Vous êtes sur la page 1sur 70

EDF

Principaux contributeurs Nicolas Garin et Thibaud Brejon


Directeur de la publication Laurent Faibis
Date de publication Juillet 2018
Code étude 8ENT40

Site www.xerfi.com
e-mail etudes@xerfi.fr
Adresse 13-15 rue de Calais 75009 Paris
Téléphone 01 53 21 81 51
Fax 01 42 81 42 14

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


Stimuler l’information

Le groupe Xerfi, leader français des études sur les secteurs et les entreprises,
apporte aux décideurs les analyses indispensables pour surveiller l’évolution des
marchés et de la concurrence, décrypter les stratégies et les performances des
entreprises, en France comme à l’international. Le site Xerfi.com met ainsi en
ligne le plus vaste catalogue d’études sur les secteurs et les entreprises.

Au sein du premier bureau d’études spécialisé en France, les experts sectoriels du


groupe Xerfi sont animés d’une passion commune : traiter l’information avec une
très grande rigueur intellectuelle, réaliser des analyses professionnelles au plus
près des réalités de la vie économique, s’engager sur des conclusions rédigées
avec l’ambition de la probité et de la qualité.

Pour atteindre ces objectifs, le groupe Xerfi s’est donné tous les moyens de
l’indépendance : son capital est détenu par ses dirigeants, son développement
repose pour l’essentiel sur l’édition des études réalisées à sa propre initiative, des
méthodes de travail éprouvées, des règles déontologiques strictes.

Des milliers d’entreprises, comme tous les réseaux bancaires, les investisseurs et
financiers, les leaders du conseil et de l’audit ont fait des études du groupe Xerfi
l’outil indispensable pour appuyer leur réflexion.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 2
Nos collections d’études
LES ÉTUDES LES ÉTUDES LES ÉTUDES
XERFI FRANCE XERFI RESEARCH XERFI PRECEPTA
Xerfi France est un véritable La collection Xerfi Research Les études Xerfi Precepta
service d’informations et vous propose des études apportent aux dirigeants une
d’analyses en continu pour approfondies sur une sélection réflexion structurante et des
rester connecté à votre secteur : de secteurs et marchés clés de idées stimulantes pour élaborer
prévisions, vie des entreprises, l’économie française. leurs décisions stratégiques et
concurrence, etc. piloter le changement.
Chaque titre décrypte les Les experts de Xerfi Precepta
Pour chacun des 350 titres de évolutions de l’activité et du mettent l’accent sur l’impact
la collection, vous profitez jeu concurrentiel à travers une des innovations technologiques
d’une étude actualisée en analyse détaillée des et des nouveaux usages sur les
permanence ainsi que d’un flux déterminants du marché, des business models et la
d’informations gratuit tout au facteurs de mutation de l’offre concurrence.
long de l’année sur le secteur, et de la demande ainsi que des Les études Xerfi Precepta sont
ses entreprises et leur axes de développement des volontairement percutantes et
environnement. opérateurs. synthétiques. Notre objectif :
mettre en valeur l’essentiel
Vous disposez enfin d’un accès Une attention toute pour clarifier la vision
privilégié à Xerfi Previsis, notre particulière est accordée aux stratégique des dirigeants et
lettre sur la conjoncture et ses prévisions d’activité à court et décideurs sur les mutations en
conséquences concrètes pour moyen terme. cours, et les préparer à l’action
les entreprises. dans un univers incertain.

LES ÉTUDES THE GLOBAL LES ÉTUDES


XERFI GROUPES BUSINESS REPORT SUR MESURE
Chacune des 60 études de la Global Business, the Xerfi Mci est le département
collection dresse le portrait international department of d’études sur mesure du groupe
complet d’un groupe français, Xerfi Group, provides decision Xerfi. Présent sur l'ensemble
tous secteurs d’activité makers with the information, des secteurs, l’offre de services
confondus. Notre analyse met analysis and forecasts they de Xerfi Mci se veut avant tout
l’accent sur les forces et need to understand the key opérationnelle et adaptée aux
faiblesses de l’opérateur, son issues of all the 60 sectors of besoins de ses clients. Elle
positionnement par rapport the global economy. porte sur des domaines divers,
aux marchés, ses orientations tels que les lettres de
stratégiques, sa politique conjonctures, les études de
d’investissement et sur les marché, les rapports
grands enseignements de d’entreprises ou la définition
l’analyse de ses comptes. de plans stratégiques.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 3
Votre abonnement Xerfi 7000

AVEC XERFI 7000, RESTEZ CONNECTÉ À L’INFORMATION SUR LES SECTEURS TOUTE L’ANNÉE !

Votre activité nécessite une connaissance approfondie de plusieurs secteurs d’activité ? Nous
vous recommandons la solution Xerfi 7000. Cette formule vous permet de disposer en
permanence de plus de 400 études, prévisions et analyses sur les secteurs, les entreprises et leur
environnement.

Xerfi 7000 c’est l’outil de référence indispensable adopté par les établissements financiers, les
entreprises, les cabinets de conseil et d’audit, les grands établissements publics et parapublics
pour appuyer leurs analyses et étayer leurs décisions.

PLUS DE 400 ÉTUDES UN FLUX D’INFORMATIONS UN PORTAIL POUR SUIVRE


ACTUALISÉES EN CONTINU TOUT AU LONG DE L’ANNÉE LA VIE DES SECTEURS

Xerfi 7000 c’est un catalogue Le service d’informations Un système d’alertes mail et


de centaines d’études mises Xerfi 7000 vous donne accès une page personnalisée sur
à jour en permanence : à des vidéos et des flashs sur notre site internet vous
• 350 études sectorielles de l’économie, les prévisions permettent de profiter au
la collection Xerfi France. macro-sectorielles françaises mieux de votre abonnement
• 60 études des principaux et internationales et des et de suivre en temps réel la
groupes Français. focus sur les secteurs de vie des secteurs qui vous
• 100 études de la collection votre choix. intéressent : accès aux
Global Business. Tous les mois vous profiterez études, à leurs mises à jour,
Avec votre abonnement, également d’un accès aux ratios financiers de
vous disposez aussi des privilégié à Xerfi Previsis, plusieurs milliers
ratios financiers des notre lettre sur la d’entreprises et à tous les
entreprises de vos études conjoncture et ses contenus additionnels (flash,
(mis à jour tous les mois). conséquences concrètes vidéos, Xerfi Previsis, etc.).
pour les entreprises.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 4
TABLE DES MATIERES

LE GROUPE EN UN CLIN D’ŒIL 8

L’ANALYSE SWOT DU GROUPE EDF 9

LA SYNTHESE 11

1. LE PROFIL DU GROUPE 14

1.1. VUE D’ENSEMBLE 15


La fiche d’identité du groupe 15

1.2. LA PRÉSENTATION DU GROUPE 17


Le panorama des activités 17

1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE 19


La production d’électricité en France 19
La commercialisation d’électricité et de gaz en France 20
Les activités régulées en France 21
Les activités à l’international 22

1.4. LES RESSOURCES HUMAINES 23


L’évolution et la structure des effectifs 23

1.5. L’ACTIONNARIAT ET LES STRUCTURES DE DIRECTION 24


La structure de l’actionnariat et le comité de direction 24

1.6. LES DONNÉES BOURSIÈRES 25


La fiche d’identité boursière 25

1.7. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL 26


Les principaux concurrents européens 26
Les fournisseurs d’électricité en France 28
Les principaux producteurs d’électricité en France 29
Le panorama des principaux opérateurs mondiaux du nucléaire 30

2. LA DYNAMIQUE DU GROUPE ET DE SES ACTIVITÉS 31

2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT 32


La production mondiale d’électricité 32

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 5
TABLE DES MATIERES

Le marché de l’électricité en Europe 33


Le marché de l’électricité en France 34
La production nette d’électricité 35
Les prix spot de l’électricité en France 36
Le taux de switch dans la fourniture d’électricité 37

2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE 38


Le chiffre d’affaires consolidé 38
Le chiffre d’affaires en France 39
Le chiffre d’affaires par zone et segment 40

2.3. LES PERFORMANCES DU GROUPE 41


L’excédent brut d’exploitation 41

2.4. L’ANALYSE CONCURRENTIELLE 43


Les performances des principaux énergéticiens européens 43

3. LES AXES DE DÉVELOPPEMENT ET LES FAITS MARQUANTS 44

3.1. VUE D’ENSEMBLE 45


Les principaux axes stratégiques 45

3.2. CONSOLIDER SA POSITION DANS LE NUCLÉAIRE 46


Se positionner sur l’ensemble de la filière nucléaire 46
Les principaux faits marquants 48

3.3. ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES 50


Investir dans les énergies vertes 50
Les principaux faits marquants 51

3.4. SE DIVERSIFIER DANS LES SERVICES ÉNERGÉTIQUES 52


Développer les revenus liés aux prestations de services 52

3.5. TROUVER DE NOUVEAUX MOTEURS DE CROISSANCE À L’INTERNATIONAL 53


Tirer profit des marchés émergents 53

4. LES DONNÉES FINANCIÈRES 55

4.1. LE PANORAMA DES ÉLÉMENTS FINANCIERS 56


Les chiffres clés 56
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 6
TABLE DES MATIERES

4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS 57


Le compte d’exploitation 57
Le bilan consolidé en valeur 58
La structure du bilan consolidé 59
Les principaux ratios 60
Les définitions 61

5. LA BASE DE DONNÉES 62

5.1. LA BASE DE DONNÉES 63


Les principaux indicateurs 63

6. SOURCES D’INFORMATION 67

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 7
LE GROUPE EN UN CLIN D’ŒIL

EDF est le premier producteur d’électricité en France, devançant largement Engie. Le groupe commercialise
LE GROUPE EN UN CLIN D’ŒIL

l’électricité qu’il produit, essentiellement sur le marché français. Grâce à sa position de monopole historique,
il dispose d’un portefeuille de clients très conséquent (particuliers, professionnels, entreprises, collectivités
territoriales, etc.).

Depuis la libéralisation du marché européen de l’énergie au cours des années 2000, EDF n’est plus seulement
présent en France. Largement internationalisé, l’énergéticien réalise désormais plus de la moitié de son
chiffre d’affaires hors des frontières françaises. EDF joue un rôle de premier plan et croissant au Royaume-
Uni, via EDF Energy, où il a récemment obtenu le contrat pour la construction de deux réacteurs EPR. Sa
présence en Italie, via Edison, lui permet de se diversifier dans le gaz afin de sécuriser ses
approvisionnements et réduire ses coûts. EDF cherche par ailleurs à se renforcer dans les régions à fort
potentiel de croissance (Chine, Inde, Moyen/Proche-Orient). Enfin, le groupe français ambitionne un
engagement de plus en plus important dans les énergies renouvelables (éolien, solaire, biomasse, etc.).

Chiffre d’affaires du groupe EDF


Unité : million d’euros

80 000
75 006
75 000 73 383
72 178 71 916 71 203
69 632
70 000
65 307
63 847 63 922
65 000
58 932 59 637 59 140
60 000

55 000

50 000
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : EDF

Principaux concurrents du groupe EDF (*)

Chiffre d’affaires
Concurrents Pays d’origine
en 2017
ENEL Italie 74,6 Md€
ENGIE France 65,0 Md€
RWE Allemagne 44,6 Md€
SSE Royaume-Uni 35,2 Md€ (**)
CENTRICA Royaume-Uni 31,6 Md€
IBERDROLA Espagne 31,3 Md€
VATTENFALL Suède 13,7 Md€
(*) Liste non exhaustive / (**) Chiffre d’affaires au 31/03/2018
Source : Xerfi d’après opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 8
L’ANALYSE SWOT DU GROUPE EDF

Analyse SWOT du groupe EDF

Forces / atouts Faiblesses / limites

- 1er parc de production d’électricité en Europe et


1er parc nucléaire au monde
- Présence limitée au sein des régions
émergentes où la consommation d’énergie
- Présent tout au long de la filière des métiers de
est en pleine croissance
l’électricité ce qui lui permet de proposer des
prix plus compétitifs
- Ancienneté du parc de centrales nucléaires,
- Expertise et compétence dans le domaine des nécessitant d’importants investissements
énergies renouvelables (éolien, solaire, etc.) par pour l’entretien et la maintenance
le biais de sa filiale EDF Énergies Nouvelles
- Activités sensibles à la conjoncture et aux
- Présence tout au long de la filière du nucléaire prix de marché de l’énergie (fluctuation de la
depuis l’acquisition d’Areva NP (devenu demande en fonction du climat notamment)
Framatome)

- Essor dans les services (efficacité énergétique,


agrégation, etc.)

EDF

Opportunités / moteurs Freins / menaces

- Croissance énergétique mondiale très favorable - Fortes pressions concurrentielle en France


à long terme avec l’essor des pays émergents et en Europe dans le domaine de l’énergie
- Expansion des services d’efficacité énergétique - Décisions de fermeture de centrales
- Développement d’offres de fourniture nucléaires par les gouvernements
d’électricité « verte »
- Volatilité des prix du pétrole et du gaz, qui
- Lutte contre les émissions de gaz à effet influe sur les prix de l’énergie et réduit la
de serre à l’échelle mondiale qui favorise compétitivité du nucléaire dans la production
les énergies non émettrices (nucléaire, d’électricité
renouvelables)
- Niveau d’endettement élevé
- Libéralisation du marché mondial de l’énergie
- Positionnement sur des marchés de niche
(agrégation d’énergie, stockage d’énergie)

Source : Xerfi

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 9
LA SYNTHESE

LA SYNTHESE

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 10
LA SYNTHESE

UNE ACTIVITE DE NOUVEAU DANS LE ROUGE EN 2017


1
LA SYNTHÈSE

Le chiffre d’affaires d’EDF s’est replié pour la deuxième année de suite en


2017, pour tomber à 69,6 Md€ (-2,2%). Hors effets de change (dépréciation
de la livre sterling face à l’euro) et de périmètres (cession de sa filiale
polonaise, etc.), les revenus ont progressé de 0,4%. Seul élément de
satisfaction, les activités du groupe en France (57,8% du chiffre d’affaires
consolidé en 2017) ont renoué avec la croissance, conséquence
principalement de l’augmentation des prix de gros de l’électricité. EDF a ainsi
procédé à des revalorisations tarifaires, en raison notamment de la faiblesse
de la production nationale, du fait d’une disponibilité nucléaire dégradée
(arrêt prolongé de réacteurs et interruption de la production de la centrale du
Tricastin) et d’un important déficit de précipitations, affectant la production
hydraulique. En dehors de son marché historique, le groupe a enregistré des
baisses de chiffre d’affaires. En Italie, EDF a pâti d’un recul des volumes
vendus tant sur le segment du gaz que sur celui de l’électricité. Dans le même
temps, l’activité au Royaume-Uni s’est dégradée du fait d’un effet de change
négatif, de la baisse des prix de l’électricité d’origine nucléaire et de la
diminution de la consommation des clients résidentiels. Dans le reste du
monde, les revenus se sont également tassés, pénalisés par des réductions de
tarifs de vente comme au Brésil ou par l'arrêt de centrales de production
d’énergie. Au Vietnam, le site de MECO a ainsi été stoppé temporairement
pour des opérations de maintenance.
Au premier trimestre 2018, l’activité du groupe est repartie de l’avant. En
hausse de 3,7% (par rapport aux données retraitées), le chiffre d’affaires s’est
porté à plus de 20,4 Md€. Cette performance résulte essentiellement de
conditions tarifaires avantageuses et d’un effet climat (baisse des
températures nécessitant un recours au chauffage et donc de besoins
supplémentaires en énergie) en Europe et en Amérique du Nord.

