Vous êtes sur la page 1sur 7

Les 8 effets méconnus

du curcuma
sur votre santé

LES DOSSIERS SPÉCIAUX PURE SANTÉ


Les 8 effets méconnus
du curcuma
sur votre santé
Déjà utilisé dans le sud de l’Asie au IVe siècle avant J.-C.,
le curcuma est LE super remède naturel par excellence.
À ce jour, les scientifiques lui ont découvert pas moins
de 600 applications préventives et thérapeutiques !
Tout ça grâce à ses principes actifs, les curcuminoïdes,
dont le principal est la curcumine.

On peut même considérer que le curcuma est aussi efficace


qu’une quinzaine de médicaments à lui tout seul… les effets
secondaires et le coût en moins.

Découvrez sans attendre les 8 raisons d’assaisonner vos plats


de cette épice !

Sommaire
N°1 Un puissant anti-inflammatoire - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 03

N°2 Le secret des Indiens contre le cancer - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 03

N°3 Articulations : meilleur que l’ibuprofène - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 03

N°4 Fini les problèmes intestinaux - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 04

N°5 Bon pour votre cœur et vos artères - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 04

N°6 Prévenir Alzheimer - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 04

N°7 Efficace aussi contre le diabète - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 05

N°8 L’astuce du Dr Curtay - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 05

Bonus n°1 : Une nouvelle curcumine, 185 fois plus puissante - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 05

Bonus n°2 : Ode au curcuma - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 06


DOSSIER SPÉCIAL LES 8 EFFETS MÉCONNUS DU CURCUMA SUR VOTRE SANTÉ

N°1 Un puissant les bienfaits de cette épice contre le cancer.

anti-inflammatoire En 2008, une publication parue dans la revue


scientifique Cancer Prevention Research a
L’inflammation chronique est un facteur montré que la curcumine inhibe la motilité (la
sous-jacent de nombreuses maladies chro capacité à se déplacer) des cellules du cancer
niques. Or, il a été démontré que la curcumine du sein et leur propagation3.
influence l’expression de plus de 700 gènes1,
ce qui pourrait expliquer en partie ses nom Un an plus tard, une étude publiée dans Mo-
breux bienfaits sur la santé. lecular Pharmacology a observé que la curcu
mine inhibe la croissance des cellules cancé
L’explication, d’après les chercheurs, vient du reuses du pancréas, et accroît la sensibilité
fait que « la curcumine vient diminuer l’activi des cellules à la chimiothérapie4.
té de certaines enzymes (Cyclooxygenase-2,
Lipoxygenase, etc.). En réponse, on observe Une autre étude de 2009 a constaté que la
une réduction de la production des cytokines curcumine favorise la mort cellulaire des cel
inflammatoires (TNF-α), interleukines (IL-1, lules du cancer du poumon5.
IL-2, IL-6, IL-8 et IL-12), des protéines chimio Il apparaît que la curcumine agit contre le can
tactiques de monocytes2. » Ainsi, le curcuma cer de plusieurs façons. Elle :
s’avère être un excellent remède pour soigner
les blessures, les ulcères et l’eczéma. •• Inhibe la prolifération des cellules des tu
meurs.
Mais pas seulement : les recherches scienti
fiques ont surtout découvert en lui une action •• Aide le corps à détruire les cellules mu-
prodigieuse face à certains troubles très graves. tantes afin de les empêcher de se répandre
dans votre corps.
•• Inhibe la transformation de cellules nor
N°2 Le secret des Indiens males en cellules de tumeur.
contre le cancer
•• Empêche le développement des vaisseaux
En Europe, les statistiques montrent qu’un sanguins nourrissant la tumeur.
homme sur deux et une femme sur trois su
•• Inhibe la synthèse d’une protéine considé
biront un cancer au cours de leur vie. Parmi
rée comme essentielle pour la formation
ces cancers, les plus fréquents sont ceux du
des tumeurs.
côlon, du sein, de la prostate et du poumon.
Cependant, on a découvert qu’en Inde, l’inci
dence de ces cancers était 10 fois plus faible N°3 Articulations :
qu’en Europe ! meilleur que l’ibuprofène
Après des années de recherche, les scienti
En plus de la prévention des cancers, l’action
fiques ont réussi à percer ce mystère. Ils en
anti-inflammatoire de la curcumine soulage
sont arrivés à la conclusion que ce phéno
mène presque miraculeux était le résultat, au
moins en partie, de l’abondance du curcuma 3. Kim HI, Curcumin inhibition of integrin (alpha6beta4)-de-
dans la cuisine indienne. Suite à cette décou pendent breast cancer cell motility and invasion, Cancer Prev Res
(Phila). 2008 Oct;1(5):385-91. doi: 10.1158/1940-6207.CAPR-08-
verte, de nombreux travaux ont mis en avant 0087.
4. Li J, Polyethylene glycosylated curcumin conjugate inhibits
pancreatic cancer cell growth through inactivation of Jab1, Mol
1. Curcumin: The Cancer-Fighting Spice So Potent – It Even Beat Pharmacol. 2009 Jul;76(1):81-90. doi: 10.1124/mol.109.054551.
Brain Tumors in Mice… Epub 2009 Apr 24.
2. Jurenka J. S., Anti-inflammatory Properties of Curcumin, a 5. Saha A, Apoptosis of human lung cancer cells by curcu-
Major Constituent of Curcuma longa : A Review of Preclinical min mediated through up-regulation of « growth arrest and
and Clinical Research, Alternative Medicine Review, Volume 14, DNA damage inducible genes 45 and 153 », Biol Pharm Bull.
Numéro 2, 2009 2010;33(8):1291-9.

