Vous êtes sur la page 1sur 36

L

a

1

è

r

e

r

e

v

u

e

c

a

c

t

o

p

h

i

l

e

e

u

r

o

p

é

e

n

n

e

T

h

e

f

i

r

s

t

E

u

r

o

p

e

a

n

c

a

c

t

u

s

m

a

g

a

z

i

n

e

Revue

non scientifique

mais

qui

agit aussi

indépendante

qui

pour

le respect

participe

des amateurs

activement

qui

à la protection

des

espèces,

les cultivent et

les multiplient.

protection des espèces, les cultivent et les multiplient. CACTUS AVENTURES In te rn a tio n

CACTUS

AVENTURES

In te rn a tio n a l

Spécial Cuba, Aventures au Maroc, Jardin Botanique de Marimurtra

Cuba, Aventures au Maroc, Jardin Botanique de Marimurtra Numéro 47 Juillet 2000 Revue trimestrielle francophone

Numéro 47

Juillet 2000

Jardin Botanique de Marimurtra Numéro 47 Juillet 2000 Revue trimestrielle francophone créée en 1988 et éditée

Revue trimestrielle francophone créée en 1988 et éditée par :

Joël LODE A ptdo. P ostal 156 Las Galletas, TENERIFE, C A N A R IE S Organe officiel de l’association ARIDES, 1, Chemin du Presbytère, 49460 Soulaire-et-Bourg France

«CACTUS-AVENTURES International» est un périodique trimestriel édité par :

Joël Lodé A.P. 156, Las Galletas, TENERIFE

Maquette, Saisie inform atique PC, Rédaction, Photographies, Traductions & Cartographie : Joël LODÉ Webmaster (Internet) : Yann COCHARD Corrections en anglais : Ian LAWRIE (U.K )

Ont également participé à ce numéro :

Jean-André AUDISSOU (France), Michel BROSSIER (France) Francis BUGARET (France), Alfred LAU (Belize), Guy XHONNEUX (Colombie).

Conditions générales :

Les textes et illustrations reçus à la Rédaction seront examinés pour décider d’accepter, de modifier ou de refuser leur publication. Les manuscrits et documents originaux ne seront pas retournés sauf demande expresse. Il est souhaitable qu’ils soient fournis en versions

Il sera envoyé aux

bilingues : anglais/fr ançais

auteurs 3 exemplaires de la revue à titre gracieux. Toutes les opinions exprimées dans ce journal sont celles des auteurs (y compris celles de l’éditeur), et ne représentent pas forcément celles de l’Association ARIDES.

La reproduction, de quelque manière que ce soit, de tout ou partie de la revue, est interdite sans l’accord écrit de la Rédaction. Dans le cas d’un accord, les sources doivent être citées.

Abonnement revue : 195,00 FF/an ou 4900 ptas (C.E.E.). (Eurochèque en FF ou pesetas). Abonnement non C.E.E. : 195,00 FF/an ou 4900 ptas par mandat-poste international or Eurochèque in FF or pesetas). VISA/Mastercard accepted.

Tous règlements à (all payments to) :

Joël Lodé, Aptdo Postal. 156 Las Galletas TENERIFE, CANARIES

Prix de la revue au N° : 50.00 FF

E-mail jlcactus@retemail.es Web page :

Sommaire

 

Pages

Aventures au Maroc

2

Cactées & Succulentes de Cuba

6

Culture

de : Coryphantha

16

Culture de : Avonia

17

La page des Enfants : Faucari a

19

Le Jardin Botanique de Marimurtra

20

Une espèce condamnée ? :Notocactus vorwerckii

23

Nouvelles d’ailleurs : Belize

29

Book News, New Books

30

Philatélie & Succulentes

31

Couverture : Melocactus harlowii, Macambo, Cuba. (Photo : J. Lodé).

La Nature, c ’est notre Culture, La Culture, c ’est notre Nature.

E

d

i t o

Chers lecteurs,

Nous sommes heureux de féliciter Mme Fabienne Mathieu, de Mérignac, France,

qui a eu la chance de devenir notre abonnée n° 2000, et que nous avons bien sûr

couverte de cadeaux. Notre revue s’affirme comme la première revue européenne,

car elle est en effet la première à avoir été publiée en deux éditions distinctes

(française et anglaise), étant conçue et imprimée en Espagne, actuellement présente

dans 74 pays, même si ces pays ne représentent parfois qu’un seul abonné !

C ’est également la seule revue à avoir le courage de ses opinions depuis sa

création, et qui est appuyée -moralement au moins !- par de nombreux membres de

l ’IOS et botanistes de renom pour ce qui est de ses prises de position. Cactus-

Aventures International estfaite pour les cultivateurs responsables, ceux quiforment

une grande famille, et qui le montrent, comme à l ’occasion du C.A.C.T.U.S. 2000.

Cet été, prenez de bonnes résolutions : participez aux réunions, semez des

graines, distribuez les surplus de vos plantes, prenez des photos, complétez votre

bibliothèque, écrivez des articles même si vous ne vous en croyez pas capable, et

abonnez-vous à une bonne revue cactophile, si ce n’est déjà fa it !

Bonnes Vacances !

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

E

1

S

Joël Lodé, membre I.O.S.

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Aventures au Maroc

Dracaena draco ssp. ajgal

Suite !

Aventures au Maroc Dracaena draco ssp. ajgal Suite ! Jean-André Audissou (France) Dans le Cactus-Aventures n°41

Jean-André Audissou (France)

Dans le Cactus-Aventures n°41 : 22-25, je racontais ma première approche du fameux dragonnier du Maroc, récemment découvert dans les gorges de l'Assif Oumarhouz, au pied du Jbel Imzi, dans l'Anti-Atlas.

Mon ami Michel Brossier et moi-même avions été frustrés de ne pas avoir pu nous enfoncer plus profondément dans ces gorges au milieu desquelles poussent des milliers de Dragonniers que nous avions pu voir de très loin grâce à une bonne paire de jumelles.

Nous décidons d'y retourner l'année suivante en repensant toute l'organisation de notre excursion. Nous emportons donc avec nous un canoë pneumatique pour pouvoir franchir les trous d'eau qui nous avaient barré la route l'année précédente. Une tente et des provisions sont aussi prévues pour installer un campement près du site.

Nous avons l'intention d'approcher au plus près les gorges dans le double but de perdre le moins de temps possible à partir du campement et aussi d'économiser nos forces. Après avoir essayé de nouvelles pistes, nous arrivons au pied d'un petit village berbère d'une dizaine de maisons au milieu duquel nous décidons, après autorisation du chef de tribu, d'installer le campement. Nous sommes l'attraction de l'année pour les femmes et les gosses de ce village qui voyaient des touristes pour la première fois de leur vie.

Une fois notre installation terminée, et étant donné l'heure tardive, nous faisons une marche de prospection de deux heures en direction des gorges. Les obstacles sont nombreux mais pas insurmontables. Arrivés aux trous d'eau, nous faisons demi-tour.

Après une nuit agitée causée par les hurlements incessants des chiens du village qui n'avaient apparemment pas l'habitude de "recevoir" des étrangers, nous prenons la direction

du site. Nous refaisons le chemin de la veille, longeant l’oued au pied duquel sont cultivés

de petits jardins où poussent clémentiniers, orangers, figuiers, palmiers dattiers

dans un décor de cinéma. Parfois, de gros éboulis nous obligent à escalader des rochers gros comme des maisons. La température, pour une fin septembre, est encore élevée. Et puis ce sont les trous d'eau à franchir. En fait, ce sont des méandres remplis d'eau, encaissés entre les parois verticales des falaises et pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres de long pour certains. Le canoë nous permet de franchir ces nouveaux obstacles sans encombre. Il faut néanmoins prendre des précautions lors de la mise à l’eau pour ne pas crever les boudins de l'embarcation sur les bancs de moules qui affleurent sur les berges, à moitié enfouies dans la vase.

tout

Le

Et puis c'est le moment tant attendu. Après avoir abrité le bateau dans une grotte, nous poursuivons notre chemin au milieu d'énormes éboulis à travers lesquels coule un mince filet d'eau. Dans les trous d’eau, on peut apercevoir de temps en temps des grenouilles et des barbeaux. Sur le flanc des falaises poussent des dragonniers par centaines, au port majestueux, dressant leur tronc blanchâtre sur des à-pic impressionnants. Certains sont

2

CACTUS-AVENTURES In te rn a tio n a l N° 47 International CACTUS-ADVENTURES

Prépararatifs pour l’exploration du canyon de l’Assif Oumarhour (Photo : M. Brossier). Exploration en canot
Prépararatifs pour l’exploration du canyon de l’Assif Oumarhour (Photo : M. Brossier). Exploration en canot

Prépararatifs pour l’exploration du canyon de l’Assif Oumarhour (Photo : M. Brossier).

du canyon de l’Assif Oumarhour (Photo : M. Brossier). Exploration en canot pneumatique du canyon de

Exploration en canot pneumatique du canyon de l’Assif Oumarhour (Photo : M. Brossier).

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

3

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Dracaena draco ssp. ajgal & Euphorbia echinus , Assif Oumarhour (exposition sud) (Photo : J.A.