EROSION DES PERFORMANCES OPERATIONNELLES


2 Dans ce contexte de dégradation du chiffre d’affaires, le taux d’excédent brut
d’exploitation d’EDF s’est de nouveau détérioré en 2017, pour tomber à
19,7%, contre 23,1% un an auparavant (-3,4 points). Cette contre-
performance est la conséquence directe de l’augmentation des achats
d’énergie, comprenant les achats d’énergie produite par des tiers, y compris
celle issue de la cogénération en vue de la revente. Les achats d’énergie ont
en effet progressé de 13% au cours du dernier exercice, soit un montant de
1 918 M€.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 11
La synthèse (suite)

DEVELOPPER LES ENERGIES RENOUVELABLES


3
LA SYNTHÈSE

Depuis de nombreuses années, EDF a pris le virage des énergies


renouvelables, encouragé par un contexte économique et réglementaire
favorable. Au travers d’EDF Énergies Nouvelles, l’électricien occupe d’ailleurs
de solides positions dans les énergies vertes, en proposant notamment à ses
clients des offres de fourniture d’électricité avec des contrats spécifiques (Vert
électrique, Vert Électrique Auto, etc.). À l’horizon 2030, il s’est fixé comme
objectif de multiplier par deux sa capacité nette installée d’énergies
renouvelables, de 28 GW à 50 GW. En décembre 2017, le groupe a lancé le
« Plan solaire », dont l’ambition est d’atteindre une capacité de production de
30 GW en France à partir du photovoltaïque d’ici 2035. Il a également
renforcé ses capacités de production, comme l’illustre l’acquisition auprès de
Mainstream Renewable Power d’un projet de parc éolien en mer d’Ecosse.
D’une puissance de 450 MW, il entrera en service en 2023.

RENFORCEMENT DE SON ACTIVITE NUCLEAIRE


4 Exploitant 19 centrales nucléaires françaises, EDF est le maillon structurant
de la filière du nucléaire en France. Le groupe est aussi le maître d’ouvrage
du principal chantier nucléaire actuel, l’EPR de Flamanville (50), dont la
livraison, une nouvelle fois retardée en juillet 2018, est prévue pour fin 2019.
La domination et l’influence du groupe sur la filière se sont encore
accentuées en 2017 suite à son rachat d’Areva-NP. À l’occasion du recentrage
d’Areva (désormais Orano) sur le cyle de vie du combustible, EDF, en
partenariat avec Mitsubishi Heavy Industries et Assystem, a repris la filiale
Areva NP (renommée Framatome), spécialisée dans la conception et la
construction de réacteurs nucléaires. Par ailleurs, en juin 2018, EDF a
enregistré un succès technologique avec le démarrage du premier EPR dans le
monde, à Taishan en Chine. Parallèlement, l’énergéticien a signé avec Veolia
un partenariat pour le traitement des déchets radioactifs dans le cadre de
démantèlement de centrales nucléaires.

DES AMBITIONS A L’INTERNATIONAL


5 EDF souhaite renforcer sa présence au sein des pays émergents, disposant
d’un important potentiel de croissance pour ses métiers. Si l’Europe, et
particulièrement la France, continue d’être sa principale région d’activité, le
groupe ambitionne en effet de tripler la part de son activité réalisée à
l’international d’ici à 2030.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 12
La synthèse (suite)
LA SYNTHÈSE

Par ailleurs, en parallèle de sa volonté de chercher de nouveaux moteurs de


croissance, le groupe entend réduire sa dépendance au prix de l’électricité sur
le marché européen. En raison de facteurs économiques et démographiques
favorables, l’Asie/Pacifique, l’Afrique, le Moyen/Proche-Orient et Amérique
latine représentent des marchés d’avenir. Après la mise en service de trois
centrales solaires en Inde en novembre 2017, le groupe y a remporté un
contrat pour la réalisation de 6 EPR d’une puissance totale de 10 GW en mars
2018.

SE POSITIONNER SUR DES MARCHES DE NICHE


6 Au-delà de ces marchés historiques, EDF entend également prendre pied sur
des marchés disposant d’importants potentiels de développement. Le
groupe s’est notamment positionné sur le secteur du stockage d’énergie. Il a
remporté plusieurs projets de stockage massif sur le réseau, notamment au
Royaume-Uni et aux États-Unis (contrat auprès de la Pacific Gas & Electric
Company). En outre, EDF a récemment affirmé sa volonté de se développer
sur ce créneau avec la présentation, en mars 2018, d’un « plan Stockage ».
Celui-ci prévoit l’installation de 10 GW de capacités réparties entre environ
2 GW de STEP (station de transfert d’énergie par pompage), 4 GW de
batteries sur les réseaux, 4 GW de batteries pour l’autoconsommation et
1,2 million de kits solaires en Afrique (représentant une faible puissance
installée) à l’horizon 2035.
L’agrégation d’énergie représente aussi pour l’opérateur français un marché
d’avenir, dans le sillage de l’essor des énergies renouvelables. Intermédiaires
entre les producteurs et les marchés, les agrégateurs sont en effet destinés à
jouer un rôle croissant au sein de la filière française de l’électricité dans les
prochaines années. À l’automne 2017, EDF a créé Agregio, une filiale dédiée à
cette activité et aussi présente dans l’effacement de consommation. En
février 2018, l’entreprise a remporté un premier contrat auprès de JP Energie
Environnement, spécialisée dans le développement et l’exploitation de parcs
éoliens et solaires en France. Dans la foulée, Agregio a annoncé son ambition
de capter 20% à 30% du marché d’ici 2020.

Nicolas Garin, juillet 2018

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 13
1. LE PROFIL DU GROUPE

LE PROFIL DU GROUPE

1.1. VUE D’ENSEMBLE 15


La fiche d’identité du groupe 15
1.2. LA PRÉSENTATION DU GROUPE 17
Le panorama des activités 17
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE 19
La production d’électricité en France 19
La commercialisation d’électricité et de gaz en France 20
Les activités régulées en France 21
Les activités à l’international 22
1.4. LES RESSOURCES HUMAINES 23
L’évolution et la structure des effectifs 23
1.5. L’ACTIONNARIAT ET LES STRUCTURES DE DIRECTION 24
La structure de l’actionnariat et le comité de direction 24
1.6. LES DONNÉES BOURSIÈRES 25
La fiche d’identité boursière 25
1.7. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL 26
Les principaux concurrents européens 26
Les fournisseurs d’électricité en France 28
Les principaux producteurs d’électricité en France 29
Le panorama des principaux opérateurs mondiaux du nucléaire 30

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 14
1.1. VUE D’ENSEMBLE
La fiche d’identité du groupe
EDF figure parmi les leaders de l’énergie en Europe mais également au niveau mondial. Il est présent dans
tous les métiers de l’électricité : production, transport, trading, distribution et commercialisation. Le groupe
se développe en amont de la chaîne de valeur du nucléaire. Il se développe en outre de plus en plus sur le
segment du gaz.
Opérateur historique du marché français de l’électricité, il est aussi solidement implanté au Royaume-Uni et
en Italie, mais il cherche également à renforcer sa présence dans les pays émergents où il a identifié
plusieurs marchés cibles parmi lesquels le Brésil, l’Inde, la Chine et la Turquie. Dans ces pays, le
développement passe souvent par le déploiement des énergies renouvelables, le solaire et l’éolien
principalement.

Présentation du groupe

Raison sociale Électricité de France

Directeur Général Jean-Bernard Lévy

Activités principales Production, transport et distribution d’électricité

CA consolidé au 31/12/2017 69 632 millions d’euros

Effectifs au 31/12/2017 152 033 personnes

Site internet www.edf.com

Source : EDF

Historique de la constitution du groupe


Dates Événements
La loi de nationalisation des 1 450 entreprises françaises de production, transport et
1946
distribution d’électricité donne naissance à Électricité de France.

1963 Mise en service de la première centrale nucléaire civile d’EDF à Chinon.

1984 EDF construit une centrale nucléaire à Daya-Bay, en Chine.

Développement à l’international avec des prises de participation en Amérique du Sud et en


1992
Europe.
Signature d’un nouveau contrat de service public avec l’État. Ouverture du capital et entrée
2005
en Bourse.

2007 Les marchés de l’énergie sont entièrement ouverts à la concurrence.

EDF et Gazprom signent un accord de partenariat pour le projet de gazoduc South Stream. Cet
2009 accord vise à construire la section sous-marine de ce gazoduc, EDF prenant une participation
dans le capital de la société qui exploite ce réseau de transport.
Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 15
La fiche d’identité du groupe (suite)

Historique de la constitution du groupe


Dates Événements
EDF cède au Land de Bade Wurtemberg sa participation de 45,01% qu’il détenait dans
2010
l’électricien allemand EnBW.
EDF devient l’unique actionnaire d’Unistar, entreprise spécialisée dans le développement et la
2010 ème
construction de centrales nucléaires de 3 génération (technologie EPR) aux États-Unis.

2011 EDF devient l’unique actionnaire de sa filiale EDF Energies Nouvelles.

2012 EDF renforce sa présence en Italie en prenant le contrôle de l’énergéticien Edison.

EDF trouve un accord avec Veolia Environnement concernant leur contentieux vis-à-vis de leur
2014 filiale commune Dalkia. L’énergéticien récupère l’ensemble des activités en France tandis que
le spécialiste des services à l’environnement hérite des activités de Dalkia à l’international.
Après avoir obtenu l’approbation de l’agence de sûreté nucléaire américaine, EDF finalise son
2014 désengagement du marché américain en déléguant à son partenaire Exelon l’exploitation des
cinq réacteurs nucléaires détenus par leur filiale commune CENG.
EDF et Areva signent un protocole d’accord autour d’un projet de partenariat stratégique
visant à la reprise d’Areva NP (filiale en charge de la fabrication d’équipements et de
2015 combustibles pour les réacteurs) par EDF, ainsi que la création d’une société dédiée à
l’optimisation de projets à l’export. Le protocole d’accord consacre la volonté d’EDF d’intégrer
la filière en amont avec la construction de réacteurs nucléaires.
Face aux nombreux investissements qui attendent l’électricien français (rénovation du parc
nucléaire, projet de construction de 2 réacteurs nucléaires aux Royaume-Uni, diversification
du mix-électrique dans les énergies renouvelables), EDF réalise une augmentation de capital
2016
de 4 Md€. L’État s’engage à souscrire à hauteur de 3 Md€. Il accepte aussi un paiement du
dividende en actions sur 2016 et 2017, ce qui pourrait représenter un soutien supplémentaire
de plus de 3 Md€.
Dans le cadre de sa stratégie de cession d’actifs, EDF cède officiellement 49,9% du capital de
2017 RTE (filiale en charge de la gestion du réseau public de transport d’électricité haute
tension en France métropolitaine) à la Caisse des Dépôts et CNP Assurances.
EDF acquiert officiellement 75,5% du capital de New NP auprès d’Areva. Il s’agit des activités
industrielles, de conception et de fourniture de réacteurs nucléaires et d’équipements,
2017
d’assemblages combustible et de services à la base installée. Ce pôle est renommé
Framatome.
Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 16
1.2. LA PRÉSENTATION DU GROUPE
Le panorama des activités
EDF possède un large parc de production à l’international. Le groupe disposait d’une capacité de production
électrique de 129,3 GW dans le monde en 2017, ce qui lui permet d’être l’un des principaux groupes dans le
secteur de l’électricité et le premier en Europe (devant son compatriote Engie).

Fort de ses capacités dans l’électricité, le Français a produit près de 581 TWh sur la même période. La
production de l’énergéticien est majoritairement de source nucléaire. Ce pourcentage reflète le fort ancrage
d’EDF dans le nucléaire, une caractéristique que ne partagent pas tous ses concurrents puisque le nucléaire
ne compose qu’environ 10% des capacités mondiales de production électrique.

Chiffres clés du groupe

2017

Production mondiale d’électricité 580,8 TWh

Production mondiale d’électricité nucléaire 447,7 TWh

Production mondiale d’électricité à cycle combiné au gaz 50,1 TWh

Production mondiale d’électricité hydraulique et autres énergies renouvelables 56,0 TWh

Production mondiale d’électricité thermique hors gaz 21,7 TWh

Capacités nettes installées de production d’électricité dans le monde 129,3 GW

Nombre de clients EDF dans le monde 35,1 millions


Source : EDF, données 2017

Production d’électricité du groupe EDF dans le monde par source d’énergie


Unité : part en % de la production totale du groupe

Energies renouvelables
10%

Nucléaire
77%
Thermique fossile
13%

Traitement Xerfi / Source : EDF, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 17
Le panorama des activités (suite)

Répartition du chiffre d’affaires du groupe EDF en 2017

EDF

France
- Production et Italie Royaume-Uni Autre Autres
commercialisation : international métiers
Royaume-
34 533 M€ (49,6%) 9Italie
918 M€ 8 681 M€
Uni 4 649 M€ 6 119 M€
- Activités (14,2%) (12,5%)
10 160 M€ 12 687 M€ (6,7%) (8,8%)
régulées :
5 732 M€ (8,2%)

Entre parenthèses, la part dans le chiffre d’affaires consolidé en 2017 / Source : EDF, données 2017

Chaîne de valeur des activités du groupe EDF

Construction

Activités non régulées

Production EDF est soumis à la concurrence d’autres acteurs


sur ces marchés

Trading
(EDF Trading)

Activités régulées
Transport
(RTE)
EDF est l’unique opérateur sur ces marchés.
Il est en position de monopole mais il doit
respecter des engagements pris auprès des
pouvoirs publics

Distribution
(ERDF)

Activités non régulées


EDF fait face à la concurrence d’autres acteurs
Commercialisation sur ces marchés

Source : Xerfi, d’après EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 18
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
La production d’électricité en France
Acteur historique de l’électricité en France, EDF est le premier producteur d’électricité dans l’Hexagone avec
près de 68% de parts de marché en 2017. Il devance largement Engie. Le groupe a notamment en charge
l’exploitation exclusive des 58 réacteurs du parc nucléaire français. Par ailleurs, EDF est présent dans la
production d’électricité à partir de l’énergie hydraulique (433 centrales) et détient des centrales thermiques
fonctionnant au gaz et à charbon (21 unités).