03
DOSSIER SPÉCIAL LES 8 EFFETS MÉCONNUS DU CURCUMA SUR VOTRE SANTÉ

différentes maladies inflammatoires, dont la Les vertus anti-inflammatoires de la curcu


polyarthrite rhumatoïde (inflammation des mine soulagent aussi la maladie de Crohn et
articulations) et l’arthrose. la rectocolite. En plus, les effets sont visibles
après seulement deux mois de supplémenta
Une étude clinique randomisée, et en double- tion9. Grâce à cette action, les risques d’aggra
aveugle, a montré que la curcumine réduisait vation diminuent (cancer du côlon, occlusion
le gonflement des articulations, la raideur ma intestinale…).
tinale, et facilitait la marche chez les patients
atteints de polyarthrite rhumatoïde6.
Une autre étude a comparé, chez 107 patients N°5 Bon pour votre cœur
arthrosiques, les effets de 2 g de curcuma à et vos artères
ceux de 800 mg d’ibuprofène par jour, sur une
période de 6 semaines. De nombreuses études cliniques ont mis en
évidence l’effet bénéfique de la curcumine sur
Les améliorations sur la vitesse de la marche les maladies cardiovasculaires.
sur 100 m, la douleur à monter une pente sont
comparables dans les 2 groupes. Autrement L’une d’elles a été réalisée sur 121 personnes
dit, le curcuma a des effets comparables ayant subi un pontage coronarien. On sait
à l’ibuprofène, sans les effets secondaires que ces personnes sont beaucoup plus sus
(risques d’ulcères à l’estomac etc.). ceptibles d’être victimes d’un infarctus du
myocarde.

N°4 Fini les problèmes Les résultats montrent que la consomma


tion de curcumine avant l’opération a per
intestinaux mis de réduire de 56 % le risque d’infarctus
du myocarde10.
Des études ont montré que la curcumine fa
cilitait la digestion et apaisait les troubles in
testinaux même sévères, dont le syndrome du N°6 Prévenir Alzheimer
côlon irritable, l’ulcère gastrique, la maladie
de Crohn et la colite ulcéreuse. En plus de protéger votre cœur, la curcumine
ralentit le vieillissement de votre cerveau
207 patients atteints du syndrome du côlon ir-
et prévient la maladie d’Alzheimer. Comment
ritable ont reçu des extraits standardisés de cur
le sait-on ?
cuma. Après 4 semaines de traitement 56 % des
patients avait vu une réduction de leur syndrome7. Comme pour le cancer, la prévalence de la
maladie d’Alzheimer est 4 fois plus faible
Lors d’une étude, des chercheurs ont observé
en Inde que dans les pays occidentaux. Une
que 48 % de patients ayant reçu 600 mg de cur
étude a même confirmé le fait que les per
cumine 5 fois par jour avaient vu leurs ulcères
sonnes consommant le plus de curcuma
gastriques disparaître après 4 semaines. Après
étaient celles qui étaient les moins touchées
12 semaines, 76 % de cette même population
par la maladie d’Alzheimer11.
n’avaient plus d’ulcères gastriques8.

