Vous êtes sur la page 1sur 17

10/10/2019

Intervenant :
M. HIDANI KHALID

Plan du cours

 CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

 CHAPITRE II : LA DEMARCHE DE L'AUDITEUR FINANCIER

 CHAPITRE III : LA PRISE DE CONNAISSANCE GENERALE DE L'ENTREPRISE

 CHAPITRE IV : L'EVALUATION DU CONTROL INTERNE

 CHAPITRE V : LES TECHNIQUES D'EXAMEN DES COMPTES

 CHAPITRE VI : TRAVAUX DE FIN DE MISSION

 CHAPITRE VII : NOTE DE SYNTHESE & LIVRABLES

1
10/10/2019

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

 Définition d’une mission d’audit


 Objectif de l’audit financier
 Obligation de moyens
 Références au manuel des normes
 Champs d’application et cadre légal du commissariat aux
comptes
 Les risques lies A la mission d'audit financier

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Définition d’une mission d’audit

Une mission d’audit des états de synthèse a pour objectif de permettre à


l’auditeur d’exprimer une opinion selon laquelle les états de synthèses ont été
établis, dans tous leurs aspects significatifs, conformément à un référentiel
comptable identifié et qu’ils traduisent d’une manière régulière et sincère, la
situation financière de la société, ainsi que le résultat de ses opérations et le flux
de sa trésorerie

2
10/10/2019

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Objectifs de la mission d’audit

Conformité Sincérité Image


fidèle

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Obligation de moyens

L’auditeur effectue ses contrôles par sondage et n’a donc pas à vérifier toutes les
opérations qui relèvent du champs de ses missions, ni à rechercher
systématiquement toutes les erreurs et irrégularités qu’elles pourraient comporter.

3
10/10/2019

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Référence au manuel des normes

• Normes relatives au comportement professionnel


I
• Normes de travail
II

• Normes de rapport
III
• Normes et commentaires des normes relatives aux
IV interventions connexes à la mission générale

18

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Compétence
I
Indépendance

Normes relatives au
Qualité de travail
comportement
professionnel Secret professionnel

Acceptation de mission

17

4
10/10/2019

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Planification de la mission

Evaluation du contrôle interne


II
Obtention des éléments probants

Normes de
Délégation et supervision
travail
Documentation des travaux

Utilisation des travaux d’autres


personnes

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

un paragraphe d'introduction qui situe la mission, précise l'origine


de la nomination, le nom de l'entreprise, l'exercice concerné et
III présente les deux parties de la mission ;

l'opinion sur les comptes annuels qui comprend un paragraphe sur


Normes de l'étendue de la mission faisant référence aux normes de la
profession et le paragraphe de l'opinion proprement dite ;
rapport
les vérifications et informations spécifiques qui concernent les
informations données aux actionnaires notamment dans le rapport
de gestion, la relation des irrégularités qui n'affectent pas les
comptes annuels (irrégularités juridique, infraction…) et les
informations prévues par la loi sur les participations et l'identité des
personnes détenant le capital.

5
10/10/2019

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Augmentation de capital par


compensation avec des créances

Suppression du droit préférentiel de


IV souscription

Réduction de capital

Normes relatives aux


interventions Transformation de la société

connexes à la mission
Certification du bilan et chiffre
générale d'affaires semestriel

Attestations et visas particuliers

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LA NOTION D'AUDIT

Risques d’audit

 Risque inhérent : Il pourra s’agir de risques liés au secteur d’activité, à


la réglementation, à la complexité des opérations, …
 Risque Lié au contrôle : anomalie malgré l’existence d’un système de
CI
 Risque de non détection : Risque lié à l’auditeur.

