Vous êtes sur la page 1sur 91

PHYSIQUE

CHIMIE

2 de
2 de
PHYSIQUE CHIMIE 2 de Livre du professeur Sous la direction de : Karine MÉDINA-MORETTO Lycée Václav

Livre du professeur

Sous la direction de :

Karine MÉDINA-MORETTO

Lycée Václav Havel, Bègles (33) et

David DAURIAC

Lycée Élie Faure, Lormont (33)

Kévin CAIVEAU

La Prépa des INP - Site de Bordeaux, Pessac (33)

Cyril CARBONEL

Lycée Arnaud Daniel, Ribérac (24)

Camille DI MARTINO

Lycée Alfred Kastler, Talence (33)

Olivier DUTHIL

Lycée Jean-Baptiste de Baudre, Agen (47)

Karine FOURTHON

Lycée français de Djibouti

Frédéric GENEST

Lycée Anatole De Monzie, Bazas (33)

Philippe GERMAIN

Lycée Václav Havel, Bègles (33)

Nicolas GIORDANO

Lycée français de Djibouti

De Monzie, Bazas (33) Philippe GERMAIN Lycée Václav Havel, Bègles (33) Nicolas GIORDANO Lycée français de

Sommaire

Errata

3

Thème 1

Constitution et transformations de la matière

Corps purs et mélanges au quotidien

6

Solutions aqueuses : un exemple de mélanges

12

Atome : noyau et cortège électronique

16

Entités chimiques stables

20

Quantité de matière

24

D’un état à l’autre : la transformation physique

27

D’une espèce chimique à l’autre : la transformation chimique

31

Synthèse d’une espèce chimique naturelle

38

D’un élément à l’autre : la transformation nucléaire

41

Thème 2

Mouvement et interactions

Décrire un mouvement

44

Actions et forces

49

Le principe d’inertie

54

Thème 3

Ondes et signaux

Signaux sonores

59

Propagation de la lumière

66

Les spectres lumineux

72

Lentilles et modèle de l’œil

76

Les circuits électriques

81

Les capteurs électriques

88

Table des illustrations

91

© Éditions Hatier, 2019.

2
2

Errata

Malgré toute l’attention que nous portons à nos ouvrages, il peut subsister quelques erreurs. Tous les éléments ci-dessous ont été corrigés pour les réimpressions de nos ouvrages * .

Chapitre 2
Chapitre 2

p.

32, Donnée : lire « C m = 87,0 g·L 1 ».

p.

32, question 2 : au lieu de « V 1 = 200,0 mL

de boisson S 1 » lire « V 1 = 200,0 mL de solution

S 1 ».

p.

33, Matériel : ajout de « Bain de bouche ».

 

p.

40, exercice 21, réponse

b :

au

lieu

de

« V 0 = 25,0 L », lire « V 1 = 25,0 L ».

Chapitre 3
Chapitre 3

p. 49, doc. 3 : suppression de 3 électrons, 2

protons et 2 neutrons dans la représentation schématique de l’atome.

p. 121,

réaction chimique, au lieu de H 2(aq) , lire H 2(g) .

schéma bilan :

dans

l’équation

de

Chapitre 10

p.

durant laquelle il conserve sa trajectoire ».

p.

mobile », lire « #Positions du point M ».

p. 163, doc. 2 : Renumérotation des lignes : au

lieu de « #Positions du

« […] déplacement

160,

163,

doc. 1 :

doc. 2 :

lire

au

lieu de 24, pas de numéro, au lieu de 25, 26 et

27, lire 24, 25 et 26 ».

p. 163, questions 6. b, 6. c et 6. e : ajout de la

compétence RAI.

p.

51, tableau périodique du Doc. 4 : au lieu de

p.

165, doc. 4 : au lieu de « […] par rapport au

«

H 1s 2 », lire « H 1s 1 ».

référentiel […] », lire « […] dans le référentiel ».

p.

52, question 3.b : au lieu

de « Donner

p.

165, doc. 6 : le schéma a été modifié pour

l’écriture conventionnelle des noyaux », lire

«

Donner les numéros atomiques ».

p.

57, schéma bilan : suppression d’un électron

dans la représentation schématique de l’atome.

p.64, doc. 1 : au lieu de « 4,8 mg par kilogramme de croûte terrestre », lire « 48 mg par kilogramme de croûte terrestre ».

Chapitre 4
Chapitre 4

p. 69, question de l’activité : suppression de

« formés à partir des atomes » à la fin de la

question « Comment déterminer la charge électrique des ions ? ».

p. 75, schéma bilan : suppression de « formés »

après « ions » (3 occurrences).

p. 78, exercice 22, réponse a : au lieu de

« l’atome d’azote », lire « l’élément Azote ».

Chapitre 6
Chapitre 6

p.

96, titre du Doc. 3 : au lieu de « Température

de

la

glace

pure

lors

de

la

fusion »,

lire

« Température de l’eau pure lors de la fusion ».

la

compétence AUT.

p. 101, définition de l’énergie massique de

changement d’état : au lieu de « pour le faire changer d’état », lire « pour changer d’état ».

p. 99,

questions :

suppression

de

Chapitre 7
Chapitre 7

p. 114, introduction : « Lorsqu’on introduit les

réactifs dans des quantités de matière initiales

telles qu’ils disparaissent tous,… » au lieu de

«

aucun réactif ne limite la transformation», lire

«

ils limitent alors la transformation».

p.

120, savoir-faire 1 : lire « [

]

vérifier la loi de

conservation de la charge électrique globale et

ajuster

».

corriger la direction du vecteur V ��� M .

Avant correction

M M’ M’’ v M
M M’
M’’
v M

t

Après correction

M M’ M’’ v M ∆ t p. 166 : ajout du Tuto Maths pictogramme
M
M’
M’’
v M
∆ t
p. 166 :
ajout
du
Tuto Maths
pictogramme numérique
vers le tuto maths « Utiliser
les vecteurs ».
Utiliser les vecteurs
hatier-clic.fr/pc262

p. 166, savoir-faire 1 : au lieu de « Par rapport

au référentiel terrestre », lire « Dans le référentiel terrestre ».

p. 166, savoir-faire 2 : ajout de la phrase « Dans

le référentiel terrestre, le mouvement du point B est curviligne. » après « […] son mouvement est

donc circulaire ». p.169, exercice 13 : au lieu de « […] par rapport au référentiel […] », lire « […] dans le référentiel ».

p. 170, exercice 17 : au lieu de « […] par rapport

au référentiel terrestre […] », lire « […] dans le

référentiel terrestre […] ».

p.

