Vous êtes sur la page 1sur 43

Microwaves UCL

Chapitre 1 : Analyse des champs d ’une ligne de


transmission
Introduction Microwaves UCL

Historique:

• en 1880, Maxwell formalise les lois de l’électromagnétisme

• en 1888, Hertz déduit des équations de Maxwell la notion de propagation

• en 1894, Marconi invente la “radio”, transmission à travers l’atmosphère

2
ELEC 2360 - Lignes de Transmission Microwaves UCL

1. Introduction
les composantes des ondes TEM obéissent aux équations de la
statique, dans le plan transverse.
2. Paramètres fondamentaux
2.1 Ligne sans pertes
Ô β, Zc , L et C
2.2 Applications
2.3 Ligne avec pertes
• pertes dans le milieu Ô Φ
• pertes dans les conducteurs
• combinaison des 2 types de pertes
3. Circuit équivalent d’une ligne TEM
4. Relation entre α et β (pertes faibles)
3
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

1.1 Introduction
Lignes de transmission=structure guidant les ondes électromagnétiques

• circuit localisé Ô circuit distribué
car une dimension est grande par rapport à la longueur d ’onde
• transmission Ô propagation le long de la ligne :
e-γz phaseur
cos (ωt - βz) temporel

Les lignes usuelles sont uniformes


càd leur configuration transverse est indépendante de z
Exemple de ligne non uniforme: ligne radiale

Une ligne de transmission est capable de guider un grand nombre de modes


(configurations de champs différentes), mais on utilise généralement les lignes à
des fréquences telles qu’un seul mode se propage (!pertes par conversion de mode)
4
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Dans ce chapitre, on s’intéresse aux ondes planes


les surfaces à phase constante sont des plans

Plan transverse = plan perpendiculaire à la direction de propagation

• Ondes TEM (Transverse Electro-Magnétique)


les champs électrique et magnétique sont entièrement transverses, leurs
composantes longitudinales sont nulles

• Ondes TE (Transverse Electrique)


seul le champ électrique est purement transverse, le champ magnétique a une
composante longitudinale

• Ondes TM (Transverse Magnétique)


seul le champ magnétique est purement transverse, le champ électrique a une
composante longitudinale
5
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Propriété des ondes TEM: leurs composantes obéissent aux équations de


la statique dans le plan transverse.

On décompose les champs et les opérateurs dans leur composante


transverse (“t”) et leur composante longitudinale suivant z


∇ = ∇ t + az et E = Et + azEz
∂z

On applique cette décomposition aux équations de Maxwell:


∂H
∇ xE = − µ
∂t
∂E
∇ xH = −ε + σE
∂t
6
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

 ∇ + a ∂  x (E + a E ) = − µ  ∂ (H t + azH z )
 t  t
∂ ∂t
z z z
 z   
∂Et ∂Ez  ∂ (H t + a zH z ) 
∇ t xEt + a z x + ∇ t x azEz + a z x az = −µ 
∂z ∂z  ∂t 
0

On obtient: ∂H z
∇ t xEt = −µ az
∂t
∂Et ∂Ht
az x + ∇ t xEz = − µ
∂z ∂t

Et avec l’autre équation: ∇ t xH t =  ε + σ Ez a z
 ∂t 
∂H t  ∂ 
az x + ∇ t xH z =  ε + σ Et
∂z  ∂t  7
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Dans le cas des ondes TEM : Ez = 0 et H z = 0




∇t ×Et = 0
 Statique
∇t × H t = 0


∂Et Ht
az × = −µ Et l’un se calcule
∂z ∂t Et ⊥H t aisément par rapport à
∂H t ∂Et l’autre
az × = ε + σ Et
∂z ∂t

