Vous êtes sur la page 1sur 22

Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019

Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5


Cours : Communications Analogiques

Chapitre 2: Les composants d’une chaine de transmission analogique


(oscillateurs RLC, oscillateurs à quartz, VCO et PLL , récepteurs superhétérodynes, amplificateurs, filtres, mélangeurs)

 Schéma de base d’un émetteur analogique :

- x(t) est un signal modulé en AM ( amplitude modulation) ou en FM ( frequency modulation) dont le spectre est
centré à la fréquence f ( voir chapitres sur les modulation AM ou FM).
- Le signal y(t) est un signal de fréquence fo provenant d’un oscillateur appelé oscillateur local.

 Mélangeur (mixer) :
Les deux signaux en sortie du mélangeur sont modulés en amplitude ou en fréquence comme 𝑥(𝑡). On retrouve donc
le spectre du signal 𝑥(𝑡) dédoublé et centré sur les fréquences 𝑓 − 𝑓𝑜 et 𝑓 + 𝑓𝑜. Le changement de fréquence
conserve les modulations.

 Le filtre passe bande :

1
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Un filtre passe-bande placé en sortie de l’ensemble mélangeur-oscillateur local permet, selon l’application de
conserver la fréquence somme et d’éliminer la fréquence différence ou de conserver la fréquence différence et
d’éliminer la fréquence somme

 Principe de fonctionnement de l’ensemble :


- la porteuse est en général modulée en amplitude ou en fréquence par le signal à transmettre à une fréquence 𝑓
assez basse.
- le signal modulé x(t) est ensuite transposé à la fréquence d’émission à l’aide d’un étage changeur de fréquence.
- la valeur de la fréquence de l’oscillateur local 𝑓𝑜 détermine la fréquence d’émission qui vaut 𝑓 + 𝑓𝑜 en utilisant
comme oscillateur local un synthétiseur de fréquence, il sera facile de faire varier 𝑓𝑜 et donc de changer de canal.
Cette fonction est appelée up converter par les anglo-saxons.

 Schéma de base d’un récepteur analogique :

La structure d’un récepteur analogique à changement de fréquence est la solution adoptée dans la grande majorité des
récepteurs actuels. Cette structure sera étudiée en détails au chapitre sur les récepteurs superhétérodynes.

2
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

 Principe de fonctionnement de l’ensemble :

- le mélangeur reçoit les signaux provenant de l’antenne et les multiplie par le signal sinusoïdal 𝑦(𝑡) de l’oscillateur
local.
- à chaque émetteur capté à la fréquence 𝑓 correspond en sortie du mélangeur le même signal aux fréquences
𝑓 − 𝑓𝑜 et 𝑓 + 𝑓𝑜.
- en sortie du mélangeur le spectre est assez riche puisque chaque émetteur a été dédoublé.
- un seul de ces signaux à la fréquence 𝑓 − 𝑓𝑜 = 𝑓𝑖 tombera dans la bande passante du filtre fi et sera donc
démodulé.
- la fréquence 𝑓𝑖 du filtre est fixe, et on sélectionne l’émetteur désiré en réglant la valeur de 𝑓𝑜 sauf pour la
réception de fréquences très basses (GO par exemple), la fréquence 𝑓𝑖 est inférieure à 𝑓.

On remarque que ca soit pour l’emetteur ou pour le recepteur, les chaines de transmissions sont constituée de :

- oscillateurs
- mélangeurs
- filtres passe bande
- amplificateurs

 Oscillateurs harmoniques :

Oscillateurs BF ;

Oscillateurs HF (Collpitz, Clapp, Hartley, à cristal, etc.).

Montages pratiques d’oscillateurs harmoniques.

 Principe des oscillateurs :

En physique, un oscillateur est un système évoluant de part et d’autre d’un équilibre stable. exemple : Oscillation
d'une masse suspendue à un ressort.

3
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

En électronique un oscillateur est un circuit générant un signal de sortie sous forme d’oscillations. Il est utilisé
comme :

- fréquence de la porteuse d’un émetteur


- fréquence de l’oscillateur local de réception dans le récepteur
- un signal d’horloge (signal carré) de tous les systèmes numériques…etc.

 schéma de principe : un oscillateur est un amplificateur (A) qui utilise une boucle de retour ( B) positive.