171 :

Ajout

du

pictogramme

vers

le

Simulateur Newton.

Simulateur Newton : exercices supplémentaires hatier-clic.fr/pc2162
Simulateur
Newton :
exercices supplémentaires
hatier-clic.fr/pc2162

* Se référer à l’achevé d’imprimer en fin de manuel, qui doit être postérieur à avril 2019.

© Éditions Hatier, 2019.

3
3

p. 172, exercice 22 : correction du pictogramme

numérique « Fichiers Python », au lieu de « Script

à compléter – Fiche d’accompagnement », lire

« Script ». Seul le script complet non commenté est mis à disposition de l’élève.

p. 172, exercice 22 : renumérotation des lignes

du script python, suppression de 20, au lieu de

21, lire 20 et ajout de 21 pour la ligne

«

plt.quiver ».

p.

172, exercice 23, question b : au lieu de

« […] par rapport au référentiel […] », lire « […] dans le référentiel […] »

« […]

chronophotographie ci-dessous. La bille lâchée

à la position 1 entre dans l’huile à la position 4. On représente les vecteurs vitesse […] ».

p. 173, exercice

25 :

lire

Chapitre 11

la

compétence RÉA.

Chapitre 12

p. 205, exercice 20, question a : suppression

de « mechanical ».

p. 206, exercice 23 : au lieu de « N·kg 1 », lire

« k étant la constante de raideur du ressort,

exprimée en N·m 1 ».

p. 207, exercice 27 : suppression de la capacité

« Réaliser des calculs ».

p. 180, questions 3. c.

et

5 :

ajout

de

Chapitre 13

p. 210, les bases du Collège : lire « La valeur de

la vitesse de propagation v du son […] ».

p.

219, dernier paragraphe du cours : au lieu de

«

110 dB », lire « 100 dB ».

p.

223, exercice 17 : lire « Déterminer la période

T du signal sonore enregistré ci-contre. ».

p.

lire

enregistrements des signaux sonores ».

223,

exercice

18

et

19 :

« les

Chapitre 14

p. 235, introduction ; au lieu de « tout est une

question de choix de matériau », lire « tout est une question du choix du liquide ».

p.

lire

« 3,00 × 10 8 km·s 1 ».

p. 243, exercice 23, question a : lire « Snell-

Descartes’s law ».

p. 244,

3 :

renumérotation des lignes du script, au lieu de

« 15 à 19 » lire « 13 à 17 ».

240,

question

exercice

1

réponse

C :

29,

question

Chapitre 15

p. 251 et 253, question : suppression de la

compétence AUT.

p. 265,

« T(K) = θ (°C) + 273,15 ».

lire

exercice

35,

donnée :

Chapitre 17

p. 286, introduction : lire « Comment les dipôles

d’un circuit influent-ils sur le fonctionnement d’une lampe ? ».

p. 287, compétence question 4.b. au lieu de

VAL, lire ANA/RAI.

p. 289, doc. 2, numérotation des lignes du

script : au lieu de 30 et 31 lire 29 et 30.

p. 289, question : suppression de la

compétence AUT.

p. 303, exercice 35 : ajout des capacités

associées « Réaliser des calculs Exploiter un

graphique Raisonner ».

p. 303, exercice 35, doc.4 : au lieu ΔT, lire Δθ

(2 occurrences).

Chapitre 18

p. 308, schéma du montage Doc. 2 :

suppression de l’intitulé des entrées et sorties sur la carte Arduino (GND, A0 et 2).

p. 313, exercice 9 : ajout des capacités

associées « Réaliser des calculs Raisonner ».

Fiches méthodes

m =

(79,1 ± 0,1) g », lire « […] m = (80,1 ± 0,1) g »

p. 320, mode voltmètre : lire « […] aux bornes A et B du dipôle récepteur […] » et « […] borne A d’entrée du courant dans le dipôle récepteur […] ».

p. 320 :

un

p. 314, exemple

1 :

au

lieu de

« […]

ajout

de

la

remarque

« Pour

générateur la borne V du voltmètre est reliée à la borne + et la borne COM à la borne – ».

et

« 5 × 10 1 » lire « 2,0 × 10 2 » et « 5,0 × 10 1 »

(3 occurrences).

p. 325, quotient : au lieu

de

« 2 × 10 2 »

p. 328 : correction du schéma.

25 cm 25 cm Avant correction Après correction Horloge Horloge Air n 2 = 1,00
25 cm
25 cm
Avant correction
Après correction
Horloge
Horloge
Air
n 2 = 1,00
Air
r
n
2 = 1,00
r
I
I
i
Eau
n 1 = 1,33
i
Eau
n 1 = 1,33
K
J
K
J
20 cm
20 cm

p. 329, 1 er paragraphe : au lieu de « modéliser

des

grandeurs ».

p. 332 : correction de la numérotation des

lignes de script : b. au lieu de « 11 à 20 », lire

« 12 à 21 », c. au lieu de « 21 à 28 », lire « 23 à 30 ».

p. 333 : correction de la numérotation des

lignes de script : b. au lieu de « 10 à 21 », lire

« 11 à 21 » (pas de numéro à la dernière ligne), c. au lieu de « 22 à 28 », lire « 23 à 29 ».

des

grandeurs »,

lire

« représenter

Corrigés
Corrigés

p. 341, chapitre 3, exercice 34 b : au lieu de

r noyau = r atome

10

5

, lire r noyau = r Mg

10 5 .

© Éditions Hatier, 2019.

4
4

p. 345, chapitre 11, exercice 20 c : dans la case �⃗

« Direction » de la colonne « F

Terre/astéroïde », au lieu

par l’origine », lire « Droite, ce qui justifie le choix d’un modèle affine ».

de « des systèmes Lune et astéroïde », lire « des

systèmes Terre et astéroïde ».

p. 349, chapitre 17, exercice 31. c. : au lieu de

« U R 1 », lire « U R ».

