Vous êtes sur la page 1sur 84

ET AUSSI ...

C'est quoi,
la réglementation
thermique? p. 26

Rencontre :
-vous
TRIMESTRIEL N°211 SEPTEMBRE-OCTOBRE-N OV EMBRE 2010 ? p. 30

••

de la
p.S
rent.



. - Ch ,., ...J

,
~ ~
_ t:::;;"" J
L~ M08553 ·21 · F:

§[ -'
-- •
niveaux ~ ._--

ans-maisons.
Espace de vente, conseils et contacts
Achat en ligne de plans de construction , permis de construire ,
projets sans engagements, contact & questions à notre expert

-'.-
" ,

1 do~~I~S de
""~tl\j,,e

+ pack bonus cadeau de 100 plans - --


supplémentaires à télécharger fichier zip,
+150 plans gratuits

de M

télécharger à modifier avec


le logiciel :
http://www.plans-maisons.com/modifier- "
..
plan-maison-avec-Iogiciel-dessin.html •

• formulaire de calcul rapide de


--"
prix de construction
(PDF à télécharger : 14,90 El
• plans de construction des modèles
PDF a télécharger : 19,90 €, 99,90 € avec dro~
• guide du permis de construire a construire et assurance décennale)
(PDF à télécharger : 35,00 E)
• dossier de permis de construire
• exemples de dossiers de permis à façon à partir de 550 €,
de construire pour 4 types de pour pièces PCMI6,7 8,
maisons : plain pied , étage, sous-sol, "
+400 E pour dossier établi par architecte,
demis niveaux (PDF a télécharger : 14,90 40) exécution sous 3 semaines
ÉDITa/SOMMAIRE

Sommaire p.36 ••
4 En bref 45 plans ...
T oule l'actualité de la maison

8 Immobilier
et ma
A ccession à la propriété:
le parcours du combattant 45 pages
le
10 Performances
A Il ier étanchéité el qualité de l'ai r intérieur
, qui vous

14 Dossier chauffage
Conseils et astuces pour bien se chauffer
Quelle énergie choisir?
Pour quel matériel opter?
Quel budget faut-il prévoir?

26 Réglementation thermique
Qu'est-ce que la RT 2012?

30 Zoom sur ...


Les A rchitedeu rs

,
Edito
Maisons & Plans- Ceux de nos lecteurs qui connaissent Maisons & Plans depuis sa
esl une publication de Tomacé édrtims. création s'en sont rendu compte : le magazine a profondément évolué
Sa~ de presse au caprtal de 65 !XXI euros.
depuis le numéro 1. Si l'allure de la revue a changé -la mise en page
20 rue Cadet, 75009 Pans.
et le logo notamment - , c'est davantage au contenu "immatériel", à
Tél. :014246 8600- fax : 0142 46 20 20
N° ReS : 499.512.683 -,oIJ>[ 221E l'esprit du titre que je fais référence. Les "pages magazines" offrent
W'IM.lomaœ.tr - courrlels: inlo@lomace.tr désormais une plus grande place aux problématiques durables et aux
.""
!I u t!
matériaux écologiques, Ces préoccupations concernent tout le monde,
Directrice de la publicationIRédactr1ce en chef: Valentine Buva! et les matériaux permettant de faire des choix responsables sont
Rédactrices : Julie Snasli, Claire Boulland - Sla~iaiJl!: Yasmioa Bmnaceur devenus, en l'espace de cinq ans, accessible à tous.
Secrétaire de rédaction : Rachel L1skar
Les "pages plans" ont également beaucoup changé. Le s plans publiés
Création graphique et maquette: laêlilia Laas
Publicité : sont depuis deux ans presque exclusivement français. Point de chauvi-
Tomacé Edilioo. 0142 46 86 00 nisme dans ce constat: nous avons choisi de soumettre à nos ledeurs
Service des ventes (réservé aux marchands de journaux): des maisons plus adaptées aux possibilités et aux obligations fran-
Deslinalion Média: Tél. : 01 ~ 82 12 06 çaises. Un virage rendu possible grâce à l'amitié et la confiance que
[-mail: reseaU@destinalionmedia.lr
nous témoignent les bureaux d'études et les architedes qui conçoivent
Ont collaboré à ce numéro : plans-maisons.com;
dessioeoousuoemai son.com les plans que nous publions. Nous les en remercions et ne saurions trop
vous encourager à visiter leurs sites Internet riches en informations.
En couverture: e Viessmann: Aides: Gorenje L'équipe a appris avec tristesse au début de l'été la disparition d'un de
Imprimerie : PrinlerMan Indusiria I)alica, Madrid, Espaine ses chers collaborateurs. Nous souhaitons lui rendre ici hommage.
Diffusion France: Prestaliss - Diffusion lIëeque: T<nku - Diffusion Slisse: NaWIe
Le s réflexions et propositions d'Alain ont beaucoup participé à faire
Prb; en France: 6,90euros
If' de commission parilaim: 05131\88172 évoluer Maisons & Plans. Un magazine n'a de raison d'être que par la
If' ISSN : 1620 - 3911 - DépOt léial : a parution qualité de son contenu et de ses auteurs.
Prochain numlro : déœmbm 2010 Valentine Buvat
EN BRE

-
PURI
Sl'G'NÉ PA NORGUET
Leader fr1nc;ats de j'équlPM'"t hospitalltr. TLY. mIS sur
le marché un appareil de traitement de l'air Ipw • ....,.".e
aux condi~lons les plus extrfmes. Il s'ad..,t. en.tret . .
besoins des professionnels de sant. con'M'ftI!o Il ClUX dU
articullers. Plain Air, prix Indtcatlt: 1 SOO €.

Le poêle à bois
--~ ,
de la maison BBC
Le poêle à bols
Texcla Noir
Turbo 2 Richard
Ledroff garantit
une combustion
optimale du bols
et une diffusion
parfaite de la
chaleur. De cette
manière, l'appareil
répond aux besoins des bâtiments BBC avec un rendement de
85 %. Dlm.: 150 x 120 x 80 cm. Prix Indicatif, hors Installation:
3896€

La DolceVlta ZenBox, proposée par GDF-Suez, réunit en un boîtier les FENETRE BBC
dernières Innovations de la domotique. Elle comprend deux services Reconnu pour la qualité d'une offre produits
aillant esthétique et performances, MC
distincts, qui peuvent être souscrits séparément ou conjointement:
France, fabricant de fenêtres mixtes
le service Vigilance et le service Sécurité. Le premier permet de suivre,
bois/aluminium en France, complète sa
de comprendre et, le cas échéant, de maitrlser ses consommations gamme d'un bloc baie demi-linteau. Destiné
d'énergie et d'eau en temps réel. Et d'être averti en cas de risque à la construction neuve, ce bloc baie hautes
domestique ou de dépassement du seuil de consommation définI. perform ances est une solution Idéale pour
Le second service permet de protéger son domicile: afin d'assurer les réalisations BBC (Bâtiments basse
la meilleure qualité possible, le groupe a choisi EPS pour assurer consommation) et Bepos (Bâtiments
cette prestation, une référence dans la télésurveillance. à énergie positi ve).
Plus d'infos sur: www.mc-france.com

,
LlNKY, LE NOUVEAU COMPTEUR ELECTRIQUE
Le nouveau compteur électrique Linky peut recevoir et envoyer des données sur la consommation des ménages sans Intervention physique
d'un technicien. La Cnil (Commission nationale de l'Informatique et des libertés) s'est récemment émue des risques potentiels que présen-
tent ces nouveaux compteurs au niveau du respect de la vie privée: "Les Informations de consommation d'énergie transmises par les comp-
teurs sont très détaillées et permettent de savoir beaucoup de choses sur les occupants d'une habitation, comme leur horaire de réveil, le
moment où Ils prennent leur douche ou bien quand Ils utilisent certains appareils (four, bouilloire, toaster...)"
Installé chez 85000 ménages, Llnky est encore au stade de l'expérimentation. Sa généralisation sera débattue l'an prochain. D'Ici là,
plusieurs points devront être précisés, comme "les conditions d'Installation des compteurs", Indique la Cni!. La question est notamment
de savoir sile client pourra s'opposer à l'Installation de Llnky.

4 maisons & plans 1 n020


Coin repas astucieux


socoo'c, ,n~ne de cuisine orien'" ~jtun.
halHtal l llaocée en 2007, a Imaq". un
H

rangement à vaisse., luté, Intigré à 1. tablt Il


manqer. Ce module intellqent (635 E) ,.11
partie
de la cuisine SHO (Implantation type : 1139 E).
Pour plus d'Inlos: W_.$O(ooc.com -
Le mitireur rabattable
Le nouveau mitiqeur évier Modulo de
Castorama, rabattable en avant ou en arrlèr •.

1
permet un gain de place non néQIIQeable. En
laiton chromé, illntèQre parfaitement tous les
types de cuisine. prlxlndlcatll: III €.
o
Cui 'on coloree
Les nowelles plaques de cuisson et lours de
Whirlpool se parent de couleurs vitaminées. Une
bonne Idée pour éQayer la cuisine par petites
touches. Cette nowelle palette dt tons ut
II décGINrir dans les rMQaSlns ~t 2011.
e j
o

Eh trom' Il V t
En plus de ses d(,: petits Htrls dt C0f15O!f1fT\ation
par cycle d.lavlQt.t dt sa zQll9lnlfilsiY., '1
lave-vaisselle SI.m.ns SN 26T552 EU propose
lI"Ill lechnoloql. rlvolutlonnairt d. skhag.: la
zéollt •. Un actll Qui capt.I'humldlté, limitant
1. temps dl skh.g., ft qui, sous rtll.! d. la
chaleur, la restltu. tn tau au lav'QI suivant. Un.
précllust 'conoml. d"ntrQI.11I a rllÇu le Qr.nd
prix de rlnnov.tlon à 1. dtrnifi. Foir. de Paris..
Prix cons~II': 1649 € + 6 € d'kopartlclpatlon.

n~21 1 maisons & plans 5


Vernis malin
Invisible le jour, lumineux la
nuit, ce vernis pllosphorescen t
permet Ge quioer l'enfant
sans lumière et lui ~ite ainsi
les clMltes. Il s'applique sur
tous les types Ge sols et mu~
intérietl"s : peintll"e, cimM!,
calulaqe_ 11 l'excl'l)tioo
des bois huilés ou cirés.
Format 0,5 1: 17,90 € .