- une chaîne directe (A) qui est un amplificateur à ampli-op (AOP) ou à transistor selon la fréquence de travail
- un quadripôle de réaction (B) qui réinjecte à l’entrée de l’amplificateur une fraction du signal de sortie

Un oscillateur possède une sortie mais pas d’entrée à part l’alimentation.

4
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Chaîne directe de fonction de transfert H(p)


Chaîne de retour de fonction de transfert K(p)
Transmittance de boucle :
T(p) = H(p). K(p)

 Oscillateur basse fréquence LFO (Low Frequency Oscillator)

 c’est un générateur de basses fréquences qui produit des sons inaudibles pour l’oreille humaine : les infrasons (de
0,1 Hz à 20 Hz) ;
 Il peut être analogique, numérique ou logiciel.
 Il dispose généralement de différents paramètres de réglages :

- sa fréquence.
- son amplitude ;
- sa forme d'onde : sinusoïdale, triangulaire, carrée, dents de scie… etc.

Un auditeur n'entendra pas la sortie directement mais entendra les résultats du LFO sur la sortie.

De manière générale, l'utilisation du LFO est comparable à celle de l'enveloppe, mais le LFO a la particularité d'être
périodique. (Site intéressant : http://pages.uoregon.edu/emi/31.php)

 Oscillateurs HF (High Frequency) :


 schéma de principe : Un oscillateur est un amplificateur (A) utilisant une boucle de retour (B) positive.

5
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

(B) est généralement constitué de circuits résonnant combinant résistances, des condensateurs et selfs. (RLC série,
RLC parallèle, LC, RC …etc.). La portion du signal de sortie réinjectée en entrée est en phase avec le signal d’entrée.
Si A introduit un déphasage de 180° alors B doit aussi introduire un déphasage de 180°.

 Condition d’oscillations : Critères de de Barkhausen


 la tension de sortie s’écrit : Vs = A(Ve + Vf) = A(Ve + BVs)
Vs A
 la fonction de transfert en boucle fermée a pour expression : Ve
= H = 1−AB
V
 ce résultat montre que : si 1 − AB = 0 alors H → +∞ et donc H = Vs →+∞ signifie que Ve → 0
e
Autrement dit, il est possible d’avoir un signal de sortie sans le signal d’entrée.

o Critères de de Barkhausen : Pour que le système bouclé puisse osciller, il faut qu’il existe une
fréquence f0 ( ω0 = 2π f0 ) telle que :

T(jω0 ) = A(jω0 )B(jω0 ) = 1

Cette condition se traduit en pratique par deux relations :


 Sur le module : à la fréquence d’oscillation f0 , l'amplification de la chaîne directe compense l'atténuation du
quadripôle de réaction ( boucle de retour B(jω0 ) :

1
A(jω0 ) =
B(jω0 )
1
Exemple : si |A(jω0 )| = 3 alors |B(jω0 )| = 3

 Sur la phase : à la fréquence d’oscillation, le déphasage introduit par la chaîne directe compense le déphasage du
quadripôle de réaction.
arg(A(jω0 )) = −arg(B(jω0 ))

Le déphasage total de la boucle (amplificateur + boucle de retour) doit être exactement de 0°.

Exemple : si arg(A(jω0 )) = 90° alors arg(B(jω0 )) = −90° ( arg(A(jω0 )) + arg(B(jω0 )) = 0°).

6
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

En pratique on n’a pas besoin d’un signal en entrée, le bruit électrique présent dans les composants et les fils est
amplifié. Dans la boucle qui suit la condition AB = 1 est vérifiée.

En effet : Vs = AVf = A(BVs ) donc AB = 1.


La boucle de retour sert de filtre et sélectionne une fréquence f0 du signal VS

La sinusoïde est amplifiée puis filtrée par B et enfin réinjectée dans l’amplificateur.

- Explications : à la mise sous tension de l’oscillateur, les fluctuations dues à l’agitation thermique des électrons
provoquent le démarrage de l’oscillation à condition qu’il existe une fréquence f0 à laquelle le déphasage total soit nul
et l’amplification de la chaîne supérieure à 1.

