Vous êtes sur la page 1sur 45

DEDICACE

Je dédie ce travail, comme preuve de respect, de gratitude, et de reconnaissance à :


Mes chers parents, pour tous leur sacrifice, leur amour, leur tendresse, leur soutien et leur
prière tout au long de mes études.
Ma chère tante Dolly Désirée Assampélé NDJANKOUM pour ses encouragements
permanents, et son soutien.
Que ce travail soit l’accomplissement de vos vœux tant allégués, et le fruit de votre soutien
infaillible.
Merci d’être toujours là pour moi.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 1
REMERCIEMENTS

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît opportun de


commencer ce rapport de stage par des remerciements, à ceux qui m’ont beaucoup appris au
cours de ce stage, et même à ceux qui ont eu la gentillesse de faire de ce stage un moment
très profitable.

Je tiens tout d’abord à remercier Madame DJOUMESSI WANDJA Laure Nathalie


présidente dicteur générale de Nath Mining, de m’avoir accueilli au sein de sa société.
Je remercie également Mr FALOH GONDHI Alfred, mon maître de stage qui m’a formé
et accompagné tout au long de cette expérience professionnelle avec beaucoup de patience
et de pédagogie.

Je remercie Mr DOHBI Franklin site manager du Capam à kambélé de m’avoir accueilli


lors de notre sorti de terrain et de m’avoir présenté les différents chantiers miniers de sa
zone. Mais également à Mr OROCK ENACKA Tabot géologue minier en stage
professionnel au Capam de m’avoir accueilli, guidé et conseillé.

Enfin, je remercie l’ensemble des employés de Nath Mining pour les conseils qu’ils ont
pu me prodiguer au cours de ces un mois de stage.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 2
SOMMAIRE
DEDICACE………………………………………………………………………………...1
REMERCIEMENTS…………………………………………………………....................2
SOMMAIRE………………………………………………………………….....................3
LISTE DES PHOTOS……………………………………………………………………..4
LISTE DES TABLEAUX………………………………………………………………….5
LISTES DES FIGURES…………………………………………………………………...5
LISTE DES ABREVIATIONS……………..……………………………………………..6
RESUME…………………………………………………………………………………...7
ABSTRAT………………………………………………………………………………….8
INTRODUCTION…………………………………………………………………………9
I. L’ENTREPRISE ET SON SECTEUR D’ACTIVITE……………………………...10

I.1. SECTEUR…………………………………………………………………………10

I.2. L’ENTREPRISE PAR RAPPORT AU SECTEUR……………………………..11

II. LE CADRE DU STAGE…………………………………………………..................12

II.1. DESCRIPTION DE LA STRUCTURE………………………………………...12

II.2. FONCTIONNEMENT DU SERVICE………………………………………….14

III. LES TRAVAUX EFFECTUES ET LE BILAN DU STAGE………………………14

III.1. TRAVAUX EFFECTUES……………………………………………………...14

III.2. APPORTS OU BILAN DU STAGE……………………………………………39

CONCLUSION…………………………………………………………………………...42

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES……………………………………………….43

ANNEXES………………………………………………………………………………...44

TABLE DE MATIERES…………………………………………………………………45

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 3
LISTE DES PHOTOS

Photo 1.1 : le sol du coté NNW de kambélé 3………………………………………………21


Photo 1.2 : Le sol du coté SSE de kambélé 3………………………………………………21
Photo 1.3 : Sol hydromorphe du coté SSE de kambélé 3………………………………..….22
Photo 1.4 : un quartzite contenant de l’or en inclusion………………………….………….22
Photo 1.5 : première étape de l’exploitation : excavation du sol………………….……….26
Photo 1.6 : lavage au sluice…………………………………………………………..……26
Photo 1.7 : table de rinçage dans une piscine………………………………………………27
Photo 1.8 : l’or obtenu après les différentes étapes d’exploitation…………………………28
Photo 1.9 : tunnels…………………………………………………………………...…….30
Photo 2.0 : fragments de quartz extrait……………………………………………………..30
Photo 2.1 : broyage des matériaux concassés………………………………………….…..30
Photo 2.2 : malaxage du butro……………………………………………….……….……31
Photo 2.3 : transport de la terre……………………………………………………………32
Photo 2.4 : transformation sur place du matériau……………………………….…………32
Photo 2.5 : table de lavage …………………………………………………..…………….33
Photo 2.6 : concasseur à mâchoire…………………………………………………………34
Photo 2.7 : broyeur chilien…………………………………………………………………34
Photo 2.8 : placer le creuset dans le four………………………………….……….……….36
Photo 2.9 : concassage du moulage…………………………………………….………….36
Photo 3.0 : minerai brut découvert à kambélé 3……………………………………………37

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 4
LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1.1 : chronogramme des activités en entreprise.………………………………….15


Tableau 1.2 : typologie d’ équipement artisanal……………………………………………23
Tableau 1.3 : équipement semi-mécanisé………………………………………………….24
Tableau 1.4 : chronogramme des activités sur le terrain……………………………………24
Tableau 1.5 : rapprochement des données théoriques et expérimentales du minerai ..……..39
LISTE DES FIGURES
Figure 1.1 : localisation de Nath Mining……………..…………………………………….10
Figure 1.2 : organigramme de l’entreprise……….………………………………………. 14
Figure 1.3 : carte de ressource minérales du Cameroun…………..……………………….19
Figure 1.4 : localisation de la zone d’étude……………………………..………………….20
Figure 1.5 : coupe topographie du sol de kambélé 3…………………….…………………21
Figure 1.6 : cycle d’utilisation de l’eau……………………………….……………………29
LISTE DES ANNEXES
Annexe 1 : tableau de recensement des artisans adhérent à Beneficial Assurance………....44

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 5
LISTE DES ABREVIATIONS
MINMIDT : Ministère des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique
CAPAM : Cadre d’Appui et de Promotion à l’Artisanat Minier
EXCA : Expertises Conseils en Assurances Sarl
MIRI : Mixte Retraite Individuel
NNW : Nord Nord-Ouest
SSE : Sud Sud Est

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 6
RESUME

En vue de s’imprégner dans le monde professionnel du domaine minier, nous avons eu


l’opportunité de réaliser un stage académique d’un mois dans l’entreprise Nath Mining.
Ayant pour objectif de toucher au bout du doigt les réalités du terrain, nous avons étudié les
techniques artisanales et semi-mécanisées d’extraction de l’or éluvionnaire(sol) en utilisant
divers outils. De plus, nous avons eu à sensibiliser les artisans miniers sur l’assurance
maladie, l’épargne et de prévoyance. Les enseignements que nous avons retenus de cette
expérience sont multiples à savoir, la notion procédurale, le fonctionnement d’une
entreprise, les compétences sur la concentration de l’or issu des éluvions, et la notion du
travail en équipe.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 7
ABSTRAT

In order to impregnate itself in the professional world in mining field, we had the advisability
of carrying out one month an academic training course in the company Nath Mining. Having
for objective to affect at the end of the finger the field realities, we studied the methods of
extractions of gold éluvionnaire(sol) in a way artisanal and semi-mechanized by using
various tools. Moreover, we had to sensitize the mining craftsmen on the sickness insurance,
the saving and of precaution. The contributions which we drew from this experiment are
multiple with knowing, the procedural concept, the operation of a company, competences
on the concentration of gold resulting from éluvions, and the notion of the team work.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 8
INTRODUCTION

Du 30 Juillet au 30 Aout, nous avons effectué un stage au sein de l’entreprise Nath


Mining (située au carrefour Etoudi), à Yaoundé. Au cours de ce stage, dans le département
technique nous avons consacré 03 semaines à Yaoundé et une semaine à Kambélé pour une
sortie de terrain, nous nous sommes intéressés aux techniques artisanales et même semi-
mécanisées d’extraction de l’or.
Plus largement, ce stage a été l’opportunité pour nous d’appréhender comment fonctionne
une entreprise minière, identifier les gemmes, les procédés d’extraction de l’or, les matériels
à utiliser etc.
Au-delà d’enrichir nos connaissances professionnelles, ce stage nous a permis de
comprendre les réalités du terrain avec des différents problèmes rencontrés.

