Vous êtes sur la page 1sur 15

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION - JEUDI 31 JANVIER 2019 - N°5085 - ALGÉRIE 20 DA - FRANCE 1 EURO / http//:www.depechedekabylie.

com

BÉJAÏA ACCORDÉE À UN INVESTISSEUR PRIVÉ DU TEMPS DU WALI HAMOU TOUHAMI


La concession d’un terrain fait des vagues Page 2.

JS KABYLIE RENTRÉ CHEZ LUI


EN FRANCE DEPUIS LUNDI

Franck Dumas
de retour

ISSN 1112-3842
aujourd’hui Page 24.

APW DE BOUIRA PLUSIEURS URGENCES SIGNALÉES À LA 4E SESSION

QUE DE CARENCES
EN ZONES RURALES ! Page 3.

ALLIANCE PRÉSIDENTIELLE TIZI-OUZOU SOLDES D’HIVER

Très peu d’engouement ! Page 5.

Week-end politique
chargé Page 3.

BOUIRA 7ÈME JOUR


DES RECHERCHES
Le corps
du pompier reste
introuvable Page 4.

SOUR EL-GHOZLANE
ET OUED EL-BERDI
PESTE DES PETITS
RUMINANTS

Trois foyers
confirmés Page 4.
La Météo du Jour
Alger Tizi-Ouzou Bouira Béjaïa

P R TS Max: 17 Max : 17 Max : 15 Max : 14


S QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
J EUDI 31 J ANVIER 2019 N°5085
Min : 12 Min : 10 Min : 07 Min : 08

MO BÉJAÏA La reprise a eu lieu avant-hier Affaire des droits


de retransmission

CAP SUR L’USM ALGER


Les joueurs du pour décrocher cette victoire qui
La réponse
cinglante
de l’EPTV
ser a comme un déclic pour la for -
MOB ont repris les mation béjaouie. Les amoureux du à Medouar
S
club qui ont discuté individuelle- uite à la der nière sor tie
entraînements, ment avec cer tains joueur s à la fin médiatique du pr ésident
de la séance, veulent les booster et
avant-hier soir, au leur prouver leur attachement au
de la Ligue de football profes-
sionnel (LFP), Abdelkr im
stade de l’Unité club malgr é la situation difficile
Medouar, qui a déclar é lundi
maghrébine, pour
dans laquelle il se trouve. Du côté de
der nier lor s d'une r éunion
la dir ection, c’est l’union qui a
avec les pr ésidents des clubs
préparer le match car actér isé l’apr ès défaite du MCO
où il y a eu élar gissement du conseil de Ligues 1 et 2 que «l'EPTV
de mardi prochain de gestion avec l’ar r ivée d’Akli n'a jusqu'à pr ésent pas renou-
Adr ar et de Bennai Ar ab, alor s que velé son contr at qui a expir é
contre l’USMA. Mohand Sadji, qui a été contesté le 31 juillet 2018 et n’a pas
encore honor é les 3e et 4e

L
par les suppor ter s, a démissionné de
e coach du MOB, son poste de manager tout en res- tr anches de la convention
Kheireddine Madoui, a lon- tant un simple actionnaire. La nou- pr écédente», allant jusqu’à
guement discuté avec ses velle direction, donc, est composée menacer avec le concour s des
joueur s avant la dite séance qui a vu d’un tr io d’actionnaires qui ser a pr ésidents de clubs de «boy-
le retour de Soltane et Her ida, sanc- chapeauté par le pr ésident Amar cotter l’ENTV jusqu’à apure-
tionnés par la direction et qui se Boudiab. La commission de disci- ment de la situation», selon le
sont contentés d’un tr avail en solo pline qui a été installée der nière- site officiel de la LFP, la direc-
et à l’écar t du groupe. Amokr ane ment a auditionné le duo Soltane et tion de l’Établissement public
qui revient d’une blessure a été mis Mobilis. Le mor al du groupe est au effet, apr ès l’incor por ation du Her ida qui a été sanctionné finan- de télévision (EPTV) a n’a pas
à un tr avail spécifique par le pr épa- beau fixe même si la situation de l’é- jeune Guendouz comme titulair e cièrement et compte faire autant tar dé à r éagir à tr aver s un
r ateur physique. Le joueur intègre- quipe n’est pas tr ès reluisante et la contre le CSC et qui a donné satis- pr ochainement avec cinq autr es communiqué retr ansmis hier
r a le gr oupe lor s des pr ochains place de premier relégable qu’elle faction, Madoui compte lui renou- joueur s. Il s’agit de à la r édaction. «En dépit
jour s et sa disponibilité pour le pro- occupe doit pousser les joueur s et le veler sa confiance et aligner Bentiba Boukhanchouche, Bouheniche, d'une conjoncture difficile,
chain match dépendr a de ses capa- staff technique à four nir plus d’ef- comme titulaire apr ès avoir donné Toual, Mazar i et Kadr i. Les dir i-
les engagements financier s
cités de r écupér ation. Lor s de cette for ts et d’unir toutes les éner gies satisfaction à Cir ta. Les suppor ter s, geants ne veulent r ien lâcher et dis-
afin de r éussir le prochain match qui étaient un peu nombreux lor s de
de l'EPTV ont toujour s
séance de repr ise, le coach Madoui cutent avec les joueur s r égulière-
qui reste comme le der nier vir age la repr ise, ont lancé des messages été honor és, malgr é une
a demandé à ses joueur s d’oublier ment afin de diagnostiquer et de
le match du CSC et de se concentrer pour le maintien. Concer nant l’ef- d’encour agements aux joueur s et ils situer le problème qui les bloque sur
défaillance dr amatique en
sur le prochain contre l’USMA, qui fectif, le coach Madoui compte opé- les ont assur és de venir en masse le ter r ain. Ils pensent promettre une matière de protection de ses
aur a lieu mar di prochain pour le rer cer tains changements et donner mar di prochain pour les soutenir et for te pr ime en cas de victoire contre droits par le pir atage systéma-
compte de la 20e jour née de Ligue 1 la chance aux plus per for mants. En les encour ager à aller de l’avant l’USMA. Z. H. tique de cer tains éditeur s de
ser vice de télévision ainsi qu'à
JS KABYLIE Se trouvant depuis lundi en France l'intér ieur des enceintes de
compétition. Ceci est déjà une
Dumas de retour aujourd’hui violation flagr ante des ter mes
du contr at liant les deux par -

P ar ti en Fr ance pour passer quelques jour s en AC le lendemain. Les coéquipier s du capitaine joueur s tr availleront le physique en matinée et le tenaires qui autor iser ait
famille en début de semaine, le coach Fr anck Saâdou misent sur un bon r ésultat pour se r ache- volet technico-tactique en soir ée. Le coach (l'EPTV) à ne pas payer », lit-
Dumas est attendu aujour d’hui à Tizi-Ouzou ter, apr ès les deux pr écieux points per dus face à Dumas a encore quatre jour s devant lui pour on dans le communiqué signé
pour pour suivre sa mission avec la J SK. Le pr é- l’ASAM lor s de la pr écédente jour née. Le pr ési- choisir l’équipe qui ir a à Alger. par le directeur génér al de
par ateur physique Rodolphe revient lui aussi de dent Mellal compte lui aussi sur une victoire, l’EPTV, Tewfik Khelladi, qui
Fr ance. La pr épar ation du gr oupe, entamée pour pr éparer le classico face au vieux club algé- Benbot interdit d’entraînement dénonce «la progr ammation
lundi der nier par le tr io Kar ouf, Raho et rois dans de tr ès bonnes conditions. anarchique et hasar deuse de
Hamenad, se pour suivr a donc avec le staff au Le gar dien numéro deux de la J SK, Oussama la compétition qui a provoqué
complet, en per spective du match face au PAC Les titulaires au repos hier Benbot, est sanctionné par le coach Dumas suite un impact financier négatif
qui aur a lieu, lundi pr ochain, au stade de à son refus de jouer avec l’équipe r éser ve lor s du impor tant dont l'évaluation
Bologhine à Alger. Ayant relevé tout ce qui n’a Le staff technique kabyle a accor dé du repos, match qui a opposé la J SK à son ex club, l’ASAM pr écise ser a por tée à la
pas marché face à l’ASAM lor s de la pr écédente hier, pour les onze titulaires qui ont joué le match le week-end passé. En effet, avant son dépar t en
connaissance de la LFP». La
jour née, Dumas tenter a de trouver les bonnes face à l’ASAM vendredi der nier. Le reste du Fr ance, le coach kabyle a inter dit à Benbot de
direction de l’EPTV a égale-
solutions. Côté effectif, la J SK pr épare ce pro- groupe s’est entr ainé, hier matin au stade du 1er s’entr ainer avec l’équipe première et le joueur
ment fustigé «le nombre sans
chain rendez-vous avec le groupe au gr and com- novembre. Karouf et ses collabor ateur s veillent à s’entr aine depuis lundi passé avec l’équipe r éser -
ce que les coéquipier s de Renei pr éparent le cesse croissant de matchs à
plet. En effet, aucun joueur n’est blessé ou sus- ve. Le retour de Dumas aujour d’hui va éclaircir
match de lundi soir avec sér ieux et déter mina- la situation du joueur vis-à-vis de l’équipe fanion huis clos (qui) pénalise le
pendu, ce qui donner a un gr and choix au staff
tion. Pour aujour d’hui, le staff technique kabyle lui qui n’a pas disputé le moindre match comme téléspectateur, encore une fois
technique. Les joueur s s’entr aîneront à Tizi-
Ouzou jusqu'à dimanche, jour de leur dépar t augmenter a la cadence des entr aînements, avec titulaire depuis son ar r ivée au club à l’inter sai- pr ivé d'une compétition dont
pour la capitale où ils affronteront le Par adou une séance ce matin et une autre pour ce soir. Les son. M. L. l'objectif est d'appor ter du
spectacle et de la convivia-
Afin de s’enquérir de son état de santé lité». «Compte tenu de ce qui
pr écède et du nouveau paysa-
Cherif Mellal chez Salah Larbes ge audiovisuel car actér isé par
l'appar ition de nouveaux

S ouffr ant depuis quelques


jour s, l’ex-ar r ière gauche
de la J SK, Salah Lar bes, a eu
visite, avant-hier en début de
soir ée, à l'ancien latér al droit
inter national des J aune et
anecdotes tr ès croustillantes
qu'il a vécues au sein de son
club, la J SK. Un moment de
acteur s, l’EPTV invite la LFP
à lancer un appel à candida-
tures pour l'attr ibution des
avant-hier une visite de cour - Ver t, Salah Lar bes. Une visite par tage et de r etr ouvailles droits de retr ansmission en
toisie en son domicile par une qui a fait énor mément plaisir tout simplement tr ès convi- toute équité», a conclu le com-
délégation du club kabyle à l'un des joueur s les plus vial. De son côté, le pr ésident, muniqué de l’EPTV, non sans
pour s’enquér ir de son état de capés du football national. Mellal a tenu à r assur er r éaffir mer son engagement à
santé. Accompagné de Nassim Tr ès ému par la venue Lar bes quant au soutien et la «continuer à assumer ses mis-
Benabder ahmane, Mohamed inopinée de la délégation de la disponibilité de la direction sions de ser vice public au ser -
Younsi et Mohammed J SK, Salah Lar bes qui était pour une éventuelle pr ise en vice du spor t national».
Bellahcène, le pr ésident de la un peu souffr ant, ne s'est pas char ge à l'étr anger. S. K. A. C.
J SK, Cher if Mellal, a rendu pr ivé de r aconter quelques
2 L’ÉVÉNEMENT Jeudi 31 janvier 2019

FLN Présidentielle BÉJAÏA Accordée à un investisseur


Installation d'une instance privé du temps du wali Hamou Touhami
chargée des préparatifs
L e Coor donnateur
de l'instance
dir igeante du par ti
du Front de libér a-
tion nationale
La concession d’un
terrain fait des vagues
(FLN), Mouad
Bouchareb a
annoncé, mar di à
Alger, l'installation
d'une instance natio-
nale de pr épar ation
de la prochaine élec-
tion Pr ésidentielle
qui se char ger a de
mener la campagne
élector ale au profit
du candidat du
par ti. Apr ès avoir annoncé le repor t du Congr ès extr aor di-
naire du par ti à apr ès la Pr ésidentielle du 18 avr il, M.
Bouchareb a fait savoir qu'une instance nationale de pr épa-
r ation de cette échéance élector ale ser a installée et ser a
composée, notamment ,d'anciens et d'actuels ministres
appar tenant au par ti, des membres des deux chambres du
Par lement, ainsi que des cadres du par ti ayant occupé des
postes de responsabilité" . La cr éation de cette instance
inter vient en vue de mener la campagne élector ale au profit
du candidat du par ti, une mission qui " ser a menée à bien" ,
a assur é M. Bouchareb, affir mant que le FLN suit " un pro-
gr amme solide et ambitieux, dont beaucoup de choses ont
été concr étisées à ce jour " . Cette instance ser a constituée
de plusieur s comités, chacun aur a toute latitude de choisir
son pr ésident et son bureau, dont le Comité d'infor mation
et de communication, le Comité de collecte des signatures
au profit du candidat du par ti, ainsi que le Comité char gé
de l'établissement des r appor ts qui veiller a à l'élabor ation
de " comptes rendus pr écis, en vue de définir les lacunes et de à l’administr ation compétente son implantation». Le P/APC
œuvrer à les remédier " , pr écise M. Bouchareb, soulignant
La concession d’un «d’engager des procédures de r ésilia- d’Akbou aur ait affir mé aux membres
que " l'ère du tr avail anarchique au par ti, sans la moindre terrain cédé du tion du contr at (de la concession) et la de la commission économie et
pr ésentation de documents et preuves, était r évolue" . r écupér ation du ter r ain en question, finances de l’APW, selon le PV, que le
Annonçant la tenue, le neuf févr ier prochain, d'une ren- temps du wali faute de lancement du projet dans les dossier de cet investissement n’est
contre nationale regroupant toutes les or ganisations affiliées Hamou Touhami délais impar tis», lit-on dans le PV, par venu à sa commune que «depuis
au FLN, M. Bouchareb a indiqué que cette rencontre mar - dont nous détenons une copie. Cette cinq mois», et que le ter r ain «avait été
quer a le " lancement effectif de la pr épar ation de la cam- fait des vagues assiette foncière, située à proximité r éser vé initialement pour la r éalisa-
pagne élector ale, afin de per mettre au par ti d'y être pr êt et soulève du siège de la daïr a d’Akbou, s’étale tion de logements LPA». Le maire
dès son lancement" . Cette rencontre ser a ouver te à l'en- sur une super ficie de 1 438 m² et a été d’Akbou aur ait également expliqué à
semble des militants du par ti " sans exclusion aucune" , une réaction on cédée de gr é à gr é au profit d’un la commission que cet investissement
par mi les anciens secr étaires génér aux et autres, a-t-il ne peut plus investisseur pr ivé, dans le cadre des n’est pas pr évu par les instr uments
enchaîné. Dans le même contexte, M. Bouchareb a indiqué pr ojets validés par le Calpir ef, de l’ur banisme (PDAU et POS).
qu'une autre rencontre aur a lieu au siège du par ti, samedi tranchante d’une confor mément à l’acte administr atif «Cette parcelle a été attr ibuée sans
prochain, laquelle regrouper a les chefs de l'Alliance pr ési- n° 231, datant du 22/04/2015, soit à consentement et sans consultation du
dentielle, en vue d' " adopter une vision commune pour la
commission de l’époque du wali Hamou Touhami, P/APC et va à l’encontre des pr ior ités
suite" , a-t-il soutenu. " Nous sommes tous tenus de défendre l’APW qui exige ni pr écise-t-on dans ce même document. tr acées par ce der nier, qui pr éfère
le progr amme du pr ésident Bouteflika, un progr amme La commission économie et finances plutôt pr éser ver le foncier de la com-
devenu une r éférence dans la constr uction de l'Etat et une plus ni moins que de l’APW de Béjaïa justifie donc sa mune pour la r éalisation des équipe-
r éalité indéniable" , a-t-il affir mé. Concer nant la prochaine l’annulation de demande d’annulation de cette ments publics en pr évision d’un éven-
élection pr ésidentielle, M. Bouchareb a estimé que la convo- concession par le retar d flagr ant pr is tuel relèvement de la daïr a d’Akbou
cation du cor ps élector al par le pr ésident de la République cette attribution. par l’investisseur-bénéficiair e pour au r ang de wilaya déléguée», men-
dans les délais légaux, est une décision qui témoigne encore r éaliser son pr ojet. «L’assiette en tionne-t-on dans le PV. Dans ce même
une fois de l'attachement du Pr ésident, depuis son investitu- question est toujour s nue. Aucun sillage, les membres de cette commis-
re à la tête de l'Etat, au respect des rendez-vous élector aux. signe d’occupation ni d’investisse- sion disent s’«élever contre les déci-
Cette décision est également " une r éponse à tous ceux qui n effet, dans un procès-ver bal