Dracaena draco ssp. ajgal & Euphorbia echinus, Assif Oumarhour (exposition sud) (Photo : J.A. Audissou).

couchés, n'étant sans doute pas assez profondément enracinés pour résister aux ruissellements ou aux vents violents éventuels. Malheureusement, les premiers Dracaena draco ssp. ajgal à portée de main sont à 150 m au dessus du lit de l'Oued. Malgré la forte déclivité du terrain, l'un d'entre nous arrive à les atteindre et en toucher un. Il en profite pour les prendre en photos, mettant en évidence la paroi abrupte sur laquelle ils poussent. A notre grand regret, aucune graine n'est trouvée à leur pied.

La végétation que nous rencontrons se compose de A rgania spinosa, E uphorbia

echinus, Aeonium arboreum, Chamerops humilis, Senecio anteuphorbium et de petites

fougères xérophytes. Le temps imparti à cette expédition et la difficulté de progression ne nous permettent malheureusement pas une prospection plus importante.

En début d'après-midi, c'est le moment du retour. Pour rejoindre le campement et sur les conseils de notre accompagnateur italien, nous décidons de prendre un raccourci. En fait, nous nous égarons dans la montagne et retrouvons notre chemin grâce à un vieux muletier

qui charge sa bête de nos sacs à dos et du bateau et nous amène jusqu'à la bonne piste après plusieurs heures de marche. Cette erreur d'appréciation nous permet d'admirer une dernière fois la beauté de ces paysages de montagne dans laquelle vivent depuis toujours des

hommes

et

des dragonniers.

Texte : J.A. Audissou, Photos : J.A.A. & Michel Brossier

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

:

1. Audissou J.A. 1999. Le Dragonnier du Maroc, Dracaena draco ssp. ajgal. Cactus-Aventures. 41 : 22-25.

2. Benabid A., Cuzin F. 1997. C.R. Acad. Sci. Paris, Sciences de la vie / Life Sciences. 320 : 267-277

3. Quézel P. 1995. La flore du bassin méditerranéen: origine, mise en place, endémisme. Ecologia

mediterranea, Marseille, XX, 1/2 : 19-39

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

4

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Dracaena draco ssp. ajgal, A ssif Oumarhour (exposition nord) (Photo : J.A. Audissou).   5

Dracaena draco ssp. ajgal, A ssif Oumarhour (exposition nord) (Photo : J.A. Audissou).

 

5

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Cactées & Succulentes de Cuba

Joël Lodé

Cactées & Succulentes de Cuba Joël Lodé Invité à une mission botanique préparatoire, je dois avouer

Invité à une mission botanique préparatoire, je dois avouer que je n’avais pas la moindre idée de ce qui m’attendait à Cuba. Un voyage

surprenant, au rythme de la salsa

et du dollar !

Un voyage surprenant, au rythme de la salsa et du dollar ! La Gran Piedra, Cuba

La Gran Piedra, Cuba Oriente (Photo : J. L.).

La Havane grouillait de monde, de musique et de couleurs, et je me frayais un chemin à travers les voitures des années 50, les bicy-taxis et les charrettes à cheval. J’avais rendez-vous à l’autre bout de l’île, dans la province d ’Oriente, à Santiago de Cuba. Carlos Martinez Leyva, Directeur du Jardin Botanique de Sigua, ainsi que son fondateur, Hector Ferret M atam oros, égalem ent collectionneur ém érite, m ’y attendaient. Tout au long de la route centrale, une végétation exubérante dominée par une quantité impressionnante d ’espèces de Palmiers se présente au voyageur. Chaque arbre pourrait être l ’objet d ’un arrêt, certains croulent sous les épiphytes :

Orchidaceae, Bromeliaceae, et bien sûr Cactaceae : S elen icereu s, E piph yllu m , R hipsalis se distinguent depuis la route ! Arrivé à Santiago, après avoir rencontré les officiels et préparé l’itinéraire, dès le lendemain, nous partons Carlos, Hector et moi- même pour Holguin, où nous allons découvrir les sites distincts de M elocactu s holguinensis Areces-Mallea, et E scobaria cubensis (Britton & Rose) Hunt.

6

CACTUS-AVENTURES In te rn a tio n a l N° 47

International CACTUS-ADVENTURES

Hector et Melocactus nagyi, habitat, Pico Turquino, Cuba (Photo : J. L.). Carlos et Hector,
Hector et Melocactus nagyi, habitat, Pico Turquino, Cuba (Photo : J. L.). Carlos et Hector,

Hector et Melocactus nagyi, habitat, Pico Turquino, Cuba (Photo : J. L.).

Carlos et Hector, habitat de Escobaría cubensis, Holguin, Cuba (Photo : J. L.).

de Escobaría cubensis , Holguin, Cuba (Photo : J. L.). Malocactus harlowii fa., habitat. Sigua, Cuba
de Escobaría cubensis , Holguin, Cuba (Photo : J. L.). Malocactus harlowii fa., habitat. Sigua, Cuba

Malocactus harlowii fa., habitat. Sigua,

Cuba (Photo : J. L.).

Leptocereus arbóreas, Jardin Botanique de Sigua, Cuba (Photo : J. L.).

arbóreas, Jardin Botanique de Sigua, Cuba (Photo : J. L.). Dendrocereus nudiflorus, habitat, Ocujal, Cuba (Photo
arbóreas, Jardin Botanique de Sigua, Cuba (Photo : J. L.). Dendrocereus nudiflorus, habitat, Ocujal, Cuba (Photo

Dendrocereus nudiflorus, habitat, Ocujal, Cuba (Photo :

J. L.).

Fruit

habitat, Ocujal. Cuba (Photo : J. L.).

de

Dendrocereus

nudiflorus,

7

CACTUS-AVENTURES I n t e r n a t i o n a l N° 47

International CACTUS-ADVENTURES

Le premier se situe près d’un barrage, sur des collines de serpentine couvertes d’une savane xérophyte à l’Est de Holguin. Il a failli disparaître à cause de la construction du barrage, mais les plantes situées sur les hauteurs ont seules pu échapper à l’inondation. On trouve également Furcraea cubensis Vent., Rhodocactus cubensis (Britton & Rose) Knuth, Pilosocereus polygonus (Lamarck) Byles &

Rowley, C onsolea m acracantha

Comocladia platyphylla, Agave sp

(Grisebach) Berger,

T illandsia

a lcifo lia ,

Le second site se trouve à l’ouest de Holguin. Escobari a cubensis est une espèce qui est également menacée par l’urbanisation, et plusieurs sites ont été détruits, l’un pour l’installation d’une décharge publique, l’autre pour la construction d’un terminal d’autobus. Nous sommes dans une zone militaire, et nous prélevons des spécimens d’herbarium sous l’oeil intrigué de deux soldats. Les plantes sont minuscules, mais la racine napiforme est énorme et évoque celle des Ariocarpus ou de Lophophora. Escobari a cubensis vit parmi des buissons et des herbes, sur un sol caillouteux riche en fer et en manganèse très bien drainé, en compagnie de Plumeri a obtusa var.

sericifolia Woodson et d'Agave sp.

Nous continuons notre prospection depuis Santiago, en direction de Maisi. Hector est fantastique, car il connaît aussi bien les Cactaceae que les Palmae, les Orchidaceae ou les Fougères, et sa présence nous est précieuse pour approcher les habitats. A Siboney, le site est composé, comme beaucoup d’autres, de formations calcaires, surnommées “dents de chien” à cause de leur aspect découpé (voir photo p. 11). Grimper la falaise escarpée n’est pas chose facile, mais l’effort en vaut la peine :

Melocactus harlowii (Britton & Rose) Leon, Pilosocereus brooksianus (Britton &

Rose) Knuth s’incrustent dans les fissures des roches. Plumeri a sp., Furcraea sp.,

Rhodocactus cubensis, Harrisia eriophora (Pfeiffer) Britton ainsi que plusieurs

espèces de Tillandsia sont également présents sur le site. L’une des gageures de cette mission préparatoire était de vérifier la présence et la

fréquence des plantes du genre Leptocereus (8 espèces sur 11 sont présentes à Cuba). Très peu d’informations ou de photos ont été publiées sur ce genre, méconnu. En fait et à Cuba tout au moins, le genre est apparemment en danger, car les plantes rencontrées sont excessivement rares, souvent en très mauvais état, jaunies et sclérosées, y compris en culture (voir Leptocereus arboreus Britton & Rose, photo p. 7) sans qu’il semble y avoir la moindre étude sur ce phénomène. Sur un site non signalé par Frère Alain (v. réf. bibl.), entre Verraco et Playa Larga, Hector trouve parmi les arbustes un grand exemplaire ramifié, il pourrait s’agir de Leptocereus sylvestris Britton & Rose. Nous n’en trouverons pas d’autre exemplaire sur le site.

deux espèces d 'Agave se

côtoient, et l’on peut observer également Stenocereus hystrix (Haworth) Buxbaum,

Consolea macracantha, Harrisia sp., Pilosocereus brooksianus, Cylindropuntia

hystrix (Grisebach) Areces. Sur les rochers des collines, le superbe M elocactus borhidii Mészaros se profile de loin. Les plantes qui se sont réfugiées à l’ombre parmi les herbes sont encore plus allongées, et abritent de grosses touffes de Mammillaria proliféra (Mili.) Haworth. A partir du Rio Yateritas, et par centaines, sur des terrasses côtières, parmi des restes de coraux fossiles, notamment à Macambo, vit M elocactus harlowii ; les populations sont saines, et les semis spontanés sont nombreux, démontrant une bonne

Mais à Tortuguilla, la richesse du site est gratifiante :

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

E

8

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Agave sp., habitat,Tortuguilla, Cuba (Photo : J. L). Escobaría Cuba (Photo : J. L). cubensis,
Agave sp., habitat,Tortuguilla, Cuba (Photo : J. L). Escobaría Cuba (Photo : J. L). cubensis,

Agave sp., habitat,Tortuguilla, Cuba (Photo : J. L).