Notre stage à Nath Mining a consisté essentiellement à effectuer des tâches ouvrières dans
les sites miniers et à informer les artisans miniers sur l’assurance maladie. Notre maitre de
stage étant responsable technique nous avons pu apprendre dans des excellentes conditions.

L’élaboration de ce rapport a pour principale source les différents enseignements tirés de la


pratique journalière des tâches auxquelles nous étions affectés. En fin les nombreux
entretiens que nous avons pu avoir avec les employés des différents services de la société
nous ont permis de donner une cohérence à ce rapport.

En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique un mois passé au sein de la société
Nath Mining il apparait logique de présenter à titre préalable l’entreprise et son secteur
d’activité, puis le cadre du stage. En fin il sera précisé les différentes missions et tâches que
nous avons pu effectuer et les nombreux apports que nous avons pu tirer.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 9
I. L’ENTREPRISE ET SON SECTEUR D’ACTIVITE

Nath Mining est une entreprise minière à vocation sous régionale, spécialisée dans
l’extraction, le traitement, la collecte, des minerais, des gemmes, des minéraux industriels.
Ses sites d’extraction et de collecte se trouvent principalement sur le territoire camerounais,
mais également dans autres pays de la sous-région Afrique centrale. Convaincu de la place
prépondérante qu’est appelé à couper le continent africain dans le concert des nations, Nath
Mining se veut vitrine de professionnalisme, d’éthique et de transparence dans la chaine
d’exploitation et de commercialisation des richesses du sol et du sous-sol d’Afrique.

I.1. PRESENTATION

I.1.1. Situation géographique

La direction générale de Nath Mining est située au Cameroun dans la région du centre
précisément dans la ville de Yaoundé au carrefour Etoudi derrière la Quincaillerie Quifferou
(voir figure 1.1)

Figure 1.1 : localisation de l’entreprise Nath Mining (source : Google Maps)

I.1.2. Objectifs de Nath Mining

Les différents objectifs fixés par l’entreprise sont :

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 10
 La valorisation du potentiel du sol et du sous-sol camerounais à l’échelle
International.
 L’amélioration des conditions des artisans miniers, qui dans la grande majorité vivent
dans les environnements très souvent peu modernes et de ce fait sont exposés à divers
problèmes sociaux.
 D’apporter la transparence au niveau de la gestion du secteur minier camerounais.
I.1.3. Principe de Nath Mining
Pour atteindre ces objectifs, la société s’est fixée un principe qui découle de ses valeurs :
travail-intégrité-fidélité. Il est fondé sur la proposition d’un partenariat direct sans
intermédiaire avec les artisans miniers nommé Partenariat Nath Mining-Artisans-
Beneficial Assurance qui fonctionne comme suit :
 Elle garantit d’acheter la production de chacun des artisans à condition qu’elle soit
le principal et unique acheteur de leur production ;
 Pour tout artisan acceptant Nath Mining comme unique acheteur de sa productivité,
elle garantit la souscription à une double police d’assurance à savoir : assurance
maladie et assurance frais funéraires grâce à son partenariat avec Beneficial
assurance ;
 Nath Mining garantit une assistance technique du fait du déploiement sur le terrain
des professionnels du secteur minier et géologique ; ceux-ci aideront les artisans dans
la recherche de site potentiel d’extraction de minerais, une assistance pratique dans
l’étude des sols ce qui améliorera les connaissances des artisans qui, pour la plupart
travaillent à la volée, produira une assistance concrète dans les techniques de
prélèvement et de traitement ;
 Du fait du partenariat qu’elle a développé avec le MINMIDT, les artisans choisissant
Nath Mining comme partenaire exclusif pourrons bénéficier de tous les
accompagnements découlant du partenariat avec la tutelle administrative ; ceci dans
un souci de développement de leur condition de vie,
 Chaque artisan signant la convention de partenariat avec Nath Mining jouira de tout
avantage en nature et en espèce découlant du développement de l’activité au sein de
l’organisation ceux du fait des partenariats en cours d’élaboration.

I.2. L’ENTREPRISE PAR RAPPORT AU SECTEUR

I.2.1. Historique de l’entreprise

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 11
La société Nath Mining est la réponse à plusieurs maux qui détruisent la mine camerounaise
dit le promoteur Madame DJOUMESSI WANDJA Laure Nathalie. Après de longs constats
de terrain fait, Madame DJOUMESSI WANDJA Laure Nathalie décide de créer cette société
en 2014 (autorisation N°RC: YAO/2014/4634 de la loi portant création des entreprises) pour
répondre aux maux tels que le non soutient des artisans par les sociétés en activités, l’arnaque
des artisans sur leur réglementation, la non formation des artisans sur les normes concernant
la ressource exploitée ainsi que le devenir des artisans en cas d’invalidité ( c'est-à-dire la
période où il ne peut plus exercer). Elle commence ses activités effectivement en 2015
notamment par la canalisation des pierres précieuses particulièrement le diamant et faire la
prospection au près des artisans pour se faire connaitre par ses valeurs et aussi connaitre le
potentiel minier de chaque zone pour pourvoir créer des bureaux d’achats.
I.2.2. L’entreprise aujourd’hui

Contrairement aux années précédentes, où l’or, les gemmes, minerais, métaux… étaient
au centre de la recherche, mais ce pendant pour le compte de cette année 2019, Nath Mining
s’est lancée essentiellement sur le domaine des pierres précieuses (diamant, saphir, émeraude
et rubis) et semi-précieuses (grenat, l’améthyste et la tourmaline). A cet effet, elle prévoit
d’installer une taillerie sur Yaoundé. Accompagnée par le Ministère des Mines de l’Industrie
et du Développement Technologique (MINMIDT), elle compte exploiter l’or avec ses
partenaires agréés, organiser le premier salon de pierres de couleur au Cameroun et ouvrir
un centre de formation au métier de tailleurs de pierres(lapidaires).

De tout ce qui précède, Nath Mining déploie toute son expertise en vue d’assurer la réussite
parfaite de ce projet dans la sous-région Africaine. Une fois les pierres transformées
localement, leur valeur sera multipliée par mille, ce qui améliorera les conditions de vie des
artisans miniers.

II. LE CADRE DU STAGE

II.1. DESCRIPTION DE LA STRUCTURE

La société Nath Mining regroupe une vingtaine d’employés qui sont divisés en 07
départements, tous sous la direction du Président-directeur général, Madame DJOUMESSI
WANDJA Laure Nathalie :

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 12
Le secrétariat et support administratif : sous le contrôle de Madame Marie-
Grace Oda qui s’occupe de la gestion quotidienne du courrier, des communications
téléphoniques, de la rédaction des comptes rendus de réunions, de la gestion de
l’emploi de temps.
La comptabilité et finance : sous le règne Madame Kuika Corine qui s’occupe
de la gestion des flux financiers de l’entreprise et de la tenue de ses comptes.
Le service légal : dirigé par Madame DJOUMESSI Linda. Ce département doit
être au courant des différentes lois qui régissent le domaine de l’entreprise. Elle est
susceptible de rédiger un contrat en conformité avec les règles en vigueur.
L’ingénierie et technique : sous contrôle de Monsieur FAHLOH GONDHI
Alfred permet une mise en service d’une installation technique ou industrielle, en
passant par la conception, les études et le contrôle des activités minières.
Le marketing, Publicité et Evènement : dirigé par WANDJA Chrysostome. Le
rôle principal de ce département est de créer les besoins chez les potentiels clients.
Ils doivent être capable de définir les produits miniers qui attirent les cibles.
Ressources humaines : sous la responsabilité de Madame Ebakisse, a pour tâche
principale le recrutement du personnel de l’entreprise Nath mining. D’organiser au
mieux le personnel pour le bien être au sein de l’entreprise. Il est aussi responsable
de la formation en entreprise, de la mobilité interne et du suivi de l’évolution des
membres du personnel.
Le département de vente : dirigé par Monsieur NGASSA Guy qui garantit le
commerce des produits et des prestations à la disposition de la société.
Chacun de ces services étant en charge d’une branche d’activité « de support » de
l’entreprise permettant son bon fonctionnement, ceux-ci sont communs à toutes les sociétés.
L’organigramme de l’entreprise Nath Mining est représenté par la figure ci-dessous.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 13
DJOUMESSI WANDJA
Laure Nathalie
Présidente directeur
générale

Djoumessi Jean
Baptiste
vice président

DJOUMESSI Linda Marie-Grace Oda Kuika Corine


service légal sécretariat et comptabilité et
support administratif finance

FAHLOH GONDHI
Ebakisse NGASSA Guy
Alfred
département des départément de vente
ingénierie et technique ressources humaines

FOTSA Herman
webmaster

Figure 1.2 : organigramme de l’entreprise

II.2. FONCTIONNEMENT DU SERVICE.


