Vous êtes sur la page 1sur 17

- 1 -

Enseignement artistique spécialisé dans la F.P.T.


Les trois cadres d'emplois
(mise à jour au 1er février 2017)

DIRECTEUR
2 grades * Directeur de 1ère catégorie * Directeur de 2ème catégorie

Missions * Directeur 1ère cat. ---> Directeur des CRR


* Directeur 2ème cat. ---> Directeur des CRD ou dir.-adjoint des CRR et CRD

Charge hebdo. service 35 heures

Recrutement Externe : concours sur titres (CA) avec épreuves (entretien)


Interne : concours avec épreuves ouvert aux profs. territoriaux ens. artistique justifiant de 5
années d'enseignement (hors stage)
Promotion : réservé aux profs. justifiant de 10 ans d'ancienneté + examen professionnel

Rémunération 1ère cat. 1er échelon : 2 286,78 € bruts Dernier échelon : 3 842,54 € bruts
(trait. indiciaire mensuel) 2ème cat. 1er échelon : 2 235,23 € bruts Dernier échelon : 3 734,76 € bruts

PROFESSEUR
2 grades * Professeur de classe normale * Professeur hors classe

Missions Enseignant en CRR, CRD et CRC/CRI (pas en EENC)


(pour les 2 grades) Prof. chargé de la direction des CRCI ou EEM ---> NBI = 30 points majorés

Charge hebdo. service Professeur chargé d'enseignement 16 heures


Professeur chargé de la direction 35 heures ? (interprétation PH Thomazo)

Recrutement Externe : concours sur titres (CA) avec épreuves (entretien)


Interne : concours avec épreuves ouvert aux AEA (détenteurs du DE ou ayant suivi la
formation au DE) justifiant de 3 années d'ancienneté (hors stage)

Promotion : réservée aux AEA principaux justifiant de + 10 ans d'ancienneté + examen


professionnel

Rémunération Hors classe 1er échelon : 2 314,90 € bruts Dernier échelon : 3 655,10 € bruts
(trait. indiciaire mensuel) Classe normale 1er échelon : 1 785,38 € bruts Dernier échelon : 3 078,72 € bruts

ASSISTANT D'ENSEIGNEMENT
3 grades

Voir document ci-après

- 2 -
Le nouveau cadre d’emplois des Assistants territoriaux d’enseignement artistique
(décret n° 2012-437 du 29 mars 2012 – synthèse PH Thomazo)
mis à jour le 02.04.2012
er
Entrée en vigueur (nomination et intégration) : 1 avril 2012

Assistant territorial d’enseignement artistique


er ème ème
1 gr a d e 2 gr a de 3 gr a de
Assistant enseignement artistique Assistant enseignement artistique
Assistant d’enseignement artistique ème ère
pri nc ip al 2 c la s se pri nc ip al 1 cl a s se

Spécialités Musique, art dramatique, arts plastiques Musique, art dramatique, arts plastiques, danse
Temps de travail 20 heures hebdomadaires
30 % (au moins) 50 % (au moins)
Concours sur titre avec épreuves ouvert ouverts
Concours sur titres avec épreuves ouvert aux
Concours externe aux candidats titulaires d’un diplôme sanctionnant non
candidats titulaires d'un titre figurant sur une liste
une formation technico-professionnelle homologué
établie par décret ou d'une qualification reconnue
au niveau III ou d’une qualification reconnue
comme équivalente
comme équivalente
50 % (au plus) 30 % (au plus)

- 3 -
Concours interne Ouvert aux agents titulaires et non-titulaires justifiant de 4 ans de service public non
er
au 1 janvier de l’année du concours

Con cou r s
20 % 20 %
ème
3 concours Ouvert aux candidats justifiant de 4 années d’activités professionnelles non
er
(dans le domaine de l’enseignement artistique) au 1 janvier de l’année du concours
Modulation des places Lorsque le nombre de candidats ayant subi avec succès les épreuves de l’un de ces trois concours est inférieur au nombre de places offertes à ce
entre chaque concours concours, le jury peut modifier le nombre de places aux concours externe, interne et au troisième concours, dans la limite de 25 % de la totalité des
places offertes à ces concours ou sur une place au moins.
Ils sont chargés, dans leur spécialité, de tâches d’enseignement dans les conservatoires à
rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal classés, les
Ils sont chargés, dans leur spécialité, d’assister les établissements d’enseignement de la musique, de la danse et de l’art dramatique non
enseignants des disciplines artistiques. Ils peuvent classés ainsi que dans les écoles d’arts plastiques non habilitées à dispenser un
Missions enseignement sanctionné par un diplôme national ou par un diplôme agréé par l’Etat.
notamment être chargés de l’accompagnement
instrumental des classes. Ils sont également chargés d’apporter une assistance technique ou pédagogique aux
professeurs de musique, de danse, d’arts plastiques ou d’art dramatique.
Ils peuvent notamment être chargés des missions dans les écoles élémentaires.
13 échelons : IB 325  IB 576 13 échelons : IB 350  IB 614 11 échelons : IB 404  IB 675
Nouvelle
Rémunération (1.435 € à 2.250 €) (1.514 € à 2.384 €) (1.690 € à 2.602 €)
Ancienne IB 314  IB 612 IB 320  IB 638
Assistant territorial d’enseignement artistique (suite)
er ème ème
1 gr a d e 2 gr a de 3 gr a de
Assistant enseignement artistique Assistant enseignement artistique
Assistant d’enseignement artistique ème ère
pri nc ip al 2 c la s se pri nc ip al 1 cl a s se

Examen prof. : justifier d’au moins 2 ans


ème
dans le 5 échelon du deuxième
Examen prof. : justifier d’au moins 1 an dans le
ème grade et d’au moins 3 années de
4 échelon du premier grade et d’au moins 3
services (en tant que titulaire ou
années de services (en tant que titulaire ou
stagiaire) dans un cadre d’emplois de
stagiaire) dans un cadre d’emplois de catégorie B.
Avancement de grade Sans objet ème
catégorie B.
Au choix : justifier d’au moins 1 an dans le 6
Au choix : justifier d’au moins 1 an dans
échelon du premier grade et d’au moins 5 années ème
le 6 échelon du deuxième grade et
de services (en tant que titulaire ou stagiaire) dans
d’au moins 5 années de services (en
un cadre d’emplois de catégorie B.
tant que titulaire ou stagiaire) dans un
cadre d’emplois de catégorie B.
ème
• Les anciens « assistants territoriaux d’enseignement artistique » sont reclassés « assistants territoriaux d’enseignement artistique principal de 2
classe » (voir tableau de reclassement, art. 17 du décret du 29.03.2012).
Reclassement
• Les anciens « assistants territoriaux spécialisés d’enseignement artistique » sont reclassés « assistant territoriaux d’enseignement artistique
ère
principal de 1 classe » (voir tableau de reclassement, art. 18 du décret du 29.03.2012).

