Vous êtes sur la page 1sur 17

UNIVERSITÉ ABDELMALEK ESSAADI

ECOLE NATIONALE DU COMMERCE ET GESTION TANGER

Marketing digital

Réalisé par :​ Soukaina OUTMIGHT ​Encadré par :​ Mme Asmae REKLAOUI

Alae ADDOU

Asmae BASTA

Ayoub EL GHOULBZOURI

Année universitaire : 2018/2019


● Sommaire
● Introduction générale.

Chapitre 1 :​ Evolution du Marketing

1. Shifting du Marketing traditionnel vers le Marketing digital


2. Définition du Marketing digital
3. quel avenir pour la mercatique numérique ?

Chapitre 2 :​ Quels sont les outils du marketing digital ?

Chapitre 3 :​ ​Comment instaurer une stratégie de marketing digital ?

1. Les pré-requis d'une stratégie marketing digital


2. Mettre en œuvre une stratégie marketing digital
3. Mesurer la performance des actions
INTRODUCTION

Avec le développement du Web, les entreprises se sont trouvées dans l’obligation de revoir
leurs stratégies, que ce soit en termes de canaux de distribution, d’organisation, de
marketing, etc. Certaines entreprises ont su comprendre et s’adapter aux nouvelles
technologies de l’information et de la communication sur le web, d’autres ne se rendent pas
encore compte des enjeux; ne possèdent pas les compétences afin de s’adapter à cette
nouvelle vague du digital.

Le marketing digital est aujourd'hui de plus en plus présent dans la vie d'une entreprise.
Difficile de faire face à la concurrence et de répondre aux nouvelles attentes des
consommateurs si une entreprise n'a pas entamé sa transformation digitale.

A présent les entreprises ont compris que le web était un environnement débordant
d’opportunités qu’il ne faut pas laisser passer. Elles ont mis en place des nouveaux sites; des
nouveaux designs , des nouvelles identités au niveau des logos . En effet les sites vitrine et
le e-commerce sont désormais deux outils distincts utilisés par les entreprises afin d’être
plus accessibles pour les clients.
I. Les fondamentaux marketing digital

1. L’évolution du marketing digital


Le marketing traditionnel se tourne peu à peu vers un marketing exclusivement digital grâce
à l’utilisation majeure dans la société actuelle des mobiles et donc du marketing mobile, on
parle alors de digitalisation du marketing. Il y a eu trois grandes périodes qui ont marqué et
déterminé l’e-marketing tel qu’on le connaît à ce jour.

● Les années 1990 : la démocratisation d’Internet


Premièrement, le web 1.0 ou encore appelé web traditionnel a marqué la période de 1990 à
2003. Les premiers moteurs de recherche apparaissent accompagnés des premières
plateformes de transfert de fichiers. Les entreprises commencent à profiter de cette
innovation pour promouvoir leurs marques et distribuer des informations sans solliciter
l’intervention de l’utilisateur qui à l’époque, se balade seulement sur le web comme un
énorme magazine en ligne (action « One to many »). Les premiers sites d’e-commerce
émergent et les entreprises repensent leur stratégie.

Cette innovation va mener à de nouvelles techniques de marketing et introduire le marketing


2.0 dans le début des années 2000.

● 2004 : le tournant des réseaux sociaux

Le web 2.0 ou web social se situe entre 2004-2008. Les termes médias sociaux, blogging,
web apparaissent en même temps que de nouvelles plateformes communautaires et
interactives où l’utilisateur est maintenant sollicité : on parle de l’intelligence collective et
participative. Ce dernier commence à communiquer avec la marque ou avec les autres
utilisateurs en ligne, ils donnent leurs avis et partagent du contenu aux yeux de tout le web
ce qui interpelle les marques qui réagissent alors. Elles privilégient la dimension de partage
grâce aux réseaux sociaux et s’intéressent à l’univers des blogs qui créent un réel
engouement. Le web se démocratise et le consommateur est appelé à se socialiser
virtuellement via les réseaux sociaux, les forums, les SMS, etc (action « Many to many »).