• Lfi

•!r,
o

IkU a lmaqlné pour la c!lambredes bambins et ses meubles


IIuIt prot"'anqIe en caoutchouc synthétique.
Ubéfoolance une nOU'V~" offre Dtieloppés en différentes formes, ils sont éQalemtf\t
dkoratiw pour les mfUbles et GeS éléments de déco 11 p.Jrt entière. Prb: : 6 €.
objets des c!lambres d'enfants,
baptisée ~1I était une fols~. Certlflh
Ecolabe~ ces produits permettent dt
créer un unive~ particulier pour les
plus jeunes. Avec l'ellet dinosaure.
les meubles recouverts d'enduits
11 rarqile s'illumlnent d'éclats de
mica. Enduit de 500 ml: 14,95 €,
finition paillettes de 12 5 ml : 1~ 90 €,
Tampons empreintes et fossiles :
9,90 €. En vente dans tous les
maqasins de brlcolaqe.
o

6 maisons & plans 1 n"21


BIBLIO


- - .
eor..b .. ,... maï.on" ' 4'J ...
zero energte •
Ison
dlrA dZ _
Aménagez
votre ~ o rqge
en plece 0 VI~~

o
..
--
.,,',

1. Construire sa maison écologique zéro énergie


deAà Z
De Magali Chouvion et Julien Dézécot, éditions Marabout,
128 pages, 14,90 €
Un fantasme devenu réalité: on construit désormais des maisons écologiques
qui ne consommenl pas d'énergie pour se chauffer en hiver ou se refroidir en
été. Pollution zéro el facture énergétique quasi inexistante, tels sont leurs
atouts. Comment sont fabriquées ces maisons, quels sont les systèmes
d'isolation de pointe, combien ça coûte? Aulant de questions auxquelles
répond ce livre.

2. Aménagez votre garage en pièce à vivre!


De Patricia Louchard, éditions Eyrolles, 104 pages, 14,90 €
Besoin de mètres carrés en plus? Ni budget ni terrain pour créer une
extension? Qu'à cela ne tienne, vous pouvez exploiter votre garage.
Raccordement au réseau domestique, formulaires administratifs et conseils
d'aménagement: cet ouvrage donne toutes les informations nécessaires
pour transformer le garage en salon, cuisine, atelier. ..

3. Poêles à accumulation, le meilleur du chauffage


au bols
De Marie Milesi et Vital Bies, éditions Terre Vivante, 192 pages, 27 €
Un poêle à inertie bien conçu est l'un des outils les plus efficaces pour
se chauffer écologiquement quand on sait le manipuler. Ce livre donne
toutes les clés pour choisir son poêle et bien l'utiliser, voire, pour les bons
bricoleurs, en fabriquer un ! Il s'agit du premier livre entièrement consacré à
ce sujet en France.

4. L'Isolation thermique écologique


De Jean-Pierre Oliva et Samuel Courgey, éditions Terre vivante,
256 pages, 35 €
Le livre indispensable pour isoler sa maison avec des matériaux respectueux
de la santé et de l'environnement. Destiné aussi bien aux particuliers
qu'aux professionnels, ce guide pratique et technique est un investissement
prioritaire pour qui veut faire construire ou rénover.
PRIÉTÉ

"


>
<
~ ,

<
~
,-
0
,
u comtiatt
• •

Qui n'a pas un jour rêvé d'être propriétaire? Pouvoirs vec 57 % de ménages propriétaires, la France
publics et organismes financiers se sont penchés est en queue du peloton européen. Or, la démo-
sur le sujet de la primo-accession, qui représentait graphie française est dynamique. Les ménages
et monoménages (célibataires, divorcés ... )
65 % du marché immobilier en 2009 . Malgré
augmentent, présage d'un boum de l'immobilier entre 2011 et
l'enthousiasme général (création du prêt à taux
2015. Les plus jeunes sont les plus convaincus: plus tôt ils
zéro, Pass Foncier ••• ), la primo-accession reste un
achètent et mieux c'est. En 2008, le plan de relance économique
parcours du combattant. Le point sur les difficultés faisait la part belle à la primo-accession en prévoyant d'aider
rencontrées et les pièges à éviter. les Français à acheter, Pourtant, le premier achat reste un
HlH : USIlINA BENNACEUR chemin semé d'embûches. Prêts refusés, démarches longues
et complexes, manque d'accompagnement : l'inexpérience des
primo-accédants n'est pas assez prise en compte. S'ajoutent
à cela des problèmes d'ordre social: revenus faibles, pas de
patrimoine, instabilité professionnelle, taux de chômage élevé.
L'environnement actuel entraîne une fragilité qui s'oppose à
l'éq uilibre financier nécessaire pour acheter.

8 maisons & plans 1 n021


•••••••••••••••••••••••••••••••••••
1 Les conseils du CLCV (Consonnnation logement cadre de vie) 1
1 1
• Le bon crédit: trouver un crédit Intéressant n' est pas une promenade de santé. Faire appel à un courtier qui se chargera •
• d'effectuer un comparatif peut être une bonne solution pour gagner du temps, de l'énergie et même de l'argent. La question vaut •
en tout cas la peine d'être posée.
• Refus de la banque: une banque qui refuse un crédit ne le fait pas sans raison. Elles sont de plus en plus nombreuses à effectuer •
• des simulations pointilleuses, allant même jusqu' à comptabiliser votre budget fioul! Aucun recours n' est a priori possible face à un •
• refus: persévérer, essayer ailleurs, revoir sa demande, emprunter moins et acheter plus petit reste la solution la plus sage. •
Le notaire: l'Idée générale selon laquelle les notaires pratiquent des tarifs exorbitants est tenace. Or, leurs prestations sont
• extrêmement tarifées et réparties entres les différents maillons de la chaîne, dont l'État. Le CLCV ne relève pas d'abus, à moins •
• d'une réelle faute professionnelle. •

•••••••••••••••••••••••••••••••••••

Un constat sans équivoque Maisons & Plans n" 19) sont indispensables et bienvenues, mais
85 % des locataires veulent acheter, et 22 % abandonneront leur nécessitent d'être confortées pour permettre à une population
projet en route suite à un refus de prêt immobilier. La limite des toujours pl us étend ue d'acheter.
33 % de taux d'endettement est difficile à respecter pour les Le premier achat immobilier reste particulièrement anxiogène
25-35 ans dont les revenus sont inférieurs de 12 % à la moyenne et mérite une réelle remise en question de la part de tous les
nationale (2 009 € nets mensuels en 2008) . La crise n'aide pas, acteurs du marché immobilier et des pouvoirs pu blics . •
avec un taux de chômage élevé . Or, la condition sine qua non
pour acheter un bien, c'est la stabilité. Face à une incertitude
professionnelle et sociale inévitable, la question de la sécurité
des financements est essentielle pour les protagonistes du
marché immobilier. Les assurances deviennent la seule alterna-
tive face à une situation économique en berne. Elles offrent un
panel de garanties: complémentaire chômage, prise en charge
des factures en cas de pépin, voire paiement de la différence
entre le prix estimé et le prix de revente en cas de force majeure
(divorce, maladie). Par ailleurs, la population française compte
de plus en plus de monoménages alors qu'un premier achat
nécessite la plupart du temps deux salaires. Les primo-accé-
dants se voient obligés de faire des sacrifices: ils empruntent
plus que prévu ou font un compromis sur la surface globale du
logement (mais pas sur le nombre de pièces).

Indéniable atavisme
Autre constat, et pas des moindres : la plupart des futurs ache-
teurs n'ont pas de patrimoine, donc pas d'apport personnel.
Avoir des parents propriétaires devient un critère discriminant,
car c'est un avantage face aux exigences des banques. Outre le
coup de pouce d'ordre pécuniaire, 45 % des primo-accédants se
font conseiller par leurs parents. D'autant que les démarches
sont complexes et l'inexpérience des acheteurs fait face au
manque de réactivité des professionnels de l'immobilier. Une
formation plus solide des agents immobiliers est sérieusement
envisagée: accès facilité à des simulations de financement,
écoute plus approfondie des inquiétudes de ces premiers ache-
teurs ... la route est encore longue.

