Vous êtes sur la page 1sur 6

UNIVERSITE IBN KHALDOUN

FACULTE SCIENCE DE LA MATIERE


DEPARTEMENT DE CHIMIE

Application de la Chimie a l’industrie

Expose : Les matériaux organiques pour


l’électronique

REALISE PAR :
 BOUZAIDA ELHADJ
 NOUAR YOUNES
 REZAK SALAH-EDDINE

ANNEE UNIVERSITAIRE: 2018/2019


1. Introduction :
L’utilisation des semi-conducteurs inorganiques et plus particulièrement celle du silicium est
très répandue dans l’électronique. Les excellentes propriétés de conduction électronique de ces
semi-conducteurs liés à leur bonne organisation structurale sont surtout indispensables pour les
composants hyperfréquences. Les domaines d’application de ces composants sont très variés
allant de la télécommunication (réception satellite, téléphonie…) à l’automobile (radar…) en
passant par l’informatique (processeur…). Cependant, les hautes fréquences de fonctionnement
sont obtenues au prix de procédés de fabrication à hautes températures et donc coûteux.
Au cours des dernières décennies, les chimistes ont synthétisé un grand nombre de Polymères
permettant le déplacement de charges électriques, créant ainsi des matériaux Organiques
conducteurs ou semi-conducteurs. Ce qui laisse penser que l'électronique organique prendra
dans un avenir proche, une place importante dans l'économie mondiale.

2. MATÉRIAUX À LA BASE DE L’ÉLECTRONIQUE


ORGANIQUE:
a) Les conducteurs:
Ils peuvent être des polymères (polyanalynine, poly pyrroles, etc.) ; des métaux en suspension
(argent, nanoparticules,nano fils, cuivre, carbone) ou des solides inorganiques comme des
métaux, dispersés sur feuilles de plastiques.

b) Les semi-conducteurs
Ils peuvent être des polymères ou de petites molécules organiques.

c) Les matériaux électro actifs


Ce sont souvent des cristaux ferroélectriques ou piézoélectriques (Capteurs,
conducteurs ioniques pour batteries).

d) Les isolants
Ce sont en général des polymères fluorés ou du PMMA (Polyméthylmétacrylate).

3. Propriétés électriques des matériaux conjugués


Dans le cas des semi-conducteurs inorganiques tels que le germanium ou le silicium, les fortes
liaisons entre atomes et la structure ordonnée des cristaux entraînent une délocalisation des états
électroniques sur tout le cristal et la formation de bandes de valence et de conduction séparées
par une bande interdite. Dans les matériaux organiques, les forces intermoléculaires sont de
type van der Waals. Leurs amplitudes sont donc beaucoup plus faibles que celles rencontrées
dans les matériaux inorganiques. Ceci confère ainsi à ce type de matériaux des propriétés
d’élasticité intéressantes mais implique que leur structure de bandes d’énergie est localisée sur
la molécule et non plus dans tout le cristal comme pour les matériaux inorganiques.

4. Principe de la conductivité dans les semi-conducteurs organiques


conjugués
Les propriétés semi-conductrices de certaines molécules proviennent de la présence
d’alternance entre simples liaisons et doubles liaisons carbone-carbone (C=C).
C’est pourquoi de nombreux polymères et molécules semi-conducteurs contiennent des cycles
aromatiques. Cette faculté de conduire les charges provient des orbitales moléculaires issues de
l’hybridation des orbitales atomiques des carbones présents dans ces molécules.
Dans le cas de la double liaison entre deux atomes de carbone, les orbitales atomiques sp2
s’hybrident ensuite pour donner une orbitale moléculaireσ, alors que les orbitales atomiques
2pz restantes s’hybrident quant à elles pour donner une orbitale π . Ces deux orbitales, appelées
aussi liaisons, peuvent être liantes σ ,π, ou anti-liantes σ*, π* selon que la combinaison linéaire
corresponde à une addition ou à une soustraction des fonctions d’ondes .
La différence entre l’orbitale occupée ayant la plus haute énergie, appelée HOMO (Highest
occupied molecular orbital) et l’orbitale inoccupée ayant la plus basse énergie, ou LUMO
(Lowest unoccupied molecular orbital) correspond à l’écart entre les orbitales liantes et anti-
liantes. Elle forme la bande interdite ou gap.
Le recouvrement des orbitales π sur l’ensemble de la molécule permet ainsi aux charges de se
déplacer d’un atome à l’autre, puis d’une molécule à l’autre par l’intermédiaire des interactions
entre les orbitales π. Ceci leur confère un caractère semi-conducteur, c’est pourquoi ces
matériaux sont qualifiés de matériaux conjugués.

Figure 01 : Schema de bandes d


énergie d un semi –conducteur
organique 𝜒 l’affinité
électronique ,𝜙 le travail de
sortie et Ip le potentiel
d’ionisation.
5. Les applications des matériaux organiques dans l’électronique
a) Les cellules photovoltaïques

Les cellules photovoltaïques organiques sont des cellules photovoltaïques dont au moins la
couche active est constituée de molécules organiques.
Leur développement constitue une tentative de réduction du coût de l'électricité photovoltaïque,
sans conteste la principale barrière pour cette technologie, mais on espère aussi qu'elles seront
plus fines, flexibles, faciles et moins chères à produire.

Figure 02 : représente les cellules photovoltaïques organiques

b) Capteur de gaz

L'élément actif du capteur de gaz est un transistor organique à effet de champ. Le polymère
conjugué qui forme le canal conducteur est sensible aux composés organiques volatiles
(acétone, éthanol ...) et peut de ce fait être utilisé pour la détection de ces substances.

Figure 03 : capteur de gaz


c) Les diodes électroluminescentes organiques (OLED)

Les écrans souples comme ceux représentés sur la Figure 04 existent maintenant sur le marché.
Ces écrans peuvent être tordus et même roulés dans la poche, ce qui ouvre la perspective de
beaucoup de nouvelles applications et d’objets nouveaux. Des téléphones portables à écran
courbes sont déjà commercialisés Figure 05.

Figure 04 : représente les écrans souples

Figure 05 : Nouveaux portables à écran courbe

6. Conclusion :
Dépendants de l'interface des matériaux organiques dans l'électronique, les produits de
spécialité doivent être très bien adaptés au marché de l'électronique. Ils possèdent notamment
des propriétés uniques telles qu'une structure flexible et souple et une solubilité accrue, les
rendant particulièrement intéressants pour un large éventail d’applications comme par exemple
les batteries flexibles, ou encore les capteurs de gaz intégrés aux tenues des soldats, et ils
possèdent plusieurs inconvénients. Ils sont généralement difficiles à synthétiser, à purifier, et
ils présentent des problèmes de reproductibilité.