Vous êtes sur la page 1sur 20

BI-HEBDOMADAIRE D'INFORMATION ET D'ACTION SOCIALE PARAISSANT AU CONGO-BRAZZAVILLE

63ème
année

N° 3470 du Mardi 17 Février 2015 - 63ème Année - Siège Social: Bd Lyautey - Brazzaville - B.P.: 2080 -
CONGO: 500 F. CFA - FRANCE: 1,75 Euro -Tél.: (242) 06.678.76.94 / 05.528.03.94 / 06.889.98.99 - E-mail: lasemaineafricaine@yahoo.fr

Lettre d’Anatole Collinet Makosso Tribunal de grande instance de Brazzaville


au Professeur Charles Zacharie Bowao
Les 78 présumés fauteurs de troubles
«Je rétorque» à l’ordre public, jugés par la première
Chambre correctionnelle
«Pour des rai- (P.3)
sons d’enca-
drement de la
jeunesse et
d’éducation
Publi-Texte
civique»
Lettre ouverte du Député
Anatole Collinet
Makosso, Mabio Mavoungou-Zinga
au Président de la
Ministre de la
Jeunesse et de
l’éducation

République
civique.

(P.16)

Congo - Cuba: à propos de l’affaire de


l’étudiant congolais Loïc Junior Niombo (P.9)
Le Ministère Promo 5 XPLUS
de la santé et de C.a.d.d
la population a Le parti dénonce une
démenti la version attaque armée contre
de Me Djolani son président
(P.3) (P.3)

Mise au point Tribune Libre


Sipam-T.p s’insurge Contre
les préjugés
contre les allégations que l’on
mensongères véhiculées veut, de ma-
nière subtile,
à son endroit transmettre
(P.6) de généra-
tion en
génération,
Coupes africaines des clubs de football soyons
nous-mêmes
Diables-Noirs, Etoile
du Congo et CARA: Par Lydie-Patricia
Ondziet.
l’hécatombe ! (P.14)
(P.20)
LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 1
PUB

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 2


NATIONAL
Tribunal de grande instance de Brazzaville C.a.d.d

Les 78 présumés fauteurs de troubles à Le parti dénonce une attaque


l’ordre public, jugés par la première armée contre son président
Chambre correctionnelle Augustin Kalakala, vice-président du C.a.d.d (Convention pour
l’action, la démocratie et le développement), a animé un point
Ils étaient arrêtés à Brazzaville par la police, lors du dernier match de presse, samedi 14 février 2015, à l’hôtel Saphir, à Brazzaville,
des Diables-Rouges à la Can (Coupe d’Afrique des Nations), en pour rendre publique une déclaration de son parti qui dénonce
Guinée Equatoriale, le samedi 31 janvier dernier, puis déférés à l’attaque armée du cortège du président-fondateur de ce parti,
la Maison d’arrêt. Depuis le lundi 16 février 2015, ils sont jugés le député André Okombi Salissa, dans le district de Lékana (dé-
par la première Chambre correctionnelle du Tribunal de grande partement des Plateaux). C’est le membre du bureau exécutif de
instance de Brazzaville, présidée par Valérien Ebenga. La pre- la coordination nationale de la C.a.d.d, Alain Marius Ngoyakissi,
mière d’une série d’audiences spéciales concernant ce procès qui a donné lecture de cette déclaration.
a concerné 9 prévenus (6 hommes et 3 femmes), poursuivis pour «Il s’agit, simplement, de l’attaque armée dont a été victime le
troubles à l’ordre public, vol et recel. Le ministère public est tenu cortège du député André Okombi-Salissa. Les faits se sont dé-
par M. Wando, assisté de deux substituts, Salvador Pandi- roulés à quelques encablures du village Lampama, dans le dis-
Mokoko et une dame. Des neuf prévenus, seule une dame, Mme trict de Lékana, département des Plateaux. Les faits se sont dé-
Princia Nganga, est assistée par un avocat, Me Eric Yvon roulés, jeudi 12 février dernier. Ce jeudi-là, un cortège du prési-
Ibouanga. dent de la C.a.d.d quittait Lékana pour Brazzaville. Arrivé à la

L
a salle d’audience du le comportement des uns et hauteur de Lampama, le cortège a essuyé des tirs d’un groupe
rez-de-chaussée du pa- des autres, les actes posés», armé, composé de trois personnes cagoulées. D’après les pre-
lais de justice de Brazza- avait-il fait savoir. Cette confé- miers éléments de l’enquête, elles étaient en uniforme militaire.
ville était plein de monde, le rence de presse s’était dérou- Une vue des prévenus arrêtés par la police, durant les troubles Ce qui veut dire que c’est la vie du président de la C.a.d.d qui
lundi 16 février, pour l’audien- lée en présence d’André Oko- qui avaient suivi l’élimination de l’équipe nationale en quart de était dans le viseur».
ce spéciale consacrée au pro- Ngakala, procureur de la Répu-
cès des personnes présumées blique près le Tribunal de gran-
finale de la Can. Toujours selon la déclaration, le C.a.d.d est victime «d’un harcè-
auteurs de troubles à l’ordre de instance de Brazzaville, et d’avocats, à l’exception d’une droit soit dit, «rien que le
lement politico-juridico-militaire et administratif sans précédent».
public, vol et recel, après la du général de police de premiè- dame. On ne sait pas si le tri- droit». «Le langage qui est con- Un certain nombre de faits sont cités, comme «l’utilisation des
défaite de l’équipe nationale de re classe Jacques Antoine bunal va décider de commettre traire au droit doit être banni», hélicoptères de combat à Ngo, le 28 décembre 2014, pour obs-
football en match de quart de Bouiti, directeur départemental des avocats d’office. a-t-il dit. La participation du truer le cortège du président du C.a.d.d en provenance de Braz-
finale, contre la République Dé- de la police. «En raison de l’ex- Quant à la personnalité des pré- ministère public permettra zaville pour Lékana», «l’empêchement de se rendre aux Etats-
mocratique du Congo, à la 30ème trême gravité des faits et des venus, les trois dames sont des d’établir les coupables qui se-
édition de la Can. Au total, 78 conséquences qui en résultent,
Unis, en septembre 2014, alors qu’il était dûment invité par le
vendeuses au petit marché ront punis.
personnes avaient été arrêtées conformément à la loi, je pres- Bourreau de Makélékélé. Parmi Signalons que trois commer-
Cocus du congrès américain, en tant que député national».
par la police, à Brazzaville et à cris les officiers de police judi- les hommes, il y a un chauffeur çants victimes de vols, consti- En tout état de cause, l’attaque à main armée du 12 février visait,
Kinkala. Les gens sont venus ciaire, dès cet instant, de clô- de bus, trois contrôleurs de tuant la partie civile, étaient pré- visiblement, l’élimination physique du président André Okombi-
particulièrement des arrondis- turer leur enquête et de me dé- bus, un coiffeur, un menuisier sents, au cours de cette audien- Salissa. Si par de tels actes, l’on cherchait à intimider le prési-
sements de Bacongo, Maké- férer, dans les plus brefs délais, et un élève de Terminale (série ce. Il s’agit de deux ressortis- dent André Okombi-Salissa, par rapport aux débats en cours
lékélé, Poto-Poto et Moungali, les mis-en cause», avait D), au Lycée Sébastien Mafou- sants ouest-africains, proprié-
pour suivre ce procès. d’ailleurs, demandé le procu-
dans notre pays, c’est peine perdue. Car, il est constant dans
ta, dans le 8ème arrondissement taires de boutiques à Makéléké-
Lors d’une conférence de pres- reur de la République. Madibou. Tous n’ont jamais été lé, et d’un représentant de la
ses convictions qui sont celles d’un cadre politique fidèle à son
se, mardi 3 février 2015, à la di- La police avait bouclé ses en- condamnés, ni poursuivis. société chinoise Asia, dont un idéal politique démocratique et désireux, depuis toujours,
rection générale de la police, le quêtes et les prévenus étaient C’est donc pour la première magasin avait été littéralement d’œuvrer à la promotion de la démocratie au Congo. Le prési-
colonel Jules Monkala-Tchou- déférés à la Maison d’arrêt. fois qu’ils se retrouvent devant pillé au marché Commission, à dent André Okombi-Salissa reste serein, il est libre de ses mou-
mou, directeur de la sécurité D’où le démarrage du procès. la justice. Huit ont plaidé non Bacongo. L’audience se pour- vements, en tant que citoyen congolais et n’est nullement ébranlé
publique, porte-parole de la Le tribunal a choisi de juger coupable et un seul a reconnu suit, le mardi, à partir de 9h,
police, avait indiqué qu’au to- cette affaire de troubles à l’or-
par cette barbarie. Le cortège n’a pas continué sa route sur Braz-
les faits, notamment le vol d’un pour le réquisitoire et les plai-
tal, 78 personnes étaient inter- dre public, vols et recel, par poste radio et d’un poste télé- doiries.
zaville, suite aux conseils des sages et de nombreux sympathi-
pellées dans toutes les zones vague de prévenus. La premiè- viseur. sants. Il sera de retour à Brazzaville, dans les tout prochains
où la force publique était inter- re audience a concerné neuf A l’ouverture de l’audience spé- A.P. MASSAMBA jours».
venue. Les enquêtes de police prévenus. On a constaté, néan- ciale, le ministère public a sou- Propos recueillis par Pascal-Azad DOKO
étaient en cours, «pour élucider moins, que tous n’ont pas haité que pendant le procès, le

Congo - Cuba: à propos de l’affaire de l’étudiant congolais Loïc Junior Niombo pays étranger, menacer un am-
bassadeur. Les us et coutumes

Le Ministère de la santé et de la population


diplomatiques indiquent que
l’intéressé aurait dû écrire au
Ministère des affaires étrangè-

a démenti la version de Me Djolani


res du Congo, qui agirait selon
les principes usuels».
Enfonçant le clou, Jean-Philip-
pe Gakosso, directeur de cabi-
net, pense que le jeune Loïc est
Néomie Kokot, attachée de presse au Ministère de la santé et de te que le montant qui lui a été ve contraire». un enfant déjà turbulent, de par
la population, a tenu un point de presse, vendredi 13 février commu-niqué par ses parents, Comme pour montrer, selon le sa nature: «Si un enfant va van-
Ministère, le caractère négatif daliser et brûler les véhicules
2015, au cabinet dudit ministère, à Brazzaville, pour rétablir la depuis Brazzaville. Il vide le
du jeune Loïc, «le recteur de à l’ambassade, pensez-vous
vérité et montrer à l’opinion publique qu’au lieu de «disparition», compte de son ami, y compris
l’argent qui appartenait à sa l’Université où il étudie a orga- qu’il est sérieux? Si cet enfant
comme l’a affirmé Me Thomas Djolani, il s’est agi, plutôt, d’une sœur. Conscient de l’acte posé, nisé, le 12 février dernier, une qui reçoit la bourse veut qu’il
«simple fugue». «Cet étudiant a tout l’air d’un enfant qui souffre il va faire une fugue, pour noir- réunion avec les étudiants con- soit payé en euros, pensez-
de troubles comportementaux. On comprend, avec une nette cir le pays d’accueil et mettre à golais, au cours de laquelle il a vous qu’il est sérieux? Si cet
aisance, que ses parents l’ont envoyé à Cuba non pas pour étu- mal les bons rapports qui unis- déballé tout ce que cet étudiant enfant dont le père envoie de
a fait, avant de s’enfuir en pro- l’argent, paie le billet et va en
dier, mais plutôt pour s’en débarrasser», a-t-elle précisé. sent les deux Etats. Son ami,
vince. Il a présenté à l’ensem- province louer une maison,
acculé par sa sœur, vend l’or-
ble des étudiants les billets pensez-vous qu’il est sérieux?

L
dinateur portable de Loïc Ju-
a réaction du Ministère bureau des étudiants congolais nior Niombo, pour rembourser achetés par lui pour se rendre Si cet enfant qui n’a pas parti-
de la santé et de la po- en médecine, à La Havane, et l’argent indument touché par ce en province. Loïc a regagné, cipé, comme les autres, aux
pulation est pour répon- l’informe du calendrier de paie- dernier. furtivement, son établissement, évaluations du premier trimes-
dre aux allégations de Me Tho- ment des bourses. Elle apprend Le 3 février 2015, Maître Tho- comme il était parti sans la tre, pensez-vous qu’il est sé-
mas Djolani, avocat de la fa- avec stupéfaction, qu’un grou- mas Djolani, l’avocat de la fa- moindre égratignure». rieux?». Le directeur de cabi-
mille Niombo, qui a fait un bat- pe d’étudiants congolais est en mille, anime un poiint de pres- Le Ministère de la santé s’inter- net s’est indigné du comporte-
tage médiatique autour de cet- train de perpétrer des actes de se à cet effet. Sans vérifier l’in- roge sur le caractère de ce jeu- ment de Monsieur Niombo qui,
te affaire, au point de promet- vandalisme à l’ambassade. Par- formation au Ministère de la ne-homme qui, sur les 1200 étu- selon lui, aurait mieux fait
tre de saisir les instances inter- mi les meneurs, l’étudiant Loïc santé et de la population, il dé- diants congolais à Cuba, est le d’éduquer son fils. Toutefois, il
nationales pour «séquestration Junior Niombo, membre dudit bite des insinuations perfides, seul à faire parler de lui, le Mi- a fait savoir que le rôle du Mi-
et torture». Car, l’étudiant Loïc bureau, qui n’avait pas pris part Néomie Kokot. des contre-vérités abominables nistère de la santé a précisé: «Il nistère de la santé n’est pas
Junior Niombo, «âgé de 23 ans, à la réunion présidée par le di- et indignes d’un avocat. Peut- est dans toutes les manifesta- d’appuyer la malhonnêteté.
soi-disant porté disparu, a été recteur de cabinet pour, soi-di- vé ces actes inédits qu’elle juge on empêcher à la police cubai- tions illicites. Il s’illustre par la «Les Cubains avaient déjà atti-
retrouvé, mais torturé, selon lui, sant, cas de maladie. Il avait inadmissibles. Car depuis 56 ne d’enquêter sur un fait que contestation violente et ré l’attention de l’Etat congolais
par les services cubains». donc menti. ans, ce pays n’a plus jamais ce pays n’a plus jamais connu n’éprouve aucun respect ni sur le respect des lois et règle-
«Faux», rétorque le Ministère Le 31 octobre 2014, malgré ces vécu des mouvements de ce depuis plus de 56 ans? En tout pour l’ambassadeur du Congo ments de leur pays. C’est à
de la santé, qui estime que les actes répréhensibles, tous les genre. Deux semaines après, état de cause, la police cubai- à Cuba, ni pour les institutions nous que revenait le devoir
accusations gratuites profé- étudiants ont perçu leur bour- tous ces étudiants sont libérés ne, qui n’avait jamais été ordon- de ce pays. Monsieur Niombo, d’attirer l’attention de nos en-
rées par l’avocat de la famille se. Les anciens, dont Loïc Ju- et reconduits dans leur établis- née par l’ambassadeur du Con- le père de Loïc, bien que colo- fants», a-t-il dit.
Niombo à l’encontre des auto- nior Niombo, ont reçu 9 mois sement. go, pour «séquestrer» les six nel de son état, n’a aucun droit
rités cubaines ne sont pas de de bourses et les nouveaux 3 Le 19 janvier 2015, l’étudiant étudiants, comme l’affirme, d’aller dans l’ambassade d’un Cyr Armel YABBAT-NGO
nature à être banalisées. Com- mois, soit jusqu’à janvier 2015. Loïc Junior Niombo, qui avait sans évoquer la moindre preu-
me preuve du caractère men- Le 19 décembre 2014, six étu- reçu l’argent de ses parents, ve, l’avocat de la famille, a joué
songer de ces allégations, Néo- diants congolais, parmi les- par l’entremise du compte ban- un rôle, comme l’exige les ar-
mie Kokot a fait la mise au point quels Loïc Junior Niombo, fai- caire d’un de ses amis, contac- canes de la profession. De mé-
suivante, en rappelant un cer- sant partie des meneurs des te ainsi ce dernier qui lui don- moire de Congolais, jamais un
tain nombre de faits: actes de vandalisme à l’ambas- na sa carte bancaire. Usant ambassadeur aussi charisma- Point de vente du journal La Semaine Africaine
«Le 29 octobre 2014, alors sade, sont arrêtés par la police d’un faux nom, Loïc Junior tique soit-il, ne peut «ordon-
qu’une délégation du ministè- cubaine, pour des besoins Niombo sort pour aller toucher ner» une police d’un pays
re, conduite par le directeur de d’enquête. Pour la partie cubai- son argent. Une fois sur les auprès duquel son pays est
cabinet du ministre de la santé ne, il aurait fallu connaître ce lieux, Loïc constate qu’il y a accrédité. Sauf si Maître Djola-
et de la population, reçoit le qui a fondamentalement moti- plus d’argent dans ledit comp- ni peut nous apporter la preu-

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 3


PUB

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 4


NATIONAL
20ème conférence panafricaine du Lions clubs international C.i.pre.s (Conférence interafricaine
de la prévoyance sociale)
Les Etats doivent s’approprier la paix, condition
sine qua non pour la sauvegarde des Nations Retour de la Guinée
Il s’est tenu, du 5 au 7 février 2015, au Palais des congrès, à Equatoriale au sein de
Brazzaville, la 20ème conférence panafricaine annuelle du Lions
clubs international, sous le thème: «La paix en Afrique, pour la
sauvegarde de nos Nations». Ouverte par le ministre d’Etat Firmin
l’instance sous-régionale
Ayessa, directeur de cabinet du chef de l’Etat, en présence de Après une décennie d’absence, la Guinée Equatoriale a décidé
Joe Preston, président du Lions clubs international, d’Alexis de reprendre, officiellement, ses activités au sein de la C.i.pre.s
Vincent Gomes, président de la commission relations publiques (Conférence interafricaine de la prévoyance sociale). C’était à la
du Lions clubs, vice-président du comité directeur des Lions faveur de la réunion du comité d’experts restreint pour son re-
d’Afrique, du maire de la ville de Brazzaville, Hugues tour au sein de la C.i.pre.s, tenue le 5 février 2015, à Brazzaville.
Ngouelondelé, d’Alphonse Obambi-Itoua, président du comité La cérémonie d’ouverture a été placée sous le patronage du
d’organisation, cette rencontre a réuni une centaine de partici- ministre d’Etat Florent Ntsiba, ministre du travail et de la sécu-
pants, venus de 206 pays, à travers le monde. Quelques autori- rité sociale, en présence d’Innocent Makoumbou, secrétaire per-
tés nationales étaient également pésentes, à l’ouverture, notam- manent de la C.i.pre.s, Karim Bamba, président du comité de
ment Mme Emilienne Raoul, ministre des affaires sociales, de la surveillance de la prévoyance sociale, Evariste Ondongo, direc-
solidarité et de l’action humanitaire, Emile Ouosso, ministre de teur général de la C.n.s.s (Caisse nationale de la sécurité so-
l’équipement et des travaux publics, et côté diplomatique, Mme ciale) et des représentants des pays membres de C.i.pre.s.
Stéphanie Sullivan, ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique. De g. à dr: John Kufuor, Firmin Ayessa et Alexis Vincent Gomes.
Dans son mot de bienvenue, le ministre d’Etat Florent Ntsiba a

L
a cérémonie d’ouverture
était marquée par quatre
allocutions prononcées,
tour à tour, par Alexis Vincent
Gomes, Joe Preston, Alphonse
Obambi-Itoua et Hugues
Ngouelondelé. Elle a été re-
haussée de la présence de l’an-
cien président du Ghana, John
Kufuor, en qualité de conféren-
cier officiel.
Ouvrant les travaux, le minis-
tre d’Etat Firmin Ayessa a, au
nom du président de la Répu-
blique, déclaré que le Lions
clubs international est une
grande association beaucoup
respectée sur le continent pour
la qualité de son engagement Le ministre d'Etat Florent Ntsiba présidant la cérémonie d'ouverture.
auprès des populations africai- Les officiels, pendant la cérémonie d’ouverture.
nes. Il s’est réjoui du thème de
Joe Preston. rappelé qu’après avoir assumé, il y a un an, la présidence du
cette conférence. «En effet, le Pendant trois jours, les partici- qui s’illustre dans l’action hu- conseil des ministres des Etats membres de la C.i.pre.s, le Congo
thème de cette conférence té- pants ont abordé les sujets liés manitaire et philanthropique au réaffirme sa vocation panafricaniste et se met, en réalité, au ser-
moigne de votre détermination l’association dans sa réflexion, aux questions humanitaires, en service des populations les
à encourager le processus de il a suggéré ce qui suit: «Vous vue de bâtir des stratégies ser- plus démunies et qui œuvre vice d’un vaste chantier destiné à élargir et consolider le champ
paix et de développement en avez jeté votre dévolu sur Braz- vant à l’éradication de la pau- pour la paix et la compréhen- de coopération interafricaine en matière de sécurité sociale.
Afrique et dans le monde. Nous zaville, ville-capitale dont le vreté et à l’amélioration des sion au sein des populations et Selon lui, sur le front de la prévoyance sociale, l’avenir de la
ne pouvons que soutenir la credo consiste à préserver, à conditions de vie des commu- entre les peuples. C.i.pre.s constitue l’un des défis les plus audacieux pour l’Afri-
noble démarche du Lions clubs tout prix, la paix. Je profite des nautés qui constituent un des Au terme de leurs travaux inter- que.
international qui consiste à assises de votre conférence, piliers de l’engagement du venus samedi 7 février, les par-
pour mettre à votre réflexion,
S’exprimant au nom des instances de la conférence, Innocent
sauvegarder la liberté et la paix Lions clubs, depuis sa création ticipants ont adopté une décla-
pour l’homme, car il est impos- trois valeurs fondamentales, à en 1917. La tenue de cette con- ration dite de Brazzaville. Makoumbou, secrétaire permanent, a déclaré que la réunion du
sible de concevoir le dévelop- savoir: le partage, l’entraide et férence panafricaine dans la comité s’inscrit dans la logique de solidarité qui consiste à ras-
pement, sans que l’homme ne la solidarité, comme stipule, capitale congolaise témoigne Pascal BIOZI KIMINOU sembler l’ensemble des Etats membres de la C.i.pre.s, afin que,
soit au centre», a-t-il déclaré. d’ailleurs, votre devise: Nous aussi du dynamisme des Lions grâce à la contribution et aux efforts de tous, «notre institution
Et comme pour accompagner servons». clubs dans le pays, mouvement d’intégration régionale puisse davantage gagner en efficacité et
conquérir de nombreux succès dans un domaine où les atten-
tes des populations sont les plus pressantes».
Ministère des hydrocarbures Présidée par Karim Bamba, la réunion de Brazzaville a permis

Un accord de partage de production


d’examiner les préoccupations de la République de Guinée Equa-
toriale et la proposition de solutions concrètes, en vue de facili-
ter son retour au sein de la C.i.pre.s. Le comité, mis en place

signé avec le groupe contracteur pour discuter de la question guinéenne, a recueilli les préoccu-
pations de la Guinée équatoriale qui se résument en deux points:
celles liées au contexte juridique et institutionnel et la question
Le gouvernement, par le bais du ministre des hydrocarbures, relative aux arriérés de cotisations.
André-Raphaël Loemba, et quatre sociétés de groupe contracteur Après une journée d’intenses débats, le comité a retenu les con-
(Société nationale des pétroles du Congo, Perenco, C.m.s clusions se rapportant aux points précités.
Nomeco et Pétro-Congo), ont procédé, mercredi 11 février der- Sur le premier point, relativement aux insuffisances relevées par
nier, au siège du Ministère des hydrocarbures, à Brazzaville, à la la Guinée Equatoriale dans l’atteinte des objectifs de la Cipres
signature d’un protocole d’accord pour le passage du régime et, qui ne lui ont pas permis, par le passé, de tirer profit de l’ac-
de concession au régime de contrat de partage de production, tion de l’institution, jusqu’en 2004, année de la suspension de
dans le permis d’exploitation pétrolière, Yombo-Masseko. «Nous sa participation aux activités de la conférence, le comité a ras-
avons signé des accords dans lesquels il y aura un partage équi- suré la Guinée Equatoriale que ces préoccupations avaient, éga-
table où tout le monde est gagnant», a déclaré le ministre des lement, été relevées par d’autres membres. Néanmoins, des ré-
hydrocarbures. ponses ont été apportées, pour en tenir compte. Pour que la
Guinée Equatoriale apprécie les avancées réalisées depuis lors,

D
ans le régime de conces- marine 1, encore appelé le comité a retenu de mettre à la disposition des autorités gui-
sion, en effet, la compa- Yombo-Masseko, qui était ex- néennes, un document retraçant les principaux chantiers réali-
gnie d’exploration et ploité, depuis 1979, sous le ré- sés en matière d’harmonisation, de formation, ainsi que le con-
d’exploitation des hydrocarbu- gime de concession. «Vous sa- tenu des réformes entreprises, permettant à la conférence de
res est propriétaire des instal- vez, le permis marine 1 a une s’adapter aux nouveaux défis et mutations observées.
lations, sur une zone donnée. longue histoire. C’est un per- Photo de famille, après la signature de l'accord. S’agissant des préoccupations relatives aux arriérés de cotisa-
Elle exploite et vend le produit. mis qui a été attribué, depuis tions, le comité a proposé que la question des cotisations ne
L’Etat ne bénéficie que des 1979, sous le régime de con- dans notre domaine minier, dans ces 100%, «vous retrou- constitue point un obstacle au retour de la Guinée Equatoriale à
taxes et de la redevance esti- cession. Pour respecter la mais que nous travaillions en vez une part de production qui la C.i.pre.s. A cet effet, le comité s’en remet à la décision du con-
mée entre 10 et 15%. Une autre feuille de route du président de régime de partage de produc- est affectée au groupe seil des ministres de cette institution.
partie était suspendue au béné- la République, nous avons dû tion», a-t-il poursuivi. contracteur, pour rembourser Tout compte fait, le comité s’est accordé sur le retour effectif de
fice réalisé. Sous ce régime, en passer du régime de conces- Notons que dans ce nouveau l’investissement, et une autre la Guinée Equatoriale à la C.i.pre.s. Il a, par ailleurs, souhaité
réalité, l’Etat ne profitait pas de sion au régime de partage de régime, le partage se fera sui- part qui est affectée à l’Etat voir le pays frère participer à la prochaine session du conseil
son patrimoine. production», a signifié André- vant les accords obtenus, comme rente. Donc, tout cela des ministres qui se tiendra du 17 au 20 février prochain au Ga-
Mais, avec le contrat de partage Raphaël Loemba. Ce passage, c’est-à-dire il y a, désormais, se discute, pour que le partage bon, d’autant plus qu’il devrait assurer la présidence tournante
de production, la Compagnie selon le ministre des hydrocar- les parts qui seront réparties se fasse de façon équitable», a de la C.i.pre.s, après le Gabon, en 2016.
exécute le développement des bures, a nécessité un certain suivant un certain pourcen- conclu le ministre des hydro- Instituée le 21 septembre 1993, à Abidjan (Côte-d’Ivoire), la
champs, déclare les coûts (dé- nombre de travaux qui ont tage. En d’autres termes, il y a carbures. C.i.pre.s, compte, à ce jour, quinze Etats membres, entre autres,
penses) et le tout est rémunéré abouti à la signature d’un pro- une part qui revient à l’Etat, le Congo, le Cameroun, les Comores, le Togo, pays qui abrite le
en termes de part de pétrole. tocole d’accord. «Nous res- d’abord, la redevance minière Espérance NDANGABALI
que le groupe contracteur re- (Stagiaire) siège, le Bénin, le Mali, la RDC et le Burkina-Faso.
Ainsi, les accords qui ont été pectons, là, les instructions du
signés vont permettre le pro- chef de l’Etat qui veut qu’il verse à l’Etat, ensuite, le reste Esperancia MBOSSA-OKANDZE
longement de la vie du permis n’existe plus de concessions est reconverti en 100%. Et,

