Vous êtes sur la page 1sur 10

LES SYSTÈMES D'ÉTANCHÉITÉ www.guichon.

com

FONDAMENTAUX DE LA ROBINETTERIE INDUSTRIELLE


TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ

L’une des contraintes fondamentales en robinetterie industrielle est l’étanchéité. Sur tous les types de
robinets, nous distinguons deux principaux groupes d’étanchéité :

L’étanchéité process/atmosphère : L’étanchéité en ligne :


qui assure l’étanchéité entre la zone fluide et qui assure l’étanchéité entre l’amont et
l’extérieur du robinet. l’aval du robinet.

fuite vers l’extérieur X blocage du fluide entre l’amont et l’aval

L’ÉTANCHÉITÉ PROCESS/ATMOSPHÈRE

LES JOINTS D’ÉTANCHÉITÉ


L’enceinte sous pression est généralement composée d’un assemblage boulonné ou vissé, de différentes pièces (corps,
chapeau, manchette, siège…). Chaque liaison crée une possible ligne de fuite qu’il faut éliminer par l’insertion d’un
joint d’étanchéité.

Exemples d’applications :
Certains robinets sont conçus avec un ensemble corps/chapeau, notamment :
• Les robinets-vannes (vannes à passage direct)
• Les robinets-vannes à pelle
• Les robinets à soupape en ligne
• Les robinets à boisseau (suivant type de conception, voir chapitre « Les technologies »)
• Les clapets anti-retour

Par exemple, le chapeau peut-être assemblé sur la bride supérieure du corps. Pour assurer l’étanchéité entre la zone
fluide et l’extérieur, un joint est installé entre les deux pièces. En fonction de la conception et du type de joint, celui-ci
peut être de géométries variées, les plus utilisés étant les formes circulaires et rectangulaires.

Tige de vanne

n Chapeau circulaire

Chapeau

Joint

Bride
supérieure
du corps

2
TECHNIQUES FONDAMENTALES
LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ
n Chapeau rectangulaire

Tige de vanne

Chapeau

Bride
Joint supérieure
du corps

Nous pouvons également retrouver un joint d’étanchéité sur les robinets installés en fond de cuve ou sur
un adaptateur pour un montage en ligne (joints de siège). Il est nécessaire à l’étanchéité entre la cuve et
le robinet. Si besoin, le robinet peut être équipé d’un siège démontable (voir « Options de maintenabilité
accrue »). Si tel est le cas, un deuxième joint assure l’étanchéité entre le siège démontable et le robinet.

n Robinet à siège démontable

CUVE OU TUYAUTERIE

Piston
Joint de siège
(Siège/Adaptateur)
Siège démontable

Corps de vanne
Joint de siège démontable
(Corps/Siège)

Outre la définition de sa forme, le choix d’un matériau et d’une technologie de joint doit se faire en
adéquation avec les conditions de services (nature du fluide, pression et température).

Les joints les plus fréquemment utilisés sont les suivants :


Principales matières utilisées
Type de joints Forme
(non exhaustif)
• Nitrile
• Elastomère fluoré (Viton®)
• O’ring (torique) • Ethylène Propylène (EPDM)
Elastomère
• Quadring (quadrilobes) • Silicone
• Polyuréthane
• Kalrez®
• PTFE
• Graphite
• PTFE chargé
• Circulaire • Graphite chargé (armé)
Plat
• Rectangulaire • Gylon®
• Klingersil®
• Novapress®
• Gore-tex®
• Graphite + nuance métal (Inox, Hastelloy®,
• Circulaire Inconel®, Titane, Monel®,…)
Spiralé
• Rectangulaire (sous conditions) • PTFE + nuance métal
• Mica + nuance métal
• Hélicoflex®
• Circulaire • Métalloplastique
Métallique • Rectangulaire • Acier
• Annulaire (type R) • Inox
• …

3
www.guichon.com www.guichon.com
TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ

LE PRESSE-ÉTOUPE
Chaque robinet équipé d’une tige ou d’un piston peut-être muni d’un presse-étoupe qui permet d’assurer l’étanchéité
entre le procédé et l’atmosphère. Le presse-étoupe est constitué d’un empilage de bagues comprimées (appelées
garnitures), composées d’une ou plusieurs nuances de matériaux.
Ces garnitures peuvent avoir des profils variés. Les matières utilisées dans le presse-étoupe seront sélectionnées en
tenant compte de la température du procédé et de la compatibilité chimique avec le fluide.
La nature de ces garnitures peut également dépendre du type d’application, elles seront, par exemple certifiées FDA
pour une application alimentaire ou PMUC pour une application nucléaire.
Une conception qualifiée (type : TA - Luft - ISO...) contre les émissions fugitives peut être constituée d’un double
presse-étoupe, d’un détecteur de fuite et d’un serrage auto-compensé par des rondelles élastiques, garantissant un
taux de fuite vers l’extérieur < à 1.10-3 torr.l/sec. (se référer au chapitre « Normes »).