Chiffres clés du groupe EDF dans la production d’électricité en France (*)

Indicateurs 2017
Capacité de production installée 92,3 GW
Production d’électricité 424,7 TWh
- 58 réacteurs nucléaires (moyenne d’âge : 32 ans)
Parc de production (*) - 21 centrales thermiques (moyenne d’âge : 16 ans)
- 433 centrales hydrauliques (moyenne d’âge : 73 ans)
Effectifs salariés 129 881 personnes
(*) En France continentale, hors filiales du groupe (EDF Énergies Nouvelles, SHEMA, etc.) / Source : EDF, données 2017

Production du parc installé du groupe EDF en France par source d’énergie


Unité : part en % de la production totale en France

Thermique
3,8%
Nucléaire
Hydraulique 89,3%
6,9%

Traitement Xerfi / Source : EDF, données 2017

Principales filiales du groupe dans la production d’électricité en France (*)

Société Actionnariat Activités


Coentreprise avec l’Allemand EnBW dédiée à la petite
CERGA 50%
hydroélectricité en France.
EDF Producteur d’électricité issue d’énergies renouvelables, surtout
100%
Énergies Nouvelles présent en Amérique du Nord et en Europe occidentale.
SHEMA 100% Filiale dédiée à la petite hydroélectricité en France.
Filiale de Dalkia. Traitement Industriel des Résidus Urbains (TIRU)
e
est le 3 opérateur européen du traitement des ordures ménagères.
TIRU 51%
Société spécialisée dans la valorisation des déchets au service des
collectivités et des industriels.
(*) classement par ordre alphabétique / Source : EDF, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 19
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
La commercialisation d’électricité et de gaz en France
Le groupe commercialise l’électricité qu’il produit, essentiellement sur le marché français. Grâce à sa
position de monopole historique, EDF dispose d’un portefeuille de clients très conséquent constitué de
particuliers, de professionnels, d’entreprises et de collectivités territoriales. Il propose des offres spécifiques
adaptées aux besoins de chaque type de clientèle. Depuis l’ouverture à la concurrence du marché de
l’énergie, il commercialise également du gaz.

Chiffres clés du groupe dans la commercialisation d’électricité et de gaz en France

Indicateurs 2017
Nombre de clients 25,4 millions de clients (hors Corse et outre-mer)
Vente d’électricité 309,7 TWh (68% de parts de marché)
Vente de gaz 30,1 TWh (6,1% de part de marché)
Source : EDF, données 2017

Vente d’électricité du groupe en France Vente de gaz naturel du groupe en France


par type de client par type de client
Unité : part en % de la vente totale d’électricité Unité : part en % de la vente totale de gaz naturel

Collecti-
vités, ent.
et pro. (**)
11,9%
Collecti- Entreprises
vités, ent. et pro.
et pro. (*) Particuliers 56,8%
46,9% 43,2%

Particuliers
41,2%

(*) Hors tarif historique / (**) Au tarif historique / Source : EDF, données 2017

Principales filiales du groupe EDF dans la commercialisation d’électricité et de gaz


en France (*)

Société Actionnariat Activités


Fournisseur de services aux particuliers, aux collectivités locales
Edelia 100% et aux gestionnaires de patrimoine, Edelia propose des services
de suivi et de maîtrise des consommations d’énergie.
Électricité Deuxième distributeur d’électricité en France avec 500 000 clients,
88,6%
de Strasbourg Électricité de Strasbourg dessert 80% de la population du Bas-Rhin.
(*) classement par ordre alphabétique / Source : EDF, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 20
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
Les activités régulées en France
En France, les activités régulées du groupe EDF sont gérées par deux filiales. Ces activités regroupent le
transport d’électricité, géré par RTE, et la distribution, assurée par Enedis (ex-ERDF). Conformément à la
réglementation européenne, EDF ne consolide plus RTE par intégration globale mais comme une
participation dans une entreprise associée depuis le 31 décembre 2010. Par ailleurs, en mars 2017, la Caisse
des Dépôts et CNP Assurances ont finalisé l’acquisition de 49,9% du capital de RTE afin de diminuer son
endettement.

Activités régulées du groupe EDF en France

RTE
Réseau de Transport d’Electricité Enedis (ex-ERDF) (*)

Gestionnaire et propriétaire Gestionnaire du réseau


du réseau de transport en France
Activités de distribution en France

- Entretenir, exploiter, maintenir


- Entretenir, exploiter, maintenir
et développer le réseau national
et développer les réseaux
de transport d’électricité ;
français
de distribution d’électricité
- Assurer la sûreté et le bon
dans le cadre de concession
fonctionnement du système
avec les collectivités locales ;
électrique et notamment la
sécurité de l’approvisionnement ;
- Garantir à tous les utilisateurs
un accès au réseau transparent
- Assurer la continuité
Missions et non discriminatoire ;
et la qualité
de la fourniture de courant
- Assurer l’interconnexion
aux utilisateurs du réseau ;
avec les autres réseaux ;
- Accompagner
- Garantir la continuité
le développement
de la desserte et la qualité
des énergies renouvelables
de la tension d’alimentation
au niveau des interconnexions
à tous les utilisateurs du réseau.
et de leur intégration
dans le système électrique.

er - 36,2 millions de points


- 1 réseau d’Europe ;
de livraison en France
continentale ;
- 100 000 km de circuits à haute - 524 contrats de concessions ;
et très haute tension - 1,36 million de km de lignes
(de 63 kV à 400 kV) ; à haute et basse tension ;
Moyens
- 2 262 postes-sources HTB/HTA
et 783 262 postes de
- 50 lignes transfrontalières. transformations HTA/BT ;
- ERDF distribue l’électricité
dans 95% des communes
françaises.

(*) changement de dénomination intervenue en juin 2016 / Source : Xerfi, d’après EDF, données 2017
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 21
1.3. LES ACTIVITÉS DU GROUPE
Les activités à l’international
EDF a réalisé 42,2% de son chiffre d’affaires hors de France en 2017. Profitant de la libéralisation du marché
européen de l’électricité et du gaz, EDF cherche à consolider ses positions sur le Vieux Continent via
l’acquisition d’opérateurs locaux ou par croissance interne. Le groupe est notamment implanté au Royaume-
Uni, via EDF Energy, et en Italie, via Fenice et Edison. Cependant, il demeure encore peu présent au sein des
pays émergents.

Présence du groupe EDF à l’international

e
EDF est présent en Italie via Edison, 3 acteur du marché de l’électricité et du
gaz en Italie (derrière Enel et Eni). L’énergéticien français détient aussi Fenice,
qui exploite 50 sites de production d’énergie thermique (vapeur, eau
surchauffée, eau chaude), d’électricité et d’air comprimé.
Edison :
Chiffre d’affaires (y compris Fenice) : 9 918 M€ (-10,7%)
Italie Effectifs : 5 144 salariés (+3,9%)
Capacité de production installée : 6 541 MW
Production nette d’électricité : 19,7 TWh (7% de la production nationale)
Capacité de production hydraulique : 1 132 MW
Vente d’électricité : 73,7 TWh
Nombre de clients : 494 000 (électricité) / 480 000 (gaz)
Parc de production : 89 centrales hydroélectriques, 18 centrales thermiques,
33 parcs éoliens, 5 centrales photovoltaïques et 1 centrale à biomasse

À travers sa filiale EDF Energy, le groupe EDF produit et commercialise de


l’électricité au Royaume-Uni. En outre, le groupe exerce une activité
d’exploration et de production d’hydrocarbures en mer du Nord via la société
EDF Production UK.

EDF Energy :
Chiffre d’affaires : 8 681 M€ (-6,3%)
Royaume- Uni Effectifs : 14 753 salariés (+2,7%)
Capacité de production installée : 14 433 MW
Production d’électricité : 75,9 TWh
Production d’électricité à partir de l’énergie nucléaire : 63,9 TWh
Production d’électricité à partir du charbon : 4,8 TWh
Parc nucléaire : 15 réacteurs pour 8 centrales (capacité totale de 8,9 GW)
Nombre de comptes clients (professionnels et particuliers) : 5,5 millions

Le groupe EDF produit et commercialise de l’électricité et du gaz en Amérique


du Nord, en Europe (Autriche, Belgique, Espagne, Pologne, etc.), en Amérique
(Brésil, Chili, Mexique), en Asie (Chine, Laos, Vietnam), en Afrique (Afrique du
Sud, Cameroun, Maroc, etc.) et au Moyen-Orient (Arabie saoudite, Israël).
Autre
international Autre international :
Chiffre d’affaires : 5 138 M€ (-8,8%)
Capacité de production installée : 4 055 MW
Production totale : 30,1 TWh

Source : Xerfi, d’après EDF, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 22
1.4. LES RESSOURCES HUMAINES
L’évolution et la structure des effectifs
Pour la cinquième année consécutive, les effectifs du groupe EDF se sont contractés en 2017. En baisse de
1,8%, le nombre de salariés est tombé à 152 033 personnes, dont 66 789 (-2,4%) pour EDF et 38 888 (+0,4%)
pour Enedis. Cette nouvelle réduction illustre les efforts fournis par le groupe pour optimiser les ressources
humaines dans les activités de production d’électricité thermique et la commercialisation d’énergie (par
l’intermédiaire notamment de l’externalisation des centres d’appels) mais également au sein des fonctions
transverses. Par ailleurs, en raison de son activité historique, plus de 85% des effectifs sont implantés en
France.

Une fois encore, les embauches de nouveaux salariés se sont repliés en 2017, à 4 325 personnes (-4,6% ;
données pour les sociétés du groupe dont le siège est situé en France hors Dalkia et Citelum). Depuis 2016, le
groupe EDF privilégie la mobilité interne par rapport aux recrutements externes. Les recrutements sont
désormais ciblés prioritairement sur les métiers rares, principalement dans les domaines technique et des
systèmes d’information.

Effectifs salariés du groupe EDF


Unité : nombre de salariés

162 000
159 740
158 467 158 161
158 000 156 312
156 168
154 845
154 000
152 033
150 498 150 020
150 000

146 000
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : EDF

Effectifs salariés du groupe par zone géographique


Unité : part en % des effectifs totaux

Autres
0,2%
Belgique
1,3%
Italie
3,4%
France
Royaume-Uni 85,4%
9,7%

Traitement Xerfi / Source : EDF, données 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 23
1.5. L’ACTIONNARIAT ET LES STRUCTURES DE DIRECTION
La structure de l’actionnariat et le comité de direction
Malgré la privatisation partielle de l’entreprise en octobre 2005, l’État reste l’actionnaire majoritaire du
groupe avec 83,5% du capital et 83,6% des droits de vote à fin 2017. Il dispose ainsi de
6 représentants nommés par décret dans le conseil d’administration d’EDF. Au printemps 2017, EDF a lancé
une opération qui lui a permis d’augmenter son capital de 4 Md€. Cette revalorisation va notamment lui
permettre de mettre en œuvre sa politique de développement de production électrique bas carbone définie
dans son programme CAP 2030.

Structure du capital
Unité : parts en % du capital

Actions autodétenues
0,1%
Actionnariat salarié
1,2% Etat
83,5%

Institutionnels
et particuliers
15,2%

Source : EDF, données à fin décembre 2017

Composition du comité exécutif en 2017

Nom Fonction
Jean-Bernard Lévy Président-Directeur général
Bruno Bensasson Directeur exécutif pôle Énergies renouvelables
Henri Lafontaine Directeur exécutif pôle Clients, services et action régionale
Marianne Laigneau Directeur exécutif Direction Internationale
Marc Benayoun Directeur exécutif pôle Gaz et Italie
Dominique Minière Directeur exécutif Parc nucléaire et thermique
Xavier Girre Directeur exécutif financier
Christophe Carval Directeur exécutif en charge de la direction des ressources humaines
Simone Rossi Directeur exécutif, directeur général d’EDF Energy
Pierre Todorov Directeur exécutif chargé du Secrétariat général
Cédric Lewandowski Directeur exécutif Innovation stratégie et programmation
Xavier Ursat Directeur exécutif Ingénierie et projets nouveau nucléaire
Directeur en charge de la coordination exécutive et des relations
Alexandre Perra
gouvernementales
Véronique Lacour Directeur exécutif Transformation et Efficacité opérationnelle
Source : EDF, données à fin décembre 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 24
1.6. LES DONNÉES BOURSIÈRES
La fiche d’identité boursière

Fiche d’identité boursière du groupe EDF

Secteur d’activité Électricité

Nombre de titres au 13/06/2018 2 927 438 804

Cours de l’action au 13/06/2018 11,40 €

Capitalisation boursière au 13/06/2018 33 300 M€

Principaux indices boursiers CAC 40

Marché Compartiment A

Place de cotation Euronext Paris

Eligibilité SRD / PEA

Code ISIN FR0010242511

Traitement Xerfi / Sources : EDF et Euronext

Dividende net distribué par EDF


Unité : euro

1,40 1,28 1,28 1,25 1,25 1,25


1,16 1,15 1,15 1,15
1,20 1,10

1,00 0,90

0,80

0,60 0,46
0,40

0,20

0,00
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 25
1.7. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL
Les principaux concurrents européens
Fort d’un chiffre d’affaires de plus de 69,6 Md€ en 2017, EDF se positionnait au deuxième rang en termes de
chiffre d’affaires sur le marché européen de l’énergie (ou utilities) derrière l’Italien Enel et devant son
compatriote Engie.
Après une période de dérégulation visant à ouvrir le marché européen de l’énergie à la concurrence, la
volonté des groupes de l’électricité et du gaz d’être présents simultanément sur les deux marchés a participé
à la consolidation du secteur.