6. Jurenka J. S., Anti-inflammatory Properties of Curcumin, a


Major Constituent of Curcuma longa : A Review of Preclinical
and Clinical Research, Alternative Medicine Review, Volume 14, 9. Peter R. Holt, Seymour Katz, et Robert Kirshoff, « Curcumin
Numéro 2, 2009 therapy in inflammatory bowel disease: a pilot study », Digestive
7. Jurenka J. S., Anti-inflammatory Properties of Curcumin, a diseases and sciences 50, no 11 (2005): 2191–2193.
Major Constituent of Curcuma longa : A Review of Preclinical 10. Wanwarang Wongcharoen et al., « Effects of curcuminoids
and Clinical Research, Alternative Medicine Review, Volume 14, on frequency of acute myocardial infarction after coronary artery
Numéro 2, 2009 bypass grafting », The American journal of cardiology 110, no 1
8. Jurenka J. S., Anti-inflammatory Properties of Curcumin, a (2012): 40–44.
Major Constituent of Curcuma longa : A Review of Preclinical 11. Tze-Pin Ng et al., « Curry consumption and cognitive function
and Clinical Research, Alternative Medicine Review, Volume 14, in the elderly », American journal of epidemiology 164, no 9
Numéro 2, 2009 (2006): 898–906.

04
DOSSIER SPÉCIAL LES 8 EFFETS MÉCONNUS DU CURCUMA SUR VOTRE SANTÉ

Il a été montré que les propriétés antioxy « Une façon simple d’intégrer le curcu
dantes et anti-inflammatoires de la curcu ma dans son quotidien est d’acheter de la
mine protégeaient les neurones12. Mais, plus poudre de curcuma (bio) et de la saupou
intéressant encore, des études ont mis en drer sur vos plats salés. Personnellement,
évidence le fait que la curcumine réduisait la je ne vais jamais au restaurant ou en voyage
formation des plaques amyloïdes ainsi que la sans mon flacon. Mieux, vous pouvez faire,
formation de fibres à l’intérieur des neurones, comme moi, un mélange de poudres. Par
deux facteurs liés à l’apparition de l’Alzhei exemple : curcuma, gingembre, ail ou ail
mer13. Par ailleurs, elle aide aussi votre cer des ours, oignon. »
veau à créer de nouveaux neurones14.
Reste que par nature, la curcumine n’est
pas facilement assimilable par le corps.
N°7 Efficace aussi contre Une astuce est alors de prendre de la curcu
le diabète mine avec des lipides (graisses, ou cuillère
d’huile), ou de l’associer avec du poivre noir,
En Inde (encore), le curcuma est employé de qui augmente considérablement et avanta
puis longtemps pour lutter contre le diabète. geusement l’absorption intestinale de cur
cuminoïdes. Parmi les précautions d’usage,
De récentes études accréditent son emploi
on évitera le curcuma chez les personnes
dans le diabète de type 1 pour stimuler la sé
sous anticoagulants car il existe un risque
crétion d’insuline dans le pancréas, et même
théorique de favoriser le saignement.
pour prévenir très efficacement le diabète de
type 2 chez des individus prédisposés (état
de surpoids et d’obésité par exemple). Bonus n° 1 :
Une nouvelle curcumine,
N°8 185 fois plus puissante
L’astuce du Dr Curtay Le problème avec le curcuma que l’on trouve
dans les commerces d’alimentation, c’est
Le curcuma se prend en poudre de rhizome
qu’il n’est pas très riche en curcumine, le
séché : soit ½ cuillère à café à 1 cuillère à café par
principe actif qui agit sur notre santé. Vous
jour (environ 60 mg à 200 mg de curcuminoïdes).
devriez donc en absorber de très grandes
En cas de résistance, les doses peuvent être quantités pour commencer à bénéficier de
majorées par l’emploi d’extrait normalisé de ses bienfaits.
curcuminoïdes : soit 200 mg à 400 mg de cur
Les études cliniques ayant montré un effet
cuminoïdes, 3 fois par jour (extraits normali
bénéfique de la curcumine sur la santé ont
sés à 95 %).
parfois utilisé jusqu’à 12 grammes de cur
Le Dr Curtay, rédacteur des Dossiers Santé & cumine par jour, ce qui équivaut à plus de 20
Nutrition, est pour sa part un fan absolu du gélules d’un complément alimentaire conte
curcuma, dont il a fait un compagnon de tous nant les curcumines de première génération
les jours. Voici son conseil : dont je viens de vous parler.