∇ t ⋅ Et = ρ
 ε Statique

 ∇ t ⋅ H t = 0

8
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Dans un CEP, on ne peut avoir ni champ électrique, ni champ magnétique


 
variable dans le temps E =0
 

⇒ ligne avec conducteurs CEP : mêmes conditions limites qu’en statique



pas d ’onde TEM à l’intérieur d’un tube creux en CEP


pour une onde TEM il faut au moins 2 conducteurs

9
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

1.2 Paramètres fondamentaux


Ligne sans pertes
è conducteurs électriques parfaits
milieu sans pertes
Onde TEM:
∇ t × Et = 0
 Et ∆ − ∇ tφ ou Et ∆ − ∇ t Φ
 ∇ t ⋅ Et = 0

∇ 2t φ = 0

10
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

On travaille en phaseurs!
Propagation ⇒ φ = Φe − jβz !! Φ( x, y )
Autre solution: φ = Φe jβz
E = E t = −∇ t Φ e − jβz

Ht ∂Et
−µ = az × en phaseur
∂t ∂z
− µ jωH t = a z ×  − jβ   − ∇ t Φ  e− jβz
∂ ∂
∂t ∂z
β
Ht = a × Et
ωµ z 2 conducteurs cylindriques de
section quelconque, auxquels
β
Ht = az × (− ∇ t Φ )e − j βz on applique une différence de
ωµ Et ⊥ Ht potentiel V0
11
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Calcul de l ’exposant β
E = Et = − ∇ t Φe − jβz
∇ × E = − j ωµ H

∇ × H = jωε E k 2 ∆ ω2εµ

∇ × ∇ × E = − jωµ ∇ × H = ω 2εµ E

∇ (∇ ⋅ E ) − ∇ 2 E = k 2 E
Equation
=0 (∇2 + k 2 ) E = 0 de
Helmholtz
∇ = ∇ t − jβz
∇ 2 = ∇ t2 − β 2
− jβ z
] (∇2t + (k 2 − β 2 )) et = 0
∇ t [∇2t +  k 2 − β 2  ] Φ = 0
Et = et e 12
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

(∇2t + (k 2 − β 2 )) et = 0 Or
∇ t [∇2t +  k 2 − β 2  ] Φ = 0

∇ t2Φ = 0 ⇒ β2 = k 2
Soit l’admittance du milieu:
ε ε
Y∆ µ et Y0 = µ0 dans le vide
0

On peut écrire le champ magnétique sous la forme:


β
Ht = az × (− ∇ t Φ )e − j βz H t = Y az × Et = Y a z × (− ∇ t Φ ) e − jβz
ωµ
β ω εµ ε
car = = =Y
ωµ ωµ µ
13
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

TEM → équations statique


• on définit une onde de tension


V ( z ) = V0 e − jβz
C2

avec V0 ∆ ∫ ∇ t Φ ⋅ dl
C1
• on définit une onde de courant
I ( z ) = I 0 e − jβz

avec I0 ∆ ∫C Y a z × (− ∇ t Φ ) • dl

14
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

• impédance caractéristique

ZC = 1 ∆ V0
YC I 0

• puissance électromagnétique traversant le plan transverse

1 * 1
P = Re ∫A E × H ⋅ d a = Re∫A E t × H t ⋅ a z da
*
2 2

=
1
2
( )
Re VI ∗

Tension et courant définis de façon telle qu’ils soient compatibles avec


la théorie des circuits
15
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

On introduit le potentiel dans la relation donnant P:

1 1 1
Re∫A E t × H t ⋅ az da = Re∫A E t ⋅ H t × a z da = Re ∫A az × H t ⋅ ∇ t Φ da
* * *
2 2 2

Par identité vectorielle, on trouve:


*
((
∫A az × H t ⋅ ∇ t Φ da = ∫A ∇ t ⋅ Φ a z × H t
*
))da − ∫ Φ∇
A t ⋅ az × H t da
*

dont le dernier terme est nul par


* * *
∇ t ⋅ az × H t = H t ⋅ ∇ t × a z − az ⋅ ∇ t × H t = 0−0 =0

16
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Par le théorème de la divergence, on obtient

((
∫A ∇ t ⋅ Φ az × H t
*
))da = ∫ Φ n ⋅ a × H
c z
*
t dl

Les intégrales sur les chemins joignant les


conducteurs s’annullent, il reste donc

∫c1 Φ H t ⋅ n × a z dl + ∫c2 Φ H t* ⋅ n × a z dl
*

Si C1 est au potentiel nul et C 2 au potentiel V, l’intégrale devient:


