Vous êtes sur la page 1sur 26

Chapitre 1

logique propositionnelle:
Partie 1: Syntaxe

1
Plan
• Introduction
• Proposition
• Variable propositionnelle
• Connecteur
• Alphabet de la logique propositionnelle
• Formule de la logique propositionnelle(forme
propositionnelle)
• Simplification syntaxique d’une forme
propositionnelle
• Substitution d’une variable propositionnelle
2
Introduction
• La logique propositionnelle est appelée aussi
la logique booléenne est la plus simple
logique.
• Comme toutes les logiques, la logique
propositionnelle est définie par: une syntaxe,
une sémantique et un système de preuve.

3
Introduction
• La syntaxe(construction des formules): la façon de
construire l’ensemble des formules
propositionnelles.
• La sémantique(signification des formules): une
description de ce que signifient ces formules.
• Le système de preuve(démonstration des formules):
qui permet de calculer la signification des formules
en construisant des preuves.

4
Proposition
• Une proposition est une assertion qui a la
faculté d’être vraie ou fausse. C’est donc une
phrase dont on peut dire sans ambigüité si
elle est vraie ou fausse.
• Exemple:
– "Alger est la capitale de l’Algérie " , " un carré a 4
angles droits " sont des propositions.

5
Proposition
• Une proposition peut être atomique si c’est
une proposition indécomposable. Dans le cas
contraire, elle est dite composée.
• Exemple:
– " il pleut ", " la route est mouillée " sont des
propositions atomiques.
– " il pleut et la route est mouillée ", " il pleut mais
il ne neige pas " sont des propositions composées
(non atomique).
6
Variable propositionnelle
• Une variable propositionnelle représente une
proposition atomique.

7
Connecteurs
• A partir d’un certain nombre de propositions
(vraie ou fausse), on peut construire d’autres
propositions à l’aide d’opérations logiques.

8
Connecteurs
• Les opérations logiques les plus courantes sont:
– La négatio(non): opératio unaire notée ˥
– La conjonction(et): opération binaire notée Ʌ
– La disjonction(ou): opération binaire notée ∨
– L’implication(si_alors): opération binaire notée →
– L’équivalence(si et seulement si): opération binaire
notée ↔
• Chacune de ces connecteurs est défini par une
table de vérité.

9
Connecteurs
A ˥A
0 1
1 0

A B AɅB A∨B A→B A↔B


0 0 0 0 1 1
0 1 0 1 1 0
1 0 0 1 0 0
1 1 1 1 1 1

10
Alphabet de la logique
propositionnelle
• L’alphabet de la logique propositionnelle est
constitué de:
– Un ensemble dénombrable (numérotable) de
variables propositionnelles (ou formules
atomiques) {A,B,C,...}.
– Les connecteurs ˥, Ʌ, ∨, →, ↔
– Les séparateurs (ou parenthèses () )

11
Alphabet de la logique
propositionnelle
• A parti de cet alphabet, on peut construire
plusieurs mots: A Ʌ B → C, C →, ˥ AB Ʌ C, (A)˥B...
• Parmi tous les mots qu’on peut construire, seuls
quelques uns vont former ce qu’on appelle les
formules de la logique propositionnelle
• C’est analogue avec l’alphabet française: une
séquence quelconque de lettres ne forme pas
nécessairement un mot de la langue française.

12
Formule de la logique propositionnelle
(forme propositionnelle)
• Définition
– L’ensembles des formules(ou formes) de la logique
propositionnelle est le plus petit ensemble de
mots construits sur l’alphabet tel que:
• Si A est une variable propositionnelle alors A est une
formule.
• Si A est une formule alors (˥ A) est une formule.
• Si A et B sont des formules et k ϵ { Ʌ, ∨, →, ↔} alors
(A k B) est une formule.