Escobaría

Cuba (Photo : J. L).

cubensis,

habitat,

Holguin,

Escobaría Cuba (Photo : J. L). cubensis, habitat, Holguin, Furcraea sp., habitat, (Photo : J. L).
Escobaría Cuba (Photo : J. L). cubensis, habitat, Holguin, Furcraea sp., habitat, (Photo : J. L).

Furcraea

sp.,

habitat,

(Photo : J. L).

Siboney,

Cuba

Leptocereus sylvestris ?, habitat, Verraco/Playa Larga, Cuba (Photo: J. L).

?, habitat, Verraco/Playa Larga, Cuba (Photo: J. L). Plumeria obtusa var. sericifolia, habitat, Holguin, Cuba
?, habitat, Verraco/Playa Larga, Cuba (Photo: J. L). Plumeria obtusa var. sericifolia, habitat, Holguin, Cuba

Plumeria obtusa var. sericifolia, habitat, Holguin, Cuba (Photo: J. L.).

Mammillaria

prolifera,

habitat,

Tortuguilla, Cuba (Photo : J. L).

9

CACTUS-AVENTURES I n t e r n a t i o n a l N° 47

International CACTUS-ADVENTURES

régénération de l’espèce.

Un détour en direction de Baracoa nous fait découvrir dans les montagnes du Rio Jojo, presque inaccessible, un M elocactu s, peut-être M . a cu n ai ssp. lagu n aen sis

Mészaros et à l’embouchure du

Mészaros. La prospection botanique se fait plus intense vers la pointe Maisi : il nous faut

laisser Palmae, Orchidaceae, Bromeliaceae pour les Cactaceae & autres Succulentes, but précis de cette mission préparatoire. Nous passerons même une nuit sur la plage de José Marti, principal acteur de l’indépendance cubaine qui débarqua là avec ses compagnons. Ce soir, la chance est avec nous, et le rayon vert apparaît dans un soleil couchant somptueux. Le lendemain, nous réalisons plusieurs prospections dans la pointe Maisi. Le paysage est superbe, beaucoup de collines de “dents de chien”, qui font soupçonner la présence d ’un M elocactu s très variable, typique de cette zone :

Rio Tacre, à mi-ombre, M . acunai var. fla visp in u s

sp.,

H a rrisia

Haworth, C onsolea m acracantha, H arrisia sp., P ilosocereus brooksianus, O puntia

m ilita ris

M .

a c u n a i

ssp .

a c u n a i Leon.

a cu lea ta

Il est accom pagné de A g a v e sp .,

P lu m e ria

sp., P eresk ia

Britton

&

(Plumier) Mill., O pu n tia d ille n ii (Ker-Gawl.)

D en d ro cereu s

n u d iflo ru s

Rose, M a m m illa ria p ro lifé ra ,

(Engelmann) Britton & Rose, S te n o c ere u s h y strix et malgré de nombreuses

recherches, l’introuvable L eptocereus

Il est malheureusement impossible de se rendre sur le site de M elocactu s radoczii

m axon ii Britton & Rose.

de M elocactu s radoczii m axon ii Britton & Rose. Melocactus acunai ssp lagunaensis ?,

Melocactus acunai ssp lagunaensis ?, habitat, Rio Jojo, Cuba (Photo : J. L.).

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

10

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

M elocactu s h arlow ii, habitat, Macambo, Cuba (Photo : J. L.). M elocactu
M elocactu s h arlow ii, habitat, Macambo, Cuba (Photo : J. L.). M elocactu

M elocactu s h arlow ii, habitat, Macambo, Cuba (Photo :

J. L.).

M elocactu s n agyi, habitat. Pico Turquino, Cuba (Photo : J. L.).

s n agyi, habitat. Pico Turquino, Cuba (Photo : J. L.). M elocactu s h olgu
s n agyi, habitat. Pico Turquino, Cuba (Photo : J. L.). M elocactu s h olgu

M elocactu s

h olgu in en sis,

habitat,

Holguin, Cuba (Photo : J. L.).

M elocactu s b o rltid ii, habitat, Tortuguilla, Cuba (Photo ::

J. L.).

b o rltid ii, habitat, Tortuguilla, Cuba (Photo :: J. L.). M elocactu s J. L.)
b o rltid ii, habitat, Tortuguilla, Cuba (Photo :: J. L.). M elocactu s J. L.)

M

elocactu s

J. L.)

h a rlo w ii fa

, habitat. Sigua, Cuba (Photo :

M elocactu s acu n ai, habitat, Maisi, Cuba (Photo: J. L.).

11

CACTUS-AVENTURES International N° 47 In te rn a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

H arrisia eriophora, (Photo : J. Lodé). habitat, Tortuguilla, Cuba C onsolea m acracantha, habitat,

H arrisia

eriophora,

(Photo : J. Lodé).

habitat,

Tortuguilla,

Cuba

eriophora, (Photo : J. Lodé). habitat, Tortuguilla, Cuba C onsolea m acracantha, habitat, Holguin, Cuba (Photo

C onsolea m acracantha, habitat, Holguin, Cuba (Photo : J. L.).

Mészaros, nous ne possédons pas un 4X4, les pluies passées ont rendu la piste

impraticable et nous devrons

Mészaros, mais avec une raison différente : malgré tous nos papiers officiels, il nous

faut un permis du Ministère des Forces Armées Révolutionnaires pour pénétrer dans la zone de Guantanamo où se trouve cette espèce particulière. Nous n’avons plus le temps de l’obtenir, ce sera pour la prochaine fois. Cette fois, nous passons à l’ouest de Santiago, dans la zone montagneuse de la

rebrousser chemin. Pareil pour M e lo c a c tu s eva e

Sierra Maestra, en direction

du Pico Turquino, à la découverte de M elo ca ctu s n agyi

Mészaros. Selon les sites, les populations sont plus ou moins saines ; à Ocujal, les falaises à pic sont couvertes de plantes âgées et polycéphales. Ce sera tout pour la partie Oriente. Ni M e lo c a c tu s m a ta n z a n u s Leon, ni M . g u ita r tii Leon ne sont prévus au programme de cette mission préparatoire, devenue trop courte malgré ces 3 semaines bien pleines. La suite du périple vers les autres sites à L e p to c e r e u s du centre et de l’Ouest de 1’île sera ponctuée de déceptions. A Topes de Collantes, entre Cienfuegos et Santa Clara, dans un paysage froid et brumeux, les L eptocereus garderont leurs secrets. Malgré l’aide précieuse de Rolando Perez Marquez, Directeur du Jardin Botanique de Soroa, vers Pinar del Rio, et de Tomasin, nous n’aurons pas plus de chance.

L’aéroport International José Marti est vite rejoint ; attendant le vol pour Madrid, en fumant un bon havane, je pensais à l’extraordinaire accueil que les habitants de Cuba m’avaient réservé, et tout ce que j ’avais pu découvrir de ce pays si attachant. Je n’avais qu’une hâte, celle d’y revenir au plus vite.

Texte & Photos : J. L.

12

CACTUS-AVENTURES International N° 47

In te rn a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

P ilosocereu s brooksian u s, habitat, Maisi, Cuba (Photo: J. L.). C A C

P ilosocereu s brooksian u s, habitat, Maisi, Cuba (Photo: J. L.).

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

13

E

S

In tern a tio n a l N

°

4

7

International CACTUS-ADVENTURES

R hodocactus cubensis, Jardin Botanique de Sigua, Cuba Oriente (Photo : J. L.). REM ERCIEM

R hodocactus cubensis, Jardin Botanique de Sigua, Cuba Oriente (Photo : J. L.).

REM ERCIEM ENTS

Je tiens à remercier Ing. Carlos Martinez Leyva, Directeur du Jardin Botanique de Sigua (Santiago), Hector Ferret Matamoros, Fondateur du Jardin Botanique de Sigua, Dr. Nicasio Viña Davila, Directeur du Centre Oriental d’Ecosystèmes et de Biodiversité, Ing. Rolando Perez Marquez, Directeur de l’Orquidarium de Soroa (Pinar del Rio), Manuel Caluff, Directeur du Jardin Botanique des Fougères de Santiago, Tomasin, pour leur aide précieuse dans la mise en oeuvre de cette mission botanique préparatoire, Gérard Ardisson, pour les informations qu’il m ’a aimablement communiquées, ainsi qu’Amada Dominguez Morales et sa famille pour l'accueil réservé.