U R = R × I et U = 2 × U R donc U R =

p. 349, chapitre 17, exercice 31 d. : au lieu de

U R 1 , lire U R et au lieu de « 2,5 × 10 3 A », lire

« 2,3 × 10 3 A ».

et

exercice 6, 3. a. b. : suppression de « passant

p. 349,

chapitre 18, exercice 5, 2

Rabats
Rabats

II, mémento de programmation Python, tracer des vecteurs : au lieu de « […] l’intervalle

[0 ; N – 1] », lire « […] l’intervalle [0 ; N – 2] » III, Calculatrices, Faire une régression linéaire

avec HP prime : au lieu de

2

= 5,0 V.

a. b.

U

Faire une régression linéaire avec HP prime : au lieu de 2 = 5,0 V. a.

lire

© Éditions Hatier, 2019.

Thème 1 Constitution et transformations de la matière

Corps purs et mélanges au quotidien

Activités

Distinguer un mélange d’un corps pur

Activité expérimentale - Diagnostique

Matériel

Eau distillée

Solution aqueuse de chlorure de sodium

Thermomètre

Chronomètre

Tube à essais

Mélange réfrigérant

Découvrir avec l’expérience

1. Mélange

chlorure Cl (aq) et d’eau.

2. a. Test d’identification de l’eau et de

l’ion chlorure Cl (aq) (voir fiche 5 p. 319).

b. Test d’identification de l’eau

d’ions

sodium

Na + (aq) ,

d’ions

de l’eau d’ions sodium Na + ( a q ) , d’ions Sulfate de cuivre anhydre

Sulfate de cuivre anhydre blanc

Quelques gouttes d’eau salée ou douce

Apparition de la couleur bleue du sulfate de cuivre hydraté

Test d’identification des ions chlorure

Quelques gouttes d'une solution aqueuse de nitrate d'argent Test positif Solution contenant l’ion à
Quelques gouttes
d'une solution
aqueuse de nitrate
d'argent
Test
positif
Solution
contenant
l’ion à
tester

Apparition d'un

précipité blanc

3. b.

• Eau distillée (eau douce) 20 Ɵ (en °C) Ɵ = f( t ) 15
• Eau distillée (eau douce)
20
Ɵ
(en
°C)
Ɵ = f( t )
15
10
5
0
0
2
4
6
8
10
12
-5
-10
-15
t
(en min)
-20
• Eau salée 20 Ɵ (en °C) Ɵ = f(t) 15 10 5 0 0
• Eau salée
20
Ɵ
(en
°C)
Ɵ = f(t)
15
10
5
0
0
2
4
6
8
10
12
-5
-10
-15
t
(en min)
-20

Remarque

Il est aussi possible d’étudier l’ébullition de l’eau en chauffant l’eau contenue dans un ballon à l’aide d’un chauffe ballon. Les mesures permettent alors de tracer les graphiques suivants :

© Éditions Hatier, 2019.

6
6

Chapitre 1 Corps purs et mélanges au quotidien

Eau distillée (eau douce)

θ (en °C) 100 80 60 θ = f ( t ) 40 20 t
θ
(en
°C)
100
80
60
θ
= f
(
t
)
40
20
t
(en
min)
0
0
2
4
6
8
10
12

L’air qui nous entoure

Activité documentaire

Découvrir avec les documents

1.

a. Dioxygène.

b.

1/6 = 0,17 soit 17 % < 20 %.

c.

Dioxygène (20 %) et diazote (80 %).

2.

a. ρ air = 0,20 × ρ dioxygène + 0,80 × ρ diazote soit

ρ air = 1,3 g·L 1 .

b.

Valeur cohérente avec celle lue sur le doc.3.

3.

Avec l’altitude l’air se raréfie, la masse

volumique de l’air diminue avec l’altitude.

4. À la limite de l’atmosphère, la masse

volumique de l’air n’est plus qu’un millionième de celle qu’elle est au niveau de la mer soit

1,3 × 10 6 g·L 1 .

Eau salée

θ (en °C) 100 80 60 θ = f ( t ) 40 20 t
θ
(en
°C)
100
80
60
θ
= f
(
t
)
40
20
t
(en
min)
0
0
2
4
6
8
10
12

c. Pour un corps pur, la température de changement d’état est constante (palier de température) contrairement à un mélange.

4. a. ρ = 1 000 g·L 1 . b. Pour un même volume V, la masse m est plus grande pour l’eau salée que pour l’eau distillée donc sa masse volumique aussi.

Réactiver ses connaissances

Voir fiche 5 p. 319 ρ = 1 000 g·L 1 La température de changement d’état est constante.

Retenir l’essentiel

20 % de dioxygène – 80 % de diazote

ρ = 1,3 g·L 1 . L’ordre de grandeur de la masse volumique de l’air est 10 0 g·L 1 .

Mesurer pour estimer la composition d’un mélange

Activité expérimentale

Matériel

Éprouvette graduée de 100 mL

Fiole jaugée de 100,0 mL

Balances

Solutions étalons de pourcentage massique

en saccharose égal à 4 %, 8 %, 12 % et 16 %

Soda

Remarques

La liste des balances (doc. 1) peut être modifiée compte-tenu du matériel disponible au laboratoire. Les solutions étalons ont été préparées avec du sucre en poudre. L’expérience a été testée avec du Redbull®.

Découvrir avec l’expérience

1. a. Mesure de la masse et du volume de la

solution.

b. Balance de précision la plus grande (précision

0,01 g) – Fiole jaugée 100,0 mL (plus précise que l’éprouvette graduée de 100 mL)

2.

Solutions étalons :

Pourcentage

       

massique en

saccharose

4 %

8 %

12 %

16 %

de la

solution

Masse de la solution (en g)

101,3

102,8

104,2

105,7

Volume de la solution (en mL)

100,0

100,0

100,0

100,0

© Éditions Hatier, 2019.

7
7

Chapitre 1 Corps purs et mélanges au quotidien

Soda : m = 104,2 g ; V = 100,0 mL

3.

Solutions étalons :

Pourcentage massique en saccharose de la solution

4 %

8 %

12 %

16 %

Masse volumique (en g·L 1 )

1 013

1 028

1 042

1 057

Soda : ρ = 1 042 g·L 1

4.

et 5. a. Par construction et lecture graphique,

on détermine le pourcentage massique en saccharose du soda : 12 %.