● Le marketing digital aujourd’hui

Depuis 2009, la société devient de plus en plus connectée. On parle de sémantique, d’objets
connectés, de mobilité et de sémantique des données : c’est le web 3.0. Aujourd’hui, le
marketing numérique correspond à toutes les méthodes et les pratiques marketing
disponibles sur internet. Les outils utilisés pour le développer sont les réseaux sociaux, les
blogs, le commerce électronique, les supports numériques, les jeux vidéos et les display
(affichage publicitaire dynamique). De nos jours, les marques courent après les données
appelées « Big Data » grâce au développement du marché des objets connectés et des
pratiques de géolocalisation. Le web d’aujourd’hui tient compte du contexte, des besoins de
chaque utilisateur en tenant compte de ses centres d’intérêt, de sa localisation, etc.

Le web 4.0, symbiotique ou intelligent représente le marketing digital de demain. Grâce à la


connexion entre l’intelligence entre les individus et les objets, il immerge l’individu dans
une réalité augmentée et s’immisce de plus en plus dans la vie du consommateur. Ce
chamboulement amène à s’interroger sur de nombreuses questions comme la protection de
la vie privée, le contrôle des données… Il existe aujourd’hui différentes formes de
marketing digital comme le​ marketing d’influence o​u encore le ​marketing sensoriel

2. Définition du marketing digital

Le marketing numérique est le marketing de produits ou de services utilisant les


technologies numériques, principalement sur Internet, mais comprenant également les
téléphones mobiles, la publicité display et tout autre support numérique.
Le développement du marketing numérique depuis les années 1990 et 2000 a changé la
façon dont les marques et les entreprises utilisent la technologie pour le marketing. Alors
que les plateformes numériques sont de plus en plus intégrées aux plans marketing et à la
vie quotidienne, et que les utilisateurs utilisent des appareils numériques au lieu de se
rendre dans des magasins physiques, les campagnes de marketing numérique gagnent en
efficacité et en efficacité.
Méthodes de marketing numérique telles que l'optimisation des moteurs de recherche
(SEO), le marketing par moteurs de recherche (SEM), le marketing de contenu, le
marketing d'influence, l'automatisation du contenu, le marketing de campagne, le
marketing piloté par les données, [6] le marketing par e-commerce, le marketing par
médias sociaux, les médias sociaux L'optimisation, le marketing direct par e-mail,
l'affichage publicitaire, les livres électroniques, les disques optiques et les jeux sont de plus
en plus répandus dans les technologies en évolution. En fait, le marketing numérique
s'étend désormais aux canaux non Internet proposant des médias numériques, tels que les
téléphones mobiles (SMS et MMS), les fonctions de rappel et les sonneries d'appel mobiles
en attente. En substance, cette extension aux canaux non Internet permet de différencier le
marketing numérique du marketing en ligne, un autre terme fourre-tout pour les méthodes
de marketing mentionnées ci-dessus, qui se déroulent strictement en ligne.

Un plan de marketing numérique est un document stratégique qui prend la situation


actuelle d’une organisation particulière pour fixer des objectifs à mi-parcours et pour
déterminer la stratégie et significative pour les accomplir. Ce document décrit également
les responsabilités, les calendrier et les outils de contrôle pour la surveillance. Un plan de
marketing numérique vise notamment à discuter des organisations et de leurs
environnement. De même, il doit s'agir d'une feuille de route sur la manière de gérer la
stratégie marketing de l'entreprise, afin que les ressources soient correctement allouées. Le
plan aussi permet de contrôler et d’évaluer les résultats et de s’attaquer aux éventuels
écarts par rapport aux résultats attendus de l’organisation. Dans cette ligne, un plan
marketing devient un outil flexible, un document qui doit être adapté à la situation de
l'entreprise et qui doit nourrir résultats obtenus par chacune des actions développées,
notamment dans le numérique arène. L’élaboration d’un plan de marketing en ligne est
semblable à celle d’un plan classique. Sa structure, mais il inclut également quelques
variations au niveau opérationnel. En fait, cela signifie non seulement que des stratégies et
des outils spécifiques doivent être développés, mais aussi que la volubilité du média
numérique et sa capacité de mesure immédiate à forcer les organisations à élaborer une
stratégie pouvant être révisée à court terme, ainsi que le processus itératif entre action et
contrôle. Un plan de marketing en ligne est un document conforme aux priorités
stratégiques de la société. Un plan qui fixe les objectifs d’une activité dans
l’environnement numérique, ainsi que le quoi, le comment, le quand, qui et le pourquoi (6
W) de présence sur le Web. Il existe différentes options concernant la structure d'un plan
marketing. nous préconisons une structure en quatre phases car il est simple et clair de
planifier pour tout stratégie de l'action.