A CEUX OUI VOUDRAIENT PARTICIPER A UNE PROCHAINF. MISSION BOTANIQUE OFFICIELLE A CUBA :

Dans le but d’inventorier la flore succulente cubaine, et rédiger un ouvrage sur le sujet, le Jardin Botanique de Sigua (Santiago) vous propose de participer financièrement au projet de la prochaine mission botanique 2001/2002 (participation aux frais de mission-véhicule-essence), et de nous

accompagner dans cette aventure. Toute information auprès de Joël Lodé, chef de projet.

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES :

ALAIN Frère : Aperçu sur les Cactacées de Cuba, Cactus France 34, 1952. GUTIERREZ Jorge : Los Cactos Nativos de Cuba, Ed. Cientifico-Técnica, 1984. HUNT David : CITES Cactaceae Checklist, Royal Botanic Gardens Kew, 1992. KIFF Lloyd F. : A distributional check-list of the genus Tillandsia, Botanical Diversions, Cal., 1991. LODE Joël : Fichier Encyclopédique des Cactées & autres Succulentes, Série 1/22, Edisud, 1988/99. MESZAROS Z. : The Melocactus species of Cuba, Acta Bot. Acad. Scientiarum22, 1976.

MESZAROS Z. : Additionnal contributions to the knowledge of the Melocactus species of Cuba, Acta Bot. Acad. Scientiarum Hung. 24, 1978. R1HA Jan : Cuba and its Melocactus, Cactus & Succ. Journal US, Vol XLV, 1973. TOLEDO MARTINEZ Jose : Une des Espèces de Melocactus de la Province de Holguin (Cuba), Succulentes, 1-

1996.

Van HEEK Edith & Werner : Melokakteen auf Kuba, K. u. S. 44 (8) 1993.

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

I n t e r n a t i o n a l

International N ° 4 7 C A C T U S-A D V E N T U R E S

T

U

R

E

S

CHECK-LIST des CACTACEAE & AUTRES SUCCULENTES de CUBA

(liste non exhaustive)

& AUTRES SUCCULENTES de CUBA (liste non exhaustive) CACTACEAE M elocactus actinacanthus Selenicereus

CACTACEAE

M

elocactus actinacanthus

Selenicereus urbanianus

Acanthocereus baxianensis

M

elocactus acunai

Stenocereus hystrix

Acanthocereus tetragonus

M

elocactus borhidii

Cereus hexagonus

M

elocactus evae

AUTRES SUCCULENTES

Consolea

m acracantha

M

elocactus guitartii

Agave albescens

Consolea

m illspaughii

M

elocactus harlowii

Agave brittoniana

Cylindropuntia hystrix

M

elocactus holguinensis

Agave legrelliana

D

endrocereus nudiflorus

M

elocactus matanzanus

Agave papyrocarpa

Epiphyllum hookeri

M

elocactus nagyi

Agave shaferi

Epiphyllum oxypetalum

M

elocactus radoczii

A gave tubulata

Epiphyllum phyllanthus

Nopalea auberi

Agave underwoodii

Escobaría cubensis

Nopalea cochenillifera

Bursera simaruba

H

arrisia earlei

N

opalea dejecta

Catopsis nutans

H

arrisia eriophora

Opuntia dillenii

Euphorbia cassythoides

H

arrisia fernow ii

Opuntia militaris

Ficus spp.

H

arrisia taetra

Pereskia aculeata

Furcraea cubensis

H

arrisia taylori

Pereskia grandifolia

Furcraea hexapetala

H

ylocereus triangularis

Pereskia zinniiflora

Furcraea

m acrophylla

ylocereus undatus

H

Pilosocereus brooksianus

Hohenbergia penduliflora

Leptocereus arboreus

Pilosocereus m illspaughii

Jatropha spp

Leptocereus assurgens

Pilosocereus polygonus

Pilea microphylla

Leptocereus

ekm anii

Pilosocereus robinii

Plum eria

obtusa v. sericifolia

Leptocereus leonii Leptocereus maxonii Leptocereus prostratus Leptocereus sylvestris

Pilosocereus royenii Rhipsalis baccifera (= cassutha) Rhodocactus cubensis Selenicereus boeckm annii

Plumeria spp Portulaca cubensis Portulaca hirsuta Sesuvium portulacastrum

Leptocereus wrightii

Selenicereus brevispinus

Tillandsia spp. (35 sp.)

M am millaria prolifera

Selenicereus grandiflorus

15

International N ° 4 7 I n t e r n a t i o n a l CACTUS-ADVENTURES

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

E

S

C

u

l t u

r e

d

e

:

C

o

r y p

h

a

n

t h

a

(Cactaceae)

C u l t u r e d e : C o r y p h

Coryphantha calipensis (Photo : J. L.).

PROPAGATION : par semis ou bouturage de tiges lorsque l’espèce émet des rejets. Semis facile, de préférence sur couche chaude (+26°/28° C). Bouturage facile, croissance généralement assez lente. Pouvoir germinatif des graines très long (6/10 ans selon B. Feam).

COMPOST : compost acide standard (1/3 de terreau de feuilles, 1/3 de sable grossier, 1/3 de terre de jardin), ou 1/2 de sable grossier + 1/2 de terreau de feuilles bien décomposé. Prévoir un bon drainage et un pot profond pour les espèces à racines napiformes.

EMPLACEMENT ET ARROSAGES : prévoir un endroit de la serre bien aéré et ensoleillé, ainsi que des arrosages normaux durant la période de végétation, en laissant bien sécher entre chaque arrosage, ou abondants lorsque le drainage est excellent. Il est bon d’apporter un peu d’engrais potassique en période de croissance.

FLORAISON : assez facile à obtenir, de juin à septembre, quelques espèces sont auto-fertiles. Fleurs diurnes surtout dans les tons de jaune, mais aussi roses, rouges à mauve, rarement blanches.

TEMPERATURE : hiverner au sec à un minimum de +5° C, sauf le groupe des “vivipara” (Escobaria), qui peut très bien résister au gel.

HABITAT : le genre Coryphantha vit en petites colonies souvent isolées, sur des collines, fréquemment dans des prairies ou des sous-bois, jusqu’à 2500 m d’altitude, partagé entre les USA et le Mexique (+ le Canada, si l’on y inclut Coryphantha (Escobari a) vivipara. Les types de sols sont assez variés et peuvent être humifères, gypseux, argileux ou graveleux.

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

16

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTU RF.S

C

u

l t u

r e

d

e

:

A

v o

n

i a

(Portulacaceae)

C u l t u r e d e : A v o n i a

Avonia quinaria ssp. alstonii (Photo : René Hélias).

PROPAGATION : par graines (seul moyen pour Avonia quinaria) ou bouturage de rejets selon les espèces. Semis assez facile à moyen, de préférence sur couche “chaude” (10-15°, pas plus, sinon vous risquez d’inhiber la germination), ou sur couche non chauffée à partir de mai- juin, croissance lente. Bouturage assez facile à moyen. Pour Avonia quinaria, greffage possible mais très difficile, sur Portulacaria afra. Pouvoir germinatif des graines court, d’environ 1, peut-être plus.

COMPOST : substrat standard perméable, contenant une bonne proportion d’humus (avec addition de granité en décomposition ou de pouzzolane) et très bien drainé (le drainage prévaut notamment pour les espèces caudiciformes). pH des habitats : 5 à 7.5.

EMPLACEMENT ET ARROSAGES : cultiver en plein soleil, en permettant toujours une bonne aération. Arroser modérément et toujours laisser sécher entre chaque arrosage. Il est conseillé de les cultiver ensemble dans des pots larges, plutôt que séparément dans des petits pots.

FLORAISON : floraison facile à obtenir pour la majeure partie des espèces. Fleurs parfois parfumées, le plus souvent blanches, plus rarement rose à rouge carmin.

TEMPERATURE : hiverner à une température minimale de +6°/10° C, bien que certaines espèces puissent résister au gel dans leur habitat.

HABITAT : le genre Avonia vit essentiellement en Afrique du Sud (Karoo, Namaqualand) et en Namibie, mais se rencontre également au Zimbabwe et en Somalie, généralement en plein soleil sur des sols très chauds et arides composés de graviers de quartzite, de granité ou d’ardoise. Seul Avonia rhodesica (en Somalie) vit sur des sols calcaires.

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

1 7

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Cactées et autres Succulentes * plus de 200 genres * plus de 2000 espèces de

Cactées et autres Succulentes

* plus de 200 genres

* plus de 2000 espèces de plantes rares et graines
*

* Expédition dans le monde entier

*

Détail et Gros

Listes de plantes, graines, livres, produits envoyées contre deux coupons-réponse internationaux

* visitez notre homepage :

U h lig K a k te e n P o s tfa c h

- Tel. : 49-7151-41891 Fax : 49-7151-46728

D

1107

7 1 3 8 5

K e rn e n

A lle m a g n e

7Ae Los Angeles Cactus &Succulent Society is Hosting. CSSA's Convention for 2001 Sunday, July 1 through Friday, July 6

Convention for 2001 Sunday, July 1 through Friday, July 6 Cactées & autres Succulentes VTVAIPUNGILANDIA

Cactées & autres Succulentes VTVAIPUNGILANDIA

ViaCastellana 149,65010 Cerratina, ITAI.IA

E U PH O R B IA C E A E STUDY GROUP

3 bulletins annuels avec photos en couleurs

S

o u scrip tio n

p o u r

1999

:

E .U . £

7.50

S

o u scrip tio n

p o u r

2000

:

E .U .