- 4 -
Les missions statutaires des artistes-enseignants territoriaux

DIRECTEUR
d’établissement territorial d’enseignement artistique
Missions 3° Les établissements d'enseignement des arts
(art. 2 – décret n° 91-855 du 2 septembre 1991 modifié) plastiques habilités à délivrer un enseignement
Ce cadre d'emplois comprend deux spécialités : conduisant à un diplôme d'Etat ou à un diplôme agréé
1. Musique, danse et art dramatique ; par l'Etat et sanctionnant un cursus d'au moins trois
2. Arts plastiques. années ;
Les membres du cadre d'emplois sont chargés de 4° Les établissements d'enseignement des arts
l'organisation pédagogique et administrative de plastiques habilités à délivrer la première ou les deux
l'établissement et peuvent, en outre, assurer un premières années du cursus conduisant à un diplôme
enseignement portant sur la musique, la danse, les arts d'Etat.
plastiques ou l'art dramatique. Ils sont affectés, selon La liste de ces établissements est fixée par arrêté
leur spécialité, soit dans un établissement dispensant conjoint du ministre de la culture et du ministre chargé
un enseignement de musique complété, le cas échéant, des collectivités territoriales.
d'un enseignement de danse et d'art dramatique, soit Les directeurs d'établissement d'enseignement
dans un établissement dispensant un enseignement artistique de 1re catégorie exercent leurs fonctions dans
d'arts plastiques. les établissements mentionnés aux 1° et 3° ci-dessus.
La première des deux spécialités mentionnées au Les directeurs d'établissement d'enseignement
premier alinéa du présent article est désignée dans la artistique de 2e catégorie exercent leurs fonctions dans
suite du présent décret : spécialité Musique. les établissements mentionnées aux 2° et 4° ci-dessus.
Les directeurs d'établissement d'enseignement Ils peuvent également exercer les fonctions d'adjoint au
artistique exercent leurs fonctions, suivant leur directeur d'un conservatoire à rayonnement régional ou
spécialité, dans des établissements locaux d'un conservatoire à rayonnement départemental.
d'enseignement artistique contrôlés par l'Etat, à savoir :
1° Les conservatoires à rayonnement régional ;
2° Les conservatoires à rayonnement départemental ;

PROFESSEUR
territorial d’enseignement artistique
Missions intercommunal et, par dérogation aux dispositions du
(art. 2 – décret n° 91-857 du 2 septembre 1991 modifié) deuxième alinéa, des établissements d'enseignement
Les professeurs d'enseignement artistique exercent de la musique, de la danse et de l'art dramatique non
leurs fonctions, selon les formations qu'ils ont reçues, classés et des écoles d'arts plastiques qui ne sont pas
dans les spécialités suivantes : habilitées à dispenser tout ou partie de l'enseignement
1. Musique ; conduisant à un diplôme d'Etat ou à un diplôme agréé
2. Danse ; par l'Etat.
3. Art dramatique ;
4. Arts plastiques. Disciplines
Les spécialités Musique, Danse et Arts plastiques (art. 7 - décret n° 92-894 du 2 septembre 1992)
comprennent différentes disciplines. Pour la musique : violon, alto, violoncelle, contrebasse,
Pour les spécialités Musique, Danse et Art dramatique, flûte traversière, hautbois, clarinette, basson,
ils exercent leurs fonctions dans les conservatoires à saxophone, trompette, cor, trombone, tuba, piano,
rayonnement régional, départemental, communal ou orgue, accordéon, harpe, guitare, percussions, direction
intercommunal classés par l'Etat ; d'ensembles instrumentaux, chant, direction
Pour la spécialité Arts plastiques, ils exercent leurs d'ensembles vocaux, musique ancienne (tous
fonctions dans les écoles régionales ou municipales des instruments), musique traditionnelle (tous instruments),
beaux-arts habilitées par l'Etat à dispenser tout ou jazz (tous instruments), musique électroacoustique,
partie de l'enseignement conduisant à un diplôme professeur coordonnateur des musiques actuelles
d'Etat ou diplôme agréé par l'Etat. amplifiées (tous instruments), accompagnateur
Les professeurs d'enseignement artistique assurent un (musique et danse), professeur d'accompagnement
enseignement hebdomadaire de seize heures. (musique et danse), formation musicale, culture
Les professeurs d'enseignement artistique sont placés, musicale, écriture, professeur chargé de direction
pour l'exercice de leurs fonctions, sous l'autorité du (musique, danse et art dramatique).
directeur de l'établissement d'enseignement artistique.
Ils assurent la direction pédagogique et administrative Pour la danse : danse classique, danse contemporaine,
des conservatoires à rayonnement communal ou danse jazz.

