Vous êtes sur la page 1sur 7

INTRODUCTION

Aujourd’hui, la plupart de personnes sont soucieuses de la qualité des images, de la vidéo ou


de la qualité du son que diffuse leur ordinateur. Mais combien sont-elles au courant des
éléments nécessaires pour cette qualité ?
Constituant une partie très importante du PC, les cartes d’extension permettent à l’utilisateur
d’étendre énormément les capacités de son PC. Indispensable ou quasi indispensable, elles se
trouvent dans la plupart des ordinateurs que l’on construit aujourd’hui et les fonctions qu’elles
fournissent sont intégrées dans la carte mère.
Une carte d’extension ou interface d’extension est un ensemble de composants placés sur
un circuit imprimé qui est connectable à la carte mère via un bus informatique. Le but d’une
carte d’extension est d’ajouter des capacités ou des fonctionnalités à un ordinateur et de
personnaliser son ordinateur en fonction de ses besoins.
Elles se branchent sur des connecteurs (slots) de la carte mère. Les connecteurs sont des
supports physiques reliant la carte d’extension à la carte mère
Toujours est-il que, pour la plupart des PC il faudra quand même ajouter des cartes
supplémentaires, soit lors de la construction de la machine soit plus tard. Les exigences
spécifiques qu’attend un utilisateur de son PC reposent souvent sur le choix de cartes
d’extensions supplémentaires. On peut utiliser ces cartes pour ajouter des caractéristiques très
spécifiques et puissantes à la configuration de base du PC.

FONCTIONNEMENT DES CARTES D’EXTENSIONS

Le branchement du périphérique : Le branchement d’un périphérique ou d’un appareil


est la première action qui déclenche une réaction sur une carte d’extension. Si la carte
constate que physiquement l’une de ces prises est occupée, cela va déclencher la
communication avec le restant de la carte et, parfois, l’envoi d’un courant électrique pour
alimenter le périphérique. Puis, une fois le périphérique reconnu et correctement alimenté, la
prise sert à faire transiter les informations elles-mêmes.

Le transfert des données vers la mémoire tampon : Les données venant du périphérique
passent d’abord par la prise, puis sont stockées très temporairement dans la mémoire tampon.
Elle les envoie alors au contrôleur qui les vérifie, les met en forme et les lui renvoie. Elles
repartiront ensuite vers le bus de données du connecteur de branchement. La mémoire
effectue aussi les opérations en sens inverse, faisant transiter les informations provenant des
logiciels, du système d’exploitation et du pilote vers le contrôleur, puis vers le périphérique.
Pour accélérer le traitement, toutes les informations passant dans un sens comme dans l’autre
sont codées sous forme binaire.

L’interprétation par le contrôleur : Alimenté en informations par la mémoire tampon, le


contrôleur se charge d’aiguiller et de formater ces données pour qu’elles soient utilisables, et
par le reste du PC et par les périphériques. Parce que les normes évoluent, ce contrôleur est
lui-même piloté par un microcode (Firmware) qui dans certains cas peut être mis à jour, soit
pour corriger des problèmes (compatibilité, vitesse), soit pour apporter des améliorations
(évolution de la norme, nouvelle capacité ou vitesse prise en charge, etc.). C’est un micro
processeur dédié, conçu exclusivement pour interpréter et analyser les commandes à
destination et provenant du ou des périphériques. Il reçoit les données du système
d’exploitation et des logiciels, et les envoie aux périphériques pour que ceux-ci accomplissent
des actions précises.

Le transfert des informations vers la carte mère : C’est le rôle du bus de données de
transmettre les informations mises en forme par le contrôleur vers le restant du PC. Celles ci
sont codées en paquet sur 16, 32 ou 64 bits ce qui simplifie et accélère leur transmission. Ce
bus utilise physiquement le connecteur de branchement de la carte d’extension et le port
idoine sur la carte mère pour ses communications. Destiné à la fois à faire passer les
informations et le courant, le connecteur de branchement peut être au format PCI, PCI
Express, PCI X, PCMCIA (PC Card) ou Express Card. Les trois premiers formats servent à
brancher des cartes d’extension sur une carte mère de PC de bureau, les deux autres servant à
les relier au connecteur idoine d’un portable.

L’utilisation par le pilote et le système d’exploitation : Dernière étape pour des données
venant d’un périphérique, le pilote les centralise et les communique au système d’exploitation
dans le langage utilisé par ce dernier. Il s’assure donc de la conversation des données
transmises sous forme binaire en instructions exécutables par le système d’exploitation et les
logiciels. Dans le chemin inverse, outre l’envoi et la traduction de commandes depuis le
système et les logiciels, le pilote permet aussi le réglage de la carte et des périphériques sans
pour autant avoir à communiquer dans le langage natif de la carte ou des périphériques.

