Vous êtes sur la page 1sur 3

Classes : INDP2 Année Universitaire : 2016-2017

TP2 : Communications Numériques


Objectif :
L’objectif de ce TP est d’étudier les performances des modulations MDA-2, MDA-4 et 8-PSK
par le biais de la simulation sous Matlab.

1. Partie 1 : Modulation numérique MDA-2 :


Considérons la chaîne de transmission définie par :
B(t)

Source Codage ak e(t) r(t) z(t) âk


binaire de Gray g(t) gr(t)
t0+kTs
Filtre de mise Filtrage adapté
en forme

Figure 1 : Chaîne de transmission numérique utilisant une MDA-2

On rappelle l’expression de la réponse impulsionnelle d’un filtre en racine de cosinus


⎛ πt ⎞ 4αt ⎛ πt ⎞
sin⎜
⎜ T (1 − α )⎟⎟ + T cos ⎜ ⎜ T (1 + α )⎟

surélevé : 1 ⎝ s ⎠ s ⎝ s ⎠
g( t ) =
Ts 2
πt ⎡⎢ ⎛ 4αt ⎞ ⎤
1−⎜⎜ T ⎟ ⎟

Ts ⎢ ⎝ s ⎠ ⎥
⎣ ⎦
On fixera Ts=1.
1- En utilisant la fonction Matlab « sign », effectuer la prise de décision
2- Evaluer le Taux d’Erreur Binaire (TEB) sur les symboles ak. Vérifier que le TEB est nul
pour N0=0
3- Tracer l’évolution de la probabilité d’erreur de la MDA-2 en fonction de Eb/N0 en
décibels. On rappelle que la probabilité d’erreur symbole Pes de la MDA-2 est égale à la
probabilité d’erreur bit Peb et vaut :
1 ⎛ Eb ⎞
Peb = erfc⎜⎜ ⎟ où erfc(.) est la fonction erreur complémentaire.
2 N ⎟
⎝ 0 ⎠
4- Utiliser la fonction Matlab « erfc » pour calculer Peb pour Eb/N0 allant de 0 à 5 dB avec
un pas égal à 0.1 dB. La figure 2 illustre l’évolution de Peb e fonction de Eb/N0. On
représentera l’axe des ordonnées en échelle logarithmique grâce à la commande Matlab
« semilogy ».
5- Superposer cette courbe théorique au TEB mesuré lors des simulations pour Eb/N0 allant
de 0 dB à 5 dB avec un pas égal à 0,5 dB. On simulera la transmission de N=105 symboles ce
qui permet d’avoir une bonne précision de la simulation de Peb.

Figure 2 : Probabilité d’erreur binaire théorique de la modulation MDA-2

Partie 2 : Modulation numérique MDA-4


Il s’agit de modifier la chaîne de simulation réalisée sous Matlab lors de la partie 1 pour
étudier la modulation MDA-4.
1- Modifier la source : coder une source binaire uniforme en symboles MDA-4 selon le
codage de gray. On utilisera l’alphabet suivant : {±1, ±3}.
2- Utiliser le même filtre g(t) définie dans la partie 1 pour générer une version
.
échantillonnée du signal émis, e( t ) = ∑ ak g( t − kTs ) .
k

3- En utilisant la modulation MDA-4 ainsi définie, refaite les questions de partie 1: de 2 à


8.
4- Mesurer le taux d’erreur binaire de la chaîne MDA-4 pour Eb/N0 variant de 0 à 5dB.
Comparer ce résultat à l’expression théorique de la probabilité d’erreur de la MDA-4 :

(M − 1) ⎛ 3 log2 (M ) Eb ⎞
⎟ , où M désigne la taille de la constellation.
Peb = erfc⎜⎜ 2 ⎟
M log2 ( M ) ⎝ ( M − 1) N 0 ⎠
Partie 3 : Modulation numérique 8-PSK

On considère la constellation 8-PSK définies comme suit : à chaque symbole dk est codé
π
comme suit : d k = exp( j k ) , avec k=0,1,…7.
4
1. Dessiner la constellation 8-PSK, en proposant un étiquetage binaire suivant le codage
de Gray.
2. Calculer l’énergie par symbole Es ainsi que l’énergie par bit Eb pour la modulation 8-
PSK.
3. Soit S un vecteur de données binaires de longueur 104, procéder au codage de Gray de
cette séquence suivant la modulation 8-PSK.
4. On considère le filtre de mise en forme g(t) précédant. Les symboles sont entachés
d’un bruit additif Gaussien centré B(t) et de variance N0. Générer les échantillons du
signal z(t) à la sortie du filtre adapté.
5. Effectuer la prise de décision sur les symboles avec le maximum de vraisemblance.
6. Evaluer puis tracer le Taux d’Erreur Symbole (TES) et le Taux d’Erreur Binaire
(TEB) pour un rapport signal sur bruit (Eb/N0) variant entre 0 et 10dB pour un pas de
1dB. Interpréter les résultats.
7. Vérifier que le Taux d’Erreur Symbole Symbole (TES8-PSK) théorique dans le cas
d’une modulation de type 8-PSK, vérifie la formule suivante:

⎛ π E ⎞ 1 x
TES8− PSK ≈ 2Q⎜⎜ sin( ) 2 s ⎟⎟ avec Q( x) = erfc( ) , x ≥ 0 .
⎝ M N0 ⎠ 2 2
Bonne chance