Au sein de cette société de taille moyenne, il est aisé de percevoir l’interaction constante
entre les différents services décrits plus haut. On distingue des circuits de création de
richesses suivant qui procède par vente des produits miniers ou de partenariats.
Compte tenu du fait que nôtre stage a été exclusivement réalisé au service d’Ingénierie et
technique, et que les travaux effectués sont principalement sur le terrain, il sera uniquement
développé sur les tâches effectuées sur ce département.
Le service technique de la société possède dans chaque site minier du Cameroun et de la
sous-région Afrique centrale des partenaires avec lesquels ils font des prospections des
substances, de l’exploitation, des achats sans toutefois oublier leur prise en charge. C’est
ainsi qu’au cours de notre stage nous avons pu effectuer une descente de terrain à Kambélé
un site minier situé à l’Est du pays. Les différents travaux effectués sont décrits sur ce grand
titre.
III. TRAVAUX EFFECTUES ET BILAN DU STAGE
III.1. LES TRAVAUX EFFECTUES
III.1.1. Déroulement des activités

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 14
Avant de développer les expériences faites sur le terrain, il faut tout d’abord noter que notre
stage a été fait en deux parties au sein de la société :
 Première partie
Elle avait une période de 3 semaines qui consistait à nous former, à nous édifier sur les
réalités du terrain.

Chronogramme des activités au cours du stage

Date/jour Lieu Activité Outils Avec qui ?


30/07/2019 Première Stylo, cahier
Au formation sur de note, Mr FAHLOH Alfred
CAPAM
06/08/2019 la sécurité et la documentaires
mine
Présentation de
l’entreprise par
la présidente et Stylo, cahier Madame DJOUMESSI
07/08/2019 Polytechnique identification de note, Laure Nathalie et son
Au de Yaoundé des gemmes balance, personnel
08/08/2019 Plus une documentaires
formation de
Beneficial
Assurance
Troisième Stylo, cahier
09/08/2019 formation de note, carte Mr FAHLOH
CAPAM
Au concernant la minière, Alfred
20/08/2018 mine au documentaires
Cameroun

Tableau 1.1 : Chronogramme des activités des 03 premières semaines en entreprise

Première formation au CAPAM

Elle s’est déroulée pendant 07 Jours, sous la direction de notre encadreur très rigoureux sur
l’assiduité, quelques consignes de sécurité ont été mis au point stipulant qu’avant une
descente sur un site minier, il faut remplir un certain nombre de formalités pour avoir un
risque zéro au cours du travail. A cet effet il nous a été réitéré de :

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 15
-Se présenter aux autorités compétentes locales telles que le sous-préfet, le chef de brigade,
le chef du village, le site manager de zone munis de ses pièces personnelles et celles
envoyées par la société Nath Mining pour être identité, ensuite chercher à être en parfaite
collaboration avec les artisans miniers pour avoir plus d’informations concernant les
différents chantiers miniers opérationnels dans la zone.

-Etre discipliné et sérieux sur le terrain pour mieux travailler ; et porter toujours son
équipement avant la descente sur le terrain notamment le casque, les bottes, le cache nez…

Deuxième formation à Polytechnique de Yaoundé

La rencontre s’était déroulée en deux jours et avait été présidée dans un premier temps par
madame la présidente directeur général de Nath Mining qui dans son discours a débuté par
se présenter et nous a félicités du choix du domaine avec beaucoup d’encouragement. Sur
ce même plan, elle nous a donnés ses motivations ayant conduit à la fondation de son en
entreprise Nath Mining décrit plus haut (Historique de l’entreprise), ses objectifs fixés (la
valorisation du potentiel du sous-sol Camerounais à l’échelle international et
l’amélioration des conditions de vie des artisans) et ses attentes vis à vis notre sortie de
terrain (la découverte d’autres substances pas encore connues au Cameroun) et enfin la
présentation de son personnel.

Après la prise de parole de la présidente suivis la formation Beneficial Assurance dirigée


par un agent de ce service. Ce qu’il faut savoir c’est que Beneficial Assurance est une
structure d’assurance et partenaire de Nath Mining. Cette formation consistait à une brève
édification sur la notion de l’assurance et de montrer son importance à Nath Mining pour
atteindre ses objectifs. De ceci, il en découle que l’assurance désigne une assistance
particulière et précise suivant des critères choisis qui garantit à un individu ou à un groupe
d’individus, dans le cadre de la réalisation d’un risque identifié et ceci moyennant le
paiement d’une prime qui peut être mensuelle ou annuelle. Une personne assurée est une
personne prévoyante ; un groupe d’individus assurés est un groupe conscient du caractère
incertain de l’avenir. La proposition d’une assurance ne doit pas être dans le but de se faire
du chiffre mais surtout de faire partager la vision d’un esprit prévoyant, conscient du fait que
l’avenir n’est pas une propriété humaine, encore moins un bien de location. Cependant les
actions d’une assurance dépendent de la demande de l’entreprise qui la sollicite. Dans le
contexte Nath Mining, cette structure nous a formé sur deux types d’assurance à savoir :

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 16
Assurance maladie qui utilise le formulaire EXCA et l’assurance d’épargne et prévoyance
qui utilise le formulaire MIRI.
- Assurance maladie(EXCA)
L’assurance maladie est la solution qui vient à la survenance brusque ou spontanée d’une
maladie ou d’un malaise. L’assurance maladie est une police d’assurance qui prend en
charge l’assuré en cas de maladie ou qui lui garantit le remboursement de frais médicaux
contractés dans le cadre de son traitement. L’artisan ayant souscrit à une police d’assurance
maladie se garantie le remboursement ou la prise en charge à hauteur de 80% de tous les
frais médicaux engendrés ou à engendrer dans le cadre de sa maladie (taux de Nath Mining).
- la prévoyance et l’épargne(MIRI) ;
La prévoyance concerne les accidents et le décès car nul ne souhaite que son prochain
décède ou qu’il soit frappé par un accident. Lors du décès d’un proche ou d’un accident
occasionnant l’invalidité totale et définitive de celui-ci, un certain nombre de questions
préoccupent la famille endeuillée ou concernée à savoir comment allons-nous gérer les
obsèques ? Comment allons- nous vivre après sa mort ou à la suite de sa condition physique
? L’assurance frais funéraires vient répondre ou du moins vient apporter une solution à ses
questions avant que les familles ne se retrouvent dans les circonstances qui les suscitent. Par
le paiement d’une prime annuelle l’assuré ou le groupe assuré garantie une certaine somme
à sa famille ou à celle du concerné en cas de décès ou l’invalidité totale et définitive. En
outre le formulaire MIRI permet d’épargner l’argent en toute sécurité avec un taux d’intérêt
de 10% après 3 ans et de 90% après 6 ans sans oublier l’argent bonus de 6000 FCFA chaque
année.
En général, la proposition d’assurance doit être un partage avec les artisans, il sera question
de leur montrer le bienfondé d’une telle solution à un problème précis de leur quotidien. Le
volet financier ne doit pas être mis en avant mais le volet garantie qui leur est accordé et
l’apport bénéfique que ça aura pour eux ainsi que leur entourage.