Exemple:

La boucle de retour sert de filtre et sélectionne une fréquence de VS . La sinusoïde passe par B et est réinjectée dans A.
On peut avoir une saturation de l’amplificateur à cause du gain totale T qui peut être supérieur à 1 ( T > 1), ce qui
donne un signal de sortie non sinusoïdal (écrêté).

7
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Dans le cas du signal carré (écrêté) par exemple, ce dernier se décompose en série de Fourier d’amplitudes et de
fréquences différentes :

La boucle de retour reinjecte en entrée la fréquence fondamentale f0 de Vs a condition que B soit un filtre passe bande
centré en f0 .

La boucle de retour peut être un filtre de type passe haut, passe bas ou passe bande.

 Montages pratiques d’oscillateurs harmoniques :

Les montages les plus pratiques sont :

- Oscillateur à déphasage
- Oscillateur Colpitts
- Oscillateur Clapp
- Oscillateur Hartley
- Oscillateurs à Quartz

8
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

-
 Oscillateur à déphasage ( phase shift osillator)

Dans un circuit oscillateur à déphasage, l'entrée est décalée de 180° à travers l'étage d'amplification et de 180° à
nouveau à travers une seconde étage de boucle de retour, ce qui nous donne : 180° + 180° = 360°.

Rappels sur la cellule RC :

ω
VOUT ( )
ω0
T= = ω
VIN 1 − j (ω )
0

1
avec : ω0 = RC

ω
(
ω0
) limω→0|T|dB = −∞
|T| = ⇒ |T|dB = 20log(|T|) {
ω 2
√1+( ) limω→+∞|T|dB = 0
ω0

1
ω = ω0 → |T| = → |T|dB = 20log|T| = −3dB
√2
π π
π ω limω→0|arg(T)| = 2 − 0 = 2
arg(T) = 2
− arctan (ω ) { π π
0 limω→+∞ |arg(T)| = 2 − 2 = 0
π
ω = ω0 → arg(T) = arctan(1) = 4

Rappel sur la cellule RC


-3 dB La cellule RC produit un déphasage compris entre 0 ° et
90 ° en fonction de la fréquence du signal utilisé.
𝑓0 Normalement, seulement deux réseaux RC seraient
nécessaires (90°+90°=180°). Dans la pratique, pour
compenser les 180 ° requis, le choix se porte sur 3
cellules RC autour de 60 ° ( on peut même utilser 4
cellules RC autour de 45 °) où la courbe de réponse de la
phase est plus raide et où la stabilité en fréquence est
meilleur.

9
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

- Etude théorique de l’oscillateur à déphasage à déphasage

- Chaine directe A(ω): l’amplificateur (amplificateur à ampli-op inverseur)

V R2
A(jω) = A = Vs = − → Gain en tension
e R

si Ve = Esin(ωt) alors Vs = AEsin(ωt + π) = −AEsin(ωt)

le signal de sortie a une amplitude AE et est en opposition de


phase par rapport à Ve .
Chaine de retour B(ω) : le filtre (filtre passe haut du 3ème ordre)

- Calculs du gain de contre réaction B(ω) :

Ve Ve V2 V1
B= = × ×
Vs V2 V1 VS
Ve R X
= =
V2 R + 1 X+1
jCω

avec X = jRCω

10
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Calcul de la résistance équivalente en sortie :

1
R (R + jCω) X+1
R eq1 = ZR //(ZR + ZC ) = =R
1 2X + 1
R + (R + jCω)

X+1
V2 R eq1 R
= = 2X +1
V1 R 1 X+1 1
eq1 + jCω R 2X + 1 + jCω

Après quelques transformations on aura :

V2 X2 + X
= 3
V1 X + 3X + 1
V
De la même manière, on calcule R eq1 puis V1 en se basant sur le schéma suivant :
S

On obtient :

1
R (R + ) X 2 + 3X + 1
jCω
R eq2 = R eq1 // (ZC + ZR ) = =R 2
1 3X + 4X + 1
R + R + jCω

V1 X 3 + 3X 2 + X
= 3
VS X + 6X 2 + 5X + 1

Le gain total est donc de la boucle de retour est:


