Vous êtes sur la page 1sur 8

SOCIETE ALIX

La société Alix est la filiale d’un groupe textile qui s’est constitué après la Seconde Guerre mondiale par la fusion
et le rachat de plusieurs entreprises de dimension moyenne. Le groupe s’est doté d’une structure de holding et
chaque filiale jouit d’une indépendance pour sa gestion. Le groupe s’adresse à différents marchés.

La société Alix a été créée pour répondre aux besoins spécifiques de la grande distribution (Carrefour, Cora,
Auchan...). La société Alix est une entreprise spécialisée dans la commercialisation de lingerie féminine de jour
(soutiens-gorge, body...). Elle a son siège dans la région de Troyes. Elle emploie 45 personnes.

Alix élabore les modèles, choisit les tissus et donne des ordres à une société sous-traitante qui s’occupe de la
coupe, du montage et de la finition des modèles féminins. La société sous-traitante est une filiale à 90 % de la
société Alix. Elle emploie 90 personnes.

Alix vend sa lingerie en France par le réseau des grandes surfaces. Elle vous soumet les problèmes auxquels elle
est confrontée aujourd’hui.
La société Alix désire pénétrer le marché haut de gamme des magasins spécialisés en leur proposant des produits
de grande qualité. Dans ce but, elle a racheté un atelier équipé pour fabriquer des bodys. L’atelier constitue un
centre de profit avec un système de gestion autonome.

M. Gillard, nommé directeur de cette unité, travaille en étroite relation avec l’équipe de direction de la société Alix.
Il a la responsabilité de la mise en place du système d’information de gestion de l’atelier. Celui-ci doit permettre
une véritable optimisation des coûts pour atteindre une rentabilité égale à 10 % du prix de cession à la société
Alix.

D’après une étude de marché, 30 % de la production de la première collection pourrait être écoulée dans les
magasins spécialisés en leur proposant trois modèles différents en exclusivité (B3, B4, B5). Le reste de la
production, composé de deux autres modèles différents (B1, B2), pourrait être acheté par les centrales d’achat
des grands groupes de distribution.

On considérera que les tailles n’ont pas d’incidence, ni sur les prix de vente, ni sur les coûts.

M. Gillard doit préparer la réunion ayant pour ordre du jour la fixation du prix de cession des produits entre l’atelier
et la société Alix.

Travail à faire
M. Gillard vous demande à ce titre de l’aider à déterminer le coût de revient de ses produits B1 à B5 sur la base
de la méthode ABC.

2
Annexe 1 : organisation de l’atelier

Il comprend:
♦ une section approvisionnement matières et fournitures diverses;
♦ une section coupe où sont conçus et dessinés les modèles de chaque collection, où sont élaborés les
patrons servant à la coupe et où sont coupés les tissus après avoir organisé l’ordonnancement de la
production;
♦ une section piquage, organisée en fonction du processus de production et regroupant deux unités de vingt
machines disposées en ligne de part et d’autre d’un convoyeur, système de transport suspendu;
♦ une section conditionnement;
♦ une section contrôle;
♦ une section administrative et comptable

Annexe 2 : description des produits et prévisions des ventes (print/été N)

La fabrication prévue est de 210 000 bodys se décomposant ainsi :


— Ventes dans les centrales d’achats des grands magasins
♦ 90 000 B1 (sans armatures, blanc, effet broderie anglaise);
♦ 57 000 B2 (à armatures, vert, en maille, façon soulignée de dentelle extensible).
— Ventes dans les magasins spécialisés
♦ 30 000 B3 (à armatures, bleu porcelaine avec demi-bonnets et jambes, dentelle de Calais extensible)
♦ 22 000 B4 (à manches longues, blanc en dentelle extensible, se fermant au dos avec fermeture à bouton);
♦ 11 000 B5 (grande originalité, noir en dentelle élastique et satin, avec fermeture à crochets).

3
Annexe 3 : Nomenclature des produits et prix d’achat unitaire des produits

Les quantités nécessaires de tissus ont été calculées en mètre par les responsables de la coupe en fonction de la
laize (largeur de la pièce d’étoffe prise entre deux lisières) et du placement des différentes pièces de tissu à
couper

4
Annexe 4 : Détail des coûts indirects prévus pour la saison

Le système de gestion actuel est articulé autour du coût-minute, calculé deux fois par an, au début de chacune
des collections printemps-été et automne-hiver. Le coût-minute est le coût de revient de la minute de piquage. Il
est égal au montant de l’ensemble des charges autres que les achats de tissus et fournitures diverses, divisé par
le temps global de piquage exprimé en minutes. Toutes les charges de personnel et toutes les charges de
fonctionnement sont présumées consommées en fonction des minutes de piquage.

Les temps de passage dans la section piquage, établis à partir du chronométrage de jeux d’essais, sont les
suivants :

Le total des frais de personnel, pour la saison, est de 887 544 €. Le montant des frais de fonctionnement, pour la
saison, est de 467 844 €.

Annexe 5 : Niveau des marges successives

Le prix de cession des produits à la société Aux est égal à 60 % du prix de vente aux distributeurs (le reste couvre
les frais de distribution, les frais généraux et la marge d’Alix). La marge réalisée par les grands magasins est de
25 % de leur prix de vente hors taxes, celle des magasins spécialisés est de 50 %. La TVA est au taux de 20,6 %.

5
Annexe 6 : Analyse détaillée des coûts

Une première analyse des charges, autres que les matières, a permis de les affecter de la manière suivante :

La production se fait en juste à temps et les produits finis sont expédiés vers la société Alix. Le nombre de lots à
fabriquer ainsi que leur importance sont présentés dans le tableau suivant :

6
Annexe 7 : Résultats des travaux par activités

Dans un deuxième temps, après consultation de l’ensemble du personnel, on a dénombré les principales activités
de l’atelier et les inducteurs de coûts correspondants et la ventilation des charges prévues entre les activités. Les
résultats de ces travaux sont présentés dans le tableau ci-après :

1 : le nombre de manipulation est égal à la somme du nombre de lots mis en fabrication par modèle multiplié par le nombre de
références tissus par modèle. Seules, les 7 premières références de la nomenclature constituent les références « tissus ».

7
La ventilation des charges prévues entre les activités est présentée dans le tableau ci-dessous :