Vous êtes sur la page 1sur 9

Méthodes de Modulation Angulaire ou Exponentielle

1. Introduction
Pour les différentes méthodes de modulation linéaire (AM et ses variantes), le spectre du signal
modulé est principalement celui du signal en bande de base décalé à la fréquece de la porteuse
f c . La bande passante de transmission nécessaire BT ne dépasse jamais le double de la largeur
de bande du message en bande de base. Le rapport signal sur bruit après détection (S/N)D des
méthodes de modulation linéaire n’est pas supérieur à celui de la transmission directe en bande
base, ainsi, aussi pour une même desnsité spectrale de bruit, seulement on peut améliorer le
rapport (S/D)D en augmentant la puissance de transmission.

La modulation angulaire ou exponentielle différe de la modulation linéaire en termes de :

- La largeur de bande du signal modulé en modulation angulaire est supérieure à celle du


signal modulé en modulation linéaire.
- Comme compensation à l’augmentation de la bande nécessaire de transmission BT, la
modulation angulaire permet d’obtenir un meilleur rapport après detection (S/N)D sans
nécessairement augmenter la puissance de transmission.

Il existe deux types de modulation angulaire :

- Modulation de fréquence (FM : Frequency Modulation), lorsque l’on fait varier la


fréquence de la porteuse en fonction du message à transmettre.
- Modulation de phase (PM : Phase Modulation), lorsque l’on fait varier la phase de la
porteuse en fonction du message à émettre.

Ces deux méthodes sont plus robutes face aux bruits et interférences que les méthodes de
modulation linéaire.

La modulation de fréquence semble être la plus utilisée face à la modulation de phase pour des
raisons de commercialisation et de complexité du récepteur. En plus, il n’existe pas de
modulation de phase à large bande à causes certaines contraintes.
2. Modulation de fréquence

Figure : Allure temporelle du signal modulé en fréquence

3. Modulation de phase
s (t )  A cos(2 f p t  KVm cos 2 f mt )
  KVm
s (t )  A cos(2 f p t   cos 2 f mt )
BTPM  2(1  K ) f m
Quand K  <<π , cela correspond à une modulation de phase à bande étroite: BT = 2fm.

Cuando K  >> π, cela correspond à une modulation normale: BT ≈2( K  +1)fm.

NB : Il n’existe pas de modulation de phase à large bande à cause de la restriction .


4. Modulation de fréquence avec un signal sinusoïdal
Le signal modulant peut être de nature diverse : sinusoïdale et non s sinusoïdale.

a. Signal modulant sinusoïdal


b. Modulation à bande étroite (Narrow band modulation)

c. Le spectre du signal modulé en fréquence


i. Fonctions de Bessel et propriétés

ii. Suite du calcul



Acos [ c t +  sin (m t)] = A  J n ( )cos (c + nm ) ;
n 

. Alors le spectre du signal modulé devient:

Figure : Spectre d’un signal modulé en fréquenceavec une fréquence porteuse fp et une
fréquence modulante fm

iii. Fonctions de Bessel de 1ère espèce


Figure : Fonctions de Bessel de 1ère espèce (x représente β ββ βdans notre cas)
Tableau : Coefficients de Bessel de 1ère espèce

d. Puissance du signal modulé

e. Etalement du spectre en fonction de l’indice de modulation

Figure : Largeur de bande occupée par le signal modulé en fréquence en fonction de


l’indice de modulation β
La largeur de bande B s’appelle Bande de Carson. Onmontre qu’elle conserve 98 % de la

puissance du signal modulé.

Pour les duex méthodes FM et PM, l’amplitude du signal modulé ne varie pas, alors PT  A2 / 2