Vous êtes sur la page 1sur 27

Michel Thibaudon – Samuel Monnier – Charlotte Sindt –

Nadine Dupuy
Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA),
Brussieu, France
Sommaire

 1. Etat des lieux

 2. Metrologie des pollens

 3. Potentiel allergisant et risque allergique


des végétaux

 4. Graminées et herbacées
1. Etat des lieux
Végétation urbaine & qualité de l’air

Absorption des polluants


Absorption
gazeux
des polluants
particulaires
P
PP

Effet de
bien être
1. Etat des lieux : Végétation et allergie
L’allergie a des conséquences sur la vie quotidienne et a un coup pour la
société.

rhinite 90% conjonctivite 75%

urticaire et eczéma 20%

trachéite,

asthme 50%
2. Métrologie des pollens
Stations de pollens en Europe en 2014
Stations de pollens en France en 2014

70 stations
+
10 durant la saison
Pollinique de l’ambroisie
Capteur de
pollens

Analyses

1 lame Comptage grâce à


Découpage de la par jour un système de
Récupération de la bande reconnaissance
bande sur le tambour en tranches vocale
journalières
Totaux journaliers en grains/m3

Comptes polliniques 7
 Objectif :
Prendre en compte la composante santé dans le choix et
l’entretien des espèces végétales en milieu urbain et périurbain
Messages plus spécifiques aux paysagistes

Pourquoi le pollen d’une


plante est-il allergisant ?

Comment reconnaître les


plantes aux pollens
allergisants ?
Quelles alternatives?

Quels conseils d’utilisation ?


3. Le Potentiel Allergisant (PA) et le
Risque Allergique (RA)

Source : RNSA

L’allergie au pollen dépend de plusieurs facteurs : Quatre potentiels allergisants différents :


- La quantité de pollens dans l’air - Nul (0)
- La sensibilité des individus - Faible (1 et 2)
- Le potentiel allergisant - Moyen (3)
- Fort (4 et 5)
3. Potentiels allergisants
ARBRES POTENTIEL
Bouleau 5
Cyprès 5 HERBACEES POTENTIEL

Aulne 4 Ambroisie 5
Chêne 4 Graminées 5
Frêne 4 Armoise 4
Charme 3 Pariétaire 4
Noisetier 3 Chénopode 3
Olivier 3 Plantain 3
Platane 3 Oseille 2
Saule 3 Ortie 2
Tilleul 3
Châtaignier 2
Hêtre 2
Mûrier 2
Peuplier 2
6/17
Orme 1
3. Potentiels allergisants
Des fiches sur les espèces allergisantes classées
selon trois niveaux de potentiels allergisants :

Potentiel allergisant moyen


Potentiel allergisant faible Potentiel allergisant fort

Pour hiérarchiser les priorités et


adapter la prise en compte du
risque allergique
Exemple de Fiche

Alternatives

Conseils d’utilisation
Exemple de Fiche

8/17
4. Graminées et herbacées
Trois grands types de graminées :
- les graminées cultivées
- les graminées sauvages

-les graminées ornementales

Pour éviter une pollinisation trop importante, il est nécessaire


de tondre les pelouses ou de faucher les prairies deux fois par
an pour éviter que les plantes fleurissent.
Cinq familles de graminées

POACEES CYPERACEES JUNCACEES RESTIONACEES TYPHACEES


Dactyle Laiche ou carex Jonc Restio Massette
MISCANTHUS SINENSIS
CORTACERIA SELLOANA ‘ZEBRINUS’
ARUNDO DONAX CORTADERIA SELLOANA

Dans le Nord de la France Touffe d’individus femelles


PENNISETUM ORIENTALE
CORTADERIA SELLOANA
Un exemple de ce qu’il ne faut pas faire

Source : Google map images


Un exemple de ce qu’il faut faire

Potentiel allergisant
Exemple d’espèces LISTE DES ESPECES de 0 (nul) à 5 (fort)
Liriodendron Tulipifera Aureomarginatum / Tulipier de Virginie 0
qu’il est possible de
Liriodendron Tulipifera Fastigiatum / Tulipier de Virginie fastigié 0
planter dans une Cedrus Atlantica / Cèdre de l'Atlantique 1
espace vert pour Cedrus Atlantica Glauca / Cèdre de l'Atlas bleu 1
Cedrus déodora Aurea / Cèdre de l'Himalaya doré 1
limiter le risque Pinus Pinea / Pin parasol 0
allergique. Pinus densiflora umbraculifera / Pin rouge du Japon 0
Lagerstroemia indica / Lilas des Indes 0
Prunus serrulata Amanogawa / Cerisier à fleurs du Japon fustigié 0
Conclusion
 Depuis sa mise en ligne, le site « vegetation-en-ville.org » est
consulté régulièrement et, en 7 années, ce sont plus de
200 000 visites du site qui ont été mesurées.
 Ce guide permet aux décideurs locaux, aux paysagistes et aux
architectes d’éviter de commettre des erreurs longues à
réparer comme les plantations uniformes de bouleaux dans
les jardins publics.

 Il permet aussi aux bureaux d’études de s’interroger ou


d’interroger le RNSA sur le potentiel allergisant des espèces
convoitées et du risque allergique potentiellement induit par
la végétalisation.
 Il permet d’informer les décideurs publics ou privés sur la
nécessité de prendre en compte la composante santé dans le
choix et l’entretien des espèces végétales mises en place en
zones urbaines ou péri-urbaines.
La santé est aussi dans nos parcs et jardins !

www.vegetation-en-ville.org
Merci de votre attention
http://www.vegetation-en-ville.org/