ρ (en g·L –1 ) 1 050 ρ = f ( P (saccharose)) 1 042
ρ
(en
g·L –1
)
1 050
ρ
=
f
(
P
(saccharose))
1 042
1 040
1 030
1 020
1 010
P (saccharose)
(en
%)
1 000
0
2
4
6
8
10
12
14
16

5. b. m = ρ × V = 344 g

m(saccharose) = 12/100 × 344 = 41,3 g D’après l’indication de l’étiquette : 11 g de glucides pour 100 mL de soda. En considérant que le saccharose est le seul glucide présent dans le soda, la masse de saccharose dans la canette de 33 cL est m = 36,3 g. ER = 12 %. L’écart relatif est faible, la mesure est satisfaisante et en accord avec la composition du soda.

Retenir l’essentiel

La masse volumique est déterminée par le rapport de la masse m de la solution par son volume V.

Réaliser une chromatographie sur couche mince (CCM)

Activité expérimentale

Matériel

Cuve à chromatographie

Plaque à chromatographie

Éluant (mélange 80 %

éthanol)

Tubes capillaires

Coton

Eau distillée

Bonbons marron, bleus et rouges

eau salée et

20 %

Remarques

L’expérience a été testée avec des bonbons M&M’s®. Les colorants jaune et orange fournissent des taches peu visibles, c’est pourquoi ces colorants ainsi que le vert (mélange de jaune et de bleu) n’ont pas été utilisés. L’expérience ne fonctionne pas avec des colorants naturels comme ceux des bonbons Smarties®.

Découvrir avec l’expérience

2. a. Cuve à chromatographie

Plaque à chromatographie Éluant Ligne de dépôt Front de solvant Couvercle

b.

 
   
   
 

M

 

R

B

3.

a. Le colorant marron est un mélange car on

observe verticalement pour ce dépôt 2 taches.

b. Une tache du colorant marron est alignée

horizontalement avec la tache observée pour le colorant rouge, la seconde tache est alignée avec celle observée pour le colorant bleu : le colorant marron est un mélange de colorants bleu et rouge.

4.

a. 3 dépôts de colorant : vert, jaune et bleu.

b.

Pour le dépôt de colorant vert, on observe 2

taches car il s’agit d’un mélange de deux colorants. Une des taches est alignée horizontalement avec la tache observée pour le colorant jaune, la seconde tâche est alignée horizontalement avec celle observée pour le colorant bleu.

Retenir l’essentiel

On observe verticalement plusieurs taches

pour un mélange alors qu’on n’observe qu’une seule tache pour un corps pur.

Pour identifier une espèce présente dans un mélange, on compare avec la tache observée pour un corps pur : 2 taches alignées horizontalement correspondent à la même espèce chimique.

© Éditions Hatier, 2019.

8
8

Exercices

Les incontournables

11

Corps pur

Mélange

homogène

Mélange

hétérogène

Clou en fer Morceau de sucre Huile

Lait

Air

Menthe à

l’eau

Vinaigrette

Champagne

Jus d’orange

pulpé

13
13

a.

m(carbone) = P(carbone) × m = 0,039 kg

100

b.

P(carbone) = m(carbone) × 100 = 2,1 %.

m

14
14

a. P V (dioxyde de

carbone) = V(dioxyde de carbone)

V

× 100 = 4,5 %

b. 4,5 / 0,04 = 113 : le pourcentage volumique

de dioxyde de carbone dans l’air expiré est 113 fois plus important que celui dans l’air inspiré.

18
18

Précision : 1 °C

20
20
 

A : E102

B : E110

C : mélange E102 et E110

 
 
 
  A : E102 B : E110 C : mélange E102 et E110   A B
  A : E102 B : E110 C : mélange E102 et E110   A B

A

B

C

Pour le mélange, on observe 2 taches. L’une est alignée horizontalement avec celle obtenue pour le dépôt de colorant E102, l’autre avec celle obtenue pour le dépôt de colorant E110 car deux taches alignées horizontalement correspondent à la même espèce chimique.

Chapitre 1 Corps purs et mélanges au quotidien

23
23

S’entraîner

Mesure avec un tube de Thièle

1. Température de fusion

2. Mesure limitée par la température d’ébullition

de l’huile ; danger lié au chauffage ; peu précis (1°C suivant le thermomètre utilisé)

3. a. Oui, la mesure permet d’identifier l’anéthol

car la température de fusion de l’anéthol est comprise dans l’intervalle [21°C ; 22°C].

b. 21,1°C < θ F < 21,5°C.

Précision d’une mesure[21°C ; 22°C]. b. 21,1°C < θ F < 21,5°C. a. Contrairement à l’acide maléique, on

a. Contrairement à l’acide maléique, on ne peut

pas identifier l’acide fumarique par sa température de fusion car elle est supérieure à la température maximale mesurable avec un

banc Kofler.

b. On détermine la masse volumique à partir des

mesures de la masse et du volume d’une solution d’acide maléique et d’une solution d’acide fumarique. Pour plus de précision, on utilise la balance de précision la plus grande à savoir 0,1 g.

Protocole

Tarer la balance puis peser la fiole jaugée de volume 20,0 mL vide.

Remplir une fiole jaugée de volume 20,0 mL

avec une solution d’acide maléique. Peser la fiole jaugée pleine et calculer la masse m de la solution.

Faire de même, en utilisant la même fiole

jaugée préalablement rincée, avec la solution d’acide fumarique.

La masse de solution attendue est m = 31,8 g

pour la solution d’acide maléique et m = 32,6 g pour la solution d’acide fumarique.

27
27

Fermentation malolactique

a. Test d’identification à l’eau de chaux.

b. La viticultrice ne peut pas mettre le vin en

bouteille car il contient encore de l’acide malique. En effet, on observe pour le dépôt C une tache alignée horizontalement avec celle du

dépôt B d’acide malique.

29
29

Caffeine, a stimulant in tea

Traduction de l’énoncé

L’infusion de feuilles de thé contient de la caféine. Cette espèce chimique agit sur le système nerveux. C’est un stimulant. Après infusion de 15 g de feuilles, on extrait 0,75 g de caféine.

© Éditions Hatier, 2019.

9
9

Chapitre 1 Corps purs et mélanges au quotidien

Donnée

Pourcentage en masse de caféine dans le café :

le plus élevé est 2,5 % pour le café Robusta, le plus riche en caféine.

1. a. Calculer le pourcentage en masse de caféine dans les feuilles de thé.

b. Quelle boisson, le thé ou le café, agit le plus

sur le système nerveux. Justifier.