£ 7.50

 

Ecrireà :

 
 

M rs. P ritchard, 11, Shaftesbury

Ave.,

Penketh, W arrington, Cheshire UK WA5 2PD

A.I.A.S.

Association Italienne d'Amateurs de Plantes Succulentes

PIANTE GRASSE est le journal trimestriel de la Société Italienne de Cactus et Succulentes (A.I.A.S.). Il est illustré tout en couleurs et aborde tous les aspects des plantes succulentes. Un supplément annuel est publié depuis 1989 et inclut habituellement des versions bilingues des articles fournis par les auteurs étrangers. L'adhésion est de 50,000 Lires Italiennes, port inclus.

Les payments peuvent être effectués par Eurochèque ou Mandat-poste-intemational (Giro account N° 18718338) à:

Daniele Gerotto Via Principale 24 33040 Savorgnano al Torre-Udine ITALIE

OFFRE SPECIALE pour les abonnés de 2000 :

A

N

C

I E

N

S

N

U

M

E

R

O

S

d

e

C

A

C

T

U

S

-

A

V

E

N

T

U

R

E

S

In te rn a tio n a l

Année 1995 (uniquement en français) : 100FF, 2500pts à Joël Lodé Année 1996. 1997 : 100FF, 2500nts. Année 1998 : 120FF, 3000pts, Année 1999 : 180FF, 4500pts à Joël Lodé Numéros de 1989 à 1994 : s’adresser à : A.R.I.D.E.S. 1, Ch. du Presbytère, 49460 Soulaire et Bourg, FRANCE (peu de numéros restants et quelques années (N°1 à 12) déjà épuisées)

18

CACTUS-AVENTURES International N° 47

In t e r n a t io n a l

C

A

C

T

U

S

- A

D

V

E

N

T

U

R

E

S

L

a

P

a

g

e

d

e s

E

n

f a

n

t s

Faucaria Schwantes

L a P a g e d e s E n f a n t s

Le genre Faucaria est composé

trentaine d ’espèces (ce sont

Faucaria est composé trentaine d ’espèces (ce sont Faucaria felina d’une des succulentes, mais pas des

Faucaria felina

d’une

des succulentes, mais pas des cactus) qui sont toutes originaires de la Province du Cap, en Afrique du Sud.

G. Schwantes est la personne qui l’a nommé ainsi, à cause des feuilles charnues qui évoquent des mâchoires (en latin, fauc = mâchoire). Les dents blanches lui donnent un aspect féroce, mais sont inoffensives. Les noms de certaines

espèces sont tout à fait évocateurs :

F. felina = à mâchoires de félin,

F. tigrina = à mâchoires de tigre,

F. lapina = à mâchoires de loup, etc.

Faucaria vit dans des zones sèches, dans des graviers de quartz et forme des touffes compactes. Les fleurs sont jaune brillant, rarement blanches (Faucaria candida). Elles fleurissent assez bien et s’ouvrent durant les après-midis ensoleillés, fanant vers le rose. Elles donnent des fruits qui sont des capsules en forme d’étoile ; dans la nature, une fois que les capsules sont sèches, les graines sont libérées par la pluie. En faisant tomber quelques gouttes d ’eau sur les capsules sèches, tu peux observer ce phénomène extraordinaire de l’étoile qui se déplie pour libérer les graines. Tu peux trouver Faucaria avec quelque facilité dans les jardineries, souvent sans noms, mais tu devrais pouvoir les reconnaître. Les espèces les plus communément distribuées sont : F. tuberculosa, felina, et tigrina. Tu peux les cultiver dans un endroit ensoleillé (ta chambre n’est pas le meilleur endroit), dans un mélange composé à moitié de terreau et de sable de rivière grossier, le tout additionné de granité en décomposition ou de pouzzolane, ce qui aère bien le substrat, et ajoute des éléments minéraux nutritifs. L’arrosage doit être normal, c’est-à-dire en laissant sécher le mélange entre chaque arrosage. Si elles ont soif, les plantes se ratatinent ; si elles ont trop d’eau, les feuilles éclatent. La présence de masses cotonneuses blanches entre les feuilles ou à leur base, indique la présence indésirable de cochenilles, et nécessite un traitement rapide et répété à 3 semaines d’intervalle, à base de produit anti-cochenilles pour stopper cette attaque. En hiver, elles supportent des températures proches du gel. Avec l’âge, elles forment des touffes très jolies, et il est possible de séparer (avec précautions) les tiges, que Ton laisse sécher une semaine ou deux avant de les mettre à raciner. Amuses-toi bien, et à bientôt au prochain numéro !

Joël

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

1 9

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

J

a

r d

i n

B

o t a n

i q

u

e

d

e

M

a

r i m

u

r t r a

 
e d e M a r i m u r t r a   Francis Bugaret

Francis Bugaret (France)

Situé en bordure de mer, sur les rochers abrupts de la colline Saint-Jean, à Blanès en Espagne, le jardin de Marimurtra est l’un des plus beaux jardins botaniques d’Europe.

est l’un des plus beaux jardins botaniques d’Europe. Karl Faust, un allemand amoureux des plantes, consacra

Karl Faust, un allemand amoureux des plantes, consacra toute sa fortune et une grande énergie à la création de cet immense projet, qu’il réalisa tout au long de

sa vie, créant avant de mourir, la fondation qui porte son nom, destinée à l’étude de la botanique et à la continuité de son oeuvre. Ce jardin a pour but de faire connaître les plantes, c’est également un lieu de promenade et de repos. Son nom est une association de “ mer “ et de myrte “ petit arbuste biblique symbolisant la paix. La douceur exceptionnelle du climat, favorise la culture en plein air de nombreuses espèces d’origine tropicale. Un itinéraire fléché facilite la visite des 16 ha de plantations, répartis en trois zones :

- la zone du jardin méditerranéen,

- celle du jardin tempéré,

- enfin celle du jardin tropical. A quelques mètres de l’entrée, on découvre la flore des îles Canaries, avec de magnifiques Echium et leurs hampes florales de plus de 2 m de hauteur, ainsi que plusieurs Aeonium :

Aeonium

virgineum, urbicum, undulatum , etc., en compagnie d ’ Euphorbia lambii et

Géranium canariense en pleine floraison de printemps. Plus loin, les rocailles mettent en valeur des touffes de Senecio ficoides et Senecio cuneatus d’un bleu intense. On y trouve

également K a la n ch o e fa u s tii, K alan ch oe m arm orata, et

d 'Abromeitiella brevifolia et lorentziana. De grandes touffes de Gasteria sont bordées de

Crassula multicava, et on peut apercevoir des petites fleurs bizarres, en forme de siphon, celles de Passiflora fimbriata, une des plus petites du genre. En observant de plus près certaines niches dissimulées dans les pierres, on découvre des

plantes peu communes, Veltheimia capensis et Haemanthus coccineus, deux bulbeuses

d’Afrique du Sud, ou bien encore les gros bulbes d’Urginia maritima, qui pousse sur les côtes méditerranéennes. Sur un plan incliné, ayant pour fond les inflorescences bleues en épis de 20 cm, des Wingandia caracasana, arbustes originaires du Venezuela, appartenant à la famille des Hydrophyllaceae, on peut admirer une belle présentation de succulentes

américaines : Echinocactus, Cereus, Opuntia, Ferocactus, Agave

des superbes coussins

Ca et là un petit Sedum,

Sedum radicans aux minuscules feuilles rougies par le soleil, fait de la résistance et se resème spontanément entre les pierres.

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

20

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Au cours du cheminement, on passe rapidement la zone tropicale humide, et on quitte

Datura sanguinea, Aristolochia sp, Hedychium gardnerianum etc., pour la zone plus sèche

des paysages et d’Afrique du Sud. Les fleurs lumineuses des Lampranthus de couleur orangée ou rose, de Drosanthemum floribundum, qui couvrent murets et rocailles, ainsi que

Dorotheanthus bellidiformis et Carpobrotus edulis, sont de merveilleux couvre-sol aux

floraisons riches et abondantes. Les floraisons spectaculaires des Aloe : Aloe marlothii, ferox, striata, montrent la richesse de la flore sud-africaine. Une succulente en pleine floraison, Doryanthes palmeri, développe une hampe florale en épis de plus de 3 m de longueur. Cette Agavaceae australienne n’est pas très connue, et ses grandes fleurs d’un beau rouge brillant apparaissent rarement. Une autre Agavaceae, Beschorneria yuccoides, originaire du Mexique, produit une hampe florale inclinée de 2 mètres, de couleur rose avec de petites fleurs tubulaires pendantes vert clair. Changement de décor au détour d’une allée, avec des bordures de Clivia miniata et Clivia nobilis, protégés du soleil par des plantations de Bambous géants, ou plus loin, avec une scène aquatique, des Washingtonia robusta en fleurs associés aux Cyprès d’Italie, Eucalyptus,

Toutes ces plantes dans un harmonieux mélange, incitent la curiosité

Yucca, Dasylirion etc

du promeneur. D’orientation scientifique, ce jardin créé en 1921, est une source intarissable de renseignements pour les étudiants, qui viennent y parfaire leurs connaissances. Il reste un lieu privilégié, où certaines plantes devenus rares dans leur habitat, peuvent être encore admirées.

