Vous êtes sur la page 1sur 57

REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR


Et DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Fonds Compétitif d’Innovation pour soutenir les Centres de


Carrières et de Certification des Compétences -4C-

Canevas pour la Soumission d’une Proposition complète PAQ-


PRICE
Septembre 2019

Titre du Projet:
Développement des compétences des étudiants de l’ISTL de Sousse via la
formation et la certification en vue d’une meilleure insertion professionnelle
.
Appel à propositions: (Préciser l’appel concerné par la proposition):

PAQ-4C

PAQ-PRICE/Universités

PAQ-PRICE/ EESR
(Préciser si cette proposition a été soumise lors du tour précédent)
Institution candidate: Institut Supérieur de transport et de la logistique de Sousse
Institutions & partenaires professionnels associés :
Le projet est déposé au nom de l’ISTL de Sousse et est soutenu par nombreux partenaires
régionaux et nationaux, on site en liste non exhaustive :
 Les entreprises : AMS, AVIONAV, LEONI, METZ, STS, TRANSTU, SNCFT

 Les structures d’appui : Ministère de transport, Chambre de commerce de Sousse, OMMP

1
SOMMAIRE
1PARTIE I. : .......................................................................................................................... 4
1.1 ENGAGEMENT INSTITUTIONNEL POUR LA GESTION ET LA PERENNITE
DU PROJET............................................................................................................................. 4
1.2 PRESENTATION du PARTENARIAT ....................................................................... 4
1.3 LA PROPOSITION EN BREF ................................................................................... 10
1.3.1 RESUME DE LA PROPOSITION ...................................................................... 10
1.3.2 PROJECT SUMMARY (ENGLISH VERSION) ................................................ 11
1.3.3 TABLEAU SYNTHETIQUE DU PROJET ........................................................ 12
1.3.4 SOMMAIRE DE LA REPARTITION DES RESSOURCES ............................. 18
2PARTIE II. CONCEPTION DU PROJET .............................................................. .......... 19
2.1 DESCRIPTION DU CONTEXTE ET ANALYSE STRATEGIQUE ........................ 19
2.1.1 DONNEES RELATIVES A L’ACTIVITE DE FORMATION DE L’INSTITUTION ET
A L’ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE ........................................................................... 22
2.1.2 DONNEES RELATIVES AUX PLAN(S) STRATEGIQUE(S) de(s)
ETABLISSEMENT(S) MEMBRES DU CONSORTIUM ...................................................... 29
2.1.3 ANALYSE STRATEGIQUE .............................................................................. 30
2.2 DEFINITION DU PROBLEME ET PERSPECTIVES .............................................. 34
2.2.1 LIENS STRATEGIQUES ....................................................................................... 37
2.2.2 OBJECTIFS DE LA PROPOSITION & PERTINENCE. ................................... 38
2.2.3 BENEFICIAIRES CIBLES DE L’ALLOCATION .................................................... 41
2.3 QUALITE DU PARTENARIAT ................................................................................ 41
3PARTIE III. ENVERGURE DU PROJET ........................................................................ 42
3.1 DESCRIPTION DU PROJET : OBJECTIFS, RESULTATS ATTENDUS,
INDICATEURS, ET RISQUES. ........................................................................................... 42
3.1.1 RESULTATS ATTENDUS & RESPONSABILITES ........................................ 42
3.1.2 INDICATEURS DE RESULTATS .................................................................. 43
3.1.3 HYPOTHESES ET RISQUES ......................................................................... 44
3.2 ACTIVITES NECESSAIRES POUR ATTEINDRE LES RESULTATS ............ 45

2
3.3 ACTIVITES POUR AMELIORER LA CAPACITE INSTITUTIONNELLE DE
LA GESTION PEDAGOGIQUE, ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE ................. 46
3.4 ACTIVITES POUR RENFORCER L’IMPACT DES RESULTATS ............................. 47
3.4.1 DIFFUSION ET EXPLOITATION DES RESULTATS .............................. 47
3.4.2 COMMUNICATION ......................................................................................... 48
3.5 SYNTHESE/ MATRICE DE CADRE LOGIQUE ........................................................ 49
4 PARTIE IV. MISE EN ŒUVRE DU PROJET ....................................................................... 54
4.1 TABLEAUX DES RÉSULTATS ET DES ACTIVITÉS ASSOCIEES ..................... 54
4.2 PLAN DE MISE EN OEUVRE. ................................................................................. 60
4.3 ARRANGEMENTS POUR LA MISE EN ŒUVRE : ORGANISATION DE LA
GESTION, SUIVI DE LA MISE EN ŒUVRE, GESTION DE L’INNOVATION ET
RISQUES LIES. .................................................................................................................... 61
4.3.1 GESTION DU PROJET ...................................................................................... 61
4.3.2 ORGANISATION POUR LE SUIVI DE LA MISE EN OEUVRE ET LA PRISE
DE DECISION................................................................................................................... 62
4.3.3 RISQUES CRITIQUES POUR LA MISE EN ŒUVRE ..................................... 62
4.4 RESSOURCES ........................................................................................................... 63
4.4.1 RESSOURCES HUMAINES/PERSONNEL ...................................................... 63
4.4.2 Budget .................................................................................................................. 65
5PARTIE V. DOCUMENT A ANNEXER A LA PROPOSITION COMPLETE &
CHECK LIST................................................................................................................... .......... 67
....................................................................................................................................................
67

PAQ-PromESSE

4
PARTIE I. :
1.1 ENGAGEMENT INSTITUTIONNEL POUR LA GESTION ET LA PERENNITE
DU PROJET.

Nous, soussignés, certifions que les informations ci-dessous et celles contenues dans la
présente note conceptuelle sont, à notre connaissance, exactes et qu’elles ont été approuvées
par les autorités représentant les membres du consortium. Nous nous engageons à soutenir le
projet dans son exécution et à en assurer la pérennité si une allocation lui est octroyée par le
Fonds Compétitif d’Innovation (PAQ-4C). En particulier :
 Nous disposons des compétences et des qualifications professionnelles
 requises pour mener à bien le projet proposé.
 Nous ne pourrons bénéficier d’aucune aide financière si, au moment de
l’octroi des subventions : (i) nous nous trouvons en situation de conflit
d’intérêt ou, (ii) si nous nous sommes rendus coupables de fausses
déclarations.

Harmonisation des cursus avec le marché professionnel via formation


et la certification des étudiants et des enseignants de l’ISTLS pour une
Titre du Projet meilleure insertion professionnelle.

Représentant légal de l’institution légale candidate1 Cachet officiel de l’institution


au PAQ-PRICE. légale candidate

Nom & Prénom : M. Mohamed Mourad Habchi


Fonction : Directeur de l’ISTL de Sousse
Signature

Lieu : ISTL de Sousse Date : 24/06/2019

Candidat 2(Coordinateur du projet PAQ-PRICE) :

Nom & Prénom : MaissaChaibi

Signature

Lieu : ISTL de Sousse Date : 24/06/2019

1.2 PRESENTATION du PARTENARIAT

1
L’institution légale candidate est celle qui est responsable de la mise en place du projet et de sa gestion.
2
Le candidat est chargé du développement de la note conceptuelle en proposition complète ainsi que de la
mise en œuvre du projet et de sa gestion en cas d’allocation du Fonds

5
Le consortium candidat aux allocations du PAQ est obligatoirement constitué d’une
ouplusieurs institutions universitaires de formation et/ou de recherche (dites institutions
associées) et de partenaires professionnels pouvant être des entreprises ou des organisations
publiques ou semi-étatiques ainsi que toutes organisations non gouvernementales qui se
consacrent à la promotion de l’amélioration de la qualité de la formation et de qualification
des diplômés en soutien à leur employabilité.

L’institution légale candidate (Établissement d’Enseignement Supérieur et de Recherche)


auxallocations est celle qui est responsable de la mise en œuvre et de la gestion des
allocations au nom du consortium.

Afin de permettre d’évaluer leur capacité technique, chaque membre du consortium


candidat aux allocations du PAQ doit présenter en même temps que leur proposition
complète (PC) :
 Le curriculum vitae des principaux membres de l’équipe responsable du projet avec
indication de leur expérience professionnelle pertinente avec l’activité qui sera
assurée : coordination, suivi-évaluation de la mise en œuvre, passation des marchés,
 gestion financière, communication, contrôle qualité, etc., (Cf. Annexe)
 Une liste des projets déjà réalisés par le candidat et les partenaires dans le domaine
concerné.

Par ailleurs, à l’exception de l’institution légale candidate, tous les membres doivent
présenter chacun une lettre d’approbation pour confirmer leur participation au projet,
préciser leur rôle ainsi que les compétences et ressources éventuelles mises à disposition. La
lettre d’approbation doit comporter une phrase indiquant que le membre du consortium a lu
la PC et qu’il a pris connaissance du rôle spécifique qu’il aura dans le projet. La lettre devrait
être signée par la personne légalement autorisée à représenter le membre du consortium (Cf.
Annexe).

La Proposition Complète (PC) peut être individuelle ou associée. La PC associée


regroupe plusieurs PC d’institutions universitaires organisées en réseau en une proposition
commune.

PROPOSITION INDIVIDUELLE /
Proposition individuelle au nom de l’ISTL de Sousse
ASSOCIEE

SECTEUR PROFESSIONNEL Etablissement public de formation

DOMAINE (S) / SPECIALITE(S) Enseignement Supérieur

DUREE (MOIS)
2020-2021 (24 Mois)

6
Représentant légal de l’institution légale candidate au PAQ1
Titre : Maître de conférences en physique
Prénom Mohamed Mourad Nom Habchi
Fonction Directeur de l’établissement
Nom de Institut Supérieur de transport et de la logistique de Sousse
l’Institution
Statut juridique Etablissement public de formation universitaire
Ville Sousse Code postal 4023
Adresse Cité Riadh Sousse BP 247- 4023 Sousse
Téléphone/Fax 73 304 656/ 73304 688
Email habchimourad@gmail.com

Directeur du Centre 4C, également le Coordinateur du projet


(Porteur de la note conceptuelle et responsable de son développement en proposition complète et de sa
gestion en cas d’attribution de l’allocation du Fonds)
Nom Chaibi Prénom Maissa
Fonction/Grade Directrice 4 C/ Assitante
Domaine de Sciences de transport et de la logistique
spécialisation
Nom de Institut Supérieur de transport et de la logistique de Sousse
l’Institution
Laboratoire ou
Unité de
Recherche
Ville Sousse Code postal 4023
Adresse Rue kateb ben abi baltaa cité riadh
Téléphone/fax 55 389 869
Email Maissa.chaibi@istls-u.sousse.tn

Personne contact au sein du partenaire professionnel N°1

Nom Elkamel Prénom Foued


Fonction directeur
Nom de AVIONAV
l’Institution
Statut juridique SARL
Ville Sousse Code postal 4015
Adresse GP1 Elborgine sousse
Téléphone 73 289 231
Fax 73 289 231
Email contact@avionav.net

Personne contact au sein du partenaire professionnel N°2

Nom Mami Prénom Seifeddine


Fonction Directeur
Nom de MAMIPLAST
l’Institution

1
Ils ’agit du même responsable figurant en page 4
7
Statut juridique
Ville Sousse Code postal 4081
Adresse ROUTE HIZAMIYA4081 Sousse - Tunisia
Téléphone/fax 27 066 225
Email Mami.seif@yahoo.fr
Personne contact au sein du partenaire professionnel N°3

Nom Souid Prénom Aymen


Fonction Logistic manager
Nom de Hutchinson Tunisie
l’Institution
Statut juridique SARL
Ville Sousse Code postal 4061
Adresse Sidi Abdelhamid Sousse ibn Khaldoun

Téléphone/fax 73 321 351/ 73 321 350


Email
Personne contact au sein du partenaire professionnel N°5

Nom Chatti Prénom Ghazi


Fonction Ingénieur
Nom de AMS
l’Institution
Statut juridique SA
Ville Sousse Code postal 4018
Adresse Boulevard Ibn Khaldoun 4018 Sousse
Téléphone/fax 73 383 118/ 73 382 519
Email contact@ams.com.tn
Personne contact au sein du partenaire professionnel N°6