3. quel avenir pour la mercatique numérique?

Certains mouvements “anti-smartphones” et les préoccupations sanitaires concernant les


nouvelles technologies (dangers des ondes, des écrans, etc.) pourraient remettre en question
le marketing digital.
Néanmoins, on se trouve aujourd'hui face à un nombre croissant d’individus dotés de
smartphones, de tablettes, de montres connectées et d’autres objets reliés à internet, ce qui
laisse présager un bel avenir pour le marketing numérique.

Cela semble d’autant plus vrai que les technologies évoluent à vitesse grand V et que la
révolution digitale est loin d'avoir dit son dernier mot, offrant des opportunités toujours plus
nombreuses aux entreprises pour communiquer et fidéliser leurs clients. Déjà, les premières
techniques utilisées en marketing digital perdent en efficacité, comme c'est le cas pour
l'affiliation ou les campagnes Display. Leur impact et leur rentabilité ne sont plus au
rendez-vous face aux nouveaux genres de publicité comme la réalité virtuelle qui offre une
expérience bien plus immersive.

On peut même se demander si le digital (dans sa définition de base : "qui fait référence au
doigt") ne va pas, non pas perdre de son importance, mais se transformer pour tout
simplement laisser place à du marketing visuel et auditif, sans qu'aucune interaction
purement physique n'entre plus en jeu. C'est notamment ce qui se produit avec les assistants
personnels que l'on commande par le simple son de la voix et qui simplifient le quotidien
des utilisateurs et leur proposent des contenus très personnalisés. La réalité augmentée
donne également des possibilités inédites, en faisant apparaître des objets virtuels au cœur
de la réalité, parfois même sans que le consommateur ne l'ait sollicité.
On imagine ainsi assez bien à court terme comment les services marketing pourront profiter
des dernières technologies pour offrir plus de rentabilité à l'entreprise, mais plusieurs
questions se posent quant au marketing du futur, dans 15, 30 ou 50 ans :
les entreprises sauront-elles s'adapter aussi rapidement que nécessaire aux innovations ? Les
méfiances vis-à-vis de l'intelligence artificielle ne vont-elles pas freiner le numérique ? La
protection des données et de la vie privée, si chère aux consommateurs, ne va-t-elle pas
empêcher les entreprises d'élaborer leurs stratégies digitales comme elles le souhaiteraient ?
Voilà quelques questions parmi tant d'autres qui restent aujourd'hui sans réponse bien
définie, mais qui méritent réflexion afin de pouvoir au mieux anticiper les prochains
changements numériques et leur implication sur le business.
Construire une image de marque forte et doper les ventes sont deux objectifs que se fixent la
plupart des gérants. Aujourd’hui le web s’impose comme une évidence pour y parvenir. Nos
produits sont là pour relayer votre communication digitale sur le terrain afin de faire vivre à
vos clients et prospects.

II. ​Les outils utilisés dans le digital marketing

Les outils marketing sont divers et s’utilisent en fonction des techniques de ​marketing
digital​.

Les outils de réseaux sociaux


Les applications de réseaux sociaux sont les plus utilisées sur le web, tout particulièrement à
cause de l’évolution des smartphones. Un français possédant une connexion internet y
passerait près de 5 heures par jour en moyenne. Les community managers et les outils de
gestion des réseaux deviennent donc indispensables pour les entreprises.

Le logiciel Hootsuite
Hootsuite est l’application phare en matière de gestion des réseaux sociaux. Tout d’abord,
elle est disponible sur toutes les plateformes de système d’exploitation (Windows, Mac,
Android, iOS, Linux, Windows mobile, etc.).

En outre, l’appli permet de gérer simultanément, plusieurs publications sur les réseaux
sociaux. Il permet aussi de programmer les publications longtemps à l’avance, et même de
faire des recherches dans les groupes ou les communautés créés par d’autres
administrateurs.

Cette dernière option n’est pas anodine. Cela permet d’analyser, dans la mesure du possible,
les feedback de votre action de marketing sur plusieurs ​objets connectés​.

