Vous êtes sur la page 1sur 6

Corsaire du Roy

Corsaire
du Roy
Un bateau corsaire français est amarré au port depuis longtemps, au point d’être devenu
une sorte d’hôtel pour son équipage… Celui-ci est au chômage depuis deux ans à la suite
d’un accord de paix signé entre la Grande-Bretagne et la France. Les corsaires sont même
surveillés par la marine royale. L’équipage s’ennuie, le capitaine Roscoff déprime et la
belle Gwenola la Teigne fait du zèle pour s’occuper : elle n’arrête pas de se trouver des
missions imaginaires.
Des marins, qui pêchent au filet au large, découvrent une bouteille qu’ils rapportent au
capitaine. Son second, un vieux au grimoire, lui dit que ces histoires de bouteilles, c’est du
déjà-vu et que les cartes au trésor sont des blagues de l’ennemi pour éloigner les corsaires
de leur vrai but : capturer des navires anglais ! Le capitaine ouvre la bouteille, un djinn
en sort ! Il s’agit de Sharaf Edin, un lointain cousin égaré du génie du célèbre Aladin.
Le djinn s’adresse au capitaine et lui demande de formuler trois vœux comme le veut la
tradition, mais à une condition : le capitaine s’engage à le ramener ensuite dans la Mer
rouge d’où il pourra rejoindre sa ville natale. Le vieux au grimoire lui rétorque qu’il a déjà
lu cette histoire dans un livre barbaresque. Sharaf Edin le contredit et lui rappelle que c’est
l’histoire de son cousin Aladin ! Aussi ajoute-t-il que les conteurs l’ont toujours oublié car
personne n’avait encore retrouvé sa bouteille.
Que les temps changent et surtout que le cours du vœu n’est plus le même par les temps Titre : Corsaire du Roy
qui courent. Tome : One shot
En mer, le navire prend la direction de l’île de l’Espadon après avoir semé une frégate de
la marine royale et deux trois-mâts anglais. Sur leur route, ils croisent des pirates de la Auteurs : Tarek, scénario – Vincent Pompetti, dessins
pire espèce : la bande de Jack Raffle-tout, le voleur des mers froides. Une terrible bataille et couleurs.
navale s’engage entre les deux bateaux… L’équipage du capitaine La Guigne réussit à
endommager le grand mât du navire de Jack Raffle-tout. Ils partent très rapidement sans Parution : 26 Mars 2020
demander leur reste !Intrigué, Jack Raffle-tout soupçonne son rival d’être sur un trèsgros Style : Roman graphique, avec un copieux dossier de
coup. Il fait réparer son mât puis le suit grâce à Albert, son goéland espion. 10 pages, d’illustrations de pirates, corsaires et ba-
tailles navales en fin d’ouvrage. Préfacé par Surcouf !

Rayon : Franco-Belge

Nombre de pages : 80 Pages

Format : 220 x 290 mm

Reliure : Cartonné quadrichromie

Prix : 22 Euros

Tirage : 1500 exemplaires

Age/Niveau de Lecture : à partir de 14 ans

Code EAN : 9782910867706

ISBN : 2 - 910867 - 70 - 6
Avant-seprositpueosà l’époque de Surcouf et débutee dahinsstoirela
Notre fiction s raconter un
S ai nt -M al o car nous voulion nce… C’est en
ville de
r de s fil ms de notre enfa
de corsaires, à l’i ns ta choix est devenu
for ter es se et son port que le ensée
visitant cette vil le- édition a été rep
po ur no us   ! Cette présente i qu e de no uv eaux
évident an ch es et de cases ains
e de pl et de vis e… ag
entièrement enrichi in cip al a changé de nom
ro s pr teurs,
dialogues  ; le hé aux lectrices et lec
on s ég al em en t choisi de proposer at iq ue év oq uant
Nous av dossier thém
fin de no tre ba nde dessinée, un ns no tre al bu m …
à la dées da
e nous avons abor
les thématiques qu
Hissez les voiles !

Le capitaine Roscoff, dit Le Malouin

Lesde héros
cette
Bête noire des pavillons anglais, ce corsaire français connaît toutes les mers du Nord. Ancien capitaine du Roi, il a gardé ses
entrées à Versailles. La France et l’Angleterre ont signé un traité de paix et il ne peut plus travailler depuis. Son navire, ancré à
Saint-Malo, attend que la guerre reprenne pour s’attaquer à nouveau aux bateaux de la perfide Albion. Jeune et vigoureux, il est
craint de tous, même des pirates de la pire espèce. De ses nombreuses batailles, il garde plusieurs séquelles, notamment une

aventure
main en moins remplacée par un crochet.

Gwenola, dite La Teigne


Nièce de Surcouf, elle a décidé de combattre avec Roscoff pour suivre l’exemple de son oncle ! Elle est très belle, mais sa grâce
cache une cruauté sans limites. Elle seconde le capitaine avec intelligence et les hommes d’équipage la craignent !

