Vous êtes sur la page 1sur 2

La France est sur le point d'introduire dans son programme d'études secondaires un module

éducatif couvrant le bitcoin (BTC) et les crypto-monnaies.

En juin, le Ministère français de l’éducation nationale a modifié son plan d’étude pour intégrer la
plus grande crypto-monnaie au monde. Les éducateurs français doivent dispenser un cours
d'initiation qui aidera les étudiants à comprendre l'impact du bitcoin sur les économies française et
mondiale.

Le ministère fournit en outre aux enseignants trois vidéos explicatives éducatives portant sur des
questions telles que «Le bitcoin est-il la monnaie du futur?», «Le bitcoin peut-il remplacer l'euro?»
Et «Avez-vous confiance en votre monnaie?».

Selon les grandes lignes du ministère, les étudiants seront tenus de comparer Bitcoin avec les
monnaies fiduciaires, ce qui conduira éventuellement à des connaissances de base sur le Bitcoin,
les crypto-monnaies et leur rôle dans le monde financier traditionnel.

Comme il ne s’agit que d’un cours d’initiation à Bitcoin, les étudiants ne sont pas tenus de quitter
la salle de classe en tant qu’experts en crypto. Cependant, enseigner aux jeunes étudiants certains
des tenants et les aboutissants de Bitcoin et des monnaies cryptées leur apportera des
connaissances de plus en plus pertinentes à mesure que les crypto-monnaies seront de plus en plus
adoptées.

France et l'adoption de Bitcoin

La France assiste à une montée en puissance de l'adoption de la crypto-monnaie. La start-up


crypto-française Keplerk a relancé son service début octobre pour accepter les paiements en BTC
dans plus de 5 200 tabacs en France.

Fin septembre, plus de 25 000 points de vente de 30 détaillants français, parmi lesquels le géant
des vêtements de sport Décathlon et le magasin de cosmétiques Sephora, ont annoncé qu'ils
commenceraient à accepter les paiements en Bitcoin au début de 2020.
La crypto-monnaie Bitcoin sera désormais enseignée aux lycéens du BAC ES. La spécialité a été
ajoutée au programme des élèves de première suivant les cours de Sciences économiques et
sociales.

Les crypto-monnaies font leur entrée dans les lycées français. Le Ministère de l’Éducation
Nationale a intégré une nouvelle activité pédagogique au programme des classes de première ES
centrée sur l’analyse du Bitcoin

Le Bitcoin enseigné aux élèves de première

L’objectif de ce cours de trois heures est de « faire réfléchir les élèves sur les propriétés de la
monnaie (Bitcoin) », indique la fiche pédagogique transmise aux enseignants. Pour mener leur
activité, ces derniers pourront s’appuyer sur des vidéos proposées par le Ministère. Elles couvrent
des questions telles que « le bitcoin peut-il remplacer l’euro ? », ou encore « faut-il avoir confiance
dans sa monnaie ? ». À la fin de l’activité, les élèves devront être en mesure de comprendre les
fonctions et applications de la monnaie et de « dissocier euro et Bitcoin, du point de vue de la
confiance ».

Les experts en Bitcoin ont cependant déjà commencé à émettre des critiques envers les
connaissances enseignées aux lycéens. Parmi les ressources fournies aux professeurs, on trouve en
effet des documents datant de 2017, voire même de 2014. Avec tous les changements qu’a connus
la crypto-monnaie ces dernières années, le cours semble donc comporter quelques lacunes. Cette
démarche du Ministère de l’Éducation Nationale représente toutefois une avancée symbolique dans
l’enseignement des crypto-monnaies et de leur rôle dans l’économie mondiale.

La France n’est néanmoins pas pionnière dans l’enseignement du Bitcoin à l’école. La crypto-monnaie
et la technologie Blockchain en général font déjà partie des programmes de nombreuses universités
dans le monde. La France est cependant le premier pays à proposer ce sujet à des élèves de niveau
secondaire.

Source : The Next Web