Vous êtes sur la page 1sur 3

Faculté de Technologie

Département de l’Electronique

2 éme année Master Systèmes de Télécommunications

Année universitaire 2017-2018

Corrigés de l’Examen du module Réseaux sans fil et


réseaux mobiles
Réponses aux questions de cours :
1-

Le premier schéma est appelé piconet, qui peut prendre en charge jusqu’à huit terminaux, avec
un maître et huit esclaves. Le terminal maître gère les communications avec les différents
esclaves.
Un autre schéma de communication consiste à interconnecter des piconets pour former un
scatternet. Comme les communications se font toujours sous la forme maître-esclave, le maître
d’un piconet peut devenir l’esclave du maître d’un autre piconet.
2) A quoi ça sert les temps d’attente constants DIFS et SIFS ?
Le SIFS (Short Inter Frame Space) de 28 µs est utilisé pour séparer les transmissions appartenant à un
même dialogue (par exemple Fragment – ACK). C’est le plus petit écart entre deux trames et il y a au plus
une seule station autorisée à transmettre après cet intervalle.
Le DIFS (Distributed IFS) de 128 μs est l’intervalle utilisé par une station voulant commencer une
nouvelle transmission
la figure illustre les communications entre différentes stations. Après émissions des données, les autres
stations attendent un temps SIFS pour recevoir un ACK. La station source attend un temps DIFS et un
back-off pour s’assurer que le support est libre puis transmet à son tour. Elle reçoit un ACK après un
temps SIFS.
3- Réseaux Wimax
La desserte avec Wimax : Le but de la desserte est de relier le client final à un réseau métropolitain afin
qu'il puisse accéder à Internet. Ce service est habituellement effectué par les DSLAM ou les
hotspots WIFI
WIMAX en tant que collecteur : Dans un réseau, la collecte consiste à relier les points d'accès (hotspots
WIFI ou DSLAM) au backbone de l'opérateur principal (fournisseur) assurant ainsi la connexion avec
Internet.
On appelle ce mécanisme le backhauling de hotspots. Contrairement à la desserte, la collecte se fait en
"ligne de vue" (LOS), grâce à des émetteurs Wimax placés suffisamment haut (sur des antennes).
b)- quelle est la différence entre les liaisons LOS et NLOS ?
LoS : Line-of-Sight (signal ligne de vue) aucune obstruction entre deux stations.
NLoS : Non Line-of-Sight (Sans ligne de vue) certains objets comme des arbres viennent interférer
c) LOS : couche physique pour les fréquences entre 10 et 66 Ghz
NLOS : couche physique pour les fréquences 2,5 et 11 Ghz
d)- quel est le principe de la modulation adaptative ?
Modulation en fonction du rapport Signal/Bruit
Compromis entre la bande passante et la portée
Augmentation du nombre de symboles transmis entraîne plus de sensibilité aux interférences
e)- Comment peut-on remédier aux phénomènes du multipath dans les réseaux Wi-Max ?
Un moyen d’intervenir sur le multipath est d’utiliser la technique de multiplexage OFDM en utilisant
plusieurs sous-canaux.
4- 4G

PGW, Packet GateWay


• achemine les données vers le terminal + les données du terminal vers l’Internet
• assure certaines fonctions de sécurité
Solution exercice1
a-

b- Les informations transmises sur un réseau GSM sont du type : voix, SMS,
données internet.
c- B = 915 – 890 = 25 MHz
#canaux(B=25) = 25*10^6 / (200*10^3) = 125
#canaux(B=75) = 375
d- On en conclut qu'on a 500 (125+375) canaux disponibles simultanément sans
multiplexage.
e- Avec multiplexage on multiplie ce nombre par 7 (pas 8 car il y a le canal de contrôle).
Il y a donc 3500 de communications simultanées possibles

Solution exercice2
Puisqu’un slot dure 625 s, le temps est découpé en 1 600 slots par seconde. Un esclave ne peut utiliser que
800 trames par seconde.
2. Une trame Bluetooth dure au maximum : 5 652 s = 3 125 s.
3. Puisque Bluetooth et Wi-Fi opèrent dans la même bande de fréquences et utilisent les mêmes canaux, ils
interfèrent. Il faut que les groupes de travail 802.11 et 802.15 se concertent pour proposer une solution pour
la coexistence de ces deux réseaux dans un même local. Dans le cas contraire, les entreprises devront
choisir une des deux solutions en compétition. Il en résultera un rapport de force qui pourra contraindre
l’un des deux protagonistes à modifier son standard pour supprimer les interférences avec l’autre.
4. Avec un débit de 64 kbit/s, la durée de 1 bit vaut : 15,625 s. On peut transmettre 200 bits dans une
trame de longueur maximale.
5. Le moyen le plus simple pour minimiser les collisions consiste à détecter une éventuelle émission
pendant un temps supérieur au délai de propagation le plus long, en tenant compte de la portée du réseau.

Vous aimerez peut-être aussi