Vous êtes sur la page 1sur 5

Centre Universitaire d’El-Oued Année universitaire :2016/2017

Département d’électronique MasterII, R&T.


T. D. Communication mobile n°01

Exercice 1 :
1. Comment appelle-t-on spécifiquement un téléphone intégrant de très nombreuses
fonctionnalités évoluées d'un assistant numérique comme navigateur web, consultation du
courrier, messagerie instantanée, GPS, calendrier, agenda etc.. ?
2. Quel nom donne-t-on également à cette technologie de téléphonie mobile sans fil ?
3. Avec quel équipement de transmission radio appartenant au réseau de l'opérateur le téléphone
portable communique-t-il ?
4. Comment appelle-t-on les zones géographiques non couvertes par les opérateurs ?
5. Comment appelle-t-on le changement de cellule qui peut s'opérer en cours de communication
quand le client se déplace ?
6. Comment appelle-t-on les accords passés entre les opérateurs étrangers pour permettre aux
clients l'accès à leur réseau lorsqu'ils voyagent dans leurs pays ?
7. Comment s'appelle le code secret que l'on doit saisir lorsqu'on allume son portable ?
8. A quelle génération correspond l'UMTS ?
9. Comment s'appelle le protocole qui a été développé pour permettre l'accès à internet sur le
portable ?
10. Que signifie l'acronyme SMS, et qu'utilisent beaucoup les jeunes ?
11. Dans les zones urbaines, les systèmes sont principalement limités par les interférences ou les
bruit ?
Exercice 2 :

1. Lors d’un changement de cellule, votre communication téléphonique est interrompue alors que
d’autres personnes déjà présentes dans la nouvelle cellule poursuivent leur communication.
Quelle peut être la raison de cette interruption ?
2. Comment s’appel les cellules utilisant la même fréquence ?
3. Dans les cas les plus courants, le récepteur et l’émetteur ne sont pas en visibilité directe, quels
sont phénomène qui causent l’atténuation du canal ?
4. Comment protéger contre les évanouissements sélectifs ?
5. Définir la Transmission discontinue dans les réseaux mobiles

Exercice 03 :

Compléter le tableau suivant qui calcul le nombre de cellules par Cluster:


i 1 2 3 4
j
1
2
3
4

Exercice 3 :

En prenant C/N =20dB et C/(I+N)=17dB, Quelle est la valeur de C/I ?

Exercice 4 :

Dans les conditions d’ingénierie cellulaire à hexagones réguliers, on considère un motif de


réutilisation K= 9.

a. Dessiner le schéma du motif.


b. Calculer la distance de réutilisation.
c. Vérifier la relation donnée dans le cours
d. Calculer la surface d'une cellule de rayon R.
e. Calculer le rapport C/I en prenant un affaiblissement en d 4 .
f. Refaire les calculs en considérant un affaiblissement en d3.6 , puis en considérant un motif
de réutilisation K= 7.

Exercice 5 :
Un système de téléphonie cellulaire dispose de 240 fréquences. Sachant que les cellules ont un
profil hexagonal et qu’une même fréquence ne peut être réutilisée dans une cellule adjacente,
quel est le nombre de fréquences disponibles pour une cellule (accès FDMA) ?
(Le schéma minimal de réutilisation des fréquences)
Correction:

Exercice:1
1. Comment appelle-t-on spécifiquement un téléphone intégrant de très nombreuses
fonctionnalités évoluées d'un assistant numérique comme navigateur web, consultation du
courrier, messagerie instantanée, GPS, calendrier, agenda etc.. ?

Téléphone numérique, Cell phone Smartphone

Explications : Tous les téléphones portables sont des cellphones, mais seuls les smartphones
disposent des fonctionnalités avancées d'un portable "intelligent". La terminologie "téléphone
numérique" s'emploie dans la téléphonie fixe, et ne désigne pas les applications mentionnées
plus haut.
2. Quel nom donne-t-on également à cette technologie de téléphonie mobile sans fil ?

Téléphonie basique, Telephone Virtuelle Téléphonie cellulaire

3. Avec quel équipement de transmission radio appartenant au réseau de l'opérateur le téléphone


portable communique-t-il ?

GSM, SMS center. Antenne relais

4. Comment appelle-t-on les zones géographiques non couvertes par les opérateurs ?

Zone creuse, Zone vide, Zone blanche

5. Comment appelle-t-on le changement de cellule qui peut s'opérer en cours de communication


quand le client se déplace ?

Switching center, Roaming Handover

6. Comment appelle-t-on les accords passés entre les opérateurs étrangers pour permettre aux
clients l'accès à leur réseau lorsqu'ils voyagent dans leurs pays ?

