Vous êtes sur la page 1sur 2

© : Le public système - Observatoire de la métallurgie

Famille 2 - version 1 Date : 01/10/2015


Homme, organisation et transformation numérique

Ressources humaines et
gestion des compétences
Description / Définition
L’ambition du plan Industrie du Futur est de garantir la compétitivité de l’industrie française
dans un contexte de mondialisation, en favorisant le développement de l’innovation, de
l’export, de la création de richesses et d’emplois. C’est une industrie adaptative et respec-
tueuse de l’écosystème et de l’environnement, attractive et basée principalement sur l’in-
terconnexion de ses moyens, aussi bien techniques qu’humains, grâce aux technologies
numériques.
L’Industrie du Futur place « l’Homme au centre de l’organisation ». Le développement des
ressources humaines nécessaires concerne l’ensemble des processus des entreprises indus-
trielles petites ou grandes.

Enjeux (avantages)
●● Assurer l’adhésion de tous au projet Industrie du Futur en accompagnant le change-
ment,
●● Permettre aux ressources humaines d’acquérir les compétences nécessaires,
●● Savoir construire des parcours de carrière valorisant en offrant des formations initiales
et continues permettant l’adaptation des compétences.

Les clés de la réussite


Partie 1 : Les grandes familles de compétences
Les compétences liées au projet Industrie du Futur peuvent se regrouper selon la cartogra-
phie des métiers qui composent la chaîne de valeur de l’entreprise (source Observatoire de
la Métallurgie)

Les compétences vont évoluer pour prendre en compte, selon les domaines :
1. Concevoir – Rechercher
• La conception dans le respect des règles de l’économie circulaire : intégrer la décon-
struction et le recyclage, la production « propre », l’ergonomie…
• La veille technologique et organisationnelle, dynamique pour inciter à l’Open inno-
vation.
2. Préparer – Organiser
• La maîtrise des technologies d’information et de communication (TIC), l’interconnec-
tivité.
• La flexibilité et la capacité d’adaptation des moyens techniques et des moyens hu-
mains : évolution de l’ergonomie des postes de travail, évolution des mentalités.
• L’intelligence économique : traitement et analyse des données, leur protection.
• L’importance du travail collaboratif entre les services  : la notion de service client/
fournisseur, que ce soit en interne ou en externe.
3. Produire – Réaliser
• La connexion des systèmes logistiques à tous les niveaux de la supply chain : maitrise
des systèmes informatiques et de communication entre les réseaux.
• Des procédés de fabrication adaptables et reconfigurables.
• Des systèmes de contrôle intégrés en amont de la fabrication, produits entrants in-
clus : captage des données et traitement, asservissement pour ajustement des pro-
cessus en temps réel.

70 Guide pratique de l’Usine du Futur – Enjeux et panorama de solutions Guide pratique de l’Usine du Futur – Enjeux et panorama de solutions 71
• Des systèmes de management plus exigeants pour une meilleure qualité, une sécu- giques mais cela se fera plus encore grâce aux Hommes. En effet ce sont les Hommes qui
rité accrue, une plus grande hygiène, un environnement mieux respecté, une ergo- inventent, qui organisent, qui gèrent.
nomie de travail plus efficace. Positionner « l’Homme au centre de l’organisation » requiert dans un premier temps son ad-
Homme, organisation et transformation numérique

4. Installer – Maintenir hésion :


• Des compétences techniques plus pointues du fait de l’augmentation de la com- ●● Communiquer, expliquer les changements, donner du sens à l’action

plexité des systèmes techniques ●● Montrer les réussites, les belles histoires de notre industrie

• Une polyvalence nécessaire afin d’appréhender l’ensemble des composantes : méca- ●● Donner envie.

nique, informatique, automatique, électronique. Ensuite, accompagner l’Homme pour qu’il trouve sa place :
5. Acheter – Commercialiser ●● Valoriser les points forts, faire grandir la confiance

• Une relation collaborative indispensable entre clients et fournisseurs, qui entraine ●● Mettre la bonne personne à la bonne place

une évolution des compétences liées au métier d’acheteur dans le domaine de la ●● Accompagner le développement personnel.

communication en particulier
• Le marketing évolue pour répondre au besoin du client (marketing client au lieu de Maturité de l’offre et de l’adoption
marketing produit). Les compétences liées à ce métier devront évoluer dans ce sens.
Emergent Laboratoire Prouvé Mature Fréquent Répandu
• L’objectif, sur le plan commercial, est de faire l’offre la plus compétitive ; cela se
construit dès le début de la vie d’un produit en collaboration avec tous les services. La thématique du développement des ressources humaines pour le projet Industrie du Futur
6. Gérer – Administrer est au stade de la réflexion. Afin de poursuivre le travail engagé, il est nécessaire de mettre en
• Cette famille de compétences requiert méthode et rigueur : l’objectif est le « zéro place des groupes de travail pluridisciplinaires incluant les organisations syndicales et tenant
gaspillage », la production au plus juste (ressources techniques et énergétiques) compte de la variété du tissu industriel (taille et activité des entreprises).
avec une cohérence entre les décisions stratégiques et l’organisation sur le terrain
(objectifs clairement définis, résultats mesurés, suivi des actions en découlant). Liens utiles indicatifs
• La réussite de la gestion d’entreprise ne peut se faire qu’en impliquant « l’Homme au
Observatoire de la métallurgie
centre de l’organisation ». Pour cela, il faut donner du sens à son travail : l’impliquer,
Technologies prioritaires en mécanique
le reconnaitre, le valoriser ; le former et lui permettre d’évoluer avec l’organisation,
d’être force de proposition.

Partie 2 : Acquisition des savoir-faire et savoir-être pour l’Industrie du Futur


Les compétences de base seront toujours nécessaires mais elles seront complétées par des
compétences plus pointues associées à une polyvalence et une autonomie accrues.
Les compétences relatives aux savoir-faire peuvent être classées en deux familles :
●● Compétences technologiques :

Connectivité, internet des objets dans l’usine, mise en réseau des ateliers et des sites de
production, interopérabilité des systèmes de captage et d’information, sécurisation des
données, réalité virtuelle, réalité augmentée, robotique collaborative, exo squelette…
●● Compétences non technologiques :

Gestion de la connaissance, partage de l’information, ergonomie physique et cognitive


des postes et des nouveaux outils, renforcer l’autonomie et faciliter les prises de décisions
à chaque niveau de la supply-chain, management des Hommes, management de projet,
qualité de vie au travail, systèmes d’auto-évaluation, réseaux sociaux…
Certaines compétences non technologiques comme la responsabilisation, l’autonomie, le
fonctionnement en mode projet, devraient également permettre d’acquérir certains sa-
voir-être dont l’industrie a besoin.
Le processus d’acquisition des compétences reste le même :
• Identification des compétences nécessaires fonction de l’évolution des technologies
et des métiers
• Mise en place des formations correspondantes
• Evaluation de l’acquisition des compétences requises.
• Par contre, du fait de l’accélération des évolutions technologiques, les modes liés au
processus d’acquisition des compétences changeront. Tout va devoir se faire plus
vite…
Les questions à se poser 
Le projet Industrie du Futur conditionne la compétitivité de l’industrie française dans le
respect de l’écosystème et de l’environnement. Cela se fera grâce aux évolutions technolo-

72 Guide pratique de l’Usine du Futur – Enjeux et panorama de solutions Guide pratique de l’Usine du Futur – Enjeux et panorama de solutions 73

Vous aimerez peut-être aussi