Vous êtes sur la page 1sur 7

La magie

Table des matières


La magie......................................................2
Les principes de la magie............................2
Les compétences générales de magie...................2
Les compétences de sorts......................................2
Différentes magies........................................2
Sorcellerie..............................................................2
Fatigue...............................................................2
Augmenter les effets d'un sortilège...................2
La théurgie ...........................................................3
Source du pouvoir.............................................3
La prière............................................................3
Les faveurs du dieu...........................................4
Autre causes de prière non exaucée..................4
Les sphères........................................................4
La goétie.......................................................4
Poivre et sel...................................................4
Le prix du sang : Avantage aux femelles............4
Objets magiques.........................................6
Armes............................................................6
Armes de flammes.................................................6
Bijoux............................................................6
Anneaux et autres bagues....................................6
Colliers et autres pendentifs................................6

-1-
La magie

La magie bonus ne vaut que pour les compétences de sort qui ne sont pas
supérieures à la valeur des compétences de magie en cause.

Les principes de la Différentes magies


magie
Sorcellerie
Contrairement à la plupart des autres choses, la magie pose un
problèmes aux JdR : Il y a autant de magies que d'auteurs. Les La sorcellerie est la magie de base d'Image. C'est également
règles de Cristal ont leur idée sur la question, bien entendu, mais celle que l'on rencontre le plus souvent dans les bandes
vont également essayer de vous montrer un petit panorama de ce dessinées et les dessins animées.
qu'il est possible d'imaginer. Le principe est simple (je sais, j'aime bien cette formule) :
Tenter de lancer un sortilège fonctionne (normalement) toujours.
La magie "classique" de Cristal est basée sur le postulat suivant : Cette magie part de l'hypothèse que lorsqu'on connaît un
Le cerveau générant un champs électro-magnétique, il est sortilège, on n'a pas plus de raisons de "louper son coup" que
possible, en modulant nos pensées, notre attention, voire nos pour toute autre activité.
mouvements, de modifier ce champs. Et certaines de ces Le lancement d'un sortilège est donc automatique (enfin
modifications peuvent, grâce à l'effet "boule de neige" (ou presque) : Le joueur dit simplement "je lance une boule de feu
"papillon"), avoir des effets parfois intéressants. On appelle les sur mon adversaire", et le MJ se rapporte à la description de ce
exercices mentaux destinés à opérer ces modifications sortilège pour en connaître les effets (ici : Une boule de flammes
"sortilèges". vole vers ledit adversaire).
Pour simplifier, Cristal sépare les sortilèges (ou quelque soit le Il est possible de décider qu'un magicien amateur a moins de
nom qu'il portent dans votre système) des règles et des systèmes chances de réussir un lancement qu'un sorcier confirmé.
proprement dits. C'est ensuite à vous de décider quels sorts sont Pour cela, il suffit, lorsqu'un personnage veut lancer un
utilisables avec quels systèmes. sortilège, de faire lancer par son joueur un jet sous la
compétence : S'il échoue, le sortilège n'est pas lancé (mais
Les compétences rappelez-vous qu'un essai vaut acte, en ce qui concerne la

générales de magie
fatigue).

La magie, au fond, n'est qu'une activité comme une autre, et sauf Fatigue
exception n'importe qui peut la pratiquer.
Lancer un sortilège fatigue. Le coût en fatigue pour chaque sort
Cependant, elle demande une certaine pratique et une bonne
lancé est égal à la difficulté du sort moins le niveau de
connaissance de la chose. Cela signifie que chaque type de
compétence atteint pour ce sort, avec un minimum égal au
magie possède une compétence, ainsi parfois que des
nombre de dizaines de la difficulté du sort.
compétences spécialisées. Un apprenti-magicien doit travailler
ces compétences s'il veut pouvoir user efficacement de la magie. Exemple : Filoche connaît « Sorcellerie : Flux d'amarante » à 4.
En effet, tout sortilège dont la difficulté dépasse le niveau de la C'est un sort de niveau 37. 37-4=33. Si elle lance ce sort,
compétence de magie atteinte implique les effets suivants : Filoche se prendra 33 points de fatigue dans la truffe.
Milane, elle, connaît le sort à 35. 37-35=2. Elle ne devrait être
– Le magicien doit faire une phase entre sa compétence de
fatiguée que de 2 points, mais le sort valant 37, il a donc 3
magie et la difficulté du sort.
dizaines et fatigue donc forcément d'au moins 3 pts.
– Tout échec devient alors une Critique. Aglaé, la plus compétente du lot, connaît ce sort à 53. Elle ne
devrait pas être fatiguée du tout, mais tout comme Milane subit
– S'il y a des dépenses à faire (fatigue, matière quelconque...),
tout de même le minimum de 3 pts.
celles-ci sont doublées.