Nom Ben Chrada Prénom Abderazak


Fonction Directeur
Nom de CMI
l’Institution
Statut juridique
Ville Sousse Code postal 5036
Adresse Rte Pole Technologique Menzel Harb 5036 Monastir
Téléphone/fax 73 478 484/ 73 478 485
Email
Personne contact au sein du partenaire professionnel N°7

Nom Guedri Prénom Chaouki


Fonction Ingénieur
Nom de STIA
l’Institution
Statut juridique
Ville Sousse Code postal 4061
Adresse Sidi Abdelhamid- Sousse
Téléphone/fax 73 232 530 / 73 233 278
Email stia.marktin@gnet.tn
Personne contact au sein du partenaire professionnel N°8
8
Nom Ben salem Prénom Najib
Fonction ingénieur
Nom de CIV tunisie
l’Institution
Statut juridique
Ville Sousse Code postal 5012
Adresse R.SAKIET SIDI YOUSSEF 5012, MONASTIR SAHLINE Tunisie
Téléphone/fax 73 513 133 / 73 513 135
Email abensalem@civ-tunisie.com
Personne contact au sein du partenaire professionnel N°

Nom El jenzri Prénom kais


Fonction ingénieur
Nom de Municipalité de Sousse
l’Institution
Statut juridique
Ville Sousse Code postal 4000
Adresse Avenue Mohamed V, Sousse
Téléphone/fax 73 225 211
Email municipalite@sousse.tn

9
Membres de l’équipe du projet et autres partenaires

Nom & Prénom Grade/Fonction Département Établissement


Mohamed Mourad Maitre de Conférences / Directeur de
Habchi l’ISTLS - ISTL DE SOUSSE

Maissa Chaibi Assistante / Directrice 4C DEPT ISTL DE SOUSSE

Hichem Hassine Maître Assistant / Coordinateur DTIT ISTL DE SOUSSE

Ali Hleli Maitre assistant / Membre DTIT ISTL DE SOUSSE

Taoufik bouzidi Maitre assistant / Membre DEPT ISTL DE SOUSSE

Imen ben kahla Maitre assistant/ Membre DL ISTL DE SOUSSE

Houaidamachfer Assistante/ Membre DEPT ISTL DE SOUSSE

Najoua Hammemi Assistante/ Membre DL ISTL DE SOUSSE

Khaled Farah Maitre de conférences/ membre DTIT ISTL DE SOUSSE

Ismail Ameri Financier / Membre Administrateur ISTL DE SOUSSE

10
1.3 LA PROPOSITION EN BREF

1.3.1 RESUME DE LA PROPOSITION

L’environnement socio-économique est actuellement en mutation continue marqué par


la turbulence et l’absence de référentiels. De ce fait, l’université comme un noyau et centre
des connaissances se trouve confronté à plusieurs défis dont le plus important est d’offrir une
formation de qualité aux jeunes diplômés adaptée aux exigences du milieu professionnel.
A ce propos, on enregistre depuis quelques années, des efforts entrepris par le ministère
de l’enseignement supérieur qui convergent vers la concrétisation de cette vision. En effet, le
MESRS a impulsé en juin 2017 un programme visant à renforcer la capacité de gestion des
centres 4C à fin d’améliorer l’insertion professionnelle et permettre aux étudiants de
développer au mieux leurs compétences vis-à-vis les exigences professionnelles du marché de
l’emploi.
Dans ce cadre, l’ISTL de Sousse désire participer activement à ce projet national, pour
être toujours au service du développement économique, social et culturel de la région, tout
en restant enraciné dans son système de valeur. Pour ce faire, l’objectif global du projet PAQ-
PRICE est de développer les compétences des étudiants par la formation et la certification
pour promouvoir l’insertion professionnelle. En effet, le développement des compétences
nécessite de (d’):




Développer les compétences des enseignants et des étudiants par la formation et la
certification.
 
Harmoniser le cursus des étudiants avec le marché professionnel

Pour aboutir aux résultats attendus au bout de ce projet, nous allons adopter un panier
de méthodes d’analyse et de positionnement stratégique pour formuler des actions et des
manœuvres visant l’amélioration gouvernance du centre 4C au profit de l’employabilité des
diplômés. La mise en œuvre nécessite :


La sensibilisation des étudiants, enseignants et staffs administratifs aux objectifs
 du projet PAQ-PRICE.

 Accompagnement pendant la réalisation des actions.

Elaborations des enquêtes de satisfactions des objectifs prévus.

Les indicateurs d’évaluation jugés pertinents vont être classés autour des axes suivants :
- Indicateurs d’ouverture
- Indicateurs de pilotage
- Indicateurs de résultat

11
1.3.2 PROJECT SUMMARY (ENGLISH VERSION)
The socio-economic environment is currently undergoing continuous change, marked by
turbulence and the absence of benchmarks. As a result, the university as a core and knowledge
center is faced with several challenges, the most important of which is to offer quality training to
young graduates adapted to the requirements of the professional environment.
Indeed, in June 2017, the MESRS launched a program aimed at strengthening the management
capacity of 4C centers in order to improve professional integration and enable students to
develop their knowledge to the maximum and make an effective contribution to the labour
market.
Within this framework, the ISTL of Sousse wishes to participate actively in this national
project, to be always at the service of the economic, social and cultural development of the
region, while remaining rooted in its value system. The overall objective of this project is to
improve the governance of the ISTL 4C center in Sousse to facilitate the professional integration
of its future graduates. Good governance means:

Improve the quality of advice, guidance and follow-up of the students before, during and
after their university studies.
Build a proactive and accountable management capacity in the integration assistance process.
Strengthen beneficial collaboration with the socio-economic environment.
Developing teachers’ and students ‘skills through training and certification
To be able achieve this, we will adopt a wide range of analyzing methods and strategic
positioning to formulate strategic actions and manœuvres aimed at improving the quality of
management of the 4C center to the benefit of the employability of graduates. Implementation
requires:
The sensitization of students, teachers and administrative staff to the objectives of the
PAQ-PRICE project

 Accompanying during the actions realization

 Elaboration of surveys to satisfy the planned objectives

 The evaluation indicators deemed relevant will be classified around the following axes:
  Opening indicators
  Piloting indicators
 Performance indicators

12
1.3.3 TABLEAU SYNTHETIQUE DU PROJET
Objectif Global4 :
Développer les compétences des étudiants De l’ISTL de Sousse pour faciliter leur insertion professionnelle.
Etat initial :

R1 : Les enseignants et Les étudiants de l’ISTLS sont non formés et non certifiés.

Objectif(s) spécifique(s) du Projet5 : Indicateurs d’objectifs


Valeur Valeur
Situer les bénéficiaires (enseignants, Valeur
Valeur de Pérennité
étudiants) dans un univers mi- fin de
base (2 années Sources de Vérification
d’amélioration continue des Taux d’insertion parcour projet
2019 après la fin
compétences, des capacités de gestion et s 2021
une formation active, une qualification
ciblée et des certifications reconnues.

immédiat des du projet)


jeunes diplômés
 Enquête sur un échantillon de
passe de 40% à 70%
50% des diplômés de chaque
40% 60% 70% 70%
spécialité

Indicateurs de résultats
Les indicateurs doivent Valeur Valeur
Résultats du Projet 6 renseigner sur les mi- Valeur Pérennité
Valeur de
caractéristiques base parcours fin de (2 années Sources de Vérification
essentielles de chaque projet après la fin
résultat du projet)
4 Amélioration d’une situation souhaitée par les bénéficiaires et à laquelle le projet contribue partiellement.
5 Changement dans la façon d’agir des bénéficiaires du projet, exprimé par une phrase avec un verbe d’état conjugué au passé.
6 Produits & services assurés grâce aux activités du Projet.

13
Nombre de type de 0 2 3 3 • Liste des enseignants formés et
Certification certifiés (responsable formation)
• Liste des étudiants formés et certifiés
(responsable formation)
R1 : Les Pourcentage 0% 20% 50% 50% • Liste des enseignants formés et
enseignants et les d’enseignants certifiés (responsable formation)
étudiants sont bien formés et certifiés • Liste des enseignants permanents
formés et certifiés suite aux formations

Pourcentage des 0% 20% 50% 50% • Liste des étudiants formés et certifiés
étudiants formés et (responsable formation)
certifiés suite aux
formations

14
Activités Caractéristiques Coûts Contribution du projet PAQ
 Formation en sécurité
routière pour 5 enseignants 18.000 16.000

A1-1 : Formation des  Formation des enseignants


enseignants et acquisition de en communication 6.000 6.000
vouchers pour les étudiants interpersonnelle (groupe de
20)
 Acquisition de 100
R1 : Les enseignants et vouchers de passage 38.199 38.199
d’examens de certification
les étudiants sont bien +Agrément pour 2 ans
formés et certifiés  Formation de 40 étudiants 14.000 14.000
en Topographie.
A1-2 : Formation des  Formation en traitement 3.000 3.000
étudiants d’image pour 40 étudiants

 Formation en prise de 12.000 12.000


parole en public pour 40
étudiants (2 groupes de 20)

 Formation et certification 5.400 5.400


en Français (40 étudiants)
A1-3 : Certification des
étudiants en soft-skills  Formation et certification 5.400 5.400
en Anglais (40 étudiants)
Total des Ressources (en milliers de dinars tunisiens) 101.999 99.999

15
1.3.4 SOMMAIRE DE LA REPARTITION DES RESSOURCES

FONDS PROPRES TOTAL


FONDS Total
FONDS2 de l’Institution Total Fonds institution & % par rapport aux
sollicités du PAQ Fonds PAQ
légale candidate3 candidate plafonds4

1. INVESTISSEMEN Année Année Année


Année1
T 1 2 2

Assistance Technique 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 (0%)

Biens& Services 38.199 0.000 38.199 0.000 0.000 0.000 38.199 (47.59%)

Mobilité 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 (0%)


Formation/
40.000 21.800 61.800 2.000 0.000 2.000 63.800( )
certification
Genie civil ou
0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 0.000 (0%)
Aménagement

2. FONCTIONNEMENT 0.000 0.000 0.000 0.000 0.0000 0.000 0.000

TOTAL 78.199 21.800 99.999 20000 0.000 2.000 101.999

2
Les fonds sont à indiquer en milliers de dinars tunisiens.
3
La contribution minimale de l’institution candidate au PAQ 4C & PRICE est de 2% du montant de l’allocation accordée parle PAQ.
4
Les plafonds des fonds pour chaque catégorie de dépenses devraient respecter les seuils fixés dans les termes de référence.Le non-respect de ces plafonds risque de sous
évaluer le projet voire de le rejeter.
16
2 PARTIE II. CONCEPTION DU PROJET
2.1 DESCRIPTION DU CONTEXTE ET ANALYSE STRATEGIQUE

La manière dont le projet a été identifié :

Le projet a été identifié pour satisfaire les besoins des parties prenantes :
La sphère économique : cherche un accès facile aux connaissances les plus
récenteset les compétences les plus spécialisées ;
Le MESRS : vise d’améliorer l’employabilité des diplômés du supérieur afin degarantir
une meilleure intégration sur le marché du travail et, de renforcer la gestion de
l’enseignement supérieur ;
L’ISTL : désire l’amélioration du niveau de la formation de ses étudiants. En plus, de
laformation théorique, l’ouverture et la formation continue permettent à ses
étudiants d’acquérir un profil opérationnel attendu par les industriels.
Les étudiants : s’intéressent àaccéder à des formations de base et complémentaires
qui serviront à augmenter leur intégrité et employabilité professionnelle (entant
queentrepreneur ou employé).

Les principaux acteurs :


L’ISTL
Enseignants, les étudiants et personnel administratif
La sphère socio-économique
MESRS

Le rôle des principaux acteurs :


- L’ISTL: Sensibilisation des enseignants, étudiants et du staff administratif de l’importance
de ce projet, contacts des partenaires professionnels pour s’engager et participer à atteindre
les objectifs prévus et enfin assurer le bon déroulement des actions planifiées ;
- Enseignants, les étudiants et personnel administratif: Implication et engagement pour
bénéficier des produits et services offerts par le centre 4C de l’ISTL de Sousse ;
- L’environnement socio-économique : S’engager à collaborer efficacement avec le centre
4C de l’ISTL de Sousse

- MESRS : Accompagner et Assurer les sessions d’assistance techniques pour les candidats du
projet, faire des conventions avec les différents partenaires à fin d’obtenir les meilleurs types
de certification à moindre prix.
Les points forts, les points faibles et menaces :
Points forts :
- La pluridisciplinarité : L’ISTL est un établissement à vocation générale. Son offre
deformation couvre un large spectre de grands champs disciplinaires pris en charge par trois
départements spécialisés en Technologie et Ingénierie de Transport, Economie et
Planification de Transport et Logistique. Une offre très diversifiée et mieux articulée aux
besoins du marché du travail ;

17
-L’infrastructure TIC : L’ISTL dispose des salles d’internet, des laboratoires informatiques (un
étudiant par ordinateur dans les travaux pratiques).
-
- La qualité du personnel enseignant : Les enseignants sont polyvalents, en majorité
originaires de la région et permanents.