V ∫C2 H t∗ ⋅ dl = VI ∗

Ce qui prouve l’égalité


1
2
* 1
2   2
1
(
P = Re ∫A E t ⋅ H t × az da = ReVI ∗  = Re Z ∫A H t da
2
) 17
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

En résumé E = −∇t Φe − jβz

C2
V0 ∆ ∫ ∇t Φ ⋅ dl
C1

I0 ∆ ∫C Y a z × (− ∇ t Φ ) • dl
1 V0
Zc = =
Yc I 0
H = Y az x E
1 1  ∗
P = Re∫A E t × H t ⋅ az da = ReVI 
*
2 2  

18
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

• paramètres linéiques (par unité de longueur)


Capacité par unité de longueur:
Q
C∆ (F/m)
V0

∂Φ
ρ s = n • D = n ⋅ (− ε∇ t Φ ) = − ε (Cb/m)
∂n
Q = ∫C ρ S dl
∫C ρ s dl
[ C=
∫C 2 ∇ t Φ ⋅ dl
C
1

Q
Or I 0 = ∫C Y a z × (− ∇ t Φ ) • dl = Y
ε
V0 Q C Zε εµ 1
et Z c = = = ou Zc = =
I 0 YQ ε C C vC 19
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Inductance par unité de longueur


L∆ (H/m)
I0
Le facteur 2 provient du fait qu’il y a 2 conducteurs

φ = ∫MC 2 B • dn = µY ∫MC 2 dn • (− ∇ t Φ ) = µYV0 2

L’inductance par unité de longueur vaut


V0 Z
L = µY = µYZ C = C
I0 v

20
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

On trouve donc pour les lignes sans pertes:

Zc = L C

v =1 LC

LC = εµ

β = ω LC

21
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Applications

1. Cable coaxial

22
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Il y a lieu de résoudre l’équation de Laplace en coordonnées polaires

1 ∂  ∂
r
r ∂r  ∂r
Φ (
e − jβz 
+)1 ∂2
 r 2 ∂Φ 2 Φ e (
− jβz
) = 0
avec
Φ =V 0 sur le conducteur central (r = a)
Φ=0 sur le conducteur extérieur (r = b)

Les conditions aux limites imposent de chercher une solution indépendante


de l’angle polaire. L’équation à résoudre se réduit donc successivement à

1 d  r dΦ  = 0 puis dΦ = C1
r dr  dr  dr r

Φ = C1 ln r + C2 avec Φ = (r = a ) = V0 et Φ = (r = b) = 0
23
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

On en déduit : ln (r / b )
Φ = V0
ln (a / b )

ce qui permet de calculer

V0 ar − jβz
E = −∇t Φe − jβz = e
ln(b a ) r
V0 ar − j βz
H = Y0 e
ln(b a ) r

V0 a z − jβz
K = n x H = Y0 e sur la surface intérieure
ln(b a ) a
V0 a z − jβz
K = H x n = −Y0 e sur la surface extérieure
ln(b a ) b
24
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Courant total sur les conducteurs :


2πV0 − jβz
I (r = a ) = ∫r =a H ⋅ dl = Y0 e intérieur
ln(b a )

I (r = b ) = − I (r = a ) extérieur

Impédance caractéristique:
V0 Z 0 ln(b a )
Zc = =
I0 2π
Flux de puissance:
P = (1 2 ) Re ∫ab ∫02π Ex H ⋅ ar r dφ dr
*

Capacité et inductance par unité de longueur:


2πε µ
C= et L= ln(b a )
ln(b a ) 2π 25
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

2. Ligne bifilaire

Calcul du potentiel, par exemple par


la méthode des images, on trouve
ρl ( x + a )2 + y 2
Φ= ln
4πε ( x − a )2 + y 2
où ρl représente la densité de charge portée
par un conducteur (C/m).