Augmenter les effets d'un


Les compétences de sorts sortilège
Il existe une compétence de sort par sortilège ET par magie. La sorcellerie a ceci d'intéressant qu'il lui est très facile
Exemple : Filoche connaît le sort « Boule de feu » en Sorcellerie d'augmenter la puissance d'un sortilège. Le seul problème est
et en Poussière d'étoile. Elle possède donc deux compétences : non seulement cela fatigue plus, mais que cela n'est pas sans
« Sorcellerie : Boule de feu » et « Sorcellerie : Poussière danger.
d'étoiles ». Chaque sortilège est défini, techniquement, par un certain
Notez au passage qu'on améliore plus vite (bonus de 50%) les nombre de facteurs. Par exemple, les dégâts infligés, la portée, la
sortilèges que l'on connaît mieux dans une autre magie. Ce durée d'effet, etc. Chacun de ces facteurs peut être amélioré. Une

-2-
La magie

amélioration, par exemple, peut consister à envoyer deux boules L'aire d'effet
de feu au lieu d'une, ou bien une boule de feu plus grosse, ou
plus chaude, ou plus loin, etc. Attention, l'augmentation d'une aire d'effet augmente plus la
difficulté et la durée de lancement que ce que la règle standard
Chaque amélioration augmente la difficulté du sort du nombre
prévoit : Si la première amélioration coûte bien ce qui est prévu,
de dizaines de la version de base+1.
la seconde vaut le double, la troisième vaut le double de la
Exemple : Marylène veut lancer le Flux d'Amarante, qui a une seconde, la quatrième le double de la troisième, etc.
difficulté de 37. Mais elle veut que le sort aille deux fois plus
loin et fasse trois fois plus mal. Cela fait trois améliorations (une Le nombre d'effets
de portée, et deux de dégâts).
Le sortilège a une difficulté de 37, donc 3 dizaines. Plus un, cela Un sort permet généralement de créer, par exemple, une boule
fait quatre points de difficulté pour chaque amélioration. de feu et une seule à la fois. Cependant, il y a deux exceptions :
Comme il y en a trois, cela fait 3x4=12 points de difficulté en D'abord, si le sort nécessite que le magicien se concentre sur sa
plus : La difficulté du sort améliorée est donc de 12+37=49. cible, il est impossible d'augmenter le nombre d'effets.
De même, un sort amélioré est plus long à lancer que le même Ensuite, on ne peut pas non plus augmenter le nombre d'effets
en « version de base ». On considère que chaque amélioration des sorts de « flux » (on ne peut lancer qu'un seul flux par sort).
nécessite une phase de plus en préparation pour être lancé :
Vous savez, comme quand le personnage de dessin animé
japonais fait grossir sa « boule d'énergie » entre ses mains La théurgie
(marrant que son adversaire ne pense jamais à l'attaquer à ce
La théurgie est la magie des dieux. Ou, plus exactement, la
moment là, mais passons).
magie utilisée par les adorateurs des dieux. Selon les
Exemple : Marylène soit préparer son sort 4 phases entières circonstances et la manière de la jouer, elle est parfois plus
avant de le lancer lors de la cinquième. efficace, et parfois moins, que la magie classique.