V V V X X2 +X X3 +3X2 +X
B = Ve × V2 × V1 = (X+1) × (X2 +3X+1) × (X3 +6X2 +5X+1)
2 1 S

11
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

En simplifiant on trouve :

X3
B=
X 3 + 6X 2 + 5X + 1
En remplaçant X par sa valeur on obtient :

jω3 R3 C 3
B(jω) = −
−jω3 R3 C3 − 6ω2 R2 C 2 + 5jωRC + 1

Condition d’oscillation (de Barkaussen): AB − 1 = 0

R2 jω3 R3 C 3
AB − 1 = (− ) (− )−1=0
R −jω3 R3 C3 − 6ω2 R2 C 2 + 5jωRC + 1

En simplifiant on obtient:

−R 2 × (−jω3 R3 C 3 ) − R(−jω3 R3 C3 − 6ω2 R2 C 2 + 5jωRC + 1) = 0 = 0 + j0

On sépare les parties réelles des parties imaginaires:

(−6ω2 R2 C2 + 1) − j(−R 2 × ω3 R3 C3 − R(ω3 R3 C 3 ) + 5ωRC) = 0

(−6ω2 R2 C 2 + 1) + j(R 2 × ω3 R3 C 3 + R(ω3 R3 C3 ) − 5ωRC) = 0

Partie réelle :
ω 1
−6ω2 R2 C 2 + 1 = 0 ⇒ f0 = 2π0 = 2πRC
√6

partie imaginaire :

R 2 ω3 R3 C 3 + Rω3 R3 C3 − 5ωRC = 0
R2
(ω3 R3 C3 ) + ω3 R3 C 3 − 5ωRC = 0
R

- La fréquence d’oscillation :

ω0 1
f0 = =
2π 2πRC√6
1
En remplacant 𝜔0 = RC dans la partie imaginaire on trouve :
√6

R2 3 3 3 R2 R2 5
(ω R C ) + ω3 R3 C3 − 5ωRC = 0 ⇔ ω3 R3 C 3 ( + 1) − 5ωRC = 0 ⇔ = 2 2 2−1
R R R ω R C
R2
D’où le gain de l’amplificateur sera choisi de telle sorte que R
= A = 29
1 1
Le gain de la boucle de retour sera : B = A = 29

Exemple pratique d’oscillateur à déphasage : l’oscillateur est pratique pour les basses fréquences.
12
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Dans ce qui suit les calculs (trop complexes) ne seront pas développés, nous ne présenterons seulement les schémas
électriques ainsi que les équations.

 Oscillateur de Colpitts

Cet oscillateur est simple et robuste, la fréquence d’oscillation est déterminée par deux condensateurs et une bobine :
filtre C-L-C. Il est couramment utilisé dans les générateurs de signaux commerciaux jusqu'à 100 MHz.

1 C1 C2
f0 = avec CT =
2π√LCT C1 +C2

Exemples de montage :

1
f0 = = 10.774 KHz pour les deux montages.
2π√LCT

13
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

 Oscillateur de Clapp

C’est une version avancée de l'oscillateur Colpitts : le circuit ne diffère de l'oscillateur Colpitts que sur un
point; il contient un condensateur supplémentaire (C3) connecté en série avec l'inducteur. L'ajout de
condensateur (C3) améliore la stabilité de la fréquence et élimine l'effet des paramètres des transistors et des
capacités parasites.

1
f0 =
2π√LC
1
C=
1 1 1
C1 + C2 + C3
C3 ≪ C1 et C2
alors

C = C3

 Oscillateur de Hartley

L’avantage principale par rapport à l’oscillateur de Clapp est la possibilité de faire varier C. On obtient ainsi une plage
de fréquence au lieu d’une seule fréquence.