Des dispositifs à améliorer


Les dispositifs d'aide à l'accession mis en place par le gouver-
nement ont porté leurs fruits en relançant le pouvoir d'achat
dans le neuf, mais n'ont pas atteint leurs objectifs . Plan de
rigueur oblige, ils sonl en net recul. T outes les actions mises en
place (Pass Foncier, prêt écologique à taux zéro, formules de
location-accession, déductibilité des intérêts d'emprunt pour
l'achat d'un logement basse consommation, aides de l'Agence
nationale de l'habitat (Anah) et de l'Agence de l'environnement
et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), voir le dossier crédit de

n0 21 1 maiso n s & pl a ns 9
PERFORMANCES DU BÂTIMENT

1 •


,
1
1

• •

,
,
(
l
T -' ,
r ::-"
r- 1 1

-~
I l
-,
•• ' -

" -\
1

'{ [ , 1 ( Î

C'est un fait avéré : à l'intérieur, l'air est plus pollué qu'à l'extérieur. Alors que les anciennes bâtisses étaient
perméables, les nouvelles maisons, très bien isolées, tendent à limiter l'évasion de l'air. Voici quelques astuces
pour conjuguer efficacité de la construction et air sain.
TEITE : CLAIRE BOULLAND

a notion de pollution intérieure est apparue aux modèles de maisons (bâtiments basse consommation [BBCl,
Ëtats-Unis dans les années 1970. La France en a maisons passives ou à énergie positive). Car si leur enveloppe
pris conscience bien plus tardivement, il ya une ne tolère aucune déperdition d'énergie, le renouvellement de
dizaine d'années seulement. Depuis, la problé- l'air est une question d'autant plus sensible.
matique est perçue comme un enjeu de santé publique. Nous
passons 80 % de notre temps dans les bâtiments, et on soup- Mieux vaut bien construire que guérir
çonne l'air intérieur de jouer un rôle significatif dans l'accrois- La pollution intérieure n'est pas une fatalité . Les moyens de
sement des pathologies chroniques, des allergies respiratoires, la contrer passent par le comportement des occupants, mais
voire de certains cancers. aussi par la conception même de l'habitat. Il suffit de respecter
Bien sûr, les modes de vie sont en cause (tabac, produits quelques règles simples, comme ne jamais boucher les entrées
d'entretien, etc.). Mais il faut aussi prendre en compte des d'air au niveau des chambres et du séjour, grâce à un détalon-
polluants que l'on n'a pas invités: monoxyde de carbone, nage des portes (généralement de 1 à 1,5 cm pour les sanitaires
dioxyde de carbone, fibres d'amiante, composés organiques douche, WC et 2 à 2,5 cm pour la cuisi ne).
volatils (COV), benzène ou radon . Les différentes études réali- Et puisqu'aérer régulièrement est un réflexe peu commun en plein
sées par l'Observatoire de la qualité de l'air intérieur (Oqai) hiver, alors que l'on cherche à faire des économies d'énergie, les
révèlent même que l'on retrouve dans le logis des substances systèmes de ventilation aident à juguler la pollution. Différents
inconnues à l'extérieur, ou du moins dans des concentrations équipements permeHent de répondre aux besoins du particulier :
neHement plus faibles. - les VMC simple flux a utorég lable s ont des débits d'air
À l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de constants quelles que soient les conditions intérieures (nombre
l'énergie), on s'inquiète de la qualité de l'air dans les nouveaux d'occupants, humidité) ; •••

n021 1 maisons & plans 11


PERF ORMAN CES DU BÂTIMENT

8

"
o -

- La technologie des plaques de plaire


Activ'Air4 élimine jusqu'à 70 % des COV
contenus dans rair intérieur et reste
efficace pendant au moins cinquante ans.

8
••
o

- les VMC hygroréglables voient leu r débit d'air varier auto-


matiquement en fonction de l'humidité intérieure . Cela permet
d'évacuer plus rapidement l'air vicié sans gaspillage d'énergie j
- le s VMC double flux récupèrent la chaleur présente dans
l'air vicié de la maison et la transfèrent à l'air neuf filtré venant
de l'extérieu r. Des économies d'énergie en plus.
Seulement voilà, les professionnels du secteu r estiment que
80 % de ces installations ne remplissent pas leu r lâche parce
que leur maintenance est souvent négligée par les propriétaires.
À Le bon fonctionnement d'une V MC est essentiel à la
de l'air balayé dans les pièces.

Les malériaux dépolluanls


Les matériaux dits "dépolluants" s'imposent de plus en plus
~~Ies nouvelles habitations. D u côté des plaques de plâtre,
a innove avec la technologie A ctiv' A ir" , Simon Four-
niau, chef produit, explique qu'il s'agit d'un "composé incor-
poré au cœur du gypse qui capte les COV contenus dans l'air
avant de les éliminer. Une réaction chimique s'opère au niveau
microscopique, cassant la liaison carbone-oxygène de la molé-
>
•• cule de formaldéhyde et la transformant en composé inerte",
Remarque : certains purificateurs d'air fonction nent selon cette
~
même logique de captation et de destruction des polluants (voir
~
•o
z
tableau), Les équipements mécaniques les plus simples ont une
efficacité d'environ 75 % pour enlever les grosses particules,

12 mais o n s & plans 1 n021


comme les pollens. Mais ils sont peu efficaces sur les plus
petites. Ils restent, malgré tout, très tendance.
Un effort notable a aussi été fait en ce qui concerne les isolants.
Quelques fabricants proposent des laines minérales qui utili- ••••••••••••••••••••••••
sent un liant ne contenant pas de formaldéhyde. A signaler
également: la généralisation des peintures acryliques, qui
: La chambre de bébé est-elle :
contiennent moins de 30 g de solvants par litre. • polluée? •
Dernière possibilité: les plantes dépolluantes. Parmi elles, le
lierre, qui capte le formaldéhyde, le chrysanthème, qui contre le
•• ••
Le magazine 60 millions de consommateurs du mols de
benzène et le cactus, qui limite les ondes magnétiques. Mai s "il •• ••
mars dernier a présenté une étude éloquente, réalisée dans
ne faut pas en attendre des miracles ( ... j. D'autant que certaines 70 foyers français, mals aussi en Allemagne, aux Pays-Bas et
peuvent être allergisantes", rappelle Pierre Deroubaix, ingénieur
qualité de l'air intérieur à I·Ademe. Enfin, si malgré tous ces
•• ••
en Grèce. Les familles volontaires ont Installé deux cartou-

aspects, la gêne persiste, le re cours à un conseiller médical en •• ••


ches absorbantes de prélèvement d'air dans la chambre de
bébé pendant sept jours. 26 foyers sur 70 avalent des taux
environnement intérieur est amené à se développer, notamment
pour les personnes présentant des symptômes allergiques et •• ••
de formaldéhydes et autres composés organiques volatiles
(CaV) supérieurs aux seuils repères de pollution.
soucieuses de leur état de santé . • • •••••••••••••••••••••••
n021 1 maisons & plans 13
DOSS IER CHAUFFA GE

14 maisons & plans 1 n021


Choisir le chauffage de sa maison ... en voilà, une question
brûlante. Électricité, bois, gaz, géothermie, aérothermie,
solaire... La variété des solutions énergétiques n'a d'égale
que la diversité des équipements. Pas évident de s'y
retrouver et d'adopter le système qui saura répondre au
confort attendu et aux contraintes budgétaires. Voici un
tour d'horizon des différentes possibilités.
TEITE : JULIE SNASLI

n chauffage, c'est d'abord l'adoption d'une énergie.


C'est ensuite le choix d'un système. Opter pour la
bonne installation est primordial tant pour votre
porte-monnaie que pour votre confort. Et pour
s'orienter vers la meilleure option, il convient de définir quelques
paramètres. En premier lieu, ses besoins. Quelles exigences?
Facilité d'usage, économie, puissance, confort ... Pour quelle utili-
sation ? En appoint ou pas, couplé à la production d'eau chaude
sanitaire? A utre variable, l'approvisionnement énergétique, diffé-
rent selon la localisation .
Parce que le prix de l'énergie évolue rapidement, suivez sa progres-
sion . Réfléchissez également au coût de l'investissement que l'ins-
tallation représente, ainsi qu'à sa rentabilité. L'amortissement se
calcule en fonction du prix de l'énergie à payer sur le long terme ...
ou de l'énergie que l'équipement évite de consommer, comme
avec les appareils fonctionnant aux énergies renouvelables. Ces
derniers sont très abordables et à l'usage, ils vous épargneront
bien des dépenses. Vous l'aurez compris, choisir son chauffage
n'est pas une mince affaire. • ••

n021 1 ma iso n s & pl a ns 15


DOSS IER CHAUFFA GE

TYPE DE CHAUDIÈRE AVANTAGES INCONVÉNIENTS

Il faut pouvoir stocker le combustible, sauf pour les


systèmes d'alimentation automatique (granulés).

16 maisons & plans 1 n021


Optimiser ses besoins
Ne perdez pas de vue que l'énergie la plus verte et la plus écono-
mique est celle que l'on ne consomme pas. Privilégiez l'isolation
avant tout. Un isolant adapté hiver comme été et bien mis en
œuvre est indispensable. Car à quoi bon opter pour un système
de chauffage efficace si la chaleur s'échappe vers l'extérieur?
L'i solant pour les murs, les fenêtres, les combles ou les planchers
doit répondre à des critères de qualité précis: faible conductivité
thermique, forle densité, perméabilité à la vapeur d'eau, longévité,
non-toxicité et bonne inertie thermique.
La conception même de la maison joue également un rôle majeur.
Une construction compacte, bien orientée, protégée du vent et
correctement ventilée vous permettra d'exploiter la chaleur natu-
relle et de minimiser les pertes thermiques. Résultat : une facture
allégée et un environnement préservé.

