Vous êtes sur la page 1sur 3

Sup Télécom 2017-2018

Première Fiche de Travaux Dirigés

1. Cours 1

(a) Parmi les fonctions d’états, il y a le travail et la chaleur.


(b) Le zéro absolu de la température est égale à 0 degré C et correspond à la
pression nulle d’un gaz.
(c) La chaleur est une force de transfert d’énergie désordonnée contrairement au
travail.
(d) Selon la loi de Boyle-Mariotte, la pression et le volume sont deux variables
d’états proportionnelles.
(e) Dans le cas d’un gaz parfait, l’énergie interne ne dépend que de la température.

2. Cours 2

(a) Il est impossible de faire un transfert spontané de chaleur d’une source froide
vers une source chaude.
(b) L’entropie est une fonction d’état dont la variation est positive dans le cas d’une
transformation cyclique.
(c) L’entropie évolue de façon irréversible vers l’état macroscopique le plus ordonné
(d) La variation d’enthalpie doit être positive pour qu’une transformation soit
spontanée
(e) Le rôle du catalyseur est de diminuer la barrière d’activation de la réaction.

3. Cours 3
60 g de xénon que l’on peut considérer comme un gaz parfait sont maintenus
dans une enceinte rigide (V = cst = 10 L). La pression et la température initiales
respectives sont 1atm et 300K. On chauffe l’enceinte pour atteindre une température
de 400 K. Les capacités calorifiques massiques de ce gaz sont cp = 0, 2J.mol−1 .K −1
et cv = 0, 1J.mol−1 .K −1

(a) Il s’agit d’une transformation isochore qui suit la loi de Charles.


(b) La pression et la température sont inversement proportionnelles.
(c) La chaleur apportée pour atteindre 400K sera de 200J.
(d) La chaleur apportée pour atteindre 400K sera de 600J.
(e) La pression finale du xénon est de 1,1 atm.

1
4. Cours 4
On effectue la compression adiabatique d’un gaz parfait. Au début le gaz occupe
un volume V= 20 L sous une pression 105 Pa et à une température de 300K. A la
fin, le gaz n’occupera plus que 5 L. On nous donne R × 300 = 2500, pour ce gaz:
cp = 20J.mol−1 .K −1 , cv = 10J.mol−1 .K −1

(a) ce gaz contient 0,8 mole


(b) dans l’état final, la pression est de 400kP a.
(c) dans l’état final, la température est de 300K
(d) la variation d’entropie est négative.
(e) Le travail reçu est positif

5. Cours 5
(a) La température et la chaleur sont deux grandeurs s’exprimant en Joule (J) dans
le SI.
(b) Il est possible d’apporter de la chaleur à un corps sans augmenter sa température.
(c) Lorsqu’il y a un équilibre thermique entre 2 corps en contact il n’y a plus
d’échange d’énergie.
(d) La transmission de la chaleur est impossible à travers une paroi diathermique.
(e) La chaleur est une forme de transfert énergétique qui provient de chocs entre
molécules qui cèdent une partie de leur énergie cinétique sous la forme d’énergie
thermique.
6. Cours 6
(a) La loi de Boyle-Mariotte est valable pour les transformations isobares.
(b) La loi de Boyle-Mariotte est valable pour les transformations isochores.
(c) Selon la loi de Gay-Lussac le rapport T/V est constant.
(d) La loi de Charles est valable pour les transformations isochores.
(e) Selon la loi d’Avogadro, une mole de gaz parfait à la pression atmosphérique et
à une température de 0 K occupe un volume de 22,4 L.
7. Cours 7
(a) L’entropie est une fonction d’état extensive et additive.
(b) Pour un système quelconque, au cours d’une transformation irréversible, son
entropie ne peut qu’augmenter.
(c) Comme pour l’enthalpie libre, l’entropie est maximale à l’équilibre.
(d) Une réaction qui maximise l’entropie sera toujours spontanée.

2
(e) Pour une température de 0 K l’entropie est nulle.
8. Cours 8
Dans un ballon de 3L on introduit 0,2g de dihydrogène (H2 ) et 1,4 g de diazote
(N2 ) à la température de 27 degré C. On néglige les interactions moléculaires. On
donne les masses molaires: De l’atome d’Hydrogène : 1 g.mol−1 et l’atome d’Azote
: 14 g.mol−1 (Rappel : constante des gaz parfaits R = 8,3 J.mol−1 .K −1 ). Cocher
la ou les réponses justes:

(a) La pression partielle du dihydrogène est égale à 8,3.105 Pa.


(b) La pression partielle du dihydrogène est égale à 3,2.105 Pa.
(c) La pression partielle du diazote est égale à 4,15.104 Pa.
(d) La pression totale du mélange est égale à 0,9 atm.
(e) Si le ballon était au départ à la pression atmosphérique la pression totale aurait
été de 2,25 atm.

9. Cours 9
(a) Dans le cas d’une compression, le travail des forces de pression sera résistant.
(b) Dans le cas d’une détente, le travail des forces de pression sera résistant.
(c) Le travail n’est pas une fonction d’état car il n’est fonction que de l’état initial
et l’état final du système.
(d) Lors d’une transformation isobare (à la pression P0 ) on peut écrire le travail
des forces de pression : W = P0 (Vf − Vi ).
(e) Lors d’une transformation isotherme, réversible et finie, on peut écrire le travail
des forces de pression : W = nRT ln( PPfi )
10. Cours 10
On comprime de manière adiabatique et réversible un gaz parfait qui passe alors
d’un état 1 (V1 = 6 L et de pression P1 ) à un état 2 (V2 = 3 L et P2 = 3 bar). On
donne les capacités calorifiques à pression et volume constant de ce gaz qui sont
respectivementCP = 20kJ.K −1 et CV = 10kJ.K −1 . Quelle est la pression du gaz à
l’état initial 1 ?

(a) 0,75 bar


(b) 1 bar
(c) 2,25 bar
(d) 12 bar
(e) Toutes les propositions précédentes sont fausses.