Vous êtes sur la page 1sur 56

Université Sidi Mohammed Ben Abdellah

Faculté des Sciences et Techniques


Départent Génie Industriel
www.fst-usmba.ac.ma

départ, les deux chariots sont en C1 et C2. Si le bouton poussoir m1 est


enfoncé, pour le chariot H1, un cycle C1,8,C1 commence avec:
a- attente éventuelle sur A1 jusqu'à ce que la zone commune soit libre;
b- attente en 8 de 100 secondes pour le déchargement.
Le chariot H2fonctionne de la même façon. L'aiguillage est contrôlé par le
capteur V:
chemin C1,8 retenu lorsque V = 1 et le chemin C2,8 est retenu lorsque V = o.

Gi Dl
illi •••• ••••
--
~
cip 1 IHI al
( ) ( )
1- .
Cl
Al ~ V
G2 D2
1--- 9b
In2 ••• •••• /1
8
- - c2p
~
1 IH2 a2 ,1
( ) ( )
1 :./
C2 A2

1- Donner le grafcet de cette installation en utilisant un seul grafcet


2- Proposer une autre solution en utilisant plusieurs grafcets.

::t- Exercice 2

Le tiroir est un élément du lecteur de cédérom qui permet le chargement et le


déchargement du cédé rom ainsi que son positionnement correct sur le moteur
disque. L'ouverture ou la fermeture du tiroir peut être commandée par un
bouton situé sur la face avant du lecteur (nommé « bf » comme bouton
façade). On note « to » la réceptivité « tiroir ouvert » et « tf » la réceptivité «
tiroir fermé ».

a- Complétez le GRAFCET suivant pour obtenir l'ouverture ou la fermeture du tiroir


avec le seul bouton de façade « bf ». Le tiroir se fermera s'il est ouvert et devra
s'ouvrir dans tous les autres cas, après un appui sur le bouton façade « bf )}.

Pr. Belmajdoub Fouad Dépt: Gr Page 2


Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques
Départent Génie Industriel
www.fst-usmba.ac.ma

-----------------------------_ ..-----------------------------------------------------------------------

Contrôle continu en AutomAtisme

Question de cours
.f:?
1- Quelle est le rôle du chien de garde dans un API
2- Comment connaitre la capacité requise en mémoire RAM lors du chois d'un API
3- Quelle relation doit vérifier la durée de vie d'une variable d'entrée par rapport à la
du'rée du cycle de l'API pour être prise en compte.
4- Expliquer le fonctionnement des grafcets suivants, leurs appellations, comment aura
lieu l'activation et la désactivation des 3 étapes (4,5,6) .

a-
-l-_a _

=F.2.

b- Qu'est ce qui ce passerais si on remplace le font montant de b par b dans le


deuxième grafcet.

~ Exercice 1

Deux chariots H1 et H2 représenté par la figure ci-dessous, transportent du


matériel depuis les points de chargement (C1 et C2) jusqu'au point de
déchargement (B). Les variables C1, C2et b ayant la valeur 1 indiquent la
pr~sence ~'un cha,riot en fin de course. Les variables a1 et a2 indiquent la
presence d un chanot au-dessus des capteurs A1 et A2 respectivement. Au

Pro Belmajdoub Fouad Dépt: GI Page 1


1
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques
Département de Génie industriel
Année 2009-10
le chariotpQf~t vers BI•2 .

En BI•2, déchargement du chariot (DCHG1.2) par' une ressour'ce partagée.


En fin de déchargement (fdchg1,2), le chariot part vers A1,2 .

L~ priorité ,est donnée au chariot 1. Chaque cycle est commandé


par un bouton P9ussoir ml,2
On demande de déterminer la solution à ce problème de deux façons
différentes: 1 1

l '

a-~tilisation de trois gr~)

Dans un premier temps, établir les gr'afcet du chariot l,. du chariot 2,


".

de la ressource qui montrent le fonctionnement.

b- Utilisation d'un seul grafcet

Ensuitel établir un grafcet unique regroupant le 'chariot I


1.'
J 't, .. £'

le chariot 2 et la ressource. .'?,'';~

~,~V~f;::;4 e .:'::),(,-, ~~'(),


". {~.:.\¥.:.p ,)
. w

,
1
','

-1
1

-1
i

1
;
, 1i
f
1

'1

\1
u
\
t5" ~ 1-- ~~ 5:
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques

Exercice 1

.- , .

Un cnarÎof"C p~ut :se déplacer vers A ou vers B~'.,


.".
,Un bou+-on
'poussoir pern,e't ,le.démarrage du eycte.
Vorïableslogri>que.:.sassocié.es : '
con1':ac.•.
s de fin de. Cour.se ae.i" b
mOT'eut'" D~(dépla,ce~e,,:,"" vers la droi"'te.)
's (d:,éplncenu~ni" vers fa gauche) ,
J) Gr .
,-'~
~,_'" m

A
C)-l [ c
a
, B
--'k, _.'
..

Hypothèse 1: Au départ, le chariot est arrêté en A.QlJO:"d on déclenche le cycle. le chariot part à droi
puis, arrivé en ,B. repart ,vers fa gauche et stoppè'en .A.

Hypothèse 2': Hypothèse 1 +' le chariot doit Si arréter lqs en B avant son retour vers A.
" • ,_.. • . • .' 1

~ ,.. .. . . .
.' '

Hyp'Othèsè 3: Hypo.thèse:~+ leC~iot'doits'arl~ét~~ 10~ e~ B seulement si un contact m~est fermé.

HypOthèse 4 : Hypothèse 1 + si au bout de lOs . le chariot ~Ia


. . pas atteint B.
.
une alarme.Al retentit. sui
,

dlune intervention manuelle. Aprés acquittement de l'alarme (~q).le chariot repart vers Bavec la m-
• 1 _ ~

condition que prué,demment. . : /,. '1

"
, \

Année 2009-10
, Département de Génie industriel
",'.,

Université Sidi Ivlohammed Ben Ab<..!dlah


Facullé des Sciences et Techniques AU 2008-09
" ~. -
Département ùe Génie inùustriel

On donne les variables d'entrée/sortie du systéme. Ne pas en créer d'autres.

entrée capteur sortie actionneur


Bouton pou!l!loir départ cyde dcy Rentrer le vét"in A A-
Pale t te en posi tion ch.ugE'mellt pal Sortir le vérin A A+
Ba Î tt' de C(ln~.erve"'11 0 pO Rentrer le vérin B B-
Tige du vérin A rentrée aO Sortir le vél'in B B+
Tige du vérin A sortiE' cl1 RE'ntrer le vérin C C-
Tic>e
.:> du vérin B rentrée bO SOl"tir le vérin C C+
Tige du vérin B sortie hl A vance - C01woyem" CONV
Tige du vérin C rentrée ca Voyant V
Tige du vérin C wrtie cl
Bouton poltssoir arrêt d'urgence au

.....
Question 1 :
Donner la définition d'une macro étape.
Un cycle de production d'une palette chargée de quatre boîtes de conserve
datées comprend 4 opérations élémentaires:

- Opération 1 : pousser une boite de l'emplacement 0 vers l'emplacement 1.


- Opération 2 : pousser deux boites des emplacements (1, 2) vers les emplacements (3,4).
- Opération 3 : imprimer la date.
- Opération 4 : renouveler la palette.

Pour simplifier le grafcet qui permettra de gérer le processus, on choisit d'associer aux trois
Premières opérations une macro-étape.
1. Détailler les macro-étapes M1, M2, M3.
2. En quoi cons:ste l'opération 4 ?

Question 2

On s'intéresse au fonctionnement cycle/cycle : après le renouvellement de la palette, le


processus revient à son état initial et attend un nouvel appui sur dey.

Un compteur, qui n'est pas géré ici, permet de compter les boîtes de conserve mises en
place sur la palette. Il est représenté par la lettre.!S est incrémenté par un front monfant du
capteur « a1 » (sortie vérin A) et est réinitialisé sur front montant du capteur « pal» (dès
qu'une palette vide apparaît au poste de chargement).

