verre

Bain d’étain Recuisson Découpage


Bain de fusion
Procédé Float Glass
Le verre liquide est
déversé sur de l’étain
fondu à 1000°C environ

“flotte” sur l’étain et forme un ruban ayant une épaisseur de 6 à 7mm


Autres procédés de mise en forme du verre plat
Verre étiré: épaisseur de 0,6 à 6,2 mm

Étirage vertical Procédé FOURCAULT


Procédé du laminage

Fig.7. Schéma du procédé de laminage


Procédé de FOURCAULT:

Fig. 5 . Schéma de
la Débiteuse

Fig. 6 . Principe du Procédé


- L’étirage d’un ruban (feuille) de verre par immersion d’une
pièce réfractaire appelée « Débiteuse » (voir fig. 5) dans le
bain.

- Le verre liquide ensuite passe à travers la fente


longitudinale de la débiteuse (voir fig. 6) sous l’effet de la
pression hydrostatique.

- A l’aide des refroidisseurs qui sont des boites métalliques


ou circule de l’eau et qui sont situées au-dessus de la
débiteuse, le verre est refroidis fortement.

- Au-dessus des refroidisseurs, des rouleaux métalliques


entrainent verticalement le ruban de verre d’une longueur
de 7 m environ.
Les largeurs de la feuille de verre, sont comprises entre 2
m - 2,5 m et les épaisseurs entre 0,5 et 10 mm. La vitesse
d’étirage en 2 mm est d’environ 90 m/h (elle varie en
fonction de l’épaisseur voulue).

-L’inconvénient major du procédé de Fourcault, est les


défauts de surface dus au contact de la débiteuse.

-L’avantage du procédé de verre flotté (Floaglass):


obtention de meilleur polissage des surfaces (élimination
des défauts de surface).
II. Procédé de fabrication du verre creux

Exemple de la fabrication du verre clic F_V


Il existe plusieurs procédés de mise e forme de verre creux;
parmi lesquels:

fig.8 fig.9

1. Soufflage (Soufflé-soufflé):
- L’arrivée de la paraison au moule ébaucheur, Le verre poussé vers
le bas (fig.8);
- A l’aide de l’air introduit, le verre est soufflé vers le haut formant
ainsi une ébauche
- Moule de finisseur position en haut, un 2ième soufflage donnant
une forme de bouteille. (fig.9) (voir à la fin du fichier….)
2. Pressé- Soufflé:
fig.10 Fig. 11

- L’arrivée de la paraison au moule ébaucheur; le poinçons en


position de chargement (fig.10);
- Début du pressage, le fond ébaucheur en position .
- Moule finisseur position en haut, un 2ième soufflage donnant une
forme de bouteille (fig.11). (voir à la fin du fichier….)
III. Procédés de fabrication des fibres de verre

Fig.12. Schéma de principe de production des fibres


IV. Calcul de la composition de la Matière 1er
Exemple: Elaboration d’un verre de Borate
Système : B2O3-Li2O-Al2O3
Verre borate : Calcule de charge:
Le % massique du
verre à élaborer Masse molaire du verre à élaborer : B2O3-Li2O-Al2O3
M molaire = 0,90.69,6 + 0,05.29,88 + 0,05.101,96 = 69.23 g/mol
B2O3 : 90%
Nombre de mole : pour 100gr de verre, il y a
Li2O: 5%
B2O3: 90/69,6 …………… B2O3= 1,29 mol
Al2O3: 5%
Al2O3: 5/101,96 …………… Al2O3= 0,05 mol
Convertir les %
Li2O: 5/29,88 …………… Li2O= 0.167 mol
massique vers % Somme du Nbre de mole = 1.507 mol
molaires D’où:
les masses molaires B2O3: (1,29/1,507) 100 …………… = 85,6% mole de B2O3
B =10.81 ; Al=26.98; Al2O3: (0,05/1,507)100 …………… = 3,32% mole de Al2O3

O=15.99 ; Li =6.94 Li2O: (0,167/1,507)100 …………… = 11,08% mole de Li2O3


Calcule du facteur gravimétrique: soit les matières 1er ; l’acide borique, oxyde
d’alumine pure et le carbonate de lithium

Acide borique H3BO3: … 2(H3BO3)/B2O3= 123.76/69.6 = 1,7 .………… H3BO3= 1,7


Alumine pur Al2O3: … Al2O3= 1
Carbonate de Lithium Li2CO3: … Li2CO3/Li2O =73.89/29,88 …. Li2CO3= 2,47
D’où:
La charge de la matière première: pour avoir 100 gr de verre, il faut
Pour avoir B2O3: 1,7x85,6 …………… = 145,52 g de l’acide borique H3BO3
Pour avoir Al2O3: 1x3.32 …………… = 3,32 g d’alumine pur Al2O3
Pour avoir Li2O: 2,47x11,08…………… = 27 g de Carbonate de Lithium Li2CO3

Pour élaborer 100 gr du verre de borate B2O3-Li2O-Al2O3


145,52 g de l’acide borique H3BO3
3,32 g d’alumine pur Al2O3
27 g de Carbonate de Lithium Li2CO3
Procédé: Soufflé-soufflé

1ier soulage

Voir la page suivante……..suite du procédé


2ieme soulage
Procédé: Pressé-soufflé

Voir la page suivante……..suite du procédé

Vous aimerez peut-être aussi