L’appli Buffer
Bien qu’il soit moins recommandé que son rival hootsuite, le logiciel Buffer reste
néanmoins une alternative sérieuse. Et pour cause, elle reprend un grand nombre de
fonctionnalités utiles et très pratiques. En effet, cette appli permet aussi de gérer les
publications sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, elle propose un design complet attractif et
une assez bonne stabilité.

Over graph le logiciel made in France


Over graph est un logiciel prometteur créé par la firme 909c basée à Montreuil dans la
région parisienne. Cette jeune application est déjà bien implantée dans la sphère du
community management​. Elle propose la visualisation des données, indispensable pour le
monitoring.

L’appli Buzz Sumo


Le Buzz Sumo est un accessoire indispensable pour la gestion des communautés. Il permet
de retrouver les ​contenus de page web, et des publier ensuite sur les réseaux sociaux, ou
tout simplement d’afficher les liens des pages.

Tweet Deck pour les utilisateurs de tweeter


Cet outil assez original permet de planifier les publications et de gérer plusieurs comptes sur
tweeter​. Contrairement aux applications classiques de gestion de communauté, l’appli
propose des options inédites. La plupart de ses fonctionnalités ne se retrouvent pas sur les
autres logiciels.

Les outils de l’e-mailing


Le terme e-mailing est bien connu dans le domaine du marketing direct. Il s’agit d’une
technique de communication commerciale qui consiste à envoyer des ​courriers
électroniques aux internautes. En plus de séduire de nombreux internautes, ce procédé
cumule l’avantage du coût peu élevé et de la simplicité. Voici les outils d’une campagne
d’e-mailing réussie :

Le logiciel Sarbacane
Il existe une multitude de logiciels emailing. Faire le bon choix devient difficile. Toutefois,
dans cette marée d’applications, le logiciel Sarbacane tire son épingle du jeu en proposant
l’une des meilleures offres dans le domaine.

Il s’agit d’une solution qui propose de nombreuses ​fonctionnalités utilisables en toute


simplicité. Ces options avancées permettent de réaliser une action emailing en toute
simplicité.

Digitaleo, la solution française


Digitaleo est un logiciel d’emailing conçu et lancer en France par des entrepreneurs
ambitieux. Leurs visées étaient toutes simples : proposer un outil permettant de suivre la
cible à la trace et de le ​fidéliser​.

Avec ses nombreuses fonctionnalités, Digitaleo est un accessoire simple et efficace utilisé
par de nombreuses entreprises à travers le monde.

Sendinblue
L’outil emailing Sendinblue est probablement la plus polyvalent et le plus accessible des
solutions sur le marché. En effet, par ses tarifs très ​agressifs et sa simplicité, ce logiciel
s’adapte à toutes les bourses et à toutes les stratégies.

Outre son formidable rapport ​qualité-prix​, la solution Sendinblue est disponible en


plusieurs langues, notamment en Français, en anglais en allemand ou encore en Espagnol.

Getresponce
Ce logiciel bilingue propose un très large éventail d’options avancées. Par ailleurs, son
utilisation et son ​interface​ sont d’une simplicité remarquable.

Ces nombreuses solutions possèdent chacune leurs avantages et leurs inconvénients.


Toutefois, il est important de signaler que le principal avantage de l’emailing réside dans la
faiblesse de son coût. En effet, pas besoin de dépenser plus de 100 euros par mois, pour une
l’envoi de plus de ​5000 mails​.

Les outils indispensables au référencement


Le référencement est la technique indispensable pour la survie des sites web. Il garantit la
visibilité ​d’une entreprise sur Google et les autres moteurs de recherche. Les principales
techniques de référencement sont :

● Le SEO encore appelé référencement naturel.


● Le SEA ou référencement payant.
● Le SMO qui désigne l’ensemble des techniques et des solutions utilisées pour
augmenter la visibilité des réseaux sociaux sur le web.

Le ​référencement ​réussi s’appuie nécessairement sur la maîtrise parfaite de ces différentes


techniques. Cependant, lorsqu’une entreprise veut mesurer et améliorer le niveau de
référencement de son site web, de nombreux outils sont disponibles.

Le Google search Console


Il s’agit de l’un des meilleurs outils d’audit de référencement. Cette solution a la
particularité de proposer une pléthore d’accessoires d’aide au ​positionnement sur les sites
internet.

Semrush
Il s’agit d’une solution permettant d’observer le positionnement de ses concurrents d’une
part, et d’améliorer le choix de ces ​mots clés​ d’autre part.