On remplace •••
Le chauffage représente en moyenne 6 % des dépenses éner- ques en rénovation. Mais le gaz n'est pas une énergie renouve-
gétiques, et n'est donc pas un problème réservé aux construc- lable. En revanche, le bois oui. En relayant le chauffage au gaz par
tions neuves. Dans l'existant, on peut changer l'équipement pour un appoint au bois par exemple, on utilise un combustible durable
réduire les frais et améliorer la qualité sanitaire. Les énergies et économique. Comment faire? En installant une chaudière poly-
fossiles comme le fioul, au bilan environnemental peu glorieux, combustible, un insert ou encore un raccordement au circuit du
peuvent être remplacées. Par le gaz de ville par exemple, facile à chauffage central. Il n'y a pas de meilleure configuration. La solu-
distribuer et bon marché. Les chaudières à condensation ou basse tion est à adapter à chaque foyer selon le système en place, la zone
température bénéficient de rendements intéressants et sont prati- d'habitation, les possibilités d'approvisionnement, le budget, etc. • ••

Le chauffage central
• •
• •
: Une solution pratique, confortable et modulable, Celle-cl est produite par une chaudière, une pompe à ••

: notamment grâce aux systèmes de régulation de chaleur ou des capteurs solaires thermiques. Dans la
••

: la température. Autre avantage, Il s'adapte aux ambitions maison, des émetteurs (radiateurs ) ou des planchers ••
• ••
: environnementales en utilisant les énergies chauffants basse température restituent l'ai r chaud. Il est •
: renouvelables. Le chauffage central fonctionne grâce à un possible de changer de combustible sans remplacer sa ••
• •

: système hydraulique de distribution de la chaleur. chaudière, avec les conseils d' un spécialiste évidemment. •
•• ••
• ••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

n0 21 1 maisons & plans 17


DOSS IE R CHAUFFA GE
Cette chaudière gaz murale
à condensation est discrète.
Couplé ~ des capteurs solaires
ou à une pompe à chaleur,
cet équipement s'avère très
performant

bon: supérieur à 105 %. Les chaudières à basse température (l'eau


du circuit est à 4O-60"C en moyenne contre 9O"C pour les modèles
classiques) ont elles aussi un bon rendement: entre 90 et 95 %,
pour un coût dïnstallation inférieur aux précédentes. Remarque:
Les appareils au gaz prévoir les coûts d'équipement supplémentaires pour les radia-
Plusieurs facteurs ont fait du gaz une bonne alternative au fioul. teurs ou les planchers chauHants basse température.
Discrètes, pratiques et abordables, les chaudières murales ou au
sol prennent moins de place, se raccordent au réseau et le prix du Coup de froid sur le chauffage électrique
combustible est très bon marché. Certes, le gaz est une énergie Près de trois quarts des logements neufs en sont équipés, et pour-
fossile. Mais certains modèles sont compétitifs dans la course aux tant le chauHage électrique n'a pas bonne presse. Et pour cause.
économies, à la fois financières et énergétiques. Il s'agit des chau- Son énergie, I"électricité, est produite par des centrales thermiques
dières à condensation et des chaudières basse température. Les polluantes ou par des centrales nucléaires à la sécurité douteuse,
premières sont silencieuses et peu polluantes: 20 à 30 % en moins la gestion des déchets restant problématique. Même si son instal-
sur la consommation de combustibles. Et leur rendement est très lation est très abordable, il revient cher à l'usage (cinq fois plus

18 maisons & plans 1 n021


j
o

que le bois) pour un rendement très moyen. Sans parler des Les accumulateurs de chaleur
100 (XX) pylônes et lignes à haute tension qui défigurent l' Hexagone Fabriqués à partir de matériaux à forte inertie (la brique réfrac-
et qui, de surcroît, sont vulnérables aux tempêtes. taire, la plaque céramique, la fonte ... ), les accumulateurs stockent
Oubliés, les convecteurs. Si vous optez pour ce système éner- la chaleur pendant la nuit pour la transmettre en journée, ce qui
gétique, tournez-vous vers des appareils plus rentables comme permet de bénéficier du tarif heures creuses. Leur coût d'installa-
tion est plus élevé que les autres appareils, mais ils épargnent 20%
les radiateurs à chaleur douce ou à basse température. Parmi les
d'énergie par rapport aux convecteurs.
divers appareils électriques individuels, certains sont plus écono-
miques que d'autres et présentent de meilleures performances.
Les radiateurs basse température
Les panneaux radiants Alors que les radiateurs classiques fonctionnent avec une eau
Leur fonctionnement repose sur le principe du rayonnement par à 70-90 oC, les radiateurs basse température utilisent une eau à
infrarouge. À l'intérieur, une résistance chauffe la face de l'appareil, 45-50 oC . Pas de différence en termes de confort. En revanche,
lequel restitue à toute la pièce une chaleur agréable et moins sèche des économies d'argent et d'énergie. Associés à une pompe à
que celle transmise par les convecteurs. Disponibles également, les chaleur ou à une chaudière basse température, leur rendement est
versions dites "à chaleur douce", encore plus confortables. maximal. •••

PARTICULARITES

Fonctionnent avec une eau entre 45 et 50 oC

n0 21 1 maisons & plans 19


DOSSIER CHAUFFA GE

-
1

-

••••••••••••••••••••••••
1 1
1 Le crédit d'impôt 1
1 1
!
c 1 L'Installation d' appareils de chauffage économes en énergie 1
," 1 donne droit à un crédit d' Impôt. Une aide fiscale délivrée 1
," 1 seulement si les travaux ou équipements sont facturés 1
~
o 1 par des professionnels, s'Ils concernent une habitation 1
1 principale ou un logement neuf achevé depuis deux ans 1
Système hybride Genia Universel Saunier Dwal combinant une pompe 1 et destiné à la location pour cinq ans minimum. Jusqu'au 1
à chaleur et une chaudière, associé à un boîtier de gestion définissant 1 31 décembre 2012, le montant total de ces déductions ne 1
le générateur le plus approprié pour assurer le meilleur confort et le
1 peut excéder B 000 € pour une personne seule et 16 000 € 1
fonctionnement le plus économique.
1 pour les couples. Pour les appareils de chauffage au bols et 1
1 les pompes à chaleur, la remise fiscale est de 40 % pour les 1
1 sommes payées en 2009 et 25 % pour celles acquittées 1
1 en 2010. Les réglons, les départements et les communes 1
1 peuvent également subventionner une partie des frais. 1
1 Toutes ces aides visent aussi les travaux d'Isolation thermique. 1
1 Plus d'Informations sur www.ademe.fr 1
1 1
L'air, l'eau et la terre ••••••••••••••••••••••••
Les pompes à chaleur (PAC) oHrent un autre usage de l'électri-
cité, en allan! chercher des calories gratuites dans l'air extérieur,
la terre ou les nappes phréatiques. Leur rendemenl est très bon
et leur installation rentable si la maison est parfaitement isolée. À
partir d'1 kWh d'énergie électrique, une PAC restitue 3 à 4 kWh de
chaleur. La PAC aérothermique
Dans le cas d'une installation aérothermique, la PAC prélève la
La PAC géothermique chaleur de l'air extérieur, un système adapté aux petits jardins ou
Elle capte l'énergie contenue dans le sol. Deux solutions: des à la rénovation. Quand il fait froid, l'évaporateur de la PAC peut
capteurs placés à l'horizontale ou à la verticale. Dans le premier givrer, diminuant son efficacité. Périodiquement et pour un court
cas, des tubes sont enterrés à une profondeur allant de 0,60 à moment, une régulation inverse son fonctionnement.
1,20 m, posés en boucles régulières à au moins 40 cm les unes La pompe air/eau chauffe l'eau d'un circuit de chauffage. L'équi-
des autres. L'intérêt est d'obtenir un prélèvement homogène de la pement est parfois constitué d'un seul élément: c'est la pompe
chaleur du sol. monobloc. Ou peut comporter deux unités séparées, reliées par le
Autre configuration, une sonde posée par forage vertical. La circuit de liquide frigorigène.
profondeur varie en fonction de la surface à chauffer. Pour un La pompe air/air se compose d'un module extérieur relié à
mètre carré, comptez un mètre de profondeur. La puissance tirée plusieurs consoles situées à l'intérieur du logement. Générale-
du sol représente entre 25 et 50 W par mètre linéaire. Ainsi, pour ment, chaque pièce en possède une pour remplacer le radiateur
chauffer 120 m', prévoir deux sondes géothermiques de 50 m. Ce classique.
type de pompe à chaleur, dont l'installation est plus coûteuse, est Un reproche souvent adressé aux pompes aérothermiques : leur
indiqué lorsque l'espace du terrain est insuffisant et convient parti- bruit. Il existe des dispositifs pour limiter la nuisance: écran anti-
culièrement aux constructions neuves. bruit, plots antivibrations, etc.

20 maisons & plans 1 n021


La PAC hydrothermique
Moins répandue, cette dernière puise la chaleur contenue dans
une nappe phréatique ou un cours d'eau proche de l'habitat. On
appelle également ce principe "aquathermie". Il faut que la tempé-
rature de l'eau soit suHisante, entre 7 et 12 oC, et surlout constante.
La profondeur du forage avoisine généralement les 100 m.
Un système à deux forages est préconisé : un forage de captage
et un autre pour évacuer l'eau . Cela évite de polluer la source et
d'installer un deuxième circuit pour rejeter l'eau en surface. Géné-
ralement, les pompes à chaleur hydrothermiques sont destinées
aux grands terrains et aux grandes maisons. • ••
PAC soi/eau 10 500 €

PAC air/eau

n0 21 1 m a is o n s & plan s 21
DOSS IER CHAUFFA GE

ÉQUIPEMENT COÛT DE l'INSTALLATION

Poêle à granulés 3000à5000€

Poêle turbo 3000à7000€

Cha udiè re "bi -éne rg i e" 8000àl0000€

Le bois
La France est aeero à ses cheminées. C'est l'un des équipements
les plus répandus dans l' Hexagone. Relativement polluants et peu
eHicaces, ces foyers d'antan se veulen! surtout décoratifs. Pour
répondre à la demande toujours plus forte en termes de perfor-
mances et de qualité environnementale, les industriels ont déve-
loppé des appareils au rendement optimal et à l'impact écologique
et sanitaire maîtrisé. Aujourd'hui, le chauffage au bois est sain, fermés ont l'avantage de consommer peu de combustible: trois
peu coûteux et fait appel à une énergie renouvelable. à six fois moins qu'un foyer ouvert. Et si leur chargement manuel
peut en incommoder certains, d'autres y verront surtout le plaisir
Insert et foyer fermé du feu et la convivialité du chauffage aux bûches.
La différence entre insert et foyer fermé repose surtout sur la mise
en œuvre. Le foyer fermé s'envisage généralement en construc- Le poêle à granulés
tion neuve. On l'installe puis on l'habille de ses matériaux lourds Plus souple et plus simple à utiliser, le poêle à granulés.
(briques de terre crue, pierres ... ). L'insert est une chambre de Moins coûteux qu'une chaudière à bois, il offre un bon rende-
combustion, souvent en fonte, qui s'encastre dans une cheminée ment (jusqu'à 90 %) et préserve 30 à 40 % des consommations
existante. Avec ces deux systèmes, le rendement de chaleur peut annuelles de chauffage lorsqu'il complète une installation exis-
atteindre les 70 %. Un chauffage complémentaire est vivement tante. Programmable et automatisé, il peut alimenter un ou deux
conseillé. Outre la montée en température rapide des pièces radiateurs. Les granulés, en sacs ou en vrac, devront être stockés
proches (d'où l'importance de l'emplacement), les inserts et foyers dans un lieu sec. En période de grand froid, comptez deux à quatre

22 maisons & plans 1 n021


chargements par semaine. Selon les caractéristiques de la maison,
un poêle à granulés peut suHire à chauHer l'ensemble des pièces.