Notez qu'une blessure bénigne (une égratignure si le personnage


ne s'y attendait pas) suffit à briser la concentration du magicien :
Source du pouvoir
La préparation du sort est interrompue, les points de fatigue sont Contrairement à la magie classique, les "sortilèges théurgiques"
quand-même perdus. ont besoin de l'intervention d'un dieu pour fonctionner. En fait,
Il est possible de réduire le nombre de phases nécessaires au il ne sont qu'un moyen de demander quelque chose à la divinité.
lancement du sort, mais chaque « baisse » du temps est Cette dernière étant un être fantastiquement puissant, elle n'a
l'équivalent d'une amélioration supplémentaire du sort en ce qui généralement aucun mal à répondre à des dizaines, voire des
concerne sa difficulté. centaines de demandes en même temps. Et ce, le plus souvent,
de manière à peu près inconsciente.
Exemple : Marylène est en plein combat contre Catelyne et trois
bandits. Elle ne peut pas se permettre d'attendre quatre phases De ce point découlent le grand avantage et le petit inconvénient
pour lancer son sort, et décide donc de brusquer les choses et de de la théurgie :
le lancer immédiatement, dans la précipitation. La chose n'est D'une part, la théurgie ne fatigue pas plus le prêtre qu'une
pas évidente : Diminuer de 4 phases le temps de lancement quelconque autre activité cérébrale soutenue. Ce qui signifie
augmente de 4x3=12 points la difficulté. Résultat, la difficulté qu'il peut lancer "sort sur sort" sans la moindre difficulté.
du sort est à présent de 45+12=57. Ce qui est un rien plus que
les 37 du sort de base... D'autre part, si le dieu cesse de répondre, ce sont tous les
pouvoirs du prêtre qui disparaissent. Or, un dieu peut ne pas
répondre pour diverses raisons (même si cela n'arrive pas tous
La portée les jours).
Un sortilège possède souvent (en fait le plus souvent) une
portée. Cela signifie, par exemple, qu'on ne pourra ensorceler un La prière
ennemi situé au delà de cette portée, ou que notre boule de feu
Le "sortilège théurgique" se nomme prière. On "prie" un dieu de
de l'atteindra pas. Même chose pour les dégâts, etc.
nous accorder une faveur par le biais d'un effet magique.
Une amélioration augmente la portée de sa valeur de base.
Comme on l'a vu plus haut, les prières ne fatiguent pas. Il n'y a
=> Notez qu'un sort peut, dans certains cas, avoir deux donc pas de réelle limite posée par la fatigue.
portées. Par exemple, un sortilège destiné à faire surgir des Avantage énorme s'il en est.
lances de feu d'une flamme peut avoir une portée pour
Un autre avantage est qu'une prière est bien plus facile à
indiquer à quelle distance du personnage la flamme peut se
apprendre et maîtriser qu'un sortilège, puisqu'il ne s'agit que de
trouver, et une autre pour indiquer la portée de tir des
demander l'aide de quelqu'un de supérieur qui, lui, fera le
lances.
travail.
En ce cas, on doit améliorer les deux portées séparément.

-3-
La magie

Les inconvénients, car il y en a, sont les suivants : dieu prié, si elle est plus puissante et/ou dans son élément. En
Image, par exemple, Dila, la mère-louve, est connue pour
D'abord, une prière est un texte que l'on récite. C'est donc
annuler les effets des pouvoirs des autres dieux lorsque ceux-ci
beaucoup plus long que le sortilège classique, lui instantané.
lui déplaisent... même ceux ne faisant pas partie de son
La durée d'une prière est, sauf exception, égale à sa difficulté, en
panthéon.
minutes.