Points faibles :
- Le centre 4C de l’ISTL de Sousse ne dispose pas de moyens de bord adéquats pour mener
convenablement ses activités ;
- Les membres du centre 4C ne sont pas suffisamment formés et certifiés pour bien piloter
leur centre ;
- L’archaïsme de certains outils de gouvernance : L’absence de tableau de bord périodique
qui permet de mieux suivre le bon fonctionnement de l’ISTL et du centre 4C ;
- L’inexistence d’un service d’information et d’orientation pédagogique des étudiants (sur
lecontenu des parcours, les débouchés…) ;
- Faible promotion de la pédagogie universitaire : ex : former les enseignants et les étudiants
à l’utilisation des TIC, promouvoir des formations orientées certification et développer
l’enseignement à distance ;
- Les experts industriels et les professionnels ne font pas partie du corps enseignant vu la
difficulté d’allouer des contrats experts ;
- Insuffisance de l’allocation des ressources financières basée seulement sur le budget
accordé par l’état et les frais d’inscription ;
- Problème d’intégration des nouveaux étudiants, abandon et faible taux de réussite aux
premiers niveaux (la majorité des étudiants en première année sont orientés vers l’ISTL au
2ème tour) ;
- Une timide ouverture de l’ISTL sur son environnement socio-économique : L’ISTL a signé
seulement 7 conventions de partenariats avec la sphère économique dont la plupart sont du
gouvernorat de Sousse (faible rayonnement sur le plan national).
Opportunités :
* Existence de partenaires prêts à s’engager pour soutenir le centre 4C dans le projet.
* Législations encourageantes : La région de Sousse fait partie des zones
d’encouragements au développement régional ;
* Position géographique stratégique : Sousse occupe un emplacement géographique au
centre de la Tunisie, sur le littoral du Sahel donnant sur la mer Méditerranée bordant l'Est
du pays.
*La ville de Sousse dispose de nombreux atouts qui en font l’une des villes les plus
attractives du pays (ville touristique, ville industrielle, ville de services, ville universitaires,
rayonnement régional)

18
* La région est dotée de plusieurs richesses naturelles et de sites archéologiques (musée
archéologique, les catacombes, Grande mosquée, l'église Saint-Félix, etc.) qui permettent à la
région de développer son secteur de tourisme.
* Plusieurs opportunités d´investissement se présentent dans la région dans des secteurs
variés (l´industrie du plastique, l´industrie électronique, l´industrie mécanique et
informatique, l´industrie du textile et de l´habillement, l´agriculture biologique, la pêche du
poisson bleu, les projets liés au tourisme, aux loisirs et à la thalassothérapie.)

Les menaces: Lesprincipales menaces avec lesquelles l’ISTL devra composer aux cours
desprochaines années sont :
- La politisation du monde universitaire après la révolution: L’ISTL risque de devenir un
lieude confrontations politiques. Cette politisation constitue une menace pour la stabilité de
l’ISTL (les grèves et le risque de violence peuvent causer des pertes de jours de travail donc la
baisse de la qualité de la formation) ;
- La crise économique :Elle peut affecter la capacité de l’état à investir dans
l’enseignementsupérieur et la capacité des partenaires économiques à contribuer au
financement de l’enseignement et de la recherche ;
* Le taux de chômage avoisine les 13.4% pour la région de Sousse (Rapport INS, 2018) :
- Par genre, le chômage touche plus les femmes que les hommes
- Par âge, ce sont les jeunes âgés de 15 à 35 ans qui sont le plus frappés par ce
fléau.
Il est à noter que la situation de chômage est encore plus alarmante au niveau des
diplômés du supérieur ;

- La dimension sociale:
* Le taux de pauvreté au gouvernorat de Sousse a connu une hausse importante vue la
régression des secteurs touristique et agricole, principales sources d'emploi pour la classe
pauvre de la région ;
* Le taux moyen de la population instruite est supérieur à la moyenne nationale. Le taux
global de scolarisation 6-14 ans oscille entre 93.3% et 97.3%.

- La dimension culturelle : Il y a manquéde l’esprit d’initiative de la part des jeunes :initiative


privée et culture entrepreneuriale faible, mentalité défavorable à l’initiative privée ;

Les enseignements tirés d’autres projets


Le projet (PAQ 2009) qui a mis l’accent sur le développement de l’infrastructure
matérielle comme les équipements de prototypage mécaniques et électrique, les deux
logiciels de conception avec licence et contrat de maintenance, des tableaux interactifs et
des points d’accès Wifi. Ces investissements visent la création d’un centre d’examen pour la
certification et l’amélioration des relations de coopérations avec l’industrie. Les résultats
obtenus ont permis d’améliorer la qualité de formation en termes de logistique et de
certification dans des compétences reliées aux parcours offertes (C2i, CISCO, SolidWorks,
etc.). Dans le cadre de ce nouveau projet (PAQ 4C), on désire valoriser les acquis du PAQ

19
2009 à travers l’amélioration de la gouvernance du centre 4C pour renforcer sa capacité de
gestion afin de garantir une meilleure employabilité de ses futurs diplômés.

2.1.1 DONNEES RELATIVES A L’ACTIVITE DE FORMATION DE L’INSTITUTION ET


AL’ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE

A. FORMATIONS ASSUREES

L’ISTLde Sousse, impliqué dans la réforme LMD depuis l’année universitaire


2008/2009, a réalisé un progrès appréciable en termes de de la qualité de formation, de sa
réputation et en termes des acquis en équipements pédagogiques et didacticiels au cours
des dernières années dont on vise un impact progressif sur la qualité de formation d’une
promotion à l’autre.
Les tableaux ci-dessous regroupent les parcours, les aperçus statistiques depuis 2010
ainsi que les objectifs académiques et professionnels tout en mettant l’accent sur les métiers
pour lesquels on a observé une forte employabilité de nos diplômés.
Spécialités Créati Parcours Champs
on d’intégration
Technologie 2008  LA- TTL  Maintenace
et  LF- STL-TIT  Technologie de
ingénierie
 MP-Ingénierie transport
de
des systèmes de  Ingénierie de
transport
(TIT) transport (MP- transport
IST)
Génie 2003  LA-GL  Production
Les Logistique  LF-STL  Chaine
disciplines : (GL)
 MP-Ingénierie et logistique
Management de  Entrepôt et
Sciences et
Technologi la supply chain stockhage
e de Economie 2003  LA-ETL  Planification
transport et  LF-EPT du transport
Planificatio
et de la  Mp  Aménagement
logistique n de
Management du territoire
Transport
(EPT) des affaires  Politiques de
maritimes transport

 Master  Enseignant-
rechrche chercheur
Sciences de
transpot et de
la logistiue

20
Formations Objectifs académiques Objectifs professionnels
LA : Technologie du Former des étudiants capables de - Former des étudiants capables de
transport et de la bien maitriser et innover dans le modéliser, réparer, contrôler,
logistique (LA-TTL) domaine de la technologie et de entretenir, simuler, optimiser les
l’ingénierie de transport systèmes industriels et de transport.
-Les métiers visés :Expert
automobile, Analyste en Fiabilité des
systèmes automobile…, Technicien
en maintenance

LF : Technologie et Donner aux étudiants une formation Former des licenciés ayant les
ingénierie de permettant la conception et la résolution compétences métiers : responsable
transport (LF-TIT) des problèmes liés à l’ingénierie de dans les sociétés de transport, membre
transport
des bureaux d’études en transport…
LA : Génie logistique Donner aux étudiants une formation Former des licenciés ayant les
(GL) Permettant l’aide à la conception, le compétences métiers : chef de
développement, et l’optimisation de production, responsable logistique,
la chaîne logistique responsable de distribution
LF : Sciences de la Dans la formation sciences de la La formation en sciences de la logistique
logistique logistique, la logistique est vise à consolider la capacité de
(SL) considérée comme étant un développer et de mettre en œuvre de
processus et techniques de mise à bonnes pratiques dans la gestion de la
disposition d'un bien ou d'un chaine logistique, en s’appuyant sur des
service, sous condition de respect du méthodes rationnelles en matière de
mix logistique. Dans ce sens, il s’agit gestion de tournées, contrôle des coûts,
en premier lieu, de développer le optimisation de la qualité et de la
savoir en matière de conception, sécurité des flux physiques et
modélisation et aide à la décision et informationnels. Cela suppose la
en matière de gestion de la chaine connaissance des modèles de
logistique. La vision lean de la chaine simulation (statistiques, probabilités,
logistique est à renforcer dans une etc.).
optique d’amélioration de la
performance.

LA : Economie du Comprendre les mécanismes de Cette licence vise à former des cadres
transport et de la fonctionnement techniques, intermédiaires capables d’apporter aux
logistique (ETL) juridiques et économiques du entreprises des compétences et des
secteur de transport et du savoir-faire dans le domaine du
commerce international que ce soit Transport et de la Logistique en
au niveau de développement de maîtrisant les techniques nécessaires
stratégie d’accompagnement des pour exercer les métiers de transport et
exportations ainsi que les différentes de la logistique, tels que :
techniques de montage et de - Responsable transport chez des
conduite des opérations chargeurs ou transitaires
import/export. - Responsable d’exploitation chez
des prestataires en transport de
marchandises
- Responsable de transit
- Responsable de service
d’affrètement

21
Responsable commercial maritime,
-
aérien, routier
- Chef d’agence de transport de
marchandises
LF : Economie de Prouver de façon générale, Former des licenciés capables de faire la
transport et de la l’acquisition des méthodes et du L’étude et l’amélioration économique
logistique (EPT) savoir-faire dans les techniques des problèmes de transport.
d'exploitation de maillons de la
chaîne de transport et de la
logistique, le sens de la négociation,
des relations commerciales et de la
vente, les qualités de
communication et de dialogue, la
prise de décision et la capacité de
proposer des éléments de réponses
à des problèmes et de s’adapter
avec les changements de
l’environnement interne et externe
de l’entreprise.
Donner aux étudiants une formation Former des cadres professionnels capables
MP : Ingénierie des théorique et pratique en ingénierie d’assurer le bon fonctionnement des
systèmes de des systèmes de transport machines et des équipements
transport (MP-IST) technologiques des systèmes de transport
Donner aux étudiants une formation Former des cadres professionnels capables
MP : Ingénierie et théorique et expérimentale dans le d'effectuer la conception et l’optimisation
Management de la domaine de l’ingénierie de la supply de la chaine logistique.
supply chain (MP- chain
IMSC)
Donner aux étudiants une formation
Former des cadres professionnels
théorique et expérimentale leur
capables de maîtriser la gestion des
MP : Management permettant de maitriser la gestion et affaires maritimes dans les ports et les
des affaires le management des affaires sociétés en liaison avec le transport
maritimes (MP-MAM) maritimes. maritime.
L’orientation de cette formation
dans ce mastère émane d’un besoin
national en matière de cadre
supérieur capable d’organiser une
opération de transport et de gérer la
chaine logistique intégrée que ce Elle réponde bien aux exigences actuelles et
soit à l’échelle nationale ou futures des nouveaux métiers en transport
internationale et de maitriser les et logistique, aux besoins des
divers outils informatiques et compétences spécifiques induits par le
techniques leurs permettant de développement des projets de transports,
modéliser et optimiser gérer les flux de la mise en place de Zones logistiques et
MR : Sciences du physiques et informationnels la création des nouvelles infrastructures de
transport et de la émettant par une entreprise transports (ports, aéroport, autoroutes,
logistique (MR-STL) industrielle etc.) dans différentes Régions de la Tunisie.
Le projet permettra d'améliorer L’attention sera accordée à la gestion
nettement, par la recherche, avancée du trafic, la sécurité du transport,
MR : Ingénierie et lescompétences des académiciens et l’infrastructure et aménagement urbain,
technologie de des professionnels dans le secteur du les systèmes de transport intelligent, les
transport transport. Le contenude base sera de impacts environnementaux du transport

22
et l’énergétique du transport.