Le poêle de masse
T out son intérêt repose sur le principe d'inertie. Le lourd habillage
maçonné, en pierres, en faïences ou en briques, stocke une grande
partie de la chaleur tandis que le reste est restitué sous forme
de rayonnement au moment de la combustion des bûches. Si sa
montée en température est lente, son autonomie est importante:
24 heures ou plus. Il ne nécessite qu'un conduit de cheminée et le
nombre des chargements (manuels) est réduit. Il peut parfaitement
chauHer une maison bien isolée et convient surtout aux habitations
conçues autour d'une grande pièce principale.

n021 1 ma iso ns & pl a ns 23


DOSSIER CHAUFFA GE

Le poêle turbo L'énergie solaire


Il s'agit d'appareils indépendants, de petite puissance. Leur atout? Une heure de soleil récupérée efficacement couvrirait les
La chaleur peut être distribuée dans les pièces de la maison. Ainsi, besoins énergétiques de la population mondiale pendant toute
pour une surface inférieure à 80 ml, un poêle turbo suHit. En utili- une année. Le soleil est sûrement la source la plus promet-
sant le principe de double combustion (grâce à l'adjonction d'un teuse. Sa lumière forme une énergie saine et renouvelable .
air secondaire, les fumées sont brûlées), les performances sont Produite sur le lieu de consommation, son usage ne suppose
améliorées de 15 à 20%, pour un rendement total pouvant atteindre aucun transport. Outre l'apport d'eau chaude sanitaire, l'énergie
les 75 %. Et les émissions de polluants sont réduites. À l'esthé- solaire peut chauffer une maison, mais pas dans son intégralité.
tique souvent moderne, ce type de poêle s'intègre aux intérieurs Quelles solutions?
neufs et contemporains.
Le Plancher solaire direct i (PSD)
Avec un plancher solaire, les capteurs sont raccordés à un
La chaudière automatique plancher chauffant. Ils transmeHent la chaleur qui s'accumule
C'est un équipement autonome utilisant des granulés ou des dans une épaisse dalle en béton, laquelle restitue doucement
plaquettes. T out comme les chaudières à énergie fossile, les chau- l'énergie. Que la maison soit au sud ou au nord de la France,
dières automatiques sont souples et conviennent aux construc- les économies réalisées sont les mêmes . Dans un logement de
tions neuves et existantes. Elles ont un rendement très élevé, soit 150 ml parfaitement isolé et équipé de 15 m 2 de PSD, 5 000 kWh
85 à 90 %, et les émissions de cendres et de polluants sont très sont ainsi épargnés . L 'installation d'un PSD ne présente
faibles. Le combustible, stocké dans un silo, est allumé de façon pas plus de difficultés que celle d'un chauffage traditionnel
automatique dans la chambre de combustion: confort et auto- par plancher chauffant. Rappelons toutefois que ce système
nomie garantis. Parmi les nombreuses alternatives, on retrouve concerne surtout les logements neufs. Pour l'ancien, l'installa-
les modèles "bi-énergie" (bois/gaz ou bois/fioul). Les avantages: tion d'un tel équipement ferait l'objet de lourdes et coûteuses
appoint totalement intégré, automatique et adapté à la rénovation, rénovations. Remarque: il est indispensable de prévoir un
facilité d'usage et relais toujours assuré par l'énergie secondaire. chauffage d'appoint.

24 maisons & plans 1 n021


•• ••• • • ••••• • • ••••• • •••• ••
Le système solaire combiné (SSC) •• Le solaire: à quel prix? ••
Dans le cas du SSC, la chaleur est stockée dans un ballon accu-
• •
Pour l'installation d'un système solaire combiné
mulateu r. Souvent, ce sont des radiateurs électriques basse
température qui la restituent dans la maison . Si un ballon de
•• ••
ou d'un plancher solaire, comptez environ 1 000 €/m2
de capteurs posés, soit 15 000 € en moyenne.
200 L suHit à stocker l'eau nécessaire pour une famille de quatre
personnes, il ne répondra pas à tous les besoins de stockage pour
•• •••••••••••••••••••••• ••
le circuit de chauHage. Prévoir un ballon de 800 à 2 000 L, pouvant
couvrir 25 à 50 % des besoins en eau chaude et en chauHage. Et
15 ml en moyenne de capteurs posés en toiture pour une maison
de 120 m' parfaitement bien isolée. Cela vous fera économiser près Bon à savoir: évidemment, pour une même surface de capteurs,
de 6 000 kWh par an. Un système solaire combiné sert surtout à les apports d'énergie solaire seront plus faibles à Strasbourg qu'à
réaliser des économies d'énergie. Il est donc indispensable de le Marseille. Mais comme les dépenses énergétiques annuelles sont
compléter par un chauffage d'appoint pour assurer le reste des plus importantes en A lsace pour le chauHage, l'économie sera
besoins quand le soleil est insuHisant. plus significative . •

.-----------------------------------------------.
1
Plus d'infos sur le Web ...
1
1 1
1 1
1 Ademe (Aqence de l'environnement et de la maîtrise Itebe (Institut technique européen des bols énerqles): www.ltebe.org 1
1 de l'énerqle) : www.ademe.fr Promotelec (Promotion de la qualité des Installations électriques): 1
1 ANAH (Aqence nationale de l'habitat): www.anah.fr www.promotelec.com 1
1 CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment): Observ'ER (Observatoire des énerqles renouvelables): 1
1 1
www.cstb.fr www.observ-er.org
1 1

-------------------------------------------------
n021 1 m a is o ns & plans 25
RÉ GLEMENTATI O N THERMI QUE

• , •
1 se
La révolution énergétique du bâtiment est en UX oublieHes, l'actuelle réglementation thermique
marche! À l'occasion de la présentation, le 6 juillet (R T 2(05). Place à un nouvel ensemble de règles
dernier, de la nouvelle réglementation thermique à appliquer en construction: la très aHendue RT
2012. Le but: augmenter le confort des occupants
"Grenelle environnement 2012" (RT 2012), le
tout en réduisant la consommation énergétique des bâtiments.
ministre de l'Écologie Jean-Louis Borloo a signé avec
Pour les logements neufs, l'obligation entrera en vigueur à partir
les acteurs de la construction, une convention visant du 1" janvier 2013. Elle exige un seuil moyen fixé à 50 kWh/m"fan
â accélérer le développement des bâtiments basse d'énergie primaire, soit Irois fois moins que ce qu'impose la
consommation. RT 2005. L'habitat est alors défini comme un bâtiment basse
TEITE : CLAIRE BOULLAND consommation (BBC). Et l'engouement pour une maison "intel-
ligente" est réel. Il y a eu dès 2009 plus de 20 000 demandes de
certification, et on atteignait les 45 000 mi-2010. Une avancée
inespérée qui marque le début d'un long parcours.

Les exigences du BBC


Face au large éventail des possibles en matière d'optimisation
énergétique des bâtiments, la nouvelle réglementation laisse
une "grande liberté de choix aux concepteurs avec exigences de
résultats". La première, appelée "besoin bioclimatique", valo-
rise le niveau d'isolation, la mitoyenneté, la taille des surfaces
vitrées ou encore l'orientation plein sud de la bâtisse. Il s'agit
de limiter, à la source, les besoins d'énergie pour le chauf-

26 maisons & plans 1 n021


fage, le refroidissement ou l'éclairage. Exigence de "confort ••••••••••••••••••••••••
d'été dans les bâtiments non climatisés" ensuite. Elle instaure
un seuil de température maximal pour les périodes de forles
•• Quelques repères ••
chaleurs, destiné à dissuader les habitants de recourir à la
climatisation. Enfin, quelques obligations de moyens, notam-
•• tnergie primaire: énergie disponible dans la nature avant
••
ment en matière d'équipements d'énergies renouvelables et •• toute transformation (pétrole brut, gaz naturel, biomasse,
rayonnement solaire, hydraulique... ). Elle n'est pas utilisable
••
d'aHichage des consommations, visent clairement à faire assi-
miler certaines pratiques. Les particuliers sont ainsi invités à •• directement, mals doit être transformée en une source
d'énergie secondaire (finale) pour être mise en œuvre.
••
opter pour des panneaux solaires, des pompes à chaleur ou
• •
tnergie finale: énergie transformée et livrée au
encore la biomasse. Parce que les besoins sont diHérents d'une
• •
consommateur pour sa consommation (fioul domestique,
région à l'autre, le niveau de consommation maximale autorisé
• gaz naturel, GPL, électricité). •
varie en réalité de 40 à 75 kWhep/m 2/an selon la zone climatique
et l'altitude du projet (voir les habitats labellisés par Promo-
•• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • ••
telec).
ment (Prebat), dont 85 % affichent un coût de travaux inférieur
Des constructions accessibles à 2 000 € Hl/ml et 60 % un coût inférieur à 1 500 € Hl/ml.
L'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de L'agence met également en avant le retour sur investissement
l'énergie) assure dans un récent communiqué que les objectifs constitué par les économies d'énergie réalisées sur la durée de
fixés par la RI 2012 peuvent être atteints "avec les techno- vie de l'édifice. La croissance de la demande qui suivra l'ins-
logies existantes et pour des coûts maîtrisés". Pour preuve, tauration de la nouvelle réglementation thermique devrait par
les 124 projets de construction neuve lauréats du Programme ailleurs contribuer à faire baisser les coûts des technologies de
de recherche et d'expérimentation sur l'énergie dans le bâti- chauffage et d'isolation les plus performantes actuellement sur •••

n021 1 maisons & plans 27


RÉ GLE M ENT ATI ON THE RM IQU E

1 A;,...IL
o

"
"'
"
,

le marché. Reste à com bler le manque de formation des profes-


sio nnels, notamment en matière d'énergies renouvelables.