- 5 -
ASSISTANT
territorial d’enseignement artistique
Missions
(art. 3 – décret n° 2012-437 du 29 mars 2012)
I. ― Les membres du cadre d'emplois des assistants les enseignants des disciplines artistiques. Ils peuvent
territoriaux d'enseignement artistique exercent leurs notamment être chargés de l'accompagnement
fonctions, selon les formations qu'ils ont reçues, dans instrumental des classes.
les spécialités suivantes :
1° Musique ; III. ― Les titulaires des grades d'assistant
d'enseignement artistique principal de 2e classe et
2° Art dramatique ; d'assistant d'enseignement artistique principal de 1re
3° Arts plastiques. classe sont chargés, dans leur spécialité, de tâches
d'enseignement dans les conservatoires à rayonnement
4° Danse : seuls les agents titulaires de l'un des
régional, départemental, communal ou intercommunal
diplômes mentionnés aux articles L. 362-1, L. 362-1-1,
classés, les établissements d'enseignement de la
L. 362-2 et L. 362-4 du code de l'éducation peuvent
musique, de la danse et de l'art dramatique non classés
exercer leurs fonctions dans cette spécialité.
ainsi que dans les écoles d'arts plastiques non
Les spécialités musique et danse comprennent habilitées à dispenser un enseignement sanctionné par
différentes disciplines. un diplôme national ou par un diplôme agréé par l'Etat.
Les membres du cadre d'emplois des assistants Ils sont également chargés d'apporter une assistance
territoriaux d'enseignement artistique sont astreints à technique ou pédagogique aux professeurs de musique,
un régime d'obligation de service hebdomadaire de de danse, d'arts plastiques ou d'art dramatique.
vingt heures.
Ils peuvent notamment être chargés des missions
Ils sont placés, pour l'exercice de leurs fonctions, sous prévues à l'article L. 911-6 du code de l'éducation.
l'autorité du fonctionnaire chargé de la direction de
l'établissement dans lequel ils exercent leurs fonctions.

II. ― Les titulaires du grade d'assistant d'enseignement


artistique sont chargés, dans leur spécialité, d'assister

Disciplines concours assistant d’enseignement artistique : piano, violon, alto, violoncelle, contrebasse, flûte traversière,
hautbois, saxophone, basson, harpe, clarinette, cor, trompette, trombone, guitare, accordéon, percussions, tuba,
instruments anciens, instruments traditionnels, jazz, formation musicale, accompagnement et musiques actuelles
amplifiées (tous instruments).

Disciplines concours assistant d’enseignement artistique principal de 2e classe : violon, alto, violoncelle, contrebasse,
flûte traversière, hautbois, clarinette, basson, saxophone, trompette, cor, trombone, tuba, piano, accordéon, harpe,
guitare, percussions, chant, direction d’ensembles vocaux, instruments anciens (tous instruments), musique
traditionnelle (tous instruments), jazz (tous instruments), accompagnement, formation musicale, intervention en milieu
scolaire, direction d’ensembles instrumentaux et musiques actuelles amplifiées (tous instruments).

Art. L. 911-6 du code de l’Education (issu de l’art. 7 de la loi n° 88-20 du 6 janvier 1988)
« Des personnes justifiant d’une compétence professionnelle dans les domaines de la création ou de l’expression artistique, de
l’histoire de l’art ou de la conservation du patrimoine peuvent apporter, sous la responsabilité des personnels enseignants, leur
concours aux enseignements artistiques dans des conditions fixées par décret en Conseil d’Etat ».

Art. 3 du décret n° 88-709 pris pour l’application de l’article 7 de la loi du 6 janvier 1988
Le concours des personnes mentionnées à l'article 1er relève d'un programme d'enseignement ou d'un projet engagé par
l'établissement ou l'école. Ces personnes sont associées à la conception de ce projet.
Le chef d'établissement, le maître-directeur ou le directeur de l'école choisit les personnes mentionnées à l'article 1er sur la
proposition de l'enseignant responsable des enseignements ou activités concernés ou après avoir recueilli son avis et après
consultation du conseil d'administration de l'établissement ou du conseil d'école. Il communique sa proposition à l'autorité
académique dont il relève. L'accord est réputé acquis si, dans un délai de quinze jours, celle-ci n'a pas formulé d'observations.
Toutefois, le chef d'établissement, le maître-directeur ou le directeur de l'école peut faire appel à des personnes qui n'apportent
qu'un concours exceptionnel et occasionnel aux activités définies à l'article 1er, sans être soumis aux obligations définies au
deuxième alinéa.

- 6 -
Qui a statutairement vocation à occuper l’emploi de
« directeur d’école municipale de musique » ?
Quelle est sa charge hebdomadaire de service ?

Depuis la parution du décret n° 2006-1248 du 12 octobre 2006, les établissements territoriaux


d’enseignement de la musique, de la danse et de l’art dramatique sont classés en quatre catégories :

Avant le 14.10.2006 Depuis le 14.10.2006


EMM Ecole de musique
1
Ecole municipale de musique et de danse Ecole municipale de musique et de danse
EMMA Ecole classée (CRC / CRI)
2 Ecole municipale de musique et de danse Conservatoire à rayonnement communal
agréée Conservatoire à rayonnement intercommunal
ENM CRD
3
Ecole nationale de musique et de danse Conservatoire à rayonnement départemental
CNR CRR
4
Conservatoire national de région Conservatoire à rayonnement régional

En plus de la musique et la danse, l’établissement peut accueillir la spécialité « art dramatique ».

Les fonctionnaires territoriaux « enseignant » ayant statutairement vocation à exercer dans ces
établissements sont répartis au sein de deux cadres d’emplois (voir document en annexe).

Il n’existe pas de cadre d’emplois spécifique de « directeur d’école municipale de musique classée ou
non ». Cette fonction est dévolue aux seuls « professeurs territoriaux d’enseignement artistique » qui,
en application de l’article 2 du décret n° 91-857 du 2 septembre 1991 modifié : « assurent la
direction pédagogique et administrative des conservatoires à rayonnement communal ou
intercommunal et, par dérogation aux dispositions du deuxième alinéa, des
établissements d'enseignement de la musique, de la danse et de l'art dramatique non
classés et des écoles d'arts plastiques qui ne sont pas habilitées à dispenser tout ou partie de
l'enseignement conduisant à un diplôme d'Etat ou à un diplôme agréé par l'Etat ».

En conséquence :

 la nomination d’un « directeur territorial d’établissement d’enseignement artistique


de 1ère ou 2ème catégorie » à la tête d’une école municipale de musique classée ou non
relèverait d’une « nomination pour ordre » (Conseil d’Etat, 21 juillet 2006, M. Gérard G. c/ commune de
Nice, n° 279527) et serait susceptible d’être annulée par le juge administratif à tout moment
dans le temps (CE, 26.01.2007, commune de Neuville-sur-Escaut, n° 297969 ; TA Amiens, 04.05.2008, n° 0201418 et
0302583, 1ère chambre) puisqu’il n’a statutairement pas vocation à assurer la direction d’une école
municipale de musique classée ou non mais celle, selon son grade, d’un CRD ou d’un CRR.
L’annulation peut être sollicitée par toute personne ayant juridiquement « intérêt à agir » : citoyen de
la commune, organisation syndicale, fonctionnaire remplissant les conditions statutaires pouvant
prétendre à la nomination sur l’emploi de directeur d’école municipale ».