 Habilitation de cursus :

En plus des parcours habilités et accrédités, l’ISTL ne cesse pas à offrir à ces
étudiants de nouveaux cursus relevés de l’évolution du marché de l’emploi. A ce
propos, nous citons deux habilitations sont en cours :
-
 Mastère professionnelle : Ingénierie du transport et de la logistique (MP-ITL)
- 
 Mastère de recherche : Ingénierie et gestion du transport et de la logistique (IGTM)

B. RESSOURCES ET CAPACITES DISPONIBLES

En plus de ses ressources matérielles et logistiques enrichies notamment avec la mise


en œuvre de son projet PAQ-2009, l’ISTL deSousse est doté en plus d’un staff académique et
administratif qui lui permettra de mettre à termes ce nouveau projet PAQ-4C.
Par ailleurs, les ressources acquis et prévus dans ce projet et celles en cours
d’acquisition (le cas de la licence de maintenance des engins, en génie électrique et en
mécanique) en plus de changement de statut de l’institut vers un établissement public à
caractère scientifique et technologique mettre à disposition de l’institut des opportunités de
partenariat et des ressources d’autofinancement par la formation et la certification.
Nousdonnons dans la suite un extrait des statistiques sur les étudiants et le staff académique
et administratif et ce pour les trois années dernières dans le tableau ci-dessous :

Années académiques
2018 2017 2016
Nombre total d’inscrits
(dans l’institution/ dans le cursus académique)
Nombre d’inscrits en première année
(dans l’institution/ dans le cursus académique)
Taux de redoublement en première année
(dans l’institution/ dans le cursus académique)
Nombre total de diplômés
(dans l’institution/ dans le cursus académique)
Taux de diplômés par cohorte d’entrée
(dans l’institution/ dans le cursus académique)
Durée normale du cursus (en semestres)
Durée moyenne du cursus(en semestres)
Nombre total du staff académique
Nombre total du staff académique permanent
Nombre total du staff académique vacataire
Nombre total du staff permanent de rang A
Nombre total du staff permanent technologue

23
C. DONNEES RELATIVES AU PROCESSUS D’EVALUATION INTERNE & EXTERNE
ACCREDITATION/AUDIT DE L’INSTITUTION

Institution Institut Supérieur de Transport et de la logistique de Sousse


Principaux résultats de
Période de réalisation Cadre de réalisation l’évaluation

Amélioration continue de la
Permanente Suivi & pilotage
Evaluation interne qualité de l’enseignement

Commission national
* Absentéisme
d’évaluation des
Evaluation externe Avril 2010 établissements * Relation avec l’environnement
universitaires * Infrastructure

L’évaluation interne s’effectue de manière informelle et permanente, dont le souci


majeur est l’évaluation de la qualité de l’enseignement et le degré de satisfaction des
étudiants. Concernant l’évaluation externe effectuée dans le cadre de l’évaluation des
établissements universitaires par la commission nationale d’évaluation, nous relevons les
constatations suivantes :
* Le taux d ‘absentéisme des enseignants demeure assez élevé vue que la
majorité des enseignants ne sont pas résidents dans la région de Sousse.
* Les relations avec l’environnement externe ne sont pas bien développées, mais
nous pouvons noter qu’un effort significatif a été mené en vue de promouvoir le
nombre des contrats de coopération avec le milieu industriel dans le cadre du projet
PAQ 2009.
* A propos de l’infrastructure, elle a été jugée satisfaisante par la prise en
compte des acquis en équipements mis en exploitation dans le cadre du projet PAQ
2009.

24
D. DESCRIPTION DE L’ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE

Sousse est Situé sur le littoral nord du sahel tunisien et s’étendant sur une côte
méditerranéenne de 75 km, le gouvernorat de Sousse, dont le chef-lieu souvent surnommée
la « perle du Sahel », est connu pour ses plages étendues et ses stations balnéaires qui font
de ce gouvernorat l’une des plus importantes destinations touristiques du pays.
Le réseau scolaire, universitaire et professionnel de la région de Sousse est très développé.
En effet, le gouvernorat est le troisième pôle universitaire du pays après ceux de Tunis et de
Sfax avec 17 établissements d´enseignement supérieur abritant près de 35 000 étudiants
inscrits dans des disciplines scientifiques, économiques, littéraires, technologiques et
d´ingénierie informatique.

Le gouvernorat est doté aussi de 25 centres publics de formation professionnelle et de 119


centres privés d´une capacité d´accueil globale de 18 000 postes. Ces centres offrent des
spécialités de formation recherchées par les entreprises telles que la maintenance
informatique, l´informatique industrielle, l´électronique industrielle, le commerce, la
confection, la mécanique de précision, l´électricité, l´industrie du plastique

Le tissu économique du gouvernorat se caractérise par sa diversité et son dynamisme grâce


au secteur des services et des industries qui emploient respectivement 53.7% et 27.9% de la
population active occupée.

Deuxième pôle touristique de la Tunisie, le gouvernorat de Sousse est doté d’une


infrastructure touristique diversifiée et moderne comportant des unités hôtelières variées et
confortables (98 hôtels d´une capacité d´accueil de 43 119 lits) ainsi que des moyens de loisirs
attrayants (un port de plaisance, un terrain de golf, des centres de thalassothérapie, deux
casinos). De même, la création de deux nouvelles zones touristiques « Hergla » et « Bouficha
» dotées d´une capacité d´accueil globale de plus de 20 000 lits renforcera l’activité
touristique dans la région.

Le tissu industriel compte 567 entreprises locales et étrangères (employant 10 personnes et


plus) dont 333 sont totalement exportatrices opérant principalement dans l´industrie du
textile et de l´habillement (35,6%), les industries mécaniques et électriques (15,6 %) et
l´agroalimentaire (15,1 %). Le gouvernorat compte 397 entreprises à participation étrangère
opérant dans les secteurs du tourisme, de l´industrie, de l´agriculture et des services.

Région oléicole (une oliveraie de 4 millions de pieds), le gouvernorat est connu aussi par ses
grenadiers, ses cultures maraîchères, la céréaliculture ainsi que l´élevage bovin et ovin. De
même la pêche constitue un secteur important dans la région.

L’activité culturelle est très développée dans la région. En effet, outre l’existence de divers
musées, monuments historiques et festivals, la saison culturelle est marquée chaque 24
juillet, veille de la fête de la République, par le carnaval « d´Aoussou » qui regroupe des
troupes folkloriques tunisiennes et de diverses nationalités et dont les chars symbolisant
différents thèmes longent la plage et défilent dans les artères principales de la ville.

La région possède aussi un réseau bancaire et financier développé composé de 113 agences
bancaires couvrant tout le territoire de la région.
25
2.1.2 DONNEES RELATIVES AUX PLAN(S) STRATEGIQUE(S) de(s)
ETABLISSEMENT(S)MEMBRES DU CONSORTIUM

Plan stratégique 2019-2023


Le plan stratégique 2019-2023 présente ce que l’ISTL De Sousse s’engage à accomplir
durant les cinq prochaines années dans le but de concrétiser sa vision, de renforcer sa
position et avoir un impact favorable sur la société en s’appuyant sur ses valeurs.

Vision :
Bâtir une institution qui excelle dans toutes ses activités et qui a un impact favorable
concret et durable dans son environnement par le biais de ses diplômés, ses recherches
appliquées et ses partenaires.

Missions :
 Former des étudiants compétents, innovateurs et autonomes.

 Réaliser des recherches bibliographiques tenant compte des besoins du milieu industriels
et de la société

 Objectifs:
 Améliorer la qualité de l’enseignement (Efficacité et adéquation formation-emploi)

 Revitaliser la recherche appliquée, encourager l’innovation en réseau et intensifier les
 transferts technologiques (entreprise-ISTL)
  Renouveler les ressources,

26
Nos valeurs :
L’ISTL de Sousse partage avec ses partenaires et ses étudiants l’esprit d’engagement,
d’équité et d’ouverture afin de bâtir l’esprit d’innovation et de collaboration pour tendre
vers les valeurs de l’Excellence.

Esprit Equité
D’innovation

Engagement Nos valeurs Excellence

Collaboration Ouverture

Orientations stratégiques :

O1 : Enrichir l’offre de formation diplômante par la mise en place de nouvelles


formationsaux niveaux Master & Licence pour améliorer le taux d’insertion de nos futurs
diplômés ;
O2 : Entreprendre des actions de mesures d’assistance, d’accompagnement et de
formationau profit des responsables administratifs et enseignants afin d’améliorer la
gouvernance de l’établissement ;
O3 :Création des unités d’innovation et du développement traitant des problématiques
derecherche appliquées compatible avec les besoins des différents partenaires
socioéconomiques ;

O4 : Faire de l’ISTL de Sousse un milieu d’apprentissage, d’épanouissement, dynamique


etinnovant par la mise à disposition une infrastructure moderne et une vie associative et
culturelle enrichissante et ouverte.

2.1.3 ANALYSE STRATEGIQUE


A. FACTEURS EXTERNES

27
Dans ce qui suit nous décrivons les opportunités et les menaces des facteurs internes à
plusieurs volets afin d’en tirer des approches stratégiques permettant à mener à termes le
projet PAQ-PRICE.
L’environnement
Opportunités Menaces
Marché du travail local et national
 Existence de partenaires prêts à s’engager  La politisation du monde universitaire après la
pour soutenir le centre 4C dans le projet. révolution: L’ISTL risque de devenir un lieu de
 Législations encourageantes : La région de confrontations politiques. Cette politisation
Sousse fait partie des zones constitue une menace pour la stabilité de
d’encouragements au développement l’ISTL (les grèves et le risque de violence
régional ;
peuvent causer des pertes de jours de travail
 Position géographique stratégique : Sousse
donc la baisse de la qualité de la formation) ;
occupe un emplacement géographique au
centre de la Tunisie, sur le littoral  La crise économique : Elle peut affecter la
du Sahel donnant sur la mer capacité de l’état à investir dans
Méditerranée bordant l'Est du pays. l’enseignement supérieur et la capacité des
 La ville de Sousse dispose de nombreux partenaires économiques à contribuer au
atouts qui en font l’une des villes les plus financement de l’enseignement et de la
attractives du pays (ville touristique, ville recherche ;
industrielle, ville de services, ville  Le taux de chômage avoisine les 13.4% pour la
universitaires, rayonnement régional) région de Sousse (Rapport INS, 2018) :
* - Par genre, le chômage touche plus les
femmes que les hommes
- Par âge, ce sont les jeunes âgés de
15 à 35 ans qui sont le plus frappés par
ce fléau.
-
Il est à noter que la situation de chômage est
encore plus alarmante au niveau des diplômés
du supérieur ;
Demandes et offres au niveau de l’enseignement supérieur
 Encouragement pour  Les exigences des entreprises
l’entreprenariat. évoluent à un rythme supérieur à
 Existence de partenaires prêts à ce qui est offert par l’ISTL en
s’engager pour soutenir Le centre matière de compétences.
4C dans le projet.  Existence et développement des
 Existence des entreprises prêtes universités privés et
à embaucher des étudiants qui internationales qui menacent
ont réussi leurs projets de fin l’attractivité des établissements
d’études (AMS, STS, AVIONAV, publics.
LEONI)
Environnement socio-économique
 Existence des subventions pour les  Le taux de pauvreté au gouvernorat
porteurs de projets. de Sousse est supérieur à la moyenne
nationale ;
 Lourdeur des procédures pour la
création du projet ;
 Manque de l’esprit d’initiative de la
part des jeunes : initiative privée et
culture entrepreneuriale, mentalité
28
défavorable à l’initiative privée.
Etat de développement des technologies
 Existence des plateformes  Désintéressement des
pour les stages entre entreprises au
l’étudiant et l’entreprise ; développement des nouvelles
 Existence d’une convention technologies.
pour la formation des  Inexistence des cellules de
travailleurs à distance avec développement dans les
CFCPP. entreprises.
Innovation
 Non réalisation des concours
d’innovations ;
 La relation de coopération
entre l’établissement et les
entreprises n’est pas bien
développée ;
 Faible taux de réalisations des
projets innovants pour des
causes juridiques et
financiers.