LES DIFFERENTS TYPES DE CARTES D’EXTENSIONS

Parmi les cartes d’extensions les plus courantes, on peut citer :


carte graphique
carte son
carte réseau
carte mémoire
carte accélératrice.
Modem

Carte graphique
Carte graphique ou carte vidéo ou encore un adaptateur graphique, est une carte
d’extension d’ordinateur dont le rôle est de produire une image affichable sur un écran.
La carte graphique envoie à l’écran des images stockées dans sa mémoire, à une fréquence et
dans un format qui dépendent des paramètres tels que :
- l’écran branché
- du port sur lequel il est branché
- sa configuration interne
Sa fonction principale étant de transmettre des images produites par l’ordinateur à l’écran, elle
permet aussi depuis quelques aux scientifiques de faire des simulations (simulation de
modèle, simulation financière) et intègre des fonctions de décompression vidéo.
Elle se décompose de la manière suivante :
- Le processeur graphique : il sert à libérer le micro-processeur de la carte mère en
prenant en charge les calculs spécifiques à l’affichage et la coordination de graphismes
3D. Il est très souvent muni de son propre radiateur ou ventilateur pour évacuer la
chaleur qu’il produit.

- La mémoire vidéo : elle conserve les données numériques qui doivent être converties en
images par le processeur graphique et les images traitées par le processeur graphique avant
leur affichage. Elle est accessible à travers deux méthodes, suivant l’activité. Ainsi pour
recevoir des informations en provenance du reste du système, on utilise l’accès direct. Tandis
que pour l’affichage à l’écran, on utilise l’accès séquentiel.

- Le RAMDAC (Random Access Memory Digital-to-Analog Converter) : il convertit les


images stockées dans la mémoire vidéo en signaux analogiques à envoyer à l’écran de
l’ordinateur.

- Le BIOS vidéo : il est à la carte graphique ce que le BIOS est à la carte mère. C’est un
petit programme enregistré dans une mémoire morte (ROM : Read Only Memory) qui contient
certaines informations sur la carte graphique (par exemple, les modes graphiques supportés
par la carte) et qui sert au démarrage de la carte graphique.

Carte son
Sa principale fonction est de gérer toute la partie audible de l'ordinateur : musique, bruitages,
voix, etc. Elle se présente sous la forme de périphérique connectable à l'ordinateur sur les bus.
Elle traite donc tous les signaux audio qui sortent de l'ordinateur pour les envoyer vers les
haut-parleurs. Mais elle peut également servir à interpréter les signaux audio qui entrent dans
l'ordinateur (micro, entrée ligne, etc.). Dans ce cas, elle transforme un signal analogique en
signal numérique (analysable par l'ordinateur).
Elle est constituée des éléments suivants :
Un processeur spécialisé : l'APU (Audio Processing Unit) chargé de tous les
traitements numériques du son.
Un convertisseur numérique/analogique appelé DAC (digital to analog converter)
permettant de convertir les données audio de l'ordinateur en signal analogique vers un
système de restitution sonore (enceintes, amplificateur, etc.)
Un convertisseur analogique/numérique appelé ADC (analog to digital converter)
permettant de convertir le signal analogique des entrées en donnés audio numériques
pouvant être traitées par l'ordinateur ;
Des amplificateurs opérationnels (OP-AMP) pour donner du volume en entrée et en
sortie de la carte son.

Carte réseau
C’est un périphérique permettant de connecter son ordinateur à un réseau. Elle sert d’interface
entre la machine et le câble du réseau.
Elle a pour fonction de préparer, d’envoyer et de contrôler le flux de données sur le réseau.
Elle sert aussi à traduire les données venant du câble en octets afin que l’Unité Centrale de
l’ordinateur les comprenne.
Par ailleurs, chaque carte dispose d’une adresse unique, appelée adresse MAC, qui permet de
l’identifier parmi toutes les autres cartes réseau. Cette adresse lui est attribuée par son
fabricant et est inscrite sur la puce de la carte. Lorsqu’elle fonctionne, la carte indique son
adresse au reste du réseau pour pouvoir être identifiée.
On distingue deux types de carte réseau :
- celles qui communiquent en half duplex : elles ne peuvent qu'émettre ou recevoir des
informations à un instant donné
- celles qui fonctionnent en mode full duplex : elles peuvent émettre et recevoir
simultanément.

