Vous êtes sur la page 1sur 20

Faculté des sciences et techniques Al Hoceima

Master système embarqués et robotiques

Capteur optique
Projet Réalisée par :
✓ MAKRINI Fatiha
✓ HOUARI Chayma Demandé par :
✓ Mr ELFATHI Amine
CAPTEUR OPTIQUE

Remerciement

Au terme de ce travail, nous profitons de cette occasion pour exprimer notre vif remerciement à toute
personne ayant contribué, de près ou de loin à la réalisation de ce travail.
Nous tenons à remercier sincèrement notre professeur ELFATHI Amine d’avoir accepté de nous
encadrer pour notre mini-projet et pour la confiance qui nous a témoigné. Toujours disponible et
enthousiaste il nous a soutenu, encouragé, conseillé pour la rédaction de ce rapport.
Nous tenons à remercier également tous nos enseignants du Master SER pour la qualité et la richesse de
leur enseignement durant les années d’études.
Merci à tous et à toutes

2
CAPTEUR OPTIQUE

Remerciement................................................................................................................................................................... 2
Introduction générale : ..................................................................................................................................................... 5
Chapitre 1 : la description et généralité :...................................................................................................................... 6
Introduction : ............................................................................................................................................................ 6
I. Quelque les types des captateurs d’optique : .............................................................................................. 6
1) Capteur photorésistances : ....................................................................................................................... 6
2) Capteur à fibre optique : ........................................................................................................................... 8
3) Capteur infrarouge : .................................................................................................................................. 9
Chapitre 2 : Etude pratique ......................................................................................................................................... 14
Introduction : .......................................................................................................................................................... 14
I. Simulation : ................................................................................................................................................. 14
II. Réalisation : ................................................................................................................................................. 15
Chapitre 3 : Etude théorique :..................................................................................................................................... 17
Conclusion générale : ...................................................................................................................................................... 20

3
CAPTEUR OPTIQUE

Liste des figures :

Figure 1:Photorésistance.................................................................................................................................................. 6
Figure 2: schéma de LDR .................................................................................................................................................. 7
Figure 3: fibre optique ...................................................................................................................................................... 8
Figure 4: la loi de Descartes ............................................................................................................................................. 9
Figure 5: structure de capteur ....................................................................................................................................... 10
Figure 6: capteur du mouvement .................................................................................................................................. 10
Figure 7: lentille de Fresnel ............................................................................................................................................ 11
Figure 8: PIR .................................................................................................................................................................... 11
Figure 9: principe de fonctionnement ........................................................................................................................... 12
Figure 10: TCRT 5000 ...................................................................................................................................................... 13
Figure 11: module infrarouge FC-31 .............................................................................................................................. 14
Figure 12: premiers cas de la simulation ....................................................................................................................... 14
Figure 13: deuxième cas de la simulation ..................................................................................................................... 15
Figure 14: code Arduino ................................................................................................................................................. 16
Figure 15: réalisation ...................................................................................................................................................... 16
Figure 16: code Arduino ................................................................................................................................................. 17
Figure 17: la courbe d'étalonnage ................................................................................................................................. 19

Liste des tableaux :


Tableau 1: tableau des mesures .................................................................................................................................... 17
Tableau 2: les valeurs ..................................................................................................................................................... 18

4
CAPTEUR OPTIQUE

Introduction générale :

Un capteur est un dispositif qui transforme une grandeur physique (température, pression, position,
concentration, etc.) en un signal (souvent électrique) qui renseigne sur cette grandeur. Par exemple, la
pression exercée par de l'air sur un manomètre à aiguille positionne l'aiguille sur la graduation correspondant
à la mesure de cette pression.
Il faut faire la différence entre un capteur et un instrument de mesure. Le capteur n’est qu’une simple
interface entre un processus physique et une information. Par contre, l'instrument de mesure est un appareil
autonome qui dispose d'un affichage et d'un système de stockage des données.
Le capteur lui, en est dépourvu. Il existe un grand nombre de capteurs différents, ils diffèrent dans la
grandeur physique qu'ils mesurent et dans le dispositif créant le signal. Les capteurs sont adaptés à divers
usages dans des environnements industriels variés : mécanique, mesure, électricité.
On peut distinguera 2 grandes catégories de capteurs :
• Capteur actif : On parle de capteur actif lorsque le phénomène physique qui est utilisé pour la
détermination du mesurande effectue directement la transformation en grandeur électrique.
• Capteur passif :Ils ont besoin dans la plupart des cas d'apport d'énergie extérieure pour
fonctionner(ex. : thermistance, photorésistance, potentiomètre, jauge d’extensométrie appelée
aussi jauge de contrainte).