Détecteur de fuite situé entre les Tige de vanne


deux presse-étoupes. Il donne Vers organes
une première alerte au service de manoeuvre
maintenance en cas de fuite

Principaux matériaux de garnitures :


- Aramide/Teflon (Arostat®)
Les rondelles élastiques sont
- Teflon® rechargé (application alimentaire)
utilisées pour assurer le maintien
- Graphite/inconel® de la compression des garnitures
- Graphhite pur dans le temps

La majorité des presse-étoupes


sont doubles séparés par une
Bague de fond sélectionnée lanterne pour améliorer le
pour éviter d’endommager guidage de la tige
le piston ou les garnitures

Corps, chapeau ou boitier de


presse-étoupe de la vanne

LE SOUFFLET MÉTALLIQUE D’ÉTANCHÉITÉ


Le soufflet d’étanchéité isole de toute fuite vers l’extérieur. Intégré à la vanne, il est soudé en bout de tige de manœuvre
sur une extrémité et au boitier de presse-étoupe / chapeau de l’autre. Il vient assurer l’étanchéité primaire entre le
procédé et l’atmosphère par des parois métalliques déformables.
Ce procédé ‘’soufflet’’ permet de supprimer les éventuelles émissions fugitives que laisserait passer un seul presse-étoupe
conventionnel à base de garnitures. L’utilisation d’un soufflet métallique d’étanchéité est préconisée pour garantir un
taux de fuite < à 1.10-7 torr.l/sec. (se référer chapitre « Normes »). L’étanchéité secondaire reste assurée par un presse-
étoupe, limitant la fuite vers l’extérieur en cas de perforation du soufflet métallique.
NB : le soufflet n’est pas adapté pour les fluides chargés en particules solides ou qui ont tendance à cristalliser.

Vers boîtier de
presse-étoupe
Soupape
Caractéristiques
• Entretien réduit
• Etanchéité
garantie pour une Soufflet
température de
service < 400°C
• Soufflet prévu pour
10 000 cycles de Tige
fonctionnement (ou de vanne
plus selon durée
de vie définie au
préalable)

Soufflet

4
TECHNIQUES FONDAMENTALES
LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ
LE CAPOT AU VIDE (VACUUM HOOD)
Dans le cas d’une utilisation en atmosphère particulièrement réactive avec le fluide véhiculé ou dans le cas
d’un fluide dangereux, la technologie de « capot au vide », permet d’assurer une étanchéité renforcée entre
le procédé et l’atmosphère.
Ce système d’étanchéité secondaire est conçu pour contrôler parfaitement une éventuelle fuite au presse-
étoupe primaire généralement due à la perméabilité des garnitures dans le temps. Dans le cas d’une technologie
ne permettant pas l’installation d’un soufflet métallique d’étanchéité ou dans le cas d’une installation sous
vide, le capot au vide permet d’assurer une tenue au vide poussée et le confinement du presse-étoupe.

Vanne utilisée pour faire le


vide ou pour l’injection de gaz

Corps de vanne

Presse-étoupe primaire
Bride de presse-étoupe
secondaire

Presse-étoupe secondaire

Capot

Joint d’étanchéité

LES JOINTS À LÈVRES À SOUDER


Dans le cas d’une utilisation en atmosphère particulièrement réactive avec le fluide véhiculé ou dans le cas
d’un fluide dangereux, la technologie de « joints à lèvres à souder » permet d’assurer l’étanchéité absolue
entre le procédé et l’atmosphère.
Un joint à lèvres à souder est formé par la fusion de deux lèvres métalliques et est généralement couplé avec
un soufflet métallique ou un capot au vide.
Les joints à lèvres à souder sont utilisés dans tous les cas où :
• Il est nécessaire de prévoir une liaison hautement sécurisée (dangers représentés par le fluide,
conséquences désastreuses d’un arrêt accidentel de production…)
• Il est important de conserver une possibilité de démontage.

