Vous êtes sur la page 1sur 12

Projet de fin d’étude

Sous le thème de :

« Économie numérique »
« Économie numérique »

Réalisé par : MELLOUK AYOUB

Année universitaire: 2018/2019

Encadré par : ABDELAOUI MOHAMMED

Filière : ECONOMIE ET GESTION


SOMMAIRE
INTRODUCTION

CHAPITRE I : Introduction à l'économie numérique


Section A : Définition de l’économie numérique.
Section B : Exemples de numérisation de l’économie
Section C : les avantages et inconvénients de l’économie
numérique.

Section D : les acteurs de l économie numérique.

CHAPITRE II : Les dilemmes de l’économie numérique


Section A : Croissance et performance.
Section B : Les marchés de l’immatériel.

CHAPITRE III : L’impact de l’économie numérique


Section A : Usage des TIC, augmentation de la productivité et
opportunités de marchés pour les entreprises
Section B : Les méthodes classiques de mesure de la
contribution du numérique à la croissance

BIBLIOGRAPHIE
ABREVEATION
CONCLUSION
BIBLIOGRAPHIE

Ouvrage et rapport :
 Henri Kloetzer Introduction à l'économie numérique (Broché) ( 15 mars 2012) .
 Les dilemmes de l’économie numérique «LAURENT GILLE» ; ( 17 avrils 2009) .
L’impact de l’économie numérique », Philippe Lemoine, Benoît Lavigne et Michal
Zajac, revue Sociétal n°73 (mars 2011)
 AGRAWAL, A., HORTON, J., LACETERA, N., E. LYONS, «La numérisation et
le marché du travail en sous-traitance: un programme de recherche», dans A.
Goldfarb, S. Greenstein, C. Tucker ( eds.), Analyse économique de l'économie
numérique (pp. 219-250), Chicago, IL ; . (2015) .
 Bomsel Olivier et Leblanc Gilles, « L’économie numérique, une nouvelle
économie ? » (2000) .
 Brynjolfsson Erik et Kahin Brian, Comprendre l'économie numérique, Cambridge,
Mit Press. (2000) .
 L'économie à l'heure du numérique Pierre-Jean Benghozi (2016),

Site web :
 http://niane18.unblog.fr/

 http://lte.ma/economie-numerique-definition-enjeux-et-perspectives

 https://www.assistancescolaire.com/eleve/2nde/economie-gestion/reviser-le-
cours/2_eg13

 http://www.bsi-economics.org/546-economie-numerique-definition-impacts

 https://journals.openedition.org/rei/6437

 https://www.alternatives-economiques.fr/dilemmes-de-leconomie-numerique-
transformations-economies/00039488

 https://www.memoireonline.com/08/10/3791/Avantages-et-effets-pervers-de-
leconomie-numerique-depuis-1992.html

 https://www.entreprises.gouv.fr/observatoire-du-numerique/economie-numerique
CHAPITRE I : Introduction à l'économie numérique
Section A : Définition de l’économie numérique.
 L'économie numérique englobe les activités économiques et sociales qui sont activées par
des plateformes telles que les réseaux internet, mobiles et de capteurs, y compris le
commerce électronique.
 La contribution totale de l'économie numérique sur la croissance des pays est composée
d'un effet direct via l'accumulation de capital numérique et l'effet indirect mesuré par la
diffusion du capital numérique dans le système productif.
 En plein essor, l'économie numérique est un secteur stratégique de l'économie et sa
contribution à la croissance des Etats est non négligeable.
 L'économie numérique au sens scientifique du terme est l'étude des biens immatériels qui
sont par définition des biens non rivaux à coût marginal nul. Cette définition induit de
nouvelles relations, de nouveaux modèles d'échange/partage, uniquement possible par
Internet, un nouveau concept de propriété privée. Il s'agit d'un sous-domaine complet de
l'économie, à ne pas confondre avec le secteur du numérique qui relève de l'économie
classique, ni avec la numérisation de l'économie, processus inéluctable portant sur tous les
biens matériels et sur tous les services. Comme ces biens immatériels sont des créations de
l’esprit de nature artistique ou intellectuelle, l'économie numérique apporte de nouveaux
modèles et de nouvelles possibilités pour l'économie de la connaissance pour et
l'économie de la culture.

 Même si la littérature est variée et riche il n'existe cependant pas de définition exacte de
l'économie numérique. En effet elle ne se limite pas à un secteur d'activité particulier et
englobe des concepts très différents.