6
10/10/2019

Les risques d’audit


RECAP

Risque d’audit

Propre à l’entité Propre à l’auditeur

Risque
Risque
lié au Risque de non détection
inhérent
contrôle

Propre à la mission
Anomalies
Anomalies
non détectées
potentielles
par le contrôle
liées à l’entité
interne

Contrôle Interne

Évaluation définitive du C.I

(+) points forts (-) points faibles

Allégement de l’examen Renforcement du


des comptes contrôle des comptes

7
10/10/2019

Contrôle Interne

CONTRÔLE INTERNE

Satisfaisant Faible

Contrôle des comptes Contrôle des


limité Comptes renforcé

Contrôle Interne
TESTS DE CONTRÔLE
DES COMPTES

2ème temps
1er temps

Avant de conclure et
Tests sur l’ensemble d’emettre une opinion
des comptes

1. Examen/Revue analytique 1. Présentation des états


2. Inspection et observation de synthèse
3. Confirmation 2. Application des principes
comptables

8
10/10/2019

Sections à risque

 L’importance des comptes par rapport au seuil de signification et à la


probabilité d’erreurs ;
 La revue analytique ;
 La part que représente un compte donné par rapport aux comptes
annuels ;
 Comptes qui sont fortement affectés par les jugements (provisions pour
dépréciation des clients ou des stocks) ;
 Comptes qui font appel à des techniques comptables complexes (par
exemple, la valorisation des stocks dans une entreprise à cycle long de
production) ;
 Comptes qui présentent des anomalies apparentes (par exemple,
comptes d’attente à régulariser, comptes affectés par un changement
de législation).

Sections à risque et découpage des comptes

Découpage des comptes :


Exemples de sections :
 Capitaux propres ;
 Provisions pour risques & charges ;
 Dettes de financement ;
 Immobilisations ;
 Stocks ;
 Clients & comptes rattachés ;
 Fournisseurs & comptes rattachés ;
 ……

9
10/10/2019

Les techniques de contrôle

Les techniques d’audit utilisées dans le Contrôle des comptes


Exemples de sections :
 L’examen analytique (revue analytique) ;
 L’observation physique (exemples : inventaire des stocks, caisses,…)
 La circularisation des tiers ;
 Validation par rapport aux pièces justificatives ;
 Tests de cohérence
 Les recoupements internes ;
 L’appréciation des évaluations ;
 La lettre d’affirmation.

La revue Analytique

 Ensemble des Techniques visant à :


 Comparaison dans le temps
 Comparaison avec les concurrents
 Analyse des fluctuations et des tendances

Exemples :
 Société Commerciale;
 Société industrielle.

10
10/10/2019

L’observation physique

 L’observation physique consiste en l’examen des procédures


et de leur mise en oeuvre. C’est notamment l’un des moyens
utilisés pour s’assurer de l’existence d’un actif.
 Domaines d’application :
- Les stocks.
- Les immobilisations corporelles.
- Les effets.
- Les espèces en caisse.

La circularisation des tiers

 Cet outil permet d’obtenir directement auprès des tiers en relation


avec l’entité contrôlée des informations sur les opérations effectuées
avec elle.
 Le niveau de preuve ainsi traité peut être considéré comme fiable,
l’information obtenue permettant de vérifier réalité et exhaustivité
des opérations.
Tiers concernés :
 Clients, fournisseurs, banques, avocats, assurances sont des tiers
habituellement concernés par ces demandes.

11
10/10/2019

La circularisation des tiers

 Cet outil permet d’obtenir directement auprès des tiers en relation


avec l’entité contrôlée des informations sur les opérations effectuées
avec elle.
 Le niveau de preuve ainsi traité peut être considéré comme fiable,
l’information obtenue permettant de vérifier réalité et exhaustivité
des opérations.
Tiers concernés :
 Clients, fournisseurs, banques, avocats, assurances sont des tiers
habituellement concernés par ces demandes.

La circularisation des tiers


4. Demande d’information
et de confirmation

Demande d’information Circularisation

Evénements non traduits


en comptabilité Demande aux tiers de
confirmer :

Litiges, contentieux,
1. L’existence d’un solde
procès

2. L’existence d’une transaction

Contact Avocat - Service 3. L’existence d’une propriété

12
10/10/2019

La validation par rapport aux pièces


justificatives
 les factures fournisseurs ;
 les bons de commandes reçus des clients ;
 la correspondance reçue des tiers ;
 les relevés bancaires.
 les factures clients ;
 la correspondance adressée à des tiers ;
 les bons de commande adressés aux fournisseurs.