Corps de vanne

Caractéristiques
•P euvent être réutilisés jusqu’à 5 fois (en fonction des précautions
de démontage…)
•R éalisés habituellement dans la même matière que les brides ou
la tuyauterie.
Presse étoupe •U tilisées principalement en complément d’un soufflet ou d’un
capot au vide.
• Divers profils de lèvres
•P ossibilité d’ajouter un joint supplémentaire entre les deux lèvres

5
www.guichon.com www.guichon.com
TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ

LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ EN LIGNE (SIÈGE/OBTURATEUR)

ETANCHÉITÉS APPLICABLES AUX ROBINETS À PISTON

1 Etanchéité souple (radiale)
De la même manière que le presse étoupe, les garnitures assurent une
Piston étanchéité radiale sur le diamètre extérieur du piston. La lanterne comprime
Corps de vanne les garnitures de siège (garnitures supérieures). Elle est en contact avec le
presse-étoupe inférieur d’une extrémité et avec les garnitures supérieures
de l’autre. Lorsque la vanne est ouverte, le fluide est en contact avec les
garnitures supérieures et passe à travers la lanterne.

Caractéristiques
Garnitures • Etanchéité par garnitures de siège
• Teflon® / Métal (possibilité de téflon rechargé graphite, verre…) pour une
température de service maximale de 180°C
Lanternes
• Graphite/Métal pour une température de service maximale de 650°C
• Maintenance facile, rapide et économique
n Etanchéité souple • Piston poli (pour éviter d’endommager les garnitures lors de la manœuvre)
• Adaptée à des températures de service variant de -100°C / +650°C (selon
les conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire l’objet d’une étude
particulière).

2 Etanchéité métal/métal
Dans ce cas, l’étanchéité en ligne se réalise lorsque le piston est en contact
Contact métal/métal direct avec le siège. Grâce à une surface de contact réduite (contact cône/
Corps de vanne cône ou cône/arête), ce système d’étanchéité est plus adapté aux fluides
chargés, abrasifs et visqueux.

Caractéristiques
• Maintenance moins aisée qu’une étanchéité souple (retouches des
portées d’étanchéité du siège et du piston)
• Longue durée de vie du système d’étanchéité
• Conception sécurité feu
• Possibilité de rechargement dur type Stellite®, carbure et autres…
• Accepte les températures de services sévères variant de -196°C / +800°C
n Etanchéité métal/métal (selon les conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire l’objet
Piston d’une étude particulière).

ance
erform 3 Double système d’étanchéité
Piston Garniture souple Le double système d’étanchéité, («  Dual Sealing System  ») combine les
Contact métal/métal avantages d’une étanchéité souple et ceux d’une étanchéité métal/métal.
Siège démontable Cette technologie permet d’accroître considérablement la durée de vie du
système d’étanchéité.

Corps de Caractéristiques
vanne • Etanchéité par garniture souple et par contact métal/métal
• Piston poli (pas d’accroche du produit sur la portée d’étanchéité)
• Fonction racleur par la garniture souple d’étanchéité primaire
• Associé généralement à une conception avec siège démontable pour une
maintenance simplifiée (voir chapitre « Options de maintenabilité accrue »)
• Plage de température d’utilisation variant de -40°C / +180°C (selon les
conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire l’objet d’une étude
particulière).
n Double système d’étanchéité

6
TECHNIQUES FONDAMENTALES
LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ
ETANCHÉITÉS APPLICABLES AUX ROBINETS À SOUPAPE
(EN LIGNE ET FOND DE CUVE)

1 Etanchéité souple
Le système d’étanchéité souple applicable aux robinets à soupape peut faire
l’objet d’une conception particulière : la soupape (clapet) peut-être conçue
en deux parties. Sur la partie basse repose la garniture souple, la partie
haute est vissée sur la partie basse pour maintenir et comprimer la garniture
souple. Il est néanmoins possible de concevoir un clapet monobloc avec une
Soupape
garniture souple en PTFE sertie. (partie haute) Siège d’étanchéité
Garniture souple
Caractéristiques
• Etanchéité par garniture de clapet unique
• Teflon® / Métal (possibilité de téflon rechargé graphite, verre…) pour une
température de service maximale de 180°C
• Graphite/Métal pour une température de service maximale de 650°C
• Maintenance facilitée (changement de la garniture de soupape)
• Valable pour un robinet à soupape en ligne et fond de cuve
• Conseillée pour une commande pneumatique
• Adaptée à des températures de service variant de -40°C à +650°C (selon
les conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire l’objet d’une étude
particulière).
n Etanchéité souple
Soupape
(partie basse)