On peut calculer toutes les grandeurs


électromagnétiques et, en particulier,
la différence de potentiel entre les conducteurs:

ρl D + D2 − d 2
V= ln
2πε D − D2 − d 2

26
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

l ’impédance caractéristique
Zc =
Z
π
arc cosh   =
D
d π
Z
ln D + D 2 − d 2 / d [( ) ] (Ω )

la capacité par unité de longueur

πε πε
[( ) ]
C= = (F/m)
arc cosh (D / d ) ln D + D 2 − d 2 / d

l’inductance par unité de longueur

L =  µ /π  arc cosh  D / d  (H/m)


 
=  µ / π  ln  D + D2 − d 2  / d 
  

27
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

3. Impédance caractéristique des lignes

Le tableau suivant recense les valeurs des impédances caractéristiques d’un certain
nombre de lignes de transmission, employées de façon usuelle(1)
Ligne coaxiale simple

D d 138 D 60 D
Zc = log10 = ln
εr εr d εr d
Ligne coaxiale double

(v ∆ h / d ; σ ∆ h / D ) D >> d , h >> d
276  1 − σ 2  120  1 − σ 2 
d Zc = log10  2v =
2 
ln 2v 2

D εr  1+ σ  εr  1+ σ 
h
_____________________
28
(1) I.T.T., Reference data for radio engineers, 4ème édition, 1962.
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Influence de supports diélectriques réalisés dans un matériau ε1


w << s << λ /4
ZC
Z 'C =
s w 1 + (ε 1 / ε r − 1) w / s
Ligne bifilaire dans le vide
ZC = 120 arc cosh  D / d 
d ≅ 276 log10 (2D/d) pour D >> d
≅ 120 ln (2D/d) pour D >> d

29
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Ligne et plan de terre


d << h
138
d Zc = log10 (4 h / d )
h εr

Ligne bifilaire au-dessus d’un plan de terre


D
d << D,h
278 2D
d Zc = log10
h εr d 1 + (D / 2h )2

30
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Ligne avec pertes

La présence de pertes peut modifier la nature des ondes électromagnétiques.


On peut distinguer :

• Les pertes dans le milieu. Celui-ci sera caractérisé non plus par une
permittivité réelle ε mais par une permittivité complexe ε’ – jε’’ ou par la
combinaison d’une permittivité et d’une conductivité ε − jσ / ω

• Les pertes dans les conducteurs, dues au fait que ceux-ci ne sont pas parfaits

Dans les deux cas, on a un exposant de propagation complexe: α+jβ

La dépendence en z du phaseur devient


e −γz = e −αz e − jβ z
31
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Pertes dans le milieu

J = σ E ou J = ω ε"E

On introduit une solution du type e −γz dans les équations de Maxwell qui
deviennent
a z x(− γ )H t = ( jωε + σ )Et γ =α + jβ
a z x(− γ )Et = − jωµ H t
et
∇ 2 E − jωµ ( jωε + σ )Et

En faisant un raisonnement similaire au cas sans pertes, on obtient:

γ = α + jβ = jωµ (σ + jωε )

32
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

γ = α + jβ = jωµ (σ + jωε )

On sépare en parties réelles et imaginaires:


γ 2 = jωµ ( jωε + σ )
(α + jβ )2 = −ω 2εµ + jωµσ
α 2 − β 2  + 2 jαβ = −ω 2εµ + jωµσ
 

β 2 − α 2 = ω 2εµ et αβ = ωµσ / 2

On obtient l’équation

β 4 − ω 2εµβ 2 − (ωσµ / 2)2 = 0

33
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Qui a pour solutions

(
β 2 = ω 2εµ / 2 ) [ 1 + (σ ωε )2 + 1]
α 2 = (ω 2εµ / 2) [ 1 + (σ ωε )2 − 1]