Texte & Photos : F. Bugaret

être encore admirées. Texte & Photos : F. Bugaret B eschorneria yuccoides, Jardin Botanique de Marimurtra,

B eschorneria

yuccoides,

Jardin

Botanique

de

Marimurtra, Espagne (Photo : F. Bugaret).

Botanique de Marimurtra, Espagne (Photo : F. Bugaret). A lo e fe r o x .

A lo e

fe r o x .

Jardin

Botanique

de

Marimurtra,

Espagne (Photo : F. Bugaret).

21

CACTUS-AVENTURES International N° 47 In te rn a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

A loe striata , Jardin Botanique de Marimurtra, Espagne (Photo : F. Bugaret). C A

A loe striata , Jardin Botanique de Marimurtra, Espagne (Photo : F. Bugaret).

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

22

R

E

S

In tern a tio n a l N

°

4

7

International CACTUS-ADVENTURES

U

n

e s p

è c e

c o

n

d

a

m

n

é e

?

:

N

o t o c a c t u s

v o r w

e r c k i a n u s

Guy Xhonneux (Colombie)

u s v o r w e r c k i a n u s Guy

C’est dans le désert de Strabrinsky (ou Rocas de Usca) à 17 km de Bogota dans la commune de Mosquera que se trouvent deux populations de Notocactus worwerkianus bien localisées et menacées de disparition.

worwerkianus bien localisées et menacées de disparition. N otocactus (W igginsia) vorw erckianus, habitat, 2650m

N otocactus (W igginsia) vorw erckianus, habitat, 2650m alt., Mondofiedo, Mosquera, dpt Cundinamarca, Colombie. (Photo : G. Xhonneux).

Cette petite zone sèche d’environ 6,5 km2 se trouve à une altitude de 2600

à 3.100 m ; elle est composée de rochers sablonneux (sable jaune) riches en

fer et un argile blanc. Sur le premier site appelé M ondoñedo, d ’environ 2000 m2 et situé à 2600 m d’altitude, on trouve la principale population. La partie plane de cette surface (90%) sera dans un futur proche destinée à la construction d ’une

fabrique et de hangars. L’apparition de l’escargot méditerranéen sur ce site, il

y

a deux ans, aggrave la disparition de ces plantes. Ces gastropodes perforent

la

base et s’introduisent pour manger son intérieur (voir photo page suivante).

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

2 3

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

N otocactus (W igginsia) vorw erckii , attaqué par l’escargot méditerranéen ! Habitat, 2650m alt.,

N otocactus (W igginsia) vorw erckii, attaqué par l’escargot méditerranéen ! Habitat, 2650m alt., Mondonedo, Mosquera, dpt Cundinamarca, Colombie). (Photo : G. Xhonneux).

dpt Cundinamarca, Colombie). (Photo : G. Xhonneux). N otocactus (W igginsia) vorw erckii, habitat, 2800m alt.,

N otocactus (W igginsia) vorw erckii, habitat, 2800m alt., plante de 12 cm de haut, Chemin de l'usine d’asphalte, Strabrinsky, Colombie. (Photo : G. Xhonneux).

24

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

En une semaine, une plante adulte est entièrement consommée, il ne reste

plus que quelques épines parsemées ça et là sur le sol. Ne parlons pas des jeunes plantes. Le deuxième site se situe entre 2700 et 2900 m d’altitude ; sa surface est très petite (200 m2), on peut compter les plantes adultes, mais heureusement, les escargots ne sont pas encore arrivés. Les rochers entourant les sites sont exploités par des carrières de sable, de

Il y a aussi de nombreuses décharges sauvages d ’ordures

et d’immondices. Il est même question d’installer à cet endroit la nouvelle décharge d’ordures de la ville de Bogota ! Voici une plante au futur sombre, listée CITES 2, en voie d’extinction dans ce qui reste de son habitat si rien n’est fait à son sujet. Dieu merci, elle existe en collection.

gravier et de pierres.

Texte & Photos : G. Xhonneux

N.D.L.R. : pourvu qu’elle reste en CITES 2, sinon, elle est réellement condamnée à

disparaître ! (N o to ca ctu s vorw erkian u s = P arodia vorw erkian u s = W igginsia vorw erkii ).

u s = P arodia vorw erkian u s = W igginsia vorw erkii ). C

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

25

R

E

S

In te rn a tio n a l N

°

4

7

International CACTUS-ADVENTURES

N

o

u

v

e

l l e

s

d

u

B

e

l i z

e

:

U

n

M

o

n

d

e

P

i q

u

a

n

t

.

.

.

Dr Alfred Lau (Belize)

q u a n t . . . Dr Alfred Lau (Belize) Cher Joël, Après une

Cher Joël, Après une longue suite de terrible persécution durant les cinq dernières années, j ’ai récemment reçu la visite de by Stan Yalof d’Escondido, Californie, qui voulait connaître les faits. Il réalise qu’on ne m’a pas donné le droit de me défendre moi- même, ce qui, sous un gouvernement démocratique, ne peut être refusé. Chacun a droit à un juge, à produire des témoins, à une défense et à présenter des preuves. Tout ceci ne m’a pas été permis par mes adversaires. Vous ne pouvez imaginer ce

par quoi je suis passé, sans parler de la séparation d’avec ma famille et de devenir une personne sans foyer. De toute évidence, mon travail dans la forêt pluviale de Toledo est fascinant et me donne de grandes satisfactions. Mais je désire être auprès de ma femme, mes enfants et petits-enfants. Cinq ans, c’est un peu long pour prouver ma moralité et mon innocence. Pourquoi ai-je été aussi haïs ? Ai-je donc trouvé trop de nouvelles espèces ? Est-ce matière à attirer la jalousie ? A mon âge, je peux mourir à n’importe quel moment, mais avant, je souhaite que mon nom soit blanchi, et cela ne peut être accompli qu’avec l’aide de ceux qui ont vécu avec moi durant 15-17 ans, et qui sont maintenant médecins, ingénieurs, professeurs, pasteurs etc. Ils n’auraient certainement pas atteint leur but à travers un homme qui n’aurait pas été un exemple. Aucun d’eux n’a eu le droit de témoigner. Bien sûr, nous

avocat et même si c’était

possible, avec un gouvernement qui est un parti dictatorial, je ne peux espérer être

entendu. Comme vous aviez compris ce qui était en train de m’arriver lorsque tout a commencé, je vous envoie ces quelques lignes, pour vous remercier de votre attitude, au moins depuis que nous nous sommes rencontrés à Nantes, en 1993. Des amis de Grande Bretagne m’ont demandé de les emmener dans les habitats

à Matucana au Nord du Pérou. D ’autres m ’ont aidé à visiter l’Equateur pour

collecter de rares espèces de passiflores sous forme de graines. Ils sont arrivés au bon moment, et nous avons pu voir de terribles montagnes, loin de toute

n ’avons pas d ’argent pour payer les frais d’un bon

civilisation. Les débuts sont

révolution en Equateur. Nous partons tôt le matin pour Loja, et de là prenons un taxi et nous échappons vers la frontière péruvienne. Les Indiens qui voulaient bloquer les routes ne s’étaient pas encore organisés. Nous louons d’abord un véhicule et nous nous dirigeons vers Bagua, d’où les garçons m’avaient accompagnés il y a 32 ans. Ils nous offrent une royale bienvenue et l’hospitalité. Ils sont devenu des adultes, désormais pères de familles nombreuses. Shawintu Pujupat (Matucana madisoniorum var. pujupatii) est maintenant directeur d’une école chrétienne

difficiles, car nous arrivons au moment d ’une

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

26

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

Dr Alfred Lau et une succulente non encore identifiée (Piura, Pérou). bilingue. C ’est une

Dr Alfred Lau et une succulente non encore identifiée (Piura, Pérou).

bilingue. C ’est une grande satisfaction por moi de voir que mes efforts n ’ont pas été vains. C’est là que j ’ai trouvé une des plus belles fleurs de la passion. Le dernier jour fut difficile, 13 heures de marche dans les montagnes escarpées des Andes, et sans avoir trouvé Matucana huagalensis. Ce sont maintenant des champs de pommes de terre. Cependant, je pense qu’il doit y avoir d ’autres habitats. Le jour suivant, j ’ai rendu le véhicule à son propriétaire à Piura, 15 heures de route. Je rends grâce à Dieu que j ’ai encore suffisamment de vigueur à mon âge. Nous avons trouvé une plante au port étrange, ressemblant à une Crassulaceae, mais je doute que cela en soit une. Je vous joins une photo que mes amis britanniques ont prise. Pouvez-vous m ’aider

à

identifier cette plante ? Naturellement, nous avons vécu beaucoup d’autres aventures. Le temps ne me permet pas de pouvoir tout raconter. Les amis britanniques m’ont également invité à venir dans leur pays pour donner des conférences, j ’ai en effet 17 différents sujets avec 200 diapositives chacun. Ce sera entre le 15 septembre et le 25 octobre. En novembre, je serai en Allemagne, au début de décembre dans le nord de l’Italie et le sud de la France. Je crois que j ’ai encore des amis qui peuvent m’aider à organiser des réunions. J’ai également des photos d’orchidées, broméliacées, Pinguicula, Aristolochia, Asclepiadaceae qui peuvent être utilisées. L’intérêt botanique de ces photos est évident. La dernière fois que je vous ai vu, j ’ai reçu une lettre d’un docteur de Valencia, Espagne, qui m’invitait pour une conférence, mais je n’ai pu encore visiter l’Espagne. Pourriez- vous me mettre en rapport avec cette personne ? Je suis désolé, mais j ’ai oublié son nom. C’est très important pour moi. Puisse la paix revenir lorque tout sera fini. On ne peut pas indéfiniment être un “naufragé”. Si j ’ai offensé quelque cactophile que ce soit, Je serais heureux que tout

puisse être oublié. Sincèrement votre,

Text : A. Lau Photo : ?