B. FACTEURS INTERNES

Comme le cas du paragraphe précédent nous décrivons dans la suite les opportunités et les menaces des
facteurs externes à plusieurs volets afin d’en tirer des approches stratégiques permettant à mener à termes le
projet PAQ-PRICE. Nous mettant l’accent sur le staff, les services et les moyens et logistiques à disposition de
l’Institut.

Les services académiques offerts par l’ISTL de Sousse

Forces Faiblesses
Département (ou unité) responsable
-Organigramme bien structuré qui
reflète les postes occupés
- Polyvalence des enseignants - Manque du personnel administratif
formateurs (touchent à tous) et en
majorité permanents. -- Les - Les experts industriels et les professionnels ne font pas
enseignants de l’ISTLS enseignent des partie du corps enseignant ;
matières qui correspondent le plus à
leurs attentes. - Une timide ouverture de l’ISTLS sur son environnement socio-
économique.
L’ISTL a signé seulement 7 conventions

de partenariats avec la sphère économique dont la plupart sont du


gouvernorat de Sousse.
La pluridisciplinarité : l’ISTL est un Caractéristiques des services offerts
établissement à vocation générale. Son
offre de formation couvre un large
spectre de -grands champs disciplinaires -Certifications coûteuses pour l’étudiant.
pris en charge
- par trois départements -Non adéquation de la formation avec le besoin du marché
spécialisés en Technologie et ingénierie d’emploi.

29
de transport,
- économie et planification -taux d’encadrement faible
de transport
d’emploi.
et logistique. Une offre
très diversifiée et mieux articulée aux
besoins du marché- Taux
du travail.
d’encadrement faible. -Problème d’intégration des nouveaux étudiants, abandon et
Coordination et cohérence entre les faible taux de réussite aux premiers niveaux (la majorité des
services. étudiants en première année sont orientés vers l’ISTL au 2ème
tour) ;

- Les membres du centre 4C ne sont pas suffisamment formés


et certifiés pour bien piloter leur centre ;

- L’archaïsme de certains outils de gouvernance : L’absence de


tableau de bord périodique qui permet de mieux suivre le bon
fonctionnement de l’ISET et du centre 4C ;

-L’inexistence d’un service d’information et d’orientation


pédagogique des étudiants (sur le contenus les parcours, les
débouchés…) ;

Locaux bien équipés Ressources disponibles


L’infrastructure TIC : l’ISTL dispose des
salles d’internet, des laboratoires - Le centre 4C de l’ISTL ne dispose pas des moyens de bord pour
informatiques (un étudiants par mener convenablement ses activités ;
ordinateur dans les travaux pratiques)
- Faible promotion des ressources de la pédagogie
Technologies et processus liés aux universitaire.
services académiques
-Logiciels (Salima,pour lagestion de - Insuffisance de l’allocation des ressources financières basée
formation, de comptabilité, de seulement sur le budget accordé par l’état et les frais
bibliothèques, ect. d’inscription.
-Site web de l’institut bien développé. - La plupart des cours ne sont pas numérisés.
- Plan d’études et fiches matières bien - Manque de cours en ligne (moodle).
développées et mises à jours à jours - Les enseignants n’utilisent pas les nouvelles méthodes de
chaque troisans. méthodes intéractives.

30
C. PROBLEMES PRINCIPAUX
A lumière des analyses SWOT précédentes nous nous limiterons dans la suite sur un extrait
des problèmes principaux reliés notamment aux difficultés de gouvernance, de formation
certifiante et de logistique TIC et ce, comme suit :

Problème 1 :Le centre 4C de l’Institut n’est pas doté de moyens logistiques et financiers.
Problème 2 : Les étudiants ne sont ni accompagnés suffisamment au cours de leur formation
nisuivi après l’obtention de leurs diplômes.
Problème 3 : Faible taux de certification spécifique des enseignants et étudiants.
Problème 4 : Timide ouverture à l’environnement socio-économique.
Calcul de la criticité : C=P*G
Avec : P = La probabilité ou la fréquence d’apparition
G = La Gravité
Gravité Fréquence Criticité
Problème 1 4 4 16
Problème 2 3 3 9
Problème 3 3 4 12
Problème 4 4 3 12

Priorité des problèmes : Gravité Fréquence Criticité


Problème 1 4 4 16
Problème 3 3 4 12
Problème 4 4 3 12
Problème 2 3 3 9

Significative
Mineure

31
D’après l’échelle d’appréciation on remarque que le probleme1 se situe dans la zone
suicide et donc représente un risque intolérable à résoudre en urgence, les problèmes 3, 2 et
4 représentent des risques sérieux à surveiller.
Les mesures susceptibles de réduire ces risques sont:
- Développer les ressources logistiques, matérielles et humaines du centre 4C de l’ISTL
De Sousse.
- Collaborer avec l’environnement socio-économique pour répondre à ses besoins.
- Améliorer la qualité du conseil, d’orientation et de suivi des étudiants, avant,
pendant et après leurs études universitaires.
- Doter les enseignants et étudiants des formations et des certifications

Remarque : Les problèmes 1, 2 et 4 ont été traités dans le cadre du projet 4C.

2.2 DEFINITION DU PROBLEME ET PERSPECTIVES

Le problème principal sujet du projet est la faible capacité de gestion, voire la marge de
manœuvre, du centre 4C pour concrétiser sa mission à savoir former les futurs diplômés de
l’ISTL de Sousse pour une meilleure insertion professionnelle. La population cible affectée par
ce problème sont les étudiants futurs diplômés. L’objectif de ce projet est de « Développer les
compétences des étudiants de l’ISTL de Sousse pour faciliter leur insertion professionnelle ».
Nous avons procédé pouridentifier les causes de ce problème et expliquer comment ces causes
ont une relation de cause à effet avec la problématique à traiter par le diagramme de cause à
effet (diagramme d’Ishikawa) :

32
Diagramme ICHIKAWA

Main d'oeuvre
Enseignants Matériel
Equipement
Méthode
Enseignement
les enseignants n'ont pas Absence de moyens de transport
Absence d'évaluation des d'expérience industrielle collectif des étudiants pour les visites
méthodes d'enseignement
les enseignants ne sont pas motivés Pas de matériel suffisant dans
Les méthodes d'enseignements quelques laboratoires
ne sont pas adaptées
La quantité et la qualité de la
Des matières enseignée ne sont les enseignants ne sont pas certifiés
pas adaptées au besoin industriels documentation est insuffisante
Faible taux d'insertion
Des diplômés
Pas de suivi des étudiants en difficultés La majorité des étudiants ont été
orientés vers l’IISTL au 3ème Tissus économique peu développé
tour
Absence de service d'acceuil et de
conseil des nouveaux étudiants
Faible taux de Manque de sensibilisation
certification des étudiants Manque organisme de
La qualité des services offertes conseil
aux étudiants est insuffisante Absence de structure de coordination
Difficultés en langues et en
technique de communication.
Faible offres des stages

Management
Etablissement
Matière première Milieu
Etudiants Environnement

33
Suite à un brainstorming animé avec le directeur de l’institut, les enseignants et les
étudiants, nous avons pu dégager les principaux problèmes comme suit :

Les causes de ce problème :

  Manque de moyens (financiers, techniques, logistiques et humains) ;


  Manque de compétences requises pour un pilotage performant du centre 4C ;
 L’inadéquation entre la formation et l’emploi ;

 Absence d’une culture ouverte et évolutif qui favorise le travail collectif et l’intérêt
général ;

 Faible maîtrise de la part des enseignants et étudiants des techniques nécessaires
pour réussir les projets (que ce soit dans le cadre du 4C, dans les entreprises ou à titre
 personnel) ;
 Absence d’un système d’information (interne et externe) adéquat ;

 Insuffisance de coordination/partenariat avec l’environnement socio-économique de
l’Institut (Entreprises, Structures d’appui et Associations).

La relation de cause à effet avec la problématique :

 Manque de moyens (financiers, techniques, logistiques et humains) ce qui réduit le


potentiel du centre 4C pour organiser des sessions de formations, séminaires, journée
porte ouverte etc.

 Manque de compétences requises pour un pilotage performant du centre 4C risque
de nuire à la bonne marche des activités du centre.

 Absence d’une culture ouverte et évolutif qui favorise le travail collectif et l’intérêt
général favorise la recherche des intérêts individuels au détriment de celui du centre.

 L’inadéquation entre la formation et l’emploi réduit les chances des jeunes diplômés
à trouver un emploi durable.

 Faible maîtrise de la part des enseignants et étudiants des techniques nécessaires
pour réussir les projets (que ce soit dans le cadre du 4c, dans les entreprises ou à titre
personnel), donc il y’a risque d’avoir des projets réalisés trop tard, pas de tout, et /ou
des projets à faible valeur ajoutée qui ne s’intègrent pas à la vision stratégique du
centre 4 C.

 Absence d’un système d’information (interne et externe) adéquat rend difficile la
détection et la compréhension des besoins de différentes parties prenantes.

 Manque de coordination avec l’environnement socio-économique provoque des
problèmes majeurs en matière d’employabilité et création d’entreprise.

La solution au problème:
  L’amélioration de la qualité des formations offertes (adéquation formation-emploi)
  Former et certifier les enseignants
 Former et certifier les responsables du 4C « trainer » à fin d’assurer la bonne

34
gouvernance du centre.

 Renforcer la relation avec les structures d’appui afin de développer la culture
entrepreneuriale chez les étudiants.

Dans ce projet PAQ-Price, on s’intéresse particulièrement au développement des


compétences des étudiants de l’ISTLS via la formation et la certification pour harmoniser
leurs cursus avec le marché professionnel. Les autres solutions ont été traitées dans le cadre
du projet PAQ-4C.

2.2.1 LIENS STRATEGIQUES

 AVEC LE PLAN STRATEGIQUE DE L’ETABLISSEMENT

Les liens concrets qui existent entre le projet Price et le projet 4C et le plan stratégique
de l’ISTL s’articulent autour des domaines de la formation et de la certification:

1. Développement des ressources humaines du centre 4C de l’ISTL de Sousse.


2. Formation et certification des enseignants et des étudiants

 AVEC D’AUTRES PROPOSITIONS COMPLETES SOUMISES EVENTUELLEMENT PAR L’INSTITUTION LORS


DES APPELS A SOUMISSION DU PAQ PRECEDENTS OU ACTUEL.

L’ISTL de Sousse a bénéficié en 2009 d'une allocation PAQ-2009 pour la mise en


œuvre de son projet d'amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur intitulé «
Projet d’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur et de l’insertion
professionnelle ».
Le lien entre la proposition actuelle et ce PAQ précédent est le renforcement de
capacité des enseignants, l’adéquation des enseignements et la mobilisation des ressources
matérielles et immatérielles supplémentaires au profit de ses étudiants pour une meilleure
intégration de nos diplômés au marché de l’emploi.

 AVEC D’AUTRES INSTITUTIONS

Il s’agit d’une proposition individuelle


 AVEC LE PROCESSUS D’EVALUATION INTERNE ET EXTERNE ENGAGE PAR L’INSTITUTION

Les modalités d’évaluation internes et externes permettent de réajuster en continu les


procédures et les stratégies de pilotage et de management de l’institut. De ce fait, l’institut
est fortement impliqué dans des processus de mise à niveau et d’actualisation en fonction
des orientés et directives ministérielles.

35
En revanche, notre participation à ce projet PAQ-Price compétitif fait partie de notre
souci d’amélioration et du développement de notre institut au profit de la qualité de
formation de nos étudiants et la réputation de nos diplômés. Pour aboutir à ceci, ce travail
de positionnement va nous permettre à concrétiser nos objectifs à savoir : l’amélioration
de la qualité d’enseignement tout en tirant profit de toute forme de financements
supplémentaires et de partenariat. Ce positionnement stratégique doit être
impérativement accompagné par un système d’évaluation interne basé sur les tableaux de
bord et les mécanismes de veille (objectif du projet 4C)

 AVEC LA MISE EN PLACE DU PROCESSUS DE RENOVATION UNIVERSITAIRE

L’Institut est déjà bien classé par comparaison aux autres instituts à caractère
technologique. Ce classement est dû au caractère spécifique de la formation donnée.
L’ISTLS est le seul organisme qui forme en science et technologie de transport et de la
logistique. De ce fait, les liens concrets qui existent entre le projet et la mise en place du
processus de rénovation universitaire sont :
- La mise en place du Centre de Carrières et de Certification des Compétences 4C.
- La rénovation des offres de formation en adéquation avec l’évolution du marché de
l’emploi
- Le développement de l'employabilité et la création de parcours de formation co-construits
entre l’ISTL de Sousse et les professionnels.