12. Pamela E Potter, « Curcumin: a natural substance with po-


Heureusement, des chercheurs de l’univer
tential efficacy in Alzheimer’s disease », Journal of Experimental sité de Stuttgart en Allemagne ont mis au
Pharmacology 5 (2 mai 2013): 23â31, doi:10.2147/JEP.S26803. point en 2014 un procédé révolutionnaire
13. Fusheng Yang et al., « Curcumin inhibits formation of amyloid
β oligomers and fibrils, binds plaques, and reduces amyloid in qui consiste à « encapsuler » la curcumine à
vivo », Journal of Biological Chemistry 280, no 7 (2005): 5892– l’intérieur de molécules d’acides gras.
5901.
14. Fusheng Yang et al., « Curcumin inhibits formation of amyloid
β oligomers and fibrils, binds plaques, and reduces amyloid in
vivo », Journal of Biological Chemistry 280, no 7 (2005): 5892–
5901.

05
DOSSIER SPÉCIAL LES 8 EFFETS MÉCONNUS DU CURCUMA SUR VOTRE SANTÉ

Cette impressionnante avancée technologique Bonus n° 2 :


a permis de multiplier la biodisponibilité et donc
l’efficacité de cette nouvelle forme de curcumine Ode au curcuma
par 185 par rapport à une curcumine classique15 !
Et pour terminer, le Curcuma a inspiré Florent
Cette nouvelle forme de curcumine brevetée Cavaler, qui lui a dédié une petite ode :
porte le nom de « NovaSol® Curcumin ». C’est
la curcumine la plus puissante au monde. À qui viendra l’idée,
D’écrire une ode enflammée
Vous n’avez besoin que de 2 gélules par jour À cette plante épicée.
(1 000 mg) pour recevoir l’équivalent de 11 g
de curcumine classique, une dose thérapeu Personne ! ?
tique recommandée par les spécialistes. Et nul qui s’en étonne…
Alors c’est à moi qu’il revient de réparer
Une étude clinique a été réalisée avec le No
D’une plume malaisée
vaSol® Curcumin chez des patients atteints
Cette injuste destinée.
d’une tumeur au cerveau. Les résultats ont
révélé qu’après seulement 4 jours de supplé Curcuma mon amour,
mentation, des quantités détectables de cur Dont 5 600 études à ce jour
cumine se retrouvaient au sein de la tumeur Ont démontré les atours17.
et altéraient son métabolisme énergétique16. Curcuma mon amour,
Que vous, moi, et tous les gens autour
Ferions bien de consommer tous les jours.

15. Christina Schiborr et al., « The oral bioavailability of curcu- 17. Revue Plantes & Bien-Être, mars 2015
min from micronized powder and liquid micelles is significantly
increased in healthy humans and differs between sexes », Mole-
cular nutrition & food research 58, no 3 (2014): 516–527.
16. Stephan Dützmann et al., « Intratumoral Concentrations and
Effects of Orally Administered Micellar Curcuminoids in Glioblas-
toma Patients », Nutrition and Cancer 68, no 6 (2016): 943–948.