1. Etude de la macro-étape associée à l'opération 1 :


L'opération 1 est lancée si une boite de conserve est présente en 0 et:

- si dey,
- ou si une seule boîte a été poussée, il faut en pousser une deuxième (K=1),
•.. Université Sidi Mohammed Ben Abclellah
AU 2008-09
Faculté des Sciences et Teclmiques
Dépal-tement de Génie industriel

Contrôle continu
Master Il Génie Industriel

Problème
Sur une chaîne de conditionnement en boîte d'un produit alimentaire, on étudie le
poste réservé au marquage de la date limite de consommation sur la face supérieure des
boîtes de conserve. Les boîtes de conserve sont rangées automatiquement par palettes de
quatre, puis, après marquage, sont orientées vers le poste suivant, la plastification (figure 1).

Dale limite de
consommation

Figure 1

Les boites arrivent, par gravité, dans une goulotte inclinée au niveau de l'emplacement o. Le
déroulement d'un cycle de chargement et de marquage est le suivant:
./ Le vérin A pousse une première boite de conserve sur l'emplacement 1 de la palette

vide présente
./' Ce même au poste
vérin .
A pousse une deuxième boîte sur l'emplacement 1, obligeant la première
boîte à se décaler sur l'emplacement 2.
./ La tige du vérin B sort pour pousser les deux premières boîtes de conserve des
emplacements (1, 2) vers les emplacements (3, 4) .
./ Le vérin A pousse une troisième boîte sur l'emplacement 1 de la palette .
./' Ce même vérin A pousse une quatrième boîte sur l'emplacement 1, obligeant la
troisième boite à se décaler sur l'emplacement 2.
./ Le vérin C fait descendre la tête de marquage, puis remonte-

Lorsque le cycle est terminé, la palette portant les quatre boîtes de conserve marquées de
la date limite de consommation, est déplacée par le convoyeur à rouleaux vers le poste de
plaslification. Une ncuvelle palette, vide, est mise en position de chargement et un nouveau
cycle peut débuter.
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Année 2008-09
Faculté des Sciences et Techniques
Département de Génie industriel

:- pmet"it 6 - PnxM C_
.-

':E':>:
.'

:::: .:::::: ~.::


- '

, EVA_

! -

Les deux produits A et B sont dosés ensemble, par contre le produit C est dosé
séparément. Après cette phase de dosage, ces trois produits sont versés complètement
et ensuite mélangés dans une cuve.

1- DOIUlerun modèle de grafcet représentant le fonctiolmement de ce système, en {


utilisant deux macros-étapes pour les tâches de dosage et celle du mélange et
évacuation. ..
2- Proposer Wle deuxième solution de grafcet utilisant le synchronisme entre les
macros-étapes de dosage et celle de mélange évacuation.

Exercice 2

On considère le système à trois réservoirs représenté par la figure ci-dessous. Ces


réservoirs sont équipés des capteurs et actioIUleurs suivants:
bi , hi : détecteur de niveau, ils sont actifs lorsque le niveau est supérieur
au capteur.
Vi , Wi , sont des vaIUles qui sont ouvertes si elles sont actives.
Me: Moteur du mélangeur, si Me=l alors il est actif.
BP 1: Bouton poussoir

Le cycle d'opération est le suivant:


Université Sidi Mohammed Ben Abdelfah Année 2008-09
Faculté des Sciences et Techniques
Département de Génie industriel

Contrôle continu en automatisme


MST2 GI

1- Question cours

Soit la structure d'un réseau Ladder représentée par les deux programmes suivants,
dans lesquels l'entrét.: Xl a pour chronogramme celui de la figure ci-dessous.

Y2 Y1 Y2

~
Y2 KI YI

...
X1' JJTTTlJ
••• ': •
..(
::: 1
. t • • t
1.

~ ()~~~~ ~ \lCNN\
(te) -
te :::duré~ d'un cycle ce V~ ~~~?
balayage de "automate

Ternas
.-
1- Donner une interprétation de la programmation Ladder sur un API.
2- Détem1Ïner les chrono grammes de sorties des deux programmes.

2-Question cous

Définir ce que c'est que le parallélisme structurel et celui interprété. Justifier votre
réponse en donnant des exemples. 9 __
.... nY.j-..:;

S ~
\~
\
\
~~
-c0
,-t;
~
3- Question cours -'=~r:]'-~
~_ L.. ~
1 &- 1-- '>
'C~Q _-y" ? /1_
Quelle est la différence èritrë-l£~cro étape et tâche dan~n Grafcet. ..\- ,li.

-\-G. JN.. -! - , "


S>
'--1 \j'~
l,
",'v.
("
po;"'"
.\';
\0. C\r-o.
"
-.::;.. ~\.Jf
i ()
, . \)
-r cvr~v ~~
l"\
) •....
~
\. :
'Y--' - -"/ •
v--<:.G ~ 1:..'\ o'.!'f-- 'èA '_
Exercice 1 -0-v--(. ft-

Soit un processus représenté par la figure ci-dessous et qui consiste à doser trois
produits A, B et C selon la méthode suivante:
Université Sidi Mohammed I3en Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2007-08
DépartemélH de Génie industriel ,

Exercice 3

Soit le 87 suivant, on demande de compléter le chronogramme qui suit.

1 VO'y"ant
b

a l D~ "_,,_ _ ~
b [ !
Etape 10 rl.mm.m,uiuuum~
Etape 11 t C : :
"J+k-~~1 :.._ _ __ ~

Voyant
t : ~
~'~""""r""""j""""""i
i

On suppose qu'à t = 0, l'étape 10 est active et l'étape 11est inactive.

Problème 1

Un tapis avance pas à pas et transporte des bidons vides qui seront d'abord
'remplis et ensuite bouchés à un poste de travail différent.
L'approvisionnement en bidons n'est pas régulier et certains bidons peuvent
manquer de temps à autre. La distance entre les bidons présents est fixée par des
taquets situés sur le tapis et di!:itantd'un pas. Un dispositif permet à chacun des deux
postes décrits de détecter la présence ou l'absence d'un bidon.

\
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2007-08
Départcmcnt dc Génic industriel

Contrôle d'automatisme
(MST Il GI)

Exerciee 1

27 action B

4s/X27

28

A partir de cette séquence de grafcet, on dema,nde de tracer sur un même


chronogramme le comportement de:
L'étape 27,28 aussi celui de la transition et enfin de l'action B.

Exercice 2

:,1 i"i ~oit le grafcet suivant, on demande:


-II; , \ 1 -
~~ l' j' • 1

- ;! 1- ; La signification des équations des actions et celle des sorties du 87


ci-dessous.
2- Donner la bonne réponse entre ces deux propositions: On parle des
équations des actions ou des équations des étapes.
3- Déterminer les équations des sorties du grafcet suivant en justifiant
votre réponse.

b p1
\'NI\THSITVSlllI f\1t1l1.\f\1I':Il I\VN .\1 l\l,\I.I ..\1 1
hll'ldtl' des Sl'il'lllTS l'l T(,('hlliq\ll'S 1"('SSaïss
1 )/'l'ar1c'llwnl (;t"I\ÎI' Illd\llltrit~1

Problème

On dispose d'un système composé de plateau tournant et de trois postes comme le


montre le dessin ci-dessous:
/'

Charceu!'

Cet ensemble se doit d'effectuer un nombre de tâche conformément au cahier de


charge suivant:

Un plateau tournant dessert 3 postes de travail:

2006-07
Dr. Belmajdoub Fouad -2-
I!NIVI':HSITESlIlII\IOII,\I\IEIlIII;:N ,\1)1\.\1.1..\11

Faclllté~ des Sciellces et Techlliques Fbi Sa'iss


1)l'pilrh'lllt'llt (;éuit' IlH1udtl'it"i

'7,~~9: •

ft1!tJlW'!ffJl5)filn'}lJ'r It'nllllWllJb.
(jJ.)~I/â.,~:\l(Jl$~~
.' fl/4.\lilJflll£j,'.
-. . ,. .

IjSJt~(6J!1

Exercice 1

Soit le grafcet suivant, on vous demande de compléter le chronogramme ci-dessous

at~
b [ i 1
lIJ]J] Etape IOt__ }\"";......... ~
~ J 'le'....
_d Etape -1-1 t-- -~ .. ~:>.~/.: ~

2~r~.O!J-..G':0yant
t b
1
Voyant tm_~D
'. ~
- .. ~

Exercice 2
AI .. "t.'J
Dans un G7, peut-il y avoir plusieurs étapes actives en même temps? ~

Dans un G7, peut-il y avoir plusieurs étapes initiales? ,,\ ~
-:::=: /'ê)

Lorsqu'une étape est active, l'action associée est-.elle toujours active? .-fd:cv " «u~
Est-il obligatoire de numéroter les étapes .dans l'ordre? tv~
Exercice 3

Les extraits des séquences du grafcet ci-dessous sont-ils possibles, justifier votre
réponse.