2. On réalise une CCM du thé. On observe

plusieurs taches.

a. Pourquoi est-il nécessaire d’observer le

chromatogramme sous une lampe UV ?

b. Justifier que le thé est un mélange.

Réponses aux questions

1. a. P(caféine) = m(caféine) × 100 = 5,0 %.

b. Le

pourcentage en masse de caféine est le plus élevé.

2. a. Il faut observer le chromatogramme sous une lampe UV car les taches invisibles doivent être révélées.

b. Le thé est un mélange car on observe

plusieurs taches sur le chromatogramme.

le plus stimulant car son

m

thé

est

Une espèce pour en remplacer une autresur le chromatogramme. le plus stimulant car son m thé est 1. a. ρ = 1

1. a. ρ = 1 000 g·L 1 = 1,0 g·mL 1 .

b. V 3 = 10 mL de dichlorométhane a la même

d’où

m 3 = m 4 = ρ ×V 4 = 13 g. La masse volumique du dichlorométhane est :

masse

que

V 4 = 13 mL

d’eau

ρ 3 = m 3 = 1,3 g·mL 1 .

V

2. L’éthanoate d’éthyle peut être identifié à

partir de la mesure de sa masse volumique. V 1 = 10 mL d’éthanoate d’éthyle a la même masse qu’un volume V 2 = 6,9 mL de dichlorométhane soit m 1 = m 2 = ρ 3 × V 2 = 9,0 g. La masse volumique de l’éthanoate d’éthyle

est : ρ 1 = m 1 = 0,90 g·mL 1 .

V

Degré alcoolique d’un vinest : ρ 1 = m 1 = 0,90 g·mL – 1 . V 1. ρ

1.

ρ (en g·L –1 ) 0,988 ρ = f ( degré alcoolique) 0,978 0,974 0,968
ρ (en
g·L –1 )
0,988
ρ
=
f
(
degré
alcoolique)
0,978
0,974
0,968
Degré
alcoolique
0
6 11,4
12 18

2. a. ρ =

b. Par lecture et construction graphiques, on

détermine le degré alcoolique du vin soit 11,4°.

c. ER = 4 %.

m

V

= 0,974 g·mL 1

32
32

Poussée d’Archimède

a.

l’air est 1,3 × 10 -3 fois plus faible que celle de l’eau. b. La poussée d’Archimède F A est proportionnelle à la masse volumique, celle-ci étant beaucoup plus faible dans l’air que dans l’eau c’est pourquoi la poussée d’Archimède dans l’air est négligeable.

masse volumique de

ρ air

ρ eau

= 1,3 × 10 3 :

la

Approfondir

La couronne d’Hiéronρ air ρ eau = 1,3 × 10 – 3 : la Approfondir a. Si la

a. Si la couronne était uniquement constituée

d’or, sa masse serait égale à :

m = ρ or × V = ρ or × (V 2 V 1 ) = 965 g.

Cette masse est supérieure à celle mesurée de la couronne.

b.

m

ρ =

m = m or + m argent = ρ or × V or + ρ argent × V argent

x

= 100 × ρ or × V + (1 –

m

x

V =

100 × ρ or + (1 –

x

100 ) × ρ argent × V

x

100 ) × ρ argent

c.

ρ = 16 g·mL 1

x

= 62,5 %

La couronne est composée de 62,5 % d’or et de 37,5 % d’argent.

37
37

Identification par des mesures physiques

donnée

relation :

D = 45 – r, avec r en ° et la masse volumique

avec m’ = m – 25 en g et

La

déviation

est

par

la

par la relation ρ =

m'

V

V = 10,0 mL.

 

Flacon A

Flacon B

Flacon C

Déviation

     

(en °)

18

17

18

Masse

     

volumique (en g·mL 1 )

1,0

1,0

1,1

Plus la déviation est petite, plus l’indice de réfraction est petit donc le flacon B contient le benzonitrile. La masse volumique du benzoate de benzyle est égale à 1,12 g·mL 1 . Compte-tenu de la précision des mesures, il s’agit de l’espèce contenue dans le flacon C. Par déduction, le flacon A contient de l’alcool benzylique.

© Éditions Hatier, 2019.

10
10

À l’oral

Différentes techniques chromatographiques

Chromatographie d’adsorption :

La phase mobile est un liquide (éluant), la phase fixe un solide. La séparation est basée sur la différence des vitesses de déplacement des espèces, celle-ci dépendant de la capacité d'adsorption de cette espèce par la phase fixe et de l'entraînement de l'éluant.

Chapitre 1 Corps purs et mélanges au quotidien

La chromatographie sur couche mince (CCM) et la chromatographie sur colonne sont des chromatographies d'adsorption.

Chromatographie de partage :

La phase fixe est un liquide retenu par un support solide, la phase mobile est un liquide ou un gaz. La séparation repose sur la différence de solubilité des espèces à séparer dans les deux phases. La chromatographie sur papier est une chromatographie de partage.

© Éditions Hatier, 2019.

11
11

Thème 1 Constitution et transformations de la matière

Solutions aqueuses : un exemple de mélanges

Activités

Une leçon de cuisine

Activité documentaire - Diagnostique

Réviser avec les documents

1. Le solvant utilisé est l’eau.

2. a. On dissout 10 g de sel dans 500 mL d’eau

soit 20 g·L 1 ce qui est inférieur à la solubilité dans

l’eau. La solution n’est donc pas saturée. b. Le mélange est une solution car c’est un mélange homogène entre un solvant (eau) et un soluté (sel). c. Le soluté utilisé lors de cette étape est le sel.

3. Étape 2 : le poivre est insoluble dans l’eau, l’huile est non miscible avec l’eau. Étape 5 : Le sucre en poudre est soluble dans la sauce.

4.

Étape 1

Étape 2

Étape 3

Étape 4

Mélange

Mélange

Mélange

Mélange

homogène

hétérogène

hétérogène

homogène

Réactiver ses connaissances

Une solution est un mélange homogène d’un ou de plusieurs solutés dans un solvant.

Préparer une solution par dissolution

Activité expérimentale

Matériel

Balances

Spatule

Verre de montre

Entonnoir a solide

Béchers de 50 mL et 100 mL

Fioles jaugées de 50,0 mL et 100,0 mL

Eau distillée

Sulfate de cuivre solide

Découvrir avec l’expérience

1. Le soluté est le sulfate de cuivre et le solvant

est l’eau. La méthode utilisée est la dissolution.