TA Amiens, 04.05.2008 : une nomination dans un emploi d'une collectivité ou d'un établissement public
territorial qui n'a pas été prononcée pour pourvoir un emploi créé par l'organe délibérant de cette collectivité
ou établissement est une nomination pour ordre qui peut être retirée à tout moment, sans que l'administration
soit tenue par le délai de quatre mois de la jurisprudence Ternon.

- 7 -
 Le recrutement d’un AEA pour assurer la fonction de direction d’école municipale de musique
classée ou non ne relève pas de la « nomination pour ordre » mais a pour conséquences pour
l’employeur :
- de ne pas pouvoir l’évaluer la personne concernée et, par voie de conséquence, lui reprocher
une éventuelle insuffisance professionnelle ; quand bien même la personne aurait accepté
formellement d’exercer les fonctions après une procédure de sélection des candidatures (CAA
Lyon, 15 juillet 1999, commune de Bonneville c/ M. Pertin, n° 98LY00491 et 98LY01091) ;
- si la décision est prise en considération de la personne (c'est-à-dire, liée à sa manière de
servir), de ne pouvoir l’affecter dans un emploi d’enseignant car la décision constituerait une
sanction disciplinaire déguisée ; l’employeur se voyant alors enjoint de réintégrer la personne
sous astreinte financière (Conseil d’Etat, 14 mai 2008, Mme Marie-France A. c/ commune d’Orange, n°
290046) ;
- de lui interdire de diriger l’équipe pédagogique et administrative de l’établissement car, si
aucun principe n'interdit à un employeur de placer un fonctionnaire sous les ordres d'un agent
dont le grade est inférieur au sien, le juge administratif recherche si le fonctionnaire placé à la
tête du service a bien vocation statutairement à occuper l’emploi (CAA Nancy, 14.02.2008, Groupe
hospitalier Sud Ardennes, n° 07NC00576) ;
- de se voir imposer à tout moment par l’AEA concerné une réintégration dans des fonctions
d’enseignement, quand bien même le besoin pédagogique serait inexistant.

Enfin, il est à noter que, pour tout emploi permanent de la fonction publique territoriale, le diplôme
détenu est juridiquement moins important que le grade dont relève le fonctionnaire. Ainsi, un
professeur territorial peut avoir été indifféremment titularisé dans ce grade :
o après concours externe (ouvert aux candidats détenteurs du Certificat d’aptitude aux
fonctions de professeur de musique ou détenteurs d'un diplôme d’un niveau
équivalent ou supérieur à quatre années d'études supérieures après le baccalauréat) ;
o après concours interne (ouvert aux AEA justifiant de trois années de services publics
effectifs + DE ou formation DE) ;
o après promotion interne (ouverte aux AEA lauréats d’un examen professionnel et
justifiant de 10 ans de services effectifs).

Le grade détenu par un professeur territorial d’enseignement artistique fonctionnaire ou le lauréat de


concours inscrit sur une liste d’aptitude prime donc sur sa qualification

Le temps de travail des professeurs chargés de la direction

Dans la fonction publique territoriale, le temps de travail est défini par délibération de l’assemblée
délibérante (conseil municipal pour une commune). Il est de 35 heures par semaine ou, s’il est
annualisé, de 1.607 heures par an (cf. art. 7-1 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 ; décret n° 2000-815 du 25 août
2000 et 2001-623 du 12 juillet 2001).

Les seuls agents territoriaux qui connaissent une dérogation statutaire à ces dispositions sont :
- les AEA qui « assurent un service hebdomadaire de 20 heures » ;
- les PEA qui « assurent un enseignement hebdomadaire de 16 heures ».
Les directeurs de CRD et CRR ne bénéficient d’aucune dérogation statutaire et travaillent donc 35
heures par semaine.
Qu’en est-il lorsqu’un PEA ne se trouve plus « chargé d’enseignement » mais « chargé de la
direction » d’une école municipale de musique classée ou non ?
Aucune jurisprudence n’est encore intervenue sur le sujet.
A notre sens, le PEA chargé de direction n’assurant plus un « enseignement » mais « la direction
pédagogique et administrative » de l’établissement, ne bénéficie plus de la dérogation accordée aux
enseignants (16 heures hebdomadaires) et tombe sous le régime de droit commun (comme les
directeurs de CRD et CRR), à savoir : 35 heures hebdomadaires.

- 8 -
Annexe

Emplois de fonctionnaires exerçant dans les écoles municipales de musique classées ou non

Cadre
Missions
d’emplois
I. ― Les membres du cadre d'emplois des assistants territoriaux d'enseignement artistique
exercent leurs fonctions, selon les formations qu'ils ont reçues, dans les spécialités suivantes :
1° Musique ;
2° Art dramatique ;
3° Arts plastiques.
4° Danse : seuls les agents titulaires de l'un des diplômes mentionnés aux articles L. 362-1, L.
362-1-1, L. 362-2 et L. 362-4 du code de l'éducation peuvent exercer leurs fonctions dans cette
spécialité.
Les spécialités musique et danse comprennent différentes disciplines.
Les membres du cadre d'emplois des assistants territoriaux d'enseignement artistique sont
Catégorie B

astreints à un régime d'obligation de service hebdomadaire de vingt heures.


Ils sont placés, pour l'exercice de leurs fonctions, sous l'autorité du fonctionnaire chargé de la
Assistant direction de l'établissement dans lequel ils exercent leurs fonctions.
AEA

territorial
d’enseign. II. ― Les titulaires du grade d'assistant d'enseignement artistique sont chargés, dans leur
artistique spécialité, d'assister les enseignants des disciplines artistiques. Ils peuvent notamment être
chargés de l'accompagnement instrumental des classes.