Dr. Belmajdoub Fouad • 1. 2006.07


FST Fés Saïss
Déparlement Génie Indudlriel Automatisme
MST 2 GI

.•.•...

T.opi.$l

-- TapIs :2
-d' oÔ'y,liCII.,tlc f)

Les captE?urset les actionneurs utilisés sont le~ suivants:

1- Déterminer tout d'abord une solution à ce problème en utilisant un grafcet


linéaire
2- Cette solution présente des contradictions et un certain risque, on vous
demande de les spécifier
3- Proposer unê autre solution utilisant la simultanéité pour éviter le danger de la
première solution,

Dr. Belmajdoub Fouad -2- 2006-07


Automatisme
MST2 GI

l'ST Fès Saiss


Département Génie Indudtriel

~'" \1~TFl~S".',.
UNiVERSITE SIOI MOHAMEO BEN AOBALLAH
Faculté des Sciences et TechniqueS Fès Saïss

~a@a@ @@[ff],GÜlnlM

fNl@1l11\ @a'

txercice.1
_Soit la séquence suivante d'un grafcet, on demande de donner le
chronogramme correspondant à l'action B si a et c ont la représentation suivante:

c
__
J
\ a.C
a
Sl- --S L---

txercicel
Soit la séquence grafcet suivante:

li;' U. SI1'~T"s'12"'~'\
i

L:rJ E~-__L_-J
•.••• .L .••.•• , ••.•.•••.••••••.•.•..•••••• ]

\ 4 \i Sl1
•.... \....
;. •..•..1; ..' ...•... ,-
!

.J{. 1- Déterminer la solution permetlant la programmation des sorties en langage Ladder


2- S~ ce programme en Ladder; dessiner le sens d'exécution de programme
3- Donner une représentation du déroulement de ce progr~mme sur un TS)( JTlicro
pour ce qui est du traitement et de l'affectation des sorties

'* Erob\èmJ!
Un dispositif. effectuant le transfert de piéces sur deuX tapis différents et
représentés par la ftgure ci-desSOus- Dés qu'une piéce se présente devant le
.. poussoir 1, celui-ci la repousse devant le poussoir 2 qui, situé perpendiculairement
2006-07
trans cetle piéce sur le tapis d'évacuation
fére . 1.

Dr. Belmajdoub Fouad


\

~ J
Question no. 9: Logiciel PL 7 - documentation
À partir du manuel de référence du logiciel PL? (disponible sur les ordinateurs du
laboratoire), docwnenter les éléments suivants ':

., La structure monotâche et multitâche et documenter les détail d'exécution de ces


tâches.

• La programmation symbolique

• Dresser une liste faisant la synthèse des différents objets adressables au niveau de
l'automate.

• Décrivez les différents types de mémoire présents dans l'automate.


,
• Au niveau des modes de marche, la document réfère au démarrage à chaud et au
démarrage à froid. Quelle est la signification des ces deux termes?

• Le Grafcet est exécuté en trois traitements consécutifs : le traitement '


préliminaire, le traitement séquentièl et le traitement postérieur. Réswner à partir
de la document la fonction de chacun de ces traitements. Analyser comment se
fait la lecture des entrées et raffectation des sorties au cours de rexécution.

• Quelles sont les différentes fonctions des bits systèmes: donner quelques
exemples.

• Qu'est-cc que le chien de garde et quelle est sa fonction?

________________________ .........ld
\

\ !

! a.-J-- J\----
'_~~~c:====L,--------
63~/0= 1 -----_.
1 \.1'>

1
-
~
ç:-r.~u~"J
C------
I?l- \-r~$~ \;.~

t~:::: )< '1S 9 1Zs~

--

J
i
Uriiversilé Sidi rvJohal11l11eclBen Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2005-06
Départcmcnt dc Génie industriel

CONTROLE UNIFIE EN AUTOMATISME


MST GI (2,m. année)

On considère un système composè de troisrèservoirs représenté sur la figure qui


suit. Ces réservoirs sont équipés de capteurs et d'actionneurs suivants:

bj, hi: Détecteurs de niveau, bj ou hi =1 si le niveau est supérieur au capteur.


Vj,Wj: Vanne, si Vi ,Wi =1 la vanne correspondante est ouverte
Me: Moteur du mélangeur ouvert, si Me =1 le mélangeur est activé.
BP1: Le bouton poussoir

Le cycle d'opération est le suivant:

Au départ les réservoirs sont vides (les niveaux sont en dessous des bi ) . Quand on
appuie sur le bouton BP1, les réservoirs R 1 et R2 se remplissent. Aussitôt que le réservoir
R 1 est plein, il se vide dans le réservoir R3. Quand le réservoir R3 contient le contenu de R 1,
on peut commencer à vider le contenu du réservoir R2 dans R3. Le mélangeur doit alors être
activé durant toute cette opération. Le contenu dans R3 doit être mélangé pendant 10
minutes et par la suite le réservoir R3 est vidé. Le remplissage de R3 ne peut recommencer
que lorsque ce dernier est vide.

On vous demande de proposer deux solutions pour décrire ce système automatisé

a- La première solution utilisant un seul Grafcet


b- La seconde solution utilisant deux Grafcets synchronisés
\'2

hl

'."12
R2
III Rl b2

113

w3
R3
b3

__________________________ rl
j
.... ~..
/ --------

Université Sidi Mohammed DClrAbdellah " . .,


" Faculté des 0ciellceset Techniques A.U200~-06
DépadcJùclli de Génie industricl
" "1""

-"

z '(a+b)E~_(c+d) + e.f'"
Exercice 4
. " .' ;
_ Choisir, un schéma équivalent au, schéma de la figure1- parmis les trois
;Jropositions' (figure a,b,c) tel que liaction à niVeaUA ne- soit associée ::ju'à une seule
étape. '

',figure '1

-.t'
.
~,-
~~ ."~
,"~ ~~-~
-
- -~ , '
]
- l'

~-œ'_ ~~-'~

y..:'
Figure a figure b Figure c

Exercice 5

, Un tapis avarice pas à pas et transporte des bidons vides qui seront d'abord remplis
et' ensuite b,ouchés à ÙJ;l PÇlst~de travàil différent. ,',. '
L'approvisionneriient en bidon n'est pas régulier et cer1alns bidons peuvent manquer de
temps à autre. La distance entre ,les bidons presents est fixée ,par dés t~quets' situés sur la
tapis et distant d'un pas. Un dIspositif permet," à chacun des Cleux postes décrit's de détecter
la présence ou l'ab~ence dé bidon. ' '

a- Dresser un 'grafcet corresponqant au f6nclipnnemerit de ce système autqrnatisé en


se servant de la liste des cap(eurs et actionneurs suivante: -

Th flpllll,irlllllh Fnllarl ' Déflarl Génie IlIdL:,lriel'fST H5 Sal55


'1

Uriiversité Sidi Mohanimed:Ben Abdellah


r
, Faculté d'es'Scicnces ct :"r~chlliques AU 2005-06
Dépàrt'cmcut de Génie illdustl"Ïcl
: ': I.~

.••
1'.
50' ,


...
.
55
-

'

•..•...... o.x50

56
51

D
f,
Exercice 3 , ".,~:
..'r
!=crire sous forme d~ diagram.me à relais (Ladder) les conditions logiques suivantes: i' .

'.).
~t

~.

Déporl Géllie Induslriei FST rés SaISs"


Pr, Delll1njdoub Fouad
---------------------.
.-/
Université Sicli MolHlmmecl Den Abdellah
Faculté des Sc.;iellces .et Techniques AU 2005-06
pépaf.telùe~It ùrGénie illùu~tricl

fX......

b - b

figure Il figure c'


fiuure a .'
. 1 , 2. , 3

--ll
,:'

fiuurç tJ
4

B - Indique~ la situation après 'fra'nct~is'sement du GRAFCET de,la fjgure suivante


sac~ant que a=1, avec l'explication. . '. '" , ,

Exercice 2

pour chacun des Grafcets de la figure ci-dessous'(A,B,C,D,E) ,indiquer p~r un


chronogramme l'évolution des étap~s pou'r les variations suivantes des variables a et b.