5
CAPTEUR OPTIQUE

Chapitre 1 : la description et généralité :

Introduction :
Un capteur optique est un dispositif capable de détecter l'intensité ou la longueur d'onde
des photons.
Ce type de capteur présente l'avantage de ne pas présenter de danger en atmosphère explosive par
exemple les systèmes d’alarme du gaz ou bien du mouvement.

I. Quelque les types des captateurs d’optique :

1) Capteur photorésistances :

Un composant passif est un composant ne disposant d'aucune source interne. L'énergie


de sortie est délivrée par l'environnement.
Les composants passifs de base sont les résistances, les condensateurs, les inductances.

Une photorésistance (également appelée résistance photo-dépendante ou cellule photoconductrice) est


un composant électronique dont la résistivité varie en fonction de la quantité de lumière incidente : plus elle
est éclairée, plus sa résistivité baisse

Figure 1:Photorésistance

Une photorésistance est composée d’un semi-conducteur à haute résistivité. Deux électrodes sont séparées
par ce matériau photoconducteur (en général du sulfure de cadmium), prend la forme d’un ruban présentant
de nombreux virages, pour allonger la zone réagissant à la lumière. Ceci améliore la réponse de la
photorésistance LDR.

6
CAPTEUR OPTIQUE

La resistance verifie les lois suivants :

𝟏 𝑳
𝑹 = . 𝒆𝒕 𝑹 = 𝒂. 𝑬−𝜸
𝝈 𝑨
R : la résistance du matérieu
Segma : la conductivité du matérieur qui depend du l’éclairement reçu
L : la largeure de la bande du semi-conducteur photo-sensible
A : la surface de la bande du semi-conducteur photo-sensible
E : l’eclairement
a : constante dépendante du matériau

Schéma explicatif du module détecteur de lumière à LDR :

Figure 2: schéma de LDR

• Fonctionnement dans l’obscurité :


La photorésistance LDR est montée dans un pont diviseur. Dans l’obscurité, sa résistance est très élevée.
Pratiquement toute la tension Vcc (3,3v) se retrouve à ses bornes. Le potentiomètre sert à régler la tension
envoyée sur l’entrée inverseurs du comparateurLM393.
Lorsque la LDR est dans l’obscurité, la tension sur l’entrée + est supérieure à celle présente sur l’entrée –.
La tension de sortie du comparateur vaut alors +3,3v. C’est cette tension qui est présente sur D0. La
LED D2 reçoit sur son anode une tension de 3,3v et sur sa cathode la même tension de 3,3v. Il n’y a aucune
différence de tension à ses bornes, elle est donc éteinte.

7
CAPTEUR OPTIQUE

• Fonctionnement à la lumière :
A la lumière, la résistance de la LRD est très faible. L’entrée + est pratiquement à la masse. La tension sur
l’entrée + est inférieure à celle présente sur l’entrée –. La tension de sortie du comparateur vaut alors 0v.
C’est cette tension qui est présente sur D0. La LED D2 reçoit sur son anode une tension de 3,3v (via une
résistance de limitation) et sur sa cathode une tension de 0v, C’est comme si la cathode était reliée à la
masse du montage. Un courant circule dans la LED, limité par la résistance en série avec la LED. La
LED D2 s’allume.
• En résumé :

-OBSCURITÉ LED D2 éteinte ⇒ D0 à 1

- LUMIÈRE LED D2 allumée ⇒ D0 à 0

2) Capteur à fibre optique :

Fibre optique permet de transmettre les informations numériques sur les réseaux de télécommunication
avec un très grand débit. Les informations échange sont de la lumière que se déplace dans la fibre.
La présence de la lumière est considérée comme 1 et l’absence comme 0 dans ce cas on obtient un codage
binaire.

La fibre optique est composée de trois partie :


-cœur : composé de silice ou plastique (ou la lumière est propagée).

- gain : qui entoure le cœur, est être constitué la lumière de mêmes matériaux que le cœur La lumière ne
passe pas par le gain.

-revêtement : il sert à protéger la fibre

La lumière va parcourir la fibre en sorti en vas tourner un semi-conducteur donc une photodiode ou
phototransistor qui converti la lumière en signal électrique.

Figure 3: fibre optique

8
CAPTEUR OPTIQUE

La propagation des ondes optiques suit la loi de Descartes, c'est à dire que si le rayon frappe une interface
entre deux milieux d'indices optiques différents n1 et n2, du côté n1, avec un angle α1 par rapport à la normale
à la surface de séparation, il sort avec un angle α2 par rapport à cette normale, du côté n2 avec la règle :

n1.sin α1 = n2.sin α2

Figure 4: la loi de Descartes

La figure montre qu'à partir d'un certain angle, le rayon incident se propageant dans le milieu d'indice n1 (n1
> n2) ne passe pas dans le milieu d'indice n2 et est totalement réfléchi.