Vers la maison à énergie positive


Fin mai 2010, la Fran ce compl ait 266 maisons individuelles
neuves certifiée s BBC , 1 630 autres habitats neufs élen t en
cours de labellisation. Des c hiffres qui montrent une réelle
prise de co nscience, tant de la part des particul iers que des
constructeurs. Mais cette progression re ste insuffisante selon
les acteu rs du Grenelle de l'environnement. Ces derniers ont
'i)té un cal endrier précis des performances à atteindre: an 20'20,
tous les logis construits devront ëtre passifs (n'utiliser que
l'énergie naturelle di sponib le) ou à énergie positive (prod uisan t
plus d'énergie qu'il s n'en consomm ent). Un but atteignable
grâce, par exemple, aux panneau x solai res photovoltaTques.
Il s permettent de créer de l' électricité soi-même, utili sabl e

28 m aison s & p la ns 1 n021


g
~_·_·_·_· ________ ·_·_·_w
o •• •
Sur le net •
directement et/ou réinjeclable dans le réseau ErDF moyennant

• • Depuis un an, le site Internet observatoirebbc.orQ permet


58 cE/kW c (tarif actuel) . Un gain financier non négligeable. • d'Identifier des projets de bâtiments basse consommation: •
La Franc e a enco re un lo ng c hemin à parco urir p o ur c ombler • situation géographique, type de bâtiment, type de systèmes •
son retard par rapp o rt à se s vo is ins allemand s o u autri c hien s. 1 constructifs... Un outil Indispensable. 1
Duire-Rhin , les maiso ns pas s ives o u à énergie p ositive so nt la 1 • Une très bonne source d'Informations sur l'habitat passif: 1
no rme, et elles bénéfici ent d'une expertise épro uvée e n terme 1 www.maison--passive-nice.fr. Vous pourrez y signer une 1
d'énergies reno uvelables. En attendant, le rôle de l'architecte et • pétition demandant un aménagement de la réglementation •
• thermique en faveur du passif et la libre circulation au niveau •
du co nstructeur est prim o rdial p o ur ab o rd er ces ques ti o ns lo r s
• européen des produits Indispensables à ce type d'habitat. •
de l'élab o rati o n du pr ojet. C'est l'interl oc uteur privilégié p o ur
co ncevo ir un bâtiment éco no me et dans l'air du temp s . •
•a._._._ .. _._._._._._. __ ••
n0 21 1 maisons & plans 29
30 maisons & plans 1 n021
eur logo, une truelle et un crayon, en dit long sur
leur fonction. Le groupe, constitué de plus d'une
d'agences implantées aux quatre coins
de l' Hexagone, est né il y a bientôt trente ans. Il
est issu des anciens "Architectes bâtisseurs". Peu connu du
public, il est pourtant très actif, qu'il s'agisse d'habitat indivi-
duel ou groupé, de bâtiment industriel, tertiaire ou commercial,
aussi bien en construction neuve qu'en rénovation .
Règle numéro un de tout membre du réseau: avoir une struc-
ture commerciale et la gérer de façon indépendante. Une telle
organisation induit plusieurs avantages, pour l'entrepreneur lui-
même, mais aussi pour ses clients: un interlocuteur unique -le
contractant général- qui propose une offre globale et s'engage
à respecter la qualité, les prix et les délais. Décryptage.

Projet de A à Z
En proposant une maison d'architecte à 2 000 €/m2 en moyenne,
les Architecteurs offrent aux particuliers une réelle alterna-
tive aux produits des constructeurs. L'intérêt repose surtout
sur l'approche budgétaire, abordée dès les premiers coups
de crayon . Véritable "chef d'orchestre" du projet, l'Architec-
teur prend en charge le chiffrage global du chantier. T ous
les partenaires, des fournisseurs aux industriels en passant
par les bureaux d'études, deviennent alors ses propres sous-
traitants. Finies, les difficultés de fin de chantier, tout est opti-
misé en amont. Et qui dit réduction du nombre d'intermédiaires
dit souvent allégement de la facture.. . • ••

n0 21 1 maisons & plans 31


ZOOM SUR ...

Dès les premières discussions, les futurs acquéreurs obtien-


nent un projet abouti, avec des prix fermes et définitifs. Grâce
au Club des partenaires industriels Archiledeurs, les clients
bénéficient de meilleurs composants et de tarifs réduits. En
mulualisanl les achats de matériaux ou d'équipements, le
réseau profite de prix bas de la part des fabricants . Un abat-
tement que l'Architecteur répercute à son tour sur la note du
propriétaire.

L'impulsion d'un réseau •••


L 'union fait la force. Le groupement des Archiledeurs en
est la preuve. Indépendants dans leur manière de gérer leur
société, les membres bénéficient du soutien et du dynamisme
d'un réseau soudé. CeHe synergie s'articule autour de trois
volets: la veille et la formation, pour débatlre notamment des
sujets de société (éco-efficacité, vieillissement de la population,
optimisation des lieux de travail. .. ), l'ouverture et la recherche
(avancées techniques et conceptuelles des matériaux et des

RÉALISATION

32 maisons & plans 1 n021


principes constructifs .. . ) et l'engagement social (formation


professionnalisanle des jeunes à l'Ëcole nationale des archi-
tectes bâtisseurs) .
La mise en commun des savoirs par exemple permet de faire
évoluer la qualité architecturale autant que la qualité de mise
en œuvre. L'impact s'est très tôt fait senti r dans la filière bois,
puisque la rationalisation des méthodes de production a consi-
dérablement réduit les coûts tout en intégrant une démarche de
développement durable.
Les assurances, les cautions, les règles comptables, les appuis
techniques ... Le réseau permet aussi de faire progresser les outils
annexes, tout aussi indispensables au bon déroulement d'un projet
de construction. L'assurance dommage-ouvrage par exemple est
souvent moins chère quand on passe par un A rchitecteu r,

... tourné vers l'avenir


La solidarité au sein même du réseau et entre les différents taire raisonnée, un système de chauffage adapté (il ne vient
acteurs comme EDF, la Fédération française du bâtiment, l'as- qu'en quatrième position puisqu'une maison bien conçue a
sociation M aisons de qualités ou encore l'intervention de socio- des besoins de chauffage réduits) et l'installation de capteu r s
logues débouche sur des opérations très intéressantes comme photovoltaïques pour la production d'électricité, .
le programme de recherche Adélie·, Lauréat de l'appel à projets • A mf!/iorllteur pour III diminution des 9lIZ 'effets de serre dllns le logement existant
lancé en 2005 par la Fondation bâtiment énergie, le plan a pour
objectif de dégager une approche pérenne de l'habitat "bas
••••••••••••••••••••••••
carbone" et de réunir des solutions techniques pour réaliser
des logements sains et confortables, •• Contact ••
Véritable école de pensée de l'architecture et du bien-être,
• •
le groupe de recherche ne se contente pas de faire de longs
discours, Il définit des points tangibles , De fait, les Architec- •• •• Architedeurs
95, bd Beaumarchais -75003 Paris
teurs ont formalisé cinq principes pour rendre une maison
• Tél,: 0155 3717 00 - Fax: 01 55371707 •
économe en énergie: la performance thermique des parois,
une ventilation maîtrisée, une production d'eau chaude sani-
•••••••••••••••••••••••••• www.architecteurs.fr

n021 1 maisons & plans 33


n
Je co mmande les anciens numéros suivants au prix de 6 ,90 € par numéro:

04 0 5 0 6 07 0 8 0 9 012 013 014


o 15 0 16 017 0 18 0 19 0 20
o Les 12 numéros disponibles au prix exceptionnel de 65 €
(cocher les numéros cho isis)

SOC I~ T ~ : .................................................... ..... ..... ......... ... ..... .. ..................... ..


NOM ; ..............................................................................................................
PR~N OM ; ................................ PROFESSION; ........................................... ..

ADRESSE ; .......................................................................................................
CODE POSTAL; ............... VILLE: ... .. .... ... .. ............. ... ................................... ..
PAYS ; ......................................... .......... .. ............................. ... .. ..................... .
T~L~PH O N E ; ........................... ..... E-MAI L: ................................... ............. .

FACTURE
o oui o non

Offre valable jusqu 'au 3 1/ 12/10, bulletin à renvoyer accompagné


_ de votre règlemen t sous enveloppe affranchie à :
5 Tomacé tdilions, 20 rue Cadet. 75009 Paris

Règlement par chèque à l'ordre de Tomacé (dilions
RtrtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON· MENYA

• •

_ -----1

WLt.t:1'
S.IS m'

,,
•••

!
i• REZ-DE-CHAUSSËE

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

36 maisons & plans 1 n021


.............................................................................................................................................. RÉFÉRENCE 1 PlANH,~ AISONS.COM - GT0602

r----------------------
1

RÉFÉRENCE 1 PlANS·MAISONS.COM - GT0602

r----------------------
1
1
1
1
1
1

.ro

1
0W0I8RE2

,~ " .. IO~1II1"

ŒG1._-i
1
US"" PI. ••

~"
• lU~m'

,• JJ
REZ-DE-CHAUSSËE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 37


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.CO M- HOOWl

----------------------

'"

;%LlUC C"" .RE ,


• ".,....