1
f0 = avec LT = L1 + L2 + 2M et M le coefficient de mutuelle induction
2π√LT C

14
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Exemple : L1 = L2 = 0.5 mH , M = 0 et 100 pF < C < 500 pF alors : 225.05 kHz < f0 < 503.228 kHz

L'oscillateur Hartley est adapté aux oscillations dans la gamme RF (radiofréquence), jusqu'à 30 MHz

 Oscillateur à Pont de Wien :

La chaine directe et constituée d’un amplificateur non inverseur tel celui utilisant un amplificateur opérationnel

Le gain de la chaine directe est :


Vout R1
A= = (1 + )
Vin R2

La chaine de retour est constitué d’une filtre passe bande du seconde ordre

Si R1 = R 2 = R et C1 = C2 = C alors le gain de la chaine de retour est :


(Zc //ZR )
B=
(Zc //ZR ) + (ZC + ZR )
1
alors on montre que la fréquence de résonance du filtre est :, f0 = 2π√RC

15
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Exemple pratique :

Ce type d’oscillateur est couramment utilisé en audio et sub audio fréquence ( 20Hz et 20 KHz et moins).

 Oscillateurs à Quartz

Pour obtenir un très haut niveau de stabilité de l'oscillateur (stabilité en fréquence) , un crystal à quartz est
généralement utilisé comme dispositif de détermination de la fréquence . Ce type de circuit oscillateur connu
généralement sous le nom d'Oscillateur à quartz Quartz (XO).

Rappels : La piézoélectricité se base sur la faculté de certains cristaux à générer une charge électrique quand ils
sont soumis à une charge mécanique de pression ou tension. Il est alors question de l'effet piézoélectrique direct.

Ces cristaux subissent par contre une déformation contrôlée quand ils sont exposés à un champ électrique, on parle
ici de l'effet piézoélectrique inverse. La polarité de la charge dépend de l'orientation du cristal par rapport à la
direction de la pression

16
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Cet effet piézo-électrique produisant des vibrations mécaniques ou des oscillations qui peuvent être utilisées pour
remplacer le circuit LC standard dans les oscillateurs précédents.

Les quartzs sont constitués d’une lame de matériau piézoélectrique prise entre deux électrodes:
Sous l’action de la tension alternative u, la lame vibre à la même fréquence. Comme tout système mécanique, la
lame possède des fréquences de vibrations propres.

Les propriétés électriques du dipôle sont liées aux vibrations de la lame :

- au voisinage de la fréquence de résonance propre de la lame, l’impédance du dipôle subit des variations
importantes, en module et en phase
- la fréquence de résonance dépend un peu de la température, et le choix de la taille du quartz permet de
minimiser cette influence.

Ces résonateurs sont aussi sensibles aux vibrations, un montage soigné et une bonne suspension sont donc
indispensables.

La résonance mécanique des résonateurs à quartz se traduit par une variation de l’impédance entre les deux électrodes
qui peut être modélisée par le schéma suivant :

17
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

- Co: capacité entre les électrodes (de 10 pF à 200 pF )


- R provient des pertes dans le cristal (0,01 à 1 kΩ )
- ƒ L traduit l’existence de l’inertie mécanique ( 10 mH à10 H )
- ƒ C traduit l’existence des forces de rappel (0,01 à 1 pF)

Ces composants sont caractérisés par les pulsations de résonance série et parallèle appelées aussi résonance et
antirésonance, très proches l’une de l’autre :

1 1 C
ωs = et ωp = = ωs √1 + C
√LC CC
√LC+C0 0
0

Application Numérique :si L = 9,2 mH, C =0,028 pF et C = 20 pF on a : fs = 9,916 MHz et fp=9,923 MHz

Si on néglige l’influence de R, l’impédance du


composant s’écrit :
ω2
(1 − )
1 ω2S
Z= ×
j(C + C0 )ω ω2
(1 − )
ω2p

Exemples de xo :
 Colpitts Crystal Oscillator : Selon la valeur de C1, l’oscillateur ci-dessous peut produire une fréquence
d’oscillation de l’ordre de 1MHz à 5MHz.

18
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

 Microprocessor Crystal Clocks :

 Oscillateur commande par tension (Voltage Controlled Oscillator ou VCO):

C'est un oscillateur dont la fréquence est contrôlée par une tension extérieure (continue ou variable). La
fréquence de cette forme d'onde est modifiée en faisant varier l'amplitude de la tension d'entrée. On peut
imaginer VCO comme une boîte noire qui prend une tension d'amplitude variable et produit un signal de
sortie de fréquence variable, la fréquence du signal de sortie étant directement proportionnelle à l'amplitude
de la tension d'entrée .