Example : Aglaé prie afin d'obtenir le Flux d'amarante. Comme Les sphères
la difficulté de ce sort est de 37, elle doit prier pendant... 37
minutes. La puissance des dieux est le plus souvent limitée par leurs
sphères, qui marquent en quelque sorte l'étendue de leurs
Comme on le voit, les prières, malgré leur gratuité, sont compétences. Une sphère renferme des sorts ayant trait à la
décidément assez peu efficaces pour certains types de sort (le même chose : la brume, l'amour, le métal, etc.
flux d'amarante étant une attaque normalement lancée sur un La chose à savoir est que les dieux n'apprennent pas les sorts
adversaire, donc en plein combat...). indépendamment. Ils maîtrisent des sphères, et connaissent tous
Puisqu'il s'agit d'un texte récité, qui plus est à haute voix, cela (tous !) les sorts qu'elle contient au niveau de celle-ci.
signifie qu'il s'agit d'une connaissance que peut acquérir Ainsi, la déesse Aphrodite pourrait vraisemblablement lancer
n'importe qui... y compris l'adversaire, qui saura quel sort vous des sorts ayant trait à l'amour, voire à la vie en général
êtes en train de lancer en vous écoutant. (rappelez-vous qu'elle était capable de donner la vie à des statues
de pierre), mais plus difficilement s'il s'agit de rendre malade, et
Les faveurs du dieu il est probable qu'elle serait incapable de lancer des boules de
feu.
C'est le dieu prié qui décide si, oui ou non, il exaucera la
demande. Inutile de dire qu'une personne "non autorisée" (païen, A chaque sphère est attribuée une valeur, qui indique
prêtre pas assez haut dans la hiérarchie ou ayant fauté, etc.) simplement le sort le plus élevé que peut lancer un dieu.
risque de ne rien recevoir.
Aucun dieu ne peut lancer de sort s'il n'a pas au moins un fidèle
Ainsi, si votre adversaire infidèle a accès à votre livre de prières, dans les environs immédiats de l'effet du sort, car sa puissance
pas de panique : De toutes façons, le dieu ne l'exaucera pas. S'il n'est pas assez grande pour vaincre l'inertie de l'Univers (sans
le fait, alors, inquiétez-vous : N'auriez-vous pas perdu sa laquelle tout serait magique). Rappelez-vous que même
faveur ? Yavhé/Allah/Dieu n'a jamais rien pu faire loin de ses fidèles (et
De même, la plupart des cultes ont une hiérarchie stricte. de leur intolérance armée, mais passons).
Quiconque n'a pas atteint un certain niveau dans celle-ci se verra

La goétie
refuser les prières d'une certaine difficulté ou d'une certaine
voie. Notez que rien n'empêche un dieu de se passer de ladite
hiérarchie et d'offrir une prière particulière à quelqu'un qu'il
jugera méritant. Tout comme la théurgie est la magie divine, la goétie est la
magie démoniaque. Car, tout comme les dieux, les démons
Un dieu a également toujours (du moins, le plus souvent) des peuvent accorder des pouvoirs à leurs fidèles (sinon, pourquoi
préférences concernant un comportement que doit avoir le prendre le risque de pactiser avec eux ?)
fidèle. Le prêtre qui prend ainsi des libertés avec le credo risque
de se voir refuser les prières les plus importantes pendant une
certaine durée, voire jusqu'à ce qu'il ait fait pénitence. Poivre et sel
Par ailleurs, les dieux exaucent rarement des prières sans rapport
avec eux, avec leurs goûts. Ainsi, un dieu soldat n'aidera
probablement pas à un accouchement difficile...
Le prix du sang :
Avantage aux femelles
Autre causes de prière non En Image, on dit souvent que la magie est une pratique (ou un
exaucée art) réservé aux femelles, et qu'un mâle s'y risquant ne pourrait
Un dieu y réfléchira sans doute à deux fois (même si ses l'exercer qu'au péril, au choix et selon l'humeur, de sa vie, de son
adorateurs pourront prétendre le contraire plus tard) lorsqu'en âme, ou de sa santé mentale (quand ce ne sont pas les trois en
exauçant une prière il risquerait de mécontenter un autre dieu, même temps).
surtout si celui-ci est capable de mesures de rétorsions (que ce La vérité oblige à reconnaître qu'il y a bien là comme un fond de
soit par lui-même ou par d'éventuels alliés). A noter que vérité, et pas de la plus plaisante. En effet, la magie y est comme
beaucoup de dieux sont souvent jaloux de leurs prérogatives, une sorte de perturbation de l'ordre naturel des choses, et la Vie
qu'elles soient de sphères de pouvoir, géographiques ou autres). elle-même paie le prix de son utilisation.
Une autre divinité peut également contrecarrer le pouvoir du Pour rester à peu près clair, la magie corrompt (et en fait détruit)
la vitalité de ses utilisateurs. Cela signifie, en gros, qu'un