III. ― Les titulaires des grades d'assistant d'enseignement artistique principal de 2e classe et
d'assistant d'enseignement artistique principal de 1re classe sont chargés, dans leur spécialité,
de tâches d'enseignement dans les conservatoires à rayonnement régional, départemental,
communal ou intercommunal classés, les établissements d'enseignement de la musique, de la
danse et de l'art dramatique non classés ainsi que dans les écoles d'arts plastiques non
habilitées à dispenser un enseignement sanctionné par un diplôme national ou par un diplôme
agréé par l'Etat.
Ils sont également chargés d'apporter une assistance technique ou pédagogique aux
professeurs de musique, de danse, d'arts plastiques ou d'art dramatique.
Ils peuvent notamment être chargés des missions prévues à l'article L. 911-6 du code de
l'éducation.

(art. 2 – décret n° 91-857 du 2 septembre 1991 modifié)


Les professeurs d'enseignement artistique exercent leurs fonctions, selon les formations qu'ils
ont reçues, dans les spécialités suivantes :
1. Musique ;
2. Danse ;
3. Art dramatique ;
4. Arts plastiques.
Catégorie A

Les spécialités Musique, Danse et Arts plastiques comprennent différentes disciplines.


Pour les spécialités Musique, Danse et Art dramatique, ils exercent leurs fonctions dans les
Professeur conservatoires à rayonnement régional, départemental, communal ou intercommunal classés
par l'Etat ;
PEA

territorial
d’enseign. Pour la spécialité Arts plastiques, ils exercent leurs fonctions dans les écoles régionales ou
municipales des beaux-arts habilitées par l'Etat à dispenser tout ou partie de l'enseignement
artistique conduisant à un diplôme d'Etat ou diplôme agréé par l'Etat.
Les professeurs d'enseignement artistique assurent un enseignement hebdomadaire de seize
heures.
Les professeurs d'enseignement artistique sont placés, pour l'exercice de leurs fonctions, sous
l'autorité du directeur de l'établissement d'enseignement artistique.
Ils assurent la direction pédagogique et administrative des conservatoires à
rayonnement communal ou intercommunal et, par dérogation aux dispositions du
deuxième alinéa, des établissements d'enseignement de la musique, de la danse et
de l'art dramatique non classés et des écoles d'arts plastiques qui ne sont pas habilitées à
dispenser tout ou partie de l'enseignement conduisant à un diplôme d'Etat ou à un diplôme
agréé par l'Etat.

- 9 -
La rémunération
des artistes-enseignants
territoriaux
Maj : janv. 2017

Sources juridiques

• Art. 20 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des
fonctionnaires.
• Art. 88 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant disposition statutaires
relatives à la Fonction publique territoriale.
• Art. 111 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant disposition statutaires
relatives à la Fonction publique territoriale.
• Décret n° 91-875 du 6 septembre 1991 modifié pris pour l'application du premier alinéa de
l'article 88 de la loi du 26 janvier 1984.
• Décret n° 82-1105 du 23 décembre 1982 relatif aux indices de la fonction publique.
• Décret n° 85-1148 du 24 octobre 1985 relatif à la rémunération des personnels civils et
militaires de l’état et des personnels des collectivités territoriales.

Généralités

Un principe incontournable : La parité avec les personnels de l’état

Le rattachement à des grilles indiciaires


Pour les catégories A et B chaque grade dispose de sa propre grille indiciaire prévue dans les
statuts particuliers.

Pour les catégories C, c’est un décret commun qui fixe les rémunérations regroupées par
échelle de rémunération. Il existe 4 échelles de rémunération : échelles 3, 4, 5, 6.

La règle du service fait


Il ne s’agit pas uniquement d’une règle de droit administratif mais c’est aussi avant tout une
règle de comptabilité publique.
En effet, les comptables publics doivent exercer un contrôle sur la justification du service fait
avant le paiement d’un service.
Cette règle permet donc d’effectuer des retenues sur salaires en l’absence de service fait.

La suspension de la rémunération pour absence de service fait n’est pas une sanction
disciplinaire. Il n’y a donc pas de procédure particulière à respecter ou consultation de dossier
(Conseil d’Etat, 16 février 2005).

*****

La rémunération d'un agent se décompose en deux parties :


- la rémunération obligatoire (traitement de base) ;
- la rémunération facultative (régime indemnitaire, primes diverses).

- 10 -
La rémunération obligatoire (traitement de base)

Seule cette partie du salaire doit obligatoirement être versée après « service fait ». Elle
comprend :
- le traitement indiciaire (exprimé en indices bruts / majorés).
- la N.B.I. (sous réserve d’exercer certaines fonctions comme « professeur chargé de la
direction » d’un CRC ou CRI 30 points).
- l'I.R (indemnité de résidence).
- le S.F.T (supplément familial de traitement).

Le traitement de base est calculé en fonction d’un « indice » qui correspond à un échelon.
Un indice brut (IB) est fixé par chaque statut particulier ; un indice majoré (IM) lui
correspond. Il sert de référence au calcul du traitement. Cet indice majoré est revalorisé
périodiquement au gré des négociations entre les organisations syndicales et le gouvernement.
L’échelle indiciaire varie de 100 à 1.015 points (au-delà, les salaires sont calculés à partir de
lettres : A à G).

La valeur du point de l'indice majoré évolue à chaque fois qu'une augmentation des traitements
de la fonction publique est décidée ; elle donne lieu à parution au Journal officiel.

A compter du 1er février 2017, la valeur annuelle de l’indice 100 sera fixée à 5.623,23 €. Le
salaire mensuel brut est donc calculé comme suit :

Valeur annuelle indice 100 (5.623,23 €) / 12 mois / 100 (= 4,6860 €) * indice majoré

Exemple pour un indice majoré = 347 (1er échelon du grade d’AEA principal de 2ème classe)

Salaire mensuel brut : 5.556,35 € /12 /100 * 347 = 1.626,04 €.

• Pour les fonctionnaires titulaires et les fonctionnaires stagiaires, les cotisations à la sécurité
sociale et à la caisse de retraite sont calculées uniquement sur le traitement indiciaire (hors
rémunération facultative).
• Pour les agents non-titulaires, le calcul des cotisations à la sécurité sociale et à la caisse de
retraite s’effectue sur la totalité des sommes brutes perçues (rémunération obligatoire +
rémunération facultative).