Principaux concurrents d’EDF en Europe

Gaz Électricité

Des offres
multi-énergie

Grands Grands
XXXX
groupes XXXX
XXXX groupes
XXXX
intégrés intégrés

Structure du marché Structure du marché


– Oligopoles nationaux – Chaque marché en Europe
est concentré autour de quelques
– Séparation de plus en plus
groupes. Certains marchés sont
marquée des activités de transport
plus concurrentiels que d’autres,
et de distribution au sein
comme en Allemagne ou au
des opérateurs historiques
Royaume-Uni. A l’inverse,
sous la pression des autorités
le marché français
de la concurrence. Ces dernières
reste dominé par EDF
entendent faciliter l’accès
du marché aux opérateurs
alternatifs

Principaux intervenants
(extraction-transport) Principaux intervenants
Total (FR), BP (GB), Repsol (ES),
Statoil (NO), Shell (PB), Eni (IT), EDF (FR)
Gazprom (RU) + électriciens Enel (IT)
et distributeurs de gaz Engie (FR)
Iberdrola (ES)
Principaux intervenants RWE (ALL)
(distribution- Vattenfall (SE)
commercialisation) + Autres distributeurs de gaz.

E.ON (ALL), Gas Natural (ES),


Engie (FR), RWE (ALL).

Source : Xerfi

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 26
Les principaux concurrents européens (suite)

Chiffre d’affaires des principaux énergéticiens européens en 2017


Unité : million d’euros

ENEL 74 639

EDF 69 632

Engie 65 029

RWE 44 585

SSE (*) 35 195

Centrica 31 585

Iberdrola 31 263

Vattenfall 13 744

0 10 000 20 000 30 000 40 000 50 000 60 000 70 000 80 000

(*) Chiffre d’affaires au 31/03/2018


Traitement Xerfi / Source : opérateurs

Capacités de production d’électricité des principaux énergéticiens européens en 2017


Unité : GW

EDF 129,3

Engie 112,7

ENEL 84,9

Iberdrola 48,4

RWE 43,3

Vattenfall 31,2

Centrica 20,3

SSE (*) 11,2

0 20 40 60 80 100 120 140

(*) Donnée au 31/ 03/2018


Source : opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 27
1.7. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL
Les fournisseurs d’électricité en France

Classement des principaux fournisseurs d’électricité en France en 2016 (*)


Unité : part en % des volumes livrés totaux (exprimés en TWh)

Part de marché en volume


Groupes
Acteur Nationalité d’électricité livré en France
stratégiques
en 2016

Opérateur
EDF France historique 70%
dans l’électricité

Groupe
Engie France énergétique 10%
intégré

Groupe
Alpiq Suisse énergétique 4%
intégré

Groupe
Uniper Allemagne énergétique 3%
intégré

Opérateur
Direct Énergie France alternatif 3%
indépendant

Groupe
Vattenfall Suède énergétique 1%
intégré

Groupe
Total Spring
(ex-Lampiris)
France énergétique < 1%
intégré

Opérateur
Energem
(filiale d’UEM)
France alternatif < 0,5%
indépendant

Entreprise locale
Alterna France
de distribution < 0,5%

Entreprise locale
Enercoop France
de distribution < 0,1%

(*) Liste non exhaustive / Source : Xerfi d’après opérateurs et CRE, dernières données disponibles 2016

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 28
1.7. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL
Les principaux producteurs d’électricité en France

Positionnement des principaux producteurs d’électricité (*)


Poids dans
la production Nuclé- Therm- Hydrau-
Acteur Éolien Solaire Biomasse
d’électricité aire ique lique
en France en 2017

EDF
●      

Engie ●     

Uniper ●    
Direct Énergie
(y. c. Quadran) ●     

Boralex ●   

RES Group ●  

Kallista Energy ● 

Akuo ●    

Albioma ●  

Voltalia ●    

Valorem ●  

Neoen ●   

UEM ●
 

Eren ●
  

Alpiq ●
 
(*) Liste non exhaustive / Traitement Xerfi / Source : opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 29
1.7. L’ENVIRONNEMENT CONCURRENTIEL
Le panorama des principaux opérateurs mondiaux du nucléaire

EDF domine largement le classement mondial des producteurs d’électricité nucléaire suivi par le Russe
Rosatom, le Sud-Coréen KEPCO et l’Américain Exelon. Le groupe français Engie fait également partie du
classement des 20 premiers producteurs mondiaux d’électricité nucléaire grâce aux centrales qu’il exploite
en Belgique via Electrabel.

Principaux producteurs mondiaux d’électricité d’origine nucléaire en termes de capacité


installée (*)
Capacité installée
Nombre
d’électricité
Pays d’origine de réacteurs
d’origine nucléaire
installés
(MW)
EDF France 73 72 013

Rosatom Russie 35 26 172


Korea Electric Power Corporation
Corée du Sud 24 22 497
(KEPCO)
Exelon États-Unis 23 22 307

Energoatom Ukraine 15 13 107

OPG (**) Canada 18 12 864

TEPCO Japon 11 12 233

Entergy États-Unis 11 10 982

Duke Energy États-Unis 11 10 680

CGN Chine 9 8 802

Kansai Electricity Power Company Japon 9 8 494

EON Allemagne 6 8 087

ENEL (***) Italie 10 7 556

Vattenfall Suède 7 7 140

TVA États-Unis 7 6 712

CNNC Chine 8 6 264

Nuclear Power Corporation of India Inde 22 6 225

Engie France 7 5 913

Taipower Taïwan 6 5 052

Liaoning Hongyanhe Nuclear Power Chine 4 4 183


(*) Liste non-exhaustive / (**) Y compris la centrale de Bruce opérée par Bruce Power /
(***) Via participations dans Endesa (Espagne) et Slovenské elektrárne (Slovaquie)
Traitement Xerfi / Source : NEI et opérateurs, dernières données disponibles renseignées

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 30
2. LA DYNAMIQUE DU GROUPE ET DE SES ACTIVITÉS

LA DYNAMIQUE DU GROUPE
ET DE SES ACTIVITES

2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT 32


La production mondiale d’électricité 32
Le marché de l’électricité en Europe 33
Le marché de l’électricité en France 34
La production nette d’électricité 35
Les prix spot de l’électricité en France 36
Le taux de switch dans la fourniture d’électricité 37
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE 38
Le chiffre d’affaires consolidé 38
Le chiffre d’affaires en France 39
Le chiffre d’affaires par zone et segment 40
2.3. LES PERFORMANCES DU GROUPE 41
L’excédent brut d’exploitation 41
2.4. L’ANALYSE CONCURRENTIELLE 43
Les performances des principaux énergéticiens européens 43

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 31
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
La production mondiale d’électricité
Pour la huitième année consécutive, la production mondiale d’électricité a progressé au cours de l’exercice
2017. En hausse de 2,5%, elle s’est établie à près de 25 551 TWh. Depuis 2010, elle enregistre une croissance
annuelle de 2,9% par an. Elle demeure soutenue par la vitalité économique de la région Asie-Pacifique (près
de 45% de la production totale en 2017), plus particulièrement de la Chine, du regain de la demande en
Europe et de la bonne tenue de la consommation aux États-Unis.

Production mondiale d’électricité


Unités : TWh, % des variations annuelles
Production d'électricité Variation
26 000 25 551 8%
24 930
24 289
23 919 6%
24 000 23 458
22 820
22 270 4%
22 000 21 578
2%
20 046 20 437 20 273
20 000
0%

18 000 -2%
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : BP Statistical Review

Production mondiale d’électricité par zone géographique


Unité : part en % de la production totale (TWh)

Am. du Nord
Europe
20,7%
15,3%

CEI (*)
6,0%

Am. Centrale et du Sud


5,1%
Moyen-Orient
4,7%
Asie-Pacifique
44,9% Afrique
3,3%

(*) Communauté des États Indépendants


Traitement Xerfi / Source : BP Statistical Review, dernières données disponibles 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 32
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le marché de l’électricité en Europe
Pour la troisième année consécutive, la production d’électricité sur le continent européen a été orientée à la
hausse (+1,1%). Cette augmentation résulte principalement de conditions climatiques favorables à la
consommation d’électricité (hiver rigoureux avec des températures basses) et d’une conjoncture
économique bien orientée, entraînant une augmentation de la demande d’énergie.
Le nucléaire, le charbon et le gaz naturel restent les principales sources de production d’électricité en
Europe. À elles trois, elles représentaient 63,3% pour la production d’électricité en 2017.
Alors que la France avait traditionnellement l’électricité la moins chère d’Europe, la diminution de la
production d’électricité d’origine nucléaire et hydraulique (les deux sources d’électricité les plus
compétitives) a entraîné un rebond des prix. Dans le même temps, le recul des cours des combustibles a
permis à d’autres pays, dont l’Allemagne, de gagner en compétitivité prix (le mix-électrique outre-Rhin étant
dominé par les centrales au gaz et au charbon). Par ailleurs, l’accroissement de la capacité éolienne installée,
notamment en mer du Nord, se matérialise par des épisodes de surproduction lorsque les vents sont
importants et que la consommation est faible. Cette situation favorise alors la baisse des prix, qui peuvent
parfois être négatifs.

Production d’électricité en Europe


Unité : TWh

4 000
3 897,8 3 901,3
3 900 3 870,1 3 878,6
3 855,1 3 857,8
3 823,9 3 826,0 3 827,8 3 818,7
3 800 3 775,3
3 755,1
3 722,8
3 700

3 600

3 500
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : BP Statistical Review

Prix spot moyens sur les bourses de l’électricité


Unités : €/MWh, % des variations annuelles
Prix spot Prix spot Prix spot Variation Variation
Pays
en 2017 en 2016 en 2015 2016-2017 2013-2017
Italie 53,96 42,77 52,3 26,2% -14,3%
Espagne 52,24 39,67 50,3 31,7% 18,1%
Grande-Bretagne 51,73 49,12 55,7 5,3% -12,4%
Suisse 46,00 37,88 40,3 21,4% 2,8%
France 44,97 36,75 38,5 22,4% 4,0%
Belgique 44,58 36,62 44,7 21,7% -6,0%
Pays-Bas 39,31 32,25 40,1 21,9% -24,3%
Allemagne 34,19 28,90 31,6 18,3% -9,5%
Nord Pool (*) 29,41 26,91 20,98 9,3% -22,8%
(*) Norvège, Danemark, Suède, Finlande, Estonie, Lettonie, Lituanie, Allemagne et Grande-Bretagne
Traitement Xerfi / Source : RTE

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 33
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le marché de l’électricité en France
La consommation primaire d’électricité en France a diminué de 2,5% en 2017 pour retomber à 416 TWh, soit
son niveau le plus bas depuis 2003. Cette consommation historiquement faible traduit premièrement la
baisse tendancielle des besoins énergétiques, en lien avec la désindustrialisation de l’économie française
ainsi que l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments et des équipements. En outre, les
températures particulièrement clémentes de l’année 2017 ont favorisé une moindre utilisation de
l’électricité pour le chauffage. À noter par ailleurs, que plusieurs centrales nucléaires étaient à l’arrêt cette
année ce qui a entraîné une baisse de la consommation d’électricité de la part de la branche énergie.

Consommation primaire d'électricité en France


Unité : GWh

50 000

45 000

40 000

35 000

30 000

25 000
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

Traitement Xerfi / Source : SDES, dernière donnée disponible 01/2018

Consommation primaire d'électricité en France


Unité : % des variations annuelles

6% 4,9%

4% 3,2%
1,7%
2%
0,4%
0%

-2% -1,1%
-4% -2,8% -2,5%

-6%
-5,9%
-8%
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : SDES

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 34
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
La production nette d’électricité
La production nette d’électricité en France a continué de reculer en 2017 pour retomber à moins de
530 TWh, soit un niveau inférieur à celui de 2002. L’explication provient essentiellement du recul de la
production électronucléaire. Compte tenu de l’arrêt prolongé de plusieurs réacteurs (Paluel 2, Fessenheim 2,
etc.) ainsi que l’interruption de la production au sein de la centrale du Tricastin (3 600 MW) au cours du
second semestre 2017, la génération d’électricité nucléaire a diminué de 1,3% alors qu’elle avait déjà sombré
de 8% l’année précédente.
La production hydroélectrique s’est également réduite en raison d’un important déficit de précipitations en
2017. Même si la production éolienne et photovoltaïque a continué d’augmenter en lien avec
l’accroissement de la puissance installée, le volume d’électricité renouvelable (dont hydraulique) généré en
2017 a reculé de 7,7%. Pour compenser ces mauvaises performances, les opérateurs ont recouru à la
production d’électricité à partir des énergies fossiles (charbon, gaz et fioul) qui a ainsi augmenté de plus de
16%. Ils ont également accru les volumes importés alors que les exportations françaises ont continué de
décroître.

Production nette d'électricité en France


Unité : GWh

60 000

55 000

50 000

45 000

40 000

35 000
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

Traitement Xerfi / Source : SDES, dernière donnée disponible 01/2018

Production nette d'électricité en France


Unité : % des variations annuelles

8%
5,9%
6%

4%
1,6%
2% 1,1%

0%
-0,3% -0,5%
-2% -1,3%
-1,9%
-4% -2,7%
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : SDES

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 35
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Les prix spot de l’électricité en France
Après avoir reculé de 4,8% en 2016, les prix spot moyens de l’électricité en France ont bondi de plus de 22%
en 2017. Le déficit de la production nationale, conséquence d’une disponibilité nucléaire dégradée et de la
sécheresse qui a affecté la production hydraulique, s’est effectivement traduit par d’importantes tensions
sur l’offre, en particulier lors des « pics de consommation » en hiver et à l’automne. Toutefois, les
fournisseurs français ayant signé un accord-cadre avec EDF pour bénéficier de l’Accès régulé à l’électricité
nucléaire historique (ARENH) ont pu continuer à s’approvisionner à un moindre coût (le prix de l’ARENH
étant fixé à 42€/MWh depuis 2012).