 Elle résulte de l'utilisation répandue des nouvelles technologies, d'usage général tout
d'abord dans le domaine de l'information et la communication ; néanmoins elle s'est
transformée en une technologie universelle qui a eu des implications bien au-delà des
technologies de l'information et de la communication (TIC).1

1
http://www.bsi-economics.org/546-economie-numerique-definition-impacts
 Elle a eu un impact sur tous les secteurs économiques, la croissance et la productivité des
Etats sans oublier l'environnement des entreprises, les particuliers, les ménages et leur
comportement.

L'utilisation d'internet, par exemple, a permis le rassemblement des personnes et de moyens


en dématérialisant la distance physique pour créer, développer et partager leurs idées
donnant lieu à de nouveaux concepts, nouveaux contenus et par conséquence à la naissance
d'une nouvelle génération d'entrepreneurs et des marchés. 2

Section B : Exemples de numérisation de l’économie

Passeport pour l’économie numérique


 Il s'agit d'une initiation gratuite aux Technologies de l’Information et de la
Communication (les applications de l’informatique, des télécommunications et d’Internet)
à l'initiative du Ministère de l'économie, pour apprendre à se familiariser aux outils et aux
usages numériques, en faveur des commerçants, artisans services et des professions
libérales. Cette formation doit comporter au moins trois modules choisis parmi une liste
de dix-huit dans l'un des 520 points d'accueil. Après l'obtention du « Passeport pour
l'économie numérique », il y a une possibilité de bénéficier d'offres avantageuses afin de
s'équiper selon les besoins prédéfinis relatifs aux équipements informatiques et télécoms.

La dématérialisation des marchés


 Depuis le 1er janvier 2005, les administrations publiques peuvent diffuser des appels
d'offres sous forme électronique pour lesquelles les entreprises intéressées pourront
télécharger un dossier de "candidature" et répondre par la même voie, et ce, en toute
sécurité, et en respectant la procédure légale. D'ailleurs, la dématérialisation des marchés
publics est désormais inscrite dans le Code des marchés publics, à la suite d'un décret en
date du 17 décembre 2008 modifiant diverses dispositions régissant les marchés soumis au
code des marchés publics et aux décrets pris pour l'application de l'ordonnance n° 2005-
649 du 6 juin 2005 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou
privées non soumises au code des marchés publics avantages: Gain de temps, coût

2
http://www.bsi-economics.org/546-economie-numerique-definition-impacts
moindre (papier...), pas de déplacement, permet d'élargir l'offre à un plus grand nombre
d'entreprises.

Les moyens de paiement enligne


 Alors qu’il est de plus en plus fréquent aujourd'hui d'effectuer des achats en ligne, il
devient primordial que les paiements soient suffisamment sécurisés afin d'acquérir la
confiance des consommateurs. Le moyen de paiement en ligne est la carte bancaire.
Encore faut-il prendre des précautions. En effet, il faut s'assurer de l'identité du e-
commerçant. Il suffit alors de donner son nom, le numéro de la carte bancaire, la date de
validité de la carte bancaire ainsi que les 3 chiffres du pictogramme au dos de la carte
bancaire. Lors du paiement en ligne, le consommateur doit alors s'assurer que l'URL dans
la barre d'adresse commence par HTTPS et qu'un cadenas fermé s'affiche dans la barre
du navigateur.

 En 2001, un nouveau moyen de paiement apparaît. Il s'agit de l'e-carte bleue. Grâce à ce


dispositif, le consommateur qui aura téléchargé le logiciel de sa banque pourra effectuer
une seule opération bancaire en ligne via un identifiant à usage unique et de courte durée.

 Depuis la loi du 15 novembre 20013 relative à la sécurité quotidienne, « dans les 70 jours
suivant l’opération, si le paiement a été effectué frauduleusement, à distance, sans
utilisation matérielle de la carte, ou si la carte a été contrefaite et que, au moment de
l’opération, le propriétaire de la carte était lui-même en possession physique de sa carte. »

 Aujourd'hui, il existe un nouveau moyen de paiement en ligne mis en place par Paypal. Les
internautes créent un compte Paypal ce qui leur permet ensuite d'effectuer des achats en ligne sans
divulguer leur numéro de carte bancaire pour chaque opération. 4

3
Loi n° 2001-1062 du 15 novembre 2001 relative à la sécurité quotidienne
4
https://fr.wikipedia.org/wiki/Économie_numérique
Section C : les avantages et inconvénients de l’économie numérique.
A . Les avantages de l’économie numérique :

