Vous êtes sur la page 1sur 10

Angelo super-héros

l  l



0 



Angelo, super-héros

Il était une fois un garçon qui s’appelait Angelo.


Malgré son intelligence et son mignon visage,
Angelo, du haut de ses onze ans, n’avait pas
confiance en lui. Ceci n’empêchait pas Angelo de
sourire et de faire souvent des blagues aux
personnes de son entourage. « Tu seras clown
Angelo » lui disait-on souvent mais, au fond de
lui, Angelo ne voulait pas être sur une scène. Il
aimait surtout être seul….pour penser.

Angelo pensait souvent a beaucoup de choses


en même temps. Il aimait avoir dans sa tête
toutes ses idées qui dansent entre-elles. Par
contre, ce qui gênait Angelo, c’est qu’il y avait
aussi beaucoup de questions.

182

 ! "#$%% ! &'(' " )* +


Il y avait des
questions sur : les
fusées, les avions,
l’électricité, les
châteaux forts, les
additions et les
dinosaures… Ça,
c’étaient les questions
faciles mais il y avait aussi des questions
difficiles. Vous savez, ces questions qui donnent
parfois mal au ventre: que pensent les autres de
moi ? M’aiment-ils ? Est-ce que j’ai de véritables
amis ? Est-ce que les amis sont importants dans
la vie ? Suis-je courageux ? Au final, à quoi je
sers ?

Pour calmer toutes ces questions, Angelo lisait


des histoires. Son livre préféré était « Lino et
Lina les supers héros ». Angelo admirait le

183

,-./123/1451-,367893678:;-<== 89> 7?@7A@678: 8BC8>


courage de ces héros et de leur dragon. Et ainsi,
passait le temps…

Comme tous les mercredis, Angelo monta sur


son vélo pour aller se promener au grand parc
avec Ody son panda roux de compagnie. Ah oui,
nous avons oublié de vous
parler d’Ody, le tout nouvel
animal de compagnie
d’Angelo. Ils ne se
connaissent pas encore
très bien…

184

DEFGHIJGHKLHEDJMNOPJMNOQRESTT OPU NVWNXWMNOQ OYZO[


Bref, alors qu’Angelo pédalait, des cris d’enfants
attirèrent son attention. Il reconnut alors, dans
l’allée centrale du parc ces deux nouveaux
camarades de classe, Maria et Mario venus
d’Amérique du sud, plus exactement du Pérou.

Mario et Maria
semblaient très
apeurés par les deux
garçons aux masques
noirs qui étaient en
train de leur parler.
Angelo s’approcha
pour voir ce qui se passait et reconnut les deux
garçons masqués c’était «Monsieur-je-suis-le-
plus-beau » et « Monsieur-j’ai-toujours-raison »,
deux affreux garçons de l’école. Angelo avait
peur d’eux depuis des années... Les deux
garçons masqués étaient en train de voler les
bicyclettes aux jeunes péruviens qui

185

\]^_`ab_`cd`]\befghbefgij]kmm ghn fopfqpefgi gnrgs


bredouillaient quelques mots incom-
préhensibles. Monsieur-je-suis-le-plus-beau dit
« Je n’aime pas les
nouveaux, ils sont toujours
bizarres, en plus ceux-là
ils sourient tout le temps
on dirait qu’ils sont
contents d’aller à l’école !
Quelle horreur ! ».
Monsieur-j’ai-toujours-raison dit « De toute
façon ils ne pourront jamais parler comme nous,
on ne comprend rien à ceux qu’ils disent. Qu’ils
repartent voir leurs lamas dans leur pays ! Ici
c’est nous les chefs ! ».
Angelo sentit quelque chose de bizarre en lui.
Quelque chose de chaud, comme une boule de
feu dans son ventre, ça montait, montait jusqu’à
sa bouche…et soudain « aaaaahhhhh arrêtez,
taisez-vous, laissez mes amis tranquilles ! ».

186

tuvwxyzwx{|xutz}~€z}~‚uƒ„„ €… ~†‡~…‡}~ ˆ‰Š


Les affreux garçons et les deux péruviens
stupéfaits regardèrent Angelo, dont la tête
ressemblait à une tomate cerise. Ses yeux
étaient grands, très grands et bleus, très bleus !
Angelo était fou de rage
pour la première fois de sa
vie ! Lentement les deux
affreux lâchèrent les
guidons des bicyclettes. «
Elles sont moches vos
bicyclettes de toute
façon !» dit fièrement Monsieur-je-suis-le-plus-
beau. Ody, super énervé, croqua le mollet de
monsieur-je-suis-le-plus-beau. Angelo restait
rouge, les jeunes péruviens ne bougeaient plus.
Monsieur-je-suis-le-plus-beau et monsieur-j’ai-
toujours-raison partirent plus ou moins à cloque-
pied avec leurs regards méprisants et froids

comme si de rien n’était, enfin presque…

187

‹ŒŽ‘Ž’“Œ‹‘”•–—‘”•–˜™Œš›› –—œ •œ•ž”•–˜ –Ÿ –¡


Angelo remit Ody dans son panier et remonta à
vélo. « Merrrci beaucoup Angelo, tou es notrrrre
ami, notrrre superrrr hérrrros » dit Mario. Angelo
le super-héros proposa à ses nouveaux amis de
venir chez lui prendre un petit goûter pour les
réconforter de cette aventure.

Depuis ce jour-là, Angelo a de formidables


amis avec qui, il échange, rigole et fait du vélo.
Ils s’entraident et découvrent plein de choses sur
leurs cultures. C’est important d’avoir des amis !

188

¢£¤¥¦§¨¥¦©ª¦£¢¨«¬­®¨«¬­¯°£±²² ­®® ¬³´¬µ´«¬­¯ ­¶·­¸


Depuis, ce jour-là, Angelo a changé. En fait, non
Angelo n’a pas vraiment changé, c’est juste que
ce jour-là, face à la méchanceté de certains, sa
colère a été plus forte que sa peur. Sa colère a
comme poussé toutes les questions qu’il avait
dans sa tête pour faire sortir d’un coup ce qu’il y
avait dans son cœur…Et, dans le cœur Angelo, il
y a beaucoup choses, des choses faciles à voir
et des choses encore bien secrètes.

Fin

189

¹º»¼½¾¿¼½ÀÁ½º¹¿ÂÃÄÅ¿ÂÃÄÆǺÈÉÉ ÄÅÆ ÃÊËÃÌËÂÃÄÆ ÄÍÎÄÏ


Angelo super-héros
École élémentaire Élèves
t
S Paul Bourdon Blanc Juliette Aveline
Samuel Batty
Classe CP Elwenn Beigneux-Closset
Ciyana Bickel
Enseignante Elyass Bizguirne
Audrey Gauvin Jade Bordiec
Wassim Bouchaïba
Auteure Pierre Cochard
Céline Vernozy Angela Cusnati
Maywenn Derand
Léonardo Desvarieux
Suzanne Detais Vilain
Perrine Duchene
Rose Fontaine
Katell Henry-Viala
Enzo Jovial Alexis
Yolaine Kuatsé
Ilan Marseille
Corentin Maupou
Malône Monruffet
Julia Paula Cordeiro
Adèle Pitard
Nina Pomies de Nardi
Sémélé Siguret
Gabin Soissons
Louis Sougy
Luka Tufélé

ÐÑÒÓÔÕÖÓÔ×ØÔÑÐÖÙÚÛÜÖÙÚÛÝÞÑßàà ÛÝÚ ÚáâÚãâÙÚÛÝ ÛäåÛæ