2 Etanchéité métal/métal Tige de manoeuvre Soupape (clapet)

Siège portée
Dans ce cas, l’étanchéité en ligne se réalise grâce au contact de 2 pièces d’étanchéité
métalliques : clapet et siège. Le clapet peut être intégré à la tige de manoeuvre
(tige/clapet) ou être vissé sur cette dernière (liaison rotule). Corps de vanne

Caractéristiques
• Surface d’étanchéité cône/cône ou arête/cône
• Usinage soigné du clapet (pas d’accroche du produit sur la portée d’étanchéité)
• Conception sécurité feu
• Possibilité de rechargement dur type Stellite®, carbure et autres…
• Longue durée de vie du système d’étanchéité
• Applicable pour une ouverture du clapet vers l’intérieur ou l’extérieur n Etanchéité métal/métal.
du corps Ouverture vers l’extérieur du corps de vanne

Siège (portée
étanchéité)

n Etanchéité métal/métal.
Ouverture vers l’intérieur du corps de vanne

7
www.guichon.com www.guichon.com
TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ

ETANCHÉITÉS APPLICABLES AUX ROBINETS À BOISSEAU SPHÉRIQUE

1 Etanchéité souple
Le boisseau sphérique est l’élément d’obturation qui permet de sectionner la veine
Sièges souples Boisseau «boule» Corps de vanne fluide. Il est logé entre 2 sièges souples élastiques qui garantissent l’étanchéité
entre l’amont et l’aval. Ce système d’étanchéité permet l’utilisation des robinets
à boisseau sphérique pour des procédés en hautes et basses pressions. En cas de
basses pressions, l’étanchéité est assurée par l’élasticité des 2 sièges comprimés
de manières identiques. En revanche, pour les applications en hautes pressions,
l’obturateur se déplace légèrement (c’est ce que l’on appelle l’effet piston) et vient
se plaquer contre le siège côté aval pour assurer l’étanchéité. 

Caractéristiques
• Surface d’étanchéité cône/sphère
• Etanchéité par siège(s) souple(s) de part et d’autre de la boule
• Teflon® / Métal (possibilité de téflon rechargé graphite, verre…) pour une
température de service maximale de 180°C
n Etanchéité souple • Graphite/Métal pour une température de service maximale de 650°C

2 Etanchéité métal/métal
Rondelles ressorts Le boisseau sphérique est logé entre 2 sièges métalliques qui permettent
le sectionnement de la veine fluide. Pour garantir la pression de contact
Sièges Boisseau "boule" Corps de vanne
minimum, les sièges sont « propulsés » sur la boule par un système de ressorts.
Les nombreux frottements occasionnés par le contact métal/métal entre les
sièges et le boisseau sont des contraintes fortes à l’étanchéité.

Caractéristiques
• Surface d’étanchéité cône/boule
• Etanchéité par siège(s) métallique(s)
• Possibilité de rechargement dur type Stellite®, carbure et autres…
• Conception sécurité feu
• Applicable aux différents types de conception (3-pièces, split body, end
entry & top entry... Voir chapitre « Les technologies »)
• Possibilité de sièges auto-compensés, assurant l’étanchéité même en cas
n Etanchéité métal/métal d’usure (cyclage important)

ETANCHÉITÉ APPLICABLE AUX ROBINETS-VANNES À PASSAGE DIRECT

Sièges Opercules Corps de vanne 1 Etanchéité métal/métal


Les vannes à passage direct sont réputées pour leur grande durée de vie grâce à un
système d’étanchéité simple et performant. Les opercules, généralement obliques
(voir chapitre « Les Technologies »), sont plaqués dans une portée d’étanchéité
oblique. Pour assurer le sectionnement d’un fluide chargé ou sous haute pression,
un système à portage parallèle est plus adapté (opercules et sièges parallèles).