Crédits Photos : © SOMMAI /Shutterstock.com

Les dossiers de Pure Santé


Dossier spécial : Les 8 effets méconnus du curcuma sur votre santé
Directeur de la publication : Vincent Laarman
Dossier réalisé par la rédaction de Santé Nature Innovation à partir
d’articles de Florent Cavaler, Jean-Marc Dupuis et Jean-Paul Curtay
Santé Nature Innovation - SNI Éditions SA
Adresse : Am Bach 3, 6072 Sachseln – Suisse
Registre journalier No 4835 du 16 octobre 2013
CH-217-3553876-1
Capital : 100.000 CHF
Révélations Santé & Bien-Être
Le journal qui vous offre le meilleur
du meilleur de la santé naturelle

Les médecines naturelles bientôt interdites ?


Les laboratoires pharmaceutiques ont commencé La plus grande offensive jamais
menée pour discréditer durablement la santé naturelle.
Ils ne peuvent pas encore l’interdire ? Soit. Mais Big Pharma a trouvé la parade.
« Un peu d’huile essentielle de menthe poivrée contre le mal de tête ? Si ça vous
chante, tant que vous vous faites vacciner contre la grippe et que vous prenez
des statines contre le cholestérol… »
Leur message caché est : tant que vous prenez nos médicaments, le reste…
Mais il y a quelque chose qu’ils ne veulent absolument pas que vous sachiez.
C’est que les médecines naturelles sont des médecines de haut vol, capables
de proposer des solutions efficaces, sans effets secondaires, contre des maladies
prétendument inguérissables.

Ces révélations ne sont pas accessibles au grand public. C’est


pourquoi nous avons décidé de publier la revue Révélations Santé &
Bien-Être qui publie en temps réel les dernières découvertes
de la médecine naturelle :
• La meilleure arme contre l’arthrose est un produit naturel efficace
en 6 semaines de traitement
• Dans la Maladie d’Alzheimer, la perte de mémoire peut être réversible
• Les remèdes les plus efficaces contre le diabète se trouvent…
sur les étagères de votre cuisine

17 N° 6 MARS 2017
IE R 20
FÉ VR
N° 5

Fatigue : la première
ga question à vous poser
e sa digestifse Quand le remède Surpo
rand vend ids : ce qu
Et les 6 étapes pour retrouver l’énergie disparue L’ave N° 7 AV
est aussi le poison nt
de vo ure
La g troubles secoue all’inlotenstneinméeen...ts, .
RI L 20
d 17
La nature a deux visages : tre sa
e
ne dis urs de ré e les
elle est celle qui soigne Des troubles parfois très graves peuvent se cacher « Perd nté
re 10

