Vous êtes sur la page 1sur 6

Révisions de cristallographie

REVISIONS DE CRISTALLOGRAPHIE

Notions et contenus du programme :

 Description du cristal parfait : population, coordinence, compacité, masse volumique.


 Limites du modèle du cristal parfait.
 Métaux et cristaux métalliques. Description des modèles d’empilement compact de
sphères identiques. Maille conventionnelle cubique à faces centrées (cfc) et ses sites
interstitiels. Maille hexagonale compacte. Alliages de substitution et d’insertion.
 Solides macrocovalents et moléculaires.
 Solides ioniques (NaCl, CsCl, ZnS).

I. Cristaux métalliques

1. Assemblage compact de sphères identiques

On dispose de sphères identiques (atomes) et on cherche à les ordonner de manière régulière,


de façon à ce qu'il y ait le moins de place possible dans le cristal : structure compacte.

• Arrangement dans un plan : plan A

1 sphère centrale
6 autres sphères en contact

• Réalisation du 2° plan : plan B

On pose les sphères dans les cavités du plan A.


Une sur deux seulement sera remplie (dimension
des sphères)
On ajoute donc trois sphères supplémentaires.
On passe de A à B par une translation de vecteur
Δ.

• Réalisation du 3° plan :

On pose les sphères (plan C) dans les cavités du plan B : en C ou A.

* en A : le plan C est identique au plan A, obtenu par translation de vecteur – Δ par rapport à
B. Lorsque les plans se répètent dans l’ordre AB, AB ... : structure hexagonale compacte hc.

* en C : translation supplémentaire de vecteur +Δ par rapport à B. Seul le 4° plan sera


identique à A. Lorsque les plans se répètent dans l’ordre ABC, ABC ... : structure cubique
faces centrées cfc.

1
Révisions de cristallographie

2. Coordinence et compacité

Ce sont les grandeurs qui caractérisent un assemblage de sphères identiques.

La coordinence est le nombre de plus proches voisins d'une sphère quelconque, ces voisins
étant tangents à la sphère considérée.

Nous verrons que la coordinence est de 12 pour une structure compacte.

La compacité C est le rapport entre le volume des sphères et le volume réellement occupé par
l'ensemble de la structure.

Nous verrons que la compacité est de 0,74 pour une structure compacte.

3. Les mailles métalliques

a) Maille hc : Be, Mg, Zn, Cd

2
Révisions de cristallographie

C'est la partie hachurée du dessin du 1).


A1, A2, A4, sont tangents
A2, A3, A4, sont tangents
A1, A2, B5, A4, sont tangents

Calculer :
 Le nombre d'atomes par maille (appelé aussi population):
 La coordinence :
 La compacité C :

Pour la maille hc : le nombre d’atomes par maille est de 2 ; la coordinence vaut 12 ; C=74%

b) Maille cfc : Ni, Cu, Ag, Au, Feγ, Al

Il est indispensable de bien percevoir que les plans A, B, C de l’empilement dans la structure
cfc ne correspondent pas aux faces de la maille cubique, mais sont disposés selon les
diagonales du cube (plan hachuré ci-dessus). Il y a donc tangence sur la diagonale d’une face.

Calculer :
 Le nombre d'atomes par maille:
 La coordinence :
 La compacité C :

Pour la maille cfc : le nombre d’atomes par maille est de 4 ; la coordinence vaut 12 ; C=74%

3
Révisions de cristallographie

c) Maille cubique centrée cc : alcalins, Ba, Feα

Il s'agit d'un ensemble pseudo compact : tangence


sur une diagonale principale du cube.

Calculer :
 Le nombre d'atomes par maille:
 La coordinence :
 La compacité C :

Pour la maille cc : le nombre d’atomes par maille est de 2 ; la coordinence vaut 8 ; C=68%

4. Existence de sites

On s'intéresse uniquement aux structures compactes (C = 0,74). 26 % de l'espace est alors


inoccupé : il existe des cavités, ou sites, que l'on pourra éventuellement remplir avec d'autres
atomes, molécules ou ions selon les cas.
Les structures compactes (cfc et aussi hc) comportent deux types de sites : octaédriques et
tétraédriques.

a) Les sites octaédriques de la structure cfc

Dans la structure cfc, les atomes situés au centre des faces délimitent un octaèdre dont le
centre (centre du cube) est un site octaédrique (O).

Les sites octaédriques sont au centre et au milieu de


chaque arête. La structure cfc possède donc 4 sites
octaédriques par maille.

On appelle habitabilité r0 la valeur maximale du


rayon d’une sphère que l’on peut placer au centre de
la cavité (octaédrique ou tétraédrique) sans déformer
la stucture.

Calcul de r0 :

r0 0, 414 ratome

4
Révisions de cristallographie

b) Les sites tétraédriques de la structure cfc

Les sites tétraédriques (T) correspondent au volume disponible entre trois atomes d’un plan A
formant un triangle et un atome d’un plan B voisin accolé aux trois atomes du plan A :

La structure cfc possède 8 sites tétraédriques par


maille.

Calcul de r0 :

r0 0, 225 ratome

Les sites (T) sont plus petits que les sites (O).

II. Assemblages ioniques

1. Les divers types de structures dérivées du réseau cubique compact

a) Type NaCl

Cl : structure cfc


Na  : occupent tous les sites O
(ou 2 structures cfc décalées de a/2 suivant une arête)

b) Type ZnS

Zn 2 : structure cfc
S2 : occupent 1 site T sur 2

5
Révisions de cristallographie

c) Type CaF2

Ca 2 : structure cfc
F : occupent tous les sites T

2) Cas du cubique CsCl :

Cl : structure cubique simple


Cs  : au centre du cube

III. Assemblages covalents

1. Diamant

Atomes de C :
Structure cfc + occupation d’un site T sur 2

2. Graphite

Atomes de C :
Structure hexagonale, en feuillets.