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 5


Coup d’oeil en biais NATIONAL
Une marche pacifique de protestation C.h.u (Centre hospitalier et universitaire) de Brazzaville
contre les expropriations
L’O.c.d.h (Observatoire congolais des droits de l’homme) organise,
mardi 24 février prochain, «une marche citoyenne pacifique» dont
Une intervention chirurgicale ratée
le point de départ sera le rond-point de la grande poste de Brazza-
ville, pour terminer au siège du Ministère à la présidence, chargé
de la défense nationale, en suivant droit le boulevard Denis Sassou
a coûté la vie à une enfant de trois ans
Nguesso (la poste, Congo pharmacie, Javouhet, Mausolée Marien Née avec une fistule cervicale, un petit trou au niveau du cou, sous-cutané. Apparemment, la
Ngouabi, Place du Ministère de la défense). Il s’agit d’une «marche Thérésa Tati Kihamboula, trois ans, était emmenée, par ses pa- fin de l’opération ne s’était pas
de protestation» contre les atteintes aux droits humains, la spolia- rents, notamment le père, Hyppolite Kihamboula, inspecteur d’en- bien passée et cela a coûté la
tion arbitraire du domaine foncier des citoyens, la destruction des vie à la petite Thérésa.
seignement primaire évoluant à Kindamba (département du Pool), Le même jour, au service des
biens mobiliers et immobiliers des paisibles citoyens au quartier au C.h.u de Brazzaville, pour y subir une intervention chirurgi- urgences, aux environs de 6h,
Imwanza, ex-Poudrière, dans l’arrondissement 4 Moungali; le man- cale jugée sans risque. Ainsi, le mardi 27 janvier 2015, la petite deux jeunes garçons d’une
que de considération et le refus de répondre aux multiples convo- Thérésa est admise au bloc opératoire. L’enfant était en parfaite trentaine d’années ont emme-
cations de la justice de notre pays (six fois) par un groupe d’offi- santé et elle jouait dans la salle n°3 où elle était hospitalisée. né leur mère malade. Celle-ci
ciers des Forces armées congolaises, sous la complicité de la haute L’opération était prévue pour une trentaine de minutes. Et pour- est restée de 6h à 14h sans re-
hiérarchie du Ministère de la défense nationale L’O.c.d.h attend la tant, elle restera au bloc opératoire pendant plus de quatre heu-
cevoir de soins. Elle a succom-
réponse à sa demande d’autorisation adressée au préfet de Braz- bé à la suite de cette négligen-
zaville. res. Puis, un infirmier est sorti du bloc avec l’enfant couvert d’un ce. Des scènes de bagarre ont
drap blanc. La petite Thérésa venait de décéder. été observées entre les deux
garçons et quelques agents de

Q
Le cortège du député Okombi Salissa ue s’est-il passé? C’est avoué au père l’un des deux santé qui ont joué au médecin
aurait essuyé des coups de feu à Lampama la question qui boule-
verse le père. Selon l’un
médecins. C’est ce qui avait
pris du temps.
après la mort.
Accueil des malades, compé-
Samedi 14 février 2015, le bureau exécutif du C.a.d.d (Convention des deux médecins qui ont réa- En effet, quand l’infirmier était tences du personnel de santé,
pour l’action, la démocratie et le développement) a révélé, au cours lisé l’opération, celle-ci n’a duré sorti avec l’enfant recouvert autant de choses devant être
d’un point de presse, que le convoi de son leader, le député André que trente minutes. L’enfant d’un drap blanc, le père l’a sui- réellement améliorées au C.h.u.
Okombi-Salissa (P.c.t), parti de Lékana, un district du département était en observation. Pendant vi et a regardé sa fillette, en Les parents de la petite Théré-
des Plateaux, qui est son fief, pour Brazzaville, a été victime d’une que les médecins étaient sur un enlevant le drap: sa face pré- sa veulent se tourner du côté
attaque armée à hauteur du village Lampama, la nuit du 12 février. troisième patient, les infirmiers sentait des œdèmes. En terme de la justice, pour comprendre
ont signalé le cas de l’enfant médical, c’est un emphysème ce qui a causé la mort de leur
Trois personnes portant des cagoules auraient ouvert le feu, avant Thérésa dont la face commen- sous cutané, c’est-à-dire un
de disparaître dans la nature, selon un membre du bureau du parti fillette et établir les responsa-
çait à changer. «Nous avons de gonflement produit par l’intro- bilités.
d’Okombi-Salissa. Le convoi s’est vu obliger de rebrousser che- nouveau ouvert pour corriger. duction d’air et le dégagement
min. Pour lui, l’acte visait ni plus ni moins qu’à éliminer physique- Il y avait une fuite d’air», a de gaz dans le tissu cellulaire Thérésa Tati Kihamboula. Gora De NGOUMBAS
ment l’ancien membre du gouvernement tombé en disgrâce depuis
son éviction du gouvernement. Le C.a.d.d dénonce cette attaque,
mais il appelle ses militants au calme. Sa déclaration n’a pas fait Mise au point
état d’éventuels morts ou blessés. Normalement, la police devrait
ouvrir une enquête, après tout ce qui a été dit à ce point de presse,
pour vérifier si ces allégations sont fondées et si les auteurs de Sipam-T.p
s’insurge contre les allégations
cette attaque peuvent être présentés devant la justice. Pour sa part,
le C.a.d.d exige la mise en place d’une commission d’enquête in-
ternationale, afin d’élucider la supposée attaque armée.

A Ouesso, un chef de quartier est relevé mensongères véhiculées à son endroit


pour vol de tôles Quand des organes de presse choisissent délibérément de dif- réalisée à Naples, en Italie, con- guerre commis par l’armée et/
Le maire de Ouesso a relevé de ses fonctions le chef du quartier
n°7 de l’arrondissement 2 Mbindzo. Ce dernier a été surpris en fuser des informations erronées émanant de sources douteu- cernant «le trafic d’armes de ou les milices libériennes, de
flagrant délit de vol. Il arrachait en effet les tôles de la tribune du ses, ils devraient savoir que c’est leur réputation qui est, du coup, l’Iran par les Balkans (Cfr. lien: 2000 à 2002, pendant le conflit
Stade Djombo, à l’aide d’un arrache-clou, profitant de la démolition mise en jeu. La société Sipam-T.p s’insurge énergiquement con- Lassakele Over-Blog.fr)». armé en Guinée et au Libéria .
du mur dudit stade, pour cause d’élargissement de la voie qui y tre les allégations mensongères contenues dans l’article publié En définitive, plus d’un L’absurdité des arguments de
donne accès, dans le cadre des travaux de la municipalisation ac- le 9 février 2015, à 21h13, sous le titre: «Alerte générale: Trafic internaute congolais a été indi- Brazza News transpire dans la
célérée du département de la Sangha. C’est un gendarme, rési- d’armes de guerre», par les journaux en ligne Zenga-Mambu et gné par cet article tendancieux question qu’il s’est posé lui-
dant dans le périmètre du stade, qui l’a appréhendé à 3h du matin Brazza News. Ce soi-disant trafic d’armes de guerre a été im- mettant en cause le ministre même: «Gus Kouwenhoven
et l’a écroué. L’infortuné s’est perdu en justifications. Il a déclaré puté maladroitement à cette société. Emile Ouosso et la société est-il devenu l’allié de Jean-
avoir obtenu l’autorisation de l’administrateur-maire de l’arrondis- Sipam-T.p. Toute information Dominique Okemba via Emile
montée de toutes pièces et truf- Ouosso dans le trafic avéré

S
sement 2, avant de changer de version, en présence du gendarme,
pour dire qu’il s’agissait du maire de la ville. Finalement, le maire elon Zenga-Mambu et de près, dans la gestion de la fée de mensonges, dans le but aujourd’hui d’armes de
de la ville a décidé de le relever. On signale qu’il serait un récidi- Brazza News, «huit con- société Sipam-T.p. Ainsi donc, de vilipender les cadres et les guerre?». A la lumière de cette
viste, mais il a été libéré provisoirement, sans doute. teneurs, chargés d’ar- il est aberrant de parler d’un sociétés qui font mille et un question, Brazza News est de-
mes de guerre, la semaine soi-disant trafic d’armes de sacrifices pour participer au meuré, une fois de plus, dans
écoulée, à Pointe-Noire, dans guerre par Sipam-T.p avec la désenclavement de l’arrière- ses élucubrations, car incapa-
Pour Zinga Mabio, le P.c.t doit soutenir des véhicules-remorques de bénédiction du ministre Emile pays et à l’aménagement du ble de démontrer une relation
le candidat du R.d.p.s à l’élection Sipam-T.p appartenant au mi- Ouosso. C’est de l’imagination territoire national, constitue un maffieuse prouvant que Gus
présidentielle pour 2016 nistre Emile Ouosso, avaient
pris la direction de Brazzaville.
qui n’engage que Zenga-
Mambu et Brazza News.
véritable blasphème de la part Kouwenhoven, Jean-Domini-
Mabio Mavoungou-Zinga est, pourrait-on dire, l’enfant terrible du de journaux à sensation que Okemba et Emile Ouosso
R.d.p.s (Rassemblement pour la démocratie et le progrès social), Mais sur le trajet, un des con- En outre, on ne devrait pas comme Zenga-Mambu et sont impliqués dans un quel-
le parti de feu Jean-Pierre Thystère-Tchicaya, et allié du P.c.t au teneurs était tombé sur le bas- ignorer que le Ministère de Brazza News. C’est pourquoi conque trafic d’armes de
pouvoir. Auteur d’un ouvrage intitulé «Vade-mecum du parfait tri- côté. La surprise du chauffeur l’équipement et des travaux les communicateurs, qui exer- guerre au profit du pouvoir du
cheur ou comment gagner facilement des élections au Congo», était grande, quand il a décou- publics a une relation contrac- cent, certes, un métier difficile, président Sassou-Nguesso.
publié il y a quelque temps, il a présenté, dimanche 15 février 2015, vert que dans la cargaison qu’il tuelle avec Sipam-T.p, tout devraient, d’abord, vérifier, à la Gus Kouwenhoven, qu’il a
aux militants de son parti, un essai qui porte le titre: «Manifeste transportait, il y avait des armes comme avec les autres socié- source, toute information mise voulu sacrifier sur l’autel de ses
pour un R.d.p.s décomplexé», selon des propos relayés par R.f.i de guerre». tés de travaux publics œuvrant à leur disposition, avant de la mensonges grossiers, avait été
(Radio France internationale). Parlant de la Constitution, le député Pour la société Sipam-T.p, cette dans la construction et la réha- livrer au public. acquitté, le 10 mars 2008, par
et troisième personnalité du R.d.p.s a affirmé qu’il est temps de affaire est une invention de bilitation des routes. Parlant notamment de Brazza la Cour d’appel de La Haye
protéger cette Constitution. Il appelle le P.c.t à soutenir le candidat Zenga-Mambu et Brazza News. De plus, pour de nombreuses News, dans son article: (Pays-Bas), de toutes les char-
du R.d.p.s à la présidentielle de 2016: «Lorsque le P.c.t venait nous Elle relève de la pure désinfor- raisons, il serait invraisembla- «Congo, franc-maçonnerie et ges. La seule preuve directe qui
présenter l’avant-projet de Constitution de 2002, il nous avait été mation qui n’honore pas ces ble, pour le Ministère de la dé- trafic d’armes en cours: hier le étayait, selon cette cour, les
dit que c’était la meilleure Constitution du monde, qu’elle résumait journaux. Il sied de rappeler fense nationale, de confier le Libéria, aujourd’hui le Congo- transports d’armes, les crimes
à la fois le système américain, anglais, italien et français. Depuis que Sipam-T.p est une société transport des armes de guerre Brazzaville», ce journal est allé de guerre et l’implication de
quand est-elle devenue mauvaise? Si en 2002, le R.d.p.s a sou- d’exploitation forestière qui a à des entreprises non habili- plus loin dans ses inepties. Il Kouwen-hoven consistait en
tenu le P.c.t, si en 2009, je me suis investi moi-même pour la réé- élargi ses activités à travers la tées, comme la société Sipam- s’est embourbé dans des insi- une série de dépositions faites
lection du président Denis Sassou Nguesso, en 2016, le P.c.t doit construction et la réhabilitation T.p, alors que les Forces ar- nuations mensongères pour par un certain nombre de té-
soutenir le candidat du R.d.p.s. Il faut que ça soit clair». Comme des routes en terre, conformé- mées congolaises (F.a.c) ne prouver sottement l’existence moins. Cette cour n’avait pas
quoi, Mabio Mavoungou-Zinga refuse que son parti continue d’être ment à la convention de parte- manquent pas de moyens rou- d’une prétendue relation inti- été suffisamment en mesure
un escabeau pour l’ex-parti unique. nariat signée entre le gouver- lants appropriés pour effectuer, mement franc-maçonne, liant, d’établir la crédibilité des décla-
nement de la République et les en temps opportun, ce genre dit-on, le ministre Emile rations desdits témoins. Le
Rivalité exacerbée entre les supporters sociétés forestières. d’opérations délicates. Ouosso à Sassou-Nguesso et reste des preuves n’étaient pas
C’est à ce titre que le ministre Sur la photo du véhicule pu- Jean-Dominique Okemba, se- suffisamment solides pour
d’Etoile du Congo à Owando de l’équipement et des travaux bliée par Zenga-Mambu, pour crétaire général du Conseil na- qu’on puisse y baser une déci-
Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le match de coupe de la publics, Emile Ouosso, suit les démontrer la véracité des faits, tional de sécurité (C.n.s). Et sion de justice portant sur de
Confédération africaine de football entre l’Etoile du Congo et MK activités de Sipam-T.p, à travers on n’aperçoit ni les armes, ni pour persister dans la bêtise, graves accusations de crimes
Etanchéité de la R.D.C, disputé à Owando, samedi 14 février 2015, l’interministériel constitué par l’immatriculation du véhicule, Brazza News, en parlant du de guerre. En fin de compte, la
a mis à nu la rivalité entre deux clans des supporters d’Etoile du le Ministère de l’économie et encore moins quelque chose Néerlandais Gus Kouwen- cour avait jugé les pièces four-
Congo, chacun soutenant un groupe de dirigeants du club, depuis des finances, le Ministère de qui prouve que ce véhicule ap- hoven, a tenté bizarrement nies par la Chambre d’accusa-
la restructuration des instances. Il y aurait eu, d’un côté, ceux qui l’économie forestière et le Mi- partient à Sipam-T.p. On ne voit tion particulièrement sujettes à
défendent la position du club, incarnée par le président général d’établir un lien entre le trafic
nistère de l’équipement et des pas, également, sur cette d’armes en cours, paraît-il, au caution, ôtant tout fondement
Hamadi Baba, de l’autre, ceux qui auraient fait des pieds et des travaux publics, gestionnaires image, le soi-disant conteneur
mains pour hisser un nouveau président à la tête de la section foot- Congo et la livraison illégale sérieux à un jugement.
du projet de construction et de tombé sur le bas-côté. d’armes de guerre qui avait eu
ball. Des éclats de voix, les deux camps ont failli en venir aux mains, réhabilitation des routes en Or, selon les investigations Le Directeur Général
n’eut été l’intervention de la police. Drôle de supporteurs qui, au lieu au Libéria, au temps de
terre. menées par Sipam-Tp, il s’agit Charles Taylor, de 2001 à 2003, de SIPAM-TP,
lieu de soutenir et d’encourager leur équipe, battue à domicile par De ce fait, le ministre Emile d’une photo d’archives mon-
deux buts à un, privilégient les intérêts individuels des dirigeants. sans oublier sa prétendue par- Fernand MASSALA
Ouosso n’est lié, ni de loin, ni trant une opération douanière ticipation à des crimes de

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 6


NATIONAL
S.n.e (Société nationale d’électricité) O.c.d.h (Observatoire
congolais des droits de l’homme)
Le partenariat avec E.d.f appelé à développer
le secteur de l’électricité au Congo
La situation des
Le gouvernement et la société E.d.f (Electricité de France) ont
droits humains toujours
signé, mercredi 11 février 2015, dans la salle de conférence du
Ministère des finances, à Brazzaville, le deuxième avenant du préoccupante au Congo
contrat de prestation de service en faveur de la S.n.e (Société
nationale d’électricité). Le document a été paraphé par Olivier L’O.c.d.h (Observatoire congolais des droits de l’homme) a pu-
Orsini, directeur général de la société E.d.f internationale, et le blié son rapport 2014 sur la situation des droits de l’homme en
ministre d’Etat Gilbert Ondongo, ministre de l’économie, des fi- République du Congo. Ce rapport a été rendu public, vendredi
nances, du plan, du portefeuille public et de l’intégration. En pré- 30 janvier 2015, à Brazzaville, par Trésor Nzila-Kendet, directeur
sence d’Henri Ossebi, ministre de l’énergie et de l’hydraulique, exécutif de l’O.c.d.h. «Le bilan 2014 est très négatif en matière
et de quelques cadres de la S.n.e, notamment les responsables des droits de l’homme. Le gouvernement congolais devrait pren-
du directoire, sous la conduite de Louis Kanoha-Elenga, direc- dre le courage de s’excuser devant les citoyens congolais, de
teur général, président du directoire. Du côté d’E.d.f, hormis les ne pas avoir été au rendez-vous des promesses de justice, d’éga-
membres de la délégation venus de France, on a noté la pré-
lité, de démocratie et de respect des droits humains et libertés
sence de Claude Hartman, chef de mission d’E.d.f à la S.n.e.
fondamentales», dit ce rapport qui est disponible au siège de

L
e deuxième avenant a Gilbert Ondongo n’a pas mis Echange de parafeurs entre les signataires. cette organisation.
pour objet de modifier le des gants pour exprimer l’état
contrat, afin de préciser d’esprit de ses compatriotes. Dans son rapport de 102 pages,
les objectifs de performances «Les consommateurs que nous en format A4, l’O.c.d.h de-
et la nature de la prestation sup- sommes, vous ne nous appor- mande au gouvernement, entre
plémentaire. Le gouvernement tez pas satisfaction dans votre autres, de condamner, systé-
souhaite, ardemment, que le façon d’évaluer le degré de sa- matiquement et publiquement,
partenariat d’E.d.f avec la S.n.e tisfaction. Vous avez fait les
permette de développer le sec- évaluations, d’expert et non les
toute violation avérée des
teur de l’électricité au Congo évaluations de consomma- droits humains et engager des
qui, depuis la fin des années 80, teur», a-t-il clairement, signifié. poursuites judiciaires contre
ne donne toujours pas satisfac- Même s’il a reconnu des pro- les auteurs, pour mettre fin à
tion aux abonnés, en raison grès, Henri Ossebi a renchéri l’impunité dont ils bénéficient.
des coupures intempestives, dans le même sens, en péda- L’organisation fait le constat
des délestages, des baisses ou gogue: «Les progrès sont là, que «la situation des droits de
des montées brusques de ten- notamment au niveau commer- l’homme en République du
sion, du coût élevé du kilowat- cial et technique. Dans l’en-
theure, du manque de diligen- semble, la S.n.e a pris sa vites- Congo est toujours préoccu-
ce de la S.n.e pour procéder se de croisière. Mais, du point pante. Exécutions sommaires,
aux réparations sur le réseau de vue des résultats, du ressen- arrestations arbitraires et dé-
ou dans les transformateurs, ti général de la population, ils De g. à dr: Olivier Orsini, Gilbert Ondongo et Henri Ossebi. tentions illégales, actes de tor-
etc, malgré d’importants inves- ne sont pas encore à la hauteur ture, enlèvements, viols, chô-
tissements réalisés par l’Etat, des attentes des populations. mage, difficile accès aux soins
particulièrement depuis la C’est la raison pour laquelle vos côtés et vous apporter l’ex- sements recommandés par Trésor Nzila-Kendet.
de santé, atteintes aux droits de
construction du barrage d’Im- l’Etat, par l’intermédiaire du pertise qu’elle vous doit». E.d.f. Mais, comme les bailleurs
boulou, au Nord de Brazzaville, ministre d’Etat Gilbert Ondon- Ce qu’a confirmé Claude Har- de fonds, la Banque mondiale propriété. La liste des violations des droits de l’homme est lon-
dans le département du Pool, go, a tenu à dire à E.d.f que taman, chef de mission, en don- et l’A.f.d, arrivent, maintenant, gue. L’impunité de ces violations des droits humains n’a d’égale
et des différents réseaux de c’est bien ce que vous avez nant un éclairage sur les as- on va pouvoir, enfin, amener de que l’incapacité des instances judiciaires à se constituer en véri-
transport et de distribution de déjà fait, mais on peut encore pects financiers: «Avec la si- l’électricité dans les quartiers». table pouvoir, face à l’exécutif. Au Congo, l’Etat de droit demeure
l’électricité. mieux faire». gnature de ce nouvel avenant, Effectivement, la stratégie de du domaine du discours. La loi a un statut dérisoire, aux yeux des
Le 3 juin 2013, le gouvernement Comme un bon élève, Olivier il s’est ouvert d’autres voies de l’amélioration de la qualité du puissants». Mais, l’organisation ne cite pas les cas précis qu’elle
avait conclu, à Paris (France), Orsini a bien saisi la remarque, collaboration. En même temps, service d’électricité au Congo a relevés, en 2014.
avec la société E.d.f, un contrat en souhaitant que le partenariat on a constaté, ensemble, que est financée par la Banque
de prestation de service visant s’inscrive dans la durée: «Je beaucoup de travail avait été mondiale, à hauteur de 100 mil-
Concernant les libertés fondamentales, elle souligne que «la
à contribuer, durablement, à la suis fier que le gouvernement fait, en particulier sur la stabili- liards de francs Cfa, et par presse indépendante est muselée et la liberté syndicale étouffée.
structuration et au développe- nous ait choisis, en tant que té du grand réseau national du l’A.f.d (Agence française de dé- La constance des atteintes aux droits et libertés fondamentaux
ment du secteur électrique con- partenaire de la S.n.e. Le but de Congo qui, aujourd’hui, veloppement), pour 50 milliards en République du Congo est la conséquence d’un système de
golais, ainsi qu’à améliorer les ce voyage est de vérifier, à mi- n’écroule plus, comme dans les de francs Cfa. Avec le deuxiè- justice inefficace».
performances de la S.n.e. Ce parcours, que nous travaillons années 2012 et 2013. Nous me avenant et, surtout, l’inter- Au sujet des droits sociaux et économiques, «l’O.c.d.h note que
contrat est entré en vigueur, à bien ensemble, que notre clien- avons aussi constaté qu’il y a vention des deux institutions fi- l’Etat est complètement démissionnaire dans les deux secteurs
partir du 1er octobre 2013. Un tèle de la République du Con- beaucoup de problèmes en nancières, on peut estimer de l’éducation et de la santé. Il lui manque, en même temps, des
comité interministériel (Ministè- go est satisfaite d’avoir, aux matière commerciale et qu’il y qu’une nouvelle ère s’ouvre
re des finances et Ministère de côtés de la Société nationale a encore beaucoup de choses pour la S.n.e, celle d’un politiques réalistes, pour fournir aux citoyens l’accès à l’eau po-
l’énergie et de l’hydraulique), a d’électricité, E.d.f présente par à faire, en particulier des inves- meilleur service d’électricité à table de manière permanente et satisfaisante, l’accès à l’électri-
été mis en place, pour faire le ce contrat de prestation de ser- tissements, qui sont en retard, ses abonnés. cité, l’accès à l’emploi».
suivi de l’exécutif efficace et vice. Au-delà du contrat que pace que nos partenaires con- Des vingt-huit recommandations formulées dans ce rapport, au
efficiente dudit contrat, en iden- nous avons signé, ce qui est golais n’ont pas, pour l’instant, Philippe BANZ   gouvernement et à la Commission africaine des droits de l’homme,
tifiant cinq indicateurs permet- important, pour nous, c’est de réussi à soutenir les investis- il est demandé, notamment, au gouvernement, de renforcer la for-
tant de l’évaluer. s’investir dans la durée, dans mation des agents de l’ordre et du personnel pénitentiaire en droits
La signature du deuxième ave- des relations équitables, éco- de l’homme. «L’O.c.d.h est disposé à coopérer avec les services
nant a permis de faire le bilan à nomiquement pertinentes pour
mi-parcours. Au regard des ré- les deux parties, apporter au habilités, afin d’élaborer un programme national réaliste pour des
sultats, l’apport d’E.d.f est en- service public, aux côtés de la formations et renforcement des capacités à l’endroit des agents
core loin de répondre aux atten- S.n.e, à mieux participer au de l’ordre», précise le rapport.  
tes du gouvernement. En dépit plan stratégique et aux progrès. Par ailleurs, il est demandé au gouvernement de faciliter et en-
de quelques avancées obser- Vous pouvez compter sur courager le travail des O.n.gs de défense des droits de l’homme
vées, 17 mois après la signatu- l’équipe d’E.d.f pour continuer et des journalistes, de mettre en place un fonds de réparation et
re du contrat, le ministre d’Etat à progresser, à s’améliorer à de réadaptation pour les victimes de torture et de violences sexuel-
les. Outre cela, il lui recommande de prendre des mesures idoi-
nes, afin de prévenir les actes de torture, de traitements cruels,
Vente de parcelle de terrain inhumains et dégradants et de diligenter des enquêtes contre toute
personne soupçonnée d’avoir commis de tels actes; de prendre
à Makélékélé (Brazzaville) toutes les mesures pour que les arrestations et détentions soient
conformes au code de procédure pénale congolais et aux dispo-
sitions pertinentes du droit international des droits de l’homme
- Parcelle de terrain de 575 m²; qui lient le Congo; de mettre en place un fonds de réparation et
de réadaptation pour les victimes de tortures et de violences
- Située sur l’Avenue de l’OUA, n°2 bis sexuelles; prendre un texte réglementaire spécifique autorisant
(Arrêt de bus Angola Libre). aux O.n.gs des droits de l’homme de visiter, sans entrave, les
geôles des commissariats de police, brigades de gendarmerie et
des Maisons carcérales.
Pour tous renseignements: Par ailleurs, l’O.c.d.h invite les partenaires au développement à
05.358.95.95 ou 06.663.95.92 soutenir le Congo dans les actions de promotion, de protection
des droits de l’homme et de lutte contre la torture; la société ci-
vile par le financement des programmes de protection des droits
humains et des libertés fondamentales. Et, souhaiter la publica-
Pour ne pas manquer tion, au premier trimestre de l’année en cours, par les pouvoirs
publics, des textes d’application de la loi n°5 du 25 février 2011
une édition de portant promotion et protection des droits des peuples autochto-
nes, ainsi que l’adoption et la promulgation de la loi portant pro-
La Semaine tection des réfugiés et demandeurs d’asile. A la Commission afri-
caine des droits de l’homme, l’O.c.d.h a recommandé, entre autres,
Africaine, mieux vaut de diligenter une mission d’enquêtes, afin de s’enquérir de la si-
tuation des droits de l’homme au Congo.
s’abonner
Alain Patrick MASSAMBA
LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 7
ANNONCES
AVIS DE RECRUTEMENT
Importante société privée de santé basée à Brazzaville recherche deux (02) Se-
crétaire Comptable.