E
ment n’est relevé, malgr é l’obtention, sions d’utilisation et d’affectation des
n'ont pas hésité à ver ser dans la surenchère et à spéculer sanctionnant sa sor tie effectuée par l’intér essé, d’un per mis de biens appar tenant à la wilaya sans
autour du repor t des élections" , a affir mé M. Bouchareb. le 14 janvier der nier dans la constr uire des ser vices de la wilaya l’aval exclusif de l’APW». Celle-ci
S'agissant des affaires inter nes du par ti, M. Bouchareb a commune d’Akbou, pour vér ifier depuis janvier 2018», note-t-on. Les r éclame donc «la r écupér ation de ce
r appelé aux députés et aux membres de sa for mation poli- l’occupation d’un ter r ain relevant du r édacteur s du PV r elèvent avec ter r ain de 1 438m2 » et demande à ce
tique dans les deux chambres du par lement, leur s missions domaine pr ivé de la wilaya, cédé en «étonnement» le fait que «le projet en que cette assiette foncièr e «soit
concer nant l'action législative et le contr ôle pour la pr éser - concession à un investisseur pour r éa- question a été accor dé sur un ter r ain r éser vée pour des équipements
vation des denier s publics, appelant à " une for te pr ésence liser un pavillon des ur gences médi- propr iété pr ivée de la wilaya, sans publics nécessaires».
dans la scène politique, tant à l'intér ieur qu'à l'extér ieur des cales, la commission économie et consentement ni consultation de Boualem S.
Assemblées élues" . Il a mis l'accent, à ce propos, sur l'impé- finances de l’APW de Bejaia deman- l’APW, ni avis de la commune, lieu de
r atif de finaliser l'examen et l'adoption des projets de loi
déposés au bureau de l'APN (au nombre de 6), avant le
début de la campagne élector ale. Il s'agit du " projet de loi
AKBOU Affaire des 50 logements LSP
relative aux r ègles génér ales de pr évention des r isques d'in-
cendie et de panique, du projet de loi définissant les r ègles Un an de prison ferme contre le promoteur
génér ales relatives à l'aviation civile, du projet de loi modi-
e tr ibunal d’Akbou a avait requis deux ans de r efus de délivr er aux stade communal d’Akbou.
fiant et complétant la loi relative à la pr évention et la lutte
contre la cor r uption, du projet de loi relative à l'activité de L pr ononcé, la semaine
der nière, son ver dict dans
pr ison fer me et deux mil-
lions de dinar s d’amende.
acquéreur s des VSP (Vente
Sur Plan)». Quant au pro-
Il consiste en la r éalisation
de 50 logements de type
médecine vétér inaire et à la protection animale, du projet
l’affaire opposant le pro- Soulignons que les sous- moteur, il dir a ne pas vou- LSP dont les tr avaux ont
de loi relative aux activités spatiales et du projet de loi rela-
moteur devant r éaliser le cr ipteur s se sont constitués loir en rester là, jugeant le démar r é en 2007. «Plus de
tive aux activités nucléaires" . M. Bouchareb a appelé les
projet de 50 logements LSP en par tie civile lor s de ce procès «expéditif» et estime onze ans et les logements ne
pr ésidents des deux groupes par lementaires du par ti à assu-
et le directeur de la DLEP. pr ocès. «Nous avons eu que le cahier de char ges sont toujour s pas livr és !»,
rer la pr ésence des députés lor s des plénières pour l'examen
Le juge, apr ès les plaidoi- gain de cause», se r éjouit r églementant le projet LSP s’exclame-t-on. Selon des
et l'adoption des projets de lois, ceci étant un " engagement
r ies des deux par ties, a leur avocate. Le directeur 2000 a été «respecté à la statistiques publiques,
mor al" . Par ailleur s, le Coor donnateur de l'instance dir i-
condamné le promoteur à de la DLEP avait déposé lettre». Ledit projet se situe 180 000 logements LSP
geante du FLN s'est engagé -apr ès la prochaine
une année de pr ison fer me plainte contre le promoteur en plein cœur de la ville sont en souffr ance et 16 000
Pr ésidentielle-, à " assainir les r angs du par ti" à tr aver s " un
et une amende d’un million A. H., pour «non-respect d’Akbou, au lieu-dit Ighil en litige.
retour à la ligne or iginelle du par ti fondée sur les valeur s
de dinar s. Le pr ocur eur du plan initial du projet et Messaoud, à proximité du M. Ch.
consacr és dans la déclar ation du 1er Novembre" .
Jeudi 31 janvier 2019 L’ÉVÉNEMENT 3

APW DE BOUIRA Plusieurs urgences signalées à la 4e session Partis de

Que de carences
Le Docteur Hamid l'Alliance
Chachoua, présidentielle
vice P/APW,
d’obédience FFS
Week-end
politique
en zones rurales !
qui est intervenu
lors de la chargé
quatrième es quatre for mations
session de l’APW, le vice P/APW Chachoua citer a le
L de l'Alliance pr ési-
dentielle se r éuniront
a fait part des village d’Ath Ali Outhmim, dans samedi au siège du par ti
la commune de Sahar idj qui, par du Front de libér ation
préoccupations manque de financement tar de à nationale (FLN), une ren-
voir le jour. «Il faut encour ager ce
de l’heure genre de citées groupées en zones
contre qui ser a pr écédée
de la tenue de sessions
en soulevant r ur ales, d’autant plus que pour des Conseils nationaux de
Ath Ali Outhmim, l’assiette est dis-
certains points ponible et l’étude a été r éalisée. Il
trois d'entre eux. En
effet, Le Rassemblement
noirs, recensés ne manque que le financement. national démocr atique
Pour cela, je suggère aux P/APC et
notamment lors chefs de daïr as d’effectuer les
(RND) r éunir a jeudi et
vendredi son Conseil
des dernières recensements des assiettes de ter - national à la Mutualité
r ains à faible potentialité et de ren- des matér iaux de
intempéries. dement pour faire les procédures constr uction à Zer alda.
de déclassement et les mettre à la Son secr étaire génér al,
insi, pour l’élu et en de

A telles conjonctures, il est


impér atif de procéder en
ur gence à la r éfection des infr a-
citant entre autres la commune de
Maala avec 30 logements à l’ar r êt
cela, le Docteur Chachoua suggé-
rer a de compenser les communes
disposition de ce genre de projets»,
appeller a-t-il. Dans son inter ven-
tion, le vice P/APW exhor ter a les
autor ités à cr éer un fonds pour les
Ahmed Ouyahia, anime-
r a samedi une conférence
de presse au siège du
par ti. Le Conseil national
str uctures de base pour éviter à cause du non-paiement, par non bénéficiaires de for mules loge- zones r ur ales et montagneuses en du Mouvement populaire
d’autres catastrophes. Il énumére- l’APC, de l’assiette foncièr e ments sociaux, LSP, LPA par faute citant des exemples de carences à algér ien (MPA) tiendr a,
r a ensuite cer taines propositions devant ser vir à accueillir ce projet de disponibilité du foncier par des l’image de celles enr egistr ées à lui aussi, une session à
avec des mesures à mettre r apide- aupr ès des propr iétaires ter r iens logements r ur aux. Il pr éconiser a Ivahlal, commune d’Aghbalou
l'hôtel Ryad à Sidi Fredj.
ment en œuvre sur cer taines zones pr ivés. Dans la commune d’Ath également une aide au profit des suite à la demande de r éfection et
Tadjamoue Amel El
affectées par les der nièr es Leqsar, le vice P/APW fer a obser - communes pauvr es par l’octr oi r accor dement des sources de mon-
Djazair a également
intempér ies avec notamment les ver que les 50 logements sont à d’enveloppes financièr es pour tagne déjà captées aux conduites
convoqué son Conseil
spectaculaires glissements de ter - l’ar r êt faute d’un suppor t élec- l’acquisition des assiettes foncières qui les relient à la station d’Ighil
national. Le coor donna-
r ains de la RN15 au niveau tr ique. Dans la commune de afin d’accueillir de nouveaux pro- Azem, la r éalisation du r éseau
teur de l'instance dir i-
d’Aghbalou et plus pr écisément au Sahar idj, ce sont les 82 logements jets de logements. Dans le même d’assainissement, l’achat d’une
geante du par ti du FLN,
village de Selloum ainsi qu’au vil- qui sont à l’ar r êt et en souffr ances contexte, il fer a par t de la nécessité benne tasseuse pour le r amassage
Mouad Bouchareb, a
lage d’Illilten dans la commune de à cause de r éévaluation et études d’élaborer un système d’infor ma- d’or dures ainsi que de trouver une
Sahar idj. Il pr éconiser a pour les annoncé mar di qu'une
d’exper tise. Ceci dit, l’inter vention tion et de veille relié par un r éseau solution pour ér adiquer la déchar -
citoyens sinistr és touchés par ces rencontre aur a lieu same-
de l’élu ne s’ar r êter a pas aux loge- inter net entre toutes les directions ge sauvage. Il citer a également
intempér ies une enveloppe finan- ments sociaux en mettant en et ser vices concer nés par le loge-
di au siège du par ti et
l’ur gence de r accor der le village
cière à défaut d’un logement pour exer gue cer taines carences telles ment notamment l’OPGI, CNL, regrouper a les chefs de
Imazdhour ar au gaz natur el à
parer au plus ur gent. D’ailleur s, les 109 logements LSP à l’ar r êt DUAC… et ce, afin d’une meilleu- l'Alliance pr ésidentielle,
Sahar idj, la r éalisation de deux
l’élu abor der a le dossier du loge- dans la commune de M’Chedallah, re pr ise en char ge des projets et de en vue " d'adopter une
ponts entre les localités de Raffour
ment en constatant des r etar ds les 30 logements LPA à l’ar r êt leur s suivis en inter venant au vision commune pour la
à Ath Mansour et de Chor fa ver s
qualifiés d’énor mes dans plusieur s dans la commune de Haizer et 28 moment oppor tun pour éviter les suite" . " Nous sommes
Taour ir t.
projets de logements sociaux, en logements LPA à Lakhdar ia. Pour retar ds. Pour illustrer ses propos, tous tenus de défendre le
Hafidh Bessaoudi
progr amme du pr ésident
APW de Béjaïa (Abdelaziz) Bouteflika,
un progr amme devenu

Lancement du concours des villages et quartiers les plus propres une r éférence dans la
constr uction de l'Etat et
une r éalité indéniable" ,
e concour s des villages et quar tier s les plus une commission composée d’élus et des repr é- fixée pour le 5 juin 2019. Le 1er pr ix du village
L propres de la wilaya de Béjaüa a été lancé,
hier, par l’APW. Devant des dizaines d’acteur s
sentants des directions de l’environnement, de la
culture et du tour isme. Celle-ci effectuer a des
le plus propre est de 5 000 000, 00 DA. Celui du
quar tier le plus propre est de 2 000 000,00 DA.
a-t-il affir mé. Il a, égale-
ment, annoncé l'installa-
associatifs, le P/APW a explicité les modalités de visites inopinées au niveau des villages par tici- Les pr ix des 5 villages et 3 quar tier s les plus tion d'une instance natio-
par ticipation à ce concour s, invitant les collecti- pants, le 21 mai prochain. Les villages seront propres seront ver sés, assure-t-on, «sous for me nale de pr épar ation de la
vités locales, les entrepr ises économiques et la notés sur la base d’un bar ème pr éétabli à 135 de subventions grevées d’affectations spéciales à prochaine élection pr ési-
société civile à «soutenir et à épauler les villages points r épar tis comme suit : Voies publiques (30 l’indicatif des assemblées populaires commu- dentielle qui se char ger a
voulant par ticiper à cette dynamique». Le dépôt points), gestion des déchets (15), places nales respectives». Il est également exigé que «les de mener la campagne
des dossier s de par ticipation a commencé hier et publiques (20), fontaines, abreuvoir s et sources subventions attr ibuées aux villages et quar tier s élector ale au profit du
s’étaler a jusqu’au 21 févr ier. Le concour s est d’eau (10), lieux de culture, de culte et monu- laur éats seront destinées à des projets d’équipe- candidat du par ti.
doté d’un budget de 16,5 millions de dinar s. ments (20), cimetières (20), r èglement intér ieur ments publics proposés par les villages laur éats
L’évaluation des villages (5) et des quar tier s (3) des villages (10), espaces ver ts et de détente (10). et qui s’inscr ivent dans le cadre des objectifs du
les plus propres de la wilaya ser a assur ée par La cér émonie de remise des pr ix aux laur éats est développement dur able». F. A. B.

Le point du jeudi La réplique n’est pas seulement théâtrale


’inscrire comme candidat à la aptitude. Ce qui revient à retirer n’amuse plus personne, bien au Malheureusement, il se trouve que
S candidature est une affaire trop
sérieuse dans les pays qui se
les formulaires d’inscription mais
delà à se voir magistrat suprême,
contraire, elle attriste les Algériens
plus qu’elle ne leur procure
le candidat idoine ne ressemble en
rien à ces hurluberlus patentés et
respectent, malheureusement il y a un pas que nous ne saurions la joie, le contentement et qui gonflent le torse en se voyant
chez nous, n’importe qui est avancer sans risque de se gourer. l’amusement. Certainement, déjà élu. Il reste que le sérieux
présidentiable. Ils sont plus Que n’importe quel gus franchit comme l’ont dit beaucoup de exige, de tout Algérien, de la
de 152 à se porter candidat à la à la en veux-tu en voilà. Ce qui gens, ces clowns qui cherchent conscience pleine les trippes, de
présidentielle malgré tout et tous. amène, quel que soit le niveau à nous embarquer dans des la tempérance à déborder l’âme
Et puis, ils ont dû répondre scolaire ou le niveau de formation embarcations sans gouvernails, à et de la connaissance. Il n’est pas
comme manger tous les jours du du candidat, pourvu qu’il se porte nous mener dans un chemin qui normal que n’importe qui se
steak, l’autre fabriquer un avion aux ambitions de présidentiable ressemble, en tous points de vue, présente à conduire l’avenir du
en glaise et l’un transformer et à la gestion du pays. Comment directement au calvaire. Mais ceci pays. Il y a des comédies qui
l’Algérie mieux que les États-Unis gérera-t-il le pays, par ne nous soulage pas d’aller à ces plaisent mais pas comme celle-là,
et tutti quanti. C’est un candélabre improvisation, par d’impromptues suffrages sans candidat crédible. qui nous inspire un haut le cœur.
qui éructe des comédies, des reflexes, ou par une théâtrale Il faudrait que pour se présenter S. A. H.
vaudevilles et des sketchs, sans façon qu’il ne maîtrise pas. Qu’à à ces élections savoir ce que veut
Par Sadek AÏT HAMOUDA
talent, sans capacité et sans cela ne tienne, cette «théâtrologie» l’Algérie et ce qu’il lui faut.
4 ACTUALITÉ Jeudi 31 janvier 2019

TIZI-GHENIFF Cité BOUIRA 7ème jour des recherches


80 logements-RHP

Le corps du pompier
L’APC précédente
pointée du doigt
es locataires de la cité 80 logements-RHP
L (résorption de l’habitat précaire), sise au

demeure introuvable
contrebas de la brigade de gendarmerie, sont
sortis, avant-hier, devant leur cité, pour bloquer
une entreprise chargée de revêtir le tronçon
allant du CW107 au centre-ville de Tizi-Gheniff
à la brigade. «Nous avons attendu des années
pour avoir accès à nos logements. Mais voilà ciles. «Pas moins de 800 élé-
qu'après de nombreuses actions de protestation, Au septième jour ments de la protection civile sont
nous voyons que nous sommes oubliés. Nous des recherches mobilisés par groupes et par sec-
exigeons un passage vers notre cité sinon nous tions, avec 60 plongeur s, ainsi
bloquerons le chantier», fulminera un protesta- du corps de que pr ès d’une vingtaine de
taire. Et un autre d'ajouter: «Ce n'est pas la pre- chiens composant la br igade
mière fois que nous soulevons le problème. Le
Mohamed cynotechnique r atissant les
passage qui mène à notre cité a été vendu par Achour, le jeune ber ges sur les 6 kilomètres de la
l'APC précédente à un investisseur parce qu'il section numéro trois. Les pluies
n'est pas loin de la zone d'activités. Pourtant, je
pompier emporté de la veille et d’hier matin ont
me souviens que ce chemin existait depuis que par les eaux considér ablement r alenti le
r ythme des recherches avec la
nous habitions dans notre cité précaire où sont
construits ces immeubles. Nous sommes là jeudi dernier cr ue de l’oued. Avec la remontée
des eaux, des monticules se for -
depuis plus de cinq ans et nous n'avons pas alors qu’il était ment en différents endroits de
encore de gaz naturel. Et pourtant, on est au
centre-ville !». Durant près de deux heures, cet en intervention l’oued avec l’amoncellement
d’ar br isseaux mor ts, de pier res
accès était bloqué par les protestataires. Une sur la RN5, le et autr es objets hétér oclites»,
délégation de cette cité a été reçue dans la
explique M. Rahmani. Les élé-
matinée de mardi par le P/APC, Djamel plan d’action foule nombr euse de badauds l’oued D’hous, où des équipes de
ments de la Protection civile, qui
Mahmoud. «Nous avons étudié avec les citoyens s’est for mée, apr ès que la nou- plongeur s continuaient à sonder
toutes les possibilités afin de régler ce problème
des sapeurs velle s’est r épandue qu’un ‘’mé- le moindre trou envasé. Il faut
se relaient par groupes de 100
hommes, toutes les 24 heures,
qui date de la mandature passée. Nous avons pompiers a été dium’’ de M’sila a catégor ique- souligner que la veille, dur ant
pour pouvoir tenir la cadence,
trouvé une solution d'ouvrir un accès d'un autre ment affir mé que le cor ps était toute la nuit, les sapeur s pom-
côté», a assuré l’édile communal qui s’est
modifié. enfoui à cet endr oit-là. Cette pier s ont entièrement inspecté le
effectuent un tr avail de
recherches méticuleux dans des
déplacé sur les lieux avec ses services dans nouvelle zone de recherches a été canal pr incipal, ainsi que les
conditions extr êmes, par fois
es r echer ches ciblent

