Vous êtes sur la page 1sur 5

INTRODUCTION

Toute condition anormale entraînant un flux de


courant énorme dans les conducteurs ou le câble
par des chemins inappropriés dans le circuit peut
être définie comme un défaut. Dans des
conditions de fonctionnement normales, tous les
éléments de circuit d’un système électrique
transportent des courants dont l’intensité dépend
de la valeur de la tension du générateur et des
impédances effectives de tous les éléments du
système de transmission et de distribution de
puissance, y compris les impédances des
charges généralement relativement plus grandes
que les autres impédances. Les
systèmes électriques modernes peuvent être
d'une grande complexité et s'étendre sur une
grande zone géographique. Un système
d'alimentation électrique comprend des
générateurs, des transformateurs, des lignes de
transmission et des équipements grand public. Le
système doit être protégé contre le passage de
courants de court-circuit importants, susceptibles
de causer des dommages permanents aux
équipements principaux, en déconnectant la
section défectueuse du système au moyen d'un
disjoncteur et d'un relais de protection. Ces
conditions sont provoquées accidentellement
dans le système par une défaillance de l’isolation
de l’équipement ou par le contournement de
lignes initié par un coup de foudre ou par un
fonctionnement anormal accidentel. La
déconnexion sûre ne peut être garantie que si le
courant ne dépasse pas la capacité du
disjoncteur. Par conséquent, les courants de
court-circuit dans le réseau doivent être calculés
et comparés aux valeurs nominales des
disjoncteurs dans le cadre de la planification du
fonctionnement normal. Les courants
de court-circuit dans un système alternatif sont
principalement déterminés par la réactance des
alternateurs, des transformateurs et des lignes
jusqu’au point du défaut dans le cas de défauts
entre phases. Lorsque le défaut est entre phase
et terre, la résistance du chemin de terre joue un
rôle important dans la limitation des
courants. Les défauts triphasés
équilibrés peuvent être analysés à l'aide d'un
circuit monophasé équivalent. Avec les défauts
triphasés asymétriques, l'utilisation de
composants symétriques contribue à réduire la
complexité des calculs car les lignes de
transmission et les composants sont
généralement symétriques, bien que le défaut
puisse être asymétrique. L'analyse des pannes
est généralement effectuée en quantités unitaires
car elles donnent des solutions quelque peu
cohérentes pour différentes tensions et
puissances nominales et fonctionnent avec des
valeurs de l'ordre de l'unité. Dans le
cas des disjoncteurs, leurs capacités de rupture
sont basées sur le courant de court-circuit
symétrique, qui est le plus facile à calculer pour
tous les types de courants de circuit. Mais pour la
détermination des réglages de relais, il est
absolument nécessaire de connaître le courant
de défaut dû à une condition asymétrique
également pour laquelle la connaissance des
composants symétriques est requise.
Un réseau électrique comprend des générateurs
synchrones, des transformateurs, des lignes et des
charges. Bien que les conditions de fonctionnement au
moment du défaut soient importantes, les charges
peuvent généralement être négligées pendant les
courts-circuits, car les tensions sont très basses, de
sorte que les courants aspirés par les charges peuvent
être négligés par rapport aux courants de court-circuit.
Le générateur synchrone pendant le court-
circuit a un comportement caractéristique variant dans
le temps. En cas de court-circuit, le flux par pôle subit
un changement dynamique avec des transitoires
associés dans les enroulements de registre et de
champ.

La réactance du modèle de circuit de la


machine passe d'une réactance sous-transitoire faible à
une valeur transitoire plus élevée au cours des
premiers cycles, pour finalement se stabiliser à une
valeur synchrone (état stable) encore plus élevée. En
fonction du temps d'interruption d'arc des disjoncteurs,
une valeur de réactance appropriée est utilisée pour le
modèle de circuit de générateurs synchrones pour
l'analyse de court-circuit.

Dans un grand réseau électrique moderne


interconnecté, les courants importants circulant
pendant un court-circuit doivent être interrompus bien
avant que les conditions d'équilibre ne soient établies.
De plus, en tenant compte des forces mécaniques qui
agissent sur les composants du disjoncteur, il convient
également de déterminer le courant maximal qu'un
disjoncteur doit supporter momentanément. Par
conséquent, pour sélectionner un disjoncteur, il faut
déterminer le courant initial qui circule en cas de
court-circuit, ainsi que le courant dans le transitoire
qui circule au moment de la coupure du circuit.

Il existe deux approches différentes pour


calculer les court-circuit dans un système
d'alimentation:
• Calcul des courants transitoires
• Calcul des courants stationnaires

TRANSIENTS SUR UNE LIGNE DE


TRANSMISSION

Considérons le transitoire de court-circuit sur


une ligne de transmission. Certaines hypothèses
simplificatrices sont formulées à ce stade :

1. La ligne est alimentée par une source de tension


constante.
2. Un court-circuit survient lorsque la ligne est
déchargée.
3. La capacité de la ligne est négligeable et la ligne
peut être représentée par un circuit série.