Définition de poste:
La secrétaire-Comptable est chargée d’appliquer la politique et les recomman-
dations de la direction en matière d’accueil, de réception et accompagnement
des patients et leur famille au sein de notre société. Ace poste, il faut établir les
dossiers des patients, tout en utilisant notre base de données et gérer l’agenda
des médecins.

Il s’agit également d’analyser et de comprendre la demande d’un patient, afin


d’assurer au mieux sa prise en charge par le personnel médical et paramédical.
Et, l’autre volet de ce poste consiste à établir des reçus aux patients, à enregis-
trer, quotidiennement, les opérations d’encaissement des fonds et la gestion de
la caisse.

Niveau de Expérience Domaine de compétences Qualités


formation

BTS ou DUTS Exigée de 2 à 3 • Maîtrise des techniques • Rigoureuse


en secrétariat, ans, si possible de rédaction, de classe- • Disponible
ou même en dans le do- ment des dossiers; • Organisée
comptabilité maine de la • Maîtrise des techniques • Aisance Relationnelle
santé de réception et accueil du • Dynamique
public;
• Maîtrise des techniques
élémentaires de la gestion
comptable (facturation,
enregistrement des recet-
tes et dépenses...);
• Maîtrise de l’outil infor-
matique: Word, Excel, si
possible, logiciel de ges-
tion comptable.

Lieu d’exercice: Brazzaville


Composition des dossiers de candidature: CV et lettre de motivation.
Contact et dépôt des dossiers: M. Maixent-Gabriel ANDOU
Adresse: 88, rue Djambala (Moungali), Brazzaville, République du Congo
Tél: 06 918 27 46//05 033 85 27
Date limite des dépôts: 13 Mars 2015

MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES, DU PLAN, DU PORTEFEUILLE PUBLIC


ET DE L’INTEGRATION
PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE TRANSPARENCE ET DE GOUVERNANCE
Crédit n° 5063 -CG
Unité d’Exécution du Projet
Avis d’Appel d’Offres
B.P 2116 Brazzaville, République du Congo, Tel: 05 551 96 11, Courriel: prctg@yahoo.fr
2015/0360/ASECNA/DEXRO/
RESULTATS DE L’APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL N° 02F/MEFPPPI-CAB/PRCTG-SPM/13 IGC/CO/02
RELATIF A LA FOURNITURE ET LA MISE EN SERVICE DES EQUIPEMENTS INFORMATIQUES Lancé par: L’Agence pour la Sécurité de la Na- Toute entreprise désireuse de postuler se pré-
POUR LES EQUIPES DE PROJET, LES DEPARTEMENTS ET LES SERVICES UTILISATEURS vigation Aérienne en Afrique et à Madagascar sentera muni d’une clé USB, pour entrer en pos-
DES FINANCES PUBLIQUES DE LA REPUBLIQUE DU CONGO en République du Congo. session du DAO.
«LOT UNIQUE» 3. Dépôt des Offres:
1. Objet: Les offres établies en langue française et en
Sous-lot 1: Fourniture, installation et mise en œuvre des équipements informatiques pour les Le présent Appel d’Offres, constitué en lots, a Trois (03) exemplaires (support papier; un (01)
équipes de projet; pour objet la réalisation des prestations rela- original et deux (02) copies) et un support nu-
Sous-lot 2: Fourniture, installation et mise en œuvre des équipements informatiques pour l’Of- tives à la surveillance, à l’accueil et au gar- mérique (clé USB) seront déposées au secré-
fice Congolais de l’Informatique (OCI); diennage des bâtiments administratifs, bâti- tariat de Monsieur le Représentant de
Sous-lot 3: Fourniture, installation et mise en œuvre des équipements informatiques pour les ments techniques et installations isolées de l’ASECNA, sis à l’aéroport International MAYA-
impôts, les douanes et le trésor public; l’ASECNA, à Brazzaville, Pointe-Noire, Ouesso/ MAYA, B.P: 218, Brazzaville, Congo, au plus
Sous-lot 4: Fourniture, installation et mise en œuvre des équipements informatiques pour les Makoua et Ollombo, à la Représentation de tard, le 18 Mars 2015, à 12 heures, heure lo-
utilisateurs de SIDERE. l’ASECNA auprès de la République du Congo. cale, sous plis scellés.
Lot 1: Surveillance et gardiennage des bâti- 4. Ouverture des offres:
N° Noms Prix lus Monnaie Prix évalués Observations ments administratifs, techniques et installa- L’ouverture des offres déposées en vue du pré-
soumissionnaires publiquement tions isolées de Brazzaville; sent appel d’offres aura lieu, le 18 Mars 2015, à
Lot 2: Surveillance et gardiennage des bâti- 13 heures, heure locale, dans la salle de réu-
Offre non ments techniques et installations isolées de nion du Cabinet de Monsieur le Représentant,
01 SOCITECH SAU 2 029 008 810TTC FCFA NA conforme pour Pointe-Noire; en présence des soumissionnaires qui le sou-
l’essentiel Lot 3: Surveillance et gardiennage des bâti- haitent ou de leur représentant (un par entre-
ments techniques et installations isolées de prise).
l’aéroport d’Ollombo; 5. Informations:
02 CAP INFORMATIQUE 2 896 798 287TTC FCFA NA Offre non Lot 4: Surveillance et gardiennage des bâti- Tout renseignement peut être demandé par
Sarl conforme pour ments techniques et installations isolées de écrit. Tout courrier sera envoyé à l’adresse ci-
l’essentiel Ouesso et Makoua. après:
Le concurrent pourra soumissionner pour un ASECNA
ou pour plusieurs lots. REPRESENTATION AU CONGO
03 BUROTOP IRIS 1 428 677 431TTC FCFA NA Offre non Les marchés peuvent être attribués à un ou CDJO-LOCAL
SA conforme pour différents prestataires. Aéroport International MAYA-MAYA, B.P: 218,
l’essentiel Les prestations sont financées sur fonds pro- Brazzaville
pre du budget de fonctionnement exercice Téléphone: +242 05 377 95 58
2015 de la Représentation de l’ASECNA au
04 MVOULA 1 249 883 500 FCFA 1 249 883 366,85 Adjudicataire Congo. Il est expressément stipulé qu’en cas de diver-
INVESTISSEMENTS TTC 2. Consultation et retrait du dossier d’Appel gence entre les dispositions de l’avis d’appel
SA d’Offres: d’offres paru dans la presse et celles du DAO,
Le dossier d’appel d’offres (DAO) en français ces dernières seront tenues pour exactes.
peut être consulté à partir du Lundi 16 Février
Brazzaville, le 13 Février 2015 2015, auprès des Activités Maintenance des Le Représentant de l’ASECNA auprès
Infrastructures de Génie Civil de la Représen- de la République du Congo
Le Coordonnateur tation de l’ASECNA auprès de la République
du Congo, sise à l’aéroport MAYA-MAYA, B.P: Louis BAKIENON
Marie Alphonse ITOUA 218, Brazzaville.

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 8


PUBLI-TEXTE
Lettre ouverte du Député Mabio Vous avez donné toute votre vie à ce pays et ce pays vous l’a
Mavoungou-Zinga au Président si bien rendu. Vous ayez parfois commandé dans la douleur,
de telle sorte que toute vilénie s’est faite chair en vous.
de la République J’en appelle donc au Sassou-Nguesso intérieur, le vrai Sassou,
l’humaniste forcené que vous êtes, celui qui a toujours ap-
Honorable Mabio MAVOUNGOU-ZINGA porté sa pierre à l’édifice, pour la construction d’un Congo uni
dans le travail et le progrès.
Député à l’Assemblée Nationale J’en appelle au Sassou-Nguesso d’une «ère nouvelle», celui
Deuxième Vice-Président du R.D.P.S. qui, clôturant la Conférence Nationale Souveraine, déclarait
qu’«ainsi réconciliés sur le fond, avec sagesse et humilité, nous
mzmabio@yahoo.fr aurons tous bien compris cette vérité fondamentale, incon-
tournable... personne n’est au-dessus du peuple, personne ne
saurait se substituer au peuple».
Pointe-Noire, le 17 février 2015
Monsieur le Président,
Comme vous le savez, les institutions juridiques sont rebelles
A à l’immobilisme. C’est pour cela, justement, que le peuple con-
Son excellence Mabio golais, dans sa Constitution du 20 janvier 2002, a posé les con-
Monsieur le Président de la République du Congo Mavoungou- ditions de sa révision; mais rien que sa révision. Sans toucher
Brazzaville Zinga
aux matières portant sur la limitation du nombre de mandats,
la forme républicaine de l’Etat et les libertés et droits fonda-
Monsieur le Président et cher Frère, compatriotes à l’issue des différents matches de football de mentaux. La révision constitutionnelle tout comme l’alternance
C’est avec honneur et plaisir que je me fais le devoir citoyen et notre équipe nationale sont inquiétants: qu’il y ait eu victoire, politique, est donc une sorte de respiration profonde de nos
fraternel de vous joindre par le cœur et par la pensée. Naturel- défaite ou match nul, il y a des actes de vandalisme. Et si c’était institutions.
lement et très raisonnablement, j’aurais bien voulu vous par- peut-être une histoire de poupées russes? Le Congo n’a pas besoin d’un homme fort, mais d’un grand
ler de vive voix, mais la pertinence du sujet à traiter et votre La jeunesse du Rassemblement pour la Démocratie et le Pro- homme. Cet homme, c’est celui qui nous avait produit le dis-
coolitude sur la question m’obligent à en parler ouvertement. grès Social (R.D.P.S.) qui représente quatre-vingt-cinq (85%) cours: «J’assume» à l’issue de la Conférence Nationale Sou-
L’objet de cette correspondance est de scruter, avec vous, la de nos adhérents a donné le ton. Elle dit clairement, comme veraine.
ligne rouge du 14 août 2016. Le sujet est, certes, sensible, mais moi-même, non au changement de constitution. Dans votre vie militaire, soyez le Général De Gaulle: libérez le
je ne crains point d’être rapidement psychanalysé et tout de Dans le même ordre d’idée, les sages de nos contrées, préci- Congo. Vous pouvez aussi vous identifier au Général Kou-
go blacklisté. Après tout, que ne ferait-on pas pour apporter sément ceux des Départements de Pointe-Noire et du Koui- touzov de Russie, l’un des héros de guerre et paix.
sa modeste contribution à un frère qui, plus est, est Président lou, notre fief électoral, et toutes les personnalités qui ont de- Dans votre vie civile, imitez Mandela: rendez l’espoir au Congo
de la République? Nous savons que vous avez une grande mandé à me rencontrer sont tout aussi catégoriques. Ils ne et soyez le dernier des géants.
capacité d’écoute et, surtout, que vous savez, en bon «kani», comprennent pas comment, alors que leurs enfants sont en Dans votre vie spirituelle, soyez Noé: Amarrez votre arche de
qu’un petit-frère peut battre le tam-tam et faire danser les gran- chômage chronique et que Pointe-Noire est une ville poubelle, Nautonniers, je veux dire de Noé au port de Pointe-Noire, ha-
des personnes. on peut leur demander d’adhérer à un projet de changement vre de paix, pour sauver votre peuple. Poursuivez votre mis-
Depuis 1979, vous êtes aux commandes de ce beau pays; en de constitution! En bons philosophes, ils pratiquent l’esquive sion de sauvetage aux ports de Brazzaville, Mossaka, Ouesso,
vérité, longtemps bien avant. Et vous y êtes de façon conti- en vous disant oui à la place du non; ils vous disent oui le Impfondo et autres.
nue, si l’on excepte la période de bouillonnement socio-politi- regard détourné. Car, disent-ils, lorsque la vérité déserte ses Nous ne pouvons pas hypothéquer ou sacrifier l’avenir de nos
que de notre frère aîné commun, le professeur Pascal Lissouba. chemins familiers, c’est qu’elle sortira puissamment conqué- enfants, pour satisfaire nos besoins du présent. C’est pour-
Vous avez fait de bonnes choses; et même de très bonnes. rante et toujours éternelle. quoi il serait souhaitable de trouver le compromis national,
Mais aussi de moins honorables. C’est normal, puisqu’il s’agit J’ai interrogé les militantes et militants du R.D.P.S, notre parti. car vous ne pouvez pas laisser le Congo plus dangereux que
d’une œuvre humaine. Et même si vous aviez, tout juste, votre Dans leur écrasante majorité, ils sont opposés à tout change- vous l’avez trouvé en 1979.
longévité au pouvoir est perçue comme un facteur discrimi- ment de constitution. Ils me demandent de vous dire, très hum- Vous devez réconcilier le Congo avec lui-même, avant votre
nant; et comme toute discrimination, elle éteint la lumière. blement, qu’en 2002, le Président Jean-Pierre Thystère-Tchi- retraite bien méritée en août 2016. N’avez-vous pas vous-même
Cependant, nous savons tous que, seul, le souci de bien et caya, contre vents et marées, vous avait soutenu à l’élection déclaré que quel que soit le feu des passions, ce qui nous unit
mieux faire au bénéfice du grand nombre, toujours, vous ani- présidentielle, en application, semble-t-il, des accords de par- est plus fort et plus cher que ce qui nous divise?
mait. tenariat et électoral. Pour éviter de laisser notre pays entre les mains de revan-
Seulement voilà: le 14 août 2016, votre pirogue sera sur le sa- En 2009, je me suis investi, moi-même, pour votre réélection. chards qui n’aspireraient qu’à la pratique de la chasse aux
ble et vous aurez en principe constitutionnellement cessé de Et je précisais, devant les militants en courroux, qu’il fallait sorcières, je vous suggère, donc, tenant compte de l’urgence
ramer. C’est cette position optimiste et hautement humaniste vous soutenir, pour avoir raison demain. Demain, c’est de la situation, de mettre en place les mécanismes d’un atter-
que vous avez justement validé dans votre livre-entretiens in- aujourd’hui. Les militants de notre parti disent que si le Parti rissage en douceur qui pourrait se décliner de la manière sui-
titulé: «Parler vrai pour l’Afrique», paru aux Editions Robert Congolais du Travail (P.C.T.) et le R.D.P.S forment une seule et vante:
Laffont, en 2009. Dans ce livre, en effet, vous avez parlé vrai, même famille politique, le moment est donc venu, pour le P.C.T, 1- Garder le statu quo, puisque toutes les institutions de la
non seulement pour l’Afrique, mais aussi et surtout pour le de soutenir le candidat du R.D.P.S à l’élection présidentielle République tournent sans crise: dans ce cas, il appartiendra à
Congo, en libérant votre parole aux pages 89-90 en ces ter- de 2016. votre successeur de proposer au peuple congolais son pac-
mes: «… Je commence à envisager la sortie, parce que notre Dans la même veine de désaccords, devant vous, nombreux kage sur les réformes institutionnelles;
Constitution stipule que, à plus de 70 ans, on ne peut être can- de nos concitoyens qui se réclament de vos amis, de vos con- 2- Convoquer les états généraux inclusifs de la Nation bien
didat à la présidentielle... en tous cas, la Constitution précise seillers ou de vos confidents vous encouragent à aller au chan- encadrés dans le temps et le contenu, pour éviter les erre-
que le président ne peut effectuer plus de deux mandats». gement. Ils disent qu’ils le font par crainte ou par lassitude, ments du passé. Ces états généraux puiseront leur source dans
Mais, depuis quelques temps, certains de vos plus proches par prudence ou par couardise, par politesse ou par courtoi- notre jurisprudence politique et dans notre sociologie.
collaborateurs et non des moindres font des sorties à haute sie. Car, en vérité, dès qu’ils ne sont plus à portée de votre Et cela ne peut se faire que de façon communément vraie, c’est-
intensité de dangerosité publique, indiquant clairement qu’il voix, ils empruntent des sentiers diamétralement opposés, à-dire avec le consentement de l’ensemble des acteurs politi-
faut changer la Constitution pour vous permettre de demeurer nous demandant de nous investir tous ensemble pour le NON ques.
au pouvoir ad vitam aeternam. au changement. Dans l’un et l’autre cas, il serait souhaitable d’adopter une
En ces temps tumultueux, ces prises de position sont Dans ces conditions, se maintenir au pouvoir comme vous le feuille de route tout à fait consensuelle et sans divertir à
criminogènes et suicidaires. On peut même douter de la sin- conseillent certains thuriféraires serait une obstination dérai- d’autres activités:
cérité de ce genre de discours aux relents flatteurs et rusés! sonnable. Nous avons le devoir républicain et fraternel de vous 1- Mettre en place une Commission Nationale d’Organisation
Ce qui est sûr, c’est que lorsque les temps seront impétueux, le dire et d’envisager, de concert, une passation vertueuse, des Elections véritablement indépendante;
ils vont tous se débiner, vous abandonnant presque seul dans car il y a aussi une vie après ce pouvoir temporel. 2- Reprendre le recensement administratif spécial sous l’égide
le navire avec votre épouse, vos enfants, vos neveux et vos de cette commission, pour donner plus de cohésion sociale à
petits-enfants. Monsieur le Président, notre action commune;
Vous devrez rentrer dans l’histoire par la grande porte et non Sur un tout autre registre, je voudrais maintenant vous dire 3- Déterminer la nature et l’étendue de l’amnistie dont vous
vous retrouver dans la poubelle de l’histoire. Votre longue ex- que quand bien même nous voudrions aller au référendum, devrez bénéficier, vous et vos plus proches collaborateurs.
périence de la gestion des hommes vous a certainement déjà avec quel corps électoral le ferait-on? Au nom de la paix que Jésus nous a tous légué en héritage, je
conduit à conclure que personne ne vous aime plus que vous Au plan national, le dernier recensement administratif spécial vous suggère de laisser tous vos louveteaux politiques ainsi
ne vous aimez vous-même. Vous êtes d’abord et avant tout, a donné des résultats tout à fait troublants. Des résultats qui que tous les autres Congolais qui en sont capables, se sou-
un homme libre; et que donc, rien ne dérobe votre cœur. portent en eux-mêmes les germes de la discorde. Ceux qui mettre à la volonté populaire.
Mais curieusement, ces discours trouvent un écho en vous, ont fait ce sale boulot l’ont fait au mépris de toute considéra- L’élection présidentielle à laquelle vous ne devrez plus pren-
puisque vous avez déclaré devant le Parlement réuni en con- tion scientifique. C’est une insulte à l’intelligence, un recul dre part, une fois terminée, vous passerez le flambeau à votre
grès que le peuple souverain sera consulté par voie référen- démocratique, une honte pour la République. Le verre n’est ni successeur dans la sérénité. Après tout, ne l’avez-vous pas
daire. à moitié plein, ni à moitié vide. Il est tout à fait vide. déjà fait en 1992?
Cependant, même si cette position paraît juridiquement dé- Au plan international, la crédibilité de nos institutions en ma- Nous devons rechercher le consensus le plus large possible
fendable, n’oublions pas que vous avez prêté le serment de tière électorale est rudement mise en cause. La mission de et avoir une seule devise à savoir: «Tous pour le Congo, le
respecter la Constitution devant le Parlement réuni en con- l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) conduite Congo pour tous». Il s’agit véritablement ici, pour vous et nous,
grès, c’est-à-dire devant le peuple congolais, donc devant Dieu, par Messieurs Cyrille Zogo Ondo et Jean-Paul Alaterre était de sauver notre patrie, de prouver au reste du monde, que
le Grand Architecte de l’Univers; et faire autrement est un par- venue à Brazzaville, pour remettre aux autorités les conclu- nous sommes capables de sursaut national. Sauvons-le
jure; avec tout ce que ce mot renferme de sens et de considé- sions de leurs travaux effectués du 30 novembre au 7 décem- Congo. Telle est la pierre que j’ai voulu très modestement vous
ration pour vous, pour votre modeste correspondant et pour bre 2013, notamment sur les élections. Le verdict est sans apporter pour la construction de notre maison commune, le
les autres. Car je pense, je crois et je sais que vous êtes aussi appel, le pays est infréquentable en matière électorale. Congo.
un homme d’honneur. L’une des questions légitimes que vous vous posez, actuelle- Veuillez agréer, Monsieur le Président et Cher frère, l’expres-
Le silence circonstancié du peuple n’est pas une tacite appro- ment, est celle de savoir qui vous succédera et dans quelles sion de ma très haute et fraternelle considération.
bation; le peuple n’est pas anesthésié; c’est un volcan qui som- conditions, Dieu étant insondable. Ce que nous voyons tous
meille avec des cauchemars de grogne, de colère et de révolte
potentielle. Les signaux que nous envoient certains de nos
n’est que l’actualité, la réalité est toute autre. Alors, que faire?
Et surtout comment faire?
Mabio MAVOUNGOU-ZINGA
LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 9
VIE DE L’EGLISE
3ème forum diocésain de la jeunesse (archidiocèse de Brazzaville) REMERCIEMENTS

Les jeunes invités à consolider la Pour le bon déroulement des obsèques


de l’Abbé Toussaint MIKALA (1944-2015)
famille par la prière «Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris: que le nom
du Seigneur soit béni!» (Job 1,21)
La troisième édition du forum diocésain de la jeunesse s’est Son Excellence Mgr Bienvenu
déroulée, du 6 au 8 février 2015, à la cité Don Bosco, à Brazza- MANAMlKA, évêque de
ville. Axé sur la question de la famille, ce forum a connu la parti- Dolisie, exprime sa recon-
cipation de plus d’une centaine des jeunes de l’archidiocèse de naissance et sa gratitude à
Brazzaville, accompagnés par l’abbé Gabriel Massembo, aumô- toutes les personnes qui ont
nier de l’enfance, vice-président de la C.d.p.e.j (Commission dio- assisté le Diocèse de Dolisie
césaine pour la pastorale de l’enfance et de la jeunesse) et par lors du deuil de l’Abbé Tous-
des religieux. A cette occasion, ces accompagnateurs ont ex-
horté les jeunes à œuvrer dans la prière, pour la consolidation
saint MIKALA, rappelé à Dieu,
de la cellule familiale tant au sens chrétien qu’au sens social. le 28 janvier et inhumé le 4 fé-
vrier 2015, au cimetière privé

P
lusieurs communica- ment de l’éducation au «mbon- de la cathédrale Saint Paul de
tions ont été données au gui», est un mal social perma- Dolisie.
cours du forum sur des nent qui détruit à petit feu, les Que Mgr Miguel Olaverri, évê-
thèmes comme: «La famille jeunes, principales victimes de
congolaise et le dessein de ce phénomène. La mondialisa- que de Pointe-Noire et Mgr Yves-Marie Monot, évêque de
Dieu: défis, enjeux et perspec- tion est, en effet, souvent ob- Ouesso, qui ont honoré de leur présence cet événement, soient
tives pastorales. (Lecture et jet de discordes entre parents, Une vue des participants au forum. remerciés! Que les Vicaires généraux de Pointe-Noire, de Nkayi
commentaire du message des frères et sœurs. De plus, elle les jeunes ont appris et esquis- proposer des enseignements
évêques du Congo sur la fa- tord le cou à l’éducation «reli- et de Kinkala, ainsi que le Délégué de l’Archidiocèse de Braz-
sé quelques pas des danses is- approfondis aux jeunes sur les
mille)»; «Enfants et jeunes ca- gieuse». raéliennes et juives. Ce mo- questions liées à la nature hu- zaville, trouvent ici également notre gratitude. Les Autorités
tholiques, consolidons nos fa- D’où, l’appel à consolider la fa- ment a été baptisé: «L’unité par maine et à la spiritualité, et se administratives, politiques et judiciaires de la ville de Dolisie,
milles»; «Jeune de Brazzaville, mille, par la prière, malgré l’eth- la danse qui est prière». servir de Radio Magnificat, particulièrement Monsieur le Préfet du Niari, Monsieur le Pré-
prépare ton projet de mariage, nocentrisme, le racisme et tous
afin de bâtir une familles chré- les autres écueils brisant l’am-
Face aux maux qui affectent la pour évangéliser sur la famille. sident du Conseil départemental et Monsieur le Procureur de
famille, les participants ont for- Le troisième forum diocésain
tienne», etc. Il y a aussi, eu pro- biance bon enfant au sein de la mulé quelques recommanda- de la jeunesse s’est achevé,
la République, n’ont pas été en reste. A elles aussi, l’expres-
jection de document vidéo sur famille. Un appel à l’unisson tions. Parmi lesquelles: initier dimanche 8 février, en l’église sion de notre gratitude!
les deux parties les plus impor- soutenu par les refrains de des visites des prêtres et reli- Sainte-Rita de Moukondo, par Comment rester indifférents devant la participation de près de
tantes de la messe, à savoir, la l’hymne de la «jeunesse congo- gieuses, dans les familles; une messe présidée par le père soixante-dix prêtres, religieux et religieuses, venus massive-
célébration eucharistique et li- laise» et l’hymne national, «La créer au profit des jeunes, des Sylvain Vianney Bamana, curé
turgique, qui transforment congolaise», où raisonnent des ment des diocèses de Nkayi et de Pointe-Noire? Nous
activités génératrices de reve- de cette paroisse, avec entre
l’homme. Les thématiques ont mots d’amour et de paix. nus, afin d’occuper les jeunes, autres concélébrants, l’abbé n’oublions pas non plus les prêtres diocésains et l’ensemble
été nombreuses pour amener Les débats sur le projet de ma- car «l’oisiveté est un vice»; Gabriel Massembo. des fidèles du diocèse de Dolisie pour leur implication multi-
les jeunes à remettre bon ordre riage des jeunes (choix du con- créer des plates-formes Hordel forme. Merci enfin à la Commission Spéciale mise en place
dans la vie au sein des familia- joint, option et régime de ma- BIAKORO-MALONGA
les, tout en prière, tout en mé- riage, la place de Dieu dans le
d’échanges dans les paroisses; pour la supervision des obsèques.
ditation. foyer conjugal etc.), ont égale- Plusieurs personnes nous ont soutenus spirituellement et fi-
Selon un constat réalisé par ment marqué les assises du nancièrement. Que Dieu répande sa bénédiction sur tous pour
l’abbé Daleb Mpassi, chancelier forum. A ce sujet, les jeunes ont cette marque de générosité et de solidarité.
du diocèse de Kinkala, qui a bénéficié des conseils du cou- Radio Magnificat 93.5FM
ouvert la troisième édition du ple Mbenguet, marié religieuse-
forum diocésain de la jeunes- ment, avec ses neuf ans d’ex-
Notre Radio, à votre service depuis 5 ans. Au nom de Son Excellence
se, le soir du vendredi 6 février, périence de vie conjugale. Un La Radio de la Joie, la Joie de ceux qui (s)’aiment! 93.7 FM Mgr Bienvenu MANAMIKA
en décortiquant le message bel exemple que les jeunes di- Nos Contacts: Tel: 05 543 12 30 - 06 952 17 68 Le Service de Communication du Diocèse de Dolisie
des évêques sur la famille, plu- sent vouloir suivre, en plaçant E-mail: radio.magnificat@yahoo.fr
sieurs maux empoisonnent la le Christ au cœur de leurs
vie en famille. La mondialisa- unions. Sans par ailleurs, tenir
Radio Magnificat est située dans l’enceinte du Centre Interdiocésain
des Œuvres (CIO), près du CHU, derrière l’Ambassade de Chine
IN MEMORIAM
tion, par exemple, en remplace- à distance, bibles et chapelets,
(12 février 2013
AVIS DE RECRUTEMENT Anniversaire 12 février 2015)
Voici deux ans, qu’il
Une société spécialisée en conception des logiciels de gestion et
en ingénierie informatique recherche: a plu à Dieu de rap-
peler à Lui:
• un ingénieur informaticien, spécialité: analyste programmeur ou KAVA Jean Brice (Le
Bac +3 avec deux (2) ans d’expériences dans la conception et le Doyen).
développement des logiciels; En ce jour anniver-
saire, le collectif de
• Deux (2) Assistants marketing et Conseillers en gestion (Bac + 3) ses amis prie tous
avec au moins deux années d’expériences dans la gestion finan-
cière et comptable des entreprises. ceux qui l’ont connu,
d’avoir une pensée
Les détails sur cette notification d’offre d’emploi sont à trouver sur pieuse pour lui.
le site www.gereplus.com. Paix à son âme!