3) Capteur infrarouge :

Un capteur infrarouge se présente comme une équipement électronique capable de réagir au rayonnement
infrarouge renvoyé par les objets qui lui font face. Ces rayons se situent en dehors du spectre de la lumière
visible : ils sont donc invisibles à l’œil nu.

Le capteur ne fonctionne pas seul : il est associé à une optique qui se charge de canaliser les rayons. En
simplifiant, il ressemble à un capteur d’appareil photo, à ceci près qu’il ne capture pas les images visibles,
mais le rayonnement infrarouge.

Souvent, le capteur infrarouge est associé à un dispositif électronique chargé de déclencher un signal
électrique en cas de variation subite du phénomène mesuré. C’est l’exemple typique du détecteur de
mouvements infrarouge. Il peut aussi être associé à une caméra de surveillance, pour apporter à cette
dernière une forme de vision nocturne.

9
CAPTEUR OPTIQUE

a) détecteur de mouvement (PIR) :

Un capteur PIR (capteur passif infrarouge) permet de détecter le mouvement d’un corps humain. Le
capteur détecte un mouvement jusqu’à une distance maximale

Figure 6: capteur du mouvement

Figure 5: structure de capteur

L’être humaine peut être comparé à un corps noir ayant une température avoisinant des 35°C, et d’après la
loi du rayonnement du corps noir dit aussi loi de Planck les objets émettent spontanément des radiations
dans le domaine infrarouge
La loi de Stefan-Boltzmann (ou loi de Stefan) 𝑃 = ɛ𝑆𝜎𝑇 4 montre que la température d’un corps varie en
fonction de la puissance du rayonnement électromagnétique P
Le rayonnement infrarouge est dû à l’émission d’énergie électromagnétique par les corps portés à une
température différente du zéro absolu (- 273°C). Le corps d’un être humain fait donc partie de cette catégorie.
Le détecteur infrarouge passif va ainsi devoir discriminer le rayonnement émis par un être humain du
rayonnement émis par les objets de son entourage. En fait, le détecteur infrarouge passif va analyser les
mouvements. Sa technologie est basée sur le principe de lentilles (Fresnel Lens).

10
CAPTEUR OPTIQUE

• Lentille de Fresnel :

Figure 7: lentille de Fresnel

Sa conception lui permet d'obtenir une courte distance focale pour un large diamètre, sans le poids et le
volume nécessaire à une lentille standard.

Figure 8: PIR

On place la lentille devant l’élément sensible de façon à ce que ce dernier se trouve exactement au foyer de
la lentille. La lentille est conçue de telle manière qu’il y aura des parties plus ou moins réfringentes. C’est
cette particularité qui va concentrer les rayonnements des zones à surveiller sur l’élément sensible et qui va
atténuer les rayonnements provenant des zones à ne pas surveiller.

11
CAPTEUR OPTIQUE

• Filtre infrarouge (IR Filtre) :

Les filtre infrarouge ou filtre absorbons la chaleur son conçue pour réfléchie ou bloqué toutes les longueurs
d’onde différent d’infrarouge.
• Inconvénients :

La présence d’animaux domestiques dans les locaux où un détecteur infrarouge passif est installé peut
provoquer des alarmes inconvenantes. En effet, les animaux comme les humains rayonnent de l’énergie
infrarouge.
Du fait de leur petite taille, la quantité d’énergie rayonnée est plus petite que la quantité d’énergie infrarouge
rayonnée par un homme. C’est grâce à cette particularité que le détecteur reconnaît l’intrus humain de l’animal.
Mais il faut garder à l’idée que le détecteur doit pouvoir détecter des hommes de petite taille ou en train de
ramper. Il faut s’assurer que l’utilisation de systèmes à traitement de signaux ne réduit pas la zone de
surveillance de façon inacceptable.

b) Capteur TCRT 5000 :


Le TCRT5000 est un capteur optique réflectif qui inclut un émetteur infrarouge et un phototransistor dans un
boîtier à broche 3.5mm bloquant la lumière visible.

Figure 9: principe de fonctionnement

12
CAPTEUR OPTIQUE

• Caractéristiques :

➢ Détecteur phototransistor
➢ Distance de fonctionnement crête 2.5mm
➢ Courant de sortie typique de 1mA sous test
➢ Longueur d'onde d'émetteur de 950nm
➢ Alimentation : 5 Vcc
➢ Consommation : <10 mA

Figure 10: TCRT 5000

13
CAPTEUR OPTIQUE

Chapitre 2 : Etude pratique


Introduction :
Dans ce dernier chapitre, premièrement on va présenter notre simulation de schéma électrique
Au cours de ce projet nous allons travailler avec le MODULE INFRAROUGE FC-31 indiqué dans la figure ci-
dessous :