L
l’après-midi de mardi. Les travaux de revête- ciblée avec l’envoi d’éléments de canaux secondair es du r éseau
même au pér il de leur vie. A
désor mais les eaux de la la pr otection civile qui ont d’assainissement de la ville. Des
ment de l'axe précité sont à l'arrêt car les rési- noter que les citoyens et les asso-
zone à proximité du stade débouché cer tains canaux d’éva- r echer ches ont été entamées,
dents de la cité avaient posé cette condition afin ciations ont r égulièrement afflué
Bourouba Said. Hier apr ès-midi, cuation obstr ués, afin d’inspec- hier matin, en amont, au niveau
de voir le concret sur le terrain. Par rapport au aux différ entes zones de
alor s que les plongeur s étaient ter les canalisations. Une inspec- du troisième secteur, sur les r ives
problème de l'alimentation en gaz naturel, le recherches, appor tant des repas
toujour s à pied d’œuvre le long tion approfondie des voies de du bar r age de Tilesdit dans la
maire a affirmé que l'OPGI avait réglé la facture chauds aux sapeur s pompier s.
des ber ges de l’oued D’hous, des dr ainage des eaux usées et col- commune d’El Esnam. Selon
et il est attendu que la Sonelgaz intervienne pour Un élan de solidar ité gr andissant
équipes de la Protection civile se lecteur s des eaux pluviales a Raouf Rahmani, responsable de
passer à l'action. A souligner que dans cette cité, de jour en jour et qui n’a pas flé-
sont attaquées au bitume recou- ainsi été effectuée dur ant tout la cellule de communication de
beaucoup reste à faire parce que même les amé- chi depuis jeudi der nier, date à
vr ant les ovoïdes dans lesquelles l’apr ès-midi, alor s que de for tes la Dir ection de la Pr otection
nagements y manquent toujours. Pour accéder à laquelle les opér ations de
s’écoulent les eaux usées, en pluies continuaient à faire élever Civile de la wilaya de Bouir a, les
leurs appartements, les habitants empruntent un recherches ont commencé.
deux endroits, sur l’allée menant le niveau des eaux, aussi bien recherches s’effectuent dans des
Hafidh Bessaoudi
chemin boueux en hiver et poussiéreux en été. ver s le stade. Sur place, une dans les canalisations que dans conditions extr êmement diffi-
«Cet accès nous cause énormément de désagré-
ments», insistera un dernier intervenant. Il est à SOUR EL-GHOZLANE ET OUED EL-BERDI Peste des petits ruminants
noter que, souvent de nombreuses cités comme
celles-ci sont attribuées sans commodités, sans
aires de jeux et sans espaces verts si bien que
des mouvements de protestation surviennent
Trois foyers confirmés
as moins de trois foyer s de peste des ont confir mé l’existence de cas de peste des détecté ici à Bouir a, n’est pas trop vir ulent
juste après. En somme, ce ne sont que des cités
dortoirs.
P petits r uminants, viennent d’êtr e
recensés par les ser vices de l’inspection
petits r uminants au niveau de trois exploi-
tations agr icoles au sud de la wilaya. Des
et même sa propagation n’est pas trop
impor tante. Nous essayons de contenir ce
Amar Our amdane mesures sanitaires ont été pr ises sur le vir us au niveau des trois fer mes où il a été
vétér inaire de la Direction des Ser vices
Agr icoles (DSA) de Bouir a. Selon ces champ, à commencer par la séquestr ation détecté, et ce, avec l’appui des autor ités
El Kseur mêmes ser vices, ces foyer s ont été enregis- des cheptels de ces exploitations, dont les locales, notamment des bureaux d’hygiène
tr és au niveau de deux exploitations agr i- propr iétaires sont inter dits de vendre ou communaux. Nous restons cependant sur
Un trentenaire coles à Sour El-Ghozlane et d’une troisième d’acheter de nouvelles têtes, ou bien même nos gar des. D’ailleur s, nous avons envoyé
meurt sur la RN12 au niveau de la commune d’Oued El-Ber di.
Toujour s d’apr ès nos infor mations, les
de faire sor tir leur s cheptels. Des procès
ver baux d’enfouissement ont été aussi éta-
pas moins de 100 échantillons pr is de cas
suspects, au niveau du labor atoire r égional
n homme âgé de 36 ans a trouvé la mort
U dans un tragique accident de la circulation
survenu, dans la nuit de mardi à mercredi, sur la
r ésultats d’analyses du labor atoire r égional
vétér inaire de Tizi-Ouzou, avait confir mé
blis concer nant les agneaux touchés. En
plus du prolongement par le wali du délai
de Tizi-Ouzou pour vér ification», a-t-elle
aussi affir mé. La même responsable a par
l’appar ition de ce vir us sur la totalité des de fer meture des marchés à bestiaux de la ailleur s, assur é que plusieur s cas de fièvre
route nationale N°12, à hauteur du sens unique échantillons pr élevés par les ser vices de wilaya», a expliqué hier Mme Oulebsir aphteuse des petits r uminants ont été aussi
d’El-Kseur, apprend-on de la Protection civile. l’inspection vétér inaire de Bouir a. Des Nour a, inspectr ice vétér inaire en chef au confir més dans la wilaya de Bouir a, sans
«Le 30/01/2019 vers 00h11, nos secours ont dû mesures sanitaires de pr évention ont été niveau de la DSA. Notre inter locutr ice a pour autant four nir plus de détail sur ces
intervenir pour le transfert de la dépouille d’un menées par les ser vices vétér inair es au aussi affir mé, que le vir us en question, cas.
homme de 36 ans, décédé sur place, suite au niveau de ces trois foyer s, dont les cheptels demeure avec un faible taux de propaga- Oussama K.
dérapage et renversement de son véhicule qui a, ont été séquestr és. «Les r ésultats d’analyses tion. «Contr airement à nos attentes, le vir us
par la suite, percuté un arbre, au sens unique
El Kseur vers Oued Ghir sur la RN12», indique- Risque d’inondation
t-on. La victime, originaire de la commune
d’Akfadou, ajoute-t-on, était au volant d’un
véhicule de marque Volkswagen Polo. Avant- 689 sites inondables recensés au niveau national
hier en fin d’après-midi, une femme de 50 ans et ous avons 689 sites inon- d’élaborer des plans de pr éven- que les inondations ne sont pas en place d’autres mesures et de
son fils de 24 ans, asphyxiés au monoxyde car-
bone, ont été sauvés d’une mort certaine par les
«N dables à tr aver s le ter r i-
toire national dont 233 repr é-
tion des r isques d’inondations
(PPRI). Ces der nier s compor -
par ticulières à l’Algér ie; l’en-
semble des pays méditer r anéens
les adapter à ce phénomène qui
est naturel mais tr ès aléatoire.
pompiers au quartier Sidi Ahmed, sur les hau- sente un r isque élevé». C’est ce tent un cer tain nombr e de en souffrent. Elle a cité à titre «Aujour d’hui il faut pr endr e
teurs de Béjaïa ville. «Nos secours ont pu in qu’a fait savoir, hier, à Alger mesures, notamment par r ap- d’exemple celles qui ont affecté d’autr es mesur es, à savoir
extremis sauver une femme de 50 ans et son fils Nor a Fr ioui, directr ice de l'as- por t à l’ur banisation», a indi- r écemment la ville d’Annaba. l’amélior ation de la coor dina-
âgé de 24 ans, suite à l'inhalation du monoxyde sainissement et de la protection qué, Mme Fr ioui. Selon elle, ces «Le BMS annonçait 40ml de tion entre les différents inter ve-
de carbone. Ce sauvetage a été possible suite à de l'environnement au ministère plans peuvent exiger la destr uc- pluie alor s qu’on en a r eçu nants pour pouvoir faire face à
l'acharnement de notre médecin et de toute l'é- des Ressources en eaux, lor s de tion de cer taines habitations en 140ml, ce qui cor respond à 51 ce phénomène», a-t-elle plaidé.
quipe intervenante qui n'ont cessé de procéder à son inter vention sur les ondes de danger et l’aménagement jour s de pluie», a-t-elle pr écisé. «On ne peut pas ar r êter les
la réanimation des deux évacués, surtout la la chaine III de la r adio nationa- d’autres pour leur adaptation à Dans ce sillage, la directr ice a inondations, mais il faut amélio-
femme qui était inconsciente jusqu'au seuil du le. En effet, elle a fait état d’un ces zones. «Actuellement, on indiqué sur le plan de la rer les dispositifs au niveau de
CHU de Béjaïa», affirme le commandant Soufi, plan d’action qui est engagé tr availle sur 30 sites pilotes et à connaissance de l’aléa inonda- l’aler te, de la pr évision, des
responsable de la cellule de la Protection civile pour prendre en char ge en pr io- par tir de là nous allons élaborer tion, il faut r éaliser des études études et ar r êter l’ur banisation
de Béjaïa. r ité ces zones. «Pour chacun de un décret», a-t-elle pr écisé. La per pétuellement. Elle a souligné anar chique», a noté Mme
F. A. B. ces sites, nous sommes en tr ain même r esponsable a expliqué également la nécessité de mettre Fr ioui. Samira Saïdj
Jeudi 31 janvier 2019 ACTUALITÉ 5

Les soldes d’hiver


ont été lancés,
TIZI-OUZOU Soldes d’hiver

Peu d’engouement !
officiellement,
le 17 janvier
dernier dans
la wilaya de
Tizi-Ouzou. des ser vices concer nés. Elle pro-
vient de Tur quie, de Fr ance ou
Sur le terrain, d’ailleur s. Notons que pour avoir
une autor isation pour les soldes, la
ce n’est pas le direction du commerce exige une
grand engouement déclar ation accompagnée des pièces
suivantes : Un registre de commer -
de la part des ce ou une copie du registre de l’ar ti-
sanat et des métier s ; La liste et les
commerçants, 34 quantités des biens devant fair e
seulement y ont l’objet de soldes ; Un état reprenant
les r éductions à appliquer et les pr ix
officiellement pr atiqués aupar avant. Néanmoins,
à défaut de solder, beaucoup de
souscrit. commer çants se sont r abattus sur
les ventes promotionnelles où les
factures ne sont pas demandées. Des
r éductions sur cer tains pr oduits
seulement, au choix du commer çant
’opér ation des soldes ne sus-

L cite pas gr and intér êt dans la


ville des genêts, constate-t-on.
Ni les commer çants ni les clients n’y
le solde «n’est qu’une for malité tures sont à jour, le pourcentage est requis pour cette procédure, jugée
et selon ses propres estimations et
sur tout quand bon lui semble.
Quant aux clients, ceux que nous
avons approchés sont unanimes à
croient vr aiment, la qualifiant de dire que les soldes ne changent r ien
administr ative, une per te de respecté et nous ne cr aignons aucun «compliquée» par les commer çants,
«leur re». Pour tant, si l’on se r éfère à la cher té des ar ticles. «La mar -
temps». contr ôle». D’autr es commer çants compor te de simples documents à la
à ce que cette pér iode suscite dans chandise soldée n’est souvent pas
justifient leur non adhésion à l’opé- disposition de n’impor te quel com-
d’autres pays comme un enthou- Défaillance de la intér essante», constatent-ils, des
r ation par le fait que le calendr ier mer çant qui tr availle dans les
siasme et chez les commer çants et ar ticles «dépassés» pour reprendre
chez les clients, elle devr ait faire direction du commerce choisi n’ar r ange pas leur s affaires. r ègles. Et toute la question est là.
les ter mes utilisés par une jeune
«On est encore en pleine saison, les
l’unanimité. Les uns pour écouler Comment souscrire dame qui dit chercher «le bon pr ix
Pr ès de la Tour, un gr and magasin soldes doivent se faire à la fin de
leur s stocks de marchandise et les et la der nièr e tendance». En
affiche des soldes de 20% à 80% . Le chaque pér iode», assur ent-ils. aux soldes avec
autres pour renouveler leur s gar de- somme, les clients que nous avons
gér ant explique que les taux de «J ’ar r ive par faitement à écouler
robes, aux meilleur s pr ix. Mais à
solde ont été déter minés selon la ma mar chandise, pour quoi alor s une marchandise r encontr és «ne cr oient pas à la
Tizi-Ouzou, d’apr ès les données de bonne foi des commer çants, du
la direction locale du commerce,
nouveauté ou l’ancienneté des m’infliger une per te de bénéfices ? sans facturation ?
ar ticles. «On a soldé jusqu’à 80% Les soldes, je ne les fer ai jamais. De moins une gr ande major ité» et ne
seulement une quar antaine de com- Les soldes concer nent la marchan- voient pas la nécessité de ces soldes
notre stock datant de l’été der nier, toute façon ce n’est pas obligatoire
mer çants se sont inscr its pour par ti- dise factur ée. La plupar t des com- «si la différence de pr ix n’est pas
le nouvel ar r ivage n’est pas et puis, pour tout vous dir e, la
ciper à l’opér ation qui a débuté le mer çants vendent une marchandise palpable».
concer né», pr écise-t-il. «Ici, nous procédure m’exaspère», se justifie
18 janvier et qui s’étaler a jusqu’au de cabas qui échappe au contr ôle Kamela Haddoum.
tr availlons dans les nor mes, les fac- l’un d’eux. Pour tant, le dossier
28 févr ier pr ochain. Un nombr e
dér isoire vu le nombre impor tant
des commerces qui pullulent dans la Azazga
wilaya, notamment au chef-lieu. A
vr ai dire, il ne fallait pas s’attendre
à une r éussite sachant que nombre
Scepticisme et méfiance du client
es magasins de vêtements de la ville : «La pér iode des soldes est une occasion pour qu’il en était des vêtements de femmes, nous
de commer çants sont dans l’infor -
mel combien même ils disposent de L d'Azazga affichent ces jour s-ci des r abais de
-30% , -40% et -50% . En effet, les soldes d'hiver
liquider nos stocks de vêtements et renouveler
notre gamme». Inter rogé sur la vér acité des
nous sommes dir igés ver s un magasin qui a
pignon sur r ue à Azazga. Son propr iétaire nous
registre pour l’exercice de l’activité.
Au chef lieu de wilaya une vir ée ont débuté le 17 janvier der nier et s'étaleront r éductions et la r éaction des citoyens, il affir me infor me : «Nous avons connu une augmentation
dans différ ents magasins et le jusqu'au 28 févr ier. Cette pr atique commerciale : «Depuis le début de l’opér ation, nous avons de la fr équentation et des ventes de 50% lor s des
constat est édifiant. Le gér ant d’un est soumise à une autor isation de la direction de constaté une augmentation de la fr équentation quatre premier s jour s des soldes. Mais la caden-
gr and magasin, sur la descente de commerce. Mais que pensent les citoyens de ces de notre magasin de l'or dre de 20 à 30% . Dans ce à baissé depuis. Ce fut vr aiment pendant
Hasnaoua, nous dir a car r ément «ne affiches alléchantes qui leur pr omettent de les sur faces commerciales plus gr andes, où le quelques jour s une vér itable cour se pour faire
pas saisir l’intér êt des soldes». Il bonnes affaires. Si une petite par tie reconnait choix est plus diver sifié, elle atteint les 50% . Il y les meilleur es affair es. Nous pr oposons des
expliquer a : «En ces temps dur s, attendre la pér iode des soldes pour faire les a sur tout un cer tain intér êt pour les vestes et r éductions jusqu' à 2 000 DA sur cer tains
r éduire la facture de 20% à 50% , achats, la gr ande major ité des gens inter rogés chaussures montantes du fait des intempér ies et ar ticles. Il est impor tant pour nous d'écouler
voire plus, ne peut pas ar r anger les affichent du scepticisme et de la méfiance vis-à- des chutes de neige. Nous proposons des r éduc- notre stock pour pouvoir proposer de nouvelles
affaires du commer çant qui tire un vis de ces slogans qu'ils qualifient de «simple tions qui peuvent aller jusqu'à 2 000 dinar s. Par collections, car les femmes sont exigeantes et sui-
plus gr and profit en vendant aux opér ation de mar keting». Ils regrettent notam- exemple, une paire de basket dont le pr ix initial vent de pr ès les nouvelles tendances mondiales».
mêmes pr ix que dur ant le reste de ment l'impossibilité de comparer les pr ix de était de 8 950 DA est cédée à 6 000 DA. Une Quant à d’éventuelles pr atiques fr auduleuses
l’année». «Les clients achètent dans r abais avec les anciens pr ix. Ils disent également veste de 8 600 DA est cédée à 5 500…». Quant à dénoncées par des citoyens, notre inter locuteur
tous les cas, quand la marchandise leur conviction que les commer çants «gonflent des pr atiques fr auduleuses, Mohand dir a que se contente de dire que «cer tains proposent des
les intéresse», assène-t-il, confiant. les pr ix initiaux pour ensuite faire croire à des «c’est une affaire de conscience». Son voisin soldes à 200 DA seulement de différence, ce qui
Un autre vendeur dir a : «J e vends à r éductions impor tantes» et dénoncent le «défaut Mour ad, propr iétaire d'un magasin de robes est tr ès insuffisant et nuit à la r éputation des
des pr ix r aisonnables et je fais des d'étiquetage». Chez les commer çants, c'est un kabyles, ne trouve quant à lui pas d'utilité à faire autres magasins».
r éductions sur tous les ar ticles, je autre son de cloche. Mohand, vendeur dans un des soldes. «La robe kabyle ne se démode pas, M. I. B.
n’ai pas besoin de solder ». Pour lui, magasin de vêtements et de chaussures, affir me été comme hiver », se justifie-t-il. Pour savoir ce

FOUAD CHEHAT, professeur en économie


«La production agricole ne couvre que 55% des besoins»
qu’en pompant sur ses ressources Néanmoins, dira l’intervenant, les situation démontre «que notre Mais, regrette-t-il, «il demeure
financières provenant majoritaire- choses ont progressé de façon posi- stratégie, s’il y en a une, est inachevé à ce jour». Le professeur
ment du pétrole et du gaz. Pour l’é- tive, «grâce aux niveaux de rende- défaillante depuis longtemps». A ce d’économie explique : «Les seules
conomiste, assurer la sécurité ali- ment agricole que l’on n’envisa- propos, il estime que la recherche petites banques qui existent encore
mentaire est un pari tout à fait réali- geait pas 30 années auparavant». agronomique, «le parent pauvre de sont disséminées au niveau de
’Algérie ne produit que 55% sable, «à la condition que l’on s’as- Pour autant, «un point faible énor- la recherche en général», pourrait quelques laboratoires». Il soulignera
«L de ses besoins alimentaires,
un taux bien inférieur aux 70%
sure les moyens pour y parvenir»,
explique-t-il. Pour illustrer ses
me» subsiste, relatif à la question
des semences et des plants, notam-
s’avérer d’un grand apport pour
améliorer la qualité des semences,
: «Nous avons fait très peu de
choses pour ce qui est des céréales,
annoncés ici et là», a indiqué avant- dires, le professeur en économie a ment ceux destinés à la production des plants et des géniteurs pour qui sont pourtant notre aliment
hier l’ex-directeur général de affirmé, lors de son passage sur les de légumes, «qui sont en totalité contribuer à l’augmentation des ren- déterminant. Et nous avons encore
l’Institut national de recherche ondes de la chaine III de la radio importés». Il en va de même, dements. M. Chehat rappelle, moins fait, sinon rien du tout, pour
agronomique, Fouad Chehat. Pour nationale, que «80% du blé tendre constate M. Chehat, pour ce qui a d’autre part : «En 1982, un projet le fourrage vert, alors qu’on a affi-
l’heure, alerte-t-il, avec une produc- consommé par les ménages vient de trait aux semences de blé, dont 70% de création d’une banque de ché la prétention de développer la
tion agricole ne couvrant que 55% l’étranger, tout comme, le sucre, seulement présentent de bonnes semences et de gènes avait été mis production du lait», a-t-il encore
des besoins, l’Algérie ne peut assu- l’huile ou même le poulet, produit qualités de rendement. L’invité de sur pieds, dont la construction a indiqué.
rer l’alimentation de sa population grâce à des aliments importés». la radio nationale estime que cette débuté au milieu des années 90». L. O. CH
Jeudi 31 janvier 2019 KABYLIE 7

H O R A I R E S des prières
FAJR DOHR ASR MAGHREB ISHA
Tizi-Ouzou 06:11 12:58 15:47 18:12 19:35
Bouira 06:18 12:58 15:48 18:13 19:32
Béjaïa 06:06 12:54 15:43 18:08 19:31

Le projet de
réalisation d’une
Draâ El-Mizan

Le projet de la clinique
clinique mère-
enfant à Draâ
El-Mizan, à l'arrêt
depuis plus de
trois ans, a été
enfin relancé.

n effet, une entrepr ise est


mère-enfant relancé sour ce pr oche de l' APC de que cette clinique soit opér ation-