La date limite des dépôts des candidatures est fixée au 25/02/2015. Le 13 février 2015, Mlle
MONGO Nadège Rokia VENTE VILLA
Étude de Maître Zahour MBEMBA
a eu une année de R+1 SOPROGI MOUKONDO
Notaire titulaire d’office au 965 rue Sounda, Plateau de 15 ans plus.
Boîte Postale 433, Brazzaville, République du Congo/Siteweb: mbembanotaire.net
Téléphone: (+242) 06 990 26 90/E-mail: zahour@mbembanotaire.net
Propriétaire vend villa R+1
à Moukondo Soprogi
ANNONCE LEGALE
SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE
Erratum
«TROPICANA» Villa très bien située: Ecole primaire, Centre de
AU CAPITAL SOCIAL DE 1 000 000 FRANCS CFA
SIÈGE SOCIAL:
Une erreur s’est santé et Poste de Sécurité Publique (Police) de
SIEGE SOCIAL: AVENUE FOCH, IMMEUBLE SEP, FACE BUREAU PNUD/BRAZZAVILLE glissée dans notre Moukondo à proximité.
REPUBLIQUE DU CONGO/RCCM Brazzaville N° CG/BRZ/15 D 235
édition n° 3468 du Rez-de-chaussée: 1 chambre, 1 salle de douche
CONSTITUTION
Par actes notariés du 09 février 2015 reçus en l’Étude de Maître à l’objet social, pourvu que ces opérations n’affectent pas le carac-
mardi 10 février avec W.C visiteur, 1 salon, 1 salle à manger, 1 cui-
Zahour MBEMBA-EL HIOULI, Notaire à Brazzaville, il a été consti- tère civil de la société. 2015, en page 12, sine + chauffe-eau (neuf).
tué une société ayant les caractéristiques suivantes: -Dénomination sociale: «TROPICANA»
-Forme: Société Civile Immobilière.  -Siège social: Avenue Foch, immeuble SEP, Face bureau PNUD Braz- sur l’article consa- Etage: 3 chambres, 1 salle de bain, 1 W.C.
-Objet: La société a pour objet en République du Congo et à l’étran-
ger: La promotion immobilière; L’acquisition, la gestion, l’exploita-
zaville, République du Congo.
-Durée: 99 ans. cré aux obsèques Deux cours avec deux portails donnant sur deux
tion par bail, la prise à bail ou autrement de tous immeubles bâtis
ou non bâtis, urbains ou ruraux; d’habitation, commerciaux ou in-
-Capital: 1.000.000 FCFA.
-Déclaration notariée de souscription et de versement: Toutes les de l’abbé Toussaint rues, dont une rue goudronnée.
Equipements: bâche à eau, surpresseur + pré-équi-
dustriels; L’acquisition, la construction, l’édification, la transforma-
tion, et l’exploitation de tous immeubles d’habitation, commerciaux
parts souscrites ont été intégralement libérées.
-Direction de la société: Monsieur Charles Bruno DOGBE nommé Mikala. Au lieu de: pement générateur électrique, bâtiment, portails et
ou industriels; L’acquisition puis la construction aux fins de vente
de tous immeubles d’habitation, commerciaux ou industriels; La
gérant pour une durée indéterminée.
-Dépôt légal: Le 11 février 2015 au Greffe du Tribunal de Commerce l’abbé Toussaint murs de clôture repeints.
gérance de tous biens fonciers ou immobiliers; A titre exception- de Brazzaville.
Minkala, lire plutôt:
nelle, l’aliénation d’immeubles devenus inutiles à la société au -Immatriculation: Au RCCM de Brazzaville sous le n° CG/ BRZ/15 D 235.
Prix à débattre avec propriétaire.
moyen de vente, échange ou apport en société; Et plus générale-
ment toutes opérations financières, mobilières, ou immobilières,
Pour insertion. l’abbé Toussaint
annexes ou connexes, se rattachant directement ou indirectement
Brazzaville, le 13 février 2015
Maître Zahour MBEMBA Mikala. Contact: 05-589-66-64

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 10


VIE DE L’EGLISE
23ème journée mondiale des malades
Cette semaine
«J’étais les yeux de l’aveugle, au Vatican
les pieds du boiteux» «Le cardinalat est un service,
Instituée par le Saint Pape Jean-Paul II, en date du 13 mai 1992,
la journée mondiale des malades, célébrée le 11 février de cha-
que année, en la fête de Notre-Dame de Lourdes, en est à sa
souvent accusées à tort ou à
raison du phénomène de la sor-
cellerie.
pas une promotion»

C
Stigmatisant certaines prati-
23ème journée. Et sur invitation du Pape François la journée a été ques qui nuisent à la vie fami- e sont trois événements en un que le Pape François a
célébrée sous le thème: «J’étais les yeux de l’aveugle, les pieds liale congolaise, les évêques du présidés au cours de la semaine écoulée, avec comme
du boiteux», verset extrait du livre de Job. (Jb. 29, 5) Congo, réunis en plénière an- point focal le Consistoire ordinaire de samedi au cours
nuelle au cours de leur 42ème
duquel il a créé 20 nouveaux cardinaux, dont deux Africains.
Qui est Job? sonnements. Elle est plutôt,
comme le décrit saint Jacques
assemblée plénière sur la Fa-
mille (du 5 au 11 mai 2014), dé-
Job est cet homme juste, sans dans son épître, «pure, puis claraient: «Toutes ces prati-
avoir péché, se retrouve victi- pacifique, indulgente, bien- ques, et d’autres analogues,
me de tous les maux et fait l’ex- veillante, pleine de pitié et de montrent un échec dans la
périence de la misère humaine bons fruits, sans partialité, construction de la famille dans
jusqu’à mettre sa foi à l’épreu- sans hypocrisie» (3,17), écrit le notre société... Tandis qu’elles
ve par ses contemporains. Avec Pape dans son message au n°1. dévitalisent la civilisation, elles
Job, nous nous indignons con- Il précise que «la sagesse du déshonorent ceux qui s’y li-
tre l’injustice qui nous est fai- cœur veut dire servir le frère» vrent plus encore que ceux qui
te: «pourquoi moi?». (n°2). les subissent, et elles attentent
Dans le procès de la vie, nous gravement à la survie de la fa-
avons le droit de jeter à la face Eric Béranger N’sondé.
de Dieu ce «pourquoi?». Pour- Médecins et prêtres de lui. Mais comment le trou-
mille et à l’honneur du Créa-
teur» (n°2).
tant, comme le souligne Pierre
Odon: «Le livre de Job, contrai-
appelés à la fidélité ver s’il est souvent parti ou ab- Dans ce que nous vivons ac-
rement à ce que l’on pense, ne du service sent de son poste? S’il est lan-
cé à poursuivre d’autres activi-
tuellement, il serait donc injus-
te, de notre part de ne pas sou- Le Pape
pose pas le problème de la L’hôpital où se vit la gravité des
souffrance, il le récuse, il attes-
tés que celles pour lesquelles ligner le rôle important joué par François a
situations rencontrées (acci-
te qu’il n’y a pas de solution. dentés, malades en réanima-
il s’était engagé!». les religieuses (dans les hôpi- présidé
Le pape Jean-Paul II dans son taux et maisons de repos). En samedi la
Passionné de l’homme, Dieu le tions, femmes luttant entre la effet, on parle généralement de
exhortation apostolique «Chri- messe du
montrera lorsqu’il préférera vie et la mort au cours d’un ac- «ministres laïcs» et le mot leur
sti fidèles Laici» rappelait en Consistoire à
laisser mourir son Fils. La croix couchement…) interpelle, convient partiellement, puis-
son temps: «C’est vous, méde-
sera donc la réponse à l’inter- donc, le médecin en première cins, infirmiers et tout le per- qu’elles ne sont pas ordon- laquelle il a
rogation de Job. Au terme du ligne dans sa vocation. Ici, on sonnel de santé qui êtes appe- nées, mais en partie seulement, convié le Pape
combat, nous découvrons que ne rencontre pas de conflit de puisque par leur consécration émérite Benoît
lés à être l’image du Christ et
la foi est au-delà des justifica- pouvoir (qui est pour ou con- religieuse et leur vocation elles XVI, derrière
de son Eglise dans l’amour en-
tions, des réquisitions, des ar- tre la Constitution du 20 janvier
guments de l’accusation et des
vers les malades et les souf- constituent, dans l’Eglise, avec lui sur la
2002), de revendications ou de
réponses de la défense. Le li- souci de promotion. La seule
frants» (n°53). les religieux, un pôle irréducti- photo.
ble à la dichotomie prêtre-laïcs.
vre de Job n’apportera pas une chose qui compte, c’est de sau-
réponse aux questions dra- ver une vie humaine. Il s’agit, La valeur de Pour le pape en effet, «le temps
passé à côté du malade est un
matiques que nous nous po-
sons, il ne justifie pas Dieu mis
donc, d’un véritable «service de
sanctification», c’est-à-dire,
l’accompagnement temps sacré. C’est une louan-
en accusation par le scandale une participation à l’œuvre du
«Que de chrétiens rendent té- ge à Dieu, qui nous conforme à • C’est, d’abord, lundi dernier que le Pape a ouvert les travaux
moignage aujourd’hui encore, l’image de son Fils, qui «n’est du C-9, ainsi appelé parce qu’il s’agit du Conseil des 9 cardi-
de notre détresse, il nous mon- salut. pas venu pour être servi, mais
tre un homme libéré, pacifié, non par leurs paroles mais par naux que le Pape s’est choisis pour l’aider dans la lourde tâ-
En sage africain et archevêque pour servir et donner sa vie en
confiant, qui a fait l’expérience leur vie enracinée dans une foi
de Brazzaville, Mgr Barthélémy
authentique, d’être «les yeux de rançon pour une multitude» (Mt che de réformer la Curie romaine. Le Pape a placé son pontifi-
de Dieu dans le dénuement». Batantu (d’heureuse mémoire),
(Pierre Odon Commentaires l’aveugle» et les «pieds du boi- 20,28)». (n°3) cat à l’enseigne de la transformation des structures dirigean-
dans sa lettre pastorale du ca- Au final, si la journée mondiale
des lectures dominicales, an- rême 1983, sur la stabilité et la
teux»! Des personnes qui sont tes de l’Eglise, un travail qu’il a jugé «nécessaire» et qui lui fut
proches des malades ayant du malade nous invite, donc, à
née B, édition Don Bosco, Pa- fidélité des prêtres, écrivait: célébrer et à prier davantage d’ailleurs confié par les cardinaux en conclave lorsqu’ils le
besoin d’une assistance per-
ris, 1990, P.97). «L’esprit apostolique exige en
manente, d’une aide pour se pour nos frères et sœurs mala- choisirent comme 266è Pape de l’Eglise catholique le 13 mars
En effet, dans son message, le outre que nous soyons fidèles
Pape François propose aux laver, s’habiller, se nourrir», des, n’oublions pas également 2013. «La réforme n’est pas une fin en soi, mais un moyen
à notre mission, à notre minis- de contempler et de prier les
personnes malades, de même tère, et stables à notre poste de
nous dit le pape François. pour donner un vrai témoignage chrétien, pour favoriser une
Si en Europe, ce travail est as- saints du troisième millénaire,
qu’aux professionnels et béné- travail. L’apôtre est aussi un pas ceux qui sont canonisés
évangélisation plus efficace, pour promouvoir un esprit
suré dans des «maisons de re-
voles de la santé, de méditer en pasteur. Or, un pasteur (ou un
pos» ou par vocation pour cer- par le Vatican, mais ceux qui œcuménique plus fécond, pour encourager un dialogue plus
rapport avec le thème annuel médecin) est comme un père de
sur la sagesse du cœur (Sa- taines congrégations religieu- meurent sans avoir eu la chan- constructif avec tous», a rappelé le Pape durant la semaine.
famille ou une mère nourriciè-
pientia corgis). «Cette sagesse re. Les fidèles auxquels il a été
ses: A.c.a (Association congo- ce de rencontrer un médecin, • Ensuite, jeudi, le Pape a ouvert les travaux du Consistoire
laise «accompagner») et les victimes et tués par l’ignoran-
n’est pas une connaissance envoyé, voudraient le trouver ce de ceux qui prétendent
extraordinaire des cardinaux au cours duquel le C-9 est venu
Petites sœurs des pauvres pour
théorique, abstraite, fruit de rai- chaque fois qu’ils ont besoin
le cas de l’archidiocèse de changer le cours de l’histoire, présenter les fruits de ses travaux de trois jours au Vatican.
Brazzaville, force est de recon- avec le fer de la kalachnikov. «L’objectif à atteindre est toujours celui de favoriser une plus
Office de Maître Jean Bertin SELA, Notaire, naître que beaucoup de vieilles grande harmonie dans le travail des différents dicastères et
titulaire d’un office notarial, sis 101, rue Lamothe, Immeuble personnes souffrent et meurent Eric Béranger N’SONDE
NKOUNKOU Fils, 1er Etage, Plateau Centre-ville, bureaux, afin de réaliser une collaboration plus efficace, dans
B.P: 13665,Tél.:(00242)
dans des conditions peu hygié- (Prêtre en mission pastorale cette transparence absolue qui contribue à une authentique
niques et abandonnées à leur en Italie)
06.666.91.71/22.612.81.16, triste sort dans nos familles. Et synodalité et collégialité» dans l’Eglise, a rappelé le Pape.
Brazzaville • Et puis, samedi dans la basilique Saint Pierre, le Pape Fran-
ANNONCE LEGALE Calendrier annuel de la Conférence çois a tenu le Consistoire ordinaire au cours duquel il a créé
20 nouveaux cardinaux dont deux Africains: le cardinal
SOCIETE «LE DISTINGUO SERVICES»
Au capital de F. CFA d’un million (1.000.000) épiscopale du Congo Berhaneyesus Demerew Souraphiel, archevêque d’Addis-
Siège social sis à Brazzaville Abeba (Ethiopie) et le cardinal Arlindo Gomes Furtado, évê-
17, rue Mbinda, Talangaï/Brazzaville que de Santiago de Cabo Verde (Cap-Vert).
République du Congo Du 1er au 6 décembre 2014:
Avec les 20 cardinaux créés samedi, le Collège cardinalice se
Suivant acte authentique, en date à Brazzaville du trois fé- Retraite spirituelle à Liambou (Pointe-Noire) compose désormais de 227 cardinaux, parmi lesquels 125 sont
vrier deux mil quinze, reçu par Maître Jean Bertin SELA, No- Du 11 au 13 février 2015: des cardinaux électeurs (ont moins de 80 ans) et 102 des non-
taire, dûment enregistré à Bacongo, le six février deux mil Session pastorale au C.i.o (Brazzaville) électeurs. En répartition continentale, on compte 27 cardinaux
quinze, sous le folio 024/1 n°192, il a été constitué une so-
ciété ayant les caractéristiques suivantes: Du 20 au 26 avril 2015: d’Amérique du Nord, 26 d’Amérique du Sud, 22 d’Asie, 21 d’Afri-
Assemblée plénière au C.i.o (Brazzaville) que, 8 d’Amérique centrale et 5 d’Océanie. Le continent le plus
Forme: Société à responsabilité limitée; Visite ad limina apostolorum à Rome (Italie) représenté en son sein est l’Europe avec ses 118 cardinaux.
Objet: A signaler aussi que le Pape émérite Benoît XVI a pris part au
- Bâtiment et travaux publics; - Vente de fournitures de bu- 4 mai 2015: Consistoire ordinaire de samedi (notre photo).
reau et matériels informatiques; - Vente de ciment; - Trans- Audience avec le Pape à Rome (Italie) • Durant la semaine aussi, le Pape François a reçu en audience
port; - Hôtellerie; - Alimentation; - Boucherie; - Quincaillerie; au Vatican, entre autres personnalités, Mme Sahindokt
- Location et vente de véhicule; - Vente de pièces de rechange Molaverdi, vice-présidente d’Iran. Le Vatican et la République
automobile; - Vente aliments de bétail; - Vente de boissons Nouveaux tarifs pour abonnement islamique entretiennent de bonnes relations: l’ancien prési-
locales et importées; - Import-Export.
Dénomination: SOCIETE «LE DISTINGUO SERVICES»; Congo Autres pays d’Afrique dent iranien Mohammad Khatami avait déjà rencontré, à Rome
Siège social: à Brazzaville, 17, rue Mbinda, Talangai; 6 mois 96 Euros en 1999, le Pape Jean-Paul II. Il était revenu en 2005 pour les
Capital social: Un million (1.000.000) de F. CFA, divisé en cent Retrait sur place: 15.600 192 Euros obsèques du Pape.
(100) parts de dix mille 10.000) F. CFA chacune, numérotées Expédié: 23.400 Europe • Au cours de l’audience générale de mercredi, le Pape Fran-
de 1 à 100, entièrement libérées et toutes attribuées à l’asso- 1 an 96 Euros çois a lancé un nouvel appel à la solidarité après la mort de
cié unique; Retrait sur place: 31.200 192 Euros plus de 300 migrants en Mer Méditerranée. «Je désire assurer
Gérance: Monsieur ETOUA Claver David, a été nommé Gé- Expédié: 46.800 de ma prière pour les victimes, et encourager de nouveau à la
rant statutaire; Amérique-Asie solidarité, afin que personne ne manque du secours néces-
Registre de commerce: Le dépôt légal a été effectué au tribu- France, Afrique Francophone 100 Euros
nal de commerce de Brazzaville, le treize février deux mil 91 Euros 200 Euros
saire», a dit le Pape.
quinze, sous le n° 15DA 138 et le n° RCCM CG-BZV-15 B 5668. 182 Euros A la semaine prochaine!
Pour tous renseignements, contacter les bureaux de
Pour avis La Semaine Africaine à Brazzaville et à Pointe-Noire. Albert S. MIANZOUKOUTA
Maître Jean Bertin SELA e-mail: lasemaineafricaine@yahoo.fr (Correspondant au Vatican)

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 11


PUB

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 12


SOCIETE
Projet Sifodd Filière avicole au Congo
Doter le Congo d’un logiciel, pour Mettre en place une
réduire efficacement les émissions interprofession des
de gaz à effet de serre aviculteurs
Le projet Sifodd (Système d’information pour la gestion fores- La section agriculture de la Chambre de commerce de Brazzaville a or-
tière et le développement durable), placé sous la tutelle du Mi- ganisé, mercredi 11 février 2015, un atelier de sensibilisation et de resti-
nistère de l’économie forestière et du développement durable, tution de l’étude relative à la cartographie de la filière avicole au Congo,
et le Pnud (Programme des Nations Unies pour le développe- à travers le P.r.c.c.e (Programme de renforcement des capacités com-
merciales et entrepreneuriales), dans le cadre de la coopération Congo-
ment) ont signé, mercredi 11 février 2015, un accord pour le mon- Union européenne. Cet atelier, qui s’est déroulé dans la salle de confé-
tage du registre national des projets et initiatives liés à la mise rence de la Chambre consulaire de Brazzaville, a eu pour objectif de re-
en œuvre du processus Redd+ (Réduction des émissions liées cueillir les contributions des éleveurs, mais surtout d’identifier les diffé-
à la déforestation et à la dégradation des forêts, avec inclusion rents acteurs évoluant dans la filière, de caractériser la typologie de l’éle-
de la gestion durable des forêts, la conservation de la biodiversité vage, afin de mettre en place une interprofession des aviculteurs. Parmi
et l’accroissement des stocks de carbone). Et, c’est Mme Laeticia les acteurs ciblés: les producteurs de volaille, les fournisseurs de l’ali-
Nkakou, coordonnatrice du projet Sifodd, et Mohamed Abchir, ment de bétail et les éleveurs.
représentant adjoint du Pnud, qui ont paraphé le document, dans
la salle du Merc, au Cinu (Centre d’information des Nations
Unies), à Brazzaville. De cet accord, un registre national Redd+,
outil de recensement de toutes les activités, voire des politiques
engagées, afin de pouvoir réduire, efficacement, les émissions
de gaz à effet de serre, sera développé.
Les participants à l’issue de l’atelier.

A
vec ce registre, le Con- d’analyse des projets Redd+. Il
go sera doté d’outils de devra servir, également, à re-
suivi et pourra se proje- censer toutes les activités; le leur activité et alimenter aussi Nous mettons tout en œuvre
ter dans la phase d’investisse- registre se présentant comme la base des données. C’est pour que la République du Con-
ment au processus Redd+. Il un incontournable outil de sui- pour cette raison qu’avec le go arrive à atteindre ses objec-
faudra cinq mois pour monter vi et de collecte de données, à projet Redd+, on a eu plusieurs tifs pour la phase préparatoire
ce registre, avec comme résul- travers lequel toutes les activi- discussions depuis 2014, pour à la Redd+. Une fois de plus, il
tat attendu, un logiciel Regi- tés, dans le cadre du proces- voir dans quelle mesure le pro- est du devoir de chacun de
redd et une interface web, les- sus Redd+, vont être réperto- jet Sifodd pouvait accompa- s’impliquer, résolument, dans
quels devront être disponibles riées. En tant qu’outil fédéra- gner la Redd. Après plusieurs le travail, en donnant le meilleur
courant juillet 2015. Ce, dans le teur, il permettra d’établir le séances de travail, nous avons de soi-même, tout en ayant à Vue des participants.
but de respecter les engage- niveau de référence national; pu rédiger les termes de réfé- l’esprit que les communautés Plus d’une trentaine d’éleveurs venus, essentiellement, de Brazzaville, a
ments internationaux pris par le de comptabiliser les réductions rence, qui ont permis d’expri- tant nationale qu’internationa-
mer clairement les besoins du le attendent beaucoup des di-
pris part à cet atelier, animé par Yvon Ntiétié, expert en la matière. Ce
Congo, à travers le Ministère de des émissions nationales à
projet Redd». videndes des produits des ser- dernier avait à ses côtés David Tezzot, éleveur, agriculteur indépendant
l’économie forestière et du dé- soumettre à la convention ca-
veloppement durable. Et c’est dre sur le changement climati- Mohamed Abchir: a reconnu, vices environnementaux et de et membre associé de la Chambre de commerce, d’industrie, d’agricul-
là toute la raison de la mise en que et, de faire le lien entre la de son côté que «malgré le re- l’expérience de la République ture et des métiers de Brazzaville.
place du projet Sifodd, lequel stratégie nationale et sa mise tard constaté dans le démarra- du Congo». L’étude, ayant fait l’objet de cet atelier, a été menée dans le cadre du
vise la création d’une base de en œuvre opérationnelle. ge des activités d’élaboration Le logiciel qui sera produit est Programme de renforcement des capacités commerciales et
données centralisée du secteur Vu l’intérêt du projet, Mme Lae- de la stratégie nationale débu- un outil informatique perfor- entrepreneuriales. La cartographie, issue de cette étude, présente trois
forestier, en intégrant aussi ticia Nkakou estime qu’il «est tée en 2013, force est de cons- mant pour la Redd+, pour réali- espaces, lesquels renvoient à la stratégie, à la technologie et à la rela-
tous les systèmes informati- nécessaire que le Sifodd puis- tater que le Congo est sur la ser ses activités. tion. Ces espaces intègrent la chaine de production et de transformation
ques des secteurs forestiers et se mettre à la disposition des bonne voie, pour avoir son do- commerciale. La cartographie fait ressortir, également, la typologie des
du développement durable. différentes structures, les ap- cument final et les outils de Philippe BANZ acteurs de la filière, avec des intervenants internes (fournisseurs d’intrants
Le Sifodd est, en effet, un outil plications qui leur permettront mise en œuvre de cette straté- agricoles, producteurs et distributeurs) et les intervenants externes (vé-
efficace de recensement et de pouvoir gérer, au quotidien, gie, à la fin de cette année 2015. térinaires externes, zootechniciens, structures d’appui au secteur d’éle-
vage et services publics d’accompagnement des éleveurs, etc.).
Après la présentation de l’état des lieux de la situation des aviculteurs,
Premières Journées stratégiques de la défense au niveau de la ville de Brazzaville, les participants ont relevé les fac-
teurs bloquants, à savoir: l’approvisionnement en intrants, la faiblesse

Réfléchir et échanger sur la gestion


et l’inadéquation des financements mis à la disposition de la filière avi-
cole et le faible niveau de structuration, au niveau des acteurs, bien qu’un
certain nombre de stratégies et d’actions ont été adoptées, pour booster

des frontières
ladite filière. Il faut, donc, donner une place de choix à l’aviculture, dans
le processus de diversification de l’économie. En répertoriant les projets
et les appuis éventuels pouvant développer ce secteur.
Pour Yvon Ntiétié, «les collectes des données statistiques et macro-éco-
nomiques sont très faibles, au niveau des services publics. Le Congo
Placées sous le thème: «Le Congo et ses frontières», les pre- est encore très loin dans la filière avicole, car le volume d’importation
mières journées stratégiques de la défense, en sigle J.s.d, se est encore élevé. Les acteurs de cette filière doivent s’organiser, pour
renverser la tendance, en dépit de quelques actions menées par les or-
sont déroulées, du 12 au 13 février 2015, au Ministère des affai- ganismes internationaux et bailleurs de fonds, dans cette filière». Et Da-
res étrangères et de la coopération, à Brazzaville. Sous le patro- vid Tezzot d’expliquer: «Nous avons organisé une telle activité, surtout
nage de Charles Richard Mondjo, ministre à la présidence de la pour attirer l’attention des décideurs, parce qu’on le veuille ou pas, l’agri-
République, chargé de la défense nationale, en présence de ses culture c’est le parent pauvre. Beaucoup des slogans sont toujours ba-
collègues du gouvernement: Henri Djombo; Raymond Zéphirin lancés dans les médias, ‘’Agriculture priorité des priorités’’. Mais ce n’est
Mboulou; Georges Moyen; Anatole Collinet Makosso, et des pré- que le verbe, dans la pratique rien ne se fait. Au sommet de Maputo, les
sidents des commissions défense et sécurité de l’assemblée chefs d’Etat ont signé une charte, comme quoi chaque pays africain doit
nationale et du Sénat, du secrétaire général du Ministère des consacrer 10 % de son budget annuel, pour booster l’agriculture. Mais,
affaires étrangères, de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Améri- nous n’avons même pas 4 %. Comment peut-on parler de l’agriculture
priorité des priorités? C’est de la poudre aux yeux. On constate que nos
que au Congo, des membres du commandement de la Force décideurs négligent le producteur local, pour privilégier l’importation.
publique, des attachés de défense et de sécurité intérieure, etc. C’est ce que nous vivons. Au niveau de la Chambre de commerce, nous
n’avons pas les moyens de notre politique. Les stratégies existent, mais