- Participation à l’amélioration de l’état du secteur de transport à l’échelle national.

2.2.2 OBJECTIFS DE LA PROPOSITION & PERTINENCE.

A. OBJECTIFS GENERAUX.

L’objectif général est du projet PAQ-PRICE est énoncé : «Développement des


compétences des étudiants de l’ISTL de Sousse via la formation et la certification en vue
d’une meilleure insertion professionnelle»

Il s’agit d’établir le Cadre logique :

Estimer les effets attendus:


- Les enseignants et les étudiants sont bien formés et certifiés, les étudiants sont bien
informés avant, pendant et après leurs études universitaires et la relation avec
l’environnement socio-économique est bien développée.

36
Repérer les actions :

- Certification et formation des enseignants et étudiants

B. OBJECTIFS SPECIFIQUES.

Objectif général Objectifs spécifiques Actions

A1-1 : Formation des


enseignants et acquisition de
Développer les compétences des vouchers pour les étudiants
étudiants de l’ISTL par la OS : Former les enseignants et
formation et la certification pour les étudiants de l’ISTL A1-2 : Formation des étudiants
une meilleure insertion
professionnelle.
A1-4 : Certification des
étudiants en soft skills

C. PERTINENCE
L’ISTL de Sousse a visé dans cette candidature au projet PAQ-PRICE de participer
activement pour être toujours au service du développement économique, social et
culturel de la région. En effet L’ISTL de Sousse souffre de problèmes multiples :

Taux de chômage élevé des diplômés de l’institut dont la part la plus élevée
est réservée aux filles.
 

Ce problème nécessite de :

 Développer les compétences des enseignants et des étudiants par la formation et


la certification


Capacité de gestion du centre 4C est limitée pour relever le défi de
l’employabilité.


Le centre 4 C n’est pas encore aménagé et organisé pour organiser les
formations, les workshops, les journées portes ouvertes etc.


Timide ouverture sur l’environnement socio-économique.

Ces problèmes ont été traités dans le cadre du projet 4C. En fait, la proposition
complète du projet 4C est également déposée. Elle est complémentaire à ce projet
PAQ-PRICE. L’objectif du projet 4C est de Développer un système de gouvernance efficace
du centre 4C-ISTL de Sousse pour faciliter l’insertion professionnelle de ses futurs
diplômés.

37
2.2.3 BENEFICIAIRES CIBLES DE L’ALLOCATION


Les bénéficiaires directs du projet sont :


Les enseignants de l’ISTL de Sousse : vont bénéficier des formations et certifications
qui pourront les aider à bien développer leurs compétences en matière d’enseignement.
 certifications complémentaires adaptées au besoin du marché.
Ils seront dotés de capacités pédagogiques et professionnelles par les formations et les


Les étudiants : Le premier bénéficiaire de ce projet est l’étudiant ; futur diplômé,
qui pourra tirer le maximum de profit par l’acquisition d’une formation axée sur la
pratique qui augmente ses opportunités de travail, favorise son insertion dans le marché
de l’emploi et également garantir le succès de la poursuite de ses études. Des réunions
avec les classes terminales vont être organisées
 pour l’évaluation de la formation et le
 collecte des propositions d’améliorations.

 adéquation de son offre aux besoins de la composante socio-économique.
L’ISTL de Sousse : qui va offrir un service de qualité et garantir une meilleure


 stratégique de la réforme 2015-2025) et améliore l’employabilité des jeunes diplômés.
Le MESRS : Ce projet soutien la stratégie globale de la réforme universitaire (Plan


Les professionnels : Ils sont également visés ; d’une part, par la formation pour leur
compte des licenciés capable d’intégrer facilement le milieu professionnel en exploitant
aux mieux les nouveaux outils, procédés et moyens de pilotage des projets. D’autre
part, par la mise à leur disposition de ressources matériellessophistiquées afin qu’ils
 puissent tirer le maximum de profit à travers des conventions.

Les structures d’appui : Ce projet permet aux structures d’appui de jouer
pleinement leur rôle en tant que  promoteur et stimulateur de la culture
entrepreneuriale et l’initiative privée.

2.3 QUALITE DU PARTENARIAT

Le centre de carrières et de certification des compétences envisage de collaborer avec :


1. Les partenaires industriels et de services

 AMS

 AVIONAV

 STS

 SNCFT

 TRANSTU

LEONI


STIA
L’association avec ces partenaires permet d’une part, la connaissance des ambitions et
contraintes du monde des affaires à l’échelle régional et national pour orienter nos actions de

38
formation futurs vers les besoins exprimées et attribuer des stages de fin d’études traitant des
problèmes réels, facilitant par la suite l’insertion et l’intégration de nos futurs diplômés. D’autre part,
bénéficier du soutien de ces partenaires sur le plan matériel (équipements, experts, sponsoring...) et
formation.
2. Les structures d’appui

  Pôle technologique
  Ministère de transport
  Chambre de commerce de Sousse
 OMMP

 UTICA

Ces structures nous permettent de promouvoir et développer un environnement favorable à


l’employabilité et la création des entreprises par l’accompagnement, les workshops, l’organisation
des compétitions de meilleure idée d’Affaire, l’assistance et la formation dans ce domaine.

3 PARTIE III. ENVERGURE DU PROJET

3.1 DESCRIPTION DU PROJET : OBJECTIFS, RESULTATS ATTENDUS, INDICATEURS, ET


RISQUES.
3.1.1 RESULTATS ATTENDUS & RESPONSABILITES
Pour mesurer le degré de concrétisation des objectifs spécifiques déjà définis, on
attend la réalisation des résultats suivants :

R1 : Le personnel académique (enseignant) est formé et certifié. (Tr= 2 ans).


R2 : Les étudiants sont dotés des formations et des certifications complémentaires. (Tr=1
an).
*Tr = Temps de réalisation

Responsable Résultat attendus


Mourad Habchi R2
MaissaChaibi R1, R2
Hichem Hassine R1, R2
Ali Hleli R2
Taoufik bouzidi R2
Imen ben Kahla R2

39
3.1.2 INDICATEURS DE RESULTATS

Tableau des indicateurs


Objectifs spécifiques Résultats attendus Indicateurs des résultats Activités et ressources
R1.1  Pourcentage  Liste des
d’enseignants formés enseignants formés
suite aux formations.  Liste des
 Nombre vouchers étudiants qui ont
acquis pour les étudiants passé l’examen de
OS certification
R1.2  Pourcentage des  Liste des
étudiants formés suite étudiants formés
aux formations

 Pourcentage des  Liste des


R1.3 étudiants certifiés suite étudiants certifiés
aux formations

40
3.1.3 HYPOTHESES ET RISQUES

Les risques inhérents à la bonne conduite de notre projet sont d’ordre interne & externe :
 
 Interne :
 Le non-respect du calendrier de réalisation.
  Risque d’un faible taux de participations des étudiants aux formations.
  Désintéressement de la part des enseignants.
  Résistance contre le changement au niveau de pilotage.
 Manque de collaboration de la part du personnel administratif.
 
 Mesures préventives:
1. Mise en place d’un système de reconnaissance de mérite et
d’intéressement (avantages = f (de la contribution));
2. Sensibiliser les étudiants de l’importance des formations et des
certifications dans leurs insertions professionnelles via les événements;
3. Renforcer notre système de valeur pour enraciner les valeurs de :
partage, équité, engagement, solidarité, démocratie et la communauté des
objectifs ;
4. Faire impliquer activement le corps administratif dans les différentes
étapes du projet ;
5. Valoriser les acquis et l’expérience obtenus dans le cadre du projet PAQ
2009 en matière de gestion des projets & processus.
 
 Externe :
 Non-respect d’engagement de la part des professionnels.
  Grève.
  Crise économique.
 Instabilité politique.

 
 Mesures préventives :
1. Rationalisation des dépenses ;
2. Sponsoring ;
3. Demander un accusé de réception lorsqu’on effectue une commande. Cet
accusé nous servira de preuve en cas de grève ;
4. Le changement de statut ” d’Etablissement Public à caractère
Administratif (EPA) ” vers celui “d’Etablissement public à caractère
scientifique et technologique” (EPST) permettra à l’établissement de se doter
de l’autonomie financière et de se conformer aux standards internationaux
de qualité ;
5. Valorisation des résultats de la recherche appliquée ;
6. La création d’un comité de pilotage mixte, composé des représentants de
la sphère professionnelle et les membres du 4c. Ce comité est considéré
comme étant un lieu de dialogue et d’échange de point de vue ;
Conception et animation d’un tableau de bord spécifique pour évaluer le
7.
degré de concrétisation des projets communs et anticiper les problèmes
éventuels.

41
3.2 ACTIVITES NECESSAIRES POUR ATTEINDRE LES RESULTATS

R1 : les enseignants de l’ISTLS sont bien formés et des vouchers de


passage d’examens pour les étudiants sont acquis

 Formation des enseignants dans les domaines suivants : Sécurité en transport et


communication interpersonnelle.
 Acquisition de vouchers de passage d’examens de certification pour les étudiants

R2 : Les étudiants sont bien formés et certifiés


 Formation des étudiants en Topographie
 Formation des étudiants en traitement d’images
 Formation des étudiants en prise de parole en public
 Certification des étudiants en anglais et en français

- La préparation des étudiants pour le marché du travail par des formations


supplémentaires gratuites pour renforcer leurs compétences comme : la plateforme
Accenture et l’ERP.

42
3.3 ACTIVITES POUR AMELIORER LA CAPACITE INSTITUTIONNELLE DE LA GESTION
PEDAGOGIQUE, ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE
L’ISTL a entamé sa démarche Qualité depuis 2010, avec son Projet d'Appui à la Qualité
« PAQ2009 », qui est un projet de renforcement des capacités dans le domaine de
management de la qualité et c'est dans ce cadre-là qu'un nombre considérable de
responsables a bénéficié de formations qui ont porté sur le management de la qualité (Mise
en place de SMQ). Cependant ces formations n'ont pas abouti aux résultats souhaités. Dans
ce contexte, ce projet PAQ-4C a consacré une partie de son budget (10%) pour :

  Initialiser la mise en place d’un système de management : SMQISO9001-2015;


  Sensibiliser le personnel pour l’importance de cette démarche ;
  Former le personnel en SMQ V2015 ;
  Concevoir la cartographie des processus du SMQ ;
  Établir la politique et l’objectif de qualité de l’établissement ;
  Rédiger une manuelle qualité ;
  Élaboré l’information documentée ;
 Établir des audits internes semestriels.

Les activités planifiées par l’ISTL dans le cadre de ce projet PAQ, pour revitaliser le
processus de certification sont :
 Formation d’une équipe de pilotage pour la mise en œuvre de SMQ

 Engagement d’un consultant pour l’assistance à la mise en place d’un
 SMQ conforme à l’ISO 9001- 2015
 Elaboration d’un Audit de certification ISO 9001-2015
Les retombées positives de ce système se voient ainsi marquées à travers la réduction des
dysfonctionnements et non-conformité, une meilleure organisation interne en cohérence
avec les orientations stratégiques du MESRST, l’amélioration de l’image de marque de
l’établissement et la réponse adéquate aux exigences de la sphère économique en matière
d’offre de formation.
Ces retombées vont permettre à l’ISTL :

D’économiser et rationaliser les dépenses donc des sources de financements
 supplémentaires ;

D’attirer plus de partenaires et donc plus de chance à nos étudiants d’intégrer le
marché de travail.

46

43
3.4 ACTIVITES POUR RENFORCER L’IMPACT DES RESULTATS
3.4.1 DIFFUSION ET EXPLOITATION DES RESULTATS

La stratégie de valorisation du projet PAQ Price repose essentiellement sur le


développement des compétences des étudiants et des enseignants pour faciliter
l’employabilité des diplômés. La stratégie de ce projet est complémentaire à celle du projet
PAQ 4C qui vise essentiellement l’amélioration de la visibilité du centre 4C dans son
environnement global & spécifique et les mesures à entreprendre pour communiquer,
diffuser et exploiter ses résultats tangibles & intangibles à moyen et à long terme.