Dareboost
Dareboost dresse un rapport complet sur la qualité et les performances des sites internet.
L’atout majeur de cet accessoire est sa simplicité sans pareil.

Yooda
Cet outil a la particularité d’être complètement en français. Par conséquent, il est
parfaitement adapté pour les sites conçus dans la langue de Molière. De plus, son analyse
des performances ​SEO​ est rapide et d’une grande précision.

Google Search Console


Cet outil complémentaire au moteur de recherche Google peut rapidement devenir une
solution incontournable lorsqu’on décide de s’en servir. En plus d’être totalement ​gratuit​, il
donne des informations précises sur la santé du SEO des sites.

Google trends
Google trends est l’instrument de mesure des ​tendances et les modes sur les moteurs de
recherche. Il peut donc permettre d’ajuster ou d’orienter la gestion des sites internet.

Le marketing digital est un atout à la portée de toutes les entreprises. Toutefois, pour en
profiter pleinement, il est indispensable d'avoir une excellence stratégie.
III. ​Comment instaurer une stratégie de marketing
digital

1. Les prérequis d’une stratégie de marketing digital

​Définir vos objectifs

Lorsque vous souhaitez mettre en place une stratégie de marketing digital, il est important
de d’abord définir clairement vos objectifs.

Aujourd’hui, Internet touche de nombreux canaux et offre une multitude d’objectifs


possibles selon les attentes et l’orientation de votre entreprise. Ils seront différents selon ce
que vous souhaitez faire : un site vitrine, de génération de lead, de vente en ligne, un
intranet, un extranet, etc.

La première question essentielle à se poser est certainement la raison pour laquelle vous
souhaitez mettre en place une stratégie de marketing digital. Les raisons peuvent être
multiples :

● Développer votre notoriété/ image de marque,


● Trouver des leads,
● Augmenter votre chiffre d’affaires,
● Réduire vos coûts de communication,
● Réduire vos coûts d’acquisition de prospects ou de clients,
● Optimiser votre communication interne,

Analyser la situation

Dans un second temps, il est nécessaire de définir les aspects importants qui vous
permettront de bien orienter votre stratégie digitale. Pour cela, vous devrez :
● Identifier et analyser vos concurrents
● Déterminer vos cibles et comprendre leurs attentes
● Recenser les sources d’informations que consultent vos cibles
● Définir votre stratégie différenciée (Unique Selling Proposition)

En fonction de vos objectifs, une multitude d’outils vous permettront d’analyser la situation,
notamment : Google Trends, Google Alert, Facebook, Twitter, LinkedIn, Feedly, SocialBro,
SEMRUSH, Hootsuite…

2. Mettre en œuvre une stratégie Marketing Digital

Selon vos objectifs, l’Inbound Marketing sera certainement la solution qui collera le mieux à
votre stratégie de marketing digital. Cette nouvelle méthode marketing a pour but de faire
venir vos prospects directement à vous plutôt que d’aller vers eux (Marketing Pull).

Elle se déploie en quatre grandes étapes :

1 – Attirez des prospects avec du contenu éditorial de qualité

Cette étape consiste à attirer et intéresser vos cibles avec le contenu éditorial de qualité que
vous produirez. Grâce aux informations que vous communiquerez sur la toile, vous suscitez
l’intérêt de votre auditoire en intégrant du contenu qui répondra aux attentes de vos cibles.

Ces contenus de qualité pourront prendre diverses formes (infographies, webinars, white
paper, newsletters, études de cas, vidéos, contenu éditorial…) et vous servirons à vous faire
connaître en utilisant les canaux d’information que consultent vos personas, par exemple :
Google, les réseaux sociaux, Amazon, forum, votre blog, votre site web…

Deux méthodes s’offrent à vous pour atteindre votre but :

● L’utilisation d’outils « gratuits » tels que le référencement naturel (SEO), le


marketing de contenu, l’e-mailing personnalisé ou encore l’utilisation des réseaux
sociaux… Ces outils prennent souvent du temps pour convertir des clients et
demandent des ressources humaines importantes.
● Le marketing Outbound tels que le PPC, le display, Real Time Bidding, l’e-mailing
de masse, le social ads… Ces autres outils pourront vous permettre de générer du
trafic plus rapidement en payant.

