Vous êtes sur la page 1sur 2

Cellules photovoltaïques sur un support en papier.

Dans un monde où le réchauffement climatique est un phénomène de plus en plus évident,


l’utilisation de sources d’énergies saines devient encore plus impérative chaque jour. Dans son
dernier rapport, le Groupe Intergouvernemental concernant le changement climatique a annoncé
que le réchauffement des températures globales moyennes à partir du XXème siècle est provoqué
en grande partie à cause du volume de gaz à effet de serre libérés dans l’atmosphère par les activités
humaines qui se déroulent sur notre planète. Depuis la fin du XIXème siècle, les températures
globales moyennes sur la surface de la terre ont augmenté d’approximativement 0,7 degrés Celsius,
et que jusqu’en 2100, le niveau des mers pourrait augmenter de plus d’un demi mètre. Dans ce
contexte, l’énergie solaire – propre et renouvelable – pourrait jouer un rôle crucial.
A l’heure actuelle, les cellules photovoltaïques (plusieurs cellules qui constituent un
panneau solaire) qui existent sur le marché ont un support (généralement en verre), cependant les
scientifiques provenant de différentes compagnies, universités et instituts dans le monde essayent
de créer des cellules photovoltaïques organiques sur un support de papier. Si ce genre de cellules
solaires deviendront suffisamment efficaces, elles pourraient être appliquées sur les vêtements, les
rideaux, les sacs à main et plein d’autres objets. Les objets qui nous entourent pourraient devenir
une source d’énergie : par exemple, à l’aide des vêtements on pourrait recharger notre mobile,
notre mp3 ou quelconque autre dispositif électronique portable. En conséquence, sur papier, le
grand avantage des cellules solaires est la flexibilité.
Les cellules photovoltaïques utilisées de nos jours sont celles qui utilisent du silicium ; du
germanium ou du galium, c’est-à-dire des matériaux inorganiques, en tant que matériel
semiconducteur. En revanche, les cellules photovoltaïques organiques sont réalisées sur base de
molécules organiques et de polymères.
Les chercheurs ont confirmé que le matériel semiconducteur organique peut être déposé
sur des couches flexibles très fines, en conséquence, les cellules solaires organiques sur papier
peuvent être emballées, transportées facilement et montées dans des bâtiments, sur des vitres ou
même sur des articles portables tels que les sacs-à-main, tentes ou autres équipements de camping,
transports, pour charger des dispositifs tels que les téléphones mobiles ou les tablettes. Les cellules
solaires organiques pourraient être une solution pour les localités sans accès à l’électricité. Le
papier est biodégradable et on le trouve partout.