La N.B.I. (nouvelle bonification indiciaire) est versée mensuellement sous réserve d’occuper
certaines fonctions et/ou d’être affecté en zone urbaine sensible (voir document ci-joint).

L’indemnité de résidence varie en fonction du secteur géographique dans lequel est affecté
l’agent (sa résidence administrative et non le siège de la collectivité). Zone 1 : 3 % (du
traitement de base) ; zone 2 : 1 % ; zone 3 : 0 %. Pour la région parisienne, l’indemnité de
résidence est fixée à 3 %.

Le S.F.T (supplément familial de traitement) est versé mensuellement aux agents ayant au
moins un enfant à charge à condition que le conjoint ne perçoive pas lui-même le supplément
familial. Son montant est calculé en fonction du nombre d'enfants et du traitement de l'agent. Il
est versé jusqu’aux 16 ans de l’enfant ; il est maintenu jusqu’au vingtième anniversaire si
l’enfant poursuit une scolarité.

Montant mensuel
1 enfant 2,29 € ***
2 enfants 10,67 € + 3 % du TI
3 enfants 15,25 € + 8 % du TI
Par enfant en sus à partir du 3ème 4,57 € + 6 % du TI
TI = traitement indiciaire

- 11 -
La rémunération facultative

Le régime indemnitaire
Institué par décret pour chacune de filière, son application n'est pas une obligation puisqu'elle
est soumise à une décision de l'assemblée délibérante (Conseil municipal, Conseil général,
Conseil régional).
La mise en place de cette indemnité a pour but de permettre aux collectivités territoriales de
proposer un complément de salaire à leurs agents en prenant en compte par exemple leur
manière de servir, les contraintes liées à l’exercice de leurs fonctions et tous autres critères
fixés par la délibération du Conseil municipal.

I.S.O.E. (indemnité de suivi et d’orientation des élèves)


Les « professeurs » et « assistants », peuvent percevoir : « l’indemnité de suivi et d’orientation
des élèves » (ISOE). Elle comporte deux parts :
a) une part fixe liée à l’exercice effectif de fonctions enseignantes et en particulier le suivi
individuel et l’évolution des élèves (taux moyen annuel par agent : 1.199,16 € [soit 99,93
€/mois], au 01/07/2010) ;
b) une part modulable liée à des tâches de coordination dans le suivi et l’orientation des élèves
(taux moyen annuel par agent : 1.408,92 € [soit 117,41 €/mois], au 01/07/2010).

Un jugement du Tribunal administratif de Cergy-Pontoise semblerait laisser entendre que – pour


les enseignants (titulaires et non titulaires) de l’Education nationale – qui participent à des
conseils de classe et des réunions avec des parents d’élèves peuvent avoir droit au versement
de la « part fixe » de l’ISOE (TA Cergy-Pontoise, 24 avril 2003, M. Alem, req. n° NE002227,
AJFP 2003/6, p. 25). Ce jugement applicable aux enseignants de l’Etat, semble pouvoir être
transposé aux enseignants de la fonction publique territoriale.

I.F.T.S. (indemnité forfaitaire pour travaux supplémentaires)


Les professeurs « chargés de la direction » des écoles municipales (CRC ou CRI) et seulement
eux peuvent percevoir « l’indemnité pour travaux supplémentaires » (IFTS), ceci afin de
prendre en compte les « tâches administratives » liées à l’exercice de leurs fonctions. Les
professeurs chargés d’enseignement, les assistants d’enseignement artistique ainsi que les
directeurs de 1ère et 2ème catégorie ne sont pas éligibles à cette indemnité.

Le montant « annuel » de l’IFTS attribuable aux professeurs chargés de direction est de


1.471,17 €uros (soit 122,60 €/mois). Il peut être affecté d’un coefficient multiplicateur
maximum de 8.

Les PEA chargés de la direction qui perçoivent l’IFTS ne peuvent plus percevoir la part
modulable de l’ISOE.

L’indemnité de fonctions, de responsabilités et de résultats (directeurs de 1ère et 2ème


catégories)

Les directeurs de CRR et de CRD peuvent percevoir cette indemnité :


• la première part liée à la fonction n’est pas modulable ;
• la seconde part est liée aux résultats évalués lors de l’entretien professionnel annuel.

Part fonctions Part résultats


Total maxi
(montant mensuel) (montant mensuel, coef. 3)
Directeur sans adjoint 388,13 € 166,67 € 554,80 €
Directeur avec adjoint 337,50 € 166,67 € 504,17 €
Directeur adjoint 287,50 € 166,67 € 454,17 €

- 12 -
Les heures supplémentaires (au 01/01/2016)

Service supplémentaire régulier Service supplémentaire


Montant annuel irrégulier
Par heure au-delà Montant horaire
1ère heure
de la 1ère heure de l’heure supplémentaire
Prof. hors classe 1.650,23 € 1.375,20 € 47,74 €
Prof. cl. normale 1.500,21 € 1.250,18 € 43,40 €
Assist. principal
1.069,77 € 891,47 € 30,95 €
1ère classe
Assist. principal
971,68 € 809,73 € 28,12 €
1ère classe
Assist. d’enseign. 923,21 € 769,34 € 26,71 €

Les heures supplémentaires régulières sont rémunérées d’une manière constante (donc
pendant les congés annuels). En revanche, les heures supplémentaires irrégulières sont
rémunérées au « service fait » (donc pas pendant les congés annuels).

Les heures supplémentaires ne peuvent servir qu’à rémunérer des heures de cours
effectivement assurées devant des élèves et pas pour la préparation de travaux pédagogiques
ou la participation à des conseils de classes ou des réunions avec des parents d’élèves (CAA
Douai, 10 octobre 2001, M. Maitrepierre, req. n° 98DA10181 – TA Cergy-Pontoise, 24 avril 2003, M. Alem, req. n°
NE002227, AJFP 2003/6, p. 25).

Les heures supplémentaires ne peuvent être effectuées de la propre initiative de l’enseignant


(CE, 26 janvier 2007, M. D., n° 281515, LIJ n° 113, p. 10). Par ailleurs, l’accomplissement d’heures
supplémentaires ne constitue pas un droit (CE, 4 octobre 1995, M. Puiggali, n° 133572).