Grimm Oyres
Second du bateau et grand sage devant l’éternel ! Il s’occupe des comptes et de la gestion des stocks. Petit et joufflu, il a les yeux exorbités à cause de ses lectures, qui occupent toutes ses nuits. Il déteste les
Anglais car il a passé un an dans leurs geôles et parle la langue arabe, qu’il a eu le loisir d’apprendre à Tunis durant sa captivité. L’équipage respecte sa parole, sauf Gwenola !

Sharafedin
C’est un djinn, cousin du célèbre Aladin, qui a été banni de sa terre natale à la suite d’un différent avec son ancien Maître, le sultan de Bahreïn. Il est versatile et fainéant !

Jacques Raffle-Tout
Ennemi juré de Roscoff, il veut lui nuire en le livrant aux Anglais. Ce pirate travaille pour son compte, mais à l’occasion n’hésite pas à rendre des services aux plus offrants. Il veut retrouver le trésor de Rackham
le Cruel avant son adversaire pour pouvoir acheter l’île de la Tentation. Il déteste Gwenola car elle l’a abandonné la veille de leur mariage pour rejoindre Roscoff.

Conrad
Chef des indigènes et fils de Rackham le Cruel, il est bloqué sur l’île qui est censée cacher un fabuleux trésor. Il rançonne les navires qui mouillent dans son île et, dans ce dessein, il a jeté à la mer des cen-
taines de bouteilles contenant une carte au trésor qui mène à l’Espadon.
Un peu
d’histoire...
Saint-Malo, la mer et les hommes
Ce port breton, bénéficiant d’une situation géographique exceptionnelle, s’est enrichi considérablement avec le développement
des échanges commerciaux après la découverte du Nouveau Monde. De nombreux armateurs s’y sont installés et sont devenus
très puissants, au point d’avoir des velléités d’indépendance à plusieurs reprises… Des Malouins vont accroître la renommée de
cette ville à la suite de leurs exploits et de leurs faits d’arme.

Le premier d’entre eux fut sans conteste Jacques Cartier. François Ier le chargea de rechercher, au nord du Nouveau Monde, un
passage vers l’Asie. Au cours des trois voyages qu’il effectua entre 1534 et 1542, le navigateur malouin ne découvrit pas ce passage
mais il remonta le fleuve Saint-Laurent, découvrit Montréal et Québec, rencontra des Algonquiens et des Iroquois avec qui il établit
des relations cordiales. Il prit possession de cette terre au nom du Roi de France et la nomma Canada.

Des corsaires tels Duguay-Trouin ou Surcouf ont fini par donner à cette ville une âme particulière et un cachet très
romanesque, que de nombreux auteurs et cinéastes ont largement repris dans leurs œuvres. D’autres s’illustrèrent dans la science,
tel Maupertuis, ou dans les lettres et la politique comme Chateaubriand…

La qualité des marins malouins était reconnue partout dans le monde et, pour les honorer, des îles au large de l’Argentine ont été
nommées Malouines car de nombreux équipages malouins y faisaient escale avant le passage du cap Horn.

Saint-Malo fut aussi un port corsaire actif, spécialisé dans la guerre de course contre les vaisseaux anglais et hollandais qui
croisaient en Manche. Lors de la fondation de la Compagnie des Indes en 1664, puis après l’inauguration du port de Lorient, les
armateurs malouins eurent l’idée d’armer leurs navires marchands en course afin d’assurer la protection de la flotte royale. Les
navires de commerce furent donc transformés en navires d’armement. Sur mer, ils étaient craints par tous les équipages et, en
1693, ne pouvant vaincre les corsaires malouins, les Anglais décidèrent de détruire ce port.

ge est le pet
e: Le chef de ce villa
te s de la pire espèc or est une ru
route, ils croise nt de s pi ra
mers le cruel. Le trés
Ja ck R affl e- tout, le voleur des villageois d’attire
r des navires
la bande de e s’engage oupes de p
s. U ne te rr ib le bataille naval ine ler… Les deux gr
froide
ba te au x… L’é quipage du capita la visite de l’île sa
ns savoir ce
entre les deux dommager le gr
and mât upent-ils d
La Guign e ré us si t à en ès les indigènes s’occ
ut. Ils partent tr . Le village
du navire de Ja ck R affl e- to et sont capturés
demander leur re
ste ! ir que les ho
rapidement sans val pirates sans savo
upçonne son ri ue doivent
DOSSIER1.indd 5 05/06/12 11:13 DOSSIER1.indd 6 05/06/12 11:13
DOSSIER1.indd 7 05/06/12 11:13 DOSSIER1.indd 8 05/06/12 11:13
DOSSIER1.indd 9 05/06/12 11:13 DOSSIER1.indd 10 05/06/12 11:13