E sur place et a lancé les tr a-


vaux de finition. Ce projet
de deux blocs, lancé en 2013, est
M'Kir a. À noter que cette clinique
ser a composée de plusieur s ser -
vices, à l'image de celle inaugur ée
à l'EPH de Boghni. Il y aur a en
nelle dans les pr ochains mois
d'autant plus que le projet est
dégelé. Car, il faut souligner que
chez des pr ivés, les césar iennes
suspendu faute d’une r éévalua-
plus des blocs opér atoires d'ac- coûtent trop cher et par fois même
tion financière. Depuis la levée du
couchement, un ser vice pr énatal avec des complications», dir a un
gel décidée par le gouver nement
et postnatal et bien sûr tous les membre d'une association qui a de
au sujet des pr ojets r elevant
autres ser vices de gynécologie et la tout temps aler té les ser vices
notamment de l'éducation natio-
PMI. Même si aujour d'hui, l'hôpi- concer nés au sujet du projet laissé
nale et de la santé, les autor ités
tal Kr im Belkacem dispose d'un à l'abandon dur ant trois ans. Par
locales n'ont cessé de demander la
ser vice de mater nité, il y a tout de ailleur s, il faut dire que les cancé-
repr ise de ce projet qui revêt une
même ur gence de livrer cette cli- reux de la r égion souvent pr is en
impor tance capitale pour toute la
nique mère-enfant parce que le char ge par l'association «Rahma»
r égion, d'autant plus qu'il va cou-
ser vice de l'hôpital ne r épond pas d’aide aux per sonnes atteintes du
vr ir deux impor tantes daïr as dont
à la for te demande, notamment cancer de Dr aâ El-Mizan ont bien
le nombr e d' habitant s' élève à
quand il s'agit d'accouchements accueilli la nouvelle au sujet de la
plus de cent mille âmes. À en croi-
compliqués et de césar iennes. mise en ser vice par tielle du centre
re une source locale, ce projet ser a
Même les évacuations à la clinique anti-cancer de Dr aâ Ben Khedda.
mené à ter me parce qu'une enve-
de Boghni sont r ares parce que là Tout de même, ils souhaitent
loppe suffisante lui avait été
aussi, il y a un manque de gynéco- qu' un ser vice d' oncologie soit
accor dée. «C'est une str ucture qui
logues, notamment en été lor s des ouver t à l'EPH Kr im Belkacem.
nous manque beaucoup parce que conditions difficiles, par fois même r éception d'une str ucture sanitai-
congés annuels. «À Boghni, le ser - Amar Ouramdane
nos par tur ientes sont souvent éva- ver s Bor dj Ménaïel dans la wilaya re à Dr aâ El-Mizan soulager a
vice fonctionne bien. Espér ons
cuées à Tizi-Ouzou dans des de Boumer dès. J e crois que la beaucoup la r égion», dir a une

Tirmitine
«La casse», un casse-tête pour les automobilistes
lor s que la circulation est devenue flui- alor s qu’aujour d’hui cela fait presque deux comme le pense tout le monde, est dans le per mettront à tous les usager s d’une gr an-
A de apr ès l’ouver ture d’une par tie de la
pénétr ante ver s l’autoroute Est-ouest en
heures que je suis coincé sur place», dir a un
citoyen du village Izar roudhen qui fulmi-
par achèvement de cette pénétr ante ver s
l’autoroute Est-ouest par l’ouver ture de
de par tie du sud de la wilaya, comme
Boghni, Tizi-Gheniff, Dr aâ El-Mizan, entre
contrebas de Tir mitine et au moment où les nait dans son véhicule et qui usait de sla- l’autre par tie qui per mettr a l’ouver ture autres, d’éviter ce passage combien fasti-
usager s du CW128 qui ont souffer t le mar - loms au milieu d’un cafouillis indescr iptible d’autres voies pour désengor ger gr ande- dieux. Rabah A.
tyr dans un passé r écent croyaient que le de voitures, camions et autres bus. Les res- ment cette par tie du CW128. Ces der nières
cauchemar des inter minables bouchons ne quilleur s qui usent de subter fuges et de
sont désor mais qu’un mauvais souvenir, voies «détour nées», en doublant par ci et
voilà que ça reprend de plus belle ces der - par là pour essayer de gagner du temps, TIZI-OUZOU Tentative d’assassinat par arme à feu
nier s jour s. En effet, les automobilistes font en sor te d’aggr aver la situation en
venant des villages Amegdoul et Izaroudhen
et ceux venant des localités de Boghni et
cr éant des «nœuds» inextr icables par
endroits et qui ne se dégagent qu’au pr ix de
L’auteur arrêté
’auteur d’une tentative d’assassinat par arme à feu, survenue samedi dernier à la
Dr aâ El-Mizan, dont les chemins conver -
gent au niveau du lieu dit «La casse»,
mille effor ts par des citoyens sages qui s’im-
pr ovisent en agents de la cir culation. L Nouvelle ville de Tizi-Ouzou, a été arrêté lundi passé par les éléments de la brigade
criminelle de la Police judiciaire. Le présumé auteur de ce fait, âgé de 34 ans qui a tiré
r enouent avec les longs et har assants Beaucoup pensent que cet état de fait est dû
embouteillages qui dur ent des fois des aux multiples casses automobiles et des une balle contre un autre jeune de 27 ans l’atteignant au bas de l’abdomen, a fini par
heur es pour «se dénouer ». «Depuis les nombreux clients qui s’ar r êtent et station- être pris dans les mailles des filets des policiers qui ont entrepris une vaste et approfon-
r éaménagements opér és au niveau du car - nent anarchiquement à ce niveau pour faire die enquête de recherche avant d’identifier l’homme en question qui s’est avéré être «un
refour Thiplakine et l’ouver ture d’autres leur s achats de pièces détachées. D’autres, repris de justice» et l’arme récupérée, selon un communiqué de la sûreté de wilaya.
voies de circulation, la situation s’est beau- mettent cette situation sur l’état de la Présenté avant-hier, mardi, au Parquet de Tizi-Ouzou pour tentative d’assassinat avec
coup amélior ée. Mais depuis dimanche der - chaussée tr ès dégr adée sur un long tronçon arme à feu, détention d’arme à feu de 4e catégorie et munitions sans autorisation de
nier, les bouchons ont repr is sur cette route. qui oblige les usager s à rouler tr ès lente- l’autorité habilitée, le mis en cause a été mis en détention préventive.
D’habitude, je faisais maximum 20 mn ment, ce qui provoque l’accumulation du H. T.
pour r allier la ville de Dr aâ Ben Khedda, tr afic. En tout état de cause, la solution,

BOUKHELIFA TIZI-OUZOU LAKHDARIA


un jour
La Kabylie

Un CET L’association Les accès


communal des stomisés aux villages
en perspective fête ses 30 ans rouverts
Page 08 Page 09 Page 10
8 BÉJAÏA Jeudi 31 janvier 2019

Boudjellil BOUKHELIFA Gestion des déchets

Un CET communal
L’assainissement Afin de gérer ses
déchets ménagers
fait défaut et également
à Iâarkab réduire l’impact
L
en perspective
a bour gade d'Iâar kab, négatif sur
sise à 4 km du chef-lieu
municipal de Boudjellil, l’environnement
continue de se débattre dans et le cadre de vie
un lot de problèmes, lesquels
n’améliorent pas le cadre de de la population,
vie de ses habitants. En effet,
il y est enregistr é des
l’APC de
carences multiples qui tou- Boukhelifa
chent sur tout au volet amé-
nagement ur bain. Le village
projette la
gr andit à une cadence assez création
sur prenante avec de nou-
velles habitations qui voient d’un centre
le jour. Déjà, l'on estime le d’enfouissement
nombre de la population à
pr ès d'un millier, alor s qu’il technique (CET)
y a quelques années de cela,
elle ne dépassait pas les 500
communal.

E
âmes ! Selon des villageois, il
existe pr ès d'une cinquantai- n effet, le maire de la com-
ne de foyer s qui ne sont pas mune a annoncé que la
encore r accor dés au r éseau municipalité a officielle-
de l'assainissement. Cette ment saisi les ser vices des
situation dure depuis des Domaines et ceux de la
années sans que le problème Conser vation des for êts sur la pos-
ne soit r ésolu au gr and dam sibilité de mettre un lot de ter r ain
des habitants. Les fosses sep- à la disposition de la commune.
tiques dans ce cas-là devien- «Notre commune ne dispose pas
nent le pis-aller, avec tous les de r éser ves foncières pour l’im-
désagr éments qu’elles provo- plantation d’un tel projet, alor s
quent en sus des pér ils que le foncier relevant du domai-
qu'elles font planer sur le ne pr ivé par ticulier n’est pas
plan sanitaire, étant donné accessible, en r aison des opposi- tr ice p4our nous débar r asser du pièce. Si r ien n’est fait pour tion qui n’en est pas une; on s’y
que les eaux usées peuvent tions grevant la r éalisation d’une trop plein d’or dures qui défigu- enr ayer ce pér il, on r isque d’en r ésout en désespoir de cause»,
contaminer des puits et pro- déchar ge», explique l’édile com- rent tous les espaces», soutient-il. subir de fâcheuses conséquences», témoigne un jeune habitant du vil-
voquer des MTH (Maladies à munal, en appelant de ses vœux Le maire souligne que la zone aver tit le P/APC. Dans cer tains lage Tizi Ouguelmime. «Il faut en
tr ansmission hydr ique). En une prompte r éaction des ser vices r ur ale montagneuse, autant que la villages comme Ighil Igr ane, finir avec ces solutions de for tune
été, le problème se cor se sollicités, afin de s’affr anchir du façade mar itime, qui s’étale sur Taghzouit ou encor e Laincer, et mettre en place un vér itable
davantage avec les mous- poids des déchar ges sauvages qui une bane côtière de plus de 7 km, signale-t-on, on recour t souvent à plan de gestion des or dures. C’est
tiques et autres rongeur s qui pullulent un peu par tout sur le sont passablement défigur ées et l’incinér ation des or dures, comme la santé publique qui est en jeu»,
pullulent dans ces lieux en ter r itoire de Boukhelifa. «Le CET tr ansfor mées en dépotoir s à ciel palliatif pour en r éduire le volume pr éconise un villageois d’Ighil
menaçant de r épandre des communal que nous ambitionnons ouver t. «Les or dures sont jetées et en atténuer les r épercussions. Ouzaabit.
épidémies ! Le r éseau élec- de r éaliser est une solution salva- un peu par tout et à l’empor te- «Br ûler les déchets est une solu- N Maouche.
tr ique enregistre aussi des
déficits, avec environ 8 habi-
tations qui ne sont pas enco-
Tazmalt
re r accor dées à cette éner gie.
Quant à la fibre optique, les
villageois l’attendent avec
L’arrêt d'Ath Mellikèche sans équipements
impatience. Leur s foyer s ne
sont toujour s pas r accor dés à
cette technologie de l'infor -
L es usager s de la ligne de tr anspor t
Tazmalt-Ath Mellikèche n'en finissent pas
de subir les affres de l'absence du mobilier
protéger ses usager s contre les pénibles condi-
tions climatiques de ces jour s-ci ! Les citoyens
tr ansitant par cet ar r êt se voient contr aints à
estiment les usager s. «L'ar r êt des four gons qui
font la navette entre Tazmalt et Ath Mellikèche
est un vr ai ‘’pur gatoire’’ ! Les voyageur s
mation et de communication. ur bain et des commodités afférentes au niveau la tombée de la pluie de s'abr iter sous les subissent le stress de l'attente du tr anspor t
La seule satisfaction de ces de l'ar r êt des four gons, situé à proximité du arcades des commerces avoisinants en atten- dans des conditions intenables. Vous imaginez
citoyens est le gaz de ville. siège de la daïr a de Tazmalt au quar tier dant l'ar r ivée des four gons. Ajouter à cela les des per sonnes âgées, des femmes et des enfants
Etant proche d'un centre de Mer lot1. En effet, le site n'offre guère les four gons qui se font r ares chaque apr ès-midi. fair e le poir eau sous une pluie battante,
détente, le village a bénéficié conditions optimales pour les usager s de cette Les voyageur s déplorent le nombre r éduit de exposés aussi au froid ? C'est vr aiment la galè-
l'an der nier de cette éner gie ligne, à commencer par les abr ibus ou les rotations effectuées par les tr anspor teur s qui re ! Il est à se demander pourquoi les autor ités
fossile et plusieur s foyer s en pr éaux qui y br illent par leur absence. Aussi bénéficient tout de même de lignes de tr ans- ne font r ien pour remédier à cette situation ?»,
sont r accor dés en attendant incongr u que cela puisse par aître, un ar r êt por t sans remplir le cahier des char ges ! La fulmine un habituel usager de cet ar r êt.
d'autres. aussi impor tant comme celui-là, empr unté au station est également dépour vue de toilettes Syphax Y.
S Y. quotidien et de surcroît par des centaines de publiques, de bancs, de trottoir s et d'éclair age
voyageur s, n'est pas doté d'abr ibus à même de public. Cet ar r êt est complètement délaissé,

Akbou
La station de fourgons dans un piteux état
L a station de four gons, située
en bas de l' ancienne ville
d' Akbou, se tr ouve depuis
chés jusqu' au der nier par des
éner gumènes en mal d' inspir a-
tion. En effet, dans cette station, il
dans cette station, à l'or ée, un
r egar d d’égout béant avec son
couvercle tombé au fond, " noyé"
quelques jour s dans une situation n' y subsiste aucun abr ibus dans la vase et l'eau glauque des
lamentable. Cet espace r éser vé au capable de protéger les usager s pluies. Ce r egar d constitue un
tr anspor t public de voyageur s est des changements climatiques. Ce danger imminent pour les voya-
aux pr ises avec un lot de pro- mobilier ur bain a été installé, geur s. Les détr itus sont également
blèmes qui mettent les voyageur s pour r appel, il y a environ cinq pr ésents dans tout cet " amalga-
dans l’inconfor t. Et ce lor sque l'on années de cela, mais il a subi un me" , où les emballages en tous
sait que toutes les commodités vér itable vandalisme de la par t genr es, jonchent plusieur s
affér entes y manquent cr uelle- d'individus désœuvr és. L'aire de endroits. Les pluies tombées der -
ment. Une vir ée dans cette station stationnement des four gons et nièr ement ont engendr é des
a renseigné sur cet état de fait autres minibus n'est pas non plus coulées de boue et l'envasement de
affligeant dans lequel est plongé mieux lotie, puisque la couche cette station qui a vr aiment besoin
cet espace. Tout d'abor d, il a été bitumeuse est car r ément effr itée de gr ands tr avaux de r éhabilita-
constaté l'absence totale d’abr i- et r avinée par-ci et pleine de trous tion pour le confor t des usager s.
bus qui ont été littér alement ar r a- et cr atères par-là. Il existe aussi S. Y.
Jeudi 31 janvier 2019 TIZI-OUZOU 9

TADMAÏT Village Kaf Lagab Aïn El Hammam

Les habitants
Le marché
informel
persiste

interpellent les autorités


es commer çants infor mels
L installés sur la r ue colonel
Amirouche depuis plusieur s
années semblent inamovibles.
Peu nombreux au dépar t, où
ils étaient quelques uns
seulement, ils deviennent au
Les habitants du fil des jour s aussi nombreux
leur cadre de vie,
village Kaf Lagab, en dégradation
sinon plus que leur s collègues
depuis des du marché bi hebdomadaire,
à 3 km au nord années. sis en contrebas. Les citoyens
du chef-lieu de n effet et selon des villa-
peuvent faire leur s emplettes

la commune de E geois, le centr e de soins,


r éalisé dur ant les années
1990, n'est pas fonctionnel depuis cas d'ur gence ?».
de l’entr ée de la ville à la
place centr ale. Chassés des
inter pellent égalem
plus de dix ans faute de per sonnel trottoir s qu’ils occupaient à
Tadmaït, réclament médical. De ce fait, ils sollicitent
les pouvoir s publics de le rouvr ir
r ités locales sur l
r éaliser un éclair a une époque, à pr ésent ils se
l'amélioration de Casez les mots ou sigles suivants dans la grille dans le but de mettre fin aux souf-
fr ances de la population en matiè-
le tronçon de rou
environ) menant v sont installés sur l’asphalte
re de soins médicaux. «Le centre village et de r épa
qu’ils squattent des deux
leur cadre de vie, - 3 - AIS-ANS-EAU-ETE-
NEE-NET-OSA-SKI-SPI-
TOI-TRI-TUE-VIL
- 5 - -AGRES-CRIME
CRISE-DENIA-EGARE-
ENEMA-ERINE-ESSES-
SECRETE-TUILERA
VAINCRE
de santé avait été constr uit dur ant
les années 1990, mais ses por tes
sont fer mées depuis plus de dix
impr aticables pou
Depuis des dizaine
routes n'ont jamais
côtés au détr iment des
- 8 -PANERAIT-PATERNEL
en dégradation - 4 - ELUS-EMOI-ETRE-
FERA-FETE-KALI-LIEE-
ORGIE-SAVON-STERE-
TREVE
RATERAIS
ans», tonne un habitant, qui se
demande: «Quelle est l'utilité d'un
par conséquent, dè
hiver nale ar r ive, e
automobilistes. Les étr anger s
- 6 - CITERA-ETENDS- centre médical s'il n'est pas fonc- impr aticables en à la r égion mettent en vente
depuis des LIGE-NEVE-OLIM-PARI-
PONT-REAS-RENE-REPU- EVITAI-GERAIS-ORMEAU
- 9 -ENCODERAI
NUANCERAS-POLEMISTE
tionnel ? Comment faire face en avec les eaux pluv
leur marchandise dans des
STOP-TATE
Draâ El-Mizan caisses posées à même le sol
années. - 7 - GENIALE-RUINERA - 11 - ESCALADERAS

Les barrages et les et la balance douteuse sur le


L es der nières pluies de la semaine passée ont gation
est à s
plateau du camion ou de la
n effet et selon des villa- LES ERREURS
augmenté le volume des bar r ages et des