Prime spéciale trois heures supplémentaires régulières annuelles


Attribuable aux PEA et AEA dès lors qu’ils effectuent, pour la durée de l’année scolaire, au
moins trois heures supplémentaires d’enseignement chaque semaine. Montant maximal : 500 €.

Prime d’entrée dans le métier d’enseignant


Attribuable aux PEA et AEA lors de leur première titularisation. Montant maximal : 1.500 €.
Proratisation pour les agents exerçant leurs fonctions à temps partiel ou à temps non complet.

Prime cumulable avec la prime spéciale d’installation (voir ci-dessous).

La prime spéciale d'installation


Attribuée lors de la titularisation aux agents exerçant en région Ile-de-France et pour la
Communauté urbaine de Lille. Cette prime est soumise à une décision de l'Assemblée
délibérante. L’indice brut du 1er échelon du grade dans lequel l’agent a été nommé doit être
inférieur à 415 et l’intéressé doit demeurer au service de la collectivité pendant au moins un an.
Le montant de la prime est égal à la somme du traitement brut mensuel et de l’indemnité de
résidence afférent à l’indice brut 500.
Sont exclus de cet avantage les agents bénéficiaires d'un logement concédé par utilité ou
nécessité de service.

Les caisses de retraite


Il existe deux caisses de retraite différentes selon que l'agent est titulaire/stagiaire ou non-
titulaire :
• les titulaires et stagiaires cotisent à la CNRACL (Caisse Nationale de Retraite des Agents des
Collectivités Locales). Le seuil d’affiliation est fixé à partir de 28 heures pour les agents
exerçant leurs fonctions à temps non complet ;
• les non-titulaires cotisent à l'IRCANTEC (Institut de Retraite Complémentaire des Agents
Non-Titulaires de l'Etat et des Collectivités publiques).

- 13 -
Fonction publique territoriale
Enseignement artistique spécialisé

Directeur 2ème catégorie

Echelon Durée IB IM Trait. brut


1 1a6m 564 478 2 239,92 € Valeur annuelle indice 100
2 3a 593 500 2 343,01 € au 01/02/2017 5 623,23 €
3 3a 633 530 2 483,59 €
4 3a 701 582 2 727,27 €
5 3a6m 741 612 2 867,85 €
6 3a6m 780 642 3 008,43 €
7 3a6m 830 680 3 186,50 €
8 3a6m 871 711 3 331,76 € Trait. brut
9 3a6m 920 749 3 509,83 € =
10 *** 985 798 3 739,45 € traitement
indiciaire brut mensuel
Directeur 1ère catégorie
auquel il convient
Echelon Durée IB IM Trait. brut d'ajouter, le cas
échéant :
1 1a6m 579 489 2 291,47 € - l'indemnité de
2 3a 618 518 2 427,36 € résidence
3 3a 664 554 2 596,06 € - le SFT
4 3a 716 593 2 778,81 € - la NBI
5 3a6m 772 635 2 975,63 € - le régime
6 3a6m 835 684 3 205,24 € indemnitaire
7 3a6m 901 734 3 439,54 €
8 3a6m 950 771 3 612,93 €
9 *** 1015 821 3 847,23 €

Professeur classe normale

Echelon Durée IB IM Trait. brut


1 1a6m 433 382 1 790,06 €
2 2a6m 466 408 1 911,90 € 121,84 €
3 3a 499 430 2 014,99 € 103,09 €
4 3a 534 456 2 136,83 € 121,84 €
5 3a 583 493 2 310,21 € 173,38 €
6 3a6m 633 530 2 483,59 € 173,38 €
7 3a6m 681 567 2 656,98 € 173,38 €
8 3a6m 741 612 2 867,85 € 210,87 €
9 *** 801 658 3 083,40 € 215,56 €
1 293,34 €
Professeur hors-classe

Echelon Durée IB IM Trait. brut


1 2a7m 587 495 2 319,58 €
2 2a7m 672 560 2 624,17 € 304,59 €
3 2a7m 726 601 2 816,30 € 192,13 €
4 2a7m 780 642 3 008,43 € 192,13 €
5 3 a 1m 850 695 3 256,79 € 248,36 €
6 3 a 1m 910 741 3 472,34 € 215,56 €
7 *** 966 783 3 669,16 € 196,81 €
1 349,58 €

- 14 -
Assistant d'enseignement artistique

Echelon Durée IB IM TIM

1 2a 366 339 1 588,56 €


2 2a 373 344 1 611,99 € 23,43 €
3 2a 379 349 1 635,42 € 23,43 €
4 2a 389 356 1 668,22 € 32,80 €
5 2a 406 366 1 715,09 € 46,86 €
6 2a 429 379 1 776,00 € 60,92 €
7 2a 449 394 1 846,29 € 70,29 €
8 3a 475 413 1 935,33 € 89,03 €
9 3a 498 429 2 010,30 € 74,98 €
10 3a 512 440 2 061,85 € 51,55 €
11 3a 529 453 2 122,77 € 60,92 €
12 4a 559 474 2 221,18 € 98,41 €
13 *** 591 498 2 333,64 € 112,46 €
745,08 €

Assistant d'enseignement principal de 2ème classe

Echelon Durée IB IM Trait. brut

1 2a 377 347 1 626,05 €


2 2a 387 354 1 658,85 € 32,80 €
3 2a 397 361 1 691,66 € 32,80 €
4 2a 420 373 1 747,89 € 56,23 €
5 2a 437 385 1 804,12 € 56,23 €
6 2a 455 398 1 865,04 € 60,92 €
7 2a 475 413 1 935,33 € 70,29 €
8 3a 502 433 2 029,05 € 93,72 €
9 3a 528 452 2 118,08 € 89,03 €
10 3a 540 459 2 150,89 € 32,80 €
11 3a 563 477 2 235,23 € 84,35 €
12 4a 593 500 2 343,01 € 107,78 €
13 *** 631 529 2 478,91 € 135,89 €
852,86 €