-Propositions de Nath Mining aux artisans


Dans le cadre du partenariat Nath Mining-Baneficial, elle propose aux artisans du secteur
minier un partenariat direct NATH MINING-ARTISANS qui se fera comme suit :
Elle garantit d’acheter la production de chacun des artisans à condition qu’elle soit le
principal et unique acheteur de leur production ;

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 17
Pour tout artisan acceptant Nath Mining comme unique acheteur de sa productivité, elle
garantit la souscription à une double police d’assurance à savoir : assurance maladie et
assurance frais funéraires ;

Nath Mining garantie une assistance technique du fait du déploiement sur le terrain des
professionnels du secteur minier et géologique ; ceux-ci aideront les artisans dans la
recherche de site potentiel d’extraction de minerais, une assistance pratique dans l’étude
des sols ce qui améliorera les connaissances des artisans qui pour la plupart travaillent à
la volée, une assistance concrète dans les techniques de prélèvement et de traitement ;
Du fait du partenariat qu’elle a développé avec le MINMIDT, les artisans choisissant
Nath Mining comme partenaire exclusif pourrons bénéficier de tous les
accompagnements découlant du partenariat avec la tutelle administrative ; ceci dans un
souci de développement de leur condition de vie.
Chaque artisan signant la convention de partenariat avec Nath Mining jouira de tout
avantage en nature et en espèces découlant du développement de l’activité au sein de
l’organisation ce du fait des partenariats en cours d’élaboration.

Troisième formation au CAPAM

Toujours sous la direction de notre encadreur, les objectifs de cette formation étaient de nous
indiquer les zones du Cameroun possédant les ressources minérales et les différents chantiers
miniers auxquels on y trouve leur partenaire pour permettre à tout un chacun de choisir sa
zone d’étude. Par exemple dans la région de l’Est l’on retrouve l’or à Kambélé, le diamant
à Gbiti et kentzou sans oublier d’autres régions porteuses telles que l’Adamaoua riche en
saphir et bien d’autres. A cet effet une carte a été mise à notre disposition (voir figure 1.3)
pour illustrer à bien ces zones minéralisées.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 18
Carte des ressources minérales du Cameroun
Figure 1.3 :
Programme Adams version du 3 juin 2011 ; p2 ;
(source :
Ntep Gweth Paul)

Après cette étude de carte nous avons donc choisi la région de l’Est comme cible pour nos
études de terrain précisément à kambélé situé à 7 km de la ville de Batouri où l’on exploite
l’or alluvionnaire (dans le lit du cours d’eau) et éluvionnaire (au niveau du sol). Notre
thème d’étude sera focalisé sur les techniques d’extraction de l’or éluvionnaire. Avant de
développer l’expérience vécu sur le terrain il sera très capital de vous présenter kambélé sur
son plan géographique, géologique et même minier.
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 19
 Deuxième partie

Après 03 longues semaines passées en entreprise, suivait notre sortie de terrain pour toucher
au bout du doigt les réalités du terrain. Notre site d’étude est KAMBELE 3.

Présentation du site

Kambélé 3 est situé dans le département de la Kadey, dans la région de l’Est à 7 km de la


ville de Batouri. Il se situe entre les Latitudes N 04 °27 ’28.8 ’’et N 04 °26’57.9 ’’ et les
Longitudes E 014° 24’ 52.2’’ et E 014° 24’56.2’’ ayant pour localité voisines Kambélé 1 et
Kambélé 2 (voir figure 1.4)

Figure 1.4 : localisation de la zone d’étude

Cette localité est soumise dans son ensemble à l’influence d’un climat équatorial chaud et
humide de type guinéen classique à deux saisons de pluies entrecoupées de deux saisons
sèches. Avec un relief relativement plat avec une altitude moyenne qui oscille de 621 m à
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 20
700 m (données récoltées par le GPS) Deux principaux types de sols se rencontrent dans
cette localité à savoir les sols ferralitiques et les sols hydromorphes.

Les caractéristiques du sol ferralitique de kambélé 3 sont illustrés sur la coupe ci-dessous

Figure 1.5 : coupe topographie du sol de kambélé 3(source : réalisée sur Paint
avec les données de terrain)

Le coté NNW de la coupe topographique regroupe un seul chantier minier Koscos ; le sol
est caractérisé par sa couleur rouge foncée, une structure concrétionnée (présentant les
nodules) avec une texture argileuse (voir photo 1.1) contrairement au côté SSE qui regroupe
3 chantiers miniers notamment Monaco, Cacao et Amorcelin, il est caractérisé par la couleur
rouge jaune, une structure granulaire ou grumeleuse avec une texture argilo-sableuse
(voir la photo 1.2)

Photo 1.1 : le sol du coté NNW de kambélé 3 Photo 1.2 : le sol du coté SSE de Kambélé 3

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 21
Les sols hydromorphes se rencontrent essentiellement dans les zones marécageuses et aux
abords des cours d’eau (voir la photo 1.3).

Photo 1.3 : sol hydromorphe du coté SSE de kambélé 3

Le matériel parental est essentiellement composé de quartzites et de granites. Nous avons


pu observer les granites grâce à ses affleurements dans la zone contrairement aux quartzites
observés grâce aux puits effectués par les artisans le long des travaux et il a été observé que
l’or est le plus souvent concentré en inclusion dans ces quartzites issus de métasomatose
(changement globale de la composition chimique de la roche dû à la circulation des fluides
chaux) voir photo 1.4

Photo 1.4 : un quartzite de kambélé 3 contenant de l’or en inclusion

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 22
En ce qui concerne l’hydrographie de kambélé 3, son réseau hydrographique est constitué
d’une seule grande rivière appelée DJENGOU, et de quelques marigots notamment
mboscoro que les artisans et les exploitants miniers utilisent le plus souvent pour malaxer
et laver le sol pour extraire l’or. Sa végétation comprend une savane herbeuse et une forêt
luxuriante.

III.1.2. Les outils mis à ma disposition

Excepté nos outils spécifiques ou le matériel d’un géologue minier tels que : le cahier de
note, le stylo, le crayon, sac à échantillon, boussole, GPS, marteau et autres.

Deux types d’outils ont mis été à notre portée à savoir : type artisanal et de type semi-
mécanisé

 Matériels de type artisanal.

Les artisans exploitent beaucoup plus les sols rentables et techniquement accessibles, donc
relativement peu profond. Les exploitations se caractérisent encore aujourd’hui par des
méthodes d’extractions et de traitement rudimentaires et des outils très simples tels que
pelles, pioches, pièces métalliques divers…cet équipement sommaire traduit parfaitement
la faiblesse des moyens matériels. Le tableau ci-dessous donne un répertoire des
équipements utilisés

Type d’équipement utilisé par les artisans Rôle


La pelle permet de creuser et d’entasser la
terre contrairement à la machette qui
Pelles, machettes
permet de défricher
Pioches Permet de creuser la terre
Table de lavage(sluice) Permet de séparer la boue et le sable
contenant l’or
Motopompe Alimente les différentes composantes du
chantier en eau
Concasseur Comme son nom l’indique il permet de
réduire la taille des bloc rocheux
Broyeur à mâchoire Réduire les fragments de roches en poudre
Brouette Assure le transport du matériau extrait
Seaux Permet de porter le matériau à même
temps laver

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 23
Table de rinçage Permet de libérer le sable et les fragments
de roches pour extraire l’or
Batée Lavage du produit issu de la table de
rinçage

Tableau 1.2 : typologie des équipements utilisées par les artisans (non exhaustif)

 Matériels de type semi-mécanisé

Les outils ne sont plus manuels mais plutôt mécanisés et cela permet de travailler aussi
longtemps que possible sachant que les moteurs sont alimentés de manières permanente en
carburant. Le tableau ci-dessous donne un répertoire non exhaustif des équipements utilisés.

Type d’équipement Rôle


Excavateur de type godet Permet de creuser
Camion Benne basculant Assure le transport des matériaux
Table de lavage Permet de libérer la boue et de capter les minéraux
lourds
Varisco Tire l’eau d’une source pour aliment les
composantes du chantier pour le lavage
Aspirateur Transport les particules non interceptées par la
table de lavage pour la table de récupération
Table de récupération Permet de capter l’or
Table vibrante de concentration Permet de concentrer l’or

Tableau 1.3 : équipement semi-mécanisé

III.1.3. Les missions du poste occupé

Durant les travaux de terrain, les postes qu’on a pu occuper étaient d’effectuer les tâches
ouvrières. Accompagné de Mr Orock Tabot et le site manager nous avons pu extraire l’or
par des méthodes d’extraction artisanales et semi-mécanisées.