'fi 1 .
~ ~-_.-
l'
f "

b "

Déparl Génie lt~duslriel rST Fès Salss


. ~ .1_.,l. t::•.••••••'"'
---------1

,. , )
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techlliques
Département de Génie illdustdeJ AU 2008-09

- ou si l'opération 2 vient d'être effectuée


- ou si une troisième boite a été POussée: il faut en pousser une quatrième (K=3).

Etudier,
Suite selon les quatre
à l'opération 1? cas K=l, K=2, K=3, K=4, quelles sonl les opéralions à effectuer

2. En VOUs aidanl de la question préCédenle, donner le grafcel


processus (sans la gestion du compteur K).
« GPN » qui décrll le

Question 3 :

La tête de marquage est équipée d'un voyant V qui clignote lorsque la tête descend. La
gestion du voyant est décrite dans le grafcet ci-dessous:

:-

IcO

11 V

T1 1 X111 55

12

T2 1 X12 / 75 ./cO cO
Donner la programmation en ladder correspondant à ce grafcet.

Question 4 :

- Définir ce que c'est que le forçage et le figeage


- Définition du GEMMA, et les différentes familles de celui-ci.
- Donner les noms des Grafcets déduit du Gemma et leur hiérarchies.

Donner- le grafcet permettant de gérer l'arrêt d'urgence. 1/ doit permetlre de


stopper toute évolution du grafcet « GPN » de la question 2 : en ramenan t les
trois vérins en position « tige du vérin rentrée» et en initialisant le grafcet « G PN
». Le redémarrage du processus ne doit être possible qu'après suppression de
l'arrêt d'urgence.
------------------
..• ',~<"1::":< "~?"':.-~:'~":'~,'~.~:
'" ...<~'.:;'~
.."':,!?
. '.' ~ ., -': .:'. ,'f
.:..• ,.r.,'

"
'. ~~ .: ,. .' .. ~

: : . Université s'idiM611àn~~~:~::d~:1:Abdellah
"'f ',' •• ,' '.Faeù1tédes: ScieI~ce~:~t;T~~'lll1iques AU 2005-06
'l-l ."
"' ':-
,
,';
. ....:.
: .. . DéJl:ldcIIIClÜ
'. . .'
de (:.éllic
"
iJlllus(dd
.
~ •• ' 1. ,\ •• ",'.
",,:' .

'Contrôle d 'autoluaÙSluc '(API}


'.'(MST Gr, zllr°ann.é!,!) .

. ",

'Exercjce 1

. .' A- Parmi les figures suivantes i!ld.icluer.celles quPsont considérées com'me.des.


GRAFCETS en argumentant votre réponse? ; .' .'. . .'

. --b .•' - b

.,

. figure c
,figure a

""!' .
;:,' ,.,',

'.--a
.. ....:b

;. .~" '''' ::::'


., :"'-.'
.
~;~
•.;.,
.'
;.~.
..•.
. ,
:. . /.
":
..... '.' .fiuur:'e (!
f1gur.e tI . 1 ~ -/ • .

.,
. ;f-/
'.'~ .•..

.
~.' . ' ..
",:

. ,.....
"!' .'.i.. l' W ~'.; Il,:',' ...•.,-

'::',i\
" .•.•.', :i.

~ /'.:

'.

1"" •••.••••.•.•

"
.,

d) Lili nOmlale

. ~
La loi tlormalc eentree réduite est caractérisée par la densité de probabilité: f(:r) = d- e -T .
•••211

EXrRAlTS DE LA TABLE nE LA FONCTION IN'1'EGRALE DELA WINORl'l't4LE CENTREE, RE.DUlTE.K(O,l)

f 0.00 MI OlU 0.1)3 o.~ 0.05 0.06 001 O,.olf 0.09


1),0 0,5Oa0 0,5(/46 o,5OS0 ~,5110 0,51'1) 0,5119 0;!1J9 0,51.79 0,531 , O,!35'
0.1 O,53n OS43! 0~18 0~~11 0,5S51 0.5'" Il,56J6 O,5'1S 1),$71. 0$153
0.% 0,5793 o,5lln M371 0,591/J 0,5948 0,:\981 O,6In6 0,606 ~ O,6tOJ 0,614]
O,J 0,.6179 0.&217 0,6%55 0.6~3 0,6.131 0,6.163 1I,64Ii6 o.~3 0,6411li 11,6517
1t,A 0.6554 0.6$1 M6~8 OM64 0.6100 0,673 Il .0,671: (),6808 O,Qk4 0.687'
0,5 0,6915 0,695 ft 0,6985 0.701.9 0.1DS4 0.701 Il O,7IU 0,7151 O.l1~O Ml%4
M 0.1157 0,119. 0,73%4 o,m7 O,73U 0,74% 1 0,74H .1),748 Il 0,7511 0.75« 9
0.7 0,1580 0.'61 1 .0,1642- 0,7673 0.77&-4 0.,7134 0.'764 0,1714 {J,78%3 1l.111:S::
0,.11 0,7331 0.7910 1-0,"3 , 0;1967 o''mS o.so%3 I),SGSI O,BQ711 O,8t06 utJ,l
0,9 0,8159 0.3186 n,8Z1Z O.81JtI 0,8ZS4 o,tl".JJ ? o,ltU.s o.,JfJ-40 o~s O,lI389

1,0. 0,8413 OM1' o;BA'l O~S 0,8S08 MS31 O~4 .,8577 0,8599 0,3611
1.1 3.8~3 &,S665 0,3686 0,87011 11,37'29 . O,Ir7H 1J~'17o ~,mo 0;831 () O,mo
1,2 O.8g..j ? o.slM~ OJS88 0,119117 1),M2 S O.8?~~ 1),896 2. o,mo 0.3'997 o/~O!5
1,.3 0,9OJ 1 O,9(),U 0JQ6' {),9(I3Z 0;m9 0,9115 0,91:3 1 0,9147 0,916Z Ml7 1
1.4 0,9191 O,~Z01 0.'2:12 O,911i 03%5 1 0,926 5 0,91,79 0,')2'" 0,930 (; 0,931')
1,5 0,933 ], 0,934$ 1),9357 0.,93r~ M3112 0,'3'" O,.9-tO~ 0,9413 O,~1,' 0,9« 1
J,6 O,94! % 0..9463 '1l,9474 0,9434 8,ms O.95ll~ O,J515 0,9525 Ô,9SlS 0,954 5
1;7 1J,9554 O~4 0,9S13 0,958 ], M59t (),9599 0$3 ll.9616 i),961,S 0.963 :1
t,8 0,9641 0,964 9 Il.9~, ~,ffi>. 0."71 0,%18- (J,,!l6t, 0,%93 0,9699 0,9106

1,9 (l,nt J 0,9719 O,9n6 0,973 ], 0,973 B Il,9144 O.t1S 0 0,9'15 Il 0,')761 0.9i6 7

%,0 M77]' 0,977 ') (lMa1 0,91U D,9193 0;'798 0,9103 "980 8 0,9812 0,9817

loI 0.9311 o.m6 0,98i D om4 a,ma 0;93-' ], 0,9846 O,9g,o 0,9854 0,9157

z.z 0,9861 0,9864 0"36 S O,,9S71 0,9175 M'US lI,ml O,911114 O,?8tl7 0,"'91)

1,j Q,9S!J3 0,9896 0,989 8 O,ffll 0.9'04 0,990' O~9 0,9911 0.9913 O,,)!16

%,4 0,9918 1l,95'1IJ .'t91'1l Oj9915 D.9'Z 7 o,9!IH o,ml '49'3 Z 0,9934 0,9'36

1.5 O.;9H &.9940 O,n4l O,?943 0.9'45 o,m6 0""11 il.9941 tl,9951 o,.ml
%,6 M'53 0$55 0,9956 0,9957 o,lI'H !I.mo M9'6t 0,'-962 03?63 0,9964

1.,7 O,~'5 o,m6 0,996 7 ~,9'9H O,99H 0,9910 o.,mt o,m% o,mJ 0.9'974

l.! am" o,ms 0,9916 0,9971 0.9911 o,ms IJ,~H (l.cm? ~llO 0,9'31

1.9 llJ'*1 O,99S1 o,9n1 0,99113 OJ9H 0,9914 0.998' oms 0,9986 ll,9986

TABLE POUR LES GAAND£S VALEUlt.ll]):£ t


H 1 3,3
o.mJI i o,99H2

.•.........••~_ •.••••.•
1

._---
Pour ces articles, le programme de la semaine est le suivant:

Taille 1 Taille 2
Bateaux. 700 500
Piscines 400 300
Bouées 15tm 12000

Les quantités hebdomadaires dans chaque modèle taille sont habituellement lancées en un seul
lot. Le temps de réglage par machine pour chaque lot correspondant à chaque modèle taille est
d'une demi-heure en moyenne. Ces.réglages sont effectués par les ouvriers eux-mêmes. .
Questions
11 Calculer la charge en heure induite par le programme de la semaine par classe de machines.
2/ Calculer lacapacité de chaque classe de machine pour la semaine.
3/ Analyser l'équilibre charge/capacité de l'atelier de soudure pour la semaine à venir, par claSse
de machines et pour l'effectif.