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

2 7

R

E

S

International N ° 4 7

International CACTUS-ADVENTURES

LE JOURNAL TRIMESTRIEL TOUT EN COULEURS DEDIE AU MONDE SUCCULENT

CACTUS & Co.

Lucio Russo Editor, via Ribolzi 19 1-28831 Baveno (VB) Italie E-mail : luciorss@tin.it

48 pages au format A4, environ 100 photos détaillées en couleurs, dessins dans chaque numéro. Traitant de Cactées & autres Succulentes, culture, taxonomie, études scientifiques, articles sur les habitats, graines gratuites d’espèces choisies tous les ans, tous les articles en Italien et en Anglais, auteurs internationaux, et plus encore. T arif des abonnem ents :

Lire 60,000 (Europe) ou Lire 70,000 (autres pays) Eurocheque, Mandat-Poste Intl., Visa & MasterCard acceptés, ou Giro N. 30202204 to :

M ariangela Costanzo

v. le Piave 68, E-mail

20060 Pessano (M I), ITALY : guppy@ fruitshop.it

68, E-mail 20060 Pessano (M I), ITALY : guppy@ fruitshop.it M f o a n i

M

f o

a

n

i s

d

o

é

n

e

1907

e

n

Plus de 1000 variétés de C actées & Plantes succulentes

Noire catalogueestune mine de renseignements !

ENVOI GRATUIT en France sur simple appel. ETRANGER : SVP envoyez 30FF ou équivalent

Please send 30FF or équivalent (cash, Visa/Eurocard/Mastercard accepted)

Ets, KUENTZ

327, Av.du Général Brosset 83600 FREJUS - FRANCE TEL. (33) (0)4 94.51.48.66 FAX (33) (0)4 94.95.49.31

Nouveau !! Commandez sur notre site Web

HAW ORTHIAD Trimestriel de Haworthia Society

(Aloe, A stroloba, G asteria, H aw orthia & Bulbine) D epuis 1986

Haworthiad, journal trimestriel illustré en couleurs et N&B. Liste de graines et de plantes, anciens numéros, publications, conférences etc.

Souscription : EU £7.00. Autres £8.00 ou £12.50 par avion ou en FF, Dutch Guilders, NZ & USA $ & SA rand

Représentant en France : Dawn Nelson, Passe Renard, Averon-Bergelle, 32290 Aignan, France (pour des souscriptions en FF) Trésorier : Stirling Baker, 7 Whitney Ave., Redbridge, Ilford, Essex, IG4 5PN, GB http://www.cactus-mall.com/FIaworthia-Society

 

Q

 

u

e

p

o

R

e

v

u

e

a

n

n

u

e

l

l e

d

e

l a

S

o

c

i e

d

 

a

d

P

e

r u

a

n

a

d

e

C

a

c

t u

s

y

S

u

c

u

l e

n

t a

s

( S

. P

. E

. C

. S

.

)

T

r è

s

n

o

m

b

r e

u

s

e

s

p

h

o

t o

s

e

t

i n

f o

r

m

a

t

i o

n

s

 

1

1

0

p

a

g

e

s

(

1

5

U

S

d

o

l

l a

r s

)

Informations et abonnements d e

n

o

t r e

p

a

r t

à

:

 

S

P

E

C

S

C

a

r l o

s

O

s

t o

l a

 

z

a

 

A

p

a

r t a

d

o

3

2

1

5

L

i m

a

1

P

E

R

O

U

B ritish C actus & Succulent Society

E R O U B ritish C actus & Succulent Society De réputation internationale, notre journal

De réputation internationale, notre journal traite de sujets d'intérêt botanique pour tous les enthousiastes de Cactées & Succulentes. Trimestriel, il contient des articles scientifiques, aussi bien que les nouvelles des membres et des illustrations. Egalement, Bradleya, une publication annuelle pour les collectionneurs et ceux qui étudient les plantes succulentes.

Abonnement complet, incluant Bradleya En UK ou autre pays CEE

£22.00

Pays en dehors de la CEE

£24.00

ou

$52.00

Abonnement excluant Bradleya En UK ou autre pays CEE

£ 12.00

Pays en dehors de la CEE £13.00

Autres pays : envois par avion. La plupart des anciens N°s est encore disponible. Les abonnements canadiens doivent se faire en Livres St.

Tous renseignements de notre part à :

Hon. M em bership Secretary

ou $28.00

Mr.

D.V.

Slade, 15, Brentwood C rescent,

 

Hull

Road, York Y O l 5HU U.K.

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

28

R

E

S

In te rn a tio n a l N

°

4

7

In te rn a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

C a c t u s N e w s Compte-Rendu du C.A.C.T.U.S. 2000 Pour

C

a c t u

s

N

e w

s

Compte-Rendu du C.A.C.T.U.S. 2000

Pour la 12ème année consécutive, l ’association

ARIDES a tenu son congrès annuel, le C.A.C.T.U.S.

2000 à Nantes les samedi 6 et dim anche 7 mai derniers. Les producteurs

professionnels Jean-André Audissou (France), Frans Noltee (Hollande), Mathias Uhlig (Allemagne), avaient apporté un choix de plantes de qualité tout à fait extraordinaire et varié : cactée en tous genres, très nombreuses succulentes aux formes les plus diverses, plantes caudiciformes. Les amateurs aussi proposaient quelques échantillons de leur production personnelle. Dans l'après-midi du samedi, quelques beaux spécimens de plantes (Beaucarnea recurvata, une touffe de Thelocactus macdowellii de 30 cm de diamètre, etc. furent vendues au profit de l’association. Une conférence de Norbert Duthion sur les Cucurbitaceae caudiciformes clôtura l’après-midi, et chacun en repartit avec une vision nouvelle sur ces curieuses plantes exotiques. Pour ceux qui le désiraient, les repas pris en commun à la cafétéria du Leclerc voisin permirent de poursuivre les discussions.

La vente de plantes continua le dimanche matin après l’assemblée générale annuelle de l’association. Cette manifestation se déroula comme à l’habitude dans une ambiance sympathique et détendue. Tous sont repartis heureux de leurs trouvailles “succulentes”, des échanges avec d’autres collectionneurs et du bon moment passé entre anciens et nouveaux amis. Rendez-vous début mai 2001 pour le 1er C.A.C.T.U.S. du 3ème millénaire.

Nelly Bilemdjian, Présidente d’ARIDES

NOUVEAU : UN JEU DE MEMOIRE CACTEES

Proposé par la Fondation pour la Recherche sur les cactées et plantes grasses, Université Palacky, triva Svobody 26, Boîte Postale 25, 771 46 Olomouc, République Tchèque, ce jeu de mémoire PEXESO est basé sur les cactées. Très simple, les règles sont fournies en français, allemand, anglais, espagnol, italien et tchèque, au comptant par lettre recommandée : 10.07FF + 10.07FF port. Par chèque ou par virement, ajouter 21FF de taxes. Tarifs dégressifs selon le nombre de jeux achetés (5-10-20-50-100-500-1000). Contacter de notre part : Petr Koupelka, Nâdrazni 48/a, 785 01 Stemberk, République Tchèque.