Le projet PAQ Price vise différents partenaires en relation directe et indirecte avec
l’ISTL pour tirer profit de toute forme de synergies. Nos partenaires sont : les étudiants,
les enseignants, le cadre administratif, les professionnels (consultants, experts et
entreprises), les médias, responsables régionaux….
En effet, la réussite du projet qui vise l’amélioration du taux d’insertion des jeunes
diplômés dépond largement de la qualité, l’implication et le degré d’engagement de tous
nos partenaires.

Les canaux appropriés pour diffuser les résultats du projet sont très diversifiés :

Séminaire d’information et de sensibilisation : occasion de diffuser les objectifs du
projet et les résultats escomptés dans le but d’informer les enseignants concernés et
les étudiants (Début du projet) ;

Utilisation des sites web de l’université et ses établissements pour faire une
présentation sur le projet, ses objectives et les événements en cours (appels
à candidature, dates d’examens…) (Tout au long du projet);

Utilisation des réseaux sociaux permettant aux acteurs du projet d’atteindre les
étudiants et de les appeler à participer aux formations de préparation (Tout au
long du projet);

Les rencontres et les visites aux entreprises pour identifier leurs besoins en
formation (Tout au long du projet);

Les séminaires et les conférences traitant les problématiques de gouvernance, de
coopérations entreprises- universités, les formes de formations et types de
 certifications les plus requises pour le marché du travail... (Tout au long du projet);

 Les dépliants et les brochures… (Tout au long du projet);

L’organisation d’un évènement de clôture ayant pour but l’évaluation de l’impact du
projet sur le taux d’insertion professionnelle et le niveau d’adéquation entre l’offre &
lademande de formation (A la fin du projet) ;
Les principaux résultats qui seront fournis afin de s'assurer que l'impact du projet sera
maintenu au-delà de sa vie sont :
1- Garantir des formations pour les enseignants (signature d’un engagement) suite à leur
sélection.
2- Régénérer les ressources propres à partir la formation continue avec les industriels
(assurée par les enseignants certifiés). Les enseignants qui vont être certifiés doivent
obligatoirement s’engager à former et certifier les autres enseignants et étudiants.

44
3- Création d’un centre d’examen en collaboration avec notre partenaire LEAN
4- Développement de la relation Université/entreprise à travers la formation continue,
l’assistance, l’échange de personnel et le développement technologique en
commun.

3.4.2 COMMUNICATION

Objectif global de la stratégie de communication


 
Accroitre la visibilité du centre 4C (activités, évènements, manifestations et résultats)
Les groupes cibles
Les actions de communication et de sensibilisation seront dirigées sur différent groupes
cibles :

 Les étudiants, Les enseignants et le personnel administratif

 Les principaux acteurs de développement de la région ;

 Les médias ;

Les partenaires socio-économiques à l’échelle nationale & internationale.
Objectifs spécifiques

 Améliorer et faciliter la compréhension du rôle du centre 4 C à travers le projet PAQ ainsi
que ses activités, ses actions et sa portée socio-économiques;
 
 Faciliter la diffusion et les échanges d’informations ;

Sensibiliser les bailleurs de fonds pour qu’ils adhèrent aux actions. On vise entant
que responsables de projet des sources de financements  supplémentaires et
l’amélioration du taux d’insertion de nos futurs diplômés.
Messages de communication à transmettre

Le centre 4 C de l’ISTLS soutient et entreprend des actions en faveur de l’employabilité en
particulier et le développement durable de la région de Sousse ;

La collaboration, le travail en réseau et l’ouverture sont des éléments essentiels pour le
succès du projet ;

Les médias sont un levier pour favoriser l’échange d’informations et resserrer le lien
avec les différents partenaires ;

Toute personne (étudiant, citoyen, pouvoir public, membre d’une association...)
est un acteur essentiel pour la réussite de notre ambition 4C : «plus d’insertion
professionnelle plus de bien-être »
Les actions
o Réunion périodiques avec les étudiants, les enseignants pour informer et évaluer
l’état
d’avancement.
o Assurer des bonnes relations avec les médias ;
o Conception & diffusion de différents supports de communication (brochures,
banners, ….);
o Assurer la mise à jour de site web et la page Facebook de l’ISTL et du centre 4C.
o Mettre à la disposition des partenaires les supports nécessaires présentant le
projet et ses ambitions (dépliants, film, présentation power point…).

45
3.5 SYNTHESE/ MATRICE DE CADRE LOGIQUE
Matrice de Cadre Logique (MCL) du Projet
Objectif global Indicateurs de progression Mesure de ces indicateurs
Développer les compétences des étudiants
et des enseignants de l’ISTL de Sousse  Mesuré par la direction et la
Pour faciliter l’insertion professionnelle des
futurs diplômés. Taux d’insertion immédiat des jeunes cellule de veille de l’ISTL
l
Diplômés  Enquêtes réalisées par a
direction des études
Objectifs spécifiques Indicateurs de progression : Mesure de ces indicateurs : Hypothèses et risques :

 Nombre d’attestations de
fomation

OS : Former et Certifier des enseignants et  Résulats des sessions de  Le non accomplissement des formations
des étudiants de l’ISTL de Sousse  Pourcentage d’enseignants formés et certification  L’échec des étudiants lors des examens
Certifiés

 Pourcentage des étudiants formés et


certifiés
 Le nombre de type de certification et
Résultats (intangibles) et produits
Indicateurs de progression : Mesure de ces indicateurs : Hypothèses et risques :
(tangibles)
 % des enseignants formés
 La réticence des enseignants
 Liste des enseignants formés
R1-1:les enseignants sont formés et les
vouchers pour les étudiants sont acquis.
Liste des étudiants qui ont passé
 l’examen de certification
 Nombre de Vouchers acquis

R1-2: les étudiants sont bien formés.  % des étudiants formés  Liste des membres formés et  La réticence des étudiants
certifiés (Responsable formation)
R1-3 : les étudiants sont certifiés en soft
skills  La réticence des étudiants
 % des étudiants certifiés  Certificat

46
Activités clés Moyens Hypothèses, risques et conditions préalables
A1-2 : Formation et certification des membres Formation certifiante en Black Belt Lean Le non accomplissement des formations
de 4C adressée aux membres du 4C (2 membres) Formation jugé incomplète
A1-3 : Mise en place d’un SMQ version 2015 *Formation d'une équipe de pilotage pour la *Une partie des enseignants et/ou cadre
mise enœuvre du SMQ administratif n’adhère pas àla démarche SMQ
*Engagement d’un consultant d’un pour une *Incompréhension de certaines exigences de la
missiond’assistance à la mise en place d'un SMQ culture qualité
conforme àl'IS0 – 2015
*Faible implication du personnel
*Elaboration d’un Audit de certification
ISO9001 - 2015 *Manque de temps pour la mise en œuvre des
actions
*Avoir un processus et/ou une documentation
inadaptée
A2-1: Certification des enseignants * Risque d’échec et non obtention de la
certification
A2-2 : Formation des enseignants Formation de 20 enseignants en Traitement *Faible engagement de la part des enseignants
d’images pour effectuer les formations en techniques de
Formation de 5 enseignants en sécurité routière communication
A2-3 : Formation des étudiants *Formation de 40 étudiants en Topographie (2 *Faible engagement de la part des étudiants pour
groupes de 20) effectuer les formations en Prise de parole en
*Formation de 40 étudiants en GMAO public
A2-4 : Certification des étudiants en Soft–Skills *Certification 300 étudiants sur la Plateforme *Risques techniques liés au fonctionnement de
Accenture la plateforme

47
48
4 PARTIE IV. MISE EN ŒUVRE DU PROJET
4.1 TABLEAUX DES RÉSULTATS ET DES ACTIVITÉS ASSOCIEES
Les tableaux des résultats permettent de fournir des données précises concernant chaque résultat
attendu et activités associées. Vous devez fournir autant de tableaux que nécessaire, selon l’envergure
du projet).

Tableau de Résultat

Les ressources logistiques, Matérielles et Humaines du centre 4C de l’ISTL


Résultat/Produit R1
sont plus développées.
Resp. du
Hichem Hassine – Coordinateur 4C
résultat/institution
Dates de début et fin Démarrage : 01/02/2020 Fin : 30/05/2021
Non-respect d’engagement de la part des professionnels ou de
Hypothèses et risques associés
l’administration

Résultat/Produit R2 Les enseignants et les étudiants sont bien formés et certifiés


Resp. du
MaissaChaibi- DIRECTRICE 4C
résultat/institution
Dates de début et fin Démarrage : 01/02/2020 Fin : 30/06/2021
Hypothèses et risques associés Désintéressement de la part des étudiants et des enseignants

Tableau d’Activité
R1 : Les ressources logistiques, Matérielles et Humaines du centre 4C de l’ISTLS sont plusdéveloppées.
Titre de l’activité A1-1 : Formations et certifications des membres 4C.
Date de début et fin 01/03/2020 30/04/2020
Des formations et des formations certifiantes seront dédiées aux
Description de l’activité
membres du centre 4C.
Membre(s) du partenariat ou
expert(s) externe(s) chargé(s) de Cabinets de formation
réaliser l’activité
Groupe(s) cible(s) Membre du centre 4C
Moyens sollicités du PAQ Un budget de 14.000 dinars sera réservé pour cette action
Description des livrables et date
Listes, Attestations de participation et certificats des participants
de livraison
Titre de l’activité A1-2 : Mise en place d’un SMQ version 2015
Date de début et fin 01/06/2020 30/05/2021
Description de l’activité Formation d’une équipe de pilotage pour la mise en œuvre du SMQ
Membre(s) du partenariat ou
expert(s) externe(s) chargé(s) de Cabinet de formation
réaliser l’activité
Groupe(s) cible(s) Membre du centre 4C
Moyens sollicités du PAQ Un budget de 18.500 dinars sera réservé pour cette action
Description des livrables et date
Listes, Attestations de participation et certificats des participants
de livraison

49
R2 : Les enseignants et les étudiants sont bien formés et certifiés
Titre de l’activité A2-1: Certification des enseignants.
Date de début et fin 01/05/2020 30/06/2020
Des sessions de certifications dirigées par des experts appartenant à
Description de l’activité
des organismes accrédités seront organisées pour les enseignants.
Membre(s) du partenariat ou expert(s)
Membre du centre 4C
externe(s) chargé(s) de réaliser l’activité
Groupe(s) cible(s) Enseignants
Moyens sollicités du PAQ Un budget de 0.00 dinars sera réservé pour cette action
Description des livrables et date de Certificats
livraison
Titre de l’activité A2-2 : Formation des enseignants.
Date de début et fin 01/02/2020 30/03/2020
Des sessions de formation dirigées par des experts appartenant à
Description de l’activité
des organismes accrédités seront organisées pour les enseignants.
Membre(s) du partenariat ou expert(s)
Membre du centre 4C
externe(s) chargé(s) de réaliser l’activité
Groupe(s) cible(s) Enseignants
Moyens sollicités du PAQ Un budget de 21.000 dinars sera réservé pour cette action
Description des livrables et date de
Attestations
livraison
Titre de l’activité A2-3 : Formation des étudiants.