Rappels :
Dans un oscillateur RC par exemple, la fréquence de l'onde de sortie dépend de la valeur du condensateur
utilisé dans le circuit, puisque la fréquence est donnée par les formules :
1
𝑓0 =
2𝜋𝑅𝐶
La fréquence d'oscillation est inversement proportionnelle à la valeur de la capacité utilisée dans le circuit. Il
suffit de remplacer, par exemple, le condensateur de capacité C par un autre mais variable.

19
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Pour contrôler la fréquence de sortie et la faire fonctionner comme un VCO, nous devons faire varier la
capacité du condensateur en fonction de la valeur de la tension d’entrée. Ceci peut être réalisé à l'aide de
diodes varicap ( ou varactor ). Ces diodes modifient la valeur de la capacité entre elles en fonction de la
tension appliquée.
La diode VARICAP est une jonction PN dont la capacité est dépendante de la tension inverse appliquée à la diode

Un exemple de graphique de sortie d'un VCO est présenté ci-dessous.

20
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Si on suppose que la tension de commande est Vc et que la fréquence de sortie est celle de 𝑓0 , alors dans des
conditions de fonctionnement normales, une tension nominale (que doit recevoir le VCO pour fonctionner dans
des conditions normales) fournie au VCO pour laquelle une fréquence nominale est produite par le VCO.
Lorsque la tension d'entrée (tension de commande) augmente, la fréquence de sortie augmente et l'inverse
est également possible.

Exemple de montages pratiques de VCO

 Le mélangeur :
D’une façon générale, le mélange de deux signaux peut être obtenu en les envoyant sur un dispositif non-linéaire
comme une diode, un transistor jonction ou à effet de champ…etc.

 si l’amplitude 𝑣𝑒 (𝑡) est faible le système peut être considéré comme linéaire :

vs (t) = Ave (t)

 si l’amplitude est plus forte, la caractéristique doit être modélisée par un polynôme :

vs (t) = Ave (t) + B(ve (t))2 + C(ve (t))3 + ⋯

21
Université de Blida 1/Dépt d’Electronique Année 2018-2019
Licence Télécom/ 3ème année Semestre 5
Cours : Communications Analogiques

Si on applique à l’entrée de ce quadripôle la somme de deux signaux x(t) et y(t), le signal de sortie aura l’expression
suivante :

vs (t) = A(𝑥(𝑡) + 𝑦(𝑡)) + B(𝑥(𝑡) + 𝑦(𝑡))2 + C(𝑥(𝑡) + 𝑦(𝑡))3 + ⋯

vs (t) = Ax(t) + Ay(t) + Bx(t)2 + 𝟐𝐁𝐱(𝐭)𝐲(𝐭) + B𝑦(𝑡)2 + Cx(t)2 y(t) + ⋯

Dans ce développement apparait le terme 𝟐𝐁𝐱(𝐭)𝐲(𝐭) traduisant la multiplication.


Donc, si on applique deux signaux sinusoïdaux à l’entrée d’un dispositif non-linéaire, on obtient en sortie un signal
dont la composition spectrale est très riche et contient entre autres la fréquence somme et la fréquence différence.
 Réalisation de mélangeurs :
Pour réaliser la fonction de mélange, on dispose d’un grand choix de composants parmi lesquels il faut effectuer son
choix en fonction de la fréquence de travail, des performances souhaitées et du coût :

 Mélangeurs utilisant la non-linéarité du transistor :

- ƒ le mélangeur à cellule de Gilbert, le plus utilisé actuellement jusqu’à 2 GHz, qui allie bon
fonctionnement, prix de revient réduit et facilité d’intégration. Il équipe les récepteurs radio FM (88 à
108 MHz), les récepteurs de télévision (400 à 800 MHz), les téléphones GSM (900 MHz) et DCS
(1800 MHz), dans les réseaux locaux sans fil de type Ethernet ou Bluetooth (2,45 GHz) …etc.
exemple : NE602

bornes 1 et 2 : entrée RF (gamme 0 à 500


MHz)
bornes 6 et 7 : entrée oscillateur local
bornes 4 et 5 : sortie
borne 8 et 3 : alimentation et masse

22