E
retenues colinéaires. En effet, ils sont remplis nécess camionnette, sur tout loin des
jusqu'au niveau de leur digue. À Aïn Zaouia, le per ma
geois, le centr e de soins, tremplin a débor dé. On croit savoir que même El-Miz yeux des clients. Tout l’espace,
des dizaines de car pes qui y vivent ont échoué envasé
r éalisé dur ant les années au bor d du bar r age. «On a trouvé quelques que le sur pr ès d’un kilomètre,
1990, n'est pas fonctionnel depuis cas d'ur gence ?». Les villageois plus qu'il n'existe même pas de une plate for me de revendications
espèces juste au contrebas de la digue. À r ap-
peler qu'un projet de pisciculture a été initié
exploit
puis re
dédié au stationnement des
plus de dix ans faute de per sonnel inter pellent également les auto- caniveaux de dr ainage, déplore-t- au niveau de l’APC en ce début du
dans ce bar r age, mais il n'a pas abouti pour J e me
qu'aux
véhicules des citoyens, devient
des r aisons qu'on ignore. Pour cette année, le
médical. De ce fait, ils sollicitent r ités locales sur la nécessité de on dans ce village où les jeunes mois de janvier et nous tenons à
bar r age est plein avant même la fin de l'hiver. l' eau un marché où chacun
Le spectre des années pr écédentes lor sque le Aujou
les pouvoir s publics de le rouvr ir r éaliser un éclair age public pour souffrent encore de l'absence de satisfaire toutes nos doléances».
bar r age était asséché ne pointe plus à l'hor i- pas le revendique «sa place» où
zon», fer a remarquer un agr iculteur de cette mar aîc
dans le but de mettre fin aux souf- le tronçon de route (800 mètres str uctures culturelles ou de jeu- Le stade de proximité du village
localité à vocation agr icole. Effectivement, avec d l’on dénie à quiconque le
fr ances de la population en matiè- environ) menant ver s l'entr ée du nesses à même de tirer ces der - est actuellement impr aticable en
aussi bien le bar r age de Dr aâ El-Mizan que les
retenues d'eau débor dent déjà. C'est un bon
tuyaut
pour c
droit de s’y garer. Il est inutile
re de soins médicaux. «Le centre village et de r éparer ses pistes, nier s de l'oisiveté. «Nous deman- r aison notamment de la boue et de
signe pour notamment les cultur es mar aî- ouvr ag de chercher une place de
de santé avait été constr uit dur ant impr aticables pour la plupar t. dons notr e par t de développe- la vase. À cet effet, les villageois stationnement pendant la
les années 1990, mais ses por tes Depuis des dizaines d'années, ces ment, car notre village a été oublié inter pellent les autor ités locales à jour née. Les seuls endroits
sont fer mées depuis plus de dix routes n'ont jamais été r énovées et par les autor ités communales prendre en char ge ce problème libres sont déjà r équisitionnés
ans», tonne un habitant, qui se par conséquent, dès que la saison depuis bien longtemps», dir a qui empêche les jeunes de la par des caisses ou par les étals
demande: «Quelle est l'utilité d'un hiver nale ar r ive, elles deviennent Madjid Cheklat, pr ésident du r égion de pr atiquer leur spor t qu’on ne débar r asse jamais.
centre médical s'il n'est pas fonc- impr aticables en s' embour bant comité de village Kaf Lagab. Et favor i, à savoir le football. On se donne tout de même
tionnel ? Comment faire face en avec les eaux pluviales, d'autant d’ajouter : «Nous avons déposé Rachid Aissiou. la peine d’ôter la tente
qui couvre du froid leur
Draâ El-Mizan propr iétaire, de peur qu’elle
ne soit empor tée. Toutes

Les barrages et les retenues d'eau remplis sor tes de produits s’y vendent
quotidiennement à longueur
es der nières pluies de la semaine passée ont gation des cultures mar aîchères. Cependant, il mettre d'acheter la tuyauter ie», dir a un ex- de jour née, alor s que le
L augmenté le volume des bar r ages et des
retenues colinéaires. En effet, ils sont remplis
est à souligner que ces ouvr ages hydr auliques
nécessitent des tr avaux et des entretiens en
membre de la coopér ative qui est char gée de la
gestion de l'eau du bar r age. En tout cas, du
marché officiel n’ouvre que
deux fois par semaine. Le soir,
jusqu'au niveau de leur digue. À Aïn Zaouia, le per manence. L'exemple du bar r age de Dr aâ côté des agr iculteur s, ils sont satisfaits du taux des tas de légumes avar iés,
tremplin a débor dé. On croit savoir que même El-Mizan est édifiant quand on sait qu'il est de remplissage de ces ouvr ages à l'heure qu'il des car tons et autres détr itus
envasé à plus de 80% . «Il faudr ait peut être est alor s que nous sommes encore en hiver. appar aissent dans les
des dizaines de car pes qui y vivent ont échoué
que les r esponsables pensent à mieux les «D'ici la fin de la saison hiver nale, il n'y aur a moindres recoins de ce
au bor d du bar r age. «On a trouvé quelques
exploiter. Tout d'abor d, il faudr a le désenvaser, plus de place pour un mètre cube d'eau dans «marché» infor mel mais qui
espèces juste au contrebas de la digue. À r ap-
puis remettre à l'état les r éseaux d'ir r igation. ces bar r ages et retenues. Mais, nous insistons semble tolér é. Les r iver ains
peler qu'un projet de pisciculture a été initié
dér angés par les odeur s, les
dans ce bar r age, mais il n'a pas abouti pour J e me souviens qu'au début des années 70 jus- encore une autre fois que le taux de remplissa-
br uits de «la cr iée» et les
des r aisons qu'on ignore. Pour cette année, le qu'aux années 80, les r éseaux fonctionnaient et ge n'est pas r éel si on comptait la quantité rem-
poussières, vivent les volets
bar r age est plein avant même la fin de l'hiver. l' eau était ser vie dans tous les champs. plie de vase», souligner a un autre mar aîcher.
clos. L’effor t consenti par
Le spectre des années pr écédentes lor sque le Aujour d'hui, ils ont dispar u. On ne voit même Devant ce manque, les responsables de ce sec-
l’APC en recouvr ant de béton
bar r age était asséché ne pointe plus à l'hor i- pas les bouches d'ir r igation. La plupar t des teur devr aient r egar der du côté de ces
l’aire du marché ainsi que la
zon», fer a remarquer un agr iculteur de cette mar aîcher s recourent au pompage de l'eau ouvr ages hydr auliques et trouver les solutions
tentative d’y délocaliser ces
localité à vocation agr icole. Effectivement, avec des motopompes et utilisent aussi de la pour r épondre aux revendications des fellahs
marchands infor mels ont
aussi bien le bar r age de Dr aâ El-Mizan que les tuyauter ie sur deux, voire trois kilomètres qui laissent en jachère des ter res fer tiles et été vains. La solution ne
retenues d'eau débor dent déjà. C'est un bon pour cer tains. Ce n'est pas nor mal que de tels hautement productives à cause justement de la viendr ait, semble-t-il, que
signe pour notamment les cultur es mar aî- ouvr ages hydr auliques ne soient pas bien mal exploitation de ces r éser ves hydr auliques. par l’ouver ture d’une aire
chères dans la r égion. Ces r éser ves hydr iques exploités et non rentabilisés. Et puis, les agr i- Amar Ouramdane couver te devant r éunir les
sont consacr ées, notamment en été, pour l'ir r i- culteur s n'ont pas tous les moyens de se per - marchands et les r égular iser.
La demande de l’APC, il y a
Tizi-Ouzou quelques années, d’ér iger une
telle str ucture n’a pas eu
L’association des stomisés fête ses 30 ans l’aval de la wilaya, pour cause
de ter r ain instable. Ne
’association des stomisés de la que de sur vivre à cette maladie défécations dans une poche et qui matisation et de chauffage et où disposant pas d’un ter r ain
L wilaya de Tizi-Ouzou, qui
active depuis une tr entaine
avec un anus ar tificiel à l’abdo-
men. C’est dans le but de por ter
pèse lour d sur ces individus, il y a
également cet aspect financier qui
tous les types de soins sont assur és
et même le dépistage des cancer s.
d’assiette adéquat pour sa
délocalisation, les autor ités ne
d’années, continue d’exister, tant main for te à cette fr ange de la les hante de par leur dépendance Pour fêter ses 30 ans d’aides aux peuvent qu’accepter cette
bien que mal, gr âce au dévoue- société que fut cr éée, en 1988, l’as- aux pochettes d’évacuation des malades stomisés, l’association situation qui ne fait que
ment de ses membres et au soutien sociation d’aide aux stomisés (per - défécations, un produit qui semble or ganise, aujour d’hui, le jeudi 31 s’empirer. Devenue un marché
des bienfaiteur s, dit-on. Cette sonnes ayant subi une stomie) r are, car même les str uctures éta- janvier 2019 à 14h, un gala à la à ciel ouver t, la gr ande r ue
str uctur e accompagne des per - ASA, dont le siège se trouve à Tizi tiques accusent un manque ter - Maison de la cultur e Mouloud que les automobilistes
sonnes stomisées dont la souffr an- Ouzou. Elle est également r ible en la matière. Une car avane Mammer i de Tizi-Ouzou, avec la tr aver sent difficilement ne
ce physique et sur tout psychique membre de «l’Inter national osto- de solidar ité nationale or ganisée par ticipation des chanteur s tar der a pas à laisser place
sont indescr iptibles, dans le sens my association» (IOA) et du grou- en 1989 a per mis la constr uction à Rabah Oufer hat, Ali Ideflawen, aux étals de marchandises
où leur dépendance constitue, pe Europe de cette der nière. Elle Tizi-Ouzou de la clinique Ouazib et Arezki Mennad. Quant et à contr aindre les véhicules
pour elles, une humiliation. En est unique en son genre sur le ter - Mohamed Boudiaf. Cette der nière à l’animation, elle ser a assur ée à changer d’itinér aire.
effet, se savoir atteint du cancer r itoir e national. Outr e l’aspect est composée de 23 lits dans des par le duo Djamila Ker dja et A. O. T.
du côlon est moins tr aumatisant psychique et social de por ter ses chambres en double dotées de cli- Khaled Par hasar d. F Moula.
10 BOUIRA Jeudi 31 janvier 2019

M'CHEDALLAH LAKHDARIA Obstrués par la boue charriée par les pluies


CFPA Toudert Daou

Les accès aux


Les dernières
Formation intempéries ont
au profit causé beaucoup
des ouvriers de dégâts à

villages rouverts
e centre de for mation et d’enseigne-
travers la wilaya
L ment professionnels (CFPA) Touder t
Daou de M’Chedallah a mis en applica-
de Bouira,
tion la convention signée entre le notamment sur
ministère du secteur et celui de le réseau routier.
l'Intér ieur et des collectivités locales.
La convention datée du 1er octobre 2018,
ans la r égion de

D
accompagnée d'une instr uction pour exé-
cution, consiste en la for mation du per - Lakhdar ia, plusieur s
sonnel des cantines scolaires des pr i- voies d’accès menant à
maires, tels que les cuisinier s, aides cuisi- de nombreux villages ont été
nier s, ser veur s, agents d'entretien et inondées par les eaux pluviales,
plongeur s. L'instr uction or donne aux lesquelles ont char r ié boue,
directeur s des CFPA de signer à leur pier r es et autr es br anchages.
tour des conventions avec les maires Des coulées de boue ont été
pour l'affectation des stagiaires, ce qui enr egistr ées dans diver s
a été fait avec les six APC de la daïr a de endroits, rendant la circulation
M'Chedallah, affir me le directeur du tr ès difficile pour des centaines
CFPA, Idir Chachoua. Ainsi, apprend- de villageois. C’est le cas au
on, une première promotion de 70 sta- niveau du village Ouled El-
giaires, dont la for mation d'une dur ée Mahdi, où plusieur s voies
de dix jour s a été effectuée entre le 19 et d’accès ont été coupées à la cir -
le 29 aout 2018, a ter miné son cur sus de culation en r aison des coulées de
for mation et affectée dans des écoles de boue qui ont obstr ué les routes.
la circonscr iption de M'Chedallah. Selon Situation qui a provoqué un iso-
notre inter locuteur, les inscr iptions dans lement des populations de ce vil-
cette filière pour la session de févr ier lage. Aussi, au quar tier
prochain ont d’ores et déjà commencé Timeslamt, relevant du village
et d'autres promotions bénéficieront de Tasselaht, un glissement de ter -
la même for mation jusqu'à éliminer la r ain a été enregistr é sur la route
majeure contr ainte du manque du per - menant à la localité. Selon les populations. À Talandjir, et vu apr ès l’approbation des ser vices sur les lieux pour évaluer les
sonnel de cuisine qui a entr avé sér ieuse- ser vices de la commune, sept les impor tants dégâts subis par de la wilaya. À Mesmoulata où dégâts, pour ensuite élabor er
ment le fonctionnement des écoles pr i- familles vivant dans ce quar tier la route en r aison d’un glisse- une passerelle a été fr agilisée une fiche technique pour la
maires de la r égion par le passé. Une sont restées coupées du monde à ment de ter r ain, il a été décidé par les for tes pluies, une fiche pr ise en char ge des tr avaux de
seconde convention, et pas des moindre, cause de l’obstr uction de la d’inscr ire un projet de r éhabili- technique a été élabor ée en vue consolidation de l’ouvr age. Il est
a été aussi signée entre les deux route. Des glissements de ter - tation de la route reliant cette d’entreprendre des tr avaux de utile de signaler que dans la
ministères à la même date et tr ansmise r ains ont été également enregis- r égion à la RN5. Selon une fiche consolidation de l’ouvr age. Au commune voisine de Kadir ia, les
aussi aux CFPA pour exécution. Il s'agit tr és sur plusieur s r outes, à technique élabor ée par les ser - niveau de ce village, des citoyens ser vices de l’APC ont déployé
de la pr ise en char ge des opér ations de l’image de celle de Talandjir. vices de l’APC, le coût de tr a- inquiets ont aler té au lendemain d’impor tants moyens humains
restaur ation du mobilier scolaire et l'en- Des ouvr ages ont été aussi fr agi- vaux de r éhabilitation de ce des der nièr es intempér ies les et matér iels lor s, pendant et
tretien des infr astr uctures scolaires du lisés par le déchainement des tronçon de route est évalué à un ser vices de l’APC sur l’état de apr ès les intempér ies pour rou-
même cycle du pr imaire par les CFPA éléments naturels au village de milliar d 700 millions de cen- l’ouvr age et des danger s qui vr ir les routes inondées, débou-
par leur s propres moyens. Le respon- Mehouan et Mesmoulata, où times. L’on apprend que les tr a- pèsent sur les populations l’em- cher les avaloir s et évacuer les
sable expliquer a que des équipes de sta- une passerelle a subi des dégâts. vaux de ce projet seront lancés pr untant au quotidien. Une boues char r iés par les eaux de
giaires et leur s for mateur s prendront en Au lendemain de ces intempé- dans les pr ochaines semaines équipe technique a été dépêchée pluie. Djamel M.
char ge la r épar ation du mobilier dété- r ies et pour désenclaver cer tains
r ior é au niveau des écoles, au même titre villages, les ser vices de la com-
que la restaur ation et l’entretien du bâti,
tel que le r avalement des façades et r épa-
mune de Lakhdr aia ont dépêché BORDJ OKHRISS Gaz naturel
des équipes sur les lieux où ont
r ation des mur s d'enceintes et toitures en
tuiles. Il convient de signaler sur ce volet
que chacune des écoles pr imaires de la
été enregistr és de dégâts. Enfin,
des engins de la commune sont à
Les travaux lancés en février
pied d’œuvre depuis dimanche lusieur s villages et hameaux de la commune de de ces villages, notamment celui de Meknine, qui
r égion a, dans sa remise, un authentique
cimetière de tables, chaises et bureaux
der nier pour tenter de déblayer
les routes et les débar r asser de
P Bor dj Okhr iss, dans la wilaya de Bouir a, ver -
ront, à par tir du mois de févr ier, le lancement des
m’ont exposé le problème de l’absence du gaz. J ’ai
pr is des engagements quant au r accor dement de
pour la plupar t légèrement détér ior é et boues char r iées par les eaux tr avaux de r accor dement au gaz naturel. C’est ce leur s foyer s au gaz et je r éitère une fois de plus les
facilement r écupér able mais laissé à pluviales et sur tout rouvr ir cer - qu’a annoncé, cette semaine, le wali de Bouir a, mêmes engagements quant au lancement des tr a-
l’abandon faute de main d'œuvre quali- tains axes à la circulation auto- Mustapha Limani. Ce der nier a déclar é que plu- vaux en févr ier prochain», a déclar é le wali. Et
fiée. La gestion de ces écoles pr imaires mobile. Le pr ésident de l’APC, sieur s villages de la daïr a de Bor dj Okhr iss sont d’ajouter : «Le progr amme existe et les enve-
étant toujour s du ressor t des APC, et vu accompagné des ser vices tech- concer nés par le projet qui ser a lancé à par tir de loppes financières aussi et les tr avaux de r accor -
le peu de subventions dont bénéficient niques, s’est rendu au niveau de févr ier prochain. Selon lui, il s’agit des villages dement de ces villages déjà cité au gaz naturel
ces collectivités locales, il n’est nullement plusieur s villages pour super vi- seront lancés au mois d févr ier ».
Meknine, Laaouilat, Aouchr ia, Rouabaa,
exagér é de dire qu'elles sont à l’abandon ser l’opér ation et sur tout pour D. M.
Houamed, Lahdjilat et l’extension de Ouled
sur le volet entretien, notamment depuis s’enquér ir de la situation des Khmis. «J ’ai déjà reçu les populations de cer tains
les cinq der nières années. Leur dégr ada-
tion était telle que les parents d'élèves et
des bénévoles se sont impliqués dans des ZOUZAMEN Ighzer Iouvaz
opér ations de volontar iat à tr aver s toute
la r égion, pour sauver ce qui pour r ait
l'être encore. Rappelons, enfin, que le
Un ravin de tous les dangers
e r avin dénommé Ighzer Iouvaz, qui tr a- 2014, provoquant une avar ie qui n'a pas été niques, est la r éalisation d'un nouvel ouvr a-
CFPA Touder t Daou, situé à la nouvelle-
ville, a ouver t ses por tes le 15 août 2000 L ver se le chef-lieu de la commune de
M’Chedallah sur sa pér iphér ie Est dans le
r épar ée à ce jour. Une négligence qui
conduit au refoulement de l'eau provenant
ge de dr ainage sur une longueur qui fr ôle les
300 mètres et qui nécessite une enveloppe
et il comptabilise à l'heure actuelle pas
sens Nor d-sud, constitue une menace directe de ces cr ues qui débor dent à l'entr ée supé- financière de l'or dre de 350 millions de cen-
moins de 300 stagiaires en apprentis et
sur le lycée de Zouzamen. Ce r uisseau qui r ieure du boulevar d et qui inondent plu- times. C'est un point noir à l'or igine de plu-
r ésidentiels, toutes spécialités confon-
prend naissance à Ighil Gehiya, à quelque 4 sieur s unités économiques des deux côtés de sieur s danger s et qui nécessite une ur gente
dues, et 30 autres en apprentissage au
km plus haut sur les flancs sud de la colline cette ar tère et qui finissent leur cour se à pr ise en char ge avant que l’ir r épar able ne se
profit des femmes aux foyer s r épar ties
sur cinq spécialités. Le centre offre aussi d' Achaivou, enr egistr e des cr ues à la l’intér ieur de la cour du lycée où non seule- produit en ces lieux. Rappelons pour souli-
des for mations dans cinq autres spécia- moindre aver se. Aussi, un ouvr age souter - ment plusieur s classes, le labor atoire et la gner le danger que constitue ce r avin que
lités aux agr iculteur s dans le statut de r ain a été r éalisé à par tir de l'endroit où ce salle du gymnase se retrouvent à chacune de dur ant l'une de ses cr ues en septembre 2018,
for mations qualifiantes. Notons pour cour s d'eau est enjambé par la route qui ces cr ues noyés, mais a aussi dangereuse- un enclos aménagé par un éleveur de
conclure que ce centre et l'annexe de relie Zouzamen à la ville de M'Chedallah ment fr agilisé le mur d'enceinte de la par tie capr ins en sa bor dure, à l'entr ée Est du
Sahar idj ont lancé, depuis le début du jusqu'au rond-point de la nouvelle-ville, le supér ieure du lycée. Un mur qui a fini avec chef-lieu de commune, a été car r ément
mois en cour s, plusieur s car avanes de long du boulevar d qui fr anchit la zone d'ac- le temps par s'incliner ver s l'intér ieur de l'é- balayé par les eaux en fur ie et pas moins de
sensibilisations à tr aver s la r égion, en tivités. Malheureusement, cet ouvr age de tablissement en étant par cour u d' ef- 30 chèvr es ont été empor tées, dont les
ciblant en par ticulier les zones r ur ales. dr ainage a été obstr ué lor s des tr avaux de froyables fissures. Ce mur ne tient encore cadavr es ont été r epêchés quelque 300
O. S. ter r assement effectués sur l'assiette du ter - debout que par une fr agile équilibr e. mètres plus bas.
r ain qui a reçu la piscine semi-olympique en L'unique solution, selon les ser vices tech- Oulaid Soualah
Jeudi 31 janvier 2019 CULTURE 11

