Vous êtes sur la page 1sur 3

Cours : Les stratégies d’enseignements et le types de savoirs

Stratégie d'enseignement : d'enseignement, ensemble de comportements didactiques


coordonnés (ex. : exposé, démonstration, débat...) en vue de faciliter des apprentissages
déterminés c’est une manière particulière d'organiser la relation enseignant-enseigné dans
une situation d'apprentissage.

Le choix d’une stratégie d’enseignement: Choisir une stratégie d’enseignement consiste


à planifier un ensemble d’opérations et de ressources pédagogiques, à agencer un
ensemble de méthodes et de moyens d’enseignement selon des principes définis et
conformément à un modèle d’enseignement. (Charlier, 1989 : 49)

Le choix d’un style d’enseignement: Selon Blake et Mouton (1964 : 31), les critères de
choix d’un style d’enseignement sont:

• La nature des objectifs à atteindre;

• Le degré de motivation des apprenants;

• La capacité des apprenants.

Le style d'apprentissage des apprenants.

Selon Blake et Mouton (1964 : 31), ces styles se définissent à partir d'un modèle
bidimensionnel qui combine deux attitudes de l'enseignant : attitude vis-à-vis de la matière
et attitude visà vis des apprenants. Chacune de ces attitudes s'exprime à des degrés divers,
faibles ou forts, désintérêt ou intérêt. La combinaison de ces deux attitudes permet
d'identifier quatre styles de base :

• Style transmissif, centré davantage sur la matière;

• Style incitatif, centré à la fois sur la matière et sur les apprenants;

• Style associatif, centré davantage sur les apprenants;

• Style permissif, très peu centré tant sur les apprenants que sur la matière.

 Style d’apprentissage: Mode d’être (préférences, habitudes) d’un individu donné


en face de la tâche d’apprentissage. "Prédisposition de l’apprenant à utiliser une ou
des stratégies en vue de l’accomplissement d’une tâche d’apprentissage
quelconque" quelconque". (Schmeck, 1983 : 119)

• Stratégie d’apprentissage: "Plan, c’est-à-dire ensemble de démarches organisées autour


de la planification de l’action (d’apprentissage par exemple) ». (Schmeck, 1983 : 123)

Situation didactique : Les situations didactiques sont des situations qui servent à
didactiser un savoir donné.

Situation non –didactique : est une situation sans finalité didactique pour laquelle le
rapport au savoir s’élabore comme un moyen économique d’action.

Situation a –didactique :Une situation a-didactique est la part de la situation didactique


dans laquelle l’intention d’enseigner n’est pas explicite au regard de l’élève.

Les savoirs :

Savoir-savant: « Un corpus qui s’enrichit sans cesse de connaissances nouvelles,


reconnues comme pertinentes et valides par la communauté scientifiquespécialisée(…) le
savoir savant est essentiellement le produit de chercheurs reconnus par leurs pairs, par
l’université. Ce sont eux qui l’évaluent.» (Le Pellec, 1991: 40)

Savoir à enseigner:« Un savoir décrit, précisé, dans l’ensemble des textes


officiels“(programmes, instructions officielles, commentaires…); ces textes définissent
des contenus, contenus, des normes, normes, des méthodes.» (Audigier, 1988: 14).

Savoir enseigné: « Un savoir que l’enseignant a construit et qu’il mettra en œuvre dans la
classe. C’est celui qui est énoncé pendant les heures de cours. » (Le Pellec, 1991: 43)

Savoir appris ou assimilé: « Un savoir modelé et assimilé par le sujetapprenant. » (Le


Pellec, 1991: 44)

Le contrat didactique : « Le contrat didactique est le résultat d’une « négociation »


souvent implicite des modalités d’établissement des rapports entre un élève ou un groupe
d'élèves, d'élèves, un certain milieu et un système éducatif. » (Brousseau, 1985: 19)

« Le contrat didactique est l’ensemble des obligations réciproques et des « sanctions » que
chaque partenaire de la situation didactique impose ou croit imposer, explicitement ou
implicitement, implicitement, aux autres et celles qu’on lui impose ou qu’il croit qu’on lui
impose, à propos de la connaissance en cause.» (Brousseau, 1988 : 29)

L’évaluation :

Evaluer, c'est mettre en relation des éléments issus d'un observable (ou référé) et un
référent pour produire de l'information éclairante sur l'observable, l'observable, afin de
prendre des décisions. (Hadji, 1990: 17)

• Evaluer, c'est porter un jugement de valeur, à partir d'un outil de mesure, dans le but de
prendre une décision. (Hadji, 1990: 17)…..suite l’année prochaine dans votre module
evaluation en FLE.