Chronogramme des activités sur le terrain

Date/Jour Lieu Taches effectuées Outils Avec qui ?


22/08/2019 Kocsos Creusé, lavé, Pelles, Mr Orock et les
pioches, table artisans
de lavage

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 24
23/08/2019 Monaco Cassé, lavé Marteau, batée Mr Orock et les
Broyeuse… artisans
24/08/2019 Cacao Creusé, malaxé, Pelles, Mr Orock et les
écrasé, puis lavé et bassine, artisans
séché brouette,
broyeuse
25/08/2019 Djenkou Observation et Excavateur, Mr Orock et
étude , varisco, l’ingénieur de
table de table, l’entreprise
aspirateur

26/08/2019 Amorcelin Observation et Excavateur, Mr Orock et le


étude Camion, table traducteur de
de lavage l’entreprise
27/08/2019 Kambélé 2 Observation et Excavateur, Le site manager
étude broyeur, table et Mr OROCK
de lavage
28/08/2019 Four, creuset, Mr Orock
Batouri Fusion de l’or lingotière, Mr Diassias
pince,

Tableau 1.4 : Chronogramme des activités des dernières semaines sur le terrain

 L’extraction artisanale de l’or éluvionnaire

Les matériaux du sol exploités sont de trois types, rentables, donc relativement peu profond
il s’agit du sol de l’horizon A (3 à 4 m de profondeur), les filons de quartz (environ 6 m de
profondeur) et le sable plus argile communément appelé le butro (10 à 15 m de profondeur)
et donc les techniques d’extraction de l’or sont différentes pour chaque type, avec une
production moyenne de 10 g de concentré d’or la journée.

L’exploitation de l’or sur l’horizontal A

Kocsos est chantier minier situé à kambélé 3 où l’on exploite seulement la partie superficielle
du sol et a pour coordonnées géographiques N 04°27’28.8’’ E 014°24’52.1’’. Très tôt le
matin nous avons commencé par défricher le lieu, ensuite installer le dispositif d’exploitation
à savoir une motopompe à la source d’eau approximative du site qui va alimenter les
différentes composantes, une table de lavage(sluice), une table de rinçage et bien autres.
Apres l’installation du dispositif, le travail sera effectué en 04 étapes :

- la première étape qui consiste à creuser le sol avec les outils tels que les pioches, les pelles
pour constituer un tas (voir la photo 1.5). Cela nécessite une force musculaire et d’au moins
03 personnes donc une personne pour creuser et les deux autres pour entasser avec les pelles.
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 25
-la deuxième étape, on passe au lavage du sol creusé sur la table de lavage. Sur cette atelier
03 personnes sont aux commandes, 02 personnes pour charger le sluice en matériau et une
personne pour malaxer la terre à travers sachant qu’il est alimenté en eau (voir photo 1.6).
les particules lourdes (l’or et autres minéraux lourds) se déposent au fond alors que les
particules les plus légères ont tendance à être transportées en aval(boue) et déchargée. Une
surface rugueuse, typiquement un tapis, peut capter l’or et d’autres particules lourds. Tout
comme une balle roulant le long d’une pente inclinée, le flux et la dynamique augmente avec
la distance, ce qui fait que l’or est plus efficace en haut de la table qu’en bas, ceci en
particulier pour les fines particules d’or. Dans le cas ci-dessous, la majorité d’or est donc
capté dans les premiers mètres du sluice. Pour que l’opération de lavage soit vraiment
efficace, il est important que l’approvisionnement en eau soit constant. Une augmentation
brutale du flux d’eau issu de la motopompe peut soulever les particules d’or précédemment
bloqués sur le tapis et réduire la récupération finale de l’or. On peut éviter ce problème en
réglant la pression de la motopompe. Pour un lavage efficace, la disponibilité et
l’approvisionnement en eau sont très important. Cette étape est faite en 3 heures de temps
donc après chaque 3 heures les tapis sont enlevés puis bien nettoyés dans une bassine, ensuite
le produit obtenu passera à la troisième étape qui est le rinçage.

Photo 1.5: première étape (creusage du sol) Photo 1.6 : lavage au sluice

-Troisième étape c’est le rinçage du produit issu des tapis de la table de lavage. Le matériel
adéquat sur cette partie n’est tout autre qu’une piscine contenant d’eau, une table de rinçage
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 26
contenant un tamis ayant des trous centimétriques, un seau d’eau et une batée avec un
effectif de 02 personnes. Le principe de fonctionnement est le suivant :la première personne
se place à la partie supérieure ou l’extrémité supérieur (l’amont) de la table de rinçage
inclinée contenant le tamis (voir photo 1.7) ensuite elle verse le produit sur le tamis suivi
d’une lame d’eau issue du seau en le malaxant. Les tamisats présents à la surface de la table
seront basculés en amont de la table de manière continu par la deuxième personne en utilisant
sa pomme de main pour permettre l’évacuation des particules légères qui seront encore
interceptés en aval ou à l’extrémité inférieure de la table par la batée déposée au fond de la
piscine. Les particules lourdes restantes sur la surface de la table sont examinées pour
extraire dans un premier temps les grains d’or, ou les pépites d’or observés. Les particules
légères seront une fois de plus lavées en utilisant la batée pour récupérer les points d’or ou
les couleurs.

Photo 1.7 : table de rinçage dans une piscine

-Quatrième étape c’est le lavage à la batée. La batée contenant des particules fines est lavée
pour évacuer les fines particules légères. Pour cela il faut secouer dans un mouvement de
gauche à droite sous l’eau de la piscine pour provoquer l’or. Ce qui est lourd ira s’installer
au fond de notre batée et dans le même temps ce qui est plus léger, sera remonté. Le
processus d’agitation et de balayage sera répété jusqu’à ce qu’il ne reste que les matériaux
fins et lourds dans la batée à savoir les points, les couleurs d’or et le sable noire.

Les quatre différentes étapes ci-dessus ont conduit à l’extraction d’environ 10 g d’or la
journée (voir photo 1.8).

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 27
Photo 1.8: l’or obtenu après les différentes étapes

Les problèmes rencontrés et solutions apportées

Le problème majeur rencontré était celui de l’approvisionnement en eau sur le site pour le
lavage car la source d’eau se trouvait très éloigner et cela nécessitait un cout énorme pour
tirer l’eau c’est-à-dire une augmentation de consommation du carburant par les motopompes,
l’ajout des conduites d’eau(tuyaux) et parfois même les motopompes ne supportaient pas la
charge. Pour remédier à cela quelques solutions ont été apporté, comme par exemple creuser
une très grande cavité de forme cylindrique ayant un diamètre de 4 m et de profondeur 1.5
m sur laquelle nous avons d’abord introduit la boue pour limiter la perméabilité et ensuite
l’eau. Cette eau effectuait ainsi un cycle (voir figure 1.6) à savoir :de la cavité pour la table
de lavage tiré par une motopompe, ensuite ruisselait pour la cavité ainsi de suite.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 28
moto table de
pompe lavage

cavité
contenant ruisseaux
l'eau

Figure 1.6 : cycle d’utilisation de l’eau

Exploitation de l’or dans les filons de quartz

Comme tout autre matériau, les fragments de quartz sont exploités pour extraire l’or en
inclusion. Le chantier au quel nous avons eu à travailler est celui de Monaco situé à 1.3 km
de Kocsos. Pour extraire l’or il faut de même respecter quatre étapes à savoir :

-Extraire du sous-sol les fragments de roches en créant les tunnels (voir photo 1.9), le
matériel adéquat est constitué des seaux, des pelles, des pioches. Après leur extraction ils
sont transportés à l’aide des brouettes, des sacs ou des seaux.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 29
Figure 1.9: tunnels Photo 2.0: Fragments de quartz extrait du sol
- la deuxième étape consiste à concasser les fragments de quartz manuellement avec un
marteau pour réduire leur taille et à sécher sous le soleil pendant une journée ou une demi-
journée.