USHUAÏA Nature & Cactus-Aventures I n te r n a tio n a l

les Studios Ushuaïa Nature nous ont contacté pour la préparation technique d’une reportage en Bolivie et au Chili, bien sûr au sujet des cactées qui vivent dans ces pays, et notamment les Trichocereus du Salar de Uyuni, ainsi que les espèces du désert d’Atacama. Je connais Nicolas (Hulot) depuis 1977, date à laquelle on écrivait nos bouquins chez le même éditeur (PAC) !. Pour en savoir plus sur ce reportage, contacter de notre part les Studios Ushuaïa Nature : ushuaia@tfl.fr. Pour contacter la Fondation Nicolas Hulot : www.fnh.org/

 

2

9

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

R

E

S

In te rn a tio n a l N °

4

7

In te rn a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

B

o

o

k

N

e

w

s ,

N

e

w

B

o

o

k

s

Nouvelles des Livres, Nouveaux Livres

REÇU A LA REDACTION :

Nouvelles des Livres, Nouveaux Livres REÇU A LA REDACTION : Uebelmannia in their Environment par Rudolf

Uebelmannia in their Environment par Rudolf Schulz & Marion Machado. 160 p., 270 photos couleurs (en ENGLAIS). Troisième ouvrage de Rudolf Schultz, cette fois co-signé avec un jeune Brésilien qui a de l’avenir, Marion Machado, il s’agit, comme les deux précédents (Copiapoa et Pinguone, Kenya), d’un livre d’une rare qualité. Plus de 270 photos couleurs, un texte exhaustif sur les habitats, la culture et la taxonomie d’un genre encore assez méconnu, font de cette ouvrage un élément indispensable à toute bibliothèque cactophile. Ecrire de notre part à :

Schulz Punlishing, Box 40 Teesdale 3328 AUSTRALIA (www.tarrex.com.au)

Wildflowers of Saudi Arabia par Sheila Collenette. 832 p., 2400 photos couleurs (en ENGLAIS). Travail monumental d’une botaniste de talent, ce nouvel ouvrage présente une couverture la plus exhaustive possible de la flore d’Arabie Saoudite, avec de nombreuses pages dédiées aux Succulentes :

Aloineae, Asclepiadaceae, Euphorbiaceae, Aizoaceae etc., et des illustrations en couleurs de très grande qualité. Cartes géographiques, numéros de collecte, aide à l’identification complètent admirablement un beau livreà posséder. Ecrire de notre part à : National Commission for Wildlife Conservation & Development, P.O. Box 61681, Riyadh 11575, Kingdom of Saudi Arabia. (ncwcd@zajil.net)

A PARAITRE :

Agaves, Yuccas and Related Plants par Mary& Gary Irish 380 p., 100photos couleurs (en ENGLAIS). Un guide de culture sur les Agaves et les Yuccas ainsi que autres genres apparentés, avec une aide à l’identification et leur utilisation dans les jardins. Ecrire de notre part à : Timber Press, 2-4 Station Road, Swavesey, Cambridge CB4 5Q1, UK (timberpressuk@btinternet.com).

DISTRIBUTEUR STRAWBERRY PRESS pour la FRANCE, L’AFRIQUE, L’AMERIQUE LATINE et L’ASIE :

Cactus-Aventures International, Joël Lodé, Aptdo. Postal 156, Las Galletas, Tenerife, España (délais : 1/2 semaines) Visa/Mastercard acceptées (tel.+ fax 34.922.78.64.53)

- Succulents of Madagascar Vol. 1 : 695 FF + 75FF Port & Emballage

Vol. 2 : 739FF + 81 FF Port & Emballage

- History of Succulents : 679FF +7IFF Port & Emballage

Glossaire des termes techniques employés dans la revue

caudiciform e (p. 17, 29) : plante possédant un organe de stockage permanent, généralement situé au niveau ou au-dessous du sol. napiform e (p. 8, 16) : qui possède une racine en forme de navet.

xérophyte (p. 4, 8) : plante adaptée à un climat sec, aride. Ce n'est pas forcément une succulente.

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

30

R

E

S

In tern a tio n a l N

°

4

7

In te rn a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

Philatélie & Succulentes

Enveloppes pré-affranchies de Roumanie

& Succulentes Enveloppes pré-affranchies de Roumanie Rebutia spp. Ferocactus glaucescens Ecbinofossulocactus

Rebutia spp.

Enveloppes pré-affranchies de Roumanie Rebutia spp. Ferocactus glaucescens Ecbinofossulocactus albatus

Ferocactus glaucescens

de Roumanie Rebutia spp. Ferocactus glaucescens Ecbinofossulocactus albatus Mammillaria uberiformis

Ecbinofossulocactus albatus

spp. Ferocactus glaucescens Ecbinofossulocactus albatus Mammillaria uberiformis Echinofossulocactus lamellosus

Mammillaria uberiformis

Ecbinofossulocactus albatus Mammillaria uberiformis Echinofossulocactus lamellosus Thelocactus sp C A C T U S -

Echinofossulocactus lamellosus

Mammillaria uberiformis Echinofossulocactus lamellosus Thelocactus sp C A C T U S - A V E

Thelocactus sp

C

A

C

T

U

S

- A

V

E

N

T

U

3 1

R

E

S

In tern a tio n a l N

°

4

7

In te r n a tio n a l CACTUS-ADVENTURES

B ase

de

CactusBase

d o n n é e s

d é d ié e

au x

c a c té e s

et

2

.

7

5

a u tre s

su c c u le n te s

CactusBase est un logiciel inform atique qui vous perm ettra de gérer :

votre collection de plantes, vos activités de semis, votre littérature, vos photos. Vous pourrez effectuer de très nombreuses opérations, comme des tris, des recherches,

obtenir des statistiques, afficher des images de vos plantes, etc

De plus, CactusBase

est fourni avec les modules littéraires recensant les articles et photos de 14 revues européennes. Documentation sur demande.

N écessite un ordinateur com patible PC avec

W indow s 3.1 ou 95/98

2 5 0

F F

( 3 8 E u r o s )

Yann COCHARD, CactusBase 151 , av. de Versailles 75016 PARIS, FRANCE

Adresse de producteurs de Succulentes

(écrivez-leur de notre part !)

C a c té e s

d e s

C o m b e s

(Hans Boon)

Les Combes, 04380 THOARD

FRANCE

TEL

(33) (0)4 92.34.80.11

Philippe RICHAUD

Chemin du Claus

06110LECANNET-ROCHEVILLE FRANCE no catalogue, tel. (33) (0)4 93.45.00.60

R A M IR E Z

C A C T U S

B R O T H E R S

Luis A. Ramirez Pinto & Juan H. Ramirez Pinto P.O.Box 433 LA PAZ, BOLIVIA TEL/FAX (591) 2.337691

S

C

IE N

C

E

S

NAT

Librairie d’ouvrages botaniques spécialisée dans les Cactées et autres plantes Succulentes Jacques RIGOUT B.P. 1-2, rue M ellenne

60280 V ENETTE FRANCE

W h ite sto n e

G A R D E N S

Sutton-under-Whitestonecliffe Thirsk, N.Yorks. Y07 2PZ, U.K.

 

P

l

a

n

t

s

,

S

e

e

d

s

,

B

o

o

k

s

,

S

t

a

m

p

s

P

l

a

n

t

e

s

,

g

r

a

i

n

e

s

,

l

i

v

r

e

s

,

t

i

m

b

r

e

s

-

p

o

s

t

e

.

.

.

JEAN-ANDRE AUDISSOU

Plantes succulentes (no cactus) Free catalogue 36, avenue du Stade 17450 Fouras FRANCE E-mail : j-a.audissou@wanadoo.fr http://perso.wanadoo.fr/jean-andre.audissou/

32

CACTUS-AVENTURES I n t e r n a t i o n a l N° 47

International CACTUS-ADVENTURES

D a

n

s

l e

p

r

o

c

h

a

i n

n

u

m

é r o

:

Aventures au Kalahari (Joël Lodé)

Ferocactus latispinus : un ou trois ? (Jerzy Wozniak)

Culture de Stenocereus & Carpobrotus

Graines & Plantes succulentes : Fausses Croyances et Anomalies

In-Situ : Gymnocalycium bueneckeri (Andreas Hofacker)

La Page des Enfants : Cleistocactus

Philatélie & Succulentes

Achevé d ’imprimer sur les presses de G r a fic a A b o n a à Tenerife Dépôt légal : 3emer trimestre 2000 TF. 2851-94 Directeur de la Publication : Joël Lodé Autorisation postale envoi périodique : Décret Royal N° 1849 Port Concerté (Franqueo concertado) n°38/32 Revue créée en octobre 1988 par Joël Lodé sous le nom de "Cactus-Aventures" N° de I.S.S.N. : 1135-6480

D ans ce num éro : Une Espèce C ondam née ?,

N ouvelles du Belize, A ventures au Maroc

C ondam née ?, N ouvelles du Belize, A ventures au Maroc Dracaena draco ssp. ajgal,

Dracaena draco ssp. ajgal, A ssif Oumarhour (exposition nord) (Photo : Michel Brossier).

C

C

e

e

t t e

t

t

e

r e

r

e

s

s

p

p

s

s

a n s

a

n

s

e

e

b

b

r e

r

e

v

v

c

c

o

o

t e

t

e

i s

i

s

,

,

u

u

b

b

e

e

a

a

l a

l

a

l a

l

a

n

n

é

é

c h

c

h

N

N

i

i

t é

t

é

i m

i

m

a

a

t u

t

u

1 0 0

1

0

0

p p

r e

r

e

%

%

r i m

r

i

m

é

é

e

e

,

,

u

u

n

n

s a n s

s

a

n

s

s

s

c h

c

h

u

u

p

p

l o

l

o

r

r

a

a

r e

r

e

u

u

p

p

.

.

n

n

i e

i

e

p p

r

r

a

a

p p

c

c

i e

i

e

o

o

u

u

r

r

c

c

q