D
ans le but de renforcer en vue d’aboutir à des prospec- pour les appliquer, il faudrait des moyens. L’année dernière, nous avons
son expertise interne en tives, dans une approche, à la reçu le Fonds de soutien à l’agriculture, ici dans les locaux de la Cham-
matière de réflexion stra- fois, théorique et empirique. On bre de commerce, pour pouvoir accompagner les agriculteurs. Des pro-
tégique, le Ministère de la dé- peut citer, entre autres: «Sécu- jets ont été déposés, mais je m’interroge, si parmi les postulants, il y a eu
fense nationale a institué les rité économique et sécurité na-
Les ministres Makosso, Mboulou, Mondjo, Djombo et Moyen (au premier un seul qui a pu bénéficier d’un financement. Cela fait des années que
J.s.d, lesquelles sont un cycle tionale dans le contexte du
de conférences annuelles sur Congo»; «Situation des frontiè- plan). nous attendons. C’est pour dire qu’on ne veut pas que l’agriculture con-
les grandes problématiques res congolaises des origines à première édition des J.s.d por- la colonisation.» Il a indiqué en golais puisse produire».
liées à la sécurité nationale. Ce nos jours»; «Prospectives te sur l’étude de la frontière ter- outre que «comme la plupart Rappelons qu’un atelier de ce genre a eu lieu à Pointe-Noire, le 24 janvier
cadre de réflexion et d’échan- d’une politique de gestion effi- ritoriale, un élément essentiel des Etats africains, le Congo 2015.
ge d’expérience avec divers ciente des frontières». A cela de l’exercice de la souveraine- est héritier des frontières is-
acteurs de la communauté na- s’est ajoutée, une table-ronde té de notre pays, responsabili- sues de la colonisation, frontiè- Philippe BANZ
tionale répond à la nécessité de sur «la défense verte», animée té régalienne de tout Etat, de res définies antérieurement à
tirer partie de toutes les res- par les ministres Djombo, Mon- tout gouvernement. La frontiè- l’exercice de l’Etat, ignorant
re est une réalité historique très souvent, hélas, le conti- surveillance des frontières et les frontières et n’arrivent pas
sources intellectuelles disponi- djo, Bruno Itoua et Collinet
dynamique qui participe de la nuum sociologique et culturel. même à la régulation des flux à s’en accommoder, en particu-
bles, afin de proposer les con- Makosso.
vie politique des peuples, ceux- Ce contexte a amené l’Etat du migratoires. Ce qui fait de ce lier, dans les régions frontaliè-
cepts qui orientent la décision, Le thème de ces Journées a
ci lui imprimant nécessaire- Congo indépendant a accepté sujet de frontières, un enjeu res. «Les Journées stratégi-
créant, ainsi, un lien entre la permis de faire le point sur les
ment leurs marques. C’est le les limites imposées, quoique majeur qui justifie la convoca- ques de la défense devaient
réflexion stratégique et l’action stratégies employées, à ce jour,
cas de celles du Congo dont les absent de la conférence de Ber- tion d’une réflexion autonome, pouvoir éclairer nos question-
opérationnelle. dans le cadre de la maîtrise des
prémisses de la problématique lin de 1885, qui décida du mor- à travers ces premières Jour- nements à ce sujet et illustrer
Ces J.s.d se sont articulées frontières congolaises et de
sécuritaire du marquage terri- cèlement de l’Afrique. Cet état nées». la diversité des situations qui
autour du thème central ci-des- mener une étude prospective
torial et de la préservation de de fait a préparé plus ou moins Cinquante ans après les indé- traduisent toute la complexité
sus présentant un intérêt stra- sur le devenir de ses frontières,
l’espace géopolitique vital, ti- le terrain à des difficultés de pendances, a-t-il poursuivi, les des problèmes de frontières»,
tégique, auquel se sont greffés en rapport avec l’environne-
rent leur légitimité de l’impé- gestion efficientes de frontières peuples africains ignorent, a-t-il conclu.
des sous-thèmes liés à l’actua- ment géopolitique du Congo.
rium français qui débuta avec dues au tracé physique, à la dans leur écrasante majorité, Alain Patrick MASSAMBA  
lité des problèmes suggérés, Pour le ministre Mondjo, «la

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 13


TRIBUNE LIBRE
Contre les préjugés que l’on l’arachide, inventé par George

veut, de manière subtile, transmettre


Washington Carver;
103- Le vinaigre: à partir de
l’arachide, inventé par George

de génération en génération, soyons nous-mêmes


Washington Carver;
104- Le savon: à partir de l’ara-
chide, inventé par George
Washington Carver;

D
105- La poudre de toilette: à
ans un article daté du 24 Effectivement, ce sont des pré- vid A.Fisher; 67- Le landau (poussette): in-
partir de l’arachide, inventée
janvier 2015, l’hebdo jugés que l’on veut, de maniè- 33- Le balai-laveur: inventé le venté le 18 juin 1889 par William
par George Washington Carver;
madaire français «Télé re subtile, transmettre de géné- 13 juin 1893 par Thomas H. Richardson;
106- La farine: à partir de la
Loisirs» a publié une infogra- ration en génération. La preu- W.Steward; 68- Le piège à rat automatique:
pomme de terre, inventée par
phie sur le quotient intellectuel ve, le New-yorkais Dee Lee 34- La machine à écrire: inven- inventé le 31 août 1881 par
George Washington Carver;
(Q.i) des pays. Seuls, deux pays avait écrit une lettre, en 2008, tée le 7 avril 1885 par Lee S. William S. Campbell;
107- L’encre: à partir de la pom-
africains (Afrique du Nord), y intitulé: «Les Noirs ne lisent Burridge et Newman R. Mash- 69- La moissonneuse-batteuse:
me de terre, inventé par Geor-
sont classés, à savoir: le Ma- pas et resteront nos esclaves». man; inventée le 7 août par Robert P.
ge Washington Carver;
roc avec 84 de Q.i, devant l’Al- Sur ce, voici ci-après la liste 35- Le protège-document (pa- Scott;
108- Le tapioca: à partir de la
gérie, dernière du classement non-exhaustive des inventions piers): inventé le 2 novembre 70- La selle de cheval: inven-
pomme de terre, inventé par
avec 83. L’Afrique subsaharien- réalisées par des Noirs: 1886 par Henry Brown; tée par William D. Davis;
George Washington Carver;
ne n’y est pas représentée. En 1- La lampe électrique: inven- 36- Le manche d’enregistreur: 71- Le mors de cheval: inventé
109- L’amidon: à partir de la
effet, depuis le 16ème siècle, les tée le 13.9.1881 par Joseph V. inventé le 8 janvier 1918 par le 25 octobre 1892 par Lincoln
pomme de terre, inventé par
théoriciens (Voltaire, Hume, Nichols et Lewis H. Latime; Joseph Hunter Dickinson; F. Brown;
George Washington Carver;
Hegel, Montesquieu, Gobineau, 2- L’antenne parabolique: in- 37- Le système d’alarme des 72- Le couvre sabot (pour che-
110- Le caoutchouc synthéti-
Levy Bruhl...) et l’institution ventée le 7 juin 1887 par Gran- trains: inventé le 15 juin 1897 vaux): inventé le 19 avril 1892
que: à partir de la pomme de
d’Europe (Institut d’ethnologie ville T. Woods; par Richard A. Butler; par Robert Coates;
terre, inventé par George
de France créé en 1925 par L. 3- La production sucrière amé- 38- La terrine ou la moule à gla- 73- La crosse de golf: inventée
Washington Carver;
Levy Bruhl, s’appliquent à légi- liorée: inventée le 10 décembre ces: inventée le 2 février 1897 le 12 décembre par George F.
111- La conservation des ali-
timer, au plan moral et philoso- par Norbert Rilleux; par Alfred L. Cralle; Grant;
ments: inventée par Lloyd A.
phique, l’infériorité intellectuel- 4- L’aiguillage des trains: inven- 39- Le sèche-linge: inventé le 7 74- Le conditionnement d’air
Hall;
le du Nègre. La vision d’une té le 31 octobre 1899 par juin 1892 par George T. Samp- (split): inventé le 12 juillet 1949
112- La stérilisation des ali-
Afrique anhistorique et atempo- William F. Burr; son; par Frederck M. Jones;
ments: inventée le 8 février
relle, dont les habitants, les Nè- 5- L’excavatrice des pommes 40- La peinture et les colorants: 75- La gâchette de fusil (le dé-
1938 par Lloyd A. Hall;
gres, n’ont jamais été respon- de terre: inventée le 23 avril inventés le 14 juin 1927 par tonateur): inventée le 3 mai
113- Mousse ignifuge contre le
sables, par définition, d’un seul 1895 par F.J. Wood; George Washington Carver; 1897 par Edward R. Lewis;
feu: utilisée pendant la 2nd
fait de civilisation, s’impose 6- Capsules des bouteilles et 41- Les freins de voiture: inven- 76- Appareils automatiques de
dans les écrits et s’ancre dans Lydie-Patricia Ondziet. jarres: inventée le 13.9.1898; tés le 6 août 1872 par John V. pêche: inventés le 30 mai par
guerre mondiale, inventée par
Percy L. Julian;
les consciences. L’étude de 7- Bidon (Jerricane): inventé le Smith; George Cook;
burkinabè, également un des 114- Synthèse de la physostig-
l’Afrique est abordée avec un 17 février 1891 par Albert C. Ri- 42- La machine à pétrir: inven- 77- L’arrosoir de gazon: inven-
éminents scientifiques avec mine: pour le traitement du
préjugé racial. En effet, la no- chardson; tée le 7 août par Joseph té le 4 mai 1897 par Joseph H.
Cheikh Anta Diop, affirme la glaucome, inventée par Percy
tion de race, telle qu’elle est 8- Panneau de protection des H.Dickinson; Smith;
nécessité de refonder l’histoi- L. Julian;
conceptualisée, établit des cor- lits: inventé le 13 août 1895 par 43- La machine de cordonnerie: 78- Le télégraphe des chemins
re africaine à partir de sa matri- 115- Synthèse de la progesté-
rélations entre le type physique Lewis A. Russel; inventée le 20 mars 1884 par de fer: inventé le 28 août 1888
ce. Il estime que nous devons rone: inventée par Percy L. Ju-
dénommé par les spécialistes: 9- Moteur à combustion: inven- Jan E. Matzeliger; par Granville T. Woods;
partir de nous-même, pour ar- lian;
«phénotype» (Couleur de peau, té le 5 juillet 1892 par Andrew 44- Le stylo plume à réservoir: 79- Les appareils de transmis-
river à nous même. Il ne voit pas 116- Synthèse de la cortisone:
nature des cheveux, progna- J. Beard; inventé le 07 janvier 1890 par sion de messages via l’électri-
pourquoi les premiers humains inventée le 10 août 1954 par
thisme, etc.): 10- Masque à gaz: inventé le 13 William B. Purvis; cité: inventés le 7 avril 1885 par
qui avaient inventé la position Percy L. Julian;
- Blanc: est devenu synonyme octobre 1914 par Garett A. Mor- 45- Le tunel pour train électri- Granville T. Woods;
debout, la parole, l’art, la reli- 117- Synthèse organique de la
d’intelligence, de rationalité, de gan; que: inventé le 17 juillet 1888 80- Le dispositif de transfert
gion, le feu, les premiers outils, phéromone: inventée par Ber-
créativité. 11- Bouche de secours incen- par Granville T. Woods; des courriers postaux: inventé
les premiers habitats, les pre- tram Oliver Fraser-Reid;
- Noir: est devenu synonyme de die: inventée le 7 mai 1878 par 46- Le feu de signalisation (feu le 24 mai 1917 par J.C. Jones;
mières cultures seraient hors 118- Synthèse de l’oligosaccha-
bestialité, de paresse, d’émoti- Joseph R. Winters; rouge): inventé le 20 novembre 81- Extincteur de feu: inventé
de l’histoire. Là où il y a des hu- ride: inventée par Bertram Oli-
vité. 12- La chaise balançoire: inven- 1923 par Garett A. Morgan; le 26 mars 1872 par Thomas J.
mains, il y a histoire avec ou ver Fraser-Reid;
Il découle de cette conception tée le 15 novembre 1881 par 47- La guitare: inventée le 30 Martain;
sans écriture». Il va même plus 119- Filament de carbone: pour
de la communauté humaine, Payton Johnson; mars 1886 par Robert F. Flem- 82- Le dispositif de transport
loin en disant: «Si Adam et Eve la lampe à incandescence: in-
l’existence d’une hiérarchie 13- Charpente métallique (de mings Jr; des frets: inventé le 10 octobre
étaient apparus au Texas, on en venté le 17 juin 1882 par Lewis
entre les différentes races. voiture): inventée le 2 février 48- La boite aux lettres: inven- 1899 par John W. Butts;
entendrait parler chaque jour Howard Latimer;
L’ethnologie et l’anthropologie 1892 par Carter William; tée le 27 octobre 1891 par Phi- 83- Le lit pliant: inventé le 18
sur C.n.n». 120- Appareil de refroidisse-
occidentales appréhendent les 14- Table de cuisson à vapeur: lip B. Downing; juillet 1899 par T.c, Bailey;
Nous pouvons ainsi souligner ment et de désinfection: inven-
sociétés africaines à travers ce inventée le 26 octobre 1897 par 49- Le peigne a cheveux: inven- 84- Les tringles des rideaux:
que c’est l’homme africain qui, té le 12 janvier 1886 par Lewis
découpage vertical de l’huma- Carter William; té le 21 décembre 1920 par Wal- inventés le 04 août 1896 par
avant tout autre, est entré dans Howard Latimer;
nité. Dans un tel cadre de pen- 15- Lentilles de protection des ter H. Sammons; W.S Grant;
la préhistoire et dans l’histoi- 121- Rhéostat fiable: inventé
sée, un Nègre n’a jamais créé yeux: inventée le 2 novembre 50- Le trolley électrique sur rail: 85- Le canape-lit convertible:
re, qu’il a même créée, puisque par Granville T. Woods le 13
de civilisation ou bien n’a ja- 1880 par Powell Johnson; inventé le 19 septembre 1893 inventé le 05 octobre 1897 par
c’est lui le premier qui a inven- octobre 1896;
mais été l’auteur d’une quel- 16- L’ascenseur: inventé le 11 par Elbert R. Robinson; J.H. Evans;
té l’écriture. En effet, l’écriture 122- Troisième rail: pour le mé-
conque découverte ou innova- octobre 1867 par Alexander Mi- 51- Les coupes-biscuits méca- 86- Lave-vitres électriques: in-
la plus ancienne n’est pas née tro, inventé par Granville T.
tion. les; niques: inventés le 30 novem- venté le 27 septembre 1882 par
en Mésopotamie comme le pré- Woods le 29 janvier 1901;
Face aux révisionnistes qui 17- Le taille crayon: inventé le bre par Alexander Ashbourne; A.L. Lewis;
tendent les historiens occiden- 123- Un frein automatique à air
s’entêtent à réécrire l’histoire 11 octobre 1867 par John l. Loo- 52- Le fouet batteur d’œufs: in- 87- La moissonneuse: inventée
taux, mais à Abydos, en Haute comprimé: inventé par Granvil-
de la traite négrière et la colo- ve; venté le 5 février 1884 par Willis le 3 juin 1890 par H.L. Jones;
Egypte (Egypte du Sud), inven- le T. Woods en 1905;
nisation, de nombreux intellec- 18- Dispositif de couplages des Johnson; 88- Le dirigeable: inventé le 20
té par un peuple noir. 124- Un frein électromécani-
tuels africains fournissent voitures de train: inventé le 53- La table de repassage: in- février 1900 par J.F. Pickering;
L’archéologue et égyptologue que: inventé par Granville T.
d’utiles rappels historiques: 10.10.1899 par Andrew J. ventée en 1892 par Sarah Boo- 89- La ramasseuse de coton:
allemand Günter Dreyer a trou- Woods en 1887;
- Cheikh Anta Diop (1923-1986) Beard; ne; inventée le 05 juin 1894 par
vé des petites plaques en ivoi- 125- Un interrupteur automati-
s’impose comme l’un des pion- 19- Les manèges pour divertis- 54- Les rotatives de presse (im- George W. Murray;
re sur lesquelles sont gravées que de circuits électriques: in-
niers, en refusant le schéma sement: inventés le 19 décem- primerie): inventées le 17 sep- 90- Les lubrifiants de moteur:
des hiéroglyphes. Elles sont venté par Granville T. Woods en
hégélien de la lecture de l’his- bre 1899 par Granville T. tembre 1878 par W.A Lavalette; inventés le 15 novembre 1898
datées d’au moins 3.250 ans 1889;
toire humaine. Brillant intellec- Woods; 55- Le système de sécurité des par Elijah Mc Coy;
avant Jésus-Christ. 126- Une couveuse artificielle:
tuel sénégalais, il consacre sa 20- La cheminée de locomoti- ascenseurs: inventé le 2 avril 91- La machine de graissage à
Grâce à toutes ces recherches, inventée par Granville T. Woods
vie à la réhabilitation de l’his- ve: améliorée le 23 mai 1871 par 1895 par James Cooper; vapeur: inventée le 4 juillet 1876
nous pouvons confirmer que en 1890;
toire africaine. Historien et an- Landron Bell; 56- La balayeuse des rues: in- par Elijah Mc Coy;
c’est en Egypte que la plus 127- Pacemaker (régulateur
thropologue, il met l’accent sur 21- La lanterne ou la lampe tem- ventée le 17 mars 1890 par 92- Bande magnétique d’ordi-
grande civilisation de l’antiqui- pour stimulateur cardiaque) :
l’apport de l’Afrique, en parti- pête: inventée le 19 août 1884 Charles B. Brooks; nateurs: inventée le 24 août
té est apparue. Or, l’Egypte est inventé par Otis Boykin;
culier l’Afrique noire, à la cul- par Michael C. Hamey; 57- Le porte-bagages du vélo: 1971 par Larry T. Preston;
africaine et les Egyptiens 128- Opération à cœur ouvert:
ture et à la civilisation du mon- 22- Le piano mécanique: inven- inventé le 26 décembre 1899 93- La pédale de commande:
étaient des Noirs. inventé par Daniel Hale
de. Il a œuvré sans relâche pour té le 11 juin 1912 par Joseph H. par Jerry M. Certain; inventée le 5 octobre 1886 par
L’Egypte qui est africaine et Williams le 9 juillet 1893;
démontrer, par plusieurs tra- Dickinson; 58- Les systèmes et les appa- Minnis Hadden;
noire a légué au monde anti- 129- Test de dépistage de la
vaux, la place réelle et éminen- 23- L’aménagement des wa- reils téléphoniques: inventés le 94- Antenne de détection par
que, une civilisation dont la ri- syphilis: inventé par William A.
te que les Noirs tiennent dans gons-lits: inventé le 8 octobre 11.10.1887 par Granville T. radars: inventée le 11 juin 1968
chesse continue d’émerveiller Hinton en 1936;
l’histoire de l’humanité, depuis 1870 par John W. West; Woods; par James E. Lewis;
encore le monde d’aujourd’hui. 130- Collet pour les fractures
l’antiquité égyptienne. Il a prou- 24- La balance portable: inven- 59- La tondeuse à gazon: inven- 95- Superchargeur pour moteur
Tous les domaines y étaient cervicales: inventé par Louis
vé, de manière scientifique, que tée le 3 novembre 1896 par tée le 9 mai 1899 par John Al- à combustion: inventé le 3 fé-
développés (mathématiques, Tompkins Wright;
les différents peuples africains John W. Hunter; bert Burr; vrier 1976 par Joseph A. Ga-
astronomie, médecine, écritu- 131- Traitement des Maladies
étaient des peuples historiques 25- Les W.C (Toilettes: inventés 60- Les vitesses automatiques mell;
re, philosophie, agriculture, vénériennes (avec l’auréomyci-
avec leurs Etats (Egypte, Nubie, le 19 décembre 1889 par Jéro- (des véhicules): inventées le 6 96- Automatisation chargement
maîtrise du feu, invention des ne): inventé par Louis Tomp-
Ghana, Mali, Zimbabwe, Kongo, me B. Rhodes; décembre 1932 par Richard B. et déchargement du courrier
premiers outils, religion etc...). kins Wrigh;
Benin), leur esprit, leur art et 26- Le cachet et le tampon: in- Spikes; postal: inventée le 13.02.1945
Les Grecs, dont l’Occident ne 132- Conservation du sang: in-
leur science. ventés le 27 février 1883 par 61- Les poubelles (bac à ordu- par Gus Burton;
cesse de se réclamer (philoso- venté par Charles Richard
- Théophile Obenga, premier William B. Purvis; res): inventées le 3 août 1897 97- Engins de levage et monte-
phes, mathématiciens...), ve- Drew;
disciple actif de Cheikh Anta 27- Le réfrigérateur (Frigo): in- par Lloyd P. Ray; charge: inventé le 2 mai par
naient s’y former. Aristote sou- 133- La polythérapie (utilisation
Diop, homme politique congo- venté le 14 juillet 1891 par John 62- La presse a agrume: inven- Mary Jane Reynolds;
ligne, formellement, que l’Egyp- de la chimiothérapie contre le
lais (Brazzaville), historien, Stenard; tée le 8 décembre 1896 par 98- La cellule électrique gam-
te est le berceau des mathéma- Cancer): inventée par Jane
égyptologue, philosophe, lin- 28- L’interrupteur (Le commu- John T. White; ma: inventée le 6 juin 1971 par
tiques et il précise que les Cooke Wright;
guistique et poète, forme avec tateur): inventé le 1 er janvier 63- Les portes de sécurité (pour Henry T. Sampson;
Egyptiens étaient excessive- 134- Transplantation du rein
Cheikh Anta Diop, un beau tan- 1889 par Granville T. Woods; ponts à bascules): inventées le 99- Le système de réfrigération
ment Noirs de peau. (deuxième au monde): par Sa-
dem de deux savants humanis- 29- Le révélateur photographi- 7 octobre 1890 par Humphrey (Frigo et congélateur): inventé
Le savant Herodote, témoin muel L. Kountz;
tes qui vont s’opposer aux for- que: inventé le 23 avril 1895 par Reynolds; le 04 novembre 1879 par Tho-
oculaire, atteste que «les an- 135- Conservation du rein (du-
mes insidieuses d’anéantisse- Clatonia Joaquin Dorticus; 64- Le thermostat: inventé le 6 mas Elkins;
ciens Egyptiens ont la peau rant plus de 50 heures): par
ment des Noirs. Ensemble, ils 30- La galoche (Couvre chaus- mars 1928 par David N. Cros- 100- La signalisation (balises
noire et les cheveux crépus». Samuel L. Kountz;
démontrent que l’Afrique est le sure): inventée le 8 février 1898 thwait Jr; d’aéroport, grues, immeu-
Enfin, pour revenir au classe- 136- Antidote contre les surdo-
berceau de l’humanité. Le pro- par Alvin L. Rickman; 65- Le cadre du vélo: inventé le bles,...): inventée le 30 mars
ment des pays par quotient in- ses de barbiturique: inventé par
fesseur Obenga invite la jeu- 31- La machine à composter: 10 octobre 1899 par Isaac R. 1937 par Lewis WW. Chubb;
tellectuel, fait par l’hebdoma- Arnold Hamilton Maloney;
nesse africaine à se réappro- inventée le 22 juin 1897 par Johnson; 101- Dosage de la mélanine: à
prier son histoire. daire Télé Loisirs, cela peut William Barry; 66- Le fer à cheval: inventé le partir de la peau, inventé par
- Joseph Ki-Zerbo (1922-2006), paraître anodin, banal, amu- 32- La fondeuse-mouleuse: in- 23 août 1892 par Oscar E. Cheikh Anta Diop en 1967;
historien et homme politique sant, mais au fond, pas du tout. ventée le 14 mars 1876 par Da- Brown; 102- Le shampoing: à partir de (Suite en page 18)
LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 14
POINT DE VUE
Réformer le système éducatif, le territoire du Congo-Brazza-
ville, à pied, bravant la nature,

pour la réappropriation de notre histoire


en passant par l’actuelle Répu-
blique Démocratique du Con-
go, pour relier le Congo-Braz-
zaville par le Sud du Pool (Dis-
trict de Boko), sous la condui-
Notre histoire politique, culturelle, religieuse, longtemps tron- patrimoine aux futures généra- président français Charles de
te du Saint-Esprit. Il installa la
quée, galvaudée, attend de la part des forces vives de la Nation, tions. Parmi eux, on peut citer, Gaulle, pendant la Seconde
Gilbert Youlou-Mabiala, Jean- guerre mondiale. première station missionnaire
des élites, des intellectuels, des historiens, des pouvoirs pu- Serge Essous, Moundanda, La réputation historique du protestante en 1909, à Manga,
blics, qu’enfin une place de choix lui soit faite, car on ne saurait Jacques Loubelo, Michel Boyi- Congo-Brazzaville sur l’élégan- près de Madzia, qui devint, plus
aller vers les sommets tant espérés, sans un vrai ancrage du banda, Célestin Nkouka, les ce vestimentaire a débouché tard, l’actuelle Eglise évangéli-
pays dans son patrimoine historique. En tous les cas, nous ne Mountouari, Loko-Massengo, sur un mouvement à conation que du Congo (E.e.c). Tout ceci
constitue des pans importants
pourrions pas construire durablement sans des fondements Théo-Blaise Nkounkou, Zoba culturelle, dénommé la Sape.
de notre histoire qui n’atten-
solides, sans des bases référentielles. Nos fondements, c’est Casimir Zao, etc. La liste est Ce mouvement a des origines
très longue de ces grandes da- lointaines dans notre pays et dent qu’à être revalorisés et
aussi notre patrimoine historique. La célèbre formule du journa- mes et grands messieurs qui mérite d’être accompagné et vulgarisés.
liste Alain Foka: «Nul n’a le droit d’effacer une page de l’histoire ont contribué au grand bond en encadré. C’est un patrimoine
d’un peuple, car un peuple sans histoire, c’est un monde sans avant de notre musique. culturel non négligeable. Quelle attente
âmes» vient davantage renforcer cette thèse que nous devons Les bustes érigés ici et là sont La première station missionnai- de ce plaidoyer?
absolument nous appuyer sur notre histoire, pour mieux nous une bonne chose, mais ne sont re catholique de Linzolo fondée
projeter sur l’avenir. pas suffisants pour pérenniser en 1883 par Mgr Augouard, haut Une oreille attentive des déci-
l’histoire et permettre à toutes lieu ecclésiastique, historique deurs, des gouvernants, d’opé-
les générations de s’en appro- et touristique, est dans les