2. Solution 1 : Balance au 1/10 e de gramme et

fiole jaugée de 50,0 mL. Solutions 2 et 3 : Balance au 1/10 e de gramme et fiole jaugée de 100,0 mL. Une précision au 1/10 e de gramme est suffisante d’après les données du tableau du doc. 1. Une fiole jaugée permet de mesurer des volumes.

4.

a. C m = m soluté

V

.

Solution aqueuse

1

2

3

Concentration en masse Cm (en g·L 1 )

20

10

15

b. Ces solutions ne peuvent pas être utilisées en agriculture biologique car leur concentration en masse de sulfate de cuivre est supérieure à celle recommandée (4,0 g·L 1 ).

Retenir l’essentiel

C m = m soluté

V

avec C m en g·L 1 , m en g et V en L

Voir fiche 3 p. 317

Diluer pour limiter l’utilisation de plastique

Activité expérimentale

Matériel

Pipettes jaugées de 20,0 mL et 25,0 mL avec propipette

Fioles jaugées de 100,00 mL et 200,00 mL

Éprouvette graduée de 50 mL

Bécher

Solution S 0

Eau distillée

Découvrir avec l’expérience

1.

2. Lors d’une dilution, la masse de soluté se

conserve : m 0 = m 1 soit C m 0 × V 0 = C m 1 × V 1 .

V 0 =

V 0 = 25,0 mL.

4. Les fioles jaugées de classe B sont moins

précises que celles de classe A. Les différences de masse entre les solutions préparées dans des fioles de classes différentes s’expliquent donc par la différence de précision des volumes liée à la classe de la verrerie.

5. Lors d’une dilution, la masse de soluté se

conserve : m 0 = m 1 soit C m 0 × V 0 = C m 1 × V

donc

V 0 =

V 0 = 0,50 L = 5,0 ×10 2 mL.

Retenir l’essentiel

Diluer une solution mère consiste à ajouter du

solvant pour préparer une solution fille moins concentrée.

Au cours d’une dilution, la masse de soluté dissous se conserve.

C m 0 =

C

V

soit C m 0 =

m

70,0 10 3 donc C m 0 = 700 g·L 1 .

donc

100 ×

C m 1 × V 1

m 0

soit V 0 = 87,0 × 200,00

700

.

C m 1 × V

C

m 0

soit

V 0 = 87,0 × 4,00

700

© Éditions Hatier, 2019.

12
12

Chapitre 2 Solutions aqueuses : un exemple de mélanges

Déterminer la concentration d’un colorant

Activité expérimentale - Investigation

Matériel

Béchers

Pipettes jaugées de 5,0 mL, 10 mL et 25,0 mL avec propipette

Fioles jaugées de 50,0 mL et 100,0 mL

Solution mère de concentrations en masse de colorant C m 0 = 100 mg·L 1 Bain de bouche

Eau distillée

Tubes à essais sur un portoir

Remarque

L’expérience a été testée avec le bain de bouche Eludril®.

Rouge

cochenille

Protocole expérimental

Préparer des solutions filles par dilution de la solution mère de concentration C m 0 = 100 mg·L 1 .

Le

colorant

recherché

est

le

E124 :

 

S1

S2

S3

S4

S5

Volume de solution mère prélevé V0 (en mL)

5,0

5,0

10,0

25,0

25,0

Volume de solution fille préparé V1 (en mL)

100,0

50,0

50,0

100,0

50,0

Concentration en masse de colorant Cm (en mg·L 1 )

5,0

10,0

20,0

25,0

50,0

Facteur de

         

dilution F

20

10

5

4

2

Comparer la couleur de la solution commerciale à celle des solutions filles préparées.

Résultats expérimentaux

La teinte de la solution commerciale est comprise entre celles des solutions S 2 et S 3 d’où :

C 2 < C m < C 3 donc 10,0 mg·L 1 < C m < 20 mg·L 1

10,0 mg·L – 1 < C m < 20 mg·L – 1 Retenir l’essentiel Pour trouver

Retenir l’essentiel

Pour trouver un encadrement de la concentration en masse inconnue d’un soluté dans une solution, on utilise des solutions étalons dont le soluté dissous est le même que celui de la solution dont on veut déterminer la concentration en masse. Ces solutions étalons ont des concentrations en masse de soluté connues et différentes les unes des autres. On compare la coloration de la solution inconnue à celles des solutions étalons, qui forment l’échelle de teintes.

Exercices

Les incontournables

a. Soluté : Vitamine C Soluté : Vitamine C

b.

m = 14 × 10 3 g = 14 mg.

m = C m × V

soit

m = 9,0 × 10 3 × 1,5

donc

V =

m

m soit V =

C

240 × 10

–3

2,0 × 10

3 donc V = 12 × 10 1 L.

Précision au millième (sur le 3 eme chiffre après

la virgule) donc 0,011 g < m < 0,013 g.

après la virgule) donc 0,011 g < m < 0,013 g. 17. a. Le bas du

17. a. Le bas du ménisque doit être sur le trait de

jauge donc schéma n°3

b. 24,96 mL < V < 25,04 mL.

18 .
18
.

a.

F =

V

V mère

soit

V = F × V mère

donc

V = 20 × 10 = 2,0 × 10 2 mL.

b. Voir fiche 3 p.317

23
23

S’entrainer

Ethanol concentration

Traduction de l’énoncé

Conduire sous l’influence de l’alcool est un comportement interdit par la loi. Aux États-Unis, le taux maximal d’alcool autorisé dans le sang est de 8,0 g d’éthanol C 2 H 6 O pour 10 L de sang. En France, il est de 3,5 g d’éthanol pour 7,0 L de sang. Comparer le taux d’alcoolémie autorisée le plus élevé pour identifier le pays qui a la plus stricte réglementation.

Réponse à la question

C m =

Aux États-Unis : C m = 8,0 donc C m = 80 × 10 2 g·L 1

En France : C m = 3,5

m

V

10

7,0 donc C m = 50 × 10 2 g·L 1 .

C’est en France que la législation est plus stricte.

© Éditions Hatier, 2019.