. TSVP
----------------

' ••••0
1,"'0
'KR
olU'o .
tl.66'O
u"'*
.U6'O
t L.6Ç'O
H66'o
,1.'&'0
,un
..•-
HU'Q
o IN>'O
""""~66'0
4
U66'o
£8U'O
LLU't
f'6ôt
t..,
U",O
t ",'4
..

UW!. . ~M
'SU4'O
f~
.~J.(,ft
i966'O
-Çt

rt
I..'t
HU'O

JI,"" £,"'Q t9U't


,''''''- OHÇo
'"''ft L",'G ,çWO S~ fSWO
'f....-o
9'l

'lS6i't
'",,0
lSU'O
1'~
,"'"
Z~
tNn-
If~
~",'O
,un
SKn
LfWO .
C~à

'",,"0
I~
tun-
0"""
IU4'. '1",*
S'Z
~
'li6'o £ J06'(t JuÇo ftu'o. 9OW •. tWi'D If"'O 161ft ,an (: ffi"D. n
u.'O LD6'O.- t~
o~ •.
1,""
,,",,
'lUO Stl6"O 1l.J6" -I~'" ,9Ito
-,un_
.1'16"0 ri.
Lm't tSi8'6'O z:m'o ~."''O
t6U't .
ti::U'e
uu'O
0"'
E1«O
" . ,un
Im'O
ùtn
J'%

,~. z~.
LIan tIan .lotO (Of'" l6Ln 0"1

L'u.<O 1 tlGO 9$U'O- .su-o ...."" 8"6'0 t tu'tl 'f.U" 6U6'O ruGit Gl
"U'8 U96"O r~ '1lIô "laÇO ILWO t"", 6~ 1J'96'O n
l'sn ,~o •.m.
.~o
[ t:N"O f~O '19(" 't9tt UU'O :Z~Q tSlS"O L'1
sru<t s~ sm't SI"" 'OlOf" s ••••• J'IK"O J'LK'O C,;fl '"1
J ",,,- 6;m UN't~ ,~ t«", tUÂ ~LU'O i.iU'* tm" S'J
61",0 ,otn t,U', 'LU" nu', .Su<. uzGn. tU'" "tU'O t'Wf. •••••
L-LJ6"O UI'" Ul'" HJ~'t snn- ,.-0 rtoGG 'HA , P06'o
--
t£OÂ £'1
",*', u"' llA'I E""'t •• NI";O iZA't -LOWO .aro ua.•...rt
om'" 1 J•••• IlSU'G lun U'tn ,un IOU'O tlW1) '''"
sm, tm'e 1'1
lun .,m LLstt t"*'f 1 (Sn so5o ,m'il
1"" fUn CJ",_ t'I

U£l'O sKt'o o "'-VO , JQI"O , r.8'0 •.stl'O tan tlm Ull'O "Sla'O ,'.
~on
tw't
'011'0
ClIL" .. ~ .•
'UJro. lson-
t;.u't
tt08'O
.w.'e
5"1.'0
l'OU"
LHL'O
.£~'O
'(44'0
f;~J,'O
0''''''
l "L't
uu'O
. OllSL'O
l..ru<e.
•••
L'O
6tU~ J, Iii:. - t ltolo" t"'lo" un'" Utl." Lm'O uu'O .",'0 t'O
HU'O . om" .LilL'O nu.'O lm', . ~stl." , JOL't Sut" .UJ'o. il"'. fi
u~'O •.m'o 1019" ELit'o . tcL9'O Ul.9'O J'.' a~'o Tf:Wo •.m'e t't
,""'0 uu'O n
L lit"
Inn Ul~
tm'O
to,.,...

sus-.
tm't
Juwa. ~•.•.. lm'\)
INn
t6tt'O
.16S'o
S'lf'1l
1 Lts'O
Ln"
t~ ''''''
ULS"II ra
cSlS't tla'. , rtS't "sn .SSi'V 'IWO ILt:i'O '0i"0 t6WO J'O
, sti'o 'lB'O 'LWo 6£U'O "1~ ~,ln
,.... . ttJSt oatn '",,0 ues'o •••
..-0 f1t'() uro ~o wo WO tO"O JOv 00'0 -1

aj'iUDiSU iôi (p

/
/
L
!
EXERCICE 3

Au sein de son catalogue, la société ROCA fabrique un type de carrelage en trois teintes
différentes que nous noterons A, B, et C. Ces trois coloris se vendent de façon stable dans des
proportions 1,2 et 3, c'est-à-dire que l'on vend 2 m2 de B et 3 m2 de C pour 1 m2 de A.
Le marché étant en expansion, les ventes ne sont limitées que par la capacité de production.
Le coût de revient industriel du mètre carré (tous coloris confondus) est de 15 euros.
En fabrication, le changement de teinte impliqu\: ;e nettoyage d'une partie de l'installation.
Cela demande environ 4 heures pendant lesque!;;..s on ne peut rien produire.
La cadence de production de l'atelier est de JOO m2 par heure. Enfin, on a constaté qu'il y a en
moyenne 10 heures d'arrêts pour pannes par mois. Par contre, l'absentéisme est limité et peut être
négligé. On peut considérer qu'un mois représente 20 jours ouvrables de 8 heures de travail.

Qu~sÎ.iulls
1/ Actuellement, on procède à un lancement mensuel unique dans chaque coloris, Combien peut-
on vendre au maximum de mètres carrés par mois ? On répondra en raisonnant sur le cycle
mensuel complet de réalisation des trois coloris incluant donc trois nettoyages.
Calculez les quantités qui devront être lancées dans chaque coloris pour respecter les proportions
évoquées ci-dessus.
En supposant que le stock moyen dans chaque rUérence est égal à la moitié de la quantité lancée,
quel est le montant total immobilisé dans le stock?
2/ La Direction Générale ne veut plus supporter un tel investissement en stock. En conséquence,
le directeur de production s'apprête à effectuer dès à présent un lancement par semaine (tous les 5
jours ouvrabits) pour cna.:une àe:>cou:eurs,
Calculez les quantités iancées dans chaque coloris en maintenant le même temps unitaire de
nettoyage des équipements. .
Que! sera le nouvel investi~sement en ~tock rés~:!!.:11~t
de cette politique de lanceœents ?
Dans ces conditions, quelles pourront être les ventes maximales par mois exprimées en mètres
carrés (les proportions relatives restant les mêmes) ?
Par comparaison avec la situation de départ, quel devrait être le nouveau temps de nettoyage
maximum pour maintenir le même flux de production qu'à la question 1 ?
3/ Six mois plus tard,. la diminution du n(lmbre de pannes par le développement de la
ïUa;Ulenance préventive a permis de pa~s(;l à Uf,e imm0lii1;;;atiûn mCiisüeHe Cüï"ü:~e d(; 6 lici.ü'ç;,
seulement. Parallèlement, l'atelier de production est parvenu à atteindre le temps de nettoyage
que vous avez déterminé à la question précédeme.
On décide alors de faire des lancements de taiHe identique pour les trois coloris; la taille du lot
préconisé est: 2 000 m2•
Seule la fréquence respective par coloris pourra changer selon l'importance des ventes
respectives.
Combien pourra-t-on alors vendre de mètres can'és au total par mois ? Quel sera, dans ces
conditions, le montant total immobilisé dans les stocks de produits finis?
La soudure elle-même se fait en 4 à 5 opérations successives sur des machines de puissances
variées. L'atelier de soudure est organisé selon le schéma ci-dessous; les flèches représentent le
trajet suivi par le lot fictif de bateaux. Les machines sont polyvalentes, (à condition de rester dans
sa gamme de puissance et d'être réglée entre deux fabrications différentes).