D
rer un vaste programme de ré-
ans les sociétés occi me, mais un devoir et une invi- prier. Il faudrait que l’école joue oubliettes du Congo. Dieu sait formes de notre système édu-
dentales, plus épa te aux générations successi- profondément ce rôle. que, y accéder aujourd’hui, est catif qui ferait une place de
nouies que les nôtres, ves, de pérenniser le souvenir Sur le cinéma, Télé-Congo est un vrai chemin de croix, à l’ins- choix à notre histoire, pour les
où les fondements de la Nation de ces grands faits ayant mar- sortie, il y a seulement quel- tar du Petit-séminaire Saint- générations intermédiaires et à
sont plus solides, l’appui sur qué l’histoire de la République ques semaines, de sa pâleur Paul de Mbamou. En fondant la venir. Le pays doit organiser
l’histoire et sur les grands ac- Française. Par Diop Mahouckous. pathétique habituelle, en diffu- mission de Linzolo, Mgr des commémorations en faveur
quis des anciens sont incon- sant le film dénommé «La Cha- Augouard ne pouvait s’imagi- des événements les plus mar-
testablement leur meilleure fa- L’histoire d’un pays est le la lumière de ce qui se passe pelle» réalisé par Jean-Michel ner que celle-ci allait, plus tard, quants de notre histoire. Un
çon de mieux se projeter sur sous d’autres cieux que l’on est
l’avenir. Toutes les grandes Na- dénominateur commun amené à se poser des ques-
Tchissoukou, et sorti en 1979.
C’est l’un des premiers films
donner une longue suite de dio-
cèses à travers le pays, et de
sursaut des forces vives de la
Nation, des historiens, des Ac-
tions à travers le monde se sont d’une Nation digne de ce tions sur cette espèce d’embar- congolais d’après l’indépen- nombreux pasteurs congolais, teurs culturels, car notre sous-
toujours appuyées sur leur his- nom. go historique dont nous som- dance à s’être fait connaître au dont le plus illustre fut sans développement n’est pas seu-
toire et sur les meilleures réfé- mes tous victimes dans notre niveau international. aucun doute le premier Cardi- lement structurel ou infrastruc-
rences de leurs anciens qui Pour nous, il est plus qu’impé- pays, à force de tout politiser. L’histoire des trois francs est nal de l’Afrique centrale, et le turel, mais aussi et surtout,
sont, en réalité, leurs valeurs. rieux de s’appuyer sur notre En effet, nous savons que la méconnue des générations ac- plus jeune cardinal du monde mental et culturel. Des généra-
Et cette mission incombe aus- histoire, de ne pas la tronquer, meilleure façon de nous proje- tuelles. Les trois francs étaient à 46 ans, Emile Biayenda, crée tions entières sont sans repè-
si au système éducatif. et par un savant maillage, faire ter, avec assurance, vers l’ave- le tribut que payaient les colo- par le Pape Paul VI. res historiques et culturels,
Les écoles et les Universités du neuf avec du vieux. nir, est de nous appuyer sur nisés aux colons, il y a plus Qu’est devenue la station mis- contrairement aux plus grands
américaines, canadiennes, Quelques mois après de la cé- notre passé. Or, ceci n’est pos- d’un siècle. Elle mérite d’être sionnaire de Saint-Benoit? Cet- pays où les générations suc-
françaises, britanniques, alle- lébration du 54ème anniversaire sible que par un vaste program- approfondie par les spécialis- te mission a contribué à l’éclo- cessives ont des références
mandes, espagnoles, italien- de l’accession de notre pays à me national de réformes édu- tes en la matière. On peut en sion de l’actuel Boundji, dans historiques pour mieux se pro-
nes, pour ne citer que celles- l’indépendance, et à l’orée du catives et culturelles, sous la dire autant sur le développe- la Cuvette. jeter sur l’avenir.
là, immortalisent, au travers 55ème anniversaire, il est de bon tutelle du gouvernement. L’on ment des localités du Nord du John Amar, missionnaire sué-
aloi qu’enfin, un hommage na- comprend bien qu’il faut une
des enseignements et à l’inten-
tion des générations successi- tional et tout particulier soit volonté politique avérée au ni-
pays, sur la mixité des peuples dois, commença sa première Diop MAHOUCKOUS
du Congo-Brazzaville, sur exploration en 1908, entra dans
ves, les illustres personnages rendu au père de l’indépendan- veau gouvernemental, pour une l’érection de Brazzaville en
ce nationale, l’Abbé Fulbert
qui ont marqué l’histoire éco-
nomique, culturelle, religieuse, Youlou, lui qui, en sa qualité de
réforme du système éducatif.
Intégrer dans les programmes
commune (1911) et son premier
plan d’urbanisme en 1929, sous
Pour ne pas manquer
scientifique et technique de
leurs pays, à une époque don-
prêtre, avait choisi personnel-
lement la date du 15 août pour
du secondaire et du supérieur,
tous les grands moments de
le gouverneur général Antonet- une édition de La Samaine
ti, sur la «Case de Gaulle»,
née. C’est ainsi que l’on voit,
par exemple, régulièrement,
notre indépendance, en lien di-
rect avec la fête catholique de
notre histoire précoloniale et
postcoloniale. C’est d’autant
construite par l’architecte Ro- Africaine, mieux vaut s’abonner
ger Erell, qui fut la résidence du
l’actuel président des Etats- l’assomption. Hélas, beaucoup capital qu’aujourd’hui, des gé-
Unis d’Amérique, Barack Oba- de Congolais ne savent même nérations entières ne connais-
ma, se référer à Abraham Lin- pas que le premier président du sent pas les fondements de MAÎTRE Giscard BAVOUEZA-GUINOT
coln, le 16 ème président des Congo repose tout simplement notre pays, ignorent les grands
Etats-Unis (1860-1864) dans dans l’actuel 8ème arrondisse- pans de l’évolution historique
Notaire
bien des situations. ment de Brazzaville, Madibou, de notre pays, et les illustres Titulaire d’un office notarial sis 30, Avenue Nelson MANDELA
Au Sénégal, la référence à Léo- qui fut jadis son village. personnages nationaux et (à côté de FOREVER LIVING, non loin de l’Agence Française de Développement),
pold Sédar Sengor en est aus- Mais, outre l’Abbé Fulbert You- étrangers qui ont contribué aux Centre-ville Brazzaville.
si une illustration. lou, c’est bien tout le gotha de premiers acquis politiques, Tél: (00242) 05.775.69.43/06 668 58 14, B.P: 15.244
En France, la référence au gé- tous nos anciens, tous ceux qui économiques, culturels et in- E-mail: guinotgiscard@yahoo.fr
néral De Gaulle est permanen- ont, d’une façon ou d’une autre, frastructurels. Et ces différents République du Congo
te, pour avoir marqué profon- contribué à l’édification de la grands moments de notre his-
dément l’histoire française. Nation congolaise; tous les il- toire sont aussi bien politiques
Mais bien d’autres, plus loin lustres personnages de l’épo- qu’économiques, culturels et ANNONCE LEGALE
dans l’histoire de la France que que précoloniale comme post- religieux.
le général De Gaulle, sont en-
core et toujours de grandes ré-
coloniale à qui un hommage
tout particulier doit être rendu:
Les Congolais en général et les
jeunes générations en particu-
«LA SEMAINE AFRICAINE»
férences sur lesquelles les nou- acteurs politiques, activistes lier doivent savoir comment et Société A Responsabilité Limitée
velles générations s’appuient, politiques, résistants (André sous la houlette de qui la ligne Au Capital de 20.754.685 FRANCS CFA
aussi bien dans le domaine Grenard Matsoua et les gran- du Chemin de fer actuelle a été Siège Social: Boulevard Avenue Lyautey
politique, économique, cultu- des figures de sa lutte antico- construite (commencée en (Face CHU) B.P: 2080
rel, que religieux. Jean-Jaurès, loniale), hommes et femmes de 1921, sous la direction de Jean- Brazzaville.
décédé il y a cent ans, est tou- culture et de lettres, religieux, Victor Augagneur, la ligne ac- RCCM: CG/BZV/15 B 5634
jours d’actualité. Le père du religieuses, etc, parmi lesquels tuelle du C.f.c.o est mise en REPUBLIQUE DU CONGO.
socialisme à la française reste- Jacques Opangault, Alphonse service le 10 juillet 1934), et les
ra encore longtemps dans la
mémoire du peuple français, au
Massamba-Débat, Jean-Félix
Tchicaya, Stéphane Tchitchelle,
écueils subis par nos anciens,
durant sa construction. Cela
DISSOLUTION ANTICIPEE DE LA SOCIETE
Simon Kikounga-Ngot, Antoine permettra aux générations ac-
même titre que plusieurs
autres, dont Louis XIV, Jeanne Letembet-Ambily, Jean Malon- tuelles et futures de faire à l’ac-
Suivant procès-verbal de décision ex- - les salariés de La Semaine Africaine,
d’Arc, Molière, etc. Dans les ga, Franklin Boukaka, Emile tif de ce chemin de fer, dix fois traordinaire des associés de la Société représentés par Messieurs Joachim
sociétés de lumière, on avait Biayenda et bien d’autres enco- mieux que nos anciens, pour sa A Responsabilité Limitée dénommée MBANZA et Lazare TOUAZOLADIO;
re. Les générations actuelles réhabilitation et sa modernisa-
déjà compris que, pour mieux
se projeter sur l’avenir, il faille connaissent-elles ne serait-ce tion. Cela ne serait pas anodin!
«LA SEMAINE AFRICAINE», en date
s’appuyer sur le passé, non pas qu’un brin d’histoire de ces Ce chemin de fer constitue du dix-sept décembre 2014 et enregis- - les cabinets comptables associés, à
seulement par devoir de mé- grandes figures de notre Na- l’épine dorsale de notre écono- tré au bureau des domaines et du tim- savoir: le Cabinet Comptable MEYA Jac-
tion? mie.
moire, mais par pédagogie. Et
c’est l’école qui pilote cette dy- La célébration de la fête de l’in-
bre, à Brazzaville, le 26 janvier 2015, ques (CCMJ) et le Cabinet Comptable
namique; ce sont les Universi- dépendance nationale doit être Une histoire à faire sous Folio 15/7, numéro 0107, la dis- (CMEC);
tés qui intègrent cette dimen- l’occasion d’engager des com-
connaître aux jeunes solution anticipée de ladite société a
mémorations sous forme de
sion d’appui aux grandes réfé-
rences historiques. colloques qui seraient axés générations été décidée. Dépôt légal a été effectué, par les soins
Les récentes commémorations, autour des faits majeurs ayant du Notaire soussigné, au Greffe du Tri-
avec faste, des cent ans de la marqué notre accession à la C’est avec beaucoup de bon- Cependant, la dissolution ne mettant bunal de Commerce de Brazzaville, le
souveraineté nationale, des heur que les Congolais ont pu
Première guerre mondiale, cel-
le de 1914-1918, par les grands projections de films, de docu- remarquer la présence, parmi
pas immédiatement fin à la personna- 02 février 2015, sous le numéro 15 DA
de l’Europe, corroborent la thè- mentaires dans les médias les bustes érigés sur la place lité morale de la société, conformé- 87;
se de l’importance que revêtent audiovisuels, pour vulgariser de la primature à Brazzaville, ment aux dispositions de l’article 201
notre histoire. C’est aussi l’oc- celui de Mbemba-Bingui Yvon,
ces symboles, aussi bien pour
l’hommage au passé et aux il- casion de faire œuvre de péda- dit Pamelo Mounk’A, figure
alinéa 3, la société subsiste pour des Mention Modificative a été portée au Re-
lustres anciens, que pour les gogie à l’intention des plus jeu- emblématique de la musique besoins de liquidation. gistre du Commerce et du Crédit Mobi-
générations présentes et futu- nes. du Congo-Brazzaville, dont les lier de Brazzaville, le 02 février 2015,
La célébration de la fête de l’in- œuvres font encore la fierté de
res. C’est dire toute la dimen-
sion pédagogique et histori- dépendance nationale devrait notre musique. Mais, bien
Ainsi, conformément à l’article 206, ali- sous le numéro CG/BZV/15 B 5634.
que, au-delà du devoir de mé- aussi être l’occasion, pour les d’autres aussi de sa génération néa 3, qui prévoit la nomination d’un
moire. plus âgés, de se remémorer et et avant lui sont entrés dans ou de plusieurs liquidateurs, les per- Pour avis,
pour les plus jeunes, de s’ap- l’histoire et continueront pen-
La célébration, avec faste, des
70 ans de la libération de Pa- proprier ce patrimoine histori- dant longtemps à combler le
sonnes ci-après sont nommés en qua- Maître Giscard BAVOUEZA-GUINOT,
ris, le 25 août dernier, n’est que, pour le renforcement des grand vide d’aujourd’hui, pour- lité de liquidateur: Notaire
donc pas non plus un formalis- valeurs républicaines. C’est à vu que l’on sache léguer ce

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 15


PUBLI-TEXTE
Anatole Collinet Makosso
travail à votre compte, vous exposez: «Le changement de la Cons- Un tel argument sur Denis Sassou-Nguesso, quoique légitime sans
titution du 20 janvier 2002 ne peut reposer sur un quelconque doute, ne vous sera utile que pour convaincre vos militants res-
fondement juridique. C’est une faute stratégique que d’avoir dé- pectifs lors de la campagne référendaire et de l’élection présiden-
Ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique clenché une telle initiative politique, en la concentrant sur le main- tielle. Ainsi, seront-ils mobilisés pour aller en masse, voter pour
tien au pouvoir du Président Denis Sassou-Nguesso». ou contre le candidat que le changement de la Constitution aurait
Au En disant que «le changement de la Constitution du 20 janvier favorisé. Car, «on ne peut mobiliser les masses que sur la base
2002 ne peut reposer sur un quelconque fondement juridique», de leurs intérêts». Ainsi sera vaincue l’adversaire le plus redouta-
vous ne donnez non plus aucun argument juridique qui interdit le ble de la démocratie, à savoir l’abstention.
Professeur Charles Zacharie changement.
Pourtant, la rigueur du raisonnement aurait consisté à démontrer
- La seconde raison est qu’on ne parle de «changement» que,
lorsqu’il est envisagé une réorganisation en profondeur des ins-
Bowao cette assertion par des dispositions rigides de la Constitution. En
l’espèce, vous aurez pu évoquer le fait que -sauf si c’est bien à
titutions, un changement du régime politique ou un changement
du système politique. Lorsque la révision porte sur ces matières,
Professeur titulaire à l’Université Marien Ngouabi, cela que vous avez pensé sans le dire-, la Constitution ne prévoit elle devient une «révision totale» et, par abus de langage, on en
Professeur des Universités. pas les mécanismes de son «changement» et que, par conséquent, déduit un changement de constitution (5).
nul ne peut se permettre de faire ce qui lui est interdit ni ce qui ne Espérant que nous nous sommes accordés sur le fait que le chan-
lui est pas permis. L’affirmation serait ainsi moins gratuite gement ou la révision totale de la Constitution n’est pas un par-
Objet: qu’argumentative. jure; il convient, à présent, d’amener les citoyens à comprendre
A la place, vous avez préféré justifier votre assertion par un argu- ce qui pourrait motiver une telle démarche que vous avez jugée
Pour des raisons d’encadrement de la jeunesse et ment politique, en l’occurrence, l’évocation du mobile qui anime- «sans avenir… de perversion temporelle… et d’un rapport patho-
d’éducation civique, «Je rétorque» rait une partie des citoyens qui veulent ou qui ne veulent pas de logique au pouvoir». (6)
ce changement de constitution: «Le maintien au pouvoir du Qu’est ce qui motiverait en réalité le changement de la Constitu-
Réaction à la lettre Président de la République pour un troisième mandat».
Vous n’ignorez pas, Professeur, que cette façon d’entretenir l’amal-
tion? C’est à cette question que l’intellectuel républicain se doit
de répondre. Répondons-y, donc ensemble, en toute honnêteté.

ouverte du 20 Janvier 2015


game est souvent à l’origine des crises dans nos pays africains Un débat s’est engagé dans le pays sur l’opportunité ou non de la
où les peuples peu affermis démocratiquement, réagissent sur la révision partielle ou totale de la Constitution. Le Président de la
base des raccourcis qui leur sont servis par des intellectuels «vi- République, destinataire principal de votre lettre ouverte, dans
cieux», lesquels ne vont pas souvent au bout de leurs analyses. son message de vœux au peuple congolais, le 31 décembre 2014,
Professeur et Cher ainé, Intellectuel républicain, je ne pense pas que vous l’ayez fait à cette avait appelé ses compatriotes à poursuivre le débat qui a cours et
J’ai lu, avec un vif intérêt, votre lettre ouverte du 20 Janvier 2015, fin. à engager le dialogue sur «l’avenir institutionnel de notre pays».
adressée à Son Excellence Monsieur le Président de la Républi- Je voudrais, pour mieux faire comprendre cela à nos jeunes, dé- Qu’est-ce à dire?
que. cortiquer, avec vous, cette assertion, pour conclure si oui ou non L’avenir institutionnel du pays sous- entend simplement, la ré-
Lettre ouverte! La démarche me semble une occasion salutaire le changement de la Constitution est dénué de tout fondement forme de nos institutions.
de sortir la problématique sur le «changement» ou non de la Cons- juridique. Pour y arriver, commençons par séparer les deux pans En raisonnant par syllogisme, nous avons dit plus haut que la
titution du 20 Janvier 2002, des «arcanes politiciennes», pour la de l’assertion. révision totale peut intervenir en cas de réforme des institutions.
placer sur le champ intellectuel. Ainsi, tout intellectuel peut-il, Le Congo s’engage à réformer ses institutions. Donc, il doit pro-
alors, participer au débat et prendre date avec l’histoire, loin des Premier pan: céder par une révision totale.
«caricatures». «Le changement de la Constitution du 20 Janvier 2002 ne peut Nos institutions méritent-elles d’être réformées? Telle est la ques-
Le «Je récuse», objet de votre lettre, renvoie, d’ailleurs, au célè- reposer sur un quelconque fondement juridique». tion pour laquelle des arguments solides se doivent d’être recher-
bre article: «J’accuse» d’Emile Zola, dans le journal «L’Aurore». chés pour enrichir le dialogue auquel nous convie le Président de
La lettre ouverte étant, avant tout, un texte argumentatif, je me Professeur, la République. Y étant, et en fonction des arguments qui seront
suis permis de m’inviter au débat que vous lancez sur une pro- Vous vous appuyez ici -à raison- sur une compréhension juridi- développés par les uns et les autres, nous verrons s’il est néces-
blématique aussi sérieuse, à un moment important de l’histoire que -soutenue par un courant de juristes- selon laquelle la Cons- saire ou non de réformer nos institutions.
de notre pays, pour proposer quelques pistes de réflexion pou- titution du 20 Janvier 2002 parle plutôt de sa révision et non de Et si l’on s’accorde qu’il nous faut réformer nos institutions, nous
vant aider à nuancer le jugement que vous faites de la probléma- son changement. De ce point de vue, engager une procédure de engagerons ainsi le processus du référendum.
tique en cours. changement, non prévue dans la Constitution, serait «une démar- La démarche est d’une limpidité telle qu’elle ne saurait être «so-
Vous avez écrit à Son Excellence Monsieur le Président de la Ré- che juridiquement, (donc techniquement) infondée» (1). cialement explosive» (7), à moins d’une manipulation subversive.
publique, certes. Moi, je vous réponds pour des besoins d’éduca- Cette compréhension découle de l’interprétation du vide juridi- Elle peut être réglée politiquement, sans être «désastreuse» (8) et
tion civique et d’encadrement de la jeunesse dont j’ai temporaire- que sur le concept «changement de la Constitution» ainsi que juridiquement dans un état de droit, dans le respect de l’ordre
ment la charge et qui, généralement, s’abreuve à la source de nous l’avons rappelé plus haut. Seulement, il convient d’admet- constitutionnel.
notre expérience et de notre connaissance. tre, Professeur, qu’en raisonnant ainsi, vous avez délibérément Vous posez, Professeur, le problème de l’opportunité de la réforme.
Vous avez dit: «Je récuse». Moi je dis: «Je rétorque». oublié de prendre en compte l’interprétation de l’autre courant de Nous sommes, donc, d’accord que la révision totale de la Consti-
Oui! «Je rétorque», parce que: juristes qui pensent que le concept «changement de la Constitu- tution est fondée, motivée et nécessaire. Il ne nous reste plus
- Je note, non sans peine, que vous semblez adopter, à votre tour, tion» n’est qu’un abus de langage pour parler en fait de la révi- qu’à rechercher, dans l’ordre constitutionnel, les dispositions qui
la «caricature» manichéenne qui parasite le débat intellectuel, sion totale de la Constitution (2). fixent l’opportunité et la compétence des acteurs.
politique et juridique sur la Constitution du 20 janvier 2002; Dès lors, même s’il y en a qui y voient, sans le démontrer, «une Pour récuser l’opportunité, vous soulignez dans votre lettre
- Je relève que votre manière d’aborder la problématique de la fraude à la Constitution» (3), on peut, de ce point de vue, admet- ouverte: «Il n’y a pas de crise politique ou institutionnelle…
réforme de nos institutions témoigne à certains endroits de la tre que le changement ainsi compris peut trouver son fondement gouvernance publique». Pour vous, Professeur, la réforme des
«caricature». juridique dans les dispositions parlant de la révision de la Cons- institutions ne se justifie pas dans la mesure où «les différentes
- Je lis une sorte d’amalgame entre le conseil éclairé, avisé et titution. Or, la fixation des conditions de la révision (donc la dé- institutions républicaines fonctionnent normalement; il n’y a pas
honnête de l’intellectuel républicain, et le pamphlet aux relents marche) a été laissée par le constituant lui-même à la compétence de crise politique ou institutionnelle. La paix est effective par-
opportunistes et populistes du «camarade», lequel s’emploie à du législateur, au travers de l’article 187 de ladite Constitution qui tout».
se désolidariser de la décision prise au sein du parti. dispose: «Une loi organique fixe les conditions de révision de la Si tant est que le pays est en paix et que les institutions républi-
Je ne vous ai pas reconnu, parce que, comme vous, je refuse la Constitution» (4). caines fonctionnent normalement, ce dont le peuple entier peut
caricature, d’où qu’elle vienne. Ce refus de la «caricature» En application de ces dispositions, il appartient au législateur d’en- se réjouir pour avoir participé à la restauration de la paix et au
m’amène à décortiquer, avec vous, votre lettre ouverte non sans visager, dans sa loi organique, les conditions de révision partielle, bon fonctionnement des institutions, il est à regretter que vous
rappeler les leçons que j’en tire aux plans moral, totale ou double. Ainsi sera résolue, à mon humble avis, la confu- n’évoquez nullement la règle de droit qui interdirait toute réforme
communicationnel, politique et juridique. sion lexicale ou sémantique entretenue jusqu’alors. dans ces circonstances.
Au plan moral, je salue le courage dont vous avez fait preuve en Voyez-vous Professeur, si au sujet de la problématique du chan- Par ailleurs, je me permets de vous rappeler l’article 56 de la Cons-
tant que collaborateur de longue date du Président Denis Sassou- gement de la Constitution, l’intellectuel républicain se donnait la titution du 20 janvier 2002 qui a confié au Président de la Républi-
Nguesso, en donnant librement votre point de vue en lieu et place peine de présenter à nos citoyens les diverses interprétations de que le pouvoir de veiller au fonctionnement régulier des institu-
du silence «assourdissant» et coupable souvent observé dans chaque problème juridique qui en résulte, le libre choix du ci- tions publiques.
de pareilles circonstances. Il faut dire que ce courage manque, toyen serait ainsi facilité et nous épargnerions ainsi à notre peu- De même, cet article dispose que le Président de la République
désormais, aux intellectuels. C’est ce courage dont doivent faire ple les raccourcis qui nous conduisent souvent aux violences «détermine et conduit la politique de la Nation». Qu’est-ce à dire?
preuve nos jeunes, pour que toutes les contradictions se règlent aveugles. Bien que peu juridiques, les termes «déterminer et conduire» n’en
par le débat d’idées, dans la paix, en faisant usage de la force des En effet, lorsque l’on se trouve en face de deux interprétations restent pas moins forts, car on s’accorde, avec Olivier Lecucq, à
arguments et non des arguments de la force. doctrinales contradictoires, le citoyen ou le juge constitutionnel penser que «déterminer», c’est, avant tout, «fixer les grandes orien-
Au plan communicationnel, je regrette, simplement, qu’un colla- raisonnerait certainement, voire nécessairement, de la manière tations pour le pays, autrement dit, décider des mesures appro-
borateur, compagnon et sociétaire, voire complice d’un si grand suivante: «Deux interprétations découlent de l’application de l’or- priées, pour gérer la société de référence, opérer des réformes et
homme, se serve d’une lettre ouverte pour donner un avis à son dre constitutionnel. Les deux aussi justes l’une que l’autre. La résoudre les questions nouvelles, alors que conduire, c’est réali-
«Chef», alors qu’ils ont plusieurs canaux de communication. Je doctrine elle-même en est divisée. Laquelle me semble plus pro- ser ou commander la réalisation concrète des buts ainsi détermi-
crains que les jeunes s’inspirent d’une telle démarche qui porte, che de la rigueur juridique?». nés». (9)
en elle, le risque d’aggraver la crise d’éthique dont souffre notre Bien entendu, dès l’instant où la loi organique aurait admis la On comprend alors que le Président de la République tient du
société; ce qui serait aussi blâmable que la duplicité du collabo- révision totale -qui n’est pas moins une révision au sens de l’arti- peuple et de l’article v56 de la Constitution du 20 janvier 2002, la
rateur taciturne. cle 187 de la Constitution-, il va de soi que le citoyen ou le juge compétence d’engager les réformes institutionnelles.
Au plan politique, il me parait inconvenant qu’un camarade mis constitutionnel opterait pour la seconde thèse. Seulement, la question que vous posez, Professeur, est de savoir
en minorité, à tort ou à raison, au sein de son parti, sorte de sa Voilà Professeur, qui donne un fondement juridique à l’idée de si le Président de la République peut engager une telle réforme
réserve, pour en appeler à la rescousse populaire. Cela est exem- changement de la Constitution. Allez-vous continuer à en déduire en temps de paix, alors que les institutions fonctionnent réguliè-
plaire de ce que nous ne devons pas conseiller à nos jeunes au un parjure? Merci de me répondre. rement.
sein de nos partis si nous entendons consolider notre jeune dé- Ici se pose la question de l’opportunité de ces réformes.
mocratie. L’article 56 de la Constitution du 20 janvier 2002 ne limite pas la
La solidarité des décisions prises de manière collégiale doit être Parlons du second pan de l’assertion: compétence temporelle du Président de la République, quant au
pour eux une expression de l’engagement citoyen. «C’est une faute stratégique que d’avoir déclenché une telle ini- moment d’engager des réformes.
Au plan juridique, les arguments avancés paraissent fragiles et tiative politique en la concentrant sur le maintien au pouvoir du Mieux, les articles 70 et 185, qui fixent les limites temporelles de
mériteraient d’être analysés et débattus avec rigueur et sérénité. Président Denis Sassou-Nguesso». révision de la Constitution, ne font nullement allusion au temps
L’occasion m’est ainsi donnée de rappeler à la conscience col- Motiver la volonté de «changement» ou de révision de la Consti- de paix ni de fonctionnement régulier des institutions. Bien au
lective, le fondement juridique de la révision de la Constitution tution par le maintien au pouvoir du Président Denis Sassou- contraire, ils ne retiennent respectivement que les périodes de
du 20 Janvier 2002, dans toutes ses dispositions, tout en respec- Nguesso est un argument politique et non juridique. Il est donc vacance de la Présidence de la République et lorsqu’il est porté
tant les points de vue et les arguments de ceux qui trouvent juridiquement infondé et ce pour deux raisons: atteinte à l’intégrité du territoire. Même lorsque l’article 86 confie
«infondé», le processus de «changement» de ladite Constitution. - La première est que la loi est générale et impersonnelle. Par au Président de la République la compétence matérielle d’enga-
Cela étant, procédons au décorticage de votre lettre ouverte. conséquent, une personne ne peut servir d’«épouvantail» ni pour ger le référendum sur l’organisation des pouvoirs publics, il lui
justifier la révision, ni pour «récuser» la révision. De ce point de en laisse la libre opportunité.
Concernant le fondement juridique du changement de la Consti- vue, ceux qui veulent engager -le cas de vos contradicteurs- ou C’est donc au Président de la République et à lui seul que le peu-
tution du 20 Janvier 2002 récuser -votre propre cas-, la révision de la Constitution au motif ple et la Constitution reconnaissent l’opportunité des réformes
que cela arrangerait le Président Denis Sassou-Nguesso devraient, institutionnelles.
Reprenant l’analyse du Bureau politique du Parti congolais du tous, revoir leur argumentaire.