13
13

Chapitre 2 Solutions aqueuses : un exemple de mélanges

24 Des cristaux de sulfate de cuivre m C m = V
24
Des cristaux de sulfate de cuivre
m
C m =
V

Solution A : C m =

Solution B : C m = 70,0 10 3 donc C m = 467 g·L 1

85,0 10 3 donc C m = 340 g·L 1

250 ×

150 ×

La concentration en masse du sulfate de cuivre de la solution B est supérieure à la solubilité donc la solution B est saturée. La solution B est donc adaptée à la croissance des cristaux.

Masse volumique et précisionsolution B est donc adaptée à la croissance des cristaux. 1. Tarer la balance avec la

1. Tarer la balance avec la fiole jaugée vide.

Remplir la fiole jusqu’au trait de jauge. Relever la masse m (en grammes) affichée par la balance.

2. a. Expérience 1 : l’incertitude sur la masse

contribue le plus à l’incertitude sur la masse volumique. Expérience 2 : l’incertitude sur le volume contribue le plus à l’incertitude sur la masse volumique. Expérience 3 : l’incertitude sur la masse est prépondérante.

b. Expérience 1 :

995 × 10 3 g·L 1 < ρ < 1 001 × 10 3 g·L 1 .

Expérience 2 :

990 × 10 3 g·L 1 < ρ < 998 × 10 3 g·L 1 .

Expérience 3 :

970 × 10 3 g·L 1 < ρ < 1 030 × 10 3 g·L 1 .

c. Le choix du matériel le plus adapté est celui qui

donnera l’intervalle de confiance le plus faible donc l’incertitude la plus petite. Il faut prendre la fiole jaugée de classe A et une balance au 1/10 e de gramme (expérience 1).

27
27

Eau de javel

a. On prépare la solution par dilution.

b. Pour un même nombre d’entités de soluté de

même masse, le volume de la solution à usage domestique est 3 fois plus grand que celui de la solution commerciale d’eau de javel. La concentration en masse dans la solution domestique est donc 3 fois plus petite que dans la solution commerciale.

29
29

Teintes d’un antiseptique

a. Lors d’une dilution, la masse de soluté conserve : m 0 = m 1 soit C m 0 × V 0 = C 1 × V 1 .

se

C m 0 × V 0

C 1

3,0 × 10 2 × 2,0

6,0 × 10 3

donc

V 1 = 10 mL.

b. On doit utiliser le même volume que pour les

autres solutions soit V 1 = 10 mL.

c.

V 1 =

soit

V 1 =

C i = m i

V 1

Solution

S1

S2

S3

S4

Masse de

       

permanganate

60

80

110

130

de potassium

(en μg)

       

Concentration en masse de permanganate de potassium C (en g·L 1 )

6,0

8,0

11,0

13,0

× 10 3

× 10 3

× 10 3

× 10 3

m

V

1,0 × 10

–3

100 ×

10 3

d. C dakin =

donc

C dakin = 10 × 10 3 g·L 1 . La teinte de la solution de l’eau de Dakin® est entre celle des solutions S 2 et S 3 .

soit

C dakin =

30
30

a.

Solution injectable

ρ (en g·L –1 ) 1 040 1 030 ρ = f ( C m
ρ (en
g·L –1
)
1 040
1 030
ρ
= f ( C m )
1 020
1 012
1 010
C m
(en
g·L –1 )
1 000
0 10
15
20 30
40

m

b. ρ =

soit ρ =

Par lecture graphique, on a : C m = 15 g ·L 1 .

V

101,2

100,0 ×

10 3 donc ρ = 1 012 g·L 1

Spiruline et vitamine A100,0 × 1 0 – 3 donc ρ = 1 012 g·L – 1 m vitamineA

m vitamineA = C m × V

soit m vitamineA = 0,320 × 500 × 10 3 donc m vitamineA = 0,160 g.

m spiruline = m vitamineA ( A )

p

× 100 soit

m spiruline = 0,160 0,212

× 100 donc m spiruline = 75,5 g.

35
35

Approfondir

Liquide en solution

m = C m × V soit m = 1,2 × 2,0 donc m = 2,4 g

V

=

36
36

2,4

m ρ soit V = 1,05 donc V = 2,3 mL.

De l’eau salée pour les sportifs

a. Le graphique de la conductivité σ en fonction de

la concentration en masse C m est une droite qui passe par l’origine donc σ est bien proportionnelle à C m .

© Éditions Hatier, 2019.

14
14

Chapitre 2 Solutions aqueuses : un exemple de mélanges

σ (en mS·m –1 ) 1 000 900 σ = f ( C m )
σ (en mS·m –1 )
1 000
900
σ = f ( C m )
800
700
618 600
500
400
300
200
100
C m (× 10 –1 g·L –1 )
0
0
2,0
4,0
6,0
8,0
10
11,5
12
14
16
18
20

b. Graphiquement C m 1 = 11,5 × 10 1 g·L 1 .

c. 100 mL apportent 40 mg d’ions, or V = 0,50 L

donc m = 200 mg d’ions sodium.

d. m 1 = C m 1 × V donc m 1 = 575 mg d’ions.

t = m 1

donc ∆t = 2,88 h = 2 h et 53 min.

m

© Éditions Hatier, 2019.

15
15

Thème 1 Constitution et transformations de la matière

Atome : noyau et cortège électronique

Activités

Éléments et atomes originels

Activité documentaire - Diagnostique

Réviser avec les documents

1. a. Les éléments hydrogène et oxygène sont

présents dans l’Univers et le corps humain.

b. L’élément chimique le plus abondant dans le

corps humain est l’oxygène. Dans le corps d’un homme de masse m = 70 kg, la masse d’oxygène est m(O) = 0,65 × 70, soit m(O) = 46 kg.

2. : Électrons ; : Noyau

3. L’atome d’oxygène est constitué d’un noyau

composé de 8 protons et 8 neutrons. Étant électroniquement neutre, il a donc 8 électrons.

1

4. H

1

Réactiver ses connaissances

Un atome est constitué d’un noyau central, composé de protons et de neutrons, autour duquel tournent des électrons.

Le

noyau d’un

atome

contient Z protons et

N

= A Z neutrons.

 

Taille et masse d’un atome de carbone

Activité documentaire

Découvrir avec les documents

1. a. Sur l’image du doc, L = 6,0 cm, soit avec

l’échelle fournie L = 1,2 × 10 9 m. On compte 7 atomes de carbone alignés sur cette

longueur. Donc d(C) = 7 = 1,7 × 10 10 m.

b. Ordre de grandeur : 10 10 m.