Figure 11: module infrarouge FC-31

I. Simulation :
Dans notre simulation on va utiliser logiciel Proteus et arduino.
Tous d’abord on compile le code arduino et télévisera ou ISIS, on distingue deux cas pendant la simulation :
✓ Premiers cas : Aucune détection

Figure 12: premiers cas de la simulation

14
CAPTEUR OPTIQUE

Logique state considère comme un obstacle, lorsque cette dernière et a 0 alors aucune détection,
La LED éteinte et l’afficheur LCD va nous affiche (non présence) .
✓ Deuxième cas : la détection

Figure 13: deuxième cas de la simulation

Logique state est a 1 donc présence d’objet la LED allume LCD affiche (présence)

II. Réalisation :
Tous d’abord on compile le code Arduino et télévisera

15
CAPTEUR OPTIQUE

Figure 14: code Arduino

Pendant la détection d’un objet la LED allume et le bazer alerte

Figure 15: réalisation

16
CAPTEUR OPTIQUE

Chapitre 3 : Etude théorique :

A l’aide d’un programme Arduino nous pouvons visualiser la tension de sortie de capteur on fonction de
distance de l’objet en volte grâce à une fonction sur arduino

Figure 16: code Arduino

Après le test dans la distance 5cm nous obtenos les reusltat suivant :
Les mesures 1 2 3

valeur 3.6 3.55 3.08

Ecart 0.19 0.14 0.33

Tableau 1: tableau des mesures

1
La valeur moyenne est : 𝑋𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑛𝑒 = ∑𝑥𝑖 A.N ∶ 𝑋𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑛𝑒 = 𝟑. 𝟏𝟒V
𝑛

L’écart est : 𝑥𝑖 − 𝑋𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑛𝑒


1
L’écart absolu moyen :𝑛 ∑ ∣ 𝑥𝑖 − 𝑋𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑛𝑒 ∣ égal à 0.22V

1
Écart type : ∑√𝑛 (𝑥𝑖 – 𝑋𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛𝑛𝑒)2 est 0.234V faible

17
CAPTEUR OPTIQUE

➢ La fidélité

Un capteur est fidèle si l’écart-type sur les réponses à une même valeur du mesurande est faible donc
On à l’écart type égale 0.234 V
Donc notre capteur est Fidel !

➢ La justesse

Un capteur est juste si la réponse moyenne est proche de la valeur « vraie ».


En ne peut pas conclure sur la justesse de ce capteur car on a ne connu pas la valeur vraie de mesure qu’on a
fait.

➢ L’erreur systématique

C’est la différence entre la valeur « vraie » de la mesure et celle obtenue à partir de la réponse du capteur.
Notre capteur fonctionne dans une zone nominale/d’étalonnage d’emploi de 0 à 5V écrit sur sa plaque
signalétique.
Le capteur en fonctionnement réel nous donne 0 .22 V (tension équivalent à 0cm) et 4.93V tension
maximale.
On conclue que l’erreur systématique associé à la valeur minimale est 0.20v et erreur à la valeur maximale
est 1.55v.
Le tableau ci-dessous nous montre les valeurs vraies du MESURANDE (Distance) en fonction de la
MESURE (Tension) :

Distance d(cm) 1 2 3 4 5 6
Tension (volt) 0,2 0,3 1,7 2,7 3,08 3,38
Tableau 2: les valeurs

D’après ce tableau en va tracer les caractéristiques de tension de sortie en fonction de distance à l’aide de
Microsoft Excel en obtient cette courbe :

18
CAPTEUR OPTIQUE

la courbe d'etalonnage y = 0,7211x - 0,6307


R² = 0,937
6

4
tension en V

0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Distance en cm

Figure 17: la courbe d'étalonnage

➢ Sensibilité :

La sensibilité 𝝈 en un point de mesure M0 s'exprime par le quotient de la variation de la réponse par la


∆𝑺
variation du mesurande : 𝝈=( )
∆𝑴 M0
Dans notre cas on a :
𝑽𝟔−𝑽𝟓 𝟑.𝟑𝟖−𝟑.𝟎𝟖
𝝈= = =0.3
𝑫𝟔−𝑫𝟓 𝟔−𝟓
𝑽𝟔−𝑽𝟒 𝟑.𝟑𝟖−𝟐.𝟕𝟎
𝝈= = =0.34
𝑫𝟔−𝑫𝟒 𝟔−𝟒

D’après ces valeurs, on peut déduire que notre capteur est presque sensible.

19
CAPTEUR OPTIQUE

Conclusion générale :

Les capteurs d’optique utilisés dans les domaines aussi diverse que la photographie ; l’imagerais spatiale et la
reconnaissance de forme.

Les systèmes d’alarmes connues grâce a ces types de capteurs, mais les capteurs ayans une grande distance de
détection même ils sont très chers car rien ni cher devant notre santé.

20

Vous aimerez peut-être aussi