Vous êtes sur la page 1sur 2

Sujet

Vous êtes responsable d’une association de protection des animaux dans votre région, et dans la
ville où vous vivez ( Saint Jean de Luz, dans le Sud-Ouest de la France, près de la frontière
espagnole), vous apprenez qu’un spectacle de tauromachie va être organisé. Au nom de votre
association, vous adressez une lettre au maire de la ville pour faire interdire ce spectacle où vous
exposez vos arguments pour défendre les droits des animaux.

250 mots minimum.

[expéditeur]

Jeanne Blanchard

Responsable de la ligue de protection des animaux

Pyrénées-Atlantiques

64500 Saint Jean de Luz

[destinataire]

Monsieur le Maire de Saint Jean de Luz

2 place Louis XIV

64500 SAINT JEAN DE LUZ

Saint Jean de Luz, le 28 mai 2017


Objet: Demande d’interdiction de la tauromachie
Monsieur le Mairie le Maire,
[Vous vous présentez] Je vous écris en tant que responsable de la ligue de protection des
animaux pour demander l’interdiction de la tauromachie dans notre village ville. [vous expliquez
le motif de ce courrier]À mon avis, il est vraiment intolérable de voir le traitement que les
taureaux recevaient reçoivent /subissent pendant cette fête. Les taureaux ne sont pas seulement
tués, mais aussi torturés pendant des heures.
[développement/ argumentation]
[argument 1, souligné] Les défenseurs soutiennent que la tauromachie est un art et une tradition
très intégrée dans le folklore français. Cependant, le fait que cela soit une tradition culturelle ne
justifie pas la torture des animaux. Si l’on utilise cet argument, on peut justifier des pratiques
traditionnelles barbares comme l’excision. [argument 2] En plus, la « corrida » a été instaurée en
1853 à Bayonne, de façon que la tauromachie est seulement pratiquée en France depuis 160 ans.
Ainsi, on ne peut pas considérer la corrida comme une tradition typiquement française, puisque
qu’elle puisqu’elle est originaire d’Espagne. [argument 3] Ensuite, on dit souvent que les taureaux
ont une nature violente et sauvage, mais le taureau est un animal herbivore qui seulement
devienne devient agressif seulement en situation de danger. En fait, les taureaux « de lidia » on été
modifiés pour devenir plus agressifs, mais ce n’est pas leur état naturel. Les défenseurs soutiennent
aussi que la race des taureaux de lidia n’existerait pas sans la tauromachie. Je me demande s’il est
vraiment acceptable d’élever des animaux pour les tuer après/ensuite d’une façon cruelle.
[action requise] En conclusion, je trouve qu’il faut purement et simplement interdire les fêtes
taurines dans notre village ville. Ce n’est pas qu’une expression minable de la barbarie humaine
mais c’est aussi une honte pour notre peuple. (=no solo es…sino en espagnol ) / Cela n’est rien
d’autre qu’une démonstration ignoble de la barbarie humaine. (= no es más que en espagnol)
[formule de politesse] Espérant que cette requête retiendra votre attention, je vous prie d’agréer,
Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.
Cordialement,
Pour la ligue de protection des animaux
[signature] Jeanne Blanchard
............................................................................................................................................................
Améliorations proposées
En gras, les modifications proposées pour mieux se conformer à la consigne et renforcer le propos
de la lettre:

Je vous écris en tant que responsable de la ligue de protection des animaux pour demander
l’interdiction de la tauromachie dans notre ville. Les membres de la ligue et moi-même avons été
sidérés d’apprendre qu’un spectacle de tauromachie y est programmé dans un mois. Au nom
des droits des animaux, nous nous opposons fermement à de tels spectacles. Il est vraiment
intolérable de voir le traitement que les taureaux subissent pendant ces « fêtes » qui n’ont rien de
festif, où les taureaux ne sont pas seulement tués, mais aussi torturés pendant des heures. Nous
vous demandons donc d’agir pour faire interdire sans attendre ce spectacle barbare. Il y a
urgence à agir en ce sens.

Les défenseurs soutiennent que la tauromachie est un art et une tradition très intégrée dans le
folklore français. Cependant, le fait que cela soit une tradition culturelle ne justifie pas la torture des
animaux. Avec un tel argument, on peut justifier des pratiques traditionnelles barbares comme
l’excision. Par ailleurs, la « corrida » a été instaurée en 1853 à Bayonne, de façon que la
tauromachie est seulement pratiquée en France depuis 160 ans. Ainsi, on ne peut pas considérer la
corrida comme une tradition typiquement française, puisqu’elle est originaire d’Espagne. Ensuite,
on dit souvent que les taureaux ont une nature violente et sauvage, mais le taureau est un animal
herbivore qui devient agressif seulement en situation de danger. Quoi qu’il en soit, nous sommes
d’avis qu’il est intolérable d’élever des animaux pour les maltraiter, voire les tuer ensuite d’une
façon cruelle. Enfin, ces spectacles ne peuvent absolument pas être un argument touristique :
seul une infime proportion de touriste s’intéresse à ces fêtes et les revenus générés par le
tourisme ne justifient pas la maltraitance animale.

En conclusion, et pour toutes les raisons expliquées précédemment, nous vous demandons de
mettre purement et simplement un terme aux fêtes taurines dans notre ville, qui ne sont rien
d’autre qu’une démonstration ignoble de la barbarie humaine. Nous croyons en votre
détermination à faire respecter les droits de tous y compris ceux des animaux pour que notre
région et notre ville ne soient plus jamais associées à des pratiques autorisant la torture
animale.

Espérant une prompte réaction de votre part, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire,
l’expression de mes salutations distinguées.

Cordialement,

Pour la ligue de protection des animaux

Jeanne Blanchard