Prix de marché spot de l'électricité en France


Unité : €/MWh (moyenne trimestrielle)

70

60

50

40

30

20
2014 2015 2016 2017 2018

Traitement Xerfi /Source : CRE via EPEX, dernière donnée disponible 09/2017

Prix spot de l’électricité en France


Unité : % des variations annuelles

40%

22,4%
20%
10,8%

0%

-4,8%
-20%

-40%
2015 2016 2017e

Traitement Xerfi / Source : CRE via EPEX

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 36
2.1. L’ANALYSE DE L’ENVIRONNEMENT
Le taux de switch dans la fourniture d’électricité
Le taux de switch, c’est-à-dire la part des clients qui changent de fournisseur ou effectuent une mise en
service, est resté pendant longtemps relativement faible dans le segment résidentiel (autour de 1%). Les
particuliers se montrent très attachés aux tarifs réglementés de vente (TRV) d’EDF (et des entreprises locales
de distribution). L’acteur historique a développé une relation de long terme avec les clients et dispose d’une
position privilégiée. Cependant depuis le dernier trimestre 2016, les lignes ont bougé, notamment avec la
multiplication des fournisseurs (Plüm, Eni, Mint Énergie, Ilek, etc.) et la montée en puissance d’Engie, de
Direct Énergie et de Total. Le taux de switch a ainsi grimpé dépassé 2% au quatrième trimestre 2017.
er
La fin des tarifs réglementés jaune et vert au 1 janvier 2016 (réservés aux consommateurs nécessitant une
puissance électrique de plus de 36 kVA, c’est-à-dire les collectivités et les moyennes et grandes entreprises)
s’est traduite par une brusque augmentation du taux de switch. Toutefois, suite à ce pic, la part des clients
ayant changé d’opérateur a retrouvé un niveau proche de 1% et l’opérateur historique (EDF) a repris la tête
des ventes de nouveaux contrats.

Taux de switch dans la fourniture d’électricité auprès des clients résidentiels ou non (*)
Unité : part en % du nombre total de sites résidentiels (données trimestrielles)

Résidentiels Non résidentiels


6% Disparition des TRV
électricité
5% pour tous les industriels
et collectivités
4%

3%

2%

1%

0%
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018

(*) Le taux de switch correspond à la part de clients ayant changé de fournisseur ou effectué une mise en service pour
de nouveaux sites / Traitement Xerfi / Source : CRE, dernières données disponibles T4 2017

Répartition des nouveaux contrats dans l’électricité pour les sites résidentiels ou non (*)
Unité : nombre de nouveaux contrats (données trimestrielles)
Fournisseurs alternatifs résidentiels Fournisseurs historiques résidentiels
1 200 000 Fournisseurs alternatifs non résidentiels Fournisseurs historiques non résidentiels

1 000 000

800 000

600 000

400 000

200 000

0
2015 2016 2017 2018

(*) Ventes brutes du trimestre écoulé (nombre de sites ayant conclu un contrat au cours du trimestre)
Traitement Xerfi / Source : CRE, dernières données disponibles T4 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 37
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Le chiffre d’affaires consolidé
Pour la deuxième année consécutive, l’activité du groupe EDF s’est détériorée au cours de l’exercice 2017. En
baisse de 2,2%, le chiffre d’affaire de l’opérateur est tombé à 69,6 Md€. EDF a notamment été pénalisé par
des effets de change (dépréciation de la livre sterling face à l’euro) et des effets périmètres négatifs. Ainsi, à
périmètre et taux de change constants, les revenus ont progressé de 0,4%.

À l’exception des activités réalisées en France, Activités régulées (+6,4%) et Production et commercialisation
(+1,2%), tous les pôles du groupe ont enregistré une dégradation de leur revenu. La plus importante est à
mettre au compte de la branche Italie (-10,7%), devant Autre international (-9,5%) et le Royaume-Uni
(-6,3%).

Chiffre d’affaires consolidé du groupe EDF


Unité : million d’euros

80 000
75 006
75 000 73 383
72 178 71 916 71 203
69 632
70 000
65 307
63 847 63 922
65 000
58 932 59 637 59 140
60 000

55 000

50 000
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : EDF

Évolution de l’activité du groupe EDF par secteur opérationnel entre 2016 et 2017
Unité : % des variations annuelles en valeur

France Activités régulées 6,4%


France Production et commercialisation 1,2%
Autres métiers -0,8%
Total -2,2%
Royaume-Uni -6,3%
Autre international -9,5%
Italie -10,7%

-12% -10% -8% -6% -4% -2% 0% 2% 4% 6% 8%

Traitement Xerfi / Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 38
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Le chiffre d’affaires en France
En 2017, le chiffre d’affaires d’EDF réalisé en France a renoué avec la croissance. En hausse de près de 2%, il
s’est porté à près de 40,3 Md€. Ce regain de croissance résulte essentiellement de l’augmentation des prix
de gros de l’électricité qui se sont envolés de plus de 22% en moyenne annuelle. D’importantes
revalorisations tarifaires ont été effectuées en raison de la faiblesse de la production nationale, conséquence
d’une disponibilité nucléaire dégradée (arrêt prolongé de plusieurs réacteurs et interruption de la production
au sein de la centrale du Tricastin) et d’un important déficit de précipitations qui a affecté la production
hydraulique. Ces hausses ont été en partie répercutées dans les prix de détail. À titre d’exemple, les tarifs
réglementés de vente dits « bleus » d’EDF ont notamment augmenté de 1,7% en 2017.
La bonne tenue du chiffre d’affaires a cependant été limitée par la nouvelle diminution de la consommation
d’électricité dans l’Hexagone. En effet, la demande a reculé pour la deuxième année consécutive en 2017.
Cela traduit principalement la baisse tendancielle des besoins énergétiques, en lien avec la
désindustrialisation de l’économie française et l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments
et des équipements pour les particuliers comme pour les professionnels. En outre, les températures
particulièrement clémentes de l’année 2017 ont favorisé une moindre utilisation de l’électricité pour le
chauffage.

Chiffre d’affaires du groupe EDF en France (*)


Unité : million d’euros

42 500
40 210 40 421 40 265
39 910 39 524
40 000 39 120

37 171
37 500
35 951

35 000 34 264 34 075

32 500

30 000
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

(*) Comprend les activités de production et commercialisation et les activités régulées


Traitement Xerfi / Source : EDF

Part du chiffre d’affaires du groupe EDF en France (*)


Unité : % du chiffre d’affaires consolidé en valeur

60%

57,6% 57,8%
58% 56,9%
56,2%
56% 55,5%
54,2% 53,9%
53,7% 53,8%
54% 53,2%

52%

50%
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

(*) Comprend les activités de production et commercialisation et les activités régulées


Traitement Xerfi / Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 39
2.2. L’ACTIVITÉ DU GROUPE
Le chiffre d’affaires par zone et segment
À l’exception de la France, qui assurait près de 58% du chiffre d’affaires consolidé en 2017, tous les pôles qui
contribuent aux revenus du groupe ont enregistré une réduction de leur activité au cours de la même
période.

Représentant 14,2% du chiffre d’affaires total en 2017, la branche Italie a affiché un repli de ses revenus de
10,7%. Cette contre-performance résulte d’un recul des volumes vendus tant sur le segment du gaz que sur
celui de l’électricité, malgré des revalorisations tarifaires, dans le sillage de la hausse du prix du Brent.

Au Royaume-Uni, le chiffre d’affaire d’EDF s’est déprécié de 6,3%, conséquence notamment d’un effet de
change négatif du fait de la dévaluation de la livre sterling vis-à-vis de l’euro. En outre, le groupe a pâti de la
baisse des prix de l’électricité d’origine nucléaire et de la réduction de la consommation des clients
résidentiels. Enfin, dans un contexte concurrentiel important, EDF a enregistré un léger recul du nombre de
comptes clients résidentiels.

Les revenus du pôle Autre international se sont quant à eux tassés de plus de 9% en 2017. Impacté par la
cession de sa filiale hongroise Démász et des actifs d'EDF Polska, le groupe a également été pénalisé par la
baisse des tarifs de vente au Brésil et le recul de son activité en Asie, suite notamment à l'arrêt de la centrale
de MECO (Vietnam), en lien avec le programme de maintenance.

Enfin, la branche Autres métiers a enregistré une diminution de son chiffre d’affaires de moins de 1%, du fait
exclusivement d’un recul des revenus issus son département Trading. A contrario, ses autres segments,
Dalkia et Énergies Nouvelles, ont affiché de bonnes performances, en raison de revalorisations tarifaires et
de succès commerciaux pour le premier, et d’une augmentation de ses volumes produits pour le second. Sur
moyenne période, cette activité est la mieux orientée de l’ensemble des branches du groupe.

Chiffre d’affaires du groupe par zone et par segment


Unité : % des variations annuelles en valeur

20% Autres métiers


Evolution du chiffre d'affaires entre 2012 et 2017

France
10%

Italie
0%

Royaume-Uni
-10%

-20%

-30%

Autre international
-40%

-50% Evolution du chiffre d'affaires entre 2016 et 2017


-12% -9% -6% -3% 0% 3% 6%

La taille des bulles est proportionnelle au chiffre d’affaires de chaque segment et zone
Traitement Xerfi / Source : EDF
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 40
2.3. LES PERFORMANCES DU GROUPE
L’excédent brut d’exploitation
L’excédent brut d’exploitation d’EDF a sévèrement décroché au cours de l’exercice 2017. Reculant pour la
deuxième année de suite, il est tombé à 13,7 Md€ (-16,3%). Cette nouvelle contre-performance résulte de la
forte hausse des achats d’énergie (+1 918 M€, soit une progression de 13%), des opérations de
déconsolidation ou encore les pertes relatives aux créances d’exploitation irrécouvrables. In fine, le taux
d’excédent brut d’exploitation du groupe s’est replié, pour se porter à 19,7% en 2017, soit une baisse de 3,4
points sur un an.

À l’exception de la branche Italie, dont le taux d’EBE a progressé de 3,4 points, tous les pôles du groupe ont
enregistré une dégradation de leur indicateur en 2017. La plus importante est à mettre au compte du pôle
France Activités régulées qui a été pénalisé par la baisse des volumes acheminés par Enedis et les tempêtes
qui ont touché la France métropolitaine, nécessitant d’importantes interventions et des indemnités de
coupure. En outre, les ouragans sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont également pesé sur le
taux d’EBE du pôle.

Excédent brut d’exploitation du groupe


Unité : million d’euros

20 000

17 279 17 601
17 500 16 414
15 929 15 998 16 099
15 210 14 939
15 000 14 393 14 240 14 156
13 742

12 500

10 000
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : EDF

Taux d’excédent brut d’exploitation du groupe


Unité : part en % du chiffre d’affaires consolidé

30%
26,9%
25,5%
24,4%
25% 23,7% 23,5% 23,1%
22,3% 22,9% 22,2%
22,1% 22,2%
19,7%
20%

15%

10%
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 41
L’excédent brut d’exploitation (suite)

Taux d’excédent brut d’exploitation par segment


Unité : part en % du chiffre d’affaires de chaque segment

France Activités régulées 85,5%

Autres métiers 25,6%

France Production et commercialisation 14,1%

Royaume-Uni 11,9%

Autre international 9,8%

Italie 9,2%

0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%

Traitement Xerfi / Source : EDF, données 2017

Évolution du taux d’excédent brut d’exploitation par segment entre 2016 et 2017
Unité : en point

Italie +3,4

France Production et commercialisation -3,9

Autre international -4,0

Royaume-Uni -6,6

Autres métiers -8,3

France Activités régulées -9,3

-10 -8 -6 -4 -2 0 2 4 6

Traitement Xerfi / Source : EDF

Répartition de l’excédent brut d’exploitation par segment


Unité : part en % du chiffre d’affaires consolidé

France Production Autres métiers


et commercialisation 11,4%
35,5%

Royaume-Uni
7,5%

Italie
6,6%

France Activités Autre international


régulées 3,4%
35,6%

Traitement Xerfi / Source : EDF, données 2017


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 42
2.4. L’ANALYSE CONCURRENTIELLE
Les performances des principaux énergéticiens européens
Les principaux énergéticiens européens ont enregistré des évolutions contrastées de leur chiffre d’affaires au
cours de l’exercice 2017. Certains ont profité de la nette accélération des cours mondiaux du gaz, à l’image
de l’Anglais SSE (+7,5% sur un an) ou de l’Espagnol Iberdrola (+7%). A contrario, d’autres groupes
d’envergure ont vu leur activité se replier, à l’instar du Français EDF (-2,2%), de l’Allemand RWE (-2,7%) ou
encore du Suédois Vattenfall (-2,8%).

Évolution du chiffre d’affaires des principaux énergéticiens européens


Unité : % des variations annuelles

SSE (*) 7,5%

Iberdrola 7,0%

ENEL 5,7%

Centrica 3,4%

Engie 0,3%

EDF -2,2%

RWE -2,7%

Vattenfall -2,8%

-4% -2% 0% 2% 4% 6% 8% 10%

(*) Évolution du chiffre d’affaires du 31/03/2017 au 31/03/2018


Traitement Xerfi / Source : opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 43
3. LES AXES DE DÉVELOPPEMENT ET LES FAITS MARQUANTS

LES AXES DE DEVELOPPEMENT


ET LES FAITS MARQUANTS

3.1. VUE D’ENSEMBLE 45


Les principaux axes stratégiques 45
3.2. CONSOLIDER SA POSITION DANS LE NUCLÉAIRE 46
Se positionner sur l’ensemble de la filière nucléaire 46
Les principaux faits marquants 48
3.3. ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES 50
Investir dans les énergies vertes 50
Les principaux faits marquants 51
3.4. SE DIVERSIFIER DANS LES SERVICES ÉNERGÉTIQUES 52
Développer les revenus liés aux prestations de services 52
3.5. TROUVER DE NOUVEAUX MOTEURS DE CROISSANCE À L’INTERNATIONAL 53
Tirer profit des marchés émergents 53

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 44
3.1. VUE D’ENSEMBLE
Les principaux axes stratégiques
Face à l’évolution du secteur énergétique (contraintes écologiques, essor des énergies propres, pressions
réglementaires etc.), et confronté à de fortes pressions concurrentielles, EDF a lancé un programme de
mutation en 2016, CAP 2030, structuré autour de priorités stratégiques :
- consolidation des activités dans le nucléaire : EDF procède à la prolongation de la durée de vie de ses
centrales, tout en renouvelant son parc existant. Le groupe entend se développer dans de nouveaux métiers,
tels que la construction de réacteurs, pour se positionner tout au long de la filière du nucléaire ;
- poursuite des investissements dans les énergies renouvelables : EDF accentue son positionnement sur le
marché des énergies vertes (éolien, solaire, marine, etc.) et du stockage de l’énergie via EDF Énergies
Nouvelles ;
- assainissement des comptes : confronté à un taux d’endettement élevé, le groupe a mis en place un plan
d’économies et procédé à une recapitalisation. Un programme de cessions d’actifs d’au moins 10 Md€ a été
engagé sur la période 2015-2020, avec pour effet de réduire son empreinte carbone d’environ 23% ;
- renforcement dans les services d’efficacité énergétique : EDF souhaite profiter d’une réglementation
favorable dans ce domaine, lui permettant de compenser la diminution d’activité issue de la vente d’énergie.
Par ailleurs, EDF entend se tourner de plus en plus vers les marchés internationaux, au-delà du continent
européen afin de trouver de nouveaux relais de croissance.