Gardez toujours en tête une notion fondamentale : il est toujours intéressant d’utiliser les
ressources payantes tant qu’elles sont profitables.

Afin de toucher vos cibles n’hésitez pas à :

● Identifier les pages qui génèrent des conversions


● Analyser en détails les informations spécifiques qui intéressent vos prospects
● Recevoir des rapports quotidiennement à partager avec vos équipes.

2 – Convertissez vos visiteurs en prospects

Après avoir intéressé vos visiteurs avec un contenu éditorial adapté à chacune de vos cibles,
la stratégie consiste maintenant à les convertir en prospects qualifiés. Vous pourrez utiliser :

● Call-to-action – Créez des boutons d’appel à l’action pour convertir vos visiteurs en
prospects en un instant,
● Landing Pages – Créez plus de pages d’atterrissage pour optimiser les taux de
conversion,
● Formulaires de contact – Posez les bonnes questions au bon moment pour qualifier
vos leads via des formulaires de contacts.

3 – Conclure : engagez vos prospects dans un processus de conversion

Cette troisième étape consiste à convertir vos prospects en clients.

Vous pourrez alimenter vos prospects en contenu éditorial jusqu’à ce qu’ils deviennent
clients. Pour cela, vous pourrez utiliser les outils suivant :

● Emailing – Personnalisez vos e-mails grâce aux informations provenant de votre


base de données,
● Marketing Automation – Utilisez cet outil pour déclencher l’envoi d’emails
programmés à vos contacts,
● Analytics​ – Identifiez quelles sources génèrent le plus de leads et de vues.

4 – Fidélisez et retenez vos clients

La fidélisation est une étape primordiale et nécessaire. Identifiez vos clients, encouragez-les
et récompensez vos ambassadeurs. A travers des événements spéciaux, du contenu
personnalisé, restez en contact avec eux afin qu’ils se sentent privilégiés et écoutés.

3. Mesurer la performance des actions

De nombreux outils permettent aujourd’hui de mesurer la performance de toutes vos actions


sur le web et vous informent quant à la réalisation de vos objectifs.
Avec la mesure de performance de vos campagnes, le marketing digital vous apportera donc
de véritables opportunités pour l’optimisation de vos budgets marketing.
● Augmenter votre visibilité et générer du trafic sur votre site
● Améliorer l’expérience utilisateur et diminuer votre taux de rebond
● Développer votre contenu pour attirer et intéresser vos cibles
● Convertir vos visiteurs en prospects.
CONCLUSION

Nous sommes aujourd’hui plus connectés que jamais, d’où l’importance d’apprendre
à manier ce canal de communication avec habileté et intelligence.
Là où les spots radio, la publicité à la télé, les affiches publicitaires et la prospection
téléphonique étaient largement utilisés auparavant, ce sont aujourd’hui de nouvelles formes
de marketing qui ont pris le relais : envoi d’e-mails, bandeaux publicitaires en ligne,
référencement naturel et payant, e-commerce, marketing de contenu, réseaux sociaux,
utilisation du Big Data…
En effet, l’entreprise doit repenser sa stratégie globale pour y intégrer les nouveaux codes du
digital. Elle doit aussi apprendre à maîtriser et à bien utiliser les outils digitaux divers et
variés. La mise en place d’une stratégie digitale est une phase capitale de développement
puisqu’elle permet de déployer efficacement son activité sur le web et les réseaux sociaux.
Que l’entreprise soit en déficit de visibilité ou non, le digital est un paradigme opaque mais
néanmoins indispensable pour évoluer.
Pour de nombreuses entreprises, le digital est loin d’être ancré dans les habitudes : il est
d’ailleurs sous-estimé par des responsables qui ont peur d’y passer trop de temps sans
résultat, avec en prime : des outils trop complexes à l’utilisation. Afin de réfuter ces clichés
et mettre en lumière le potentiel d’une stratégie digitale, nous proposons ce guide qui
permettra de vous faire une idée claire et précise quant à l’application d’une stratégie
digitale dans votre structure.

Pour finir le marketing numérique est si largement utilisé, c’est parce qu’il procure de
nombreux avantages tant aux entreprises pour faire croître leur notoriété, fidéliser et réaliser
de véritables économies, qu’aux clients qui peuvent bénéficier d’avantages personnalisés.