Modem
Le développement d'Internet et son succès croissant ont fait du modem un composant très
important. Le modem est un appareil qui permet la transmission des données numériques par
la liaison téléphonique. Par conséquent il est devenu le moyen principal pour relier les
ordinateurs individuels à Internet. Le modem ne doit pas forcément prendre la forme d’une
carte d’extension. En effet, il existe deux types de modem: le modem interne et le modem
externe. Le modem interne prend la forme d’une carte qui est installée à l’intérieur de
l’ordinateur. C’est le type le plus courant et il se trouve dans la majorité des PC que l’on vend
aujourd’hui. Le modem externe est un périphérique séparé que l’on peut connecter au port
série du PC. Il est un peu plus coûteux que le modem interne mais il a tout de même des
avantages.
Carte mémoire
Une carte mémoire est une unité de stockage de données numériques utilisée le plus souvent
pour le stockage des clichés numériques dans les appareils photo numériques pour la
sauvegarde de parties sur consoles de jeux vidéo, mais aussi dans des lecteurs de musique
MP3 ou des appareil électroniques professionnels tels que des stations totales.
On distingue les cartes mémoires suivantes :
- MiniSD et adaptateur
- Carte SDHC
- Carte XD
- Carte CompactFlash

INSTALLATION ET RETRAIT D’UNE CARTE D’EXTENSION

Installation d’une carte d’extension


L’installation d’une carte d’extension nécessite un matériel adéquat et le savoir faire
Matériel nécessaire
Un tournevis cruciforme long et fin, si possible aimanté : pour dévisser le boîtier et
les différents éléments (l'aimant peut être pratique pour récupérer facilement les vis
tombées au fond du boîtier).
Un slot d'extension libre sur votre carte mère : pour brancher votre nouvelle carte

Procédure d’installation
Etape 1 : débrancher
Pour éviter les risques d’électrocution, commencez par débrancher l'ordinateur. Pour
cela, enlever la prise du côté bloc d'alimentation PC.

Etape 2 : ouvrir
Il faut ensuite dévisser les vis cruciformes en face arrière du boitier, afin de pouvoir
retirer le panneau latéral bloquant l'accès à la carte mère (Pour ne pas se tromper de
panneau, dévisser du côté opposé aux connecteurs arrières du boitier). Vous devriez
alors apercevoir la carte mère.

Etape 3 : enficher
Il faut ensuite repérer le connecteur approprié sur la carte mère, et y enficher votre
nouvelle carte d'extension.
Avant toute manipulation sur les composants internes et la carte d'extension, touchez quelques
secondes le capot métallique de l'ordinateur. Cela permet d'éviter une éventuelle décharge
d'électricité statique qui pourrait être fatale à vos composants.

Enfichez alors la carte sur son emplacement, sans trop forcer, et en prenant soin de bien
répartir la pression exercée : le circuit imprimé est un support fragile. Un petit "clic", et ça y
est !

Reste à relier les éventuels câbles aux connecteurs appropriés. C'est le cas par exemple des
cartes son : il faut relier un petit câble au lecteur de CD ou DVD-Rom afin de pouvoir écouter
des CD audio.

Etape 4 : refermer et démarrer


Il ne reste ensuite qu'a refermer l'ordinateur, le rebrancher et le démarrer. Si tout se
passe bien, Windows détecte la présence d'un nouveau matériel et vous propose
ensuite d'installer les pilotes correspondants.

Utilisez de préférence ceux fournis par le fabricant de la carte (sur CD ou disquette), et


vérifier qu'il n'en existe pas une version plus récente disponible sur son site internet.

Une fois les pilotes installés, un nouveau redémarrage (si nécessaire) et voilà votre nouveau
matériel totalement fonctionnel.

Retrait d’une carte d’extension


Tout comme l’installation, le retrait d’une carte d’extension suit certaines étapes :
1. Éteignez le système, ainsi que tout périphérique connecté, et débranchez le système de sa
source d'alimentation
2. Ouvrez la porte d'accès PCI.
3. Débranchez tous les câbles connectés à la carte d'extension que vous souhaitez retirer.
N'oubliez pas de noter l'emplacement de chaque câble avant de le débrancher.
4. Appuyez sur le clip à l'arrière du système sans le relâcher tandis que vous appuyez sur le
levier de dégagement à l'intérieur du système , puis faites pivoter le loquet hors de
l'assemblage de la carte d'extension.
5. Relâchez l'extrémité intérieure de la carte d'extension en soulevant la languette du loquet.
6. Prenez la carte d'extension par ses coins supérieurs et retirez-la doucement de son
connecteur de carte d'extension.
7. Si vous enlevez définitivement la carte, remettez le cache métallique sur l'ouverture vide de
baie de carte.
8. Remettez le capot de l'ordinateur en place, rebranchez l'ordinateur et les périphériques à
leur source d'alimentation en CA, puis allumez-les.

CONCLUSION

Les cartes d’extension ne sont toujours pas compatibles avec des connecteurs disponibles
sur la carte mère. Ainsi, avant d’acheter une carte d’extension, il faut bien s’assurer que le
type de la carte d’extension correspond au type de connecteur disponible sur la carte mère.
Par ailleurs, nous avons constaté qu’il existe des cartes d’extension pour pratiquement
tous les types de périphériques, et pour pratiquement tous les types de connecteurs.
Aujourd’hui, il est préférable de privilégier la technologie standard (PCI).