-séchés, ces matériaux passent au broyage à l’aide d’un moulin spécifique (voir photo 2.1)
permettant d’obtenir une taille de grain plus petite et plus uniforme

Photo 2.1 : broyage des minerais concassés

-la dernière étape consiste à laver la poudre à la batée dans une piscine pour récupérer l’or.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 30
NB : Le principe de lavage à la batée reste le même et on peut aussi utiliser un aimant pour
enlever les minéraux indésirables sans perdre l’or. En le plaçant sous la batée, on aimante
les minéraux magnétiques et on les sépare des minéraux non-magnétiques. Fréquemment, il
est nécessaire de sécher les minéraux par chauffage avant d’utiliser l’aimant, ce qui a pour
effet d’augmenter les propriétés magnétiques de certains minéraux. Une feuille de papier ou
de plastique peut être placée sur l’aimant pour faciliter ensuite le retrait des minéraux de sa
surface.

Exploitation de l’or issu du butro (sable plus argile)

Situé à 576 m de Monaco, Le site d’exploitation Cacao possède le sable-argile extrait des
parois des puits de mines, constituées de petites à grandes fosses à ciel ouvert, qui ne
s’étendent pas sous terre (voir photo 2.2). La technique de concentration de l’or est constituée
aussi de quatre étapes :

- On excave le sable-argile dans la fosse avec les pelles et les sceaux ensuite on le transport
pour le malaxage dans une piscine permettant d’éliminer la boue et de conserver le sable,
cela nécessite une bassine métallique (voir photo 2.2).

Photo 2.2: Malaxage du butro

-Après le malaxage, le produit obtenu est généralement formé de sable et un peu de gravier
et est séché à même le sol et bien étalé pendant une journée ou une demi-journée fonction
de l’intensité du soleil.

-En suite les deux dernières étapes telles que le broyage et levage à la batée ou encore le tri
à l’aimant auront les mêmes procédés que ceux précédemment pour la récupération de l’or.
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 31
 L’extraction semi-mécanisé de l’or éluvionnaire

Contrairement à l’exploitation artisanale qui utilise encore les outils manuels, l’extraction
semi-mécanisé est caractérisé par un un matériel mécanisé plus efficace facilitant le travail
avec une production significative, en notant que le matériau exploité est de deux type : le sol
(10 à 15 m de profondeur) et les blocs de roches rencontrés durant l’exploitation. Chacun
présente une technique de traitement spécifiques.

Exploitation semi-mécanisé de l’or libre sur le sol

Les procédés d’extraction et de traitement semi-mécanisé sont les même qu’artisanal. Les
chantiers sur lesquels nous avons pu travailler sont respectivement celui de Djenkou situé à
900 m de Kambélé 3 approximatif de l’entrée du village et une entreprise chinoise à 500 m
d’amorcelin. Quatre étapes sont nécessaires pour extraire l’or libre du sol :

-La première qui consiste à excaver le sol, en utilisant un excavateur de type godet excellent
à creuser les tranchées et matériaux tendres à moyennement durs tels que le sol et le gravier,
par jour cet engin peut creuser les tonnes de terres qui seront par la suite transportés par les
camions à benne basculante pour le traitement (voir photo photo 2.3) ou traités sur place
(voir photo 2.4)

Photo 2.3: transport de la terre Photo 2.4 : transformation sur place du matériau

-la deuxième étape consiste à laver le matériau pour éliminer la boue, des blocs de roches et
de récupérer les particules d’or accompagnées d’autres minéraux. Elle s’effectue sur une
table de lavage composée d’un plateau incliné, de quatre bouts de tuyaux d’eau de haute
haute pression, d’un tamis en aval ou en extrémité inférieure du plateau (pour recueillir les
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 32
particules de taille centimétriques et repoussés les blocs rocheux), et d’un premier tapis de
récupération en dessous du tamis (voir photo 2.5). Le matériau rapporté est puisé par un
autre excavateur et versé sur le plateau, ensuite est lavé par une eau de haute pression sortant
des quatre bouts de tuyaux issus de la varisco situé à la source d’eau approximative. Les
quatre bouts de tuyaux sont dirigés sur toute la surface du plateau de la table de lavage par
deux individus pour séparer les particules et de les faire circuler jusqu’au tapis (rugueux
constitué typiquement des fibres permettant de capter l’or et autres minéraux en grain) situé
en dessous. Les particules accompagnées d’eau échappées à la première récupération sont
aspirées et conduit sur une autre table de récupération constituée aussi des tapis à l’aide d’un
aspirateur à moteur mécanique. Le lavage peut s’effectuer toute la journée avec une pause
toute les 03 heures. Une fois le lavage fini on passe à la troisième étape.

Photo 2.5 : table de lavage

-Les tapis sont enlevés délicatement et transportés par un nombre de personnes fonction de
la quantité de tapis optés pour le lavage, ensuite ils sont nettoyés dans une bassine métallique
ou plastique ayant un volume pouvant contenir les minéraux issus des différents tapis.

-La dernière étape n’est tout autre que la concentration de l’or à partir des substances de la
bassine c’est-à-dire l’élimination des particules indésirables en utilisant, soit une table
vibrante, soit une batée pour ceux qui n’en possède pas une pour faute de moyen financier.
Pour ce qui concerne le lavage à la batée le principe est le même sauf que le travail est
énorme et il faudra plus de temps pour concentrer l’or contrairement à celui qui utilise une
table vibrante qui fonction sur un principe simple et se compose d’une surface légèrement
inclinée et striée par de fins sillons, d’un rebord surélevé le long de son extrémité inférieure,
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 33
et d’un moteur pour faire vibrer la table. Le minerai et l’eau sont répandus en haut de la
table. L’inclinaison, le débit de l’eau, et la vibration entraînent les particules de minerai vers
le bas de la table. Les particules légères passent plus facilement par-dessus les arrêtes des
sillons au contraire des particules lourdes, ce qui permet leur séparation et la concentration
des particules lourdes.

Exploitation semi-mécanisé de l’or en inclusion dans les fragments de roches

Durant l’excavation du sol d’autres matériaux tels que les blocs rocheux sont rencontrés en
profondeur et contiennent le plus souvent une forte concentration en or et cela oblige leur
exploitation pour extraire l’or ; c’est le cas du chantier chinois de coordonnées
géographiques N 04°28’13’’ E 014°25’07.3’’. Le matériau convoité est généralement le
quartz. Pour un pourcentage de récupération relativement élevé il faut suivre 5 étapes :

-La roche aurifère est extraite d’un puits ou d’une petite mine à ciel ouvert bien construit à
l’aide d’une excavatrice, est transporté par un camion benne direction l’usine pour une
deuxième étape

-À l’aide d’un concasseur à mâchoires (voir photo 2.6), la roche est concassée jusqu’à
l’obtention d’une taille de grains de 1 à 2 cm transporté vers le broyeur à l’aide d’une
brouette.

Photo 2.6 : concasseur à mâchoire Photo 2.7 : broyeur chilien

-En suite les grains obtenus sont broyés par un broyeur chilien (voir photo ci-dessus). Une
grande proportion d’or restera dans le broyeur. La poudre rocheuse s’écoule avec l’eau dans
le sluice primaire et ensuite dans un second sluice qui capturera l’or fin.
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 34
-Le concentré est retiré des tapis du sluice par lavage dans une bassine métallique ou
plastique.

-En fin ils sont tous deux traités sur la table vibrante ou une batée pour une deuxième étape
de concentration.

Fusion du concentré d’or après lavage

La fusion s’est effectuée dans la ville de batouri au lieu-dit congèlcam. Le système utilisé
pour la fusion est un système efficace, sépare l’or des autres minéraux et produit des résultats
réguliers et de grandes quantités (pouvant fondre 6 kg de concentré). Pour cette fusion, cinq
étapes sont mises en exergue :

-La première étape consiste à laver le concentré avec l’acide nitrique pour enlever le fer et
autres impuretés après avoir chauffé légèrement les composés.

- Pour la deuxième étape, on place le concentré lavé dans le creuset d’argile résistant aux
hautes températures, on mélange une quantité appropriée de fondants (sel de cuisine NaCl),
afin de diminuer la température de fusion et la viscosité des minéraux autres que l’or.