50
Date de début et fin 01/02/2020 30/05/2021
Des sessions de formation complémentaires dirigées par des
Description de l’activité experts appartenant à des organismes accrédités seront organisées
pour les étudiants.
Membre(s) du partenariat ou expert(s)
Membre du centre 4C
externe(s) chargé(s) de réaliser l’activité
Groupe(s) cible(s) Etudiants
Moyens sollicités du PAQ Un budget de 18.000 dinars sera réservé pour cette action
Description des livrables et date de Attestations
livraison
Titre de l’activité A2-4 : Certification des étudiants en Soft –Skills.
Date de début et fin 01/03/2020 30/06/2021
Des sessions de certification en soft-skills seront organisées pour
Description de l’activité
les étudiants dans des centres accrédités.
Membre(s) du partenariat ou expert(s)
Membre du centre 4C
externe(s) chargé(s) de réaliser l’activité
Groupe(s) cible(s) Etudiants
Moyens sollicités du PAQ Un budget de 15.000 dinars sera réservé pour cette action
Description des livrables et date de Certificats
livraison

Tableau récapitulatif des frais sollicités pour un Résultat R1

Résultat R1& Frais des activités


Rubrique de dépenses Frais correspondants (Milliers de Dinars tunisiens)
Assistance technique 18.500
Renforcement de capacité : formation, certification 14.000
Autres frais 0.000
Total frais Résultat Ri 32.500

51
Tableau récapitulatif des frais sollicités pour un Résultat R2
Résultat R2& Frais des activités
Rubrique de dépenses Frais correspondants (Milliers de Dinars tunisiens)
Assistance technique
0.000
Biens et Services (autres que consultants) :
équipement pédagogique, etc. 0.000

Mobilité : déplacements sur sites, voyages (séjour &


0.000
transport)
Renforcement de capacité : formation, certification 67.000
Génie civil : aménagement de locaux (si éligible) 0.000
Autres frais 0.000
Total frais Résultat Ri 67.000

1) A titre de synthèse, fournir :

Tableau récapitulatif des résultats


Résultat attendu Date Temps alloué
Responsable Date fin
Réf. Titre démarrage (mois)
R1. Les ressources logistiques, Matérielles
IsmailAmeri –
et Humaines du centre 4C de l’ISTL 01/02/2020 30/05/2021 16
MEMBRE 4C
sont plus développées.
R2. Les enseignants et les étudiants sont MaissaChaibi
01/02/2020 30/06/2021 16
bien formés et certifiés DIRECTRICE 4C

52
Tableau récapitulatif des livrables
Livrables
10 Niveau de Date de
Résultat Responsable Type
Réf. Titre diffusion11 livraison
(Réf.)

L1.1 Certificats de formation R1 R PU 30/04/2020


HICHEM HASSINE
ISAMILAmeri AUTRE - 30/12/2020
L1.3 Certificat ISO-9001 R1 R PU 30/05/2021
HICHEM AUTRE - 30/09/2020
HASSINE R CO -
L2.1 Certificats de formation R2 R PU 30/06/2020
MAISSA CHAIBI
L2.2 Attestations R2 R PU 30/03/2020

4.2 PLAN DE MISE EN OEUVRE.


Plan de mise en œuvre du projet (PMO) de la première année
Résultats Activités
Réf. & Sous M1 M2 M3 M4 M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12
Titre
Titre Réf.

R1.
A1.1 Formations et certifications des membres 4C . x x
A1.2 Mise en place d’un SMQ version 2015 x
A2.1 Certification des enseignants.
A2.2 Formation des enseignants.
R2
A2.3 Formation des étudiants. x
A2.4 Certification des étudiants en Soft –Skills. x

10
Utiliser les codes suivants : R (document, rapport), DEC (Site web, étude de marché, action presse et média, vidéo, etc..),
AUTRE (Logiciel, schéma technique, etc..)
11
Utiliser les codes suivants : PU (Public, entièrement ouvert), CO (Confidentiel, restreint selon les conditions
énoncées dans le modèle de la convention d’allocation des fonds du PAQ).

53
Plan de mise en œuvre du projet (PMO) de la deuxième année
Résultats Activités
Sous M13 M14 M15 M16 M17 M18 M19 M20 M21 M22 M23 M24
Réf. & Titre Titre
Réf.

R1.
A2.1 Formations et certifications des membres 4C
A2.2 Mise en place d’un SMQ version 2015 x
A2.1 Certification des enseignants. x
A2.2 Formation des enseignants. x
R2
A2.3 Formation des étudiants. x
A2.4 Certification des étudiants en Soft –Skills. x

4.3 ARRANGEMENTS POUR LA MISE EN ŒUVRE : ORGANISATION DE LA GESTION, SUIVI


DE LA MISE EN ŒUVRE, GESTION DE L’INNOVATION ET RISQUES LIES.

4.3.1 GESTION DU PROJET

Une équipe pluridisciplinaire est désignée pour gérer les différents volets du projet. Des
réunions périodiques (1/15 jours) présidées par le directeur de l’établissement seront
organisées et dans lesquelles le directeur 4C expose l’état d’avancement de l’exécution du
projet et les difficultés rencontrées.
La proposition complète du projet «Harmonisation des cursus avec le marché professionnel par la
formation et la certification des étudiants et des enseignants de l’ISTLS» a été présenté aux
membres du conseil scientifique le -/-/2019 et a étévalidé (voir PV en annexe).

54
Ressources humaines pour la Gestion du Projet.
POSITION ET/OU TEMPS RESERVE
RESPONSABILITES DANS LE
NOM INSTITUTION DOMAINE AU PROJET
PROJET
D’EXPERTISE (heures/semaines)

MOURAD HABCHI ISTL Directeur ISTLS Coordination 8

MAISSA CHAIBI ISTL Directeur 4C Responsables de résultats 12


Responsable
ISMAILAmeri ISTL Gestion Financière 8
financier
Membre
HICHEM HASSINE ISTL 4C/passation Passations des marchés 8
des marchés
Contrôle de la qualité
ALI HELALI ISTL Membre 4C interne ou suivi de la mise 8
en œuvre
AUTRE : Diffusion des
ISTL Responsable
TAOUFIK BOUZIDI – IMEN KAHLA résultats, communication, 8-4
communication
gestion de l’innovation

4.3.2 ORGANISATION POUR LE SUIVI DE LA MISE EN OEUVRE ET LA PRISE


DE DECISION

En se référant au diagramme de Gantt on constate que la majorité des activités n’a


aucune contrainte d’antériorité par rapport aux autres, donc en cas de dépassement des
délais, l’achèvement des résultats attendus ne sera pas perturbé.
Le suivi de réalisation va être assuré par les responsables des résultats (voir tableau des
responsabilités) par soucis de vigilance on a affecté pour la plupart des résultats deux
responsables voir plus.
Pour assurer le suivi et le pilotage de l’exécution du projet, des réunions par quinzaine
vont être planifiées permettant de discuter les difficultés rencontrées et trouver les solutions
les plus appropriées pour les surmonter. Chaque responsable de résultats tiens à jours un
tableau de bord lui permettant de donner le degré d’avancement des activités et le suivi des
indicateurs correspondants, ces indicateurs permettent au directeur d’alimenter son système
d’information.

4.3.3 RISQUES CRITIQUES POUR LA MISE EN ŒUVRE

Tableau des risques critiques pour la mise en œuvre


Description du risque critique12 Résultat concerné Mesures d’atténuation proposées
 La qualité du conseil,
 Manque de collaboration de la d’orientation et de suivi  Organisation des réunions périodique avec
part du personnel administratif des étudiants, avant, les différents intervenants afin de les
 Résistance aux changements pendant et après leurs écouter, échanger et dialoguer avec eux
études universitaires est pour qu’ils soient plus coopératifs
améliorée

12
Indiquer également le niveau de probabilité de son occurrence: Faible / Moyen / Élevé.

55
 Retard dans la procédure des
consultations  Les ressources
 Retard dans la réception vue la logistiques, Matérielles  Mettre en place des règles et des
non-conformité des travaux et et Humaines du centre procédures strictes en matière du choix des
ou de l’équipement acheté 4C de l’ISTLS sont fournisseurs et des prestataires
 Le non-respect du calendrier de bien développées
réalisation
 Risque de différence culturelle (2
 Développer chez les enseignants la culture
micro-culturelles : académique-  La collaboration avec d’entreprise pour qu’ils puissent
industrielle) l’environnement socio- comprendre les impératifs, les attentes et
 Non-respect d’engagement de la économique est les contraintes des entreprises.
part des professionnels renforcée  Mieux valoriser les résultats de recherche
 La réticence des entreprises appliquée.
Mettre en place les conditions nécessaires
 La réticence des enseignants pour permettre aux participants de
et/ou étudiants  Les enseignants et les développer leur propre motivation
 Le non accomplissement des étudiants sont bien (conditions d’ambiance)
formations formés et certifiés  Innover et mettre en place les nouvelles
méthodes en matière de pédagogie et
d’animation

4.4 RESSOURCES

4.4.1 RESSOURCES HUMAINES/PERSONNEL


Cette section vise à renseigner sur la capacité opérationnelle du consortium à mener les
activités du projet selon la qualité attendue et dans les délais fixés ainsi que le degré d’engagement
de ses membres. Cette partie concerne le personnel académique et administratif directement
impliqué dans la mise en œuvre.

Tableau récapitulatif de la participation du personnel académique et administratif


Résultat
Résultat TEMPS TOTAL RESERVE AU
R1
Personnel INSTITUTION QUALITE*13 R2 PROJET
(en (en mois) (en mois par personnel)
mois)
MOURAD
HABCHI
R1 Administrateur 3 3
Assistante
MAISSA CHAIBI R1, R2 1 2 5
HICHEM Maitreassistant
HASSINE R1, R2 2 3
ALI HELALI
R2 Maitre assistant 3
TAOUFIK Maitreassistant
BOUZIDI R2 3
IMEN BEN
KAHLA
R2 Maitre assistant 3

HouaidaMachfa
r R1 Assistante 3 3

13
Enseignant chercheur, Administrateur, Ingénieur, Technicien, etc.

56
NajouaHammemi R1 Assistante 0.5 1 3

R1 Maître de
Khaled Farah conférences 1 0.5 3
R1
Ismail Ameri Administrateur 0.5 0.5 1.5

4.4.2 Budget

Le budget a été réparti sur les activités suivant l’importance et l’impact des résultats souhaités.

Frais d’assistance technique


Engagement d’un consultant pour une mission d’assistance à la mise en place
7,500
d'un SMQ conforme à l'IS0 - 2015
Elaboration d’un Audit de certification ISO9001 - 2015 8,000
Total des frais 10.500

Frais de formation et de certification


Formation Certifiante enBlack Belt Lean adressée aux membres du centre 4C
14,000
(2 membres)
Formation d'une équipe de pilotage pour la mise en œuvre du SMQ 3,000

Formation de 20étudiantsen GMAO 4,000


Formation de 5 enseignants en sécurité routière 18,000
Formation de 20 enseignants en traitements d’images 3,000
Formation de 40 étudiants en Topographie (2 groupes de 20) 14,000
Certification 300 étudiants sur la Plateforme Accenture 15,000
Total des frais

Frais des Fonctionnement

57
Total des frais

Tableau récapitulatif des ressources sollicitées (pour chaque catégorie de dépenses éligibles)
TOTAL FONDS
TOTAL PAQ
RUBRIQUES DE DEPENSES PROPRES
(milliers de Dinars)
(milliers de Dinars)
Assistance technique (services de consultants) 18.500 0.000

Renforcement Formation et certification


de capacités Séminaires/congrès 0.000
Mobilité (déplacement/stages à 0.000 0.000
l’étranger)

Autres (à préciser) 4.000


TOTAL DES COUTS (en milliers de dinars tunisiens) 4.000

5 PARTIE V. DOCUMENT A ANNEXER A LA PROPOSITION


COMPLETE & CHECK LIST
Documents à annexer à la proposition complète Vérification

Lettre du Président de l’Université ou du Directeur Général de la DGET présentant la


liste complète des propositions présentées à la compétition et relevant de son
université/DGET ainsi que les procès-verbaux retraçant le processus entier d’évaluation
(avec avis et engagement du Conseil scientifique)
Canevas ou formulaire électronique de la Proposition Complète dûment complété et
visé par l’ensemble des membres du consortium (EESR-Université)
Lettre d’approbation présentée par le représentant autorisé de chaque partenaire en
vue de confirmer sa volonté/engagement de participer au projet s’il est financé et
préciser son rôle.
Curriculums vitae (concis) des membres de l’équipe du projet (selon le modèle joint
aux termes de référence de l’appel à proposition)
Liste des projets auxquels les différents partenaires ont déjà participé dans le secteur
concerné pour bien montrer la pertinence des ressources humaines impliquées.

PAQ-4C :
Une lettre d’engagement des représentants légaux octroyant au Centre 4C un local
d’une superficie minimale de 50m2
Un rapport d’activité du Centre 4C ou de l’EESR couvrant le semestre précédant la date
de soumission et démontrant l’engagement institutionnel dans le développement de
mécanismes et d’un environnement adéquat d’aide à l’insertion des étudiants et de
suivi de leur devenir professionnel.

58