des rieux caetancls,yspromvoqnstuanipatt biocinn, sdsoiarrnhtsdmémonutrneisnet


e
et celle qui meurtrit. Mais sous une fatigue qui persiste. Voici comment un co
rp
kg en
3
gime
Cliquez ici pour en savoir plus
il arrive que les deux d’effo s de rêve jours ; Avoir
personnalités se côtoient, déterminer sa cause réelle, les solutions vraiment
pour
rts ; Un sa
e méthons faire ent ja s
efficaces, et surtout la première question que vous
mais
se rapprochent et s’unissent au ma
Les titr igrir sans de sim
ysté pé s, co éde rte les d ple Vos ré
Un mdes Euro ominale e, les m découve t capab devez vous poser… allécha se priver.
point de rendre la démarcation es
incertaine. Ainsi, dans la nature,
trouv
e
les m sur Interne
nts qu » doute gimes ne
rps ! 15 % urs abdénomèn uvelles lles son e
opathi t
Un Français sur deux se plaint d’être fatigué. Et c’est sans compter tous ceux qui,
ag
’on
balanc que vous servent ja
(et pou
n co o on trouve parfois le remède
croire azines ve ou dans
t
r caus
! mo is ? doule à ce ph nt, de n ns nature . , « col
ble » témoignen juste à côté du mal : près de dans notre société où l’apparence d’être toujours au « top » est devenue la règle, la
qu’il su ule
existe e, celle qune vous fomais à rien e)
Allô irrita
Face useme s solutio testinale de l’intestin de noms qu t ce troub sa
dissimulent par crainte d’être mis sur la touche. doigt ffit de nt faire
e reço x, leva
i le. l’ortie pousse le plantain qui
– et au une autre i pèse vo calisez qu ? C’est sa
s s
la santépour retro claquer de
Tu m e les animau
fois sa
ient re
Heu certaine fureur in « syndromeue ». Autantr précisém ut confirmerdia-
en apaise la brûlure causée par sa Autour de nous, tout nous pousse à nous sentir fatigué : rythmes effrénés, stress, uv
une vie , la confian er la form
s ssi im , moins s kilo e sur ns
m re voisine ; et c’est au milieu de sommeil insuffisant, alimentation déséquilibrée, sédentarité ou au contraire excès s. un
Com es d’aut éféraient porta
que er cette nte… connue, plMais sach e seule
, iq ne pe e de un plus ce en e, « Je do
m
hom ct s’ils pr mme, du andes. itable » asmod désig ique ne ialist centaines de dards de sport intensif, pollution… mot :
le bo agréable… soi, is perdre
on irr « colite sp ssique de t biolog et au spéc uleur ou iers bo n us pe ez
tin
d’ins r une po ôt des aml’écoute calm e « côl re cla tes rm e do rn agressifs qu’on récolte le miel Mais vouloir agir directement sur cette fatigue peut s’avérer bien inutile, voire risqué. faux ! nheu
r. Rien en un
pour du
que me ma santé… poids parce rsonnequ’il en
ge ut à ppell enco édecine et aucun ômes pe III » : un les 3 de Ma
heureu igrir ne de plu qu
man on ou pl ement . On l’a elle » ou la m ystère mpt me rant
et ses douceurs. D’autres fois, Car parfois, l’origine du mal est ailleurs et la fatigue n’en est que le symptôme, le lanceur re s s
et perti bourrelets parce e
que je mon méde lle
pl
poiss nt sim s besoins ré nn pour m de sy de Ro ois du le mal et le remède proviennent le dis x ! Ce n’e nd pas pl nent. com
fonctiodifficulté illeurs un faisceau res dits « s par m s.
d’alerte bienveillant qui nous prévient du danger. Ce dossier vous permettra de cibler pré- ,m st us par de Mais cet mencent n’ai pas envie cin me l’a dit
aie ur
Ils ét et de le eau, bo de
ur de la même source, et tout n’est versity ais une ét pas moi qu s à …
itè
de la e reste d’a ur, seul un nt les cr oins 3 jo es suiva
ur nt cisément les causes de votre fatigue et de choisir la solution adaptée à votre problème. tablem motivations te motivati se voir sous de cha
nger maparce que ce
rv
d’eux notre ce taires et iracles », us jo so s selle
s plus que question de mesure. rue da College de ude de l’U i en ex on me
ici Sa ca ce. À ce e. Ce (au m mptôm ce de ns la
très sé Londres pa
ni- de vous t ? En d’autr térieures qu est-elle vra s vêtemen ga
ts… » rde-robe… pas
n’est
Mais es publ ires « m faculté en aladi récurrent ux des sy quen lles