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 16


PUBLI-TEXTE
Dès lors, vous comprenez, Professeur, qu’il n’y a pas un mal à libre de voter à plusieurs reprises pour le même candidat, s’il le contournement de ces dispositions soit par une révision totale
engager ces réformes en temps de paix. Vous ne pensez pas tout souhaite ou d’en changer à chaque élection». (15) de la Constitution soit par la double révision (34).
de même qu’il faille attendre une prochaine crise, pour réfléchir Vous avez posé le problème de l’intérêt que les autres peuples et On comprend donc qu’au regard de la doctrine abondante des
sous l’effet de l’émotion, sur ce qui devra consolider la paix, la la communauté internationale qui ne font que défendre l’univer- mêmes partenaires et de la pratique constatée dans certains de
démocratie et réorganiser nos institutions? salité des valeurs partagées de paix, de démocratie, de justice, leurs pays, vous êtes allés trop loin, Professeur, en affirmant que
Nos pays africains ayant longtemps souffert d’un déficit d’antici- d’Etat de droit… Le Congo ne peut vivre en autarcie». la levée de ces dispositions, serait «un machiavélisme qui ne s’ac-
pation, se contentant de vivre au jour le jour, l’intellectuel républi- Ainsi, pourrait-on s’interroger de ce qu’il adviendrait de nos rela- corderait de l’éthique que pour la tourner en dérision» (35).
cain doit profiter du temps de paix pour envisager de grandes tions avec nos partenaires occidentaux s’il arrivait que nous nous
réformes pour un avenir meilleur de son pays. affranchissions de leur «droit d’ingérence». Je voudrais, simple- La doctrine étant un moyen auxiliaire de détermination de la règle
Aux termes des articles 56 et 86 précités, le Président de la Répu- ment, à ce sujet, prendre à témoin les grands juristes de ces mê- de droit, elle peut bien inspirer le constituant congolais si ce der-
blique veille au fonctionnement régulier des institutions publi- mes partenaires qui nous ont développé des thèses sur la valeur nier le souhaite. Tout comme, le même constituant pourrait pren-
ques, détermine et conduit la politique de la Nation et peut sou- juridique des dispositions intangibles de la Constitution limitant, dre appui sur la pratique dans certains pays comme la Grèce, la
mettre au référendum tout projet de loi sur l’organisation des pou- entre autres, le nombre de mandats du Président de la Républi- France et la Belgique.
voirs publics. En considération de cela, c’est lui qui a l’opportu- que. En effet, en Grèce, en dépit de l’affirmation par la Constitution de
nité des réformes et en apprécie seul le moment dans l’intérêt du Quelle est la valeur juridique des dispositions intangibles de la 1952 de ce que le caractère monarchique de l’Etat hellénique ne
peuple. Dussions-nous avoir l’obligation morale et intellectuelle Constitution? pouvait faire l’objet d’une révision, le référendum du 8 décembre
d’expliquer simplement ces choses à nos jeunes, de sorte que ce De grands juristes de renommée internationale et pour la plupart 1974 a choisi une autre option.
débat se gère en peuple civilisé? ressortissants de ces pays dont vous redoutez le refroidissement A propos de la valeur juridique de la loi constitutionnelle de 1884
Je n’ai pas, Professeur, la prétention de vous convaincre et ne dis des relations avec notre pays, ont répondu à cette question et ont qui interdisait de réviser «la forme républicaine du Gouvernement»,
pas que nous devons forcément changer la Constitution. Cette conclu que les dispositions de la Constitution qui prévoient des une semblable thèse a été pour la première fois développée par
démonstration prouve simplement que la règle de droit n’est pas limites à la révision constitutionnelle sont des «souhaits politi- Léon Duguit. Il défendait que l’Assemblée nationale de révision
toujours d’interprétation aisée. Il nous faut souvent puiser dans ques» (16) sans force juridique. Par conséquent, elles ne s’impo- peut même changer la forme républicaine du gouvernement.
la doctrine et la jurisprudence, l’argumentation rigoureuse et né- sent pas à l’exercice du pouvoir de révision constitutionnelle qui L’un de ses arguments consistait à dire que «cette disposition a
cessaire pouvant nous rapprocher de l’esprit du constituant ou peut les abroger par des révisions successives. été votée par une assemblée nationale de révision et, par consé-
du législateur. Un tel argument certes, contesté par une partie de la doctrine17 quent, elle peut être modifiée ou abrogée par une autre assem-
Et même, si nous pouvons réussir à convaincre, dans notre argu- est pourtant d’autant plus censé que pour qu’une constitution blée de révision. Par conséquent, si tant que ce texte existe, l’as-
mentation, les personnes de bonne foi suivant un raisonnement puisse durer, il est nécessaire qu’elle s’adapte à l’évolution, qu’elle semblée nationale ne peut pas changer la forme du gouverne-
rigoureux, il n’est pas évident de vaincre la «récalcitrance» des contienne en elle-même les procédures permettant de la réviser. ment, elle n’a qu’à l’abroger, et la chose faite, elle pourra très cons-
personnes de mauvaise foi, ni de convaincre quatre millions d’ha- La seule chose qu’il faut rechercher, c’est le consensus institu- titutionnellement changer la forme républicaine du gouverne-
bitants à qui il est reconnu, à chacun, une autonomie de la pen- tionnel, politique et populaire. L’élite politique et intellectuelle ment».
sée. devrait se mettre d’accord en convoquant le pouvoir de révision, D’ailleurs, sous la IVème République Française, cette thèse a été
Le plus facile à faire, dans le cas d’espèce, est donc de recher- qui seul peut décider par referendum, du sort de ces interdictions. défendue par Georges Vedel, à propos de la valeur juridique de
cher l’esprit qui a prévalu lors de la formulation de cette règle. A l’article 95 de la Constitution de 1946 prévoyant la même interdic-
part le pouvoir judiciaire -souvent accusé à tort d’être inféodé au Georges Vedel par exemple, grand constitutionnaliste français, tion. Selon Vedel, l’obstacle de l’article 95 peut être levé de la
politique-, qui d’autre doit nous en repréciser l’esprit, si ce n’est dit que «le pouvoir constituant d’aujourd’hui ne peut lier celui de façon suivante: «Il suffit de faire abroger, par voie de révision l’ar-
celui qui a édicté la règle constitutionnelle? Qui donc l’a édictée l’avenir» (18). En effet, «le pouvoir constituant qui s’exerce à un ticle 95 précité; après quoi l’obstacle étant ainsi levé, une seconde
si ce n’est le peuple constituant? Comment consulter le peuple si moment donné n’est pas supérieur au pouvoir constituant qui révision peut porter sur la forme républicaine du gouvernement».
ce n’est par référendum? s’exercera dans l’avenir et ne prétendre le restreindre» (19). Se- De même, en Belgique, par le biais d’une révision totale, on est
Et pourtant, Professeur, cela n’est pas difficile à comprendre. lon Georges Vedel, «le pouvoir constituant étant le pouvoir su- passé d’un Etat unitaire à un Etat fédéral. En France, en 1958, on
Comment alors, Professeur, pouvez-vous récuser le référendum? prême de l’État ne peut être lié même par lui-même» (20). «Le est passé d’un régime parlementaire à un régime semi-présiden-
Par quels mécanismes donc, entendez-vous faire fonctionner la constituant originaire ne dispose pas de pouvoir de lier le titu- tiel.
démocratie dans notre pays? laire du pouvoir de révision» (21).
Je pense, Professeur, que vous avez compris que ce n’est certai- Il faut dire que mettre des entraves à l’exercice de la souveraineté Professeur,
nement pas par chauvinisme ou «souverainisme», sans argument du peuple est illégitime. C’est ce que déclare Julien Laferrière: Les hypothèques de droit étant ainsi levées, j’ose croire que, no-
pertinent comme vous le prétendez, que vos contradicteurs dé- «S’interdire de modifier sa Constitution serait de la part de la na- nobstant les théories doctrinales contraires que je ne saurais nier
fendent la thèse que je me permets de vous exposer ici. tion, renoncer à l’élément essentiel de sa souveraineté» (22). et dont je peux donner quelques référence (36) par honnêteté in-
C’est bien parce qu’ils croient disposer des arguments juridiques «Théoriquement, il est douteux qu’une constitution puisse exclure, tellectuelle, nul ne devrait, désormais, sans courir le risque de
pertinents, pour justifier tant la réforme des institutions, que la même pour un certain délai, la possibilité de sa révision, ce qui verser dans la «caricature», dénier au débat sur le changement
révision totale de la Constitution du 20 revient à supprimer chez la nation, pendant cette période, l’exer- ou non de la Constitution, son fondement juridique ou démocra-
janvier 2002. Si l’on a ainsi compris le problème de fond et qu’on cice du pouvoir constituant» (23). «Le souverain ne peut se lier tique.
a conscience qu’il est réglé dans le respect du droit et des princi- lui-même. En vertu de sa souveraineté, il peut changer à tout Toutes les autres considérations relèvent, désormais, de la politi-
pes démocratiques, sauf à se perdre dans les émotions et les petits moment la norme qui interdit de changer» (24). que politicienne et des humeurs encore que la dimension politi-
règlements de compte politiciens, on peut donc déduire qu’il n’est Toujours selon Laferrière, la Constitution est une loi perpétuelle- que ne saurait être négligée. Car, les Constitutions sont prépa-
pas question ici, de «accepter l’inacceptable, de défende l’indé- ment modifiable (25). D’après lui «le système des constitutions rées dans les conditions politiques et sociales à un moment donné
fendable, de tolérer l’intolérable, ni d’expliquer l’inexplicable» (10). rigides doit comporter la possibilité d’entreprendre à tout mo- et l’élaboration ou la révision d’une constitution, relève d’ailleurs
Il s’agit simplement de mettre à la disposition des citoyens, les ment... la révision dont l’opinion publique éprouve la nécessité» d’une volonté politique de tous les membres de la société.
outils d’analyse nécessaires leur permettant d’opérer leur choix (26). C’est d’ailleurs certainement pour cette raison que le Président
en toute responsabilité. On est donc loin de «la nébuleuse cons- De même, Marie-Françoise Rigaux pense que «le droit lui-même de la République ne veut pas exercer unilatéralement les préro-
titutionnelle» (11), «du coup d’état permanent, classique ou non est conçu comme un ensemble de règles susceptibles de chan- gatives que lui confèrent les articles 56, 86 et 187 de la Constitu-
classique» (12). ger: elles peuvent être abrogées, modifiées, elles peuvent être tion, et préfère inviter ses compatriotes à un dialogue pour que la
Prendre cela pour un «coup d’Etat en préparation» (13) est une suspendues d’application, faire l’objet de régimes transitoires» réforme de nos institutions se fasse dans la paix. (36)
«caricature» que l’on exhibe, lorsque l’on se détourne de la réa- (27). Plutôt que de jouer les oiseaux de mauvais augure, les intellec-
lité implacable du droit et l’on veut se complaire à ramener l’enjeu La possibilité de lever les dispositions intangibles de la Constitu- tuels républicains de notre pays gagneraient à œuvrer pour que
de la réforme des institutions à la dimension personnelle de ceux tion est assimilée à un principe juridique de «non-contradiction» nos différents acteurs politiques s’engagent dans un dialogue
qui peuvent en tirer un quelconque droit subjectif. invoqué par le juriste italien Paolo Biscaretti Di Ruffia. Selon ce sincère et franc pour parvenir à concilier deux écoles de pensée à
Par exemple, nul ou rien ne peut interdire au Président de la Ré- principe «la norme postérieure dans le temps pourrait toujours savoir celle de Solon et celle d’Eméry Patrice Lumumba.
publique ou au législateur de prendre une loi d’amnistie générale modifier ou abroger la norme antérieure d’égale efficacité» (28). Le premier, Solon, cet homme d’Etat, législateur et poète athé-
au motif que telle personne identifiée et contre laquelle on a un A côté de ce juriste italien, il y a le juriste allemand W. Burchardt nien, souvent considéré comme le père de la démocratie qui, lors-
problème personnel, pourrait bénéficier des dispositions bien- pour qui, Une révision constitutionnelle ne peut être liée à aucune qu’on lui posait la question de savoir quel était le meilleur régime
veillantes de cette loi. La loi est générale et impersonnelle et de règle impérative préétablie (29). politique, il rétorquait: «Pour quel peuple? Car, il faudrait une dose
ce point de vue, profite à quiconque en remplit les conditions, considérable de naïveté, pour s’imaginer qu’il existe un régime
sans état d’âme. Il en est ainsi de la Constitution qui peut être «Les fondateurs d’une Constitution quelconque n’ont point qua- politique idéal, pour tous les pays, toutes les époques, tous les
révisée pour des raisons objectives, indifféremment des person- lité pour en réglementer les révisions futures: il leur faudrait, à peuples».
nes auxquelles la révision pourrait profiter. cet effet, un pouvoir qu’ils ne sauraient se conférer à eux-mê- Le second, Emery Patrice Lumumba, rêvait «qu’un jour, l’Afrique
Vous êtes revenus plusieurs fois sur les dispositions intangibles mes» (30). W. Burckhardt précise que: «les prescriptions que ren- écrira sa propre histoire; une histoire qui ne sera écrite ni en
prévues à l’article 185 de la Constitution du 20 janvier 2002 et en ferme une Constitution touchant sa révision éventuelle, présup- France, ni en Belgique, ni aux Etats-Unis». Telle est, Professeur,
avez conclu que l’enjeu est de prévenir la confiscation du pou- poseraient, pour être juridiquement obligatoires, l’existence d’un ma modeste contribution au débat ouvert par votre lettre et ce
voir, parce que vous voyez dans une éventuelle levée de ces dis- statut supérieur qui ait attribué à l’autorité de qui elles émanent, dans un intérêt d’encadrement de la jeunesse et d’éducation civi-
positions, un recul historique inouï et une éternité au pouvoir. le pouvoir de régler l’exercice futur de la puissance constituante que.
Je ne pense pas, Professeur, que vous ayez oublié que partout elle-même: or, il n’existe, en dehors et au-dessus de la Constitu- Très fraternellement.
dans le monde, l’alternance est garantie non pas par une limita- tion à réviser, aucun statut suprême qui ait pu déférer à qui que
tion intangible du nombre de mandats, mais par l’organisation ce soit ce pouvoir superconstituant» (31).
régulière, à échéance fixe, des élections libres et transparentes. Outre atlantique, en remontant aux siècles anciens, l’argument a Notes
Sauf à dire que, jusqu’en 2008, la France n’était pas une démocra- déjà été soulevé par l’américain Thomas Jefferson (32) et les écrits 1- Votre Lettre ouverte p.2
tie pour n’avoir jamais procédé à la limitation constitutionnelle sont d’ailleurs inscrits en gros caractères sur un des murs de son 2- Jean françois Aubert, «La révision totale des constitutions, une
du nombre de mandats auparavant. Sauf à dire que l’Allemagne mémorial à Washington. On peut y lire encore aujourd’hui: «Les invention française, des applications suisses». In Mélanges Pactet
où le Chancelier peut être indéfiniment réélu, n’est pas un pays peuples ont le droit de changer à tout moment, leurs lois. Une 2003, Chroniques P 455; Boschab Evariste, «Entre la révision de
démocratique. On pourra multiplier ainsi des exemples des pays génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures». la Constitution et l’inanition de la nation», éd. Larcier, 2013, pp34
où le nombre de mandats des Chefs d’Etat ou de Gouvernement Les auteurs de la Constitution initiale ne peuvent imposer leurs et suiv.; P. Lavaux, «Les grandes démocraties contemporaines»,
n’est pas limité. vues aux générations suivantes. Selon la théorie de Thomas Jef- 3ème Ed. Paris, PUF 2008. P.402
L’intellectuel républicain que vous êtes ne saura dénier le carac- ferson, «chaque génération est indépendante de celle à laquelle 3- D.Djelo Empengo Osako, Kayemba Ntamba Mbilanji, Jacques
tère démocratique de ces pays par ce motif. elle succède, comme celle-là même l’était de la génération qui l’a Djoli; lire E. Boscchab, «Entre la révision de la Constitution et
Permettez-moi en outre de rappeler, Professeur, à la gouverne de précédée. Elle a, comme l’une et l’autre, le droit de se choisir la l’inanition de la Nation», Larcier, 2013, P.39
nos jeunes que même en France où les plus hautes autorités nous forme de gouvernement qu’elle juge le plus favorable à son bon- 4- On peut penser que ce n’est pas un hasard si le constituant
exigent le maintien de cette limitation du nombre de mandats, la heur et, par conséquent, d’accommoder aux circonstances dans avait ainsi procédé.
question n’avait pas fait l’unanimité, lorsque cette réforme y a été lesquelles elle se trouve placée, les institutions qu’elle a reçues 5- Jean François Aubert, op.cit
introduite en 2008. de ses pères» (33). 6- votre lettre ouverte P. 6.
Christian Poncelet, alors Président du Sénat, y voyait un risque On peut, également, citer l’article 28 de la Déclaration des droits 7- votre lettre ouverte P. 6.
«d’affaiblir l’autorité du Président achevant son second mandat; de l’homme et du citoyen du 24 juin 1793. Selon cet article, «un 8- votre Lettre; Ibid.
et de priver nos concitoyens d’un choix qui pourrait après tout, peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de réviser sa 9- Olivier Lecucq, commentaire de l’article 20 de la Constitution
avoir leur préférence. Le peuple est souverain» (14). Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les gé- française, in François Luchaire et al., la Constitution de la Répu-
Il en va autant pour le professeur Henry Roussillon pour qui la nérations futures». blique Française, analyses et commentaires P.591.
limitation des mandats est à la fois démagogique, inutile et dan- Plus près de nous, Evariste Boschab de la RDC, empruntant le
gereuse pour la démocratie, car, dit-il, «le peuple est totalement même raisonnement, nous explique même les mécanismes de (Suite en page 18)

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 17


CULTURE
Mairie de Brazzaville (Suite de la page 17)

Hisser l’artiste Roga Roga au rang 10- Votre Lettre P.5.


11- Ibid P.7.

d’ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco


12- Ibid P.4.
13- Ibid P.7.
14- C. Poncelet, «La modernisation du travail du sénat», 1958-
2002, «Les 50 ans de la Constitution», Textes réunis par Domini-
Faire de l’artiste musicien Roga Roga (Rogatien Ibambi Okombi, que Chagnollaud, Paris, Litec, 2008, p.269.
à l’état civil), leader de l’orchestre Extra Musica (Chevalier dans 15- H. Roussillon, «Article 6, la limitation à 2 du nombre de man-
l’ordre du mérite congolais), un ambassadeur de bonne volonté dats présidentiels», in J.P. Camby, P. Fraiseix, J. Gicquel, (dir).
de l’Unesco, comme l’était le chanteur des Bantous de la capi- «La révision de 2008, une nouvelle constitution?» Paris, LDGJ,
tale, Jean Serge Essous, d’heureuse mémoire. Telle est la mis- 2011, P.40.
sion que s’est assignée la Mairie de Brazzaville. Vendredi 13 fé- 16- Marie-Françoise Rigaux, La théorie des limites matérielles à
vrier 2015, l’artiste précité a été reçu en audience par la repré- l’exercice de la fonction constituante, Bruxelles, Larcier, 1985, p.45.
sentante de l’Unesco au Congo, Ana Elisa De Santana Afonso, 17- lire Kemal Gözler, Le pouvoir de révision constitutionnelle,
au siège de la Représentation de l’Unesco, à Brazzaville. Roga Thèse pour le doctorat en droit, Université Montesquieu - Bor-
deaux IV, Faculté de droit, des sciences sociales et politiques,
Roga était accompagné de Gervais Hugues Ondaye, conseiller 1995, 774 p.; Adhémar Esmein, Eléments de droit constitutionnel
socio-culturel de l’administrateur-maire de Brazzaville, Hugues français et comparé, 8e édition revue par Henry Nézard, Paris,
Ngouelondelé, et de l’administrateur, secrétaire général d’Extra Sirey, 1928, T.II, P.545.; [69].
Musica, Raymond Nti. Maurice Hauriou, Précis de droit constitutionnel, Paris, Sirey, 1re
«Nous l’avons reçu avec beau- gouvernementale, nous avons édition, 1923, p.297.
coup de bonheur. Pendant aussi pu donner les informa- 18- Vedel, Droit constitutionnel op.cit P117
cette audience, nous avons pu tions pour la constitution d’un De g. à dr.: Roga Roga, Gervais Hugues Ondaye et Ana Elisa De 19- Laferrière, «Manuel de droit constitutionnel»; op.cit. P.289.
évoquer deux questions. La dossier de candidature aussi Santana Afonso. 20- Vedel, Droit Constitutionnel; op.cit P.117.
première question, ils sont ve- de Feux de Brazza pour l’éta- 21- Rigaux, op.cit p.233.
nus nous demander quelles blissement des relations offi- chanson Racines, et bien connu que c’est très important, 22- Laferrière, op.cit p.288.
étaient les procédures pour cielles avec l’Unesco», a révélé d’autres, vous comprenez que pour lui, de devenir ambassa- 23- Ibid. P.291.
une présentation de la candida- Ana Elisa De Santana Afonso, le choix, nous n’avons pas hé- deur de bonne volonté de 24- Georges Vedel, souveraineté et supraconstitutinnalité, op cit.
ture de M. Roga Roga au poste à l’issue de l’audience. sité de la responsabiliser, pour l’Unesco. Et puis, il a remercié p90; également cité par François Luchaire, «L’Union européenne
d’ambassadeur de bonne vo- Pourquoi la Mairie de Brazza- qu’il porte le label pour le le maire de Brazzaville pour le et la Constitution», Revue du doit public, 1992, P.1591, note 9.
lonté de l’Unesco. Nous avons ville a-t-elle jeté son dévolu sur Congo, pour la ville, pour mo- choix porté sur sa personne. 25- Laferriere op.cit. p.90.
pu donner toutes les informa- la personne de Roga Roga? raliser la jeunesse aussi. Et «Je souhaiterais être accepté 26- Ibid, P.291.
tions et surtout, nous nous «Brazzaville, ville créative de nous sommes en train de tra- par l’Unesco, afin que je puisse 27- Rigaux op.cit, P.237.
sommes mis à la disposition du l’Unesco, le Maire de Brazza- vailler sur le thème de sa can- mettre la main à la pâte. Je sou- 28- Biscaretti Di Ruffia et Rozmaryn, op.cit. P.56.
Maire de Brazzaville et des ville a jugé utile de présenter la didature, mais qui ne sera pas haiterais aussi que le Congo 29- W. Burckhardt, cité par Kemal Gozler, op.cit.
autorités congolaises, en par- candidature d’un artiste de loin de Jeunesse, culture et puisse prier pour moi, afin que 30- W.Burchardt, op-cit.
ticulier de la Commission na- Brazzaville. Le choix de la ville paix, parce que c’est l’actualité je devienne ambassadeur de la 31- Ibid.
tionale congolaise de l’Unesco, a été porté sur Roga Roga, qui et les jeunes doivent s’inscrire paix de l’Unesco», a-t-il conclu. 32- Lettre à Samuel de Kerchival du 12 juillet 1816, Mélanges po-
pour pouvoir constituer le dos- constitue, il faut le dire, la pas- dans cette dynamique, et les ar- Roga Roga a saisi cette occa- litiques et littéraires, extraites de mémoires et de la correspon-
sier et le soumettre à l’attention serelle entre deux générations, tistes, comme vous le savez, ce sion pour offrir son nouvel al- dance de Thomas Jefferson, Paris, 1883, Tome II, P.287, cité par
de Mme la Directrice notamment la génération des sont des leaders d’opinion, qui bum «Contentieux» à Ana Elisa Arnoult, op. cit., P.7. A ce propos voir également Beaud, «La puis-
générale…Bien évidemment, je Bantous, avec les Essous et ont vraiment une influence De Santana Afonso. Qui, en re- sance de l’Etat», op. cit., p.410 ; Rigaux, op. cit., p.249.
ne peux que formuler le vœu autres, et les plus jeunes, avec dans la jeunesse, et c’est la tour, a offert au chanteur un al- 33- Laferrière, «Manuel de droit constitutionnel», P.290; Burdeau,
que le Congo puisse avoir un les musiques urbaines. Il est mission que nous voulons as- bum du groupe Ndima de So- «Droit constitutionnel», 21ème édition par Troper et Hamon, p.81.
prochain ambassadeur de donc dans cette médiane en signer à M. Ibambi Rogatien, au rel Etat, composé de peuples 34- E. Boschab, op.cit
bonne volonté de l’Unesco. train de promouvoir des va- travers de cette candidature», autochtones du département 35-Votre lettre P. 4
Le deuxième sujet concerne le leurs de paix, souvenez-vous a répondu Gervais Hugues de la Likouala.
festival Feux de Brazza, qui est de toutes les chansons de Ondaye.
Pour sa part, Roga Roga a re- Véran Carrhol YANGA (Suite de la page 14)
aussi une Organisation non Roga Roga, notamment la Lloyd Albert Quaterman, Ralph
Gadner, Eward A.Russel, Mod-
die Taylor, Harold Delaney, Ben-
Oxygène, leader de l’orchestre Universal Zangul 137- Machine à monter les em-
peignes (soulier): inventé par
jamin Scott, J. Ernest Wilkins,

Le tant attendu album


Jaspar Jeffries;
Jan Earnst Matzeliger; 151- Pionnier éminent de la re-
138- Fixateur pour cheveux: in- cherche sur le clonage des cel-
venté par Garrett A. Morgan; lules: Ernest Everett Just;

«Conjugaison», enfin dans les bacs!