Principaux axes stratégiques du groupe

Stratégie du groupe

Consolidation Assainissement
des activités des comptes
dans le nucléaire Investissements
Diversification
dans les énergies - Plan d’économies
- Prolongation dans les services
renouvelables
de la durée énergétiques - Recapitalisation
de fonctionnement - Concentration et négociation avec
des centrales sur les énergies - Intégration d’EDF l’État pour le
- Renouvellement du éoliennes et solaires Optimal Solution réengagement
parc nucléaire et en France dans Dalkia des dividendes
lancement de projets et à l’étranger
de centrales au - Développement - Cession
Royaume-Uni - Positionnement d’une offre d’audit de participation
sur les énergies énergétique
- Partenariat (dont RTE)
du futur
avec la Chine
- Présence sur - Hausse rétroactif
- Exploitation de - Le développement
l’agrégation et le du tarif réglementé
réacteurs aux États- dans les énergies
stockage d’énergie de l’électricité
Unis en association vertes se fait
avec Exelon au détriment et régularisation
du charbon du CSPE
- Rachat d’Areva NP,
devenue Framatome

Stratégie CAP 2030

Source : Xerfi, d’après EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 45
3.2. CONSOLIDER SA POSITION DANS LE NUCLÉAIRE
Se positionner sur l’ensemble de la filière nucléaire
Fort d’un parc électronucléaire de 72,9 GW, EDF est le leader mondial dans l’exploitation de centrales
nucléaires (en nombre de centrales exploitées). Avec un mix-électrique de 77% en 2017, le nucléaire
demeure le premier mode de production d’EDF. Le groupe compte confirmer sa position en développant des
projets à l’international.

Au Royaume-Uni, EDF exploite 8 réacteurs nucléaires sur les 15 présents sur le territoire national. Le groupe
travaille en outre à la construction de plusieurs autres réacteurs sur le sol britannique. Il intervient dans la
construction de deux réacteurs EPR à Hinkley Point. Ce projet, validé en septembre 2016, prévoit qu’EDF
apporte 66,6% du financement estimé à 22 Md€, le reste étant à la charge du groupe chinois CGN. En
contrepartie, EDF pourra vendre l’électricité de la centrale au prix fixe de 113€/MWh pendant 35 ans. La
mise en route de cette centrale est prévue pour 2025 et représentera 7% de la capacité électrique de
Grande-Bretagne. EDF Energy a également commencé à travailler sur un projet de construction de deux
autres réacteurs avec son partenaire CGN sur le site de Sizewell.

Implanté depuis 30 ans en Chine, EDF est partenaire de China Guangdong Nuclear Power Company (CGN). Le
but de cette association est de construire et d’exploiter 2 réacteurs de type EPR à Taishan dans le cadre
d’une joint-venture (Taishan Nuclear Power joint-venture) contrôlée à 30% par EDF. Le premier réacteur a
été mis en service en juin 2018.

Enfin, aux États-Unis, EDF est associé avec Exelon dans une joint-venture baptisée CENG qui détient
5 réacteurs dont les licences d’exploitation ont été confiées à Exelon.

En France, EDF est en charge de l’exploitation exclusive du parc nucléaire français composé de 58 réacteurs.
Le groupe entend accentuer ses investissements dans la maintenance et la rénovation de ses centrales afin
d’améliorer leur productivité et allonger leur durée d’exploitation. Par ailleurs, suite à la scission du groupe
Areva, EDF a acquis les activités réacteurs et une partie de la fabrication du combustible (Areva NP). Celles-ci
ont été intégrées au sein d’une filiale dédiée renommée Framatome en janvier 2018.

Dépenses d’investissement de maintenance dans le parc nucléaire français par EDF


Unité : milliard d’euros

5
4,2
3,8 3,8
4 3,6 3,6
3,1
3 2,5
2,0
2

0
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Traitement Xerfi / Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 46
Se positionner sur l’ensemble de la filière nucléaire (suite)

La restructuration d’Areva depuis 2015, spécialiste français du combustible, a été l’occasion de consolider la
filière en permettant à EDF d’intégrer les activités de construction de réacteurs d’Areva NP en redonnant
naissance à Framatome en janvier 2018.

Framatome
Étude de cas de la constitution du nouveau fleuron français dans la construction et l’équipement
des centrales

La renaissance d’un fleuron français


Renommée Framatome (nom qu’elle portait avant la création d’Areva en 2001), Areva-NP est
désormais contrôlée par EDF (75,5%), le groupe japonais MHI (19,5%) et Assystem (5%). Cette
entreprise est un acteur majeur dans la fourniture d’équipements (chaudières) pour les centrales
nucléaires, dans l’assemblage de combustible et dans la conception de systèmes de contrôle-
commande. Suite au rachat de Framatome, EDF a annoncé 18 M€ d’investissement dans l’usine
Framatome de Paimboeuf (44) afin d’accroître ses capacités dans l’assemblage. En février 2018,
Framatome s’est en outre porté acquéreur pour le pôle contrôle-commande de Schneider
Electric afin de se renforcer dans ce domaine.

Un acteur intégré du cycle de vie des centrales nucléaires


Grâce au rachat de Framatome, EDF a intégré l’ensemble des activités dans l’amont du cycle de
vie de la centrale. Du fait de son expertise dans l’exploitation et dans le démantèlement (via sa
division Cyclife), l’électricien maîtrise désormais l’ensemble des étapes de la vie des réacteurs
nucléaires, de la construction à leur démantèlement et est donc en position d’offrir des solutions
« clefs en main » à l’international.

Différentes activités d’EDF dans le nucléaire suite au rachat de Framatome

Construction Composants Contrôle- Démantèle-


et Conception commande Fuel Exploitation
et fabrication
ment
maintenance Dévelop- Assemblage Production Ingénierie,
Conception, des pement du d’électricité déconstruction
construction et composants et installation combustible nucléaire et traitement
maintenance des îlots du système
nucléaires des déchets
des réacteurs de pilotage

Framatome EDF Cyclife

Source : Xerfi, d’après EDF, Framatome et presse spécialisée

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 47
3.2. CONSOLIDER SA POSITION DANS LE NUCLÉAIRE
Les principaux faits marquants

Consolidation des activités et principales opérations dans le nucléaire

Mois Opérateurs Commentaires

Mars EDF démarre la phase d’essais d’ensemble préalables au démarrage de l’EPR


EDF
2017 de Flamanville (50) en 2018.

Fruit du rapprochement des ingénieries d’EDF et d’Areva NP, la société


Edvance voit le jour. Cette dernière sera en charge des projets de conception
Mai et de réalisation (études, assistance à l’approvisionnement, montage et
EDF / Edvance
2017 mises en service) d’îlots nucléaires et de contrôle commande des nouveaux
réacteurs en construction, en France et à l’international. 80% de son capital
est détenu par EDF.

EDF et le CEA renforcent leur collaboration dans la R&D pour le nucléaire et


le numérique. Ce partenariat couvre les technologies pour l’usine nucléaire
Juin
EDF / CEA du futur, notamment la réalité virtuelle et augmentée, le développement de
2017
maquettes numériques, la fabrication additive, le big data et la
cybersécurité.

Juin L’Autorité de sûreté nucléaire valide la conformité de la cuve du réacteur de


EDF
2017 la centrale de Flamanville 3 (50).

L’Autorité de sûreté nucléaire impose à EDF la mise à l'arrêt temporaire des


Septembre
EDF quatre réacteurs de 900 mégawatts de la centrale nucléaire de Tricastin (26).
2017
L’organisme souhaite une mise en conformité du site.

EDF revoit le coût du projet d’Hinkley Point à la hausse. En cause, une


Juillet modification de la conception ainsi que du volume et du séquencement des
EDF
2017 travaux pour répondre aux demandes des autorités britanniques. Le surcoût
est estimé à environ 1,8 Md€.

La société suisse CNP met fin à son contrat qui lui octroie l’équivalent de 15%
Septembre
EDF / CNP de la production de la centrale de Fessenheim. EDF et CNP restent liés par un
2017
contrat d’allocation de production pour la centrale de Cattenom (57).

Conformément à une demande de l’ASN, EDF procède à l’arrêt provisoire des


Septembre quatre unités de production de la centrale nucléaire du Tricastin (26), le
EDF
2017 temps de renforcer une courte portion de la digue située au nord de la
centrale.

Framatome / En partenariat avec Lockheed Martin, Framatome signe avec Exelon un


Octobre
Exelon / Lockheed contrat d’environ 500 M€ pour la modernisation du système de contrôle
2017
Martin commande de la centrale de Calvert Cliffs (États-Unis).

EDF finalise l’acquisition d’une participation de 75,5 % au capital de New NP


Décembre
EDF / Areva anciennement détenue par Areva. À cette occasion, New NP est renommée
2017
Framatome.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 48
Les principaux faits marquants (suite)

Consolidation des activités et principales opérations dans le nucléaire (suite et fin)

Mois Opérateurs Commentaires

Décembre Framatome remporte un contrat de plus 86 M€ pour le remplacement des


Framatome
2017 générateurs de vapeur de la centrale nucléaire de Bruce (Canada).

Janvier EDF achève la phase des essais à froid de l’EPR de Flamanville dont la mise en
EDF
2018 service est confirmée pour la fin 2018.

Framatome (filiale d’EDF) entre en négociations exclusives avec Schneider


Janvier Framatome /
Electric pour lui racheter son activité automatisation dans le but d’élargir son
2018 Schneider Electric
portefeuille d’offres de systèmes de contrôle-commande.

Framatome crée une joint-venture avec l’Américain Lightbridge en vue de


Janvier Framtome /
développer, fabriquer et commercialiser des assemblages de combustible
2018 Lightbridge
basés sur la technologie de combustible nucléaire métallique de Lightbridge.

EDF remporte auprès de l’Italien Sogin son premier contrat de traitement des
déchets nucléaires. La Sogin est en charge de la déconstruction et de la
Février gestion des déchets en Italie. Le contrat de 28 M€ porte sur le traitement (tri,
EDF / Sogin
2018 conditionnement des déchets sur site, transport et traitement par fusion) de
1 800 tonnes de déchets métalliques issus de trois centrales nucléaires en
déconstruction.

EDF, en partenariat avec Westinghouse Electric Spain (WES), remporte


EDF /
Février l’appel d’offres pour la fourniture de prestations de services d’ingénierie
Westinghouse
2018 dans le cadre du démantèlement de l’unité de production n°1 de la centrale
Electric Spain
nucléaire de Vandellòs en Espagne. La durée du contrat est de 4 ans.

À la suite de la détection d’écarts de qualité sur certaines soudures du circuit


Avril secondaire principal de l’EPR de Flamanville (50), EDF lance des contrôles
EDF
2018 complémentaires. Le groupe lance également une expertise pour analyser les
causes et la nature de ces écarts.

Juin EDF annonce le démarrage du premier EPR dans le monde, à Taishan en


EDF
2018 Chine. Après une série de tests, le site sera raccordé au réseau électrique.

EDF acquiert Oreka Solutions. Cette start-up est spécialisée dans les outils de
Juin simulation 3D pour le démantèlement nucléaire. Cela permet au groupe de
EDF
2018 renforcer sa compétence dans le domaine de l'ingénierie du démantèlement
et de la gestion des déchets radioactifs.

EDF annonce retarde d’un an le démarrage de la centrale EPR de Flamanville


Juillet
EDF (50). De nouveaux problèmes de soudures sont à l’origine de ce nouveau
2018
report. Le coût de ce dépassement s’élève à 400 M€.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 49
3.3. ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Investir dans les énergies vertes
Dans un contexte de fortes incitations économiques (prix de rachat de l’électricité verte, etc.) et
réglementaires (Loi de transition énergétique, etc.), EDF a fait le choix de se tourner vers les énergies
renouvelables. Le groupe s’est ainsi fixé comme objectif de multiplier par deux sa capacité nette installée
d’énergies renouvelables, de 28 GW à 50 GW d’ici à 2030. Fin 2017, l’opérateur a notamment lancé le « Plan
solaire » dont l’ambition est d’atteindre une capacité de production de 30 GW en France à partir du
photovoltaïque à l’horizon 2035. Le développement dans les énergies vertes constitue ainsi un levier de
différenciation non négligeable pour le groupe en tant que fournisseur d’électricité. EDF Énergies Nouvelles
intervient ainsi sur l’ensemble de la chaîne de valeur de toutes les énergies renouvelables

Ce virage stratégique a également des impacts sur le parc de centrales thermiques (gaz naturel, charbon et
fioul), source historique de production d’électricité. En effet, depuis plusieurs années, EDF a entamé un
processus de désengagement de ce type de centrales au charbon en raison notamment d’une forte
diminution de leur rentabilité. En mai 2017, l’électricien a définitivement fermé sa centrale thermique au
fioul de Porcheville (78). D’une puissance de 2 400 MW, cette unité était utilisée de façon épisodique afin de
faire face à des pics de consommation.

Capacité nette installée d’EDF Énergies Nouvelles par filière (*)


Unité : MW

8 000 Eolien Solaire Autres filières (**) 190,0


7 000 1 141,5
210,3 208,2
6 000
208,1 572,4 620,9
5 000 203,1
169,3 515,7
4 000 161,5 542,3
409,6
3 000 183,3 6 487,7
340,6 5 433,8
156,2 5 348,8
163,4 233,2 4 388,1
2 000 68,2 3 629,2 4 018,9
12,9 2 246,7 2 789,5
1 000 2 032,6
1 388,1
0
2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

(*) Capacité correspondant à la part du capital détenue par EDF Énergies Nouvelles /
(**) Hydraulique, biogaz, biomasse-cogénération / Traitement Xerfi / Source : EDF

Capacité nette installée d’EDF dans les énergies renouvelables par zone géographique
Unité : part en % du total

Reste de l'Europe
14,1%

Amérique
France 13,2%
69,1%
Asie
2,1%
Afrique
1,5%

Traitement Xerfi / Source : EDF, données 2017


Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 50
3.3. ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES
Les principaux faits marquants

Investissements dans les énergies renouvelables

Mois Opérateurs Commentaires

Septembre EDF lance Vert électrique, une nouvelle gamme d’offres de fourniture
EDF
2017 d’électricité pour les clients particuliers.