". •
CI1AMeIl(~

'"
11 .11'1' m'
•-
,
,, ,, ,, ,
" , , , ,
,,
•••
....1.- ....................... ...... . . . .
1
1
1
1
1
1
1
1
1
1 ,, ,
~~ ....

t
REZ-DE-CHAUSSÉE

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

38 maisons & plans 1 n021


R~f~RENCE 1PLANS·MAiSONS.COM · rZ090i

r ----------------------

~'·'·8.". '

0'" LU

- Cl - .. ~

•••

,• •

!•
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 39


RtrtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON· rALlA

CI'l.1. CtLl iu
1... 2 .. ' ')1 .,'

S{JO"'/S4ILO'"
n"'",'

l.Nm'

,,
•••

!
i• REZ-DE-CHAUSSËE

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

40 mais ons & plans 1 n021


... _.. _._.. _.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _.. _._.. _.. _._.. _.. _.. _.- R~f~RENC E 1PLANS -MAiSONS.COM - MT0902

r----------------------

R~f~RENC E 1PLANS -MAiSONS.COM - MT0902

r----------------------

'"
• •

REZ-DE-CHAUSSÉE

+ D'INFORMATIONSSUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n0 21 1 mais ons & plans 41


RtrtRENCE 1DESSIIŒNOUSUNEMAISON· MARIA ..............................................................................................................................................•
••

RtrtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON - MARIA

.I.~ ,.'

Il .00.' Il .... ,.'

.s{jOKr! se!l.o....
lO.<) .,'

Ch.=<:

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.DESSINENDUSUNEMAISON.COM

42 mais o ns & plans 1 n021


·............................................................................................................................................. RtFtREN CE 1OESSINEtlOUSUNEMAISOIl - MASRA

RtFtREN CE 1OESSINEtlOUSUNEMAISOIl - MASRA

6.70 m'

4.2S m' 12. 19m'

""Jt
m'

cl1.3
4.33 m' 12.73 m'

S~ol.tr

cl1.:l
Il .98 m'
10.11 ,n'

l

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWW.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

n021 1 maisons & plans 43


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - Pl070l

-,--------;- - -, 1
1
1
1


GARAGE
SEJOUR 2
17.71 rn'

RGT

PLACARD

CHAMBRE 3
CHAMBRE 1

PL

SEJOUR1
, CHAMBRE 2
:-
2S Q2 ml
:-, •

,,
i• REZ-DE-CHAUSSÉE

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

44 maisons & plans 1 n021


·............................................................................................................................................. RtrtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON - HIA

r----------------------
1
• - ---
RtrtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON - HIA

r----------------------
1

,.,.-

,.
,..
~

Ch.' C~.3
••• •••
C~.:L
Il.'....
",
..........'
,.où
",.
q !!i ! r
u . ...
,,"'
1.20.'
/W;1 •.ch'
",,1ft

s,,...

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWW.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

n0 21 1 maisons & plans 45


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - A0100l

• 1335

PORCHE

CHAMBRE
CHAMBRE ENFANTS 1
ENFANTS 2
10.66 rn-
"'m
PL HALL
M" m>
BUANDERIE

1 1"1 m-

". CELLIER
4 '>~ ln'
~EPAS

SEJOUR

,,••

,••


i• REZ-DE-CHAUSSÉE
,,•
••

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

46 ma i so ns & pl a ns 1 n0 21
RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM· Bl0602

r -------- -------------

mtnf~
CWl1'."'
'111'"

•••
-~. 0"'" '''' ,
1100"" .~.

1 47~

C'1lO(i.f
n ••
~

. ~
-- •
"
~

J'~-r ~-

l ,"",'

,,••


L - -
REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONSSUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 47


RtrtRENCE 1 PlANS -MAISONS.COM - Kl0101

"."

,u, ....·
U101'

"""" •••

,


i• REZ-DE-CHAUSSÉE
,,•
••

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

48 mais ons & plans 1 n021


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - BD0101

r - - - - - - - - - - - - - - - - -- -- --- --- -- -- -,

.......
CHAMBRE 2

.. -
CEU IER CHAMBRE 3
• Il .".
CHAMBRE 4
>.70 ...

DEGAGEMENT

CU ISINE CHAMBRE 1
-" 1'-3' ...

0'.-(0 •

REZ-DE-CHAUSSÉE

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 49


R~f~RENC E 1PlANS·MAISONS.COM - SE1101

,
GARAGE
11 11
CHAAIBRE.
'l ....

"."
,- -." .. ....
.
. o..", ...
,.
,~

CUIS INE

REPAS
,. SEJOUR

CHAMBRE 2
\01l1m'

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

50 mais o ns & plans 1 n021


RtFtRENCE 1PlANH.!AISONS.COM· ZIOTOI

12.11

• •
.-
REZ-DE-CHAUSSËE

,,
,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM :,,
,

n021 1 mais o ns & plans 51


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - OAOr01

,..

."
r
1. .......
..... "
,
d

". Ctt'. C.
H.a ...

i ,- ;,!
lI ~ '-- - --1
>2 .1

" œ."~
- "'''
,." ..
E\

()«' .. '
'Ui""

0"' • >
~"
•••

••

,,
!, REZ-DE-CHAUSSÉE
,•

,,•
,•
,•

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

52 maisons & plans 1 n021


.............................................................................................................................................. R~f~RENC E 1PlANS'MAiSONS.COM' GK0602

r
1
----------------------

R~f~RENC E 1PlANS·MAiSONS.COM · GK0602

r ----------------------

"'"

0' "'2 42

•••
,..

-
••

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONSSUR CE PLAN WWN.PLANS-MAI SONS.COM

n 0 21 1 maisons & plans 53


RtrtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON - HHlA

n'" ,,

S~c(..l.l"/saLo~
.'.l' ...

Ch.:! Ch.3
I II.~"" UJooI

_ _ _ GII _ _ _

,••
,,

!• REZ-DE-CHAUSSÉE


••
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

54 maisons & plans 1 n021


.............................................................................................................................................. RtrtRENCE 1PLANS-MAiSONS.toM - KC07()2

r -------- -------------
1
• ,

RtrtRENCE 1PLANS-MAiSONS.COM - KC0702

r -------- -------------
1
1
1

,
.
~
~



Q ......

,, ...".
'~,

OWI"". ,
,, ...
.:::~~~ ..
cu " s:,
" .,'
•••
.. '

,,
- .....
REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN ww.v.PLANS-MAISONS.COM

n0 21 1 maisons & plans 55


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - $(0801

1 ""

o o
PARENlS 3,32 m' 332m" ""
10,2, m'
1176m'

1~78,..,

PLACAAO PlACARD

PLACARD
HALL ~. 5Z m>

SEJOUR

CUIS'NE
21 12 m

RfPI<S


,••
,,

!• REZ-DE-CHAUSSÉE


••
+ D'INFORMATIONSSUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

56 maisons & plans 1 n021


RtFtRENCE 1PLANS -MAiSONS.COM - TZ0602

r ----------------------

,."
'"
_.54_"
.......

T 1=...LJ
~.
_. ••
_.
........ 50
~
4 .......
II ....

" •
••
~
" ••• -.U,. •
l 1
1 •
"
••
r ......,. 1
...
_n

.
~
L ... ".DO ....

~ ,~
• .,
,,••

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maiso ns & pl an s 57


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - TZ0601

, ~.

~ "'" ••"""~TlI
,,",. '3" ...
o
o
1

Tl=
" .....
- .. ~
"1)' '''

J
L""" •
!
i,, REZ-DE-CHAUSSËE

,,,

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WYffl',PLANS-MAISONS,COM

58 maisons & plans 1 n021


RtFtRENCE 1PlANS-MAiSONS.COM - PEiOOi

CIi'oMeR:E2
1 185 1311 ""

CHAI.IBRE, 4,13'"

.00.
CUIS1'Π1187m '

· • .nm'

REP","S

,••

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WYM'.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 59


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - JN0102 - ................................................ - .......................... - .......................... - .......... - ............... - .......... .
•••
••

RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - JN0102

,- •. .. .. ..--- - - - - - - - - - - - - - - - - .
- - -

1 •
.-.
sous - SOL

..-- • " .
,,
.. J' ~ -J
••
....e·..,

---
--
1- r±ru 1
,1
r ,,--
1
",,0' •• ,
.........
", ,, ---.-_. 'p"

1
L ~
r -. .. -;'-Ç.'
l'l-~.
".
1 "
.....•••
~

,....

1 -
L " ,.
J
REZ-DE-CHAUSSËE

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

60 maisons & plans 1 n021


R~F~RENCE 1PLANS -MAiSONS.tOM - ON0503

r -------- -------------

1
_ l' .... ' d
".....
•••
l ......
<>1' L,

• ...
~
1·· 1 1
1,• 1 "'. 11 2 ' • ,,
• 1TB\.-. . 2LL
""".. •

-"
•••
"" ... ! ..
,••
...
••
••
REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WYM'.PLANS-MAISONS.COM

n0 21 1 maisons & plans 61


RtrtRENCE 1PlANBIAISONS.COM - BA0103

--,

Il.'' ""
• '01''''

r •

•• ",.... (><'1 BI1E 1

-,
lU....