L'économie numérique présente de multiples avantages :

 Le coût de la stratégie marketing est moindre. Cette stratégie s'étend souvent sur une
longue durée permettant d'atteindre de milliers de cybereuphoriques et de e-acheteurs. Ici, le
consommateur n'est plus passif mais optimiste dans la mesure où il devient « acteur de sa
consommation et apprécie qu'on le fasse participer. » . Internet étant devenu un outil qui donne
la possibilité à l'internaute de voir, juger et acheter un produit ; en donne l’exemple de :
Amazon a introduit les techniques de marketing coopératif, demandant aux lecteurs d'écrire des
critiques des livres, C'est pourquoi la plupart des sites aguichent des bannières publicitaires
dans leur home page. Ceci pour faire la promotion de leurs produits et rendre leurs marques
interactives. Le web « assure une vitrine à une entreprise » et permet à l'annonceur de toucher
différentes cibles : masse, segment, niche, one2one... De nos jours, même « la moindre PME

(Petite et Moyenne Entreprise) 5 peut en temps réel savoir quel produit est le plus consulté,
quel modèle soulève le plus de question, quelle motivation anime les consommateurs de chaque
région ... »

 En plus, internet offre un accès rapide et illimité au produit grâce à son caractère
d'éternité. Une entreprise ou un produit présent sur la toile a mille chances d'être vue par des
internautes 24h/24. Fort de cet avantage, elles sont nombreuses les entreprises qui n'hésitent
plus à converger vers le net. Puisque cet outil confère une grande visibilité aux produits ou aux
entreprises et créé par conséquent une relation de confiance entre les internautes. De même
qu'il contribue à l'accroissement du nombre de potentiels clients. A ce niveau, les bénéfices
sont intéressants. D'un côté, le site internet gagne en terme de publicité avec les annonceurs qui
affluent et de l'autre côté, les sociétés s'en tirent avec la visibilité de leur image et l'écoulement
de leurs produits. Gearbest , Alibaba ... constituent d'ailleurs de véritables portails de vente des
produits de certaines entreprises.

5
Comnews, Idem
 Aussi elle brise les frontières physiques et géographiques. Une personne dans
n’importe qu’elle pays qui est intéressé par un produit que lui propose un site internet d’un pays
étranger n'a pas besoin de se déplacer. Il peut faire toutes ses opérations sur place au pays
d’origine. Et si la procédure est bien respectée, il peut entrer en possession de son produit.
L'économie numérique permet donc d'être en relation directe avec les consommateurs et ce sans
contrainte de temps ni de lieu. Cette économie facilite, en outre, la personnalisation des
relations avec une clientèle devenue plus exigeante en terme de qualité, des services et des
produits qu'on lui présente. Mais il est à relever que cette économie n'est pas à l'abri de tout
effet pervers.

B . Les limites de l’économie numérique :

L'économie numérique présente de multiples limites :

 L’ économie numérique a des effets négatifs sur la petite entreprise qui ne possède pas
de gros moyens financiers ne peut pas migrer ;vers cet outil. D'où la difficulté à attirer des
potentiels prospects. Des risques de frustration liés à la concurrence déloyale et au monopole ne
sont pas à exclure .
 Il existe aussi la difficulté tant pour les propriétaires des sites internet que pour les
consommateurs à évaluer objectivement la légitimité d'une transaction économique. Le
phénomène de cybercriminalité ayant infesté le milieu. L'on trouve de plus en plus de
personnes qui utilisent des moyens peu orthodoxes (cartes de crédits ou bancaires volées,
piratage du numéro de compte d'un autre utilisateur, utilisation de fausses identités, piratage de
tickets de cinéma vendus en salle ...) pour faire des achats en ligne.
 Un autre inconvénient c’est le manque de contact entre le vendeur et l'acheteur. Les
deux sont souvent isolés. Ce qui ne permet pas une véritable relation humaine du type « face to
face » pourtant indispensable pour les opérations de vente et d'achats. Ainsi Guel, Pénard et
Suire mettent en évidence l'importance des effets du voisinage social, sur les usages de
l'internet et en particulier sur l'achat en ligne. Un usage qu'ils jugent complexe et risqué.