Décembre EDF investit 30 M€ sur 3 ans pour la rénovation de son usine hydroélectrique
EDF
2017 de Tarascon-sur-Ariège (09).

EDF lance le Plan Solaire. Entre 2020 et 2035, le groupe, via sa filiale EDF
Décembre Énergies Nouvelles, ambitionne de développer et construire 30 GW de
EDF
2017 solaire photovoltaïque en France. Ce volume représente quatre fois les
capacités actuelles de production d’énergie solaire.

EDF lance Vert Électrique Auto, une offre de fourniture d’électricité d’origine
Janvier
EDF renouvelable adaptée aux clients qui rechargent leur voiture électrique ou
2018
hybride à leur domicile.

EDF annonce le Plan Stockage Électrique avec pour objectif de devenir le


leader européen du secteur d’ici à 2035. Le groupe ambitionne de
Mars
EDF développer 10 GW de nouveaux moyens de stockage dans le monde d’ici à
2018
2035 en plus des 5 GW déjà exploités. Cela représente un investissement de
8 Md€.

Avril EDF Énergies Nouvelles devient EDF Renewables pour l’ensemble de ses
EDF EN
2018 filiales à l’international.

EDF met en service sa première installation d’énergies renouvelables aux


Émirats arabes unis. Le parc comprend 200 MW de capacité photovoltaïque
Mai EDF / Émirats
et constitue la première tranche d’un ensemble de 800 MW, appelé Dewa III
2018 arabes unis
pour lequel EDF s’est associée avec Masdar et avec Dubai Electricity and
Water Authority (DEWA).

EDF acquiert le projet de parc éolien en mer Neart na Gaoithe auprès de


Mai EDF / Mainstream Mainstream Renewable Power, acteur de l’éolien et du solaire. Installé en
2018 Renewable Power Ecosse, le parc générera une puissance de 450 MW et sera mis en service en
2023.

EDF et McPhy signent un accord de partenariat pour le développement de


l’hydrogène décarboné en France et à l’international. Installée dans la
Juin
EDF / McPhy Drôme, McPhy est spécialisée dans les équipements de production, de
2018
stockage et de distribution d’hydrogène. A l’occasion cette collaboration,
EDF acquiert 21,7% du capital de la société.

Le Président de la République française confirme les trois projets éoliens en


Juin
EDF mer de Fécamp, Courseulles-sur-Mer et Saint-Nazaire développé par EDF
2018
Énergies Nouvelles.

EDF vend 49% de ses parts dans différents programmes éoliens au Royaume-
Juin
EDF Uni. Le groupe récolte ainsi près de 800 M€ afin d’investir dans de nouveaux
2018
projets de production d’énergie renouvelable.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 51
3.4. SE DIVERSIFIER DANS LES SERVICES ÉNERGÉTIQUES
Développer les revenus liés aux prestations de services
Dans le cadre de la transition énergétique, EDF ambitionne de se positionner comme un acteur de référence
sur le marché des services énergétiques (réseaux de chaleur bas carbone, éclairage intelligent, valorisation
des déchets, transports électriques, etc.) et des solutions d’efficacité énergétique. Cette ambition, soulignée
dans le Plan Cap 2030 s’exprime via sa nouvelle marque ombrelle, EDF solutions énergétiques. Le groupe
s’est ainsi fixé comme objectif de doubler son chiffre d’affaires dans le secteur des services énergétiques à
l’horizon 2025.
Pour répondre aux objectifs ambitieux fixés par les pouvoirs publics, la mobilisation des dispositifs destinés à
optimiser les performances énergétiques et à réduire l’impact environnemental du bâtiment et de l’industrie
apparaît primordiale. EDF dispose déjà de structures d’envergure sur ce marché, à l’image de ses filiales
Dalkia ou Citelium.
Par ailleurs, EDF a fait son entrée sur des marchés de niche. Il est désormais présent sur le secteur de
l’agrégation des productions renouvelables via sa filiale Agregio, lancée en septembre 2017. Le groupe se
positionne également sur le segment du stockage d’énergie. Il a d’ailleurs annoncé, en mars 2018, un Plan
Stockage Électrique avec pour objectif de devenir le leader européen du secteur d’ici à 2035.

Principaux faits marquants du groupe dans les services énergétiques

Opérateurs /
Mois Commentaires
Pays
EDF lance des solutions de recharge spécialement conçues pour les
Mars
EDF personnes résidant en habitat collectif et souhaitant recharger leur véhicule
2017
électrique sur leur place de parking.

EDF crée EDF Nouveaux Business (EDF NB). À la fois fonds d’investissement
et incubateur, cette société a prévu d’investir 40 M€ dans 10 start-up d’ici à
EDF / EDF
Septembre 2 ans. Cinq domaines sont privilégiés : l’efficacité énergétique, le confort
Nouveaux
2017 durable dans l’habitat et la maison intelligente, l’energy cloud (pilotage des
Business
systèmes énergétiques décentralisés), la ville durable, et l’entreprise du
futur.

EDF lance sa nouvelle filiale Agregio. Cette dernière est destinée aux
producteurs d’électricité qui disposent de capacités de production
renouvelables (éolien, solaire, etc.), et aux clients consommateurs
Septembre d’électricité (industriels, entreprises, etc.). Pour les premiers, Agregio
EDF / Agregio
2017 propose des offres sur-mesure pour optimiser et vendre leur production sur
les marchés, en leur sécurisant des revenus dans la durée. Pour les seconds,
Agregio offre des solutions pour ceux qui veulent réduire ou déplacer leur
consommation contre rémunération.

Agregio signe un contrat d’agrégation pour les projets en développement de


Agregio / JP JP Énergie Environnement. Ce contrat prévoit qu’Agregio réalise l’agrégation
Février
Énergie de la production et des capacités de l’ensemble des parcs éoliens et solaires
2018
Environnement photovoltaïques en cours de développement par JP Énergie Environnement
pour 350 MW sur 5 années.

EDF annonce la création d’une nouvelle start-up, Metroscope, à destination


de ses clients industriels. Cette société propose un diagnostic automatique
Mars
EDF d’installation industrielle pour identifier un aléa affectant son process
2018
industriel et susceptible de générer une perte de production, une
détérioration durable d’un composant, voire l’arrêt de l’installation.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 52
3.5. TROUVER DE NOUVEAUX MOTEURS DE CROISSANCE À L’INTERNATIONAL
Tirer profit des marchés émergents
EDF ambitionne de multiplier par trois la part de ses revenus tirés de l’international. Il s’agit aussi de réduire
sa dépendance au prix de l’électricité sur le marché européen où il réalise la majeure partie de son chiffre
d’affaires. Le groupe entend ainsi développer ses revenus au sein des pays émergents. L’Asie/Pacifique,
l’Afrique, le Moyen/Proche-Orient et Amérique latine sont des régions ciblées. En effet, elles représentent
des marchés d’avenir, en raison d’éléments économiques et démographiques favorables et des besoins
énergétiques qui en découlent.

EDF est notamment très présent aux Émirats arabes unis où il participe à la réalisation de la centrale solaire
Mohammed bin Rashid Al Maktoum de 800 MW et a remporté un contrat pour la réalisation d’une centrale
hydraulique de type STEP (station de transfert d’énergie par pompage) d’une puissance de 250 MW en
novembre 2017. En outre, le groupe collabore avec DEWA (Dubai Electricity and Water Authority) dans le
développement de stations de rechargement des véhicules électriques ainsi que sur des projets de R&D dans
les domaines de smart grids, de l’efficacité énergétique et du stockage d’énergie.

Principales opérations d’EDF sur les marchés internationaux

Mois Pays Commentaires

EDF, via EDF Énergies Nouvelles, et Elsewedy Electric Group s’associent pour
Octobre
Égypte la conception, la construction et l’exploitation de deux centrales solaires
2017
d’une puissance totale de 100 MWac en Égypte.

EDF, via EDF Énergies Nouvelles, met en service trois centrales solaires en
Novembre Inde dont la puissance cumulée atteint 87 MWc. Elles s’ajoutent aux
Inde
2017 capacités solaires en exploitation du groupe dans le pays, qui s’élèvent à
207 MWc.

EDF et Dubai Electricity and Water Authority (DEWA) signent un contrat pour
Novembre Émirats Arabes la réalisation d’une centrale hydraulique de type STEP (station de transfert
2017 Unis d’énergie par pompage) située à la frontière entre les Émirats arabes unis et
Oman. L’ouvrage aura une puissance de 250 MW.

EDF remporte deux contrats d’envergure dans le domaine des services


énergétiques en Chine. Le premier, conclu avec la municipalité de Sanya,
porte sur la conception, la construction et l’exploitation pendant 30 ans d’un
Janvier
Chine réseau de stations de production d’eau glacée et d’eau chaude sanitaire. Le
2018
second est conclu avec la ville de Lingbao prévoit la construction et
l’exploitation pendant 30 ans d’une centrale de cogénération biomasse de
35 MW.

EDF et Off-Grid Electric (OGE) lancent une nouvelle offre de kits solaires off-
Janvier grid destinés au marché du Ghana. Cette technologie permet de substituer
Ghana
2018 l’énergie solaire aux sources émettrices de CO2 (pétrole lampant, bougies,
paraffine, etc.).

EDF et l’énergéticien indien NPCIL signent un accord pour la réalisation de


Mars
Inde 6 EPR à Jaitapur en Inde. Le projet aura une puissance totale de 10 GW. Le
2018
groupe français fournira la technologie EPR.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 53
Tirer profit des marchés émergents (suite)

Principales opérations d’EDF sur les marchés internationaux (suite et fin)

Mois Pays Commentaires

Le gouvernement vietnamien confirme EDF en tant que leader du


consortium chargé d’étudier le projet de construction d’une centrale à cycles
Mars
Vietnam combinés gaz de 2 000 MW, à Son My. La mise en service est prévue pour
2018
2023/2024 et permettra de répondre à la forte croissance de la demande
électrique dans le sud du pays.

En partenariat avec l’énergéticien Chilien AME, EDF acquiert auprès d’AES


Gener 750 MW de capacités de production d’électricité flexibles (gaz et
Mai pointe). Cette opération accompagnera le développement des projets
Chili
2018 renouvelables du groupe au Chili en complétant la variabilité de la
production éolienne et solaire. La transaction concerne le cycle combiné au
gaz naturel (379 MW) et trois turbines à combustion de pointe (371 MW).

EDF remporte un contrat d’accompagnement (smart city) du futur quartier


Mai de Rublyovo Arkhangelskoye, à Moscou (Russie). Le groupe sera chargé de la
Russie
2018 planification énergétique et urbaine du quartier via une plateforme de
simulation 3D des scénarios.

Liste non exhaustive / Source : Xerfi, d’après presse et opérateurs

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 54
4. LES DONNÉES FINANCIÈRES

LES DONNEES FINANCIERES

4.1. LE PANORAMA DES ÉLÉMENTS FINANCIERS 56


Les chiffres clés 56
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS 57
Le compte d’exploitation 57
Le bilan consolidé en valeur 58
La structure du bilan consolidé 59
Les principaux ratios 60
Les définitions 61

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 55
4.1. LE PANORAMA DES ÉLÉMENTS FINANCIERS
Les chiffres clés

Dégradation des performances opérationnelles en 2017


La baisse de l’activité (-2,2%) et la hausse des achats d’énergie (+13%), qui comprennent les
achats d’énergie produite par des tiers, y compris celle issue de la cogénération en vue de la
revente, ont engendré une détérioration du taux d’excédent brut d’exploitation du groupe EDF
pour la deuxième année consécutive. L’indicateur est ainsi tombé à 19,7% au cours de l’exercice
2017, contre 23,1% un an auparavant, soit une érosion de 3,4 points.

Amélioration de l’endettement financier net


S’il reste à un niveau élevé, l’endettement financier net d’EDF s’est néanmoins réduit au cours de
l’exercice 2017, pour se porter à 33,0 Md€ (-11,8% sur un an). Cette diminution illustre
notamment la mise en place d’un plan de cession d’actifs d’environ 10 Md€ sur la période 2015-
2020. En 2017, le groupe a ainsi finalisé la vente de sa filiale polonaise, EDF Polska. Au début de
l’exercice 2017, EDF avait cédé RTE (gestionnaire du réseau électrique en France) à la Caisse des
dépôts (CDC) et CNP Assurance. Par ailleurs, les investissements nets se sont repliés de près de
16%.

Principaux chiffres clés du groupe EDF


Unités : million d’euros, part en % du chiffre d’affaires et % des variations annuelles
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Chiffre d'affaires 69 632 71 203


Évolution du chiffre d’affaires (%) -2,2% nd
Marge brute 31 991 35 153
Évolution de la marge brute (%) -9,0% nd
Taux de marge brute (en % du CA) 45,9% 49,4%
Résultat net part du groupe 3 173 2 851
Part en % du chiffre d’affaires 4,6% 4,0%

Actifs non circulants / immobilisations 204 324 195 309


Actifs circulants 76 428 81 111
Capitaux propres 48 698 41 362
Dettes non courantes 176 287 176 788
Dettes courantes 55 767 61 381
Total de bilan (actif / passif) 280 752 281 640
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 56
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS
Le compte d’exploitation

Compte d’exploitation consolidé du groupe EDF


Unité : million d’euros
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Chiffre d'affaires 69 632 71 203

Marge brute 31 991 35 153


Frais de R&D -611 -662
Frais de personnel -12 456 -12 543
Résultat opérationnel 5 637 7 514
Résultat financier -2 236 -3 333
Impôts -147 -1 388
Résultat net consolidé 3 289 3 011
Intérêts minoritaires 116 160
Résultat net part du groupe 3 173 2 851

Effectifs 153 033 154 845


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Compte d’exploitation consolidé du groupe EDF


Unité : part en % du chiffre d’affaires consolidé
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Chiffre d'affaires 100,0% 100,0%

Marge brute 45,9% 49,4%


Frais de R&D -0,9% -0,9%
Frais de personnel -17,9% -17,6%
Résultat opérationnel 8,1% 10,6%
Résultat financier -3,2% -4,7%
Impôts -0,2% -1,9%
Résultat net consolidé 4,7% 4,2%
Intérêts minoritaires 0,2% 0,2%
Résultat net part du groupe 4,6% 4,0%
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 57
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS
Le bilan consolidé en valeur

Actif du groupe EDF


Unité : million d’euros
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Actifs non circulants 204 324 195 309


dont immobilisations incorporelles 19 932 16 373
dont immobilisations corporelles 137 968 131 253
dont immobilisations financières 46 424 43 774