L

10

–10

c. 10 15 = 10 5 : l’atome est 10 5 fois plus grand que

son noyau.

d. Les dimensions de l’atome et de son noyau sont

telles que l’atome est essentiellement constitué

de vide.

2. a. m noyau = A × m n = 12 × 1,67 × 10 27

m

noyau = 2,00 × 10 26 kg

b.

m atome = 12 × 1,67 × 10 27 + 6 × 9,11 × 10 31

m

atome = 2,00 × 10 26 kg.

c.

La masse des électrons est négligeable.

d.

m atome = A × m n avec m n la masse d’un nucléon.

Retenir l’essentiel

Taille d’un atome : 10 10 m ;

Taille du noyau : 10 15 m

Taille d’un atome = 10 5 × taille du noyau.

m atome m noyau

m atome = A × m n

Configuration électronique et tableau périodique

Activité documentaire

Découvrir avec les documents

1. D’après sa configuration électronique l’atome

de fluor contient 9 électrons. L’atome étant électriquement neutre, il contient aussi 9 protons donc Z(F) = 9. D’après sa configuration électronique l’atome d’argon contient 18 électrons. L’atome étant électriquement neutre, il contient aussi 18 protons donc Z(Ar) = 18.

2. Li : 1s 2 2s 1 ; : F : 1s 2 2s 2 2p 5 ;

Ar : 1s 2 2s 2 2p 6 3s 2 3p 6 .

3. Li : 1 électron de valence ; F : 7 électrons de

valence ; Ar : 8 électrons de valence

4. a. Les configurations électroniques des atomes des éléments chimiques situés sur une même période ont le même nombre de couches occupées. b. Les atomes des éléments chimiques d’une même colonne ont le même nombre d’électrons de valence.

5. Les blocs s et p sont liés à la dernière sous-

couche occupée.

Retenir l’essentiel

Les électrons de valence sont les électrons de

la dernière couche occupée. Les atomes des éléments chimiques d’une même période ont le même nombre de couches électroniques occupées. Le numéro de la période

correspond au numéro de la couche de valence. Les atomes des éléments chimiques d’une même colonne ont le même nombre d’électrons de valence. Le chiffre des unités du numéro de la colonne correspond au nombre d’électrons de valence de l’atome.

Identifier des éléments d’une même famille chimique

Activité expérimentale

Matériel

3 tubes à essais sur portoir

Solution aqueuse de chlorure de potassium à 10 1 mol·L 1

Solution aqueuse de bromure de potassium à 10 1 mol·L 1 Solution aqueuse d’iodure de potassium à 10 1 mol·L 1 Solution aqueuse de nitrate d’argent à 10 1 mol·L 1

Pipettes Pasteur

© Éditions Hatier, 2019.

16
16

Chapitre 3 Atome : noyau et cortège électronique

Découvrir avec l’expérience

1.

a. 1 re colonne.

b.

1 électron de valence.

c.

Les éléments de la 1 re colonne constituent une

famille chimique car ils réagissent de manière analogue en présence d’eau (inflammation spontanée, formation d’ions hydroxyde HO (aq) et de dihydrogène H 2 (g) ).

2. b.

Schématisation

 

de l’expérience

Observation

 
Solution aqueuse de nitrate d'argent (incolore) (Ag + (aq) , NO 3 - (aq) )

Solution aqueuse de nitrate d'argent (incolore)

(Ag + (aq) , NO 3 - (aq) )

Solution aqueuse de chlorure de potassium (incolore)

(incolore) (Ag + (aq) , NO 3 - (aq) ) Solution aqueuse de chlorure de potassium
 

Précipité blanc qui noircit à la lumière

(K

+ (aq) , Cl - (aq) )

S olution aqueuse de nitrate d'argent (incolore) (Ag + (aq) , NO 3 - (aq)

Solution aqueuse de nitrate d'argent (incolore)

(Ag + (aq) , NO 3 - (aq) )

Solution aqueuse de bromure de potassium (incolore)

(incolore) (Ag + (aq) , NO 3 - (aq) ) Solution aqueuse de bromure de potassium
 

Précipité

blanc

(K

+ (aq) , Br - (aq) )

 
( K + (aq) , B r - (aq) )  
 
Solution aqueuse de nitrate d'argent (incolore) (Ag + (aq) , NO 3 - (aq) )

Solution aqueuse de nitrate d'argent (incolore)

(Ag + (aq) , NO 3 - (aq) )

Solution aqueuse d'iodure de potassium (incolore)

(incolore) (Ag + (aq) , NO 3 - (aq) ) Solution aqueuse d'iodure de potassium (incolore)
 

(K

+ (aq) , I - (aq) )

3. a. Éléments chimiques ayant réagi :

chlore ; brome et iode.

b. Z(C l) = 17 ; Z(Br) = 35 ; Z(I) = 53. *

dans la 17 e colonne du tableau

périodique. Ils contiennent 7 électrons de valence.

4. La famille des gaz nobles correspond à la 18 e

colonne du tableau périodique.

Ils se situent

Retenir l’essentiel

Les familles chimiques se positionnent en colonne dans le tableau périodique.

Les atomes d’éléments d’une même famille

chimique contiennent le même nombre d’électrons de valence. La famille des gaz nobles correspond à la 18 e colonne du tableau périodique.

Exercices

Les incontournables

2 11 1 5 1 1 Sb 184 a. W . 74
2
11 1 5 1 1 Sb
184
a.
W .
74

b. 74 électrons.

15
15

a. 1 électron de valence.

b.

5 électrons de valence.

 

c.

5 électrons de valence.

b.

1 électron de valence.

17
17

Atome

 

Argon

 

Mercure

 

Cobalt

Écriture

       

conventionnelle

40

Ar

 

202

Hg

 

86

Co

18

122

27

du noyau

       

Nombre de

       

protons

18

   

122

 

27

Nombre de

       

neutrons

22

   

80

 

59

Masse (en kg)

 

6,68

 

3,37

 

9,85

× 10 26

× 10 25

× 10 26

20
20

Configuration

       
 

électronique

(dans l’état

fondamental)

Nombre

d’électrons

de valence

Bloc

 

Période