o DO
MadJmes de faible Maclünrsde moyrDDI!> Ma.chiœs de furte
puissmœ (1 kW) puissmce (5 kW) pWssaoœ (10 kW)

L'exercice consiste à analyser les problèmes éventuels de planification qui peuvent se présenter
dans l'atelier de soudure. Pour ce faire, vous raisonnerez sur l'exemple d'une semaine
particulière.
On dispose des données suivantes sur le potentiel de production:
- Nombre de machines:
- 19 de petite puissance "
- IOde moyenne puissance ,A
- 6 de forte puissance .i.
- Il faut un opérateur par machine sauf pour les machines de forte puissance qui doivent être
servies par 2 personnes.
- Effectif inscrit pour l'atelier de soudure: 38 opérateurs polyvalents.
- Horaire de travail: 8 heures par jour, 5 jours par semaine.
- Absentéisme moyen: 10 %.
Les séquences opératoires ou gammes de soudure que doit suivre une sélection de 6 articles
fabriqués figurent dans le tableau ci-dessous.
Opération . Taille 1 Taille 2 Puissance
Cadence Cadence de ta
(pièœsIh) (pièœsJh) machine
Fond 60 50 Moyenne
Valve 120\.~' Faible ?-
BATEAUX Poignée
1~
901 Faible(-
Ceinfi.l'e 10 8 Forte
Fermeture 30 25 Forte
Valve 120. 120 Faible<-
PISCINES Boudin 12 10 Moyenne
Fond 20 16 Forte
Valve : 120 120 Faible<:-
BOUEES Intérieur 90 80 Faibleé-
Extérieur 180 160 Moyenne
A.U 2008-2009
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
.Fâculté des Sciences et Techniques
Département de Génie industriel
MST et Master Génie Industriel
Examen de gestion de production
. Mr: A. CHAFI

EXERCICE 1

Un grossiste de produits périssables vend 1 200 unités par semaine d'un produit acheté 300 DH
l'unité. Le coût de passation de commande est estimé à 400 DH et le taux de possession à 25%
par an. On retiendra, pour les calculs, une demande stable répartie sur une année de 50 semaines
de 6 jours. Le sous-traitant livre le produit au grossiste dans des cartons de 300 unités.
L'entreprise pourrait acheter un conservateur permettant d'allonger la durée de conservation du
produit qui est actuellement de 6 jours à 12jours en payant 2000 DH par jour.
Questions .
1/ Déterminer la quantité optimale de réapprovisionnement, le coût ~uel correspondant et le
nombre de cartons approvisionnés.
Le grossiste a-t-il intérêt à utiliser le conservateur?
2/ En quoi le fait de livrer par cartons de 300 unités modifie votre raisonnement?
3/ Le fournisseur propose une remise de 19% sur le prix d'achat. Cette remise s'applique à la
totalité de la commande lorsque celle-ci atteint ou dépasse 2 000 unités. Quelle est alors la
meilleure politique. d'approvisionnement, avec usage éventuel du conservateur? Que devient
alors le coût total de cette politique?
4/ L'analyse (sur les données passées) des résultats foumis par le modèle de pr~vision de la
demande laisse apparaître pour le produit une marge d'incertitude autour de la valeur proposée .
. Les erreurs de préVision de la demande hebdomadaire sont distribuées selon une loi normale de
moyenne 0 et d'écart type 50. Le délai deréapprovisionnement est de trois jours avec un écart-
type de 0.6.
a) Combien d'unités de stock de sécurité devrons-nous avoir pour assurer un niveau de service de
98~5%? .
b) Quel devrait être le point de commande? .~

EXERCICE 2
soudé par
Une société fabrique des objets de loisir en PVC (Bateaux, piscines, bouées ... )
soudure autogène. . .' .' . . r"-'" ~.
'4

Le schéma ci-dessous visualise le processus de fabrication. 'f

..;
.<:>
\) 0
ù L-
a i'
"'r0 .,...\0
. \

•..'" ~. .

. ..

> •
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2008-09
Département de Génie industriel

Exercice 4

Donner les situations successives des étapes de l'exemple ci-dessou" en


complétant le chronogramme suivant

'.'

.nr1: ) 1
, ,~

.;
-J: .:

1.
l..

Exercice5 \
Question cours

Définir ce que c'est qu'une encapsulation


Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2008-09
. \
Département de Génie industriel

Exercice 3

Soit le réseau ladder


suivant: %10.0 %M1 o/cMO

".

'- ". _-")


".--_.: •..

.1- Comp~éter le chronogram'11.e ci-dessous en fonction du cycle de scrutation api


représenté dans le dessin suivant:

UM tiCl'4Itwtbn complat •

1 •1
Cyde
API .~ . ~.
~ ~ A
, ~

:_:m:: r"",.
~ ~ ~

[T""" ,.. ; ."


4
4
• •• •• 4
• ,• ,•
]i ,,-
r:"::': !i . ••
••• fI •••••••••••••••••••

%1),0
1,
• , •• • •• ••
4
• •• •• •,
1 :=[--_.: J;:':[
1-'
%M1 n i• i 31 1- '1'
• •• • •• •• ••
:
1 1

i 't.: ét
1

%MO i i: ! [ C
; ".:" 2~ Si le temps œ;,5crutation automate 'eS'bi~...•..
50ms, combien de terTt~":::%MO reste-t-i1 à
1 ?; . " .

3- Expliquer à quoi peut correspondre %MO.

4- Donner un exempl~ d'utilisation de ce type de structure Ladder ,'.


Université"Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2008-09
Département de Génie industriel
.. .

Rattrapage en automatisme
MSTII GI
. ..
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercice 1
Ecrire la ou lesequation(s)des actions" du grafcetci-dessous.

Exercice 2
".'' ..Soit le grafcet suivant, complé~er Ir~chronogramme ..

,"

..... ... . , .
, .

,

Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sci~nces et Techniques
Dépa~temellt de Génie industriel
Année 2008-09

CONTRÔLE UNIFIÉ EN AUTOMATISME.


MST261

Questions cours

1~ Soit un automate programmable ~yant:


74 entrées logiques 24 Vcc;
59 e~trées logiques 120 Vca;
- 40 entrées logiqUes 5 Vcc;
88 sorties logiques 24 Vcc (relais);.
37 sorties logiques 120 Vcc (triac).

Quelle est alors la capacité mémoire minimale recommandée pour cet API.

2- Soit le grafcet suivant, on demande de monte.r pour chaque


chronognimm9
,
l'état du grafcet
....
( les actions activées et.celles désactivées)'.

..
..•....
;
"

.. '
.. '.. .:: ." ::.
'

' ' .
~
.'
.. .
'
. .
. :-.: ::; ; ';,;'
.. :::.: ":::;:':', ...
. ': . ::. :;":: :-:',.
jj:;::::.:;:::::::;.:.::l:: ..::;::':":::::::I:.::::.::
...... :',' : .

:::,:b:'::. . ~....'.,:.:,.. . >.\. -".


.

. :: , . .: . .; ~
.. . ; .,' ,':.: ... :; .....
.. , ..
..
.... . ,"

b-

.. ' .....
~.;j:r.\:':;:::~.:;:::~;'.:~:;::;;::;'~';..:~~:':'
Université Sidi Moll'arn~ed Ben Abdellah
Faculté des Sciepcêset Techniques
Département de Génie industriel
Année 2008-09

- Le vérin E.~est ~~ vérin double' effet commandé par un distributeur


monostable;,' ' ,

- Les capteurs de contrôle des mouvements sont:


ao e,ta1 pour le vérin d'alésage.
eo et e1 pour Jev.érin d'éjection.
, flUlll1 pour'ie vérlp deJràf~age..
~o et S1 pour Je V(~~r de ~age.