Actifs circulants 76 428 81 111


dont stocks 14 138 14 101
dont créances clients 23 411 23 296
dont disponibilités 3 692 2 893

Actifs détenus en vue de leur vente - 5 220

Total de l'actif 280 752 281 640


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Passif du groupe EDF


Unité : million d’euros
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Capitaux propres 48 698 41 362


dont part du groupe 41 357 34 438
dont intérêts minoritaires 7 341 6 924

Dettes non courantes 176 287 176 788


dont provisions 71 373 69 738

Dettes courantes 55 767 61 381


dont fournisseurs 13 994 13 031

Passif liés aux actifs détenus en vue de leur vente - 2 109

Total du passif 280 752 281 640


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 58
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS
La structure du bilan consolidé

Actif du groupe EDF


Unité : part en % du total du bilan
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Actifs non circulants 72,8% 69,3%


dont immobilisations incorporelles 7,1% 5,8%
dont immobilisations corporelles 49,1% 46,6%
dont immobilisations financières 16,5% 15,5%

Actifs circulants 27,2% 28,8%


dont stocks 5,0% 5,0%
dont créances clients 8,3% 8,3%
dont disponibilités 1,3% 1,0%

Actifs détenus en vue de leur vente - 1,9%

Total de l'actif 100,0% 100,0%


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Passif du groupe EDF


Unité : part en % du total du bilan
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Capitaux propres 17,3% 14,7%


dont part du groupe 14,7% 12,2%
dont intérêts minoritaires 2,6% 2,5%

Dettes non courantes 62,8% 62,8%


dont provisions 25,4% 24,8%

Dettes courantes 19,9% 21,8%


dont fournisseurs 5,0% 4,6%

Passif liés aux actifs détenus en vue de leur vente - 0,7%

Total du passif 100,0% 100,0%


Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 59
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS
Les principaux ratios

Ratios financiers du groupe EDF

Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Taux de marge brute (%) 45,9% 49,4%


Frais de personnel / chiffre d'affaires (%) 17,9% 17,6%
Chiffre d'affaires par salarié (millier EUR) 455,0 459,8
Couverture de l'actif net (%) 17,3% 14,7%
Taux d'endettement (%) nd nd
Rentabilité nette des capitaux propres (%) 6,8% 7,3%
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Évolution de l’activité du groupe EDF


Unité : % des variations annuelles
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Variation du chiffre d’affaires -2,2% nd


Variation des achats consommés 4,4% nd
Variation de la marge brute -9,0% nd
Variation des frais de R&D -7,7% nd
Variation des frais de personnels -0,7% nd
Variation du résultat opérationnel -25,0% nd
Variation des impôts -89,4% nd
Variation du résultat net consolidé 9,2% nd
Variation du résultat net part du groupe 11,3% nd
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Évolution de la structure financière du groupe EDF


Unité : % des variations annuelles
Date de clôture de l'exercice 31/12/2017 31/12/2016

Variation des immobilisations 4,6% nd


Variation de l'actif circulant -5,8% nd
Variation du total du bilan (actif/passif) -0,3% nd
Variation des capitaux propres 17,7% nd
Variation des dettes non courantes -0,3% nd
Variation des dettes financières ns nd
Variation des dettes courantes -9,1% nd
Source : Xerfi, d’après les données financières du groupe

Méthodologie : les éléments financiers 2016 et 2017 sont aux normes IFRS. Ils portent sur des données auditées, publiées par le
groupe en avril 2018.

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 60
4.2. LES INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET FINANCIERS
Les définitions

Définitions des ratios et indicateurs

EVOLUTION DE L’ACTIVITE

Variation du revenu (%) Variation annuelle


Variation des achats consommés (%) Variation annuelle
Variation de la marge brute (%) Variation annuelle
Variation des frais de R&D (%) Variation annuelle
Variation des frais de personnel (%) Variation annuelle
Variation du résultat opérationnel (%) Variation annuelle
Variation des impôts (%) Variation annuelle
Variation du résultat net consolidé (%) Variation annuelle
Variation du résultat net part du groupe (%) Variation annuelle

MARGES D’ACTIVITE

Taux de marge commerciale (%) Marge commerciale/Ventes de marchandises


Taux de marge brute (%) Marge brute/Production

VARIATIONS DE LA STRUCTURE FINANCIERE

Variation des immobilisations (%) Variation annuelle


Variation de l’actif circulant (%) Variation annuelle
Variation du total du bilan (%) Variation annuelle
Variation des capitaux propres (%) Variation annuelle
Variation des dettes non courantes (%) Variation annuelle
Variation des dettes financières (%) Variation annuelle
Variation des dettes courantes (%) Variation annuelle

GESTION ET STRUCTURE FINANCIERE

Couverture de l'actif net Fonds propres/actif immobilisé net


Taux d’endettement (%) Dettes à caractère financier/Fonds propres

RENTABILITE

Rentabilité nette des capitaux propres (%) Résultat Net / Fonds propres
Source : Xerfi, modèle Mapsis

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 61
5. LA BASE DE DONNÉES

LA BASE DE DONNEES

5.1. LA BASE DE DONNÉES 63


Les principaux indicateurs 63

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 62
5.1. LA BASE DE DONNÉES
Les principaux indicateurs

Chiffres clés du groupe

2017 2016
Production mondiale d’électricité 580,8 TWh 583,9 TWh
Production mondiale d’électricité nucléaire 447,7 TWh 455,4 TWh
Production mondiale d’électricité à cycle combiné au gaz 50,1 TWh 46,7 TWh
Production mondiale d’électricité hydraulique et autres énergies
56,0 TWh 58,4 TWh
renouvelables
Production mondiale d’électricité thermique hors gaz 21,7 TWh 23,4 TWh
Capacités nettes installées de production d’électricité
129,3 GW 137,5 GW
dans le monde
Nombre de clients EDF dans le monde 35,1 millions 37,1 millions
Source : EDF

Effectifs salariés du groupe


Unités : nombre de salariés, % des variations annuelles
Effectifs Variation
2009 150 498 nd
2010 150 020 -0,3%
2011 156 168 4,1%
2012 159 740 2,3%
2013 158 467 -0,8%
2014 158 161 -0,2%
2015 156 312 -1,2%
2016 154 845 -0,9%
2017 152 033 -1,8%
Traitement Xerfi / Source : EDF

Effectifs salariés du groupe par zone géographique


Unités : nombre de salariés, part en % des effectifs totaux
Effectifs salariés Part
France 129 881 85,4%
Royaume-Uni 14 753 9,7%
Italie 5 144 3,4%
Belgique 1 940 1,3%
Autres 315 0,2%
Total 152 033 100,0%
Source : EDF, données 2017

Actionnariat du groupe
Unité : part en % du capital d'EDF
Actionnariat
État 83,5%
Institutionnels et particuliers 15,2%
Actionnariat salarié 1,2%
Actions autodétenues 0,1%
Total 100,0%
Source : EDF, données au 31/12/2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 63
Les principaux indicateurs (suite)

Dividende net distribué par le groupe


Unités : euros par action, % des variations annuelles
Dividende net Variation
2006 1,16 nd
2007 1,28 10,3%
2008 1,28 0,0%
2009 1,15 -10,2%
2010 1,15 0,0%
2011 1,15 0,0%
2012 1,25 8,7%
2013 1,25 0,0%
2014 1,25 0,0%
2015 1,10 -12,0%
2016 0,90 -18,2%
2017 0,46 -48,9%
Traitement Xerfi / Source : EDF

Chiffre d'affaires consolidé du groupe


Unités : million d'euros, % des variations annuelles
Chiffre d’affaires Variation
2006 58 932 nd
2007 59 637 1,2%
2008 63 847 7,1%
2009 59 140 -7,4%
2010 63 922 8,1%
2011 65 307 2,2%
2012 72 178 10,5%
2013 71 916 -0,4%
2014 73 383 2,0%
2015 75 006 2,2%
2016 71 203 -5,1%
2017 69 632 -2,2%
Traitement Xerfi / Source : EDF

Evolution de l'activité du groupe EDF par secteur opérationnel


Unités : millions d'euros, % des variations annuelles et part en % du total
2017 2016 Évolution 2016/2017 Part en 2017
France 40 265 39 524 1,9% 57,8%
dont Production et commercialisation 34 533 34 137 1,2% 49,6%
dont Activités régulées 5 732 5 387 6,4% 8,2%
Italie 9 918 11 105 -10,7% 14,2%
Royaume-Uni 8 681 9 266 -6,3% 12,5%
Autre international 4 649 5 138 -9,5% 6,7%
Autres métiers 6 119 6 170 -0,8% 8,8%
Total 69 632 71 203 -2,2% 100,0%
Traitement Xerfi / Source : EDF
Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 64
Les principaux indicateurs (suite)

Excédent brut d'exploitation (EBE) du groupe EDF


Unités : million d'euros, part en % du chiffre d'affaires consolidé, % des variations annuelles en valeur
EBE Taux d’EBE Variation
2006 14 393 24,4% nd
2007 15 210 25,5% 5,7%
2008 14 240 22,3% -6,4%
2009 15 929 26,9% 11,9%
2010 14 156 22,1% -11,1%
2011 14 939 22,9% 5,5%
2012 15 998 22,2% 7,1%
2013 16 099 22,4% 0,6%
2014 17 279 23,7% 7,3%
2015 17 601 23,5% 1,9%
2016 16 414 23,1% -6,7%
2017 13 742 19,7% -16,3%
Traitement Xerfi / Source : EDF

Production du parc installé du groupe en France par source d’énergie


Unités : puissance en MW, part en % de la production totale en France et % des variations annuelles
Puissance Puissance Évolution
Part Part
en 2017 en 2016 2016/2017
Nucléaire 63 130 68,4% 63 130 68,4% 0,0%
Hydraulique 19 767 21,4% 19 956 21,7% -0,9%
Thermique 9 436 10,2% 9 175 9,9% 2,8%
Total 92 333 100,0% 92 261 100,0% 0,1%
Traitement Xerfi / Source : EDF

Ventes d’électricité du groupe en France par type de client


Unités : ventes d’électricité en TWh, part en % des ventes et % des variations annuelles en valeur
Ventes Ventes Évolution
Part Part
en 2017 en 2016 2016/2017
Collectivités, entreprises
145,4 46,9% 146,6 45,8% -0,8%
et professionnels hors tarif historique
Particuliers 127,7 41,3% 133,9 41,9% -4,6%
Collectivités, entreprises
36,6 11,8% 39,4 12,3% -7,1%
et professionnels au tarif historique
Total 309,7 100,0% 319,9 100,0% -3,2%
Traitement Xerfi / Source : EDF

Ventes de gaz naturel du groupe en France par type de client


Unités : ventes de gaz naturel en TWh, part en % des ventes
Ventes en 2017 Part
Entreprises et professionnels 17,1 56,8%
Particuliers 13,0 43,2%
Autres (*) 0,0 0,0%
Total 30,1 100,0%
(*) Collectivités territoriales, bailleurs sociaux, entreprises locales de distribution et tertiaire public
Traitement Xerfi / Source : EDF

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 65
Les principaux indicateurs (suite)

Consommation primaire d'électricité en France


Unités : GWh, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Montant 434 572,3 441 964,8 429 465,1 431 164,1 426 619,3 416 017,4
Variation 3,2% 1,7% -2,8% 0,4% -1,1% -2,5%
Traitement Xerfi / Source : SDES

Production nette d'électricité en France


Unités : GWh, % des variations annuelles
2012 2013 2014 2015 2016 2017
Montant 540 145,1 548 793,7 538 360,6 544 176,8 529 482,9 526 642,9
Variation -0,3% 1,6% -1,9% 1,1% -2,7% -0,5%
Traitement Xerfi / Source : SDES

Prix spot de l’électricité en France


Unités : €/MWh (moyenne annuelle), % des variations annuelles
2015 2016 2017 (e)
Prix 38,8 36,9 45,2
Variation 10,8% -4,8% 22,4%
Traitement Xerfi / Source : CRE via EPEX

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 66
6. SOURCES D’INFORMATION

SOURCES D’INFORMATION

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 67
Sources d’information (suite)

Les organismes officiels

AIE
Agence internationale de l’énergie
9, rue de la Fédération - 75739 Paris Cedex 15
Tél. : 01 40 57 65 00 – Fax : 01 40 57 65 09
www.iea.org

CRE
Commission de régulation de l’énergie
15, rue Pasquier - 75379 Paris Cedex 08
www.cre.fr

Ministère de l’écologie et du développement durable


Tour Pascal A et B - 92055 La Défense Cedex
Tél. : 01 40 81 21 22
www.developpement-durable.gouv.fr

RTE
Réseau de transport d’électricité
1, terrasse Bellini - 92919 La Défense Cedex
www.rte-france.com

La presse spécialisée

ATEE
Association Technique Energie Environnement
47, avenue Laplace - 94117 Arcueil Cedex
Tél. : 01 46 56 91 43 – Fax : 01 49 85 06 27
www.atee.fr

Usine Nouvelle
Immeuble Parc II – 10 Place du Général de Gaulle – 92160 Antony
Tél. : 01 77 92 92 92 – Fax : 01 77 92 99 10
www.usinenouvelle.com

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 68
Sources d’information (suite)

Les sites des groupes

Centrica
www.centrica.com

E.ON
www.eon.com

EDF
www.edf.com

Enel
www.enel.com

Engie
www.engie.com

Iberdrola
www.iberdrola.es

RWE
www.rwe.com

SSE
www.sse.com

Vattenfall
www.corporate.vattenfall.com

Les taux de change utilisés dans l’étude

Couronne suédoise
Taux de change moyen pour l’année 2017 : 1 EUR = 9,8438 SEK

Livre britannique
Taux de change moyen pour l’année 2017 : 1 EUR = 0,8872 GBP

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 69
Sources d’informations (suite)

Pour en savoir plus

Le marché et la filière du gaz en France


8SCO05 – Juin 2018

Le marché de l'agrégation d'énergie à l'horizon 2023


8SCO53 – Mai 2018

La filière nucléaire française


8CHE19 – Avril 2018

Le marché et la filière de l’électricité en France


8SCO07 – Avril 2018

Les réseaux collectifs de chauffage et de climatisation


7SOC06 – Novembre 2017

Les nouvelles énergies hydrauliques et marines


7SCO26 – Mai 2017

Etude strictement réservée à EY EXPERTS ASSOCIES ( 101146 ).

Diffusion interdite Paris, le 20/09/2019


EDF | Juillet 2018
Reproduction interdite – la photocopie non autorisée est un délit (Code de la Propriété Intellectuelle) 70