139- Anémomètre: inventé par 152- Premier physicien noir de
Philip G. Hubbard; l’ère moderne, il étudiât les ma-
140- Camera-spectrographe thématiques, la physique, l’as-
(transporté par Apollo 16): in- tronomie, la mécanique, la lo-
Les fans de l’orchestre Universal Zangul peuvent, enfin, pous- venté par George R. Carruthers; gique, la rhétorique et cinq lan-
ser un ouf de soulagement. Et pour cause: ‘’Conjugaison’’, l’al- 141- Bloc de communication gues, parmi lesquelles le Latin
bum qu’ils attendent depuis plus de sept, qui, au départ, était pour la télévision multi-canales et le Grec: Edward Alexander
(c’est-à-dire la technicité per- Bouchet;
celui du groupe, et a fini par devenir celui d’Oxygène, le leader mettant la réception de plu-
de ce groupe, est, enfin, dans les bacs. L’oeuvre a été présen- 153- Amélioration dans l’échel-
sieurs chaînes sur un même le de sauvetage: inventé par Jo-
tée, officiellement, le vendredi 13 février 2015, au restaurant «La poste de télévision): inventé seph R. Winters;
bonne humeur», à Brazzaville. par Raoul Georges Nicolo; 154- Navigateur interplanétaire
142- le téléphone cellulaire: in- a la Nasa. (II a donné le nom de

C
venté par Henry T. Sampson en
onjugaison, dont le re- 1983;
sa ville natale à son robot qui a
tard de la sortie est, en atterri sur la planète Mars). Il a
143- Rouleau d’enregistrement guidé les sondes Magellan vers
partie, dû à la scission in- magnétique pour ordinateur: Vénus en 1989, Galiléo vers Ju-
tervenue, en 2011, au sein inventé par Larry T. Preston; piter, Ulysse vers le Soleil, Ob-
d’Universal Zangul, est un al- 144- Ordinateur de calcul le server et Pathinder vers Mars:
bum estampillé Létiok Produc- plus rapide au monde: inventé Cheick Modibo Diarra.
tion par Philip Emeagwali en 1989; «Quand vous êtes prêt à partir
Enregistré dans les studios D.M 145- La pendule, la première à pour le travail, sachez que la
Records et Patmos, à Brazza- sonner à l’heure: inventé par moitié de toutes les choses et
Benjamin Banneker;
ville, cet opus comprend dix ti- 146- Torpille l’arme anti-navire:
de tous les appareils dont vous
tres, tous signés Oxygène, sur- vous êtes servis avant de quit-
De g. à dr.: Oxygène, Léticia Okouna et Asden. inventé par Andreas Rebouça; ter votre domicile a été inventé
nommé aussi le Général 147- Bouchon automatique par des Noirs». Martin Luther
Sotonyoto. Il s’agit de: ‘’Je, tu’’, pour conduite de gaz et de pé- King Jr.
‘’A genoux’’, ‘’Protecteur O’’, La pochette de l’album. fanatiques et des détracteurs Vous avez pu constater que les trole: inventé par William F.
‘’L’ingénieur de référence’’, qui nous mettaient, chaque CD sont arrivés en pochette Cosgrove;
‘’Deuxième costume’’, ‘’Tonga teur Oxygène. jour, mal à l’aise», a-t-il avoué. single et il y a eu quelques er- 148- Changement automatique Lydie-Patricia ONDZIET
ya zagazaga’’, ‘’Zukuru’’, ‘’Kake Pourquoi avoir intitulé son al- Et de lancer un appel aux fans reurs. Mais, le temps de rattra- de vitesse: inventé par Richard Présidente
elanga’’, ‘’Anniv mapassa’’, et bum Conjugaison? «C’est pour d’Universal Zangul: «Mainte- per, continuellement, ces er- B. Spikes; de l’Association La Trinité;
‘’Maboko mine’’. Des chansons la simple raison que dans l’ap- nant que l’album est sorti, je reurs, j’ai pris la décision de 149- A contribué à la construc- Présidente d’honneur
tion du premier réacteur nu- du Mouvement Dynamique
dans lesquelles domine la prentissage d’une langue, la demande à nos fans d’aller vite l’imprimer, dans un premier cléaire: Lloyd Albert Quater-
rumba, le genre de prédilection maîtrise de la conjugaison est se le procurer, et puis, l’écou- temps, tel quel, pour, juste- Implication 2009;
man;
d’Oxygène. l’étape suprême. Donc, notre ter, et je sais qu’ils vont se re- ment, essayer d’amoindrir l’at- 150- Quelques hommes dans le
Membre de l’Association
Apôtre Noumaz, Thierry Berger, langue, c’est la musique. Je trouver, car c’est un album de tente qui était déjà trop longue «projet Manhattan» (Fabrica- Panafricaine d’Aquitaine
Rino Escobar (chant), Davy pense que j’ai déjà atteint un grande facture». au niveau du public».   tion de la Bombe Atomique): (APA).
Bass, Momo Jackson, Edjo niveau exponentiel, qui mérite Sur les raisons, justement, du Signalons qu’à la même occa-
Mapendo (guitares: basse, ac- d’être vu clairement et autre- grand retard de la sortie de sion a été, aussi, présenté, of-
compagnement et solo),
Okouere Miracle (batterie),
ment aussi», s’est justifié le
chanteur, ex-membre de l’or-
Conjugaison, Léticia Okouna,
patronne du label Létiok Pro-
ficiellement, ‘’242’’, un maxi sin-
gle du rappeur congolais Pour ne pas manquer
Bulldog Avatar, Héritier Ana- chestre Extra Musica. Qui a re- ductions, a affirmé: «Ce grand Asden (de son vrai nom Chris-
conda (animation), Kiki trouvé calme et sérénité, après retard est dû à un petit souci tian Béranger Batina). Une une édition de
Lomboda (percussions). Tels la sortie de son premier bébé organisationnel que nous œuvre estampillée, également,
sont les membres d’Universal discographique. «J’étais un avons eu, d’abord, au sein de Létiok Productions, La Semaine Africaine,
Zangul qui ont apporté leur peu déboussolé, parce qu’on a l’équipe, elle-même, et, ensuite, disponible en CD et DVD.
grain de sel, dans la réalisation
de la première oeuvre du chan-
reçu des attaques de tous gen-
res, de la part de nos propres
avec les personnes avec qui on
avait l’habitude de travailler. Véran Carrhol YANGA
je m’abonne
LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 18
CULTURE
12e édition des «Sanzas de Mfoa», le trophée des créateurs Coopération Congo-Russie
Treize lauréats primés à l’Institut Valery Mikhaylov
français du Congo enrichit les rayons de la
Samedi 14 février 2015, jour de la fête de la Saint Valentin, en
soirée, le monde de la culture et des arts s’était donné rendez-
vous dans la salle Savorgnan De Brazza de l’I.f.c (Institut fran-
Bibliothèque nationale
çais du Congo), à Brazzaville. Pour la cérémonie de remise des Accompagné par Sergey Belyaev, directeur du C.c.r (Centre cul-
trophées aux lauréats de la 12e livraison des «Sanzas de Mfoa», turel russe) de Brazzaville, l’ambassadeur de Russie accrédité au
le trophée des créateurs. Cette grand-messe annuelle organi- Congo, Valery Mikhaylov, a offert 79 livres et six CD, mercredi 11
sée par le Groupe Pella Yombo (G.P.Y.), aux destinées duquel février 2015, à la Bibliothèque nationale, à Brazzaville. Cette struc-
préside Beethoven Henri Germain Pella Yombo. C’était sous le ture que dirige François Ondaye-Akiera, voit ainsi son fonds do-
regard, entre autres, du ministre de la jeunesse et de l’instruc- cumentaire être garni par ces ouvrages russes, la plupart relatant
tion civique, Anatole Collinet Makosso, de l’ambassadeur des des faits de la Deuxième guerre mondiale. L’offre intervient au
Etats-Unis d’Amérique au Congo, Stéphanie Sullivan (marraine moment où l’humanité célèbrera, prochainement, les 70 ans de la
de l’événement), et de la représentante de l’Unesco au Congo, victoire européenne (russe), pendant cette lutte armée.
Ana Elisa De Santana Afonso.

A
u total, treize lauréats ont
été primés par le jury pré-
sidé par Sauve Gérard
Ngoma Malanda. La cérémonie
était agrémentée par la chan-
teuse Oupta, la compagnie de Ce groupe a enflammé la salle Savorgnan De Brazza de l’I.f.c
danse Bitsini bia Congo, com-
posée d’Afro-Américaines vi-
vant à Michigan, aux Etats-
Unis, chantant en langues con-
golaises (lari, munukutuba,
lingala, etc.), sous la conduite
du Congolais Biza, ainsi que du
groupe de chorégraphie con-
duit par le chanteur Jules
Chigar, de l’orchestre Patrouille
des Stars authentique.
Chaque lauréat a reçu un tro- Stéphanie Sullivan.
phée Sanza de Mfoa (une sculp- Les échanges avec Valery Mikhaylov, avant la remise des livres.
ture en bois), un diplôme et un Yoka Haïdara, présidente de Ce don est indispensable à la diversité culturelle à laquelle s’invi-
kit de la société de téléphonie l’association culturelle Clap tent, quotidiennement, les usagers de la Bibliothèque nationale.
mobile Azur Congo. (Congolaise de liaison entre les «Aujourd’hui, nous transmettront ces livres russes à la Bibliothè-
artistes et la production) et gé- que nationale. Des œuvres russes sur les évènements survenus
nitrice du festival du film des lors de la Deuxième guerre mondiale. Les lecteurs congolais re-
femmes africaines dénommé plongeront dans l’histoire. Ces livres sont importants, car la plu-
Tazama. part des jeunes, dans plusieurs pays, ne connaissent pas l’his-
Pierre Tsemou (écrivain-poète), Célestin Kouka «Célio» Trésor Mvoula toire de leur pays. Ils permettront de renforcer la coopération avec
Juste Mabiala (bottier), la Bibliothèque nationale. Des coopérations entre Bibliothèques
Huguette Nganga Massanga russes et congolaises, sont possibles…», a confirmé Valery
(comédienne de Pointe-Noire) cratif dont la mission principale l’orchestre Bantou de la Capi- Mikhaylov, émettant le vœux de voir ce cadre de lecture et de re-
et le Collectif Tozali (composé est la promotion et la diffusion tale, dont il est l’un des cherche, tant modernisé que numérisé.
de neuf réalisateurs de cinéma) des différentes expressions ar- cofondateurs. Découvrant les rayons de la Bibliothèque nationale, le chef de la
ont été, respectivement, réci- tistiques), Trésor Mvoula Le Prix spécial du jury a été at- mission diplomatique russe au Congo a reconnu que la vie cultu-
piendaires, dans les catégories (Grâce à sa chanson «C’est la tribué à Stéphanie Sullivan relle au Congo est très enrichissante, et se développe très rapide-
Littérature, Mode, Théâtre, et partie là»), la compagnie aé- (pour son apport dans la pro- ment. Aussi a-t-il souligné que ce don est devenu une tradition,
Cinéma. rienne Ecair (Equatorial Congo motion de la culture au Congo) car la Bibliothèque nationale a établi des contacts étroits avec le
Les catégories Peinture, Musi- Airlines), et Romuald et à l’équipe des Diables Rou- Centre culturel russe de Brazzaville, que dirige Sergey Belyaev.
que, Mécène culturel et Sculp- Moumbamba. ges, quart de finaliste de la ré- En réponse, François Ondaye-Akiera a apprécié cette amitié de
ture ont connu, respective- Le Prix de la Reconnaissance cente CAN (Coupe d’Afrique longtemps: «Votre prédécesseur avait déjà visité cette Bibliothè-
ment, la consécration de a été attribué au groupe Bitsini des nations), en Guinée Equa- que, pour nous apporter la chaleur russe…Je connais ce que re-
Huguette Nganga Massanga. bia Congo (qui a battu le record toriale.
Doctovré Bantsimba (des ate- présente la célébration des 70 ans de la victoire européenne, en
La catégorie promotion cultu- liers Sahm de Bill Kouelany, de l’applaudimètre), et au chan- rapport avec la Deuxième guerre mondiale, pour les pays
teur Célestin Kouka «Célio», de Véran Carrhol YANGA
relle a récompensé Claudia une association à but non lu- africains…Nous voulons exposer, à l’avenir, des livres russes dans
notre bibliothèque. Nous souhaitons donc que ces visites se
multiplient.»
Il faut dire que cette remise de livres a précédé la visite de Valery
Apaca (Association pour la promotion de l’art contemporain africain) Mikhaylov chez Georges Moyen, ministre de l’enseignement su-
périeur. Personnalité avec laquelle, le diplomate russe a parlé de

Un don de matériel de peinture à


la formation des cadres congolais, notamment dans le domaine
du nucléaire.
Avec une fréquence de plus de 70 visiteurs, journellement, la Bi-

l’Ecole de peinture de Poto-Poto


bliothèque nationale est un lieu idéal de recherche et de lecture.
Les livres russes que François Ondaye-Akiera compte bien entre-
tenir, ne viennent, certes, pas combler la carence en livres de 1er
Créée en France et publiée en son Journal officiel du 11 septem- et 2èmes cycles, quasi-absents dans les rayons, mais, peut-être,
bre 2014, l’Apaca (Association pour la promotion de l’art con- grossir la liste des ouvrages d’enseignement supérieur, en grand
nombre, dans cette Bibliothèque.
temporain africain), que préside Fridolin Nganga Mpaka, a fait
un don de matériel à la mythique Ecole de peinture de Poto-Poto. Hordel BIAKORO-MALONGA
La cérémonie de remise de cette donation a eu lieu, samedi 14
février 2015, à l’école précitée, à Brazzaville. En présence du
directeur de l’Ecole de peinture de Poto-Poto, M. Jonas Balou
Tchicaya, et des artistes de cette école.
ERRATUM

D
’une valeur d’environ à peindre avec la peinture bâti- Une erreur s’est glissée, dans l’article publié en page 15,
1500 euros (975 000) F. ment, alors que la peinture ar- de l’édition n°3468 du mardi 10 février 2015, intitulé:
Cfa, ce don est compo- tistique existe bel et bien. C’est «Théâtre: Jean Marie Bamokena nous révèle notre so-
sé de peinture (huile et acryli- ce qui nous a motivés à faire
que), pinceaux, palettes et cou- un geste, un premier geste à ciologie politique». Les Editions La Doxa, qui ont édité la
teaux. l’Ecole de peinture de Poto- pièce de théâtre «Postite» de Jean Marie Bamokena se
Pour Fridolin Nganga Mpaka, Poto, suivront, bien évidem- situées à Rungis, en France, et non à Libreville, au Ga-
ce don de matériel de peinture ment, d’autres gestes qui raf-
est un premier geste à l’endroit fermiront notre collaboration», bon, comme nous l’avons, malencontreusement, écrit.
de l’Ecole de peinture de Poto- a-t-il expliqué, sur les motiva- Toutes nos excuses à nos lecteurs, pour cette erreur.
Poto. «Nous avons entendu tions de ce don. Fridolin Nganga Mpaka remettant un échatillon du don à Jonas
beaucoup de propos sur l’Eco- Réceptionnant le don, M. Jonas Balou Tchicaya.
le de peinture de Poto-Poto. Balou Tchicaya a remercié l’As- que chaque artiste puisse cou- l’Apaca va nous permettre de
Les expressions de certains sociation pour la promotion de geste, et que nous devrons tra- a-t-il soutenu. ler sa larve devant sa toile. Ce titiller nos talents, afin que la
artistes laissent ressortir qu’ils l’art contemporain africain, vailler, la longue distance com- S’exprimant au nom des artis- don de l’Apaca est une recon- flamme allumée par Pierre Lods
ont beaucoup de difficultés pour ce don, qui, a-t-il recon- mence par le premier pas. tes de l’Ecole de peinture de naissance capitale pour cette éclaire nos esprits. Cette flam-
pour acquérir le matériel avec nu, permettra aux artistes de Donc, ça c’est déjà quelque Poto-Poto, Gerly Mpo a, lui aus- école dont la renommée n’est me multicolore qui éclaire nos
lequel ils travaillent. Il y a même l’Ecole de peinture de Poto- chose de très important pour si, remercié l’Apaca pour ce plus à démontrer, à travers le peintures», a reconnu l’artiste.
un artiste qui exprime, dans un Poto de travailler davantage. nous et les artistes et moi- don. «Ce geste va encore aug- monde. Ce jour restera gravé
même sommes très comblés», dans nos mémoires, ce don de
document, qu’ils sont résolus «Et comme c’est un premier menter nos inspirations, afin Véran Carrhol YANGA
LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 19
SPORTS
Football/Coupes africaines des clubs Football africain
La Caf prépare la future CAN
Des stades plus petits, des fans zones, des produits dérivés: autant

T
rois clubs congolais ont d’innovations sur lesquelles la Caf (Confédération africaine de foot-
abordé, le week-end der- ball) souhaite s’appuyer pour les prochaines CAN, en tirant les
nier, les matchs aller du tour leçons de l’édition 2015 qui vient juste de se terminer en Guinée
préliminaire des coupes africaines Equatoriale.
des clubs de football. Il s’agit des La CAN 2015 a donné des idées à la Caf pour les prochaines édi-
Diables-Noirs, qui ont sombré à tions. Organisée au pied levé par la Guinée Equatoriale, après le
Casablanca, face à Raja C.A du désistement du Maroc, la compétition se déroulait, notamment, dans
Maroc, en Ligue des champions, deux stades de très faibles capacités: à Ebebiyin (5 000 places) et
de l’Etoile du Congo, désillu- Mongomo (8 000). Si la pelouse de ces enceintes a été critiquée,
sionné à domicile par M.K Etan- aucun incident n’a été signalé. Un point positif qui donne matière à
chéité de la R.D.C, et du CARA, réflexion à la CAF.
battu à Lomé par l’A.S Togo Port, Jusqu’à présent, l’instance dirigeante du football africain exigeait
tous deux en Coupe de la Confé- que le pays organisateur de la CAN dispose d’au moins quatre
dération. stades de 20 000 places. Mais le plancher pourrait être abaissé.
Pragmatisme oblige. «Cette CAN nous a montré que des stades
4-0, quelle volée immenses dans chaque ville ne sont pas, nécessairement, la
meilleure chose à faire», assure Hicham El Amrani, secrétaire gé-
de bois vert! néral de la Caf. Seuls les enceintes secondaires de chaque édition
Les Diables-Noirs se sont char- seraient concernées, la Caf souhaitant que chaque pays hôte con-
gés, vendredi 13 février, d’ouvrir serve au moins un stade à forte capacité dans la capitale pour le
le week-end calamiteux du foot- match d’ouverture et la finale.
ball congolais. 4 buts à 0! Tel est Dans le même temps, l’instance dirigeante du football africain en-
le contenu de la valise diplomati- tend s’attaquer à la «racine du mal», à l’origine des faibles affluen-
que qu’ils ont ramenée du Maroc. ces: «la capacité des supporters à voyager, pour des raisons fi-
Un score diversement commenté. nancières ou logistiques, à cause des problèmes de visas et de
Pourtant, le Raja a beaucoup Trois défenseurs des Diables-Noirs, Ekaya (2), Epako (17) et Nsenda (26) ne sont pas de trop pour tenter d’arrêter un disponibilité dans les hôtels», liste El Amrani. La CAF travaillera
peiné avant de voir le bout du tun- attaquant du Raja C.A. (Ph.Radiomars.ma) sur ces facteurs (…).
nel. Le but inscrit à la 10ème mi- A l’image des Coupes du monde ou des Euros, des «fans zones»
nute de jeu par son Ivoirien, Guehi Noirs ont sombré, encaissant, sables, mais aussi leurs diri- qu’ils s’agripperont à leur fruit. Ils
coup sur coup, deux buts, l’un sur geants. On reproche à ces der- s’exposent, cependant, au vent vont ainsi voir le jour. Proposant des jeux pour enfants, des stands
Koko, a, néanmoins, permis de de partenaires et des écrans géants pour suivre les matches, elles
débloquer la situation. Il a fallu coup franc transformé par Adil El niers leur insouciance, leur in- de la révolte populaire qui pour-
rait les emporter tous… ont déjà été expérimentées, lors du Mondial des clubs au Maroc,
et devaient même être introduites à la CAN, cette année, si la com-
pétition n’avait pas été délocalisée. Pour remplir les caisses, la
Etoile du Congo-M.K CAF souhaite aussi développer des points restaurations dans les
Etanchéité (1-2) fans zones et la commercialisation de produits dérivés. Vivement
2017.
La sortie, samedi 14 février, à (Tiré d’Afrik-foot)
Owando, du premier représentant
congolais en Coupe de la Confé-
dération, l’Etoile du Congo, a été
infructueuse. Elle n’a pas réussi Championnat national de football
à prendre, lui aussi, une bonne
option pour décrocher le ticket
qualificatif au tour suivant. En croi-
sant le fer, à domicile, avec les
Une journée perturbée!
Kinois de M.K Etanchéité, les
Stelliens ont chuté sur le score de Le début de la neuvième journée du championnat national d’élite 1, le
2 buts à 1. week-end dernier, a été terriblement perturbé, notamment par les matchs
Moïse Nkounkou a, pourtant, aller du tour préliminaire des coupes africaines des clubs. Il a été réduit à
ouvert le score, pour les locaux, trois rencontres sur les cinq programmées dimanche 15 février. Les autres
dès la 11e minute de jeu. Le pu- ont été reportés, tout comme celui qui devait opposer, lundi 16 février, La
Mancha et CARA, à Pointe-Noire.
blic a cru que ce serait le déluge, Les résultats ci-après ont été enregistrés: A.S.P-Patronage Sainte-Anne
L’Etoile du Congo. De g. à dr.: Moïse Kounkou, Vivien Loemba, Joseph Mbangou, Béranger Itoua, Jérémie Mumbéré, pour les visiteurs. Après tout, il (2-1), F.C Bilombé-Inter Club (1-1), A.C Léopards-F.C Kondzo (0-0).
Diafouka, Rochel Kivouri,Richy Ondongo, Geovani Ipamy, Faria Ondongo. Courbé: Pavel Ndzila. (Ph. Rogalvy). n’est pas interdit de rêver. Mais Classement officieux: 1. A.C Léopards (17 points). 2.Etoile du Congo (16
Dark Kabangu Kadima a égalisé, points, -1 match). 3.Inter Club (16). 4. J.S.T (14). 5.A.S.P (13). 6. J.S.P
attendre la deuxième période de Karouchi (90+2), le dernier, par conscience et leur incapacité à à la 34ème minute de jeu, avant que (12). 7.Diables-Noirs (10, +6, -2 matchs). 8.F.C Kondzo (10, +1). 9. Tongo
jeu, notamment la 70ème minute, Abdeljalil Jbira (90+4), de la tête. circonscrire le climat malsain qui Mangendza Mambunzu, dans les F.C (10, 0). 10. F.C Bilombé (10, 0). 11. S.M.0 (10, -9). 12. Patronage
pour que sa nouvelle recrue ni- Offrant au Raja une victoire sur le a régné dans le club, deux mois dernières minutes de la partie Sainte-Anne (9, 0). 13. V.Club Mokanda (8). 14. La Mancha (7, -2). 15.
(87e), ne permette au club kinois CARA (7, -2). 16. Nico-Nicoyé (7, -4). 17. A.S Cheminots (7, -6). 18.
gériane, Christian Osagwona, plus large des scores. durant. Peut-être, supputent Munisport (6, -4).
enfonce le clou: 2-0. Jusqu’à la La débâcle des Diables-Noirs d’aucuns, en sont-ils, eux-mê- de s’offrir la première manche du
90ème minute de jeu. Dieu merci semblait probable. Ce ne sont pas mes, les principaux instigateurs. derby.
pour le public rajaoui, pendant le seulement les joueurs et le staff Sous d’autres cieux, ils foutraient Du grabuge, du côté d’Etoile du
temps additionnel, les Diables- technique qui en seraient respon- le camp, mais certains parient Congo, aussi, où les dirigeants
sont sur la sellette. Et l’entraîneur Résultats d’Appel d’Offre
Equatoriale. Les deux joueurs Didier Bonazébi déplore les mau-
Hardy Binguila et Charlevy Mabiala participeront à la CAN juniors, au
Sénégal, au mois de mars 2015.
vaises conditions de préparation
de l’équipe…
Bienvenue et bonne fin de saison Pour la réalisation des travaux de construction des
à l’A.J.A, Hardy Binguila et A.S Togo Port-CARA installations d’une rampe de déversement des
Charlévy Mabiala!» (2-0)
Tout Congolais en est fier. Il reste ordures ménagères à Dolisie

C
’est fait! Quelques jours Le voyage express du CARA, à
après leur arrivée à Lomé, a tourné également au vi-
Auxerre, Hardy Sama- naigre, dimanche 15 février. Ce Dolisie, le 13 février 2015.
range Binguila et Charlevy qui signifie que le match retour ne
Mabiala ont signé, chacun, un sera pas une simple sinécure pour Dans le cadre du projet de renforcement du partenariat entre
premier contrat professionnel de eux. Aux prises avec A.S Togo la Commune de Dolisie et la société civile pour l’amélioration
trois ans. Ils vont, maintenant, Port, les Aiglons n’ont pas fait des services urbains de base (PROMAISS) financé à hauteur
poursuivre leur apprentissage du mieux que Diables-Noirs et Etoile de 75% par l’Union Européenne et 18% par la Mairie de Dolisie,
haut niveau dans ce club de Li- du Congo. Ils ont perdu par 2-0. un dispositif test de gestion des ordures est mis en place par
gue 2, qui les avait repérés, en Le premier but des Portuaires a l’ONG Gret. Ce dispositif prévoit notamment la construction
2011. été inscrit à la 31ème minute par d’une Aire de Transit des Ordures Ménagères (ATOM), per-
Voici ce qu’écrit le journal en li- Comlan Agbodo. A la reprise, mettant de recevoir les déchets de 5 quartiers centraux de la
gne du club bourguignon, sur l’ar- malgré les assauts des Congolais, ville.
rivée des deux Congolais à les sociétaires de l’AS Togo Port
l’A.J.A: «Les deux joueurs évo- ont doublé le score, à la 63ème A ce titre le Gret, en tant que maître d’ouvrage délégué pour
luent, tous les deux milieux de ter- minute de jeu, par Komivi Tsogbé. la Mairie de Dolisie, a lancé un avis d’appel d’offre restreint à
rain. Tous les deux sont passés 11 entreprises locales du Niari pour les travaux de construc-
De g. à dr: Charlevy Mabiala et Hardy Samarange Binguila. tion des installations d’une rampe de déversement des ordu-
par le C.n.f.f de Brazzaville. Ils ont L’avenir des trois clubs congolais?
disputé les éliminatoires, puis la du Sud, en 2014, où Binguila fut aux deux jeunes de prouver qu’ils Aux joueurs des Diables-Noirs, res ménagères à Dolisie, le 30 décembre 2014.
phase finale de la CAN 2011 Ca- même élu deux fois ‘’Homme du n’ont de commun avec leurs pré- d’Etoile du Congo et du CARA de
dets, au Rwanda, puis le Cham- match’’ (…). Binguila a, égale- décesseurs en France que la na- secouer le cocotier, lors de la Suite aux procédures d’ouverture publique des plis et de dé-
pionnat du monde des cadets, au ment, remporté les Jeux de la tionalité, les qualités de chacun manche retour. Sinon, ils quitte- pouillement des offres qui ont eu lieu les 3 et 4 février 2015 à
Mexique, en juin 2011. Leur sé- francophonie, à Nice, en 2012 étant tout à fait différentes. ront la scène, précocement, ce qui l’hôtel de ville de Dolisie, l’entreprise adjudicatrice du mar-
lection avait atteint les quarts de (…). Il faisait même partie de la ne surprendrait personne. ché est l’entreprise CLIC Construction, siégée au 24 rue
finale. Depuis, les deux joueurs sélection du Congo, lors de la ré- Jean ZENGABIO Loubetsi à Dolisie.
G.M.
ont participé au CHAN, en Afrique cente CAN 2015, en Guinée

LA SEMAINE AFRICAINE N°3470 du Mardi 17 Février 2015 - PAGE 20