-4-
La magie

magicien voit avec la pratique tourner son sang en eau de


boudin, ce qui provoque fréquemment chez les moins prudents
faiblesse généralisée, maladie, voire folie ou même la mort.

Cette particularité fait qu'en Image, les femelles pratiquent plus


facilement et, souvent, plus efficacement la magie que les mâles.

Pour ceux qui ne comprendraient pas, sachez que les femelles


des mammifères placentaires perdent régulièrement de grandes
quantités de sang lors des menstruations (les « règles »), ce qui
signifie donc, en corrolaire, qu'elles récupèrent plus facilement
d'une perte de sang. En conséquence, elles supportent mieux les
inconvénients provoqués par le lancement d'un sort et s'ouvrent
donc plus naturellement à cette pratique.
Ceci explique également la légende (ou les coutumes) selon
lesquelles les enfants ne découvrent la magie qu'à leur
adolescence (Avant, les filles n'ont pas de règles, et ne
supporteraient pas aussi facilement les pertes de sang) et
deviennent de vieilles sorcières très sages et très redoutées mais
qu'on voit rarement jeter de vrais sorts (après la ménopause, les
femelles perdent en grande partie leur capacité à régénérer leur
sang).
Cela ne signifie pas qu'une jeune fille particulièrement douée ne
puisse se démarquer dès son plus jeune âge, mais qu'elle ne
prendra son plein potentiel qu'à sa puberté.

Le sang est donc, peut-on presque dire, le combustible de la


magie Imagéenne. Sa « qualité » et sa « quantité » affectent donc
les capacités du magicien à lancer des sortilèges.
Dans l'absolu, vider un magicien de son sang serait donc le
moyen le plus sur et le plus efficace de l'empêcher de lancer des
sorts (remarquez, ça devrait l'empêcher de faire quoi que ce
soit...)

En pratique, une femelle diminue la fatigue infligée par le


lancement d'un sort de 5 pts, avec un minimum de 1.

Example : Si nous reprenons l'example de Filoche, Milane et


Aglaé de la rubrique « Différentes magies : Sorcellerie », où
elles subissaient respectivement 33, 3 et 3 pts de fatigue (Milane
et Aglaé à cause du coût de fatigue minimum du à la difficulté
du sort), elles ne subiraient avec le Prix du sang que 28, 1 et 1
pts de fatigue !

On imagine qu'une femelle peut ainsi lancer beaucoup plus de


sortilèges qu'un mâle...

-5-
La magie

Objets magiques très importante. Le "prix du feu" vaut facilement dix fois celui
de l'arme normale. Douze ou treize fois si l'arme brûle sans
oxygène.

Armes Ce genre d'arme n'a généralement aucune décoration précieuse,


car l'or ou l'argent fondraient, et les pierres casseraient. Bref,
elle semble généralement, au premier abord, comme assez
Armes de flammes quelconque.