-En suite la troisième étape consiste à placer le creuset dans le four (voir photo 2.8) et
chauffer jusqu’à ce que la température du concentré dépasse le point de fusion de l’or (1064°)
pendant au moins 5 minutes. Cela produira deux fluides distincts, les silicates fondus, fluides
épais et peu dense, et un mélange de métaux fondus (or, argent…) qui est dense et visqueux
et coulera au fond du creuset.

Photo 2.8 : placage du creuset dans le four Photo 2.9: cassage du moulage

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 35
-Pour la quatrième étape il faut retirer le concentré fondu du four et le verser dans un
récipient conique appelé la lingotière. L’or s’y déposera au fond.

-En fin on laisse refroidir la lingotière, on retire le moulage du récipient et séparer les billes
d’or de la base en cassant le moulage avec un mortier et un pilon métallique (voir photo 2.9
ci-dessus)

III.1.4. Les tâches secondaires ou périphériques

La mission secondaire était celle de la sensibilisation des artisans miniers sur l’assurance
maladie, l’épargne et la prévoyance. Grace aux tâches ouvrières que nous avons effectuée
dans les différents chantiers artisanaux, nous avons pu installer une convivialité et une
familiarisation avec un certain nombre d’artisans mais cependant d’autres sont resté épineux
sur leur décision de ne pas les approcher. Cela n’a pas empêché que nous pussions donc
profiter de l’occasion pour proposer à ceux qui étaient à nôtre écoute, la notion d’assurance,
que ça soit l’assurance maladie ou l’assurance d’épargne et de prévoyance.

Concernant l’assurance maladie nous leur avons montré le formulaire EXCA (Expertises et
Conseils en Assurances sarls), expliquant la somme d’argent à souscrire par individu selon
le calibre Exca choisi, le plafond annuel (le montant d’argent dans sa carte réserve) qu’il
aura à sa disposition au cas où il tombait malade.

A titre d’exemple : si un artisan souscrit le calibre Exca I(or) la somme d’argent qu’il
aurait versé sera 3500 FCFA et le plafond annuel ou le montant d’argent dans sa carte
réserve montera à 250000 FCFA qui est uniquement utilisé pour les frais
d’hospitalisation(4000/jour), en notant que la carte est individuelle.

Toujours pour le bien être des artisans, l’assurance d’épargne et de prévoyance (accident,
décès) a été aussi invoquée, en leur expliquant le formulaire MIRI (Mixte Retraité
Individuel) qui permet de conserver son argent en toute sécurité et dans des bonnes
conditions, afin de garantir un avenir meilleur.

A titre d’exemple : si un artisan décide d’épargner 5000/mois, en six ans et quelque mois
il aura épargné 400000 FCFA(capital). MIRI n’est pas seulement pour l’épargne mais a des
avantages tous les 03 ans, Si ses 400000 FCFA comme son argent propre font 3 ans dans la
banque, MIRI ajoute dans son argent 10% de son capital sachant qu’après chaque année il
y a un ajout de 6000 FCFA, donc après 3 ans il aura comme argent propre à lui 458000
FCFA
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 36
Après ces entretiens avec les exploitants nous avons pu recenser un certains nombres
d’artisans avec leur différentes coordonnées (nom prénom, date et lieu de naissance, et
numéro de téléphone voire tableau en annexe 1.1.) voulant adhérer à cette idéologie et
n’attendent qu’une campagne d’enregistrement soit lancée par Beneficial Assurance. Nous
leur avons aussi demandé de propager l’information à leur proche.

Grâce à la familiarisation avec des artisans miniers, L’un d’entre eux a eu la gentillesse de
nous donner un minéral pour l’examiner (voir photo 3.0) afin de trouver le nom exact du
minéral. Les techniques utilisées pour identifier de façon pratique le minéral à kambélé 3
sont : l’examen visuel, la trace, la dureté, la densité, clivage et cassure, le magnétisme et la
conductivité électrique.

Photo 3.0 : minerai brut découvert à kambélé 3

-Concernant l’examen visuel, le minéral a une couleur noire, un éclat sub-métallique et une
transparence opaque (voir photo 3.0).

-La trace du minéral, elle se base sur la couleur que la poudre du minéral laissera sur l'envers
d'une plaque de porcelaine. Comme nous n’avions pas la plaque de porcelaine nous avons
utilisé un plat fait en porcelaine que nous avons cassé, le coté granuleux de la cassure a été
utilisé pour gratter le minéral. La trace obtenue avait une couleur noire.

-La dureté est la résistance d’un minéral à la rayure, à l’abrasion(usure), ou à la pénétration.


Pour en déduire sa dureté nous avons utilisé deux matériaux, la lame de couteau ou le fer de

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 37
dureté 5.5 et le minéral de quartz de dureté 7 selon l’échelle de Mohs. En rayant ces
matériaux avec notre minéral, on constate que le quartz raye le minéral tandis que la lame
de couteau est rayée par le minéral d’où sa dureté est comprise entre 5,6-6,9 sensiblement
égale à 6.

-La densité c’est le rapport du poids de l’échantillon sec et le poids de son volume en eau
déplacée. Pour la calculer, on a mesuré le poids sec du morceau du minéral à l’aide d’une
balance des collecteurs d’or. La valeur obtenue a donné 0,6 g, en suite on a calculé son poids
de l’eau déplacé. En plaçant un verre rempli d’eau sur la balance au quel on a taré, on plonge
la pierre dans l’eau du récipient en la tenant par le bout de la ficelle (Il faut que la pierre soit
en suspension dans l’eau, c’est-à-dire complètement immergée et qu’elle ne touche ni le fond
ni le bord du récipient en verre) la valeur obtenue a donné 0.1 g. En faisant le rapport du
poids sec et le poids de l’eau déplacé on a obtenu une densité de 6.

-La cassure était non conchoïdale lors qu’on a cassé le minérale et il présentait un clivage
imparfait car, ne possédait pas un plan de cassure privilégié.

-Le minéral possède aussi un léger magnétisme. Pour le déterminer nous avons pris la corde
et attaché l’une de ses extrémités sur un support horizontal de tel sorte qu’elle soit
suspendue(verticale) en suite attachée à l’autre extrémité un fragment de ce minéral. En
laissant la corde et le minéral se stabiliser, on rapproche l’aimant approximativement du
minéral (ne doit pas toucher le minéral et s’effectue délicatement), nous avons constaté que
le fragment du minéral se déplace seul et colle l’aimant.

-Ce même minéral conduit aussi l’électricité : c’est un conducteur électrique.

Après avoir déterminé tous ces paramètres macroscopiques nous avons essayé de faire un
rapprochement avec des minéraux ayant les mêmes caractéristiques et un minéral a été
trouvé. Il s’avère qu’à 50% qu’il s’agit de la romanéchite (un minerai précieux de
manganèse de formule chimique (Ba, H2O)2(Mn+4, Mn+ 3)5O10). A cet effet un tableau de
comparaison entre les données expérimentales et les données théoriques a été établi pour
faire ce rapprochement.

Données expérimentales Données théoriques

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 38
Couleur : noir Couleur : grisâtre, noir
Clivage : imparfait Clivage : aucun
Eclat : sub- métallique Eclat : sub-métallique
Dureté : 5.6-6.8 Dureté : 5-6
Trace :noire Trace : noire brun
Densité : 6 Densité : 6.4
Transparence : opaque Transparence : opaque
Reference : Reference :
Kambélé 3 à l’Est du Cameroun www.webmineral.com>data>romanechite.shtml.