- Le capteur clé présence' pièce fb~ction~e comme suit:


=
p 1 :' il Y a une rl:~ce dans le montage. '
p = ~ : il n'y a pas de piècedans le montage;

Déte~miner le grafcet de point de vue' partie co~mande .'correspondant 'au


fonctionnement de ce système: . , " '

Exercice 2

, Soit un disp'ositif de 'mâriipulation p.c>uvantservir 3 postés P1, P2 et" P3,


comme le montre le dessin suivant.' . ' '

..
.
,

... " ....


,',< G- :',{,:::"...:::.:p::; ~dxi'B¥::}: 'y

. .. .,~ ...
. ;1 .

," ' I~,


",
, ,

- '._'
. \ .~.:-;}
. .. . . .

1 p,ll" . "" .'ll~21 ,'-:";:.'I.P~ l,:.. \: ,


"
l, '
. . ..
.. . . - ....:.: ::';; .. '.; ....
.-
Au repgs, le dispositif est présent.~ 'l'un .des,.,3 postes pince ouverte. Un
,,' , pupi1te comprend 3boûtons-=poussoir Gorrespondant à, des demandes de
, ' transfert, vers l'un de.s..troiS-'postes,' LorsqŒe Je dispositif est repos,. la au
demarid~ d'un autrifposte déClenche la~séquence suivante: .
.... ,

_ Fermeture de la pince (prise dGi l'objet) ;


;':Transfert à gauche qù à droite suivant la demande;
~ Ouverture de la pince dè~.que".ie poste désiré est atteint..

Pour des raisons' de simpilfication on' suppose qu'un seul appel peut êtrt::
effectué a 1a fois. ,.. ..

Nous demandons d'établir le grafcet d(~:'niveau l' de cette installation~


, ,.
, .
Université Sidi Mol13mmed Ben Abdellnh
Faculté des Scienc;:s et Techniques
Dépar~emcnt de (;énie industriel
Année 2008-09

.....
'.
J. .

.'
. .

;'

""7l~
...__ 1...
'~.' l' ......•1 .: ,.
. .. . ..

,i~..:::~."'.".\.

Exercice 1

Soit le système représenté par la figure:suivant:

Son cycl~ de fonctionnement est:

Si on appuie sur le bouton de départ cycle (dey) quand les têtes


d'usinages sont en position arrière, que les vérins d'éjection et de serrage
SOrit reculés et qu'une pièce est présente, le .système serre la pièce.

On effectue alors simultanément les deux usinages.

- le fraisage:
La fraise avance en vitesse lente puis recule en vitesse rapide.

- le laniage.: .
Le grain d'alésage avance :,;:n vitesse lente;.,
Une fois en fin de lamage on attend 1 seconde pour avoir un fond
plat.' .
Le retour s'effectue alors en vitesse rapide.

Après cela la pièce est desserrée puis éjectée par le vérin E.

Remarques:
- Pour des raisons de simplicité, on ne tiendra pas compte du
fonctionnement des moteurs de ,broches d'usinages.
'~

- Les vérins A, F et S sont des vérins double effet commandés 'par des
distributeurs bistables. '

/
,/
/
1
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques
Département de Génie industriel
Année 2008-09

CONTRÔLE. UNIFIÉ.!m AUTOMATIsME i

MST 2 el

Questions cours

1- Soit un aJ.1(omateprogramma/bJe ayant:


- )Ttfèntrées logiques:,2,4 Vcc; . z.-(
,~ ! \ 9 't -f.~"l ;-.\ ..
- }59 eptrées logique~i 12'~ Vca;
_.' 40 entrées logique~ 5 Vcc; '. . . -t yi{">'" . ~J1
- ~ortjes logiques F.~..ycc (relais); \ t\~~ -{'I.LC)~Ao'+ . J"
.- ~orties logiques 1-6o'-Vcc(triac),. -:::: 1J."Cùvt;,jl:}

Quelle est alors la capacité mémoire minimale recommandée pour cet API.

2- Soit le.grafcet suivant, on ,demande de monter pour chaque


chronogramme l'état du grafcet ( les actions activées et celles désactivées).

a-

...........

a:;: ... :j:::<;V:.:.J8


b. :'
0"0"'

......""
• "

:.
.. ..

b- ....
. .. . . ... .' :~:.:' : :..i :

..
. '::n::::: . ;~,;;,,:,:,::lii:l:::ilLli:ii;l;::!ii:i:ii~
.... ;":.:::.':.:":":'"
.....
'. :i..

"

.(\ ...:'
.Université Sidi MohillUlUëd Ben/Abdellah
Faculté des.Sdertc~s e(fec11niques ..' .' . . ...
Dépal.tem'eiif de: Génie lillHistriel' . ;
. ... .:. ,'r.1 ' •• '""' ",

...... ' " .:

1- Etabiir le GEMMA de Pinstailàtion à patti~de Ici fêUille GEMMA ci-dessoUs.


2- Etablir 1$ gratèet dè 'cohduite issU du "ê3ËMMA.:", ~','.' " . " . . .
'3- Etabl!r'ie gta{cet da pt6duetioti(F1}<.:>:';/ ..
-'4- Etablit Je gtàfc~t dé te,st (F4):, ...:.:: .: }./:i':~':, '.
'.5- EtabHrl~grafcet desécUrité.(dè bl et A~)!.
. . ..... :~'/::;):'..
......... ; ,
....... .
.. :,'.: .
' .... ~:
..
~ .. :

;.-;';,.' .......
.........••

. :~
,. :. ::

l
','

.
.
,
:
",
.
'!, t • >
r,

.;',
......

. .

....
"".

,.:.
, '.

," 'f', 'Il

.,'
,'"
. ~: '.' .

. .. !V: .:~:l:~:
".~.:j';:.;l'j,.~~/;<~~
... ,
lJniversitlàidi Moh~ürün'edBertAbd~jjah':',
Faculté des' Sciences ëtTèèhhiques ,< .,",
'Dép'àrtemellt de, Génj~in,dustrie"" "",.

"':.' ',.'

. ,~.... .. ,'
:.. ' ~
'.
.
'..•.... ..'.; "
':
...;.;' ....
:
....
", .
.,:

......
~.... '.',

.....

..... ......
..' ",

'.' .
'.' :,,'
. ".;'.:' .. .... ,," ~ .
"'; ..
-.... ,'
~'. :", "

:..... : . .::.,:
" ..,
':.:,"

, .... '''', ..
' "

.:',':.' .1 ••.•
"
::'0" .
: '~'.'.., :.
':
..•.
: ~.. " .' . '.

"';',
, ..::.;....

.•... . ...

.....-:

" ;','

:.,:~.~:' . . .•... o.,', .:

'," ~.
". ..,....' ;. ': ..... , :','
,.:

.
..;::,j;E;','L .'...
;;;:~:;i')~;~:" ..
'".; ...
'",
':

:~ ",' :
.. .....
.: .... . :..> ......
-: ;,"
::. ,"'

-.:;',::" .
. ' ~'.:
,., ' .

;.:.
;,

.. ,:.
,.,
1

'.

Université Sidi Moh~med Ben Abdellah .


Faculté des Sciences et Techniques. AU 2008-09
Département de Génie industriel

Exercice 2

Le systèmè présenté est une perceuse qui est insérée dans une ligne de production
continue. Un opérateur place la pièce devant être percée et laserre dans un étau. Le
perçage s'effectue suivant la séquence décrite plus bas.

Le foret est entraîné en rotation par un moteur asynchrone triphasé :à cage ~1 et en


translation par un moteur asynchrone M2. Deux vitesses sont reqùises en trélnslation :
Les deux vitesses sont obtenues à l'aide d'un variateur de vitesse ..

L11: Sens Avant


L12: Sens' Arrière
L13: Vitesse 1 : lente
L14: Vitesse 2 : rapide

Un capteur noté « capt» indique la présence d'une pièce sur le plateau de perçage et
l'étau serré. . .

SEQUENCE DE PERCAGE: . ..
- avance lente jusqu'à « Position 2 \; . .
- débourrage par retour rapide jusqu'à « Position 1 »;
- avance rapide jusqu'à « Position 2 »;
- avance lente jusqu'à « Position 3 »;
- retour rapide jusqu'à « Position 1 ».

MODE OPERATOIRE: '. .' '. . .' . . .