Assistant d'enseignement principal de 1ère classe

Echelon Durée IB IM Trait. brut

1 1a 442 389 1 822,86 €


2 2a 459 402 1 883,78 € 60,92 €
3 2a 482 417 1 954,07 € 70,29 €
4 2a 508 437 2 047,79 € 93,72 €
5 2a 541 460 2 155,57 € 107,78 €
6 3a 567 480 2 249,29 € 93,72 €
7 3a 599 504 2 361,76 € 112,46 €
8 3a 631 529 2 478,91 € 117,15 €
9 3a 657 548 2 567,94 € 89,03 €
10 3a 684 569 2 666,35 € 98,41 €
11 *** 701 582 2 727,27 € 60,92 €
904,40 €

- 15 -
Fonction publique territoriale
Enseignement artistique spécialisé

Rémunération horaire des enseignants

Valeur annuelle indice 100


au 01/02/2017 5 623,23 €

Tps travail mensuel PEA 69,33


Tps travail mensuel Assistant
86,67

Indemnité résidence IDF 3%

Professeur classe normale

Echelon Maxi IB IM Trait. brut Tx sans IR IR IDF TX avec IR


1 1a6m 433 382 1 790,06 € 25,82 € 53,70 € 26,59 €
2 2a6m 466 408 1 911,90 € 27,58 € 57,36 € 28,40 €
3 3a 499 430 2 014,99 € 29,06 € 60,45 € 29,93 €
4 3a 534 456 2 136,83 € 30,82 € 64,10 € 31,74 €
5 3a 583 493 2 310,21 € 33,32 € 69,31 € 34,32 €
6 3a6m 633 530 2 483,59 € 35,82 € 74,51 € 36,90 €
7 3a6m 681 567 2 656,98 € 38,32 € 79,71 € 39,47 €
8 3a6m 741 612 2 867,85 € 41,36 € 86,04 € 42,60 €
9 *** 801 658 3 083,40 € 44,47 € 92,50 € 45,81 €

Professeur hors-classe

Echelon Maxi IB IM Trait. brut Tx sans IR IR IDF TX avec IR


1 2a7m 587 495 2 319,58 € 33,46 € 69,59 € 34,46 €
2 2a7m 672 560 2 624,17 € 37,85 € 78,73 € 38,98 €
3 2a7m 726 601 2 816,30 € 40,62 € 84,49 € 41,84 €
4 2a7m 780 642 3 008,43 € 43,39 € 90,25 € 44,69 €
5 3 a 1m 850 695 3 256,79 € 46,97 € 97,70 € 48,38 €
6 3 a 1m 910 741 3 472,34 € 50,08 € 104,17 € 51,58 €
7 *** 966 783 3 669,16 € 52,92 € 110,07 € 54,51 €

- 16 -
Assistant d'enseignement artistique

Echelon Maxi IB IM TIM Tx sans IR IR IDF TX avec IR


1 2a 366 339 1 588,56 € 22,91 € 47,66 € 23,60 €
2 2a 373 344 1 611,99 € 23,25 € 48,36 € 23,95 €
3 2a 379 349 1 635,42 € 23,59 € 49,06 € 24,30 €
4 2a 389 356 1 668,22 € 24,06 € 50,05 € 24,78 €
5 2a 406 366 1 715,09 € 24,74 € 51,45 € 25,48 €
6 2a 429 379 1 776,00 € 25,62 € 53,28 € 26,38 €
7 2a 449 394 1 846,29 € 26,63 € 55,39 € 27,43 €
8 3a 475 413 1 935,33 € 27,91 € 58,06 € 28,75 €
9 3a 498 429 2 010,30 € 28,99 € 60,31 € 29,86 €
10 3a 512 440 2 061,85 € 29,74 € 61,86 € 30,63 €
11 3a 529 454 2 127,46 € 30,68 € 63,82 € 31,60 €
12 4a 559 474 2 221,18 € 32,04 € 66,64 € 33,00 €
13 *** 591 498 2 333,64 € 33,66 € 70,01 € 34,67 €

ème
Assistant d'enseignement principal de 2 classe

Echelon Maxi IB IM TIM Tx sans IR IR IDF TX avec IR


1 2a 377 347 1 626,05 € 23,45 € 48,78 € 24,16 €
2 2a 387 354 1 658,85 € 23,93 € 49,77 € 24,64 €
3 2a 397 361 1 691,66 € 24,40 € 50,75 € 25,13 €
4 2a 420 373 1 747,89 € 25,21 € 52,44 € 25,97 €
5 2a 437 385 1 804,12 € 26,02 € 54,12 € 26,80 €
6 2a 455 398 1 865,04 € 26,90 € 55,95 € 27,71 €
7 2a 475 413 1 935,33 € 27,91 € 58,06 € 28,75 €
8 3a 502 433 2 029,05 € 29,27 € 60,87 € 30,14 €
9 3a 528 452 2 118,08 € 30,55 € 63,54 € 31,47 €
10 3a 540 459 2 150,89 € 31,02 € 64,53 € 31,95 €
11 3a 563 477 2 235,23 € 32,24 € 67,06 € 33,21 €
12 4a 593 500 2 343,01 € 33,79 € 70,29 € 34,81 €
13 *** 631 529 2 478,91 € 35,75 € 74,37 € 36,83 €

ère
Assistant d'enseignement principal de 1 classe

Echelon Maxi IB IM Trait. brut Tx sans IR IR IDF TX avec IR

1 1a 442 389 1 822,86 € 26,29 € 54,69 € 27,08 €


2 2a 459 402 1 883,78 € 27,17 € 56,51 € 27,99 €
3 2a 482 417 1 954,07 € 28,18 € 58,62 € 29,03 €
4 2a 508 437 2 047,79 € 29,54 € 61,43 € 30,42 €
5 2a 541 460 2 155,57 € 31,09 € 64,67 € 32,02 €
6 3a 567 480 2 249,29 € 32,44 € 67,48 € 33,41 €
7 3a 599 504 2 361,76 € 34,06 € 70,85 € 35,09 €
8 3a 631 529 2 478,91 € 35,75 € 74,37 € 36,83 €
9 3a 657 548 2 567,94 € 37,04 € 77,04 € 38,15 €
10 3a 684 569 2 666,35 € 38,46 € 79,99 € 39,61 €
11 *** 701 582 2 727,27 € 39,34 € 81,82 € 40,52 €

- 17 -