Vous êtes sur la page 1sur 19

LE ROUTAGE IP

Prof. K. EL GHOLAMI

1
COMMUTATEUR (SWITCH)

 La fonction des commutateurs Ethernet sur la couche liaison de


données (la couche 2 d’OSI) permet de transmettre des trames
Ethernet entre les périphériques d'un même réseau.
 Cependant, lorsque les adresses IP source et de destination se
trouvent sur des réseaux différents, la trame Ethernet doit être
envoyée à un routeur.

2
POUR UN HÔTE !

 Lorsqu'un hôte envoie un paquet à un périphérique situé sur un


autre réseau IP, le paquet est transmis à la passerelle par défaut.
En effet, un périphérique hôte ne peut pas communiquer
directement avec les périphériques situés en dehors du réseau
local.
 La passerelle par défaut est la destination qui route le trafic du
réseau local vers des périphériques sur des réseaux distants.
 Cette passerelle est souvent utilisée pour connecter un réseau
local à Internet.

3
ROUTAGE IP

4
ROUTEUR IP

 Le but d'un routeur est de relier un réseau à un autre. Il est


responsable de la retransmission de paquets à travers différents
réseaux.
 La destination du paquet IP peut être un serveur Web se trouvant
dans un autre pays ou un serveur de messagerie situé sur le
réseau local.
 Contrairement aux commutateurs, les routeurs doivent êtres
configurés.
 Ils doivent connaître les adresse des routeurs ou des stations vers
lesquels ils envoient les paquets

5
ROUTEUR IP

 Un équipement ayant plus d’une interface au niveau de la couche


de liaison données
 Plusieurs adresses IP (dans des sous-réseaux différents) sur des
interfaces différentes
 Reçoit des paquets sur une interface, et le retransmet
(forwarding), souvent sur une autre interface, pour les rapprocher
de leur destination
 Maintient une table de retransmission (!= routage, bien qu’elles
soient souvent confondues)

6
PROBLÉMATIQUE DU ROUTAGE IP

 Routage en fonction de [adresse destination uniquement

32 Bits

vers HLen TOS Total Length

ID Flags FRAG Offset

TTL Protocol checksum

Adresse IP Source

Adresse IP Destination
(OPTIONS) (PAD)

 Routage de proche en proche


 Chaque routeur prend la décision de routage qui lui paraît la
meilleure (en fonction de sa table de routage)
7
PRINCIPES DU ROUTAGE IP

 Deux types de routage :


 Routage direct : Atteindre une machine du
réseau local : ARP
 Routage indirect : Atteindre une machine d'un
autre réseau : ARP + (route & routeur)

 Tablede routage : Contient les informations


de routage
 lesrouteurs utilisent des routes statiques
et/ou des protocoles de routage dynamique
pour découvrir des réseaux distants et créer
leurs tables de routage dynamique.
Démo8
MÉTHODES D’OBTENTION DES INFORMATIONS
DE ROUTAGE

9
EXEMPLE DE TABLE DE ROUTAGE
(HÔTE)
 Sous windows : netstat -r
IPv4 Table de routage • Sous Linux:
===============================================================================================

Itinéraires actifs :
• ip route
Destination réseau

0.0.0.0
Masque réseau

0.0.0.0
Adr. passerelle

192.168.1.1
Adr. interface

192.168.1.16
Métrique

65
• netstat -arn
127.0.0.0 255.0.0.0 On-link 127.0.0.1 331 • route
127.0.0.1 255.255.255.255 On-link 127.0.0.1 331