A de rares exceptions près, ces épées ne brûlent pas


Les armes de feu rajoutent des dégâts dus, on s'en doute, à la
perpétuellement, mais s'éteignent et s'allument suivant les
chaleur des flammes qui s'en dégagent. Cette chaleur est
circonstances. Généralement, elles doivent être prises en main,
généralement suffisante pour enflammer des tentures et des
mais certaines (et on peut doubler le prix de l'arme) obéissent à
vêtements légers, mais en aucun cas de solides habits de cuir,
la volonté ou à un ordre vocal.
des armures ou du bois (à moins de laisser l'arme longtemps en
contact, ce qu'on ne fait pas en combat). Notez que les projectiles enflammés sont le plus souvent
"réglés" pour n'être "allumés" que lorsqu'ils volent, et s'éteignent
Les dégâts rajoutés varient selon l'arme, et comptent pour la
donc peu après leur cible touchée.
douleur. Cependant, les dégâts par le feu ne sont comptés que si
les flammes ont pu en faire : Par exemple, ils ne s'ajoutent pas à
des coups portés contre une porte ou un élémentaire de pierre,
sur un bouclier, etc.
Bijoux
En règle générale, les dégâts des flammes peuvent être Notez qu'un anneau magique doit être porté de la manière pour
considérés comme valant la moitié des dégâts "normaux" de laquelle il a été conçu pour faire effet (à quelques exceptions
l'arme, arrondis au dessus. près). Un anneau devra ainsi être passé à un doigt, un collier
autour du cou, une broche accrochée à la poitrine, etc.
Quelques exemples :

– Poignard de feu : 1 par le fer, 1 par le feu. Anneaux et autres bagues


– Dague de feu : 2 par le fer, 1 par le feu.
Les anneaux sont des objets fréquemment ensorcelés parce qu'il
• Petite épée de feu : 3 par le fer, 2 par le feu. réunissent plusieurs avantages :

• Grande épée de feu : 4 par le fer, 2 par le feu. Ils sont courant, donc n'attirent pas vraiment l'attention ;

• Etc. Ils peuvent être discrets (comme une simple alliance) ou


franchement voyants ;
Une arme de feu est sujette à tout ce qui peut agir sur le feu :
Comme ils restent souvent au doigt, il est plus difficile de les
Une arme de feu utilisée là où il est fait très chaud (sous les
perdre... et on les a pour ainsi dire toujours sous la main ;
tropiques, dans une cuisine...) voit ses dégâts de feu augmenter
de 1 point. Ils sont moins coûteux que, par exemple, des bijoux plus
importants.
Au contraire, une arme de feu utilisée là où il fait très froid voit
ses dégâts diminués de 1 point. Celles qui n'avaient qu'un point Un anneau magique peut, comme tout autre objet, devoir ses
de feu n'en font plus, mais les flammes restent visibles et pouvoirs à plusieurs sources. Par exemple, ce peut être la pierre
suffisantes pour allumer, par exemple, de l'amadou. qui est montée sur cette bague qui est magique, et non en fait le
bijou tout entier, ou bien il a été ensorcelé, ou encore on l'a
Une arme de feu sous l'eau ne fonctionnera probablement pas,
forgé dans un matériau déjà magique, voire même il contient
on s'en doute. De même, sous la pluie ou la neige, ou dans une
l'essence d'une créature surnaturelle...
atmosphère très humide, elle perd 1 point (cumulable avec la
perte due au froid), voire deux points si l'averse est vraiment
importante. Colliers et autres
Une atmosphère riche en oxygène lui ajoute un point. Faible en pendentifs
oxygène, elle lui en enlève. Bien sur, elle ne brûle pas sans air.
Les colliers magiques sont plus rares que les anneaux magiques,
Notez que les épées qui n'ont pas besoin d'oxygène pour brûler du simple fait que les colliers normaux sont plus rares que les
ne voient pas leur flamme diminuée par l'humidité, mais la anneaux normaux.
température continue à agir sur elles. Une telle épée bénéficie
Qui plus est, ce sont des objets destinés le plus souvent à être
tout de même d'une atmosphère avec plus d'oxygène, mais n'est
vus, même s(ils peuvent servir à contenir quelque chose (on n'y
pas pénalisée par son absence.
pense pas toujours, mais un pendentif peut facilement être
Le prix d'une telle arme est, comme pour toute arme magique, creux : Nos chères moitiés y enferment souvent le souvenir

-6-
La magie

d'êtres chers, comme un portrait ou une boucle de cheveux).

L'un dans l'autre, que le but d'un tel objet soit d'être montré et
attise tant la convoitise fait qu'il s'agit sans doute de l'objet
magique le plus piégé qui soit (même si la majorité des colliers
magiques reste bénéfique).

-7-