Caractéristiques
• Portée d’étanchéité oblique ou parallèle (voir chapitre « Les Technologies »)
• Conception sécurité feu
• Longue durée de vie du système d’étanchéité
• Effort nécessaire à l’étanchéité indépendant de la pression de service
• Surfaces d’étanchéité des opercules rodées
• Accepte les conditions de services sévères variant de -196°C / +800°C (selon
les conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire l’objet d’une étude
particulière)
• Possibilité de rechargement dur type Stellite®, carbure et autres…
n Etanchéité métal/métal

8
TECHNIQUES FONDAMENTALES
LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ
ETANCHÉITÉS APPLICABLES AUX VANNES À PELLE 

1 Etanchéité souple
Le système d’étanchéité souple applicable aux vannes à pelle peut faire
l’objet d’une conception particulière : les garnitures peuvent être maintenues
et plaquées sur la pelle grâce à des porte-sièges. Des ressorts peuvent être
ajoutés pour assurer une étanchéité bidirectionnelle et continuer d’assurer
l’étanchéité au fur et à mesure de l’usure des garnitures.
Ressorts Pelle

Caractéristiques
• Surface d’étanchéité plan/plan
• Garniture maintenue par un porte-siège
• Possibilité de porte-sièges auto-compensés assurant l’étanchéité
même en cas d’usure (cyclage important)
• Teflon® / Métal (possibilité de téflon rechargé graphite, verre…) pour une
température de service maximale de 180°C
• Graphite/Métal pour une température de service maximale de 650°C
• Maintenance simplifiée, changement rapide des garnitures de sièges
• Possibilité de rechargement dur de la pelle type Stellite®, carbure et
autres…

Siège et porte-siège
n Etanchéité souple

2 Etanchéité métal/métal
Sièges intégrés dans
Pelle Corps de vanne
Le système d’étanchéité métal/métal pour les vannes à pelle est plus le corps de vanne

adapté aux fluides chargés, visqueux, collants et abrasifs. La pelle et les


sièges sont rodés et polis pour garantir un contact plan/plan parfait sur
toute la longueur de la pelle.

Caractéristiques
• Surface d’étanchéité plan/plan sur toute la pelle
• Adaptée aux poudres, et fluides visqueux, collants, abrasifs ainsi
qu’aux températures élevées.
• Conception sécurité feu
• Accepte les conditions de services sévères variant de -196°C / +800°C
(selon les conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire
l’objet d’une étude particulière).
• Possibilité de rechargement dur de la pelle et des sièges type Stellite®,
carbure et autres…
n Etanchéité métal/métal

9
www.guichon.com www.guichon.com
TECHNIQUES FONDAMENTALES

LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ

ETANCHÉITÉS APPLICABLES AUX VANNES A PAPILLON

Garniture Corps de vanne

Papillon (1ère partie)


1 Etanchéité souple
Le système d’étanchéité souple applicable aux vannes à papillon peut faire l’objet
d’une conception particulière : le papillon peut être conçu en deux parties. Sur la
première repose la garniture souple, la seconde partie (ou « anneau de serrage »)
est vissée sur la première pour maintenir et comprimer la garniture souple.

En fonction de l’application, un système d’étanchéité plus simple peut être


choisi en montant un joint souple sur un papillon monobloc. Par conséquent,
la maintenance est simplifiée et moins coûteuse.
Anneau de serrage
n Etanchéité souple (2ème partie)
Caractéristiques
• Etanchéité par garniture ou joint souple
Joint souple Corps de vanne
• Teflon® / Teflon® chargé (verre, graphite, etc…) pour une température de
service maximale de 180°C
• Graphite/Métal pour une température de service maximale de 650°C
• Joint torique pour une température de service maximale comprise entre
180°C et 200°C.

Papillon

2 Etanchéité métal/métal
Le système d’étanchéité métal/métal applicable aux vannes à papillon est
compatible avec la plupart des fluides, notamment les fluides difficiles (hautes
Papillon
températures, hautes pressions). Pour éviter d’éventuels frottements entre les
deux pièces métalliques (papillon et siège métal) lors de la manoeuvre, il faut
généralement s’orienter vers une conception à double ou triple excentration.

Caractéristiques
• Surface d’étanchéité cône/arête
• Conception sécurité feu
• Adaptée aux fluides collants, visqueux, et aux hautes températures
• Siège démontable pour maintenance rapide
• Possibilité de rechargement dur type Stellite®, carbure et autres…
Siège démontable Contact d'étanchéité
• Accepte des températures de service sévères variant de -196°C / +800°C
(selon les conditions de services réelles et les matériaux utilisés, doit faire l’objet
n Etanchéité métal/métal d’une étude particulière).

LA LISTE DES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉTITÉ PRÉSENTÉE CI-DESSUS N’EST PAS EXHAUSTIVE ET


REPREND LES SYSTÈMES D’ÉTANCHÉITÉ FONDAMENTAUX DE LA ROBINETTERIE INDUSTRIELLE

10

Vous aimerez peut-être aussi