13
Formule de la logique propositionnelle
(forme propositionnelle)
• Exemples
Formule Non formule
A A+B
(˥ A) A˥B
A→B ɅA
(A Ʌ B) (Ʌ)
(˥ (A Ʌ B) ∨ C) (B
(A →( B ∨ C )) (A → (B ∨ C)

14
Simplification syntaxique d’une
formule
• Pour alléger l’écriture des formules
propositionnelles, on supprime certaines
parenthèses superflues en tenant compte de
certaines conventions:
• Règle 1: Suppression des parenthèses placées
de part et d’autre d’une variable
propositionnelle.
Exemple: (A) devient A
(A) → ((B) ∨ (C)) sera notée A→ (B ∨ C)
15
Simplification syntaxique d’une
formule
• Règle 2: Suppression des parenthèses qui
séparent les négations consécutives.
Exemple: ˥(˥(˥(˥(A ∨ B)))) sera notée ˥˥˥˥(A ∨ B)
˥(˥(A)) sera notée ˥˥A par application de la
règle1 et règle 2.

16
Simplification syntaxique d’une
formule
• Règle 3: application des règles de précédence
(priorité) entre connecteurs. L’ordre est
comme suit:
˥
Ʌ, ∨
→, ↔
Avec associativité à gauche

17
Simplification syntaxique d’une
formule
• Exemple: simplifier la formule:

18
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Une occurrence d’une variable
propositionnelle A dans une formule ϕ est la
donnée de cette variable et d’une place où
elle apparait dans ϕ.
• Exemple:
(˥ (A Ʌ B) ∨ C) → B 2 occurrence de B ère

1ère occurrence de A 1ère occurrence de B

1ère occurrence de C
19
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Une substitution associe à une variable
propositionnelle A une formule α.
• Elle est notée [α/A]
• L’application de [α/A] à une formule ϕ (notée
ϕ [α/A]) est le résultat du remplacement
simultané de toutes les occurrences de A dans
ϕ par α.

20
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Définition: si α est une formule, ϕ[α/A] est la
formule obtenue en substituant à toutes les
occurrences de A dans ϕ par α.
– Si ϕ =A alors ϕ[α/A] = α
– Si ϕ =B (B différent de A) alors ϕ[α/A]= ϕ
– Si ϕ = ˥ ϕ alors ϕ[α/A]= ˥ϕ[α/A]
– Si ϕ = ϕ1 k ϕ2 alors ϕ[α/A]=ϕ1[α/A] k ϕ2[α/A] où
k ϵ { Ʌ, ∨, →, ↔}

21
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Exemples
(A∨B)[r/A] = r∨B
(A→B)[A/B] = A→A
(A→B)[C/D] = A→B
((A∨B) Ʌ˥A)[(CɅD)/A] = ((CɅD)∨B) Ʌ˥(CɅD)

22
Substitution d’une variable
propositionnelle
• On peut généraliser à la substitution
simultanée de n variables propositionnelles.
• ϕ[α1/A1, α2/A2,..., αn/An ] est la substitution
dans ϕ des variables A1,...,An par les formes
α1,..., αn respectivement.

23
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Exemples
(A∨B)[C/A, D/B] = C∨D
(A→B)[A/B, C/A] = C→A
(A→B)[C/D, A/A] = A→B

24
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Plusieurs substitutions peuvent se
succéder(composition de substitution).
• ((ϕ[α1/A1, α2/A2,..., αn/An])[β1/B1,..., β/Bp])[σ1/C1,..., σm/Cm] signifie:
substituer dans ϕ les variables Ai, par les
formules αi. Dans la formule obtenue,
substituer les Bi par les βi. Ensuite substituer
les Ci par les σi

25
Substitution d’une variable
propositionnelle
• Exemple
((A∨B)[B→C/A])[˥B/B] = (˥B→C) ∨˥B
((A→B)[A/B]) [CɅD/A] = (CɅD)→(CɅD)
(((A∨B) Ʌ˥A)[˥A/A])[AɅB/B] = (˥A∨(AɅB)) Ʌ˥˥A

26