Pour mémoire: vitesse de phase : ω εµ


σ
et l' angle de pertes : tgδ =
ωε

On a toujours β ≥ ω εµ et α≤β

34
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Lorsque le courant de déplacement est grand par rapport au courant de


conduction (σ ωε >> 1)
 1  σ 2 
β ≅ ω εµ 1 +   + L ≅ ω εµ
 8  ωε  

σ ε  1 σ   σ ε
2
α≅ 1 −   + L ≅
2 µ  8  ωε   2 µ
Lorsque le courant de conduction est grand par rapport au courant de
déplacement (ωε σ >> 1)
β ≅ ωµσ 2 (1 + ωε 2σ + L) ≅ ωµσ 2
α ≅ ωµσ 2 (1 − ωε 2σ + L) ≅ ωµσ 2
γ ≅ jωµσ (1 + jωε 2σ + L) ≅ jωµσ

Et l’équation d’ondes devient ∇ 2 E − jωµσ E = 0 35


Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

36
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Les pertes sont représentées par une conductance shunt


∇x H = ( jωε + σ )E
Devient, intégrée autour d’un conducteur
∫C (∇x H ) ⋅ dl = I = ( jωε + σ )∫C (− ∇t Φ ) ⋅ n dl = I d + I c

G + jω C = ( I d + I c ) /V0

Ic Ic I d σ C Z
G= = = jω C = σ = σ
V0 I d V0 jωε ε Z0

σ E ⋅ n dl
Formule générale G = C∫C t 1

∫C Et ⋅ n dl
2
1

2πσ
Cable coaxial: G=
ln (b a )
37
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Puissance dissipée dans le diélectrique (conductance shunt)

Pdm = (1 2) ∫A E ⋅ J da = (σ 2)∫A E da
* 2

Si les pertes sont faibles, on peut les calculer en prenant la valeur du


champ en l’absence de pertes (méthode de perturbations)
On peut calculer l’exposant de propagation directement à partir de la
puissance dissipée; si les champs sont atténués de e −αz
la puissance le sera de e −2α z
La puissance dissipée par unité de longueur est égale à la variation de
puissance suivant z:
Pdiss = − ∂P = 2αP
∂Z
α = Pdiss
2P
Il faut donc pouvoir évaluer P et P diss pour calculer α 38
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

2. Pertes dans conducteur


Si les pertes sont importantes, un courant longitudinal circule dans les
conducteurs

Klong = n× H
→ Elong càd EZ ≠ 0 ! TEM
Pour les bons conducteurs:
jωµ ωµ
Z m = Rm + jX m = = (1 + j ) = (1 + j ) / σδ
σ 2σ

δ = 2 /ωµσ

Etan = Z m K Surf , long

EZ ≠ 0 ≅ 0 si 

Z m << Z  39
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Puissance dissipée par unité de longueur (faibles pertes, H calculé par la méthode
de perturbations)
1 * Rm 2
Pdiss = Re ∫ E • K dl = ∫ H dl
2 C1 et C2
2 C1 et C2

On définit une résistance série:


2
Rm ∫C et C
H dl
21 → R = Rm

2
H dl ∆ RI 02 1

2 2  H ⋅ dl 
C1 et C2 2

∫C1 

La présence d’un terme imaginaire dans l’impédance de métal introduit une


inductance série supplémentaire
Xm 2 1
2 ω Wm =
2 ∫
C et C
H dl ∆
2
ω LS I 02 → LS = R / ω (faible)
1 2 40
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

1.3 Circuit équivalent d’une ligne TEM

onde TEM → L, C

pertes milieu → G

pertes conducteurs → R, (LS)

Circuit équivalent infinitésimal:


Ldz Rdz Ce n’est pas un filtre!!!
Cdz Gdz

41
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

1.4 Relation entre α etβ

Lorsque les pertes dans le milieu sont faibles, on peut calculer directement
α en fonction de β
Pour rappel: la permittivité complexe tenait compte des pertes (ε’-jε”)

dβ dβ
α = ε '' = ε' tan δ e
dε ' dε '
ε '' σ
tan δ e = =
ε ' ωε

42
Les champs dans les lignes de transmission Microwaves UCL

Remarque

permittivité complexe : ε '− jε "



∇ × H = jω E + σ E
= ( jωε + σ ) E
= jωε éqε

où ε éq = ε − j σ
ω

43