Vous êtes sur la page 1sur 7

Tp1 : MESURE DES

COURANTS ET DES
TENSIONS

-Réalisée par : -Encadré par :


*Hiba TANTAOUI *Pr. BENDAOUD

Années Préparatoires Intégrées


2eme Année
TABLE DE MATIERES :

I. Introduction.

II. But de la manipulation.

III. Matériel utilisé.

IV. Manipulation.

V. Etude théorique.

VI. Conclusion.
-Pour faire un montage de composants électriques, il est nécessaire
d’utiliser correctement les appareils de mesure, un voltmètre pour
mesurer la tension et un ampèremètre pour mesurer l’intensité, ainsi
on peut câbler correctement un circuit électrique.

Le but de cette manipulation est :


 D’Utiliser correctement un voltmètre et un ampèremètre.
 De câbler correctement un circuit électronique.
 D’Interpréter les résultats trouvés.

Les appareils de mesures utilisés en TP de physique sont :


 L’ampèremètre pour les intensités des courants.
 Le voltmètre pour les tensions.
 Résistances électriques (4.7kΩ et 1kΩ)
 Générateur de courant continu.
 Multimètre.
A – On considère le circuit suivant :

Description du montage :
On branche un générateur de courant continue de 10V en série
avec un ampèremètre et une résistance puis on branche un
voltmètre en parallèle avec celle-ci.

-Tableau 1 : évaluation des mesures :

RESISTANCES Ca Ea La I Cv Ev Lv U
R1= 1K Ω 150 mA 50 3.5 9 30 30 9 9
R2= 4.7 Ω 5mA 50 2 2 30 30 9.4 9.4

- Tableau 2 : évaluation des incertitudes :


RESISTANCE C1A C1V Ua Ra S Rv ΔIc ΔI ΔUc ΔUl ΔI ΔU

R1=4.7 K Ω 2 1.5 1 111.1 20000 60000 3mA 0.05 0.45 0.15 3.05 1
R2= 1K Ω 2 1.5 0.6 106.3 20000 60000 3mA 0.3 0.45 0.3 3.3 0.8

ΔUc = ΔIc = (classe*calibre) \100


ΔI = (calibre*nombre de graduation estimé) \ échelle.
ΔIl = ΔIc + ΔI
ΔU= ΔUc+ ΔIl
3) Ra1<R1<Rv1 et on a Ra2<R2<Rv2
B - on considère le circuit suivant :

On branche un générateur de courant continu de 9V en série avec 3


résistances puis on branche un voltmètre en parallèle avec l’une de
ces résistances.
1) Etude théorique :
V2= E * R2/ (R1 + R2 + R3)
 E : tension fournie par le générateur.
 R1, R2, R3 : résistances branchées en série.
 V2 : tension aux bornes de la résistances R2.
TABLEAU 3 :
Resista V2theori C Ev L V2mesu ∆V2cla ∆V2lect ∆Vméth ∆V
nce que v v ree sse ure ode 2
R1 3 3 10 5 0.65 0.3 6.6 2.4 6.
0 0 6
R2 9 3 10 6 0.45 0.3 7.2 1.8 7.
0 0 2

Δv2 méthode = |v2 mesuré – v2 théorique |=|2.4-9|=6.6


V \\R1
Δv2 méthode=|v2 mesuré – v2 théorique |=|1.8-9|=7.2 V
\\R2
TABLEAU 4 :
Resistance V2 V2 V2 ΔV2
(K Ω) théorique mesurée méthode
R1=4.7 3 2.99 0.01 0.01
R2=1 0.86 0.85 0.01 0.005

V2= ((V2mesuré*x) + (y*résolution)) \100 ; avec x=0.5 ; y=1 ;


résolution=10mV

On considère le circuit suivant :


R

E R V

TABLEAU 5 :

Résistanc I1théoriqu CA EA I1mesur ΔI1classe ΔI1lecture ΔI1méthod


LA e
ΔI1

e e ée
R1=1 KΩ 0.41A 30 30 44 0.045A 0.45mA 0.25mA 0.366m 1.06
mA mA A
R2=22Ω 0.41A 300 100 48 0.144A 4.5mA 0.75mA 0.266m 5.51
mA mA A

∆IC = (classe*calibre) /100


∆Il= (calibre*nombre de graduation estimé) /échelle
∆Uc=(classe*calibre) /100
∆I=∆Ic + incertitude
∆U=∆Uc + incertitude

-CONCLUSION :
En conclusion, et d’après les montages qu’on a effectué
dans ce TP, on a essayé de calculer la tension et l’intensité,
en changeant les valeurs des résistances, ainsi le résultat
était interprété comme suit :

-Pour diminuer l’erreur on doit augmenter la résistance et


diminuer l’intensité et la tension.