5
Comnews, Idem
 Ces trois auteurs, dans leurs études, montrent que la probabilité d'achat en ligne est
d'autant plus élevée que les internautes connaissent eux-mêmes des acheteurs en lignes
dans leur entourage. Cet effet de voisinage a un pouvoir explicatif bien plus important que
les caractéristiques socioéconomiques de l'internaute. Gabriel Tarde, allant dans le même
sens, parle de la « loi de l'imitation. » Pour lui, dans une « démocratie de masse », la
communication rend possible un lien social tout en favorisant les conditionnements et les
comportements mimétiques. Dominique Wolton, déclare d'ailleurs qu' « on peut passer
des heures avec des machines, sans être capable d'entretenir des relations humaines et
sociables satisfaisantes. » Il ajoute que « le progrès technique ne suffit pas pour créer un
progrès de la communication et sociale. »6

Section D : les acteurs de l économie numérique.


IL excite quatre acteurs de l’économie numérique :

1. Secteur producteur de STIC :


 L’économie numérique n'est pas un secteur d'activité comme beaucoup le croit mais le
changement d'usage lié au numérique par la société dans son ensemble dans toutes ces
activités : Travail, production et consommation.

 Selon l’OCDE, le secteur des TIC regroupe les entreprises qui produisent des biens et
services supportant le processus de numérisation de l’économie, c’est-à-dire la
transformation des informations utilisées ou fournies en informations numériques.
(informatique, télécommunications, électronique.).7

2. La nouvelle économie :
 La nouvelle économie désigne la croissance que connaît l'économie depuis l'émergence et l'utilisation des
nouvelles technologies. Les nouveaux modes de communication ainsi que les nouveaux modes de canaux
tels qu'Internet et la téléphonie contribuent à une hausse de la croissance : c'est ce qu'on appelle la nouvelle
économie. Les nouvelles façons de travailler (télétravail), la communication instantanée (téléphonie, e-
mail) et l'information plus rapide (Internet) ont généré une croissance économique indéniable. Cette

6
Dominique Wolton, Mc Luhan ne répond plus - Communiquer c'est cohabiter, 2009, Paris, éditions flammarion
7
https://www.linkedin.com/pulse/la-nouvelle-économie-numérique-eddy-blanchet
nouvelle ère économique appelée la nouvelle économie a été perçue à son origine, dans les années 1990,
comme une révolution industrielle.

 La nouvelle économie se caractérise par une période marquée par une faible inflation et un
chômage très bas. Les nouvelles technologies sont à l'origine, en France, d'une augmentation de
la croissance économique. L'apparition d'Internet et du commerce électronique a fortement
contribué à cette croissance : création de nouvelles sociétés webmarchandes,
forte concurrence permise par le monde du web, gestion du stock facilitée grâce au commerce
électronique.8

3. Les secteurs usagers


 Les innovations technologiques associées à l’économie numérique sont en train de
profondément transformer le marché du travail . Ainsi Les services et le commerce sont
parmi les principaux secteurs qui ont vu leur activité évolué en raison des innovations
numériques. Les habitudes des consommateurs ont changé et les clients achètent d’une
façon différente, sans oublier que de nombreuses tâches se sont automatisées.
Les métiers de la vente sont fortement affectés par cette tendance. A titre d’exemple, il
existe aujourd’hui des applications de réalité augmentée permettant à une personne
d’essayer un vêtement depuis chez soi sans même se déplacer. En France, les magasins
de commerce recourent de plus en plus à des catalogues de vente à réalité augmentée
équipés d’un système d’achat intégré. Le client peut ainsi se procurer un produit
commercial sans même passer par la présence d’un vendeur ou d’un commercial.

4. Les particuliers et les ménages


 Les particuliers et les ménages qui utilisent les TIC dans leurs activités quotidiennes,
pour les loisirs, la culture, la santé, l'éducation, la banque, les réseaux sociaux.

8
https://www.journaldunet.fr/business/dictionnaire-economique-et-financier/1199339-nouvelle-economie-
definition-traduction/
 Une simple représentation des acteurs de l’économie
numérique :

SECTEUR PRODUCTEUR DE STIC

Opérateur de télécoms ;
équipementiers télécoms ;
équipementiers informatique ;
électronique grand public ;
composants/systèmes électroniques ;
éditeur de logiciel ; logiciels de
jeux ;service informatique

LA NOUVELLE ECONOMIE

Commerces et services enligne ;


internet ; médias et contenus enligne

LES PARTICULIERS ET LES Ménages

Loisir-culture ; e-santé ; e-
éducation ; e-commerce ; e-
banking ; réseaux sociaux ; lien
entre les hommes

SECTEURS USAGERS

Banque ; assurance ; automobile ;


aéronautique ; distribution ;
administration
CHAPITRE II : Les dilemmes de l’économie numérique