Tableau 1.5 : Tableau de rapprochement du minéral

III.2. LES APPORTS OU BILAN DU STAGE

Au cours de ce stage, nous avons beaucoup appris. Les apports que nous avons tirés de
cette expérience professionnelle peuvent être regroupés autour de trois idées principales : les
compétences acquises, les difficultés rencontrées et solutions apportées ainsi que la vie en
société.
III.2.1. Compétences acquises
Au sortir de cette expérience professionnelle nous avons pu tirer des compétences telle que
la notion de savoir procédural grâce à nos dossiers de stage académique déposés, qui sont
commun au métier, à la profession ; la formation et le fonctionnement d’une entreprise grâce
aux différents entretiens effectués avec les employés de la société ; Les méthodes
d’extraction artisanale et semi-mécanisée de l’or éluvionnaire en connaissant le matériel
adéquate et les différents procédés pour chaque type. En outre nous avons appréhendé la
notion de travail en équipe durant la sortie de terrain car notre équipe avait un effectif de 9
étudiants et cela a permis d’apprendre à travailler ensemble, à se supporter les uns des autres.
Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 39
III.2.2. Difficultés rencontrés et solutions apportées
Durant toute expérience professionnelle, les difficultés rencontrées étaient dans un premier
temps la prise de contact avec les artisans miniers qui au départ nous considéraient comme
des espions, mais fort heureusement nous avons pu les convaincre. En outre nous avons eu
les problèmes d’approvisionnement en eau sur les chantiers pour le lavage des éluvions. Les
solutions apportées étaient de creuser les trous qu’on remplissait d’eau par la suite qu’on
utilisait de manière cyclique pour réduire ces problèmes.

III.2.3. La vie en société


Notre stage à Nath Mining a été très instructif. Au cours de ces un mois, nous avons ainsi
pu observer le fonctionnement d’une entreprise dynamique avec l’interaction des différents
services. Au-delà, de l’activité de chacun des services, nous avons pu apprendre comment
s’articulent les différents départements d’une telle entreprise. Par ailleurs, les relations
humaines entre les différents employés de la société, indépendamment de l’activité exercée
par chacun d’eux, nous ont appris sur le comportement à avoir en toute circonstance.

III.2.4. L’articulation des différents départements


Comme il a été vu plus haut, les 07 départements structurent la société Nath Mining. Aussi,
et au travers de l’analyse qui a pu être faite, il apparaît indéniable que tous ces services
interviennent à un moment ou à un autre de la prise de décision. Pour autant, cette prise de
décision mérite d’être étudiée spécifiquement, dès lors qu’elle est largement respectée par
tous. L’expression la plus éloquente de ce partage de responsabilités est la décision de
madame DJOUMESSI WANDJA Laure Nathalie. Aussi, toutes les semaines, les résultats
étaient diffusés à tous les employés, de manière à ce qu’ils soient impliqués dans les résultats
de l’entreprise. La circulation de l’information est ainsi un des points forts que nous avons
retenu de cette société, tant au niveau du travail collaboratif, que dans l’implication de tous
dans le bon fonctionnement de la société en créant par exemple les groupes WhatsApp.
III.2.5. Les relations humaines entre les employés

Au-delà du fonctionnement de l’entreprise, nous avons pu ressentir cette cohésion sociale


entre les employés de Nath Mining. En effet, l’atmosphère au sein de la société était très
importante. Au travers de cette convivialité, nous avons pu comprendre que l’activité d’une
société est plus performante dans une atmosphère chaleureuse et bienveillante.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 40
CONCLUSION

En sommes, notre stage à Nath Mining a été l’opportunité inestimable pour nous de
s’imprégner dans le monde professionnel de ce qui concerne la mine avec des différentes
tâches effectuées et les conseils prodiguer. Il en ressort que Nath Mining est une entreprise
minière à vocation sous régionale, spécialisée dans l’extraction, le traitement, la collecte, des
minerais, des gemmes, des minéraux industriels. Ses sites d’extraction et de collecte se
trouvent principalement sur le territoire camerounais, mais également dans autres pays de la
sous-région Afrique centrale. De sa gentillesse, Nath Mining a pu nous envoyer à kambélé
3 où l’extraction artisanale et semi-mécanisée de l’or sont dans une concurrence inébranlable
entre les artisans et des entreprises. Et cela a été l’opportunité pour nous d’apprendre à
exploiter l’or de manière artisanale et même semi-mécanisée avec les mêmes procédés, au-
delà, nous avons pu découvrir un minerai sur ce site donc nous sommes sûr à 50% qu’il
s’agit de la romanéchite sur l’attente des études plus approfondis pour être sûr à 100%. Il
semble aussi intéressant de mettre en évidence les questions actuelles qui se posent sur
l’avenir de l’industrie minière du Cameroun avec plus de 300 minerais découverte par le
PRECASEM ? de savoir comment les acteurs de la société Nath Mining comptent faire pour
la valorisation de ces ressources à l’échelle internationale afin de trouver les partenaires pour
exploiter sachant qu’elle est en parfaite collaboration avec le MINMIDT ? Au centre de
cette question se trouve naturellement le problème du fait que Nath Mining s’intéresse
aujourd’hui plus sur les gemmes plutôt que sur les minerais.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 41
REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUE

- Commune de Batouri, PNDP (2012) : Rapport de Diagnostic de l’Espace Urbain


Communal (DEUC) de la Commune de Batouri;

-Commune de Batouri, PNDP (2012): Rapport de Diagnostic Participatif Niveau Villages


consolidé de la Commune de Batouri (DPNV

Ouvrages

André P., Delisle C., et Reveret J.-P. 1999. L'évaluation des impacts sur l'environnement,
processus, acteurs et pratiques 2e édition. Québec: Presse internationale polytechnique,
316p. Leduc, G.A. et Raymond M. 2000. L’évaluation des impacts environnementaux un
outil d’aide à la décision. Editan. Multimonde. 403 p.

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 42
ANNEXES

Annexe 1.1 : liste des artisans adhérant à l’assurance.

Nom prénom Date et lieu de naissance Numéro de téléphone Lieu de travail


BAYE Gilbert 15/11/1987 à kambélé 673153728 Kambélé 3
EDOUAR / 651629708 Kambélé 3
BERI / 665117951 Kambélé 3
NKADA VALERI 19/01/1979 / Kambélé 3

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 43
TABLE DES MATIERES

DEDICACE………………………………………………………………………………...1
REMERCIEMENTS…………………………………………………………....................2
SOMMAIRE………………………………………………………………….....................3
LISTE DES PHOTOS……………………………………………………………………..4
LISTE DES TABLEAUX………………………………………………………………….5
LISTES DES FIGURES…………………………………………………………………...5
LISTE DES ABREVIATIONS………………..…………………………………………..6
RESUME…………………………………………………………………………………...7
ABSTRAT………………………………………………………………………………….8
INTRODUCTION…………………………………………………………………………9
I. L’ENTREPRISE ET SON SECTEUR D’ACTIVITE…………………………….....10

I.1. SECTEUR……………………………………………………………………….…10

I.1.1. Situation géographique…………………………………………………….…10

I.1.2. Objectif de Nath Mining………………………………………………………10

I.1.3. Principe de Nath Mining………………………………………………...……11

I.2. L’ENTREPRISE PAR RAPPORT AU SECTEUR……………………………..11

I.2.1. Historique de l’entreprise……………………………………………..………11

I.2.2. L’entreprise aujourd’hui…………………………………………...…………12

II. LE CADRE DU STAGE………………………………………………........................12

II.1. DESCRIPTION DE LA STRUCTURE………………………………………...12

II.2. FONCTIONNEMENT DU SERVICE………………………………………….14

III. LES TRAVAUX EFFECTUES ET LE BILAN DU STAGE………………………14

III.1. TRAVAUX EFFECTUES……………………………………………………...14

III.1.1. Déroulement des activités…………………………………………..……….14

III.1.2. Les outils mis à ma disposition…………………………………………..….23

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 44
III.1.3. Les missions du poste occupé……………………………………….………24

III.1.4. Les tâches secondaires…………………………………………………...…..36

III.2. APPORTS OU BILAN DU STAGE………………………………………….…39

III.2.1. Compétences acquises………………………………………………………..40

III.2.2. Difficultés rencontrés et solutions apportées………………………………..40

III.2.3. La vie en société………………………………………………………………40

III.2.4. L’articulation des différents départements…………………………….…..40

III.2.5. Les relations humaines entre les employés………………………………….41

CONCLUSION…………………………………………………………………………...42

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES……………………………………………….43

ANNEXES………………………………………………………………………………...44

Rapport de stage rédigé par NDJANKOUM EBEEDOM B.

Année 2018-2019 45