•••
,

i• REZ-DE-CHAUSSÉE
,•

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

61 maisons & plans 1 n°2:1


RtFtRENCE 1PLANS -MAiSONS.COM· Cl60i

""
• •

, ~I~"

~

~,
l.CII! "" . ~. \·.11 ...

~ / ~
,,, Q-IO' •
,--..v 1

-•• " \11" '"


•• "" ..."' •

- ........ 1.'
0

- •• _.
aw. S\ E3
, Hl>""

i
1
• "' ...._ 1
-
•••
n.
, I.!l!i ""

, ..
. 1.,. ...

••

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WYM'.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maiso ns & p la ns 63


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - 1'(1002

------------

""" E

...
, 011"
"
'l " ...
.....''''''"
-

-••

,•

REZ-DE-CHAUSSËE

••
-
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

64 maisons & plans


.............................................................................................................................................. R~f~RENC E 1DESSINENOUSUNOdAISON - VEliA

R~f~RENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON - VEZIA

ch.:3
Il,!1.'


1.1! .. '

S~DLl.p'/..sal.w,.
~1011 ..'

,•

REZ-DE-CHAUSSËE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWW.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

n021 1 maisons & plans 65


R~f~RENC E 1PlANB\AISONS.COM - GSOSOI

"......
cl1Mt8ne 3

•• CHoWIIREl

n .. ""

.."
~

"" .. ~ .~
-,
.J
~-
~.

),J:.i •

Î'J

-
"'11-

REZ-DE-CHAUSSÉE

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM


66 mais ons & plans nOZ1


RÉfÉRENCE 1DESSINENOOSUNEMAISON - BEGA

.....
"

, 1

clo.'
",. .. """"""
Il......

CU,,",
,,,:: ...

,•
REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWW.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

n021 1 maisons & plans 67


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM· TS0602

,~--- --'---'- ---'- -'-'--'----'- '--'- -- - - - - - -.

..- ,
,
", " U C' -01''''
_, "or'

• .-.
--
~

.~-
L-'
..
- ----q
, -
..... " . ......
• • 00. ~
,.- ,U""I.. •
<,''''VlTl
'" ''''H '.'._

....
'"''' ,
, -,-~ -
- .Il.'

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISDNS.COM


. ,

68 mais o ns & pl ans n021


.............................................................................................................................................. RtFtRENCE 1 PLANS -MAiSONS.COM - CA0702

r
1
----------------------

RtFtRENCE 1 PLANS -MAiSONS.COM- CA0702

r
1
----------------------
1
1
1

C~'7

" - ..

"

••


"

.....,.••••.
"
,
REZ-DE-CHAUSSÉE
,,"
"

"
"

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WVM'.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 69


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM· JT070Z

----------------------~

•••

1 " .....
-.......
">PP U

- -.
".
"~I ..

" ..-
'"
a .... al
•• ..!....

L -'"bUOC
lU.....

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISDNS.COM


. .
70 maisons & plans n021
RtFtRENCE 1 PLANS -MAiSONS.COM - Rl0801

r ----------------------

".
1 1
1 .........
1
••
-
.- •• 1 ." ><

•••
"
- -
• ..
.~.
10 .....

••

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WYM'.PLANS-MAISONS.COM

n 0 21 1 maiso ns & pla ns 71


RtrtRENCE 1 DESSINENOUSUNEMAISON - AMARA

C.h.::1:
Il.jt ..
clu
llM ,wl

,
CIo .3
...... '

.sè J:>n ss Î"f.l ~


J.JII ..... "" 7..0 al

S~ol..l ..../.sal.c .....


tU'"

".".'

,


i• REZ-DE-CHAUSSÉE
,•

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PlAN WWN.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

7Z mais ons & plans 1 n021


RtFtRENCE 1PlAtlHM,ISONS.COM· R00601

o." &42
•••

. "... ~
..
,
.~,
" ......
Q.",SL1

,,' ....
/
.,
1 _CON
'- -
,••
• •

REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maiso ns & pl a ns 73


RtrtRENCE 1PlANBIAISONS.COM - PT0602

r------- -------- ----,


1
11 1
1
1 1

•••

, ., co ~ ' '''''l C"I"


.....
li 4

..
' ~

,~

.. -- _.
L

,,•


i• REZ-DE-CHAUSSÉE
,•

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

74 maisons & plans 1 n021


.............................................................................................................................................. RtFtRENCE 1PLANS -MAiSONS.COM - A(06()2

f'--"--·--·-"""-···-- - - - - - - - - - - - - - -
._----
RtFtRENCE 1PLANS -MAiSONS.COM - Af0602

r'-----····-·--_.--.·- - - - - - - - - - - - - - - -

~~.
' .....
-
-.. ",.

,J CIo lion
.......
-
,•••
-
~ I F~" ", (
~O'
~-
' ..
,
-- ~~

8u,"",' ""
"'" ? ••
l ' ....

1 1 ".
--,- ----
1
L ... •
lI~~/'!;
~"

,,
,• r
"
""'n ' .
,
• -
REZ-DE-CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONSSUR CE PLAN WVM'.PLANS-MAI SONS.COM

n021 1 maisons & plans 75


CHALETS & MAISONS BOIS
tous les deux mois, chez votre marchand de journaux.
..............................................................................................................................................
, RtFtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON - MESTRIA

RtFtRENCE 1DESSINENOUSUNEMAISON· MESTRIA

Ultiu
J.l~ m' J." m'
cltl.l. cltl.s
W, 9.IJ m'
1
I_"~ '

1
1

Cltl.2 cltI ..3 cltl .-t


"'" ""

REZ-DE-CHAUSSËE

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWW.DESSINENOUSUNEMAISON.COM

n021 1 maisons & plans 77


RtrtRENCE 1PlANS -MAISONS.COM - GN0601

,-----------------

cc en ,!

--;=l

• ...... .11 . . . . ~.-

r
...... --....
"
<>''' c' ,
1 111".. -',." ••
1.,. ! - .......
""", ,
- 1

......
, ..... ..-
• •
.,.

.~-
."
""'"
..- Il ,

Tlf'IIt' C(UUII. ,,00 ....

• •

+ O'INFORMATIONS SUR CE PlAN WWN.PlANS-MAISONS.COM


. .
78 maisons & plans n021
•............................................................................................................................................. RtFtRENCE 1PLA NS-MAiSONS.COM - S(0502

RtFtRENCE 1PLANS -MAiSONS.COM - SE0502

....

--
<>.
c. .,~ ~~--,i __ = - _.
-- ~
1•• • .1;. •• "'"'1 L - , ---h,~--_
-_-.
-
_.
- -
,

-.... ..
•••

,,
[
REZ~DE~CHAUSSÉE

,
+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WYM'.PLANS-MAISONS.COM

n021 1 maisons & plans 79


RtrtRENCE 1PlANBIAISONS.COM - 0$0601

----------------------

..
.- "" ..... , .-
.0-_.
., , '"
•••
... ,
•••

•••

~
".....

•••
..--....-
...
,,•

REZ-DE-CHAUSSÉE

•••

+ D'INFORMATIONS SUR CE PLAN WWN.PLANS-MAISONS.COM

80 mais ons & plans


OUI, Je m'abonne à Maisons & Plans pour une durée de:
o 4 numéros au prix exceptionnel de 20 € (France et Belgique),
30 € (Europe et DOM ) ou 35 € (autres régions et pays)

o 8 numéros au prix spécial


de 39 € (France et Belgique),
56 € (Europe et DOM) ou 66€ (autres réglons et pays. )

SOCIËTË ; ................................................ ... .. ................. ................................. .


NOM ; ..............................................................................................................
PRËNOM ; ................................ PROFESSION ; ............................................ .
ADRESSE ; .......................................................................................................
CODE POSTAL; ............... VILLE : ... .. .. .. ... .. .. ... .. ... .. .. ... .. .. ... ... ......................... .
PAYS : .................................... .... .... ... .... ............................. .. .. ........................ .
TËLËPHONE: ................................ E· MAI L : .............................. .................. .
FACTUR E
o oui o non
Offre valable jusqu'au 31/ 12/10, bulletin à renvoyer accompagné
de votre règlemen t sous enveloppe affranchie à :
Toma cé Éditions, 20 rue Cadet. 75009 Paris

Règlement pa r chèque à l'ordre de Tornacé Ëditions


PROCHAIN NUMÉRO
EME
12 EDITION

ISOLER, CONSTRUIRE, RÉNOVER, AMÉNAGER

AVEC UN ÉCO-MATÉRIAU:

Devenez acteur du développement durable Solutions techniques, produits, fournisseurs


de votre habitat: visitez le 1" salon national réu- et conseils avec des experts, vous permettront de
nissant la plus grande offre d'exposants en matière faire avancer VOTRE projet en intégrant vos préoc-
d'éco-construction et de performance énergétique. cupations environnementales.

ANGERS EXPO CONGRES - ATLAN BOIS, le bois à sa source

www.salon-maison-bois.com
De's's~v\'e ou,S e 1
CH..,SoV\,.co
Votre permis de construire réalisé par des Professionnels

Notre Offre:
DessineNousUneMaison.com vous propose de réaliser vos
plans de maison et votre dossier de demande de permis de
Cov..t!il cter
construire (pour une maison individuelle, une extension, une
rénovation, un garage ... ).

Nos Avantages:

• des conseils adaptés à votre projet (aménagement, orientation ...)


• la liberté d'apporter des modifications sur vos plans à tout moment
• la garantie d'obtention de votre permis de construire
• la sécurité grâce à l'assurance décennale incluse

,,
'" .
- - -- -
...c."

Toutes Les. l\l\,foYIM.CltLo\l\,s.


+
vles vllzCll\l\,es ~e pLCl\l\,S CO\l\,suLtClbLes
gYCltultelM.eV\.t SUY

Vous aimerez peut-être aussi