La validation par rapport aux pièces


justificatives
 Le recours aux sondages :
 Sauf cas exceptionnels, le commissaire aux comptes ne peut
examiner l'ensemble des documents justificatifs et des écritures
comptables. Il sélectionne l'échantillon sur lequel il va appliquer ses
procédés de vérification, selon la technique de sondage la mieux
adaptée aux circonstances :
 Sondage orienté (prélèvements au hasard basés sur le jugement
professionnel)
Ou
 Echantillonnage statistique.

13
10/10/2019

Les recoupements internes

Exemples de recoupements internes :


 Rapprochement entre amortissements et provisions au bilan et
dotations et reprises au compte de résultat.
 -Rapprochement des charges de personnel au compte de
résultat d’une part avec les journaux de la paie, les
déclarations à la CNSS et les déclarations à l’IGR, d’autre part.
 Rapprochement entre le chiffre d’affaires commercial et le
chiffre d’affaires comptabilisé.
 Rapprochement entre le chiffre d’affaires déclaré à la TVA et
le C.A. comptabilisé.

Exemples de recoupements internes :


 Rapprochement entre amortissements et provisions au bilan et
dotations et reprises au compte de résultat.
 -Rapprochement des charges de personnel au compte de
résultat d’une part avec les journaux de la paie, les
déclarations à la CNSS et les déclarations à l’IGR, d’autre part.
 Rapprochement entre le chiffre d’affaires commercial et le
chiffre d’affaires comptabilisé.
 Rapprochement entre le chiffre d’affaires déclaré à la TVA et
le C.A. comptabilisé.

14
10/10/2019

La lettre d’affirmation

 La lettre d’affirmation est un document qui récapitule et


complète, à la fin des travaux, certaines déclarations
importantes ayant une incidence sur les projets de
conclusions de l’auditeur. Elle porte sur les états de synthèse
examinés et sur des éléments spécifiques pour lesquels le
l’auditeur ne peut obtenir d'éléments suffisamment probants
; une telle lettre permet également de rappeler aux
dirigeants sociaux leur responsabilité dans la préparation des
états de synthèse et dans l'information communiquée aux
commissaires aux comptes..

LE RAPPORT D’AUDIT

30

15
10/10/2019

31
Objet d’un rapport d’audit

Le CAC exprime par


sa certification

• Qu’il a acquis l’assurance


• Que la mission a été effectuée
raisonnable que les comptes
conformément aux normes
ne comportent pas d’anomalies
de la profession
significatives

32
Forme du rapport

1. Un titre « Rapport du CAC »

2. Indication de l’entité audité « Références du destinataire »

3. Introduction qui rappelle l’origine de la nomination;


l’exercice audité

4. Le corps du rapport en 3 parties


• La certification des comptes
• La justification
• Les vérifications et informations spécifiques

5. La signature sociale et personnelle du CAC datée.

16
10/10/2019

33 Le corps du rapport

2ème partie
1ère partie 3ème partie

Vérifications et
Justification Informations
Certification
des appréciation spécifiques

1. Sincérité et concordance
1. Certification sans réserve du rapport de gestion
2. Certification avec reserves 2. Égalité des actionnaires
3. Un refus de certifier 3. Informations sur les prises
de participation

1. Options et estimations comptables


2. Présentation des états de synthèse
3. Procédures de contrôle interne

34
Communication du rapport

Dépôt et délais Lecture du rapport Greffe tribunal

• le rapport est déposé


• Au siège social 15 • Convocation et lecture
au greffe dans le mois
jours avant la par le CAC du rapport
qui suit l’AGO
réunion de l’AGO lors de l’AGO

17

Vous aimerez peut-être aussi