Handover, Marketing, Roaming

7. Comment s'appelle le code secret que l'on doit saisir lorsqu'on allume son portable ?

GSM, 3G PIN

8. A quelle génération correspond l'UMTS ?

2G, 4G 3G

9. Comment s'appelle le protocole qui a été développé pour permettre l'accès à internet sur le
portable ?

IP, GSM WAP

10. Que signifie l'acronyme SMS, et qu'utilisent beaucoup les jeunes ?

short message System, Short message MultiMedia, Short Message Service

11. Dans les zones urbaines, les systèmes sont principalement limités par les interférences
Exercice 2:

1. Les causes de rupture de communication sont nombreuses, citons :


– mobile dans une zone d’ombre ;
– batterie trop faible ;
– vitesse de déplacement du mobile trop importante ;
– mobile en limite de portée d’une cellule et plus de capacité d’accueil dans la cellule qui
aurait dû, compte tenu de la position du mobile, le prendre en charge.
2. Cellules utilisant la même fréquence (= Co-cellules)
3. Dans les cas les plus courants, le récepteur et l’émetteur ne sont pas en visibilité directe. On
approxime fréquemment l’atténuation du canal par un modèle à 3 étages : une atténuation
médiane due à la distance, un terme aléatoire prenant en compte les effets de masque (présence
d’obstacles) et un autre terme aléatoire décrivant les évanouissements
4. Comment protéger contre les évanouissements sélectifs ?
En général, les évanouissements sur un canal radio sont décorrélés d’une fréquence à une autre (à
condition qu’elles soient espacées d’au moins un certain écart, plusieurs centaines de kHz par
exemple), Ainsi, l’utilisation de plusieurs fréquences différentes pour une communication,
diminue la probabilité de perte de messages par évanouissements. De cette façon, et grâce en
particulier à la redondance introduite dans les différents messages (par utilisation de techniques
de codages adéquates), un message perdu pour cause d’évanouissement sur une fréquence
donnée, peut être reconstitué au niveau du récepteur grâce aux informations transportées par les
messages transmis sur les autres fréquences. Le gain apporté par la diversité de fréquences est de
l’ordre de quelques dB

5.

Dans les communications de parole, il est rare que les deux intervenants parlent en même temps.
De plus, les caractéristiques de la parole font apparaître des silences très courts entre les mots. Le
taux d’utilisation du canal de transmission usager est en moyenne de 40 %. C’est-à-dire que
chaque canal (dans un sens comme dans l’autre) est inutilisé pendant 60 % du temps. La «
transmission discontinue » ou DTX (discontinuous transmission) consiste à interrompre
l’émission pendant les silences de parole pour diminuer l’énergie émise sur la voie radio. Ceci
permet, d’une part de réduire la consommation des émetteurs et notamment du mobile, et d’autre
part de diminuer le niveau moyen d’interférence généré. Lorsque le saut de fréquence est mis en
oeuvre, la planification se fait en prenant en compte ce niveau moyen. Il est donc possible de
réutiliser plus efficacement les fréquences.
Le recours à la transmission discontinue présente donc un double intérêt : du point de vue de
l’opérateur, il permet d’augmenter la capacité du système et donc le nombre d’abonnés
potentiels, et du point de vue de l’abonné, il permet d’allonger la période d’autonomie du mobile.
En revanche, il peut être désagréable pour l’abonné car il provoque à la réception un silence total
pendant les blancs de parole même si ceux-ci sont très courts. De ce fait, il n’y a jamais en
pratique une absence totale d’émission mais transmission périodique à un débit très réduit d’une
trame permettant de régénérer le bruit de fond sur le récepteur. La transmission discontinue est
alors difficilement détectable par les usagers.

Exercice 03

Compléter le tableau suivant qui calcul le nombre de cellules par Cluster:


j i 1 2 3 4
1 3 7 13 21
2 7 12 19 28
3 13 19 27 37
4 21 28 37 48
•Les clusters peuvent être constitués de 1, 3, 4, 9, 12, 13, 16, 19, 21…cellules

•Pour les réseaux analogiques : Motif 7/21 un bloc de 7 sites incluant 3 cellules par site

•Pour le cas des réseaux numériques tel que le GSM le motif 4/12 est utilisé.

Exercice 5:

Le schéma minimal de réutilisation des fréquences est de trois (figure ci dessous). Dans ces
conditions chaque cellule peut utiliser 240/3 soit 80 fréquences.

Figure Schéma de réutilisation des fréquences (motif de 3)

Vous aimerez peut-être aussi