TIZI-OUZOU Bibliothèque principale de lecture publique

Un joyau architectural
au service de la culture
La bibliothèque Plusieurs activités
principale de culturelles abritées
lecture publique
Depuis son ouver ture, la biblio-
de la wilaya de thèque pr incipale de lectur e
Tizi-Ouzou est un publique a abr ité plusieur s évène-
ments et activités culturelles, tels
joyau architectural le Salon du livre, des ar ts gr a-
culturel avec sa phiques, de la bande dessinée, les
ar ts plastiques, le Festival culturel
décoration et son local lire en fête, entre autres, en
plus de célébr ations notamment
style moderne, de la J our née inter nationale des
dont peut archives, la J our née mondiale du
livre, les fêtes nationales, en plus
s’enorgueillir la des colloques, des commémor a-
population. tions et des ventes dédicaces.
Quator ze r encontr es littér air es
u haut de ses six étages ont été animées à ce jour par de

D ér igés sur une super ficie de


4 780,67 m², cette institu-
tion est située au boulevar d Stiti,
gr ands noms, comme Rachid
Boudjedr a, Abdelkader
Bendameche, Slimane Hachi,
Hocine Haroune, Mohamed Attaf,
au chef-lieu de wilaya, et compte rents, la directr ice de la culture de cette bibliothèque comprend plus libr air ies, je pr éfère me les procu-
plus de 7 000 adhérents. Le projet Ahcène Mar iche, Nadjib
la wilaya de Tizi-Ouzou, Nabila de 9 000 ouvr ages qui sont par - rer gr atuitement et je trouve tous
de sa constr uction a démar r é en Stambouli, Amel El Mehdi, Samir
Goumeziane, annonce : «Deux tagés comme suit : Culture géné- les romans qui m’intéressent. Le
2010 pour s’achever en 2016. Elle Kacimi, les laur éats du pr ix Assia
années apr ès son ouver tur e au r ale 632 livres, sciences techniques per sonnel est tr ès agr éable, les
a été inaugur ée le 29 mai 2016. Djebar du roman en tamazight
public, nous avons l’honneur 1 521, sciences sociales 1 378, ar ts, bibliothécaires nous donnent des
La bibliothèque pr incipale de lec- Mustapha Zaar our i, Lynda
d’annoncer que le nombr e langues linguistique et littér ature conseillent sur le choix du livre».
ture publique est repar tie sur plu- Koudache et Rachid Boukharoub,
d’adhér ents dépasse les 7 000, 1 782, philosophies 198, histoire
sieur s espaces lumineux qui sont Mouloud Ounoughene, Omar
toutes catégor ies confondues. À géogr aphie 541, littér ature, reli- Ateliers pédagogiques Ker dja, Lazhar i Labter … Des
r éser vés à la lecture : une salle de noter que cet établissement prend gion 108, droit 445, ar t 534, spor t
lecture pour jeunes, deux salles de tables rondes et conférences ont
en char ge toutes les fr anges de la musique 296, enfant, jeunesse De nouveaux atelier s pédago-
lecture pour adultes (une pour le été également animées par des
société y compr is les non-voyants dans tous les domaines 1 762. Sa giques ont été lancés en octobre
tr avail en groupe et l’autre pour le conférencier s, tels Rachid Bellil,
avec l’atelier br aille qui fait un r ichesse en livres et le calme inci- der nier au sein de l’établissement,
tr avail individuel), une salle inter - Amine Zaoui, Abdelmadjid
tr avail exceptionnel». Selon la res- tent les gens à fr équenter cet à savoir les atelier s de langues
net, une salle r éser vée aux per - Chikhi (dir ecteur génér al des
ponsable du secteur de la culture endroit. «J e pr épare ma spécialité, (ar abe, tamazight, fr ançais et
sonnes ayants des besoins spé- ar chives nationales), Youcef
de la wilaya, «cette bibliothèque je viens étudier ici pour le calme anglais), d’astronomie et du club
ciaux et une salle pour enfants. De Sayah, Nadia Sebkhi, Hamid
demeure la pr incipale, au côté du qui r ègne au niveau de la salle de de lecture pour enr ichir et diver si-
nombreuses activités autour du Bilek, Hacène Hallouane, Ahmed
r éseau impor tant de bibliothèques lecture et également pour la dispo- fier les atelier s déjà existants,
livre sont or ganisées à longueur Bouallili, Yacine Si Ahmed…
r éalisées dans notr e wilaya au nibilité des ouvr ages. Même notamment les tr avaux manuels,
d’année. Cette bibliothèque est Rappelons que la bibliothèque a
nombr e de 100, entr e biblio- quand je ne trouve pas un titre, les le conte, la bande dessinée, l’infor -
devenue un vér itable lieu de ren- par ticipé a la 23e édition du Salon
thèques ur baines, semi-ur baines, bibliothécaires me demandent la matique et l’atelier br aille. La
contre et du savoir au ser vice du inter national du livr e d’Alger
salles de lecture et bibliothèques r éférence afin de le commander », tr anche d’âge des adhérents var ie
citoyen, avec ses 35 fonctionnaires (SILA) avec un progr amme r iche
communales r éalisées dans le dir a le Docteur Azedine Nour aoui. entre 10 et 15 ans et plus pour les
entre documentalistes, archivistes, et var ié, notamment une exposi-
cadre du FCCL que notre direc- Rencontr é à l’espace chercheur, nouveaux atelier s. «L’objectif est
conseiller s et animateur s culturels tion d’affiches des différents évé-
tion équipe au fur à mesure selon Slim dir a : «J ' ai commencé à de développer les savoir s, les
et per sonnels administr atifs qui nements qui se sont déroulés au
les taux d’avancement des tr a- venir depuis l'an der nier. J e n'ai savoir-faire et les compétences de
œuvrent en per manence pour la sein de l’établissement, une expo-
vaux. Ceci dénote de l’impor tance pas de lieu où tr availler. Cette nos adhérents. Tout atelier péda-
promotion de la lecture publique. sition de livres, des tables rondes,
accor dée par l’État au livre, à la bibliothèque est plus proche de gogique est un moment de discus-
L’institution est ouver te au public des ventes dédicaces avec des
lectur e publique et au savoir chez moi, en plus tout est gr atuit». sion, d’échange et de cr éation qui
du samedi au jeudi de 8h30 à auteur s et jeunes talents de la
d’une manière génér ale». De son côté, Yamina, rencontr ée à se fer a en fonction d’un progr am-
20h30 et le vendredi de 15h à 20h. wilaya et des atelier s de tr aduc-
l’espace jeunesse, affir me : me, calendr ier tr acé par la direc-
L’inscr iption est gr atuite et se fait tion et d’illustr ation et cr éation
Fonds livres important «J ’aime étudier au niveau de cette tion de l’établissement», dir a autour du livre.
à par tir de l’âge de 4 ans et plus. salle, c’est calme. Vu le pr ix des Nabila Goumeziane, la r espon- Sonia Illoul
Concer nant le nombr e d’adhé- Par ailleur s, il est à souligner que livres qui est exor bitant dans les sable de cette institution.

Mémoires d’un artiste-chanteur, moudjahid


Mohand-Arezki Bouzid se raconte
autobiogr aphique. Un r écit de r ésistance qui confie-t-il. Dans son livre, l’auteur abor de, tiste-chanteur se remémore, avec une cer tai-
r évèle un parcour s atypique d’un homme d’abor d, sa naissance, sa famille et son villa- ne nostalgie et fier té, les anecdotes entre
conjugue souvenir s et espér ances. «Les ge natal El-Kalàa-Fenaia de Béjaïa, qu’il ar tistes et les moments for ts de ses galas
ar mes dans une main et les par titions musi- quitter a, par contr ainte, à l’âge de trois ans. nationaux et inter nationaux. Il nous livre sa
cales dans l’autre», il nar re son enfance, sa « e n’oublier ai jamais cet exil inter ne, ce jour rencontre avec le maitre du chaâbi, El Anka,
vie de moudjahid et d’ar tiste, avant et apr ès de dépar t ver s l’inconnu long de 300 et sa proximité avec Far id El Atr ache et
l’indépendance. Des écr its autobiogr a- kilomètres. Mon père s’ar me d’un bâton, Ouar da, lor s des gr andes soir ées par i-
phiques qui illustrent des souvenir s et des taillé sur mesure d’un olivier nour r i jusque- siennes. Mais pas seulement. Ses galas inter -
souffr ances. «Du haut de mes quatre-vingts là par la sueur de mes ancêtres. De sa main nationaux en Europe, entre autres, lui pro-
ans, je par le avec des mots sincères d’un droite et for te, il écr asait le nœud du ballot cur aient le sentiment que «la culture amazi-
cœur mûr i dans la douleur, dans l’abnéga- contenant quelques haillons, des figues ghe renaissait non pas de ses cendres, mais
tion et dans l’amour de la patr ie et des sèches et quelques rondelles de galette d’or - indéniablement de la br aise de son sang qui
Algér iens. J e par le à mes congénères, à la ge (…) J e marchais côte à côte avec ma mère n’a jamais cessé d’ir r iguer les r acines ances-
génér ation pr ésente et aux génér ations à tr aver s les champs jonchés de houx tr ales en communion avec la gr andeur astr a-
futures, avec des mots écr its d’une encre piquants et de pier res aiguisées. Tr ès souvent le». Enfin, Arezki Bouzid accompagne son
par ticulièr e, sentant l’encens des aïeux, je me r éveillais dans les br as de mon père r écit de vie de plusieur s photos de familles et
mélangée aux lar mes sanguines afin de calli- tr aver sant les petits villages et les hameaux à de documents histor iques.
e moudjahid et ar tiste-chanteur Mohand gr aphier les pages de mon histoire qui tr a- moitié délabr és», écr it-il. Apr ès le r écit de sa Farida Elharani
L Arezki Bouzid vient de publier un livre ver ser a avec vous le troisième millénaire», vie, notamment la guer re de libér ation, l’ar -
Jeudi 31 janvier 2019 DESTINS DE VIES 13

Cruelle malchance (76ème partie)

Résumé

Nabil, agent de l’éducation


dans un lycée, veut
épouser Amina, sa jeune
collègue mais celle-ci, bien
qu’elle n’y voie pas
d’inconvénient, hésite à
parler de lui à sa mère,
pour des raisons
complexes qu’elle n’ose
pas divulguer au jeune
homme. Comme celui-ci l’a
relancée plusieurs fois, elle
lui promet d’aborder le
sujet avec sa mère durant
le week-end. Un week-end
qui commence par une
visite à la clinique où sa
sœur aînée vient de mettre
au monde une petite fille. À
cette occasion, l’accouchée fi (feuilleton sentimental) ? - C’est-à-dire ? Comment ça - Oui… D’ici là, il s’écouler a
mina secoua sa tête de
a reçu un grand bouquet de
fleurs dont elle ne connaît
pas l’origine. En fait, c’est
A haut en bas :

- Oui, Nabil. J e vais y aller


- Oui, tu as r aison. Mettons-
nous au tr avail.
- Mais ne bouge pas trop ton
br as. Tu aur ais dû rester à la
«spéciale» ?
- Tu sais que ma sœur aînée
est âgée et elle ne s’est jamais
mar iée, cela l’a rendue aca-
beaucoup d’eau sous le pont
de l’oued El Har r ach ! lâcha
avec lassitude Amina qui
commençait à r éaliser que la
doucement. J e tiens beaucoup
Nabil qui est derrière ce à elle, sur tout depuis que mon maison au moins pendant une r iâtre et mauvaise. Elle est vie heur euse des amour eux
père est par ti. semaine, Nabil. capable de tenir des propos que donnent à voir les feuille-
bouquet de fleurs par le Puis, sans r éfléchir, elle ajouta - Quoi ? Mais tu es folle ? désagr éables enver s ta mère tons sentimentaux de la télévi-
biais duquel il voulait à voix basse : Une semaine sans que je ne te sans r aison. sion était loin de cor respondre
voie ? - Oh ! Nabil, tu me fais peur. à la r éalité.
obliger Amina à évoquer - J e tiens aussi à toi, Nabil. Tu
- J e te l’ai déjà dit, Nabil. Et cette femme ser a ma future - Donc, si ma mère me deman-
ne le sais peut-être pas mais je
son existence à sa mère et crois beaucoup en toi. J e suis Nous ne sommes pas dans un belle-sœur. de combien vous serez à venir
ses nobles intentions. La cer taine que tu finir as par mousselsel. - Mais nous avons décidé demander ma main, je lui
r éussir ta vie et que toute cette - Oui, oui, d’accor d. d’habiter seuls, Amina. dir ai trois : toi, ta mère et ton
jeune fille finit par parler du vie de peines et de douleur s ne - Ah ! Nabil, aujour d’hui, je - Oui, mais elle viendr a nous fr ère.
jeune prétendant à sa mère ser a plus qu’un mauvais cau- dir ai à ma mère que tu veux rendre visite, sur tout si elle - Oui… Tu es bien optimiste,
chemar. venir demander ma main. Tu voit qu’il y a plus d’espace Amina…
et cette dernière lui signifie sais qui viendr a avec toi ? chez nous que chez ta mère. - Oui… Nabil, je dois être
- Merci, Amina, merci. Et toi,
qu’il est hors de question tu ne peux pas t’imaginer à - Ma mère et mon fr ère ainé. - Ben… Que veux-tu que je te optimiste. On ne vit qu’une
- Et ta sœur ainée ? dise, Amina ? D’ici là nous fois. Ce ser ait le bouquet si en
qu’elle se marie avec le quel point je me sens bien
- Non… elle ne viendr a pas trouverons une astuce pour plus de r ater ma vie, je r ate
quand je suis avec toi.
«premier venu». - Bon, ça suffit, Nabil ! Tu te parce qu’elle est un peu spé- qu’elle ne vienne pas nous mes espoir s.
crois dans un mousselsel aati- ciale. voir souvent. N. N. S (à suivre…)

Un conte de la haute Kabylie Histoires et légendes


de chez nous

Résumé
La justice du bâton (5ème partie)

yant convaincu sa femme et ses quatre blèmes avec les gens. Sais-tu femme qu’il aussi, comme d’habitude et se pr épar a à se
Un paysan est tellement pauvre A fillettes de ne r ien laisser appar aître
de leur nouvelle condition de famille r iche,
m’est ar r ivé plusieur s fois de tr aver ser des
for êts au cr épuscule sans avoir à aucun
rendre à la fontaine avec sa voisine dès
qu’elle l’aur ait appelée. Puis elle r éfléchit
que pour nourrir sa femme et le paysan demanda à la mar mite de lui moment eu peur de rencontrer des br i- et se dit qu’elle ser ait idiote de se fatiguer
ses quatre fillettes, il était donner un petit plat de couscous aux gands ? Alor s que les commer çants ou des en r amenant de la fontaine deux énor mes
réduit à couper un des oliviers glands et il l’obtint aussitôt. Cela provoqua gens connus pour leur aisance ne peuvent jar res d’eau alor s qu’elle était désor mais la
que lui avait légués son père les moquer ies de sa femme. passer par ce même endroit sans se faire femme d’un homme immensément r iche.
pour en vendre le bois. Au - Mais tu es extr aor dinaire, ô mon cher attaquer et détrousser, et ce, même en plein Son mar i, lui, était obligé de se rendre à son
époux. jour. champ, il avait besoin d’être vu, sinon les
moment où le paysan va - Où veux-tu en venir ? gens se poser aient des questions quant à la
- Non, ce n’est pas vr ai ; c’est la mar mite
donner le premier coup de qui est extr aor dinaire. - Où je veux en venir, femme ? J e ne te le manière avec laquelle il subvenait à ses
hache, l’olivier crie et lui - Oui, ça je le sais mais je viens de décou- dir ai pas. Réfléchis un peu, juste un peu et besoins et à ceux de sa famille. Mais elle,
demande de l’épargner. Puis, vr ir que toi aussi tu es extr aor dinaire mais tu comprendr as ce que je voulais te dire. elle vivait à la maison et per sonne ne voyait
pour mettre fin à sa pauvreté, il à ta manière. Tu as la possibilité de lui En attendant que tu comprennes ce que ce qu’elle faisait. Par exemple, la mar mite
offre au paysan une marmite demander un abaghr ir au miel ou de la j’ai voulu te dire, laisse-moi manger ce pour r ait lui remplir d’eau ses jar res sans
viande d’agneau et toi tu demandes un plat couscous aux glands. Réfléchis aussi au qu’elle n’ait besoin de les emmener à la
magique qui donne ce qu’on lui meilleur endr oit pour cacher tous ces fontaine ! Elle r éfléchit, sour it et se dit
tellement pauvre qu’il est même à la por tée
demande. Celui-ci l’emmène à de n’impor te animal des bois. As-tu déjà bijoux et ces pièces d’or que t’a donnés qu’elle avait mieux une meilleure idée : Et
la maison. Deux de ses filles oublié que tu es r iche désor mais ? notre mar mite. si elle demandait à la mar mite de lui faire
expriment des vœux et la - Non, je n’ai pas oublié, je n’ai sur tout pas Le lendemain matin, le paysan se leva tr ès appar aitre une fontaine à l’intér ieur de la
marmite les exauce. La marmite envie d’oublier comment a été la vie que tôt comme d’habitude et se rendit à son maison ?
était réellement magique. j’ai menée jusqu’ici : modeste, simple et champ pour faire semblant de tr availler. N. N. S (à suivre…)
dure. Néanmoins, je n’avais pas de pro- Quant à sa femme, elle s’était levée tôt, elle
Jeudi 31 janvier 2019 SPORT 21

