Vous êtes sur la page 1sur 2

UE : BILG6106 : Micro Teaching of FLE

Enseignant : Docteur GUECHE

CHINDA TAKOULAK DANIELLE


UBA18G0529

L’entête d’une fiche de préparation


Les éléments ci-dessus donnent des informations que l’on devrait avoir avant n’importe quel cours
de FLE. Mettez chacun d’eux devant sa définition

Ressources et supports didactiques ; Titre de la leçon ; Durée ; Prérequis ; Niveau ; Leçon ;


Compétence(s) attendue (s)

1-Ressources et supports didactiques : Ici on note la liste des documents utilisés (audio, vidéo, texte…)
pendant la séquence et du matériel nécessaire à son utilisation (ordinateur, vidéoprojecteur, radiocassette,
connexion Internet, etc.). N’oubliez pas d’indiquer les sources de vos documents ; si vous utilisez un
manuel, n’oubliez pas le numéro de la page. Il n’est pas superflu de revenir ici sur l’utilisation de documents
authentiques en classe de FLE ; ils permettent de mettre les élèves dans des situations proches de la réalité,
reflètent la langue et la culture française contemporaine et se prêtent à une multitude d’activités
pédagogiques.

2- Titre de la leçon : il s’agit ici de préciser l’aspect qui est traité dans la leçon. Quel aspecte de la
grammaire, de la conjugaison, du vocabulaire ?

3- Durée : une séance de cours doit contenir plusieurs étapes méthodologiques (par exemple : introduction,
compréhension globale, etc.). Toute la difficulté consiste à faire coïncider les étapes méthodologiques avec
le temps disponible pour le cours. Ce qui n’est pas toujours possible car il peut toujours arriver quelque
chose d’inattendu, une étape, un exercice qui va prendre plus de temps que prévu. Le tout c’est de planifier
toutes les phases de sa leçon et d’essayer, tant que ce faire se peut, de s’y conformer. Mais il faut rester
pragmatique et s’adapter au fur et à mesure de l’évolution de la leçon en ajustant progressivement la durée
des autres étapes pour rester dans les temps.

4- Prérequis : c’est une connaissance que l’apprenant est censé maitriser avant la leçon car elle va faciliter
sa compréhension du sujet de la leçon. Selon. Le dictionnaire de didactique du français langue étrangère et
seconde, (201), « c’est ce qui est considéré comme nécessaire pour aborder tel apprentissage, ce qu’il faut
savoir d’avance, les outils qu’il faut maitriser d’emblée. »
5-Niveau : le niveau scolaire, la moyenne d’âge des élèves (enfants, jeunes, adultes…). De cela dépend le
choix des textes, des exercices et la façon de présenter le contenu.

6- leçon : ici, il faut préciser le type leçon. Est-ce une leçon de grammaire, de conjugaison, d’orthographe,
de vocabulaire, etc. ?

7- Compétence attendue: C’est la partie la plus importante de la préparation de la leçon. Il s’agit ici de
spécifier la compétence attendue au terme de la séance // séquence. C’est le lieu de contextualiser la
ressource, objet de la leçon, dans une situation de vie. Il ne faut pas perdre de vue ici que le cours de
grammaire n’a de sens que s’il vise à faire acquérir une ressource qui n’a de sens que si elle va permettre
la réalisation d’une compétence communicative langagière qui elle-même ne peut s’exprimer effectivement
que dans une situation de vie.

Cours du Dr Gueche Fotso Hugues Carlos