127.255.255.255 255.255.255.255 On-link 127.0.0.1 331

192.168.1.0 255.255.255.0 On-link 192.168.1.16 321

192.168.1.16 255.255.255.255 On-link 192.168.1.16 321

192.168.1.255 255.255.255.255 On-link 192.168.1.16 321

192.168.56.0 255.255.255.0 On-link 192.168.56.1 281

192.168.56.1 255.255.255.255 On-link 192.168.56.1 281

192.168.56.255 255.255.255.255 On-link 192.168.56.1 281

192.168.78.0 255.255.255.0 On-link 192.168.78.1 291

192.168.78.1 255.255.255.255 On-link 192.168.78.1 291

192.168.78.255 255.255.255.255 On-link 192.168.78.1 291

192.168.153.0 255.255.255.0 On-link 192.168.153.1 291

192.168.153.1 255.255.255.255 On-link 192.168.153.1 291

192.168.153.255 255.255.255.255 On-link 192.168.153.1 291

224.0.0.0 240.0.0.0 On-link 127.0.0.1 331

224.0.0.0 240.0.0.0 On-link 192.168.56.1 281

224.0.0.0 240.0.0.0 On-link 192.168.153.1 291

224.0.0.0 240.0.0.0 On-link 192.168.78.1 291

224.0.0.0 240.0.0.0 On-link 192.168.1.16 321

255.255.255.255 255.255.255.255 On-link 127.0.0.1 331

255.255.255.255 255.255.255.255 On-link 192.168.56.1 281

255.255.255.255 255.255.255.255

255.255.255.255 255.255.255.255
On-link

On-link
192.168.153.1

192.168.78.1
291

291
10
255.255.255.255 255.255.255.255 On-link 192.168.1.16 321

===============================================================================================
EXEMPLE DE TABLE DE ROUTAGE
(ROUTEUR)

 Routeur (cisco) : show ip route

11
ROUTAGE STATIQUE

12
ROUTAGE PAR DÉFAUT

13
LIMITES DU ROUTAGE STATIQUE

 Statique implique
 Mise à jour manuelle de tous les équipements réseaux
 Difficile à maintenir en cas d'évolution du réseau
 Recommandation
 Stations ➔ routage statique
 Routeurs ➔ routage dynamique

14
ROUTAGE DYNAMIQUE

 Caractéristiques
 Adaptatif à l'évolution du réseau (vie et mort des routeurs et de leurs
liaisons)
 Configuration simple (varie peu avec le nombre de routeurs)
 Objectifs d'un protocole de routage
 Optimisation : sélection des meilleures routes
 Élimination des boucles de routage (routes circulaires)
 Efficacité : peu de consommation de bande passante et de CPU
 Stabilité : convergence et reconfiguration rapides
 Simplicité : configuration simple

15
FAMILLES DE PROTOCOLES DE
ROUTAGE DYNAMIQUE

 Les protocoles intérieurs (IGP)


 Distance-vecteur : RIP, IGRP
 État des liens : OSPF, IS-IS
 Hybride : EIGRP
 Taille <100 routeurs, 1 autorité d'administration
 Echange de routes, granularité = routeur
 Les protocoles extérieurs (EGP)
 EGP (obsolète), BGP
 Taille = Internet, coopération d'entités indépendantes
 Echange d'informations de routage, granularité = AS

16
AUTONOMOUS SYSTEM (AS)
SYSTÈME AUTONOME

 Pour diminuer la taille des tables de Routage : INTERNET est


découpé en systèmes autonomes AS
 AS = Domaine de routage (réseaux + routeurs) sous la
responsabilité d’une autorité unique
 Identifié par un numéro unique (16 Bits) attribué par le NIC
 Chaque AS possède sa propre Architecture et politique de
routage
 Au début, les AS étaient connectés sur le noyau ARPANET qui
constituait également un AS. Aujourd’hui, il existe seulement des
AS interconnectés.

17
EXEMPLES DE AS

 IAM
 aut-num: AS6713
 as-name: IAM-AS
 descr: Itissalat Al-MAGHRIB
 descr: MAROC TELECOM
 status: ASSIGNED
 org-name: Office National des Postes et Telecommunications ONPT (Maroc Telecom) / IAM
 org: ORG-ONdP1-AFRINIC
 org-type: LIR
 country: MA

Src : http://bgp.potaroo.net/cgi-bin/as-report?as=AS6713&view=2.0

 MARWAN
 aut-num: AS30983
 as-name: MARWAN-AS
 descr: Moroccan Academic Network - MARWAN
 status: ASSIGNED
 org-name: CNRST (Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique)
 Org: ORG-CNpl1-AFRINIC
 org-type: LIR
 country: MA 18
Src: http://bgp.potaroo.net/cgi-bin/as-report?as=AS30983&view=2.0
ALGORITHMES DE ROUTAGE

 Deux classes d’algorithmes populaires:


 Algorithme Vector-Distance (Vecteur de distance)
 Algorithme Link-State (État de lien)

19