« C’est la dose qui fait le 1. Prendre conscience des vrais risques scien , d’u es i ne iment
ag ta
d’im s alimen rdu cette les prés r la m de la fré des se poison », disait l’illustre tifi
perdre que PLoS rieuse rev - Perdre n profond termes, la dé correspon sin Tout parce
tique dominal u moins n de La fatigue – les scientifiques l’appellent « asthénie » – est définie comme une « dé- dent pa cère ? N’est- cela est jus
ktat u pe pt er l et gn os ab io n ifica tio arence rigue
ur médecin Paracelse au XVIe du On ue êtr e prêt
du po désir de cision te
di
u à pe com cre,
se ort gné d’a fécat e mod l’app pas la s pro- pression de l’état général entraînant à sa suite des insuffisances fonctionnelles multi- table poids e . En ids, c’e
st comm changer, d’
de perdr s à ce elle pa
a pe lle. Sans s de su inconf accompa pa r la dé à un ca tion de
e » n’a e de siècle. La belladone, par av
de m enture qu t une véri-
es fait,
C’est
à faire
les eff e arr être plu e du poids e vous vo
qu s dictée
oré ples1 ». En clair, elle provoque un affaiblissement physique et psychique qui retentit
re
natu s dosage dustrie per mois) t améli t asso
cié
mod
ifi
irrita
bl
ensem
bl
ation
, exemple, est un poison mortel od i le faut, une décision orts nécessai êter de fum s heureux vient-elle ulez véri-
nt trom les es à une testin e seule l’ s, constip avoir à la longue sur le bon fonctionnement des organes. vie de ifier nos ha nécessite mais pa ? réelleme
sava s que l’in e pour un tat es troub socié de l’in qui, bien dosé, est utilisé qu e vo res po er, il
• L’é t des est as à ell rhée ut donc façon durab bitudes de
comb
attu po rce que vo us devez pre ur cela. faut le nt
se
grais taire ut
ilis
co mme us dé bu les nd rome regroupe ents, diar terme pe alifier en médecine comme calmant La fatigue ne doit donc pas être prise à la légère. Je ne m’attarde pas sur les consé- hasard le. av ec ur pré us en nd
voulo
ir sin
en és no ub « sy Elle nem us ce nt qu eux de Il serait 90 ave re cèrem
alim ns. Attir lumière, uits qui • Le t des
tro
on de lée ». allon cache so s préfère rps et âm
e et antidouleur. Les symptômes quences évidentes sur le plan professionnel, personnel (irritabilité, susceptibilité), cer da
ns un
ser
sance kilos que dé ver sa santé z envie. Bie toute cons
en ent et
nos
se
par la r les prod médiat débu minati e contrô gravité (b édecin ni les risques dans la vie quotidienne (inattention, somnolence au volant etc.). sans e nous de pr et n sûr cie
llon • Le déno in qui se cer co és ne provoqués par l’ingestion de av tel le lan- d’avis cause. im
Et si vo é avec 65
son ave ,
nir… un surpo
nce…
papi ruons su plaisir im t les ef, la tion d’orig ques sans re que ce les m de se lan es éprouv ble notre oir pris co expédition qu non pa
an s. En br lla ni t di ailleu rs
an t ôm ita quinquina, petit arbre Ce qui est moins connu, c’est que la fatigue est associée à de graves problèmes de vé ns une pu and vous le us ne désir ? Le tout est Mais vaut- ids manifest rce qu’il
nous uent le délaiss tre corp « appe x chro Autan es. D’ die. Av sympt côlon
irr
les équatorien, se soignent par santé. Chez les personnes âgées par exemple, elle augmente le risque de chutes et de des rai ritable m cience de nition voudrez ez pas de faire il mieu e doit
d’une intestinau ales…). s que varié e de mala rer que les ir. Car le tin, mais
oq s, ot comm . être
prov s papille les de no fférence quelques gouttes de teinture à voulosons qui no ivation et e je l’é Il s’agit plu . Il faut sav
maigr
ir son ch x être
de no véritab faire la di , dictée
es in
blèm rs abdom mbreuse » plutôt qu al de s’assu ile à gu is de l’intes
ér fractures, notamment du col du fémur. voquera tôt d’u oir qu maintenan oix en tou heureux
de ce même quinquina – cette remiso ir perdre duus pousse i plus ne rep e t, te
ins
beso it encore impulsi e réelle
ve
douleuuses aussi nctionn
no el di fac
imor nnu plus s les paro bles.
Si elle devient chronique, elle peut même avoir des effets particulièrement pé- nt loin), rise en ce changem vous pourrez connais-