L'opérate!,Jr.doitcharger:une'pièce et la serrer dans l'état/. Le capteur «capt » est alors
activé. Le BP Dcy (Départ cycle) permet de démarrer la production .••. ' . '. ~
La tête de perçage commence la séquence comme indiquée ci-dessus.. Le BP At .
autorise l'arrêt en situation initiale, arrêt qui ne sera effectif qu'à la fin du cyc e se
terminant. .' . . • . .... . .' . . ..... .

Le BP « Mr.» (marche réglage) lance, depuis la procédure A1, la procédure F4 pendant


laquelle il est possiblè de cortlmande"r la montée ou la descente d~ la tête en vitesse
I~r. à l'aide de.2.boutons pçus~C?irs:B~.«~» et.BP ~~.rr;e)>>
.. Ceèi afin de ré~ler les..
posItions d~s butées fins de course'~«.Posltlon 2 » et « POSlUon 3 )}. . . . ." ...
Une initialisation est autorisée à partir de F4, grâce à l'action sur .Ie. BP « Init» qui ."
permet d'atteindre la situation AS qui exécute, un retour rapide de la tête.' '. .

U~e action sur le BP{<Au » désaêtive toutes les étapes précédemment er" cours. Le
dAeblocagedu BP « Au » (JAu) lance la procédure de remise en route A5'dans laquelle la
. tete de perçage est. remontée afin de permettre une intervention manuelle. Une action
. a~~rs sur I~ ,BP « I~it.» ramène la situation en AS permettant à l'opérateur d'enlever la
plece. CecI etant fait le système se retrouve en I<l. .
Université Sidi Mohammed Ben 'Abdellah
Faculté des Sciences et Techniques AU 2008-09
Département de Génie industriel

Contrôle unifié en automatisme


MSr Gill

Exercice 1

Une perceuse effectue un cycle de perçage qui est commandé par les variables
booléennes d, h, m, f, b et p (voir figure ci-dessous) qui sont les entrées de
l'automatisme à décrire par grafcet; (elles sont à'1 quand il y a contact). Les sorties de
cet automatisme sont les variables booléennes M, D et R (qui valent 1 quand les
moteurs correspondants sont en marche).

Le cycle commence lorsque l'on appuie sur le bouton poussoir d, s'il y a une pièce
-E
... résente. Les pièces à percer peuvent être de deux types: pièce basse ou pièce haute.
'{1.orsque la pièce est basse le cycle est le suivant. Dès le début du cycle, on a mise en
route du moteur de descente et du moteur de rotation de la broche portant le foret.
.. Quand le contact f est atteint, la broche remonte jusqu'au contact h et la rotation s'arrête
. à ce moment-I!! Lorsque la pièce est haute (ce qui est repéré par le fait que le contact b
.• se produit avant le contact à mi-course m)., la broche remonte jusqu'au contact h quand
le contact m est atteint, puis redescend jusqu'au contact f avant de remonter dans les
..mêmes conditions que dans le cycle court correspondant à une pièce basse. Avant de
.recommencer un. nouveau cycle, il faut que la pièce déjà percée ait été retirée et
remplacée. .

. d : bouton-pou$soir de. départ.


Il : contact haut de fin de COurse
111 : contilct à mi-coUlX
f : contact bas ùe fin de course.
il : CUnlact hauteur de pièce
p : contact ~nce de pièce
M : mOlcur de moniœ
D : motetlr de descente
Il : moteur de rotation

n 1"
t~IhU
f
Pièce b;l5s~ Pièce haule:
(cycle coun) (cycle long)

Décrire le fonctionnement de l'automatisme par un grafcet.


Université Sidi Mohammed Ben Abdellah .
Faculté des Sciences et Techniques
Département de Génie industriei
Année 2009-10

Contrôle unifié en automatisme


MST2 GI

Questions cours

~ Définir ce que. c'est que le GEMMA, son utilité, les fami/les dont il se.
compose .
. b..;Comment appelle t'on les rectangles états 'retenus dans tout les cas
de figure. . .
c- On suppose què l'étude d'un système a donné le GEMMÀ suivant:

CE:M,M.A

. ,
:~~
;.

'0 ::
!.~:~:
. 5U'lw.iiJd :O,P.ll:....'M,:,q
" ... ". ." ..
I~.

,:':/:';.<i'.;<::<:;~../.::~?,:;~~:?~::<p;.';!f..~;:
;;:
"\. . .' : ;'1 .

Etabilr le grafcet de conduite à partir de' ce guide GEMMA.

Exercice 1

. On souhaite automatiser le fonctionnement d'un système industriel


composé de deux chariots comme le montre la figure suivante. Ce
système se doit de répoDdre aux cahiers de charges suivants:

'------
Gl Dl
lnl •••
/
/".--
.L::L
cte 1
:: ) ( i
IHI al
l'~
1 Cl Al \
-'\ V
\~l)
(" 1
(
"

G:..) [')~:) "~


! ,~
/ B
i,
\ III2 •••• •••• /
.L::L /'
- - c2F' 1
,
IH2 '1<)
ç <.:" ,/ /
( :' '
[, J
1/
- .•...
C? A2

1- Donner le grafcet de cette installation en utilisant un seul grafcet


2- Proposer une autre solution en utilisant plusieurs grafcets.

Exercice 3

Le tiroir est un élément du lecteur de cédérom qui permet le chargement et le


déchargement du cédérom ainsi que son positionnement correct sur le moteur
disque. L'ouverture ou la fermeture du tiroir peut être commandée par un bouton
situé sur la face avant du lecteur (nommé « bf)} comme bouton façade). On note « to
)} la réceptivité « tiroir ouvert )} et « tf )} la réceptivité « tiroir fermé )}.

1/ Déterminer le GRAFCET 1 permettant d'obtenir l'ouverture ou la fermeture du tiroir


avec le seul bouton de façade « bf)}. Le,tiroir se fermera s'il est ouvert
et devra s'ouvrir dans tous les autres cas; après un àppui sur le
bouton façade « bf )}.

2/ En plus de toutes les conditions précédentes, le tiroir doit pouvoir se fermer s'il est
ouvert et si un léger effort est exercé sur la partie frontale du tiroir
(Réceptivité « ef )}). Complétez le GRAFCET 1.

3/ En plus de toutes les conditions précédentes, si le tiroir se bloque en cours de


fermeture (Réceptivité « bt )}) il doit s'ouvrir, et s:il se bloque en cours
d'ouverture (Même réceptivité « bt )}) il doit se fermer. Complétez le
GRAFCET ' 2.

29-12-2010 Page 3

L.
Université Sidi Mo'hammed Ben Abdellah Faculté des
Sciences et Techniques www.fst-usmi:>a.ac.ma

.
:;:rr==r::r=Dc:::r=t=ïCJH=+
. 1.. . T .
..
b
.. ' ' -
XO ~ ....... -
. ' . . . ..• ~
Xl ---, .

X2
~ .
M \ ~lt_ ~

Exercice 2

Deux chariots H1 et H2 représe.nté par la figure "ci-dessous, transportent du matériel


depuis' les points de chargement (C1 et C2) jusqu'au point de déchargemenf(B). Les
variables c1, c2 et b ayant la valeur 1 indiquent la présence d'un chariot en fin de
course. Les, variables a1 et a2 indiqùent la présence d'un chariot au-dessus des
capteurs A1et A2 respectivement. Au départ, les deux chariots sont en C1 et C2. Si
le bouton poussoir m1 est enfoncé, pour le chariot H1, un cycle: C~ ,B,C1 commence
avec:
1. attente éventuelle sur A 1 jusqu'à ce que la zone commune soit libre;
, '

2. attente en B de 100 secondes pour le déchargeme,nt.


Le chariot H2 fonctionne
. .
de la' même façon. L'aiguillage
~...
est contrôlé par capteur V .
.
le
chemin C1,B retenu lorsque V = 1 et le chemin C2,B est retenu lorsque V = O.

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!W!!!'!!!!!!!!!!!_!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!_!2!' !!!!!!!:!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!~!!!!!!

29-12-2010 Page 2
Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Faculté des
Sciences et Techniques www.fst-usmba~ac.ma-

fonhôle on/Dé en. au/ôd10lfsme


!/S12 fil. . .."' ..
"" !

':

Exercice 1

Ponner les. évolutions temporelles des variables XO, X1, .X2 et M associées aux
grafcets Aet B sUivants ,.en fonction des signaux a etb (voir figure chronogramme) :

B .
A

o o

1 . M si 10 M si b

'.

29-12-2010 Pagel