COUPE D’ASIE Japon - Qatar demain à 15h00 CAN-2023


La Côte
Une finale inédite
Pour sa première
finale de Coupe d'Ivoire
d'Asie, le Qatar
rencontrera
dit oui
a Côte d'Ivoire a accepté
demain à Abou
d'un tir du droit décoché depuis
l'angle de la sur face de r épar a- L d'or ganiser la Coupe
Dhabi (15h00) le tion: en inscr ivant son huitième d'Afr ique des nations en 2023
but du tour noi, Ali a égalé le (CAN), plutôt qu'en 2021, entér i-
Japon, quadruple recor d du nombre de buts mar - nant un glissement du calendr ier
vainqueur de qués par un seul homme dans une apr ès le retr ait de l'édition 2019
Coupe d' Asie des Nations, jus- au Cameroun, a-t-on appr is
l'épreuve. qu' alor s la seule pr opr iété de mar di de source officielle. La
l'Ir anien Ali Daei en 1996. Alor s décision a été pr ise mar di à l'is-
qu' Ali célébr ait son exploit, la sue d'une rencontre entre le pr é-
pluie de chaussures, de bouteilles sident de la Confédér ation afr i-
e Qatar s'est qualifié pour

L sa première finale de Coupe


d' Asie des Nations, où il
affronter a le J apon, en battant
et de canettes a redoublé et la ten-
sion s' est accentuée. Apr ès le
repos, pendant lequel un specta-
teur a br andi, sans succès, une
caine de football (CAF) Ahmad
Ahmad et le pr ésident de la
r épublique ivoir ien, Alassane
Ouattar a, en pr ésence des dir i-
lar gement les Emir ats Ar abes banderole sur laquelle on pouvait geants de la Fédér ation ivoir ien-
Unis 4 à 0 mar di à Abou Dhabi lire " Que l'Asie reste unie" , les ne (FIF). Le pr ésident de la
dans une ambiance par ticulière- Qatar is ont repr is leur domina- CAF a confir mé le glissement
ment hostile. Avant le match, tion. Et, apr ès leur troisième but du calendr ier au nom du pr inci-
l'hymne qatar i avait été copieuse- inscr it à la 80e minute par Hasan pe de solidar ité et indiqué que la
ment sifflé. Pendant le match, des Al-Haydos (80e), Al-Hajr i s' est Côte d’Ivoire devr a patienter
chaussur es, ainsi que d' autr es écroulé sur la pelouse touché par deux ans de plus jusqu’en 2023
pr ojectiles (bouteilles en plas- un projectile. Hamid Ismaeil a pour accueillir la compétition. En
tique, canettes, sandales, etc...) ont donné encore plus d'ampleur au 2014, la Confédér ation afr icaine
été jetés des tr ibunes sur le ter - succès qatar i (90e+3), alor s que de football (CAF) avait attr ibué
r ain, l'une d'entre elles atteignant l'équipe des Emir ats Ar abes Unis les trois prochaines CAN d'un
la tête du milieu de ter r ain Salem était r éduite à dix apr ès l'exclu- coup: 2019 au Cameroun, 2021
Al-Hajr i apr ès le troisième but. diplomatique et économique avec cor ner. Le joueur a dû alor s s'éloi- sion du défenseur Ismail Ahmed à la Côte d'Ivoire et 2023 à la
Apr ès le match, une pluie de le Qatar, accusé de soutenir des gner de la zone du poteau de cor - pour un coup de coude sur Al- Guinée. Mais l'or ganisation de
chaussur es et de bouteilles en mouvements extr émistes et de se ner et appeler l'ar bitre à la res- Hajr i. Pour sa première finale de l'édition 2019 a été retir ée au
plastique s' est abattue sur les r approcher du r ival r égional de cousse. Le Qatar a su gar der son Coupe d' Asie, le Qatar --pays Cameroun - au bénéfice de l'É-
joueur s quatar is qui fêtaient leur Ryad, l'Ir an. Sur la pelouse, les sang-froid dans cette atmosphère or ganisateur du Mondial-2022-- gypte - en r aison du retar d pr is
victoire. Dans les pays du Golfe, débats ont commencé de manière haineuse et devant cette foule hos- r encontr er a vendr edi à Abou dans les tr avaux. Dans un gr and
jeter sa chaussure en direction de musclée, Bandar Al-Ahbabi décol- tile de 38.000 spectateur s. Dhabi (18h00 locales/15h00 jeu de chaises musicales, la
quelqu' un est considér é comme lant du sol d'un tacle appuyé le Boualem Khoukhi a ouver t la fr ançaises) le J apon, quadr uple CAF a confié l'édition 2021 au
l' insulte supr ême. Depuis juin Qatar i Akr am Afif. Un peu plus marque à la 22e minute, son tir vainqueur de l' épr euve, qui a Cameroun, celle de 2023 à la
2017, l' Ar abie saoudite, les tar d, ce même Afif a été la cible de passant sous le ventre du gar dien dominé lundi l'Ir an (3 - 0) dans la Côte d'Ivoire et celle de 2025 à la
Emir ats ar abes unis, Bahreïn et lanceur s de bouteilles en plastique Khalid Eisa. Almoez Ali a doublé première demi-finale. Guinée. Mais la Fédér ation ivoi-
l' Egypte ont r ompu tout lien alor s qu'il s'appr êtait à tirer un la mise un quar t d'heure plus tar d r ienne de football (FIF) comptait
bien accueillir la compétition dès
ANGLETERRE 24e journée de la Premier League 2021. Elle avait même saisi le
Tr ibunal ar bitr al du spor t (TAS)

Newcastle surprend Manchester City ! pour contester le glissement de


dates choisi par la confédér ation.
La FIF va à pr ésent retirer son
e nombreuses rencontres de la 24e jour née tant, c’est bien Bur nley qui allait faire trem- le Kun Agüero faisait trembler les filets. Ser vi
D de Premier League avaient lieu avant-hier
soir aux quatre coins de l'Angleter re. Et à 21h,
bler les filets en premier, via Bar nes, apr ès une
per te de balle de Pereir a (0 - 1, 50e). Et ce n’é-
par David Silva, l’attaquant ar gentin a
enchaîné sur une belle repr ise de volée (0-1,
recour s déposé devant le TAS.

les deux équipes de Manchester jouaient. Elles tait pas ter miné, puisque de la tête, Chr is 1e). Dès lor s, Kevin de Br uyne et compagnie
n'ont pas r éussi à l'empor ter. Du côté des Red Wood signait le deuxième but de Bur nley (0 - 2, mettaient la main, ou le pied plutôt, sur le bal- Manchester
Devils, on a retrouvé le sour ire. Huit victoires
d’affilée toutes compétitions confondues, et un
80e), refroidissant totalement Old Tr affor d.
Paul Pogba a tout de même pu r éduire l’écar t
lon, ne laissant aucune chance aux Magpies de
pouvoir élaborer des attaques. Les Citizens
United
sacr é bond au classement qui a propulsé les
Mancuniens jusqu’à la sixième position, à seu-
sur un penalty provoqué par Lingar d (1-2, 87e)
et alor s qu’on se dir igeait ver s la première
étaient donc dans la gestion totale de la ren-
contre, donnant l’impression de jouer à 30% . Pogba
lement trois points de la quatr ième marche
occupée par Chelsea. Au final, les pension-
défaite pour ce Manchester United d’Ole
Gunnar Solskjær, Victor Lindelof a égalisé (2-
Il y avait tout de même quelques situations
intéressantes à se mettre sous la dent, comme
blessé?
naires d’Old Tr affor d ont égalisé en toute fin 2, 90e+2) ! Décidément, le Nor végien a un bel cette occasion de David Silva, boxée par le por - lor s que Manchester United
de match face à Bur nley (2 - 2) ! Bien que mal
classé, leur r ival posait énor mément de soucis
ange gar dien au-dessus de son épaule ! Son
équipe r este sixième. Les voisins skyblues
tier r ival (58e). Ils ont cependant été pr is au
piège, puisque Rondon allait égaliser pour l’é-
A a ar r aché un nul dans les
der nier s instants de la par tie
à la for mation entr aînée par Ole Gunnar avaient eux un déplacement chez une équipe quipe de Rafa Benitez. En vr ai buteur, l’ancien avant-hier soir contre Bur nley
Solskjær, qui peinait clairement à déployer son qui ne va pas tr ès bien, Newcastle. Chez des de Malaga a cr ucifié Eder son dans la sur face (2-2), étendant la sér ie d’invinci-
jeu. Aucune vr aie occasion à se mettre sous la Magpies qui enchaînent les rever s, les hommes (1 - 1, 66e). Et ça allait se compliquer, puisque bilité de son entr aîneur Solskjær
dent en première pér iode par exemple, et c’est de Pep Guar diola ont été sur pr is, s’inclinant 2 Matthew Richie, sur penalty, mettait les locaux à 9 matches, les fans mancuniens
Luke Shaw qui était le Diable Rouge le plus -1 alor s qu’ils avaient toutes les car tes en main devant (2 - 1, 80e) ! Manchester City n’a pas pu ont tout de même quelques r ai-
dangereux ! Au retour des vestiaires, les locaux pour l’empor ter. Les Citizens semblaient revenir, et Liver pool pour r ait prendre sept sons d’être inquiets suite à cette
semblaient un peu plus dangereux, ou c’était d’ailleur s plus que pressés de plier cette ren- points d’avance en tête de la Premier League rencontre. Ainsi, le jour naliste
du moins l’intention qu’ils avaient. Et pour - contre, puisque dès la première minute de jeu, en cas de victoire hier soir contre Leicester. Simon Peach, r édacteur en chef
football de la Press Association,
a indiqué hier sur son compte
PARIS SAINT-GERMAIN Blessé au pied droit Twitter que « Paul Pogba boitait

Neymar sera absent dix semaines en tr aver sant la zone mixte. On


dir ait que le milieu de ter r ain de
MU a pr is un coup. » Si le milieu
a star br ésilienne du Par is-SG quar ts de finale de la Ligue des avait été éliminé en 8es de finale pied, opér é avec la pose d'une vis
L Neymar, blessée au pied droit,
doit retrouver les ter r ains " dans
champions. Les matchs aller sont
progr ammés les 9 et 10 avr il et les
de la Ligue des champions par le
Real Madr id, futur gagnant de l'é-
en mar s 2018. Cette blessure avait
mis fin de façon pr ématur ée à la
fr ançais a joué toute la rencontre
de mar di soir, inscr ivant même
un but sur penalty, il pour r ait
un délai de dix semaines" , c'est-à- matchs retour les 16 et 17 avr il. Le preuve reine continentale. Cette première saison de " Ney" sous le
s’être blessé contre les Clarets.
dire début avr il, a annoncé hier PSG, pour être en quar ts de fina- année, le N.10 br ésilien (26 ans) a maillot du PSG. Et avait pesé sur
Reste à savoir désor mais s’il
son club. Apr ès r éunion d' un le, devr a se qualifier - sans été contr aint de céder sa place en le Mondial du Br ésil, achevé en
s’agit simplement d’une inquié-
" groupe d'exper ts médicaux mon- Neymar - face à Manchester cour s de match le 23 janvier en quar ts de finale car son cr ack n'é-
tude passagère ou bien si le
dialement reconnus" , un " consen- United, choc des 8es de finale de la Coupe de Fr ance contr e tait pas à 100% . Neymar était
champion du monde en titre
sus s'est dégagé pour proposer à Ligue des champions, avec un Str asbour g (2-0) en r aison d'une devenu le joueur le plus cher de
manquer a les prochaines
Neymar un tr aitement conser vatif match aller le 12 févr ier à Old vive douleur au pied droit. Le l'histoire (222 millions d'euros) en
confrontations des Red Devils,
de sa lésion du cinquième méta- Tr affor d et un match retour le 6 PSG s'était depuis contenté d'évo- débarquant au PSG en provenan-
avec comme premier rendez-vous
tar sien droit" , a expliqué le PSG, mar s au Parc des Pr inces. La sai- quer " une r éactivation douloureu- ce du Bar ça à l'été 2017.
un match contre Leicester
qui rejette donc l'hypothèse d'une son der nièr e sans sa mégastar se de la lésion du cinquième méta-
dimanche prochain (à 15h05).
nouvelle opér ation. La date de (Neymar avait été blessé au même tar sien droit" . En d'autres ter mes,
r etour espér ée cor r espond aux endroit du même pied), le PSG l'os long de la par tie exter ne du
22 SPORT Jeudi 31 janvier 2019

HONNEUR BÉJAÏA Mise Après deux


à jour de la 16e journée semaines de
RÉGIONALE 2 (16e journée)

Choc à El Kseur
repos, le
Sortie périlleuse championnat de
pour le leader la Régionale 2
uatre rencontres en retar d auront lieu reprendra ses
Q demain et apr ès-demain pour le compte
de la 16e jour née du championnat.
droits, demain pour les fameux trois points tant
que les deux for mations se trou-
L’Olympique Akbou, for t d’une avance de après-midi, avec vent dans une peu r eluisante
position au classement génér al.
douze points et qui mène le bal depuis l’enta- plusieurs affiches Ce der by ser a sans aucun doute
me de cet exercice, ser a en appel à Fer aoun
où il est attendu de pied fer me par l’olym- au menu. tr ès musclé et mér ite bien d’être
suivi de pr ès. Ceci est également
pique local. Une mission qui n’est pas du tout valable pour les gar s de la J S
commencer par le choc au
repos pour les poulains de Kamel Bouzit qui
doivent sor tir le gr and jeu face à un onze de
Fer aoun décidé à épingler une aussi grosse
pointure. Son pour suivant, la J SB Amizour,
À sommet qui opposer a
l’Olympique El Kseur au
CRB Kher r ata, deux for mations
M’Chedellah qui recevront leur s
homologues du WR Bor dj
Ménaïel. Enfin, le choc des mal-
classés aur a lieu à Tizi Rached
profiter a de la fr agilité de l’ARB Bar bacha qui jouent l'accession. L’OSEK,
entre l’OTR, avant-der nier du
pour rester coller au leader. De son côté, quatr ième au classement, aur a
classement, et le FC Tamelahth,
l'O M’Cisna, avec la r éception du CRB Aït cet avantage de jouer sur son ter -
lanter ne rouge. C'est l'occasion
R’Zine, semble bien ar mé pour améliorer sa r ain et aussi devant son nom-
pour Tamelahth d'entamer l'opé-
position au classement, à moins que leur s br eux public qui viendr a en
fauteuil, accueiller a dans l’autre Une occasion pour les hommes r ation sauvetage, mais la for ma-
adver saires du jour n'en décident autrement. masse, sur tout apr ès les bons
choc du jour l’ES Bir Ghbalou de Sofiane Chibane de se r appro- tion de Tizi Rached est décidée
r ésultats obtenus par son club.
Au bas du classement, la lanter ne rouge, le plus que jamais à creuser l'écar t
Son adver saire ne ser a autre que qui n’est autre que le cinquième cher du groupe de tête. Un match
SRB Tazmalt, n’a pas d’autre choix que de au classement. Ces deux teams appar emment facile pour les et pr endr e une avance consé-
le leader, le CRBK, distant de lui
mettre un ter me à 15 jour nées sans victoires, vont sans aucun doute se livrer à locaux, mais gare à la r éaction quente sur son adver sair e du
de quatre points. Il va sans dire
en s’imposant à domicile même si ce ne ser a une vr aie bataille, où aucune ne des Tadmaïtis. De son côté, le jour.
que dans ce genre de confronta- Samy H.
guère une tâche aisée face à la J S Ighil fer a de concessions à l’autr e. MC Bouir a de Ali Tellal tenter a
tion, l’avantage du ter r ain et le
Ouazoug. soutien du public est un atout L’USM Béjaïa, qui aspire aussi d’exploiter l'avantage du ter r ain Le programme
S. H. non négligeable, seulement, en jouer l'accession, effectuer a un et l'appor t du public pour r éussir CM Tidjelabine - ESB Ghbalou
football tout se jouer a sur le ter - pér illeux déplacement à Timezr it son match contre le RC Seddouk MC Bouir a - RC Seddouk
PRÉ-HONNEUR BÉJAÏA r ain. On s'attend à assister à une pour croiser le fer à l’Espér ance qui semble bien motivé pour J S M’Chedellah - WRB Menaeil
US Soummam - FC Tadmaït
(13e journée) belle rencontre, tout de même locale dans un der by indécis.
Pour sa par t, l’US Soummam
contrer l’ambition de son adver -
saire. Dans le bas de tableau, le OS El Kseur - CRB Kher r ata
impor tante mais pas décisive car

RC Ighil Ali - on n'est qu'au seuil de la phase


retour. De son côté, le dauphin, le
évoluer a sur du velour s avec la
r éception du FC Tadmaït, une
for mation envahie par le doute.
der by de Tizi-Ouzou entre l’OS
Mouldiouene et l’ES Dr aâ El-
Mizan ver r a une r ude bataille
OT Rached
ES Timezr it
OS Meldiouene
- FC Tamelaht
- USM Béjaïa
- ESD El Mizan
CM Tidjelabine qui a per du son
JS Djermouna, HONNEUR TIZI-OUZOU (17e journée)
l'affrontement ! Virée risquée pour le DC Boghni
pr ès une semaine de repos forcé, le
A championnat Pr é-honneur de Béjaïa
reprend la compétition. Le champion de la L a 17e jour née de la division honneur de
Tizi-Ouzou ser a marquée par le déplace-
que les visiteur s sont en per te de vitesse lor s
de ces der r ières jour nées. De son côté, la J S
Ouadhias qui recevr a le CRB Mekla, déce-
vant de match en match, n’aur a pas a pr ior i
phase allé, en l’occur rence la J S Melbou, ment du leader, le DC Boghni, au stade Oukil Boukhalfa ir a r endr e visite au KC trop de mal à s’imposer. Enfin, dans le bas du
par t lar gement favor i face à la modeste équi- Ramdane pour affronter le RC Betrouna. Les Taguemount Azouz, un adver saire en quête tableau, la lanter ne r ouge, l’ASC
pe de Tizi Tifr a. Toutefois, ce n'est pas gagné montagnar ds devr aient sor tir le gr and jeu de point. Une donne qui compliquer a sans Ouaguenoun, n’aur a pas le droit à l’er reur
d'avance. Cette jour née ser a marquée par le pour éviter de repar tir bredouille de cette doute la tâche aux jeunots de Kamel Ar ab qui devant son invité du jour de l’E Dr aâ El-
choc qui opposer a le troisième du groupe, le vir ée dans la ville des Genêts. En effet, les restent sur un nul à domicile face à un Mizan. Les locaux sont sommés de gagner
RC Ighil Ali, au dauphin, la J S Djer mouna, banlieusar ds de Tizi-Ouzou qui se recher - concur r ent dir ect au titr e. L’O Taour ir t pour ne pas compromettre davantage leur s
dans un match à six points. Les deux équipes chent, auront à cœur d’épingler le chef de file Mokr ane, qui est allé le week-end der nier chances déjà assez minimes dans la cour se à
de Tazmalt, à savoir le FET et l’OST, deux afin d’entrevoir la suite avec un bon mor al. Il damer le pion à l’AC Yakouren chez elle, ne la sur vie en division honneur.
autres for mations cor iaces, tenteront de gla- est vr ai que le par i n’est pas facile face à une devr ait pas laisser filer l’aubaine d’ajouter Z. L.
ner les trois points de la victoire dans leur s équipe du DC Boghni qui car bure à plein trois points dans son escarcelle à l’occasion Le programme
confrontations face respectivement à la J S r égime et qui se pr ésenter a en conquér ant, de la r éception de l’ES Assi Youcef qui semble RC Betrouna - DC Boghni
Tamer idjet et l’US Sidi Ayad, alor s que le mais ce n’est pas pour autant que les jeunots déjà r ésignée à se battre pour assurer le FC Ouadhias - CRB Mekla
WRB Ouzelaguène tenter a d’augmenter son d’Ivathrounen ne vont pas oser jouer cr âne- maintien. L’AC Yakour en qui s’est faite OT Mokr ane - ES A Youcef
capital point en recevant l’IRB Bou Hamza. ment leur s chances et aller chercher les trois étr illé chez lui lor s de la pr écédente jour née CA Fr éha - J SC Ouacifs
Enfin, la J S Béjaïa par t avec les faveur s des points. Toujour s dans le haut du tableau, le effectuer a une vir ée r isquée chez l’O Tizi KCT Azouz - J S Boukhalfa
pronostics face à la lanter ne rouge, l’ES Tizi CA Fr éha accueiller a la J SC Ouacifs dans un Gheniff, une équipe tr ès cor iace et qui ne va OT Gheniff - AC Yakouren
Wer. match qui semble à sa por tée, d’autant plus pas se faire intimider à domicile. Le FC ASC Ouaguenoun - ED El Mizan
S. H.
FOOTBALL FÉMININ Championnat national (15e journée)
PRÉ-HONNEUR
TIZI-OUZOU (11e journée) Déplacements difficiles pour les clubs béjaouis
US Sidi Belloua - L a quinzième jour née du
championnat national pr o-
l’ESFORT locale. L’ESF
Amizour qui a été battu la semai-
n’est jamais gagné d’avance. Le
CF Akbou, tenu en échec vendre-
Béjaïa abr iter a une belle affiche
entre le FCB local, défait lor s de