fo nc pr éa découverte fut d’ailleurs à balan ns un mom poids. Al ce qui main ent ali changer
Qui sa une envie s, et un nisme ? des ca « trouble t, il est do oblème détériore très désagr
co pa nibles : douleurs musculaires et articulaires, troubles cognitifs, tachycardie, maux ce, et en or s est comp de me nta
entre s émotionnotre orga scuter la de traitemen n autre pr qui ne s moins l’intes au
tin l’origine de l’homéopathie. Mais de tête, nausées, états grippaux, affaiblissement de l’immunité etc2. autre
, plus
optons t notre Un qu lètemen sa vie (à tou ire n’est pa
no
par tence de arrive à situés à
di ce
un d’u ni n pa rom e de ou cet étonnant paradoxe existe
Plusieurs études ont établi que la fatigue augmentait le risque de dépression et de cule intime, pour une ar t d’ob t diff érent. s les niveau s
dans nent pas trouble bé n’en sont s synd gluten aussi à l’intérieur de notre corps, pa
mais s notre po qui ne cal- Dans èses x,
appé d’hui, on onautes ètres
provien -être un provoq
ue rancele nom de lérance au maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, des chercheurs de l’American Physiological Society nous
indiqu ids en kilos
le
surpo monde, on en Fr
intolé
ur om 4 où demeure notamment une ance
Aujo des cosm s de kil apable ut ’il sous une into n que - nous ids. Et comp dans
er est pe éments qu lles istes r lusio uf petite protéine, une héroïne se sont aperçus qu’une restriction récurrente du sommeil pourrait provoquer, chez rend e
vraim celui qui ,
tage
de pe ces chiffres terait 30
avec rs milli on est inc tre
ieu
plus us, mais r avec l’erreur
no ! désagr ve ntue r les spécialovoqués pas fréquente. ée à la concquées et so ré- protectrice capable de se de jeunes adultes en bonne santé, une diminution de la tolérance au glucose et de la ent he 1960 rsonn 0
es co sont en co millions de
5 ans
?
d ’é s pa pr trè ar riv sti nt ureux. :3%
érer
nc
ceux c est ts est diagno rprena sensibilité à l’insuline, deux problèmes qui peuvent conduire au diabète de type 23. ernée nstan perso
ue
de no mmuniq Cherchez e nous rtorié n, transformer soudain en tueuse Au de la te nn
Rep s effets répe s proches dede diagnostivue Nutrien raient mal enir à ce sul de Téhéra de x Éta po
pulat s
parm év es
Dans le Journal of the American College of Cardiology, d’autres scientifiques ont ma et ts-Unis, en i la po olution co obèses
de co corps… rence qumures se , impitoyable… ion // et 80
trè r re se rv ta nt 1980 pulat mme
Le sont que l’erreu dans la itable . Pour pa iati Hospi s souffra
re ffé le Mi moye :6à8 ion le 0 mi
prop à l’indi , ses mur uloureux bl e irr Santé ! également pointé les risques de la fatigue pour la santé de nos artères grâce à deux Gabr Sa surpo ssi
ids, ce ssipi) de nne 24 % % // 199 mondiale montre le llions en
ce
Et fa oignons érés, do aux ne irrita , si bien 2015 l’intestin uten au Shar tient iel Co nté ! : pourc
au gl Depu la (ju
rue en
Bowel 0 : 12
des pa expériences. Dans la première, 10 volontaires ont accepté de rester éveillés durant chiffr
r ur table mbr is e attein population squ’à 28 % en-
lacto étude pa uchées pa ensibilité , professe aines à
m sp se Gabriel Combris et so par cin les anné
% // 20
n équip is
of Irri
lui té is dése s intestin i tant ctrum es 196 t 64 % de est ob dans 06 : 13
cr le
font les troub ple pa donnerai
rm Une s sur 5 to rs
hype bazkhani rant 6 se
m rowed
the Spe et son équipe 1. Dictionnaire des termes médicaux – Garnier Delamare – éditions Maloine. / 2. CFS/ME A Primer for Clinical Practitioners, IACFS/ME, 2014.
e États- q. Si cela 0, le s èse. certa
nomb adultes. Ma Si nous ins États co
à 15 %
ne ne Has Nar
3. Spiegel K, Knutson K, Leproult R, Tasali E, Van Cauter E. Sleep loss: a novel risk factor for insulin resistance and Type 2 diabetes. Journal of Unis conti
n exem vous person fait d’u an Shah ten du en 20 nue à re d’e ajouto
ity
dont ce à is l’ob mme
Applied Physiology. 2005;99:2008–2019.
Sensitiv4554. 2 c n n
uten