US Bouhinoun, gr ammée en totalité pour demain


à 11h ser a mar quée par le
ne passée à Alger par l’AS Sûreté
Nationale effectuer a un difficile
di passé, se rendr a à Touggour t
pour se r acheter de ce faux-pas
la pr écédente jour née et le J F
Khroub battu chez lui par les

un derby alléchant pér illeux déplacement de l’ESF


Amizour à Constantine, de la dif-
ficulté pour le FC Béjaïa qui
déplacement à la capitale de l’Est
algér ien pour en découdre avec le
FC Constantine, une équipe qui
en affrontant la modeste équipe
de l’ESFORT qui a été cor r igée
par l’Afak Relizane. Donc, une
algéroises de l’ASEAC, un match
tr ès complexe et compliqué pour
les Béjaouies qui doivent rester
ans la division pr é-honneur, le match qui
D retiendr a le plus d’attention c’est celui
qui poser a l’US Sidi Belloua au co-leader du
reçoit la cor iace équipe du J F
Khroub alor s que le CF Akbou
a forcé le CF Akbou au par tage
des points lor s du der nier match.
bonne oppor tunité pour les filles
de la Vallée de la Soummam pour
tr ès concentr ées tout au long de
la par tie pour espérer r éaliser un
pour r ait revenir avec une victoi- Une rencontre qui s’annonce tr ès se r acheter et revenir avec une bon r ésultat.
groupe A, l’US Bouhinoun, au stade Oukil
re lor s de son déplacement à difficile pour les filles d’Amizour, victoire qui va les hisser dans le Z. H.
Ramdane. Un der by a enjeu qui s’annonce
Touggour t en affr ontant mais reste jouable car un match classement. Le stade scolaire de
palpitant entre les deux voisins dans la r iva-
lité spor tive n’est pas à démontrer. L’US
Bouhinoun n’aur a pas le droit à l’er reur, car VOLLEY-BALL Championnat national dames (9e journée)
un faux pas pour r ait la reléguer au second
r ang, d’autant plus que son compagnon de
loge, l’US Tala Athmane, recevr a samedi la
Trois derbys béjaouis au menu
pr ès le repor t de la 8e jour née du cham- te. Le Seddouk VB, qui a été battu chez lui match tr ès intéressant à suivre et qui ser a
J S Djur djur a, un invité qui est loin de consti-
tuer un foudre de guer re. Toujour s dans le
groupe B, le FC Betrouna qui reste sur une
A pionnat pour cause de mauvaises condi-
tions climatiques, la 9e jour née qui est pro-
par le GSP, accueiller a à la salle
d’Awzellaguen la for mation du NR Chlef qui
sûrement à la hauteur comme toutes les
pr écédentes confrontations. L’expér ience des
belle sér ie, semble bien par ti pour conser ver gr ammée pour ce week-end ser a marquée a été défait à Béjaïa par le RCB, un match joueuses du MBB peut faire la différence
sa bonne dynamique à l’occasion de la r écep- par trois beaux der bys béjaouis qui restent tr ès ouver t mais il est tr ès difficile pour se mais tout r este tr ibutair e du mor al des
tion de son voisin de l’O Timizar t Loghbar. intéressants à suivre. Demain, la salle Opow pronostiquer. Les filles de la Soummam, qui joueuses le jour du match. Samedi prochain à
Dans le groupe C, le solide leader, l’AS Ait abr iter a à par tir de 15h le premier der by par tent avec un léger avantage du ter r ain et 16h30, la salle Opow accueiller a le troisième
Bouadou qui effectuer a un long déplacement entre le RC Béjaïa et l’OS Tichy, le premier du public, peuvent aspirer à un bon r ésultat der by béjaoui de la jour née entre le WAB et
à Makouda où il aur a à en découdre avec le reste sur une belle victoire lor s de la pr écé- si elles ar r ivent à bien négocier ce match. La le NCB, deux équipes qui ont per du à domi-
CS Ihasnaoune, semble en mesure de r écolter dente jour née contre le NR Chlef, alor s que le salle bleue de Béjaïa accueiller a, dans la cile leur s der nier s matchs, le premier contre
la totalité du gain. Un pactole qui per met- second a cr éé une gr ande sur pr ise en battant matinée de demain, le second der by béjaoui le MBB et le second contre l’OST, donc c’est
tr ait aux jeunots de Mouloud Bouaziz de le NC Béjaïa chez lui. Un match qui vaut la entre l’ASWB et le MBB, deux teams qui ont un match qui a un car actère de r achat pour
confor ter leur fauteuil de leader ship. peine de le voir afin de découvr ir les deux gagné leur s der nier s matchs respectivement les deux for mations.
Z. L. équipes qui restent sur une cour be ascendan- contre le W Ain Taya et le WA Béjaïa, un Z. H.
Jeudi 31 janvier 2019 SPORT 23

Auteurs d’une LIGUE 2 MOBILIS (20e journée) LIGUE 1 MOBILIS


série de trois Mise à jour
victoires de suite RC Kouba - JSM Béjaïa, demain à 15h00 de la 18e journée
en championnat,

Les Béjaouis
les joueurs de la
NAHD - DRBT
JSM Béjaïa sont aujourd’hui
appelés, demain à 15h00

en conquérants
e NA Husseïn-Dey tenter a de
après-midi, à en
découdre avec le
L s'emparer de la troisième place
au classement, à l'occasion de la
r éception aujour d’hui (15h00) au
RCK dans son stade du 20 Août 1955, du relégable
antre, le stade bonne dynamique de r ésultats DRB Tadjenanet, en match comp-
tant pour la mise à jour de la 18e
Benhaddad de positifs le plus longtemps possible.
jour née du championnat de Ligue 1
Côté effectif, deux éléments impor -
Kouba, dans le tants manqueront à l’appel demain Mobilis. Auteur de trois victoires de
apr ès-midi. Il s’agit du capitaine suite, dont une à domicile face aux
cadre de la 20e d’équipe Kamal Belmessaoud, qui Libyens du Ahli Benghazi (3 - 1) en
journée de a écopé d’une suspension d’un Coupe de la Confédér ation afr icai-
match fer me, et de l’attaquant ne, synonyme de qualification à la
la ligue 2 Mobilis. Hicham Mokhtar, out pour deux phase de poules pour la première
semaines en r aison d’une déchir u- fois de son histoire, le Nasr ia (6e, 26
es gar s de la Soummam (7es, re musculaire contr actée face à pts) devr a impér ativement l'empor -

L 27 points) se disent pr êts à


relever ce nouveau défi, afin
de confir mer leur belle for me et se
l’USM Annaba. S’expr imant à
propos de ce rendez-vous contre le
RCK, le défenseur latér al, Nabil
ter s'il veut monter sur le podium.
Le DRBT (15e, 17 pts), contr aint au
repos apr ès le repor t de son duel à
r appr ocher un peu plus du Khellaf, nous a confié : «Nous la maison face au CR Belouizdad
podium. Cependant, la mission des savons que le RCK nous attend de qui devait se jouer vendredi pour
par tenaires de Djelloul Daouadji pied fer me, décidé à prendre les ter r ain enneigé, est appelé à r éagir
est loin d’être une simple for malité leur s forces dans la bataille pour sous-estimer l’adver saire. Le tr a- trois points du match, vu sa situa- pour quitter sa position de relégable
face à une équipe qui se bat de l’empor ter. Mais au vu de l’état vail du staff technique a donc été tion au classement génér al. Mais
devant une équipe à qui tout r éussit
toutes ses forces pour quitter la d’espr it actuel qui r ègne au sein du axé sur la pr épar ation psycholo- nous ferons tout pour pr éser ver
groupe béjaoui, tout semble pos- gique des joueur s, les poussant à
actuellement. Les " Sang et Or " , sur
zone rouge. Les banlieusar ds algé- notre invincibilité».
sible à condition de demeurer bien donner le meilleur d’eux-mêmes leur lancée, par tiront lar gement
rois, qui restent sur un nul flatteur B Ouari.
concentr és sur le sujet et ne pas sur le ter r ain et pr éser ver cette favor is face au Difaâ, dont un éven-
r amené de Blida, jetteront toutes
tuel rever s l'enfoncer ait davantage
dans les profondeur s du classement.
DNA (19e journée) US Béni Douala - ES Ben Aknoun, demain à 15h
Le match de la saison ! COUPE ARABE
es regar ds seront br aqués, demain apr ès- d’attention des amoureux de la balle ronde en main for te. Mais gare à un troisième faux pas à
Quarts de finale
L midi, sur le stade du 1er Novembre de Tizi-
Ouzou qui ser a le théâtre de cette chaude
division nationale amateur et les suppor ter s des
deux équipes qui se battent pour l’accession en
domicile apr ès ceux concédés face au CR Béni
Thour et le NRB Touggour t. C’est le match de
(aller)
empoignade qui mettr a aux pr ises l’US Béni
Douala à l’ES Ben Aknoun, pour le compte de la
Ligue 2 Mobilis. Les joueur s, seuls acteur s sur
le ter r ain, ne comptent pas lâcher pr ise et veu-
la saison et il ne faut pas le r ater. Deux matchs
sont progr ammés pour demain et il s’agit de ce
Le MC Alger
19e jour née de la DNA. Un match qui opposer a
le leader à son dauphin et les Ath Douala, qui
lent s’imposer à nouveau devant cet adver saire
qu’ils ont déjà battus au match aller à Ben
choc entre l’USBD et l’ESBA et celui entre le
RCA et le RCB, sinon les autres rencontres sont
à l’assaut
auront l’avantage du ter r ain et l’appor t des
suppor ter s, n’ont plus droit à l’er reur et tente-
Aknoun. Les dir igeants, à leur tête Hocine
Ammam et le manager Dahmane Azem, ont
pr évues samedi à la même heure, c’est-à-dire à
15h.
d'Al-Merrikh
e MC Alger tenter a de prendre
ront de s’imposer pour s’emparer de la premiè-
re place aux côtés de son adver saire du jour,
motivé les coéquipier s de Sidi Salah et ne veu-
lent pas qu’ils r atent ce vir age impor tant de la
saison et exigent les trois points et r ien d’autre.
Le programme
Massi Boufatis
L option pour le der nier car r é de
la Coupe ar abe des clubs champions
mais avec un avantage. Tenus en échec lor s de la Vendredi
pr écédente jour née par le NRB Touggour t, les C’est la mobilisation génér ale et le staff tech- RC Ar ba - RC Boumer dès de football, en accueillant ce soir
poulains de Bacha se sont retrouvés éloignés du nique, à sa tête Mohamed Bacha, devr a dégager USB Douala - ESB Aknoun (19h00) au stade du 5-J uillet les
leader avec trois points, alor s qu’ils étaient une le onze qui ser a aligné demain à l’issue de cette Samedi Soudanais d'Al-Mer r ikh, en quar ts
jour née avant à une petite unité seulement. der nière séance que l’équipe effectuer a aujour - NRB Touggour t - IBKE Khechna de finale (aller ). Eliminé en 1/8es de
Mais ce n’est que par tie remise et cette ren- d’hui au stade du 1er Novembre de Tizi-Ouzou. IB Lakhdar ia - J SH Djabel finale de la Coupe d'Algér ie par le
contre ser a celle du r achat. Les coéquipier s de Les joueur s sont animés d’une volonté d’acier et CRB Thour - WA Boufar ik NA Husseïn-Dey, le " Doyen" tenter a
Dchiha croient en leur belle étoile et ne jurent promettent de se r évolter et de faire sensation, NARB Reghaia - AR Ouar gla de se refaire une santé et sur tout
que par la victoire et r ien d’autre. Un rendez- demain apr ès-midi, pour donner de la joie aux ESM Koléa - WR M’Sila s'accrocher à l'unique objectif qui
vous qui ser a cer tainement suivi avec beaucoup suppor ter s qui seront au stade pour leur pr êter CRBA Ouessar a - NT Souf lui reste cette saison. Côté effectif,
l'attaquant Mohamed Souibaâh,
INTER-RÉGIONS (18e journée) blessé à l'épaule, est incer tain pour
cette rencontre, de même que le
La JS Azazga pour la confirmation milieu de ter r ain Sofiane Bendebka.
Walid Der r ar dja et Hicham
a division inter-r égions ver r a le donc, tout pour revenir avec le chez eux ? Une chose est sûre, Enfin, le leader, l’OMR, qui se voir
L déroulement, apr ès-demain, de
la 18e jour née avec des matchs
meilleur r ésultat possible. Un
succès ou un match nul des visi-
l’USOA n’a plus le droit à l’er reur
et devr a, de ce fait, r amener des
menacé par l’US Souf, recevr a le
voisin du DRB Bar aki, avec
Nekkache sont, quant à eux, for faits
pour blessure. Toutefois, ce match
ver r a le retour du milieu défensif
intéressants à suivre. Ainsi, la J S teur s fer ait l’affaire de l’US Oued points de l’extér ieur, à commencer comme seul et unique objectif de
Amizour. Ceci en cas où ce der nier par le match de cette 18e jour née, prendre le gain de la rencontre et
malgache Ibr ahim Amada. Al-
Azazga, qui a gagné une place au
ar r iver ait à revenir avec les trois et faire le plein à domicile. Dans le rester leader. Mer r ikh, tombeur de l'USM Alger
classement (5e avec 25 points)
apr ès son succès face au leader, points de son déplacement qui, cas contr aire, le club ir a droit ver s Rahib M. en 1/8es de finale de la compétition,
l’OMR El Annasser, effectuer a un faut-il le dire, ser ait délicat face à la r étrogr adation en Régionale 1. occupe la tête du classement du
une équipe du SA Sétif qui fer a Enfin, le MB Bouir a qui a essuyé championnat soudanais, devançant
déplacement pér illeux à Ouar gla Le programme de six longueur s son dauphin Al-
où l’attend de pied fer me le MB tout pour se r éveiller apr ès une une défaite amère lor s de la pr écé-
SA Sétif - US O Amizour Shor ta, au ter me de la 7e jour née.
Hassi Messaoud. Une empoignade sér ie de rencontres sans gain. Pour dente jour née face au NRB
MBH Messaoud - J S Azazga Le match retour se jouer a le 16
qui ne ser a pas facile pour les visi- preuve, ce club du Stade Afr icain Teleghma ser a en appel à Ber houm
IRB Ber houm - MB Bouir a
teur s, avec une équipe locale qui de Sétif était deuxième au classe- pour jouer contre l’IRBB local. Ce févr ier. Outre l'USMA, sor tie lor s
US Souf - FC Bir El Arch
est plus que jamais menacée par la ment à un cer tain moment, mais se der nier qui a vu sa rencontre de la du pr écédent tour, l'ES Sétif est
AS Ouled Zouai - Hydr a AC
descente, elle qui occupe actuelle- retrouve à la 4e place et avec six 17e jour née face à l’AS Bor dj également passée à la tr appe en se
OM Ruisseau - DRB Bar aki
ment la 14e place avec 15 points au points de retar d du leader. Les Ghedir repor tée pour r aisons cli- faisant éliminer par les Saoudiens
IRBA Lahdjar - ASB Ghedir
compteur et que le moindre faux- Rouge et Noir de l’US Olympique matiques, fer a de son mieux pour d'Al-Ahly.
NRB Teleghma - USM Sétif
pas pour r ait lui coûter cher. Les Amizour seront-ils en mesure de épingler les Bouir is et pourquoi ne
banlieusar ds d’Azazga fer ont, contrer les gar s d’Aïn El Fouar a pas soigner leur place actuelle.

QUOTIDIEN NATIONAL RÉDACTION-ADMINISTRATION BUREAU DE TIZI OUZOU LES DOCUMENTS,


Siège social : IMPRESSION
MAISON DE LA PRESSE TAHAR- Rue Abane Ramdane B OUi RA MANUSCRITS OU
D’INFORMATION Rue Abane Ramdane BUREAU DE B GAYET BUREAU DE
SIMPRAL
DJAOUT cité 60 Lgts Bt A AUTRES ET LES
édité par SARL 01, RUE B ACHIR ATTAR - A LGER Route des Aurès, Gare routière de DISTRIBUTION
cité LETTRES QUI
La Dépêche de Kabylie E-MAIL : Rédaction : Bouira D.D.K.
60 Lgts Bt A. bt A PARVIENNENT AU
au capital de 300.000 DA depeche.tizi@gmail.com Tél : (026). 12. 26. 77 Lot n°1 - 2e étage
TIZI-OUZOU PUBLICITÉ ANEP JOURNAL NE PEUVENT
Tél. : 021 66.38.05 Fax : (026). 12. 26. 48 Tél. : 034 16.10.45
CB BNA ROUIBA Tel. : 026 73. 02. 86 L A DÉPÊCHE FAIRE L’OBJET D’UNE
DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Fax : 021 66.37.88
PUBLICITÉ : Fax : 034 16.10. 46 Fax : 026 73. 02. 85 QUELCONQUE
N° 641-0300-300-149-11 PUBLICITÉ DE K ABYLIE
IDIR BENYOUNES Tél : 021 66.38.02 Tél- Fax- (026). 12. 26. 70 RÉCLAMATION